Communiqué de presse.

Lundi 3 novembre 2014

organise

Le 1er Grand prix métropolitain du data journalisme
Le Grand prix métropolitain du data journalisme organisé par GoMet’, “le média métropolitain
qui crée des liens”, en partenariat avec la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, invite les
étudiants des écoles et formations en journalisme et communication du territoire d’AixMarseille-Provence* à produire des reportages en utilisant les techniques du journalisme de
données (data journalisme). L’objectif est de stimuler les nouvelles pratiques en matière de
production de l’information et d’encourager à la libération des données (open data). Les
meilleures contributions des étudiants de chaque formation seront réunies et évaluées par le
jury du data journalisme métropolitain.
Ce jury attribuera les grands prix métropolitains du data journalisme selon des critères de
qualité journalistique et d’originalité du sujet. Les étudiants de l’école de design Esdac d’Aix-enProvence, apporteront leur touche graphique sur l’ensemble des productions des finalistes. Les
étudiants sélectionnés participeront ensuite au concours Open data Paca organisé par la
Région Paca au printemps 2015.
En partenariat avec le
Conseil Régional Provence-Alpes-Côte-d’Azur

et la participation de :
Sofitel Vieux-Port, La Boate, Club de la presse Marseille Provence, L’Esdac, DataObserver

* Ecole de journalisme et de communication de Marseille Université, Institut d’Etudes Politiques
d’Aix-en-Provence, ECS-IEJ Marseille, Magistère Journalisme juridique Aix-en-Provence,
Magistère Journalisme et communication des organisations Aix-en-Provence.

Contact : GoMet’ Jean-François Eyraud. Tel : 06 60 62 38 77.
Email : contact@go-met.com. Site Internet : http://www.go-met.com. #DataMet

1

DOSSIER DE PRESSE

1. Pourquoi un Grand prix métropolitain de data journalisme ?
2. Un débat mardi 18 novembre à 18h30 à Marseille : l’émergence d’un nouveau
journalisme ?
3. Le calendrier du Grand prix
4. Les partenaires
5. Le règlement
6. Les partenaires
7. Des sites utiles pour trouver des données dans la métropole
8. 17 ressources de base pour rechercher des données.
9. La politique Open Data de la Région Provence Alpes Côte d’Azur

2

1. Pourquoi un Grand prix métropolitain du data journalisme ?
Le grand prix métropolitain du data journalisme organisé par GoMet’ vise à
favoriser l’émergence de nouvelles pratiques de journalisme s’appuyant sur le
traitement des données et les mises en forme associées (data visualisation) au sein de
la métropole Aix-Marseille-Provence.
Cet objectif est lié à l’identité même de GoMet’, et du site go-met.com, un
nouveau média de dernière génération, intégrant les outils et les pratiques issues du
journalisme numérique. Sur le fond, l’objectif est de contribuer à l’épanouissement de
nouvelles formes de journalisme et de citoyenneté profitant de l’essor de l’accès aux
données, notamment les données ouvertes proposées par les acteurs publics (open
data). Il s’agit en outre de faire émerger ces pratiques sur le territoire de la future
métropole d’Aix-Marseille-Provence afin de favoriser le développement d’une
information plus fluide au service des habitants.
Cette préoccupation rejoint la stratégie régionale portée par la Région Paca de
mettre en oeuvre une politique dynamique d’ouverture des données publiques. Celle-ci
s’est traduite par plusieurs initiatives comme la mise en place du portail Open Paca et le
concours Open Data Paca. Cette dernière initiative qui devrait être renouvelée en 2015
pourrait bénéficier de synergies avec le Grand prix métropolitain du data journalisme
mise en place par GoMet’ à l’automne 2014.
Data journalisme, une définition extraite de Wikipedia : « Un esprit punk »
« Pour Adrian Holovaty, l'un des chefs de file du mouvement, le travail du journaliste
consiste essentiellement à collecter des données. Alors que le journaliste dissémine les
données (les informations) qu'il a obtenues dans un texte rédigé, le journaliste de
données les collecte sous forme structurée afin de pouvoir ensuite les réutiliser plus
facilement à des fins de comparaison.
Simon Rogers, responsable du journalisme des données au Guardian, fait une
différence entre le journalisme de données et l'infographie. Pour lui, l'infographie
consiste uniquement à présenter des chiffres alors que le journalisme de données
consiste à les présenter mais aussi à les analyser et les expliquer.
À l'inverse du journaliste classique qui protège ses sources, le journaliste de données
donne accès aux données au plus grand nombre. Simon Rogers compare l'esprit du
journalisme de données à l'esprit punk qui dans les années 1970 encourageait chacun
à prendre un instrument et à jouer de la musique. »
Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Journalisme_de_données

