Vous êtes sur la page 1sur 17
RATIFICATION DE QUATRE CONVENTIONS ARABES Le Président Bouteflika signedesdécrets présidentiels P. 24 ALGÉRIE-TUNISIE

RATIFICATION DE QUATRE CONVENTIONS ARABES

Le Président Bouteflika signedesdécrets présidentiels

P. 24

ALGÉRIE-TUNISIE

Ghannouchi salue la position du Président Bouteflika rejetant toute ingérence étrangère en Libye

P. 24

14 Dhou-el-q’ida 1435 - Mardi 9 Septembre 2014 - N°15228 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L A R E V O L U

L A

R E V O L U T I O N

P A R

L E

P E U P L E

E T

P O U R

L E

P E U P L E

CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L’INVESTISSEMENT EN TUNISIE

Abdelmalek Sellal : « L’Algérie œuvrera à garantir la stabilité de toute la région »

◗ L’Algérie poursuivra sa coopération avec la Tunisie notamment dans les secteurs politique, sécuritaire,
◗ L’Algérie poursuivra
sa coopération avec
la Tunisie notamment
dans les secteurs
politique, sécuritaire,
économique
et financier
◗ M. Sellal reçu
par le président
tunisien
◗ Entretien avec
le Premier ministre
français
P. 3
CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE Le sceau des réformes du système

CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Le sceau des réformes du système éducatif

10 milliards de dinars consacrés à la restauration des établissements touchés par les catastrophes naturelles Adoption momentanée de la double vacation

P. 5

LE DIRECTEUR DES SERVICES VÉTÉRINAIRES AU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE AU FORUM D’El Moudjahid :

Ph. A. Hammadi
Ph. A. Hammadi

« Nous avons gagné la bataille contre la fièvre aphteuse »

P. 8

SIGNATURE DU CONTRAT DE PARTENARIAT ATM MOBILIS-FAF Un partenariat fructueux pour les deux parties ●
SIGNATURE DU CONTRAT
DE PARTENARIAT ATM MOBILIS-FAF
Un partenariat
fructueux pour
les deux parties
● Violence dans les stades :
Raouraoua : «Les sanctions
seront plus sévères à l’encontre
des fauteurs de troubles»
P. 21
Ph. Nacéra I.

ANP

ANP Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, inaugure l’Ecole paramédicale de santé militaire d’Aïn

Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, inaugure l’Ecole paramédicale de santé militaire d’Aïn Naâdja

P. 24

MÉDIAS ET GUERRE DE LIBÉRATION

Ph. Nesrine T.
Ph. Nesrine T.

Patriotisme et nationalisme deux fondamentaux

P. 4

MOHAMED EL GHAZI À BORDJ BOU-ARRÉRIDJ

fondamentaux P. 4 MOHAMED EL GHAZI À BORDJ BOU-ARRÉRIDJ L’orientation des demandeurs d’emploi, une priorité P.

L’orientation des demandeurs d’emploi, une priorité

P. 4

LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS À AIN-DEFLA

priorité P. 4 LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS À AIN-DEFLA Lancement des travaux de la rocade

Lancement des travaux de la rocade Khemis Miliana-Bordj Bou-Arréridj

P. 5

M. BOULTIF, PDG D’AIR ALGÉRIE SUR LES ONDES DE LA CHAINE III :

PDG D’AIR ALGÉRIE SUR LES ONDES DE LA CHAINE III : « Les premiers résultats du

« Les premiers résultats du crash de l’avion affrété par Air Algérie seront dévoilés le20 septembre »

P. 7

2

CE MATIN A 10 H… « La violence en général et la violence dans les
CE MATIN A 10 H…
« La violence en général et la violence
dans les stades en particulier »
Le forum d’El Moudjahid organise, ce matin à 10 heures, une confé-
rence-débat intitulée : « La violence en général et la violence dans les
stades en particulier ». La conférence sera animée par le sociologue Mo-
hamed Taïbi.
… ET DEMAIN, A 10 H
« La stratégie mondiale antiterroriste
et l’approche algérienne »
A l’occasion de la journée mondiale de Lutte contre le terrorisme
qui coïncide avec le 11 septembre de chaque année, le Forum d’El
Moudjahid organise, demain à 10 heures, une conférence-débat sur le
thème : « La stratégie mondiale antiterroriste et l’approche algérienne».
La conférence sera animée par M. Sahel Makhlouf, politologue et
professeurà la faculté des sciences politiques et des relations interna-
tionales d'Alger.

CE MATIN A 9H30 AU PALAIS CONSULAIRE

Préparation du 3 e forum national d’innovation et compétitivité des PME

Le groupe CPM consulting organise en partenariat avec la Chambre algérienne de commerce et d’industrie, ce matin à partir de 9h30, au pa- lais consulaire, un séminaire de sensibilisation et de préparation du 3 e forum national d’innovation et compétitivité des PME. Le séminaire sera suivi par l’annonce de la création officielle du forum national de l’innovation et compétitivité des PME (F.N.E.C).

CE MATIN A 10H AU MUSEE DU MOUDJAHID DE TLEMCEN Hommage aux grands invalides de
CE MATIN A 10H
AU MUSEE DU MOUDJAHID DE TLEMCEN
Hommage aux grands invalides
de la guerre de Libération
Le forum de la mémoire d’ El
Moudjahid , en coordination avec
l’association Machaal Echahid, or-
ganise ce matin à 10 heures au
Musée du Moudjahid, un hommage
aux grands invalides de la guerre
de Libération nationale, en particu-
lier au moudjahid et artiste-peintre
Benaïssa Benameur.

JUSQU’ AU 30 SEPTEMBRE AU CENTRE CULTUREL ITALIEN

Inscriptions aux cours d’italien

Les cours d’italien reprendront au mois d’octobre et les inscriptions sont ouvertes du 1 er au 30 septembre, de dimanche à jeudi de 9 à 16 h pour tous les niveaux.

de dimanche à jeudi de 9 à 16 h pour tous les niveaux. LE 17 SEPTEMBRE
de dimanche à jeudi de 9 à 16 h pour tous les niveaux. LE 17 SEPTEMBRE

LE 17 SEPTEMBRE A 8H30, A L’HOTEL EL-AURASSI

« L’introduction en bourse :

quels enjeux ? »

La Commission d’organisation et

de

Bourse (COSOB), organise le 17 sep- tembre, à l’hôtel El-Aurassi le premier colloque de son conseil scientifique.

de

surveillance

des

opérations

EL MOUDJAHID

M mes Nouria Yamina Zerhouni et Aïcha Tagabou à Constantine La minis- tre du Tou-
M mes Nouria Yamina Zerhouni
et Aïcha Tagabou à Constantine
La minis-
tre
du
Tou-
risme
et
de
l'Artisanat,
Nouria
Ya-
mina
Zer-
houni,
et
la
ministre délé-
guée auprès
de la ministre
du Tourisme et de l'Artisanat, chargée de l'Artisanat,
M me Aïcha Tagabou, effectueront, aujourd’hui, une vi-
site de travail et d’inspection des structures relevant du
secteur dans la wilaya.
CE MATIN A 9H
Réunion des directeurs
de wilaya des clubs
Le ministre des Sports, Moham-
med Tahmi, présidera, ce matin à 9
heures au siège du fond national de
soutien aux initiatives de jeunes et
aux pratiques sportives (Gher-
moul), une réunion des directeurs
de wilaya qui abritent les clubs de Ligue 1 et 2.
M. Ghoul en visite
d’inspection à Alger
Le ministre des Transports,
Amar Ghoul, effectue aujourd’hui
une visite de travail et d’inspec-
tion dans la wilaya d’Alger, en
vue s’enquérir de l’état d’avance-
ment des projets en cours de l’ex-
tension du Métro d’Alger.
M. Bouchouareb
à Boumerdès
Le ministre de l'Industrie et des
Mines, Abdessalem Bouchouareb,
effectue aujourd’hui à partir de
8h30, une visite de travail dans la
wilaya de Boumerdès.

AUJOURD’HUI ET DEMAIN A M’SILA ET BLIDA

Caravane d’information sur le secteur du travail

La caravane d’information sur les activités du secteur du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, se trou- vera du 9 au 10 septembre, dans les wilayas de M’sila et Blida M’sila : Aujourd’hui et demain : salle omnisports, de 10 à 22 h ; Blida : Aujourd’hui et demain : salle omnisports Bab Essebt, de 10 à 22 h.

et demain : salle omnisports Bab Essebt, de 10 à 22 h. JUSQU’AU JEUDI DE 8
JUSQU’AU JEUDI DE 8 A 16H Hadj : dépôt des demandes de visa pour la
JUSQU’AU JEUDI DE 8 A 16H
Hadj : dépôt des demandes de visa
pour la wilaya d’Alger
Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales
informe les citoyennes et citoyens de la wilaya d’Alger
concernés par le pèlerinage aux Lieux saints de l’islam
que le dossier de demande de visa s’effectue dans la salle
prévue à cet effet, sise rue du Docteur Saâdane (à proxi-
mité de la salle Ibn-Khaldoun). Les concernés sont ap-
pelés à fournir un dossier constitué d’un passeport
biométrique électronique, d’un livret Hadj-2014, de
deux photos d’identité avec fond blanc, d’une copie du
reçu de versement du pécule spécial Hadj et de l’acte de
mariage ou tout autre document d’état-civil attestant de
la relation d’accompagnateur pour les femmes âgées de
moins de 45 ans.
MÉTÉO ENSOLEILLÉ ET CHAUD Au Nord, le temps sera généralement en- soleillé et relativement chaud
MÉTÉO
ENSOLEILLÉ ET CHAUD
Au Nord, le temps sera généralement en-
soleillé et relativement chaud avec localement
développement probable de cellules orageuses
vers les régions de l'Est.
Les vents seront en général faibles à mo-
dérés.
La mer sera généralement calme.
Sur les régions sud, temps partiellement
voilé et chaud avec localement risque de dé-
veloppement de cellules orageuses vers les
massifs de l'Atlas saharien du Hoggar/Tassili.
Les vents seront en général faibles à mo-
dérés avec localement chasse de sable.
Températures (maximales-minimales)
prévues aujourd’hui :
Alger (33° - 23°), Annaba (32°- 23°), Bé-
char (38° - 23°), Biskra (39° - 27°), Constan-
tine (33° - 19°), Djelfa (38°- 20°), Ghardaïa
(41° - 28°), Oran (29° - 21°), Sétif (32° -
19°), Tamanrasset (36°- 23°), Tlemcen (31°
- 18°).

CE MATIN A 9H

A L’HOTEL EL-AURASSI

Regroupement national des directeurs d’Actel et CPT

Algérie Télécom organise un regroupe- ment national des directeurs d’Agences com- merciales des télécommunications (Actel) et Centres de production des télécommunica- tions (CPT), ce matin à 9h à l’hôtel El-Au- rassi, sur le thème « Pour l’amélioration du service public au profit du citoyen ».

LE 16 SEPTEMBRE A 9H A AHK ALGERIE

Présentation du Salon BAU 2015

La Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie (AHK Algérie) procédera en son siège à la présentation du Salon BAU 2015 pour l’architecture, les matériaux et les systèmes qui se tiendra du 19 au 24 janvier 2015 à Munich.

AGENDA CULTUREL

CE MATIN A 11H

Conférence de presse sur le 6 e festival international de Musique symphonique

En prévision de la 6 e édition du festival culturel international de Musique sympho- nique prévue du 12 au 19 septembre au théâ- tre national algérien Mahieddine-Bachtarzi, le commissaire du festival culturel internatio- nal de Musique symphonique organise une conférence de presse ce matin à 11 h au siège de l’Orchestre symphonique national, 13, avenue du 1 er Novembre.

SAMEDI 31 SEPTEMBRE

A 14H30 A LA LIBRAIRE DU TIERS-MONDE

Vente-dédicace de Djoher Amhis -Ouksel

La librairie du Tiers-Monde abritera, sa- medi 31 septembre à partir de 14h30, une vente-dédicace de l’auteure Djoher Amhis- Ouksel, pour la signature de son dernier ou- vrage Tahar Djaout, ce tisseur de lumière, éditions Casbah.

N

EL MOUDJAHID

ation

3

CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L’INVESTISSEMENT EN TUNISIE

Abdelmalek Sellal : « L'Algérie œuvrera à garantir la stabilité de toute la région »

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a réaffirmé, hier, à Tunis, la détermination de l'Algérie à continuer d'apporter son soutien à la Tunisie sur tous les plans politique, économique, financier et notamment sécuritaire. Comme il a souligné que l’Algérie œuvrera à garantir la stabilité dans toute la région.

D ans son allocution à la Conférence in- ternationale "Investir en Tunisie, Start-up démocratie", dont les tra-

vaux ont débuté, hier, dans la capitale tuni-

sienne, M. Sellal a souligné que la Tunisie "traverse aujourd’hui les dernières étapes de sa transition pour entrer dans une nouvelle

ère". Il a indiqué dans ce sens que "la Tunisie

a atteint la dernière étape des ses objectifs

après les changements radicaux enregistrés durant les trois dernières années aux plans politique et économique" ajoutant que le peuple tunisien était au rendez-vous avec son

Histoire et qu'il a contribué à la réussite de

la transition démocratique. Le Premier ministre a réaffirmé à cette

occasion que "l'Algérie poursuivra son sou- tien et sa solidarité fraternelle avec la Tunisie notamment pour ce qui est de la coopération politique, économique, financière et sécuri- taire". "Le succès de la Tunisie est aussi celui de l'Algérie", a-t-il soutenu. L'Algérie œuvrera, a-t-il dit, à garantir "la stabilité de toute la région", réaffirmant la position "immuable de l'Algérie dans la lutte antiterroriste" à travers la coordination avec

la partie tunisienne. M. Sellal a souhaité voir

la Tunisie "réaliser d'autres succès écono- miques après avoir relevé le défi de la tran- sition politique et concrétisé la stabilité escomptée". Il a mis en avant, dans le même contexte, l'importance de la stabilité politique dans le développement économique et social en se référant à "l'expérience algérienne en la ma- tière". Le Premier ministre a appelé tous les partenaires à "contribuer activement à la re- lance du développement économique en Tu- nisie" les assurant du "soutien total et immuable de l'Algérie à la Tunisie". Par ail- leurs, M. Sellal a souligné la nécessité de "poursuivre les efforts avec la Tunisie et les autres pays voisins pour le retour de la sta- bilité en Libye". Pour rappel, M. Sellal, est arrivé, hier matin à Tunis, pour prendre part aux travaux de la conférence internationale "investir en Tunisie, start-up démocratie". A son arrivée, M. Sellal a été reçu par le chef du gouverne- ment tunisien, Mehdi Jomâa, ainsi que par les membres de son staff gouvernemental.

ainsi que par les membres de son staff gouvernemental. Le Premier ministre tunisien salue le soutien

Le Premier ministre tunisien salue le soutien de la communauté internationale à la transition politique La forte participation internationale à la Conférence internationale "Investir en Tuni- sie, Start-up démocratie" témoigne du "sou- tien des partenaires politiques et économiques" au processus de transition po- litique et aux efforts de redressement écono- mique dans ce pays, a souligné hier le chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomâa.

Saluant le soutien de tous les partenaires et de la communauté internationale au proces- sus de transition démocratique de la Tunisie,

M. Jomâa a affirmé dans une allocution à

l’ouverture de la Conférence que cette tran- sition marque "l’amorce d’une nouvelle étape dans le processus de la relance écono- mique de la Tunisie". Destinée essentiellement à "regagner la confiance" des partenaires économiques et

investisseurs étrangers quant aux opportuni- tés d’affaires, cette conférence a également pour finalité de "sceller de nouveaux parte- nariats économiques solides", a souligné

M. Jomâa. Le chef de l’exécutif tunisien a,

en outre, évoqué le plan d’action élaboré et mis en place par son gouvernement pour re- lancer le développement économique et so-

cial du pays et qui sera présenté lors de la rencontre. Les axes contenus dans ce plan d’action sont notamment destinés à "faire face aux turbulences économiques ayant marqué le processus de transition politique et démocratique depuis 2011", a-t-il expli- qué. De son côté, le ministre tunisien des Af- faires étrangères, Mongi Hamdi, a souligné que son pays a réussi à "relever le double défi de la démocratie et de la croissance à la veille des prochaines élections" prévues le mois prochain. Cette échéance électorale de- vrait permettre "d’assurer les conditions né- cessaires d’une réintégration de la Tunisie dans son environnement régional et interna- tional comme acteur et partenaire écono- mique fiable", a ajouté le chef de la diplomatie tunisienne.

Pays et Organisations internationales affichent leur soutien aux efforts de redressement en Tunisie Le chef du gouvernement marocain, Ab- delilah Benkiran, présent à la rencontre, a, de son côté, réitéré le soutien de son pays à la Tunisie, rappelant les "liens historiques, culturels et linguistiques entre les deux pays qui appartiennent à la même région".

M. Benkiran a également souligné que les peuples du Maghreb "ont le droit, tout comme leurs voisins européens, à la stabilité,

la sécurité et la prospérité", appelant les Eu- ropéens à augmenter le volume de leurs in- vestissements pour "soutenir la sécurité et la stabilité en Tunisie". "Le Premier ministre français, Manuel Valls, a, quant à lui, affirmé que la Tunisie "doit être fière du chemin qu’elle a parcouru dans sa transition qu’elle s’apprête à achever avec succès". Soulignant le rôle de son pays dans la création de l’emploi en Tunisie avec quelque 4.000 postes générés durant les trois dernières années dans les secteurs du tou- risme, des banques et de la distribution, M. Valls a mis l’accent sur la nécessité "d’envisager de nouvelles formes de parte- nariat économique entre la Tunisie, d’une part, et la France et l’Union européenne, d’autre part. Il a aussi noté les "récentes performances économiques" réalisées par la Tunisie et qui lui ont permis de dépasser les turbulences enregistrées durant la période de transition. La secrétaire d’Etat américaine adjointe chargée du Moyen-Orient, M me Anne Pater- son, a indiqué que les Etats-Unis "aspirent à promouvoir la coopération politique et éco- nomique avec la Tunisie, considérée au- jourd’hui comme un modèle de transition démocratique dans la région". Dans un message lu par le secrétaire gé- néral de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED), Mukhisa Kituyi, le SG de l’ONU, Ban Ki Moon, a appelé les Tunisiens

à "préserver leurs acquis démocratiques et

économiques par la poursuite des réformes engagées par les autorités du pays".Par ail- leurs, la Conférence internationale "Investir en Tunisie, Start-up démocratie" se poursuit

à huis clos. Il y a lieu de préciser que plus de 30 Etats et 20 institutions financières et économiques ont pris part à la conférence internationale «Investir en Tunisie, start-up démocratie». Une rencontre d’une journée, dont l’objectif principal est d’inciter l’investissement étran- ger.

Synthèse Salima Ettouahria

M. Sellal reçu par le président tunisien

Salima Ettouahria M. Sellal reçu par le président tunisien Le Premier ministre, Ab- delmalek Sellal a

Le Premier ministre, Ab- delmalek Sellal a été reçu, hier à Tunis, par le président tunisien, Moncef El Merzou- gui en marge de la Confé- rence internationale "Investir en Tunisie, Start-up démo- cratie" qui se poursuit à Tunis et à laquelle les deux responsables ont pris part. L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et de l’ambassa-

deur d’Algérie à Tunis, Ab- delkader Hadjar. "Les entretiens nous ont permis de passer en revue les relations algéro-tunisiennes et les perspectives de leurs développements", a déclaré M. Sellal à des journalistes à l’issue de l’audience. "Cette rencontre a été également l’occasion pour réaffirmer, encore une fois, la solidarité de l’Algérie avec la Tunisie et sa disponibilité à

poursuivre et à renforcer la coopération, notamment dans les domaines politique, sécuritaire, économique et fi- nancier", a-t-il ajouté. La situation en Libye a été également évoquée lors des discussions, a-t-il pour- suivi, soulignant que l’Algé- rie "œuvrera en collaboration avec les autres pays du voisi- nage, dont la Tunisie, à pré- server la sécurité et l’unité de ce pays".

M. Sellal s’entretient avec le Premier ministre français…

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal s’est entretenu, hier à Tunis, avec son homologue fran- çais, Manuel Valls. L’au- dience s’est tenue en marge de la Conférence internationale "Investir en Tunisie, Start-up démo- cratie" qui se poursuit à Tunis et à laquelle les deux responsables ont pris part. Les discussions se sont déroulées en pré- sence, notamment du mi- nistre algérien des Affaires étrangères, Ram- tane Lamamra, et du chef de la diplomatie fran- çaise, Laurent Fabius.

et du chef de la diplomatie fran- çaise, Laurent Fabius. … et avec M m e

… et avec M me Patterson

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'est entretenu, hier à Tunis, avec la secrétaire d’Etat américaine adjointe chargée du Moyen-Orient, Mme Anne Patterson. L’audience s'est déroulée en marge de la Conférence internationale "Investir en Tunisie, Start- up démocratie" qui se poursuit à Tunis et à laquelle les deux responsables ont pris part. Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et l’ambassadeur d’Algérie à Tunis, Abdelkader Hadjar ont pris part à cette rencontre de M. Sellal avec Mme Patterson.

Mardi 9 Septembre 2014

N

4

ation

EL MOUDJAHID

Médias et guerre de libération

Patriotisme et nationalisme, deux fondamentaux

A l’occasion du 60 e anniversaire du déclenchement de la révolution de Novembre, un concours qui a pour but, d’« inculquer » le patriotisme dans le cœur de tous les Algériens sera lancé via les médias.

«N ous sommes prêts à met- tre à la disposition des médias nos musées de

l’histoire pour former les journalistes dans ce créneau, souvent oublié par les journaux. nous avons signé des conventions dans ce sens avec beau- coup de secteurs, pourquoi pas avec les médias qui ont besoin plus que les autres d’une mise à niveau ou un re- cyclage sur cette question de la mé- moire nationale », a suggéré le ministre des Moudjahidine, soutenu par son collègue de la Communica- tion qui pense à l’occasion de la cé- rémonie d’installation du jury du Prix des « enfants de novembre », insti- tué cette année à l’occasion du 60 e anniversaire du déclenchement de la révolution de novembre. un concours qui a pour but, d’« incul- quer » le patriotisme dans le cœur de tous les algériens sera lancé via les médias. MM. tayeb Zitouni et Hamid grine qui souhaitent à cette occasion plus d’œuvres journalistiques sur la guerre de libération, estimant que les journalistes algériens doivent s’im- prégner et s’inspirer davantage des sacrifices de nos martyrs et autres

Ph : Nesrine
Ph : Nesrine

héros en vue de contribuer à la pro- motion de la révolution du 1 er no- vembre 1954. « C’est par le biais des médias qu’on peut rapporter fidèlement les exploits réalisés par de braves et cou- rageux algériens durant l’époque co-

loniale », a noté le ministre des Moudjahidine qui, tout comme M. Hamid grine, trouve regrettable que les journaux en algérie ne publient plus des écrits sur l’une des périodes phares de l’histoire contemporaine de notre pays. Mis à part deux journaux,

les autres occultent beaucoup cette question. Je crois qu’il est préférable de re- tourner aux fondamentaux, à savoir le patriotisme et le nationalisme », a déploré pour sa part le ministre de la Communication qui suggère aux dif- férentes publications d’accorder un peu plus de place aux sujets ayant

trait à la guerre de libération, quali- fiée du reste de « sacrée », en consa- crant une page par semaine.

