Vous êtes sur la page 1sur 143

P e T I e T

m .

H e N r I

-

m O der N e S

e STA m P e S

décembre 2 0 1 4

Teissèdre
Teissèdre
CourTry
CourTry

118, rue du Faubourg sainT-Honoré

75008 Paris

TéléPHone +33 (0)1 53 34 10 10 - TéléCoPie +33 (0)1 53 34 10 11

CorresPondanT en belgiQue :

MiCHel WiTTaMer 379, avenue louise, boiTe 6 - 1050 bruXelles TéléPHone : +32 (2) 640 56 45 - FaX : +32 (2) 648 13 33

éléPHone : +32 (2) 640 56 45 - F aX : +32 (2) 648 13 33

eSTAmPeS mOderNeS

HeNrI m. PeTIeT

: +32 (2) 640 56 45 - F aX : +32 (2) 648 13 33 eSTAmPeS

PIASA - JeUdI 4 décembre 2014

estampes modernes Henri m. petiet

EstampEs modErnEs HEnri m. pEtiEt

par ou d’après aman-Jean – Bonnard – Braque – Bresdin – Carrière – Chabaud – Chirico – Corot Coubine – dalí – daumier – dauzats – degas – delacroix – derain – Van dongen dubreuil – dufy – dunoyer de segonzac – Fantin-Latour – Foujita – Galanis Gauguin – Goeneutte – Guillaumin – Hermann-paul – Laboureur – Lançon Laurencin – Laurens – le Corbusier – Leheutre – Lepère – Luce – marini – marquet masson – matisse – pascin – picasso – pissarro – poliakoff – raffaëlli – redon – renoir rouault – sérusier – seurat – signac – sisley – taquoy – tissot – toulouse-Lautrec Vallotton – Vernet – Villon – Vlaminck – Vuillard

affiche La Revue Blanche par toulouse-Lautrec

importantes estampes

par H. matisse : Torse à l’aiguière p. picasso : Mère et Fils ; Peintre chauve devant son chevalet, épreuves du « bon à tirer », signées Marie-Thérèse en femme torero (Suite Vollard , pl. 22), signée et enrichie d’un croquis

Beaux ensembles

par Bonnard – daumier – Laboureur – Laurencin – matisse – picasso – pissarro redon – renoir – rouault – Villon – Vuillard

Paris

4 décembre 2014

CONDITIONS DE LA VENTE

1. La vente se fera expressément au comptant.

2. Aucune réclamation ne sera recevable dès l’adjudication prononcée, les expositions successives ayant permis aux acquéreurs de constater l’état des objets présentés.

3. L’adjudicataire sera le plus offrant et dernier enchérisseur, et aura pour obligation de remettre ses nom et adresse.

4. Il devra acquitter, en sus du montant de l’enchère, par lot, les frais et taxes suivants :

27,60 % T.T.C. pour les premiers 15.000 (23 % HT + TVA 20 %) 24 % T.T.C. de 15.001 à 600.000 (20 % HT + TVA 20 %) 14,4 % T.T.C. au delà de 600.000 (12 % HT + TVA 20%)

5. Dès l’adjudication prononcée les achats sont sous l’entière responsabilité de l’adjudicataire.

6. Aucun lot ne sera remis aux acquéreurs avant acquittement de l’intégralité des sommes dues.

7. Les acquéreurs pourront obtenir tous renseignements concernant la livraison et l’expédition de leurs achats à la fin de la vente.

8. En cas de contestation au moment des adjudications, c’est-à-dire s’il est établi que deux ou plusieurs enchérisseurs ont simultanément porté une enchère équivalente, soit à haute voix, soit par signe, et réclament en même temps cet objet après le prononcé du mot “ adjugé ”, le dit objet sera immédiatement remis en adjudication au prix proposé par les enchérisseurs et tout le public présent sera admis à enchérir à nouveau.

9. Les éventuelles modications aux conditions de vente ou aux descriptions du catalogue seront annoncées verbalement pendant la vente et notées au P.-V.

CONSEILS AUX ACHETEURS

1) La vente sera conduite en Euros. Le règlement des objets, ainsi que celui des taxes s’y appliquant, sera effectué dans la même monnaie. 2) Les chèques tirés sur une banque étrangère ne seront autorisés qu’après l’accord préalable de PIASA SA. Pour cela, il est conseillé que les acheteurs obtiennent, avant la vente, une lettre accréditive de leur banque pour une valeur avoisinant leur intention d’achat, qu’ils transmettront à PIASA SA. 3) Règlement par CARTE BANCAIRE en salle. 4) Règlement par virement SWIFT possible.

L’opérateur de vente volontaire est adhérent au Registre central de prévention des impayés des Commissaires priseurs auprès duquel les incidents de paiement sont susceptibles d’inscription. Les droits d’accès, de rectification et d’opposition pour motif légitime sont à exercer par le débiteur concerné auprès du Symev 15 rue Freycinet 75016 Paris.

ORDRES D’ACHAT

Un enchérisseur ne pouvant assister à la vente devra remplir le formulaire d’ordre d’achat inclus dans ce catalogue. PIASA SA agira pour le compte de l’enchérisseur, selon les instructions contenues dans le formulaire d’ordre d’achat, ceci afin d’essayer d’acheter le (ou les) lot(s) au prix le plus bas possible et ne dépassant, en aucun cas, le montant maximum indiqué par l’enchérisseur. Les ordres d’achat sont une facilité pour les clients. PIASA SA n’est pas responsable pour avoir manqué d’exécuter un ordre par erreur ou pour toute autre cause.

ESTIMATIONS

Une estimation du prix de vente probable figure en fin de catalogue. Il ne s’agit que d’une indication, le prix d’adjudication résultant des enchères peut varier, bien sûr, en plus ou en moins de cette estimation.

RÉSULTATS DES VENTES

Dans la Gazette de l’Hôtel Drouot, chaque vendredi ainsi que sur le site www.piasa.fr le lendemain de la vente.

Vente aux Enchères - Expertises H enri -P ierre T eissèdre d elPHine de C

Vente aux Enchères - Expertises

Henri-Pierre Teissèdre delPHine de CourTry

118, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris – Téléphone : 33 (0)1 53 34 10 10 – Fax : 33 (0)1 53 34 10 11 site internet : www.piasa.fr – e-mail : contact@piasa.fr agrément n° 2001-020

VEntE à paris

piasa

118, rue du Faubourg saint-Honoré, 75008 paris – tél. : + 33 (0)1 53 34 10 10

le jeudi 4 décembre 2014, à 14 h 00

nicolas romand

Membre du S.F.E.P.

Galerie sagot-Le Garrec

10, rue de Buci - 75006 paris tél. : 01 43 26 43 38 Fax : 01 43 29 77 47 e-mail : nromand@sagot-legarrec.com

EXPERTS :

Hélène BonaFoUs-mUrat

Membre de la Compagnie Nationale des Experts

8, rue saint-marc 75002 paris tél. : 01 44 76 04 32 e-mail : hbmurat@orange.fr

expositions priVées Galerie sagot-Le Garrec

10, rue de Buci - 75006 paris

du jeudi 20 au samedi 22 novembre 2014 de 14 à 18 heures

mardi 25 et mercredi 26 novembre 2014 de 14 à 18 heures

expositions

piasa

118, rue du Faubourg saint-Honoré - 75008 paris

En présence des experts

Vendredi 28 novembre 2014 de 10 à 19 heures samedi 29 novembre 2014 de 11 à 19 heures lundi 1 er décembre 2014 de 10 à 19 heures mardi 2 décembre 2014 de 10 à 19 heures mercredi 3 décembre 2014 de 10 à 19 heures

Henri m. petiet

1894-1980

Henri marie petiet, “H.m.p.”, était un homme hors du commun. doté d’une grande intelligence, d’une mémoire prodigieuse, d’une curiosité insatiable, d’une précision et d’une exactitude presque maladives dans ses recherches et ses écrits, d’un exceptionnel esprit d’observation et d’un coup d’œil infaillible, d’un flair et d’une habileté parfois redoutables, il était au physique d’une stature altière et distinguée. Le tout, complété d’une rare culture, lui conférait une grande autorité dont il avait certes conscience mais qui n’empêchait pas ce célibataire essentiellement sensible d’être en fait un timide qui dissimulait sous un aspect bourru ses marques de gentillesse.

issu d’une famille qui s’était illustrée depuis plus de deux siècles dans l’administration, l’armée, la politique, l’industrie, la technique, - et même les Lettres puisque stendhal en était membre et avait été accueilli par elle à son arrivée à paris - il en avait hérité d’un attachement viscéral pour les siens et le sens de l’histoire. sa connaissance de celle-ci était en partie due au rôle même que ses ascendants et leurs collatéraux y avaient joué : n’est-ce pas Claude petiet (1749-1806), son aïeul, qui comme ministre de la guerre du directoire avait recommandé à ce dernier le jeune général Buonaparte comme commandant en chef de l’armée d’italie et signé sa lettre de nomination ? Le choix n’était pas mauvais et l’on connaît la carrière qui s’ensuivit.

Certains de ses ascendants lui avaient légué leurs caractéristiques spécifiques : le goût de la mécanique, des chemins de fer, des livres, la passion de collectionneur. avec son frère aîné, le Baron petiet, il eut aussi celui de l’automobile. il y ajouta ceux de l’estampe et de la peinture.

son grand-père, Jules petiet (1813-1871), ingénieur de génie, métallurgiste et mécanicien de premier plan, doublé d’un tempérament d’homme d’action, fut le créateur sur le plan technique du chemin de fer du nord après avoir été major de la première promotion de l’école Centrale, dont il devint directeur en plus de ses

responsabilités au nord. Henri m. petiet en hérita la passion du chemin de fer. non seulement il réunit une très vaste documentation, mais il édita plus de 750 cartes postales ferroviaires dotées de notes techniques qui font autorité. La constitution, avec l’aide de son grand ami, John t. Van riemsdijk, créateur du “national railway museum” à York en Grande-Bretagne, d’une impressionnante collection de modèles réduits lui a permis d’allier

à son amour du chemin de fer son tempérament de collectionneur hérité de son père marie-andré petiet (1853-

1903). Ce dernier avait réuni une remarquable collection d’armes et d’objets militaires dont les 400 pièces firent l’objet en 1929 d’une vente à drouot restée mémorable.

marie-andré petiet avait aussi légué à son fils le goût des livres. Henri petiet s’y intéressa dès son adolescence et le catalogue de la vente à laquelle il procéda à drouot, à l’âge de 33 ans, en cinq vacations, en novembre 1927, est le témoignage de la sûreté et de l’importance de ses achats : plus de 1 200 éditions originales et livres illustrés, la plupart sur beau papier, publications de la société “Les xx”, le tout de la qualité qui a toujours été la marque de son exigence. Cette recherche de la qualité s’exprime pleinement lorsqu’il édita en 1930 les Contrerimes de p.-J. toulet, avec des gravures au burin de Laboureur, imprimé par daragnès, l’un des beaux livres illustrés du xx e siècle.

Henri Beraldi l’avait formé à la bibliophilie, et dès qu’il le put il acquit des livres et des éditions à tirage limité avec des reliures signées d’artistes tels que Bozerian, Canape, Carayon, Cretté, Cuzin, Kieffer, pierre Legrain, marius michel, maylander, noulhac, simier, thouvenin, trautz-Bauzonnet, etc., provenant de bibliothèques comme celle de Barthou, Beraldi, Claude-Lafontaine, descamps-scrive, esmerian, roudinesco, sickles, Vautier, Veve, Villebœuf…

Collaborateur de son frère le Baron petiet (fondateur des automobiles ariès (1903-1937), président de la Chambre syndicale des Constructeurs d’automobiles de 1918 à 1953 et du salon de l’automobile de 1919

à 1958), Henri m. petiet, réformé pour insuffisance cardiaque, travaille de 1915 à 1920 aux usines ariès où

la production des camions du même nom, l’un des plus célèbres durant la guerre de 1914-1918, devait être poussée au maximum pour les besoins de l’armée. Henri m. petiet apprit ainsi la technique automobile dont il devint l’un des meilleurs connaisseurs. sur un autre plan, il avait connu Georges et andré Boillot, Jules

Goux, Victor C. Hemery, Camille Jenatzy, Christian Lautenschlager, Léon théry, Louis Wagner et la plupart des grands pionniers de la compétition ; cela lui permit par la suite de définir des classifications mondiales des compétitions, des voitures de courses et des pilotes. ses articles sur les Grands prix de l’a.C.F. et la brochure Cinquante Ans de Voitures de Grands Prix, sortie à l’occasion du salon de 1962, sont des exemples d’érudition et d’exactitude historique.

son goût pour la collection le fit s’intéresser dans les tout premiers à la voiture ancienne dont il rassembla à une certaine époque près de 350 exemplaires, dispersés depuis. il organisa également des compétitions de voitures anciennes, notamment à rouen.

a ces centres d’intérêt s’en ajoutaient d’autres : le tennis (sa connaissance du déroulement des coupes davis

était ahurissante), la musique et notamment Wagner (il alla à différentes reprises au “ring” à Bayreuth), mais sa passion dominante fut l’estampe. il commença à les collectionner en 1919. Les circonstances matérielles lui rendant difficile de satisfaire son constant désir d’achat, il devint marchand en 1925. installé à ses débuts 11, rue d’assas, il vint, fin 1933, 8, rue de tournon, et eut pour collaborateur un de ses amis etienne Chevroux jusqu’au décès de ce dernier, fin 1951. Les connaissances d’Henri m. petiet en matière d’estampes étaient mondialement reconnues. Cela lui permit, aidé par son ami de toujours Jean Goriany, devenu son agent outre atlantique jusqu’au début de 1943, de jouer un rôle déterminant pour donner à l’estampe la place qui lui revenait dans les grandes collections américaines, publiques ou privées, grâce à ses relations avec des conservateurs de premier plan tels que Carl schnewing et Harold Joachim à Chicago, agnès mongan au Fogg museum. elisabeth mongan, eleanore sayre à Boston, adelyne Breeskin à Washington, des marchands tels que George Keller ou des collectionneurs comme Lessing rosenwald. Ce dernier a d’ailleurs laissé une remarquable et pittoresque description de Henri petiet, auquel il rend un hommage appuyé dans son livre.

il est impossible en quelques lignes de citer tous les artistes avec lesquels il fut en relation, - et dont il édita

certains -, mais on peut nommer pierre Bonnard, Jean-Louis Boussingault, mary Cassatt, eugène Clairin, maurice denis, andré derain, pierre dubreuil, raoul dufy, Charles dufresne, a. dunoyer de segonzac, edouard Goerg, roger de La Fresnaye, pierre Laprade, marie Laurencin, Luc-albert moreau, maillol, andré mare, matisse, pascin, picasso, Lucien pissarro, rouault, roussel, signac, Louis sue, Jacques Villon, Vlaminck, Vuillard et daniel de monfreid, l’ami de Gauguin, ainsi que Jean-emile Laboureur et marcel Gromaire, qui tous deux représentèrent Henri m. petiet au milieu de ses estampes, l’un par une gravure, l’autre par une peinture, tandis que edouard Goerg, marie Laurencin, et pierre dubreuil laissaient de très bons dessins de lui.

en peinture, son acquisition la plus marquante fut celle de quinze grands panneaux décoratifs réalisés par odilon redon pour le Château de domecy et étudiés par roseline Bacou qui dirigea pendant de nombreuses années le Cabinet des dessins du musée du Louvre. en 1988, les toiles entrèrent par dation au musée d’orsay.

Henri m. petiet a été “découvreur de talents”, cherchant à encourager les artistes auxquels il croyait, et désireux de les faire connaître et apprécier. avec les amateurs, il s’efforçait de se mettre à la portée de ses interlocuteurs et d’aider à leur formation. son exigence de la qualité l’avait naturellement conduit à s’inspirer du titre de la préface de philippe Burty en prenant pour enseigne de son magasin, 8, rue de tournon, l’appellation “a la Belle épreuve”.

La profonde culture d’Henri m. petiet lui permettait de voir les liens et d’opérer les rapprochements entre ses différentes connaissances et d’en faire la synthèse. il était passionnant de le voir brosser des tableaux d’une époque, d’un auteur, d’un artiste, d’un confrère, d’un collectionneur, ou d’un amateur ami, de distinguer les influences, de restituer les hommes, les œuvres, les évolutions dans leur contexte. il est regrettable que n’aient été recueillies certaines de ces improvisations éblouissantes qui ouvraient des perspectives absolument originales.

au fond Henri m. petiet avait les qualités d’un maître, au sens d’un grand enseignant : les connaissances et la culture, les capacités d’analyse et de synthèse, l’esprit d’observation, l’exigence, la clarté dans l’exposition et le goût d’enseigner. C’est ce qu’il a été pour ceux, trop rares, qui l’ont bien connu.

HerVé dUFresne †

Henri m. petiet Editeur et marchand d’Estampes

Puisque l’opportunité m’est offerte d’évoquer la personnalité d’Henri Petiet et ses relations avec le monde de l’Estampe et le Marché de l’Art, c’est avec grand plaisir que je le fais, et je voudrais que ces quelques lignes soient une forme d’hommage rendu à un personnage hors du commun.

J’ai fait mes débuts dans la carrière de marchand d’Estampes en 1946. J’ai bien entendu profité de l’expérience de mes prédécesseurs et de la précieuse documentation que j’ai trouvée dans la maison familiale, mais ce qui m’a été plus précieux encore, ce sont les conseils que m’ont prodigués sans compter les grands marchands presque tous aujourd’hui disparus, qui m’ont transmis le fruit de leur expérience. Je veux parler de ces grandes figures que furent Paul Prouté, Maurice Gobin et Marcel Guiot. Mais c’est sans doute avec Henri Petiet que j’ai entretenu les relations les plus suivies, car ce grand Monsieur m’a fait l’honneur de m’accorder à la fois sa confiance et son amitié. En dehors de la passion qu’il avait pour la collection de livres rares, de chemins de fer et d’automobiles, c’est l’Estampe sur laquelle il a concentré la plus grande partie de son activité. En effet, avant de s’installer comme marchand, il fut avant tout un collectionneur. Peu de temps après la première guerre mondiale, il fréquente assidûment les spécialistes parisiens et notamment le magasin de Maurice Le Garrec situé alors 39 bis, rue de Châteaudun. Mais très vite il se sent attiré par l’édition et la vente d’Estampes. Après la rue d’Assas, il s’installe dans une boutique, au 8 rue de Tournon, qu’il appelle “A la Belle Epreuve”. Cet intitulé révèle l’importance qu’il accorde aux belles épreuves dans le domaine de l’Estampe ancienne et moderne. C’est lui qui m’a appris à regarder et à apprécier la qualité d’une Estampe : c’est grâce à lui que j’ai compris ce miraculeux mariage du papier, de l’encre, de l’impression qui font d’une gravure un objet unique et exceptionnel. Il avait, de plus, un art consommé de manier ces fragiles feuilles de papier, les saisissant de ses longs doigts raffinés, sans les abîmer. Je me rappelle, qu’un jour, dans sa boutique de la rue de Tournon, quelques épreuves traînaient sur une table. Un visiteur s’en saisit maladroitement et Henri Petiet se précipite sur lui et lui dit avec cette hauteur cinglante dont il avait le secret : “Monsieur, veuillez lâcher ces Estampes, vous n’avez pas qualité pour toucher ces objets”. Le visiteur court encore…

A la suite de la grande dépression des années 29/30, les marchands parisiens se remettaient difficilement de la crise. Malgré cela, Henri Petiet, avec une clairvoyance et un courage exceptionnel acquiert, à la mort du Grand Editeur Ambroise Vollard, en 1939, la presque totalité des éditions de ce remarquable promoteur de l’Art contemporain. Henri Petiet aurait pu se contenter de vivre tranquillement sur ce stock mais, s’il s’est, avant guerre, lié d’amitié avec des artistes de sa génération et il publie des Estampes de Marie Laurencin, Gromaire, Goerg, Dunoyer de Segonzac, ou d’autres, moins célèbres mais dont il avait

senti la qualité comme Boussingault, Charles Dufresne, Pierre Dubreuil, etc. Le rôle qu’il a joué à cette époque est si important que le Marché de l’Estampe en vit encore. Non content d’éditer, il fréquente les ventes publiques françaises et étrangères et continue d’accumuler les Estampes des artistes qui lui sont chers même si ceux-ci n’ont pas encore atteint à la renommée internationale. Il “ramasse” dans les ventes, à petits prix, les œuvres qu’il sait ne pas pouvoir revendre tout de suite. Il entasse ces feuilles de papier dans son appartement de la rue de Tournon puisque, depuis 1955, la boutique est fermée à la suite du décès de son collaborateur M. Chebroux. Oui, il entasse avec passion, frénésie, et je me rappelle qu’un jour, il dit à Paul Prouté : “Tu vois Paul, nous sommes les derniers entasseurs de papiers”.

Mais si Henri Petiet vit du commerce de l’Estampe, il travaille énormément à la recherche sur les œuvres de plusieurs artistes constituant ainsi une documentation capitale à la connaissance de l’Estampe moderne. C’est ainsi qu’il fournit de précieuses informations

à ceux qui rédigeront plus tard, le catalogue raisonné de Paul Gauguin, par exemple. Les

chercheurs, universitaires, ont souvent recours à lui ; de nombreux catalogues n’auraient pu être réalisés sans les prodigieuses connaissances de Henri Petiet. De plus, il est un grand animateur du Marché de l’Estampe par sa présence dans les ventes françaises et internationales où il soutient les prix de ses artistes.

Je rencontrais fréquemment Henri Petiet, soit qu’il passe me voir rue du Four, soit que j’aille le voir dans cet extraordinaire appartement de la rue de Tournon encombré d’Estampes, de livres, de cartes postales d’automobiles, et de modèles réduits de chemin de fer. Il fallait zigzaguer au milieu de piles d’Estampes parfois posées à même le sol pour arriver jusqu’à la

table ronde qui lui servait de bureau et où il prenait ses repas. J’ai recueilli auprès de lui des informations qu’il me donnait volontiers et qui ont contribué à ce que je sais de l’histoire de la gravure moderne. Sa prodigieuse mémoire lui permettait de répondre instantanément,

à la vitesse d’un ordinateur, sur la date d’une Estampe, le nom de son éditeur, le nombre

du tirage, etc. Sous ses allures de dilettante nonchalant, c’était un gros travailleur. Il tenait

à jour des fiches qui resteront des documents irremplaçables dans l’histoire de l’Estampe moderne. Sa disparition fut une grande perte pour le monde de la gravure.

Je garderai personnellement le souvenir de sa haute silhouette aristocratique, de ses manières raffinées, encore que parfois, il aimait choquer son auditoire par quelques propos un peu “salés” mais dans sa bouche distinguée, ces mots n’avaient jamais rien de vulgaire. Impitoyable avec les gens qu’il n’appréciait pas, ou qu’à la limite il méprisait, il était par contre, d’une fidélité et d’une gentillesse extrêmes avec tous ceux qu’il appréciait, et j’ose dire que je faisais partie de ces derniers. Henri Petiet est une figure incontournable, comme on dit aujourd’hui, du Marché de l’Art au XX e siècle.

Jean-Claude ROMAND, avril 1991

© G.B. L. Wilson Kew Gardens
© G.B. L. Wilson Kew Gardens

H.-m. petiet

aV ertissement s

Le cachet reproduit ci-dessous est apposé au verso de toutes les estampes de la présente vente.

au verso de toutes les estampes de la présente vente. Le timbre sec reproduit ci-dessous est

Le timbre sec reproduit ci-dessous est apposé dorénavant sur toutes les planches de picasso non signées provenant de Henri m. petiet.

de picasso non signées provenant de Henri m. petiet. Les dimensions sont données en millimètres ;

Les dimensions sont données en millimètres ; la hauteur précédant la largeur. elles sont prises à la dimension du cuivre pour les estampes en taille-douce et aux limites extrêmes du sujet pour les lithographies et gravures sur bois.

1 edmond aman-Jean 1 T êTe de femme , de Profil à gauCHe . Vers

1

edmond aman-Jean

1 TêTe de femme, de Profil à gauCHe. Vers 1897. Lithographie. 477 x 387. Johnson 2. impression en couleurs. très belle épreuve sur japon, signée et numérotée à la mine de plomb. Quelques rousseurs claires éparses. toutes marges non ébarbées. tirage à 100 épreuves. a. Vollard éd. Joint : même sujet. Lithographie. 472 x 382. épreuve sur chine volant de la pierre-clé tirée en noir, accidentée. Large manque dans la marge inférieure avec petite atteinte au sujet. Large auréole d’humidité dans l’angle supérieur gauche. ens. 2 p.

2 pierre Bonnard 2 l e C anoTage . 1897. Lithographie. 270 x 472. roger-marx

2

pierre Bonnard

2 le CanoTage. 1897. Lithographie. 270 x 472. roger-marx 44 ; Bouvet 42 ; Johnson 13. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine volant, signée à la mine de plomb. petit trou dans le sujet en haut à droite, inhérent à la texture du papier. toutes marges. tirage total à 100 épreuves. a. Vollard éditeur.

3 l’enfanT à la lamPe. Vers 1897. Lithographie. 334 x 464. roger-marx, Bouvet 43 ; Johnson 15. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine volant, signée à la mine de plomb. infimes rousseurs. toutes marges. tirage à 100 épreuves. a. Vollard éditeur.

3 15

3

4 pierre Bonnard 4 l’a rC de T riomPHe . (pl. pour Quelques Aspects de

4

pierre Bonnard

4 l’arC de TriomPHe. (pl. pour Quelques Aspects de la Vie de Paris). 1899. Lithographie. 320 x 466. roger-marx 67 ; Bouvet 69 ; Johnson 10-11. impression en couleurs. très belle épreuve d’essai sur vélin blanc mince, avant effaçage de quelques traits aux bords de la composition en pied, annotée par m. petiet en pied à la mine de plomb « epr. d’etat ». toutes marges. tirage définitif à 100 épreuves. a. Vollard éditeur.

5 6 pierre Bonnard 5 f emme debouT dans sa baignoire . 1925. Lithographie. 298

5

5 6 pierre Bonnard 5 f emme debouT dans sa baignoire . 1925. Lithographie. 298 x

6

pierre Bonnard

5 femme debouT dans sa baignoire. 1925. Lithographie. 298 x 195. roger-marx 81 ; Bouvet 94 ; Verney et Lemaresquier 13 b. très belle épreuve sur vélin fort, numérotée et signée à la mine de plomb. petites rousseurs marginales. toutes marges. tirage total à nombre. timbre sec : Galerie des peintres-Graveurs paris (Lugt 1057 b ).

Georges BraQUe

6 THéogonie, pl. 4 et 6. 1932. eau-forte. 300 x 220. Vallier 20 d et f ; Johnson 171. parfaites épreuves sur vergé de montval, les cuivres réduits, sans les remarques, antérieures au tirage effectué pour la galerie maeght en 1954. Légère oxydation aux bords des feuillets. toutes marges. ens. 2 p.

7 8 rodolphe Bresdin 7 l e b on s amariTain . 1861. Lithographie. 566

7

7 8 rodolphe Bresdin 7 l e b on s amariTain . 1861. Lithographie. 566 x

8

rodolphe Bresdin

7 le bon samariTain. 1861. Lithographie. 566 x 444. Van Gelder 100. très belle épreuve sur grand chine appliqué, du tirage de 1899, effectuée sur la pierre de report pour rodolphine Bresdin. Quelques traces filiformes de frottement en surface. Quelques très courtes déchirures aux bords du feuillet. petite auréole claire d’humidité et infimes salissures en pied hors du chine. petit accroc dans la marge du chine en bas à gauche. Quelques très légers plis de manipulation. toutes marges. timbre sec : rodolphine Bresdin (Lugt 2194).

8 fronTisPiCe Pour Fables et Contes Par HiPPolyTe THierry-faleTans. 1868. Lithographie.

240 x 196. Van Gelder 122. très belle et fraîche épreuve sur bulle rosâtre appliqué, du 2 e et dernier état, avec les modifications, notamment dans les inscriptions portées sur la pierre : « Je porte cette pierre depuis 50 ans ». deux petites retouches au crayon lithographique dans le sujet. petite trace de frottement au bord droit du chine et dans la marge droite. Quelques infimes rousseurs éparses. petit arrachement en tête du feuillet. toutes marges.

10 11 rodolphe Bresdin 9 l es V illes derrière le maréCage . 1868-1878. Lithographie.

10

10 11 rodolphe Bresdin 9 l es V illes derrière le maréCage . 1868-1878. Lithographie. 191

11

rodolphe Bresdin

9 les Villes derrière le maréCage. 1868-1878. Lithographie. 191 x 157. Van Gelder 124 a. très belle épreuve sur chine crème clair appliqué, du 2 e état (sur 3), avant diverses modifications, notamment la rectification des bords et l’effaçage des cimes. très légère oxydation aux bords du feuillet. très grandes marges. timbre sec : rodolphine Bresdin (Lugt 2194).

10 la maison enCHanTée. 1871. Lithographie (report sur pierre du 1 er état de l’eau-forte). 173 x 244. Van Gelder 135. très belle et fraîche épreuve d’un tirage posthume (vers 1899) sur grand chine grisâtre appliqué. Quelques fines traces filiformes de frottement en surface. rousseurs claires éparses sur le support. toutes marges.

11 branCHages. Vers 1880. eau-forte. 172 x 122. Van Gelder 146. très belle et fraîche épreuve sur grand chine appliqué, avant réduction du cuivre. toutes marges. tirage pour les exemplaires de tête d’un ouvrage consacré à rodolphe Bresdin, non publié. il n’est pas connu d’épreuve ancienne de cette estampe.

12 eugène Carrière 12 l e s ommeil ( J ean -r ené C arrière

12

eugène Carrière

12 le sommeil (Jean-rené Carrière). 1897. Lithographie. 340 x 433. delteil 36 ; Johnson 21. très belle épreuve d’essai sur japon vergé. Légère oxydation et empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges non ébarbées. tirage définitif à 100 épreuves (sur chine appliqué). a. Vollard éditeur.

auguste CHaBaUd

13 [oraToire dans un Paysage]. Vers 1930. Lithographie. 213 x 253. très belle et fraîche épreuve sur vélin fort, largement rehaussée à la gouache, numérotée et signée à la mine de plomb. infimes rousseurs claires. toutes marges. tirage à 15 épreuves.

14 [berger eT son mouTon]. Vers 1930. Lithographie. 243 x 203. très belle et fraîche épreuve sur vélin fort, largement rehaussée à la gouache, numérotée et signée à la mine de plomb. rousseurs claires éparses. toutes marges. tirage à 15 épreuves.

15 [deux femmes au foulard]. Vers 1930. Lithographie. 240 x 201. très belle et fraîche épreuve sur vélin fort, largement rehaussée à la gouache, numérotée et signée à la mine de plomb. Quelques rousseurs claires. salissures au verso. toutes marges. tirage à 15 épreuves.

14 13 15 21
14 13 15 21

14

13

14 13 15 21

15

16 17 Giorgio de CHiriCo 16 l e r eTour du fils Prodigue i .

16

16 17 Giorgio de CHiriCo 16 l e r eTour du fils Prodigue i . (pl.

17

Giorgio de CHiriCo

16 le reTour du fils Prodigue i. (pl. de la suite Métamorphoses). 1929. Lithographie. 413 x 310. Ciranna 11. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur vélin filigrané « arches », numérotée et signée à la mine de plomb. infime empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges non ébarbées. tirage à 100 épreuves. éd. des Quatre Chemins.

17 maison au bord de la mer. (pl. de la suite Métamorphoses). 1929. Lithographie. 325 x 417. Ciranna 14. impression en couleurs. très belle épreuve sur vélin filigrané « arches », numérotée et signée à la mine de plomb. Légère oxydation et empoussiérage aux bords du feuillet. infime arrachement dans l’angle inférieur gauche. toutes marges non ébarbées. tirage à 100 épreuves. éd. des Quatre Chemins.

18 les arCHéologues iV. (pl. de la suite Métamorphoses). 1929. Lithographie. 403 x 301. Ciranna 16. impression en couleurs. parfaite épreuve sur vélin, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges non ébarbées. tirage à 100 épreuves. éd. des Quatre Chemins.

18 23

18

Jean-Baptiste Camille Corot

19 souVenir de TosCane. Vers 1845. eau-forte. 135 x 182. delteil 1. très belle épreuve sur vergé, du tirage effectué pour la Gazette des Beaux-Arts. toutes marges.

20 agar eT lange. 1871. Cliché-verre. 167 x 124. delteil 87. très belle épreuve d’ancien tirage, en brun bistré. petite auréole d’humidité très claire dans l’angle inférieur gauche. numéro « 32 » au crayon rouge au verso. (Ce sujet ne figure pas dans les retirages de Bouasse-Lebel et de Le Garrec).

21 souVenir du laC de némi. 1871. Cliché-verre. 121 x 165. delteil 89. très belle épreuve d’ancien tirage, en brun bistré, sans le trait carré. numéro « 50 » au crayon rouge au verso. (Ce sujet ne figure pas dans les retirages de Bouasse-Lebel et de Le Garrec).

22 la demeure du PoèTe. 1871. Cliché-verre. 122 x 168. delteil 90. très belle épreuve sur vélin, du premier tirage effectué par Charles desavary, sans le trait carré. annotation à la mine de plomb au verso : « dessin sur verre de Corot tiré par Ch. desavary et donné par Corot à Ch. desavary […] je l’ai acheté en 1925 de paul desavary / albert morancé ».

23 les Paladins. 1871. Cliché-verre. 112 x 165. delteil 92. très belle épreuve d’ancien tirage, en brun bistré, sans le trait carré. numéro « 27 » au crayon rouge au verso. (Ce sujet ne figure pas dans les retirages de Bouasse-Lebel et de Le Garrec).

pas dans les retirages de Bouasse-Lebel et de Le Garrec). 24 othon CoUBine 24 b ouqueT

24

othon CoUBine

24 bouqueT de fleurs sur une Table. Vers

1930. eau-forte, vernis mou et aquatinte. 367 x 278. impression en couleurs. très belle épreuve sur vélin, numérotée et signée à la mine de plomb. rousseurs claires. toutes marges. tirage à 100 épreuves.

25 Paysage. V ers 1930. pointe sèche et aquatinte. 268 x 346. impression en couleurs. parfaite épreuve sur vélin, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 100 épreuves.

23 19 20 21 22 25

23

23 19 20 21 22 25

19

23 19 20 21 22 25

20

23 19 20 21 22 25

21

23 19 20 21 22 25

22

26 28 salvador daLÍ 26 l a P laCe de la C onCorde . (

26

26 28 salvador daLÍ 26 l a P laCe de la C onCorde . ( suite

28

salvador daLÍ

26 la PlaCe de la ConCorde. (suite Paris, pl. 1). 1963. eau-forte et aquatinte par Bracons.

444 x 588. michler et Löpsinger 91. impression en couleurs. très belle épreuve sur

vergé crème fort, légèrement oxydée, numérotée, signée et datée à la mine de plomb. infime oxydation à l’extrême bord du feuillet. toutes marges. tirage à 100 épreuves. duplessis et Berggruen éditeurs.

27 esPlanade des inValides. (suite Paris, pl. 2). 1963. eau-forte et aquatinte par Bracons.

442 x 593. michler et Löpsinger 92. impression en couleurs. très belle épreuve sur vergé

crème fort, légèrement oxydée, numérotée, signée et datée à la mine de plomb. infime oxydation à l’extrême bord du feuillet. Court pli cassé dans l’angle inférieur gauche. toutes marges. tirage à 100 épreuves. duplessis et Berggruen éditeurs.

28 PorTe sainT-denis. (suite Paris, pl. 3). 1963. eau-forte et aquatinte par Bracons. 589 x 444. michler et Löpsinger 93. impression en couleurs. très belle épreuve sur vergé crème fort, légèrement oxydée, numérotée, signée et datée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 100 épreuves. duplessis et Berggruen éditeurs.

29 don quiCHoTTe. 1964. eau-forte par rigal. 396 x 298. michler et Löpsinger 99 a. très belle et fraîche épreuve sur vélin filigrané « BFK riVes », numérotée et signée à la mine de plomb. tirage total à 150 épreuves.

29 30 31 salvador daLÍ 30 a rgus . ( Mythologies, pl. 1). 1963-1965. Héliogravure

29

29 30 31 salvador daLÍ 30 a rgus . ( Mythologies, pl. 1). 1963-1965. Héliogravure et

30

29 30 31 salvador daLÍ 30 a rgus . ( Mythologies, pl. 1). 1963-1965. Héliogravure et

31

salvador daLÍ

30 argus. (Mythologies, pl. 1). 1963-1965. Héliogravure et pointe sèche. 398 x 498. michler et Löpsinger 116 a. très belle et fraîche épreuve sur vélin blanc filigrané « arCHes », numérotée, signée et datée à la mine de plomb. trace claire d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 150 épreuves.

31 iCare. (Mythologies, pl. 6). 1963-1965. Héliogravure et pointe sèche. 500 x 398. michler et Löpsinger 121 a. très belle et fraîche épreuve sur vélin blanc filigrané « arCHes », numérotée, signée et datée « 1963 » à la mine de plomb. très claire trace d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 150 épreuves.

32 34 Honoré daUmier 32 C ommenT , m adame … j ’ ai l

32

32 34 Honoré daUmier 32 C ommenT , m adame … j ’ ai l ’

34

Honoré daUmier

32 CommenT, madamejai limPrudenCe; asPeCTs des rues de Paris dePuis… ; VoTre maison

me faiT leffeT de deVoir(Locataires et propriétaires, pl. 5, 6 et 7). 1856. Lithographie. 197-212 x 255-263. delteil 2840, 2841 et 2842. très belles épreuves. infime oxydation aux bords des feuillets. Courte déchirure en pied à la dernière. Belles marges. ex-coll.

G. Cognacq (Lugt 538 d ). ens. 3 p.

33 Croquis déTé, pl. 4, 5, 8, 14, 15, 17, 19, 20, 23, 24, 30 (numérotée 20), 31, 32, 36, 38, 40, 43 et 44. 1856. Lithographie. Chaque env. 200 x 260. delteil 2845, 2846, 2849, 2854, 2855, 2857, 2859, 2860, 2861, 2862, 2867, 2868, 2869, 2871, 2873, 2875, 2875, 2876, 2877, 2880, 2889, 2896. très belles épreuves, la 1 re avec le numéro gratté. Quelques rousseurs claires éparses. Belles marges. ex-coll. G. Cognacq (Lugt 538 d ). ens. 18 p.

34 la CHasse au marais ; oH ! le gueux… il a éTé mourir là… ; si le CHasseur a froid… le lièVre na

Pas froid… (Émotions de chasse, pl. 3, 15 et 22). 1856. Lithographie. 202-207 x 255-279. delteil 2880, 2889 et 2896. très belles épreuves. Quelques rousseurs claires éparses. Belles marges. ex-coll. G. Cognacq (Lugt 538 d ). ens. 3 p.

35 aCTualiTés, pl. 139, 141, 149, 163, 183, 190, 191, 199, 200, 198, 220, 242, 246, 248, 5, 47, 91, 129, 160, 98, 193 et 195. 1866-1869. Lithographie. 230-260 x 200-210. delteil 3514, 3515, 3516, 3521, 3524, 3525, 3526, 3528, 3529, 3530, 3536, 3543, 3547, 3548, 3551, 3564, 3573, 3582, 3588, 3637, 3733 et 3734. Belles épreuves d’essai sur vélin mince, revêtues du certificat de tirage à la plume et à l’encre daté de 1866, 1867, 1868 ou 1869, signé par destouches ou Walter frères, la plupart visées par la censure au crayon rouge, à la mine de plomb ou à l’encre dans l’angle supérieur gauche. toutes marges. ex-coll.

r. Gaston-dreyfus (Lugt non décrit). ens. 22 p.

35 33 29

35

35 33 29

33

36 adrien daUZats 36 C HâTeau de s ainT P ol , Près s ainT

36

adrien daUZats

36 CHâTeau de sainT Pol, Près sainT marTin Valmeroux. (pl. 203 pour taylor et nodier, Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France. Auvergne, paris, Gide fils, 1829- 1833). Lithographie. 225 x 280. Belle épreuve d’essai, avant effaçage de la lettre en pied. nombreuses rousseurs claires éparses. toutes marges. Joint : rouTe de roCHeforT aux

monTs d’or ; inTérieur de lune des Cours du CHâTeau de murol ; la roCHe ; laC PaVin ; PonT

d’esPaly ; maisons à CHaudesaigues. (Auvergne, pl. 89 bis , 111, 112 bis , 113, 168 bis et 195 ter ). Lithographie. Format des feuillets : 350 x 525. très belles épreuves sur chine appliqué. rousseurs claires éparses et petite oxydation aux bords des feuillets. ens. 7 p.

37 edgar deGas 37 e dgar d egas , Par lui - même . 1857.

37

edgar deGas

37 edgar degas, Par lui-même. 1857. eau-forte. 231 x 144. delteil 1 ; reed-shapiro 8. parfaite épreuve sur simili-japon, du tirage effectué sur le cuivre biffé pour ambroise Vollard (1918). toutes marges.

38 40 39 43 edgar deGas 38 l a r ade ( Paysage de g

38

38 40 39 43 edgar deGas 38 l a r ade ( Paysage de g rèCe

40

38 40 39 43 edgar deGas 38 l a r ade ( Paysage de g rèCe

39

38 40 39 43 edgar deGas 38 l a r ade ( Paysage de g rèCe

43

edgar deGas

38 la rade (Paysage de grèCe). 1856. eau-forte. 80 x 67. delteil 10 ; reed-shapiro 1. très belle épreuve sur vélin fort texturé, du tirage effectué sur le cuivre biffé pour ambroise Vollard (1918). Légère oxydation aux bords du feuillet. toutes marges.

« eau-forte exécutée à l’instigation du prince soutzo, chez le père d’edgar degas » (delteil).

39 maneT en busTe. 1864-1865. eau-forte et aquatinte. 129 x 106. delteil 14 ; reed-shapiro 19. parfaite épreuve sur simili-japon, du tirage effectué sur le cuivre biffé pour ambroise Vollard (1918). toutes marges.

40 maneT assis, Tourné à droiTe. 1864-1865. eau-forte. 194 x 128. delteil 16 ; reed-shapiro 18. parfaite épreuve sur simili-japon, du tirage effectué sur le cuivre biffé pour ambroise Vollard (1918). toutes marges.

42 edgar deGas 41 l oges d ’ aCTriCes . Vers 1879. eau-forte et aquatinte.

42

edgar deGas

41 loges daCTriCes. Vers 1879. eau-forte et aquatinte. 160 x 212. delteil 28 ; reed-shapiro 50. parfaite épreuve sur simili-japon, du tirage effectué sur le cuivre biffé pour ambroise Vollard (1918). toutes marges.

42 au louVre : la PeinTure (mary CassaTT). 1879-1880. eau-forte et aquatinte. 100 x 126. delteil 32 ; reed-shapiro 52. parfaite épreuve sur simili-japon, du tirage effectué sur le cuivre biffé pour ambroise Vollard (1918). toutes marges.

43 sur la sCène (2 e PlanCHe). 1877. eau-forte. 100 x 126. delteil 33. parfaite épreuve sur simili-japon, du tirage effectué sur le cuivre biffé pour ambroise Vollard (1918). toutes marges.

44 edgar deGas (d’après) 44 [a VanT la Course ]. 1910. Lithographie par auguste Clot

44

edgar deGas (d’après)

44 [aVanT la Course]. 1910. Lithographie par auguste Clot d’après un pastel de degas. 487 x 570. impression en 16 à 18 couleurs. très belle épreuve sur vélin mince, tirée pleines marges comme à l’ordinaire. infimes déchirures aux bords du feuillet. Fin pli de tirage oblique dans l’angle inférieur droit.

45 46 eugène deLaCroix 45 j uiVe d ’a lger . 1833. eau-forte. 215 x

45

45 46 eugène deLaCroix 45 j uiVe d ’a lger . 1833. eau-forte. 215 x 175

46

eugène deLaCroix

45 juiVe d’alger. 1833. eau-forte. 215 x 175 [400 x 285]. delteil-strauber 18. très belle épreuve sur vergé fort filigrané “ aqua forTisTes ”, du 1 er état a (sur 4), avant toute lettre, les traits échappés dans la marge droite du cuivre non encrés, la trace d’étau et la croix visibles dans l’angle inférieur droit, numérotée au composteur (numéro à peine encré) au-dessus de l’angle supérieur droit du sujet. marges légèrement réduites. tirage pour le recueil des 6 eaux-fortes de Cadart et Luquet (1865).

46 un forgeron. 1833. aquatinte. 225 x 161 [570 x 370]. delteil-strauber 19. très belle épreuve sur vergé fort filigrané « aqua forTisTes », d’un état intermédiaire non décrit par delteil et strauber, entre le 3 e et le 4 e (sur 6), avant toute lettre mais avec le monogramme dans l’angle supérieur droit. trace de frottement et minuscule épidermure dans la marge droite. empoussiérage, traces de plis de manipulation et infimes accidents aux bords du feuillet. toutes marges.

47 muleTiers de TeTuan. 1833. Lithographie à la plume. 194 x 265. delteil, strauber 96. Belle épreuve sur bulle appliqué, du 2 e état (sur 4), du tirage effectué pour la Gazette des Beaux-Arts, à l’adresse de Bertauts. pli vertical médian normal et autre trace de pli parallèle. rousseurs claires éparses. toutes marges.

48 49 andré derain 48 b aigneuse nue aux arbres . Vers 1919. Burin. 177
48 49 andré derain 48 b aigneuse nue aux arbres . Vers 1919. Burin. 177

48

49

andré derain

48 baigneuse nue aux arbres. Vers 1919. Burin. 177 x 94. adhémar 50. très belle épreuve sur vergé, légèrement oxydée, numérotée et signée à la mine de plomb. menues salissures aux bords du feuillet. rousseurs claires éparses. très grandes marges non ébarbées.

49 Torse de femme. Vers 1927. Lithographie. 460 x 340. adhémar 74. très belle épreuve sur vélin filigrané

« j PerrigoT arCHes », annotée par l’éditeur H.-m. petiet

« tiré à 25 épreuves n° 20 ». Un point de rouille dans la marge inférieure. toutes marges non ébarbées.

50 Kees van donGen 50 l es C HeVeux CourTs . 1924. Lithographie. 348 x

50

Kees van donGen

50 les CHeVeux CourTs. 1924. Lithographie. 348 x 209. Juffermans (2003) L 8 ; Verney et Lemaresquier, La Galerie des Peintres-Graveurs, cat. d’exposition, musée de Bayeux, 1999, n° 124. très belle épreuve sur chine volant. Fine trace de pli au bord droit du feuillet. Quelques rousseurs claires. toutes marges.

51 52 Kees van donGen 51 T êTe de femme de faCe , CHeVeux CourTs

51

51 52 Kees van donGen 51 T êTe de femme de faCe , CHeVeux CourTs .

52

Kees van donGen

51 TêTe de femme de faCe, CHeVeux

CourTs. 1929. Lithographie.

283 x 220. Juffermans (2003)

L 15. très belle épreuve sur

japon. Quelques rousseurs claires. infimes traces de plis aux bords du feuillet. toutes marges. tirage définitif pour Le Manuscrit autographe.

pierre dUBreUiL

52 m orbi H an.

Vers 1938. Burin.

300 x 400. très belle épreuve

sur vélin, signée et numérotée à

la mine de plomb puis titrée en

pied. Léger empoussiérage aux bords du feuillet. très grandes marges. tirage à 40 épreuves.

53 raoul dUFY 53 l’a mour ; l a C Hasse ; l a d

53

raoul dUFY

53 l’amour ; la CHasse ; la danse ; la PêCHe. 1910-1911. Bois gravé. 210-320 x 317-643. i.F.F. non décrit ; e. pernoud, L’Estampe des Fauves, paris, Hermann, 1994, pp. 87-90. très belles épreuves du 1 er tirage, une sur chine volant, les trois autres sur japon, numérotées et signées à la mine de plomb (numérotation non homogène). plusieurs longs plis cassés verticaux aux feuillets de japon. empoussiérage et épidermures aux bords du feuillet à certaines pl. Bonnes ou grandes marges. ens. 4 p.

54 marine aux PaPillons. Vers 1921. Lithographie. 380 x 510. Belle épreuve sur chine volant. Une longue déchirure dans l’angle inférieur gauche du feuillet, restaurée au verso, sans atteinte au sujet. toutes marges.

55 raoul dUFY 55 l a g rande baigneuse . Vers 1928. Lithographie. 680 x

55

raoul dUFY

55 la grande baigneuse. Vers 1928. Lithographie. 680 x 523. i.F.F. 41. impression en couleurs. Belle épreuve sur vélin fort, numérotée et signée à la mine de plomb. nombreux plis, accidents et déchirures aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 40 épreuves. Joint : même sujet. 675 x 520. épreuve sur vélin fort de la pierre-clé tirée en noir, signée à la mine de plomb. empoussiérage et oxydation du feuillet. Courts plis cassés dans l’angle inférieur gauche. toutes marges. ens. 2 p.

55 41

55

56 raoul dUFY 56 T rois baigneuses deVanT le PorT de s ainTe -a dresse

56

raoul dUFY

56 Trois baigneuses deVanT le PorT de sainTe-adresse. Vers 1925. Lithographie. 524 x 373.

i.F.F. 33 (?) très belle épreuve sur vergé crème fort, numérotée et signée à la mine de plomb, l’indentation de la pierre très visible. Légère oxydation du feuillet. Court pli cassé dans l’angle inférieur droit. infime déchirure au bord gauche. toutes marges. tirage à

50 épreuves.

57 régaTes. (pl. pour la suite La Mer). 1925. Lithographie. 510 x 640. très belle épreuve sur vélin fort, numérotée à la mine de plomb, non signée. oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage définitif à 33 épreuves.

58 suiTe des graVures sur bois de raoul dufy Pour Friperies de fernand fleureT. paris, n.r.F.

éditeur, 1923. Bois gravé. Format de l’album : 280 x 191. i.F.F. 26. suite complète de

40 sujets en tirés à part, 20 sur simili-japon coloriés au pochoir, 20 en noir sur chine

volant. très belles et fraîches épreuves. toutes marges. exemplaire numéroté sur la couverture. Chemise imprimée de l’édition.

raoul dUFY (d’après)

59 normandie snCf. affiche. 1954. tirage offset. 800 x 558. impression en couleurs. très belle épreuve sur vélin mince, du tirage avant la lettre. nombreux courts plis et petits accidents essentiellement au bord gauche du feuillet. toutes marges.

61 62 64 andré dUnoYer de seGonZaC 60 d éCembre en P roVenCe . 1931.

61

61 62 64 andré dUnoYer de seGonZaC 60 d éCembre en P roVenCe . 1931. eau-forte.

62

61 62 64 andré dUnoYer de seGonZaC 60 d éCembre en P roVenCe . 1931. eau-forte.

64

andré dUnoYer de seGonZaC

60 déCembre en ProVenCe. 1931. eau-forte. 295 x 342. Lioré et Cailler 855. très belle épreuve sur vélin blanc, numérotée et signée à la plume et à l’encre. Fine trace d’oxydation, courts plis et déchirures à l’extrême bord du feuillet. toutes marges non ébarbées. tirage à 75 épreuves.

61 HauTe ProVenCe. planche pour Les Géorgiques. 1933-1946. eau-forte. 292 x 244. Lioré et Cailler 978. Belle épreuve sur vélin, oxydée, annotée à la plume et à l’encre « épreuve d’essai / pour les Géorgiques » et signée. toutes marges. au verso, timbre de Lioré et Cailler (Lugt non décrit).

62 noTre dame de Paris Vue du quai monTebello. 1953. eau-forte. 245 x 296. Lioré et Cailler

1250. très belle et fraîche épreuve sur japon, numérotée et signée à la plume et à

l’encre. toutes marges. tirage à 40 épreuves.

63 la CiTé de Paris Vue du quai de la Tournelle. 1953. pointe sèche. 245 x 295. Lioré et Cailler

1259. très belle et fraîche épreuve sur japon, chargée de barbes, numérotée et signée

à la plume et à l’encre. toutes marges. tirage à 33 épreuves.

64 la seine Vue du quai de la Tournelle. 1953. eau-forte. 242 x 294. Lioré et Cailler 1260. très belle et fraîche épreuve sur japon, chargée de barbes, numérotée et signée à la plume et à l’encre. toutes marges. tirage à 33 épreuves.

65 66 Henri Fantin-LatoUr 65 r inaldo (2 e Pl .). 1878. Lithographie. 442 x

65

65 66 Henri Fantin-LatoUr 65 r inaldo (2 e Pl .). 1878. Lithographie. 442 x 303.

66

Henri Fantin-LatoUr

65 rinaldo (2 e Pl.). 1878. Lithographie. 442 x 303. Hédiard-mason 19. très belle épreuve sur chine appliqué, dédicacée « a monsieur imbert » et signée à la mine de plomb. rousseurs claires éparses, petites auréoles d’humidité et quelques courtes déchirures aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

66 éVoCaTion de Kundry (4 e Pl.). 1898. autographie. 413 x 485. Hédiard et mason 142 ; Johnson 41-5. très belle épreuve exceptionnellement tirée en bistre sur japon.

rousseurs claires éparses et léger empoussiérage. toutes marges. tirage à 100 épreuves.

a. Vollard éd.

67 à rossini. 1903. Lithographie. 427 x 448. Hédiard-mason 160 ; Johnson 42. très belle épreuve sur japon pelure, l’une des 50 tirées sur ce papier, avec la remarque (portrait de rossini) en marge à droite. infime empoussiérage en pied à droite. toutes marges.

a. Vollard éd.

68 69 Léonard tsuguharu FoUJita 68 a uToPorTraiT , le CHaT sur l ’ éPaule

68

68 69 Léonard tsuguharu FoUJita 68 a uToPorTraiT , le CHaT sur l ’ éPaule .

69

Léonard tsuguharu FoUJita

68 auToPorTraiT, le CHaT sur léPaule. 1927. pointe sèche. 330 x 247. Buisson 27-02. très belle épreuve sur vélin, très légèrement oxydée, numérotée et signée à la mine de plomb. petit point d’encre dans la marge droite. toutes marges. tirage à 150 épreuves. timbre sec : Le Chien de Pique (Lugt non décrit).

démétrios GaLanis

69 nu. 1927. eau-forte. 450 x 317. i.F.F. 53. très belle épreuve sur vélin fort, très légèrement oxydée, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 150 épreuves. timbre sec : Le Chien de Pique (Lugt non décrit).

70 paul GaUGUin 70 m aHna n o V arua i no . 1893-1894. Gravure

70

paul GaUGUin

70 maHna no Varua ino. 1893-1894. Gravure sur bois. 203 x 356. Guérin 34 ; mongan, Kornfeld et Joachim 19 iV a. Belle épreuve sur vélin crème, avec encrage plus poussé dans le tiers droit du sujet. rousseurs claires éparses, auréole d’humidité très claire et trace d’oxydation aux bords du feuillet. Courtes déchirures aux bords des marges. arrachement dans l’angle supérieur droit. toutes marges. (Cette épreuve citée par mongan, Kornfeld et Joachim).

71 paul GaUGUin 71 l e CalVaire breTon . 1898-1899. Gravure sur bois. 162 x

71

paul GaUGUin

71 le CalVaire breTon. 1898-1899. Gravure sur bois. 162 x 265. Guérin 68 ; mongan, Kornfeld et Joachim 50 C. Belle épreuve, tirée pâle sur chine volant, par Jacques et tony Beltrand pour eugène druet (avant 1918), monogrammée « e d » à la plume et à l’encre dans l’angle inférieur droit. petites épidermures visibles par transparence au verso. rousseurs claires éparses, à peine perceptibles au recto. toutes marges. (Cette épreuve citée par mongan, Kornfeld et Joachim).

73 74 paul GaUGUin 72 C HangemenT de résidenCe . 1899. Gravure sur bois. 165

73

73 74 paul GaUGUin 72 C HangemenT de résidenCe . 1899. Gravure sur bois. 165 x

74

paul GaUGUin

72 CHangemenT de résidenCe. 1899. Gravure sur bois. 165 x 305. Guérin 66 ; mongan, Kornfeld et Joachim 54. impression en deux tons. intéressante épreuve réalisée par combinaison d’une épreuve du 1 er état du bois tiré en ocre et de la superposition d’une épreuve du même bois retravaillé, tiré en noir, sur japon pelure sommairement doublé sur vergé mécanique, postérieurement rehaussée de larges aplats d’aquarelle verte, bleu, rose et jaune. numéro « 27 » à la plume et à l’encre dans le sujet en haut à gauche. nombreux plis, manques en tête et petites fractures du papier dus au doublage. Les blocs tirés (comme souvent) avec un petit défaut de repérage (le bois ocre dépassant de 2 à 4 mm en pied). Bonnes marges en tête et en pied.

73 TiTre Pour le sourire. 1899. Gravure sur bois. 101 x 183. Guérin 75 ; mongan, Kornfeld et Joachim 58 d b. très belle épreuve sur chine volant, du tirage à 100 épreuves effectué pour pola Gauguin en 1921, numérotée à la mine de plomb au-dessus de l’angle supérieur gauche du sujet, puis annotée sous le sujet « paul Gauguin fait » et « pola Gauguin imp. ». Un long et fin pli de tirage oblique en travers du sujet en haut à droite. Légères amincissures et petits corps étrangers inhérents à la texture du papier. petit manque dans l’angle supérieur gauche du feuillet.

74 TiTre Pour le sourire. 1899-1900. Gravure sur bois. 102 x 180. Guérin 73 ; mongan, Kornfeld et Joachim 68. Bonne épreuve sur vélin, rognée au sujet et à l’ovale en pied. deux petites épidermures au verso.

72 49

72

75 76 norbert GoeneUtte 75 j eune femme regardanT P aris des HauTeurs de m

75

75 76 norbert GoeneUtte 75 j eune femme regardanT P aris des HauTeurs de m onTmarTre

76

norbert GoeneUtte

75 jeune femme regardanT Paris des HauTeurs de monTmarTre, ou la femme au Plan de Paris. 1885.

eau-forte et pointe sèche. 535 x 456. Beraldi 23 ; duvivier 45. très belle épreuve sur vergé crème fort, timbrée (Lugt 1182). Quelques rousseurs. toutes marges.

armand GUiLLaUmin

76 Paysage aux meules, ou les meules en HiVer à Palaiseau. 1898. Lithographie. 353 x 517.

Kraemer 22. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur vergé crème filigrané « m b m », signée et numérotée à la plume et à l’encre. empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges non ébarbées. tirage à 100 épreuves.

Hermann-paUL (rené-Georges Hermann, dit)

77 la brebis ; le Tandem. programme pour le théâtre de l’œuvre. 1896. Lithographie. 492 x 292. aitken 84. Belle épreuve sur vélin glacé ivoire, avant le texte typographié du programme. déchirures aux bords du feuillet, dont une avec manque en pied, plis cassés dans l’angle inférieur gauche et rousseurs claires éparses. toutes marges.

78 79 81 Jean émile LaBoUreUr 78 e x - libris au forgeron ( Pour

78

78 79 81 Jean émile LaBoUreUr 78 e x - libris au forgeron ( Pour e

79

78 79 81 Jean émile LaBoUreUr 78 e x - libris au forgeron ( Pour e

81

Jean émile LaBoUreUr

78 ex-libris au forgeron (Pour edwin Z. smiTH). 1906. eau-forte. 131 x 119. Laboureur 52. parfaite épreuve sur vélin blanc, signée à la mine de plomb dans l’angle inférieur gauche du cuivre. toutes marges.

edwin Z. smith était président de l’alliance Française de pittsburgh (et sans doute maître de forges).

79 le baTeau VerT (loCKePorT, nouVelleCosse). 1906. eau-forte et pointe sèche. 119 x 132. Laboureur 64. très belle épreuve sur vergé blanc, signée et numérotée à la mine de plomb. petites épidermures aux bords du feuillet, visibles par transparence. toutes marges. tirage à 30 épreuves.

80 les maisons dans les dunes. eau-forte. 119 x 132. Laboureur 65. très belle épreuve sur vergé ancien, signée à la mine de plomb. Quelques rousseurs et menues salissures. petites traces de colle dans les angles au verso. toutes marges. rare. tirage total à 15 épreuves.

81 broadway, new yorK. 1907. eau-forte sur zinc. 227 x 182. Laboureur 70. très belle épreuve sur japon, du 1 er état (sur 2), avant la lettre, du tirage de luxe pour la Gazette des Beaux-Arts, signée à la mine de plomb.

82 83 Jean émile LaBoUreUr 82 l’a mour au bois . 1922. Burin. 151 x

82

82 83 Jean émile LaBoUreUr 82 l’a mour au bois . 1922. Burin. 151 x 172.

83

Jean émile LaBoUreUr

82 l’amour au bois. 1922. Burin. 151 x 172. Laboureur 230. très belle épreuve sur vergé mince azuré, dédicacée « à monsieur H. petiet / hommage de J. Laboureur 1926 » et annotée « épreuve d’artiste ». infime manque en pied. toutes marges. tirage total à 78 épreuves.

83 l’enTomologisTe. 1932-1933. Burin. 373 x 415. Laboureur 475. très belle et rare épreuve sur vélin blanc, du 2 e état (sur 6), avant de nouveaux travaux et avant le monogramme, signée à la mine de plomb et annotée en pied « Ht 2 eme etat ». annotation de bon à tirer « bon jel » pratiquement effacée dans l’angle inférieur droit. traces de plis dans l’angle supérieur droit. toutes marges. tirage total à 268 épreuves (avant le tirage de la Chalcographie).

84 85 Jean émile LaBoUreUr 84 l’ eau fraîCHe (pl. pour Toilettes ). 1907. Bois

84

84 85 Jean émile LaBoUreUr 84 l’ eau fraîCHe (pl. pour Toilettes ). 1907. Bois gravé.

85

Jean émile LaBoUreUr

84 l’eau fraîCHe (pl. pour Toilettes). 1907. Bois gravé. 250 x 150. Laboureur 633. très belle épreuve sur japon vergé, avec le mur en mosaïque de losanges, signée à la mine de plomb. Quelques rousseurs éparses. toutes marges. tirage à 23 épreuves (avant le tirage à nombre).

85 le linge (pl. pour Toilettes). 1907. Bois gravé. 250 x 149. Laboureur 635. Belle épreuve sur japon vergé, numérotée et signée à la mine de plomb. petites traces de colle, épidermures et petits trous épars aux bords du feuillet. Quelques rousseurs claires. toutes marges. tirage à 23 épreuves.

86 Jean émile LaBoUreUr 86 s ur le remblai . 1912. Bois gravé. 250 x
86 Jean émile LaBoUreUr 86 s ur le remblai . 1912. Bois gravé. 250 x

86

Jean émile LaBoUreUr

86 sur le remblai. 1912. Bois gravé. 250 x 150. Laboureur 667. très belle épreuve sur japon vergé beige, signée à la mine de plomb. Quelques rousseurs claires. toutes marges. tirage à 19 épreuves. Joint : même sujet. dessin préparatoire. pinceau, lavis d’encre de chine et rehauts de gouache blanche sur vélin blanc fort. [277 x 195]. signé du monogramme à la plume et à l’encre dans le sujet en bas à droite puis signé à la mine de plomb sous le trait carré.

87 88 Jean émile LaBoUreUr 87 q uaTre images breTonnes . 1912-1914. Bois gravé. 250-370

87

87 88 Jean émile LaBoUreUr 87 q uaTre images breTonnes . 1912-1914. Bois gravé. 250-370 x

88

Jean émile LaBoUreUr

87 quaTre images breTonnes. 1912-1914. Bois gravé. 250-370 x 300-360. Laboureur 681, 695, 698 et 706. très belles épreuves sur vélin blanc, non signées comme à l’ordinaire. Quelques infimes points de rouille. toutes marges. tirage total à respectivement 142, 138, 145 et 140 épreuves. ens. 4 p.

88 la belle fermière. 1918. dessin préparatoire au bois gravé (Laboureur 715-4). pinceau et lavis d’encre de chine sur traits à la mine de plomb, sur vélin mince. 339 x 232. signé à la mine de plomb et titré dans l’angle inférieur gauche. Joint : même sujet. autre dessin préparatoire. pinceau et lavis d’encre de chine sur vélin mince. 339 x 246. signé à la mine de plomb et titré dans l’angle inférieur gauche. pli horizontal médian. ens. 2 p.

89 auguste LanÇon 89 l ion assis (l ondres , Z oo - logiCal gardens

89

auguste LanÇon

89 l ion assis (l ondres, Z oo- logiCal gardens). 1881. eau-

forte. 433 x 553. réunion de 3 belles épreuves d’états, sur différents papiers, avec diverses remarques margi- nales, les deux premières annotées à la mine de plomb « 1 er état » et « 2 e état ». rousseurs claires et légères salissures. toutes marges.

marie LaUrenCin

90 la PeTiTe orPHée. 1920. Lithographie. 285 x 200. marchesseau 32. très belle épreuve sur vélin, signée à la mine de plomb. toutes marges.

91 le ConCerT. (La Vie de château, pl. 1). 1926. Lithographie. 232 x 181. marchesseau 100. impression en couleurs. très belle épreuve sur chine volant, numérotée en chiffres romains, annotée « H.C. » et signée à la mine de plomb. menus accidents et courtes déchirures aux bords du feuillet. toutes marges. timbre de la succession au verso.

92 la dame jaune. (La Vie de château, pl. 4). 1926. Lithographie. 232 x 181. marchesseau

103. réunion de 3 épreuves sur chine volant (une collée sur carton), une largement

rehaussée aux crayons de couleurs, les deux autres imprimées en couleurs (dont une avant la signature lithographiée), deux signées à la mine de plomb. toutes marges.

93 PeTiTe fille à la rose. (La Vie de château, pl. 5). 1926. Lithographie. 247 x 185. marchesseau

104. très belle épreuve d’essai sur vélin glacé, avant effaçage des croix de pointure,

largement rehaussée aux crayons de couleurs, signée à la mine de plomb. toutes marges.

94 suZanne. 1927. Lithographie. 234 x 215. marchesseau 131. réunion de 4 très belles et fraîches épreuves sur vélin blanc fort, signées et numérotées à la mine de plomb, largement et diversement rehaussées aux crayons de couleurs. toutes marges. tirage à 150 épreuves. timbre sec : Le Chien de Pique (Lugt non décrit).

94 91 92 93 57

94

94 91 92 93 57

91

94 91 92 93 57

92

94 91 92 93 57

93

96 97 marie LaUrenCin 95 l a P romenade à CHeVal . 1928. eau-forte ;

96

96 97 marie LaUrenCin 95 l a P romenade à CHeVal . 1928. eau-forte ; eau-forte

97

marie LaUrenCin

95 la Promenade à CHeVal. 1928. eau-forte ; eau-forte et roulette. 237 x 177. marchesseau 135. réunion de 2 très belles épreuves sur vélin blanc, signées à la mine de plomb, du 1 er et du 2 e état (sur 4), avant la couleur, la 2 e numérotée, revêtue du timbre de l’éditeur H.-m. petiet (Lugt 2021 a ).

96 CHrisTine ou l’amaZone. (Pressentiments, pl. 5). 1930. Lithographie. 263 x 323. marchesseau 153. réunion de 4 épreuves du 1 er état (sur 2), de la planche de trait tirée en noir, sur japon, largement rehaussées aux crayons de couleurs, diversement annotées ou numérotées, signées deux fois à la mine de plomb. Léger empoussiérage et petites traces de frottement aux bords des feuillets. toutes marges.

97 TêTe de femme. (pl. refusée pour Pressentiments). 1930. Lithographie. 330 x 260. marchesseau 155. réunion de 3 épreuves sur japon, largement rehaussées aux crayons de couleurs, signées à la mine de plomb (deux signées à deux reprises) et numérotées. toutes marges. H. petiet éditeur.

98 100 marie LaUrenCin 98 l’e ndormie . 1931. eau-forte et pointe sèche. 237 x

98

98 100 marie LaUrenCin 98 l’e ndormie . 1931. eau-forte et pointe sèche. 237 x 297.

100

marie LaUrenCin

98 l’endormie. 1931. eau-forte et pointe sèche. 237 x 297. marchesseau 170. réunion de 5 très belles et fraîches épreuves d’états sur différents papiers, signées à la mine de plomb, les deux dernières imprimées en couleurs, 4 annotées et numérotées par l’éditeur. timbre sec : H. petiet éditeur, paris (Lugt 2021 a ).

99 la PrinCesse de ClèVes. 1932. Lithographie. 170 x 142. marchesseau 172. réunion de 4 très belles et fraîches épreuves sur vélin, dont 3 largement rehaussées aux crayons de couleurs, signées à la mine de plomb. toutes marges. H. petiet éditeur.

Henri LaUrens

100 deux nus. Vers 1929. eau-forte. 198 x 268. Völker 12. très belle et fraîche épreuve sur japon, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

101 Le CorBUsier (Jean-édouard Jeanneret, dit) 101 [q uaTre sujeTs ]. 1938. photolithographie d’après des

101

Le CorBUsier (Jean-édouard Jeanneret, dit)

101 [quaTre sujeTs]. 1938. photolithographie d’après des œuvres de 1932 à 1936. 177-212 x 268-269. impression en couleurs. très belles et fraîches épreuves sur chine fixé sur vélin crème fort, numérotées et signées à la mine de plomb (numérotation non homogène). Grandes marges. tirage à 100 épreuves. a. morancé éditeur.

102 103 Gustave LeHeUtre 102 l e d uo . 1896. pointe sèche. 257 x

102

102 103 Gustave LeHeUtre 102 l e d uo . 1896. pointe sèche. 257 x 436.

103

Gustave LeHeUtre

102 le duo. 1896. pointe sèche. 257 x 436. delteil 41 ; Johnson 67. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur vergé mince blanc, numérotée et signée à la mine de plomb. deux fins plis de tirage en travers de la signature. infimes points de colle aux bords du feuillet au verso. toutes marges. tirage de l’état définitif à 100 épreuves pour l’Album des Peintres-Graveurs, a. Vollard éditeur.

auguste Lepère

103 un Coin de lîle de billanCourT ; le débarCadère des baTeaux omnibus. (3 pl. de Voyage autour

des fortifications, desmoulins éditeur 1909). Gravure sur bois, en collaboration avec Florian. 216 x 160, 130 x 172 et 124 x 160. Belles épreuves sur japon pelure, signées à la mine de plomb, deux numérotées, la dernière en épreuve d’essai, avant champlevage, annotée « 1 er état », timbrée (Lugt 141). Larges rousseurs claires. toutes marges.

104 maximilien LUCe 104 l a r ue r éaumur (planche en largeur) . Vers

104

maximilien LUCe

104 la rue réaumur (planche en largeur). Vers 1894. Lithographie. 392 x 408. i.F.F. 11 (?). impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué sur vélin fort, avec remarque (homme en chapeau), tirée en vert olive à l’aide d’une pierre additionnelle, signée au crayon bleu, numérotée, paraphée et timbrée par l’éditeur G. pellet dans l’angle inférieur droit (Lugt 1194 et 1190). Larges rousseurs claires éparses sur le support. infime empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à environ 60 épreuves.

du feuillet. toutes marges. tirage à environ 60 épreuves. 105 105 C amare T . 1895.

105

105 C amare T. 1895. Lithographie. 253 x 393. i.F.F. 15. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué sur vélin crème, signée au crayon bleu par l’artiste, numérotée, paraphée et timbrée par l’éditeur G. pellet dans l’angle inférieur droit (Lugt 1194 et 1190). toutes marges. tirage à environ 60 épreuves.

107 maximilien LUCe 106 l es r oCHers rouges , ou l a m er

107

maximilien LUCe

106 les roCHers rouges, ou la mer à CamareT. 1895. Lithographie. 310 x 438. i.F.F. 16. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué sur vélin fort, signée à la plume et à l’encre dans l’angle inférieur droit, numérotée, paraphée et timbrée par l’éditeur G. pellet dans l’angle inférieur droit (Lugt 1194 et 1190 – timbres légèrement passés suite à une humidification ancienne de la feuille pour refixer le chine). Quelques rousseurs claires éparses sur le support. toutes marges. tirage à environ 60 épreuves.

107 le mée (eure-eT-loir). 1897. Lithogra- phie. 277 x 365. i.F.F. 27. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué sur vélin fort, avec remarque tirée à l’aide d’une pierre additionnelle en vert olive (femme assise sous un arbre), signée à la pierre noire dans le chine par l’artiste, numérotée, paraphée et timbrée par l’éditeur G. pellet dans l’angle inférieur droit (Lugt 1194 et 1190). Léger empoussiérage et fine trace d’oxydation aux bords du feuillet. Quelques rousseurs claires. tirage à environ 60 épreuves.

et fine trace d’oxydation aux bords du feuillet. Quelques rousseurs claires. tirage à environ 60 épreuves.

106

110 maximilien LUCe 108 e nVirons de g isors (m mes P elleT eT l

110

maximilien LUCe

108 enVirons de gisors (mmes PelleT eT luCe). 1897. Lithographie. 338 x 446. i.F.F. 28. impression en couleurs. très belle épreuve sur chine appliqué sur vélin fort (le chine légèrement arraché et refixé dans trois angles), avec remarque (femmes sous un arbre), tirée en vert olive à l’aide d’une pierre additionnelle, signée à la plume et à l’encre dans le sujet, numérotée, paraphée et timbrée par l’éditeur G. pellet dans l’angle inférieur droit (Lugt 1194 et 1190). infime empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à environ 60 épreuves.

109 enVirons de Vernon. 1897. Lithographie. 322 x 452. i.F.F. 29. impression en couleurs. très belle épreuve sur chine appliqué sur vélin fort (le chine légèrement décollé et refixé dans les angles supérieur et inférieur gauches), avec remarque (remorqueur sur la seine), tirée en vert olive à l’aide d’une pierre additionnelle, signée à la plume et à l’encre dans le sujet, numérotée, paraphée et timbrée par l’éditeur G. pellet dans l’angle inférieur droit (Lugt 1194 et 1190). infime empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à environ 60 épreuves.

110 sainT-TroPeZ. 1897. Lithographie. 261 x 395. i.F.F. 30. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué sur vélin crème, signée au crayon bleu et numérotée par l’éditeur G. pellet à la mine de plomb dans l’angle inférieur droit. toutes marges. tirage définitif à 60 épreuves.

108 109 65

108

108 109 65

109

112 116 113 marino marini 111 C omPosiZione . 1955. Lithographie. 616 x 410. Guastalla

112

112 116 113 marino marini 111 C omPosiZione . 1955. Lithographie. 616 x 410. Guastalla L

116

112 116 113 marino marini 111 C omPosiZione . 1955. Lithographie. 616 x 410. Guastalla L

113

marino marini

111 ComPosiZione. 1955. Lithographie. 616 x 410. Guastalla L 58. impression en couleurs. très belle épreuve sur vélin blanc, numérotée et signée à la mine de plomb. très claire trace d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves. Berggruen éditeur.

112 aCrobaTe (bordure gris bleu). 1956. Lithographie. 625 x 470. Guastalla L 65. impression en couleurs. très belle épreuve sur vélin blanc fort, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage total à 55 épreuves. Berggruen éditeur.

albert marQUet

113 le PonT sainT miCHel. Vers 1925-1928. eau-forte. 200 x 299. superbe épreuve sur japon. petites rousseurs et empoussiérage en tête du feuillet. toutes marges non ébarbées.

114 115 andré masson 114 C orPs éToilés . 1955. Lithographie. 387 x 457. impression

114

114 115 andré masson 114 C orPs éToilés . 1955. Lithographie. 387 x 457. impression en

115

andré masson

114 CorPs éToilés. 1955. Lithographie. 387 x 457. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur vélin blanc, signée et numérotée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 30 épreuves.

115 méTamorPHose. 1955. Lithographie. 435 x 555. impression en couleurs. très belle épreuve sur vélin blanc, signée et numérotée à la mine de plomb. trace d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

116 oiseau Cosmique. 1955. eau-forte et aquatinte. 328 x 425. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur vélin blanc, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

117 VégéTal. 1955. eau-forte et aquatinte. 428 x 526. impression en couleurs. très belle épreuve sur vélin, numérotée et signée à la mine de plomb. Légère oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

118 dans la CaVerne. 1957. eau-forte et aquatinte. 328 x 431. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur vélin blanc, numérotée et signée à la mine de plomb. trace claire d’oxydation au bord gauche du feuillet. toutes marges. tirage à 30 épreuves.

119 Henri matisse 119 T orse aux bras Croisés . 1906. Lithographie. 420 x 245.

119

Henri matisse

119 Torse aux bras Croisés. 1906. Lithographie. 420 x 245. duthuit-Garnaud 400. très belle épreuve sur simili-japon, numérotée à la plume et à l’encre. Légères traces de frottement en surface. toutes marges. rare. tirage à 25 épreuves.

120 Henri matisse 120 l a l eCTure , nu de Profil . 1913. Lithographie.

120

Henri matisse

120 la leCTure, nu de Profil. 1913. Lithographie. 499 x 256. duthuit-Garnaud 408. très belle et fraîche épreuve sur simili-japon, signée et numérotée à la plume et à l’encre. timbre de douane au verso, légèrement visible par transparence. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

121 Henri matisse 121 n u au roCKing CHair . 1913. Lithographie. 486 x 280.

121

Henri matisse

121 nu au roCKing CHair. 1913. Lithographie. 486 x 280. duthuit-Garnaud 410. très belle et fraîche épreuve sur simili-japon, signée et numérotée à la plume et à l’encre. infimes plis cassés dans l’angle supérieur gauche du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

122 Henri matisse 122 n u assis , CHeVelure Claire . 1922. Lithographie. 391 x

122

Henri matisse

122 nu assis, CHeVelure Claire. 1922. Lithographie. 391 x 242. duthuit-Garnaud 422. très belle et fraîche épreuve sur simili-japon, numérotée et signée à la mine de plomb. deux trous d’épingles dans les angles gauches. infimes salissures au verso. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

123 Henri matisse 123 o dalisque CouCHée . 1923. eau-forte. 199 x 299. duthuit-Garnaud 86

123

Henri matisse

123 odalisque CouCHée. 1923. eau-forte. 199 x 299. duthuit-Garnaud 86 ; Johnson 80. très belle et fraîche épreuve sur vélin fort, ni signée ni numérotée comme à l’ordinaire. Léger empoussiérage en pied du feuillet et au bord droit. Quelques infimes points de rouille. toutes marges non ébarbées. tirage à 150 épreuves. a. Vollard éditeur.

124 Henri matisse 124 d anseuse au fauTeuil , main à la bouCHe . (

124

Henri matisse

124 danseuse au fauTeuil, main à la bouCHe. (Dix danseuses, pl. 4). 1925-1926. Lithographie. 460 x 260. duthuit-Garnaud 483. très belle épreuve sur vélin blanc fort, annotée « épreuve d’artiste » et signée à la mine de plomb. Quelques très claires rousseurs. toutes marges. tirage définitif à 150 épreuves.

125 Henri matisse 125 d anseuse allongée , la TêTe rePosanT sur la main .

125

Henri matisse

125 danseuse allongée, la TêTe rePosanT sur la main. (Dix danseuses, pl. 7). 1925-1926.

Lithographie. 157 x 415. duthuit-Garnaud 486. très belle épreuve sur vélin blanc fort, numérotée et signée à la mine de plomb. semis de petites rousseurs claires. toutes marges. tirage à 130 épreuves.

126 Torse à laiguière. 1927. Lithographie. 364 x 263. duthuit-Garnaud 494. très belle épreuve sur chine volant, numérotée et signée à la mine de plomb. morceau d’adhésif oxydé dans l’angle supérieur droit au verso, visible à gauche au recto. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

127 la CiTé - noTre-dame. 1937. eau-forte. 340 x 267. duthuit-Garnaud 248 ; duthuit-Garnaud (Livres illustrés) 7. parfaite épreuve sur vergé blanc, d’un tirage postérieur. toutes marges.

Henri matisse (d’après)

128 l’esPagnole. Vers 1925. Héliogravure d’après le tableau de l’artiste. Belle épreuve sur vélin filigrané « ambroise Vollard », oxydée. toutes marges.

126 75

126

133 Julius pinKas, dit Jules pasCin 129 l es b lanCHisseuses . 1909. pointe sèche.

133

Julius pinKas, dit Jules pasCin

129 les blanCHisseuses. 1909. pointe sèche. 175 x 240. rambert G 38. Bonne épreuve sur japon, timbrée, revêtue du timbre de l’atelier (Lugt 2014 b ), soigneusement lavée, avec traces de plis. dessin à la mine de plomb au verso. Belles marges. timbre de la succession au verso (Lugt 2014 c ).

130 jeunes filles eT CHiens. 1913. pointe sèche. 118 x 89. rambert G 56. Belle épreuve sur vélin fort, timbrée (Lugt 2014 a ). infimes rousseurs claires éparses. toutes marges.

131 Trois femmes. 1927. eau-forte. 133 x 182. rambert G 147. très belle épreuve sur vergé, timbrée (Lugt 2014 a ). menues salissures aux bords du feuillet. toutes marges.

132 six filles nues en Pied. pointe sèche. 100 x 140. rambert non décrit. Belle épreuve sur vergé mince, numérotée et signée à la mine de plomb. rousseurs claires éparses. petit reste d’adhésif en tête au verso. toutes marges. tirage à 12 épreuves.

133 Personnages eT CHiens sur les forTifs. pointe sèche. 106 x 138. rambert non décrit. très belle épreuve sur vélin fort, timbrée (Lugt 2014 a ). toutes marges.

134 filles eT salTimbanques. pointe sèche. 93 x 107. rambert non décrit. très belle épreuve sur vélin fort, timbrée (Lugt 2014 a ). Légères rousseurs et salissures. toutes marges.

135 au bon Coin. Lithographie. 128 x 180. rambert non décrit. très belle épreuve sur vélin fort, timbrée (Lugt 2014 a ). pli cassé dans l’angle inférieur gauche. toutes marges.

129 130 131 132 77
129 130 131 132 77

129

129 130 131 132 77

130

129 130 131 132 77

131

132

136 pablo piCasso 136 m ère eT fils (o lga eT P aulo ). 1922.

136

pablo piCasso

136 mère eT fils (olga eT Paulo). 1922. eau-forte sur zinc. 139 x 128. Bloch 50 ; Baer 67 B a. exceptionnelle et superbe épreuve sur vergé ancien azuré portant d’anciens timbres circulaires dans l’angle supérieur gauche et un numéro à la plume et à l’encre sépia dans l’angle supérieur droit, tirée avec teinte de fond, antérieure au tirage effectué par Frélaut en 1961 pour la Galerie Louise Leiris, annotée à la mine de plomb « Bon à tirer sur 3 couleurs / picasso / le 30.10.60 ». toutes marges non ébarbées. Cette épreuve citée par Baer.

137 pablo piCasso 137 H omme eT femme . 1927. eau-forte. 194 x 279. Bloch

137

pablo piCasso

137 Homme eT femme. 1927. eau-forte. 194 x 279. Bloch 77 ; Baer 118 b 2 ; Johnson 91. superbe épreuve sur vélin fort, numérotée et signée au pinceau et à l’encre grise. Quelques points de rouille dans le sujet. toutes marges non ébarbées. tirage à 250 épreuves. a. Vollard éd.

pablo piCasso

138 PeinTre CHauVe deVanT son CHeValeT. (H. de Balzac, Le Chef-d’œuvre inconnu, pl. Vi.) 1927. eau-forte. 193 x 279. Bloch 87 ; Baer 128 a ; Johnson 94-6. très belle épreuve sur vélin filigrané « j. PerrigoT », avant les biseaux et vraisemblablement avant l’aciérage, les bords du cuivre très encrés, avec petite trace de fausse morsure en haut à gauche, les angles aigus, annotée à la plume et à l’encre sépia « Bon à tirer » et signée. Quelques infimes points de rouille. toutes marges. tirage définitif à 135 épreuves. a. Vollard éditeur.

il existe une note manuscrite par H.-m. petiet précisant :

« Les angles sont aigus, et il est donc certain qu’il s’agit là d’un 1 er état non décrit par Geiser. » selon lui, ce tirage est « très antérieur au tirage du livre et à celui des eaux-fortes à grandes marges. Le tirage total annoncé est de :

-35 en chiffres romains, -65 double suite (sic) sur japon, -240 sur rives, soit au total environ 375 épreuves, plus les 99 à grandes marges. avec les essais et la passe abondante chez (la f…), Fort, l’on peut affirmer que le tirage total est de l’ordre de 500. »

138 81

138

pablo piCasso

139 marie-THérèse en femme Torero. (Suite Vollard, pl. 22). 1934. eau-forte. 297 x 237. Bloch 220 ; Baer 426 B a ; Johnson 95-87. exceptionnelle épreuve d’essai sur vergé de montval, à grandes marges [500 x 385], signée à la mine de plomb et enrichie d’un croquis (tête de faune souriant) puis signée « 1.6.62 ». tirage définitif à 310 épreuves.

139 83

139

140 141 pablo piCasso 140 P ismo (l eTTre ). 1947. titre pour le poème

140

140 141 pablo piCasso 140 P ismo (l eTTre ). 1947. titre pour le poème d’iliazd

141

pablo piCasso

140 Pismo (leTTre). 1947. titre pour le poème d’iliazd (ilia Zdanevitch, dit), « escrito por iliazd, Grabado por picasso », Latitud Cuaranta y Uno [Le degré Quarante et Un], [paris], 1948. eau-forte et burin. 332 x 204. Bloch 462 ; Baer 785 B a ; Cramer 48. très belle épreuve d’essai sur parchemin préparé puis séché (avec indications de traits à la mine de plomb au verso), signée à la mine de plomb par picasso et annotée en pied par une main étrangère (probablement iliazd) : « garder tel que ». ondulations normales et pli oblique médian dus au séchage du feuillet. empoussiérage en tête. Bonnes marges non équilibrées. tirage à 66 épreuves.

141 le modèle eT son PeinTre, ou PeinTre aVeC une sCulPTure sur une selleTTe1963. eau-forte,

aquatinte, grattoir, pointe sèche et burin. 315 x 417. Bloch 1125 ; Baer 1120 ii B b 1. parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1967), numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

142 143 pablo piCasso 142 P einTre eT modèle i. 1963. aquatinte et burin. 232

142

142 143 pablo piCasso 142 P einTre eT modèle i. 1963. aquatinte et burin. 232 x

143

pablo piCasso

142 PeinTre eT modèle i. 1963. aquatinte et burin. 232 x 332. Bloch 1133 ; Baer 1130 B b 1. très belle et fraîche épreuve sur vélin richard de Bas, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1965), numérotée et signée à la mine de plomb. très claire trace d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

143 PeinTre eT modèle ii. 1963. aquatinte et pointe sèche. 233 x 332. Bloch 1134 ; Baer 1131 B b 1. très belle et fraîche épreuve sur vélin richard de Bas, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1965), numérotée et signée à la mine de plomb. très claire trace d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

144 pablo piCasso 144 d eux femmes ii. 1965. aquatinte. 383 x 276. Bloch 1198

144

pablo piCasso

144 deux femmes ii. 1965. aquatinte. 383 x 276. Bloch 1198 ; Baer 1180 B b 1. très belle et fraîche épreuve sur vélin richard de Bas, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris, numérotée et signée à la mine de plomb. très claire trace d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

145 dans laTelier, ou PeinTre, eT modèle examinanT son PorTraiT. 1965. aquatinte, pointe sèche

et grattoir. 249 x 385. Bloch 1223 ; Baer 1205 B b 1. très belle et fraîche épreuve sur vélin richard de Bas, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. très claire trace d’oxydation aux bords du feuillet. tirage à 50 épreuves.

146 auToPorTraiT dédoublé, maja au Pigeon(Les 156, pl. 5). 1970. eau-forte, grattoir et pointe sèche. 230 x 326. Bloch 1860 ; Baer 1865 iV B a. très belle et fraîche épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

146 145 87

146

146 145 87

145

147 pablo piCasso 147 V ieil Homme ConCuPisCenT ( Les 156, pl. 6). 1970. eau-forte.

147

pablo piCasso

147 Vieil Homme ConCuPisCenT

(Les 156, pl. 6). 1970. eau-forte. 315 x 418. Bloch 1861 ; Baer

1866 V B a. parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

148 pablo piCasso 148 l e Cirque de la Vie obserVé Par une PeTiTe fille

148

pablo piCasso

148 le Cirque de la Vie obserVé Par une PeTiTe fille. (Les 156, pl. 14). 1970. eau-forte. 315 x 418. Bloch 1869 ; Baer 1874 iii B a. parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

149 pablo piCasso 149 C aballero eT maja . ( Les 156, pl. 52). 1970.

149

pablo piCasso

149 Caballero eT maja. (Les 156, pl. 52). 1970. eau-forte. 349 x 271. Bloch 1907 ; Baer 1913 B a. Parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

150 degas CHeZ les filles. rePos eT inTimiTé. (Les 156, pl. 79). 1971. eau-forte, pointe sèche, papier de verre et grattoir. 369 x 489. Bloch 1934 ; Baer 1943 iV B a. Parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

151 degas en jaqueTTe, se dessinanT lui-même, en HabiT, CHeZ les filles. (Les 156, pl. 81). 1971.

eau-forte. 368 x 490. Bloch 1936 ; Baer 1945 B a. Parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

150 151 91

150

150 151 91

151

154 155 pablo piCasso 152 m aison Close . T rois filles au rePos ,

154

154 155 pablo piCasso 152 m aison Close . T rois filles au rePos , donT

155

pablo piCasso

152 maison Close. Trois filles au rePos, donT

une en CHausseTTes. (Les 156, pl. 90). 1971. eau-forte. 228 x 305. Bloch 1945 ; Baer 1954 B a. Parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

153 la fêTe de la PaTronne(Les 156,

pl. 115). 1971. eau-forte. 367 x 492. Bloch 1970 ; Baer 1979 B a. Parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

157 pablo piCasso 154 l a PaTronne faiseuse d ’ anges , aVeC Trois filles

157

pablo piCasso

154 la PaTronne faiseuse danges, aVeC Trois filles, degas aux mains dans le dos. (Les 156,

pl. 117). 1971. pointe sèche et grattoir. 367 x 492. Bloch 1972 ; Baer 1981 ii B a. Parfaite épreuve sur vélin blanc, du tirage effectué pour la galerie Louise Leiris (1978), timbrée (Lugt 2026 e ). toutes marges. tirage à 50 épreuves.

155 TêTe de garçon ii. 1962. Gravure sur linoléum. 348 x 272. Bloch 1025 ; Baer 1289 ii B a. très belle épreuve sur vélin blanc fort, numérotée et signée à la mine de plomb. traces d’oxydation aux bords du feuillet. deux petits trous d’agrafe en pied du feuillet. toutes marges. tirage à 50 épreuves. édition de la galerie Louise Leiris (1963).

156 manolo HugueT ; affiCHe Pour le musée de CéreT. 1957. Lithographie. [770 x 530]. Bloch 1278 ; mourlot 301 ; reuße 711 ; Czwiklitzer 26. très belle épreuve, exceptionnellement signée au crayon bleu. infimes traces de plis. toutes marges.

pablo piCasso (d’après)

157 deux arlequins aTTablés. Pochoir imprimé en couleurs. 209 x 265. très belle et fraîche épreuve sur vergé crème, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage total à 100 épreuves. édition de la Galerie rosenberg.

158 Camille pissarro 158 C Hemin sous bois , à P onToise . 1879. eau-forte

158

Camille pissarro

158 CHemin sous bois, à PonToise. 1879. eau-forte et aquatinte sur zinc. 162 x 212. delteil 19. très belle épreuve sur vélin fort, annotée dans l’angle inférieur gauche à la mine de plomb « 5 e état » (sur 6), l’une des 4 ou 5 de cet état. menues salissures et petites rousseurs. toutes marges. tirage total à environ 40 épreuves, dont seulement une vingtaine du vivant de l’artiste.

159 la VaCHe. 1885. pointe sèche et aquatinte. 111 x 116. delteil 58. très belle épreuve d’essai sur vélin, antérieure au tirage posthume à 7 épreuves des années 1920, revêtue d’annotations à la mine de plomb à l’intention du tireur en marge droite « le terrain un peu éclairci » puis en pied « B. à t. » ; sous le sujet en pied : « 7 sur Hallines, à peu près de ce format », et timbrée (Lugt 613 e ). dans l’angle supérieur gauche : « n° 69 » à la mine de plomb. toutes marges. tirage total à 21 épreuves.

160 Prairies de baZinCourT. 1888. pointe sèche. 82 x 118. delteil 79. très belle épreuve sur vergé blanc, timbrée (Lugt 613 e ) et numérotée à la mine de plomb, du tirage posthume à 18 épreuves. rare. tirage total à 32 épreuves.

161 jeune Homme lisanT (georges Pissarro). 1889. eau-forte. 134 x 118. delteil 81. très belle épreuve sur vergé mince beige, timbrée (Lugt 613 e ) et numérotée à la mine de plomb, du tirage posthume à 6 épreuves. toutes marges. rare. tirage total à 8 épreuves.

159 160 161 95

159

159 160 161 95

160

159 160 161 95

161

162 163 Camille pissarro 162 P ère P asCal . 1889. pointe sèche. 100 x

162

162 163 Camille pissarro 162 P ère P asCal . 1889. pointe sèche. 100 x 63.

163

Camille pissarro

162 Père PasCal. 1889. pointe sèche. 100 x 63. delteil 83. très belle épreuve sur vergé, l’une des 2 du 1 er état, annotée à la mine de plomb « 1 er etat – n° 2 / père pascal / cuivre ». toutes marges. tirage total à 22 épreuves, dont seulement 10 du vivant de l’artiste.

163 baigneuse Vue de dos. 1895. eau-forte et pointe sèche. 88 x 73. delteil 114. très belle et fraîche épreuve sur vergé, l’une des 50 du tirage posthume, timbrée (Lugt 613 e ) et numérotée à la mine de plomb. très grandes marges. tirage total à 62 épreuves.

164 femme eT enfanT dans les CHamPs. Vers 1874. Lithographie. 139 x 192. delteil 135. très belle et rare épreuve sur vélin mince, avec annotation au crayon lithographique dans l’angle supérieur droit du feuillet : « 5 e ép retouché à l’eau-forte » (après retouches sur la pierre). toutes marges. (delteil ne connaissait que 7 ou 8 épreuves de ce sujet).

165 grand-mère (la femme de larTisTe). Vers 1895. Lithographie. 240 x 125. delteil 143. très belle et rare épreuve sur chine appliqué, avec remarque, numérotée à la mine de plomb, titrée et signée. Léger empoussiérage et courts plis cassés aux bords du feuillet. toutes marges. tirage à 10 épreuves.

165 164 97

165

165 164 97

164

166 Camille pissarro 166 r ue e ugène d uTuiT , à r ouen .

166

Camille pissarro

166 rue eugène duTuiT, à rouen. 1896. Lithographie. 222 x 155. delteil 175. très belle épreuve sur ingres teinté appliqué, annotée à la mine de plomb « ep d’etat n° 6 / rue eugène dutuit (archéologue) à rouen 1896 » et signée. rousseurs claires éparses sur le support. très rare. tirage total à 15 épreuves, dont seulement 9 du vivant de l’artiste.

167 Camille pissarro 167 P aysanne sous un arbre . Vers 1895-1900. Zincographie. 140 x

167

Camille pissarro

167 Paysanne sous un arbre. Vers 1895-1900. Zincographie. 140 x 123. delteil non décrit ; Cailac (édition révisée de delteil, alan Wofsy Fine arts, 1999) 195. très belle épreuve sur vélin crème. De toute rareté. toutes marges non ébarbées [248 x 163].

« Le Cabinet des estampes possède la plaque gravée, et même sculptée, par pissarro, puisque le métal y est creusé comme un bois, le dessin ayant été réservé, peut-être avec un vernis (…) ainsi cette planche daterait de l’époque où Camille collaborait avec son fils. Le revers de la plaque porte d’ailleurs une esquisse à peine mordue qui représente un paysan au travail tout à fait dans l’esprit des études pour les Travaux des champs. il est possible que ces recherches datent des vacances que Lucien passa à éragny en juillet- août 1895, et au cours desquelles les projets de travail en commun pour les Travaux des champs prirent corps… » (Catalogue de l’exposition à la Bibliothèque nationale, 1974, cité par J. Cailac.)

169 serge poLiaKoFF 168 C omPosiTion grise , rouge eT VerTe . 1954. Lithographie. 442

169

serge poLiaKoFF

168 ComPosiTion grise, rouge eT VerTe. 1954. Lithographie. 442 x 587. poliakoff-rivière 6. très belle épreuve sur vélin, numérotée et signée à la mine de plomb. Quelques rousseurs claires éparses. toutes marges. tirage à 75 épreuves. marcel Zerbib, galerie diderot éditeur, paris.

Jean- François raFFaëLLi

169 l’Homme à la Canne. Vers 1895. Lithographie. 615 x 470. delteil 133. Bonne épreuve sur vergé. rousseurs éparses. menus accidents dont petit trou et trace d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges.

170 le Terrassier de la Plaine sainT-denis. 1896. 310 x 458. delteil 134 ; Johnson non décrit. impression en couleurs. superbe épreuve sur japon ancien, numérotée et signée des initiales à la mine de plomb. infime empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges non ébarbées. tirage à 100 épreuves. a Vollard éd.

168 101

168

171 172 odilon redon 171 … eT dans le disque même du soleil … (

171

171 172 odilon redon 171 … eT dans le disque même du soleil … ( Tentation

172

odilon redon

171 … eT dans le disque même du soleil(Tentation de Saint Antoine, première série, pl. x). 1888. Lithographie. 282 x 239. mellerio 93. très belle épreuve sur chine appliqué. pli cassé horizontal en tête du support. Léger empoussiérage. petit manque dans l’angle inférieur droit. toutes marges.

172 fronTisPiCe Pour j. desTrée, les Chimères, bruxelles, monnom. 1889. Lithographie. 139 x 96.

mellerio 105. très belle épreuve de tiré à part sur vélin crème. Court pli cassé dans l’angle inférieur droit. Léger empoussiérage au bord gauche.

173 fronTisPiCe Pour f. Herold, Chevaleries sentimentales. 1893. Lithographie. 138 x 82.

mellerio 124. Belle épreuve d’essai sur chine appliqué, avant la lettre. petite auréole claire d’humidité dans l’angle inférieur gauche. petites marges normales.

174 béaTriCe. 1897. Lithographie. 334 x 294. mellerio 168 ; Johnson 103. superbe et fraîche épreuve sur chine appliqué. infimes traces filiformes de frottement en surface, visibles à jour frisant. toutes marges. tirage à 100 épreuves pour l’Album d’estampes originales de la Galerie Vollard.

174 103

174

odilon redon

175 le sommeil. 1898. Lithographie. 130 x 124. mellerio 172. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué. toutes marges.

176 eT il aVaiT dans sa main droiTe sePT éToiles, eT de sa bouCHe sorTaiT une éPée aiguë à deux

TranCHanTs. (Apocalypse de Saint Jean, pl. i). 1899. Lithographie. 292 x 210. mellerio 174 ; Johnson 104-1. très belle épreuve sur chine appliqué, du 1 er état (sur 2), avant divers travaux (notamment dans la main et dans les fonds) et avant la lettre. plusieurs rousseurs éparses sur le support. toutes marges. a. Vollard éd.

177 Puis je Vis, dans la main droiTe de Celui qui éTaiT assis sur le Trône, un liVre éCriT dedans

eT deHors, sCellé de sePT sCeaux. (Apocalypse de Saint Jean, pl. ii). 1899. Lithographie.

322 x 243. mellerio 175 ; Johnson 104-2. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué,

du 1 er état (sur 2), avant divers travaux et avant la lettre. toutes marges. a. Vollard éd.

178 Puis lange PriT lenCensoir. (Apocalypse de Saint Jean, pl. iV). 1899. Lithographie.

310 x 215. mellerio 177 ; Johnson 104-4. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué.

petit défaut poli à l’agate dans le bord droit du chine (visible à jour rasant). Quelques

larges très claires rousseurs sur le support. Léger empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges. a. Vollard éd.

179 eT un auTre ange sorTiT du TemPle qui esT au Ciel, ayanT lui aussi une fauCille TranCHanTe.

(Apocalypse de Saint Jean, pl. Vii). 1899. Lithographie. 313 x 212. mellerio 180 ; Johnson 104-7. très belle et fraîche épreuve sur chine appliqué. Quelques rousseurs claires sur le support. petit manque dans l’angle inférieur gauche. toutes marges. a. Vollard éd.

180 eT moi, jean, je Vis la sainTe CiTé, la nouVelle jérusalem, qui desCendaiT du Ciel, dauPrès de

dieu. (Apocalypse de Saint Jean, pl. xi). 1899. Lithographie. 300 x 234. mellerio 184 ; Johnson 104-11. très belle épreuve sur chine appliqué. toutes marges. a. Vollard éd.

181 C’esT moi, jean, qui aiT Vu eT qui aiT ouï Ces CHoses. (Apocalypse de Saint Jean, pl. xii). 1899. Lithographie. 255 x 185. mellerio 185 ; Johnson 104-12. Belle épreuve sur chine appliqué, du 1 er état (sur 2), avant la lettre, annotée « essai » en pied. innombrables rousseurs claires éparses. petit accident dans le chine à gauche. Léger empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges. a. Vollard éd.

176 177 178 179 181 105

176

176 177 178 179 181 105

177

176 177 178 179 181 105

178

176 177 178 179 181 105

179

176 177 178 179 181 105

181

182 pierre-auguste renoir 182 l a d anse à la CamPagne (2 e Pl .)

182

pierre-auguste renoir

182 la danse à la CamPagne (2 e Pl.) Vers 1890. Vernis mou. 220 x 138. delteil, stella 2. très belle et fraîche épreuve sur japon, timbrée (Lugt 2137 a ). infime oxydation aux bords du feuillet. toutes marges.

184 185 pierre-auguste renoir 183 l e CHaPeau éPinglé (2 e Pl .) Vers 1894.

184

184 185 pierre-auguste renoir 183 l e CHaPeau éPinglé (2 e Pl .) Vers 1894. pointe

185

pierre-auguste renoir

183 le CHaPeau éPinglé (2 e Pl.) Vers 1894. pointe sèche. 132 x 94. delteil, stella 7. très belle épreuve tirée avec teinte de fond sur vélin, timbrée (Lugt 2137 a ). Quelques rousseurs au verso. toutes marges non ébarbées.

184 éTude Pour une baigneuse. Vers 1906. pointe sèche. 222 x 168. delteil, stella 16 ; Johnson

196. parfaite épreuve sur japon, timbrée (Lugt 2137 a ), du tirage pour les exemplaires de luxe de Tableaux, pastels et dessins de Pierre-Auguste Renoir, paris, a. Vollard éditeur,

1918.

185 Claude renoir, de Trois-quarTs à droiTe. Vers 1908. Vernis mou. 164 x 130. delteil, stella 18. très belle épreuve d’essai sur vergé mince gris, du 1 er état (sur 2), avant de nouveaux travaux. toutes marges.

187 pierre-auguste renoir 186 b aigneuse debouT , à mi - jambes . Vers 1910.

187

pierre-auguste renoir

186 baigneuse debouT, à mi-jambes. Vers 1910. eau-forte. 171 x 111. delteil, stella 23. très belle épreuve tirée avec teinte de fond sur vergé ivoire, légèrement oxydée. toutes marges. tirage pour théodore duret, Histoire des Peintres Impressionnistes, 1923.

187 le CHaPeau éPinglé (2 e Pl.). 1898. Lithographie. 632 x 495. delteil, stella 30 ; Johnson 108. impression en bleu-vert. très belle épreuve sur chine volant, revêtue d’une seconde signature lithographiée au moyen d’une pierre additionnelle, l’indentation de la pierre très visible. rousseurs claires éparses. empoussiérage, traces de plis et plusieurs courtes déchirures aux bords du feuillet (sans atteinte au sujet). Un long pli de tirage oblique en travers de la moitié supérieure du sujet et un autre en travers de l’angle inférieur gauche du sujet. toutes marges non ébarbées.

188 pierre-auguste renoir 188 l e C HaPeau éPinglé (2 e Pl .). 1898. Lithographie.

188

pierre-auguste renoir

188 le CHaPeau éPinglé (2 e Pl.). 1898. Lithographie. 630 x 503. delteil, stella 30 ; Johnson 108. impression en bistre violacé. très belle et fraîche épreuve sur chine volant, revêtue d’une seconde signature lithographiée au moyen d’une pierre additionnelle, l’indentation de la pierre très visible. rousseurs claires éparses essentiellement visibles au verso. toutes marges non ébarbées.

189 pierre-auguste renoir 189 l’e nfanT au bisCuiT (j ean r enoir ). Vers 1898-1899.

189

pierre-auguste renoir

189 l’enfanT au bisCuiT (jean renoir). Vers 1898-1899. Lithographie. 318 x 267. delteil, stella 31 ; Johnson 110. très belle et fraîche épreuve tirée en deux tons (gris et rose pâle) sur vergé filigrané « mbm ». Fine bande d’empoussiérage en tête du feuillet. Quelques infimes points de rouille marginaux. toutes marges. timbre de douane au verso.

190 191 pierre-auguste renoir 190 r iCHard w agner . Vers 1900. Lithographie. 438 x

190

190 191 pierre-auguste renoir 190 r iCHard w agner . Vers 1900. Lithographie. 438 x 327.

191

pierre-auguste renoir

190 riCHard wagner. Vers 1900. Lithographie. 438 x 327. delteil, stella 33 ; Johnson 114. très belle épreuve sur japon. rousseurs claires éparses. plusieurs fins plis cassés, dont un pli oblique médian, dans la marge inférieure. toutes marges non ébarbées.

191 Paul CéZanne. Vers 1902. Lithographie. 285 x 240. delteil, stella 34 ; Johnson 115. très belle et fraîche épreuve sur japon. toutes marges non ébarbées.

194 193 195 pierre-auguste renoir 192 d ouZe liTHograPHies originales de P ierre a ugusTe

194

194 193 195 pierre-auguste renoir 192 d ouZe liTHograPHies originales de P ierre a ugusTe r

193

194 193 195 pierre-auguste renoir 192 d ouZe liTHograPHies originales de P ierre a ugusTe r

195

pierre-auguste renoir

192 douZe liTHograPHies originales de Pierre augusTe renoir. 1904-1905. Lithographie. Format

des feuillets : 332 x 253. delteil, stella 37 à 48 ; Johnson 118. suite complète de 12 planches. très fraîches épreuves sur vélin. toutes marges. Joint : table des sujets en phototypie. a. Vollard éd.

193 ambroise Vollard. Vers 1904. Lithographie. 238 x 170. delteil, stella 37 ; Johnson 118-1. très belle épreuve sur vélin. Léger empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges non ébarbées.

194 Claude renoir, la TêTe baissée. Vers 1904. Lithographie. 197 x 198. delteil, stella 39 ; Johnson 118-3. parfaite épreuve sur vélin. toutes marges non ébarbées.

195 la Pierre aux Trois Croquis. Vers 1904. Lithographie. 228 x 290. delteil, stella 41 ; Johnson 118-5. parfaite épreuve sur japon. toutes marges non ébarbées.

192 113

192

196 Georges roUaULt 196 C ourTisane aux yeux baissés . ( Les Fleurs du Mal,
196 Georges roUaULt 196 C ourTisane aux yeux baissés . ( Les Fleurs du Mal,

196

Georges roUaULt

196 CourTisane aux yeux baissés. (Les Fleurs du Mal, pl. 3). 1937. aquatinte au sucre et roulette.

307 x 220. Chapon et rouault 276 ; Johnson 128-2. exceptionnelle réunion de 7 parfaites

épreuves de décomposition des couleurs sur vélin blanc. toutes marges. tirage définitif

à 250 épreuves en couleurs et 50 en noir.

197 laquais. (Les Fleurs du Mal, pl. 5). 1937. aquatinte au sucre et roulette. 312 x 213. Chapon et rouault 278 ; Johnson 128-3. exceptionnelle réunion de 7 parfaites épreuves de décomposition des couleurs sur vélin blanc. toutes marges. tirage définitif à

250 épreuves en couleurs et 50 en noir.

198 Paysage à la Tour. (Les Fleurs du Mal, pl. 8). 1938. aquatinte au sucre et roulette.

312 x 215. Chapon et rouault 281 ; Johnson 128-8. exceptionnelle réunion de 7 parfaites

épreuves de décomposition des couleurs sur vélin blanc. toutes marges. tirage définitif

à 250 épreuves en couleurs et 50 en noir.

199 l’éCuyère. pl. pour Maîtres et Petits Maîtres d’Aujourd’hui. 1926. Lithographie. 345 x 220. Chapon et rouault 318 ; Verney et Lemaresquier 81 c. très belle épreuve sur vélin fort, du 3 e état (sur 5), avant le monogramme dans la pierre, annotée « Bon à tirer » et signée

à la mine de plomb. Quelques infimes rousseurs. toutes marges.

197 198 115
197 198 115

197

197 198 115
197 198 115

198

Georges roUaULt

200 Parade. pl. pour Maîtres et Petits Maîtres d’Aujourd’hui. 1926. Lithographie. 320 x 258. Chapon et rouault 319 ; Verney et Lemaresquier 79 b. très belle épreuve sur vélin fort, du 3 e état (sur 5), avant le monogramme dans la pierre, signée à la mine de plomb. Quelques infimes rousseurs. toutes marges.

201 fille. pl. pour Maîtres et Petits Maîtres d’Aujourd’hui. 1926. Lithographie. 328 x 228. Chapon et rouault 320 ; Verney et Lemaresquier 82 b. très belle épreuve sur vélin fort, du 2 e état (sur 4), avant le monogramme dans la pierre, annotée « Bon à tirer » et signée à la mine de plomb. Quelques infimes rousseurs et léger empoussiérage. toutes marges.

202 Clownesse ou Parade. pl. pour Saltimbanques. 1927. Lithographie. 336 x 228. Chapon et rouault 325 ; Verney et Lemaresquier 97 e. très belle épreuve sur vélin fort, numérotée et signée à la mine de plomb, légèrement oxydée, timbrée (Lugt 2921 e ). petites salissures marginales. toutes marges. petites traces d’adhésif oxydées en tête au verso. timbre sec : Galerie des peintres-Graveurs (Lugt 1057 b ).

sec : Galerie des peintres-Graveurs (Lugt 1057 b ). 203 203 a u T o P

203

203 a u T o P or T rai T ii. pl. pour Georges Charensol, Rouault. paris, éd. des Quatre Chemins. 1926. Lithographie. 230 x 175. Chapon et rouault 342. très belle épreuve sur vélin glacé, du 2 e état (sur 3), avant quelques reprises sur la pierre, numérotée et signée à la mine de plomb. toutes marges. tirage à 50 épreuves.

204 Hindenburg. 1926-1933. Lithographie. 450 x 347. Chapon et rouault 360. très belle épreuve sur vergé crème, annotée à la plume et à l’encre de chine : « 17 e etat - Hindenburg » et signée. Courte déchirure et pli souple vertical le long du bord droit du feuillet. pli oblique dans l’angle inférieur gauche. Quelques plis de tirage. toutes marges.

205 sainT jean-baPTisTe. 1933. Lithographie. 433 x 576. rouault et Chapon 364 ; Johnson 125. très belle et fraîche épreuve de l’état définitif sur vergé fort, annotée à la plume et à l’encre bleue : « st Jean Baptiste 1933 – 2 e tirage » et signée. Légère oxydation aux bords du feuillet. toutes marges non ébarbées. tirage à 175 épreuves. a. Vollard éditeur.

201 205 204 117
201 205 204 117

201

205

201 205 204 117

204

206 paul sérUsier 206 H éraKléa . programme pour le théâtre de l’œuvre, 17 mars

206

paul sérUsier

206 HéraKléa. programme pour le théâtre de l’œuvre, 17 mars 1896. Lithographie. 300 x 480. aitken 81. impression en brun violacé. superbe épreuve sur vélin glacé crème, du 1 er état (sur 2) avant la lettre. rousseurs, quelques courts plis cassés et empoussiérage aux bords du feuillet. toutes marges.

Georges seUrat (d’après)

207 Torse dHomme, Vu de dos. Vers 1890 (?). autographie (report d’un dessin sur zinc ?). 260 x 200. très belle épreuve sur vélin mince blanc appliqué sur vergé crème. en pied du feuillet à gauche, annotations manuscrites à la mine de plomb : « seurat / mr signac » ; puis à droite : « tiré à 12 ep / pour mr le Comte Kessler ». Quelques rousseurs, oxydation et petit empoussiérage marginal. toutes marges.

nous transcrivons ci-après la fiche correspondante du marchand edmond sagot : « seuraT (Georges). / torse d’homme vu de dos. / Lithographie originale. / in-4° en hauteur. / tiré à 12 épreuves pour m. le Comte Kessler) ». « entrée 29 12 (7523) 1923. / Vendu 12 12 1924 à H m petiet ».

207 119

207

208 paul siGnaC 208 l es b aTeaux . 1895 . Lithographie. 237 x 400.

208

paul siGnaC

208 les baTeaux. 1895. Lithographie. 237 x 400. Kornfeld et Wick 13 iii. impression en couleurs. parfaite épreuve sur vélin mince, sans remarque, numérotée et signée à la mine de plomb, sans le paraphe ni le timbre de l’éditeur pellet. deux petites rousseurs au bord droit. toutes marges. tirage à 40 épreuves.

209 alfred sisLeY 209 b ords de riVière , ou l es o ies .

209

alfred sisLeY

209 bords de riVière, ou les oies. 1897. Lithographie. 215 x 319. delteil 6 ; Johnson 141. impression en couleurs. très belle et fraîche épreuve sur chine collé sur vélin, signée à la mine de plomb. Une petite rousseur dans l’angle supérieur gauche. toutes marges. tirage à 100 épreuves pour l’Album d’estampes originales de la Galerie Vollard.

210 maurice taQUoY 210 l es l éVriers . 1903. eau-forte et aquatinte. 258 x

210

maurice taQUoY

210 les léVriers. 1903. eau-forte et aquatinte. 258 x 337. impression en couleurs. Belle épreuve d’essai sur vergé filigrané « arches », annotée dans l’angle inférieur droit à la mine de plomb « monter ». oxydation et fort empoussiérage marginal. toutes marges.

James tissot

211 Promenade dans la neige. 1880. eau-forte et pointe sèche. 566 x 267. Wentworth 48. superbe épreuve sur vergé, du 2 e état (sur 3), avec la lettre tirée en rouge, timbrée (Lugt 1545). Quelques rousseurs claires. toutes marges.

212 l’enfanT Prodigue : en Pays éTranger. 1882. eau-forte et pointe sèche. 311 x 373. Wentworth 59. réunion de 3 exceptionnelles épreuves d’états :

-Bonne épreuve sur vergé, à l’eau-forte pure, d’un état non décrit antérieur au 1 er (sur 2), avant la date et la signature gravées, avant effaçage des nombreuses annotations gravées à la pointe dans la tablette, abondamment annotée à la mine de plomb en pied. Léger empoussiérage, petites taches éparses hors du sujet et courte déchirure au centre en pied. -Brillante épreuve sur vergé, avec de nouveaux travaux à la pointe sèche mais non encore terminée, d’un état non décrit antérieur au 1 er (sur 2), avant la date et la signature gravées, avant effaçage des nombreuses annotations gravées à la pointe dans la tablette -très belle épreuve sur vélin fort, du 1 er état (sur 2), le sujet terminé, avec la signature et la date gravées, mais avant le titre dans la tablette. très légère oxydation. toutes marges. tirage à 60 épreuves de cet état selon Wentworth.

213 aPPariTion médiunimique. 1885. manière noire. 492 x 345. Wentworth 76. superbe épreuve sur simili-japon, du 1 er état (sur 2), avant la lettre. deux rousseurs au bord gauche du feuillet. petite tache d’encre en pied au verso. toutes marges.

211 212 123

211

211 212 123

212

215 216 218 Henri de toULoUse-LaUtreC 214 l a r eVue b lanCHe . 1895.

215

215 216 218 Henri de toULoUse-LaUtreC 214 l a r eVue b lanCHe . 1895. affiche.

216

215 216 218 Henri de toULoUse-LaUtreC 214 l a r eVue b lanCHe . 1895. affiche.

218

Henri de toULoUse-LaUtreC

214 la reVue blanCHe. 1895. affiche. 1265 x 900. delteil 355 ; Wittrock 16 c. impression en couleurs. très belle épreuve, très fraîche de couleurs, doublée sur japon mince, soigneusement entoilée. Fine bande d’oxydation en pied. petites salissures et minuscules arrachements dans les angles supérieur et inférieur gauches du feuillet.

215 madame abdala. (pl. du Café-Concert). 1893. Lithographie. 272 x 203. delteil 33 ; Wittrock 23. Belle épreuve sur vélin glacé. plis cassés, petits accidents et épidermures au bord supérieur droit du feuillet. toutes marges.

216 Caudieux – PeTiT Casino. (pl. du Café-Concert). 1893. Lithographie. 272 x 217. delteil 35 ; Wittrock 25. Belle épreuve sur vélin glacé. petite fracture dans l’angle supérieur gauche du feuillet. très légères traces d’oxydation aux bords du feuillet. toutes marges.

217 duCarre aux ambassadeurs. (pl. du Café-Concert). 1893. Lithographie. 260 x 200. delteil 36 ; Wittrock 26. très belle épreuve sur vélin glacé. très légère oxydation. toutes marges.

218 une sPeCTaTriCe. (pl. du Café-Concert). 1893. Lithographie. 267 x 187. delteil 37 ; Wittrock 27. très belle épreuve sur vélin glacé. très légère oxydation. toutes marges.

214 125

214

219 220 Henri de toULoUse-LaUtreC 219 e ros Vanné . 1894. Lithographie. 293 x 219.

219

219 220 Henri de toULoUse-LaUtreC 219 e ros Vanné . 1894. Lithographie. 293 x 219. delteil

220

Henri de toULoUse-LaUtreC

219 eros Vanné. 1894. Lithographie. 293 x 219. delteil 74 ; Wittrock 56. très belle et fraîche épreuve sur vergé crème [505 x 325], du 1 er tirage effectué après 1910, avant effaçage des deux figures au second plan. toutes marges.

220 Zamboula PolKa. 1900. Lithographie. 221 x 210. delteil 334 ; Wittrock 333 ; adriani 360. très belle et fraîche épreuve sur simili-japon [325 x 248], du second tirage effectué après 1901, sans le texte. petites rousseurs en pied. toutes marges.

221 Félix VaLLotton 1894. Bois gravé. 181 x 225. Vallotton et Goerg 134 b. très

221

Félix VaLLotton

1894. Bois gravé. 181 x 225.

Vallotton et Goerg 134 b. très belle épreuve sur vélin mince crème, signée à la mine de plomb. Une petite rousseur dans le sujet. toutes marges.

221 à VingT ans

222 le rieur. 1888. eau-forte (d’après un maître inconnu du xVii e s., tableau conservé au musée d’art et d’histoire de Genève). 281 x 238. Vallotton et Goerg 222 c. Belle épreuve sur vergé fort, la remarque non encrée, signée à la mine de plomb. innombrables rousseurs et trace d’oxydation. toutes marges.

remarque non encrée, signée à la mine de plomb. innombrables rousseurs et trace d’oxydation. toutes marges.

222

223 224 Carle Vernet 223 H ussard TiranT un CouP de PisToleT sur un Cuirassier

223

223 224 Carle Vernet 223 H ussard TiranT un CouP de PisToleT sur un Cuirassier ennemi

224

Carle Vernet

223 Hussard TiranT un CouP de PisToleT sur un Cuirassier ennemi. Vers 1820. Lithographie.

258 x 374. Beraldi 388. Belle épreuve. innombrables rousseurs claires. petits trous de

reliure en tête du feuillet. toutes marges. ex-coll. a. maroni (Lugt 150 b ).

224 esPagnol monTé sur un CHeVal ; esPagnol monTé sur une mule. Vers 1820. Lithographie.

255 x 351 et 251 x 350. Beraldi 410 et 411. Belles épreuves. rousseurs claires éparses.

restes de colle aux bords des feuillets au verso, avec petite oxydation correspondante

dans les angles au recto. Bonnes marges. ens. 2 p.

225 éTudes de CHiens de CHasse (3 pl.) Vers 1820. Lithographie. 185 x 226, 186 x 240 et

150 x 238. Beraldi 791 à 802. Belles épreuves. rousseurs éparses. Belles marges.

Joint : d’après Carle Vernet. CHeVal au VerT. Lithographie par Jeantet. 180 x 235. même condition. ens. 4 p.

226 Horace Vernet 226 P rise d ’ une redouTe Par les grenadiers français .

226

Horace Vernet

226 Prise dune redouTe Par les grenadiers français