Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 Année 2007-2008

LM 250 : Suites, séries et intégrales


Examen du 20 décembre 2007.
Durée : 2 heures.
Les documents, calculatrices et portables ne sont pas autorisés.
Les exercices sont indépendants.
NB : La notation tiendra compte du soin apporté à la rédaction. En
particulier, il est demandé d’énoncer clairement les théorèmes utilisés.
I
Soit α 6= 0 un réel. On considère la série de terme général
(−1)n−1
un = pour tout n ≥ 2.
nα + (−1)n
Discuter suivant les valeurs de α la nature de la série
(on pourra étudier successivement les cas α < 0 puis α > 0 et, dans ce cas, on
pourra éventuellement écrire un sous la forme un = vn + wn où vn est le terme
général d’une série alternée et wn celui d’une série à termes positifs).
II

1. (a) Calculer le rayon de convergence de la série entière


X xn
·
n≥0
(n + 4)

(b) En déduire la nature de la série numérique


X (−1)n
n (n + 4)
·
n≥0
2

2. (a) Développer en série entière (au voisinage de x = 0) la fonction f0 (x) =


1
2+x
, x ∈ R. Préciser le rayon de convergence R de la série entière
obtenue et sa nature aux points x = +R et x = −R.
xp
(b) Mêmes questions pour la fonction fp (x) = 2+x , x ∈ R et p ∈ N.
3. Montrer que pour tout entier naturel p ∈ N on a
Z 1
xp 1X (−1)n
dx = ·
0 2+x 2 n≥0 2n (n + p + 1)
P (−1)n
4. En déduire la somme de la série n≥0 2n (n+4) ·

1
III

Dans cet exercice, x est un réel quelconque.

1. Soient α et β deux réels.

(a) Soit a > 1. Rappeler la nature de l’intégrale de Bertrand


Z +∞
1
dt·
a t (ln t)β
α

(b) Soit 0 < b < 1. Rappeler la nature de l’intégrale de Bertrand


Z b
1
dt·
0 tα (− ln t)β

On indiquera brièvement comment on démontre le résultat de cette


question à partir de celui de la question précédente.
R 1 ln t
2. Etudier la nature de l’intégrale 0 1+t x dt.

R +∞ ln t
3. Déterminer tous les réels x tels que l’intégrale 1 1+t x dt soit convergente

(on pourra étudier successivement les cas x ≤ 0 puis x > 0).

4. Soit a un réel tel que a > 1. Montrer que


Z a Z 1 x−2
ln t t ln t
x
dt = − x
dt·
1 1+t 1
a
1 + t
R1 tx−2 ln t
En déduire la nature de l’intégrale 0 1+tx
dt suivant les valeurs de x.

5. Démontrer que, pour tout x > 1, on a


Z +∞ Z 1 x−2
ln t t ln t
dt = − dt·
1 1 + tx 0 1 + tx

6. En déduire la valeur de Z +∞
ln t
dt·
0 1 + t2