« Pourtant, les autres rubriques

ont leur place, pourquoi pas pour la rubrique de l’histoire et de la mé- moire », renchérit encore M. tayeb Zitouni qui confie que son départe- ment compte, à l’occasion de la célé-

bration du 60 e anniversaire de la révolution algérienne, faire fort en

distribuant 1,5 millions de drapeaux, 1,5 millions de copies de la déclara- tion du 1 e novembre 1954 et enfin 1,5 millions de copies de notre hymne national.

« nous voulons inculquer le pa-

triotisme dans l’esprit des nouvelles générations et notre cible sera les éta- blissements scolaires, que ce soient les primaires, les CeM ou les ly- cées », a-t-il précisé non sans appeler

les journalistes à valoriser les sacri- fices des martyrs algériens.

« Ce qui est certain, c’est que

nous n’allons pas lésiner sur les moyens ou ménager nos efforts. nous sommes déterminés à at- teindre notre objectif, en l’occurrence la promotion de la révolution et la re- connaissance et la gratitude pour les héros de l’algérie », a ajouté le mi- nistre des Moudjahidine. Pour revenir au prix « enfants de

novembre », doté d’un chèque de un

million de dinars, celui-ci est destiné aux œuvres journalistiques traitant des sujets liés à la guerre de libéra- tion, publiées entre le 1 er novembre

2013 et le 15 octobre 2014.

outre les supports traditionnels (presse écrite et audiovisuelle), le prix est ouvert à la presse électro- nique (sites internet d’information), selon M. Hamid grine qui annonce

déjà la couleur à propos de la qualité de ces œuvres.

« nous avons instruit le jury que

préside M. lamine bechichi à être extrêment exigeant avec les partici- pants car le lauréat doit être à la hau- teur de l’événement », SAM

MoHaMed el gHaZi à bordJ bou-arreridJ

L’orientation des demandeurs d’emploi, une priorité

le ministre du travail, de l’em- ploi et de la sécurité sociale M. Mo- hamed el ghazi qui a effectué, hier, une visite de travail dans la wilaya de bordj bou-arréridj a déclaré que le dispositif institué par l’etat dans les domaines qui relèvent de son dépar- tement ministériel est appliqué. il a relevé les efforts importants accom- plis en matière de lutte contre le chô- mage grâce à la création d’entreprises, ce qui a fait de bordj bou-arréridj, a-t-il précisé ,un pôle d’excellence. le chômage dans la wi- laya est même en deçà du taux natio- nal. C’est un modèle à suivre a indiqué le représentant du gouverne- ment qui a affirmé que la solution fi- nale à la question du chômage est dans le développement de l’économie et non pas dans la fonction publique. Pour ce dernier secteur M el ghazi a rappelé l’instruction du chef du gouvernement d’employer en prio- rité les cadres en situation de pré-em- ploi. si cela ne s’est pas fait sur le terrain c’est que les inspecteurs de la fonction publique n’ont pas appliqué l’instruction a remarqué le ministre qui a annoncé qu’il allait prendre contact avec leur dg pour mettre fin à cette situation avant de relever que 49.000 postes vacants ont été recensés

dans le secteur par ses services quand il était en charge du service public. revenant à l’apport de l’appareil pro- ductif national , M. el ghazi a rappelé que l’etat accompagne les investis- seurs petits ou grands pour créer les emplois et réaliser le taux de crois- sance fixé cette année à 3 %, a an- noncé le ministre qui a noté que l’algérie a mieux fait que des pays mieux lotis qu’elle . l’algérie a connu un développe- ment positif de la stratégie contre le chômage qui pourrait descendre de 9 à 6 % selon les prévisions de l’office national des statistiques a noté le mi- nistre qui a annoncé qu’un fichier na- tional de l’emploi sera créé prochainement pour contrôler l’em- ploi informel. Cela l’a amené à évo- quer l’article 87 bis de la loi sur le travail qui sera abrogé purement et simplement a-t-il indiqué. son champ d’application sera pris en charge par la loi de finances 2015 en attendant son intégration dans le code du travail qui sera promulgué durant la même année a-t-il déclaré. Ce code, a précisé le ministre, re- groupera toutes les lois dans le do- maine ainsi que les révisions qui vont intervenir. d’ailleurs, a-t-il poursuivi, un groupe de travail a été installé au

a-t-il poursuivi, un groupe de travail a été installé au ministère pour s’occuper de cette opé-

ministère pour s’occuper de cette opé- ration, a-t-il dit. nous n’avons ni clos le débat avec les partenaires ni re- noncé aux droits syndicaux ainsi qu’à ceux de la grève, a affirmé M. el ghazi qui s’est même inscrit en faux contre toutes les allégations à ce sujet. l’algérie qui adhère à l’organisation mondiale du travail ne peut pas adop- ter un texte contre les principes de cette dernière. Ce n’est d’ailleurs pas notre conviction, a indiqué le ministre qui a annoncé que le gouvernement devra rencontrer ses partenaires que ce soit le patronat ou le syndicat, le 15

septembre dans le cadre de la tripar- tite. la même démarche est adoptée pour le médicament, a déclaré ce der- nier en annonçant qu’il est nécessaire de mettre de l’ordre dans le secteur et reconnu que les tarifs pratiqués pour le remboursement ne cadrent pas avec la réalité. d’un autre côté, la sécurité sociale ne peut pas supporter tous les actes médicaux, si on l’y oblige ce sera la faillite pour elle, a affirmé le ministre qui a annoncé que les comptes de la Cnas comme de la Cnr sont actuellement équilibrés. le ministre qui avait inspecté plusieurs

structures de son secteur, a insisté à l’agence de l’aneM de ras el oued qui a été réhabilitée pour l’accueil des demandeurs d’emploi et la réalité des offres doit leur être expliquée. il a in- sisté pour que les investisseurs qui bé- néficient de projets de l’etat fassent un effort en matière d’emploi des bé- néficiaires du dispositif. Ceux qui ne respectent pas leurs contrats dans ce cadre doivent être placés en liste noire, a-t-il ordonné. le ministre qui a visité des coopé- ratives de jeunes dans le cadre de l’anseJ a donné des instructions pour qu’ils bénéficient d’une part de marché leur permettant de maintenir les emplois créés. au centre de paie- ment bentoumi-bachir de la Cnas qui a bénéficié également d’une opé- ration de réhabilitation, le ministre a insisté sur l’accueil et surtout sur la prise en charge des doléances des as- surés ainsi que des employés par la di- rection générale de la caisse qui reçoit périodiquement les conclusions de la cellule de veille. notons que l’agence de la wilaya a réalisé 99 % de remise des cartes chifa. Pour le recouvrement des créances, le taux a évolué de plus de 6 % en 2013 grâce aux mesures dans ce domaine. F. D.

Journée internationale de l’alPHabétisation

IQRAA reçoit le prix UNESCO-Confucius 2014

Célébrée depuis plus de 40 ans par l’unesCo, la Journée internationale de l’alphabétisation de cette année sera marquée par le prix unesCo- Confucius d’alphabétisation de l’an- née 2014 attribué à l’association iQraa pour son programme sur « l’alphabétisation, la formation et l’in- sertion des femmes-aFiF ». ainsi, iQraa représentée par Madame aïcha barki, présidente de l’association, a participé à la cérémo- nie de la remise des Prix internatio- naux d’alphabétisation de l’unesCo qui se déroule le 8 septembre 2014, à dacca (bangladesh), au cours de la «Conférence internationale sur l’al- phabétisation et l’éducation des filles et des femmes : fondations pour le dé- veloppement durable». a cette occasion, la présidente de l’association iQraa, M me aïcha barki a déclaré que «la célébration de

m e aïcha barki a déclaré que «la célébration de la journée internationale d’alphabéti- sation est

la journée internationale d’alphabéti- sation est l’occasion de se rappeler l’importance du combat quotidien contre l’analphabétisme.»

et d’ajouter : «le prix unesco- Confucius que nous avons obtenu nous encourage à aller encore plus loin dans nos efforts pour éradiquer ce

fléau. » M me barki a salué l’unesCo pour cette reconnaissance qui honore

l’algérie et ooredoo d’être toujours présent afin de soutenir les actions et de réaliser tous les projets qui restent

à concrétiser ensemble pour parvenir

à réduire le taux d’analphabétisme en

algérie et ce, à travers un programme d’actions ambitieux. de son côté, le directeur général de ooredoo M. Joseph ged a indiqué que « ooredoo félicite l’association iQraa pour ce prestigieux prix qui honore l’algérie et sa politique de lutte contre l’analphabétisme. » et d’ajouter : « je tiens à réaffirmer la disponibilité de ooredoo à accompa- gner l’association iQraa et ses bé- névoles dans leurs nobles missions. Je réitère notre soutien indéfectible pour

aider l’association dans la mise en œuvre de ses actions visant à venir à bout de l’analphabétisme.»

il y’a lieu de noter que dans le cadre de leur partenariat stratégique, l’association iQraa et l’opérateur de téléphonie mobile ooredoo ont mené, depuis 2006, de nombreuses opéra-

tions conjointes, telles que la contri-

bution financière à la construction et à la dotation en équipements pédago- giques de l’ecole d’alphabétisation d’el Khroub, inaugurée en juin 2009,

la célébration des 20 ans de l’associa- tion iQraa en 2011, le financement d’une étude relative à l’expérience al- gérienne dans la lutte contre l’anal- phabétisme durant les 50 ans d’indépendance, l’instauration en

2012 du «Prix ooredoo d’alphabéti-

sation» ainsi que l’inauguration en

2013 du Centre d’alphabétisation, de

Formation et d’insertion des Femmes (aFiF) à temacine (touggourt). Wassila Benhamed

Mardi 9 septembre 2014

N ation

5

EL MOUDJAHID

CoNféRENCE DE PRESSE DE LA MINIStRE DE L’éDUCAtIoN NAtIoNALE

Le sceau des réformes du système éducatif

La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, a souligné, hier, lors d’une conférence de presse, tenue au lycée de mathématiques de Kouba, que la poursuite des réformes sera axée durant l'année scolaire 2014-2015 sur le cycle primaire et les corps d'inspection et d'enseignement.

L e gouvernement prévoit, dans le cadre de son plan quinquennal, une série de mesures visant à

réaliser «un bond qualitatif» à travers

la prise en charge des préoccupations

socioprofessionnelles. Un objectif que le secteur compte atteindre à travers l’élimination des disparités entre les wilayas, la scolarisation des enfants aux besoins spécifiques, la refonte des programmes du palier obligatoire et le développement du sens créatif chez

l’élève. Par ailleurs, un intérêt particu- lier sera accordé, selon Mme Bengha- brit, à l’éducation civique, à l’enseignement des principes de dé- mocratie et du dialogue d’autant plus que l’école constitue, a-t-elle soutenu, l’environnement propice à l’initia- tion aux principes de l’unité natio- nale. En retraçant le tableau des ré- formes qui seront applicables à partir de la rentrée scolaire 2015, la ministre

a souligné qu’il s’agira de la révision

de la conception actuelle de l’évalua- tion du travail scolaire des élèves, y compris les examens, afin de réhabili- ter l’effort des élèves par le contrôle continu (réflexion autour de la fiche de synthèse pour les 2e et 3e années secondaires). Les objectifs de ce contrôle visent l’amélioration de l’ac- cès à l’université des nouveaux ba- cheliers. « Nous sommes en train de travailler sur les coefficients, notam- ment ceux obtenus au baccalauréat, ainsi que ceux réalisés aux contrôles continus pour aider l’élève » précise Mme Benghebrit qui a annoncé égale- ment la suppression de la seconde ses- sion de la 5e année primaire. « Nous avons constaté qu’à la fin de l’année, après les examens accompagnés du contrôle continu, 80% des élèves qui passent l’examen de la 5e année pas- seront à la 6e, donc nous avons jugé qu’il n’est pas nécessaire de faire une deuxième session », a-t-elle souligné. S’agissant du problème de la sur- charge et de la lourdeur du cartable dont souffrent les écoliers, qui est d’ailleurs un grand souci des parents, la ministre à fait savoir qu’il y aura une réduction du poids du cartable de 30% pour les écoliers des 1re, 2e et 3e année primaire avec comme solution finale une armoire de rangement dans chaque classe. Mais cette mesure sera applicable pour cette année seulement dira la ministre, affirmant que la ren-

année seulement dira la ministre, affirmant que la ren- trée de 2015 verra la suppression de

trée de 2015 verra la suppression de tous les livres pour être remplacés par le livre unique. « Notre objectif péda-

gogique est d’aller vers le livre unique, une commission travaille sur cette question. » Elle a fait savoir, dans le même ordre d’idées, que le glissement natio-

nal du livre gratuit au « livre solidaire

» n’est pas un don pour l’élève mais

un prêt. Il sera rendu à l’établissement scolaire à chaque fin d’année. « L’ob- jectif de l’année prochaine n’est pas comme celui de la présente où le livre est toujours offert. A partir de l’année prochaine ce sera une mise à disposi- tion. Par cette dernière, on souhaite développer le volet éducation ci- vique qui concerne, entre autres, le respect du livre. Elle a également an- noncé que le ministère de l’Education nationale procèdera dès l’année pro- chaine à l’édition d’un « guide de gou- vernance ». « Nous avons constaté qu’il existe beaucoup de problèmes dans le secteur en matière de gestion,

nous élaborerons ce document d’orientation et nous souhaitons que tous nos partenaires participent à une charte d’éthique qui va être dis- cutée avec eux » a-t-elle déclaré, ajoutant qu’il y aurait, également, l’institutionnalisation du principe de l’obligation de résultats. « Nous avons les coudées franches parce que nous

nous inscrivons dans le cadre de la po- litique gouvernementale dans le tra- vail d’une commission qui a donné ses résultats, de mesures qui ont été prises par le conseil du gouvernement et qui ont été adoptées par l’APN. Cette marge de manœuvre inscrite dans l’es- prit de ces référentiels est destinée à améliorer essentiellement le sys- tème », souligne la ministre.

Adoption momentanée de la double vacation Répondant à une question relative à la surcharge des classes, la ministre a affirmé que le ministère « est contraint momentanément d’ adopter

le système des deux vacations par- tielle et totale » pour régler ce pro- blème, soulignant que cette mesure n’était pas « la solution efficiente » mais que le secteur était contraint mo- mentanément » d’ y recourir. Cette surcharge, poursuit -elle, est due à la non remise par les entre- prises de réalisation de certains éta- blissements éducatifs prévus depuis 2008. Le taux de « réalisation de ces établissements d’enseignement moyen et secondaire varie entre 60 et 70%, tandis qu’un nombre insuffisant d’établissements primaires a été ré- ceptionné. Le ministère de l’Educa- tion nationale doit établir « un agenda pour la gestion du dossier des struc- tures éducatives dans chaque wilaya » en collaboration avec les collectivités locales pour les appeler à la nécessité d’accélérer la réalisation des établis- sements prévus. Elle a toutefois jugé que la formation des enseignants dans le domaine de la gestion de la classe est plus que nécessaire et constitue une priorité pour son secteur.

Ecole privées :

un statut à revoir Par ailleurs et répondant à une question relative à la place des écoles privées et leur rendement, la ministre, a tenu à signaler « Il ne faut pas dia- boliser les établissements privés qui représentent moins de 1 % dans la carte du secteur de l’Education natio- nale en Algérie et qui constituent un facteur complémentaire de l’acte édu- catif », note t-elle en ajoutant que ces établissements peuvent contribuer à la résolution de plusieurs problèmes auxquels fait face l’école algérienne, en l’occurrence, la sur- charge. Dans la même idée, elle a saisi l’occasion pour évoquer les « bons

10 milliards de dinars consacrés à la restauration des établissements touchés par les catastrophes naturelles

Un montant de 10 milliards de dinars a été consacré

à la restauration et au réaménagement des établissements

éducatifs touchés par les catastrophes naturelles, notam- ment le tremblement de terre qui a secoué Alger le 1 er août dernier, a annoncé, hier à Alger, la ministre de l'Edu- cation nationale, Nouria Benghebrit. Lors d'une confé-

rence de presse, M me Benghebrit a affirmé que ce montant

a été consacré à la restauration des établissements éduca-

tifs touchés en 2014 par les différentes catastrophes na- turelles, notamment à Alger qui a été secouée le 1 er août dernier par un tremblement de terre qui a causé des dégâts matériels à plusieurs établissements. "L'APC demeure la seule habilitée à restaurer les écoles primaires touchées et le montant précité a profité à des wilayas et communes, à travers le territoire natio- nal", a estimé la ministre.

résultats » que les établissements pri- vés ne cessent d’obtenir d’année en année, particulièrement pour les cy- cles primaire et moyen. Elle a, toute- fois, déploré le niveau « faible » des résultats d’autres écoles privées aux épreuves du baccalauréat. « Je trouve qu’il est inconcevable et inadmissi- ble qu’un établissement secondaire privé enregistre un taux de réussite de 0% au baccalauréat. Je pense qu’il est temps de revoir le statut de ces écoles » a-t-elle déclaré en ajoutant que son département exigera des écoles pri- vées « des explications » sur les as- pects pédagogiques et éducatifs, notamment les résultats obtenus lors des examens officiels. « Il est temps de réguler et d’orga- niser le fonctionnement de ces établis- sements qui doivent respecter le cahier des charges signé avec la tu- telle. J’appelle les responsables de ces établissements privés à mettre en œuvre le programme national dans les manuels scolaires destinés aux élèves », lance la ministre. En dressant un ta- bleau des chiffres prévisionnels de la présente rentrée scolaire 2014, la mi- nistre a fait savoir que pour l’effectif des élèves : Nombre total des élèves tous cycles confondus est de 8.618.155. L’éducation préparatoire (5 ans) : 425.800. Le cycle primaire :

3.929.427, cycle moyen : 2.706.873 et cycle secondaire avec 1.556.055 élèves. Pour les ressources humaines, le personnel tous statuts confondus s’élève à 668.739 dont 456.813 rele- vant de l’encadrement pédagogique. Concernant le concours de recru- tement externe : les postes ouverts sont de 25.104 et le nombre de postu- lants est de 400.555, tandis que le nombre de recours est de 4000 (500 recours acceptés et 3500 recours non fondés). Pour ce qui est des infrastruc- tures, le nombre général des établis- sements scolaires a atteint 25.496 :

18.173 d’écoles primaires. 5171 col- lèges et 2052 lycées). Le retard enre- gistré dans la réalisation : taux de réalisation salles du primaire 24% du total programmé, taux de réalisation de collèges : 60% et le taux de réali- sation de lycées est 70%. Les logements au Sud : sur les 5830 programmés, seuls 47% ont été

finalisés. Kafia Ait Allouache

LE MINIStRE DES tRAvAUx PUBLICS à AIN-DEfLA

Lancement des travaux de la rocade Khemis Miliana-Bordj Bou-Arréridj

M. Abdelkader Kadi a lancé hier matin

à Ain-Defla les travaux de la rocade Khe-

mis-Miliana-Bordj Bou-Arréridj. Qua- trième rocade du genre après celle desservant et contournant les villes de tizi-ouzou, Bejaia et Jijel, cette rocade traversera depuis la ville de Khemis-Mi- liana cinq wilayas sur un linéaire de 262 km. Avec les mêmes caractéristiques que l’autoroute Est-ouest avec une chaussée de deux fois trois voies, cette voie permet- tra outre le gain de temps, de désengorger les voies reliant la capitale et de générer à terme pas moins de 30 000 emplois. A souligner que cette rocade s’inscrit dans le cadre de la réalisation des grands pro- jets structurants du Schéma national d’aménagement du territoire et du schéma directeur des routes et autoroutes 2005- 2025 engagé dans le cadre global du pro- gramme de développement du Président de la République. Un schéma, faut-il, le rappeler qui comprend, outre l’autoroute Est-ouest, l’autoroute des hauts plateaux sur 1030 km, cinq rocades et 3 000 km de voies pénétrantes. Un maillage quasi-total

et 3 000 km de voies pénétrantes. Un maillage quasi-total du territoire national qui permettra autant

du territoire national qui permettra autant de désenclaver des régions entières que de les relier directement aux voies express et autoroutières et de relier celles-ci aux ports de la façade maritime. 1 000 engins de travaux publics et 5 000 ouvriers avec à terme 9 000 au total sont engagés dans ces travaux menés conjointement par deux groupements l’un algéro-turc et le deuxième algéro-italien chargés de la réa- lisation du contrôle et suivi. Le ministre a insisté sur la cadence des travaux pour ter-

miner avant le délai contractuel de 24 mois. Dans la commune de Bourached, M Kadi s’est enquis de l’état d’avancement de la base de réalisation et d’installation des équipements d’entretien de l’auto- route Est-ouest. Une des cinq bases pré- vues le long de cet important axe routier pour son entretien. Dans cette optique, M. Kadi a insisté sur la question de l’entretien. Dans le même site, le ministre a reçu des explica- tions sur l’état d’avancement du projet de la gare de péage. Poursuivant sa visite de travail dans la wilaya, le ministre des tra- vaux publics a eu un aperçu sur les projets en cours de réalisation et terminés pour certains concernant les évitements des villes et le doublement des voies. Ainsi en est-il de la voie reliant les villes d’Ain- Defla à Mekhatria ou encore la voie d’évi- tement de la ville d’El-Abadia sur la RN 65 et qui bifurque plein nord en une péné- trante à travers les monts du Dahra pour relier la ville de Damous dans la wilaya de tipasa à travers la route nationale du littoral, la RN11. A. M. A.