3

2. Un grand débat le mardi 18 novembre à 18H30
« Le journalisme de données : l’émergence d’un nouveau journalisme ? »
Avec un représentant de la Région Paca (présentation du portail Open Paca), Charles
Népote, directeur du programme Infolab pour la Fing (Fédération Internet et Nouvelle
Génération) et Pierre Falga, journaliste à l’Express.
A La Bo[a]te, mardi 18 novembre à 18h30. Animé par Jean-François Eyraud, cofondateur de GoMet’ du média d’informations métropolitaines à Aix Marseille Provence.

4

3. Le calendrier du Grand prix.
Dates-clés :
Octobre

Nov.

Déc.

Janvier Février
2015

Mars

Avril

Hors Grand prix.
Atelier accessiblité
avec la Fing à
l’EJCAM.
A partir du 13/10 >
28/10
Présentation/atelier
du Grand prix dans
les écoles.

Conférence
débat La
Boate.

31/12.
Livraison
des
productions
des
étudiants.
Points
dans les
écoles

Réunion
des jurys
internes
aux
écoles

Remise des
prix. Club de
la presse

Mise en avant
de l’ensemble
des
productions.

Date :
18/11/14.
Points
dans les
écoles

Réunion du
jury final.
Contribution
graphique
Esdac.

Complément
sur les
reportages

Compléments
sur les
reportages

5

5. Les partenaires du Grand prix.

* GoMet’, « le média métropolitain qui créé des liens »
Lancé en septembre 2014, Go-Met.com est le premier site
d’informations dédié à la métropole d’Aix-Marseille-Provence. Média
de dernière génération, il veut proposer habitants de la métropole un
contenu innovant tant sur la forme (services, débats, communautés,
cartographies, visualisations) que sur le fond : décryptage de la
révolution numérique, bonnes pratiques, expertises, mises en valeur des initiatives
citoyennes, comparaison internationale. La société Go Met Media, présidée par JeanFrançois Eyraud a été créée en juin 2014 à Marseille, avec plusieurs associés. Elle est
basée à l’hôtel Technoptic de Marseille Innovation sur le technopole de ChâteauGombert.
Plus d’informations : http://www.go-met.com
* Région Provence Alpes Côte d’Azur
Dénicher de nouveaux talents, booster les entreprises
innovantes, les accompagner dans leur conquête des marchés,
pour créer de l’emploi et renforcer le tissu industriel régional.
Un défi de taille pour la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur,
dans le cadre de sa Stratégie Régionale d’Innovation 20142020. Cinq grands domaines croisant nos grands enjeux sociétaux et
environnementaux avec des entreprises émergentes ont été retenus : 1. Transition et
efficacité énergétique. 2. Risques et sécurité pour nous protéger des risques. 3. Santé.
4.Mobilité intelligente et durable. 5.Tourisme, culture et numérique. Cette Stratégie
régionale d’innovation ambitieuse, pensée avec les acteurs économiques, politiques, et
sociaux de notre territoire, permettra la mobilisation de financements nationaux et
européens au bénéfice du développement économique de la région.
Plus d’informations : http://www.regionpaca.fr
* Sofitel Vieux-Port
Situé en plein coeur du Vieux-Port, à l’entrée de la passe, le
Sofitel Marseille Vieux-Port est un hôtel 5 étoiles à Marseille
qui allie histoire et design contemporain avec charme et
audace. Dès votre entrée dans le hall, vos sens s'éveillent. Des oeuvres d'art retracent
la fondation de la ville, une brise légère semble souffler sur votre visage, les murmures
du Vieux-Port bercent vos oreilles. Conçu par les architectes Marc Hertrich et Nicolas
Adnet, cet hôtel de luxe à Marseille s'inspire de l'histoire maritime de la ville et offre des

