Vous êtes sur la page 1sur 2

APPROFONDISSEMENT SPECIALITE CHIMIE

Coefficient de partage et extraction par solvant

I. Mesure d’un coefficient de partage :

Dans une ampoule à décanter, on verse V 1 = 100,0 mL de solution de diiode dans l’eau, solution de concentration C 1 = 1,0.10 -3 mol/L, et un volume V 2 = 10,0 mL de tétrachlorométhane CCl 4 . On agite vigoureusement pendant 5 minutes et on laisse reposer ; les deux solvants n’étant pas miscibles, il se forme 2 phases, la phase organique se situant en dessous (d 1,6).

Le diiode, initialement dissous dans l’eau, s’est partagé entre les 2 solvants ; la transformation peut être modélisée par l’équation de réaction suivante :

(1) :

I 2 (eau) = I 2 (tétrachlorométhane)

On recueille la phase aqueuse et on en dose un volume V’ 1 = 20,0 mL de cette phase aqueuse par une solution de thiosulfate de sodium Na 2 S 2 O 3 de concentration C 3 = 1,0.10 -3 mol/L (en présence de thiodène). Il faut verser un volume V 3 = 4,4 mL de cette solution pour atteindre l’équivalence.

1) Ecrire l’équation de la réaction support du dosage, sachant que les couples en présence sont :

I 2 / I - (diiode / iodure) et S 4 O 6 2- / S 2 O 3 2- (tétrathionate / thiosulfate).

2) Calculer la concentration en diode de la solution dosée : C’ 1 .

3) En déduire la quantité de diiode passée de l’eau dans le tétrachlorométhane.

4) On appelle coefficient de partage la constante d’équilibre K de la réaction (1) ; exprimer K en fonction de C 1 , V 1 , V 2 et x f , l’avancement final de la réaction (1), puis calculer sa valeur.

II. Rendement d’une extraction liquide-liquide :

1) On nomme "rendement de l’extraction" le taux d’avancement final de la réaction (1). Calculer le rendement de l’extraction étudiée en I.

2) Influence du volume de solvant :

On reprend l’extraction proposée, mais avec un volume V 2 = 20,0 mL de tétrachlorométhane. Le coefficient de partage K, le volume V 1 et la concentration C 1 de la solution de diiode étant inchangés, quelle est la quantité de diiode passée dans le tétrachlorométhane ? En déduire l’influence du volume de solvant extracteur sur le rendement de l’extraction

3) Influence de la méthode d’extraction :

On reprend l’expérience précédente (II. 2), mais en ajoutant le volume de tétrachlorométhane en 2 fois : V 2 = 2 x V’ 2 .

a- Dans un premier temps, on réalise une première extraction par un volume V’ 2 = 10,0 mL de tétrachlorométhane ; calculer la quantité n de diiode passée dans ce solvant.

b- Dans un second temps, on évacue la phase organique et on ajoute à nouveau dans l’ampoule à décanter un volume V’ 2 = 10,0 mL de tétrachlorométhane ; calculer la quantité n’ de diiode passée dans ce solvant lors de la seconde extraction.

c- Calculer la quantité totale de diiode extraite au cours de ces 2 opérations et en déduire le rendement de la double extraction. Comparer ce rendement à celui qui a été calculé à la question précédente et conclure.

Coefficient de partage et extraction par solvant: corrigé

I. Mesure d’un coefficient de partage :

1) Réaction de titrage:

I 2(aq) + 2 S 2 O 3 2- (aq) 2 I - (aq) + S 4 O 6 2- (aq)

2) A l'équivalence, les quantités de réactifs introduites sont dans les proportions stoechiométriques:

3)

n i (S 2 O 3 2- ) = 2.n i (I 2 ),

soit C 3 .V 3 = 2.C' 1 .V' 1

donc C' 1 =

C

3

V

3

2V'

1

1,1.10 -4 mol/L

réaction de partage

I 2 (eau)

=

I 2 (CCl 4 )

Etat initial

x = 0 mol

C 1 .V 1

0

En cours de transformation x

C 1 .V 1 – x

x

Etat final

x = x f

C 1 .V 1 – x f

x f

D'après le tableau d'avancement, la quantité finale de diiode est n f (I 2 ) = C 1 .V 1 – x f Or on sait aussi que n f (I 2 ) = C' 1 .V 1 (volume de solution aqueuse à l'équilibre du système: V 1 , concentration de la solution aqueuse: C' 1 )

donc C' 1 .V 1 = C 1 .V 1 – x f

4) K = Q rf =

[I (CCl

2

4

)]

f

[I (eau)]

2

f

=

x

f

V

2

C'

1

=

soit x f = C 1 .V 1 – C' 1 .V 1 = (C 1 – C' 1 ).V 1

x

f

V

2

C

1

x

f

V

1

=

x .V C .V .V

1

1

f

2

1

x .V

f

2

donc K

81

8,9.10 -5 mol

II. Rendement d’une extraction liquide-liquide :

C'

1

1)

2) Influence du volume de solvant :

Même expérience avec un volume V 2 de valeur différente: K inchangé mais x f prend ici la valeur x f2

telle que:

x

f

x max

x max

x

C

f1

=

=

1

f

=

1

1

soit f1 0,89

C .V

1

C

x

f 2

.V

1

K.C .V .V

1

1

2

V

1

+

K.V

2

K =

donc x f2 =

soit x f2 9,4.10 -5 mol

C .V .V

1

1

2

x .V

f

2

Le taux d'avancement final est alors f2 =

Ainsi, on constate que le rendement de l'extraction est meilleur lorsque le volume de solvant extracteur (ici CCl 4 ) est doublé.

x

f 2

x

max

x

f 2

=

0,94.

C .V

1

1

3) Influence de la méthode d’extraction :

a- n = x f 8,9.10 -5 mol (mêmes conditions que dans l'expérience I)

b- On ajoute ici à nouveau 10 mL de solvant extracteur à la solution aqueuse obtenue après un 1 er sous tirage, de concentration C' 1 en diiode. La valeur de K est inchangée, on reprend donc

l'expression trouvée en II.2) en modifiant les notations:

K.C' .V .V'

1

1

2

V

1

+

K.V'

2

x f3 =

Application numérique:

K

donc n' = x f3 9,8.10 -6 mol.

81, C' 1

1,1.10 -4 mol/L et V' 2 = 10,0.10 -3 L

c- Quantité totale de diiode extraite: n + n' 9,9.10 -5 mol.

=

Ainsi, on constate que le rendement de l'extraction est encore meilleur lorsque le volume de solvant extracteur (ici CCl 4 ) est utilisé en 2 fois (technique de a double extraction).

Le taux d'avancement final est alors f3 =

n + n'

x

max

n + n'

C .V

1

1

0,99.