NoUvELLES vILLES

Tebboune opère un mouvement dans le corps des directeurs

Le ministre de l'Ha- bitat, de l'Urbanisme et de la ville, Abdelmad- jid tebboune a opéré un mouvement dans le corps des directeurs des nouvelles villes à travers tout le territoire national, a-t-on appris dimanche auprès du ministère. Ce mouvement a touché le directeur de la nouvelle ville de "Boui-

nan" dans la wilaya de Blida, qui a été muté à la ville de "Boughzoul" dans la wilaya de Médéa, tandis que le directeur de la nouvelle ville de "Sidi Abdal- lah" (Alger) à été muté à la nouvelle ville de "Bouinan". Le directeur de la nouvelle ville de "Boughzoul" s'est vu confier la direction de la nouvelle ville d"El-Goléa" après que le directeur de cette dernière eut été mis à la retraite. Ce mouvement prévoit également la nomination dans les pro- chains jours d'un nouveau directeur à la tête de la nouvelle ville "Sidi Abdallah".

chains jours d'un nouveau directeur à la tête de la nouvelle ville "Sidi Abdallah". Mardi 9

Mardi 9 Septembre 2014

N

6

ation

EL MOUDJAHID

session d’aUtomne 2014 dU Parlement

17 projets de loi dont quatre déposés

La session d’automne 2014 du Parlement dans ses deux Chambres, inaugurée le 2 septembre dernier, comprend dans son agenda, 17 projets de loi dont quatre se trouvent déjà en examen au niveau des commissions permanentes.

C ette information a été avan- cée lors de la réunion conjointe des deux Cham-

bres, tenue sous la présidence de mohamed larbi ould khelifa, au siège de l’aPn, consacrée à la mise en place de l’ordre du jour de la ses- sion, en présence du ministre des relations avec le Parlement, Khalil mahi, en tant que représentant du gouvernement. Parmi les 17 projets de loi inscrits au débat général et à l’examen, il s’agit du projet de loi amendant et complétant la loi n0 05- 06 du 23 août 2005, relatif à la lutte contre la contrebande, du projet de loi relatif aux mutuelles sociales, du projet de loi n° 98-06 du 27 juin 1998 définissant les règles générales relatives à l’aviation civile et du projet de loi relatif aux activités et au marché du livre. en plus de ces textes de loi, au programme des séances plénières, figurent également une liste de13 autres projets de loi qui sera déposés auprès du bureau de l’aPn au début de cette session. il s’agit du projet de loi de finances 2015, du projet de

il s’agit du projet de loi de finances 2015, du projet de loi de règlement budgétaire

loi de règlement budgétaire 2012, du projet de loi amendant et complé- tant la loi 83-11 du 2 juillet 1983 re- lative aux assurances sociales et d’un projet de loi portant création du fonds de pension. Cette session comprend aussi, d’autres avant-pro- jets à l’instar du projet de loi amen- dant et complétant l’ordonnance 66-156 du 8 juin 1966 portant code pénal, le projet de loi sur la moder-

nisation de la justice, le projet de loi sur la protection de l’enfant, le pro- jet de loi amendant et complétant la loi 01-11 du 3 juillet 2001, relative à la pêche et l’aquaculture. sont inscrits à l’agenda de cette session les projets de loi amendant et complétant la loi 79-07 du 21 juin 1979, sur le code des douanes, celui amendant et complétant l’ordon- nance n0 03-04 du 19 juillet 2003,

portant règles générales applicables aux activités import-export, le projet de loi relatif à la certification élec- tronique, le projet de loi portant or- ganisation de la profession du commissaire-priseur et un autre texte de loi amendant et complétant la loi 05-07 du 28 avril 2005, rela- tive aux hydrocarbures. la liste des textes de loi reste ou- verte dans la mesure où le représen-

tant du gouvernement a relevé à cette occasion la possibilité d’ajou- ter d’autres projets de loi actuelle- ment en cours d’examen au niveau de certains départements ministé- riels. C’est dire l’importance de la ses- sion qui comprend un nombre im- portant de textes de loi, des lois qui viennent compléter la législation et approfondir les réformes engagées par le Président de la république dans les différents segments de l’ac- tivité nationale. en prévision des séances plénières, les 12 commis- sions permanentes de l’assemblée populaire nationale se préparent, chacune dans ses spécialités, à l’examen et aux auditions des res- ponsables des secteurs concernés ainsi que des spécialistes et des ex- perts pour avis et enrichissement. et pour permettre à l’assemblée de fonctionner et de poursuivre ses tra- vaux, il est question de procéder à l’opération de renouvellement des instances et organes internes de son organisation. Houria A.

le Fln se déPloie en renForçant ses strUCtUres de base

Réunion prochaine de la commission nationale de préparation du congrès

la direction politique du Fln qui se restruc- ture en préparant son 10 e Congrès national, prévu pour le début de 2015, multiplie les réu- nions et rencontres de proximité en organisant des activités au niveau des différents bureaux des Kasmas et mouhafadhas du parti au niveau national. le membre du Comité central et du bureau politique, mustapha mazouzi, a dans ce sens soutenu que le Fln intensifie le travail de proximité en direction des jeunes et des cadres des localités et communes pour les imprégner des valeurs et principes du parti pour leur per- mettre de s’inscrire en adhérant en militants dans les rangs du front. les sorties du secrétaire général, amar saïdani et les rencontres qu’il a animées à maintes fois dans des wilayas du pays ont mis l’accent sur le Fln, en tant que formation politique, sur ses structures de base et ses organes de fonctionnement, mettant en lu- mière la nouvelle dynamique qui anime la pre- mière force politique sur la scène nationale. C’est dans ce cadre que des activités poli- tiques, des rencontres de sensibilisation et de formation de l’esprit militant sont périodique- ment organisées au niveau des bureaux et struc-

ment organisées au niveau des bureaux et struc- tures du parti dans de nombreuses régions du

tures du parti dans de nombreuses régions du pays dans le but d’attirer les jeunes, notamment les femmes qui désirent militer dans une forma- tion politique et prendre part au développement du pays en renforçant les rangs du parti. la participation des élus nationaux et locaux, des cadres du parti ainsi que des séances de tra-

vail sur différents sujets expriment cette volonté de renouer avec le dynamisme et de se redé- ployer davantage sur la scène national en pre- nant plus d’attache aves ses militants et les sympathisants du Front. le parti qui semble reprendre sa stabilité et la cohésion de ses rangs, un objectif que s’était fixé amar saïdani, lors de son plébiscite au poste de secrétaire général du Fln lors de la tenue du sommet du Comité central. le parti qui a décidé de reporter son univer- sité d’été aux prochaines vacances de prin- temps s’attèle aux préparatifs de la tenue de son congrès national tout en mettant de l’organisa- tion au sein de ses structures régionales pour renforcer la cohésion et assainir la situation dans certaines mouhafadha dans le but de leur renforcement avec de nouveaux cadres ou en remplaçant certains d’entre eux. la démarche qui s’inscrit dans le programme arrêté précé- demment se met donc en place pour encourager la nouvelle dynamique de rajeunissement des rangs des militants et des capacités du parti à plus de proximité et d’actions sur le terrain, no- tamment au niveau des mouhafadha des Hauts

plateaux, des wilayas de l’intérieur ou celles du sud algérien. le parti du Fln qui annonce des actions concrètes pour ce mois-ci, précise que la commission nationale de préparation du 10 e Congrès du parti prévu en 2015 et qui regroupe tous les membres du comité central, tiendra une réunion pour présenter les projets de résolutions relatifs au congrès. la tenue de ce Congrès national sera certai- nement une occasion pour le Fln de traiter des questions qui ont surgi après le 9 e Congrès ras- sembleur du parti et de mettre fin aux crises et différends qu’à vécus le parti et qui auraient pu influer sur son parcours sans l’engagement de ses militants. et c’est à juste tire que saïd bou- hadja, chargé de communication du parti avait soutenu l’importance du prochain congrès dans l’idée de rassembler les militants et de préserver le leadership du parti sur la scène politique. les choses semblent aller dans cette perspec- tive, notamment avec les nouvelles décisions d’assainissement des rangs du parti par l’instal- lation de la commission de discipline pour trai- ter des cas d’indiscipline. Houria Akram

ConFérenCe arabe demain à alger

Le rôle des femmes dans la préservation de la stabilité sociale

Une conférence arabe sur «le rôle des femmes et des mères dans la préservation de la cohésion familiale et la stabilité sociale» se tiendra demain à alger, a-t-on appris hier auprès du ministère de la soli- darité nationale, de la Famille et de la Condi- tion de la femme. Prendront part à cette conférence, de deux jours, des experts des

pays arabes et d’organi- sations internationales dans le domaine des af- faires sociales, ainsi que les membres du Conseil national de la famille et de la femme, a-t-on pré- cisé de même source. Plusieurs axes ayant trait, notamment, à la promotion de la femme, l’impact des technolo- gies nouvelles sur la fa- mille arabe et la protection de la sécurité

de la famille en temps de guerre seront abordés durant cette rencontre. la ministre de la so- lidarité nationale, de la Famille et de la Condi- tion de la femme, m me mounia meslem, procédera à l’ouverture des travaux de cette conférence, organisée en collaboration avec le se- crétariat général de la ligue arabe.

Conseil national de la Famille et de la Femme

M me Fatma-Zohra Sbaa nouvelle présidente

m me Fatma-Zohra sbaa a été instal- lée hier à alger, dans ses nouvelles fonctions de présidente du Conseil na- tional de la Famille et de la femme, par la ministre de tutelle, m me mounia meslem, a-t-on appris auprès du minis- tère. après la cérémonie d’installation, le Conseil a entamé la mise en œuvre du programme de sa session, qui s’ar- ticule, notamment autour de l’examen

des propositions d’amendements de son règlement intérieur et du parachè- vement de son programme d’action an- nuel, a-t-on ajouté de même source. le Conseil est un organe consultatif placé sous l’autorité du ministère de la soli- darité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, rappelle-t-on de même source.

PARLEMENT ARABE

Le président Ahmed Ben Mohamed al-Jarwan en visite en Algérie

le président du Parlement arabe, ahmed ben moha- med al-Jarwan a entamé hier une visite en algérie durant laquelle il prendra part les 10 et 11 septembre à une conférence sur "le rôle de la femme dans la préservation du tissu familial et la stabilité sociale", indique une source du Parlement arabe. lors de cette visite, m. al- Jarwan rencontrera plusieurs responsables parlemen- taires algériens. Cette rencontre organisée par la commission de la famille de la ligue arabe en collabo- ration avec le ministère de la solidarité nationale et de la Famille, vise notamment à mettre en exergue le rôle de la femme dans la protection de la famille contre les fléaux ainsi que dans la préservation de la cohésion fa-

miliale et la stabilité sociale. elle vise également à iden- tifier les problèmes sociaux auxquels font face les fa- milles arabes, passer en revue les problèmes de santé, notamment psychologique, des mères de famille et re- chercher les cadres de stabilité familiale en soulignant le rôle de la femme dans la mise en place de politiques à même de consolider la sécurité et la stabilité sociale. l'ordre du jour de cette rencontre porte notamment sur des questions relatives aux politiques et mécanismes de soutien à la famille arabe dans le contexte des mutations actuelles ainsi que sur les moyens de protection de la sécurité des familles dans un environnement marqué par les guerres et les conflits.

libération des diPlomates algériens

La clairvoyance des dirigeants algériens saluée

le Parlement arabe a félicité hier l'algérie pour la li- bération de ses diplomates qui étaient détenus à gao (mali), saluant "la sagesse et la clairvoyance" des diri- geants algériens dans le règlement des questions sensi- bles. lors d'une rencontre avec le président du Conseil de la nation, abdelkader bensalah, le président du Parle- ment arabe, ahmed ben mohammad al-djerwane a salué "la sagesse et la clairvoyance des dirigeants algé- riens ainsi que l'efficacité de la diplomatie algérienne s'agissant du traitement des questions sensibles", félicitant l'algérie pour la libération de ses diplomates qui étaient détenus à gao (mali), indique un communiqué du Conseil de la nation. Par ailleurs, les deux parties ont passé en revue les relations qui lient le Parlement algérien et l'instance parlementaire arabe créée conformément aux décisions et recommandations du sommet arabe tenu

en 2005 à alger. ils ont également évoqué les activités du parlement arabe et son rôle dans la dynamisation et le renforcement des relations arabes", d'autant que la région arabe traverse une étape cruciale qui requiert de la concertation et de l'action pour faire face à cette situation et traiter les questions arabes communes". en sa qualité de membre du Conseil national fédéral émirati, m. al djerouane a abordé avec son interlocuteur les relations algéro-émiraties et "les moyens de les hisser sur le plan parlementaire à la hauteur des relations exceptionnelles qui unissent les deux pays". m. al djerouane effectue, actuellement, une visite en algérie pour participer à une conférence sur "le rôle des femmes et des mères dans la préservation de la cohésion familiale et de la stabilité so- ciale" prévue demain et jeudi à l'initiative du secrétariat général de la ligue arabe en collaboration avec le minis- tère de la solidarité nationale et de la Famille.

mardi 9 septembre 2014

N

EL MOUDJAHID

ation

7

m. boultiF, pdg d’Air Algérie sur les ondes de lA cHAine iii :

« Les premiers résultats du crash de l'avion affrété par Air Algérie seront dévoilés le 20 septembre »

Air Algérie, qui va acquérir 16 avions, ne fera plus appel à l'affrètement d'aéronefs à l'avenir.

l e pdg d’Air Algérie, invité hier de la chaîne iii, a affirmé que l’audit interne , demandé par le ministère des trans-

ports, est en train d’être « mené. il est le bien- venu car tous les audits sont de nature à améliorer les choses à travers des recomman- dations. et celui qui nous concerne aboutira à quelque chose de bien. » cet audit, explique le premier responsable d’Air Algérie « vise sur- tout à améliorer les conditions de traitement de la clientèle. c’est surtout le volet opérationnel qui sera privilégié par rapport au volet adminis- tratif ou celui de la gestion. » interrogé sur le changement de trois directeurs avant l’entame de cet audit, m. boultif précise que ce « sont des changements effectués pour apporter du sang neuf à la veille de la phase retour de la pé- riode été, et non des sanctions. deux de ces directeurs ont repris leur poste de commandant de bord. » selon l’invité de la radio, ces changements « sont prévus depuis quelques mois. c’est le manque de coordination entre les opérationnels qui a motivé notre déci- sion. » d’autres mutations sont en vue. « Quand la conjoncture évolue dans le monde de travail, il y a des changements qui peuvent être opérés sans pour autant que les gens qui changent de poste ne soient sanction- nés », indique m. boultif. et de poursuivre : « il est évident qu’au cas où il y aura des responsabilités qui seront si- tuées, il y aura l’application du règlement inté- rieur dans toute sa rigueur.»

Tarifs promotionnels de la France vers l’Algérie
Tarifs promotionnels de la France vers l’Algérie

Tarifs promotionnels de la France vers l’Algérie

Air Algérie lance une promotion tarifaire de l’ordre de -70% de la France vers l’Al-
Air Algérie lance une promotion tarifaire de l’ordre de -70% de la France vers l’Al-

Air Algérie lance une promotion tarifaire de l’ordre de -70% de la France vers l’Al- gérie dénommée “nesmA”. cette promo- tion est valable pour des voyageurs allant du 8 septembre 2014 au 28 mars 2015. le tarif sera affiché du 8 septembre au 7 octo- bre 2014. exceptionnellement cette réduc- tion sera de l’ordre de 75% entre marseille et Alger. cette offre est valable dans la li- mite des places disponibles.

offre est valable dans la li- mite des places disponibles. l Depuis le 24 juillet dernier,

l Depuis le 24 juillet dernier, date à laquelle s’est produit le tragique crash

de l’avion affrété de la compagnie espagnole Swift Air et suite auquel plusieurs passagers ont perdu la vie, Air Algérie est soumise à une forte pression médiatique. Il ne se passe pas un jour sans que l’on ne tente de la mettre sous les feux des projecteurs en surdimensionnant le moindre incident qui peut se produire comme si cela était l’apanage de la seule compagnie nationale. Ce qui est, faut-il le souligner, loin d’être le cas. C’est du reste ce que s’évertuent à expliquer tous les responsables d’Air Algérie depuis le crash. Un exercice auquel s’est adonné hier le P-DG, Mohamed Salah Boultif. « Ces incidents, dans un temps normal, arrivent tous les jours », a-t- il affirmé sur les ondes de la Chaîne III dont il était l’invité et de poursuivre dans le souci de relativiser et tenter d’exorciser l’espèce de

A Air Algérie, la transparence prime

répondant à certaines assertions selon les- quelles des pilotes auraient dénoncé les condi- tions d’affrètement et le choix des compagnies, le premier responsable d’Air Algérie précise qu’il « y a des procédures. la commission des programmes est le maître d’œuvre, et tout se fait en toute transparence. » A une question de savoir si le cahier de charges exigerait le re- cours au moins disant, m. boultif répond : «tout dépend de la nature de ce qu’on veut affréter.» sur la raison principale du crash, le pdg d’Air Algérie s’est abstenu de tout commentaire et affirme qu’il faut attendre le rapport prélimi- naire que livrera le mali, chargé de l’enquête officielle, le 20 septembre prochain.» dans ce contexte, m. boultif souligne que l’indemnisation des familles de victimes est « un dossier en cours. la cAAr, en collaboration avec la compagnie de réassurance à l’étranger, a pris les choses en main. » A présent, fait-il sa- voir, « on s’attache à régler les problèmes de l’acte des décès des victimes. leurs familles se- ront identifiées selon la loi de chaque pays et l’indemnisation se fera en deux temps :

l’avance intérimaire qui sera donné incessam- ment, et après le rapport définitif il y aura un complément de cette indemnité dont la somme tourne autour de 16 000 euros. » interpellé sur une de ses déclarations dans laquelle il a indi- qué que «certains en veulent à Air Algérie»,

il a indi- qué que «certains en veulent à Air Algérie», m.boultif précise, d’abord, que sa

m.boultif précise, d’abord, que sa compagnie enregistre des performances assez louables, en termes de gestion.»

Pas d’affrètement pour l’été prochain

Air Algérie a transporté 1 million de passa- gers à l’international en trois années d’exercice et on compte terminer 2014 avec 5 millions voyageurs. le programme quinquennal « am-

bitieux va nous permettre d’acquérir 16 avions à partir de décembre jusqu’à 2016 et de former nos pilotes.» cette vision porteuse de « flexibi- lité et de souplesse », dira m. boultif, «pourrait inquiéter des compagnies concurrentes.» pour l’été 2015, il est « fort probable que la compagnie qui prépare la réception de deux boeing n’ait pas recours à l’affrètement.» outre ces indicateurs, m. boultif souligne qu’Air Al- gérie « prévoit au niveau des fonctions opéra- tionnelles, le renouvellement des générations de compétences. on est en train d’injecter chaque année 50 techniciens ingénieurs au niveau de la maintenance auxquels s’ajoutent les 200 pilotes dont 16 en cours de qualification.»

Hadj 2015 : 66 vols d’Air Algérie

dans ce contexte, le pdg d’Air Algérie af- firme que « traditionnellement, nos pilotes, à part quelques uns qui ont rejoint des compa- gnies des pays du golfe, font carrière ici. » par ailleurs, l’hôte de la radio demeure optimiste quant à la situation financière de sa compagnie et assure que si en 2013 le chiffre d’affaire était de 69 milliards de dinars, cette année « on maintiendra cette dynamique de croissance.» sur un autre volet, m. boultif se réjouit des prestations fournies lors des deux éditions pré- cédentes du Hadj. « on a commencé à être rodés au niveau du bon déroulement de cette campagne à laquelle seront consacrés 103 vols :

66 d’Air Algérie et 43 pour l’Arabie saoudite ». Fouad Irnatene

Accidents d'Avions d'Air Algérie

Le ministère des Transports ouvre une enquête exhaustive et détaillée

du départ du premier groupe de hadjis algériens de l'aéroport Houari-boumediène vers les lieux saints de l'islam. "il s'agit d'un audit qui concer- nera la gestion, l'organisation, le recrutement, l'encadrement et la qualité des prestations d'Air Algérie", a ajouté le ministre. la compagnie na- tionale a enregistré ces deux derniers mois plu- sieurs incidents, outre des pannes techniques répétées. le 24 juillet dernier, un avion espagnol affrété par Air Algérie pour assurer le vol oua-

le ministre des transports, Amar ghoul, a annoncé dimanche à Alger, l'ouverture d'"une enquête exhaustive et détaillée" sur les accidents d'avions relevant de la compagnie nationale "Air Algérie". "des mesures rigoureuses ont été prises à travers l'ouverture la semaine dernière d'une enquête exhaustive et détaillée diligentée par l'inspection générale du ministère des trans- ports sur la compagnie Air Algérie", a indiqué m. ghoul dans une déclaration à la presse en marge

gadougou (burkina faso)-Alger s'est écrasé au mali, faisant 116 morts parmi les passagers. un avion de la même compagnie devant assurer le vol constantine-Alger avec à son bord 61 pas- sagers, a fait demi-tour 10 minutes après son dé- collage samedi de l'aéroport mohamed boudiaf, suite à un problème technique. un incident sans gravité s'était également produit le mois dernier entre deux avions d'Air Algérie en stationnement à l'aéroport Houari-boumediene.

