Vous êtes sur la page 1sur 13

La Révolution industrielle, Jean Pierre Rioux

Fiche de lecture Histoire & géographie Histoire contemporaine


Date de publication :
06/08/2007
Langue :
Français
Format :
.doc
Nombre de pages :
15 pages
Niveau :
grand public
Consulté :
44 fois
Avis client :
non évalué
Validé par :
le comité Oboulo.com

9,95 € Ajouter au panier

Sommaire :

Sommaire

I. Vers le nouveau monde

A. Economies préindustrielles et proto-industrialisation


B. L'évolution démographique
C. Le progrès agricole
D. Capitaux, prix, marchés
E. Mentalités et politiques
F. Deux exemples : Angleterre et France
II. Techniques et circulation nouvelles

A. Mécaniques et vapeur
B. L'ère du rail
II. Croissances

A. Les conditions nouvelles


B. Les grands secteurs
C. Les premières puissances industrielles
D. Le second souffle
II. Dominations et crises

A. Les mécanismes
B. Les économies dominées
C. Les crises
II. Villes, usines, ouvriers

A. L'essor urbain
B. L'usine
C. Naissance des mondes ouvriers
II. Triomphe bourgeois

A. Ruraux en attente
B. Essor des « tertiaires »
C. La grande bourgeoisie

Résumé :
C'est à la fin du 19e que l'on commence à analyser la révolution industrielle, à la considérer en tant que telle. Ne
prenant en compte que ses manifestations les plus visibles, on l'aborde tout d'abord exclusivement sous l'angle
technique et on la considère comme l'apanage des 4 grandes puissances (RU, US, France, Allemagne).
Aujourd'hui les apports économiques, historiques, sociologiques nous obligent à nuancer cette vision de la
révolution industrielle et de la croissance: les progrès des techniques, certes décisifs et nécessaires, ne suffisent
pas à expliquer l'ensemble des transformations advenues lors de l'industrialisation. Les historiens actuels
préfèrent mettre l'accent sur l'accumulation de capitaux et de main d'oeuvre, sur l'élargissement des marchés, sur
la révolution agricole.
La révolution industrielle induit avant tout une accélération constante de la croissance et de l'évolution de
l'économie; ainsi un des points essentiels sur lesquels on doit s'interroger est les conditions du démarrage de la
croissance, le take off. Dans cette optique, la vision chronologique de la révolution industrielle que propose
Rostow est la plus complète et pertinente; toutefois certains, les marxistes en particulier, lui ont reproché un
défaut de prise en compte des aspects sociaux: il ne faut pas oublier que la révolution industrielle, c'est surtout
l'acte de naissance de notre monde moderne. Par ailleurs, la notion de take off ne s'applique pas à des pays
comme la France, dont la transition vers l'ère industrielle a été lente et progressive.
De nos jours, l'étude de la révolution industrielle est nimbée d'enjeux nouveaux dans la mesure où elle est
susceptible de guider les pays du tiers-monde vers la croissance et le développement; mais n'est-ce pas inutile,
sachant que le démarrage de l'économie européenne s'est en partie fondé sur les profits du commerce colonial ?
Voir docs similaires : Histoire contemporaine

1
L'agriculture, moteur de la révolution industrielle?
Exposé | 04/05/2004 | FR | .doc | 6 pages

2
La marche à la prépondérance économique de l'Angleterre au XVIIIème siècle
Exposé | 06/07/2007 | FR | .doc | 4 pages

3
Arno Mayer « La persistance de l'Ancien Régime »
Exposé | 05/12/2007 | FR | .doc | 4 pages

4
La transformation des villes européennes autour de 1850
Exposé | 20/01/2008 | FR | .doc | 3 pages

5
L'Autriche de 1850 à 1914
Chronologie | 27/08/2007 | FR | .doc | 2 pages
Dernières nouveautés dans la catégorie : Histoire contemporaine

