Vous êtes sur la page 1sur 1

Article paru

le 18 septembre 1993

Informations

Le retrait des forces françaises au Rwanda en suspens

Le calendrier de retrait des 300 militaires français déployés aux côtés des troupes du régime de
Kigali ne devrait pas intervenir avant deux mois, a indiqué hier vendredi à Paris le général
Philippe Mercier, responsable des opérations d’état-major des armées. L’échéance fixée par les
accords d’Arusha, prévoyant la mise en place d’une force d’interposition de l’ONU entre l’armée
de Kigali et le Front patriotique rwandais (FPR), l’installation d’un gouvernement de transition et
le départ des soldats français, était fixée au 11 septembre.