Air Algerie sous lA loupe des médiAs

Des incidents surmédiatisés

psychose que tentent de véhiculer certains journaux que ces incidents ne « sont pas l’apanage » de la compagnie qu’il dirige. Une réalité que les Algériens ne peuvent ignorer eux qui suivent aussi bien l’actualité nationale que celle qui défraie la chronique sous d’autres cieux. Il est vrai qu’en raison du crash survenu au Mali et dont les premiers résultats de l'enquête seront dévoilés le 20 septembre prochain par le Bureau français d'enquête et d'analyse (BEA), selon Mohamed Salah Boultif, on ne pouvait éviter qu’une certaine appréhension se développe à l’idée de voyager en avion, mais ce sentiment vaut pour l’ensemble de ce mode de transport puisque avant le crash de l’avion affrété par Air Algérie, d’autres compagnies aériennes, et l’on citera pour l’exemple la dernière en date, la Malaysia airlines, dont un avion a disparu il y a six mois au dessus de l’océan indien sans que les

recherches ne puissent à ce jour localiser les débris, ont enregistrés des incidents similaires. Et quelles que puissent être les causes, techniques ou humaines c’est aux enquêtes diligentées de le révéler. Reste aussi que les responsables d’Air Algérie ne se sont jamais voilés la face « Nous n’avons jamais dit que nous sommes parfaits »a tenu à rappeler son patron qui réfute l’idée que l’on puisse s’ériger en expert d’audit et décider que la faille incombe au management . « Je ne vois pas comment peut-on mesurer une défaillance en management ? », s’est-il interrogé. Pis vouloir systématiquement occulter tous les efforts déployés pour remédier à toutes les lacunes qui ont terni par le passé l’image d’Air Algérie ne peut que susciter quelques doutes quant aux desseins des détracteurs de la compagnie et ce, d’autant que cette nouvelle campagne médiatique intervient dans un environnement

concurrentiel de plus en plus favorable à Air Algérie. Pour preuve l’amélioration constante des résultats et de son chiffre d’affaires. Le patron d’Air Algérie se trompe-t-il en évoquant la « jalousie » des compagnies concurrentes et les velléités internes et revanchardes. Peut-être pas. « La bonne performance de la compagnie qui va enregistrer 5 millions de passagers à la fin 2014 (elle était à 3,5 millions en 2010 ; 1,5 million de passagers à l'international ces trois dernières années) et qui va acquérir 16 avions peut inquiéter la concurrence », rappelle-t-il à juste titre. De même que la croissance attendue en 2014, le chiffre d’affaires réalisé en 2013 est de 69 millions de dinars, dénote assurément d’une santé financière qui ne peut que lui être enviée par les autres compagnies aériennes en quête de nouvelles parts de marchés. nadia Kerraz

en quête de nouvelles parts de marchés. nadia Kerraz Après les propos de prétendus représentAnts des

Après les propos de prétendus représentAnts des gArdes communAux

Les précisions du coordinateur de la garde communale

la coordination nationale de la garde communale, représentant plus de 95.000 agents communaux, s’inscrit totalement en faux par rapport aux protestations et autres actions de rue annoncées par des prétendus représentants des gardes communaux. ces propos contrecarrent le dialogue entamé avec le ministère de l’intérieur et des col- lectivités locales et entravent les efforts consentis par la coordination nationale, seul représentant légal des gardes commu- naux au niveau des 48 wilayas. A l’heure actuelle et en parallèle au dialogue engagé, toute contestation ou protestation connote une manœuvre politicienne dont le seul but est de créer l’anarchie que nous refusons catégoriquement.

de même, nous récusons la manipula- tion des gardes communaux, sous quelque forme que ce soit. en tant que représentant légal des agents communaux, constituant la majorité absolue et la base réelle de la coordination nationale, nous annonçons que nous n’avons pas cessé de militer pour la satis- faction totale de nos revendications et que le dialogue est toujours ouvert avec le mi- nistère de l’intérieur. tous les agents communaux, à travers les 48 wilayas, ont bénéficié du paiement de leurs arriérés et de leurs salaires. Quant à nos rencontres ultérieures avec les repré- sentants du ministère de l’intérieur, elle concernent les revendications non encore

satisfaites, essentiellement l’augmentation de la pension de retraite et la régularisation définitive des agents radiés. nous considé- rons par ailleurs que les revendication pour lesquelles nous avons milité depuis 2010 ont été globalement satisfaites et que celles, non encore obtenues, font l’objet d’un dialogue ouvert avec le ministère de tuelle. nous nous interrogeons aux motiva- tions réelles des propos tenus, des menaces proférées et des actions envisagées, préci- sément à l’heure actuelle, de la part de pré- tendus représentants ne jouissant plus de la confiance de leurs pairs et qui ne repré- sentent désormais qu’eux-mêmes.

AnnAbA

Un premier groupe de 250 hadjis s'envole pour les Lieux saints

un premier groupe de 250 hadjis s'est envolé dans la soi- rée de dimanche vers les lieux saints de l'islam depuis l'aé- roport rabah-bitat de Annaba. ce premier départ a été marqué par la présence des autorités de la wilaya et des res- ponsables des différentes structures chargées de l'organisa- tion du pèlerinage. les 250 hadjis, qui ont embarqué à bord d'un appareil d'Air Algérie, viennent de six wilayas de l'est du pays, en l'occurrence Annaba, tébessa, skikda, el tarf, souk Ahras et guelma. neuf autres vols au total, dont 5 as- surés par la compagnie nationale Air Algérie et les 4 autres par saudi Airlines, transporteront jusqu'au 26 septembre 2.450 hadjis vers les lieux saints de l'islam à partir de l'aé- roport rabah-bitat, a-t-on appris des services de la wilaya.

mardi 9 septembre 2014

N

8

ation

EL MOUDJAHID

LE DIrECTEur DES SErvICES véTérINAIrES Du MINISTèrE DE L’AgrICuLTurE Au FOruM D’El MoudjAhid :

« Nous avons gagné la bataille contre la fièvre aphteuse »

« Aucun foyer de fièvre aphteuse n’a été enregistré au niveau national et ce, depuis 5 jours », a déclaré, hier, au Forum d’El Moudjahid, M. Karim Boughalem, directeur des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture. Ce responsable a également précisé que 12 wilayas, sur 25 touchées par le virus, n’ont pas enregistré de foyers depuis 25 jours.

L’ invité du Forum d’El Moudjahid est catégorique : « la situation est maî- trisée, en ce moment ». Cependant,

poursuit-il, « il faut rester vigilant ». Il faut dire, relève M. Karim boughalem que « le dossier de la fièvre aphteuse n’est pas encore un dossier tout à fait clos ». Explicite, le di- recteur des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture rappellera aux nombreux journalistes présents au forum d’El Moudjahid que la fièvre aphteuse est une maladie virale. En d’autres termes : « Le virus est là. Il va cir- culer pour un bon moment et ce, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’animaux porteurs du virus. Cela dit, la vaccination est en cours. Et c’est cette opération, avec celle de

l’abattage sanitaire, qui ont permis d’arrêter la propagation de la ma- ladie. L’orateur signalera, dans ce contexte, à l’assistance que dans le cas où il puisse y avoir des foyers de fièvre aphteuse, ce sera des foyers sporadiques. On va donc « vite » les maîtriser. Ce n’est plus la situation que nous avons vécue depuis plus d’un mois et demi où parfois, on enregistrait 100 décla- rations par jour, rassure M. Karim boughalem. revenant sur la stratégie mise en place, ce responsable a confirmé que l’opération abattage est carrément arrêtée. « Il a été de- mandé aux inspections vétérinaires des wi- layas d’arrêter l’abattage sanitaire dans les wilayas qui ont été touchées par l’infection ». Citant la wilaya de Sétif, à titre d’exemple, il notera que « l’abattage ne sert plus à rien dans cette wilaya puisque le restant des animaux qui y sont actuellement sont tous vaccinés. « Par contre, nuancera-t-il, « si vous avez la dé- claration d’un nouveau foyer dans une wilaya saine, là il faudrait continuer à abattre pour ar- rêter la propagation ». Mais qu’en est-il pour l’opération vaccina- tion ? le conférencier, dans sa réponse, rappel- lera de prime abord que lorsqu’il y a eu la déclaration de la fièvre aphteuse en Tunisie, le 28 avril 2014, l’Algérie disposait d’un stock de 900.000 doses du vaccin anti-aphteux.

Photos : A. Hammadi
Photos : A. Hammadi

Aussi, dès qu’il y a eu apparition de la maladie en Tunisie, l’Algérie a lancé une campagne de vaccination, au niveau des wilayas de l’Est du pays, notamment. « Le gros de ces vaccins est parti vers ces wilayas et un peu au Centre », explique le directeur des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture. Et d’ajouter :

« On a procédé à la vaccination à partir du 1 er mai et pas moins de 860.000 têtes ont bénéfi- cié de cette opération. Ensuite, lorsqu’il y a eu la maladie chez nous, le 25 juillet dernier, l’Algérie avait commandé auparavant 1 million de doses, une commande reçue le 30 août. Cela dit, et entre temps, on s’est dé- brouillé pour pouvoir poursuivre la vaccina- tion entamée au mois de mai. Des quantités assez considérables ont été acquises de diffé-

rentes manières, près de 500.000 doses supplémentaires (prêts, dons, … etc). En somme, tous les efforts ont été déployés pour que le vaccin soit disponible, en attendant la réception de la commande, le 30 août dernier. Si l’on peut affirmer aujourd’hui que la situation est bel et bien maîtrisée c’est en fait grâce aux mesures draco- niennes qui ont été prises pour éviter la propagation du virus. Il y avait outre les campagnes de vaccinations, des abattages sanitaires, des interdic- tions de déplacements des animaux mais éga- lement la fermeture des marchés à bestiaux.

Tous ces efforts ont porté leurs fruit puisqu’au bout d’un mois et demi, le résultat est qualifié de « très satisfaisant », comparaison faite avec l’année 1999 où il avait fallu 3 mois et demi pour juguler la maladie et nous avions conti- nué à enregistrer des foyers une année après.

« Je peux dire actuellement que nous sommes

mieux préparés, que nous sommes mieux équipés pour maîtriser une situation pareille », a mis en exergue l’hôte d’El Moudjahid. A la question : Y aurait-il des risques pour

une éventuelle contamination de l’homme par ce virus, le directeur des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture a réitéré que :

« la fièvre aphteuse est une maladie stricte-

ment animale. Elle ne touche pas l’homme et il n’y a aucun danger sur la santé publique ». Mais est-ce qu’il y a un risque de contami- nation pour les ovins ? en donnant les élé- ments de réponse, M. Karim boughalem préfère rappeler, en premier, le fait que

« d’une manière générale, la fièvre aphteuse

touche les ruminants, donc, les ovins, les bo-

vins et les caprins » ; avant de préciser ensuite

« qu’en 2014, et à ce jour, toutes les analyses

effectuées sur l’ovin se sont avérées négatives. «Nous n’avons pas de cas sur l’ovin, mais je ne dirais pas que le virus de la fièvre aphteuse ne touche pas l’ovin. Actuellement, ce virus a un tropisme pour le bovin. S’il est bien maî- trisé sur le bovin, les risques à ce qu’il passe chez l’ovin sont diminués », affirme-t-il. Interrogé sur le montant des indemnisa- tions, l’orateur mettra en exergue que l’Etat indemnise à raison de 80% de la valeur réelle de la vache, estimée à 300.000 DA. On rem- bourse, en fait, 240.000 DA. Mais ce n’est pas tout! Il existe, également et en parallèle, un dispositif mis en place par le ministère de

l’Agriculture à travers le fonds national du dé- veloppement agricole lequel dispositif permet à l’éleveur, si jamais il perd son cheptel, de le reconstituer. Pas moins de 60.000 dinars de plus, par bête, lui sont octroyés via ce fonds. Le directeur des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture a souligné, d’autre part, que le dossier du service vétérinaire est

« réellement pris en charge ». Il signalera,

d’autre part, que lors de sa session générale de l’organisation mondiale de la santé animale, au mois de mai 2012, il a été remis à l’Algérie une certification prouvant que le programme de prévention et de lutte contre la fièvre aph- teuse est bien validé et qu’il répond aux normes internationales. En 2013, un autre cer- tificat a été remis à notre pays. En somme, la stratégie a fonctionné. Il souligne, enfin, que

« la maladie est arrivée en 2014 à cause d’une

introduction illicite à travers les frontières tu-

nisiennes. A ce jour, nous ne connaissons pas le responsable mais une plainte contre X a été déposée et le ou les responsables doivent payer »

Soraya G.

rELIZANE

Indemnisation prochaine des éleveurs

L'indemnisation des éleveurs de la wilaya de relizane, dont le cheptel bovin a été affecté par la fièvre aphteuse, sera entamée dans les prochains jours, a-t-on appris auprès du directeur des services agricoles (DSA). M. Abdelkader Kettou a indiqué que la commission chargée de l'étude des dos- siers a achevé son travail et des titres de paiement ont été remis aux éleveurs concernés. L'opération d'indemnisation concerne 71 têtes de bovin affectés par cette maladie, qui s'est déclarée le 11 août dernier dans un seul foyer à Djebabra dans la daïra de Zemmoura, a-t-on ajouté. D'autre part, l'opération de vaccination qui a touché plus de 23.000 têtes de bovin se poursuit dans la wilaya, selon l'inspecteur vétérinaire de la wilaya, M. Ali Abdelaziz. La wilaya de relizane recense plus de 50.000 têtes bovines ap- partenant à plus de 2.000 éleveurs, selon le DSA.

OuvErTurE DES MArChéS à bESTIAuX LE 12 SEPTEMbrE

Des mesures strictes seront appliquées

Si la situation reste favorable, il sera procédé, ven- dredi 12 septembre, à la réouverture des marchés à bes- tiaux, sous certaines conditions. Le bovin n’est pas concerné par cette réouverture des marchés et si jamais, il y avait un problème réel, on reviendra sur cette déci- sion, a déclaré, hier, le directeur des services vétéri- naires au ministère de l’Agriculture. M. Karim boughalem rassure la population qui s’apprête au sacri- fice de l’Aïd El Adha : « Tout le cheptel qui va remonter de la steppe vers le nord pour la fête de l’Aïd El Adha sera ausculté par des vétérinaires. L’ensemble de ces animaux qui vont être déplacés vers le nord du pays

seront munis de certificats vétérinaires rappelant qu’ac- tuellement, le virus ne touche pas cette espèce là. Les autorités compétentes préfèrent contrôler et mieux en-

cadrer ces éleveurs afin qu’il ne puisse y avoir d’actions de vente dans la clandestinité, avec tous les risques éventuels, explique l’hôte d’El Moudjahid. Il faut savoir également que des mesures strictes seront appliquées, avec des vétérinaires au départ et à la réception des cheptels. Par ailleurs, et en plus de l’opération de net- toiement des marchés de bestiaux, ces lieux seront bor- nés et l’on mettra de la chaux à l’entrée de chaque

marché.

Soraya G.

SALON INTErNATIONAL DES NOuvELLES TEChNOLOgIES

150 exposants attendus

La manifestion du Med-it prend chaque année un peu plus d’enver- gure et s’impose désormais comme le rendez-vous annuel incontournable des professionnels des technologies de l’information mais aussi des fer- reux des tics qui trouvent là un espace de découverte des dernières innova- tions dans le domaine. L’événement qui se tient au Palais de la culture du 22 au 24 septembre, accueille chaque année plus de 5.000 visiteurs et 150 exposants dont 30% d’entreprises étrangères. Avec la présence de grandes multinationales et des princi- paux acteurs algériens du secteur, Med-it est devenu le Salon fédérateur de la profession. Lors d’une confé- rence de presse animée par M. Karim Cherfaoui, directeur général de

XCOM Algérie, la société organisa- trice, il a été confirmé qu’en plus du concours des meilleures applications mobiles, la 11 e édition du Salon inter- national des technologies de l’infor- mation promet un riche programme. L’innovation, la culture, l’entrepre- neuriat et bien entendu les technolo- gies de l’information et de la communication seront les principales thématiques de cette nouvelle édition. La culture et les nouvelles technolo- gie sont donc a l’honneur au cours de cette édition. La transformation des modes d’ac- cès à la culture par l’adoption des technologies numériques - Les nou- veaux comportements, modes de consommation et d’accès à la culture - Les principaux usages numériques

Ph. Nacéra I.
Ph. Nacéra I.

influençant l’accès à la culture - L’adoption des nouvelles technolo- gies par les musées dans le monde -

Le développement des applications culturelles sur plates-formes mobiles - les systèmes de lecture numériques grand public - Les standards d’accès aux contenus numériques - Les futurs défis posés par le développement des technologies numériques - Les défis liés à la concurrence et l’innovation. Le salon verra aussi l’organisation d’une soirée dédiée à la culture IT avec une conférence sur les technolo- gies numériques et leur impact dans le monde de la culture suivie d’ani- mation culturelles IT. Et pour la deuxième fois consécutive, il a été inscrit à cet événement le renouvelle- ment du baromètre DSI en Algérie, ce baromètre a pour objectif de faire un état des lieux de l’intégration des TIC dans l’entreprise, de mieux cerner les

besoins actuels des DSI, leur priorités pour les trois ans à venir, ainsi que de mesurer l’adéquation entre leurs be- soins et les solutions proposées sur le marché. Les résultats de cette étude per- mettront de fournir des indicateurs concrets à l’ensemble des profession- nels. Pour ce qui est des trophées du salon Med- IT , ils porteront sur l’in- novation IT, un concours national pour récompenser les meilleurs appli- cation mobiles algériennes. Les 5.000 visiteurs attendus pourront profiter des nombreuses conférences atten- dues, des concours de jeux en réseaux et d’autres activités culturelles, le tout dans un espace de partage et de Net-

working. Farida Larbi

Mardi 9 Septembre 2014

Economie

9

EL MOUDJAHID

COMPLEXE DE FERTILISANTS D'ORAN

Sonatrach revoit l'accord d'association avec le groupe omanais Bahwan

La compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach a annoncé, hier, dans un communiqué, avoir signé avec le groupe omanais Suhail Bahwan un avenant à l'accord d'association régissant leur société conjointe Al-Djazaïria al-Omania Lil Asmida (AOA).

«S onatrach et le groupe omanais Suhail Bahwan ont procédé, hier à

Alger, à la signature d’un avenant

à l’Accord d’association régissant

la Société conjointe Al-Djazaïria al-Omania Lil Asmida (AOA)", a

précisé le groupe pétrolier. "Cet avenant à l'accord d’asso-

ciation porte sur la révision de cer- taines dispositions" relatives à ce partenariat, a ajouté la même source. Sonatrach n'a pas précisé, tou- tefois, les modifications apportées

à cet accord conclu en 2008 mais

a souligné qu'elles visent à "rééqui-

2008 mais a souligné qu'elles visent à "rééqui- librer les intérêts économiques et opérationnels des

librer les intérêts économiques et opérationnels des deux parties". Les deux groupes "se sont féli- cités de cet accord qui donnera un nouvel élan à leur partenariat dans le domaine des fertilisants", selon le communiqué. Le complexe industriel d’AOA, détenu à 51% par Suhail Bahwan et à 49% par Sonatrach devrait produire 4.055 tonnes d'ammoniac et 7.005 tonnes d'urée granulée par jour. "Il permettra à terme la satisfac- tion de la demande du secteur agri- cole national en engrais à des prix compétitifs", a estimé Sonatrach

dans son communiqué. En avril, Sonatrach est parvenue, après d'in- tenses négociations, à amender l'accord d'association la liant à l'es- pagnol Villar Mir dans les com- plexes de fertilisants à Annaba et à Oran. Sonatrach avait revendiqué un prix international pour le gaz utilisé dans ces deux usines, en af- firmant que le prix de cette énergie fixé dans l'accord de 2005 avec le groupe espagnol n'était pas prévu pour les volumes d'exportation de fertilisants réalisés par Fertial, la société mixte qui gère ces com- plexes.

RESSOURCES HALIEUTIQUES

L’aquaculture, un créneau à valoriser

Le secteur de la pêche en Algérie est appelé à connaître une nouvelle dynamique à la faveur des nouvelles dispositions introduites par le projet de loi modifiant et complétant la loi 01/11 du 3 juillet 2001 de la pêche et de l’aquaculture. C’est en tous cas le sentiment du ministre de la Pêche et des Res- sources halieutiques qui s’exprimait à partir du navire scientifique Belka- cem-Grine, lors d’une sortie en mer, accompagné d’une délégation de journalistes et des cadres du secteur du port d’Alger jusqu’au large de Zemmouri. «Les textes ont été adop- tés par le dernier Conseil des minis- tres et devront être approuvés par les deux Chambres parlementaires. Ce sont des outils et des mécanismes qui renforcent ce que nous avons entre- pris précédemment et permettent de baliser la voie pour l’avenir», a-t-il souligné, assurant que cette nouvelle loi constitue une véritable assise pour le développement du secteur. Aqua- culture, pêche artisanale, pêcheries, pêche du corail… Tout est intégré dans la nouvelle loi qui devrait être bénéfique pour peu que tout le monde apporte sa contribution, à commencer par les professionnels qui doivent s’organiser. Sid Ahmed Ferroukhi in- siste sur la nécessité de préserver la ressource halieutique ainsi que les postes d’emploi. «L’urgence est de parvenir à assurer l’équilibre entre l’offre et la demande», a-t-il affirmé, révélant que la production annuelle

tourne autour de 130.000 tonnes. «Les experts en la matière pensent que cette quantité est insuffisante par rapport à la forte demande qui aug- mente d’année en année. Ce sera notre principal défi pour les cinq pro- chaines années et pour cela, nous pensons beaucoup à développer l’aquaculture parce que nous sommes convaincus que l’offre de poisson de mer a une limite, ce qui n’est pas le cas pour l’aquaculture», a indiqué le ministre qui évoque pour le plan quinquennal 2015-2019 la générali- sation de cette activité sur tout le lit- toral de sorte à renforcer l’offre et à assurer l’équilibre. Ainsi, des me- sures incitatives et des actions d’ac- compagnement verront le jour et des cycles de formation seront organisés.

La Corée du Sud sollicitée pour l’ensemencement de poissons Cependant, l’une des grandes nouveautés est ailleurs. Ainsi, et en vue de développer davantage la res- source halieutique, l’option de l’en- semencement de poissons est sérieusement envisagée. «Nous al- lons solliciter nos amis Sud-Coréens pour nous prêter assistance car ils sont développés dans cette filière», a révélé Sid Ahmed Ferroukhi. La nou- velle loi de la pêche prévoit donc de nouveaux mécanismes à mêmes de permettre au secteur de prendre défi- nitivement le …large et connaître un développement durable. Parmi ces outils, on citera le plan national

durable. Parmi ces outils, on citera le plan national d'aménagement et de gestion des pê- cheries,

d'aménagement et de gestion des pê- cheries, l'adoption du principe de l'ac- tion participative des professionnels de la pêche, la mise en place d'un sys- tème de contrôle à distance des ba- teaux de pêche, l'aménagement des zones d'activités de l'aquaculture et la réhabilitation de la pêche artisanale. Cette dernière constitue l’une des priorités du ministère puisqu'elle concerne 50% de la flotte et du coup, une attention particulière sera accor- dée à ces pêcheurs passionnés, aux moyens limités. Des sessions de for- mation continue leur sont program- mées et un renforcement des

structures qui leur sont dédiées est à l’ordre du jour. Aussi, et sachant qu’elle est souvent exercée dans l’in- formel, le département de M. Ferrou- khi a décidé de réaliser des projets adaptés et intégrés à travers la réali- sation des infrastructures de débar- quement.

Du nouveau pour la pêche du corail Concernant le corail dont la pêche a été suspendue durant 14 ans et qui vient d’être relancée, Sid Ahmed Fer- roukhi annonce la formation de plon- geurs pour professionnaliser

davantage cette activité et se félicite de la finalisation du cadre juridique devant permettre la pratique de cette pêche loin de l’anarchie et de l’infor- mel et mettre fin au braconnage. «La priorité sera accordée aux profession- nels et l’organisation de cette activité répondra à des critère biens définis. On peut désormais se permettre de lancer des périodes de pêches et au- tres périodes d’interdiction. Cela met- tra fin à la pêche anarchique, préservera la ressource et garantira sa valorisation optimale. Les nouvelles dispositions de loi permettront de ré- duire les pratiques de pêche et de commercialisation illicites à travers la reprise raisonnée des activités de pêche de corail mais aussi par le re- haussement du degré des infractions et un durcissement des sanctions», a- t-il averti. Parmi les propositions émises dans cette nouvelle loi, on no- tera l'aménagement de plans d'exploi- tation alternée de cette ressource et la valorisation locale du produit. En outre, il est prévu que la relance de la pêche de cette ressource rare se fera en alternance pour permettre sa régé- nération afin d’assurer la durabilité de son exploitation. Quant au volet ré- pressif, des sanctions sont introduites en fonction de la gravité des infra- ctions liées à la pêche et à la commer- cialisation du corail et surtout le renforcement du dispositif de surveil- lance et de suivi à distance des acti- vités des navires corailleurs. SAM

P ublicité

ANEP 144212 du 09/09/2014

Mardi 9 Septembre 2014

Monde

11

EL MOUDJAHID

LUTTE CONTRE LES DJIHADISTES

Obama dévoilera demain un plan anti-EI

Barack Obama s'apprête à lever le voile sur sa stratégie anti-djihadiste en Irak, où l'armée américaine a élargi dimanche sa zone de raids aériens contre l'Etat islamique (EI) en frappant pour la première fois l'ouest du pays.