1
Les femmes et le monde du travail (1945-2000)
Exposé | 15/12/2009 | FR | .doc | 8 pages

2
Georges Clemenceau et l'opposition au colonialisme français
Exposé | 14/12/2009 | FR | .doc | 8 pages

3
Bref panorama de l'expansion coloniale entre 1850 et 1939
Exposé | 14/12/2009 | FR | .doc | 3 pages

4
Le carbonarisme est-il un mouvement démocratique ?
I. Exposé | 13/12/2009 | FR | .doc | 4 pages La révolution industrielle apparait à la fin du XVIIIème siècle en
Grande-Bretagne et se au début du XIXème siècle pour d'autres pays Européens. Le terme de révolution
industrielle, développé par Adolphe Blanqui, définit une période d'industrialisation rapide ainsi que le passage
d'une société traditionnelle à une société caractérisée par l'innovation. C'est une évolution brutale et les
conséquences de ces changements ont affecté tous les pans de la société de cette époque. Mais toutes ces
mutations on mit du temps et on exiger des conditions préalables.
Nous pouvons ainsi nous demander quelles ont été les facteurs de la révolution industrielle ? Les évolutions
sociales et démographiques ont été des facteurs déterminants de la Révolution Industrielle

II. La Révolution Agricole a pu être une étape nécessaire à la Révolution Industrielle mais pas pour tous les
pays

Révolution industrielle. Passage de l'économie du stade artisanal et manuel au stade industriel grâce
au machinisme instauré dans les textiles, les transports, les charbonnages; période correspondant à
ce bouleversement, allant du milieu du XVIIIe siècle en Angleterre et du début du XIXe siècle en Europe
continentale, jusqu'au milieu du XIXe siècle. En Angleterre (...) après la révolution industrielle, les
préoccupations hygiénistes s'affirment énergiquement (...). La désertion des campagnes a fait naître
la plus haute et la plus souriante des théories modernes d'urbanisme
Sommaire des Bulletins Sommaire de ce numéro
d u c ô t é d e s n o u v e a u x p r o g r a
m m e s

L’HISTOIRE EN 4ème : L’AGE INDUSTRIEL


DEUX ITINERAIRES POSSIBLES

Par Eliane Michelot et Hubert Husson, Groupe Collège Haute-Marne.

PARCOURS N°1 : PROGRESSION EN SEPT HEURES

Supports Notions
Hor Libellé et Mise en œuvre
problématique Documents

1 Le modèle anglais Sur des cartes de chemin de fer on constate Carte Source
l’avance anglaise. On montre que l’avance anglaise extension des d’énergie
est la conséquence d’une convergence de chemins de Hydro-
conditions : fer. électri-
-augmentation de la population à partir de 1750 Graphique cité
- progrès agricoles (enclosures, suppression de la population
jachère…) Rouet
– la présence d’une main-d’œuvre qui ne trouve Roue
plus de travail dans les campagnes et qui est libérée hydraulique
pour d’autres activités Machine à
– des capitaux disponibles qui peuvent s’investir vapeur
(noblesse, bénéfices du commerce) Turbine
– la production a besoin d’être augmentée et pour
cela il faut trouver de nouveaux moyens de
production et d’énergie vue la pauvreté du pays en
bois et en potentiel hydraulique.
Exemple pour le filage :
- au début énergie humaine : le rouet
– puis énergie hydraulique : water-frame
- la vapeur se généralise
– l’électricité à la fin du siècle.

1,5 Trois domaines peuvent être explorés : Forge au


Les progrès Sidérurgie
techniques - La métallurgie XVIIIème
On part d’une usine ancienne installée au bord d’un siècle, plan
cours d’eau. d’une usine,
Les besoins d’une production entraînent des Tour Eiffel,
nouveautés fonte d’art
– énergie : recherche de cours d’eau plus puissants,
puis MAV
– fabrication du fer : adoption des techniques
anglaises (puddlage) puis fonte au coke et
convertisseur
– Symbole des progrès : Tour Eiffel, fonte d’art du
val d’Osne les distan-
-Les transports ces se
Le premier débouché de la métallurgie est fourni par premier mesu-
les chemins de fer qui supplantent la route. chemin de fer. rent surtout
Là encore, il s’agit d’un problème de capacité Canal de en temps
(transporter des volumes de plus en plus Suez.
importants) et de rapidité (ravitaillement des villes
en produits frais) et de coûts.
Rappeler cependant que l’ouverture des campagnes
se concrétise d’abord par la construction de ponts
sur les grandes rivières et que la route est encore
très utilisée localement. Les coûts peuvent être automobile
encore abaissés par le creusement de canaux.
Enfin signaler que la route retrouvera un intérêt pour
les transports à grande distance au XXème siècle
avec les véhicules automobiles.

