Vous êtes sur la page 1sur 10

Hervé Novelli

Région Centre 2010

Education, Formation et Apprentissage, Emploi

Saint Avertin
J Godron 1
Quelques chiffres

984 000 actifs dont 896 000 salariés en région Centre en 2007.

Région consacre près de la moitié de son budget annuel à l’éducation et à la formation. Parallèlement aux constructions et

restructurations de lycées, à la modernisation des mobiliers, la Région les dote d’installations sportives (gymnases, plateaux..)

102 lycées, lycées professionnels et Etablissements Régionaux d’Enseignement Adapté



99 000 lycéens dont : > 7 800 en BTS, > 28 600 en LP, 19 000 apprentis,

59 500 étudiants (Tours 22 000, Orléans 16 000)

J Godron 2
Education, formation : en une
génération TOUT est devenu plus
compliqué!
• Que RECHERCHE l’individu :
– épanouissement, culture,
=> SE TRADUIT PAR : besoin de connaissances, de savoirs
nouveaux

• Que VEUT l’entreprise :


– capacités, savoirs faire, expertise, expérience
=> SE TRADUIT PAR : besoin d’outils, méthodes, usages

• Que SOUHAITE le territoire


– Des gens adaptés aux filières d’excellences, et aux entreprises
=> SE TRADUIT PAR : besoin de Savoirs spécifiques et
d’expertise

• Qu’ EXIGE la société :


– savoirs être, aptitudes au changement, s’orienter, se (re)former
=> SE TRADUIT PAR : besoin de nouveaux comportements,
attitudes et aptitudes

J Godron 3
Constat 1 : dans la « nouvelle
croissance », les entreprises sont
« biface »
• Dans la nouvelle croissance, la main d’œuvre doit avoir des aptitudes « biface »:
– Travail seul ET en équipe
– Travail in situ ET à domicile
– Travail sur place ET à distance
– Travail en français ET en anglais

• Dans la nouvelle croissance, la main d’œuvre doit avoir des habiletés « biface »:
– N+1 ET N-1
– Opérationnel ET Fonctionnel
– Local ET global
– Interlocuteurs mineurs ET interlocuteurs Majeurs
– Manageur ET managé

10 % de la population régionale en difficulté de maîtrise des savoirs


fondamentaux (INSEE 2007), soit 225 000 actifs.

J Godron 4
Constat 2 : on est passé du jeu de
l’oie à la marelle !
Unicité
Homogénéité
S Continuité
Etudes Etudes Etudes
N Entreprise Simplicité

100% IN

S Multiplicité
T Hétérogénéité
A Discontinuité
G Complexité
E
50% OUT

ETUDES EMPLOI

2 500 jeunes décrochent chaque année (30% des élèves infirmiers ne terminent
J Godron 5
pas leurs études)
De quoi les gens ont-ils besoin
pour sauter dans le train de la
nouvelle croissance ?
1. Ils ont besoin de posséder de nouveaux outils
– Langues : d’abord le français,… et l’anglais, of course !
– Outils numériques : Word Excel PPT mais aussi outils de Recherche
documentaire, de gestion de bases de données, de gestion de projet,
de travail collaboratif, etc.

1. Ils ont besoin de maîtriser de nouvelles méthodes


– Travail en groupe : management, travail à distance, évaluation, suivi
et pilotage,
– Créativité , curiosité, affut technologique, veille documentaire
– Méthode d’innovation, d’expérimentation, tests et moyens d’essais,
études de faisabilité,
– De l’outil à son usage : Excel, gestion de fichier, gestion d’une enquête

1. Ils ont besoin d’acquérir de nouvelles aptitudes


– Apprendre à sauter à la marelle
– Parcours mixtes, alternance
– Allers et retours Ecole / entreprises
Combien de ces exigences sont-elles au programme du bac?
J Godron 6
Du coup, quels sont les enjeux
concrets pour la région (1)

1. De s’engager sur des sujets qui n’existaient pas auparavant


– Un « accompagnement » pour franchir les « trous » : orientation, ré-orientation, stage de
pré emploi, bilans de compétences, stages de formation professionnelle inter emploi ,
bourse de stage sur internet, etc.
– L’aide matérielle au « passage risqué d’une case à l’autre de la marelle » => logement?
Restauration? Véhicule? transport?
– Priorité à l’alternance : apprentissage, stages,

1. De permettre à TOUS une culture générale, moderne et ouverte


sur les mondes
– Les savoirs de base : écrire lire compter
– Les savoirs élémentaires : anglais, bureautique, numérique
– La mise en main des outils (ordinateur, labo de langues, internet)
– Les savoirs de « l ’honnête homme »: connaissance de l’entreprise, du monde du travail,
des organisations sociales, géo, histoire contemporaine, vie citoyenne, développement
durable, éthique des affaires,
– L’ouverture aux autres univers : autres territoires, autres pays, autres langues, autres
civilisations

L’éducation nationale a sa part, la Région doit prendre la sienne !


J Godron 7
Du coup, quels sont les enjeux
concrets pour la région (2)

3. Ces actions de soutien, de complément, sont à déployer en « hors


scolaire »
– Trouver des partenaires dans le monde éducatif
– Initier des acteurs, responsabiliser des associations, mobiliser les autres collectivités
– Lancer des appels à initiative, des appels à projet
– Piloter les actions en laissant une grande part au terrain

3. Favoriser à fond la mobilité des scolaires et des étudiants


– étudier à Paris, mais aussi étudier dans les grandes villes de la région
– Étudier à l’étranger
– Multiplier les échanges d’élèves, d’étudiants, de professeurs, de chercheurs, de
doctorants.

La mobilité serait-elle le nouveau privilège des plus favorisés?

J Godron 8
Du coup, quels sont les enjeux
concrets pour la région (3)

5. Quid de l’interface entre les filières d’excellence et les formations?

– De la 3° au bac, 2000 heures de jeu d’écran (+ 83 jours complets), 600 heures de sport non
scolaire (25 jours complets)
• Combien dure le stage découverte de l’entreprise ou même tout simplement du monde du travail ?
• Combien de Lycéens sauraient donne le nom de 2 pôles de compétitivité dans la Région Centre? Combien d’étudiants?

– Quelle Interface Ecole entreprise / Université entreprises ?


• Quel est le pourcentage des heures de formation professionnelle assurées par des cadres d’entreprises en activité?
• Combien de professionnels en activité enseignent à l’Université?
• Combien de formations assurées par les pôles de compétitivité?

Comment demander à un jeune de s’orienter vers un métier et de se


motiver pour une formation si on ne lui a jamais montré quelle tête pouvait
avoir une entreprise !!!
J Godron 9
Conclusion : oser,
expérimenter, innover

• Les acteurs éducatifs ont plein d’idées, et sont souvent enthousiastes,


– il faut multiplier les appels à initiatives, du terrain
– en osant sortir des partenariats habituels et « convenus »
– en faisant émerger de nouveaux acteurs, de nouvelles associations, de nouveaux projets

• 5 exemples
– Internats d’excellence : pourquoi pas être Région pilote?
– Chèques outils numériques, loisirs éducatifs,
– visites découverte du monde professionnel 1 fois par classe et par trimestre
– Agréer 4 grands lycées pour échanges en Allemagne, GB, Espagne, Italie.
– Fondations Universitaires

Innover, ce n'est pas seulement avoir les idées du futur


c’est surtout savoir renoncer aux idées du passé.

J Godron 10