L e président américain pré- voit de présenter demain dans un discours un "plan

d'action" —longtemps attendu— contre l'EI, qui ne comprendra pas l'envoi de troupes au sol. Dans un entretien à la chaîne NBC diffusé dimanche, il a pré- venu qu'il n'entendait pas relan- cer "l'équivalent de la guerre en Irak". "Il ne s'agit pas d'envoyer 100.000 soldats américains", a précisé M. Obama, qui veut ras- surer l'opinion publique deux ans et demi après le retrait des troupes américaines d'Irak. "Nous allons faire partie d'une coalition internationale en me- nant des frappes aériennes en soutien au travail sur le terrain par les troupes irakiennes et

kurdes, a-t-il ajouté. "Il n'y a pas

de temps à perdre (

l'heure est

venue pour l'Amérique de mon- trer sa puissance et sa force", a déclaré l'influente sénatrice dé- mocrate Dianne Feinstein. En fin de semaine lors du sommet de l'Otan au Pays de Galles, les Américains ont pu rallier de nombreux pays occidentaux et la Turquie à leur projet de coalition contre l'EI. Les pays arabes ont eux aussi voulu montrer leur cohésion sur la question en s'ac-

),

voulu montrer leur cohésion sur la question en s'ac- ), cordant à "prendre les mesures nécessaires

cordant à "prendre les mesures nécessaires pour affronter les groupes terroristes", dont l'EI, "au plan politique, idéologique et sécuritaire", dimanche lors d'une réunion au Caire des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe. Ainsi, les pays arabes sont tombés d'accord pour

"affronter" les insurgés de l"'Etat islamique", a affirmé dimanche le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi. "Les mi- nistres des Affaires étrangères des pays arabes se sont mis d'ac- cord pour prendre les mesures nécessaires pour affronter les groupes terroristes y compris

IRAK

l'Etat islamique", a déclaré M. Arabi lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion mi- nistérielle de cette organisation au Caire. Selon le texte final de la session de la Ligue arabe lu par M. Arabi, les ministres arabes ont convenu de "prendre toutes les mesures pour combat-

tre le terrorisme au niveau poli- tique, sécuritaire et idéologique". Par ailleurs et selon le nouveau Haut-Commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, le Jordanien Zeid Ra'ad al-Hussein, les jiha- distes qui sèment la terreur en Irak et en Syrie veulent créer un "monde sanguinaire". "De quelle manière pourrait fonctionner un Etat takfiri à l'avenir (terme dé- signant les extrémistes sunnites,

Ce serait un monde

sanguinaire, hostile et malveil- lant, sans protection pour les non-takfiris", a déclaré M. Zeid, s'exprimant lors de l'ouverture de la 27e session du Conseil des droits de l'Homme de l'Onu à Genève. "Dans le monde takfiri, à moins que votre opinion soit identique à la leur — et la leur est étroite et inflexible — vous perdez votre droit à la vie", a-t-il ajouté.

ndlr) (

)

Double attentat suicide et combats au nord de Baghdad

Au moins 18 personnes ont été tuées hier dans un double attentat suicide et des affron- tements dans une ville au nord de Baghdad, qui a résisté aux assauts des jihadistes de l'Etat islamique (EI), selon des sources poli- cières et médicale. Les violences, qui se sont produites dans la ville de Dhoulouiya, à 90 km au nord de Baghdad, ont également fait plus de 50 blessés, a-t-on ajouté.

Selon un officier de la police, des hommes armés ont lancé un assaut contre la ville, no- tamment contre le secteur de Jobour dans le sud de la cité, où est concentrée la puissante tribu des Joubouri. "Les assaillants ont attaqué très tôt la ville mais ont été repoussés par les forces de sé- curité et les membres de tribus", a précisé un autre officier.

Durant les combats, un kamikaze à bord d'une voiture bourrée d'explosifs a fait explo- ser son véhicule à une barrière protégeant le secteur de Jobour, et un second a suivi en pé- nétrant dans la zone où il a fait exploser son véhicule, a-t-il ajouté. Au moins 18 per- sonnes dont des policiers ont été tuées et 56 blessées dans les violences, selon ces offi- ciers.

EBOLA

L'UA réunie à Addis Abeba pour définir une stratégie commune

L'Union africaine (UA) s'est réunie hier à Addis Abeba pour définir une

stratégie à l'échelle du continent face à l'épidémie d'Ebola qui, selon l'Orga- nisation mondiale de la Santé (OMS),

a déjà fait plus de 2.000 morts en

Afrique de l'Ouest. En ouverture des débats, la présidente de la Commis- sion de l'UA, Nkosazana Dlamini-

Zuma, a appelé à une "réponse africaine unie, complète et collective". Des mesures de suspension de vols — déjà partiellement en place — et de fermeture des frontières maritimes et terrestres devaient notamment être discutées hier dans la capitale éthio- pienne, où l'UA a son siège. Mme Dlamini-Zuma a reconnu que la crise avait "mis en lumière la faiblesse des systèmes de santé" dans les pays concernés. Mais elle a aussi insisté sur

la nécessité de mener une "lutte" qui

"ne conduise pas à l'isolement ou à la stigmatisation des victimes, des com- munautés ou des pays". Selon l'OMS, près de 4.000 personnes ont déjà été infectées depuis le début de l'année, dont plus de 2.000 sont mortes. Les pays les plus touchés sont la Guinée,

la Sierra Leone et le Liberia. Des cas

mortels ont aussi été recensés au Ni- geria et au Sénégal.

UKRAINE

Violation de la trêve

La violation du cessez-le- feu dans l'est de l'Ukraine, no- tamment lors de combats à Marioupol, fragilisait hier les chances d'une trêve durable, alors que l'Union européenne doit formellement adopter de nouvelles sanctions contre Moscou qui entend réagir. Le service des opérations

antiterroristes a affirmé qu'au cours des dernières 24 heures, les rebelles prorusses avaient violé "à cinq reprises" le ces- sez-le-feu, citant en particulier des tirs insurgés sur les posi- tions de l'armée dans les ré- gions de Donetsk et Lougansk. Après avoir affirmé ces derniers jours que la Russie avait déployé des troupes ré- gulières dans la région, les 28 Etats membres de l'Union eu- ropéenne veulent maintenir la pression sur Moscou et de- vaient approuver formelle-

ment hier de nouvelles sanctions économiques contre la Russie. Celles-ci entreront probablement en vigueur au- jourd’hui. Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a averti lundi que la Russie, dont l'éco-

nomie est au bord de la réces- sion, réagirait en interdisant, par exemple, aux compagnies aériennes occidentales le sur-

par exemple, aux compagnies aériennes occidentales le sur- vol de son territoire pour les liaisons entre

vol de son territoire pour les liaisons entre l'Europe et l'Asie, entraînant pour celles-

ci de lourds surcoûts.

Le président du Conseil eu- ropéen, Herman Van Rompuy,

a néanmoins noté dimanche

que l'UE était "prête à revenir" sur ces sanctions si le cessez- le-feu dans l'est de l'Ukraine est "durable" et/ou si des négo- ciations de paix commencent. Mais l'hypothèse d'une trêve permanente était mena- cée en particulier par la fragile

situation à Marioupol, dernière grande ville de la région en- core sous contrôle ukrainien après de nombreux revers face aux rebelles, où de nouveaux combats se sont produits dans

la nuit, selon l'armée.

Depuis plusieurs jours, les rebelles tentent de prendre d'assaut ce port stratégique sur

la mer d'Azov. Selon un res- ponsable militaire "des mis- siles sont tombés ici pendant la

nuit. A 2 km d'ici il y a eu des combats rapprochés". "Nous renforçons le check point", a- t-il ajouté, tandis que trois bulldozers travaillaient appa- remment à renforcer les tran- chées de défense. Selon Kostiantyn Batozski, conseiller du gouverneur ré- gional de Donetsk, l'armée a repoussé des attaques par trois côtés sur Marioupol. "Nous avons enregistré la présence de troupes régulières russes", a-t-

il affirmé.

BRÈVES

YÉMEN

Le chef des forces spéciales limogé

Le commandant des forces spéciales yéménites a été limogé hier en plein bras de fer entre le pouvoir central et les rebelles

chiites dont les partisans entravent à Sanaa la principale route menant à l'aéroport, a-t-on annoncé de source officielle. Le limogeage du général Fadhl al-Qawsi est intervenu au lendemain d'une vaine tentative des forces spéciales de disperser un sit-in des partisans de la rébellion d'Ansaruallah près du ministère de l'Intérieur et de rouvrir la route vers l'aéroport international. Un manifestant

a été tué par balle et une quarantaine blessé dimanche, selon Ansaruallah, lors de l'intervention de la police. Le général Mohamed al-Ghadra a été nommé pour succéder au général Qawsi, selon la même source.

PRÉSIDENTIELLE EN TUNISIE

Ennahdha ne présentera pas de candidat

Le parti Ennahdha, majoritaire à la Constituante tunisienne, a décidé dimanche de ne pas présenter un candidat à la présidentielle prévue le 23 novembre, a annoncé le porte-parole de ce mouvement, Zied Ladhari. "Ennahdha ne présentera pas un candidat à la présidentielle mais elle soutiendra un candidat consensuel capable de réunir tous les partis et de préserver le processus démocratique", a-t-il précisé. Selon M. Ladhari, "le parti Ennahdha ne veut pas dominer la scène politique et se concentrera seulement sur les élections législatives" prévues le 26 octobre. Cette décision a été prise après la réunion samedi et dimanche du Conseil de la Choura, l'autorité suprême du mouvement.

ETATS-UNIS - GÉORGIE

Washington promet des "liens militaires plus solides" avec Tbilissi

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel s'est engagé dimanche à renforcer les liens militaires des Etats-Unis avec la Géorgie. "Notre objectif commun est de

tisser des liens militaires encore plus solides

à l'avenir", a affirmé M. Hagel au cours

d'une conférence de presse à Tbilissi. M. Hagel a aussi assuré que les Etats-Unis "s'engageraient" en faveur de la candidature de la Géorgie à l'Otan et promis des "efforts" pour la "modernisation" du secteur de la Défense en Géorgie. Il a ajouté que le rôle de Tbilissi dans une coalition américaine contre l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie était en cours de discussion.

AFGHANISTAN

18 talibans tués et 5 autres arrêtés

Au moins 18 talibans ont été tués et 5 autres blessés au cours des dernières 24 heures lors d'opérations des forces de sécurité afghanes dans plusieurs provinces du pays, a indiqué hier le ministère afghan de la Défense. "Jusqu'à 18 talibans ont été tués et 5 autres ont été blessés dans des opérations de l'armée afghane dans 7 des 34 provinces du pays au cours des dernières 24 heures", indique le ministère dans un communiqué. Le document confirme également la mort de six soldats tués dans l'explosion de bombes fixées en bord de route ou abattus directement par les forces ennemies ces dernières 24 heures dans le pays.

SYRIE

Le nouvel émissaire de l'ONU à Damas

Le nouvel émissaire de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, est attendu aujourd’hui à Damas, pour sa première visite dans le pays en conflit depuis sa nomination en juillet 2014, a rapporté la presse lundi. M. de Mistura séjournera trois jours à Damas et évoquera avec les responsables syriens "les perspectives d'une solution" au conflit qui ravage le pays depuis plus de trois ans et demi, a indiqué le quotidien Al-Watan, en citant une "source syrienne". Il rencontrera également des opposants de l'intérieur, selon Al-Watan.

Société

12

EL MOUDJAHID

EDUCATION À L’ENVIRONNEMENT

8.000 clubs verts créés à travers le pays

C’est désormais un fait. La thématique environnementale est de plus en plus présente dans nos écoles. Cette option se précise de plus en plus, à travers des activités para-scolaires lancées à la faveur d’une convention signée entre les ministères de l’Education nationale et celui de l’Environnement, depuis 2002.

L es élèves se familiarisent doucement, mais sûrement avec la nature, non seu- lement à travers l’intégration dans les

programmes scolaires de cours à la touche « environnementale », mais surtout l’initiation des enfants à la préservation des végétaux, des ressources animales et hydriques ou en- core la qualité de l’air, dans le cadre de sor- ties pour rapprocher les élèves du milieu naturel. Cette nouvelle démarche s’inscrivant dans le sillage de la réhabilitation de l’environne- ment a permis la création de plus de 8.000

clubs verts à travers le pays. Aujourd’hui, la protection de l’environnement est une ques- tion omniprésente dans les établissements éducatifs qui s’attellent à cultiver la notion en- vironnementale chez l’enfant, à travers des actions pratiques et simples qui contribuent

à l’élévation du sens « naturaliste »,

au ni-

à l’élévation du sens « naturaliste », au ni- veau de tous les paliers. C’est une

veau de tous les paliers. C’est une réalité, le secteur de l’éducation s’associe à la démarche des pouvoirs publics pour redorer le blason de notre environnement et lutter contre les at- taques multiples et répétées que ne cesse de subir Dame nature, tous les jours que Dieu fait. Conscients du rôle de l’école dans la promotion et la préservation des ressources naturelles qui subissent de plein fouet les conséquences du dérèglement climatique, de gros efforts sont consentis par les différents secteurs pour soutenir les actions engagées par les services de l’environnement. La question de la protection de l’environnement sort du cadre théorique pour impliquer toutes les couches de la population y compris les enfants appelés à être à leur tour de véritables acteurs dans la stratégie lancée pour réconcilier l’Al- gérien avec son… environnement. Samia D.

COMMERCE

La gent féminine marque sa présence

De plus en plus de femmes se lancent dans le commerce ces der- nières années, avec l’ouverture du marché national qui regorge de pro- duits algériens, mais aussi étrangers. En effet, la gent féminine, jusque là cantonnée dans certains métiers, investit le domaine commercial et marque sa présence sur le terrain à travers les multiples segments aux- quels elle s’adonne désormais sans complexe. Aujourd’hui, nombreuses sont les femmes qui s’introduisent dans le commerce. Elles ont même élargi leur champ d’intervention au-delà des magasins et autres espaces conventionnels dans lesquels elles exerçaient jusque-là. La « fièvre » de la vente et de l’achat

TIZI-OUZOU

Renforcement des capacités d’intervention de la Protection civile

Les capacités d’intervention de la Protection civile dans la wilaya de Tizi-Ouzou se verront renforcées, d'ici la fin de l’année, par trois unités se- condaires à réceptionner à Beni Douala, Tizi Ghenif et Bouzguene, et d’une unité principale au chef-lieu de wilaya, a-t-on appris auprès de ce corps constitué. "L’unité principale, implantée près du siège de la wilaya, sera réceptionnée dès l’achèvement des travaux relatifs à la salle de sports, du restaurant et du mur d’escalade destiné aux exercices d’application", a indiqué à l’APS le chargé de l’admi- nistration et de la logistique au niveau de la direction de wilaya de la Protec- tion civile. Les travaux de réalisation des uni- tés secondaires sont, selon le comman- dant Khaldoun Ammar, à un stade de "finalisation des dernières retouches" pour être opérationnelles, sachant que leurs équipements d’intervention et de secours ont été déjà acquis, est-il pré- cisé. Les travaux de deux autres unités secondaires, implantés dans les dairas de Makouda et d’Azeffoune, ont at- teint, respectivement, un taux d’avan- cement de 70% et 30%, selon le même responsable qui fait état du lancement de travaux de terrassement pour la réa- lisation de deux unités similaires à Mekla et Boghni. Deux autres unités secondaires sont projetées également pour réalisation dans les dairas de Ouaguenoun et d’Iferhounene. Leurs offres financières sont en cours d’évaluation. Les unités secondaires de Draa El Mizan, Azazga, Tigzirt, Larbaa Nath Irathene et Draa Ben Khedda font actuellement l’objet de travaux de réhabilitation, a ajouté la même source.

de travaux de réhabilitation, a ajouté la même source. semble bien s’emparer des femmes qui font

semble bien s’emparer des femmes qui font leur entrée dans les marchés, ou encore dans les rues pour écouler tout ce qui leur tombe sous la main, allant de la petite bouteille d’eau mi- nérale, au papier mouchoir, aux vête-

ments et petites bricoles, exposés à même le sol. Dans les marchés, le nombre de femmes commerçantes a atteint 124.574 à fin février 2014, soit 7,5% du total des personnes phy- siques inscrites au registre du com-

merce et 5,1% des personnes morales

selon les statistiques du Centre natio- nal du registre du commerce, Sur

1.695.814 commerçants inscrits au

CNRC à fin février dernier,

1.116.934 personnes physiques et

7.640 personnes morales femmes sont affiliées à cet organisme. Les chiffres traduisent, on ne peut mieux, cette percée, fort remarquable de ces femmes, de plus en plus attirées par le commerce. Le nombre de femmes commerçantes est passé, de 98.117, en 2006, à 115.741 en 2011 avant d'atteindre 116.474 en 2012 et 123.157 en 2013, soit une évolution de 26,9% en huit ans. Ce fait s’ex- plique, faut il le souligner, par les fa- cilitations offertes par les différents

TRAFIC DE DROGUE

dispositifs d’aide à la création d’em- plois qui ont contribué à l’émergence de la femme et sa spécialisation dans l’activité commerciale. Par wilaya, Alger vient en tête avec un nombre de 12.962 femmes commerçantes soit 10,41% du total national, suivie d'Oran avec 8.062 qui représente 6,47%. Dans 34 wilayas, il existe entre 1.000 et 3.000 femmes com- merçantes, selon le CNRC qui relève qu’il y a une femme commerçante inscrite au registre du commerce pour 298 habitants. L’activité commerciale se fémi- nise, ces dernières années. Elle n’est plus du seul apanage des hommes. Autres temps, autres mœurs ! Samia D.

Les gendarmes saisissent 215 kg de kif traité et 20.000 comprimés

Lors de constatations d’un accident corporel de la circulation routière, survenu sur la RN.77, reliant El-Eulma à Beida-Bordj à la commune de Bazer-Sakra, les gendarmes de la brigade locale ont découvert à bord d’un véhicule, impliqué dans l’accident, 30 kilos de kif traité, a précisé le porte- parole de la cellule de communication du de la gendarmerie nationale. Le conducteur et une pas- sagère ont été interpellés. A 6 heures, poursuivant les investigations et en vertu d'un mandat de per- quisition, les gendarmes ont interpellé dans le do- micile du mis en cause à El-Eulma, sa fille âgée de 16 ans et saisi 55 kilos et 180 grammes de la même substance. Une enquête est ouverte par les gendarmes de la section de recherches de Sétif. A Oum El Bou- ghi, agissant sur renseignements, les gendarmes de la section de recherches ont interpellé un nar- cotrafiquant originaire de Maghnia à bord d'un véhicule, en stationnement sur le parking d’un l'hôtel, au centre-ville de Meskiana, pour déten- tion de 125 kilos de kif traité dissimulés sous le châssis. Par ailleurs, agissant sur renseignements, les gendarmes de la brigade d'El-Eulma ont interpellé dans un chantier mitoyen à la cité des 300 loge- ments de la ville un dealer en possession de 78

grammes de kif traité et la somme de 54.750 DA, représentant les recettes de vente de cette subs- tance, ainsi que 21 bouteilles de bière et une autre de liqueur et trois armes blanches. Dans le cadre de la protection de la santé publique et la lutte contre la contrebande, lors d’un service de police de la RN 3, reliant Biskra à Touggourt, les gen- darmes de la brigade locale ont interpellé une per- sonne qui voyageait à bord d’un autocar de Sétif vers El Oued, en possession de 20.000 comprimés

de médicament de marque "Super Apeti". Ces médicaments de fabrication indienne étaient en possession du voyageur, sans facture ni registre de commerce, étant donné que les médicaments n’ont pas été importés de manière réglementaire et n’ont pas été contrôlés par un laboratoire rele- vant du ministère de la Santé. Selon notre source, les médicaments en question peuvent constituer un danger sur la santé du citoyen. M. Mendaci

MILA

14 individus dont une femme écroués pour trafic de stupéfiants

Quatorze individus dont une femme, arrêtés en août dernier dans la wilaya de Mila pour "dé- tention et commercialisation de produits stupéfiants", ont été écroués, a-t-on appris dimanche au- près de la sûreté de wilaya. L’officier chargé de la cellule de la communication de la sûreté de wilaya a précisé que les éléments de la brigade antistupéfiants ont eu à traiter, durant cette période, neuf affaires liées au trafic de drogue, donnant lieu à la saisie de près d’un kilo de kif traité, ainsi que d’importantes quantités de comprimés psychotropes. La même source a également fait savoir que les services de la sûreté de wilaya ont traité 229 affaires liées aux différentes formes de cri- minalité et de délinquance qui ont conduit, durant le seul mois d’août, à l’arrestation de 326 in- dividus dont 40 ont été placés sous mandat de dépôt après leur présentation devant la justice.

TLEMCEN

Saisie de 7.630 litres de carburants destinés à la contrebande

Les douaniers ont opéré, au courant de la semaine dernière dans la wilaya de Tlemcen, la sai- sie de 7.630 litres de carburants destinés à la contrebande vers le Maroc, a-t-on appris dimanche au- près de la direction régionale des Douanes de Tlemcen. Les opérations de saisie ont été effectuées par les brigades mobiles de Ghazaouet et Maghnia, la bri- gade plyvalente de "Akid Lotfi" et les éléments des postes de surveil- lance de "El Assa" et "Birou", lors de patrouilles et d'embuscades

et "Birou", lors de patrouilles et d'embuscades dressées sur la bande frontalière, a- t-on indiqué. Les

dressées sur la bande frontalière, a- t-on indiqué. Les carburants saisis étaient conditionnés dans 272 bidons en plastique et transportés à dos de baudets et dans deux véhicules, selon la cellule d'information de la direction citée. La valeur vénale de la mar- chandise et des moyens de trans- port saisis est estimée à plus de 815.000 DA et de l'amende doua- nière à plus de 2,1 millions de di- nars, selon la même source.

