Vous êtes sur la page 1sur 3
SSe GHIRONHRUES PARTSIBANES PRIX DE ROME / Daps le sfanee_annuelle- de TAcad mie des Baaux-arts, M. Bouguereau prononcé un discours ct proclamé™ les noms des Taurents vaimiqueurs dans le concours du prix de Rome. Crla s'est, passé avec beaucoup de solonnité et Ieaucoup a’ennhi, ainsi qu'il. convient |i Académie des ’heawx-arts, aux prix jde Rome, & Mj Bouguereau ct A sos | nymphes, ees fameuses nymphs vit on sennaio!M, Bouguereau, particulid monty sept monkré trie triste. Ia dé~ clard que le prix de Romo no signifiait ps grand’shosa, que tous mos grands artistes avaient été jugés trop ignorants pourle conquer aque los médioeres etles toutiiait mauvais qui Toussent obtenu, auais qu2 néanmoins il fallail bien so garder do tuucher & ane institution deja vieille, qui fournit tant dle peiutres, settiplours, geavewrs ot ina siciens AT lnatitit; sans compos mes sirurs les architectes. Kt lon sod manda, ou effet, oti Tustitut pourra iow rocruter son cautinent o} artistes ofticiels, ai Iu villa Méd) 0 pronait soin de les fayonner chaquo dunge, B aon image et & an “rosseun= lance. Co ne sont pas los te cb exacts iu diseoure de M. Bouguerean ; j'on ox~ traia seulement la pensic qui so cache sous les phrases de sa rhétorique ambi- | gué ot decourages. |" Wadmire beaucoup Vinstitution du | prix de Ronie,eniow das sos raullats, jan ‘ofas dang son esprit On st e ‘Boncore rice trouve de! plus. js rici, et fe ane a atest insine fevieure, en comique. Au moins cello-ci fait des magons, tandis que celui-li dé it des artistes. On conduit un jeune husame dang une cave, hormétiquement, | class, sans date pour vs conlorues aux | princlpes qué M. Bracquemond lounge: | Mans son Saectlont lives Dardossin oe de | la couleur’ ot dosquels il Apart. quo’ la | Lumiere est a source promivre de l'art do | peindre et dedessiner. Puis on dit an jet ne homme « Mon ami, vwiei des brosses, des tubes, duu copal et suo toile. Inspi- | re-toi dala natare, de la Ujréce, ot dos ' preceptes de M, Boutange’K'Tu as huit UJoues pour eouféetfontorin chefedou yr.» Eb au boutde buit jours, le jeune | homme sort de sa eave, juni par Vobs- {uri comme un pissenlit, aves an ‘Thlmlatebe queleonyue,elroyanonent LarbouiMls, ainsi qu'il advint a Mt, Axi { Neteafu'eleva, Gers. [Treat corti que e-stanuaniere d 4500 cao De Du “tout de suite une "any infortunés ean ‘didats cena ee a bean. s¢pis] dans 1e0:] ¥ aoe etomner ef rout fait 4 touts Ie. Pabouné 4 som: Asa cavo, La pli ap prend facilement de ny rien voir, Je n4 rien entendve, de a0 rien penser, ot, win hea jour, & force @oublior sa persopnalité, de tourner le dos’ la nature, da fermer les yeux & la vio, & Ia lumiére, au génie, un arrive, tout comme un autre, i se sentir un ha- bit brodé sur Ie dob, & courir les minis tires, & intriguer| daus les bureaux, & porséeuter dans leg Jurys les artistes in- Toumis, at &pronofces, dans des encein= | tes académicraes, au milieu d’vne assis tance eharmée, deg discours oi, ne 38- chant quo dinp, du eélchre « mouvement de Parphitecture moderne. » grand Mais i, n'on va pas tonjours ainsi, |! ! | | pour les pauvres prix de Rome. Ce mé- | tier-ld, comme le} autres, a ses mal- chancoux et ses martyrs, Beaucoup qui, au début souriant de la jeunesse, bros- saient péniblement des Epaminondas sous Poeil protectelie de M. Boulanger, en rivant de 5, de cortages of civls, de chail jlaudies, se débat- tent aujourPhug dontro te’ faim, dans ; ats ‘et les ns. Wet conn es no los pak exteay ci, désabuse de da peiniure, ve a | en villa, un objectif lo photographe sur [te tos, a titer la! ressemblanre » dos | bourgeois pajstblos’ eghui-ti copie, @'a= pris Ginévindot Deaporios sijote nuset ou aeadtmaiques qo jyosible, pour tes Poites Watlamsttes, Paros ables, | qui eroyaleat quo Part sappremd com formules toutes falter, Ta protection de . Cabanel,’ et un/vovage gratuit dans | un pays od vont Ips poitrinairos ot les | amouroux trahis! | ! K u/ que [es a1 : jul-serévol mitre Tautoritarisme |! es jurye, Pétouffgment’ dos écolos: et |; chariteuit stiqjious Ips tons la liberté do Part, se réunissont{ en soeidté, exposent Apart, & des dato} fixes. C'est nae ré- | solution bienfaigatte, uno dilivrance. Mais, aussitdt qu’ifs dont, cher oux, les voili’ qui s’entourept de riglements plas wits que coux qu'ils proserisaient ; sont plus perséguteurs, plus {eroces cw tours ainég, Da xévoltis, ils dovien, o/ tyrans. Liéedle ttouffe te talent! ? jan nom Pane Fo + surannde e) vabaissaabe, cus la’mode, les sent Jo ne serats pas étonné que, reprenant pour leur compte Iq vieux errements dit Pétoulfent au nom | I idéal qu’ils pro- passé, ils sdngent 4 fabriquor des prix Kom» indépendants, comm: I’Ftat., Iabrique des prix le Rome ofticiels, et qua Pr los lanréuts de ‘eos u d'envoy’ anutar as Gr taveital alo Grenouilerd® 03 WS pourredt [8 Suivre, & forse, Sue er four peintes dar cotelter, mouventdt de bs perstare mo deat. ba Pranm , 3 rovenbee 1885