Vous êtes sur la page 1sur 7
MERIGNAC Sylvie Joly au Pin Galant Décapante, absurd, drole ou cruele,Syivie Joly arive au Pin Galant, ‘ce samedi 2 décembre a 20 h 30, avec son-dermier spectacles « la ceise sur le gateau ». Un cocktail de sketches et chansons mis en scene par Alex Lutz Thierry Boulanger sera au piano. {Le collect local dnitiatve pour un rassemiblement antlibéral de gauche {t pour des candidatures communes organise un e réunion publique lundi 4 décembre, & 20 heures a la Glacire pour désigner le ou la candidate du rassemblement de gauche aux présidenticles, TRANSPORTS EN COMMUN. La restructuration du réseau de bus irriguera mieux la ville. Une nouvelle ligne ira de Beutre a Beaudésert Plus prés des quartiers ‘arrivée du tramway, en juin prochain, va_s‘ac compagner d'une refonte du réseau de bus, Un dos sier préparé depuis octobre 2005 lorsque les présidents des cconseils de quartier furent asso- iésaunevaste réflexion surlesu: jet. «Une affaire de démocratie Participative », dit Michel Sainte. Marie qui présentait hier les grands axes de cette restructura: ton. Il y eut une réunion pu blique, Fenvoi d'un questionnai- re Tetourné par 700 familles, Ia constitution d'un groupe de sui- vi, des rencontres entre la ville et Ja Cub, tout cela pour définir les riorités mérignacaises. La muni Gipalité a étudié les demandes, {qui une fois transmises & la Cub, sont revenues sous la forme d'un projet: «I satisfait globalement Ja commune car tout en simpli fiantlenombre de ignesetdedé tours, il augmente les fréquen- ces», souligne Je maire qui met Yaccent surlanécessité de rendre accessible Ie centreville & tous «I faut aller chercher les gens Bi ob ils habitent ». Une connexion directe au tramway permettra également de relier le centre de Bordeaux. Ft Yon n‘oublie pas la dessertedubassind’emploietdes zones commerciales. ensemble de ces propositions seront vali- dées en conseil de Cub en février prochain. Elles seront expéri- mentées pendant sixmois etajus téesen fonction des besoins et des contrainte, Deux nouveautés. Michel Sain- ‘teMarie a d’abord annoneé une nouveauté : la création d'une li- gne interquartier, strictement meérignacaise, qui ira de Beutre & Beaudésert, via MérignacSoleil, leslycées,lecentreville,lePinGa. lant,JamairieetlazoneduPhare. Elle implique la quasi suppres sion des lignes 72, 73 et 75. On prévoit 50 fréquencesfjour, Autre ovation :la ligne 49 qui partira de StAugustin vers Y'aéroport en passantparFoncasteletleslycées, Cette création résulte dela fusion deplusieurs lignes, yauraégale- ‘ment 50 bus par jour. La ligne 53 qui va des Quinconces 2 Saint- ‘Médard ne subit aucune modifi- cation dans sa traverséemérigna- aise. Prolongéejusqu’au Haillan vee une amélioration de Toffre vers la cité des Pins , la ligne 51 Voit ses fréquences ‘augmenter Jusqu’a 80 allersetours{jour. 2rligne du réseau communau- taire pour sa fréquentation, la l= ‘gne 16 en provenance de StJean est prolongée a partir de Capey- Ton vers le centre (toujours 100 busfjour). La ligne 50, dite historique, subit une seule modi- fication : sa fréquence sera dow biée entre les Ardillos ete Crédit Agricole mais elle ne passe plus devant la maitie. Elle relie Bor: deaux a Beaudésert et aux Pins Les entreprises aussi. Le tracé du 35estsimplifigentrePessacet Mérignac par l'avenue Mend’s- France et le 35 express, entre Ta- lence et Eysines, est dévié par le campus de Bissy et le lycée Pape Clément. Le 46 desservira le Burck et Arlac oi il aura deux contacts avec le tramway. Ainsi qu'un troisiéme & Bougnard, sur Pessac. Derniére nouveauté : Je 82 qui fait la connexion entre SeMédard ete centre, faitun cro- chet par les Pins. Les entreprises mérignacaises ont été consultées dans le cadre duPDE plan de déplacement des entreprises). Les 10 plus gros em- ployeursdelaville (Dassault, Cofi- noga, Bouygues, BA 106, France Telécomete..)font