6

espaces aux influences du monde marin. La vue est extraordinaire sur le plan
d’eau, à 180°C : du port de la Joliette (nouvelle skyline moderne de la ville) au
MuCEM, le Fort St Jean et la Villa Méditerranée jusqu’au Lacydon, Notre Dame
de la Garde, l’abbaye St Victor et le fort d’Entrecasteaux. Les tapis d'un bleu
profond et les immenses baies vitrées qui semblent sorties droit d'un paquebot
de luxe sont inspirés du yachting. A gagner pour le prix spécial du Grand prix
métropolitain du data journalisme : une nuit de rêve à deux avec vue sur le plus ancien
port de Méditerranée… Qui dit mieux ?
Plus d’informations : http://www.sofitel.com/
* Esdac
L’Esdac, école supérieure de design, d’arts appliqués et de
communication d’Aix-en-Provence, est, au cœur de la
métropole Aix-Marseille, totalement impliquée dans les
démarches créatives permettant à ses étudiants de bâtir des repères visuels modernes
basés sur le multimédia, la communication et le design graphique. Ce savoir-faire
s’exprimera dans un partenariat exemplaire avec GoMet’, nouveau média de notre
territoire. Les étudiants de l’Esdac apporteront ainsi leur savoir-faire graphique et
design sur les productions journalistiques finalistes du Grand Prix Métropolitain du Data
Journalisme.
Plus d’informations : http://www.ecole-esdac.com/
* La Bo[a]te
La Bo[a]te, petite fabrique d’innovation, est un modèle atypique,
issu de la démarche de professionnels du numérique, mobilisés
par le désir de concevoir un espace différent, propice aux
rencontres et aux confrontations, à la fertilisation et aux solidarités professionnelles.
Inspiré du modèle de Cantine, initié par Silicon Sentier, il consiste en un tiers-lieu à la
croisée des usages et tendances, des besoins et des projets, propice à des rencontres
informelles.
Son modèle mixte est ouvert à la cohabitation d’activités d’entreprise, autour de
l’innovation et du numérique, d’actions de conseil et du développement d’un projet
associatif, Made In La Bo[a]te, qui développe un projet structurant autour de
l’appropriation sociale des Tics.
Se croisent à la Bo[a]te : auto-entrepreneurs et artistes, artisanes et entreprises,
associations et communautés, étudiants et start-ups, publics et acteurs de l’innovation.
Ce lieu offre aujourd’hui l’opportunité de se rencontrer et de concevoir ensemble ou de
mutualiser désirs et compétences.

7

Plus d’informations : http://laboate.com/
Le Club de la presse Marseille-Provence Alpes
Le Club de la Presse Marseille-Provence Alpes du Sud est une
association loi de 1901.
Sa création date de 1978. Il rassemble les journalistes, les
étudiants en journalisme et les professionnels de la communication de l’aire
métropolitaine Aix-Marseille, des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence. Le
Club de la Presse s’est donné cinq grandes missions que l’on peut résumer ainsi : 1. Un
outil pour la défense de la liberté et de l’indépendance de la presse, pour le respect des
journalistes et de l’exercice de leur profession. 2. Une « maison des journalistes »
conviviale et confraternelle, un club qui prône l’union des journalistes dans un esprit de
tolérance et de professionnalisme au moment où cette profession est malmenée. 3. Un
espace de rencontres et d’échanges entre journalistes et communicants où chacun
respecte son indépendance et partage les mêmes valeurs d’éthique de l’information. 4.
Un espace de services et de ressources pour s’entraider et pour faciliter le travail des
confrères ainsi qu’un espace de réflexion sur l’évolution des métiers de la Presse et de
la Communication pour partager des pratiques professionnelles. 5. Un acteur du débat
citoyen dans la cité.
Plus d’informations : http://www.club-presse-provence.com/
DataObserver
Data-Observer est spécialisé dans la collecte, le traitement et
l’analyse des données du Web. Nos solutions sont conçues
pour répondre aux attentes des différents acteurs en tenant
compte de leurs différentes réalités. Notre expertise couvre le monde de la veille
stratégique et technologique, des relations presse, du Marketing et l’E-réputation.
Data-observer a été créée par des experts en traitement de données numériques et des
spécialistes en veille stratégique.
Cette double approche est l’essence même de Data-observer. Nos compétences dans
la structuration des données publiées sur le web, la rédaction de requêtes complexes et
l’analyse de données nous permettent de vous proposer des solutions sur mesure pour
tous vos besoins de veille et d’analyse des données publiées sur internet. Le web est
une source riche d’informations éparses et illisibles, dont la quantité évolue de manière
exponentielle. La collecte, l’analyse et l’interprétation n’est envisageable qu’à l’aide de
solutions technologiques pointues, pour ensuite les capitaliser à l’intérieur de sa propre
entreprise afin de créer de la valeur ajoutée et un véritable avantage concurrentiel.
Plus d’informations : http://data-observer.com/
8

