Vous êtes sur la page 1sur 1

LE PARTAGE ENTRE FRERE

Jouha cheminait avec son ami Mustapha quand, soudain, ils trouvrent par terre une bourse
contenant vingt dinars.

- On partage comme deux frres? dit Mustapha.
- Non! Non! Je prfre que l'on partage moiti-moiti.


DIEU EST GRAND, MAIS...

Jouha voyageait sur un petit bateau, quand, soudain, la mer se dchana, et ballotta la frle
embarcation dans tous les sens.
Jouha s'affola et se mit pleurer. Un des voyageurs lui dit:
- Ne blasphme pas, Jouha, Dieu est grand! garde ta confiance.
- Dieu est grand certes, rpondit Jouha, mais notre bateau est si petit !!!


DEVANT OU DERRIERE LE CERCUEIL ?

On demanda un jour Jouha:

- Certains savants disent qu'il vaut mieux marcher devant le cercueil; d'autres prtendent au
contraire qu'il faut marcher derrire pour acqurir le plus de bienfaits auprs de Dieu. Et toi
qu'en penses-tu?
- A mon avis, ne soyez pas dans le cercueil et marchez o vous voulez.


L'IDIOT

Jouha tait all au moulin pour moudre son bl. Profitant d'un moment d'inattention du
meunier, il se mit puiser dans les sacs des autres paysans et mettre dans le sien.

Soudain le meunier l'aperut:

- Que fais-tu, malheureux?
- Je suis dsol! Je suis idiot et je ne sais pas ce que je fais.
- Et pourquoi, dans ce cas, ne prends-tu pas dans ton sac pour mettre dans celui des autres?
- Je suis idiot, mais pas ce point, rpondit Jouha.


LE DELAI

Le voisin demanda un jour Nasreddine:
- Peux-tu me prter vingt dinars et m'accorder un dlai d'un mois pour te les rembourser?
- Tu es mon voisin et il m'est difficile de ne pas t'aider; alors je t'accorde la moiti de ta
demande.
- C'est dire que tu me prtes seulement dix dinars?
- Non! pas du tout! Tu m'as demand deux choses: vingt dinars et un dlai; je t'accorde le
dlai. Va ! Et ce n'est pas la peine de me remercier.