P. 1
Module Mise à niveau en français-niveaux T et TS-ENG-FR

Module Mise à niveau en français-niveaux T et TS-ENG-FR

|Views: 1,709|Likes:
Publié parstar_echec

More info:

Published by: star_echec on Dec 06, 2009
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/09/2013

pdf

text

original

ROYAUME DU MAROC

OFPPT

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail
DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

MODULEDE MISE A NIVEAU EN MODULE DE MISE A NIVEAU EN EXPRESSION ECRITE ET ORALE EXPRESSION ECRITE ET ORALE EN FRANCAIS EN FRANCAIS

Niveau :

PREMIERE ET DEUXIEME ANNEE - Technicien Spécialisé - Technicien

0

PRÉSENTATION DU MODULE

Le module de mise à niveau en langue française qui vous est proposé ci- après vise le développement de l’expression écrite et orale chez les stagiaires de la première et deuxième année niveaux technicien et technicien spécialisé. Ce module de mise à niveau en français sert de complément au module de communication. Il vise le renforcement en linguistique et l’acquisition de structures de base de la langue française. Ce module prose donc, à travers des situations de la vie professionnelle, le développement de compétences langagières et l’intégration de notions relatives à la culture française. En effet, la maîtrise parfaite de la langue française constitue un prérequis nécessaire à la formation, non seulement du fait que toutes les formations sont dispensées en français et que cette langue est l’outil de communication privilégié en formation mais aussi et surtout du fait que la langue français est la langue de communication par excellence dans le milieu du professionnel où devront s’intégrer les futurs lauréats de l’OFPPT. Ce module permettra à l'apprenant de développer son expression et sa communication orale et écrite tout en consolidant ses connaissances à l'aide de situations rencontrées dans la vie courante et dans le monde du travail. En outre, ce module offre à l’apprenant les moyens de renforcer l’efficacité de sa communication, son assurance et la maîtrise de situation de communication diverses. Ce module couvre 108 heures de formation et comprend 10 séquences de formation. Le document proposé ci-après correspond à la Totalité module. Chaque séquence est déclinée en plusieurs séances comprenant chacune : 1- Une fiche pédagogique comprenant : • Des éléments de connaissances relatifs au thème à traiter et des directives pour la mise en œuvre des activités; • Des activités sous forme d’exercices à réaliser; 2- Des fiches supports contenant chacune le support à utiliser comme base à chaque activité; La démarche adoptée dans l’élaboration de ce module est résolument active, elle en fait un outil de travail complet qui place l’apprenant en situation d’acteur. L’apprenant doit agir et résoudre des problèmes professionnels à l’oral comme à l’écrit. La formation développée dans ce module intègre l’ensemble des savoirs et savoir-faire indispensables à une maîtrise complète des techniques de communication liées à un environnement professionnel donné.

1

SOMMAIRE Présentation Page 8

SEQUENCE 1
Séance 1

Le savoir – vivre : (salutations, présentations……)
Saluer Se présenter Demander de dire le prénom et le nom Les verbes être et s’appeler au singulier du présent Masculin et féminin L’interrogation avec qui Identifier une personne Demander des nouvelles d’une personne Formes de politesse Les articles définis au singulier : le, la Masculin et féminin des noms et des adjectifs En/ Au + pays, à + ville Demander l’âge, l’adresse, le numéro de téléphone Formes de politesse Les verbes aller et avoir au singulier du présent Les adjectifs possessifs au singulier Les articles indéfinis au singulier un/ une L’adjectif interrogatif quel/ quelle

9 10

Séance 2

15

Séance 3

18

SEQUENCE 2
Séance 1

- Les objets personnels : leur localisation, leur description - Les couleurs
Nommer des objets Montrer et situer des objets Le pluriel des articles et des noms Les prépositions de lieu L’interrogation avec qu’est – ce que Exprimer la possession Indiquer les couleurs Les pronoms moi, toi, lui, elle, vous La négation : ne ….pas L’accord des adjectifs avec le nom Caractériser un objet Demander et indiquer le prix Les pronoms forts au pluriel nous, vous, eux, elles Les prépositions L’interrogation avec où

22

23

Séance 2

26

Séance 3

30

SEQUENCE 3
Séance 1

L’environnement, découverte touristique
Situer un lieu S’informer sur un lieu Les pronoms forts au pluriel nous, vous, eux, elles Les prépositions L’interrogation avec où

33 34

2

SOMMAIRE Séance 2 Demander son chemin Indiquer la direction Indiquer le moyen de transport L’impératif Le verbe prendre au présent L’adverbe y Page 38

SEQUENCE 4
Séance 1

La vie au travail et le week-end Le sport
Demander et donner l’heure Indiquer une date Faire une demande polie Le verbe partir au présent L’interrogation avec quand ? et quelle heure est – il ? Demander la profession de quelqu’un Demander des informations Les verbes pronominaux au singulier Le verbe lire et écrire au présent S’informer sur une activité actuelle S’informer sur une activité habituelle Les indicateurs temporels

42 43

Séance 2

46

Séance 3

50 54 55

SEQUENCE 5
Séance 1

La vie de tous les jours
Demander et exprimer des besoins S’informer sur des habitudes Indiquer des quantités Le passé composé avec l’auxiliaire avoir La formation du participe passé L’accord de l’adjectif beau Rapporter des événements passés Exprimer une opinion, faire des compliments Le verbe pouvoir La négation de l’impératif Les pronoms COI après l’impératif affirmatif Parler d’événements passés Interroger sur la durée Les verbes connaître et offrir au présent Les pronoms COD le, la, l’, les Les pronoms COI lui, leur

Séance 2

61

Séance 3

66

SÉQUENCE 6
Séance 1

Un peu, beaucoup, passionnément
Exprimer des goûts et des préférences Exprimer la fréquence ou l’intensité Parler de ses loisirs Les pronoms en et ça La négation : ne……plus Demander et exprimer une opinion Exprimer une contestation Donner son opinion Expression de la cause Trop / Assez + ADJECTIF Trop de/ assez de + nom Tout / toute, tous / toutes

70 71

Séance 2

76

3

SOMMAIRE Séance 3 Exprimer des goûts Donner des conseils Les verbes pronominaux au présent et au passé composé La place du pronom à l’impératif avec un verbe pronominal Parler de ses vacances Page 81

SEQUNECE 7 :
Séance 1 :

Le marché du travail
Expliquer et commenter son parcours professionnel et son métier Rédiger une lettre de motivation S’exprimer sur le monde du travail Utiliser les temps du passé Maîtriser l’accord du participe passé Utiliser les articulateurs de temps (simultanéité, antériorité, postériorité). S’exprimer sur le monde du travail Se présenter et s’exprimer dans un contexte professionnel Utiliser les articulateurs de temps (simultanéité, antériorité, postériorité). L’expression de la cause L’expression du but L’expression de la comparaison Lexique de l’embauche Parler de sa personnalité Parler de ses capacités professionnelles Expression de la comparaison Participe présent et gérondif Faire des projets Promettre, exprimer ses intentions et ses espoirs Les pronoms indéfinis

86 87

Séance 2 :

92

Séance 3 :

100

Séance 4 :

106 109 110

SEQUNECE 8 :
Séance 1 :

Au fil des jours
Exprimer ses goûts S’exprimer sur les habitudes alimentaires Donner son avis sur l’alimentation Le subjonctif Utiliser les temps du passé Maîtriser l’accord du participe passé Utiliser les articulateurs de temps (simultanéité, antériorité, postériorité). Lexique du marché du travail Parler de son état physique ou moral Poser des questions parler de ses relations avec les autres Exprimer ses opinions et ses sentiments L’interrogation La double pronominalisation L’infinitif passé S’exprimer sur ses activités Parler de ses goûts et de ses préférences S’exprimer sur ses pratiques sportives Les types et les formes de phrases Le lexique du sport S’exprimer sur un phénomène de la vie courante

Séance 2 :

114

Séance 3 :

116

Séance 4 :

120
4

SOMMAIRE Page Donner son opinion sur le phénomène de la rumeur Les pronoms indéfinis Travail sur la synonymie S’exprimer sur les technologies modernes tels que le téléphone portable Maîtriser le langage propre à la téléphonie mobile Maîtriser les pronoms personnels compléments et pronominaux avec l'impératif

Séance 5 :

122

SEQUNECE 9 :
Séance 1 :

Le monde professionnel
Parler de ses horaires de travail Situer dans le temps Indiquer la fréquence Indicateurs de temps Lexique du temps (à mi-temps, temps libre, terminer…) Les adverbes en ment Fixer, reporter un rendez-vous Indiquer la date Actes sociaux : accords, désaccords…) Lexique du rendez-vous (fixer, remettre…) Expression de la date Le conditionnel dans l’expression du conseil Le conditionnel dans l’expression de la politesse Informer/S’informer sur l’emploi du temps Élaborer un agenda Convenir de rendez-vous, de réunion Repérer les implicites Expression du temps (« dans la semaine, à 8 heures… ») Expressions idiomatiques en relation avec les occupations (« Je n’ai rien de spécial… ») L’expression du passé avec le passé composé Fixer un rendez-vous Proposer Accepter/Refuser une proposition Sensibiliser au niveau de langue utilisé en milieu professionnel Lexique du rendez-vous (annuler, reporter…) Expression du temps, de l’heure L’impératif dans l’expression du conseil Parler de ses activités quotidiennes Situer dans le temps Exprimer la fréquence et la durée Indicateurs temporels (avant, vers…) Adverbes de fréquence (souvent, rarement…) Expression de la durée (mettre une heure…) Verbes exprimant une activité Les pronoms relatifs Annoncer un programme Exprimer des préférences Futur (valeur de programme) Indicateurs de temps L’expression de la comparaison

125 126

Séance 2 :

129

Séance 3 :

134

Séance 4 :

138

Séance 5 :

143

Séance 6 :

148

5

SOMMAIRE Page Sensibiliser au niveau de langue

SEQUNECE 10 :
Séance 1 :

A domicile
S’exprimer sur les spécificités d’un habitat S’exprimer sur l’habitat rural et urbain Décrire un lieu de vie Débattre sur les transformations urbaines les pronoms relatifs simples et composés Exposer un problème d’habitat de location Identifier les caractéristiques d’un lieu d’habitation Le passif Décrire un logement Décrire des transformations dans un logement Les marqueurs temporels : il y a, depuis Chercher un logement Identifier une petite annonce Rédiger une petite annonce Les pronoms complément d’objet direct et indirect

152 153

Séance 2 : Séance 3 : Séance 4 :

158 163 165

6

SEQUENCE 1 Le savoir-vivre (salutations, présentations…..)

7

Séquence 1 : Le savoir – vivre (salutations, présentations…..)
Séance 1 : Salutations et Présentations…..
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Saluer Se présenter Demander et dire le prénom et le nom Les verbes être et s’appeler au singulier du présent Masculin et féminin L’interrogation avec qui : 4 heures : Dialogues

Dialogue 1 : - Bonjour - Bonjour, madame. Je suis monsieur Fouad. - Fouad…Vous êtes monsieur Hajoui Fouad? - Non. Lamrani. Lamrani Fouad. Dialogue 2 : - Bonjour, madame. - Je suis amina Nouffiss - Bonjour. - Je m’appelle majda Lazrak Nabil, mon mari. - Bonjour. - Bonjour. Dialogue 3 : - Qui est – ce? - C’est Nabil Lazrak - Nabil? Il est beur ? - Oui, et elle, c’est majda, elle est marocaine.

8

Dialogue 4 :

SALUER ET SE PRÉSENTER (Dans la rue) — Barbara : Tiens, bonjour, Noémie, ça fait plaisir de te voir ! Ça va ? — Noémie : Oui, bien, merci, et toi ? — Barbara : Pas mal, merci. Tu vas au travail ? — Noémie : Oui, je vais prendre le bus. — Barbara : Au fait, vous vous connaissez ? — Noémie et Léo : Non... — Barbara : Alors, voici Léo, mon voisin. Noémie, une ancienne collègue. — Noémie et Léo : Bonjour ! — Noémie : Eh bien, mon bus arrive, je vous laisse. Bonne journée et à bientôt ! — Barbara : Au revoir, à là prochaine. Dis bonjour à Renaud de ma part ! Son associé au billet : Activité 1 : ( cf fiche grammaticale 1) Lisez les dialogues 1, 2, 3 et 4 une première fois et demander aux stagiaires « Quels mots avez – vous entendus/ compris? » - Demander aux apprenants de lire et de jouer les textes des dialogues par groupe de deux. Activité 2 : ( cf fiche grammaticale 2) - Faire repérer dans les dialogues les formes verbales est, êtes, ainsi que les pronoms sujets il, elle et vous. - Faire noter les variations ( changements de forme) des verbes en fonction des pronoms personnels. Activité 3 : ( cf fiche grammaticale 3) - Faire noter la variation masculin/ féminin avec les pronoms personnels « il » et « elle » : - Faire remarquer que le genre du sujet influence l’adjectif : marocain ( masculin) marocaine ( féminin) - Faire remarquer la différence entre le masculin et le féminin à l’écrit et à l’oral. - Mettre les apprenants en sous – groupes. Leur demander de se présenter et d’interroger leur partenaire sur son identité en réutilisant les expressions des dialogues. Activité 4 : ( cf fiche grammaticale 4 ) - Faire pratiquer la structure « Qui est – ce? C’est + nom pour interroger sur l’identité d’une personne dans la classe. Pour cela, demander aux apprenants d’interroger leur voisin à propos d’une troisième personne. -

9

FICHE GRAMMATICALE 1 : Salutations et présentations
Saluer - bonjour, - bonjour, Amine. - Bonjour, madame rania ▪ Se présenter - je suis aicha DAHMANE -je m’appelle Soumaya DAGHI - Je suis marocain ( e) ▪ Demander et dire le prénom et le nom - Qui est – ce? - C’est nawal fahmi - Il/ Elle s’appelle….

FICHE GRAMMATICALE 2 : Les formes verbales au présent
Le présent de l'indicatif : a)- Le présent de l'indicatif marque surtout que l'action s'accomplit au moment où l'on parle, c'est le présent actuel: Les voitures passent dans la rue. b)- Le présent de l'indicatif peut exprimer aussi des faits habituels, c'est le présent d'habitude: Il va chaque matin à l'école. c)- Le présent de l'indicatif exprime aussi des vérités durables: La lune nous réfléchit les rayons du soleil. En règle générale, les verbes en -eler et en -eter doublent la consonne l ou t devant un e muet : je jette et j'appelle. Quelques verbes ne doublent pas le l ou le t devant un e muet. Ils prennent alors un accent grave sur le e qui précède le t ou le l. Un exemple est j'achète. Ce sont 22 verbes irréguliers. Les modèles sont acheter et geler. En voici la liste (22 verbes) : celer, déceler, receler, ciseler, démanteler, écarteler, encasteler, geler, dégeler, congeler, surgeler, marteler, modeler, peler, acheter, racheter, bégueter, corseter, crocheter, fileter, fureter, haleter.

FICHE GRAMMATICALE 3 : Le masculin et le féminin des noms le nom peut être masculin (un ami) ou féminin (une amie)
on n'entend pas toujours la marque du féminin (son amie) le féminin et le masculin d'un nom sont parfois des mots très différents. mon oncle, ma tante la plupart des noms ont seulement le féminin ou seulement le masculin : un oiseau - une pelle Pour écrire un nom au féminin Cas général : On ajoute un e au masculin exemple : un invité - une invitée

10

FICHE GRAMMATICALE 4 : Fiche support 4 : l’interrogation avec « qui »
L'INTERROGATION A.. Il existe en français plusieurs possibilités de formuler une même question : - Avec l'intonation : c'est la forme la plus simple mais aussi la plus courante : Vous regardez un film? - Avec l'expression est-ce que qui se place au début de la phrase : Est-ce que vous regardez un film? L'expression est-ce que prend l'apostrophe quand elle est suivie d'un mot qui commence par une voyelle ou un h muet Est-ce qu’on va au cinéma? - Avec l'inversion du verbe et du pronom personnel sujet : Regardez-vous un film? Le trait d'union est obligatoire. Attention : quand le sujet est un nom (ou un pronom) l'interrogation se fait avec l'inversion du verbe et du pronom personnel sujet de rappel : c'est un langage formel. Pierre est-il français ? Cette actrice est-elle italienne ?

Dans la forme de l’inversion, à la troisième personne du singulier, on ajoute -t- quand le verbe finit par une voyelle. Habite-t-il à Paris? B. Les expressions Qui est-ce ? (question sur une ou plusieurs personnes et Qu'est-ce que c'est ? (question sur une ou plusieurs choses) sont invariables. Qu'est-ce que c'est ? - C'est un livre. - Ce sont des livres. Qui est-ce ? - C'est un ami. - Ce sont des amis. Remarques 1. Comment, où, pourquoi, quand etc. placés en début de phrase se construisent avec l'inversion du verbe et du pronom sujet ou sont suivis de l'expression est-ce que sans inversion: - Comment allez-vous? - Où est-ce qu'il travaille? 2. Qu'est-ce que prend l'apostrophe devant une voyelle: - Qu'est-ce qu'il fait? 3. Quel (adjectif et pronom interrogatifs) s'accorde avec le nom qu'il accompagne: - Quel est votre nom? Quels sont vos acteurs préférés ? - À quelle heure? Quelles sont tes actrices préférées ? Entraînez – vous :
11

Mettez les noms suivants au féminin : 1 - Un étudiant, Un avocat, Un marchand, un mouton, Un charcutier, Un absent, Un saint. Mettez les phrases suivantes au féminin : 1 – Il est mexicain : …………. 2 – C’est un canadien : …………. 3 – Il est anglais : ……………… 4 – C’est un Russe : ………. 5 – Il est danois : ……………. 6 – C’est un allemand : …………. Associez les questions et les réponses : 1 – Il est français? A – C’est Sophie Marceau 2 – Qui est – ce? B – Non, il est italien 3 – Vous êtes français? C – Oui, je suis français. 4 – Il s’appelle Alberto Ferro? D – Non. Luc. Je m’appelle Luc. 5 – Vous êtes Paul? E – Oui. Il est italien. Écrivez les verbes au présent à la personne qui convient : 1ère personne du singulier 1- allonger 2- bouger 3- échanger 4- corriger 5- dégager 6- ranger 7- engager Conjuguez le verbe entre parenthèses au présent : 1 – Il (être)…………….facteur 2 – Elles (s’appeler)……….Nadia et Rim 3 – Nous (être)……….la famille Mouline 4 – C’ (être)……….un vélo 5 – Tu (s’appeler)…………Noufel 1ère personne du pluriel

12

Séquence 1 : Le savoir – vivre (salutations, présentations…..)
Séance 2 : rencontre
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Identifier une personne Présenter une personne Les articles définis au singulier : le, la Masculin et féminin des noms et des adjectifs En/ Au + pays, à + ville 4 heures Dialogue et cartes de visite

Dialogue : rencontre
-Ahmed : Qui est - ce? -Mustapha : C’est Najia, non? -Ahmed : Najia? -Mustapha : oui, Najia Laroussi. Elle est étudiante -Ahmed : et elle est sympa? -Mustapha : oui. Elle est dans le cours de français, elle est tunisienne -Ahmed : Et elle habite en Tunisie? -Mustapha : Non, elle habite à casablanca. Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Faire écouter une première fois le dialogue. Posez la question : « Combien de personnes parlent ? » - Faire écouter le dialogue une deuxième fois, demander aux apprenants de dire les mots qu’ils ont entendus/ compris. - Demander aux stagiaires si les cinq affirmations ci - dessous sont vraies ou fausses. Demander de proposer une réponse quand l’affirmation est fausse : a - elle s’appelle Najia Laroussi b – elle est française c – elle est professeur d – Elle habite à casa e – elle est sympa. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Demander aux stagiaires de donner des phrases et de les compléter avec les prépositions « en » ou «au ». Leur faire consulter la partie sur les articles définis : le, la et en/ Au + pays, à + ville . - Expliquer qu’on utilise en avec un nom de pays féminin et au avec un nom de pays masculin - Demander aux apprenants de mettre des phrases au masculin. Leur faire consulter par la suite la partie sur « masculin et féminin des noms et des adjectifs. Mes exemples sont connus sauf japonais et espagnol qui fonctionnent comme chinois (e ). Exemple : Jun est japonais, François est belge, Carlos est espagnol, Karl est autrichien. - Faire remarquer que le nom du pays s’écrit avec une majuscule ( Japon, Belgique….) mais pas l’adjectif ( japonais, belge….)

13

Activité 3 : - Mettre les apprenants en sous groupe. Leur demander de jouer une scène sur « Identifier une personne » en suivant l’exemple suivant : « Vous êtes professeur ? » « Non, je suis étudiant (e) » 1 – Vous êtes photographe? 2 – Vous êtes français (e) ? 3 – Vous habitez en Belgique? 4 – Vous êtes dans le cours d’italien? Demander aux stagiaires par la suite de s’interroger à tour de rôle sur leur identité. Insister sur la voix qui monte pour la question et sur la bonne utilisation du masculin ou du féminin suivant le cas. Vérifier la bonne utilisation des articles définis et des prépositions.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Identifier une personne
Fiche support 1 : Il y a plusieurs façons de dire pour identifier une personne : – Qui est – ce? C’est…. – Il / Elle s’appelle…… – Il / Elle est marocain (e ) – Il /Elle est photographe – Il / Elle est étudiant ( e). – Il / Elle habite à casa, au Maroc.

FICHE GRAMMATICALE 2 : Les articles définis Fiche support 2 : -Masculin et féminin des noms et des adjectifs - En / Au ( à + le ) + pays, à + ville
▪ Les articles définis : Le + Nom masculin, exemple : le cours d’allemand La + nom féminin, exemple : la dentiste de Amal Devant une voyelle, le et la devient l’. Exemple : l’étudiant ( e ) de français ▪ Masculin et féminin des noms et des adjectifs : Le directeur / La directrice L’assistant / L’assistante Il est italien / Elle est italienne Il est chinois / Elle est chinoise ▪ En / Au ( à + le ) + pays, à + ville : La France : j’habite en France. L’Italie : j’habite en Italie. Le Japon : j’habite au Japon. Paris, Tokyo : il habite à Paris, à Tokyo.

14

Entraînez – vous : Mettez le dialogue en ordre : …….a -Elle est française? …….b -Sarah, c’est son prénom? …….c -Elle s’appelle Sarah Faouzi

…….d -Oui, et Faouzi, c’est son nom. …….e -Qui est – ce? …….f -Non, elle est marocaine.

Complétez les phrases ci – dessous avec « le, la ou l’ et de ou d’ » : 1 – C’est ………professeur…………..nabila? 2 – Voilà………bureau………….monsieur Yacoubi. 3 – C’est……..directrice…………..Annie ! 4 – Non, c’est……….étudiante……….madame Dubois. 5 – C’est…………..secrétaire………….Abdou, oui ou non? Lisez les cartes de visite et faites comme dans l’exemple : Maria – EL KOHEN Plaça de Catalunya, 27 08000 Barcelone ( Espagne) Exemple : Maria EL Kohen est espagnole. Elle habite à Barcelone, en Espagne. 1- Allal MERZOUKI Wittlaerer Kamp, 28 40489 Dûsseldorf ( Allemagne) 3 – Farah EL MESKINI Via Bogino, 5 00186 Rome ( Italie ) 2 – Nada SOUIHEL Samurai house 8 – 12 – 20 Mitaka – shi 181 – 0013 Tokyo ( Japon) 4 – Naoufel el MEEZOUZI 10 – 14 Wellington Street Central Hong Kong ( Chine)

1……………………………………………………….. 2……………………………………………………….. 3………………………………………………………. 4………………………………………………………

15

Séquence 1 : Le savoir – vivre (salutations, présentations…..) Séance 3 : Ca va bien?
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Demander des nouvelles d’une personne Demander l’âge, l’adresse, le numéro de téléphone Formes de politesse Parler de l’autre et s’informer Les verbes aller et avoir au singulier du présent Les adjectifs possessifs au singulier Les articles indéfinis au singulier un/ une L’adjectif interrogatif quel/ quelle 4 heures Dialogue

Dialogue : Ca va bien?
Sarah : Salut, Najoua, tu vas bien ? Najoua : Oui, ça va bien. Et toi? Sarah : Je vais bien, merci…j’habite à Bruxelles, maintenant. Najoua : en Belgique? Sarah : Oui, oui. En Belgique. Najoua : Ah ! C’est bien. Et quelle est ton adresse? Sarah : Alors, c’est : Najoua BELGHITI…..15, rue de Patrice Lumumba…..casa Najoua : Et tu as une adresse e – mail? Sarah : Oui, c’est : najoua@hotmail.com. Et toi, comment va ton amie française? Najoua : Charlotte? Elle va bien, merci. Elle parle arabe maintenant. Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Demander aux apprenants de repérer le nombre de personnages, leur nom, de dire combien de questions il y a ( voix montante eu descendante ). - Lisez et transformez le dialogue entre Sarah et Najoua. Utilisez le vous de politesse. Jouez avec votre camarade. Changez les noms. - Mettre les apprenants en sous groupes. Leur faire consulter la rubrique « Façons de dire » : demander des nouvelles d’une personne, demander l’âge, l’adresse, le numéro de téléphone et formes de politesse. Activité 2 : (Cf. Fiche grammaticale 2 ) - Avant de commencer l’exercice, demandez aux apprenants d’observer la partie sur les verbes aller et avoir au présent. - Faire remarquer la différence de forme du verbe aller dans le dialogue et soulignez la ressemblance des formes verbales d’aller et d’avoir ( sauf pour la première personne du singulier ). - Mettre les apprenants en sous groupes. Leur dire de transformer le dialogue en utilisant la forme de politesse vous.
16

-

Activité 3 : (Cf. Fiche grammaticale 3) - Soulignez l’association quel + nom masculin et quelle + nom féminin - Demander aux stagiaire de poser des questions avec l’adjectif interrogatif quel/ quelle. Corrigez - Demander aux stagiaires de lire la partie les articles indéfinis au singulier. Soulignez l’association un + nom masculin et une + nom féminin - Demander aux stagiaires d’associer les mots de vocabulaire qu’ils ont appris à leur article indéfini - Inviter les apprenants à jouer ces questions par groupe de deux.

Rappeler aux apprenants de ne pas oublier de transformer les verbes et les pronoms possessifs. Faire changer les noms et utiliser par exemple Mme…. Faire jouer la scène.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
- Demander des nouvelles d’une personne Forme polie : - Comment allez – vous? - ça va, merci. Et vous? Forme familière : - Tu vas bien? - ça va. Et toi? - Demander l’âge, l’adresse, le numéro de téléphone Il a quel âge maintenant? Quelle est ton adresse? Quel est le numéro de téléphone de l’hôtel? - Formes de politesse Merci – bonjour – au revoir – pardon – s’il vous plaît – bonne nuit…

FICHE GRAMMATICALE 2 : Les verbes aller et avoir au singulier du présent
Les adjectifs possessifs au singulier Les verbes être, avoir, aller écrits en rouge dans le dialogue, sont les verbes les plus utilisés dans la langue française. *Au présent de l'indicatif, ils se conjuguent ainsi : AVOIR J'ai de l'argent Tu as de l'argent Il a de l'argent Nous avons du courage Vous avez du courage Ils ont du courage ÊTRE Je suis heureux Tu es heureux Elle est heureuse Nous sommes en forme Vous êtes en forme Elles sont en forme ALLER Je vais à l'école Tu vas à l'école Il va à l'école Nous allons à la fête Vous allez à la fête Ils vont à la fête

2 - L'adjectif possessif apporte des informations de genre, de nombre, et de personne (information concernant le possesseur).Exemples : -Ma veste / Mon manteau. -Mes chemises -Votre travail mérite tous nos compliments.
17

L'adjectif possessif : « Ma » est accordé en genre et en nombre avec le mot « veste », comme c'est le même cas pour les autres adjectifs possessifs (Mon, mes, votre, nos...etc.). L'adjectif possessif s'établit ainsi en relation entre ce qui est possédé et : - Celui (ou ceux) qui parle (nt): mon chien, notre chien. - Celui (ceux) à qui l'on parle: ton chien, votre chien. - Celui (ceux) dont on parle: son chien, leur chien. POSSESSEUR SINGULIER POSSESSIF SINGULIER MASCULIN FEMININ Mon Ma Ton Ta Son Sa MASCULIN - FEMININ Notre Votre Leur POSSESSIF PLURIEL MASCULIN - FEMININ Mes Tes Ses MASCULIN - FEMININ Nos Vos Leurs

PLURIEL

Remarque : La distinction de genre ne peut se faire que si possesseur et possédé sont au singulier. Utilisation de l'adjectif possessif : -Devant un mot féminin commençant par une voyelle ou par un h muet, on utilise mon, ton, son au féminin. Sa belle histoire ==> Son histoire. L'adjectif possessif indique très souvent un lieu social (parenté, rapport professionnel, utilisation, etc.). Exemples : Mon père - Mes voisins - ma secrétaire. Les ouvriers occupent leur usine. J'ai perdu mon chemin. L'adjectif peut s'utiliser également, dans certains cas, à la première personne, lorsque l'on s'adresse à un supérieur. Exemple : Mon général. Cet usage du possessif comme marque de respect persiste à l'intérieur de mots comme : Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monseigneur, etc. Dans le cas où la possession (l'appartenance) est évidente, comme pour les parties du corps, l'usage veut que l'on n'utilise pas l'adjectif possessif si la personne est déjà clairement exprimée. J'ai mal au ventre ==> J'ai mal à mon ventre (ne se dira pas).

FICHE GRAMMATICALE 3 : L’article indéfini
L’adjectif interrogatif quel / quelle

1 - L'article indéfini s'accorde avec les noms qui désignent un être, un animal, une chose, une espèce... indéterminée, indéfinis. a - Articles indéfinis Article défini le, la, les Article indéfini un, une, des Article partitif du, de la, de l’
18

Un = masculin singulier : Un jour.Une = féminin singulier : Une classe.Des = pluriel du masculin et féminin : Des garçons, des filles. L'article indéfini sert à déterminer une chose ou un être qui n'est pas encore identifié ou connu (contrairement à la définition de l'article défini) :Un chauffeur passera vous prendre. Appelez vite des secours. Je prendrais bien un verre pour me rafraîchir. Des chasseurs partirent avec une meute de chiens. Il est parfois utilisé dans un sens général. - Un tigre est plus dangereux qu'une gazelle. (On dit que les tigres en général sont plus dangereux que les gazelles). 2 – L’adjectif interrogatif quel / quelle : Les adjectifs interrogatifs indiquent que l'être ou la chose qu'ils déterminent (on parle aussi de déterminants interrogatifs) fait l'objet d'une question : Quel jour sommes-nous ? Quels livres voulez-vous ? En dehors de ce rôle de déterminant, les adjectifs interrogatifs s'emploient aussi comme attributs, comme de véritables adjectifs. Quelle est votre voiture ? Les formes principales de l'adjectif interrogatif sont : Quel = masculin singulier; Quels = masculin pluriel; Quelle = féminin singulier; Quelles = féminin pluriel. On range parfois parmi les interrogatifs "combien de". Ces mêmes formes sont exclamatives lorsqu'elles expriment l'admiration, l'étonnement, etc. On parle alors d'adjectifs exclamatifs. Entraînez – vous : Lisez les phrases et retrouvez l’ordre des deux dialogues : A - Oui, et toi? B – Je vais bien, merci. Et vous? C – Oui, elle a 15 ans maintenant. D – Ah oui ! Quelle est ton adresse? E – Oh moi, ça va. J’habite à Toulouse maintenant. F – Ca va, ça va….c’est votre fille? G – Salut Hamid, tu vas bien? H – Bonjour, madame, comment allez – vous? Ecrivez quel, quelle, quels, ou quelles selon le cas : 1 - …………….heure est-il? 2 - …………….. temps fait-il? 3 - ……………. est la date aujourd'hui? 4 - …………………étudiants! 5 - …………….. histoires allez-vous raconter? 6 - ………………….jour sommes-nous? 7 - …………………..classe!

19

Soulignez la bonne réponse entre parenthèses : 1 – C’est ( ton – ta ) amie? - Non, c’est l’amie de ( mon – ma ) fille. 2 – Anne? Elle est dans ( sa – son ) chambre. 3 – Vous allez bien? Et ( ma – votre ) femme? 4 – Oui, oui, j’ai ( ta – votre ) numéro de téléphone. D’autres activités peuvent être proposées par le formateur.

20

SEQUENCE 2 Les objets personnels : leur localisation, leur description

21

Séquence 2 : Les objets personnels : leur localisation, leur description
Séance 1 : Passe - temps
Nommer des objets Objectifs communicatifs Montrer et situer des objets Décrire une pièce et ses objets Le pluriel des articles et des noms Objectifs Les prépositions de lieu linguistiques L’interrogation avec qu’est – ce que 4 heures Durée Dialogue Support

Dialogue : Passe - temps
Bon, alors, c’est contre le mur sous l’affiche et ….. Le chapeau ? Non, c’est à gauche du chapeau. Il y a un blouson. C’est ça ? Oui, c’est ça. Bravo ! Bon, à toi maintenant. C’est….sur la table à côté de la bouteille. Le verre. Non, à droite de la bouteille, dans le vase. Les fleurs ? Oui. Bon, à moi….

Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Lire une première fois le dialogue. Demander aux stagiaires de donner des phrases introduisant « derrière, devant, au – dessous, au – dessus, entre ». Faire répéter ces mots. - Montrer aux stagiaires un objet et dire : « Qu’est – ce que c’est ?. Procédez de la même façon pour les mots utilisés dans le dialogue. ( Voir séquence 1, séance 1 sur l’interrogation ). - Précisez que la question « qu’est – ce que c’est est utilisée pour les objets et on rappellera que pour les personnes, on utilise « Qui est – ce ? » - Demander aux apprenants de consulter la rubrique « Façons de dire ». - Leur demander de dessiner une pièce avec des meubles. - Faire travailler chaque apprenant avec son camarade : l’un décrit la pièce, l’autre la dessine, puis les deux comparent leur dessin. - Faire utiliser la question « qu’est – ce qu’il y a dans la pièce? - Production libre. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Faire travailler les apprenants par groupes de deux. Leur demander de donner des phrases en utilisant des prépositions à l’aide des articles indéfinis et définis. (consulter la séquence 1, séance 3). - Faire remarquer « qu’il a » est invariable.

22

FICHE GRAMMATICALE 1: Façons de dire ● Nommer des objets - Qu’est – ce que c’est ? - C’est une photo. - Ce sont des photos. ● Montrer et situer des objets - Qu’est – ce qu’il y a sur la table ? - Il y a une bouteille sur la table. Il y a une assiette à côté de la bouteille. - Les livres sont sur l’étagère.

FICHE GRAMMATICALE 2 : le pluriel des articles et des noms
Consulter la séquence 1, séance 3.

FICHE GRAMMATICALE : les prépositions de lieu
à la + nom féminin à l’ + voyelle (a, e, i, o, u, y) ou "h" au + nom masculin aux + nom pluriel. Exemple : La plage ; je vais à la plage. Le centre ville ; tu vas au centre ville. L’école ; ses nièces vont à l’école. Les Champs Elysées ; nous allons aux Champs Elysées. Entraînez – vous : Savoir décrire une pièce avec les prépositions de lieu :

Regardez attentivement cette image et complétez les phrases ci-dessous. Remarque : vous êtes à l'entrée de la chambre vous la voyez telle qu'elle est sur le dessin 1. Les tableaux sont accrochés………le mur 2. Le lit est ……..le mur. 3. Le chapeau est situé ……..du manteau.
23

4. La table est ………le miroir. 5. Quand je retirerai mes chaussures, elle seront sur le sol, donc …… 6. La table est …….de la chaise. 7. Le manteau pend ……..du mur. 8. La fenêtre est …….de la chambre. 9. Le tableau au dessus du porte-manteau est accroché sur le mur ……. 10. Le miroir est ……….de la table. 11. Les 2 oreillers sont ………..de l’un de l’autre. 12. Le porte-manteau est ………….le lit. 13. La fenêtre est ………..le miroir et le tableau. 14. …….de la couverture, il y a un drap. 15. Au premier plan, donc ……., nous voyons le pied du lit. 16. La lumière est au plafond, donc elle est …….. Soulignez la bonne réponse entre parenthèses : 1 – ( Des – les ) photos ? Elles sont dans ( la – les ) chambre. 2 – Tu as ( un – le ) numéro de téléphone et ( l’ – la ) adresse de Zineb ? 3 – Oui, il y a ( les – des ) fenêtres dans ( la – les ) pièce. 4 – Je cherche ( une – la ) correspondante en Suisse ou en Allemagne. 5 – Tu as ( un – le ) garçon et ( la – une ) fille !