Mardi 9 Septembre 2014

Culture

13

EL MOUDJAHID

EXPOSITION D’AMEL BENAFLA AU CENTRE CULTUREL MUSTAPHA KATEB

La nostalgie d’une Casbah de rêve

Si on ne peut évaluer le talent selon des critères scientifiques car il est peu probable que l’on puisse le définir de la manière la plus objective qui soit, on peut cependant déceler à travers un travail un penchant artistique qui dévoile tout l’intérêt que porte une personne aussi néophyte soit-elle s’agissant du vaste domaine de la peinture excluant la formation dans une école académique où l’on apprend toutes les tendances et l’histoire des divers mouvements picturaux.

D ans ce cas de figure, on serait enclin à penser que ce même intérêt procède de l’intuition ou tout bonnement d’une in-

clination innée pour un art quelconque. Ainsi les femmes qui se sentent toutes prédisposer à pratiquer la peinture s’initient-elles souvent en solitaire à déployer des trésors d’imagina- tion pour produire une œuvre pour laquelle , elles auront accordé toute leur attention, un temps précieux et dans la majorité des cas beaucoup d’amour. Amel Benafla expose pour la première fois une série de 24 toiles dont quelques aquarelles qu’elle nous confie avoir réalisé non à l’eau mais à l’huile pour obtenir un résultat identique à la technique la plus connue. Cette algéroise de 32 ans peint en au- todidacte ses tableaux en étant profondément inspirée par l’histoire de la Casbah bien qu’elle n’y soit pas native. Elle a d’ailleurs intitulé son exposition au style figuratif qui reste à parfaire « Nostalgie » comme pour mieux marquer l’intérêt qu’elle porte à sa ville « El Bahdja » qui reste son unique source d’inspiration pour exprimer un pan de la mémoire de sa ville natale. A l’ex- ception de quelques portraits et de quelques toiles où elle met en relief toute la beauté du port d’Alger avec des couleurs qui portent en- core la trace onctueuse de la peinture avec ses coloris classiques, la thématique de base pour laquelle cette jeune artiste semble réserver toute sa préoccupation est celle de l’histoire de la vieille ville à l’époque ottomane et à

Ph. : Billel
Ph. : Billel

l’époque coloniale. Lorsqu’on l’interroge sur le choix de certains sujets, elle réplique tout de go qu’elle a consulté d’anciennes photogra- phies de l’époque pour imprimer sa touche. L’artiste qui peint des femmes mauresques du 19ième siècle en reproduisant leurs tenues tra- ditionnelles le plus fidèlement possible, s’at- tache dans ses productions picturales à raviver chez le visiteur le souvenir d’antan en mettant en valeur pas seulement l’esprit précieux et les coutumes et rites qui avaient lieu à cette

époque. Elle nous montre le rituel du bain avec ses masseuses qui prenaient soin des femmes de la ville, une mariée algéroise à la sortie du domicile parental , accompagnées d’une cohorte d’autres femmes voilées à l’al- géroise, un ksar du Bey d’Alger reproduit avec exactitude, le visage buriné d’hommes portant chapeaux en pailles et burnous devi- sant près d’une porte en bois sculpté dans l’en- coignure d’une maison. Amel Benafla scrute en bleu des mains de fatma et nous avoue

qu’elle veut renvoyer le visiteur non plus dans une dimension religieuse mais à l’époque co- loniale où les français désignaient les femmes de ménage comme des « Fatma » au service de leurs femmes au foyer. On retrouve dans cette exposition les thèmes récurrents chez beaucoup de peintres autodidactes comme les scènes de cavaliers dans une course poursuite, ces oiseaux qui en- vahissent habituellement les terrasses des mai- sons de la Casbah et quelques portraits de femmes et d’enfants aux visages et aux re- gards d’anges, une reproduction de la mos- quée de Tipaza et quelques petits tableaux

d’inspiration naïve qui sont des études person- nelles sur l’harmonie des couleurs. Cette ar- tiste au regard et aux cheveux bruns qui nous confie que cette exposition est pour elle l’évé- nement de sa vie qui pourrait lui ouvrir les portes d’une carrière dans le domaine des arts plastiques, est une grande admiratrice du pein- tre orientaliste Etienne Dinet pour qui elle voue une fervente adoration pour son talent qui peut être considéré comme une véritable école dans l’histoire de la peinture algérienne

et dont les magnifiques portraits de femmes et

d’enfants des villes du Sud Algérien l’inspi- rent lorsque chez elle à l’abri du tourbillon du monde extérieur, elle se met à peindre la nuit

sur son chevalet. Ouverte depuis le 4 septem- bre dernier, l’exposition se poursuit jusqu’au 16 septembre prochain. Lynda Graba

PRÉSENTATION DE LA PIÈCE « A VENDRE » DU TNA LORS DU 9 e FNTP

Un monde sans le moindre scrupule

Les comédiens de seize théâtres régionaux se sont succèdes sur les planches du théâtre national algé- rien Mahieddine Bachtarzi (TNA) pour faire valoir leur talent afin de décrocher un des douze grand prix de la neuvième édition du festival national du théâtre professionnel FNTP. Le théâtre de la capitale, en l’occurrence le TNA a fait tomber le rideau en présentant le dernier spectacle intitulé « Lil bayie » (à vendre) mis en scène par Mohamed Islam Abbas. L’histoire gravite autour d’un fléau social qui prend de l’ampleur en Algérie ces dernières années, au point de prendre des proportions alarmantes qui menacent les valeurs humaines : il s’agit bel et bien de la mendicité. Dans une hystérie as- sourdissante, quand la trahison prend le dessus et puis la richesse qui suscite toutes les convoitises, l’homme oublie ou se sépare de cer- taines de ses valeurs qui font de lui ce qu’il est : un être humain. Deux enfants, ayant le malheur de perdre leur père en une fraction de se-

Ph. : Nesrine
Ph. : Nesrine

conde, sillonnent le pays pour le trouver, des pistes leur disent qu’il

se trouve dans tel marché, ou telle ville, ils explorent le pays à la re-

cherche de leur géniteur handicapé livré à lui-même. Malheureusement pour lui, il tombe entre les mains d’une organisation de mendiants gérée par l’incontournable « Le bossu » (incarné par Mohamed Islam Abbas), ce dernier est un homme sans scrupule qui achète, vend et loue les gens malades pour servir d’instrument de charité dans la rue. Il défend ses semblables, son métier et ses choix avec une sincère conviction. Un nom à retenir : Wahiba Baàli, cette jeune comédienne native de Tamanrasset et qui collabore avec le théâtre national algérien ancre son nom sur la scène algérienne avec assurance, elle a su faire de l’ex-opéra d’Alger un orchestre de rire et de fou rire, avec les centaines de rires homériques de l’affluence record qui a assisté au spectacle, de l’orchestre aux trois balcons. Incar- nant le rôle de la mendiante qui a acheté le père volé, elle enchaîne blague et vanne, dans un discours à caractère vénal avec le fils du père handicapé, elle négocie avec lui le

prix de sa libération en ajoutant qu’elle l’a épousé et qu’elle est sa belle-mère. Le spectacle a tardé à dire son mot, la première demi-heure avait présenté des chorégraphies et cer- tains passages qui n’ont pas eu de relation avec le dénouement de la pièce. Le spectacle a pris le dessus à partir de la 40e minutes, hélas cer- tains impatients avaient déjà quitté la salle, et c’est ce qu’à reconnu le metteur en scène Mohamed Islam Lors du débat qui a suivi le specta- cle. « La pièce était ouverte d’esprit et chaque spectateur pourrait avoir une lecture différente et se faire son propre point de vue, toutefois j’avoue que certains passages du spectacle étaient assez longs », a-t- il fait savoir. Adaptée par Ahmed Medah sur un texte du dramaturge irakien Kacem Mohamed, « à vendre » est une pièce à caractère sociale qui soulève des questions relatives à la valeur de l’âme, objet de commerce dans ce monde d’aujourd’hui. Kader Bentounès

12E RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE BEJAIA.

38 films à l’affiche

Les douzièmes rencontres cinématogra- phiques de Bejaia ont débutés dimanche dans la soirée à la salle cinémathèque de Bejaia où 38 films, longs et courts métrages seront pro- jetés durant toute la semaine du 7 au 13 sep- tembre. A cette occasion nous avons rencontré Abdenour Hochiche directeur des rencontres et président de l’association Project ‘heurts organisatrice de cet événement. M. Hochiche nous a parlé de la préparation de ces rencon- tres en soulignant : « Les douzièmes ren- contres cinématographiques de Bejaia qui se déroulent du 7 au 13 septembre en cours c’est une manifestation qui commence à s’encrer dans le paysage culturel et cinématogra- phique. Bien que la période du déroulement à changé de juin a septembre, mais qu’importe le mois l’essentiel c’est le cinéma. Ce chan- gement de date est du surtout suite a l’incen- die de la maison de la culture ou se trouve notre siège donc nous avons perdu quelques matériel et il a fallut se remettre psychologi- quement et organiser de nouveau et tranquil-

lement ces rencontres. D’habitude le rencon- tre se veut un cadre de débat et d’échange de cinéma en général car nous ne faisons pas de différence entre le cinéma de l’humanité et l’Algérie fait partie de humanité. Avec une production agressive, dynamique porteuse a long terme. Nous avons un coté pédagogique que nous essayons de développer Cette année nous avons la cérémonie de présentation des films de courts métrages et pour la première fois cette ateliers est maghrébin. D’habitude nous avons que des candidats algériens mais cette fois ci nous avons élargis a des candidats tunisiens et marocains ils sont encadrés et formé par des professionnels dans l’écriture des scenarios de courts métrages. Ils vont travailler durant toute la semaine et toucher du doigt ce qu’est le cinéma. Cette année nous avons développé un segment en direction des collégiens et lycéens. Nous avons fait un atelier au mois de mars avec une dizaine de collégiens une formation sur l’éthique de l’image, nous l’avons fait dans un

cadre ludique par un film qui est projeter a la séance d’ouverture de ces rencontres. Nous avons 38 films retenus. Films algériens, Tunisiens, Marocains et vietnamiens, du Cambodge, du Liban, d’Egypte et de France. Donc la commission de sélection à superviser quelques 165 films

et nous n’avons retenus que 38 » Concernant

le choix opter pour la sélection des films vi-

sionnés, Hochiche dira : « Le choix est dicté par une ligne éditoriale qui est la notre qui pousse a présenté des films qui se question- nent qui se doutent, qui nous mettent dans des positions d’échange. Nous ne voulons pas

des films qui ont des réactions fixes et arrêtés ou le réalisateur se propose de nous donner des leçons. Nous voulons dire la vérité dans un monde qui se change. Nous avons soif d’échanger, de vivre notre curiosité. Mais il y

a également l’inconvénient de l’espace car

nous avons qu’une seule salle donc on ne peut pas avoir plus de films à présenter Donc nous avons une trentaine de réalisateurs qui vont

venir et rencontre le public après les projec- tions de leurs films. Donc entamer des débats et discuter ». Pour ce qui est du financement de ces rencontres les organisateurs n’ont pas manqué l’apport financier de certains orga- nismes. « Cette manifestations est prise en charge très directe par l’APC de Bejaia qui est notre principal bailleur de fond et a alloué une

somme de 5 millions de dinars, en plus du ministère de la culture a hauteur de 3 millions 8 00.00 dinars et l’institut français d’Alger

a hauteur de un million de dinars comme

nous attendons un soutien de l’APW, l’office

des droits d’auteurs et différentes. Nous avons également la salle de la cinémathèque,

le théâtre régional et la maison de la culture mises à notre disposition gratuitement. Mais

je signale que si ces rencontres ont un éventail

maghrébin nous pensons à l’ avenir élargir aune participation internationale » conclut M Hochiche.

M. Laouer

Mardi 9 Septembre 2014

Vie pratique

20

EL MOUDJAHID

Vie religieuse CONDOLEANCES CONDOLEANCES Horaires des prières de la journée du mardi 14 Dou El
Vie religieuse
CONDOLEANCES
CONDOLEANCES
Horaires des prières de la journée du mardi 14 Dou El Qiâda 1435
correspondant au 9 septembre 2014 :
- Dohr … 12h45
- Asr 16h20
- Maghreb
19h08
- Icha…………………20h28
Mercredi 15 dou el Qiâda
1435 correspondant au 10
septembre 2014 :
- Fedjr 04h57
- Chourouq
06h26
Douloureux fut et sera toujours
le 8 septembre 2011 où nous quittait
à jamais notre chère mère
BENZAGHOU NÉE
HADDADINE Naïma
Ni les années ni les jours ne
pourront apaiser notre douleur.
En cette douloureuse
circonstance, la famille
BENZAGHOU, en particulier ses
filles, demande à tous ceux qui l’ont
connue et aimée d’avoir une pieuse
pensée à sa mémoire.
Que Dieu le Tout-Puissant
l’accueille en Son Vaste Paradis.
Repose en paix très chère
maman.
“A Dieu nous appartenons et à
Lui nous retournons.”
M. Khazmat
Belkacem, délégué de
la Wilaya d’Alger des
Moudjahidine de
Bab El-Oued, ainsi
que l’ensemble des
moudjahidate et
moudjahidine, sont
très touchés par le
décès
de
la
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Présidente-Directrice générale
de la publication
moudjahida
MAZNI Aïcha, survenu le vendredi
22 août 2014.
En cette douloureuse circonstance, ils
présentent à toute sa famille et proches
leurs condoléances les plus attristées, les
assurent de leur sympathie et prient
Allah le Tout-Puissant de l’accueillir en
Son Vaste Paradis.
«A Allah nous appartenons et à Lui
nous retournons.»
El Moudjahid/Pub du 09/09/2014
El Moudjahid/Pub du 09/09/2014
Naâma Abbas
rédacteurs en chef
CONDOLEANCES
Kamal oulmane — Achour cheurfi
dIrectIoN geNerAle
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
dIrectIoN de lA redActIoN
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com
e-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
BureAux regIoNAux
coNstANtINe
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
orAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24
BordJ Bou-ArrerIdJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
sIdI Bel-ABBes
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BeJAIA :
C'est avec une vive émotion et une grande tristesse que
M. Youcef YOUSFI, Ministre de l'Energie ainsi que
l'ensemble du personnel du ministère de l'Energie ont appris le
décès de la regrettée mère de M me LAMARA Djamila,
fonctionnaire au ministère de l'Energie.
En cette pénible et douloureuse circonstance, ils présentent
leurs sincères condoléances à toute la famille de la défunte et
l’assurent de leur profonde compassion, priant Allah le Tout-
Puissant d'accorder à la défunte Sa Sainte Miséricorde et de
l'accueillir en Son Vaste Paradis.
« A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.»
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
tIZI ouZou :
El Moudjahid/Pub
ANEP 144551 du 09/09/2014
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
tleMceN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MAscArA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 81.56.03
ceNtre AIN-deflA :
CONDOLEANCES
La Présidente du Conseil d'Etat, le Commissaire d'Etat, le
Secrétaire Général, l'ensemble des magistrats, cadres et
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PuBlIcIte
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et
de Publicité “ANEP”
Alger : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
orAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
personnels du Conseil d'Etat, très attristés par le décès du frère
de Madame KHIRI MALIKA, Conseiller d'Etat, lui
présentent ainsi qu'à toute sa famille leurs sincères condoléances
et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde
sympathie.
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABoNNeMeNts
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou commandes de photos, s’adresser au service
commercial : 20, rue de la Liberté, Alger.
coMPtes BANcAIres
Agence CPA Che-Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
Agence BNA Liberté
Qu'Allah le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte
Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis.
« A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub
ANEP 144557 du 09/09/2014
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
IMPressIoN
Edition du Centre :
société d’Impression d’Alger (sIA)
Edition de l’Est :
société d’Impression de l’est, constantine
Edition de l’Ouest :
société d’Impression de l’ouest, oran
Edition du Sud :
unité d’Impression de ouargla (sIA)
unité d’Impression de Béchar (sIA)
dIffusIoN
centre : EL MOUDJAHID
tél. : 021 73.94.82
est : sArl “sodIPresse” :
tél-fax : 031 92.73.58
ouest : sArl “sdPo”
tél-fax : 041 46.84.87 : sud : sArl “tds”
tél-fax : 029 75.02.02
france : IPs (International Presse service)
tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation
El Moudjahid /Pub
faire l’objet d’une réclamation El Moudjahid /Pub ANNIversAIre Ça y est, te voilà entrée dans le
faire l’objet d’une réclamation El Moudjahid /Pub ANNIversAIre Ça y est, te voilà entrée dans le

ANNIversAIre

Ça y est, te voilà entrée dans le nouvel âge, et aujourd’hui est le jour le plus important de l’année, mon petit ange

YAMANDA ILIANA

Pour que ces 365 jours qui t’attendent soient encore meilleurs que les précédents, ton papa Mohamed, ta maman Sihem, tes grands-parents, tes tantes, ton oncle et tes cousines tiennent à te souhaiter : une tonne de bons moments, plein de fous rires, une abondance de surprises, de l’amour à volonté, beaucoup d’amitié et une pleine santé. En ce jour exceptionnel, nous nous joignons tous pour te souhaiter le plus merveilleux des anniversaires. Que le bonheur soit avec toi aujourd'hui et tous les jours de ta vie ! Joyeux anniversaire amour de notre vie !

El Moudjahid/Pub du 09/09/2014
El Moudjahid/Pub du 09/09/2014

Vends un appartement F3, 1 er étage, 112m 2 . Adresse: BoulevardZirout Youcef,Alger-Centre Téléphone : 0551 26 75 67

El Moudjahid/Pub du 09/09/2014

CONDOLEANCES

CONDOLEANCES

Le directeur général de la Caisse nationale d’assurance chômage, le directeur général adjoint, les cadres supérieurs ainsi que l’ensemble du personnel, ont douloureusement appris le décès de Boussioud Mohamed chargé de mission En cette émouvante circonstance, c’est avec beaucoup de compassion que nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et nous lui faisons part de toutes nos prières. “A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.”

El Moudjahid / Pub

ANEP N°144691du 09/09/2014

Demandes d’emploi

J.H., TS en froid industriel et climatisation, 03 ans d’exp. comme opérateur, cherche emploi dans une entreprise étatique ou privée. Tél. : 0559 61.97.63

——0o0——

J. H., TS en électrotechnique, 4 ans d’exp., maîtrise toutes les installations électriques et postes transformateurs, cherche emploi dans le domaine Tél. : 0561 24.36.74

El Moudjahid / Pub du 09/09/2014

Mardi 9 Septembre 2014

Sports

21

EL MOUDJAHID

SIGNATURE DU CONTRAT DE PARTENARIAT ATM MOBILIS-FAF

Un partenariat fructueux pour les deux parties

Hier, à l’hôtel Hilton, ATM Mobilis, représenté par son président-directeur général, Saâd Damma, et la FAF, représentée par Mohamed Raouraoua, ont signé officiellement un contrat de partenariat qui va les lier pour les cinq années à venir.

D evant un parterre garni d’invi- tés, de quelques présidents de clubs comme Hannachi,

Hamar, Rebouh et autres comme le président de la LFP, Mahfoud Ker- badj ainsi que le SG de la FAF, Bouz- nad, Mobilis et la FAF ont scellé ainsi ce partenariat qui sera fructueux pour le football et les jeunes talents algé- riens. La présence de ce nombre im- portant de personnes dans la salle Tassili du Hilton montre l’importance de cette opération liant ces deux par- tenaires. Ce contrat va lier les deux parties pour une durée de cinq ans. L’argent qui va être généré et mobi- lisé servira pour la formation, les in- frastructures comme Aspetar (hôpital) que la FAF compte lancer à Sidi Moussa ainsi que d’autres autres projets comme l’extension des capa- cités d’hébergement, mais aussi la construction d’un stade à ce même endroit. Il faut dire que ce partenariat a été possible suite à l’appel à adjudication lancé par la FAF au secteur de la té- léphonie mobile et fournisseur de ser- vices mobiles portant sur les droits marketing et de publicité. La meil- leure offre a été retenue par la com- mission d’évaluation des offres technique et commerciale. C’est ainsi que Mobilis a été choisi suite à sa meilleure offre. Il devient ainsi le par- tenaire officiel de la FAF et des équipes nationales, ainsi que les droits relatifs à l’image individuelle des joueurs et tout le programme évè- nementiel et institutionnel de la FAF. Par le biais de ce contrat, la FAF cède également les droits marketing et de publicité relatifs à la coupe d’Algérie et ceux des arbitres. Par ce nouveau contrat signé avec la FAF et l’EN,

Nacéra:Ph.
Nacéra:Ph.

Mobilis, qui a aussi conclu un contrat avec la LFP, devient le premier par- tenaire du football en Algérie. Pre- nant la parole, le PDG de Mobilis, Saâd Damma dira en substance : « L’Algérie est la nôtre et El Khadra Dialna. Je remercie tous les présents. On est heureux de signer un tel contrat de partenariat avec la FAF et l’EN pour les cinq années à venir. Depuis, 2012, on a basé notre poli- tique et notre stratégie sur plusieurs axes. On a suivi tout ce que fait la FAF dans les moindres détails et aussi tout ce qui touche le football. Personne ne peut nier le grand travail effectué au niveau de la FAF. En tant qu’opérateur national, on ne s’immis- cera pas dans les affaires internes de la FAF. Je profite de cette occasion pour présenter mes condoléances à la fa- mille d’Ebossé, mais aussi à la JSK et à tout le peuple algérien. La vio- lence est étrangère au peuple algé- rien. »

Lui emboîtant le pas, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua dira quant à lui : « Au nom de la FAF, je remercie, le PDG de Mobilis qui est une entreprise publique qui appar- tient à l’Etat. Nous ne remercierons jamais assez le Président de la Répu- blique M. Abdelaziz Bouteflika et le gouvernement pour leur soutien indé- fectible pour la réussite de nos ac-

tions à l’adresse de la jeunesse. Mo- bilis est le fleuron de l’économie al- gérienne. On a parlé du Réal Madrid, mais aussi de ses actions à l’adresse de nos clubs. Cet argent servira à la forma- tion, à la construction d’infrastruc- tures, mais aussi à la lutte contre la violence. On doit bannir les fumi- gènes, lasers, cailloux de nos stades. Je lance un appel aux supporters de ne pas les utiliser lors du match contre le Mali et de ne pas siffler l’hymne national de ce pays. La presse doit nous aider pour sensibili- ser les gens pour adopter un meilleur comportement qui ne nuit pas aux in- térêts de l’équipe nationale » Saâd Damma a offert un cadeau à Raouraoua. Ce dernier, à son tour, a offert le maillot officiel de l’EN flo- qué du nom de Mobilis. Raouraoua lui a aussi offert un ballon signé par tous les joueurs de l’EN ainsi que la médaille d’or de la FAF et du fanion au 1er partenaire Mobilis du sport al- gérien. Un débat assez court a eu lieu par la suite. Ce qui a permis aux deux

partenaires d’expliquer la portée de leur partenariat. Ce fut aussi l’occa- sion pour le président de la FAF d’épingler les chaines privées qui ont passé des séquences du match Ethio- pie-Algérie. « Je réitère la position de la FAF à l’égard de certaines chaînes privées qui ont fait passer des séquences du match Ethiopie-Algérie alors qu’elles n’ont pas acheté les droits. La CAF n’a pas manqué de préciser que si on pirate des images d’un détenteur des droits officiels de retransmission, l’EN serait automatiquement disqua- lifiée de la CAN-2015. » Saâd Damma, pour sa part, dira concernant la venue du Réal Madrid en Algérie que cette nouvelle n’est pas une vue de l’esprit. « On n’attend que l’officialisation de la date pour que ce projet se réa- lise. Le Réal Madrid a bien accepté de venir en Algérie pour jouer contre une équipe algérienne. » avait il pré-

cisé Hamid Gharbi

VIOLENCE DANS LES STADES :

Raouraoua : "Les sanctions seront plus sévères à l'encontre des fauteurs de troubles"

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Mohamed Raouraoua, a indiqué hier, que les sanctions seront plus lourdes à l’encontre des "fauteurs de troubles" dans les stades pour endiguer le fléau de la violence dans les enceintes sportives. "Nous nous sommes réunis aujourd’hui avec les présidents des clubs de Ligue 1 algé- rienne. Une autre réunion aura lieu demain avec ceux de la Ligue 2. Nous nous sommes tous engagés à combattre de la meilleure manière possible le fléau de la violence dans les stades", a déclaré Raouraoua en marge de la si- gnature du contrat de partenariat Faf - Mobilis à Alger. "Le code disciplinaire sera appliqué rigoureusement. Mieux, les sanctions seront aggravées. Il est temps de mettre un terme à ce fléau qui continue de porter préjudice au football algérien".

