P. 1
un village de montagne

un village de montagne

|Views: 79|Likes:

More info:

Published by: Jean-Philippe Solanet-Moulin on Apr 15, 2008
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/01/2013

pdf

text

original

Un village de montagne.

On va et le chemin devient une espèce de rue très étroite, où passent tout juste quelques mulets chargés. Elle s’en va à moitié de travers, tordue par des façades qui avancent ou qui reculent. Elle n’est point pavée, seulement, de place en place, une pierre enfoncée dans la terre sous le frottement des pieds est ressortie. Autour, quand il pleut, il se forme une boue épaisse. On va donc comme dans un gué, en sautant d’une pierre à l’autre. D’un côté de la rue, par l’effet de la montée, les maisons sont en contrebas, montrant seulement leur toit. De l’autre côté au contraire, elles se dressent toutes entières… Un village de montagne. On va et le chemin devient une espèce de rue très étroite, où passent tout juste quelques mulets chargés. Elle s’en va à moitié de travers, tordue par des façades qui avancent ou qui reculent. Elle n’est point pavée, seulement, de place en place, une pierre enfoncée dans la terre sous le frottement des pieds est ressortie. Autour, quand il pleut, il se forme une boue épaisse. On va donc comme dans un gué, en sautant d’une pierre à l’autre. D’un côté de la rue, par l’effet de la montée, les maisons sont en contrebas, montrant seulement leur toit. De l’autre côté au contraire, elles se dressent toutes entières… Un village de montagne. On va et le chemin devient une espèce de rue très étroite, où passent tout juste quelques mulets chargés. Elle s’en va à moitié de travers, tordue par des façades qui avancent ou qui reculent. Elle n’est point pavée, seulement, de place en place, une pierre enfoncée dans la terre sous le frottement des pieds est ressortie. Autour, quand il pleut, il se forme une boue épaisse. On va donc comme dans un gué, en sautant d’une pierre à l’autre. D’un côté de la rue, par l’effet de la montée, les maisons sont en contrebas, montrant seulement leur toit. De l’autre côté au contraire, elles se dressent toutes entières… Un village de montagne. On va et le chemin devient une espèce de rue très étroite, où passent tout juste quelques mulets chargés. Elle s’en va à moitié de travers, tordue par des façades qui avancent ou qui reculent. Elle n’est point pavée, seulement, de place en place, une pierre enfoncée dans la terre sous le frottement des pieds est ressortie. Autour, quand il pleut, il se forme une boue épaisse. On va donc comme dans un gué, en sautant d’une pierre à l’autre. D’un côté de la rue, par l’effet de la montée, les maisons sont en contrebas, montrant seulement leur toit. De l’autre côté au contraire, elles se dressent toutes entières… Un village de montagne. On va et le chemin devient une espèce de rue très étroite, où passent tout juste quelques mulets chargés. Elle s’en va à moitié de travers, tordue par des façades qui avancent ou qui reculent. Elle n’est point pavée, seulement, de place en place, une pierre enfoncée dans la terre sous le frottement des pieds est ressortie. Autour, quand il pleut, il se forme une boue épaisse. On va donc comme dans un gué, en sautant d’une pierre à l’autre. D’un côté de la rue, par l’effet de la montée, les maisons sont en contrebas, montrant seulement leur toit. De l’autre côté au contraire, elles se dressent toutes entières…

Un vilage de montagne. ___________________ On vas et le chemain devient une espèce de rue très étroite, où passe tout juste quelques mulets chargé.

_______________________________________________________________________
Elle s’en va à moitié de travers, tordu par des façades qui avance ou qui reculent. Elle n’est point pavé,

_______________________________________________________________________
seulement, de place en place, une pière enfoncée dans la terre sous le frotement des pieds est ressortie.

__________________________________________________________________________
Autour, quand il pleut, il ce forme une boue épaisse. On va donc comme dans un gué, en sautant d’une

__________________________________________________________________________
pière à l’autre. D’un coté de la rue, par l’effet de la monté, les maisons son en contrebas, montrant

_______________________________________________________________________
seulement leur toi. De l’autre coté au contraire, elles ce dresse toute entières…

___________________________________________________________________ 20 erreurs d’orthographe se sont glissées dans ce texte. Souligne-les puis corrige-les en dessous.

Un vilage de montagne. ___________________ On vas et le chemain devient une espèce de rue très étroite, où passe tout juste quelques mulets chargé.

_______________________________________________________________________
Elle s’en va à moitié de travers, tordu par des façades qui avance ou qui reculent. Elle n’est point pavé,

_______________________________________________________________________
seulement, de place en place, une pière enfoncée dans la terre sous le frotement des pieds est ressortie.

__________________________________________________________________________
Autour, quand il pleut, il ce forme une boue épaisse. On va donc comme dans un gué, en sautant d’une

__________________________________________________________________________
pière à l’autre. D’un coté de la rue, par l’effet de la monté, les maisons son en contrebas, montrant

_______________________________________________________________________
seulement leur toi. De l’autre coté au contraire, elles ce dresse toute entières…

___________________________________________________________________ 20 erreurs d’orthographe se sont glissées dans ce texte. Souligne-les puis corrige-les en dessous.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->