travailler 30 % de Mérignacais également concernés par cette restructura tion. « Nous sommes en négocia- tlonavecla Cub pour voircomme on pourrait prolonger des lignes versce bassin d'emploi »,indique Gérard Chausset, maireadjoint aux transports. « Nous espérons ‘quecevoeu sera réaliséle plus vite possible 2, insistele maire.Lamu- nicipalité a émis un autre sou hait :que la phase 3 du tramway renne en compte une possible extension verslenorddelaville,a partir du centre vers les Ardillos. Une ligne qui passerait devant Véglise, la médiatheque et Pichey, TRANSPORTS. Animé par trois élus, il est destiné a faire remonter les besoins des passagers dans le cadre de la restructuration du réseau lié a l'arrivée du tramway Un groupe a I’écoute des usagers du bus SAL WS Pes ‘Mérignac, Ia restructu- ration du réseau de bus, lige & Varrivée du tramway, générera un énorme chantier. « Crest Tocca: sion pour la ville de repenser to- talement Varchitecture du r& seau et notamment des dessertes de quartier », précise Gérard Chausset, adjoint a Yenvironne- ‘ment et aux transports. En effet, sile principede rabattement vers Je tramway constitue 'armature de la restructuration, la ville qui recense 2500 entreprises doit constituer une toile cohérente (qui relie les quartiers et les zones activités, industrielles ou commerciales, vers son centre, « Cetenjeuest fondamental », dit Yalu vert qui poursuit: « Linter modalité entre les différents ‘moyens de transport doit étre au coeur du débat. La ville doit enga ger une réflexion sur les trans- ports mais également sur l'usage que Yon veut en faire » a ae Senet tea SEA EEE Latigne 50 qu ansporte beaucoup de salaries la 2igne a pls fequentée dela CUB Flledoitétablirlelienentreles également élus, pour mener la zones excentrées comme Beutre _ mandé s'il était prévu une amé institutions et les usagers et se Goncertation sur ce dossier asso- et Le Burck, également difficiles "lioration des fréquenceset desin- trouve au centre des doléances ciant les représentants des dlaccés, a Iinstar des secteurs tervalles. Sur la ligne 73, le quisurgissent. Ona puleconsta- conseils de quartier, les associa- d'activités et des zones commer voyage CapeyronPelus oblige terlorsduprobléme survenusur tions, lesjeunes les parentsd’éle ciales.Ona aussi voqué lanéces- souvent & une rupture de charge Ja ligne 50 qui elie, une fois sur ves, les personnes & mobilité ré sitéderabattreleslignessurlefu- de 15 minutes a l'hotel des pos deux maintenant, Tavenue de duite, les usagers et les turtramway. tes, Le public a souhaité Yaug. Verdun auxallées de Chartres.Le entreprises. Nous allons mener mentation des fréquences. feste du temps, lebuss'arréte au uneenquete danslesbuspourre- Questions en série. Lors d'une Concernant la ligne 75,0n a posé niveau de la rue Michelet. «1 cueillir Yavis de la population », réunion publique organisée le 9 Ja question de savoir sil serait Sagit de la deuxiéme ligne de la annonce Gérard Chausset. faut novembre, de nombreuses re possible de la faire passer plus au Cub pourcequiestdelafréquen- en effet identifier les besoins et marques s‘étaient exprimées & sud (rue Charcot) etde prévoirun tation, Ellea la particularitéd'in- les attentes.Ceseraau groupede commencer par le comité «Cir rabattement sur le tram, i téresser une majorité de sala. suivi de les faire justement re culons» qui se plaignait de la . D'autres questions ordre | rigs», ajoute Gérard Chausset. monter, d'apporter des sugges suppression des lignes 12 et 13 et _ plus général sont survenues pour tions ou des idées de critiquer les estimaitquelaligne 11 neservait savoir sie plan de déplacement | Uneenquétedanslesbus.Pour propositions de la Cub qui aura rien. On s'est également inter- des entreprises était utile & la res que la politique des déplace six mois, a partir de début 2006, rogésurledevenir dela ligne 50, tructurationet 