6. Le règlement du Grand prix.
Qui peut participer ?
Tous les étudiants, quelle que soit l’année et la spécialisation, régulièrement inscrits
dans les établissements suivants : Ecole de journalisme et de communication de
Marseille, IEP Aix-en-Provence, ECS-IEJ, Magistère Journalisme juridique (Isim Aix)
Magistère Journalisme et communication des organisations (Isim Aix). La carte
d’étudiants 2014/2015 fait office d’attestation.
Comment participer ?
Il suffit de proposer son reportage de data journalisme en envoyant le lien vers celui-ci à
l’adresse contact@go-met.com avant le 31 décembre 2014 minuit. Le mail peut
comporter une pièce jointe ou intégrer un lien qui renvoie vers le document proposé.
Quels types de sujets proposés ?
Les thèmes et la forme des reportages sont libres.
Quels sont les critères du jury ?
1. La qualité générale du reportage.
2. L’utilisation de données pour construire le reportage.
3. La mise en forme du reportage.
4. La mise en forme des données
5. La résonnance du reportage sur le territoire Aix-Marseille-Provence.
Qui composent le jury ?
1. Le jury par établissement est composé d’un enseignant de l’établissement concerné
et d’un journaliste de la rédaction de GoMet’. Il se réunira en janvier 2015 dans chaque
formation pour sélectionner les trois productions qui participeront à la finale inter-écoles.
2. Un jury final, présidé par une personnalité qualifiée (à définir) et un représentant de
chaque partenaire du Grand Prix (cf dossier de presse) se réunit en février pour
attribuer les Grand Prix et le Prix spécial. Une cérémonie de remise des prix aura lieu
au mois de mars 2015.
Pourquoi des Grand Prix et un Prix spécial ?
Trois Grands prix métropolitains du data journalisme seront décernés. Ils seront
attribués aux meilleures contributions.
Le Prix spécial distinguera une production qui n’aura pas utiliser les données
proprement dites mais qui aura traité de la pratique et /ou du phénomène du data
journalisme.

9

Quels sont les prix ?
Grand Prix Métropolitain du Data Journalisme : les trois premiers recevront un mini Ipad
Prix Spécial : une nuit 5 étoiles côté mer au Sofitel Vieux-Port à Marseille.
Est-ce les reportages seront publiés ?
Oui, si les reportages répondent aux attentes du jury, les productions seront toutes
publiées sur le site go-met.com A cette fin, les participants cèdent leur droit en
exclusivité pour GoMet’ Media pour l’exploitation numérique.
Pourquoi les finalistes s’engagent à participer au concours Open Data Paca
organisé par la Région Paca ?
La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur mène une politique innovante en matière de
libération de données avec notamment, la mise en place du site
http://opendata.regionpaca.fr/ qui héberge plusieurs centaines de jeux de données. En
soutenant le Grand prix métropolitain du data journalisme, la Région souhaite animer sa
politique d’ouverture et ainsi médiatiser les différentes possibilité ouvertes par le
traitement des datas. Le public des jeunes journalistes peut être un acteur stratégique
pour rendre plus visible sa politique auprès du grand public.

10

7. Quelques sites utiles pour trouver des données dans la métropole.
Région Paca :
http://opendata.regionpaca.fr/
Insee Paca:
http://www.insee.fr/fr/regions/provence/
Conseil de développement Marseille Provence Métropole
http://www.conseil-developpement-mpm.fr/
Agam :
http://www.agam.org/fr/dossiers-agam/la-metropole-a-la-carte.html
CCIMP :
http://www.ccimp.com/information-economique?menu-item=1051
Bouches-du-Rhône Tourisme :
http://data.visitprovence.com/les-donnees/
Ademe Paca :
http://www.paca.ademe.fr/mediatheque/publications
Finances et Conseil Méditerranée :
http://www.financesmediterranee.com/guide-de-financement-paca/outils-derecherche.html
Atmopaca :
http://www.atmopaca.org/
Agence régionale de la santé :
http://www.ars.paca.sante.fr/Internet.paca.0.html

11

8. 17 ressources de base utiles pour une recherche de données dans la métropole.
Ressource

Accès

Notes

Wikipédia

http://fr.wikipedia.org/

1er contact avec un sujet,
aide à choisir les mots-clés
de recherche, et référence
quelques jeux de données

Vous

(Chhhhuuut, fermez les yeux et
réfléchissez-bien !)

