Vous êtes sur la page 1sur 1

PROPOSITION DE RSOLUTION

Article unique
LAssemble nationale,
Vu larticle 34-1 de la Constitution
Vu larticle 136 du rglement
Affirme sa volont de concourir leffort international de paix au Proche-Orient.
Constatant la volont des peuples isralien et palestinien vivre en paix et en
scurit.
Constatant lchec des tentatives de relance du processus de paix engages
depuis 1991 entre Israliens et Palestiniens par la communaut internationale.
Constatant les menaces pesant sur la solution des deux Etats, et notamment la
poursuite illgale de la colonisation dans les territoires palestiniens qui mine la
viabilit dun futur Etat palestinien souverain, malgr les capacits
institutionnelles dont sest dote lAutorit palestinienne et la reconnaissance
que lui a accorde lAssemble gnrale des Nations-Unies.
Constatant la monte des tensions Jrusalem et en Cisjordanie qui menace
dengendrer un nouveau cycle de violence nfaste pour lensemble des
populations de la rgion.
Souligne que le statu quo est intenable et dangereux car il nourrit les
frustrations et la dfiance croissante entre les deux parties.
Souligne limpratif dune reprise rapide des ngociations entre les parties selon
des paramtres clairs et un calendrier dtermin, et lurgente ncessit
daboutir un rglement dfinitif du conflit permettant ltablissement dun Etat
dmocratique et souverain de Palestine, vivant en paix et en scurit avec
Isral, sur la base des lignes de 1967, avec Jrusalem pour capitale de ces deux
Etats.
Souligne que la solution des deux Etats, promue avec constance par la France
et lUnion europenne, suppose la reconnaissance de ltat de Palestine.
Invite le Gouvernement franais faire de la reconnaissance de ltat de
Palestine un instrument pour obtenir un rglement dfinitif du conflit.