Hor Notions
Libellé et Mise en œuvre Supports
problématique documents

1 La vie quotidienne améliorée


Les progrès
– progrès de la médecine
techniques (suite)
– conservation des aliments
– télécommunications

L’augmentation des capacités de production n’est


pas sans poser de problèmes :
- crises de surproduction (et non plus de sous-
production comme dans les siècles précédents).
Le chômage n’est pas une invention du XXème
siècle.
– la recherche de marchés nouveaux (ex : rôle de
l’économie dans la formation des unités italienne
et allemande).

1,5 Un nouveau cadre de La création des usines répond à plusieurs Vue d’une
vie : la fabrique (ou besoins : usine
l’usine) - rassembler des machines de plus en plus
Plan.
grosses et complexes nécessitant une énergie très
Logements
importante ouvriers.
– rationaliser la fabrication Moyens de
On peut reprendre l’exemple anglais pour la transport
fabrication des tissus de coton :
- d’abord totalement assurée chez des artisans
(domestic system)
– puis filature en usine et tissage à domicile
– enfin totalité de la fabrication en usine
Urbanisation
L’usine est un lieu :
- de concentration des ouvriers (cf usine-prison)
elle est très souvent entourée de logements
ouvriers
– elle est le plus souvent urbaine : extension des règlement
villes avec les quartiers industriels et ouvriers. salaires

C’est un changement de mode de vie :


- des horaires fixes toute l’année (le rythme des
saisons n’est plus contraignant)
–des ouvriers soumis à des règlements stricts
(mais il faut les obliger à venir et il vaut mieux un
règlement que pas du tout)
– l’embauche se fait souvent à l’année et l’ouvrier
ne peut pas partir quand il veut sous peine de
procès
–l’ouvrier est de plus en plus tenu par son patron
Mais la condition des ouvriers n’est pas identique :
les salaires, les logements, les contrats des
spécialistes ne sont pas les mêmes que ceux des
manœuvres.

Hor Libellé et Mise en œuvre Supports Notions


problématique Documents

2 a. La fin de la primauté de l’agriculture machines


Les transformations
– des agriculteurs de moins en moins nombreux : agricoles
de la société
- augmentation lente de la productivité engrais
– concurrence des autres activités pour les structure des
salaires emplois
concurrence des autres régions avec le
développement des chemins de fer, d’où les
spécialisations ou l’extinction de cultures (ex :
vigne haut-marnaise)
La terre n’est plus la principale source de Capital
revenus (problèmes de suffrage censitaire qui
sera vu dans les mouvements libéraux)

b. La montée de la bourgeoisie
– liée au développement du capitalisme socialisme
– la bourgeoisie prend le pouvoir politique et tableau d’un
mène les luttes quand ses intérêts sont en jeu bourgeois
(leçon suivante) Rivalité
économique
c. de plus en plus d’ouvriers
– les ouvriers vont constituer une force nouvelle : textes Marx et
-syndicats Jaurès
– idées socialistes
Ce sont eux qui mènent les luttes à la place et
contre la bourgeoisie

l’Europe est inégalement touchée


– carte des foyers industriels en 1914
-l’Angleterre s’est fait dépasser par l’Allemagne
et les Etats-Unis (graphiques)
1 a. L’alphabétisation Graphique nation
Les changements
– contribue aux progrès intellectuels progrès de
culturels
– permet d’affirmer l’idée de nation l’alphabétisation
(l’enseignement dans sa langue est une des
revendications des mouvements nationalistes)
– uniformisation : partout il faut établir une langue
commune et rayer les particularismes. L’Etat
prend en charge l’enseignement poue mettre en
place ses valeurs.

b.Littérature et peinture s’intéressent davantage


à la vie quotidienne
– Balzac, Zola (Germinal)
-On étudie quelques tableaux : les
impressionistes s’intéressent à la vie quotidienne
(gare St Lazare, Angélus)
– L’apparition de la photographie et du cinéma va
changer la nature des témoignages

c.Un exemple : catalogue de l’expo universelle


Paris 1889.