Vous en savez peut-être
plus que vous ne pensez :
creusez-vous !

Le “coup de fil à un … ou une connaissance
ami”
… ou votre voisin de gauche

Un de vos “amis” ou
connaissances saura peutêtre vous faire gagner
beaucoup de temps.

Moteurs de
recherche
généraliste

http://duckduckgo.com
http://bing.com/
http://google.fr/
...

Probablement la moitié de
ce que vous cherchez.

data.gouv.fr

http://data.gouv.fr/

Plus de 35 000 ressources
de données en open data

Datapublica

http://www.data-publica.com/explore

Plus de 15 000 jeux de
données

nosdonnees.fr

http://www.nosdonnees.fr/

Peu de données mais des
ressources
complémentaires.

Catalogues locaux

http://www.opendata-map.org

La carte des catalogues
open data en France.

Portail Open Data
de l’Union
Européenne

http://open-data.europa.eu/

Plus de 6 000 jeux de
données référencés

Twitter

http://twitter.com/

Des millions d’utilisateurs
et parmi eux, des experts !

School of data :
Q&A

http://ask.schoolofdata.org

(en anglais)

OpenData sur
StackExchange
Q&A

http://opendata.stackexchange.com/

(en anglais)

12

Ckan Q&A

http://getthedata.org/

(en anglais)

PublicData.eu

http://publicdata.eu/

(en anglais) Plus de 30
000 jeux de données
référencés

datahub

http://datahub.io/

(en anglais) Environ 9 000
jeux de données
référencés

Datacatalogs.org

http://datacatalogs.org/

(en anglais) Pour trouver
d’autres catalogues de
données

Linked Open Data
Cloud

http://lod-cloud.net/

(en anglais) Pour des
usages avancés.

Parcours d’évaluation Data, version alpha 2, décembre 2013. http://fing.org/infolab-pe
Par l’équipe Campagne Infolab. Licence Creative commons 3.0 Attribution France

13

9. La politique Open Data de la Région Provence Alpes Côte d’Azur

L'ouverture des données publiques (ou " Open data ") est un mouvement de fond, né il
y a quinze ans avec l'appropriation des données numériques. En effet, par le chapitre II
de la loi du 17 juillet 1978 créé par l'ordonnance du 6 juin 2005, chacun peut utiliser les
données dites publiques produites par les collectivités locales, l'Etat et les
établissements publics administratifs. Par données publiques, on entend toutes les
informations, études, fichiers (non nominatifs) que les administrations utilisent.
Cependant certaines données comme les données culturelles et les données
nominatives bénéficient d'un statut particulier.
Démocratie locale et innovation
Actuellement, les initiatives publiques se multiplient en France, en Europe et dans le
monde : plusieurs collectivités et organismes publics ont décidé de " libérer " leurs
données, profitant des opportunités nouvelles en matière de développement de
services numériques qui découlent des innovations du monde de l'internet.
L'Etat se lance aussi dans la libération des données publiques avec la création début
2011 de la mission " Etalab " et la mise en place d'un portail des informations publiques
des ministères.
Renforcer l'attractivité des territoires
Si les collectivités et l'Etat s'engagent en France aujourd'hui pour la libération de leurs
données, c'est aussi pour améliorer la lisibilité et la transparence de l'action publique et
parce que l'impact de la libération des données est extrêmement important pour la mise
en œuvre de nouveaux services à la population, en particulier dans le champ de
l'information numérique ainsi que pour la filière de l'économie numérique.
La libération des données publiques concoure donc directement à l'attractivité des
territoires, au dynamisme de la démocratie locale et à l'innovation.
C'est pourquoi le 16 décembre 2011, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a décidé
de s'engager dans une démarche d'ouverture des données publiques (délibération
n°11-1631).
Cette démarche a pour buts une plus grande transparence démocratique pour les
citoyens ainsi que le développement de services innovants par les entreprises de la
région, au service de l'attractivité et du développement des territoires.
Pour mettre en place cette démarche, la Région a pris la décision de travailler dès 2012
sur la constitution d'un catalogue de ses propres données et d'utiliser, comme base de
travail, la licence proposée par l'Etat dans le cadre du projet Etalab.
La Région fait donc le choix de la gratuité de l'accès et de l'utilisation de ses données.

14

Pour suivre en continu l’actualité
du Grand prix métropolitain
du data journalisme,
rendez-vous sur
#DataMet

© Julien Eichinger - Fotolia.com

15

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful