Vous êtes sur la page 1sur 469
COLLECTION DE PHILOLOGIE GLASSIQUE mr SYNTAXE GRECQUE PAR Jean HUMBERT PROFESSEUR A LA SORBONNE 3¢ édition, revue et augmentée PARIS LIBRAIRIE C. KLINCKSIECK 11, RUE DE LILLE, 11 1960 Premiére édition : 1945. Deuxiéme édition : 1954. Troisitme édition : 1960. Tous droits de reproduction, traduction et adaptation réservés. Copyright by Librairie C. Klincksieck, 1960. AVANT-PROPOS DE LA PREMIERE EDITION Ceux qui seront appelés 4 utiliser cet ouvrage éprouveront peut- étre le désir légitime de savoir dans quelles conditions cette Syntaxe a été congue et réalisée. Professeur & la Faculté des Lettres de |’Université de Lille, je dois assurer la préparation aux Certificats d’Etudes Grecques et de Gram- maire et Philologie (partie grecque) et contribuer & celle d’un groupe compact de candidats aux Agrégations des Lettres et de Grammaire. Or, dés les débuts de mon enseignement, j’ai été. frappé par l’insuffi- sance de leurs connaissances en syntaxe grecqucx: s’ils sont bien armés en morphologie ou en phonétique, ils ne trouvenken frangais que des instruments de travail trop succincts et trop élémentaires. Aussi me semblent-ils, 4 de rares exceptions prés, osciller sans cesse entre une pratique routiniére dans laquelle les « régles » — je dirais presque les recettes — sont appliquées sans discernement ni réflexion, et quelques principes généraux, empruntés 4 la doctrine des meilleurs linguistes, mais qui nie Jes mettent pas en mesure, & cause méme de leur généralité, de rejoindre effectivement le réel ni de s’en justifier 4 eux-mémes la complexité. Par ailleurs, les nécessités de l’enseignement m’obligent & me poser & moi-méme des problémes délicats, auxquels je dois trouver, pour moi d’abord, des solutions probables. Ce livre doit son existence, et sa forme méme, & cette double nécessité de justifier, pour mon compte et pour celui des autres, les «régles» de la syntaxe grecque: il a d’abord été écrit sous la forme d’un travail personnel d’interpréta- tion, d’une méditation sur les faits de langue, un peu & la fagon de ces admirables Vorlesungen de Wackernagel, auxquelles je me sens si redevable ; ensuite il m’a paru utile de donner & d’autres qu’d moi- méme la justification de ces faits, en ayant sans cesse 4 l’esprit que cette Syntaxe devait étre un instrument de travail, aussi commode que Possible, qui permettrait & des étudiants de comprendre les diverses fonctions de la langue. C’est ainsi qu’un lent travail d’élaboration et de rédactions successives m’a fait passer d’une méditation assez libre 4 la forme de ce livre, qui est destiné principalement aux étudiants des Facultés, aux éléves des classes supérieures des Lycées : on pour- rait donner & cette Syntaze le nom de justificative. Bien qvelle soit pénétrée de considérations historiques, cette syn- taxe n’est pas une syntaxe historique. Elle s’attache a faire connaitre et, Plus encore, comprendre l’usage de l’attique aux ve et 1v¢ siécles : Mais justement, pour pouvoir se rendre compte, il faut le plus souvent Comparer l'état attique & l’état linguistique antérieur et remonter & « Homére », On Padmet volontiers, au moins en principe ;. mais on Cublie trop souvent que la langue a continué et que, trois fois millé-