Séquence 2 : Les objets personnels : leur localisation, leur description
Séance 2 : Portrait - robot
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Exprimer la possession Indiquer les couleurs Décrire une personne avec ses vêtements Les pronoms moi, toi, lui, elle, vous La négation : ne ….pas L’accord des adjectifs avec le nom 4 heures Dialogue

Dialogue :
- Alors….Ils sont grands ? petits ? - Il y a un homme, grand et …blond. Oui, c’est ça, il est blond. L’autre homme, il est petit et brun. - D’accord. Est – ce qu’ils ont des lunettes ? - Non, non, ils n’ont pas de lunettes. - Et leurs vêtements ? - L’homme blond porte un T – shirt blanc et un pantalon noir…non, bleu, un pantalon bleu. C’est un jean. L’homme brun, lui, il a un blouson. - Quelle couleur ? - La couleur de son blouson…..noir….non ce n’est pas noir…..rouge ….oui, rouge.

24

Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Lire le dialogue et demander aux stagiaires de dire qui parle et ce que font les personnages. - Mettre l’accent sur les couleurs évoquées dans le dialogue. - Lire le dialogue une deuxième fois en donnant pour consigne d’identifier les deux hommes parmi les cinq portraits. - Montrer une photo d’une célébrité, et demander aux apprenants de la décrire. - Mettre les apprenants en sous – groupes. Leur demander de consulter la partie « Façons de dire ». - Faire réfléchir les apprenants sur les expressions à utiliser pour formuler les devinettes. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Faire remarquer aux apprenants la phrase « Sa chemise est verte » . Leur demander pourquoi on dit verte et pas vert. - Consulter par la suite la partie sur « l’accord des adjectifs avec le nom ». - Demander aux apprenants de tirer des conclusions. - Faire observer la phrase du dialogue : « L’homme brun, lui, il a un blouson ». Transposez la phrase au féminin. - Faire observer la partie sur « la négation : ne ….pas ». Et transformez les phrases négatives en phrases positives. - Faire travailler les apprenants par groupes de deux. Leur demander de donner des exemples et de procéder à la description de ce son camarade porte. Activité 3 : ( Fiche grammaticale 3 ) - Expliquez la partie « Les pronom moi, toi,… ». - Le professeur montre son sac et interroge la classe : « A qui est le sac ? A vous ? Non, il n’est pas à vous, il est à moi. - Demander aux stagiaires de donner des exemples.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
- Exprimer la possession : C'est le (la) . . . de (du, de la, de l', des) + nom Ce sont les . . . de (du, de la, de l', des) + nom C'est le père de Sophie Ce sont les chiens des voisins Qui est ce garçon? C'est le fils du boulanger. Il (elle) est à + pronom tonique (moi, toi, lui, elle, nous, vous, eux, elles) ou + nom C'est à A qui est ce vélo? Il est à moi Ces chaussures sont à qui? Elles sont à Paul. les verbes "appartenir à" et "posséder" Ce violon appartient à mon frère. - Indiquer les couleurs : - Quelle est la couleur de la robe ? - Elle est rouge.

25

FICHE GRAMMATICALE 2 : L'accord des adjectifs
La négation ne …..pas L'adjectif s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. L'adjectif, qu'il soit épithète, attribut ou en apposition s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il qualifie. J'ai acheté des fleurs merveilleuses (adjectif épithète s'accorde avec fleurs, fém. pl.) De loin, la ville semblait plus belle (adjectif attribut, s'accorde avec ville, fém. sing.) Affolées, les brebis s'enfuirent. (adjectif en apposition, s'accorde avec brebis, fém. pl.) - Lorsqu'un adjectif qualifie plusieurs noms, il se met au pluriel : Un homme et un enfant beaux comme des dieux s'avancèrent - Lorsqu'un adjectif qualifie plusieurs noms de genres différents, l'adjectif qualificatif se met au masculin pluriel : Le chat, la belette et la souris semblèrent atterrés. - Les adjectifs qualificatifs utilisant des noms de fleurs, de fruits, de pierres précieuses, etc... ne s'accordent ni en genre ni en nombre : Nous portons des robes orange. Ces boucles d'oreilles émeraude sont belles. Attention cependant : Les adjectifs rose, écarlate, fauve, incarnat, mauve, pourpre s'accordent en nombre : Elle a toujours les joues roses. L'adjectif qualificatif (et les adjectifs en général) qui se rapporte à plusieurs noms (même au singulier) se met au pluriel. Si les noms sont de genres différents, il se met au masculin pluriel. Avec un seul nom au pluriel, plusieurs adjectifs peuvent rester au singulier: - les langues française et anglaise... - les codes civil et pénal... - les dix-neuvième et vingtième siècles... Si l'adjectif est employé avec des noms synonymes ou des noms en gradation, il s'accorde avec le dernier: - toute sa vie n'a été qu'un travail, qu'une occupation continuelle... - une cruauté, une férocité peu commune... 2 – La négation La négation contient toujours deux éléments: Ne ... pas / plus Ne ...jamais Ne ... rien Personne ne ..

FICHE GRAMMATICALE 3 : Les pronoms
Le pronom est un mot qui remplace le nom ou désigne directement des personnes. On distingue différentes sortes de pronoms : pronoms personnels, possessifs, démonstratifs, indéfinis, interrogatifs, exclamatifs et relatifs. A.- Les pronoms personnels Sujet Atone Singulier 1èrepersonne Je Tonique Moi Complément direct/indirect Atone Me Tonique Moi
26

2èmepersonne 3èmepersonne Pluriel 1èrepersonne 2èmepersonne 3èmepersonne

Tu Il, elle Nous Vous Ils, elles

Toi Lui, elle Nous Vous Elles, eux

Te Le, la Nous Vous Les

Toi Lui, elle Nous Vous Eux, leur, elles

Les formes appelées toniques des pronoms personnels figurent après des prépositions : C'est à lui, ou servent à renforcer les formes atones : Moi, je le connais. Les pronoms personnels je et tu désignent exclusivement des personnes ; celle qui parle et celle à qui l'on parle. Je désigne la personne qui dit : "je", et tu désigne en toutes circonstances la personne à qui le je s'adresse. Il et elle - pronoms de la troisième personne du singulier sont des pronoms qui représentent des personnes ou des choses. Il est indispensable de regarder le contexte dans lequel ils se trouvent pour comprendre l'élément qu'ils représentent : J'ai un film Paul. Il s'est bien terminé. Ils et elles fonctionnent de la même manière que les formes de singulier il et elle.

Entraînez – vous : 1 - Mots mêlés. Entourez les dix mots cachés dans la grille (Horizontalement – et verticalement).
X Q P U L L T A G C A V A B N B S I H H Y D N B L A H M L A P C T L S S I A B U O H A O C K R N R S D E L U N E T T E S G M O S K T B E E U F I N O P S N A I R J S U N T I S U X E K E J E A N Q F Y S

2 – Mettez les phrases suivantes à la forme négative en utilisant ne ... plus, ne ... jamais ( plus, rien ), ne ... pas encore, ne …pas, ne ... personne, ne ... nulle part. - Il y a encore du feu dans la cheminée. - Elle a connu quelqu'un d'intéressant hier soir. - Je l'ai vu quelque part. - Elle a déjà pris un cachet d'aspirine. - Les clients ont toujours quelque chose à nous reprocher. - Ils ont un blouson ? Accordez l'adjectif entre parenthèse : 1 - Cet enfant adore les plats (sucré). 2 - Cette année, les pluies ont été (abondant). 3 - Que cette femme est (nerveux). 4 - Ils portaient des chemises (rose) chaque fois que je venais.
27

5 - Cette femme et sa fille sont très (coquet) 6 - Ses deux filles sont vraiment (intelligent). 7 - J'aimerais bien acheter ces pantalons (orange) 8 - Ces deux fillettes sont vraiment très (gentil) 9 - J'adore ces poneys avec leurs robes (fauve) 10 - Ces fleurs (blanche) sont très belles.

Associez les phrases ci – dessous : 1 – A qui est la robe bleue ? A vous ? 2 – Il a des chaussures noires ? 3 – Il porte des lunettes ? Oui ou non ? 4 – A qui est le T shirt rouge ? A Farid ? 5 – C e sont mes baskets ! A – Non, il ne porte pas de lunettes. B – Non, elles sont blanches. C – Mais non, ce ne sont pas tes baskets! D – Non, elle n’est pas à moi. E – Oui, c’est à lui.

Séquence 2 : Les objets personnels : leur localisation, leur description Séance 3 : Boutique. net
Objectifs communicatif s Objectifs linguistiques Savoir – faire Durée Support ▪ Caractériser un objet ▪ Demander et indiquer le prix ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ L’adjectif interrogatif quel ( le ) ( s ) L’interrogation avec comment, combien Les démonstratifs ce, cet, cette, ces Passer une commande 4 heures

▪ Dialogue Comment est – ce que tu trouves ce pantalon ? Ah ! oui, j’aime bien ce type de pantalon, c’est très joli !...Il y a quelles couleurs ? Alors, il y a blanc, gris ou noir. Et le gris, il coûte combien ? 500 dh. Ah ! oui. Ce n’est pas cher ! Bon, alors…un pantalon gris ….Quelle est sa référence ? Le pantalon gris, c’est P 19 54.
28

Dialogue : Boutique. Net

-

D’accord….Ah ! oui. Ma taille, c’est 38. Et ce pull ? Il est joli aussi. Le bleu à 350 dh ? Oui, j’aime bien cette couleur !... Il y a la taille 38 ? Oui, mais en 38, le pull est à 400 dh. Bon, alors…Un pull blanc et bleu, taille 38… La référence ? C’est P 1789. C’est parti !

Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Lire le dialogue une première fois. Demander aux apprenants de repérer le nombre de personnages, les mots connus ou nouveaux, de répéter les nombres entendus. - Faire observer le titre des colonnes du tableau ci – dessous et demander aux apprenants de le compléter : Nom Pantalon Pull Couleur Référence Taille Quantité Prix

faire travailler les apprenants par groupes de deux. Leur demander de lire le dialogue et de vérifier l’exactitude des informations du bon de commande. - Préparation au jeu de rôle - Mettre les stagiaires en sous – groupes. Leur faire consulter la rubrique « Façons de dire » . - Passer au jeu de rôle - Chaque apprenant interroge son partenaire sur des articles différents. Production libre. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Travailler avec les apprenants la partie concernant les démonstratifs. - Souligner les associations ce + nom masculin, cette + nom féminin et ces + nom pluriel. - Demander aux stagiaires de formuler des phrases avec un démonstratif : ce, cette ou ces. Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) Faire observer les questions suivantes du dialogue : Comment est – ce que tu trouves ce pantalon? Il y a quelles couleurs ? Et le gris, il coûte combien ? Et quelle est sa référence ?. Demander aux apprenants de lire la partie « l’adjectif interrogatif quel ( s ), quelle ( s ) et leur expliquer que quel s’accorde en genre et en nombre avec le mot qu’il précède ( quel, quelle, quels, quelles).

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Caractériser un objet : - C’est un pull bleu. Il est très joli. - Ce sac est très grand. - Ce n’est pas cher. ● Demander et indiquer le prix : - Il coûte combien ? - 500 dh - Quel est le prix de cette robe ? - Elle coûte 600 dh.
29

FICHE GRAMMATICALE 2 : Les démonstratifs ce, cet, cette, ces LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS ( ce / cet / cette / ces)
Ce + nom masculin Ce verre Cet + nom masculin commençant par une voyelle. Cet arbre Cette + nom féminin Cette chaise Ces + nom pluriel Ces livres

FICHE GRAMMATICALE 3 : L’interrogation
En grammaire, un outil interrogatif est une catégorie de mot-outil servant à marquer : - soit une phrase interrogative, c'est-à-dire, une interrogation directe (suivie d'un point d'interrogation, donc) : Paul viendra-t-il ? - soit une proposition subordonnée interrogative, c'est-à-dire, une interrogation indirecte (sans point d'interrogation, donc) : Je me demande si Paul viendra. L’interrogation avec comment ? Comment est – ce que tu trouves ce pantalon ? Elle est comment cette robe ? L’interrogation avec combien ? Et il coûte combien ? Entraînez – vous : Complétez avec « ce, cette, ou ces » : 1 – J’aime bien la couleur de …..chaussures. 2 – Et….pantalon bleu. Il est cher, non ? 3 - ….sacs sont très grands. 4 - …..robe est très jolie, j’aime beaucoup. 5 – Comment est – ce que vous trouvez…..lunettes ? Trouvez la question : 1 – 42. 2 – 125 dh. 3 – J’aime beaucoup. 4 – Il est grand. 5 – A 212 et A 214. Complétez avec « comment, combien, quel ( s ) ou quelle ( s ) : 1…………types de vêtements est – ce que tu aimes ? 2 – Ces chaussures coûtent…………….., s’il vous plaît ? 3 - …………..tu trouves cette table ? Elle est jolie, non ? 4 – D’accord. Et il y a ……………couleurs ? 5 – Oui, ……………est la référence, s’il vous plaît ?
30

SEQUENCE 3 L’environnement, découverte touristique

31

Séquence 3 : L’environnement, découverte touristique Séance 1 : Appartement à louer
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Situer un lieu sur un plan S’informer sur un lieu Comprendre une petite annonce immobilière Les pronoms forts au pluriel nous, vous, eux, elles Les prépositions L’interrogation avec où 4 heures Annonce publicitaire sous forme d’e - mail

1 – Première annonce : Monsieur, L’immeuble est au coin de la rue Mozart et de l’avenue Racine. C’est un immeuble récent avec un parking. L’appartement est au troisième étage avec ascenseur. La cuisine est à gauche de l’entrée. En face de la cuisine, vous avez les toilettes et une salle de bains avec une douche. La chambre est au bout du couloir, à droite : il y a un lit et un bureau avec une chaise. A gauche du couloir, il y a le séjour. C’est calme. Vous avez deux placards dans l’appartement. Meilleures salutations. Karim TAZI Responsable de l’agence immo – loisirs. 2 – Deuxième annonce : Maison, près du centre, 2 pièces, 68 m2, 3e étg, ascenseur, séjour, chbre, cuis., sdb, imm. Récent, park. Clair, calme. 7000 dh/ mois. Immo – loisir, 28, avenue de Moulay youssef – casa 022 26 58 41 Immo – loisir@club – internet.fr Activité 1 : (Cf. Fiche grammaticale 1 ) - Faire travailler les apprenants par groupes de deux. - Faire lire la petite annonce et l’e – mail de l’agence et faire relever les mots nouveaux. - Demander aux apprenants d’associer chacune des six abréviations au mot qui lui correspond. A – étg, B – chbre, C – cuis, D – sdb, E – imm F, – park. - Faire travailler les apprenants par groupes de deux. Leur faire consulter la rubrique « Façons de dire » Faire réfléchir les apprenants sur les expressions à utiliser. Ce que l’autre personne dit pour ……. ● Saluer - Bonjour Madame ● Se présenter - Je suis monsieur… ● Dire ce que l’on cherche - Je cherche un appartement avec trois grandes chambres. ●S’informer sur un lieu Ce que l’autre personne dit pour ……. ● Saluer - Bonjour, monsieur ● Se présenter - je suis la directrice de l(agence ● Interroger la personne - Qu’est – ce que vous cherchez ? Quel type d’appartement est – ce que vous cherchez ?
32

- Où est l’appartement ? - Il y a une fenêtre dans la salle de bains ? ● Identifier le prix - C’est combien par mois ? - Passer au jeu de rôle. - Production libre.

● Donner des informations - L’appartement est au coin de la rue de … ● Caractériser - Ce n’est pas cher. C’est grand et clair

Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Demander aux apprenants de consulter la partie “ les pronoms forts au pluriel nous, vous, eux, elles. » - Demander aux stagiaires de donner des exemples en suivant l’exemple suivant : Chez nous, le séjour est clair. – Chez eux, le séjour est sombre. - Inviter les apprenants à consulter la partie « Les prépositions ». - Présenter les deux nouvelles prépositions : avec et pour et donner des exemples. - Leur demander de fournir eux aussi des exemples en utilisant les prépositions Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) - Montrer aux stagiaires la photo d’un immeuble ou bien dessinez – le avec un ascenseur extérieur. - Lire le début du texte et montrer en même temps l’ascenseur qui s’arrête à chaque étage. - Insister sur la prononciation des mots deuxième et troisième. - Continuer à faire monter l’ascenseur et demander aux apprenants de continuer l’énumération quatrième…..dernier étage. - Dessiner l’ascenseur à un étage et interroger la classe : où est l’ascenseur ? - Les stagiaires doivent donner la réponse. - Demander aux stagiaires de donner des exemples en utilisant la préposition où.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● situer un lieu sur un plan - La salle de bains est en face de la cuisine - La chambre est au bout du couloir, à droite - L’immeuble est au coin de la rue ● S’informer sur un lieu - Où est l’appartement ? - Il y a une fenêtre dans la salle de bains ?

FICHE GRAMMATICALE 2 : Les pronoms forts au pluriel
Les prépositions Les pronoms forts au pluriel nous, vous, eux, elles : - Oui, c’est ça, à côté de chez vous - Eux, ils ont un appartement récent. Les prépositions : ● Préposition de lieu : en face de, contre, chez, au bout de… Exemple : En face de la cuisine, vous avez les toilettes ● Autres prépositions : avec, pour….

33

FICHE GRAMMATICALE 3 : L’interrogation avec où
Une phrase interrogative est une demande d'information (Quand pensez-vous partir?). La phrase interrogative peut se caractériser par divers procédés : par l'intonation qui, à l'écrit, se marque par un point d'interrogation; par l'inversion sujet-verbe (Est-elle en fonte?); par l'introducteur particulier "est-ce que"; par des mots interrogatifs souvent placés en tête de phrase "quel, combien, comment, pourquoi", etc. Selon la portée de l'interrogation on distingue l'interrogation partielle et l'interrogation globale. 1. interrogation globale : elle demande une réponse par "oui" ou par "non". elle peut porter sur le verbe seul ou sur le verbe et un autre élément. Viendra-t-il ? Votre jeune frère viendra-t-il ? 2. interrogation partielle : elle porte sur un élément que le lecteur ignore (qui n'est pas dans le contexte), et ne peut s'accommoder d'une réponse par "oui" ou par "non". L'interrogation partielle se fait à l'aide d'un mot interrogatif qui représente l'élément sur lequel on interroge (qui, que, lequel, combien, comment, pourquoi, etc.). Quand viendra-t-il ? Où allez-vous ? Combien d'exemplaires avez-vous corrigés Entraînez – vous : Mots mêlés. 1 – Entourez les douze mots cachés dans la grille ( horizontalement – et verticalement ) :
T O I L E T T E S Y A X M T E T A G E V S C M G H S Q B J P C H E P I E C E O A E A U N P O O J U R N M B B H Y U M R K S B L L F S L I T I E R E G S Z O T D N U E C U I S I N E G R P L A C A R D U P

2 – Complétez avec à droite, dans, au coin, au bout et avec : 1 – L’immeuble est …….de l’avenue hassan 2 . C’est un immeuble ancien de trois étages. L’appartement est au deuxième et,…………………..l’appartement, il y a trois pièces. La chambre et la salle de bains sont…….de l’entrée,……….les toilettes et,………………………du couloir, il y a le séjour – cuisine. Il n’ a pas de placards. 3 – Complétez les phrases ci – dessous par des pronoms forts au pluriel : 1 – Elle habite avec Saad et Nada………………. 2 – Il y a combien de chambres dans votre appartement ? …………………….. 3 – Oui, c’est la maison de mes amies………………………… 4 – Ma mère habite avec ma femme et moi. ………………….. 4 – Communiquez : jeu de rôle Vous êtes dans une agence immobilière et vous cherchez un appartement à louer. A l’aide de l’annonce, jouez la scène avec votre camarade. Annonces Tours centre, 3 P. 50 m2, séjour, cuisine, 2 chambres, sdb, wc, 6e étg., ascenseur, clair, calme. Imm. Ancien, 3500 dh/ MOIS.
34

Séquence 3 : L’environnement, découverte touristique
Séance 2 : Pour aller à la mosquée Hassan II Casablanca Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Dialogue : Demander son chemin Indiquer la direction Indiquer le moyen de transport Demander et indiquer le chemin L’impératif Le verbe prendre au présent L’adverbe y 4 heures Dialogue

-

Pardon, monsieur. La mosquée Hassan II, c’est par où ? Oh ! là, là ! vous êtes loin. De la gare casa port, il y a un bus… Ah ! non, non, j’ y vais à pied. Bien. Alors, vous prenez la rue d’ en face, il y a une banque au coin. Et là, vous allez tout droit. Passez au dessus du tunnel puis continuez tout droit. Là, vous arrivez à la foire de Casablanca. Ca va ? Oui, oui. Bien, alors, ensuite vous prenez la rue en face jusqu’ au rempoint . Prenez à gauche après. C’est le jardin. Tournez à gauche : entrez à la mosquée par la porte derrière. Bien, pardon, …..le bus, c’est quel numéro ? Le bus ? Le 9.

Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Faire travailler les apprenants par groupes de deux. Leur demander de suivre le chemin indiqué dans le dialogue en même temps qu’ils l’écoutent. - Demander aux apprenants de lire et de jouer le texte par groupes de deux. - Demander aux stagiaires de consulter la rubrique « Façons de dire ». - Faire réfléchir les apprenants sur les expressions à utiliser. - Passer au jeu de rôles . - Production libre.

35

Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Demander aux apprenants de consulter les parties le verbe prendre au présent, puis l’impératif. - Faire observer les trois radicaux du verbe prendre ainsi que les terminaisons au présent. - Faire noter l’absence de pronom personnel à l’impératif. - Faire ensuite observer le début de la partie « Les prépositions Au et Du ». - Faire associer les éléments ci – dessous de la colonne de gauche aux éléments de la colonne de droite. 1 – Vous arrivez 2 – Vous prenez 3 – Vous allez 4 – Passez 5 – Continuez 6 – Traversez 7 – Tournez 8 – Entrez a - dans b – tout droit c – à …. d – le rompoint e - devant f – la rue g – au… h – à droite

Demander aux apprenants d’expliquer pourquoi vous arrivez peut être suivi de à ou de au. Réponse : vous arrivez à + mot féminin, vous arrivez au + mot masculin ).

Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) - Faire observer l’exemple suivant : - Vous allez à la fac ? - Oui, j’ Y vais. - Demander aux apprenants de donner des exemples. - Faire observer la partie l’adverbe y = à + lieu

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Demander son chemin
- La mosquée Hassan II, c’est par où ? - Pour aller à la gare, s’il vous plaît ? - Pardon, madame, je cherche la poste ● Indiquer la direction - C’est par là / au bout de la rue / à droite…. - Allez tout droit. / vous allez tout droit ● Indiquer le moyen de transport - Tu vas à la fac comment ? - J’ y vais à moto….

FICHE GRAMMATICALE 2 : L’impératif
Le verbe prendre au présent 1 - L'impératif s'utilise pour donner des ordres ou faire de fortes recommandations. Finis ton travail ! N'allez pas trop vite ! Venez voir ! Permettez-moi de vous présenter mon mari ! A l'impératif, il n'existe que trois personnes : la 2e personne du singulier, la 1ère et la 2e du pluriel : Pour le verbe ALLER : Va ! Allons! Allez! La conjugaison des verbes à l'impératif est essentiellement la même que celle du présent, à l'exception des verbes en -ER, qui perdent le "-s" de la 2e personne du singulier :
36

Réponds ! Choisis ! Chante !

Finis ! Attends ! Va !

Travaille ! Mange ! AVOIR , ÊTRE et SAVOIR ont, bien entendu, des formes irrégulières : AVOIR ÊTRE SAVOIR aie ! Ayons ! Ayez ! Sois ! Soyons ! Soyez ! Sache ! Sachions ! Sachiez !

Attention : L’impératif du verbe VOULOIR à la 2e personne du pluriel, "veuillez " s’utilise essentiellement pour inviter poliment une personne ou un groupe de personnes à faire quelque chose. Exemple : "Veuillez entrer, s’il vous plaît !" "Veuillez vous asseoir ! " On utilise également cette expression dans les formules de politesse qui figurent à la fin de lettres. Exemple : "Veuillez agréer l’expression de mes sentiments respectueux." A la forme négative, il suffit d'ajouter "ne" devant le verbe et "pas" après le verbe. Exemple : "Ne mangez pas si vite ! Vous allez être malades !" L’impératif des verbes pronominaux est un peu plus difficile car il faut faire attention à la place des pronoms. Comme ils viennent après le verbe, il est nécessaire d’utiliser les pronoms disjoints (stress pronouns), toi, nous et vous, et de les attacher au verbe avec un tiret . Exemple : "Lève-toi et va chercher le dessert dans le réfrigérateur, s’il te plaît. Cependant, si le verbe est à la forme négative, il est alors possible d’utiliser les pronoms sujets habituels et de les placer à leur place traditionnelle, devant le verbe. Exemple : "Ne te dépêche pas tant ! Nous avons tout le temps pour nous préparer !" 2 – Le verbe prendre au présent : Trois radicaux : Je prends nous prenons Tu prends vous prenez Il/ elle prend ils / elles prennent

FICHE GRAMMATICALE : L’adverbe y = à + lieu
Tu vas au travail comment ? J’ y vais à pied. Entraînez – vous : Donnez des ordres aux étudiants de la classe de français. Utilisez l'impératif. 1. Dites à votre camarade d'arriver à l'heure. ……à l'heure! 2. Dites à votre amie d'aller en classe tous les jours. ……en classe tous les jours! 3. Dites aux autres étudiants de chanter!........! 4. Dites à votre ami d'écouter le professeur. ………le professeur ! 5. Dites à votre camarade de faire ses devoirs. ……..tes devoirs !
37

6. Dites à tout le monde (vous aussi!) de ne pas fumer en classe! Ne ……..pas en classe ! 7. Dites à vos amis de ne pas parler anglais dans la classe. Ne ……pas anglais dans la classe ! 8. Dites à tout le monde (vous aussi !) de parler français dans la classe! …….français ! 9. Dites à vos camarades de ne pas avoir peur de l'examen. N' …….. pas peur de l'examen ! Mettez le dialogue en ordre : 1 – Bah…..je prends le bus. 2 – Au Mégarama. Il y a rendez – vous, avec brad pitt. 3 – Et tu y vas comment ? 4 – said….said….Tu vas où ? 5 – Ah bon ! j’ y vais avec toi alors ! 6 – Au cinéma 7 – Et moi, je passe devant le mégarama en moto. 8 – Tu vas à quel cinéma ? Faites des phrases comme dans l’exemple : Exemple : vous – aller – institut de langues. Rollers. Vous allez à l’institut de langues comment ? - J’ y vais en rollers. 1 – vous – passer – poste. Voiture. 2 – vous – aller – gare. Pied 3 – elle – arriver – strasbourg. bus 4 – ils – aller – musée. Métro Du vous au tu : vous donnez ces indications à un ( e ) ami ( e ). Transformez comme dans l’exemple : Passez – passe : Prenez la rue devant la poste puis continuez tout droit. Allez jusqu’ à la fac à votre gauche. Traversez la pharmacie sur le pont. Tournez à droite : entrez dans le jardin. Complétez les dialogues avec les verbes aller, passer, prendre ou traverser à l’impératif : 1 – Pardon, monsieur, je cherche la poste, s’il vous plaît. - La poste ? Alors,…tout droit et….la première rue à gauche. Là, il y a un pont;…le pont et ….devant la bibliothèque. La poste est à côté de la bibliothèque. 2 – Said, où est la poste, s’il te plaît ? - La poste ? Alors,…..tout droit et…..la première rue à gauche. Là il y a un pont;…le pont et….devant la bibliothèque. La poste est à côté de la bibliothèque. 3 – Dites quelle est la différence entre les deux dialogues.

38

SEQUENCE 4 La vie au travail et le week-end

39

Séquence 4 : La vie au travail et le week-end
Séance 1 : Vous partez quand ? Demander et donner l’heure Objectifs communicatifs Indiquer une date Faire une demande polie Comprendre une fiche horaire de train Le verbe partir au présent Objectifs L’interrogation avec quand ? et quelle heure est – il ? linguistiques 4 heures Durée Dialogue Support Dialogue : - Bonjour, monsieur, je voudrais un aller casa – agadir, s’il vous plaît. - Vous partez quand ? - Mardi prochain. - Le 15 ? - Oui, c’est ça… - Le matin ou l’après – midi ? - Le matin - Alors…. Il y a un train à 7 h 18…un autre à 8 h 46…à 9 h 22… - Le train de 7 h 18, s’il vous plaît. - Ah ! je suis désolé, monsieur. Ce train est complet. - Et le train de 8 h 46, il est complet ? - Non? Il y a de la place. - C’est parfait. - Un aller simple ou un aller – retour ? - Un aller simple. En première. Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Lire le dialogue une première fois. Demander aux stagiaires de citer les mots qu’ils ont compris. - Leur demander où se passe la scène et ce que fait la personne. - Faire lire le dialogue une deuxième fois en donnant pour consigne de faire attention aux détails ( horaires, dates et autres informations ). - Demander aux apprenants de consulter la rubrique « Façons de dire » et les faire réfléchir sur les expressions à utiliser pour faire une demande polie, interroger la personne. - Passer au jeu de rôles. - Production libre. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Faire travailler les apprenants par groupes de deux. Faire lire l’exemple suivant : « 10 h 15 – Il est 10 heures et quart. - Demander aux apprenants de dire des heures comme dans l’exemple. Ensuite leur demander de regarder leurs montres et de donner l’heure. - Expliquez aux apprenants qu’on utilise les formes et quart, moins le quart, et demie qu’avec les chiffres compris entre 0 et 12. Leur dire aussi que 0 h 00 se dit minuit. - Expliquez la partie « L’interrogation quand ? ». - Faire travailler chaque apprenant avec son camarade : l’un joue la personne qui demande des renseignements, l’autre l’employé de la gare.
40

Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) - Travailler avec les apprenants le verbe partir au présent.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Demander et donner l’heure - Quelle heure est – il ? - Il est cinq heures dix. - Le train part à quelle heure ? - Vous avez l’heure, s’il vous plaît ? - Il est deux heures et demi. ● Indiquer une date : - Vous partez quand ? - Mardi prochain. ● Faire une demande polie - Je voudrais un aller casa – marrakech, s’il vous plaît. - Excusez – moi, je voudrais un renseignement.

FICHE GRAMMATICALE 2 : L’interrogation ( voir aussi séquence 1 séance 1 )
● Quelle heure est – il ? - Il est huit heures cinq - Le train part à quelle heure ? ● Quand ? - Vous partez quand ? - Mardi prochain

FICHE GRAMMATICALE : Le verbe partir au présent
Présent - verbes en – ir Finir Je finis le travail. Tu finis le travail. Partir Je pars en vacances. Tu pars en vacances.

Il/Elle finit le travail Il/Elle part en . vacances. Nous finissons le travail. Vous finissez le travail. Nous partons en vacances. Vous partez en vacances.

Ils/Elles finissent le Ils/Elles partent en travail. vacances. On observe dans ce tableau deux verbes en 'ir': finir et partir conjugués différemment. On se demandera alors pourquoi? A quel temps sont-ils conjugués? Et à quel groupe appartiennent-ils? -Explication: -C'est très simple. Les verbes en 'ir' comme 'finir et partir' sont conjugués au présent de
41

l'indicatif et prennent les terminaisons suivantes: s-s-t-ons-ez-ent. Mais le verbe 'finir' appartient au 2ème groupe car aux 3 personnes du pluriel, il se termine par 'issons-issez-issent' au présent de l'indicatif. Exemples: 1-Nous accomplissons fièrement notre devoir. (accomplir). 2-Elles choisissent bien leurs amis. (choisir). Pour le verbe partir même s'il se termine par 'ir', il appartient au verbe du 3ème groupe car au présent de l'indicatif, aux 3 personnes du pluriel il se termine par ons/ez/ent -Exemples: 1-Vous sortez avec nous ce soir? (sortir) 2-Nous dormons beaucoup. (dormir) Conclusion: -Tous les verbes en 'ir' qui prennent au pluriel du présent de l'indicatif: -issons-issez-issent sont classés verbes du 2ème groupe. -Tous les verbes en 'ir' qui ne prennent pas cette terminaison au présent de l'indicatif sont classés verbes de 3 ème groupe . Entraînez – vous : Précisez pour chaque phrase si le verbe en 'ir' appartient au 2ème ou au 3ème groupe: 1 - Tu réfléchis avant de répondre. ….. .2 -Ces enfants ternissent l'image de leur quartier . ……. 3 - Tu viens chez moi ce soir ? ……… 4 - Je cours plus vite que mon frère ………. 5 - Les maçons bâtissent l'immeuble. …………. 6 - Vous mentez tout le temps! …………. 7 - L'élève fournit des efforts énormes ………….. 8 - Le malade ne tient plus debout . ………….. 9 - Tu grandis plus vite que tes copains. …………. 10 - Nous sentons ces belles fleurs . ……………… Trouvez les questions : 1 - …………………………………………………Mardi prochain. 2 - …………………………………………………Il est cinq heures dix. 3 - ……………………………………………….....A la gare de casa port. 4 - …………………………………………………..A cinq heures et quart. Complétez les phrases ci – dessous avec les verbes partir ou prendre au présent : 1 – Tu………………..quand ? – Je……………………l’avion cet après – midi. 2 – Vous…………le train à quelle heure ? – Nous…………………………… à deux heures et demie. 3 – Elles………………ce matin ? – Oui, elles……………leur bus à dix heures moins le quart. 4 – farid………………..comment ? - Il……………………un taxi. 5 – Vous………………..à Paris en train ? – Non, nous………………la voiture. Jeu : Vous prenez le train pour Tanger. Demandez des renseignements à un ( e ) employé ( e ). Jouez la scène avec votre camarade.

42

Séquence 4 : La vie au travail et le week-end
Séance 2 : Le dimanche matin S’informer sur une activité actuelle Objectifs communicatifs S’informer sur une activité habituelle Parler de ses activités Les verbes pronominaux au singulier Objectifs Le verbe lire et écrire au présent linguistiques 4 heures Durée Dialogue Support Dialogues : En général, qu’est – ce que vous faites le dimanche matin ? 1 – Le dimanche matin, je fais le ménage; après, je me lave et je m’habille. Ensuite, j’écoute de ma musique, je lis ou j’écris à des amis. 2 – Ah! Ma femme et moi, nous prenons le petit déjeuner vers 9 heures. Après, on va au marché. A midi, nous déjeunons avec nos enfants, chez eux ou chez nous. 3 – Le dimanche matin ? Je fais d’abord un footing. Ensuite, je joue au foot ou au tennis avec des amis. Et l’après – midi, je me repose. 4 – Moi, tous les samedis soir, je passe la soirée avec des amis et je rentre vers 5 ou 6 heures du matin. Alors, moi, le dimanche, je dors ! et je me lève à midi. 5 – Moi, je fais les courses. Et mon mari prépare les enfants et il joue avec eux. Ou alors on part pour la journée. Et on va souvent à la campagne. Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Lire le dialogue et demander aux stagiaires de dire les mots qu’ils ont compris. - Faire relever tous les verbes utilisés dans le dialogue. - Demander aux apprenants de faire la liste des formes infinitives. - Faire travailler les stagiaires en sous – groupes, leur faire lire les 3 questions ci – dessous de l’activité : A – Qu’est – ce que vous faites comme sport ? B – Qu’est – ce que vous faites le dimanche matin ? Et le dimanche après – midi ? C – Que fait – on, en général, le week – end ? Leur faire consulter la rubrique « Façons de dire » et leur demander de discuter entre eux , au sein de leur sous – groupes. Passer à la discussion. Les apprenants se posent les questions à tour de rôle et y répondent. Faire travailler le tutoiement et le vouvoiement. Production libre.

Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Faire observer les phrases « je me lave, je m’habille, je me repose, je me lève » et demander aux apprenants de lire la partie les verbes pronominaux au singulier. - Expliquer que les verbes pronominaux indiquent que le sujet fait l’action lui – même.
43

-

Souligner les changements de forme des pronoms : le verbe pronominal se conjugue avec un pronom de la même personne que le sujet : je me + verbe, tu te + verbe, il / elle se + verbe. Faire transformer un petit texte, conjugué avec je, en changeant de personne.

Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) - Faire observer la partie sur les verbes lire et écrire au présent et faire remarquer les deux radicaux pour les deux verbes. - Demander aux stagiaires de donner des exemples en utilisant les deux verbes. FICHE GRAMMATICALE : Façons de dire ● S’informer sur une activité actuelle : - Qu’est – ce que vous faites ( maintenant ) ? - Je lis ● S’informer sur une activité habituelle : - Qu’est – ce que vous faites le dimanche ? - Je fais du sport. ● Dire quel sport on fait : - Quel sport est – ce tu fais ? - Je fais de la natation et du tennis. - Qu’est – ce que vous faites comme sport ? - Nous faisons du vélo.

FICHE GRAMMATICALE : Les verbes pronominaux
Un verbe essentiellement pronominal se construit avec un des pronoms "me, m', te, t', se, s', nous, vous" de la même personne et du même nombre que le sujet. Ce pronom est placé devant l'auxiliaire "être" : - De nombreux témoins se sont évanouis - Elle s'est baignée dans la mer. Tu t'es trompé de porte. - Le participe passé des verbes essentiellement pronominaux, qui se construit avec l'auxiliaire "être", s'accorde toujours avec le sujet :- Le prisonnier s'est évadé du commissariat. (Qui est-ce qui "s'est évadé" ? > le prisonnier > sujet > le prisonnier a évadé lui > accord du participe au masculin singulier. Il n'y a pas d'autre analyse à réaliser pour ces verbes qui ne s'emploient qu'à la forme pronominale).- Les prisonnières se sont évadées du commissariat. (Sujet féminin pluriel). Les garçons se sont écriés aussitôt - Les filles se sont écriées ensuite - Je me suis réfugié chez mes parents. Principaux verbes essentiellement pronominaux s'absenter s'abstenir s'accouder s'accroupir s'acheminer s'adonner s'agenouiller se blottir se cabrer s'écrouler s'efforcer s'élancer s'emparer s'empresser s'enfuir s'enquérir s'entraider s'envoler s'extasier se formaliser se gargariser se gendarmer s'immiscer s'infiltrer s'ingénier s'ingérer s'insurger se prosterner se ratatiner se raviser se rebeller se rebiffer se récrier se recroqueviller se réfugier se renfrogner
44

se dédire se démener se désister s'ébattre s'ébrouer s'écrier

s'éprendre s'esclaffer s'évader s'évanouir s'évertuer s'exclamer

se méfier se méprendre se moquer s'obstiner s'opiniâtrer se parjurer

se rengorger se repentir se soucier se souvenir se suicider se targuer

FICHE GRAMMATICALE : les verbes lire et écrire au présent
Le présent s'emploie pour des faits qui se déroulent au moment où on parle. Les verbes du troisième groupe n'ont pas tous les mêmes terminaisons au présent. Les verbes en 'ir' comme partir ont généralement pour terminaisons: s/s/t/ons/ez/ent.

Entraînez – vous : Faites l’accord des verbes entre parenthèses : 1 - Les skieuses se sont ( élancer) ensemble. 2 - Les joueurs se sont ( voir ) pénaliser par les arbitres. 3 - nawal s'est ( couper ) le doigt. 4 - La concurrente s'est ( évanouir ) à l'arrivée. 5 - Dès son retour elle s'est ( laver ) les pieds. 6 - Siham s'était ( imaginer ) voir son fils plus tôt. 7- Le frère et la sœur se sont ( corriger ) leurs devoirs. 8 - Les hommes se sont ( élancer ) en premier. 9 - Les femmes se sont ( élancer ) ensuite. 10 - Ils se sont ( construire ) une belle villa. Conjuguez les verbes entre parenthèses au présent : 1 - Je ……..(lire) le journal sportif. 2- Le journaliste ………..(écrire) un article sur la vie de l'inventeur. 3 - Les sportifs ………..(devoir) s'entraîner tous les jours. 4 - Vous ne ……….(faire) pas assez de sport. 5 - Tu ………(venir) avec moi au stade. 6 - Je …………(vouloir) un vélo pour m'entraîner. 7 - Il ………(prendre) sa raquette pour aller faire du tennis. 8 - Il ……..(pouvoir) marquer le but de la victoire. 9 - Nous ………..(offrir) un bouquet de fleurs à la gagnante. 10 - Elles ………..(aller) préparer un bon gâteau. Combinez les phrases et les conjugaisons :

45

1 - Je n'... pas de belles lettres moi ………………………………écrire 2 - Tu ne veux jamais m' ... une carte!..................................... écrivent 3 - Avril Lavigne ... ses chansons elle-même……………………écris 4 - Nous ... un article pour le journal de l'école…………………écrivez 5 - Vous ... des poèmes, Monsieur? ……………………………écrivons 6 - Ils ... un livre ensemble. ………………………………………écrit Imaginez les questions. Utilisez « tu » : 1 – Non, je prends mon petit déjeuner d’abord et, après, je me lave. 2 – Oui, le dimanche après – midi, je me repose. 3 – La semaine, vers six heures et demie. 4 – Le tennis, le lundi soir. Et la natation, le samedi matin. Complétez les phrases ci – dessous avec me, te ou se : 1 – Il …………..lève tôt le dimanche, sa femme…………..lève tard. 2 – Tu…………..reposes l’après – midi. 3 – le matin, je …………lave et puis je prends mon petit déjeuner. 4 – Et toi, tu…………….lèves à quelle heure le dimanche ?

46

Séquence 4 : La vie au travail et le week-end
Séance 3 : Une journée avec Mary Pierce Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Article : S’informer sur l’activité d’une sportive Présenter l’emploi du temps d’une personne Les indicateurs temporels 4 heures Article tiré du magasine « ELLE »

Je me lève vers 7 h 30 tous les matins. Je fais ma toilette et je prépare mes vêtements. Ensuite, je m’habille et je prends mon petit déjeuner : fruit, yaourt, céréales et jus d’orange. De 9 heures à 11 heures, je m’entraîne puis je vais déjeuner. A 15 heures, je retourne à l’entraînement. Je joue jusqu’ à 17 heures. Au total, je fais trois à cinq heures de tennis par jour. Ensuite, je fais deux heures de musculation. Ma journée se termine vers 19 heures. Généralement, je rentre chez moi. Le samedi, je sors parfois avec des amis au restaurant. Le dimanche, je suis libre. Je dors jusqu’ à midi. Je vais à la plage ou je me promène en bateau. Le reste de la semaine, pas de folies ! le soir, je regarde un tout petit peu la télé et j’appelle mes amis. Je m’endors tôt, vers 22 h 30 : je dors neuf à dix heures par nuit. Les petits trucs de Mary Pierce : Pour me détendre après un long voyage en avion, je fais un footing. Pour éviter le stress, entre deux matchs, je joue beaucoup aux cartes et au backgammon.

Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1) - Demander aux apprenants de lire le titre de la leçon et d’observer la photo de Mary Pierce. - Posez les questions suivantes : 1 – Connaissez – vous Mary Pierce ? Que fait – elle dans la vie ? 2 – Dites si c’est vrai ou faux. A – Mary Pierce se lève à 7 h 30 exactement. B – D’abord, elle prend son petit déjeuner. C – L’après – midi, elle fait quatre heures de sport. D – Elle s’entraîne aussi le dimanche. E – Le soir, elle sort parfois avec des amis. F – Elle lit le soir dans son lit. G – La nuit, elle dort beaucoup. Activité 2 : - Faire travailler les apprenants en sous – groupes. - Leur demander de relever dans le texte les indicateurs temporels.
47

-

Demander aux apprenants de reprendre la question de l’exemple : Que fait Mary Pierce à ce moment –là ? et de la décliner en changeant à chaque fois le moment de la journée. Faire travailler les apprenants par groupes de deux et à partir des indications de temps données par Mary Pierce, et leur demander d’imaginer les questions de la journaliste.

Activité 3 : - Demander aux apprenants d’interroger leur camarade sur leur emploi du temps habituel. - Faire réutiliser les indicateurs temporels ainsi que les façons de dire étudiées dans cette séance. - Demander aux apprenants de prendre en note les éléments importants de l’emploi du temps de leur camarade. - Production libre. - Faire travailler chaque apprenant à partir des éléments communiqués par son voisin. - A la manière de l’article sur Mary Pierce, les apprenants doivent raconter la journée type de leur voisin. - Faire écrire l’article à la première personne du singulier.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Les indicateurs de temps
Pour écrire un texte avec ordre, on emploie des indicateurs de temps : - en ce temps-là, ce jour-là, le lendemain, la veille,… - hier, aujourd’hui, demain,… - d’abord, puis ensuite, enfin,… 'Elle court le mercredi (actions répétitives) pendant une heure (durée). Elle a couru hier (date), puis (actions successives) s'est reposée.' On nomme indicateurs de tempsles mots et les expressions qui situent l'action dans le temps. Il y a des indicateurs de temps qui renseignent sur :
• • • •

sur la date sur la durée sur la répétition sur la succession d'une action.

Exercices bilan : Imaginez les questions du dialogue. Utilisez le « vous » de politesse : 1 – je travaille dans une école. 2 – je commence toujours à 17 heures. 3 – Vers 1 heure ou 2 heures du matin. 4 – Oh ! généralement, je me lève vers 10 ou 11 heures. 5 – Le week – end ? Je travaille. Eh oui ! 6 – Oui, je fais de la natation et du vélo. Indiquez l’heure de deux façons différentes : Exemple : 18 h 15 – Il est six heures et quart - Il est dix – huit heures quinze.
48

1 – 10 h 30 2 – 12 h 10 3 – 15 h 45 4 – 20 h 55 5 – 23 h 15 Communiquez : Demander aux apprenants de donner comme Mary Pierce, leur « petit astuces » pour : ● Se détendre ● Eviter le stress Lisez l’agenda de M Cherkaoui et répondez aux questions : Mercredi 12 h 30 : Déjeuner avec Smail au restaurant « Au feu de bois » 18 h : Rendez – vous avec le professeur de Nada. 19 h 15 : cours de gym. JEUDI 16 h 20 : rendez – vous chez le dentiste. 20 h « huit femmes » au Mégarama ( avec nour et Kamélia ) Vendredi 9 h 30 : réunion avec les directeurs. 18 h : train navette pour Rabat . 1 – Quand est – ce que M Cherkaoui va au cinéma ? Comment s’appelle le film ? 2 – Est – ce qu’il fait du sport le mercredi ou le jeudi ? A quelle heure ? 3 – Quand est – ce qu’il va au restaurant cette semaine ? Comment s’appelle le restaurant ? 4 – Où est – ce qu’il a rendez – vous jeudi après – midi ? 5 – Quand est – ce qu’il a rendez – vous avec le professeur de sa fille ? 6 – Est – ce qu’il travaille vendredi matin ? 7 – Où est –ce qu’il va le week – end prochain ? Comment est – ce qu’il y va ? Lisez et expliquez l’emploi du temps de Mme Anissa:

Mme Anissa 7 h ………………….lever 7 h 15……………..douche 8 h ……………….petit déjeuner 9 h ……………….travail 20 h………………dîner 21 h……………….télévision 23 h ………………coucher Indiquez si les actions ci – dessous sont : une action répétée, successive, date ou durée :
1. le 8 avril 1981 ……..

2. souvent ……….
49

3. tout d'abord ……….. 4. pendant plus d'un an ………. 5. d'abord ………. 6. aujourd'hui ……. 7. puis ……… 8. toute la vie ……. 9. parfois ……… 10. ce matin ……. 11. depuis trois ans…….. 12. de temps en temps …… 13. ensuite ……. 14. au mois de mai…… 15. tous les jours …… 16. ce mercredi …… 17. enfin …… 18. le mercredi…… 19. pendant plusieurs jours …… 20. hier …….

50

SEQUENCE 5 LA VIE DE TOUS LES JOURS

51

Séquence 5 : La vie de tous les jours Séance 1 : Une bonne journée
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Rapporter des événements passés Exprimer une opinion Faire des compliments Le passé composé avec l’auxiliaire avoir La formation du participe passé L’accord de l’adjectif beau 4 heures Dialogue

Dialogue : Une bonne journée Alors, Nadia, qu’est – ce que tu as fait hier ? Oh ! hier, j’ai fait les magasins. Ah ! oui ? Et qu’est – ce que tu as acheté ? Eh bien, j’ai acheté des chaussures. Regarde, elles sont jolies, non ? Ah ! oui, elles sont très jolies ! J’aime bien. Et c’est tout ? Non, j’ai aussi pris un pull pour omar. C’est son anniversaire. Ah bon ? Et il est comment, son pull ? Il est bleu et blanc. Et il est très chaud. Et après, qu’est – ce tu as fait ? Après, avec omar, nous avons dîné au Toledo, le petit restaurant italien à côté de chez nous. Et il est bien, ce restaurant ? Très bien. La cuisine est bonne. J’ai mangé une pizza et omar a pris des pâtes. Et pour le dessert, nous avons mangé un excellent tiramisu ! Eh bien, dis donc, tu as passé une bonne journée, alors ? Oh ! oui, une très très bonne journée !

Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Faire travailler les apprenants en sous – groupes, lire le dialogue et leur demander de dire ce que Nadia a fait. - Leur faire consulter la rubrique « Façons de dire » : rapporter des événements passés et exprimer une opinion, faire des compliments. - Faire réfléchir les apprenants aux expressions à utiliser. - Les apprenants sont libres d’inventer l’histoire qu’ils veulent à partir de tout ce qu’ils ont déjà étudié. - Faire utiliser le vouvoiement. Activité 2 : ( Fiche grammaticale 2 ) - Demander aux apprenants de lire la partie « le passé composé ». - Prononcer les différentes formes du verbe et les faire répéter - Faire observer la partie sur « la formation sur le participe passé ». - Demander aux apprenants de donner l’infinitif des participes passés des verbes suivants : Acheté, dîné, mangé, passé, fait, pris - Demander aux apprenants de réécrire le texte au passé. Activité 3 : ( Fiche grammaticale 3 ) -Faire observer la partie « Accords de l’adjectif beau ». - Passer à l’activité suivante en se référant à l’exemple ci – dessous :
52

A - La cuisine est comment dans ce restaurant ? B - Elle est excellente. 1 Tu aimes mon nouveau pantalon ? – Oui… 2 Tu n’achètes pas ces chaussures ? - Non, …….. 3 Alors, comment trouvez – vous mon tiramisu ? - Il…….. 4 Il est joli ton pull. - Oui, et…..

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Rapporter des événements passés - J’ai fait les magasins - Qu’est – ce tu as acheté ? ● Exprimer une opinion, faire des compliments - Ce restaurant est très bien. - La cuisine est excellente - C’est un très beau pull - Tes chaussures sont jolies

FICHE GRAMMATICALE 2: Le passé composé avec l’auxiliaire avoir
La formation du participe passé Le passé composé.

C'est un moment précis sans rapport avec le présent. Un moment précis : Hier, je suis allé à la plage. Une répétition : Je suis allé 4 fois au cinéma. Une succession : Je suis allé à la plage, j'ai rencontré Stéphane, on est retourné dans un café, ... Etre Avoir (au présent de l'indicatif) + Participe passé

Hier, j'ai fait du roller. 1. Avec "être" (fiche pédagogique) : 14 verbes
aller venir (je suis allé) (je suis venu) partir (je suis parti) entrer sortir (je suis entré) (je suis sorti) rester (je suis resté) naître (je suis né) tomber (je suis tombé) mourir arriver (je suis mort) (je suis arrivé) monter (je suis monté) descendre (je suis descendu) 53

passer par retourner (je suis passé (je suis retourné) par)

Tous les verbes pronominaux : se laver : je me suis lavé 2. Avec "avoir" : tous les autres verbes Mais il existe des exceptions avec les verbes ci-dessous : AVOIR Complément d'Objet Direct qui / quoi ?
Monter Descendre Rentrer Sortir Retourner Passer J' ai monté les valises J'ai descendu le sac J'ai rentré la voiture J'ai sorti le chien J'ai retourné la crêpe J'ai passé un examen

ETRE Autres où / quand / comment / ...?
Je suis monté dans le train Je suis descendu de la montagne Je suis rentré à la maison Je suis sorti de la gare Je suis retourné en France Je suis passé par Trouville

. On accorde le participe passé avec le sujet s'il est conjugué avec le verbe être : Elle est morte . On accorde le participe passé avec le complément d'objet direct s'il est placé avant le verbe : Elle a mangé une pomme MAIS : la pomme qu'elle a mangée - Formation du participe passé : I. Tous les verbes en " –er " font leurs participes passés en " - é ". Aller : je suis allé à Nice Passer : je suis passé par Nice Travailler : j’ai travaillé à Nice. II. La plupart des verbes en " - ir " font leurs participes passés en " – i " Finir : nous avons fini notre travail Partir : il est parti à Paris pour finir ses études. Sortir : tu es sorti sous la pluie et tu es tout mouillé. Verbes irréguliers (les plus courants) courir couru couvrir couvert mourir  mort offrir : offert ouvrir : ouvert Souffrir : souffert Tenir : tenu Venir : venu III. On forme le participe passé de la plupart des verbes en " -re " avec " -u ". Descendre : ils ont descendu les escaliers perdre : il a perdu son trousseau de clés rendre : je lui ai rendu sa voiture. IV. La plupart des verbes en " -oir " ont leurs participes passés en " -u " falloir il a fallu partir tout de suite. voir elle a vu les informations à la télé. vouloir ils ont voulu aller à la piscine.

54

Avec l’auxiliaire avoir, il n’y a pas d’accord avec le sujet. Ex : Nous sommes sortis de la maison. Mais : Nous avons sorti la voiture.

FICHE GRAMMATICALE 3 : l’accord de l’adjectif
L’adjectif est un mot que l'on ajoute au nom pour le déterminer (adjectif non qualificatif) ou pour le qualifier (adjectif qualificatif). L'adjectif qualificatif caractérise le nom : forme, couleur, qualité... Farid est un gentil garçon. (gentil est un adjectif qualificatif). Le genre et leur nombre dépendent du genre et du nombre de ce nom. On reconnaît qu'un mot est adjectif qualificatif lorsqu'on peut y joindre un nom de personne, d'animal ou de chose. Ils appartiennent au groupe nominal. Accord de l'adjectif : Les adjectifs dépendent du nom, ils ont un genre et un nombre d'accord. En règle générale, le féminin des adjectifs se forme par l'ajout d'un -e à la forme du masculin (grand - grande). Dans certains cas, la formation est plus complexe et entraîne des modifications : - le passage d'un -e sans accent à un -è accentué (complet - complète); - le redoublement de la consonne finale (réel - réelle); - un changement de la consonne finale (sec - sèche); - une transformation, à l'oral, de la prononciation de la voyelle finale, qui perd son timbre nasal (brun - brune, breton); - certaines transformations plus complexes : (beau -belle). Les adjectifs déjà terminés par un -e au masculin ont une forme unique pour le masculin et le féminin (rouge, beige, triste), et les adjectifs de couleur qui dérivent de la catégorie du nom (une robe marron). Le pluriel des adjectifs se forme régulièrement par l'ajout d'un -s à la forme du singulier. Les adjectifs terminés en -eau ont un pluriel irrégulier : en -eaux (beau - beaux), ceux en -al, ont un pluriel est en -aux (spécial - spéciaux), sauf : final - finals, fatal - fatals, etc. Les adjectifs terminés au singulier par un -s ou un -x ont une forme unique pour le singulier et pour le pluriel (bas). Les adjectifs composés forment leur pluriel régulièrement, par l'ajout d'un -s à chacun des composants (aigres-doux), sauf si lorsque le second terme est d'origine nominale (bleu marine). Les adjectifs de couleur qui sont des noms dérivés restent invariables (des étoffes ivoire, marron), sauf si leur origine nominale n'est plus perçue depuis longtemps (des fleurs roses).

Entraînez – vous : Écrivez le verbe au passé composé. Faites attention à votre choix du verbe auxiliaire : 1. Samira téléphone à sa mère. Le weekend passé, elle ………à sa mère. 2. Nous étudions aujourd'hui. Hier soir, nous ………aussi. 3. Ce soir Nadia sort. Hier soir aussi, elle………... 4. Je n'ai pas de problèmes maintenant. Mais, le semestre dernier, j' ……….beaucoup de problèmes. 5. Omar prend un coca-cola aujourd'hui. Hier aussi il ……….un coca.
55

6. Nous allons faire un voyage cet été. L'été dernier aussi, nous ……….un voyage. 7. Nous allons en France cet été. L'été dernier, nous ……….au Sénégal. 8. Les étudiants travaillent beaucoup cette année. L'année dernière aussi, ils ………..dur. 9. Nous n'allons jamais au cinéma le dimanche matin. Mais samedi soir, nous……….. au cinéma. 10. Aujourd'hui vous ne faites pas de football. Mais hier vous……….. du football. 11. Ce soir, Amina rentre à 18h30. Hier soir aussi, elle ………..à 18h30. 12.Said n'est pas malade aujourd'hui. Mais la semaine dernière il ………..malade. 13. Maintentant tu fais un exercice sur le passé composé. Hier tu ………un autre exercice. 14. Aujourd'hui nous nous levons à 8h00. Mais hier, nous ……..à 7h30. Complétez le texte avec les participes passés : - Il a ……..(boire) son café et a ………(lire) son journal. Puis il est ………(partir) au travail. - Hier, il a ……… (pleuvoir) toute la journée. - Il a ………(disparaître) corps et âme. - Il lui a ………(offrir) une bague en or. - Il s'est ……….(taire) à l'annonce de la nouvelle. - Elle a ……….(perdre) son meilleur ami. - Quand il a ………(ouvrir) l'enveloppe, il s'est ……….(rendre) compte qu'elle contenait un message codé. - Il a mal ………(dormir) à cause de l'orage qui a ………(éclater) peu après minuit. - Il s'est ………(apercevoir) qu'on lui avait volé son portefeuille. - Le film lui a beaucoup ………(plaire). Il l'a ……..(recommander) à ses amis. - Il s'est ………(plaindre) qu'il était toujours obligé débarrasser la table. - L'élève a ……….(interrompre) le prof. - Il lui a ……..(falloir) plus de dix minutes pour comprendre l'énoncé de l'exercice. - Il l'a ………(joindre) par téléphone. - Il ne lui a pas ……….(permettre) de sortir ce soir. - Il a été très ……….(émouvoir) par le jeu de l'actrice principale. - Il a ………(courir) si vite qu'il en a ………(perdre) haleine. Accordez l’adjectif et complétez si nécessaire : 1 – J’ai acheté deux tables ancien……; elles sont belle…….., non ? 2 – Ce restaurant est très bon…………, la cuisine est excellent………! 3 – J’aime beaucoup cette maison : elle est grand…….., clair……..et très joli……. 4 – Ses enfants sont très beau……….; ils sont brun…….tous les trois. 5 – Elles sont joli…………………, ces chaussures noir……! Lisez les indices suivants et dites ce que Nabil a fait cette semaine : Mercredi : anniversaire Maman → téléphoner Jeudi : tennis avec Youssef 17 heures Dîner avec Majida chez elle lundi, 20 heures

Vendredi Train pour Agadir 18 h 32

Déjeuner mardi avec Ahmed au restaurant + acheter cadeau pour maman

Lundi, il……………………………………………………………………………………………………
56

…………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………….………………………………………… ……………………………………………………………………………………….…………… …………………………………………………………………………………………………… ……………….…………………………………………………………………………………… ……………………………………………. Lisez les phrases et dites si c’est au présent ou au passé : 1 – j’ai fait les courses, ce matin. 2 – Vous avez passé une bonne journée ? 3 – Il fait un gâteau pour son anniversaire ? 4 – Vous buvez un café ou un thé ? 5 – Non, ils ont pris le bus. 6 – Tu a déjeuné avec elle ce midi ?

57

Séquence 5 : La vie de tous les jours Séance 2 : Qu’est – ce qu’on peut faire ?
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Demander, donner et refuser une permission Exprimer des interdictions Permettre ou interdire quelque chose Le verbe pouvoir La négation de l’impératif Les pronoms COI après l’impératif affirmatif 4 heures Dialogue

Dialogue : Qu’est – ce qu’on peut faire ? 1 - Excusez – moi, monsieur, il est interdit de fumer dans le train. - Mais où est – ce que je peux fumer, alors ? - Vous pouvez fumer en voiture numéro 15, c’est à côté 2 - Je voudrais une chambre, s’il vous plaît. Pour une personne. - Pour une personne…..D’accord. Je peux avoir votre…. Ah ! Vous avez un chien ? - Oui. - Je suis désolé, monsieur, mais vous ne pouvez pas prendre votre chien avec vous, dans la chambre. - Comment ça ? 3 - Pardon, madame, la leçon de Ionesco, c’est bien dans la grande salle ? - oui, monsieur, mais vous ne pouvez pas entrer : il est 21 heures et le spectacle a commencé à 20 h 30. - Mais, sur mon billet, c’est écrit vingt….Oh ! pardon, 20 h 30, oui….Excusez – moi. Bon, alors, donnez – moi deux places pour demain. C’est possible ? Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticle 1 ) Demander aux apprenants de lire les trois dialogues. Leur demander de dire où se trouvent les différentes personnes. Faire travailler les apprenants en sous – groupes. Leur demander d’indiquer ce qu’on peut faire ou ne pas faire dans les lieux suivants :

A – Au cinéma B – En classe C – Au restaurant - Demander aux stagiaires d’observer le tableau ci – dessous qui s’intitule « feu vert, feu rouge » et qui présente les bons et les mauvais aliments pour lutter contre le cholestérol

58

Feu vert - Le poisson - Les pâtes terre - Les légumes - Les fruits -

Feu rouge - Le beurre - Les pommes de - Le chocolat -L’alcool

Faire réfléchir les apprenants à ce qu’on peut faire et ne pas faire quand on fait un régime. Faire consulter la rubrique « Façons de dire ». Jeu de rôles : l’un des apprenants joue le médecin, l’autre le patient qui veut faire un régime. Le patient demande des permissions et exprime des besoins, le médecin donne ou refuse des permissions suivant les cas et exprime des interdictions. Passer au jeu de rôles.

Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticle 2 ) Demander aux apprenants de lire la partie « le verbe pouvoir » , et souligner les trois radicaux du verbe. Lire les trois dialogues une deuxième fois, et faire relever dans chacun des dialogues ce que les personnes ne peuvent pas faire. Demander ensuite aux apprenants de lire et de jouer les dialogues par groupes de deux. Ensuite leur demander de consulter la partie sur « la négation de l’impératif ». Faire travailler les apprenants par groupes de deux. Chaque apprenant demande à son camarade s’il peut :

1 – fumer 2 – prendre son chien avec lui 3 – tourner à gauche 4 – traverser 5 – téléphoner Le camarade répond par la négative en utilisant une interdiction.

Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) Attirer l’attention des apprenants sur la dernière réplique du troisième dialogue : Bon, alors, donnez – moi deux places pour demain. Leur demander de consulter la partie sur « les pronoms compléments indirects après l’impératif affirmatif. Demander aux stagiaires de donner des phrases avec moi, toi, lui, nous, vous ou leur.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Demander, donner et refuser une permission - je peux entrer avec mon chien ? - Vous pouvez traverser. - Désolé ( e ), vous ne pouvez pas / on ne peut pas fumer. ● Exprimer des interdictions - Il est interdit d’entrer. - On ne peut pas entrer. - N’entrez pas ! - Il n’est pas permis d’entrer.
59

FICHE GRAMMATICALE 2 : Le verbe pouvoir
La négation de l’impératif 1 – Le verve pouvoir : Le verbe pouvoir est suivi d’un verbe à l’infinitif : Je peux entrer ? Trois radicaux : Je peux Tu peux Il/ Elle peut nous pouvons vous pouvez ils/ elles peuvent

2 – La négation de l’impératif : - Avec l'impératif, on s'adresse à quelqu'un : il n'existe donc que trois formes : tu, vous, nous - Le verbe à l'impératif a, le plus souvent, la même forme qu'au présent exemple : écris, écrivons, écrivez / fais, faisons, faites Mais les verbes en "er" ne prenne pas de "s" à la deuxième personne du singulier exemple : tu fermes la porte / ferme la porte Toutefois, si on utilise les pronoms en ou y après ces formes à l'impératif, on met un "s" pour créer une liaison exemple : Manges-en, retournes-y - Les verbes être, avoir et aller sont irréguliers L'impératif s'emploie à l'oral ou dans les dialogues, ou encore dans un texte adressé à un destinataire. Il exprime principalement un ordre, une injonction (ou une interdiction quand il est à la forme négative) Exemple: Allez vous coucher (injonction) .................... Ne fais pas le clown (interdiction) Mais il peut aussi servir simplement à faire une recommandation, à donner un conseil, une prière : Exemple : Essaie de dormir .....................................................Saint Siméon, allongez les récréations!

FICHE GRAMMATICALE 3 : les pronoms compléments indirects (COI) moi, toi,
lui, nous, vous, leur après l’impératif affirmatif

A la forme affirmative de l'impératif, les pronoms se placent après le verbe. Il y a toujours un trait d'union entre le verbe et le pronom. Exemple Donnez-lui un goûter équilibré Achetez trois belles entrecôtes. Faites-les griller... Ajoutez-y trois feuilles de laitue Souvenez-vous bien de cette recette Attention : A la première et à la deuxième personne du singulier, on utilise les pronoms moi et toi. Il me donne une pomme Donne-moi une pomme Achète-toi une pomme Il me regarde Regarde-moi Regarde-toi dans la glace A la forme négative de l'impératif, les pronoms suivent la règle générale et se placent avant le verbe.
60

Ne me regarde pas Ne me téléphone pas N'en mange pas Ne te lève pas Ne l'écoutons pas Ne leur donne pas de glace N'y va pas

Entraînez – vous : Conjuguez les verbes de cette recette de cuisine québécoise à la deuxième personne du pluriel de l'impératif : Mousse à l'érable (4 portions) Ingrédients : 250 ml (1 tasse) de sirop d'érable 2 blancs d'oeufs Préparation : Faire bouillir le sirop d'érable à 120 °C. Préparer deux blancs d'oeufs montés en pics très fermes. Verser le sirop d'érable bouillant, lentement, en un mince filet, sur les blancs d'oeufs, tout en continuant de battre. Servir dans des coupes. Conjuguez les verbes à la deuxième personne du singulier de l'impératif en faisant attention à la place de la négation : Règles d'or pour la pratique de quelques sports Le ski - Aux remonte-pentes, ne pas resquiller, ni se placer en tête de la file d'attente. - Ne pas se lancer tête baissée sur une piste où se déroule une course. - Ne pas s'arrêter à proximité des panneaux "Danger : avalanche". C'est trop risqué ! - Ne pas faire de ski hors pistes...sauf quand on est un vrai champion ou, à la rigueur, avec un moniteur. - Pour le ski de fond, parcourir les pistes dans le bon sens, suivre les traces et ne pas en faire d'autres. La natation - Ne se lancer en eaux profondes que si l'on sait bien nager. - En mer, ne pas trop s'éloigner du bord car les forces peuvent venir à manquer pour regagner la plage. Dans les lacs et les rivières aménagés pour la baignade, ne pas dépasser les zones balisées. Au-delà il y a peut-être danger. - A la piscine, passer sous la douche avant de se baigner, porter un bonnet de bain si cela est prescrit. - Ne pas sauter du bord de la piscine sur la tête des nageurs, ni monter sur le plongeoir de 5 mètres s'il est interdit aux enfants (l'âge varie d'une piscine à l'autre) - Ne pas apporter de palmes, de masques de plongée. Vous êtes étudiant à Paris. Deux amis de la famille viennent vous voir pour le week-end. Ils ne connaissent pas du tout la ville. Votre mère vous rappelle ce à quoi vous devez penser pour bien les recevoir. Utilisez l'impératif et les pronoms personnels qui conviennent! Exemple : Téléphoner pour avoir confirmation de l'heure d'arrivée Téléphone-leur pour avoir confirmation de l'heure d'arrivée - Accueillir à la gare
61

- Donner un plan du métro - Expliquer qu'ils doivent acheter un carnet de tickets de métro - Demander s'ils ont un guide - Accompagner jusqu'à la première bouche de métro - Inviter une fois à manger au restaurant - Ne pas donner rendez-vous dans un lieu trop fréquenté. Vous risqueriez de vous manquer ! - Proposer de visiter l'appartement - Ne pas obliger à veiller s'ils sont fatigués Transformez les phrases suivantes à l'impératif ! Faites attention à la forme et à la place des pronoms personnels : Exemple : Tu peux me dire où se trouve le magnétoscope ? Dis-moi où se trouve le magnétoscope ! - Tu peux m'expliquer comment on se sert du magnétoscope ? - Il faut que tu te souviennes de vérifier que le magnétoscope est branché - Je te conseille de te servir du mode d'emploi. Il est très bien fait. - Il faut que tu t'assures que la cassette sur laquelle tu vas enregistrer le film est vierge. - Tu peux m'appeler au bureau si tu as des problèmes. Mettez le verbe pouvoir au présent : 1. Le poisson…………nager mais il ne sait pas voler. 2. Quand il y a du bruit , je ne ……….pas travailler 3. …………-vous garder les enfants ? Oui , c'est possible. 4. Elle est trop fatiguée , elle ne ……….pas sortir ce soir 5. Il y a du verglas et les voitures ne ………..pas circuler 6. Pour aller à Paris nous ……….prendre votre voiture ou le train. 7. ………..-vous me donner votre adresse e-mail ,s'il vous plaît ? 8. Non , je ne ………….pas car je ne vous connais pas. 9. On …………passer ses vacances au bord de la mer ou à la campagne. 10. Nous …………..avoir de bonnes notes si nous travaillons en silence. Soulignez la bonne réponse entre parenthèses : 1 – Non, je suis avec un ami. Donnez – ( vous – moi ) deux billets, s’il vous plaît. 2 – C’est aujourd’hui leur anniversaire de mariage. Prenez – ( nous – leur ) des fleurs. 3 – Elle a bien travaillé ! Donne – ( lui – elle ) dix euros. 4 – Nous sommes à la maison ce week – end. Téléphonez – ( nous – leur ). 5 – Il part en vacances la semaine prochaine. Achetons – ( toi – lui ) un sac de voyage. Complétez les phrases avec moi, toi, lui, nous, vous ou leur : 1 – Smail, dites - ……..l’heure du rendez – vous avec le médecin, s’il vous plaît. 2 – Non, tu n’es pas bien dans ce pull ! Prends - …..une autre couleur ! 3 – Zineb ! Mona ! voilà 30 dh. Allez, achetez - ……un CD. 4 – Sophia arrive ! Montre - …..tes photos d’Espagne. 5 – Non, nous ne prenons pas le train. Appelez - …….un taxi. 6 – Ils aiment bien la cuisine italienne; faites - ……….des pâtes.

62

Séquence 5 : La vie de tous les jours
Séance 3 : Qu’est – ce qu’on lui offre ? Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Faire des propositions Accepter une proposition Refuser une proposition Les verbes connaître et offrir au présent Les pronoms COD le, la, l’, les Les pronoms COI lui, leur 4 heures Dialogue

Dialogue : Qu’est – ce qu’on lui offre ? Mais qu’est – ce que vous faites ? Eh bien, on cherche une idée de cadeau pour Yasmine. Mais pourquoi ? C’est son anniversaire ? Mais non ! Elle quitte l’agence cette semaine. Elle part à la retraite. Ah ! mais oui, c’est vrai ! Et alors, on lui offre un cadeau pour son départ. Oui, mais on ne sait pas quoi acheter. Tu la connais bien, toi, Yasmine. Quels sont ses goûts ? Qu’est – ce qu’elle aime ? je ne sais pas, moi….offrez – lui des fleurs….ou pourquoi pas un CD de musique classique ? Ce n’est pas très original ! Bon, alors, vous pouvez offrir un livre d’art sur la photo ou sur la peinture. Ah ! oui, tiens, ça c’est une bonne idée…Ah ! mais non, le directeur lui achète un livre ! Ah ! Ecoutez, bon, je suis désolé mais je n’ai pas d’autre idée.

Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) - Lire le dialogue une première fois et faire lire les questions suivantes : A – Pourquoi est – ce que les collègues de Yasmine veulent lui offrir un cadeau ? B – Où part Yasmine ? C – Qu’est – ce que ses collègues veulent acheter pour son départ ? D – Pourquoi est – ce qu’elles ne peuvent pas lui offrir ce cadeau ? -Faire travailler les apprenants par groupes de deux. Leur faire consulter la rubrique « Façons de dire » : Faire des propositions, accepter une proposition et refuser une proposition. - Faire réfléchir les stagiaires aux expressions à utiliser. - Faire jouer la scène en s’inspirant du dialogue de la leçon. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) - Faire observer les parties sur le verbe connaître et le verbe offrir au présent. - Demander aux apprenants de dire ce que remplacent les pronoms lui ( on lui offre un cadeau ) et la ( tu la connais bien ). - Leur demander aussi quelle différence est – ce qu’il y a entre ces deux pronoms ? Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) - Demander aux apprenants de consulter les parties sur « les pronoms COD et COI. - Leur demander de donner des phrases en utilisant les pronoms le, la, l’ ou les, en s’inspirant de l’exemple suivant : Exemple : Tu connais le nouveau restaurant, place de la corniche ? Oui, je le connais.
63

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Faire des propositions - Offrez – lui des fleurs. - Pourquoi pas un CD - Vous pouvez offrir un livre d’art. ● Accepter une proposition - Oui. C’est une bonne idée. ● Refuser une proposition - Ah ! mais non. - ce n’est pas très original.

FICHE GRAMMATICALE 2 : Les verbes offrir et connaître au présent
Le verbe connaître au présent : deux radicaux : Je connais nous connaissons Tu connais vous connaissez Il/ Elle connaît ils / elles connaissent Le verbe offrir au présent : il se conjugue comme les verbes réguliers en – er.

FICHE GRAMMATICALE 3 : Les pronoms COD et COI
Le Complément d’Objet Direct peut être un pronom personnel. Il se place alors avant le verbe : J’attendais mon oncle Georges. Je l’attendais. Groupe nominal C.O.D. Pronom personnel C.O.D. 1ère personne me, m’ singulier 2ème personne te, t’ 3ème personne le, la, l’ 1ère personne nous pluriel 2ème personne vous 3ème personne les

pronoms C.O.D.

Il ne faut pas confondre : « le », « la », « l’ », « les », pronoms personnels C.O.D. (= placés devant un verbe) et « le », « la », « l’ », « les », articles définis (= placés devant un nom). Le COI est un complément d'objet indirect (COI) du verbe. il appartient au groupe verbal. Il est appelé indirect parce que contrairement au COD, il se construit avec un petit mot que l'on appelle préposition : à, de, en... Exemple: Tu parles à un ami à un ami est le COI du verbe "parler". de son travail est le COI du verbe "parler".

Exemple: Maria parle de son travail.

Les verbes qui s'accompagnent d'un complément d'objet indirect (COI) sont appelés verbes transitifs indirects. Pour reconnaître le COI, il suffit de trouver le verbe et son sujet et de poser la question au verbe : à quoi ? à qui ? de qui ? de quoi ? Exemple : Tu parles à un ami. Tu parles à qui ? à un ami Exemple : Maria parle de son travail. Maria parles de quoi ? de son travail Le COI est remplaçable par un pronom : lui, leur, en, y ...
64

Tu parles à un ami. Tu lui parles. lui est le pronom remplaçant à un ami. lui est le COI du verbe "parler" Maria parle de son travail. Maria en parle. en est le pronom remplaçant de son travail. en est le COI du verbe "parler" Qu'est-ce qui peut être COI dans une phrase ? - Un groupe nominal Tu parles à un ami. - Un pronom Tu lui parles. L'ami à qui j'ai parlé... - Un verbe à l'infinitif Tu continues de parler. - Une proposition Je parle à qui veut bien m'écouter.

Entraînez – vous : Dans les phrases suivantes, remplacez le groupe nominal en italique par le pronom qui convient : 1- Je téléphone à mon père. 2- Je regarde les bateaux. 3- Je réponds à cette fille. 4- Elle m'a offert ce pull. 5- Je te prête ce CD. 6- Je rejoins ma femme à Paris. 7- Le professeur explique la loi d'Archimède à ses élèves. 8- Je me mets ces boucles d'oreille. 9- Je donne une fleur à mon amie. 10 - Je discute avec ma soeur. 11- Nous dînons avec nos parents ce soir. 12 -Selon ce penseur, nous sommes ce que le monde a fait de nous. 13- J'écris un livre pour ma fille. Remplacez le complément d’objet direct par le pronom personnel qui lui correspond : 1- Attends je gare la voiture à moins que tu préfères ……..garer ? 2- Je regardais le paysage, et pendant que je ……..admirais le soleil se couchait. 3- J’aime ces chaussures, il me ……faut. 4- Nabil et Ahmed construisent une maison, ils ……..construisent en bois. 5- Nous avons du mal à faire ce devoir, autant demander au professeur qu’il ……aide. 6- Samir est un super copain, je ……..attends pour aller à la piscine. 7- Dommage le fleuriste vend son commerce, je ne sais pas à qui il va ……céder. 8- Tu as de la chance, vraiment je ……..envie. 9- Là je suis vraiment en retard, je dois ……...attendre à une réprimande de mon patron. Complétez cet exercice à l’aide de pronoms COI. (lui, leur, en, y, à lui, à eux, à elles...) : 1 - J’ai téléphoné à Allal. Je …….ai téléphoné. 2 - Je pense à mon voyage. J’ ……pense. 3 - Le livre appartient à Farid. Il …….appartient 4 - Nous jouons au tennis. Nous …….jouons. 5 - Elle est allée au zoo. Elle …….est allée hier
65

6 - Ils s’intéressent à la mécanique. Ils s’ …….intéressent. 7 - Ses profs ? Elle ne …….a pas dit qu’elle était malade. 8 - (Attention ! ....) Je pense à mes amis. Je pense………. 9 - Tu veux du gâteau ? Oui, j’ ……..veux s’il te plaît. 10 -J’ai vu mes amis hier. Je …….ai dit que j'allais partir en voyage. Refusez poliment les propositions suivantes : 1 – C’est l’anniversaire de Maria. On lui offre des fleurs. 2 – Vous voulez un coktail avec votre viande ? Il est très bon. 3 – Tu peux préparer une salade pour la fête, samedi ? 4 – Est – ce que je peux prendre ta voiture ? Vous organisez une fête surprise pour l’anniversaire d’un (e ) ami ( e ). Avec votre voisin ( e ), imaginez la discussion pour l’organisation de la soirée : le lieu de la fête, le ( s ) cadeau ( x ), les invité ( e )s, les plats à préparer, les surprises…. Lisez les phrases ci – dessous et répondez aux deux questions suivantes : 1 – Tu connais la femme là – bas ? 2 – est – ce que tu sais nager ? 3 – Pardon, madame, vous connaissez les horaires des avions pour Paris 4 – Et ton mari, il sait faire la cuisine ? 5 – Ah bon! Ils ne connaissent pas son amie ? 6 – vous savez danser la salsa ? Les questions : 1 – Quel genre de mots est – ce qu’il a après le verbe connaître ? 2 – Quel genre de mots est – ce qu’il y a après le verbe savoir ?

66

SEQUENCE 6 UN PEU, BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT

67

Séquence 6 : Un peu, beaucoup, passionnément
Séance 1 : Enquête dans la rue
Exprimer des goûts et des préférences Objectifs communicatifs Exprimer la fréquence ou l’intensité Parler de ses loisirs Les pronoms en et ça Objectifs La négation : ne……plus linguistiques : 4 heures Durée : Enquête Support Support : Enquête dans la rue 1 – Sexe : ◘ H Age : ◘ 18/ 25 ◘ 36 / 50 ◘F ◘ 26/ 35 ◘ 51 et +

2 – Faites – vous du sport ? ◘ Oui ( un peu, beaucoup ) ◘ non 3 – Le week – end, sortez – vous… ? ◘ beaucoup ◘ un peu ◘ pas du tout 4 – Avec qui sortez- vous ? ◘ avec votre famille ◘ avec des amis 5 – Quelles sont vos activités préférées ? ◘ le cinéma ◘ le théâtre ◘ l’opéra ◘ les musées 6 – Que préférez – vous ? ◘ lire ( un livre, un journal, un magazine ) ◘ regarder la télévision 7 – Avec vos amis, où préférez – vous dîner ? ◘ chez vous / chez eux ◘ au restaurant 8 – Et après, où sortez – vous, en général ? ◘ dans les clubs ◘ dans les jardins Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) o Demander aux stagiaires de lire le titre la leçon et de regarder le questionnaire. o Leur demander de repérer les réponses données à l’aide du questionnaire o Faire jouer le dialogue en sous – groupes. L’un pose les questions du questionnaire et l’autre y répond, puis ils inversent.
68

o Leur faire consulter la rubrique « Façons de dire » sur : exprimer des goûts et des préférences et exprimer la fréquence ou l’intensité. o Faire préparer les questionnaires o Production libre. o Demander à chaque apprenant de présenter les goûts de son camarade à la classe. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) o Attirer l’attention des apprenants sur deux phrases du dialogue : « J’ai fait du sport, mais aujourd’hui, non…je n’ en fais plus. » et « J’aime beaucoup le cinéma…..Mais l’opéra et les musées, non….je déteste ça ! » o Demander aux apprenants de dire ce que remplace en et ça dans les deux phrases. o Leur demander par la suite de consulter les parties « le pronom en et le pronom ça ». Activité 3 : ( CF Fiche grammaticale 3 ) o Demander aux apprenants d’expliquer avec leurs mots ce que signifie ne….plus o Faire consulter la partie sur « la négation ne…..plus » . o Leur demander de donner des phrases en utilisant la négation ne….plus.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Exprimer des goûts et des préférences : - J’aime bien le théâtre. - Il adore faire la cuisine. - J’aime beaucoup le cinéma mais je préfère le théâtre. - Je déteste ça. ● Exprimer la fréquence ou l’intensité : - Je sors un peu - Oui, j’en fais beaucoup - J’aime bien - J’aime beaucoup. Un peu. Pas du tout.

FICHE GRAMMATICALE 2 : Le pronom « en » Comme tous les pronoms, le pronom "en" est placé devant le verbe.
• • •

Le pronom "en" remplace un nom introduit par un article indéfini: un, une, des, de la, de l', du. Il est possible d'exprimer une quantité après le pronom "en", excepté dans une phrase négative. Le pronom est placé devant un verbe simple (présent, imparfait, futur simple), devant un verbe composé (passé composé), devant un infinitif.

Le pronom "en" Questions avec un nom indéfini Est-ce que tu as une soeur? Est-ce que tu as un frère? Réponses avec le pronom "en" Oui, j'en ai une. Oui, j'en ai deux.
69

Est-ce que tu as des enfants? Est-ce que tu fais de la natation? Est-ce que tu fais du jogging? Est-ce que vous allez avoir des enfants quand vous serez mariés? Est-ce que vous allez avoir beaucoup d'enfants quand vous serez mariés? Est-ce que tu as des cousins en Californie? Est-ce que tu as des cousins au Canada?

Non, je n'en ai pas. Oui, j'en fais de temps en temps. Non, je n'en fais pas. Oui, probablement, nous allons en avoir. Non, probablement, nous n'allons pas en avoir beaucoup.

Oui, j'en ai en Californie. Non, je n'en ai pas

Le pronom « ça » : En grammaire française, le pronom démonstratif est une sous-catégorie de pronom exprimant une idée de monstration. Il permet d'indiquer que l'objet représenté se trouve, soit dans le texte, soit dans l'espace ou le temps, défini par la situation d'énonciation. Certains pronoms démonstratifs varient selon le genre et le nombre, alors que d'autres restent neutres. Par ailleurs, à l'instar de ce qui se passe pour l'adjectif démonstratif, les formes du pronom peuvent être renforcées au moyen des particules adverbiales « -ci » ou « -là » (pour « que voici » et « que voilà »). Formes simples Les formes simples du pronom démonstratif variable sont les suivantes : - au singulier : « celui » au masculin, et « celle » au féminin ; - au pluriel : « ceux » au masculin, et « celles » au féminin. Il n'existe qu'une seule forme simple de pronom démonstratif neutre : « ce » (qui s'élide devant un verbe commençant par une voyelle). Formes renforcées Rappelons au préalable qu'il existe deux formes renforcées (ou formes composées), la forme prochaine (en « -ci ») et la forme lointaine (en « -là » ou « -la »). Les formes renforcées du pronom démonstratif variable ont l'aspect d'un composé à traits d'union : « celui-ci », « celui-là », « celle-ci », « celle-là », « ceux-ci », « ceux-là », « celles-ci » et « celles-là ». Les formes renforcées du pronom démonstratif neutre ont l'aspect d'un composé agglutiné : « ceci », « cela », ainsi que sa contraction « ça ».

70

FICHE GRAMMATICALE 3 : la négation ne …..plus La négation ne... pas / ne jamais ... etc... sera placée différemment par rapport au verbe selon que ce soit un verbe conjugué ou un infinitif.
La négation avec un verbe conjugué Temps simple Temps composé À tous les temps A tous les temps Elle encadre le verbe Elle encadre l'auxiliaire 'ne' précède toujours le pronom personnel placé avant le verbe Les deux mots de la négation ne peuvent jamais se suivre Je ne mange pas Je n'ai pas mangé Je ne le mangerai pas. Je ne l'aurais pas mangé. Il l'a caché pour ne pas que je le mange. (NON) Il l'a caché pour que je ne le mange pas. (OUI)

La négation avec verbe à l'infinitif La négation sera positionnée en un seul bloc devant le verbe à l'infinitif. Ex: Je l'ai bien écouté pour ne pas avoir à réétudier la leçon ce soir. La négation contient donc toujours deux éléments: Ne ... pas / plus Ne ...jamais Ne ... rien Personne ne .. etc Entraînez – vous : Répondez affirmativement aux questions : 1- Tu veux du gâteau au chocolat ?........................ 2 - Est-ce que tu as de l'argent ?.......................... 3 - Est-ce qu'il veut encore de la limonade ?......................... 4 - Elle prend des frites ?............................ 5 - Tu as besoin de ce dictionnaire ?.......................... 6 - Tu as envie d'une glace ?....................... 7 - Ils viennent de l'école ?....................... 8 - Il parle souvent de son pays ?.............................. 9 - Est-ce que tu te souviens de cette rencontre ?...................... 10 - Elle s'occupe de l'accueil ?...................... Transformez les phrases comme dans l'exemple, en utilisant le pronom "en" et une expression de quantité si nécessaire : exemple: Je mange trois pommes. J'en mange trois.

1 - Il mange quatre sandwiches…………………………………. 2 - Nous faisons beaucoup d'exercices……………………………… 3 - Elles ont trois frères………………………………. 4 - J'ai cinq enfants………………………………… 5 - Tu as beaucoup de livres…………………………..
71

6 - Vous faites du sport…………………………….. 7 - Il boit cinq tasses de café par jour………………………. 8 - Nous avons un chien…………………………. 9 - L'université a une bibliothèque…………………………. 10 - J'invite beaucoup d'amis……………………………… Imaginez une réponse avec ne…….plus : 1 – Est – ce que vous avez le temps d’aller au cinéma pendant la semaine ? 2 – Et vos enfants, ils aiment regarder la télé ? 3 – Le jeudi soir, tu fais du théâtre ? 4 – Est – ce que vous lisez beaucoup de livres par an ? Répondez en utilisant en ou ça : 1 – Vous faites beaucoup de sport ? - Oui,………………………………… 2 – Est – ce que vous aimez le cinéma ? - Non,…………………………….. 3 – Vous préférez les films à la télé ? -Oui,……………………………….. 4 – Est – ce que vous lisez des journaux ou des magazines ? - Non, ………………………. 5 – Vous avez un peu de temps pour les loisirs ? - Oui,……………………. Entourez les douze mots cachés dans la grille ( horizontalement et verticalement ) : D I S C O T H E Q U E X M C R L E L I V R E O A S E S L Z X M J V P G L S H E A B U F S E A I T F V E E S S P R Z P A J I P Y E T O A I R U I S N C E H R G N Y R C I N E M A T I E F A J O U R N A L H Q T N C N V B Z N Q B A R T H E A T R E Y

72

Séquence 6 : Un peu, beaucoup, passionnément
Séance 2 : Tous à la campagne
Demander et exprimer une opinion Objectifs communicatifs Exprimer une contestation Donner son opinion Expression de la cause Objectifs Trop / Assez + ADJECTIF linguistiques Trop de/ assez de + nom Tout / toute, tous / toutes Durée Support : 4 heures : Dialogue

Dialogue : Tous à la campagne

Comment ! Kamélia et toi, vous quittez casablanca ? Eh oui, on a acheté une maison à la campagne, à côté de sidi bouzid Et vous….? Eh oui, nous, on va habiter là – bas. Mais attends….je ne comprends pas…Pourquoi est – ce que vous partez à la campagne ? o Mais parce qu’ à casa, il y a trop de voitures, trop de pollution, il n’ y a pas assez d’espaces verts… Et puis, c’est trop bruyant aussi ! Moi, tu comprends, je ne peux plus vivre ici. o o o o o

73

o Ecoute, il y a aussi beaucoup d’avantages à casa ! il y a des théâtres, des cinémas…On peut sortir tous les jours….il y a des magasins ouverts le dimanche… o Mais attends, mais qu’est – ce que tu t’imagines ! A la campagne aussi, il y a des activités à faire. o Oui, mais alors vraiment pas beaucoup ! Et puis tout le monde se connaît, moi je n’aime pas ça ! o Eh bien, moi, je trouve ça pas mal du tout. On connaît les gens, on parle ensemble…Ici, dans mon immeuble, je ne connais pas du tout mes voisins. o Eh bien, moi, je les connais….Et Kamélia, qu’est – ce qu’elle en pense ? o Ah ! Kamélia, elle est d’accord avec moi. Elle aussi, elle préfère partir. o Vous avez peut – être raison…. Activité 1 : ( CF Fiche grammaticale 1 ) o Faire travailler les apprenants en sous – groupes. Lire le dialogue . o Demander à chaque sous – groupe de noter les avantages et les inconvénients de la vie à Casablanca. o Demander aux apprenants de répondre aux questions ci – dessous et de justifier leurs réponses : Préférez – vous : 1 – Vivre en ville ou à la campagne ? 2 – Voyager seul ou avec des amis ? 3 – Faire les courses au marché ou dans un supermarché ? 4 – Travailler peu et gagner peu d’argent ou travailler beaucoup et gagner beaucoup d’argent ? o Faire lire les quatre questions et faire réfléchir les apprenants à leurs réponses, à leur justification. o Leur faire consulter la partie « Demander et exprimer une opinion » dans la rubrique façons de dire. o Faire également utiliser les façons de dire : « Exprimer des goûts et des préférences et exprimer la fréquence ou l’intensité » de la leçon précédente. o Faire travailler les apprenants en sous – groupes pour la mise en commun des réponses et les justifications. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) o Attirer l’attention des apprenants sur la question « pourquoi est – ce que vous partez à la campagne ? » et sur la réponse « Parce qu’ à casa, il y a trop de voitures… ». o Ensuite, faire observer la partie « Interroger sur la cause : Pourquoi…? Parce que … o Demander aux apprenants de poser des questions et d’imaginer des réponses. Activité 3 : ( Cf Fiche grammaticale 3 ) o Faire observer la partie « Trop / Assez + adjectif, trop de / assez de + nom. o Demander aux apprenants de donner des exemples. o Faire observer la partie sur « Tout / toute, tous / toutes. o Passer ensuite à l’activité ci – dessous : Répondez avec tous ou toutes : 1- Tes voisins sont venus à la f ête ? Oui,…. 2- Les photos sont belles ? Oui,…. 3- Les invités sont arrivés ? Oui,….. 4- Les petits gâteaux sont sur la table ? Oui,…. 5- Vos filles sont mariées ? Oui,…..
74

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
● Demander et exprimer une opinion : - Qu’est – ce qu’elle pense ? - Je trouve ça pas mal du tout. - Je n’aime pas ça ● Exprimer une contestation : - Qu’est – ce que tu t’imagines ! - je ne comprends pas !

FICHE GRAMMATICALE 2 : l’expression de la cause
Cause et conséquence Le vent a soufflé très violemment : un arbre est tombé fait A fait B 1) La cause est un fait qui se produit avant un autre. Elle entraîne, provoque d'autres événements. La cause est considérée comme la source ou l'origine d'un autre fait. 2) La conséquence est un fait qui se produit après un autre. Elle est le résultat, le fruit, le produit de faits précédents. 1. Les différentes conjonctions de subordination de cause : cause simple (ou réelle) La cause est souvent ignorée de la personne à qui l’on parle. cause incontestable La cause est déjà connue ou censée être connue de la personne à qui l’on parle. Il s’agit d’une cause subjective qui permet de justifier un raisonnement. Elle contient une idée de reproche. prétexte (cause fausse) choix (alternative) entre deux causes équivalentes cause réfutée, cause avancée : une cause est repoussée en premier, la cause réelle est donnée ensuite parce que, comme, étant donné que, vu que, du fait que puisque

sous prétexte que soit que (...), soit que (...) : cause non que (...), mais parce que (...)

2. Les différentes locutions prépositionnelles qui introduisent des groupes nominaux ou verbaux cause simple cause positive Le résultat est considéré comme heureux ou réussi. cause négative Le résultat est considéré comme défavorable, pénible. du fait de, à cause de, pour, en raison de grâce à (seulement avec un nom ou un pronom), avec (peut être négatif) à cause de (seulement avec un nom ou un pronom), faute de, par manque de, sans (peut-être aussi positif)
75

prétexte cause liée à un degré, à une intensité ou à une répétition

sous prétexte de à force de

FICHE GRAMMATICALE 3 :
o Trop / Assez + adjectif, trop de / assez de + nom o C’est trop bruyant. o Ce n’est pas assez calme o Il y a trop de voitures o Il n ‘ y a pas assez d’espaces verts. o Quel est le sens de tout? Tout peut exprimer la totalité. exemple : en toute connaissance, toutes proportions gardées. Tout peut avoir le sens de : -entièrement : des assiettes tout ébréchées. -chaque ou chacun : tout compte fait. -n'importe quel : à toute heure, de tout temps, en tous cas. Quel est le rôle de tout ? Tout peut avoir le rôle : -d'un adverbe : elle était tout en larmes. (entièrement en larmes) -d'un adjectif : le T.G.V roule à toute allure. (à grande allure) -d'un nom : prenez le tout (l'ensemble) -d'un pronom : tous sont venus. Quand faut-il accorder tout ? Tout, quand il est adverbe, ne s'accorde jamais. exemple : elle est tout habillée de rouge, les jurés sont tout-puissants, une tout autre version. Exceptions : il s'accorde avec l'adjectif féminin commençant par une consonne ou un 'h' aspiré. exemple : une expression toute faite, des sirènes toutes hurlantes. Tout s'accorde dans les autres cas. exemple : Jad arrivera en retard selon toute apparence. (Adjectif) Tous ceux-là sont partis ; toutes celles-ci sont invitées. (Adjectif) Toutes sont agréables à regarder. (Pronom)

Entraînez – vous : Complétez les phrases par tout, toute, tous, toutes : 1. J'ai acheté un magnétoscope et plusieurs cassettes; j'ai ……..payé avec ma carte de crédit. 2. Cette réforme a fait l’objet de nombreuses critiques ; elles n'étaient pas ………justifiées. 3. Ne vous inquiétez pas ! ……….ira bien. 4. Vous connaissez vos voisins d'immeuble? -Non, je ne les connais pas……….. 5. A Pompéi, ………a été recouvert par la lave du volcan. 6. Les douaniers arrêtaient les voitures et ils les fouillaient……... 7. Au Moyen Âge, les ponts de Paris étaient en bois; de nos jours, ils sont presque ……..en
76

pierre. 8. Prenez donc la lessive la moins chère! Ce sont ………les mêmes. 9. Dans certaines écoles, les élèves doivent ………porter un uniforme. 10. Tu as des nouvelles de Nabil ? Non, ……..ce que je sais, c'est qu'il rentre de vacances le 25 juillet. 11. Il n'y a pas un nuage. Le ciel est ………bleu. 12. Elle était si fatiguée qu'elle s'est endormie ………habillée. Classez les phrases suivantes : 1 – Je trouve ça pas mal 2 – Je n’aime pas du tout ça ! 3 – Je suis d’accord avec toi 4 – Je ne comprends pas ça 5 – Non mais qu’est – ce que tu t’imagines ! 6 – Tu as raison 7 – Je déteste ça ! 8 – Excuse – moi mais tout ça, ce n’est pas important Opinions positives : …………………………………………………………………………………………………… …….. Opinions négatives : ……………………………………………………………………………………........................... Complétez avec trop ou pas assez + adjectif ou trop de et pas assez de + Nom : 1 – Je ne fais….sport, en ce moment, parce que j’ai…………..travail. 2 – Nous quittons notre appartement; il est……bruyant et ….grand. 3 – Passe à la boulangerie. Il n’ y a ……pain pour le dîner. 4 – La salle est ……petite : il n’ y a …..places. 5 – Ce n’est….calme. Changeons de table. Imaginez une réponse à chaque question avec parce que : 1 – Pourquoi est – ce qu’elle est fatiguée ? 2 – Pourquoi est – ce qu’elle va au travail à pied ? 3 – Pourquoi est – ce tu changes d’appartement ? 4 – Pourquoi est – ce qu’il part à Paris ? 5 – Pourquoi est – ce que vous lui offrez un cadeau ?

77

Séquence 6 : Un peu, beaucoup, passionnément Séance 3 : Les vacances, c’est sacré !
Objectifs communicatifs Objectifs linguistiques Durée Support Exprimer des goûts Donner des conseils Les verbes pronominaux au présent et au passé composé La place du pronom à l’impératif avec un verbe pronominal Parler de ses vacances : 4 heures : Dialogue

Dialogue : Les vacances, c’est sacré !

Alors, dites – moi, les filles, vous allez où pendant les vacances ? Ah ! moi, je pars à Sidi Bouzid dans ma famille. Ah bon ? Ta famille habite là – bas ? Oui, enfin, mon frère et sa femme. Avec leurs deux petits……Ah ! mais j’adore les vacances avec eux ! On va à la plage, on se baigne, on s’amuse, on mange des glaces, on se repose… Enfin, bref, les vacances, quoi ! o Oh ! moi, la plage, je ne peux pas. Je déteste ça ! Il fait trop chaud…Et je m’ennuie ! o Ah bon ? Tu vas où, alors ? o Cette année, avec Mourad, nous allons à la campagne. Tu sais, nous, on aime beaucoup le calme, la nature…Et on fait du camping. On adore ça ! o Ah ! oui, oui….Et toi, alors, Nada, tu fais quoi ? o Moi, je vais toujours à l’étranger. Cette année, je pars deux semaines en Grèce. J’y suis allée deux fois. Je me suis vraiment bien amusée. o Bon, eh bien, les filles, calmez – vous maintenant, et arrêtez de rêver, parce que la pause – café, c’est fini. Alors, allez, au travail ! o Oh ! là, là ! Vivement les vacances ! Activité 1 : ( Cf Fiche grammaticale 1 ) o o o o
78

o Faire travailler les apprenants en sous – groupes. o Leur donner pour consigne de relever ce que chaque femme aime faire pendant les vacances. ( Les membres du sous – groupe peuvent se répartir les tâches : l’un note ce qu’aime la première femme, un autre s’intéresse à la deuxième, etc. ) o Demander de dire où chacune des trois femmes dort pendant les vacances. L’endroit n’est pas explicitement mentionné, demander aux apprenants de faire des déductions ou des hypothèses. o Par la suite, leur faire consulter la rubrique « Façons de dire : exprimer des goûts et donner des conseils ». Laisser réfléchir les apprenants à ce qu’ils vont dire. o Celui / Celle qui a écouté le récit de son voisin / sa voisine raconte à son tour ses dernières vacances. o Production libre. Activité 2 : ( Cf Fiche grammaticale 2 ) o Demander aux apprenants de lire les parties sur « Les verbes pronominaux et la place du pronom à l’impératif. o Imaginez cinq conseils donnés aux vacanciers. Utilisez les verbes ci – dessous à l’impératif, comme dans l’exemple : Ne vous baignez pas dans la piscine de l’hôtel. Allez à la mer ! 1 – Se lever 2 – Se coucher 3 – S’habiller 4 – S’acheter 5 – Se promener o Faire travailler les apprenants par groupes de deux. o Chaque stagiaire doit imaginer, pour chacun des cinq verbes pronominaux de l’activité, un conseil à donner. o Faire utiliser l’impératif négatif, comme dans l’exemple.

FICHE GRAMMATICALE 1 : Façons de dire
Exprimer des goûts : - Qu’est – ce que c’est bien ! - C’est super ! - C’est vraiment beau ! - Je me suis ennuyé. - Ce n’est pas très intéressant. - ça n’ a pas beaucoup d’intérêt. ● Donner des conseils : - Calmez – vous, les filles, et arrêtez de rêver ! - Amuse – toi bien. - Reposez - vous

FICHE GRAMMATICALE 2 : Les verbes pronominaux au présent et au passé
composé et la place du pronom à l’impératif avec un verbe pronominal Qu'est-ce qu'un verbe pronominal ? - Les verbes pronominaux sont des verbes précédés du pronom "se" à l'infinitif. Ex : se lever, se laver, se dépêcher, se nourrir, s'évanouir, s'évader... - Les verbes pronominaux sont...
79

- réciproques (action entre plusieurs personnes) ex : se parler, se téléphoner, s'embrasser, se disputer... - réfléchis (action faite pour soi-même): ex : se laver, se dépêcher, se réveiller, se doucher, s'endormir.. - toujours pronominaux (certains verbes n'existent pas sans le pronom "SE") ex : s'évanouir, s'évader... 2. Conjugaison des verbes pronominaux : Au présent : les verbes pronominaux se conjuguent comme tous les verbes, mais le pronom "se" change selon le sujet : - je ME lave / je ne ME lave pas - tu TE laves / tu ne TE laves pas - il / elle / on SE lave / il ne SE lave pas - nous NOUS lavons / nous ne NOUS lavons pas - vous VOUS lavez / vous ne VOUS lavez pas - ils / elles SE lavent / ils ne SE lavent pas À l'impératif, les pronoms des verbes pronominaux sont placés après le verbe, avec un trait d'union à la forme affirmative: - tais-toi - taisons-nous - taisez-vous -Ne te lève pas maintenant ! - Ne nous levons pas maintenant ! - Ne vous levez pas maintenant ! Au passé composé, les verbes pronominaux sont TOUS conjugués avec l'auxiliaire "Être". - je me suis lavé(e) - tu t'es lavé(e) - il s'est lavé / elle s'est lavée - nous nous sommes lavé(e)s - vous vous êtes lavé(e)(s) - ils se sont lavés / elles se sont lavées NÉGATION : - je ne me suis pas lavé(e) - tu ne t'es pas lavé(e) - il ne s'est pas lavé / elle ne s'est pas lavée - nous ne nous sommes pas lavé(e)s - vous ne vous êtes pas lavé(e)(s) - ils ne se sont pas lavés / elles ne se sont pas lavées Les participes passés des verbes pronominaux ne s'accordent pas avec le sujet. Ils s'accordent avec le pronom "ME", "TE", "SE", "NOUS", "VOUS", "SE" si celui-ci est un COD - Elle s'est lavée ( Elle a lavé qui ? Elle-même, pronom "S' ", COD) - Ils se sont mouchés (Ils ont mouché qui ? eux-mêmes, le pronom "SE" est un COD) - Elles se sont téléphoné (Elles ont téléphoné à qui ? à elles. "SE" est un pronom COI introduit par la préposition "à") - Ils se sont cassé la jambe. (Ils ont cassé quoi ? la jambe. De qui ? d'eux. "SE" est un pronom COI introduit par la préposition "DE).

80

Entraînez – vous : Conjuguez au présent : 1. se plaindre, tu 2. se plaindre, nous 3. se parler, vous 4. se reposer, je 5. se peigner, elle 6. s'appeler, il 7. s'asseoir, nous 8. se moucher, tu 9. se tromper, ils 10. se battre, vous Conjuguez à l'impératif : 1. se peigner, tu 2. s'asseoir, vous 3. se taire, vous 4. se faire mal, tu, négation 5. se battre, vous, négation 6. se mettre à table, nous 7. se plaindre, vous, négation 8. se disputez, vous, négation 9. s'excuser, vous 10. se reposer, nous Conjuguez au passé composé (attention aux participes passés !) : 1. se parler, nous 2. se lever, elle 3. se doucher, ils 4. s'habiller, vous 5. se dépêcher, elle 6. se réveiller, tu 7. se laver les mains, ils 8. se plaindre, elles 9. se peigner, je 10. se parler, ils Transformez les phrases suivantes en remplaçant le sujet souligné par le mot entre parenthèses : a. Elle s'est réveillée tard et elle s'est dépêchée pour être à l'heure. (Nous) 2. Reposez-vous et endormez-vous vite ! (tu : attention au changement à faire...) 3. Il s'est assis en face de moi et il s'est plaint pendant une heure ! (Elles) 4. Ne te plains pas tout le temps comme ça ! (vous) 5. Ne t'assieds pas ici, c'est tout sale ! (nous) 6. Taisez-vous ? (tu) 7. Je me demande s'il fera beau demain. (Nous) 8. L'été dernier, il a fait si chaud que je me suis souvent plaint de la chaleur. (mes grands-parents). Conjuguez dans l’ordre les verbes au passé composé : Ce matin, je……………..très tôt, vers six heures, six heures et quart. Je………………, je……………..et je…………mon petit déjeuner. Après, je…………..deux ou trois magazines.
81

Vers dix heures, je………………un peu sur la plage et je……………à la maison. Cet après – midi, je………à la plage et je…………… : la mer n’est pas très chaude, en ce moment. Ensuite, je……………….Ce soir, Mustapha………………et nous………………..dans un bar : nous……………… Transformez les phrases comme dans l’exemple : Couche – toi tôt → Ah non, ne te couche pas tôt ! : 1 – Levez – vous tôt demain. 2 – Baigne – toi dans la piscine. 3 – Entraînons – nous au tennis cet après – midi. 4 – Amuse – toi avant le dîner. 5 – Reposons – nous maintenant. Imaginez les conseils donnés par les personnes : exemple : un de vos amis ne va très bien.→ Couche – toi et téléphone à un médecin. 1 – Vous avez rendez – vous dans vingt minutes avec des amies et votre mari n’est pas habillé. 2 – Votre sœur est très fatiguée, en ce moment. Elle ne se repose pas assez. 3 – Il est midi et votre fille n’est pas levée. 4 – Votre petit garçon a mangé du chocolat et il en a sur ses vêtements et dans les cheveux. 5 – Une de vos amies vous demande des conseils pour acheter une robe. Exprimez vos goûts et vos préférences, répondez aux questions, utilisez : J’adore… Qu’est – ce que c’est bien ! J’aime bien / beaucoup… Ça m’amuse ( beaucoup ). Je préfère Je déteste…. Ce n’est pas vraiment intéressant. Ça m’ennuie. Vous trouvez ça bien, vous ? Je n’aime pas ( du tout )

Exemple : Faire du sport ? → Non, je n’aime pas du tout ; ça m’ennuie. Est – ce que vous aimez… 1 – vous lever tôt ? …………………………………………………. 2 – Faire les courses ? ………………………………………………. 3 – Prendre des vacances à la campagne ? ………………………………. 4 – Prendre votre petit déjeuner au lit ? ………………………………………… 5 – Aller au restaurant ?...................................................................................

82

SEQUENCE 7 : LE MARCHE DU TRAVAIL

83

Séquence 7 : le marché du travail SEANCE 1 : A la recherche d’un emploi
Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Expliquer et commenter son parcours professionnel et son métier Rédiger une lettre de motivation S’exprimer sur le monde du travail Utiliser les temps du passé Maîtriser l’accord du participe passé Utiliser les articulateurs de temps (simultanéité, antériorité, postériorité).