ATHLÉTISME : MEETING DE RIETI (ITALIE)

Makhloufi remporte le 800 haut la main

Trois jours seulement après sa victoire sur le 1.500 m Van Damme de Bruxelles, le champion olympique, Taoufik Makhloufi, a confirmé, dimanche soir à Rieti, en remportant haut la main le 800 m du meeting avec un chrono de 1:43.83 devant le Qatari, Balla Musaeb Abderahman (1:44.03) et le Saoudien, Mohamed Abdelaziz Ladan (1:44.30). Avec ce chrono, Makhloufi, qui est stable au niveau de la performance technique, a eu le mérite de gagner deux épreuves de haut niveau en l’espace de peu de temps, même si ses adversaires n’étaient pas des plus dangereux. Il est à rappeler que Makhloufi avait enregistré un temps de 3:31.78 sur le 1.500 m de Bruxelles devant le Kenyan, Silas Kiplagat qui a enregistré (3:31.80) et le Djiboutien, Souleimn Ayanleh (3:32.82). Une semaine auparavant, il avait battu son record personnel du 800 m au meeting de Berlin en 1:43.53 ne per-

personnel du 800 m au meeting de Berlin en 1:43.53 ne per- dant qu’un petit centième

dant qu’un petit centième devant l’Ethiopien, Mohamed Aman en 1:43.52. Makhloufi a gagné la médaille de bronze sur le 800 m des championnats d’Afrique disputés à Marra- kech au Maroc. Par ailleurs, Abdelmalik Lahoulou, le meilleur algérien sur le 400 m haies a occupé en 50.68, la 5 e place de l’épreuve remportée en 49.47 par l’Estonien, Magi Rasamus devant le Belge, Butheel Michael 49.96. De son côté Amina Bettiche, la recordwoman du 3.000 m steeple qui s’était distinguée par un décevant abandon au championnat d’Afrique a enregistré un faible chrono de 9:45.07 occupant ainsi la 4 e place de la course gagnée par la Tunisienne, Habiba Gherbi (9:21.93) devant la Polonaise Ka- tarzyna Kowalska (9:36.56). M. Ghyles

9.83 sur 100 m pour l'Américain Gatlin qui gagne la course

L'Américain Justin Gatlin finit la saison invaincu sur 100 m après avoir gagné en 9 sec 83/100 la réunion d'Athlétisme de Rieti (centre de l'Ita- lie), dimanche, deux jours après ses 9.77 de Bruxelles. Gatlin a battu le Ja- maïcain Nesta Carter (10.07) et le Français Christophe Lemaitre (10.15) dans sa course. Le deuxième meilleur

temps sur la distance reine à Rieti a été réalisé par Asafa Powell (9.90) dans la première course, le Jamaïcain n'ayant pas couru dans le même 100 m que Gatlin. Déjà auteur d'un 9.77 lors de la finale de la Ligue de diamant à Bruxelles, vendredi, l'Américain, sus- pendu en 2006 pour dopage (8 ans ré- duits à 4 en appel), reste le sprinteur le

plus rapide de l'année. « C'était ma der-

nière course de la saison, elle s'est vrai- ment bien passée » a dit Gatlin à l'AFP.

« Fatigué ? Quand les temps sont bons, comme sur 100m et 200m à Bruxelles, je me sens bien. » Champion olym-

pique de la ligne droite en 2004, Gatlin

a un temps partagé avec Powell le re-

cord du monde de la distance en 9.77,

avec Powell le re- cord du monde de la distance en 9.77, le 12 mai 2006

le 12 mai 2006 à Doha, avant que son chrono ne soit effacé pour dopage. L'Ukrainien Bohdan Bondarenko a remporté le concours de la hauteur mais n'a pas pu s'attaquer au mythique record de Javier Sotomayor (2,45 m). Après avoir passé 2,36 m, il a échoué à 2,43 m.

CYCLISME-TOUR D'ESPAGNE 2014

Le Polonais Niemiec remporte la 15 e étape à Covadonga

Le Polonais Przemyslaw Niemiec (Lampre) s'est imposé, dimanche, sur la ligne d'arrivée de la 15 e étape du Tour d'Espagne (2014) de cyclisme, aux Lacs de Covadonga, au terme d'une ascension finale qui a vu les favoris se rendre coup pour coup et Alberto Contador conserver son maillot rouge de leader. Niemiec, 33 ans, a faussé compagnie à son dernier compagnon d'échappée, l'Australien Cameron Meyer (Orica), et a résisté au retour des ténors pour s'im- poser au sommet de ce col emblématique de la Vuelta.

poser au sommet de ce col emblématique de la Vuelta. TENNIS-US OPEN Williams remporte son 18

TENNIS-US OPEN

Williams remporte son 18 e tournoi au Grand Chelem

La N.1 mondiale, Serena Williams a remporté le 18 e tournoi du Grand Chelem de sa carrière en s'adjugeant l'US Open 2014 face à la Danoise Caroline Wozniacki 6-3, 6-3. L'Américaine de 32 ans égale avec ses 18 titres majeurs ses compatriotes Chris Evert et Martina Navratilova.

VOILE

La régate Oran-Carthagène-Oran sera rééditée en 2015

La régate internationale Oran-Cartha- gène-Oran sera rééditée durant l'été 2015, ont annoncé, dimanche, à Oran les organisateurs algériens et espagnols de cette manifestation sportive. Cet événement dont la première édi- tion a pris fi vendredi soi au port d'Ora sera réédité l'année prochaine, a-t-on pré- cisé lors d'une cérémonie organisée au profit des participants par l'Assemblée populaire de la wilaya (APW). Les hôtes de la capitale de l'Ouest se sont félicités de la réussite de la régate qui leur a éga- lement permis d'apprécier la richesse et la beauté du patrimoine culturel de la ville. La qualité des relations algéro-es-

pagnoles a été mise en exergue à cette occasion par le wali d'Oran, M. Abdel- ghani Zaalane et le Consul général d'Es- pagne, M. Carlos Barcena Portoles. "La qualité des relations entre nos deux pays a toujours été excellente, et à travers la régate les participants ont re- marquablement cimenté les liens entre nos deux peuples", a souligné M. Por- toles. La régate a été organisée par l'As- sociation de l'environnement "Phénicia" en collaboration avec la ligue oranaise de voile et la Direction de la jeunesse et des sports (DJS), dans le cadre d'un jumelage avec le club sportif de Carthagène (Es- pagne).

Mardi 9 Septembre 2014

Sports

22

EL MOUDJAHID

ELIMINATOIRES DE LA CAN 2015

Les Verts préparent le Mali

Après avoir retrouvé le territoire national dimanche dernier suite à leur très bonne performance contre l’Ethiopie dans son fief, les Verts ont repris les entraînements, hier, à 17 heures. C'est-à-dire que le coach national, Christian Gourcuff, qui avait accordé quartier libre à ses joueurs dimanche dernier juste après la séance de décrassage du matin, n’a pas voulu mettre trop de pression sur ses joueurs.

I l avait voulu les libérer après les efforts titanesques déployés contre l’Ethiopie dans son fief

du Stadium d’Addis Abeba. Il faut dire que les conditions de la rencon- tre étaient très difficiles. En dépit de cela, les nôtres ont fourni un match plus qu’acceptable. Et les trois points empochés auront leur pesant d’or lors du décompte final. Il est certain que les poulains de Gourcuff auraient aimé ne pas encaisser, mai Bernard Camille, l’arbitre du match avait accordé dans le temps addi- tionnel un penalty trop sévère que Saladin Saïd avait transformé en but. Ce but fait les affaires des Ma- liens qui ont réussi à prendre la me- sure de leur opposant du jour le Malawi sur le score de 2 à 0. Par ce résultat, les Maliens (+2) ont pris les rênes du groupe B grâce à un meilleur goal average que l’Algérie (+1). Cela va les stimuler un peu plus lorsqu’il s’agira d’affronter l’Algérie demain à Mustapha-Tcha- ker de Blida à partir de 20h30. D’où la nécessité pour nos capés de ne pas prendre de haut cette for- mation malienne qui n’est pas tom- bée de la dernière pluie. Certes, le Mali a eu un jour de récupération de moins que nous, mais dans pareille compétition, cela ne compte pas beaucoup. En effet, cette équipe malienne drivée par le franco-polonais Henri Kazperscak possède un groupe très solide avec des joueurs possédant une grande expérience comme Sey- dou Keita, Diakate et les autres. Ce qui constitue un point avan- tageux pour nous, ce sera l’absence du gardien Samassa, expulsé (car- ton rouge) devant le Malawi.

gardien Samassa, expulsé (car- ton rouge) devant le Malawi. Les nôtres doivent jouer comme ils ont

Les nôtres doivent jouer comme ils ont l’habitude de le faire et de ne pas trop s’enflammer. Les Maliens, qui ont voulu délo- caliser ce match contre l’Algérie, sont, le moins que l’on puisse dire, très motivés pour réussir un très bon résultat contre nous et revenir au bercail avec le sentiment du devoir accompli. Comme les Verts ont fourni un mondial exceptionnel, tout le monde veut réussir un très bon ré- sultat contre eux. Gourcuff qui a en- tamé son baptême du feu victorieusement tentera de le confir- mer devant cette bonne équipe ma- lienne qui ne viendra pas à Alger en victime expiatoire. Comme il l’a affirmé juste après la fin du match contre l’Ethiopie, Christian Gourcuff va apporter des changements afin « d’injecter » du « sang neuf » dans son groupe. Il faut dire que des joueurs comme Belfodil ou Mahrez, incorporés

dans les 20 dernières minutes de la rencontre Ethiopie-Algérie ont tiré leur « épingle du jeu » comme l’on

Le staff technique de l'équipe nationale algérienne de football a accordé, dimanche, quartier libre aux joueurs, au lendemain de la précieuse victoire face à l’Ethiopie (2-1), samedi à Addis- Abeba, en match comptant pour la première journée, groupe B, des qualifications de la coupe d'Afrique des nations (CAN-2015), a indiqué le site de la fédération algérienne (FAF). Les coéquipiers du mi- lieu Yacine Brahimi ont, par ailleurs, effectué une séance de décrassage dimanche matin au Centre Technique Na- tional de la FAF à Sidi Moussa. Les joueurs ayant parti- cipé au match face à l’Ethiopie ont effectué des tours de piste. Les autres joueurs ont effectué un entraînement complet avec des exercices et des ateliers avec ballons, ajoute le site de l'instance fédérale. Les Verts s’entraîne- ront lundi à 17 heures à Mustapha-Tchaker de Blida pour préparer le prochain match des qualifications, prévu de- main au Mali qui a remporté, dimanche, son match face au Malawi (2-0). Le premier quart d'heure de la séance d'entraînement des Verts sera ouvert aux médias, conclut le site.

Buteurs

Soudani marque son 12 e but et rejoint Slimani L'atta- quant Hilal Soudani a inscrit son 12 e but sous les couleurs de la sélection algérienne lors de la victoire sur le terrain de l'Ethiopie samedi pour le compte de la première jour- née des éliminatoires de la coupe d'Afrique Maroc-2015 (Groupe B). Il rejoint ainsi son coéquipier Islam Slimani au classement des meilleurs buteurs actuels des Verts.

La sélection algérienne de football risque la disqualification des élimina- toires de la coupe d’Afrique des na- tions (CAN-2015) en raison du "piratage de ses matchs par des chaînes de télévisions privées algé- riennes", a indiqué, hier, le président de la fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua. "Mon attention a été attirée derniè- rement sur le passage, sur des chaînes de télévision privées algériennes de longues séquences, de la rencontre de la sélection nationale à Addis Abeba.

ger en vue de donner une meilleure assise à notre sélection nationale avant de se mesurer demain à cette équipe malienne qui a une certaine revanche à prendre. Par conséquent, les Verts de- vront jouer à 100% de leurs moyens avant d’aller rejoindre leurs clubs respectifs pour nos joueurs profes- sionnels. A domicile, comme l’a répété Gourcuff, il ne faudra perdre aucun point. Cela commencera par cette rencontre contre le Mali. Ce qu’il faut relever au sein des Verts, c’est la bonne ambiance qui y regne et surtout la solidarité entre joueurs. Ce qui ne peut que faciliter la tâche à Gourcuff et permettre à l’EN de ne penser qu’à la perfor- mance. Tous les feux sont au vert ! Hamid Gharbi

dit. Il y a aussi quelques élément en défense qui n’ont pas tellement ras- surés et qu’il faudra peut-être chan-

2 e JOURNÉE : DEMAIN ALGÉRIE - MALI ET MALAWI - ETHIOPIE

Quartier libre pour les joueurs de l'équipe nationale

Le joueur de Dynamo Zagreb, champion de Croatie en titre, a ouvert la maque à la 34 e minute de jeu au prix d'un centre tir dévié par un joueur adverse pour atterrir dans les filets des ''Walaya''. Il s'agit du 25e match de l'ancien buteur de l'ASO Chlef (Ligue 1, Algérie) en équipe nationale, à laquelle il avait été convoqué pour la première fois en juin 2011 face au Maroc (défaite 4-0 à Marrakech) dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2012. Soudani, qui bouclera ses 27 ans le 25 novembre prochain, était resté muet lors du dernier Mondial brésilien au cours duquel la sélection al- gérienne avait atteint pour la première fois de son histoire les huitièmes de finale, avec à son actif sept buts inscrits. La dernière réalisation du joueur avec les Verts remonte au 4 juin dernier face à la Roumanie (victoire 2-1) dans un match amical disputé en Suisse, quelques jours avant le départ de la sélection nationale pour le Brésil. A l'issue de la rencontre contre l'Ethiopie, Soudani a mis en exergue, dans une déclaration à l'APS, l'état d'esprit de ses coéquipiers qui a été déterminant dans cette entrée en la matière réussie des Verts. "Nous n'avons pas été prétentieux après avoir parti- cipé à la Coupe du monde au Brésil, la preuve, nous sommes venus gagner ici en Ethiopie. Désormais, tout va changer, jouer en Afrique c'est autre chose", a-t-il dit. Grâce à sa belle prestation samedi, Soudani confirme aussi sa forme éblouissante en ce début de saison, lui, qui comptabilise déjà cinq réalisations à son compteur et au- tant de passes décisives avec son club.

chaînes de télévision en question à éviter un tel comportement pour "ne pas porter préjudice à la sélection na- tionale". Les Verts ont débuté les éli- minatoires de la CAN-2015 par un déplacement à Addis Abeba où ils ont battu la sélection éthiopienne (2-1), samedi dernier, pour le compte du groupe B. Ce match a été diffusé ex- clusivement sur une chaîne de télévi- sion satellitaire arabe spécialisée qui détient les droits de retransmission des rencontres des éliminatoires ainsi que de la phase finale de la CAN.

Noupuenguegoue Elvis. Le qua- trième arbitre est le camerounais Cosmas Madeng. Le commissaire au match est l’ivoirien Zeli Sinko.

Victoire du Mali devant le Malawi (2-0)

Le Mali s'est imposé devant le Malawi (2-0), mi-temps (0-0) en match comptant pour la première journée du groupe B, des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2015, disputé dimanche à Bamako. Les buts maliens ont été inscrits par Sakho (52) et Diabaté (90+3). Dans l'autre match du groupe B, l'Algérie a battu samedi à Addis Abeba, l'Ethiopie (2-1). Le joueur malien Mamadou Samassa a été expulsé à la 63e minute de la ren- contre. La 2e journée des éliminatoires de la CAN-2015 prévue demain, met- tra aux prises l'Algérie au Mali d'une part, et le Malawi à l'Ethiopie d'autre part.

Le point du groupe B Samedi : Ethiope - Algérie

 

1-2

Dimanche : Mali - Malawi

2-0

Classement

 

Pts

G

N

P

BP

BC

Dif.

1. Mali

3

1

0

0

2

0

+2

-. Algérie

3

1

0

0

2

1

+1

3. Ethiopie

0

0

0

1

1

2

-1

-. Malawi

0

0

0

1

0

2

-2

CAN-2014, DAMES

4 e regroupement pour les filles

Les joueuses de la sélection algé- rienne de football ont commencé à rallier Alger en prévision du 4e stage destiné à préparer la CAN-2014 en Namibie, a indiqué le coach Azed- dine Chih. "Certaines sont venues de Bejaia, d'autres d'Oran, et d'autres de France" a-t-il déclaré dimanche à l'APS. Une des premières arrivées à l'aéroport Houari-Boumediene était Yasmine Bouferoua, la joueuse d'Issy-Les-Moulineaux, en prove- nance de Paris". "Des membres de la FAF étaient présents à l'aéroport pour l'accueillir, avant de l'accompagner à Bouchaoui, où aura lieu notre re- groupement" a détaillé le sélection- neur national, précisant que "les autres joueuses, comme Sabrina La-

biod et Fayrouz Benyoub (Muret), Myriam Benlazar (Toulouse) et Lydia Miraoui (Claix Grenoble) vont arriver par vagues successives, dans l'après-midi de dimanche, en prove- nance de Lyon et Toulouse". Pour cette première journée du regroupe- ment, le sélectionneur national a pro- grammé une séance d'entraînement très légère : "Ce sera juste un décras- sage, sur un terrain situé à proximité de l'hôtel, et qui débutera en toute fin de journée, après l'arrivée de l'en- semble des joueuses" a-t-il affirmé. Pendant la CAN-2014 (11 - 25 octo- bre, en Namibie) l'Algérie évoluera dans le Groupe "B", en compagnie du Ghana, du Cameroun et de l'Afrique du Sud.

CAN-2015

L’Algérie risque la disqualification à cause du piratage de matchs par des chaînes privées

Ce comportement met en péril l’ave- nir de notre équipe dans les élimina- toires de la CAN", s’est indigné Raouraoua. "Aucune chaîne de télé- vision n’a le droit de passer des matchs ou des séquences de matchs sans en avoir acheter les droits des parties concernées. La Confédération africaine de football ne passera pas sous silence un tel acte, et elle peut aller jusqu’à disqualifier la sélection du pays concerné", a expliqué le pa- tron de la FAF. Il a profité de l’occa- sion pour appeler les responsables des

ARBITRAGE

Le Camerounais Alioum Néant au sifflet

Blida pour le compte de la deuxième journée des qualifications de la

CAN-2015.

Alioum Néant sera assisté de ses compatriotes Moussa Yanoussa et

La Confédération Africaine de Football (CAF) a désigné le Came- rounais Alioum Néant pour arbitrer le match Algérie-Mali, le 10 septem- bre prochain à Mustapha-Tchaker de

BASKET-BALL - MONDIAL-2014, MESSIEURS

Le programme des quarts de finale

Programme des quarts de finale de la Coupe du monde messieurs de basket, qui se dérouleront mardi et mercredi à Barcelone et Madrid (en heures GMT) :

Hier (à Barcelone) : (15h00) Lituanie - Turquie

(19h00) Slovénie - Etats-Unis Aujourd’hui (à Madrid) :

(16h00) Serbie - Brésil (20h00) France - Espagne.

Sports

23

EL MOUDJAHID

HANDISPORT

Tahmi exhorte la Fédération handisport à stimuler le développement sportif

Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi a exhorté la Fédération algérienne handisport (FAH) à intensifier les efforts pour préserver la dynamique des bonnes performances et stimuler le développement sportif, lors d'une réunion, a indiqué un membre fédéral hier à l'APS.

"C ette réunion avec le ministre a été fruc- tueuse et nous a per-

mis d'évaluer ensemble le travail effectué par la Fédération depuis le début de notre mandat en 2012", a déclaré M. Rabah Ha- limi, présent à cette réunion de travail de concertation et d'orien- tation, ajoutant que M. Tahmi a appelé les membres de la FAH à redoubler d'efforts pour consoli- der les acquis du handisport al- gérien, à travers, notamment la prise en charge des jeunes ta- lents. Le ministre des Sports, qui était, dimanche soir, l'invité d'une émission à la chaîne satel- litaire StadeNews, avait indiqué que ces "réunions périodiques avec les bureaux exécutifs des Fédérations sportives permettent

bureaux exécutifs des Fédérations sportives permettent de discuter du plan d'action de ses instances, des

de discuter du plan d'action de ses instances, des contracts-pro- grammes, des contrats-objectifs et du plan de développement sportif qui devra s'inscrire dans le cadre de la politique nationale

du sport". Selon le plan arrêté par le secteur des Sports, la stratégie et les programmes des diffé- rentes fédérations sont totale- ment orientés vers la formation des jeunes.

La réunion avec le ministre des Sports a également permis aux membres de la FAH d'évo- quer à nouveau le grand projet du complexe sportif handisport ini- tié par la fédération avec d'autres partenaires dont le Centre Natio- nal d'ingénierie et de construc- tion (CNIC). " Nous devrions remettre une copie du projet au ministre qui nous a exhorté à poursuivre notre travail dans le but de promouvoir le sport algé- rien à être au diapason des pays développés", a indiqué pour sa part, le président de la Fédération algérienne handisport (FAH), Rachid Haddad, se félicitant des encouragements prodigués par le premier responsable du secteur à la Fédération, porteuse de beau- coup de consécrations à l'Algé- rie.

LIGUE 1 MOBILIS (3 e JOURNÉE)

USMA- CRB : Un derby qui promet

A l’occasion du premier derby de la saison, de la capitale, l’USMA reçoit le CRB pour le compte de la troisième journée du championnat professionnel L1 Mobilis. Malgré l’arrêt imprévu qui a perturbé quelque peu l’ensemble des équipes de Ligues 1 et 2, cette rencontre au sommet promet. Une confrontation qui intervient au moment ou les deux teams retrouvent leur marque après une entame ratée. L’USMA, après avoir concédé le nul (1-1) face l’ESS, est allé chercher les trois point de la victoire a Tizi-Ouzou (2-1). De son côté, le Chabab, lourdement battu à Constantine par le CSC (1-3), s’est rattrapé en s’imposant a domicile face au MCO. Ainsi, les deux formations algéroises ne jurent que par la victoire. Afin de préparer cette confrontation, mais aussi pour meubler cette trêve imposée, deux rencontres amicales ont eu lieu. Vendredi soir l’USM Alger a rencontré le NA Hussein Dey, alors que le CR Belouizdad a affronté l’IB Khemis El Khechna. Une occasion pour les coachs des deux équipes de corriger les la- cunes détectées, mais aussi apporter des solu- tions en attaque. Pour les Rouge et Noir, il s’agissait surtout pour le technicien Suisse Hebrt Velud d’essayer de nouvelles variantes pour palier aux éventuelles absences de cer- tains titulaires blessés encore, à l’image de Zemmamouche, Ferhat et Nadji. Tandis que Berrefane, avec son expérience, a donné toutes les assurances de bien garder la cage us- miste en cas de défection du titulaire en poste, Bellaili s’est montré très efficace, à la pointe de l’attaque, offrant une solution fiable au

à la pointe de l’attaque, offrant une solution fiable au staff technique. De son côté Svunka

staff technique. De son côté Svunka a effectué une revue d’effectif. Il a modifié la compo- sante de son compartiment défensif, d’une part. Comme il a, par ailleurs, revu stratégie offensive en opérant une redistribution des rôles au niveau du milieu et des changements en attaque. Désormais, Nemdil, Cherfaoui, Chebira et Khodi composeront l’arrière garde du Chabab. N’gomo, Sidhoum, Amiri et Dje- diat se chargeront du travail au milieu du ter-

rain, alors que Rebih et Obélé, auteur de l’unique but face à l’Ibkek, évolueront en at- taque pour parfaire le schéma tactique (4-4- 2) prôné par l’entraîneur français. Bougueroua, en méforme en ce début de sai- son, offrira, quant à lui, une solution de re- change supplémentaire. En somme un rendez-vous important qu’aucune des deux formations ne veut manquer. Rédha M.

JSK

Broos toujours hésitant

ne veut manquer. Rédha M. JSK Broos toujours hésitant N’étant «plus motivé à pour- suivre sa

N’étant «plus motivé à pour- suivre sa mission», l’ancien coach du Trabzonospor avait de- mandé à résilier son contrat, jeudi dernier. C’est la deuxième fois en l’espace de deux se- maines qu’il annonce sa démis- sion. Sauf que depuis, il continue à exercer, au point où certaines rumeurs laissent enten- dre qu’il se pourrait qu’il reste

Partira ? Partira pas? La question mérite franchement d’être posée dès lors qu’Hugo Broos n’a toujours pas quitté ses fonctions d’entraîneur de la JSK, plus de cinq jours après avoir annoncé son départ. Bien qu’il ait fermé la porte à toute possibilité de rester lors de son dernier entretien avec Moh-Cherif Hannachi, le techni- cien belge continue à exercer ses fonctions comme si de rien n’était, faisant du coup planer un certain suspense quant à son avenir à la JSK. Aux dernières nouvelles, Hugo Broos aurait consenti à rester jusqu’au match de l’USMBA, comptant pour la troisième journée de la Ligue 1 Mobilis. Officieusement, ce serait son dernier match en tant qu’entraî- neur de la JSK.

finalement. Hugo Broos vou- drait, apparemment, diriger un dernier match avant de décider s’il part ou s’il reste. «S’il voit que la violence n’est pas un phé- nomène généralisée dans nos stade. C’est la condition qu’au- rait posée-encore une fois, l’en- traîneur pour rester. Autrement dit, il attend de voir dans quelles conditions se jouera USMBA- JSK avant de trancher. L’éventualité de le voir donc rester après avoir dit qu’il partait reste donc d’actualité. En atten- dant, la JSK a disputé deux ren- contres d’entraînement à Dar El Beida, en dépit de l’interdiction formelle de la LFP. Ce qui risque de lui valoir des sanctions, comme l’a dé- claré Mahfoud Kerbadj, à l’ins- tar de tous les clubs qui ont passé outre cette mesure. A. Benrabah

DÉCÈS DE ALI DOUDOU

Les condoléances du Président de la LFP

Suite au décès de Ali DOUDOU ancien gardien de Hamra Annaba, le président de la Ligue de football professionnel, M.Mahfoud Kerbadj, présente à sa famille et ses proches, au nom du conseil d’administration et tout le personnel de la Ligue, ses condoléances les plus attristées. M. Ali Doudou, décédé à l’âge de 87 ans, figurait parmi l’équipe de Hamra qui a remporté en 1964, le titre de champion d’Algérie.

LIGUE DE FOOTBALL PROFESSIONNEL

Kerbadj évoque la domiciliation des derbies à Blida

Le président de la Ligue de football

p r o f e s s i o n n e l

(LFP), Mahfoud Kerbadj, a évoqué l'éventuelle possibi- lité de domicilier les derbies algérois de la Ligue 1 au stade de Mustapha- Tchaker de Blida. "Avant le début de cet exercice, la LFP avait indiqué que les derbies

se joueront sur les terrains des équipes hôtes. Or,

il y a une possibilité de domicilier ces matches au

stade de Blida, qui offre toutes les commodités,

à condition que cela se fasse à partir de la pro-

chaine journée de championnat", a indiqué le pre- mier responsable de l'instance dirigeante de la compétition. Lors de la 3e journée de la Ligue, programmée le week-end prochain, deux derbies seront au menu : NA Hussein Dey-MC Alger et USM Alger - CR Belouizdad. "Ce serait péna- lisant pour certains clubs d'appliquer cette déci- sion en cours de saison, alors l'idéal est de domicilier les derbies dès leur début, soit à partir de cette journée, sinon la décision initiale sera maintenue", a-t-il ajouté. Lors de la saison der- nière, les derbies algérois avaient été disputés sur le terrain de l'équipe hôte.

été disputés sur le terrain de l'équipe hôte. Nouveau code disciplinaire anti violence à l'étude La

Nouveau code disciplinaire anti violence à l'étude

La Ligue de football professionnel (LFP) a préparé une mouture d'un nouveau code discipli- naire qui sera soumise pour adoption au prochain bureau fédéral de la fédération algérienne de foot- ball (FAF), a indiqué le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj. "Ce nouveau code disciplinaire comportera des sanctions plus sévères pour lutter contre la violence dans les stades. Il est temps de durcir les lois pour mettre fin à cette bête immonde", a in- diqué le premier responsable de l'instance diri- geante de la compétition. Ce projet de code disciplinaire intervient trois semaines après la mort tragique de l'attaquant ca- merounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé, tou- ché par un projectile à l'issue du match face à l'USM Alger (1-2), disputé au stade du 1 er No- vembre de Tizi-Ouzou. Parmi les mesures prises en réaction à ce drame, les clubs des Ligues 1 et 2 professionnelles se sont vus accorder un délai qui court jusqu'à la fin de la phase aller du cham- pionnat pour doter leur stades de vidéos surveil- lance.

UNION NORD AFRICAINE DE FOOTBALL

Les compétitions ne seront pas relancées cette année

Le président de la Ligue de football profes- sionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, a affirmé que les compétitions de l'Union nord africaine de football (UNAF), réservées aux clubs champions et vainqueurs de coupes des asso- ciations membres, ne seront pas relancées cette année. "Contrairement à ce qui a été dit, les deux compétitions de l'UNAF ne sera pas relancées cette année, faute de sponsor", a indiqué le pre- mier responsable de l'instance dirigeante de la compétition. Les coupes de l'UNAF des clubs champions et des clubs détenteurs de coupes ont été gelées depuis deux saisons. "Lors de la dernière réunion du bureau exécutif de l'UNAF, la partie tunisienne a exprimé son souhait de relancer les compétitions, mais faute de sponsor, c'est impossible", a expliqué Kerbadj. Mahfoud Kerbadj a ajouté que ce cas de figure s'applique "également à la Coupe arabe, dont la relance est tributaire de la venue d'un sponsor". L'UNAF a vu l'arrivée à sa tête le Tunisien Wadii Jerii, désigné président de cette instance, au terme de la réunion du co- mité exécutif tenue aujourd’hui à Tunis. Jerii succède au Marocain Fahri et assumera sa nouvelle responsabilité jusqu'à la tenue de la prochaine assemblée générale élective de

l'UNAF.

Mardi 9 Septembre 2014

D E R N I E R E S MONNAIE PÉTROLE L'euro à 1.295 $
D E R N I E R E S

D E

R N

I

E

R E

S

D E R N I E R E S
MONNAIE PÉTROLE L'euro à 1.295 $ Le Brent à101.83 dollars
MONNAIE
PÉTROLE
L'euro à 1.295 $
Le Brent
à101.83
dollars

RATIFICATION DE QUATRE CONVENTIONS ARABES

Le Président Bouteflika signe des décrets présidentiels

L e Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a signé des décrets présiden- tiels portant ratification de quatre

conventions arabes, conformément à l'article 77-11 de la Constitution, a indiqué, hier, un communiqué de la présidence de la République. Il s'agit, selon la même source, de "la convention arabe contre la corruption, faite au Caire le 21 décembre 2010, la convention arabe de lutte contre le blanchiment d'argent et le fi- nancement du terrorisme, faite au Caire le 21 décembre 2010, la convention arabe contre la criminalité transnationale organisée, faite au Caire le 21 décembre 2010 et la convention arabe de lutte contre la cybercriminalité, faite au Caire le 21 décembre 2010".

cybercriminalité, faite au Caire le 21 décembre 2010". ALGÉRIE-TUNISIE Ghannouchi salue la position du Président

ALGÉRIE-TUNISIE

Ghannouchi salue la position du Président Bouteflika rejetant toute ingérence étrangère en Libye

Le Président de la Répu- blique, Abdelaziz Bouteflika, a reçu un message du président du Mouvement tunisien Ennahda, Rached el-Ghannouchi, dans le- quel il a salué sa position de rejet de toute ingérence étrangère dans les affaires internes de la Libye. "Permettez-moi de vous adresser, au nom de tous les membres du Mouvement En- nahda et en mon nom personnel,

mes remerciements et ma grati- tude pour l'invitation et l'au- dience que vous m'avez accordée ainsi qu'à la délégation m'accom- pagnant pour nous concerter sur la situation dans la région et les moyens susceptibles de la pré- munir contre les dangers qui la guettent outre le renforcement de la coopération stratégique entre les pays de la région", a écrit M. El-Ghanouchi dans son message.

"Cette visite, qui nous a forte- ment marqués, reflète votre souci d'œuvrer à la consolidation des relations fraternelles qui lient les deux pays frères", a-t-il sou- ligné. "L'audience que vous nous avez accordée pour examiner le devenir de la région a été d'une importance capitale en cette conjoncture marquée par de grands défis qui s'opposent à la région, notamment les ingé-

rences étrangères et leurs réper- cussions sur sa sécurité et sa sta- bilité", a-t-il ajouté. Le président du Mouvement Ennahda a salué dans ce sens la position du Président de la Répu- blique qui "rejette toute ingé- rence étrangère pour le règlement de la crise politique et sécuritaire en Libye, et prône le dialogue comme seul moyen de règlement des conflits".

ANP

Le général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah inaugure l'Ecole paramédicale de santé militaire d’Aïn Naâdja

Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale popu- laire (ANP) a supervisé, hier à Alger, l'inau- guration de l'Ecole paramédicale de santé militaire à Aïn Naâdja, en présence d'officiers généraux, indique un communiqué du minis- tère de la Défense nationale. A cette occasion, le général de corps d'Ar- mée a assisté à un exposé sur l'école et la for- mation dispensée à ses affiliés. Il a ensuite visité les différentes structures administratives et pédagogiques et s'est enquis du cadre de vie au sein de l'école. Auparavant, il procédé à la levée du voile sur la plaque inaugurale. Dans une allocution, prononcée lors d'une rencontre avec les cadres de la santé militaire, le général de corps d'Armée a insisté sur la "grande importance" accordée à l'aspect de l'enseignement et de la formation dans l'en- semble des composantes de l'ANP, dont le secteur de santé militaire qui a réussi de grandes réalisations dans tous les domaines. "Il va de soi de préciser, ici, que ce qui a été réalisé sur terrain ou ce qui est en cours de l'être parmi ces grandes et diverses réalisations au sein du secteur de la santé militaire dans tous ses domaines, à l'instar de tous les autres secteurs de nos forces armées, est un vif et réel témoin des efforts laborieux, inlassablement consentis par le haut commandement de l'ANP sous la haute veillance et soutien conti- nuel de Son Excellence, le Président de la Ré- publique, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale", a souligné

armées, ministre de la Défense nationale", a souligné M. Gaid Salah. Le général de corps d'Armée

M. Gaid Salah. Le général de corps d'Armée a exprimé sa "préoccupation permanente" d'asseoir un système de santé militaire carac- térisé par une gestion de "qualité" et une com- plémentarité de rôles entre les différentes structures de la santé militaire. "Parmi nos préoccupations permanentes qui rentrent dans la stratégie du Haut comman- dement à promouvoir les capacités de l'Armée nationale populaire, l'assise d'un système de santé militaire caractérisé par une gestion de qualité et une complémentarité de rôles entre les différentes structures de la santé militaire, dont les hôpitaux militaires, notamment l'hô- pital central de l'armée qui va, sans doute, se renforcer par la ressource humaine paramédi- cale compétente sortie de cette école et ce, afin d'assurer une couverture sanitaire totale et ac-

tive en toutes conditions et circonstances", a-

t-il fait observer. Quant aux soins médicaux et

à la prise en charge sanitaire des éléments de

l'ANP, le général de corps d'Armée a affirmé que le Haut commandement a assuré tous les moyens matériels et financiers nécessaires à ce secteur sensible."Partant de sa conscience de l'importance des soins médicaux et de la prise en charge sanitaire des éléments de l'ANP, ainsi que de leur impact sur l'amélio- ration du rendement et de la manière de servir de nos éléments, le Haut commandement de l'Armée nationale populaire n'a épargné aucun effort pour mettre tous les moyens matériels nécessaires au profit de ce secteur important, notamment ces dernières années, que ce soit dans le domaine de la formation et de la qua- lification ayant trait aux corps médicaux dans leurs différentes spécialités, ou dans celui des infrastructures et des équipements", a-t-il af- firmé. Le général de corps d'Armée a terminé son allocution en conviant toutes les parties concernées à fournir plus d'efforts afin "d'op- timiser", a-t-il dit, l'exploitation des moyens en disposition et de hisser davantage la qualité d'accueil et de prise en charge sanitaire au ni- veau aspiré, à travers la formation d'une res- source humaine "qualifiée" à même d'assurer la gestion de ces infrastructures sanitaires conformément à la grande volonté du Haut commandement en vue de développer et de promouvoir l'Armée nationale populaire.

CONSEIL DES MINISTRES ARABES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Adoption de l’approche des pays voisins concernant la Libye

Le Conseil des ministres arabes des Af- faires étrangères a adopté l’approche des Etats voisins à propos de la crise libyenne en souli- gnant la nécessité d’encourager tous les Li- byens pour lancer un dialogue national inclusif pour trouver un règlement politique consensuel qui préserve la sécurité, la stabilité, l’unité et la souveraineté de la Libye, une initiative prise par l’Algérie en marge de la réunion ministé- rielle du Mouvement des non-alignés en mai 2014. “Le Conseil des ministres a adopté au terme des travaux la proposition algérienne re- lative au développement des statuts du person- nel du secrétariat général de la Ligue arabe outre la contribution aux efforts visant une ré- forme institutionnelle profonde et globale du système de l’action arabe commune”, indique une source diplomatique à la Ligue arabe. Le Conseil a exprimé sa “grande” satisfaction de la libération des diplomates algériens enle- vés dans le nord du Mali et présenté les condo- léances au gouvernement algérien suite au décès du consul algérien Boualem Saies et à

l’assassinat du diplomate, Tahar Touati, par ses ravisseurs”. Il a, en outre, remercié l’Algérie pour avoir honoré ses engagements dans le cadre du fonds de soutien à la Somalie. L’Al- gérie a été élue membre du conseil d’adminis- tration du fonds d’aide technique aux pays africains. Le ministre des Affaires étrangères, Ram- tane Lamamra s’est entretenu dimanche au Caire (Egypte), avec plusieurs responsables arabes, en marge de la 142 e session du conseil interministériel. Il s’agit du premier vice-prési- dent du conseil des ministres et ministre ko- weïtien des Affaires étrangères, Cheikh Sabah Khaled Hamad Es-Sabbah, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, le MAE saoudien, l’Emir Saoud Fayçal, le MAE mauritanien, Ahmed Ould Takdi et le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi. M. Lamamra a contribué à l’ensemble des résolu- tions adoptées par le Conseil notamment celles liées à la question palestinienne, la situation en Libye, la réforme et le développement de la

Ligue arabe, la préservation de la sécurité na- tional arabe et la lutte antiterroriste.

La dernière résolution est l’une des plus im- portantes prises par les MAE arabes, qui sou- ligne la nécessité de faire face à toutes les organisations terroristes extrémistes. Selon la résolution relative au maintien de la sécurité na- tionale arabe, les Etats membres doivent pren- dre des mesures d’urgence au niveau national

à travers l’action arabe collective à tous les ni-

veaux politique, sécuritaire, judiciaire et mé- diatique, tarir les sources de financement du terrorisme et traiter les causes ayant conduit à la prolifération du phénomène du terrorisme extrémiste. Elle souligne également la nécessité de se conformer à la résolution 2170 du Conseil de sécurité et de poursuivre les efforts visant à ren- forcer les cadres juridiques et institutionnels de la Ligue arabe en matière de consolidation de la sécurité national arabe et de lutte antiterro- riste.

ALGÉRIE-CHILI

Relance de la coopération parlementaire

L’Algérie et le Chili ont convenu, hier, de la nécessité de relancer leur coopération parlementaire et de hisser le niveau de la coopération économique à la hauteur de leurs relations politiques, in- dique un communiqué de l’Assemblée populaire natio- nale (APN). Lors d’une rencontre entre le président de l’APN, Mohamed Larbi Ould Khe- lifa et la nouvelle ambassa- drice du Chili à Alger, Marcia Covarrubias, les deux parties ont convenu de « la nécessité de relancer la coopération parlementaire, à travers la redynamisation des groupes d’amitié et l’échange de visites ». Elles ont également « mis l’accent sur la nécessité de hisser la coopération écono- mique au niveau des rela- tions politiques notamment dans les domaines de l’agri- culture et de l’énergie ». Les deux parties ont salué, lors

et de l’énergie ». Les deux parties ont salué, lors de cette rencontre, l’évolu- tion des

de cette rencontre, l’évolu- tion des relations politiques entre les deux pays « qui se sont mutuellement soutenus lors de la Révolution natio- nale et de la Révolution contre le régime dictatorial au Chili », a précisé la même source. Par ailleurs, la ren- contre a été l’occasion de sa- luer la position du Chili vis-à-vis des causes justes notamment la cause palesti- nienne. A cette occasion, M. Ould Khelifa a salué « la so- lidarité du Parlement et de la présidente du Chili avec les Ghazaouis durant la dernière agression israélienne ».

QATAR

Belaïz examine avec son homologue tunisien les moyens de renforcer la coopération sécuritaire

Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités lo- cales, Tayeb Belaïz s’est entretenu, hier à Doha, avec son homologue tunisien, Lotfi Bendjeddou, sur les voies et moyens de renforcer la coopération entre les ministères de l’Intérieur des deux pays, notam- ment au volet sécuritaire. Cette rencontre, qui s’est déroulée en marge de la réunion des minis-

tres de l’Intérieur algérien, qatari, jordanien, bahreïni, libanais, tunisien et marocain, a permis de passer en revue l’état des relations bilatérales et les derniers développements survenus dans la région, indique un commu- niqué du ministère de l’Intérieur. Les deux parties ont égale- ment évoqué “les mesures nécessaires au renforcement de la stabilité et de la sécurité au niveau de leurs frontières com- munes”, ajoute la même source. M. Belaïz qui participe à cette réunion à la tête d’une délégation de haut niveau, a été reçu par le Premier ministre, ministre de l’Intérieur qatari, Cheikh Ab- dallah Ben Nacer Ben Khalifa Al-Thani.

LIBÉRATION DES DEUX DIPLOMATES ALGÉRIENS

Khalifa Al-Thani. LIBÉRATION DES DEUX DIPLOMATES ALGÉRIENS L'Iran exprime sa satisfaction La République islamique

L'Iran exprime sa satisfaction

La République islamique d'Iran a salué hier la libération, il y a une semaine, des deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe terroriste dans la région de Gao (nord du Mali). Le ministre iranien adjoint des Affaires étrangères, chargé des affaires arabes et africaines, Hussein Amir Abbela- hyane, a félicité le gouvernement et le peuple algériens pour la libération des diplomates algériens enlevés. Après avoir déploré l'assassinat de l'un des diplomates algériens enlevés et exprimé sa compassion à ses proches, le responsable iranien a condamné "avec vigueur" le terrorisme sous toutes ses formes, notamment l'enlèvement.

Le Soudan salue le professionnalisme de la diplomatie algérienne

Le Soudan a salué la libération des diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe terroriste dans la région de Gao (nord du Mali). “Le Soudan salue la libération des otages algériens qui ont été enlevés au nord du Mali”, a pré- cisé le sous-secrétaire du ministère soudanais des Affaires étrangères, Abdallah Hamad Al Azraq, relevant “le haut sens de professionnalisme dont a fait preuve l’Algérie pour la li- bération des otages”. Lors d’un entretien avec l’ambassadeur algérien à Khartoum, Ahmed Ouessar, le responsable souda- nais a affirmé la disposition de son pays à “coopérer de ma- nière constante pour lutter contre le terrorisme”.

BLIDA Tremblement de terre de 4 degrés

Un tremblement de terre d'une magnitude de 4 degrés sur l'échelle de Richter a été enregistré lundi à 12h46 (heure locale) dans la wilaya de Blida, a in- diqué le Centre de recherche en astronomie astro- physique et géophysique dans un communiqué. L'épicentre de la secousse a été localisé à 4 km sud- ouest de Bougara, précise la même source.