'ilexistait un sys ‘ments ne se réduise pas un d& pour les formuler. Une premigre suite aT'arrivée du tram. la zone _teme pour faciliter acces des cy- datentretechniciensdela Cubet réunion s‘ait tenue en octobre de la cité des Pins est apparue _clistes au tramway. de la Connex, la municipalité a quia permis de dégager certains mal desservie. Dans le quartier A Ja fin du premier trimestre | décidé de créer un groupe desu problemesdedesserte, au niveau Labatut, les lignes 49 et 72 pas- 2006, le projet dela Cub sera pré& vi, animé par Gérard Chausset, de la fréquentation @t des itiné sent toutes les 45 minutes..a.5 _senté devant es conseils de quar- | ClaudeBaudry et Robert Hourcg, raires,quisontressentisdansdes minutes. d'intervalle, On a de tier. | TRANSPORTS EN COMMUN. Un questionnaire est distribué aux utilisateurs des autobus pour connaitre leurs desiderata avant la restructuration du réseau Les usagers a la trace Ae 2A Jeol epuis début janvier, des usagers des auto. bus mérignacais peu- vent remplir un ques tionnaire sur les transports en ‘commun. On peut retirer le do- cument dans les- mairies an- sexes, les maisons de quartier, 3 THotel de ville ow a Vespace info place Charles de Gaulle. A moins que Yon ne rencontre dans les bus les médiateurs sociaux char. és de mener lenquéte de vive Woix. « arrivée du tram en cen- teville est un enjeu majeur, souligne Gérard Chausset, maire adjoint délégué aux transport «Elle induira un chantier’ im: portant de restructuration du ré seau.'Le tram traversant la ville souhaitent sa régularité, qu'il ircule la nuit et le weekend. EL. Jes veulent utiliser les'bus pout se rendre dans les centres commerciaux, le coeur de Ia vil: Jeet Bordeaux », ‘Moyens supplémentaires. « Ce questionnaire sera distribué jus. gu'a la fin janvier, précise G& Tard Chausset qui souligne Ja | Gifficulté de faire réagir les usa- gers des bus, moins organisé | ue les cyclistes qui se regrow: || Pent en association. «Is ne se manifestent que lorsqu'll y a des problemes », poursuit T'ad- | Joint au maire qui espére deux | | @ trois cents réponses ainsi | ‘qu'une centaine d'entretiens t diel malate tes yee] Setont aus conser beer de part en parti faudra ovis vier, on operere une synthise || l'ensemble du maillage. Nous en les zones c| destinée a alimenter une pre || profitons pour repenser celui-ci —Rereromnanwanine } mire réflexion sur Ja restructu- f rata CUD sen cae : faton du sens nee | insports, la municipalité doit frrégularité. ¢ Nous avons déja_vanche, les gens sont satisfaits Ja Connex. rei tease eT@EOH_UheCngunne de wows. ausetiee Hesckce geese | wer les utlsateurs. indique Gérerd Chausset qui a raient plus intense. équences denerte“ie wie oe sireremultte restructuration commencé analyser les deside- et itnemires contin oe commerciales, des zones | cps que la renee meme Tata des passages, Les premit- wait essentel des Dus relng- eeesorammeetl quartiers» no Fay Quelmae Phase dures réponses font part. d'un cer Tél. Le 80. la woistmelignels, Saat eg ‘ui ajoute rents eaient Sera nee {20 mécontentement sur Nes plus grasse de la CUBrawe SS aar nea supplémentai O08 avec le roloneeeny gh HoFaires qui ne sont pas respec. 2milions de voyapeurs par an pelted sepPlementa im jugs Se eeemeRt ss et la regulate Mais Gale est conceméeAute iteee dn fea profitent aussi aux cr nove gee, DE ment du cou de Yabonnement bus: couper court aux prov. a au, Aboivent pas deveni ace un groupede ekg ce .88 peu de fquence des nar mes de sdonnement etc cs payline Coven BA deve | ace We, Boupe de suiv regrov- vetts.-ressort encore que la culation, sLongeen ieee Ge 1a restructuration sera effective | ant Jes élus, les conseils de destination principale des Mé jnande ce quielles attendent di en juillet 2007, avec Y'arrivée du | uartiers et les usagers. gnacais reste Bordeaux. En re: tram, les personnes intenogées trassiey anes ieee |