Documents supports Lettre de candidature à un emploi en ressources humaines Une petite annonce : 2 heures Durée I- La lettre de motivation spontanée : Iman SABRI 55 rue Venise Quartier industriel Casa Tel : 022 33 01 06 E-mail : imansabri@yahoo.ma Objet : Candidature au poste de responsable des ressources humaines Madame, Monsieur, Vous recherchez un responsable des ressources humaines, qui soit opérationnel rapidement, au sein de votre propre structure et pour compéter votre équipe. J’ai l’honneur de poser ma candidature, mon profil correspond aux critères exigés. Je suis parfaitement bilingue français-anglais car j’ai la double nationalité française et canadienne et j’ai mené des séminaires en communication interculturelle, ressources humaines et développement personnel dans deux universités américaines, Berkeley et Chicago. De plus, j’ai vécu en Espagne où j’occupais le poste d’enseignant, j’ai formé pendant 2 ans les promotions NBA de l’European University de Barcelone en ressources humaines, comportement organisationnel et conseil en recrutement. J’ai donc une pratique courante de l’espagnol. Vous noterez également dans mon curriculum vitæ que les ressources les ressources humaines ont fait partie intégrante de mes tâches tout au long de mon parcours professionnel. Ma volonté aujourd’hui est de m’orienter définitivement vers l’individu et la gestion des ressources humaines au sein d’une entreprise, domaines les plus proches de mes centres d’intérêts. Tout en m’adaptant à vos méthodes, je pourrai mettre à profit mon expérience polyvalente et internationale, mes aptitudes et convictions sur le facteur humain et la connaissance de soi. Grâce à mon expérience professionnelle à l’étranger et à ma double nationalité, je possède des qualités intuitives profondes, et de sérieuses capacités d’analyse des individus de culture différente et un sens aigu du contact. Je suis persuasive et capable de fédérer une équipe multifonctionnelle et multiculturelle.
84

Je souhaite vivement vous rencontrer pour évaluer avec vous de quelle façon je pourrais être à la fois une valeur ajoutée et complémentaire à votre équipe. Je suis disponible dès le mois de septembre et me tiens à votre disposition pour un prochain rendez-vous. Dans cette attente, je vous prie agréer, Madame, Monsieur, l’expression des mes salutations distinguées. Iman SABRI P.S. : veuillez trouver ci-joint mon curriculum vitae. Activité 1 : lisez la lettre de candidature et notez le numéro du paragraphe correspondant à chacune des étapes suivantes : • Aspirations de la candidate; • Formule de politesse; • Expériences à l’étranger; • Qualités; • Présentation de la candidature; • Demande d’entretien.
• • • •

Activité 2 : relisez la lettre et identifiez : L’expérience professionnelle de la candidate; Les qualités qu’elle met en avant; Ses goûts et ses intérêts professionnels; Ce que lui apporte sa double appartenance culturelle;

Petite annonce – Rubrique EmploiHôtel 3 étoiles recherche CHEF DE RÉCEPTION Disponibilité immédiate MISSIONS : responsable de relation clients, le chef de réception encadre, le contrôle et coordonne l’ensemble du personnel de réception. Il gère les plannings et organise des réunions avec son équipe. Il forme de nouvelles recrues. PROFIL RECHERCHE : Formation en hôtellerie, bonne connaissance des logiciels de réservation hôteliers, excellente maîtrise de l’anglais, deux autres langues souhaitées. 2 à 3 ans d’expérience. Activité 3 : En vous inspirant de la lettre de motivation présentée plus haut rédigez une lettre de motivation pour répondre à l’annonce suivante. II- Les temps du passé (Cf. fiche grammaticale 1 sur les temps du passé) : Activité 1 : Relevez dans la lettre de motivation tout les verbes utilisés au temps du passé et indiquez pour chacun le temps auquel il est conjugué. Activité 2 : Mettez les verbes entre parenthèses aux temps qui conviennent (passé composé, imparfait, plusque-parfait) Activité 3 : Complétez en mettant les verbes aux temps du passé
85

III- L’accord du participe passé (Cf. fiche grammaticale 2 sur l’accord du participe passé). Activité 1 : Activité 2 : Activité 3 : Rédigez le récit des meilleures vacances que vous ayez passées. FICHE GRAMMATICALE 1 : LES TEMPS DU PASSE L’IMPARFAIT 1) L'imparfait marque une action passée : Lorsque nous étions enfants, nous passions nos vacances chez notre oncle. 2) L'imparfait marque une action qui dure et qui n'est pas achevée : L'homme mangeait son quignon. 3) L'imparfait est le temps de la description d'un tableau, d'une scène : Des figuiers entouraient la cuisines ; un bois de sycamores se prolongeait jusqu'à des masses de verdure ... ; Ils s'installaient dans le salon. Marie Causait et l'enfant assis à ses pieds, feuilletait le même livre d'images. 4) L'imparfait peut s'exprimer aussi des faits habituels : Comme d'habitude, Victor ne dormait pas et pensait, les yeux grands ouverts dans le noir. Règle : A l'imparfait, tous les verbes prennent les mêmes terminaisons : ais, ais, ait, ions, iez, aient. Exemples : Marcher : Je marchais, tu marchais, il marchait, nous marchions, vous marchiez, ils marchaient. Applaudir : J'applaudissais, tu applaudissais, il applaudissait, nous applaudissions, vous applaudissiez, ils applaudissaient. Descendre : Je descendais, tu descendais, il descendait, nous descendions, vous descendiez, ils descendaient Remarques : 1. La formation de l'imparfait est toujours régulière avec une exception : le verbe être est irrégulier. Être vous êtes j’ ét-ais

J'étais - tu étais - il était - nous étions - vous étiez - ils étaient
86

2. Quand un radical se termine par -g ou par -c, on écrit -ge ou -ç devant les terminaisons de l'imparfait qui commencent par la voyelle a (les trois terminaisons du singulier et la troisième du pluriel) manger Je mangeais Tu mangeais Il/elle/on mangeait Nous mangions Vous mangiez Ils/elles mangeaient commencer Je commençais Tu commençais Il/elle/on commençait Nous commencions Vous commenciez Ils/elles commençaient

1ère pers. sing 2ème pers. sing 3ème pers.sing 1ère pers. plur 2ème pers. plur 3ème pers. plur

3. Quand un radical se termine par -i la première et la deuxième personnes du pluriel s'écrivent avec -ii (le premier -i fait partie du radical, le deuxième de la terminaison ions ou -iez): Exemple : étudier 1ère pers, pluriel présent indicatif : nous étudions ---> radical étudi ---->nous étudiions vous étudiiez 2. Emploi C’est le temps du passé qui exprime : - Une description : Il faisait beau, le ciel était bleu et le soleil brillait; les enfants jouaient dans le jardin avec le chien. - Une durée (sans précision sur les limites) Quand ma mère était petite, la télévision n’existait pas. - Une habitude : Tous les jours, je jouais avec mon frère et je faisais mes devoirs après le dîner. L’imparfait de quelques verbes INFINITIF PRESENT Avoir Nous avons Parler Nous parlons Finir Nous finissons Aller Nous allons Venir Nous venons Dire Nous disons Prendre Nous prenons Boire Nous buvons Devoir Nous devons Pouvoir Nous pouvons Étudier Nous étudions Manger Nous mangeons Falloir * IMPARFAIT j’ av-ais je parl-ais je finiss-ais j’ all-ais je ven-ais je dis-ais je pren-ais je buv-ais je dev-ais je pouv-ais j'étudi-ais – nous étudi-ions je mange-ais il fall-ait

DIFFERENCE EN TRE L’IMPARFAIT ET LE PASSE COMPOSE Si les deux temps évoquent une action passée des différences permettent de savoir quand employer ces deux temps.
87

L’imparfait est utilisé pour une description, parler d'une habitude. L'action est inachevée: Quand il faisait froid il n'oubliait pas de mettre ses gants sur la cheminée. Ici c'est une habitude. Pour le passé composé ; l'action est précise et achevée. Il a mis ses gants sur la cheminée en rentrant du travail. Il l'a fait une fois, c'est passé daté. Dans les phrases complexes des mots indicateurs vous aideront: Contexte (Imparfait) Indicateurs Action (passé composé) Je marchais seul soudain brusquement A ce moment-là lorsque aussitôt ..... mais (dans certains cas) Indicateurs alors donc par conséquent je l'ai vu apparaître à l'angle de la rue.

Je voulais te parler Cause (imparfait) Il était en colère Action (passé composé)

tu as raccroché trop vite. Conséquence (passé composé) il a préféré quitter la pièce. Indicateurs et : : ensuite : : une fois deux fois X fois .....

Je suis arrivée sur le site............................> j'ai rencontré Lucile <................................. une amitié est née. <.................................. J'ai vu cette pièce de théâtre .......................

88

SÉQUENCE 7 : le marché du travail SEANCE 2 : Quel est le meilleur « job »?
Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux S’exprimer sur le monde du travail Se présenter et s’exprimer dans un contexte professionnel

Utiliser les articulateurs de temps (simultanéité, antériorité, postériorité). L’expression de la cause L’expression du but L’expression de la comparaison Documents supports Texte sur les chasseurs de têtes : 2 heures Durée

Un parfum de mystère entoure le métier de chasseur de tête même s’il est en soi une activité de service et obéit à des règles précises
Vous êtes un cadre technique ou supérieur compétent. Le travail que vous exercez actuellement ne vous déplait pas franchement, mais il ne vous subjugue pas non plus. Vous le connaissez par cœur, en maîtrisez toutes les subtilités et votre quotidien n’est plus aussi stimulant. Vous pensez en plus qu’il serait temps pour vous de progresser dans votre carrière : vous commencez peut-être à rencontrer de réelles difficultés avec un supérieur hiérarchique peu ouvert au changement ou vous vous rendez compte que votre entreprise n’est pas porteuse d’avenir. En résumé vous aimeriez trouver un meilleur emploi. Trois possibilités s’offrent à vous : -Vous activez votre réseau d’ami et votre carnet d’adresses. Ce n’est pas inutile, car au moins, vous réactualisez vos connaissances du marché. Mais vos chances de succès sont tout à fait aléatoires, dépendent d’une opportunité qui peut se présenter… ou non. - Vous lisez des annonces d’emploi dans un journal, mieux encore, sur Internet. Là encore, ce n’est pas du temps perdu, car vous apprenez ainsi quelle est l’offre correspondant à votre profil. Mais la plus part du temps, vous ne savez pas exactement quel type d’entreprise se cache derrière l’annonce. En cas de refus, vous restez sans réponse à vos questions. La recherche d’emploi par le biais des petites annonces n’est pas toujours couronnée de succès, et c’est de toute façon une stratégie passive. - Vous prenez contact avec un chasseur de têtes ou, mieux encore, un chasseur de têtes vous contacte. Comment travailler avec les chasseurs de têtes ? Il y a vingt ans à peine, les chasseurs de têtes étaient encore considérés comme des bêtes bizarres. Ils travaillaient essentiellement sur le secteur restreint du top management, leurs méthodes passaient pour mystérieuses voire louches. Le chasseur de tête travaille sur des commandes de l’entreprise. A une exception près : quand il sait que telle ou telle entreprise cherche du personnel et que, de son côté, il connaît un cadre qui cherche à bouger et serait qualifié pour le poste. Dans ce cas, il met en relation les partenaires. Mais ce cas de figure est plutôt exceptionnel dans la vie d’un chasseur de têtes. La plus part du temps, une entreprise fait appel à lui pour qu’il lui trouve la personne la plus qualifiée sur le marché du travail. Il ne se contente pas alors de transmettre les candidatures qu’il reçoit ou de mettre en relation au gré des hasards, mais il mène une recherche active et donne à l’entreprise un rapport précis sur les personnes actuellement disponibles sur le marché. Il peut influer sur la recherche en excluant telle entreprise ou lui préférant telle autre.
89

Comment se déroule un entretien avec un chasseur de têtes ? Un bon chasseur de têtes interviewe chaque semaine plusieurs candidats. Même s’il cherche pendant l’entretien à vous donner l’impression que vous êtes le seul, il en voit en général beaucoup d’autres avant et après-vous. Tâchez de sortir du lot en lui envoyant avant l’entretien un CV et une photo. N’oubliez pas de mentionner le salaire (pas d’approximation, le chasseur de têtes connaît le marché), votre mobilité et vos délai de départ. Le plus important est de faire état de vos points forts et de les mettre en valeur. Est-il probant d’écrire à un chasseur de têtes ? c’est évident, mais n’attendez pas de réaction immédiate! Il vous appellera quand il aura quelque chose qui correspond à votre profil. Armez-vous de patiente, travaillez avec plusieurs chasseurs de têtes en même temps en les appelant de temps en temps pour leur rappeler votre candidature.

I- Activité 1 : Lisez le texte proposé ci-dessus et répondez aux questions suivantes : 1) Qu’est-ce qu’un chasseur de têtes? 2) Comment travaille-t-il? 3) Est-ce que la façon de considérer les chasseurs de tête a changé ces dernières années? 4) Quelle est la cible principale des chasseurs de têtes? 5) Comment faut-il faire lorsqu’on décide de rechercher un emploi par le biais d’un chasseur de têtes? Trouvez des synonymes des mots ou expressions tirés du texte (l’utilisation d’un dictionnaire est nécessaire) : a) Compétents; b) il ne vous subjugue pas; c) les subtilités; d) plus aussi stimulant; e) vous réactualisez; f) aléatoires; g) Une opportunité; h) couronnée de succès; i) louches; j) la personne la plus qualifiée; k) sortir du lot; Activité 2 : Discussion sur le thème des petits « boulots » Qu’est-ce qu’un « job » ou un petit boulot ? Quelle est la caractéristique des petits boulots? Pouvez-vous citez des exemples? Vous-même avez-vous eu des jobs, lesquels et à quelle occasion? Sont-ils utiles d’après vous sur le plan personnel et professionnel? Activité 3 :

emploi
Café-glacier Reche. Serveuse expérimentée Bon salaire, nourrie, logée Librairie Ch. JH ou JF pour vente en librairie 3j/semaine; horaires nocturne. Contacter le journal. 90

Ch. Pour service restauration rapide Personne H/F, disponible de suite, mitemps, horaires à déf. Sté Nettoyage Rech. pour remplacement ouvriers nettoyeurs avec permis de conduire

a) Voici trois petites annonces à quel job correspond chacune d’elle? b) Choisissez une petite annonce et rédigez une demande d’embauche. II- L’Expression de la cause, de la conséquence et du but : 1- L’Expression de la cause (Cf. fiche grammaticale 3 l’expression de la cause) : a) Observez les phrases suivantes. Repérez les expressions qui introduisent la cause. -Samir a pu se faire en gagé pour son premier emploi parce qu’il avait son permis de conduire. -Les habitants étaient prévenus de son arrivée grâce à une petite musique. -Le propriétaire l’a licencié sous prétexte qu’il avait besoin de son véhicule. -Activer votre réseau d’amis et votre carnet d’adresses n’est pas inutile, car au moins, vous réactualisez vos connaissances du marché. Classez ces expressions dans le tableau suivant : Expression qui introduit une cause considérée comme positive Expression qui introduit une cause que l’on conteste Expression qui introduit une cause neutre b) Reliez les expressions suivantes à l’aide d’une expression introduisant la cause : 1- Elle n’a pas pu envoyer son CV. Son imprimante ne marche pas. 2- Majid souhaite changer de travail depuis longtemps. Il a pris contact avec plusieurs chasseurs de têtes et espère bientôt obtenir un emploi. 3- Les chasseurs de têtes étaient considérés comme des bêtes bizarres. Les gens ne connaissaient pas leurs méthodes de travail. 4- La camionnette était souvent en panne. Elle était très vieille. 5- La propriétaire du restaurant n’a pas voulu payer les jeunes employés pour leur travail. Ils avaient cassé deux pile d’assiettes. 6- Anisa aurait bien aimé vendre des glaces. Elle adorait en manger. 7- On avait installé des petits matelas pour que les employés se reposent pendant leurs heures libres. La baraque à frites travaillait 24 heures sur 24. 2- L’Expression de la conséquence (Cf. fiche grammaticale 4 l’expression de la conséquence) : a) Observez les phrases suivantes. Repérez les expressions qui introduisent la conséquence. Vous aimeriez trouver un meilleur emploi. Trois possibilités s’offrent alors à vous…. Elle avait à sa disposition un endroit où se reposer, si bien qu’elle pouvait faire une pose quand elle en avait besoin. b) dans les phrases suivantes quels sont les énoncés qui introduisent l’idée de conséquence? Mettez : - N lorsqu’ils sont suivis d’un nom;
91

- V lorsqu’ils sont suivis d’un verbe; - P lorsqu’ils sont suivis d’une proposition. Exemple : un témoin l’a innocenté par conséquent il a été relâché. Par conséquent : P 123456Il n’a pas trouvé de taxi, il est donc venu à pied. Cette actrice a tellement de charme que les journalistes sont restés bouche bée devant elle. La négociation est impossible, c’est pourquoi nous nous adressons à vous. Il a tellement de chance au jeu que je me demande s’il ne triche pas. C’est la journée sans voiture, aussi a-t-il pris l’autobus. Il adore la cuisine italienne, ainsi mange-t-il des pâtes presque tous les jours.

c) Récrivez les phrases en insérant les éléments donnés et en apportant les modifications nécessaires : - Si bien que Ils viennent d'acheter un appartement, ils n'auront plus de loyer à payer. - Si ... que Elle est riche, elle possède des immeubles partout en France. - Tant que Il travaille beaucoup, il finira par tomber malade. - Trop ... pour que C'est un homme fier, il n'avouera jamais ses difficultés financières. - Aussi Ce quartier a beaucoup changé, je n'ai plus retrouvé la maison de mon enfance. - Au point de Les acteurs étaient mauvais, ils se sont fait siffler tout au long du spectacle. d) Récrivez les phrases suivantes en insérant les éléments donnés et en apportant les modifications nécessaires : - Les ordinateurs sont utiles; on ne peut pas y renoncer. *si ... que : *une telle ... que : *de sorte que: *trop ... pour que : - Ce problème comporte des difficultés; on ne réussira pas à le résoudre. *tant de ... que : *au point que : *trop de… pour que : *aussi :

3- L’Expression du but (Cf. fiche grammaticale 5 l’expression de la conséquence) : a) Complétez ces phrases selon le modèle.
92

Exemple : Hier, elle a acheté des guirlandes en papier pour son anniversaire afin que son salon soit décoré. 1. Cette année, elle a loué une maison à la montagne pour l'air de la mer ne soit mauvais pour les enfants. toute la famille soit réunie en août. passer ses vacances à Agadir. 2. Cette année, elle a loué une maison à la montagne de peur que l'air de la mer ne soit mauvais pour les enfants. toute la famille soit réunie en août. passer ses vacances à Marrakech. 3. Cette année, elle a loué une maison à la montagne afin que l'air de la mer ne soit mauvais pour les enfants. toute la famille soit réunie en août. passer ses vacances à Ifrane. 4. Nous avons acheté un paquet de beurre et six œufs pour préparer une tarte aux poires. Samia nous fasse goûter sa spécialité. nos provisions ne soient pas suffisantes pour le week-end. 5. Nous avons acheté un paquet de beurre et six œufs de peur que préparer une tarte aux poires. mamie nous fasse goûter sa spécialité. nos provisions ne soient pas suffisantes pour le week-end.

8. Ils ont acheté une nouvelle voiture de peur que leur fille puisse prendre la leur. partir en vacances. la leur ne tombe en panne pendant les vacances. 9. Ils ont acheté une nouvelle voiture afin que leur fille puisse prendre la leur. partir en vacances. la leur ne tombe en panne pendant les vacances.

b) Terminez les phrases suivantes : 1. J’ai mis mon réveil à côté de moi afin de 2. J’arrose mes plantes toutes les semaines de manière que 3. J’ai avancé l’heure à ma montre de crainte de 4. Il a éteint la télévision de façon que 5. J’ai fait réparer la voiture pour 6. J’ai fait réparer la voiture pour que 7. Il a fermé les portes de manière que 8. Couvre-toi, afin de ne pas 9. Ils ont organisé une réunion afin de 10. Je lui ai dit la vérité afin que
93

11. Je lui ai parlé doucement afin de ne pas FICHE GRAMMATICALE 3 : L’EXPRESSION DE LA CAUSE

Expression de la cause
Conjonctions suivies de l'indicatif * parce que * puisque (en début de phrase) * comme (en début de phrase) Exemples: - Le conducteur a eu une amende parce qu'il n'avait pas sa ceinture. - Puisqu'il a eu une amende, il a dû payer. - Comme il n'avait pas d'argent, il n'a pas pu payer. * étant donné que, du fait que, vu que, du moment que, dès lors que introduisent un fait indiscutable Exemples: - Etant donné qu'il est susceptible, il faut faire attention à ce que tu lui dis. - Vu qu'elle est en retard, nous commencerons sans elle. - Du fait qu'il ne supportait plus ce médicament, le médecin lui en a donné un autre. - Du moment qu'il pleut, je ne sors pas. - Dès lors que les cheminots sont en grève, nous ne pouvons pas partir. * sous prétexte que renforce la cause - Il est parti sous prétexte qu'il était fatigué. * d'autant (plus) que renforce la cause et suit toujours la proposition principale. - Ne dis pas ça d'autant (plus) que c'est faux. - Elle n'a pas envie de sortir d'autant (plus) qu'il fait très mauvais temps. Conjonctions suivies du subjonctif * soit que ........ soit que - La lettre n'est pas arrivée, soit qu'elle se soit perdue, soit qu'elle n'ait pas été expédiée. * ce n'est pas que ........... mais - N'allez pas voir ce film, ce n'est pas qu'il soit mal joué, mais les dialogues ne sont pas intéressants. * non (pas) que ......... mais - Elle aime ce quartier de Paris, non (pas) qu'il soit beau, mais il est tranquille.

FICHE GRAMMATICALE 4 : L’EXPRESSION DE LA CONSEQUENCE

Expression de la conséquence
Propositions subordonnées à l'indicatif * verbe+ tant que/ tellement que - Il travaille tellement qu'il est fatigué. - Il a tellement (tant) travaillé qu'il est fatigué. * si/ tellement + adjectif ou adverbe + que - Ce film est si (tellement) intéressant que j'irai bien le revoir.
94

- Il roulait si (tellement) vite qu'il n'a pas vu le feu rouge. * tellement de/ tant de + nom + que - Il a tellement de (tant de) soucis qu'il ne dort plus. * un(e) tel(le)/ de tel(le)s + nom + que - Il fait un tel froid qu'on a dû allumer le chauffage. - L'orage s'est abattu avec une telle violence que de nombreuses branches ont été coupées. - Elle a fait de tels progrès que maintenant elle parle couramment le français. * être tel(le)(s) + que - Ses difficultés financières sont telles qu'il a besoin d'être aidé. Conjonctions suivies de l'indicatif * si bien que, tant et si bien que, de (telle) sorte que, de (telle) manière que, de (telle) façon que, au point que, à tel point que N.B. a) si bien que, de sorte que expriment une simple conséquence sans nuance particulière. b) tant et si bien que, de (telle) sorte que, de (telle) manière que, de (telle) façon que insistent sur la manière d'agir. c) au point que, à tel point que expriment une idée d'intensité. - Il a crié pendant deux heures si bien qu'il n'a plus de voix. - L'enfant se balançait sur sa chaise tant et si bien qu'il est tombé. - Pierre se comporte de telle façon que personne ne le supporte plus. - Il souffrait à tel point que le docteur lui a donné des calmants. - L'orage a été violent au point que de nombreuses caves ont été inondées. Remarque générale: On peut employer le conditionnel à la place de l'indicatif Comparez: - J'ai une telle envie de dormir que je vais me coucher tout de suite. (fait réel ----> indicatif) - J'ai une telle envie de dormir que je me coucherais bien tout de suite. (fait souhaité ----> conditionnel) - Tu t'habilles de telle façon que tu ressembles à un clochard. (fait réel ----> indicatif) - Tu t'habilles de telle façon qu'on te croirait un clochard. (fait prévu ----> conditionnel)

FICHE GRAMMATICALE 5 : L’EXPRESSION DU BUT

Expression du but
Conjonctions suivies du subjonctif La principale et la subordonnée ont des sujets obligatoirement différents. * pour que, afin que - Il m'a prêté son dictionnaire pour que je puisse faire la traduction. - Elle porte des lunettes noires afin que personne ne la reconnaisse. * de peur que (ne), de crainte que (ne) - Ils parlent tout bas de peur qu'on ne les entende. - Je l'aide de crainte qu'il n'y arrive pas tout seul. * de sorte que, de façon (à ce) que, de manière (à ce) que - Le professeur explique la règle de grammaire de façon (à ce) que les étudiants comprennent
95

et qu 'ils sachent faire les exercices. N.B.: Une deuxième subordonnée est toujours introduite par "que" *que s'emploie après un verbe à l'impératif - Parlez plus fort qu'on vous entende! Prépositions suivies de l'infinitif La principale et la subordonnée ont le même sujet. * pour, afin de - Elle porte des lunettes noires pour (afin de) ne pas se faire reconnaître. * de peur de, de crainte de - Je prends un taxi de peur (crainte) d'être en retard. * de sorte à, de façon à, de manière à - Il a toujours son portable de sorte à (de façon à, de manière à) pouvoir téléphoner quand il le veut. * en vue de, dans le but de, dans l'intention de - Il suit des cours en vue d' (dans le but d', dans l'intention d') obtenir un diplôme. Prépositions suivies d'un substantif * pour, de peur de, de crainte de, en vue de - Ce poète écrit pour la libération de tous les hommes. - Le PDG a accepté les revendications de peur (crainte) d'une grève de ses employés. - J'ai accepté ce nouvel emploi en vue d'une augmentation de salaire.

96

Séquence 7 : le marché du travail SEANCE 3 : Trouver une petite annonce
Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Parler de sa personnalité Parler de ses capacités professionnelles Expression de la comparaison Participe présent et gérondif

Documents supports : 2 heures Durée Concours D’ENTRÉE

Urgent, organisme
rech. : Professeur d’anglais
pour enseignement en milieu cacéralà mi-temps

Mercredi 15 mars Niveau Bac+2
Formations, stage pratiques, Presse écrite et audiovisuelle Tous renseignements au : 53 10 12 60

Boîte postale 3067 J.F. 32 a.

H 37 a exp. 13ans Trilingue Cherche poste Resp. de salle ou maître d’hôtel
pour service continu

J.H. bac + 2
recherche emploi

Branche aéronautique
Possibilités de déplacements Disponibilité immédiate

Société d’étude recrute
pour son centre d’enquêtes par téléphone et face à face

Enquêteurs/enquêtrices Expérience du métier souhaitée

offre son service en tous types de frappe de thèses et
rapports officiels, secrétariat à domicile ou sur place prix modérés

Entreprise Internationale
Rec. Cadre avec expérience dans textile pour poste de responsabilité, en Italie.
Connaissance de la langue exigée. Logement assuré et salaire selon capacités.

Particulier Deux enfants (7 et 10 ans) Cherche

ETUDIANT(E)
Pour les aider dans leurs activités scolaires et les devoirs du soir

I- Activité 1 : a) Identifiez les 8 petites annonces suivantes. Quelles sont les annonces qui correspondent à des demandes d’emplois, celles qui correspondent à des offres d’emplois? b) choisissez une offre d’emploi et rédigez une demande appropriée. c) Association d’idées. Reliez les deux colonnes. 1) 2) 3) 4) 5) 6) Travailler à temps partiel Se faire pistonner Être collé à un examen Embaucher Être mis à l’écart Bosser a) b) c) d) e) f) Réussir un examen Avoir une promotion Être au chômage Donner un coup de pouce Licencier Travailler à temps plein

II- L’EXPRESSION DE LA COMPARAISON : 1- L’Expression de la comparaison (Cf. fiche grammaticale 1 l’expression de la comparaison) : a) Choisissez la bonne réponse : cochez la case qui correspond à la réponse correcte.
97

1- Je parle : plus français que Mounir. plus de français que Mounir. mieux français que Mounir. 2- Je mange : moins légumes que toi. autant de légumes que toi. aussi légumes que toi. 3- Le matin, je fais : plus exercices que le soir. meilleurs exercices que le soir. autant d'exercices que le soir. 4- Elle conduit: meilleur qu'avant. mieux qu'avant. plus bien qu'avant. 5- Mon professeur de français parle : autant vite que mon professeur de technologie. plus vite que mon professeur technologie. moins de vite que mon professeur technologie. 6- Il gagne : plus de argent que moi. plus d'argent que moi. aussi d'argent que moi. 7- Elle est aussi travailleuse que son frère. autant travailleuse que son frère. plus travailleuse que son frère. b) Complétez avec un comparatif de supériorité (+), d'infériorité (-) ou d'égalité (=) et faites des transformations si nécessaire 1- Si vous travaillez comme vos amis, vous pouvez gagner ….eux (=). 2- Elle a des difficultés en mathématiques, elle est …..douée ……sa sœur (-). 3- L'hôtel où vous avez séjourné l'année dernière était ....confortable (+) celui-ci ? Oh, non il avait ……confort (-). 4- Ne conduis pas ....vite …..lui(=). C'est dangereux. 5- Lorsque j’étais agent commercial, je voyageais beaucoup. Mon patron voyageait ……moi (=). 6- Ces biscuits ont vraiment mauvais goût. Essaie ceux-là, c'est affreux, ils sont le sont encore….. (+ mauvais). 7- Picasso est ......le peintre Fernand Léger (+ célèbre). 8- Le café italien est...... le café français (+). 9- Saïd est ..... sympathique …… Rachid (=). 10Quelle horreur ! Cette sculpture est……ce tableau. (+ mauvais)
98

III- LE PARTICIPE PRESENT ET LE GERONDIF (Cf. fiche grammaticale 1 l’expression de la comparaison) : a) mettez les verbes entre parenthèses à la forme du participe présent qui convient : 1- L’appartement d’à côté (être) à vendre, nous voulons l’acheter pour agrandir le notre. 2- Cette encyclopédie (paraître) en 1930, elle ne peut rien contenir sur l’évolution des technologies informatique, 3- Le prix de l’avion (être) trop élevé, nous avons décidé de prendre le tain. 4- Le temps (devenir de plus en plus) couvert et gris, nous avons décidé de rentrer plus tôt que prévu. 5- La personne chargée de votre dossier (être) absente, je vous prie de revenir demain. 6- (Avoir) peur d’échouer son entretien d’embauche, saâd à mis ses plus beaux habits. 7- On lui a présenté une dame (connaître) mon futur patron. b) précisez la valeur du gérondif pour chacune des phrases suivantes : 123456Amine s’est cassé la jambe en jouant au football. Tu m’as menti en me disant que tu avais trouvé un petit job dans une imprimerie. Nous faisons beaucoup d’économies en apportant notre repas au travail. En avouant la vérité, elle a pu se faire pardonner. Elle a gaspillé toutes ses économies en aménageant son appartement. En marchant une heure par jour vous vous sentirez mieux.

c) Transformez les phases suivantes en remplaçant le verbe par un gérondif. Exemple : En colère il est rentré et il criait Il est rentré en criant 1- Elle est tombée pendant qu’elle descendait l’escalier. 2- Tu as vu Najib quand tu es venu. 3- Qu’est-ce que tu aimes boire quand tu manges 4- Il parle pendant qu’il regarde la télévision. 5- Que voulait dire l’auteur quand il a écrit cette phrase?

FICHE GRAMMATICALE 1 : L’EXPRESSION DE LA COMPARAISON LES COMPARATIFS Infériorité Égalité Supériorité Adjectifs moins ... que aussi ... que plus ... que Adil est moins grand Adil est aussi gentil Adil est plus grand que que Imad. que Imad. Imad. Adverbes moins ... que aussi ... que plus ... que Adil court moins vite Adil chante aussi Adil court plus vite que que Imad. bien que Imad. Imad. Noms moins de... que autant de... que plus de ... que Adil a moins de livres Adil a autant d'argent Adil a moins de livres que Imad que Imad que Imad. Verbes moins que autant que plus que Adil travaille moins Adil travaille autant Adil travaille plus que que Imad. que Imad. Imad. Propositions plus ... plus... / moins ... moins... / plus ... moins... / moins ... plus ... Plus il mange, plus il a faim. Moins il travaille, moins il a envie de travailler.
99

Plus je l'écoute, moins je le comprends. Moins je te vois, plus je suis content. REMARQUES - "de" et "que" s'apostrophent devant un mot qui commence par une voyelle ou un "h" aspiré Pierre a moins d'argent qu'elle. - "que" peut être suivi d' - un nom propre: Pierre est plus grand que Paul - un possessif + un nom: Pierre est aussi sympathique que son frère. - un pronom possessif: Ta voiture est plus neuve que la mienne. - un démonstratif + un nom: Cette revue est moins intéressante que ce livre. - un pronom démonstratif: Mon appartement est plus petit que celui de mes voisins. - un pronom personnel: Il a plus de chance que moi. - Pour mettre en comparaison deux adjectifs la construction est la suivante: - Cet animal est plus rusé qu'intelligent. - Pour mettre en comparaison deux noms la construction est la suivante: - J'ai plus de photos que de livres. - Pour mettre en comparaison deux verbes la construction est la suivante: - Il s'amuse plus qu'il (ne) travaille. - Certains adjectifs et adverbes ont un comparatif irrégulier bon / bonne meilleur / meilleure mauvais / mauvaise pire (forme d'insistance) plus mauvais / plus mauvaise moindre (pour apprécier la valeur, plus petit / plus petite (pour petit / petite l'importance indiquer la taille, la mesure) bien mieux mal pis plus mal - Ton dessert est meilleur que le mien. - Ta dictée est plus mauvaise que la précédente. - Ma situation financière est pire que je ne le pensais. - Notre appartement est plus petit que le vôtre. - Ce film a eu un succès moindre que prévu. - Pierre parle bien anglais mais Paul le parle mieux. "Pis" s'utilise seulement dans les expressions tant pis, de mal en pis, de pis en pis, au pis aller FICHE GRAMMATICALE : 2

LE PARTICIPE PRÉSENT ET LE GÉRONDIF
L’utilisation du participe présent

la forme du participe présent le radical du "nous" au présent + ANT infinitif "nous" au présent participe présent exemple ! trois exceptions
L’utilisation du gérondif 100

ecouter manger commencer être avoir savoir

ecoutons mangeont commençont

ecoutant mangeant commençant étant ayant sachant

Le gérondif (en + participe présent) o la façon ex : Je suis entrée dans la chambre en courant. o deux actions en même temps ex : Je chante en dansant. o cause ex : Elle s'est fait mal en jouant au volley. o condition ex : En prenant un taxi, tu iras plus vite. (= Si tu prends ... ) ! la négation du gérondif -> SANS + infinitif ex : Je suis entrée dans la chambre en souriant. Je suis entrée dans la chambre sans sourire. Comme un adjectif (adjectif verbal) ex : Elle est charmante. Il est charmant. ! On n'oublie pas les accords. Remplace une subordonnée causale ex : Il n'ose pas conduire car il a peur d'avoir un accident. cause => Il n'ose pas conduire ayant peur d'avoir un accident. Remplace une subordonnée relative ex : C'est un couteau qui sert à couper la viande. relatif => C'est un couteau servant à couper la viande. ! Pas de "s" et pas de "e" pour le participe présent.
Participe présent et adjectif verbal La terminaison de l'adjectif verbal est parfois différente de la terminaison du participe présent. ex : Son geste provocant a choqué l'assistance. Il est sorti en provoquant un scandale.

adjectif verbal participe présent adhérent convaincant différent divergent équivalent excellent expédient extravagant fatigant influent adhérant convainquant différant divergeant équivalant excellant expédiant extravaguant fatiguant influant
101

communicant communiquant

précédent provocant somnolent suffocant

précédant provoquant somnolant suffoquant

102

Séquence 7 : le marché du travail
SEANCE 4 : les projets d’études et de carrière Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Documents supports Durée Faire des projets Promettre, exprimer ses intentions et ses espoirs Les pronoms indéfinis Conversation au téléphone entre Houda et Soumaya. : 2 heures

Conversation au téléphone entre Houda et Soumaya. - Houda : Allô, Soumaya ? C’est Houda ! - Soumaya : Salut! Bravo pour ton bac! J’ai appris la bonne nouvelle par Myriam. - Houda : Tu sais je n’y croyais plus, vu que j’avais complètement raté les maths…. Remarque, j’avais bien réussi la physique, si bien que ça a du compenser. - Soumaya : qu’est-ce que tu vas faire maintenant? - Houda : Je vais m’inscrire en médecine. Si j’ai fais une section scientifique, c’est que j’avais déjà cette idée en tête. Et toi? Qu’est-ce que tu deviens? - Soumaya : Oh! Moi, comme j’en ai assez d’accepter n’importe quel petit boulot j’ai décidé de partir à Tanger dans trois semaines, pour travailler dans le restaurant de mon oncle. Je suis contente…surtout que j’aime bien mon oncle et, grâce à lui, j’aurai en fin un travail stable. - Houda : Super!... Dis, la raison pour laquelle je te téléphone, c’est pour t’inviter à une fête chez moi le 10 Juillet… tu seras encore là, donc tu peux venir? - Soumaya : Bien sûr! - Houda : Et puisque tu vas te lancer dans la restauration, je compte sur toi pour nous préparer de bon petits plats! - Soumaya : Ah! Ah! Toujours aussi gourmande Houda !

I- Activité 1 : Discussion a) Identifiez la conversation téléphonique ci-dessus. b) quel est l’objet de cette conversation? c) Quels ont les deux métiers dont il est question dans ce dialogue? d) quels sont les avantages et les inconvénients de ces deux métiers? e) Choisissez deux métiers qui vous semblent intéressants. Expliquez votre choix. Activité II : Expression orale Interprétez les rôles des personnages du dialogue Activité III : Expression Écrite (passage du discours parlé à l’écrit). Au lieu d’appeler son ami au téléphone, Houda lui écrit une lettre. Rédigez cette lettre. II- LES PRONOMS INDÉFINIS :

103

a) Complétez les phrases avec les adjectifs et pronoms indéfinis suivants : Chacun- chaque- personne- quelques- quelques uns- quelques unes- rein- tout1- Nous avons …..produits nouveaux. ……sont révolutionnaires. 2- …..produit est écologique. ……a un label de qualité. 3- J'ai ……pièces de monnaie anciennes. …..sont de 1850. 4- Mes enfants ont …..leur chambre. …..chambre a un bureau. 5- Attendez! …..son tour! …….passager a un ticket avec un numéro! 6- Il y a beaucoup de détails dans votre article. ……est important. ……..explication est utile. 7- …….passages du livre sont ennuyeux. ……sont même illisibles. 8- ……..ne devra rentrer après 22 heures. Le matin, …….fera son lit et son ménage. ……ne devra traîner; ……devra être en ordre. b) Complétez avec le pronom indéfini qui convient Certains – d’autres chose- les autres- les mêmes- personne- quelque chose- quelqu’un – rien 12345678Il appela sans que ….ne réponde. Sauvez-vous avant que …..ne vous voie. Ce texte est trop difficile pour que j'y comprenne……. Il en savait plus que……. Il y rencontrait beaucoup de gens mais c'était toujours……. Elle en avait assez de cette discussion; elle aurait bien voulu qu'on parle….. Peut-on pleurer pour…. On m'a dit que …..étaient pour, ……étaient contre.

c) Complétez les phrases avec les adjectifs et pronoms indéfinis suivants : Chacun- chaque- personne- quelques- quelques uns- quelques unes- rein- tout1- Nous avons …..produits nouveaux. ……sont révolutionnaires. 2- …..produit est écologique. ……a un label de qualité. 3- J'ai ……pièces de monnaie anciennes. …..sont de 1850. 4- Mes enfants ont …..leur chambre. …..chambre a un bureau. 5- Attendez! …..son tour! …….passager a un ticket avec un numéro! 6- Il y a beaucoup de détails dans votre article. ……est important. ……..explication est utile. 7- …….passages du livre sont ennuyeux. ……sont même illisibles. 8- ……..ne devra rentrer après 22 heures. Le matin, …….fera son lit et son ménage. ……ne devra traîner; ……devra être en ordre. d) Complétez avec le pronom indéfini qui convient Certains – d’autres chose- les autres- les mêmes- personne- quelque chose- quelqu’un – rien 12345678Il appela sans que ….ne réponde. Sauvez-vous avant que …..ne vous voie. Ce texte est trop difficile pour que j'y comprenne……. Il en savait plus que……. Il y rencontrait beaucoup de gens mais c'était toujours……. Elle en avait assez de cette discussion; elle aurait bien voulu qu'on parle….. Peut-on pleurer pour…. On m'a dit que …..étaient pour, ……étaient contre.

104

e) Complétez les phrases avec les adjectifs et pronoms indéfinis suivants : Chacun- chaque- personne- quelques- quelques uns- quelques unes- rein- tout1- Nous avons …..produits nouveaux. ……sont révolutionnaires. 2- …..produit est écologique. ……a un label de qualité. 3- J'ai ……pièces de monnaie anciennes. …..sont de 1850. 4- Mes enfants ont …..leur chambre. …..chambre a un bureau. 5- Attendez! …..son tour! …….passager a un ticket avec un numéro! 6- Il y a beaucoup de détails dans votre article. ……est important. ……..explication est utile. 7- …….passages du livre sont ennuyeux. ……sont même illisibles. 8- ……..ne devra rentrer après 22 heures. Le matin, …….fera son lit et son ménage. ……ne devra traîner; ……devra être en ordre. f) KARIM revient d'un voyage sur la péninsule ibérique (Espagne- Portugal) et en discute avec son ami REDOUANE. Complétez le dialogue avec les adjectifs et les pronoms indéfinis de la liste : chaque, d'autres, la même, les autres, plusieurs, quelque chose de, quelques-unes, quelqu'un de, toutes REDOUANE : Tu as rencontré ……..intéressant pendant ton voyage? KARIM : Oui, j'ai rencontré …….personnes intéressantes, en fait, dans ……..pays que j'ai visité. Toi, tu as fait ……inhabituel pendant mon absence? REDOUANE: Non, toujours ……chose. La routine, quoi! Tu as pris des photos? KARIM : J'en ai pris …….au Portugal, mais la plupart sont de l'Espagne. Tiens, regarde! REDOUANE: Tu en as…….? Je les ai déjà vues celles-ci. KARIM : Oui, mais …..ne sont pas très réussies. Je vais demander à Philippe qu'il m'envoie …….ses photos. FICHE GRAMMATICALE : LES PRONOMS INDEFINIS Les pronoms indéfinis certain(e)s ... d'autres quelques un(e)s plusieurs n'importe qui n'importe quoi n'importe où n'importe quand n'importe comment l'un(e) ... l'autre les un(e)s ... les autres chacun(e) tout(e) tous / toutes le(s)quel(s) laquelle / lesquelles nul, personne # quelqu'un pas un(e) qui que, quoi que, où que + subjonctif rien # quelque chose

105

SEQUENCE 8 : AU FIL DES JOURS

106

SEQUENCE 8 : Au fil des jours
SEANCE 1 : Habitudes alimentaires Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Documents supports Durée Exprimer ses goûts S’exprimer sur les habitudes alimentaires Donner son avis sur l’alimentation Le subjonctif ALIMENTATION : 2 heures

ALIMENTATION
Jamais, à l'échelle de l'Histoire, un mangeur n'a eu accès à une telle diversité alimentaire, comme aujourd'hui en Occident. Les progrès de l'agrobusiness au niveau des techniques de conservation, de conditionnement, de transport réduisent considérablement la pression de la niche écologique. Désormais, les marchés ne raisonnent plus à l'échelle nationale. Les entreprises transnationales agroalimentaires distribuent sur toute la planète, viandes et poissons surgelés, conserves appertisées1, fromages, Coca-Cola, ketchup, hamburger, pizza... Les aliments se déplacent d'un pays à l'autre et font, au cours de leur vie qui va de la semence pour les végétaux ou de la naissance pour les animaux, jusqu'aux plats cuisinés, des voyages considérables. Pour ceux qui disposent de ressources financières, les haricots verts du Sénégal, les cerises du Chili, sont présents sur les étals en plein mois de décembre. Le jus d'oranges pressées en Californie arrive en Europe comme un produit frais conditionné en brique. L'aliment moderne est délocalisé, c'est-à-dire déconnecté de son enracinement géographique et des contraintes climatiques qui lui étaient traditionnellement associées. En France par exemple, de nombreux produits méconnus il y a encore trente ans, comme l'avocat, le kiwi, l'ananas, sont devenus des aliments de consommation courante. Les rayons exotiques se développent dans la grande distribution et le nombre de produits ne cesse d'augmenter. La sauce soja, le nuoc mâm, le guacamole, les tacos, le tarama, sont présents dans les supermarchés. Les plats cuisinés jadis exotiques comme le couscous, la paella, le taboulé, les nems, les crabes farcis, les vapeurs asiatiques, la moussaka... font désormais partie des menus quotidiens. Un salon professionnel, baptisé « ethnie food », entièrement consacré aux produits exotiques a même vu le jour. Cependant, revers de la mondialisation et de l'industrialisation de la sphère alimentaire, les produits se standardisent, s'homogénéisent. Les réglementations sur l'hygiène et les « politiques de qualité » mises en place par le secteur industriel cherchent à garantir la stabilité des caractéristiques organoleptiques2 et microbiologiques des produits, tout le long de leur vie. La chasse au microorganisme est ouverte. Souvent, le goût passe par « pertes et profits » de ces progrès agro-industriels. Les fruits et les légumes sont calibrés, quelques variétés mises au point par la recherche agronomique s'imposent par leur rendement et leur aptitude à la conservation. Et l'on pleure sur la disparition de plusieurs dizaines de variétés de pomme ou de poire. McDonald's est devenu le premier restaurateur mondial. Premier restaurateur, en France « pays de la gastronomie » où ses premières implantations, en 1974, n'avaient déclenché que sourires entendus et mépris. Dans l'imaginaire français, McDonald's occupe aujourd'hui une position paradoxale, tout à la fois le symbole de la « mal bouffe », de l'industrialisation de l'alimentation et une formule de restauration complètement intégrée dans les pratiques d'un nombre croissant de nos contemporains. Faire applaudir une salle en critiquant McDonald's est devenu un jeu d'enfant et pourtant avec plus de 800 restaurants dans l'hexagone, en l'an 2000, il doit y avoir quelques Français qui fréquentent les fameux f ast-food et consomment de la supposée « mal bouffe » et sans doute même parmi ceux qui applaudissent. Mais c'est surtout une erreur de croire que les particularismes nationaux et régionaux disparaissent aussi rapidement. Ils sont encore très forts et les sociétés transnationales de l'alimentation sont contraintes de les prendre en compte. McDonald's lui-même, qui appa- raît comme une caricature d'homogénéisation, a dû mettre en place des stratégies de microdiversification pour s'adapter aux goûts des marchés locaux. La stratégie de
107

départ de cette chaîne de restaurants rapides, d'inspiration « marketing de l'offre », considérait son offre - c'est-à-dire sa gamme de produits qui résultait d'une organisation très sophistiquée -, comme inchan-geable, se donnant pour objectif de lever les obstacles à son acceptation en jouant sur la 55 communication. Cependant, face à la résistance des marchés, peu à peu une série de modifications de l'offre a été introduite pour l'adapter aux habitudes locales ; véritable révolution copernicienne3 pour les hommes de marketing. En France par exemple, on sert de la bière dans les restaurants McDonald's, alors qu'aux États-Unis, il n'y a que des boissons non alcoolisées. En France toujours, en Hollande, en Belgique... la mayonnaise accompagne les 60 frites, alors qu'aux États-Unis le ketchup est roi dans cet usage.

Jean-Pierre POULAIN, Sociologies de l'alimentation

1. conserves appert/sées : préparations alimentaires stérilisées et conservées dans des récipients fermés hermétiquement. - 2. Les caractéristiques organoleptiques d'un produit sont : son goût, son odeur, sa couleur, son aspect, sa consistance... -3. Révolution copernicienne : Innovation considérée comme fondamentale.

I- Activité 1 : Répondez aux questions suivantes (expression orale). 1- proposez un titre à ce texte. 2- Quelles sont les évolutions que l’on peut constater à travers ce texte? 3- Pourquoi parle-t-on de MacDonald? 4- L’évolution de la consommation est-elle définitive? 5- Qu’est-ce que la « mal-bouffe »? 6- Faites la liste des produits et plats exotiques qui apparaissent dans ce texte. Les connaissezvous? Pouvez-vous dire quelle est leur provenance ? 7- Reformulez les énoncés suivants : ceux qui disposent de ressources financières; ils sont présents sur les étals; la sphère alimentaire; les produits s’homogénéisent; c’est devenu un jeu d’enfant. Activité 2 : 1- Quelle est l’alimentation de base au Maroc? 2- Vous-même, avez-vous une alimentation spéciale? Mangez-vous de tout? 3- Quels sont les produits que vous préférez et ceux que vous détestez? 4- A votre avis, existe-t-il un bon modèle alimentaire? 5- Prenez-vous chaque repas en famille? 6- Donnez la liste des ingrédients qui rentrent dans la préparation de votre plat préféré? II- LE SUBJONCTIF 1) Complétez les phrases suivantes en mettant les verbes entre parenthèse au subjonctif : 1-Il aimerait mieux que j'…..le voir tout de suite. (ALLER) 2- Il est dommage que les choses se …..passées comme ça. (ÊTRE) 3- Il vaudrait mieux que nous ….à nouveau. (RECOMMENCER) 4- Il est surprenant que vous …..ça, vous ! (DIRE) 5- Pour valider l'accord il est indispensable que vous …..ces papiers. (SIGNER) 6- Il est nécessaire que nous ….une solution au plus vite. (TROUVER) 7- Il faut absolument que vous lui …..de cette affaire. (PARLER) 8- Il est vraiment fâcheux qu'ils n' ….pas encore répondu à notre lettre. (AVOIR) 9- Il aurait fallu qu'ils ….leur réclamation un peu plus tôt. Maintenant, il est trop tard.
108

(PRÉSENTER) 10- Mais voyons, il est incroyable que vous …..avoir raison. (PRÉTENDRE) 2) Complétez les phrases suivantes en mettant les verbes entre parenthèse au subjonctif : 1- Il nous a envoyé un message pour que nous ….au courant de la situation. (ÊTRE) 2- Je vais insister autant de fois qu'il le faudra jusqu'à ce qu'il …..qu'il a tort (COMPRENDRE) 3- Tout le monde est sorti sans qu'elle s' …..de rien. (S'APERCEVOIR) 4- Il n'acceptera pas nos conditions à moins que nous ne lui …..un échantillon de la marchandise (MONTRER) 5- Il est encore trop tôt pour qu'on …..donner des résultats définitifs. (POUVOIR DONNER) 6- Il faut le lui dire tout de suite pour qu'elle …..au moins la vérité. (SAVOIR) sache 7- Je suis obligé de prendre le métro en attendant que ma voiture …..réparée. (ÊTRE) 8- Bien qu'il ……interdit de fumer dans l'établissement, il y a des fumeurs qui allument une cigarette. (ÊTRE) 9- Conservez votre facture afin que vous …..réclamer en cas d'un mauvais fonctionnement de l'appareil. (POUVOIR) 10- Comme disait Baudelaire: Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ….l'ivresse. (AVOIR)

FICHE GRAMMATICALE : LE SUBJONCTIF 1- Le subjonctif s'emploie avec des verbes qui expriment : la volonté, le désir, le souhait, la nécessité, l’obligation, l’émotion, le sentiment, l’appréciation, la possibilité l’impossibilité, le doute, l’incertitude VOLONTÉ, DÉSIR, SOUHAIT
• •

j’aimerais que… je souhaite que…

NÉCESSITÉ, OBLIGATION

• • • •

il faudra que … il faut que il faudrait que il est nécessaire que …

ÉMOTION, SENTIMENT, APPRÉCIATION

• • •

je regrette que … il est surprenant que … je crains que …

. Je voudrais qu'il m'écrive . Elle souhaite qu'on puisse arriver à un accord . Je désire que tu sois heureuse . J'aime bien que vous soyez venus me visiter . J'exige qu'on s'occupe de moi de temps en temps . lI faut que tu ailles chez elle tout de suite . Il fallait qu'ils étudient davantage . Il faudra que nous trouvions une solution . Il faudrait que tout le monde choisisse ... . Il a fallu qu'elle vienne personnellement Je regrette qu'ils choisissent cette solution Je suis heureuse qu'il soit avec nous Il est bizarre qu'il ne soit pas venu Il est dommage qu'il dise tout ça Je suis content qu'elle ait trouvé un bon poste.
109

POSSIBILITÉ, IMPOSSIBILITÉ, PROBABILITÉ, DOUTE, INCERTITUDE

• • • • •

il est probable que7qu' … il est peu probable que/qu' … je ne suis pas sûr que/qu' … il est fort probable que/qu' ... il n'est pas certain que/qu' ...

J'aime mieux que ce soit elle qui le fasse je regrette qu'ils ne soient pas venus Nous sommes heureux que vous ayez réussi Il est peu probable qu'ils vendent à ce prix-là Il est possible qu'ils viennent nous visiter Je ne suis pas sûr qu'il puisse venir Il n'est pas certain qu'elles soient arrivés hier.

2- Le subjonctif s'emploie aussi dans des phrases subordonnées, après certaines conjonctions ou locutions conjonctives exprimant ... MANIÈRE TEMPS
• • • •

sans que... avant que... jusqu'à ce que... en attendant que...

CONDITION

• • •

à condition que... pourvu que ... à moins que ...

BUT

• •

afin que... pour que... bien que... quoi que... encore que de peur que… de crainte que … en admettant que… en supposant que… à supposer que…

OPPOSITION / CONCESSION

• • • • • • • •

CAUSE HYPOTHÈSE

. Ils l'ont fait sans que leurs amis se soient méfiés de rien . Je vais insister jusqu'à ce que tu avoues la vérité . Il faut le faire avant qu'il ne soit trop tard . Nous le ferons à condition qu'ils payent . Nous ne dirons rien à personne pourvu qu'ils partent immédiatement . Je suis prêt à le faire à condition qu'ils me le demandent . J'ai beaucoup insisté pour qu'il se rende compte de son erreur . Nous allons lui proposer un choix afin qu'il décide ce qui lui convient . Bien qu'il soit trop tard, je vais l'appeler . Quoi qu'elle dise, je vais essayer encore une fois . Elles font très attention au budget, de peur qu'on ne refuse leur projet dès le début . Le contrat sera signé demain à supposer qu'ils se mettent enfin d'accord

110

SEQUENCE 8 : Au fil des jours
SEANCE 2 : En grande forme Parler de son état physique ou moral Poser des questions parler de ses relations avec les autres Exprimer ses opinions et ses sentiments L’interrogation La double pronominalisation L’infinitif passé Documents supports Conversation entre amis : 2 heures Durée Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux

Conversation entre amis
- Alors, Amale comment tu me trouve aujourd’hui? - Superbe Majda ! tu as l’air en pleine forme. - je ne sais pas ce qui se passe, mais en ce moment, je me sens vraiment bien. - c’est le printemps! - oui, et j’ai l’impression que c’est depuis que je vais au cours de danse…. - Ah bon? Quel cours? - Un cours de « salsa ». - Depuis quand? - Depuis un mois, je croyais que je te l’avais dit… je ne me souviens plus à qui j’en ai parlé. - Peut-être à moi, mais, je suis un peu dans la lune et j’oublie souvent ce qu’on me raconte. Pourquoi est-ce que tu apprends « la Salsa »? Je croyais que tu n’aimais pas danser! - j’ai lu dans une revue que c’était bon pour le moral… C’est vrai! Ça fait du bien, et je te conseille d’y aller aussi… - Tiens! voilà Iman! - Salut les filles! - Salut! Qu’est-ce qui t’arrive? Tu es toute pâle ? - Non j’ai très mal à la tête! En plus j’ai un cours de philosophie, je trouve ça parfois ennuyeux…Discuter pendant des heures, se poser des questions sur soi, sur la vie, sur l’inconscient, ça ne me passionne pas. Je préfère les matières scientifiques et techniques, j’adore les maths. I- Activité 1 : a) Compréhension écrite. Répondez aux questions suivantes : 1- Lisez le dialogue 2- Identifiez les personnages 3- De quoi parlent les trois amis? 4- Comment se sent Majda? Et pourquoi? 5- Est-ce que les saisons et le temps ont une influence sur votre moral? 6- Que veut dire : « je suis un peu dans la lune »? 7- Qu’est-ce que la « Salsa »? Connaissez vous d’autres noms de danses? 8- Pourquoi est-ce que Majda a décidé de faire de la « Salsa »? 9- De quoi souffre Iman? 10Qu’est-ce qu’elle pense des cours de philosophie?

111

b) expression orale. Organiser un jeu de rôle à partir da la conversation proposée ci-dessus. Veillez à l’intonation mimiques gestuelles et expressions du visage. II- Le questionnent : a) Reformulez les questions au style indirect : Exemple : Qu’est-ce que tu veux faire? J’aimerais savoir ce que tu veux faire. 1- Est-ce que Samir va bien? Je me demande si …. 2- Qu’est-ce qui ne marche pas? Dis-moi….. 3- De quoi voulez-vous parler? Je ne comprends pas…. 4- De qui s’agit-il? Devine….. 5- Qu’est-ce qu’ils vont dire? Je sais…. b) Posez des questions à partir des réponses suivantes : Exemple : Il est là depuis trois semaines. Il est là depuis combien de temps? Depuis combien de temps est-ce qu’il est là? 1- Non, ça ne sert à rein. 2- Il joue du piano. 3- Le train rapide fait le trajet Casa Fès en 3 heures. 4- J’ai étudié l’anglais pendant 3 ans à l’université. 5- Je pense souvent à mes parents. 6- Les invités vont partir dan 10 minutes. c) Expression orale : Travaillez par groupe de deux. Un stagiaire se fait interroger par un journaliste sur ses loisirs. Exemple : Est-ce que vous aimez la musique? Qu’est-ce que vous faites comme sport? d) Travaillez par deux. Posez des questions à votre camarade pour savoir ce qu’il aime, ce dont il a peur, ce dont il set fier, ce qu’il déteste, etc. Puis rapporter ses paroles à l’ensemble du groupe classe. Exemple : Saïd aime le sport, il pratique le foot ball……… FICHE GRAMMATICALE : LE QUESTIONNMENT Sur une personne Qui est-ce qui ….? Qui est-ce que…? A qui est-ce …? Sur une chose Qu’est-ce qui ….? Qu’est-ce que….? A quoi…..? Sur le temps Depuis combien…? Ça fait combien de temps…? Dans combien de temps….,

112

SEQUENCE 8 : Au fil des jours
SEANCE 3 : pratiquez-vous un sport? Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Documents supports Durée S’exprimer sur ses activités Parler de ses goûts et de ses préférences S’exprimer sur ses pratiques sportives Les types et les formes de phrases Le lexique du sport Sondage : 2 heures

SONDAGE Allo, bonjour, Mademoiselle DADOUNE ? - Allo oui ? Bonjour. - Adnane TALBI de l’Institut National des Statistiques et des Études Économiques. Nous faisons un sondage sur les activités des personnes de tout âge. Je voudrais vous poser quelques questions, vous avez quelques minutes à m’accorder s’il vous plaît ? - Oui, mais 5 minutes seulement. - C’est parfait, merci. - Puis-je vous demander votre date de naissance ? - Je suis née le 19 décembre 1981. - Vous avez une activité professionnelle ? - Oui, je suis vendeuse dans un grand centre commercial. - Vous pratiquez un sport, Mademoiselle ? - Oui, le basket. - Vous vous entraînez régulièrement ? - Comme je travaille un week-end sur deux, je ne peux pas faire autant de sport que je voudrais. Mais, je m’entraîne 2 ou 3 fois par semaine dans un club, ce qui fait en moyenne 5 heures de sport par semaine. De plus, le samedi ou le dimanche, je participe assez souvent à des matchs. - Pourquoi faites-vous du sport ? - Je fais du sport principalement pour me maintenir en forme, pour me détendre et évacuer mon stress car vous savez, mon métier n’est pas facile. Il y a autant de clients charmants que de clients désagréables ou mal lunés. - Pourquoi avez-vous choisi de faire du basket ? - Parce qu’au sein d’une équipe, on apprend à avoir un esprit d’équipe et à être solidaire. - Il vous arrive de regarder le sport à la télé ? - Rarement puisque je ne trouve pas beaucoup le temps. Par contre, quand de grands événements, comme par exemple les J.O., sont diffusés, je suis la première à allumer mon poste. - Pendant votre temps libre, vous consacrez du temps à d’autres activités ? - En général, je fais des balades avec mes amis et je bricole chez moi, j’aime bien le bricolage, la décoration d’intérieur. - Et bien Mademoiselle, je vous remercie d’avoir répondu si gentiment à toutes mes questions. - De rien. - Passez une excellente journée ! - Merci, au revoir. I- Activité a) Identifiez le dialogue suivant puis répondez aux questions suivantes : Quel est l’objectif du sondage? Sur quoi porte-t-il? Mlle DADOUNE est une professionnelle du sport?
113

Quel sport pratique-t-elle et pourquoi? Qu’est-ce qui l’attire dans la pratique du basket-ball? Quelles autres activités pratique-t-elle? b) Quels sont tous les sports pratiqués au Maroc. Classez les dans le tableau suivant : Intitulé du sport Sport national Moyennement Peu pratiqué Pas pratiqué Très pratiqué pratiqué du tout

II- LES TYPES ET LES FORMES DE PHRASES - Indique le type de chacune de ces phrases : Que viens-tu faire ici ? Ils descendent dans la grotte. Levez cette dalle! Prenez garde! Quelle merveille ! Asseyez-vous, reprenez haleine. Où est le coffre ? Levez-vous ! Est-ce que tu connais ce chemin ? C'est la première fois que je le prends. Voilà la grotte. Comme c'est profond ! Ne te penche pas, tu pourrais tomber. II- Transforme chaque phrase déclarative en phrase interrogative. Utilise des formes d'interrogation différentes : Exemple : Vous avez marché longtemps = Avez-vous marché longtemps ? Cette route menait à la grotte. - Le vieux filait devant. - Tu as trouvé l'entrée. - Le trésor se cachait là. - Aladin voulait tout garder. III- Voici des réponses. Écris les questions qui ont pu être posées : La grotte se trouvait près du torrent. Le trésor appartenait à un vieux seigneur. Le coffre contenait des pièces d'or. Ils le découvrirent en soulevant une dalle. Non, la grotte n'est pas loin. Oui, je viendrai avec toi. Nous irons peut-être demain. Nous partirons à huit heures. La descente durera deux heures. IV- Imagine une réponse pour chaque question :
114

Quel âge avez-vous ? Où habitez-vous ? Aimez-vous la montagne ? Est-ce que vous partirez en classe de neige ? Savez-vous faire du ski ? Quel est le plus haut sommet des Alpes ?

FICHE GRAMMATICALE :

LES TYPES ET LES FORMES DE PHRASES
I. Les types de phrases : 1) Les phrases déclaratives : elles donnent une information. ex : Je suis venu pour voir comment tu vas. 2) Les phrases impératives/injonctives : elles servent à donner un ordre ou un conseil. Leur verbe est à l'impératif, au subjonctif ou à l'infinitif. ex : Pardonnez-moi. Qu'on me pardonne. Ne rien négliger. 3) Les phrases interrogatives : elles sont utilisées pour poser une question et se terminent toujours par un point d'interrogation. On distingue 2 types d'interrogations : a) totale : on ne peut que répondre par "oui" ou par "non" ex : Electre pourra-t-elle oublier ? (registre soutenu) Est-ce qu'Electre pourra oublier ? (registre courant) Electre pourra oublier ? (registre familier) b) partielle : elle porte sur un mot ou un groupe de mots ex : A qui en veut elle ? (l'interrogation porte ici sur "à qui") 4) Les phrases exclamatives : elles expriment une réaction vive ou un sentiment très fort et se terminent toujours par un point d'exclamation. Elles s'associent en général à un autre type de phrase. ex : Pourrais-je oublier ! (phrase exclamative et interrogative, marquant le douleur) II. Les formes de phrases : 1) Les formes passive et active : a) passive : les phrases de forme passive ont leur verbe à la voix passive. Le sujet n'est pas l'agent de l'action. ex : Electre sera aidée par Oreste, son frère. b) active : on choisit la forme passive quand on veut que l'être ou la chose sur qui s'exerce l'action devienne le thème de la phrase. Ici, Electre est le thème. A la forme active, le thème est "Oreste, son frère", qui est le sujet. ex : Oreste, son frère, aidera Electre. 2) Les formes négative et affirmative : a) négative : les phrases de forme négative contiennent la négation ne associée à pas, plus, jamais, personne, rien...
115

ex : Je ne la veux pas. (opposition) Je n'ai pas parlé comme il faut. (moins fort que j'ai mal parlé) b) affirmative : le contraire de la forme négative est la forme affirmative. Elle n'a pas d'indice de négation. ex : Oreste aidera Electre 3) La forme impersonnelle : les phrases de forme impersonnelle ont pour sujet le pronom il qui ne représente rien ni personne. On distingue : a) les phrases impersonnelles dont le verbe ne peut être employé qu'avec un pronom impersonnel ex : Il faut pardonner ; il vaut mieux que tu oublies. b) les phrases qui peuvent être employées avec une construction soit personnelle, soit impersonnelle ex : L'oubli de ce crime est impossible. Il est impossible d'oublier ce crime.

116

SEQUENCE 8 : Au fil des jours
SEANCE 4 : Des bruits courent Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Documents supports Durée S’exprimer sur un phénomène de la vie courante Donner son opinion sur le phénomène de la rumeur Les pronoms indéfinis Travail sur la synonymie LA RUMEUR : 2 heures

LA RUMEUR Avoir les oreilles qui sifflent " signifie que quelqu’un parle de vous. Reste à savoir si c’est en bien ou en mal et si ce qui est dit est vrai ou faux. Une rumeur est peut-être en train de naître. Qu’on soit riche ou pauvre, célèbre ou anonyme, beau ou laid, personne n’y échappe. Qu’elle se propage dans la haute société ou dans votre propre famille, que vous y prêtiez attention ou que vous l’ignoriez, nul n’y reste totalement insensible. De la star désacralisée au père de famille compromis, il semble n’y avoir qu’une différence mais elle est de taille ! Si la première a le choix d’entretenir ou non le bruit qui court, et peut-être même, d’en être à l’origine, le second en pâtit forcément. En effet, d’aucuns pensent que la rumeur conforte le vedettariat. On peut penser que les rédacteurs des magazines à scandale faisant courir des bruits avec l’aval des protagonistes en font partie. Certains d’entre eux n’hésiteront pas, une fois leur célébrité assise, à revendiquer le droit au respect de la vie privée. Mais comment leur en vouloir ? Souvent, ils sont propulsés sous les projecteurs à un âge où tout ce qui brille est attirant. Rien n’est plus difficile que de ne pas être flatté, de ne pas perdre, au moins pour un moment, la notion de la réalité et de certaines valeurs telles que la modestie ? Ils s’apercevront plus tard qu’à ce jeu-là, on perd toujours quelque chose. I- Activité 1 : a) Identifiez le dialogue suivant puis répondez aux questions suivantes : Qu’est-ce que la rumeur? La rumeur est-elle un phénomène qui touche uniquement les stars? Qu’est que les vedettes pensent de la rumeur? A qui profite la rumeur selon le texte? La rumeur a-t-elle que des avantages? c) Que pensez vous personnellement de la rumeur? Avez-vous déjà fait les frais d’une quelconque rumeur? Comment avez-vous réagi? Lorsque une rumeur parvient à vous, comment la traitez-vous? d) donnez des synonymes des expressions suivantes tirées du texte : La rumeur- se propage - la star désacralisée - en pâtit - conforte le vedettariat - des protagonistes - propulsés. e) Expression orale :
117

Imaginez une situation où vous avez été victime d’une rumeur et essayez de la raconter oralement aux membres du groupe. II- LE PRONOM INDEFINI : I- Complétez les phrases avec les adjectifs ou les pronoms indéfinis corrects. Personne aucun certains chacun chaque n'importe quand plusieurs quel quelques tous : 1. La famille pense que …………..journalistes auraient dû attendre avant de parler de suicide. 2. Les enquêteurs ne savent toujours pas dans …………endroit a été commis ce meurtre. 3. La soeur de Bernadette a reçu une lettre il y a …………………..jours. 4. Roger Duflair ne connaît pas encore les amis de la morte, mais pour lui, ils sont …………….suspects. 5. Beaucoup de voisins pensent que si le criminel n'était pas arrêté, il pourrait recommencer son geste………………… . 6. Marc, le frère de Bernadette, pense que …………………d'entre eux a le droit de savoir la vérité. 7. L'inspecteur n'a encore trouvé ………………..indice qui le mettent sur la voie. 8. Bernadette allait au casino ………………….semaine et perdait beaucoup d'argent. 9. ………………..dans sa famille ne savait qu'elle s'était mariée. 10. Sur les vêtements que portait la victime au moment de sa mort, ………………..détails indiquaient qu'ils n'étaient pas à elle. FICHE GRAMMATICALE :

Les pronoms indéfinis :
a - La plupart du temps, le pronom indéfini remplace un nom introduit par un adjectif indéfini (Chacun se replia sur lui-même = chaque auditeur, chaque homme, chaque assistant, etc.). Le pronom indéfini sert à désigner de façon vague des êtres ou des choses dont l'idée est exprimée ou non dans le contexte. b - Comme l'adjectif indéfini, il présente des formes variées et peut exprimer des quantités nuancées. Certains adverbes de quantité (beaucoup, combien, assez, peu) jouent d'ailleurs parfois le rôle de pronoms (Beaucoup sont revenus). Forme des pronoms indéfinis : Personne, rien, aucun(e), d'aucun(e)s, nul(e)s, l'un(e), l'autre, l'un(e) et l'autre, ni l'un(e) ni l'autre, pas un(e), plus d'un(e), plusieurs, tout, on, quelqu'un(e), quelque chose, autrui, certain(e)s, autre chose, chacun(e), tout un chacun, d'autres. On range dans cette catégorie des locutions du type : je ne sais qui, dieu sait quel, n'importe quoi, etc. "Aucun", qui au singulier marque une quantité nulle (Je n'en veux aucun), garde au pluriel l'idée d'une quantité partielle (D'aucuns penseraient que tu l'as fait exprès = certains). "On" peut être introduit par l'article défini (L'on s'amuse bien à ce que je vois). Il est toujours sujet. "Nul" s'accompagne toujours de l'adverbe de négation (Nul ne veut bouger le premier). Il est toujours sujet et ne s'emploie qu'au singulier.

118

SEQUENCE 8 : Au fil des jours SEANCE 5 : Le téléphone portable
Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux S’exprimer sur les technologies modernes tels que le téléphone portable

Maîtriser les pronoms personnels compléments et pronominaux avec l'impératif Maîtriser le langage propre à la téléphonie mobile Documents supports Les insupportables portables : 2 heures Durée

Les insupportables portables
Notre pays n'aura pas longtemps résisté à l'engouement provoqué par les téléphones portables, dont plus de six millions de personnes sont les heureux ou dépendants propriétaires. Les points positifs relevés par les utilisateurs sont surtout liés à des facteurs économiques et temporels. Le portable plaît parce qu'il est pratique, peu encombrant et permet de gagner du temps. Nous vivons tous de plus en plus dans l'urgence et les habitudes contractées dans la vie professionnelle finissent par déteindre sur notre vie privée. D'autre part, le portable rassure en tant que potentiel lien permanent avec les autres, quels qu'ils soient. Grâce à lui, nous sommes en communication immédiate avec la famille, les amis, le garage le plus proche, le poste de police joignable en cas d'accident… Bien utilisé, le portable rend d'incontestables services. Mal géré, il risque de nous transformer en esclaves électroniques, jusqu'à nous pousser à une dépendance à cette nouvelle drogue. On peut voir partout ces " accros " du boîtier téléphonique qu'ils utilisent en toutes circonstances. Si la vague déferlante du portable persiste, il nous faudra mettre en place de nouvelles règles de politesse et de savoir-vivre, afin d'épargner à l'entourage les sonneries intempestives suivies de conversations sinon privées du moins personnelles ou professionnelles.

