Vous êtes sur la page 1sur 2

Histoire d'@

Numéro 10, 16 mai 2002


Histoire d'@

Le symbole @, répandu avec l'usage du courrier électronique, intrigue souvent les


internautes. D'où vient-il ? Comment s'appelle-t-il en français ? Comment le prononcer
quand on énonce une adresse électronique ?

D'où vient ce @ ?

Le caractère @ est aujourd'hui surtout associé aux adresses électroniques, où il sert de


séparateur entre le nom d'utilisateur et le nom de domaine (ex. : mon.nom@druide.com).
Avant d'être adopté pour ce rôle, il servait déjà à divers emplois secondaires en
informatique, car il figurait dans les premiers jeux de caractères. Le caractère @ était la
transposition informatique d'un symbole identique qui existait depuis des décennies sur le
clavier de nombreuses machines à écrire. Celles-ci ont vu le jour en Amérique du Nord
au XIXe siècle et elles ont été assez tôt pourvues de ce symbole @. À cette époque, dans
les pays anglo-saxons, le symbole @ était déjà utilisé dans les manuscrits et imprimés
comptables et commerciaux comme symbole de prix unitaire d'un article. Par exemple :

abréviation anglaise : 24 books @ $ 2


équivalent anglais : 24 books at 2 dollars
traduction française : 24 livres à 2 dollars l'unité

Dans cet emploi, le symbole se lit donc at en anglais et on l'appelle at ou at sign ou


commercial at, ce qu'on traduit en français par a commercial ou à commercial. Ce
symbole n'était pas inconnu en Europe, particulièrement en Grande-Bretagne. Certains
prétendent qu'il descendrait d'un symbole analogue qui aurait existé dans les manuscrits
médiévaux comme abréviation ou déformation de la préposition latine ad (« à »), mais les
preuves de filiation directe font défaut. L'existence même de cette abréviation latine
médiévale reste discutée. Une autre hypothèse veut que @ soit plutôt une déformation
graphique de la préposition française à, qui servait parfois, elle aussi, de symbole de prix
unitaire dans des textes anglais ou allemands du XIXe siècle.

Mais l'hypothèse la moins improbable est que les comptables et marchands anglo-saxons
auraient tout simplement emprunté, dans des circonstances qui restent toutefois
mystérieuses, un symbole commercial utilisé depuis le Moyen Âge en Espagne, au
Portugal et dans leurs colonies américaines. Dans ces pays, @ était le symbole de
l'arrobe, une unité de capacité et de poids (variant de 11,5 à 15 kg selon les régions et les
époques) valant le quart du quintal. Le nom espagnol de cette unité est arroba et dérive
de l'arabe ar-roub, qui signifie « le quart ». (La forme du symbole dériverait même peut-
être de la graphie arabe du nom.) Ainsi, dans des textes espagnols, on pouvait trouver des
choses comme :
abréviation espagnole : 12 @
équivalent espagnol : 12 arrobas
traduction française : 12 arrobes

La traduction française arrobe (parfois écrite arobe) existe depuis le XVIe siècle pour
désigner l'unité. On peut aussi utiliser ce nom arrobe pour désigner, par métonymie, le
symbole de l'unité et son moderne sosie informatique. Les traductions françaises récentes
des normes de jeux de caractères ISO et Unicode donnent d'ailleurs le nom arrobe au
caractère @. En revanche, la forme arrobas et ses diverses variantes (arobas, arobase,
arrobace, etc.), bien qu'elles soient attestées, voire recommandées, par certains
dictionnaires français, sont à éviter car, comme on l'a vu, arrobas est en fait un pluriel en
espagnol.

Comme unité de poids et de volume, l'arrobe a progressivement disparu après l'adoption


du système métrique par les pays ibériques et par leurs colonies, mais le nom arroba et
son symbole demeurent présents dans la langue espagnole et c'est tout naturellement par
ce nom que les hispanophones désignent le caractère informatique utilisé dans les
adresses électroniques.

Alors, comment appeler le symbole @ en français ?

Au vu de ce qui précède, on privilégiera les noms arrobe ou a commercial.

Comment prononcer @ dans une adresse électronique ?

Une des raisons pour lesquelles les informaticiens américains ont adopté ce symbole @
comme séparateur dans les adresses électroniques, c'est que son nom anglais at signifie
aussi « chez », ce qui convient bien à la description d'une adresse. Mais, en français,
comment énoncer une adresse comme mon.nom@druide.com ? On pourra choisir entre
ces trois méthodes ;

mon point nom arrobe druide point com


mon point nom a commercial druide point com
mon point nom à druide point com

L'important est d'éviter toute ambiguïté. Si nécessaire, épeler chaque élément constitutif
de l'adresse

www.druide.com