Vous êtes sur la page 1sur 1

L’historique de la transnationalisation

Constat : Contrairement à ce que l’on pourrait penser , ce n’est pas un phénomène récent .
W.Andreff prend comme exemple celui des USA ; il constate que le stock d’IDE rapporté au
PNB américain était de 5,1% en 1897 , atteint 10,8% en 1935 , tombe à 4% en 45 , remonte à
8,5% en 74 . La transnationalisation est donc un phénomène séculaire . Néanmoins ce
phénomène a connu des évolutions très importantes :
Périodisation : on peut-alors distinguer les phases suivantes :
- le stock des IDE passe de 14 milliards de $ en 1914 à 105 milliards en 1967 ,
- atteint 525 en 1980 ,
- 1705milliards en 1990
- pour culminer à 3541 milliards en 2000 .
Conclusion : entre 1990et aujourd’hui le poids des IDE dans le PIB mondial a été multiplié
par 4

Typologie des pays éméttant les IDE : la hiérarchie des pays à l’origine de l’IDE a elle aussi
évolué :
• en 1914 , 45% du stock total d’IDE était détenu par le RU , 18 par les EU , 12 par la
France , 10 par l’Allemagne .
• en 1960 , le premier rang est détenu par les EU : 52 % , le RU tombe à 17% , la France à
6,5 , la RFA à 1 , le Japon à 0,8 .
• En 82 , les EU toujours leaders ne détiennent plus que 46% du stock d’IDE , suivis de la
RFA à 8 % , du Japon et du RU à 6 , de la France à 5 .
• En 1997 les EU ne détiennent plus que 25,6% du stock d’IDE, le royaume uni 11,7%, le
Japon 8 %, les autres pays développés 45 %, les NPI 10 % .Les pays en voie de
développement bien qu’en progression notable , représentent toujours une proportion
négligeable de l’IDE .

Typologie des pays recevant les IDE : la hiérarchie des pays recevant l’IDE a été
profondément transformée :
• en 1914 , 63% du stock d’IDE était destiné aux PVD ( 37% aux pays développés ) .
• En 60 , 32% aux PVD ; 68% aux PDEM .
• En 1990, 20% aux PVD, 80% aux PDEM.
• En 1997 30% pour les PVD et 70 % aux PDEM.

Typologie en fonction des secteurs : ceci résulte d’une évolution des secteurs dans lesquels
est réalisé l’IDE . Comme l’écrit J.Adda :
• « jusqu’à la seconde guerre mondiale , la majeure partie des IDE était concentrée dans
les secteurs agricoles et miniers , l’IDE était moins animé par une logique de
concurrence à l’échelle mondiale que par une logique de concurrence entre les nations
pour l’accès aux ressources du sol et du sous-sol .La prépondérance des flux
d’investissement n’était que le reflet à la course à la constitution d’empires coloniaux ou
de zones d’influence où les nations les plus puissantes pourraient trouver les ressources
nécessaires à leur industrie . »
Au contraire aujourd’hui la majeure partie de l’IDE se dirige vers le secteur industriel et,
phénomène nouveau et en forte expansion vers les services.