Vous êtes sur la page 1sur 4

novembre 09 | Région Centre | Bulletin d’information sur la coopération

n°1
Coopération franco-
marocaine
Région Centre et Région
Meknès-Tafilalet

ÉDITO
C’est un grand plaisir que d’avoir le privilège d’inaugurer l’édition de ce
bulletin consacré à l’action de coopération conduite par le Conseil régional de Meknès-
Tafilalet et la Région Centre. Il est en effet très important à mes yeux de pouvoir
disposer d’un outil de communication qui, de part et d’autre de la Méditerranée, dans
nos deux régions respectives, puisse rendre visible, auprès d’un public le plus large
possible, la réalité d’un partenariat qui s’annonce d’ores et déjà fort prometteur. DANS CE NUMERO

Il y a environ un an et demi que nous avons noué les premiers contacts avec
la région de Meknès-Tafilalet et depuis lors nous avons eu à cœur de construire ÉDITO……………………………………. 1
rapidement les bases d’un partenariat fondé sur les principes de l’efficacité, de la
réciprocité et de la solidarité. Aussi plusieurs temps forts ont émaillés la période ZOOM SUR LA REGION MEKNES-
écoulée et je pense qu’il n’est pas inutile de s’y attarder. En premier lieu, nous avons TAFILALET………………………………. 2
engagé en commun un processus de concertation qui nous a conduit à déterminer les
grandes lignes directrices de notre partenariat. Par la suite l’accord de coopération LE PROJET PAM………………………. 2
entre nos deux collectivités a été signé à Orléans le 26 mars de cette année et à ENCART :
Meknès, le 23 avril dernier. Le développement social et économique durable constitue
l’axe majeur sur lequel reposent nos engagements respectifs. A ce titre plusieurs L’ ACCORD DE COOPERATION……….. 2
projets sont d’ores et déjà sur la rampe de lancement : un programme de valorisation LA COOPERATION UNIVERSITAIRE…. 3
des plantes aromatiques et médicinales en lien avec l’Agence de Développement Social
de Meknès, des opérations pilotes d’assainissement et de gestion des déchets dans le ENCART:
Moyen Atlas et le développement d’un tourisme responsable par la mise en place LES ELECTIONS REGIONALES………… 3
d’itinéraires cyclistes dans la vallée du Ziz.
L’ENTRETIEN :
La coopération décentralisée est aussi, et sûrement plus qu’autre chose, une LAURENT SAVIGNAC, PROJETS DE
aventure humaine. Dans ce monde paradoxal tout à la fois grand ouvert et trop
souvent encore traversé par l’incompréhension et l’intolérance, il est plus que jamais TOURISME A VELO…………………….. 4
utile de rapprocher les hommes et de faciliter le dialogue entre les cultures. Cette
vision de la coopération je sais pouvoir la partager avec le Président de la Région
Meknès-Tafilalet et nous nous efforcerons, nous en avons la volonté, de vous la faire
partager.

Le Président de la Région Centre


p°2
Z O O M SU R LA
REGION MEKNES-TAFILALET
Deux fois plus étendue que la Région Centre, la Région Meknès-Tafilalet (79 210 km²)
est dotée d’atouts indéniables. Les voyageurs seront surpris par la diversité de ses
reliefs et écosystèmes, de la plaine fertile du Saïss aux dunes de l’erg Chebbi, en
passant par les cédraies et lacs du Moyen Atlas. Son patrimoine historique est lui
aussi remarquable : ruines de Volubilis, remparts et palais de l’ancienne capitale de
Moulay Ismaïl, ksour du Tafilalet… Sans oublier les trésors artisanaux et culturels qui
révèlent la richesse d’un pays tout entier.

Près de la moitié des deux millions d’habitants de la Région Meknès-Tafilalet sont des
ruraux. L’agriculture, avec l’extraction minière et l’exploitation forestière, représente
donc l’une des principales activités économiques de la zone. 50% de la surface
L’ACCORD DE COOPERATION agricole utile (375 000 hectares) est occupée par les cultures céréalières. Viennent
ensuite les légumineuses, les cultures oléagineuses, et l’arboriculture fruitière
L’accord de coopération entre la (rosacées fruitières, olivier, palmier dattier, vigne). La région se distingue également
Région Centre et la Région Meknès- par des productions de cultures spéciales telles que le henné, le gombo, l’anis, les
Tafilalet a été signé le 26 mars 2009 à câpres, le carvi, ou encore le cumin.
Orléans, puis le 23 avril 2009 à
Meknès durant le Salon international
de l’agriculture au Maroc.

Cette coopération vise un double


objectif : appuyer la gouvernance
locale en développant une
coopération institutionnelle qui
permette à la collectivité marocaine
de renforcer ses capacités de gestion,
et mobiliser les acteurs des deux LE PROJET PLANTES AROMATIQUES ET MEDICINALES
territoires (coopération de société à
société). (PAM)
Pour se faire, les Présidents de Le 2 juillet 2009, un atelier régional a marqué le lancement officiel du projet PAM,
Région ont défini six axes de projet phare de l’accord de coopération entre les deux Régions. Intitulée « Les plantes
coopération : aromatiques et médicinales, levier de développement socio-économique de la Région
Meknès-Tafilalet », cette journée organisée à Meknès par l’Agence de
1- Gestion intégrée des
développement social (ADS) a permis de rassembler les acteurs régionaux concernés
ressources en eau et
développement de par la filière.
l’agriculture raisonnée
Grâce à la diversité de son climat, le Maroc possède une flore riche et variée; c'est
2- Economie sociale et particulièrement le cas des plantes aromatiques et médicinales. Ce secteur offre des
solidaire potentialités très vastes, notamment dans le développement et la commercialisation
3- Tourisme durable de sous-produits tels que les huiles essentielles.

4- Aménagement du territoire L’objectif du projet PAM est d’améliorer les revenus des petits producteurs de
et appui à la gouvernance plantes aromatiques et médicinales, le plus souvent des femmes, dans la région
locale Meknès-Tafilalet. Outre l’appui à l’organisation professionnelle, la production et la
commercialisation, le projet prévoit la création de Maisons du terroir dans les cinq
5- Formation initiale et
continue provinces de la région qui permettront de mettre en valeur les ressources et les
produits développés. Un accompagnement des porteurs de projet en matière de
6- Coopération de société financement, formations et assistance technique est également prévu.
civile à société civile
L’ADS, la Région Centre et la Région Meknès-Tafilalet viennent de signer une
convention tripartite qui permettra le démarrage effectif du projet.
LA COOPERATION UNIVERSITAIRE p°3
Du 19 au 21 mai 2009, une délégation française conduite par le Vice-président
délégué aux Relations Internationales, Bernard Valette, et le Vice-président
délégué à la Recherche et à l’Enseignement Supérieur, Patrick Riehl, s’est rendue
à Meknès afin d’encourager les échanges et partenariats entre les universités de
la Région Centre et de la Région Meknès-Tafilalet.

Les directions et enseignants-chercheurs de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane, de


l’Université Moulay Ismaïl de Meknès, de l’Université d’Orléans, et de l’Université
François Rabelais de Tours, ont ainsi pu se rencontrer et poser les bases de la
coopération inter-universitaire. ÉLECTIONS REGIONALES
Véritables piliers de la coopération entre les deux régions, les universités sont
Au Maroc, la période électorale a
invitées à développer des partenariats et des projets ayant un lien avec les axes
de coopération retenus (cf. : encart 1). Ainsi, des enseignants-chercheurs peuvent commencé au mois de juin avec les
être les porteurs de projet de la coopération, à l’image de David Violleau, élections communales. Les élections
professeur à l’IUT de Tours qui a monté le projet de traitement des eaux usées
des chambres professionnelles et des
dans une commune du Moyen Atlas.
représentants des salariés ont suivi en
Pour Mohammed Zaher Benabdallah, Président de l’Université Moulay Ismaïl,
juillet. Les élections régionales se sont
« les universités des deux régions partenaires se doivent de jouer un rôle moteur
dans le développement socio-économique de leur territoire. Il est en effet déroulées le 9 septembre 2009.

primordial d’orienter les politiques de formation et de recherche en fonction des


priorités de développement local. En conjuguant les efforts des quatre Le mode de scrutin pour les élections
universités, nous pouvons contribuer de manière significative à la réussite des régionales est indirect. Peuvent se
projets définis par les Présidents de Région dans le cadre de la coopération présenter : les conseillers
décentralisée ».
communaux, les membres des
Les idées et projets n’ont pas tardé à éclore. En juillet dernier, Muriel Sajoux (IUT conseils des préfectures et provinces,
de Tours), Mohamed Bennaser, et Loubna Lahlou (Université Moulay Ismaïl) ont
les membres des chambres
travaillé à la mise en place d’un DUT Carrières sociales à l’Ecole Supérieure de
Technologie de Meknès. En consultant les institutions et associations du secteur professionnelles et des représentants
social de la région Meknès-Tafilalet, ils ont élaboré un programme de formation des salariés. Les conseillers régionaux
en adéquation avec les réalités socio-économiques du pays. L’ouverture du DUT
une fois élus votent pour élire le
est envisagée pour la rentrée universitaire 2010.
Président de Région et les 9 Vice-
En octobre, c’est une délégation de l’Université Moulay Ismaïl qui s’est rendue en
présidents.
Région Centre pour examiner les possibilités de renforcement de la coopération
avec l’Université d’Orléans, notamment sur les questions de mobilité des
Saïd Chbaâtou (USFP) a été réélu
étudiants et de mise en place de formations double diplôme ou délocalisées.
Président de Région. Mohamed Fadili
Le prochain grand rendez-vous est en cours de préparation : début 2010
reste Président de la Commission des
devraient avoir lieu les Premières rencontres inter-universitaires autour du thème
Plantes Aromatiques et Médicinales. Un projet phare de la coopération. relations extérieures et de la
coopération.

En France les élections régionales


auront lieu les 14 et 21 mars 2010.
p°4 L’ENTRETIEN
Entretien avec Laurent Savignac, chargé de mission « Circulation douce » à la Direction du
Région Centre tourisme du Conseil régional du Centre, en déplacement dans la Région Meknès-Tafilalet du
19 au 23 octobre 2009.
DG SEPT – Direction de la coopération Rédaction : Laurent, peux-tu d’abord nous expliquer ce que signifie « Circulation
internationale douce » ?
9, rue Saint Pierre Lentin
45 041 Orléans Cedex 1 Laurent Savignac : Cette appellation regroupe tous les modes de déplacement non
Tél. : (+33) (0)2 38 70 32 66 motorisés à vocation touristique, comme la randonnée pédestre ou équestre, le
Fax : 02 38 70 32 95 nautisme…. La région Centre s’est particulièrement impliquée dans le tourisme à vélo
cooperation- avec l’aménagement de « La Loire à Vélo ».
internationale@regioncentre.fr
R : C’est justement cette expérience sur le projet Loire à Vélo qui justifie ta présence
Retrouvez la Région Centre sur le dans la Région Meknès-Tafilalet. Quel est l’objectif de ta mission ?
Web :
www.regioncentre.fr L.S : Suite à l’accueil au printemps dernier, d’une délégation marocaine en Région
Centre pour découvrir la Loire à Vélo, la Région de Meknès-Tafilalet a souhaité nous
faire découvrir trois sites susceptibles de développer une activité touristique à vélo. Le
premier est le site de la vallée de Boufekrane (altitude : 600m), une zone verte qui
sépare la médina et la ville nouvelle à Meknès, et qui fait l’objet d’un programme
d’aménagement soutenu par l’Agence Urbaine de Meknès. C’est un projet de
développement et d’aménagement agricole avec des possibilités de découverte par les
touristes via des cheminements. Le deuxième site concerne la province d’Ifrane, station
de moyenne montagne située à 1500 mètres d’altitude, avec des possibilités de
développement de boucles de randonnées pédestres et cyclables. Enfin le troisième site
Région Meknès-Tafilalet fait l’objet d’un projet appelé « L’oasis des ksour à vélo » (altitude 1000 m) qui conduit
aux portes du Sahara. Il est projeté de créer un itinéraire cyclable le long de l’oued Ziz
1 angle, avenue des Nations Unies et sur une distance de 70 km, en valorisant le réseau de petites routes goudronnées et les
rue Ferhat Hachad pistes existantes. Ce projet s’appuiera également sur le réseau des chambres d’hôtes
Ville Nouvelle qui ponctue la vallée.
Meknès 50 000
Tél. : (+212) (0)5 35 40 43 99 R : Quels sont les acteurs marocains que tu as rencontrés sur le terrain ?
L.S : Outre l’accompagnement des élus et des services techniques du Conseil régional de
Meknès-Tafilalet, des accueils ont été organisés par les délégations provinciales (Ifrane,
Errachidia) et régionale du tourisme. Nous avons pu également compter sur l’assistance
des guides touristiques assermentés locaux. La Société marocaine d’ingénierie
touristique (SMIT) effectuait un travail de terrain sur le projet « L’oasis des ksour à
vélo », auquel nous avons pu nous joindre. Nous avons enfin eu un échange très
constructif avec l’Université d’Errachidia dans la perspective de réaliser un stage
d’étudiants de la Région Centre en aménagement du territoire, et de développer des
échanges entre enseignants-chercheurs et étudiants des deux régions. L’Université
d’Errachidia est très intéressée pour mobiliser ses étudiants sur le développement
touristique et la sensibilisation des populations locales.
Contact
R : En concluant cette mission, quel type d’expertise penses-tu pouvoir apporter aux
projets en cours ?
Flora Dupin
Volontaire AFVP chargée du suivi de la L.S : Deux types d’intervention sont possibles : du conseil via le net sur la base des
coopération études et des projets en cours, et un appui pour la mise en tourisme et la
Conseil régional de Meknès-Tafilalet commercialisation avec des acteurs spécialisés dans le domaine du vélo.
1, angle avenue des Nations Unies et
rue Ferhat Hachad
Ville Nouvelle, Meknès, 50 000
Tél. : (+212) (0)5 35 40 43 99
coopcentremeknes@gmail.com