PARCOURS N°2 : SEPT HEURES

Hor Libellé et Mise en œuvre Supports Notions


problématique Documents

0,5 Définition : idée d’une mutation généralisée, Tableau de Révolution


La révolution
accélérée des techniques, du travail, de la l’évolution de la industrielle
industrielle
société et du paysage production de
charbon ou de
coton.
Atelier de
tisserand/usine
textile
tableau des
inventions
construire une
frise
chronologique et
classer les
inventions/thème

Les nouvelles Spinning Jenny, Production de


• pour répondre aux besoins de la
technologies population plus nombreuse, plus aisée Mule Jenny… masse
ou le (ex :les progrès du textile en GB dus à mécanisa-
démarrage des artisans ingénieux) tion industrielle
industriel schéma de la
-nécessité de trouver des énergies plus MAV, multiples
productives, plus régulières usages de la Energie
–machine à vapeur de Watt
vapeur, cf tableau mécanique
des inventions
– utilisation de la houille plutôt que le
charbon de bois construire un
organigramme
-faciliter le transport de marchandises servant de transport de
résumé pour masse
• -débuts du chemin de fer
-extension des canaux montrer
l’enchaînement
trouver de nouveaux produits industriels du processus
de qualité (ex. de la sidérurgie, de ses industriel
applications : fonte, fer , acier, et de ses (vignettes en
emblèmes : ex. la Tour Eiffel) désordre à
conclure sur l’avance anglaise au début reclasser)
du XIXème siècle Tableau de
classement des
pays entrés dans
la 1ère révolution
industrielle

1 Le paysage -l’usine (concentration technique) Ex : usine Rationalisa-


industriel –description du site et des bâtiments, conditions sidérurgique (cf tion du
de travail du personnel dossier Utiliser travail
–règlements, relations patrons ouvriers les archives au paterna-
collège et au lisme
lycée) ; des
exemples selon le
-les régions industrielles (concentration département texte
géographique) de Zola
ex : les pays noirs, les cités ouvrières carte des régions
industrielles en
GB et en France

Hor Libellé et Mise en œuvre Supports Notions


problématique documents

1 - création d’entreprises industrielles de plus en Ex : les Dynastie industielle


La croissance
plus concentrées, complémentaires Schneider au Concentra-
industrielle
–apparition des grandes familles industrielles Creusot tion finan-
–concentration financière : essor des banques, les cières
débuts des sociétés par actions
– les inégalités de la croissance : crises de
surproduction et déclin des activités traditionnelles

1 Les mutations - les progrès démographiques, médicaux et Pasteur, lois Progrès social
culturels scolaires, bourgeoi-
sociales
– l’urbanisation avec des quartiers bourgeois et lecture de sie
des quartiers ouvriers plans, gravures
– recul du monde rural et progrès lents de chiffres de
l’agriculture l’exode rural
affiche des
progrès
agricoles :
engrais

1 Les luttes et le - le monde ouvrier Dossier : le Socialisme


progrès social - conditions de vie et de travail incertaines, travail des Prolétariat
difficiles (insécurité et dépendance) enfants
– les revendications ouvrières : mutualisme(cf une tableau des lois
élite) sociales
la montée du socialisme
du syndicalisme biographies :
Internationale Marx, Jaurès

1 L’ouverture sur - développement des réseaux de transport Carte des Réseaux de


existants, du réseau ferré transcontinental, des chemins de fer communi-
le monde
canaux transocéaniques en Europe de cation
- progrès de la navigation maritime 1830 à 1914 vitesse
– apparition de nouveaux moyens de transport et nouveaux
de communication : Tableau des biens de
- automobile inventions consomma-tion
– avion maîtrise du
– téléphone… basés sur de nouvelles énergies monde
(électricité, pétrole), de nouvelles industries affiche de la Concur-
(automobile, aciérie, chimie) compagnie rence entre les
– développement des échanges PLM : grandes
– spécialisation des régions avantages de puissances
- concurrence des pays neufs la Côte d’Azur Carte de
– déplacements de population (carte des flux l’Europe economi-
cf une Europe à deux vitesses. Carte à migratoires) que en 1900-1914
compléter :Europe industrialisée/Europe agraire

* tableaux réalisés par deux groupes de collègues lors du stage de mise en place des nouveaux
programmes de 4ème à Chaumont.