I- Activité 1 : a) Identifiez le texte b) Répondez aux questions suivantes : Expliquez le titre du texte. Pourquoi « insupportables portables »? Qu’est qui fait l’attrait pour les portables? Quels sont les méfaits du portables? Qu’est-ce que l’auteur suggère quant à l’utilisation du portable? b) Donnez votre avis à travers les questions suivantes : Que pensez vous de cette nouveauté technologique que représente le portable ?
119

Êtes-vous un accros du téléphone portable ? Quels sont d’après vous les inconvénients du portable? Comment à votre avis faut- utiliser le téléphone portable à bon escient? II- LES PRONOMS PERSONNELS COMPLÉMENTS ET PRONOMINAUX AVEC L'IMPÉRATIF : a) Vous êtes étudiant à Marrakech. Deux amis de la famille viennent vous voir pour le week-end. Ils ne connaissent pas du tout la ville. Votre mère vous rappelle ce à quoi vous devez penser pour bien les recevoir. Utilisez l'impératif et les pronoms personnels qui conviennent! Exemple : Téléphoner pour avoir confirmation de l'heure d'arrivée Téléphone-leur pour avoir confirmation de l'heure d'arrivée - Accueillir à la gare - Pendre un taxi et surtout payer le taxi - Inviter dans un snack pour manger - Visiter la place djamaa Lafna - Montrer la Mènera - Proposer de visiter le quartier Guiliz - Ne pas obliger à veiller s'ils sont fatigués b) Transformez les phrases suivantes à l'impératif ! Faites attention à la forme et à la place des pronoms personnels Exemple : Tu peux me dire où se trouve le magnétoscope ? Dis-moi où se trouve le magnétoscope ! - Tu peux m'expliquer comment on se sert du magnétoscope ? - Il faut que tu te souviennes de vérifier que le magnétoscope est branché - Je te conseille de te servir du mode d'emploi. Il est très bien fait. - Il faut que tu t'assures que la cassette sur laquelle tu vas enregistrer le film est vierge. - Tu peux m'appeler au bureau si tu as des problèmes. c) Après avoir reconstitué la recette des crêpes, réécrivez-la en remplaçant les répétitions par les pronoms qui conviennent. Fais chauffer le beurre Ajoute aux œufs Mélange le beurre fondu Casse les œufs Verse petit à petit le lait avec la farine et les œufs dans un saladier dans le saladier en tournant bien pour éviter les grumeaux la farine et une pincée de sel dans une casserole

120

FICHE GRAMMATICALE :

LES PRONOMS PERSONNELS COMPLÉMENTS ET PRONOMINAUX AVEC L'IMPÉRATIF
Elles dépendent de la construction du verbe et, dans certains cas, de ce que les pronoms remplacent (une chose ou une personne) Les pronoms personnels compléments et pronominaux avec l'impératif A la forme affirmative de l'impératif, les pronoms se placent après le verbe. Il y a toujours un trait d'union entre le verbe et le pronom. Donnez-lui un goûter équilibré Achetez trois belles entrecôtes. Faites-les griller... Ajoutez-y trois feuilles de laitue Souvenez-vous bien de cette recette Attention : A la première et à la deuxième personne du singulier, on utilise les pronoms moi et toi. Il me donne une pomme Donne-moi une pomme Achète-toi une pomme Il me regarde Regarde-moi Regarde-toi dans la glace A la forme négative de l'impératif, les pronoms suivent la règle générale et se placent avant le verbe. Ne me regarde pas Ne me téléphone pas N'en mange pas Ne te lève pas Ne l'écoutons pas Ne leur donne pas de glace N'y va pas

121

SEQUENCE 9 : LE MONDE DU TRAVAIL

122

SEQUENCE 9 : Le monde du travail
SEANCE 1 : Horaires de travail Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Parler de ses horaires de travail Situer dans le temps Indiquer la fréquence

Indicateurs de temps Lexique du temps (à mi-temps, temps libre, terminer…) Les adverbes en ment Documents supports Horaires de travail : 2 heures Durée

Horaires de travail
SALWA : Tiens KENZA, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vues. Tu as quelques minutes ? Je t’offre un café ? KENZA : SALWA : KENZA : Oui, avec plaisir. Comment ça va, tu as l’air fatiguée. Oui, j’ai beaucoup de travail en ce moment avec la préparation du congrès. Avant-hier, je suis partie à 20 heures, ce matin, je suis arrivée à 8 heures, la semaine dernière, il y a même eu une réunion le samedi matin. Vivement que ça se termine car je n’en peux plus. Chaque année, c’est toujours la même chose, toujours des trucs à faire dans l’urgence, au dernier moment. Avant de changer de service, je faisais aussi partie de l’équipe, je m’en souviens très bien, on n’avait plus d’horaires ! Il a lieu quand, cette année, le congrès ? Le mois prochain, il commence le 6, c’est-à-dire dans 18 jours exactement et il y a encore tant de choses à mettre au point ! Il y a des jours, je suis découragée !! Actuellement, je travaille plus de 40 heures par semaine. On est loin des 35 heures… Mais toi, tu travailles à mi-temps maintenant, comment ça se passe ? C’est parfait. Tu travailles tous les jours ? Non, seulement trois jours par semaine : le lundi, le mardi et le jeudi. Tu as les mêmes horaires qu’avant ? Presque. Le lundi et le mardi, je commence à 9 heures et je termine à 18 heures et le jeudi, je ne travaille que le matin, de 9 heures à 13 heures. C’est bien. Tu as vraiment plus de temps libre. Oui, je ne regrette pas mon choix. Oh, excuse-moi, le téléphone sonne dans mon bureau. Bon courage et bonne chance pour le congrès. Merci pour le café et à bientôt.
123

SALWA :

KENZA :

SALWA : KENZA : SALWA : KENZA : SALWA : KENZA : SALWA : KENZA :

Activité 1 : a) Identifiez le dialogue puis résumez brièvement la situation. b) Vrai ou faux ? Cochez. Vrai 1. KENZA et SALWA travaillent dans la même entreprise. 2. Elles travaillent ensemble. 3. Elles se voient tous les jours. 4. Julie prépare un congrès. 5. Julie a changé de service. 6. Chaque samedi, KENZA a une réunion. 7. KENZA commence à 8 heures le matin. 8. Normalement, KENZA travaille 35 heures par semaine. 9. Un congrès commence dans 18 jours. 10. SALWA travaille à temps partiel. 11. SALWA travaille le lundi, le mardi et le vendredi. 12. SALWA commence tous les jours à 9 heures. 13. Le jeudi SALWA travaille jusqu’à 13 heures. c) Complétez les phrases puis reformulez-les (notez des synonymes, des équivalents entre parenthèses).
• • • • • •

Faux

………………………….. on ne s’est pas vues. (………………………..) Tu as …………………………..? (………………………..) J’ai beaucoup de travail ………………………….… (………………………..) ……………………….., c’est toujours la même chose, toujours des trucs à faire dans l’urgence, ……………………. (………………………..)(………………………..) ………………………….., je suis découragée. (………………………..) Mais toi, tu travailles ……………………….., maintenant ? (………………………..)

e) Relevez dans le dialogue les phrases ou expressions pour : 1. 2. 3. 4. 5. Inviter quelqu’un : ……………………………………………. Accepter une invitation : ……………………………………… Exprimer un souhait : …………………………………………. Souhaiter quelque chose à quelqu’un : ……………………….. Terminer une conversation : …………………………………..

II- L’adverbe en -ment
a) Remplacez l’expression soulignée par un adverbe. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Elle lui a parlé de façon brutale / Elle lui a parlé ....................................... Elle m’a répondu de manière très agressive / Elle m’a répondu ...................................... . Elle ne parle jamais de façon naturelle / Elle ne parle jamais .............................................. . Elle a agi de façon vraiment délicate. / Elle a agi .............................................. Il explique tout de manière claire / Il explique tout ...................................................… . Il parle de façon distincte / Il parle ................................................…………… . Il s’est comporté avec intelligence / Il s’est comporté .............................................. Il répond toujours de façon sincère / Il répond toujours ...............................................…. .
124

9. Il s’est adressé à nous de manière très simple / Il s’est adressé à nous ................................... 10.Elle l’a écouté avec beaucoup de patience. Elle l’a écouté .............................................. 11.Elle m’a répondu de façon particulièrement sèche / Elle m’a répondu ................................ . 12.Il m’a salué de manière discrète. / Il m’a salué ..................................................... . 13.Elle n’a pas l’habitude de se comporter de manière si violente. / Elle n’a pas l’habitude de se comporter ..................................................... 14.Ils se comporte toujours avec trop de fierté. / Ils se comporte toujours .............................................. 15.Elle a refusé avec une grande politesse. / Elle a refusé .............................................. 16.Ils ne se sont pas présentés de façon très courtoise. / Ils ne se sont pas présenté ...................................... Notez les 3 expressions que l’on peut utiliser à la place de l’adverbe. ..................................................... ..................................................... ..................................................... FICHE GRAMMATICALE :

L’adverbe en -ment
Règle générale adjectif au féminin + -ment fière fièrement

as particuliers • adjectifs qui se terminent par -aie, • vraie -ée, -ie, -ue perdent le « e » final. polie • adjectifs qui se terminent par ant, -ent forment l’adverbe en -amment, -emment. • D’autres exemples • bruyant fréquent

vraiment poliment bruyamment fréquemment.

• gentille gentiment • profonde profondément • brève brièvement Remarques

Pour marquer une intensité particulière, on peut mettre des adverbes comme très, vraiment, peu, particulièrement, trop, si devant un adverbe en –ment : Agir très prudemment. L’adverbe en –ment possède trois équivalents syntaxiques : • • • de façon + adjectif : Il a agi de façon prudente. de manière + adjectif : Il a agi de manière prudente.
avec + substantif : Il a agi avec prudence.

125

SEANCE 2 : Le rendez-vous
Fixer, reporter un rendez-vous Indiquer la date Actes sociaux : accords, désaccords…) Lexique du rendez-vous (fixer, remettre…) Expression de la date Le conditionnel dans l’expression du conseil Le conditionnel dans l’expression de la politesse Documents supports Le rendez-vous : 2 heures Durée Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux

Le rendez-vous
Dialogue 1 L’homme La secrétaire L’homme La secrétaire L’homme La secrétaire L’homme La secrétaire L’homme La secrétaire L’homme La secrétaire Allô, bonjour, mademoiselle, c’est monsieur BENNIS, je vous appelle comme convenu pour fixer ma rencontre avec monsieur CHAMI, s’il vous plaît. Oui…en août, ça vous va ? Non, c’est impossible, je ne suis pas là en août. En juillet, c’est possible ? Non, désolée, monsieur CHAMI sera en vacances ou alors au tout début du mois. Oui, c’est parfait, la première semaine de juillet. Quelle date vous conviendrait ? Disons le 2. C’est un mercredi. Matin ou après-midi ? Peu importe. Je n’ai pas encore de rendez-vous pour ce jour-là. Alors, le mercredi 2, ce serait possible l’après-midi vers 15 heures. Oui parfait. C’est noté. Merci et au revoir. Au revoir. Dialogue 2 L’homme La secrétaire Bonjour, j’ai rendez-vous avec monsieur MIDAN. Je suis monsieur SAGID. Ah, monsieur SAGID ! Monsieur MIDAN vient de m’appeler car il a été retardé et ne pourra pas être là avant une heure. Il a essayé de vous joindre sur votre portable mais sans succès. Il ne voudrait pas que vous attendiez inutilement. Il vous propose de remettre le rendez-vous à demain à la même heure. C’est possible pour vous ? Demain…Oui, ça me va. Donc, je note, mardi 5 à 11 heures. Excusez-nous encore. Ce n’est pas grave. Ce sont des choses qui arrivent. À demain, donc.

L’homme La secrétaire L’homme

Activité 1 :
126

a) Répondez aux questions. • Quand monsieur BENNIS a-t-il rendez-vous avec monsieur CHAMI ? …………………. • Quand monsieur SAGID a-t-il rendez-vous avec monsieur MIDAN ? ……………..…. b) Dites si les affirmations sont vraies, fausses ou si on ne sait pas. Vrai Dialogue 1 1. 2. 3. 4. 5. La secrétaire savait que M. BENNIS appellerait. M. BENNIS est en vacances en août. M. CAMI est en vacances pendant tout le mois de juillet. M. BENNIS préfère un rendez-vous l’après-midi. M. BENNIS inscrit le rendez-vous sur son agenda. Faux ???

Dialogue 2 1. 2. 3. 4. 5. M. MIDAN va arriver plus tard. M. SAGID a un ordinateur portable. M. MIDAN n’a pas pu avoir M. SAGID au téléphone. Le rendez-vous est reporté. L’heure du rendez-vous est modifiée.

c) Complétez les extraits des deux dialogues. Allô, bonjour, mademoiselle, c’est monsieur Cretoi, je vous appelle …………………………. (1) pour …………………………. (2) avec monsieur Charolles, s’il vous plaît. Oui…en août, …………………………. (3)? Quelle date …………………………………. (4)? …………………………. (5) le 2. Alors, le mercredi 2, …………………………. (6) l’après-midi. Ah, monsieur SAGID. M. MIDAN vient de m’appeler car …………………………. (7). Il a essayé de vous …………………………. (8) sur votre portable mais …………………………. (9). Il vous propose de …………………………. (10) le rendez-vous à demain à la même heure.

II- Le conditionnel présent : l’expression du conseil
Exercice 1 : Faites des phrases pour conseiller. 1. – Je suis très fatigué. (à votre place / prendre quelques jours de congés) -………………………………………………………………………………………. 2. – Je manque de concentration. (si j’étais vous / en parler à mon chef) - ………………………………………………………………………………………. 3. - Je n’arrive plus à m’organiser. (pouvoir / demander un mi-temps) - ………………………………………………………………………………………. 4. - Je ne trouve plus d’intérêt à mon poste. (devoir / demander une formation) - ……………………………………………………………………………………….
127

5. - Je ne sais pas m’exprimer en public. (si j’étais vous / prendre des cours) - ………………………………………………………………………………………. 6. - Je me sens écarté de toute responsabilité. (devoir / provoquer une réunion) - ………………………………………………………………………………………. 7. - Je m’ennuie au travail. (à votre place / démissionner) - ………………………………………………………………………………………. 8. - Je suis surchargée de travail. (si j’étais vous/ exiger une assistante) - ………………………………………………………………………………………. Exercice 2 : Donnez quelques conseils. Situation 1 : Deux collègues : l’un (e) dit à l’autre : « J’en ai marre, je suis débordé ; je n’arriverai jamais à boucler le dossier pour la semaine prochaine. » Situation 2 : Un employé et le médecin du travail : l’employé (e) au médecin : « Je suis très fatigué en ce moment ; je pleure souvent, j’ai peur de craquer au bureau. »

Le conditionnel présent : expression de la politesse
Transformez les phrases en utilisant le conditionnel. 1. Tu peux me rendre un service, s’il te plaît. …………………………………………………… 2. J’ai besoin d’aide. Vous pouvez venir ? …………………………………………………… 3. Je préfère neuf heures. …………………………………………………… 4. Pouvez-vous venir un instant dans mon bureau ? …………………………………………………… 5. Tu as une minute ? …………………………………………………… 6. Vous êtes gentille de me remplacer quelques minutes. …………………………………………………… 7. Nous avons une question à vous poser. …………………………………………………… 8. Avez-vous l’adresse de la société Mix ? …………………………………………………… 9. Je veux le numéro de téléphone de notre client espagnol. …………………………………………………… 10. Veux-tu appeler claire ? …………………………………………………… 11. Je souhaite réserver une table. …………………………………………………… 12. Nous désirons partir plus tôt. ……………………………………………………

128

FICHE GRAMMATICALE : Le conditionnel Formation - ais - ais - ait Infinitif du verbe + - ions - iez - aient Pour les verbes dont l’infinitif se termine par e, on supprime le e. Exemple : dire : je dirais

Acheter, se lever, se promener Appeler, jeter Verbes en –uyer et – oyer (sauf « envoyer » Verbes en -ayer

Verbes en –ER irréguliers Apparition d’un J’achèterais, Je me lèverais, Je me accent grave promènerais Consonne doublée J’appellerais, Je jetterais Le « y » se Je m’ennuierais, J’emploierais transforme en « i » 2 formes Je paierais ou Je payerais

Quelques verbes particuliers J’irais, tu irais, il irait, nous irions, vous iriez, ils iraient Aller J’aurais, tu aurais, il aurait, nous aurions, vous auriez, ils auraient Avoir Je devrais, tu devrais, il devrait, nous devrions, vous devriez, ils devraient Devoir Envoyer J’enverrais, tu enverrais, il enverrait, nous enverrions, vous enverriez, ils enverraient Je serais, tu serais, il serait, nous serions, vous seriez, ils seraient Etre Je ferais, tu ferais, il ferait, nous ferions, vous feriez, ils feraient Faire Il faudrait Falloir Recevoir Je recevrais, tu recevrais, il recevrait, nous recevrions, vous recevriez, ils recevraient Je saurais, tu saurais, il saurait nous saurons, vous saurez, ils sauront Savoir Je tiendrai, tu tiendras, il tiendra, nous tiendrons, vous tiendrez, ils Tenir tiendront Je viendrais, tu viendrais, il viendrait, nous viendrions, vous viendriez, ils Venir viendraient Je verrais, tu verrais, il verrait, nous verrions, vous verriez, ils verraient Voir Vouloir Je voudrais, tu voudrais, il voudrait, nous voudrions, vous voudriez, ils voudraient Le conditionnel: l’utilisation Exemples Remarques Demander poliment Je voudrais un carnet de timbres, s’il vous plaît ? Pourriez-vous m’indiquer me bureau de M. Michaud ? • Ce « conditionnel de politesse » s’emploie surtout avec « je », « tu » et « vous »
129

• •

Certains verbes sont fréquents : avoir, désirer, être, pouvoir, préférer, souhaiter, vouloir Il permet d’atténuer la force d’une demande de service ou l’expression d’une volonté.

Exemples Remarques

Inviter Seriez-vous disponible demain ? Accepteriez-vous de venir dîner ce soir? Ça vous dirait de vous joindre à notre réunion ? • Ce conditionnel s’emploie surtout avec « tu » et « vous » Faire une suggestion, une proposition On pourrait se rencontrer pour discuter du projet de vive voix. Nous pourrions prendre l’avion dans l’après-midi. Ce serait bien de se retrouver à l’accueil. Il serait intéressant de participer à ce séminaire. Il me serait agréable que vous veniez. • Le verbe « pouvoir » est très utilisé pour réaliser cet acte langagier. • La structure impersonnelle « Il serait + adjectif + de + infinitif » / « Il serait + adjectif + que + subjonctif » est également très fréquente. Donner un conseil Vous devriez vous présenter au directeur de l’agence. Tu pourrais lui parler. Il faudrait prendre de nouvelles dispositions. À votre (ta) place, je lui parlerais tout de suite. Si j’étais toi (vous), je n’accepterais pas cette décision. Je serais vous (toi), je refuserais. • Les verbes « pouvoir » et « devoir » sont très utilisés pour réaliser cet acte langagier.

Exemples

Remarques

Exemples

Remarques

130

SEQUENCE 9 : Le monde du travail SEANCE 3 : Planning chargé
Informer/S’informer sur l’emploi du temps Élaborer un agenda Convenir de rendez-vous, de réunion Repérer les implicites Expression du temps (« dans la semaine, à 8 heures… ») Objectifs Expressions idiomatiques en relation avec les occupations (« Je n’ai rien grammaticaux de spécial… ») L’expression du passé avec le passé composé Documents supports Planning chargé : 2 heures Durée Objectifs communicatifs et savoir-faire

Planning chargé
Anissa, vous pouvez-venir pour qu’on puisse voir ensemble le planning de la semaine prochaine, s’il vous plaît. Anissa, Oui, bien sûr, monsieur, je prends l’agenda et j’arrive. Le téléphone sonne dans le bureau de Anisa,. Anissa, (au téléphone) Allô. Oui, justement je dois voir cela avec lui. Je lui en parle. (à M. Marin) Excusez-moi, monsieur, le téléphone. M. GHALI Bon alors, comment se présente la semaine ? Anissa, C’était M. BRAHIM, monsieur, vous savez qu’il part à Madrid avec madame ALAMI la semaine prochaine et ils aimeraient vous rencontrer avant leur départ. M. GHALI C’est déjà la semaine prochaine ! J’avais totalement oublié. Bien sûr qu’il faut programmer une demi journée de travail à trois dans la semaine. Quand partentils exactement ? Anissa, Mardi prochain. M. GHALI Bien. Nous sommes le 26, demain c’est un peu juste. Est-ce que jeudi, c’est bon ? Je n’ai rien de spécial ? Anissa, Si, jeudi vous avez deux choses de programmées : un rendez-vous le matin chez Fremi à 10 heures et une réunion l’après-midi avec le comité d’entreprise. Elle a été convoquée à 14 heures et ça risque de durer. M. GHALI Ah, c’est vrai. C’est pas le moment de la manquer. Alors vendredi ? Anissa, Vendredi matin, vous n’avez rien puisque le réunion avec la production a été reportée. M. GHALI Parfait. On va dire 9h30. Prévenez-les. Dites-leur que c’est pour la matinée. En ce qui concerne la semaine prochaine, vous pouvez me rappeler ce qui est déjà prévu. Anisa, Oui, bien sûr. Alors, mardi à 9 heures, il y a la réunion avec la production… M. GHALI Et mon déjeuner avec M. KHATAB a été confirmé ? Anissa, Oui, j’y venais, mardi à 13 heures. M. GHALI Mercredi, je n’ai rien ? Anissa, Non, rien de spécial. Et vous avez reçu ce matin une invitation pour l’inauguration de FRT. M. GHALI Ah, ils ont changé de bureaux, je ne savais pas. C’est quand ? Anissa, Jeudi à 18 heures. Voici le carton. M. GHALI « …. vous convie à ……février … heures ». D’accord, j’irai. Répondez-leur. C’est tout ?
131

M. GHALI

Anissa, M. GHALI Activité 1 :

Pour l’instant, oui mais nous ne sommes qu’en début de semaine ! Oui, oui. Bien. Appelez SMAÏL et dites-lui de venir me voir dans la matinée.

a) Identifiez le dialogue puis résumez brièvement la situation.

I - b) Entourez la date de la conversation et remplissez le planning que Aline a entre les mains. Jour Lundi 25 Mardi 26 Mercredi 27 Jeudi 28 Vendredi 29 Lundi 1er Mardi 2 Mercredi 3 Jeudi 4 Vendredi 5 II - c) Complétez l’e mail que Aline va envoyer à monsieur Billot et à madame Puira. (Plusieurs mots sont parfois possibles). De : Anissa RAMI A : Mme Asmaa ………., M. Robert BRAHIM
Cc : M. GHALI

Matin

Après-midi

Objet : ………. avec monsieur GHALI
Madame ALAMI, Monsieur BRAHIM, Monsieur GHALI vous ………. à une ………. de travail ………. 29 mars à 9h30. Cette réunion

portera sur votre ………. à Madrid et durera la ……….. Si vous avez un ………., veuillez me ………. le plus ………. possible afin de ………. une autre ……….. Cordialement.

II- Le passé composé dans sa forme complexe Conjuguez avec les verbes au passé composé. Attention, certains verbes sont au passif. 1. Environ 100 000 personnes ............................. (licencier) cette année dans l’industrie. 2. C’est M. Buis qui ............................. (acheter) l’entreprise. 3. Les employés ................................... (reprendre) l’entreprise en difficulté.
132

4. 5. 6. 7. 8. 9.

Une succursale ................................................ (ouvrir) à Marseille. Retraites : le ministre ................................................ (lancer) aujourd'hui la réforme attendue. Les chiffres du chômage ................................................ (rester) stables en juillet. La monnaie ................................................ (enregistrer) une forte baisse. Le projet ................................................ (ne pas encore passer) en Conseil d’Administration. En 6 mois, le nouveau PDG ................................................ (résoudre) le problème de l’endettement. Transformez les titres en phrases verbales.

1. Rachat récent de Jouteric par OBM. …………………………………………………………………………. 2. Reprise des négociations ce matin entre patrons et syndicats. …………………………………………………………………………. 3. Réaction violente de tous les ouvriers de l’usine. …………………………………………………………………………. 4. Echec des négociations entre les deux sociétés. …………………………………………………………………………. 5. Inauguration ce matin des nouveaux bureaux.
………………………………………………………………………

FICHE GRAMMATICALE : Le passé composé Le passé composé est composé de l’auxiliaire avoir ou être au présent et du participe passé du verbe conjugué. Verbes qui se conjuguent avec « avoir » Nous avons gagné le marché. La majorité des verbes. Verbes qui se conjuguent avec « être » Les verbes : aller - arriver - descendre Le directeur est rentré de voyage. entrer - monter - mourir - naître - partir - La secrétaire est restée au bureau. passer - rester - retourner - tomber -sortir Les clients sont passés à l’atelier. – venir et leurs composés : revenir, repartir... Six de ces verbes se conjuguent avec avoir quand ils ont un complément d'objet direct : descendre - monter - passer - rentrer sortir - retourner Les verbes pronominaux : se lever, se réunir, s’absenter… Nous avons passé une très bonne soirée. Ils ont monté les bagages dans les chambres.

Nous nous sommes réunis pour prendre une décision importante.

Utilisation du passé composé

133

C’est le temps du récit. Il s’utilise pour exprimer des actions passées, brèves ou longues, situées à un moment précis du passé. Il peut aussi exprimer des actions qui se sont répétées dans le passé mais dont la durée est exprimée. Dans les dialogues, il exprime une « action accomplie dans le présent » Il s’oppose souvent à l’imparfait.

M. Cretuis a créé son entreprise en 1975. Il l’a gérée seul pendant 15 ans. De 1990 à 1995, son fils a collaboré avec lui. Ensuite, il a pris sa retraite. Pendant 20 ans, il a travaillé plus de 10 heures par jours Monsieur Nuit est là ? Non, il est déjà parti.

• •

134

SEQUENCE 9 : Le monde du travail SEANCE 4 : Réunion de travail
Fixer un rendez-vous Proposer Accepter/Refuser une proposition Sensibiliser au niveau de langue utilisé en milieu professionnel Lexique du rendez-vous (annuler, reporter…) Objectifs Expression du temps, de l’heure grammaticaux L’impératif dans l’expression du conseil Synonymie, niveau de langue Documents supports Réunion de travail : 2 heures Durée Objectifs communicatifs et savoir-faire

Réunion de travail
Myriam Bon, eh bien, la réunion d’aujourd’hui a été bonne. Nous sommes près du but ! L’échéance approche, je pense que si on se retrouve encore deux fois, on arrivera à finaliser le projet et à tenir les délais. Non ? Qu’est-ce que vous en pensez? Oui, je suis d’accord, tout est plus clair et cela ira plus vite que prévu. D’accord aussi et je suis aussi d’avis de programmer les deux réunions tout de suite. On est jeudi, qu’est-ce que vous dites d’une réunion dans une semaine et l’autre la semaine d’après ? Oui, cela me semble bien. Parlons concrètement, on se retrouve quand ? Je pense que c’est mieux en fin de semaine : mercredi, jeudi ou vendredi. Que chacun sorte son agenda !Anouar, quel jour tu es libre ? Moi, la semaine prochaine, je peux mercredi toute la journée et vendredi, plutôt le matin. Réda ? Euh… moi, il n’y a que mercredi où j’ai plein de trucs à faire, des problèmes à régler mais vendredi, pas de problème. Bon, alors moi, je regarde … Mercredi et jeudi, c’est bon et vendredi… Oh, non, le matin, j’ai un rendez-vous, le vendredi matin. Tu ne peux pas le déplacer ? Ça m’embête parce que je l’ai déjà reporté une fois ! Est-ce que vendredi après-midi, ça vous irait à tous les deux ? Moi, oui. Moi aussi.
135

Anouar Réda

Myriam

Anouar Myriam Réda Myriam Théo Myriam Anouar Réda Myriam

Anouar Myriam Réda Anouar Myriam Réda et Anouar Thomas Anouar Réda et Myriam

Bon, bien, on dit vendredi après-midi. Je vais annuler un truc. Bien, voilà pour la semaine prochaine, on dit vendredi 18 à 14 heures. Et l’autre réunion ? On fixe quel jour, toujours en fin de semaine ? Pour moi les trois jours sauf le mercredi. Jeudi, ce serait bien pour moi. Jeudi ? C’est parfait ! Je n’ai rien de prévu. Donc, jeudi 24. On prévoit toute la journée ? Oui, oui, c’est mieux. Formidable, voilà une bonne chose de faite. Et puis si quelqu’un a un problème, il téléphone ou il envoie un mail. D’accord. Bon, allez, j’y vais. À la semaine prochaine ! Salut, à vendredi !

Activité 1 :
Identifiez le dialogue puis résumez brièvement la situation.

a) Quelles sont leurs disponibilités ? Barrez les jours où ils ne sont pas libres. Si ce n’est pas

précisé, notez « ? ». Disponibilités de la semaine 1 Mercredi Jeudi Matin AprèsMatin Aprèsmidi midi Réda
Anouar

Vendredi Matin Aprèsmidi

Myriam Quand a été fixé le premier rendez-vous ? ………………………….. Disponibilités de la semaine 2 Mercredi Jeudi Matin AprèsMatin Aprèsmidi midi Réda
Anouar

Vendredi Matin Aprèsmidi

Myriam Quand a été fixé le deuxième rendez-vous ? …………………………..
136

b) Complétez les phrases.

1. ………………… approche, je pense que si ………………… encore deux fois, on arrivera à finaliser le projet et à …………………. 2. Je suis aussi d’avis de ………………… les deux réunions tout de suite. On est jeudi, ………………… d’une réunion dans une semaine et l’autre la semaine d’après ? 3. Parlons concrètement, …………………? 4. Tu ne peux pas le …………………? 5. Ça m’embête parce que je l’ai déjà ………………… une fois ! 6. Est-ce que vendredi après-midi, ………………… à tous les deux ? 7. On dit vendredi après-midi. Je vais ………………… un truc. 8. Et l’autre réunion ? …………………? 9. Jeudi, ………………… pour moi. 10. Jeudi ? C’est parfait ! …………………. Donc, jeudi 24. On ………………… toute la journée ? 11. Et puis si quelqu’un a un ………………… il appelle ou il envoie un mail.

III -c) Réécrivez le dialogue en remplaçant les formulations familières entre parenthèses par d’autres d’un niveau de langue plus standard. • Remplacez « on » par « nous », • Choisissez la question avec inversion, • Trouvez des équivalents aux expressions. Choisissez des mots précis et moins familiers. Myriam Bon, eh bien, la réunion d’aujourd’hui a été ……………………. (bonne). Nous sommes près du but ! L’échéance approche, je pense que si ……………………. (on se retrouve) encore deux fois, ……………………… (on arrivera) à finaliser le projet et à ……………………. (tenir) les délais. Non ? ……………………. (Qu’est-ce que vous en pensez) ?

Anouar Oui, je suis d’accord, tout est plus clair et cela ira plus vite que prévu. Réda

D’accord aussi et je suis aussi d’avis de programmer les deux réunions tout de suite. ……………………. (On est jeudi), ……………………. (qu’est-ce que vous dites) d’une réunion dans une semaine et l’autre la semaine ……………………. (d’après) ? Oui, cela me semble bien. Parlons concrètement, ……………………. (on se retrouve) quand? Je pense que c’est mieux en fin de semaine : mercredi, jeudi ou vendredi. Que chacun sorte son agenda !Anouar , quel jour tu es ……………………. (libre) ? Moi, la semaine prochaine, je peux mercredi toute la journée et vendredi ……………………. (plutôt) le matin.
Réda ?

Myriam

Anouar

Myriam
Réda

Euh… moi, il n’y a que mercredi où ……………………. (j’ai plein de trucs à faire), des ……………………. (problèmes) à régler mais vendredi, …………………….. (pas de problème).

137

Myriam

Bon, alors moi, je regarde … Mercredi, jeudi, c’est bon et vendredi…Oh, non, le matin, j’ai un rendez-vous vendredi matin. ……………………. (Ça m’embête) ……………………. (parce que) je l’ai déjà reporté une fois ! Est-ce que vendredi après-midi, ……………………. (ça vous irait) à tous les deux ? Moi oui. Moi aussi.

Myriam
Anouar

Réda

Myriam

II- L’impératif : l’expression du conseil a) Exercice : Écrivez un texte de conseils en conjuguant les verbes à l’impératif. Comment mieux rédiger ses documents professionnels. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Ne pas avoir de complexes, savoir repérer ses points forts et ses points faibles Définir l’objectif et ne pas oublier le destinataire Réunir les infos, faire le tri et choisir un modèle Faire un plan Ecrire une première mouture, ne pas essayer d’être parfait immédiatement Adopter un style clair : être direct et précis, ne pas utiliser de périphrases. Mettre en page : soigner les légendes, introduire des photos, graphiques…, bien présenter. 8. S’exercer et se former par des lectures ou des stages 9. Se relire : prévoir du temps, ne pas négliger cet exercice

Pour mieux rédiger vos documents professionnels n’ayez pas de complexes, sachez repérer ……………………………………………………………………………………………. ……………………………………………………………………………………………. ……………………………………………………………………………………………. ……………………………………………………………………………………………. ……………………………………………………………………………………………. b) Rédige un texte à l’impératif où tu donnes des conseilles à un de tes meilleurs amis (sur un sujet de ton choix : le choix des amis, la pratique du sport, la préparation des examens…..)

138

FICHE GRAMMATICALE : L’impératif L’impératif
L’impératif s’utilise à trois personnes : « tu », « nous » et vous. Formation générale Formes du présent de l’indicatif Viens avec moi. Allons en réunion. Prenez ce train. Verbes en –er : attention Termine ton travail ! à l’orthographe. Commence ! Verbe aller : attention à l’orthographe. Va t’asseoir ! Ne dis rien. Ne partons pas tout de suite Ne faites pas ça. Ne parle pas si fort ! N’arrête pas ! Ne va pas là-bas !

Être Avoir Savoir Vouloir

4 verbes irréguliers sois, soyons, soyez aie, ayons, ayez sache, sachons, sachez veuillez (surtout utilisé dans la correspondance écrite : Veuillez agréer, Madame, mes sentiments respectueux).

Verbes pronominaux Dépêche-toi ! Comprenons-nous ! Asseyez-vous ! Ne te presse pas. Ne nous disputons pas ! Ne vous inquiétez pas.

L’impératif et les pronoms compléments Prends-le Téléphonons-lui Attendez-moi Attention à l’orthographe Parles-en Vas-y !

Ne le donne pas Ne lui téléphonons pas. Ne m’attendez pas. N’en parle plus ! N’y va pas !

L’impératif s’utilise pour donner des ordres, des conseils, pour inviter quelqu’un à faire quelque chose.

139

SEQUENCE 9 : Le monde du travail
SEANCE 5 : Les activités quotidiennes Parler de ses activités quotidiennes Situer dans le temps Exprimer la fréquence et la durée Indicateurs temporels (avant, vers…) Adverbes de fréquence (souvent, rarement…) Expression de la durée (mettre une heure…) Verbes exprimant une activité Les pronoms relatifs Documents supports Une semaine dans la vie de M. Jalil MOUFAKIR : 2 heures Durée Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux

Une semaine dans la vie de M. Jalil MOUFAKIR
Chaque semaine, une station de radio demande à une personne de présenter ses activités de la semaine. La journaliste Bonjour, aujourd’hui, c’est M. Jalil MOUFAKIR qui va vous parler de son emploi du temps de la semaine.

Jalil MOUFAKIROui, alors, Je m’appelle Jalil MOUFAKIR, j’ai 39 ans. Je suis cadre dans une entreprise de matériel de bureau. J’habite à Mohammedia, mais je travaille à Casablanca, mon bureau se trouve dans le centre ville , près de la gare Casa Port. Je

me lève en général vers 6 heures du matin. Je pars de chez moi vers 7 heures et quart, je vais à la gare à pied. Je prends le train jusqu’à la gare. Au total, je mets une heure-une pour aller à mon travail. Je commence mon travail à 8 heures et demie. A midi, j’ai une heure pour déjeuner. Parfois, je vais dans un petit restaurant avec mes collègues mais je n’ai pas souvent le temps de déjeuner. La plupart du temps, je prends un sandwich dans un café. Le soir, je ne finis jamais à la même heure : il y a fréquemment des réunions en fin d’après midi et je suis rarement chez moi avant 20 heures. En semaine, je ne sors pas souvent le soir car je suis très fatigué mais les samedis et dimanches, je passe beaucoup de temps avec ma femme et mes trois enfants. Nous avons une petite maison avec un jardin. Souvent nous invitons des amis le samedi soir, ou bien nous allons au cinéma ou à un spectacle. Le dimanche matin, je fais presque toujours du vélo avec des amis. La journaliste Merci, M. MOUFAKIR et à la semaine prochaine à tous.

I- Activité 1 : a) Identifiez l’interview proposée ci-dessus puis répondez aux questions.

1. Comment s’appelle l’homme ? …………………………… 2. Quel âge a t-il ? …………………………… 3. Quelle est sa situation familiale ? ……………………………
140

4. Quelle est sa profession ? …………………………… 5. Que fait son entreprise ? …………………………… 6. Où habite-t-il ? …………………………… 7. Où se trouve son entreprise ? …………………………… 8. Comment va-t-il travailler ? …………………………… 9. Combien de temps lui faut-il pour se rendre à son bureau ? …………………… 10. Où déjeune-t-il ? En combien de temps ?…………………………… 11. Quels sont ses loisirs ? ……………………………
b) Comment est organisée la journée de M. MOUFAKIR? Complétez le tableau.

Heures

Action/Activité

c) Relevez les adverbes ou expressions qui indiquent la fréquence. Classez-les en ordre

croissant de 1 à 8. …… …… …… …… …… …… …… …… ………………………………. ………………………………. ………………………………. ………………………………. ………………………………. ………………………………. ………………………………. ……………………………….

d)Trouvez deux expressions qui indiquent la durée.

…………………………………………………….. …………………………………………………….. e) expression orale. Chaque stagiaire raconte sa journée du lever au coucher. II- LES PRONOMS RELATIFS

I-

a) Complétez par un pronom relatif 1. C’est une entreprise… …….. travaille dans le secteur du tourisme. …….. les dirigeants sont européens. …….. innove beaucoup. …….. nous sommes fiers. …….. le pays cite en exemple. …….. l’économie a besoin. …….. il est agréable de travailler. 2. C’est un collègue…
141

…….. je m’entends bien. …….. tout le monde apprécie le travail. …….. prend de bonnes initiatives. …….. j’ai de l’estime. …….. l’on admire. 3. C’est un produit… …….. est apparu sur le marché récemment. …….. la fabrication est chère. …….. l’entreprise est satisfaite. …….. rapporte. …….. l’on trouve dans tous les magasins. …….. la qualité est bonne. …….. beaucoup d’entreprises envient. 4. C’est un métier… …….. demande de grandes qualités humaines. …….. permet de voyager. …….. on a besoin. …….. les jeunes délaissent. 5. C’est une époque… …….. les investissements sont difficiles. …….. l’on déteste. …….. l’on cite souvent. …….. est préoccupante .

FICHE GRAMMATICALE : Les pronoms relatifs
• • • Le pronom relatif est au centre de deux propositions : la principale et la subordonnée. Il reprend un mot de la principale et a une fonction grammaticale par rapport au verbe de la subordonnée. Le mot de la principale que le pronom reprend est placé juste devant lui ; c’est son antécédent. Il s’agit soit d’un nom, soit d’un pronom démonstratif (celui, celle, ceux, celles, ce) Je travaille dans une entreprise qui exporte dans le monde entier. J’ai un directeur qui ne parle pas le français.

Qui Remplace une personne, un objet, une notion • Fonction de sujet du verbe de la subordonnée Préposition + qui • Remplace une personne • Que Remplace une personne, un objet, une notion

Qui est la femme avec qui je t’ai vu ? Celle pour qui tu travailles ? Je connais tous les produits que nous vendons. Je travaille avec des collègues que j’aimerais te
142

Fonction de complément d’objet direct du verbe de la subordonnée Où Remplace généralement un objet, un lieu, un nom indiquant une période (le jour, le moment, l’année…) Fonction de complément de lieu ou de temps du verbe de la subordonnée

présenter.

Voilà le bureau où je passe mes journées. J’ai commencé à travailler le jour où je suis arrivé dans la ville.

Dont • Remplace une personne, un objet, une notion • Fonction de complément de l’adjectif, du verbe, de l’expression, du nom de la subordonnée. Ces mots sont construits avec « de ».

J’ai présenté un projet dont je suis content. Je ne connais pas l’agence dont tu parles. Je n’ai pas le matériel dont j’ai besoin pour travailler. C’est une entreprise dont les employés sont bien payés

• • •

Le pronom relatif est au centre de deux propositions : la principale et la subordonnée. Il reprend un mot de la principale et a une fonction grammaticale par rapport au verbe de la subordonnée. Le mot de la principale que le pronom reprend est placé juste devant lui ; c’est son antécédent. Il s’agit soit d’un nom, soit d’un pronom démonstratif (celui, celle, ceux, celles, ce)

Pronoms relatifs simples Qui • Remplace une personne, un objet, une notion • Fonction de sujet du verbe de la subordonnée Préposition + qui • Remplace une personne Je travaille dans une entreprise qui exporte dans le monde entier. J’ai un directeur qui ne parle pas le français.

Qui est la femme avec qui je t’ai vu ? Celle pour qui tu travailles ? Je connais tous les produits que nous vendons. Je travaille avec des collègues que j’aimerais te présenter.

• •

Que Remplace une personne, un objet, une notion Fonction de complément d’objet direct du verbe de la subordonnée

143

Où Remplace généralement un objet, un lieu, un nom indiquant une période (le jour, le moment, l’année…) Fonction de complément de lieu ou de temps du verbe de la subordonnée

Voilà le bureau où je passe mes journées. J’ai commencé à travailler le jour où je suis arrivé dans la ville.

144

SEQUENCE 9 : Le monde du travail SEANCE 6 : Programme de séminaire
Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Annoncer un programme Exprimer des préférences

Futur (valeur de programme) Indicateurs de temps L’expression de la comparaison Documents supports Programme de séminaire : 2 heures Durée

Programme de séminaire
La directrice du centre de formation : Selon les informations que vous m’avez données, vos désirs et vos contraintes, voilà le programme provisoire que je peux vous soumettre pour le séminaire de 5 jours en avril. La responsable de formation : D’accord, voyons ça ensemble. La directrice du centre de formation : Donc, le groupe arrive le dimanche à 20 heures à Roissy et je serai là, en personne, pour les accueillir. Nous nous rendrons immédiatement au restaurant avant qu’ils s’installent à l’hôtel pour ne pas perdre de temps et ils auront bien sûr leur soirée libre, je ne veux pas les assommer dès leur arrivée. La responsable de formation : Oui, vous avez raison, ils auront certainement envie de se reposer. La directrice du centre de formation : Je les réunirai juste une quinzaine de minutes dans le salon de l’hôtel, en arrivant, pour leur remettre le dossier du stage qu’ils pourront feuilleter et leur fixer l’heure de rassemblement du lundi matin. Nous leur expliquerons le déroulement du stage en détails le lendemain. La responsable de formation : Très bien, donnez leur bien l’heure du rendez-vous du lundi matin. La directrice du centre de formation : Ne vous inquiétez pas, je viendrai les chercher. Donc, nous avons prévu le début du séminaire à 9 heures, rendez-vous dans le hall de l’hôtel à 8h30 et je les emmènerai en car jusqu’au centre de formation. D’ailleurs, le car restera à leur disposition, il viendra les chercher le matin à l’hôtel et le soir les ramènera. La responsable de formation : D’accord. La directrice du centre de formation : Les horaires seront les suivants : 9 heures-13 heures avec une pause de 20 minutes à 11 heures, le déjeuner sera servi dans une salle spéciale et les cours reprendront à 14h30 jusqu’à 18 heures avec encore une pause à 16 heures. Ce sera comme ça tous les jours sauf le jeudi où l’après-midi sera consacré à une visite d’entreprise. La responsable de formation : Je préférerais la visite le mercredi, ce serait plus équilibré, vous pensez que l’on peut encore changer ? La directrice du centre de formation : Je vais voir avec le directeur et je vous tiens au courant. La responsable de formation : Sinon, tant pis, si c’est trop compliqué à
145

modifier, ils iront le jeudi. La directrice du centre de formation : Ah, j’ai oublié de préciser aussi que le vendredi, nous arrêterons vers 16 h 30 car leur avion est à 19 heures. Vous voyez autre chose ? La responsable de formation : Non, cela me semble bien. La directrice du centre de formation : Je mets au point le document final et je vous l’envoie le plus tôt possible. A ce propos, ne pensez-vous pas qu’il serait peut être bien finalement d’envoyer aux stagiaires ce document avant le stage, ils pourront ainsi en prendre connaissance avant. Cela fera gagner du temps. La responsable de formation : Pourquoi pas, c’est une possibilité en espérant qu’ils ne l’oublieront pas.

I- Activité
a) Identifiez Résumez brièvement la situation.

b) Dites si les affirmations sont vraies, fausses ou si on ne sait pas.

Vrai 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Le séminaire dure 5 jours. Les stagiaires sont 12. Le séminaire a lieu début avril. Le séminaire a lieu dans la région parisienne. Les stagiaires se déplacent en taxi. La salle de formation est très loin de l’hôtel. Il y a deux visites d’entreprise prévues. Le dossier du stage va être donné aux stagiaires avant le début du séminaire.

Faux

???

IV - c) Mettez dans l’ordre les activités de la première journée. Numérotez de 1 à 6. …… Brève réunion. …… Dîner au restaurant. …… Arrivée à l’aéroport. …… Soirée libre. …… Installation. …… Accueil. V - d) Remplissez l’emploi du temps prévu : indiquez les jours, les heures et les activités.

146

II - La comparaison
a) Complétez les phrases avec des expressions de comparaison puis reformulez les données en

utilisant d’autres expressions. Magasin Bravo 1998 35 21 760 Magasin Succès 1999 48 13 98 000€ 654

• • • • •

date d’ouverture nombre de magasin en France nombre de magasins en Europe (hors France) CA nombre d’employés

Le magasin Succès est ………….. récent ………….. son concurrent Bravo. Bravo a ………….. magasins en France mais ………….. magasins en Europe. Le CA de Bravo est ………….. ………….. celui de Succès. Succès n’a pas ………….. employés ………….. Bravo. Les deux entreprises dépensent un pourcentage ………….. de leur budget pour leur publicité. 6. …………………………………………………………… 7. …………………………………………………………… 8. …………………………………………………………… 9. …………………………………………………………… 10. …………………………………………………………… 11. b) Complétez les phrases avec des expressions de comparaison puis reformulez les données en utilisant d’autres expressions. Société Bichou 2000 34 1 chaises très bonne Excellent Société Brio 2000 68 1 Tables Médiocre faible

1. 2. 3. 4. 5.

• • • • • •

date de création nombre d’employés usines en France Produits Qualité des produits Dynamisme

1. La société Bichou et la société Brio sont ………….. récentes. Elles ont été créées ………….. année. 2. Bichou a presque deux fois ………….. employés que Brio. 3. Leur nombre d’usines en France est …………... 4. La qualité des produits de Bichou est bien …………... celle de Brio. 5. 6. 7. 8. …………………………………………………………… …………………………………………………………… …………………………………………………………… ……………………………………………………………
147

FICHE GRAMMATICALE :

La comparaison
Structures grammaticales

II-

Le comparatif avec un adjectif avec un adverbe avec un nom avec un verbe Cet article est Cet artisan travaille Sagefrance a Biut produit plus/moins/aussi plus/moins/aussi plus de/moins de autant de plus/moins/autant cher que l’autre. sérieusement que celui-ci. clients que Biofrance. que Coux.

Remarques : Les comparatifs de « bon » et « mauvais » sont irréguliers : C’est une bonne entreprise, mais l’autre est meilleure ! Nos résultats de cette année sont pires que ceux de l’année dernière. Le comparatif de « bien » est irrégulier. Elle travaille bien, mais l'autre travaille mieux ! Pour exprimer une quantité chiffrée : Elle a 3 succursales de plus/de moins que son concurrent. Le superlatif avec un adjectif avec un adverbe avec un nom avec un verbe C'est le salon le plus/le moins intéressant de l’année C'est l’artisan qui travaille le plus/le moins sérieusement de la foire. C'est le commercial qui a le plus de/le moins de talent. C'est elle qui produit le plus/le moins.

Remarques : Les superlatifs de « bon » et « mauvais » sont irréguliers : C’est une bonne entreprise, mais ce n’est pas la meilleure ! C’est la pire de toutes ! Le superlatif de « bien » est irrégulier. Elle profite bien, mais ce n’est pas elle qui profite le mieux ! Le superlatif relatif : C’est l’une des dix meilleures entreprises du pays.

148

SEQUENCE 10 : A DOMICILE

149

SEQUENCE 10 : A domicile
SEANCE 1 : Le lieu où j’habite Objectifs communicatifs et savoir-faire S’exprimer sur les spécificités d’un habitat S’exprimer sur l’habitat rural et urbain Décrire un lieu de vie Débattre sur les transformations urbaines les pronoms relatifs simples et composés

Objectifs grammaticaux Documents supports : 4 heures Durée

LA MAISON ECOLOGIQUE
Une vraie maison écolo qui pourrait en tout cas ressembler à la maison du futur, le style hightech, en bois et en verre, construite sur un plateau justement plutôt désert au fin fond d e la campagne. Aucune peinture chimique aucun, aucun vernis polluant, toutes les pièces utilisées pour la maison ont été prédécoupées puis en suite embôitées donc aucun clou n’a été utilisé au total. Le toit est végétal, les toilettes fonctionnent avec de la sciure et sans eau, et enfin tous les matériaux utilisés sont recyclables. Ne souriez pas, cette maison verte est une idée qui remporte de plus en plus de succès, elle est écologique et économique.

I- Activité i. a) b. c. d. compréhension. Identifiez l’extrait ci-dessus puis répondez aux questions suivantes : Comment la maison est-elle qualifié et où se trouve-t-elle? Quels matériaux ont été utilisés pour sa construction? Quelles sont les autres particularités de cette maison en relation avec l’environnement?

2) expression orale. a) aimeriez vous habitez dans ce type de maison? Pourquoi? b) Dans la liste suivante, quels sont les deux éléments du patrimoine auxquels vous ^tes le plus attaché(e). Les espaces naturels (la forêt, les prairies, les rivières, les fleuves…) L’agriculture (les types de culture, la façon de cultiver….) L’habitat (les matériaux utilisés, le style de maisons….) Les bâtiments liés à une histoire (les ruines, les monuments historiques, les bâtiments industriels désaffectés). Le folklore et les traditions (les fêtes locales, les vêtements, la cuisine, les outils….) Les œuvres d’art. c) Quelles sont les richesses naturelles de votre pays ? d) Quelles sont celles qui sont menacées de disparition? Pour quelles raisons? e) D’après vous, que faut-il absolument préserver,
150

-

À la campagne…… Dans les périphéries des villes…. Dans les villes…. Dans l’environnement de manière générale…

II - Les Pronoms Relatifs i. Encadrerez les pronoms relatifs qui convient :

Nous organisons une fête ______________ vous êtes invités. A- à laquelle B- qui C- que D- dont "Envoyé spécial" est une émission de télé ________ parle beaucoup. A- laquelle B- dont C- où D- duquel Internet est une invention _______ je trouve géniale A - qui B - où C - à laquelle D - que Les personnes ______ ont des enfants ont des réductions sur le TGV A - auxquelles B - que C - dont D - qui C'est une chose _______ tout le monde a peur A - que B - dont C - qui D - laquelle _________ m'intéresse en ce moment c'est la peinture impressionniste A - Ce que B - Ce qui C - Lequel D - Ceux qui Je ne comprends pas la raison pour ___________ tu ne veux pas venir. A - lesquels B - qui C - quoi D - laquelle Voilà le numéro de téléphone ______ vous pouvez toujours me trouver. A - que B - où C - dont D - qui Mon fils ne sait pas __________ il veut faire plus tard A- qui B- qu'
151

C- ce qu' D- où Le problèmes de langue __________ vous faites allusion sont ridicules! A- auxquels B- que C- desquels D- où 2)Complétez par les pronoms relatifs composés qui conviennent : duquel, auquel, lequel, la quelle, lesquels, les quelles, à laquelle. 1. Pourriez-vous me donner l'adresse de la personne …..vous avez écrit ? 2. Nous nettoyons l'aquarium …..on a retiré les poissons. 3. Nous entrions dans une forêt, …..paraissait très épaisse. 4. L'ouvrier a besoin de ses outils sans …..il ne pourrait pas travailler 5. Les explications dans ……il s'était lancé, n'étaient pas claires. 6. Le responsable …..nous nous sommes adressés ne paraissait pas bien informé. 7. Je ne trouve plus l'album dans ……j'ai rangé mes photos. 8. Nous cueillons des framboises avec …..nous ferons de la confiture. 9. L'association à ……nous appartenons regroupe de nombreux adhérents. 10. Les partenaires avec …..nous jouons habituellement sont en vacances 3) Complétez par les pronoms relatifs composés qui conviennent : auquel, auxquels, dont, laquelle, lequel, où, que, qui. L'obéissance est la vertu …..a le plus de prix chez les enfants. 2. Entourons nos parents du respect …..ils ont droit. 3. Les personnes …..nous envions le sort ne sont pas toujours heureuses. 4. Nous avons tous de mauvais désirs …..ils faut résister. 5. Les contrées …..l'on rencontre le plus de richesses minérales sont souvent montagneuses. 6. L'homme ……a un coeur pur est heureux. 7. L'animal sur ……on a écrit le plus de fables est le renard. 8. On finit par vaincre les obstacles ……l'on aborde avec résolution. 9. Le travail est une loi à ……nul ne peut se soustraire. 10. Certaines de ces phrases sont aussi des leçons de morale ……vous tiendrez compte.

FICHE GRAMMATICALE
Les pronoms relatifs Ils remplacent un nom ! Exemple : J'ai un livre; j'aime ce livre = J'ai un livre que j'aime. (ici, le pronom relatif que remplace le nom livre) A) Pronoms relatifs simples : Qui (remplace un nom sujet) Exemple : J’ai un livre, il me plaît J’ai un livre qui me plaît Que (remplace un mot COD) Exemple : Tu m’as prêté un livre ; j’aime ce livre Tu m’as prêté un livre que j’aime Quoi (neutre) Exemple : Tu ne sais pas ce à quoi il pense
152

Dont 1-(remplace un mot COI) Exemple : Voici le professeur ; je t’ai parlé de ce professeur. Voici le professeur dont je t’ai parlé. 2- (remplace un mot complément du nom) Exemple : Voici un chien ; la patte du chien est cassée Voici un chien dont la patte est cassée. 3- (remplace un complément d'adjectif) Ce sont des élèves ; je suis très content de ces élèves. Ce sont des élèves dont je suis très content. 4- (remplace un complément d'agent) J’ai des parents ; je suis aimé de mes parents. J’ai des parents dont je suis aimé. 1- (remplace un complément de lieu) Voici une salle ; nous sommes dans la salle Voici une salle où nous sommes.

2- (remplace un complément de temps) Tu es parti un jour ; il pleuvait ce jour-là Tu es parti un jour où il pleuvait. Remarques : 1) on appelle antécédent le mot que le pronom relatif remplace Exemple : J’ai un livre que j’aime bien. 2) En général, le pronom relatif se place juste après le mot qu’il remplace (antécédent) Exemple : J’ai un livre que j’aime bien On ne peut pas employer qui précédé d’une préposition s’il s’agit d’un animal ou d’une chose. (Dans ce cas, il faut impérativement employer les pronoms relatifs composés.)Voici le chien à qui j’ai donné à manger Voici le chien auquel j’ai donné à manger 3) Le pronom relatif dont peut avoir 4 fonctions. Pour trouver la fonction du pronom relatif dont, il faut poser la question de qui ? ou de quoi ? 1- après un verbe « normal », il a la fonction de COI 2- après un verbe passif, il a la fonction de complément d'agent 3- après un adjectif, il a la fonction de complément d'adjectif 4- après un nom, il a la fonction de complément du nom Féminin singulier laquelle Masculin Féminin pluriel pluriel lesquels lesquelles

B) Pronoms relatifs composés : Masculin singulier Sujet ou COD (toujours remplacés lequel par qui ou que)sauf dans le langage du droit) Complément avec préposition de duquel Complément avec

de laquelle desquels desquelles
153

préposition à

auquel

à laquelle

auxquels auxquelles

Remarque : avec les autres prépositions, il n'y a aucun problème. On garde la préposition et on ajoute les lequel pronoms relatifs suivants :

laquelle

lesquels

lesquelles

Remarque : On remplace dont par duquel, de laquelle, desquels, desquelles si le pronom relatif est séparé de son antécédent par une préposition. Exemple : La maison aux murs de laquelle pendaient des fils était rose.

154

SEQUENCE 10 : A domicile SEANCE 2 : Quelques problèmes d’habitat
Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Documents supports Durée Exposer un problème d’habitat de location Identifier les caractéristiques d’un lieu d’habitation Le passif

: 4 heures

BACHIRI Abdeljalil Résidence AL AMANA Bâtiment B Quartier Saada Casablanca Agence Immobilière Salam 125 Boulevard de la Liberté Quartier des Andalous Casablanca Casablanca, le 5 janvier 2009 Objet : Remplacement d’un chauffe-eau vétuste Monsieur, Locataire de puis sept mois d’un appartement de la résidence AL AMANA? Loué par l’intermédiaire de votre agence, j’ai constaté dès les premiers temps que le chauffe-eau électrique était défectueux. J’ai fait venir à mes frais un plombier, qui après une réparation de fortune, m’a conseillé de changer l’appareil. J’ai donc téléphoné au propriétaire de la résidence, Monsieur HABIBI, en lui exposant le problème. Il m’a objecté que, ce fait n’étant pas signalé sur l’état des lieux, l’éventuel changement de l’appareil étai à la charge du locataire. Renseignement pris, une réparation de cet ordre, qui n’est pas un problème d’entretien courant, incombe au propriétaire. J’ai rappelé Monsieur HABIBI, mais il est en vacances pour deux semaines et injoignable. Je m’adresse donc à vous pour résoudre au plus vite cette question : l’hiver avance et il est difficile de prendre des douches froides. J’ai déjà appelé deux fois l’agence mais je n’ai pas pu obtenir une réponse précise. Vous comprendrez l’urgence de ma demande, que je vous saurais gré de bien vouloir prendre rapidement en considération. Soit votre agence fait procéder au changement de l’appareil par un plombier de votre choix, soit je fais procéder moi-même à cette intervention et je vous adresse la facture que vous transmettrez au propriétaire. Souhaitant une réponse rapide et un règlement à l’amiable de cette question, je vous prie de recevoir, Monsieur mes salutations distinguées. BACHIRI Abdeljali
155

I- Activité 1) Identifiez la lettre suivante puis répondez aux questions suivantes : a) Quel est le thème principal de la lettre? b) Donnez un titre à chaque paragraphe? c) Relisez la lettre et relevez les expressions qui, montrent que le locataire Mr BACHIRI : A déjà payé une réparation : … N’a pas obtenu satisfaction du propriétaire :…. S’est renseigné sur ses droits :….. Fait des propositions :…. Manifeste sa bonne volonté :… 2) Expression écrite : une fuite d’eau a provoqué des dégâts dans votre logement. Vous écrivez au propriétaire. II – Le passif : 1- Mettez les phrases suivantes au passif: 1. Ali construit un bateau en miniature. 2. On dépose les bagages à la gare. 3. Les inondations détruisent la digue. 4. Les photographes suivent cet acteur. 5. Je réalise le schéma d’un circuit électrique. 6. Tous les élèves préparent leurs examens. 7. L’artiste vend tous ses tableaux. 8. Tous aiment le professeur. 9. On prend une décision importante. 2- Mettez les phrases suivantes au passif (attention aux temps de la conjugaison): 1. La tempête arrache les ardoises. 2. Le public applaudit le chanteur. 3. L'instituteur corrigera les cahiers 4. Un gros remorqueur tire le bateau. 5. Le vent emportera les chapeaux. 6. Le dentiste soignait mes dents. 7. Des chiens a poursuivi un lièvre. 8. Des brumes recouvraient le village. 9. Les poules picoraient la nourriture. 10. Nathalie récita un poème 3- Indiquez si les phrases suivantes son au passif ou à l’actif : Passif Le formateur aidait les stagiaires à réaliser leurs projets. Tous les objets de valeurs avaient été emportés par les voleurs. Les vielles locomotives seront remplacées par des trains sophistiquées et rapides. Le gagnant avait envoyé une lettre de remerciement.
156

Actif

INTERNET occupera une grande place dans notre vie quotidienne. Le réchauffement climatique est provoqué par l’activité industrielle de l’homme. Les bloc de bétons sont transporté par d’énormes camions. 4- Cochez la phase au passif qui convient 1. Des jeunes filles lancent des fleurs sur les touristes émerveillés. Des jeunes filles sont lancées par des fleurs sur les touristes émerveillés. Des touristes émerveillés sont lancés par des fleurs sur les jeunes filles. Des fleurs sont lancées par des jeunes filles sur les touristes émerveillés. 2. Il a pensé qu’on avait ouvert son journal intime. Il a pensé que son journal intime était ouvert. Il a pensé que son journal intime avait été ouvert par on. Il a pensé que son journal intime avait été ouvert. 3. Un raz-de-marée a submergé la ville en moins d‘une heure. La ville a été submergée d‘un raz-de-marée en moins d‘une heure. La ville a été submergée par un raz-de-marée en moins d‘une heure. La ville a été submergé en moins d‘une heure par un raz-de-marée. 4. La crainte l‘envahit quand elle entendit le hurlement. Elle est envahie de crainte quand elle entendit le hurlement. Elle fut envahie par la crainte quand elle entendit le hurlement. Elle fut envahie de crainte quand elle entendit le hurlement. 5. J’aimerais que ton frère accompagne les enfants à l‘école. J’aimerais que les enfants aient été accompagnés à l‘école par ton frère. J’aimerais que les enfants sont accompagnés à l‘école par ton frère. J’aimerais que les enfants soient accompagnés à l‘école par ton frère. 6. Il faudrait qu’on ait terminé les valises d’ici demain. Il faudrait que les valises aient été terminées d’ici demain. Il faudrait que les valises sont été terminées d’ici demain. Il faudrait que les valises soient terminées d’ici demain. 7. Exportant la plupart de nos produits au Japon, nous devons rester attentifs à l’évolution de la crise asiatique. Ayant exporté la plupart de nos produits au Japon, nous devons attentifs à la crise asiatique. La plupart de nos produits étant exportés au Japon, nous devons attentifs à l’évolution de la crise asiatique. rester rester
157

La plupart de nos produits au Japon étant exportés, nous devons attentifs à l’évolution de la crise asiatique.

rester

FICHE GRAMMATICALE :

LE PASSIF
ÊTRE + PARTICIPE PASSÉ Ex. je suis oublié, la maison a été abandonnée, il avait été trompé. voix active : voix passive : sujet objet Les ouvriers construisent cette maison. sujet compl. d’agent Cette maison est construite par les ouvriers.

N.B. Il faut toujours respecter le temps de la phrase active (seul le verbe être est conjugué) : J’ai acheté le cadeau => Le cadeau a été acheté. Par peut être remplacé par de : accompagner précéder suivre aimer adorer respecter couvrir détester connaître

Ex. La fille du jardinier est adorée de tout le monde. Le professeur est accompagné de deux étudiants.

Dans la phrase passive, le verbe est toujours conjugué avec l'auxiliaire être. Attention au respect des temps. Les transformations du temps TEMPS VERBAL Indicatif Présent: Indicatif Imparfait: PHRASE ACTIVE L'enfant mange une pomme. L'enfant mangeait des PHRASE PASSIVE Une pomme est mangée par l'enfant. Des pommes étaient mangées

158

Passé composé Passé simple: Futur simple: Conditionnel Présent: Futur antérieur:

L'enfant a mangé une pomme. L'enfant mangea des pommes. L'enfant mangera une pomme. L'enfant mangerait des pommes. L'enfant aura mangé une pomme.

Une pomme a été mangée par l'enfant. Des pommes furent mangées par l'enfant. La pomme sera mangée par l'enfant. Des pommes seraient mangées par l'enfant. La pomme aura été mangée par l'enfant.

Le passif, ayant comme auxiliaire le verbe ÊTRE, exige l'accord du PARTICIPE PASSÉ avec le SUJET, en genre et un nombre.

159

SEQUENCE 10 : A domicile
SEANCE 3 : Aménagements dans un habitat Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Documents supports Durée Décrire un logement décrire des transformations dans un logement Les marqueurs temporels : il y a, depuis

: 4 heures

La maison de Leila
Je m’appelle Leila, j’ai trente-huit ans. Je suis mariée et j’ai trois enfants de huit, dix et onze ans. Je suis directrice de la communication dans une société d’informatique.

Quand nous avons acheté notre maison il y a deux ans, elle n’avait pas de
charme particulier. Nous avons commencé par refaire toutes les pièces puis nous avons agrandi la maison, surtout l’ensemble salon salle à manger, qui était étroit. De plus il fallait une cambre supplémentaire pour notre fille. Au départ notre maison faisait 170 m². Depuis l’agrandissement elle mesure 230 m². J’ai pris le temps de penser l’architecture intérieure de ma maison avant de l’agrandir et de l’aménager à mon goût. Depuis six mois, j’apprécie ma maison vaste et claire.

I- Activité lisez cette page de magazine et répondez aux questions suivantes : a) Que raconte Leila dans cette page de magazine? b) Quelles sont les principales transformations qu’elle a réalisées dans sa maison? c) Quelle était la superficie de la maison avant les travaux? Quelle est la superficie actuelle de la maison? d) Pourquoi Leila a-t-elle fait ces transformations? II – Parler du logement. a) Complétez avec un nom de meuble ou d’équipement : Fauteuil- ordinateur- placard- bureau- chaise- canapé- table basse- table- armoire- lit1- Pour déjeuner sur la terrasse, j’ai acheté une…. Ronde et six…..assorties.
160

2- J’ai besoin d’un….. pour regarder la télé confortablement et deux petits ….. de même style. 3- J’ai vu une superbe …., idéale pour mettre devant le canapé. 4- Pour travailler j’ai un…..de 140 cm mais j’aimerai en avoir un plus grand. 5- Quand j’ai mon….., mes livres et mes documents sur mon…., je n’ai plus de place pour travailler. 6- Cette belle…. Appartenait à ma grand-mère; elle y mettait tout son linge de maison. Expression orale : Chaque stagiaire décrit un logement de son choix avant des aménagement et son état après les transformations opérées. I- Les marqueurs temporels : Complétez avec il y a ou depuis : 1-Je t'attends…..une heure. 2- Elle m'a téléphoné……une heure pour me demander de venir demain. 3- ……. mon arrivée à Paris, je suis un cours de français. 4- Nous connaissons cette famille ……cinq ans. 5- Ils se sont mariés…..un an dans cette ville. 6- Ils sont amis…..un an et ils s’entendent bien. 7- ……. un an je ne suis pas allé au cinéma. Complétez avec il y a ou depuis : - Marie,…. combien de temps est-ce que tu fais du cheval? - J’ai commencé à faire du cheval…..dix ans. - Dix ans! Tu as commencé très jeune. Et …..quand est-ce que tu participes à des compétitions? - Je participe à des concours…..1998. - Je suppose que tu fais souvent du cheval. - Oh, oui. Je prends des cours avec Jacques…..1995. Il est super! Il donne des cours dans mon club….cinq ans. - Est-ce que c'est difficile de faire du cheval? - Oui, c'est très difficile. On tombe souvent. Je suis encore tombée ….juste deux jours.

161

SEQUENCE 10 : A domicile
SEANCE 4 : A la recherche d’un logement Objectifs communicatifs et savoir-faire Objectifs grammaticaux Documents supports Durée Chercher un logement Identifier une petite annonce Rédiger une petite annonce Les pronoms complément d’objet direct et indirect

: 4 heures

PETITES ANNONCES ANNONCE 1 ANNONCE 2 Particulier loue F3 62m², ds petite résidence. Propriétaire loue F2 45 m² à Mohammedia. 9ème arrdt. SDB , WC, cuis., park,cave. RDC Lumineux, bon état, chauff. Électr. Sérieuses sur cour calme. A rafraichir. Libre références demandées. immédiatement. Loy. : 2500 dh cc Prix 3500 dh cc ANNONCE 3 ANNONCE 4 A louer rue d’Ifrane, studio 25 m², WC, dch, 3 colocataires dans beau F5 100 m² recherche coin cuisine. Dernier ét., vue dégagée. Avance une quatrième personne, non fumeur. 2 mois de loyer. 2sdb, 2WC, 4ème ét. Avec asc. Parking ext. Loyer 4000 dh cc 2000 dh + 120 dh charges ANNONCE 5 ANNONCE 6 A louer à prox. du C. ville ds quart. Très A louer Casablanca Aïn Sbaâ, F4 neuf 85 m², agréable, F3 70 m² ref. neuf, sdb, WC, cuis. plein sud, vue sur mer, séj. 40 m², 2 WC, Équipée, park. balcon. 300 dh 4000 dh I- Activité 1) Lisez les annonces et classez les appartements - du plus petit au plus grand; - du loyer le plus cher au loyer le moins cher. 2) Relisez les annonces. Associez les abréviations aux mots complets. 1- dernier/4ème ét. a. refait neuf 2- WC. b. charges 3- F3 c. salle de bains 4- Ds quart. Agréable d. dans un quartier agréable 5- Sdb. e. parking 6- Cuis. Équipée f. chauffage électrique 7- Rdc sur cour g. 3 pièces 8- Ch. h. Douche 9- Loy 2500 dh cc i. Rez-de-chaussée sur cour 10Asc. j. Water-closet (toilettes) 11Séj. k. dernier/4ème étage 12Park. l. séjour 13Chauff. Électr. m. Loyer 2500 dh charges comprises
162

1415-

Rf. Neuf Dche.

n. Ascenseur o. Cuisine équipée

ii. trouvez pour chaque annonce quel type de précision est donné (type de logement, situation géographique, surface, éléments de confort….) iii. Expression écrite rédigez une petite annonce où vous décrivez un appartement à louer.

II- Exercice N°1 : Complétez avec les pronoms personnels compléments d’objet qui conviennent : (le, la, les, lui ou leur) 1- Comment tu trouves cette robe ? Je ________ trouve très belle ? 2- Tu as parlé à ton père ? Oui, je _________ ai parlé et il est d‘accord avec moi. 3- Quand c’est que tu vois ton frère ? Je _______ vois demain. 4- Tu as perdu tes clefs ? Oui, je _______ ai perdues avant-hier quand je suis allée faire les courses. 5- Tu as déjà téléphoné à tes amis qui habitent à Paris ? Non, je _________ téléphonerai dans les prochains jours 6- Est-ce que tu as déjà vu ce film ? Je ______ ai vu la semaine dernière. Il m’a beaucoup plu. 7- Est-ce que tu fais confiance à tes voisins ? Mais oui, je _________ fais entièrement confiance. Ce sont des gens très bien. 8- Tu as du mal à faire admettre à ta cousine qu’elle a tort ? Oui, j’ai vraiment du mal à ________ faire admettre qu’elle a mal agi. Exercice N°2 : Ecrivez la phrase en transformant les expressions soulignées avec un pronom complément. 1. J’ai acheté ce livre ce week-end. 2. Tu accompagneras ta mère et ta sœur à l’aéroport.. 3. Le médecin a donné les résultats à son patient.. 4. Vous avez répondu à Xavier et son frère pour la soirée ?? 5. Je suis allé au théâtre hier.. 6. Ils ont téléphoné à ta sœur toute la soirée.. 7. Est-ce qu’il a écrit à maman et à moi ?? 8. J’ai acheté des fruits au marché.. 9. Il réfléchit à ses problèmes.. 10. Nous avons salué toi ?

FICHE GRAMMATICALE :
Les formes des pronoms personnels compléments d'objet Elles dépendent de la construction du verbe et, dans certains cas, de ce que les pronoms remplacent (une chose ou une personne)

163

- Verbe à construction directe Le verbe a un objet direct : voir qqn voir qqch Dans ce cas, on utilise les pronoms personnels compléments d’objet suivants : Il me voit Il te voit Il le voit / il la voit / il l'a vu (e) Il nous voit Il vous voit Il les voit Remarque : Le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct lorsque celui-ci est placé avant le verbe Eh, tu as vu les beaux mecs là-bas ? Oui, je les ai vus Eh les filles, il nous a vues ! - Verbe à construction indirecte Le verbe est suivi de la préposition à et ne peut avoir pour objet indirect qu'une personne : parler à qqn demander qqch à qqn Dans ce cas, on utilise les pronoms personnels compléments d’objet suivants Il me parle/demande Il te parle Il lui parle Il nous parle Il vous parle Il leur parle - Verbe suivi de la préposition à et pouvant avoir deux types de complément, une personne ou une chose penser à qqch penser à qqn Pour les choses, on utilise le pronom y Exemple : Il pense aux vacances ---------> Il y pense Pour les personnes, on utilise les pronoms toniques Il pense à moi Il pense à toi Il pense à elle / Il pense à lui Il pense à nous
164

Il pense à vous Il pense à elles / il pense à eux - Verbe suivi de la préposition de parler de qqch parler de qqn

Pour les choses, on utilise le pronom personnel en Il parle souvent des vacances --------------> il en parle souvent Pour les personnes, on utilise les pronoms toniques Il parle de moi Il parle de toi Il parle d'elle / de lui il parle de nous Il parle de vous Il parle d'elles / il parle d'eux

165

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->