Vous êtes sur la page 1sur 1

CoursdeM.

CHDIN
Sancedeprparationauxconcourspourle27janvier.

Puisquel'autoritrequierttoujoursl'obissance,onlaprendsouventpourune
formedepouvoiroudeviolence.Pourtantl'autoritexclutl'usagedemoyens
extrieursdecoercition;lolaforceestemploye,l'autoritproprementditea
chou. L'autorit, d'autre part, est incompatible avec la persuasion qui
prsuppose l'galit et opre par un processus d'argumentation. L o on a
recoursdesarguments,l'autoritestlaissedect.Facel'ordregalitairede
lapersuasion,setientl'ordreautoritaire,quiesttoujourshirarchique.S'ilfaut
vraimentdfinirl'autorit,alorscedoittreenl'opposantlafoislacontrainte
parforceetlapersuasionpararguments.(Larelationautoritaireentreceluiqui
commandeetceluiquiobitnereposenisuruneraisoncommune,nisurle
pouvoirdeceluiquicommande;cequ'ilsontencommun,c'estlahirarchieelle
mme,dontchacunreconnatlajustesseetlalgitimit,etotousdeuxont
davanceleurplacefixe.)Cepointesthistoriquementimportant;unaspectde
notre concept de l'autorit est d'origine platonicienne, et quand Platon
commena d'envisager d'introduire l'autorit dans le maniement des affaires
publiquesdelapolis,ilsavaitqu'ilcherchaitunesolutionderechangeaussibien
lamthodegrecqueordinaireenmatiredepolitiqueintrieure,quitaitla
persuasion(peithein),qu'lamanirecourantederglerlesaffairestrangres,
quitaitlaforceetlaviolence(bia).

Hannah Arendt, Qu'estce que l'autorit ?, dans La Crise de la


culture,Gallimard,p.123124.