Période de croissance industrielle rapide aux conséquences sociales et


économiques étendues, qui a débuté en Angleterre au cours de la deuxième
moitié du XVIIIe siècle, et s'est poursuivie en Europe et dans d'autres pays, y
compris les États-unis. L'invention du moteur à vapeur a été un facteur majeur de
ce développement. La Révolution industrielle marque le début d'une
augmentation importante de l'utilisation des combustibles fossiles et des
émissions, notamment des émissions de dioxyde de carbone fossile. Dans le
présent document, les termes « préindustriel » et « industriel » indiquent, quelque
peu arbitrairement, les époques avant et après 1750, respectivement.
La révolution industrielle, expression créée par Adolphe Blanqui[1], désigne le processus
historique du XIXe siècle qui se caractérise par le passage d'une société à dominante agraire et
artisanale à une société commerciale et industrielle. Cette transformation a affecté
profondément l'économie, la politique, la société et l'environnement du monde contemporain.
L'utilisation scientifique de cette expression est toutefois contestée par des historiens comme
Fernand Braudel, qui note que le caractère brutal qu'implique le mot « révolution » ne peut a
priori s'appliquer qu'au Royaume-Uni et que, pour les autres pays, il convient mieux de parler
d'industrialisation, terme mettant en avant une idée de processus plus progressif.
Haut du formulaire

Login »

Login: Password: Cliquez pour vous connecter: Newbie ? Mot de passe ?


forever /economie-et-soc 1

Bas du formulaire

SkyMinds.Net
Nouvelles technologies, webdesign et tribulations dans le monde de l'information, avec des
morceaux d'expérience utilisateur, un filet d'humour, un zeste d'interactivité prof-élèves - le tout
arrosé de culture libre. The sky is the limit.
• Home
• Economie et Sociologie
• Civilisation
• Politics
• Pédagogie
• Thunderstruck
• Tabs
• Contact
• Scripts PHP-MySQL
• Plugins WordPress
• Boîte à outils
• Littérature »
○ American Literature
○ English Literature
○ Literatura Española
• Articles »
○ Anime/Série
○ Blog
○ Boulot
○ Classics
○ Links
○ Music/Ciné
○ Misc
○ PHP-MySQL
○ WordPress
○ Web/Tech
Haut du formulaire

Rechercher sur le site Go UTF-8 FORID:10

Rechercher sur le site : Recherche


partner-pub-1521

Bas du formulaire

La révolution industrielle
I – Qu’est ce que la révolution industrielle ?
La révolution industrielle est l’essor général des méthodes industrielles de production. Elle
caractérise le passage plus ou moins rapide de la société traditionnelle pré-capitaliste à la
société industrielle capitaliste avec la création de classes sociales. Transformations
caractéristiques :
• Technique :
• transformations agricoles
• innovations techniques fondamentales
• machinisme, taylorisme, multiplication des usines
• progrès technique continu
• Economie
• capitaux mobilisés en vue du profit
• forme capitaliste de production et d’échanges
• urbanisation
• Finance
• montée en puissance de la bourgeoisie
• création de sociétés de capitaux (Sociétés Anonymes – S. A.)
• Social
• formation de la classe ouvrière
• séparation propriétaire – salariés
Les caractéristiques du mode de production capitaliste sont le progrès technique continu, la
mobilisation des capitaux en vue du profit et la séparation entre les propriétaires des moyens de
production et les salariés. La révolution industrielle est une évolution intellectuelle, économique et
sociale à long terme. Il y a eu plusieurs r évolutions industrielles mais c’est surtout la première qui
a connu des transformations économiques et sociales importantes.
II – La naissance du système capitaliste
La révolution industrielle est l’évènement fondamental pour l’avènement du capitalisme. On
passe d’une société traditionnelle pré-capitaliste à une société industrielle capitaliste.
III – La naissance des classes sociales
Deux classes sociales naissent avec la révolution industrielle :
• le prolétariat (classe ouvrière) : phénomène social majeur, cette classe sociale va lutter contre
la prolétarisation et à l’insertion dans les usines. Cette résistance a même donné lieu à des
révoltes connues sous le nom de "luddisme" en Angleterre, en France et en Allemagne : artisans
et compagnons, hostiles au machinisme et à ses conséquences économiques et sociales, brisent
les machines qui symbolisent cette prolétarisation qu’ils refusent. Il faudra que la concurrence de
la grande industrie mécanisée entraîne la ruine économique de l’artisanat et du "domestic
system" pour que ces travailleurs rejoignent les usines, le "factory system".
• les capitalistes industriels : à la veille de la révolution industrielle, le manufacturier se
confondait souvent avec ses ouvriers de par son style de vie et son niveau de vie. Après la
révolution, la séparation des classes s’est faite : le manufacturier rejoint, dans la hiérarchie
sociale, ceux qui, non par leur naissance mais surtout déjà par l’argent, l’avaient déjà précédé
aux rangs évidents de la puissance et du prestige (les propriétaires fonciers, les financiers et les
marchands).
IV – Les différentes révolutions industrielles
Tableau des révolutions industrielles ou techniques

Inventions et
Innovation dérivées – effets
Période innovations
d’entraînement
majeures

Machine à vapeur, Métallurgie, boom de


fin 18ème – début
1ère R. I. machinisme et l’industrie textile (révolution
19ème
mécanisation cotonnière)

Révolution Locomotive, rails en Transports ferroviaires,


1840-1870
ferroviaire acier sidérurgie
Moteur électrique, Electromécanique,
fin 19ème – début
2ème R. I. moteur à explosion automobile, industries
20ème
(pétrole) chimiques

"Révolution lendemains de la Electronique, physique


Energie nucléaire, textiles
scientifique et Seconde Guerre nucléaire, chimie de
synthétiques
technique" mondiale synthèse

3ème R. I. ou Micro-électronique, Bureautique, télématique,


à partir des
révolution informatique, robotique et automatisation,
années 1970
informatique "révolution biologique" bio-technologies

V – Le rôle de l’Etat dans la révolution industrielle ou le capitalisme-libéralisme

A – La théorie prône la liberté

L’entreprise et le marché jouent un rôle important dans l’industrialisation et le développement du


capitalisme. Le 19ème siècle marque l’âge d’or du libéralisme et du capitalisme libéral.
L’économie de marché est l’allocation optimale des ressources. Adam Smith (1723-1790) est
favorable à l’entreprise et au marché. Il est pour l’équilibre, l’enrichissement et les lois naturelles.
Il prône l’Etat minimal (Police, Armée, Justice et construction d’édifices publics) et est partisan
de la "main invisible" : la somme des intérêts particuliers mène à l’intérêt général.
La main invisible conduit chaque individu, alors qu’il ne travaille que pour son avantage
personnel, à travailler inconsciemment de façon très efficace pour la collectivité. Il s’agit d’un
processus inconscient qui mène des intérêts particuliers à l’intérêt général.
B – Mais en réalité…
Une économie de marché peut rarement se passer de l’intervention de l’Etat. Même si le marché
a joué un rôle décisif dans l’industrialisation et dans le développement du capitalisme, l’Etat est
intervenu pour accélérer le processus d’industrialisation :
• pour créer un cadre favorable à l’industrialisation (fiscalité réduite, protection des entreprises
naissantes)
• en se substituant aux entreprises privées pour accélérer le "take off"
• pour réglementer et éviter les abus (syndicats en 1884)

© Bulletin de Liaison des Professeurs d'Histoire-Géographie de l'Académie de Reims, n° 16 ,


1998.
Sommaire des Bulletins Sommaire de ce numéro