Vous êtes sur la page 1sur 100
@- ) Questions * “ma &Réponses FEVAER-AVAL 2015 eC | on meurt? AITES-VO Plus qu'un magazine, Flow est une échappée hors du temps qui vous plonge dans un univers original, créatit et surprenant. Savourez ces 140 pages inspiration hautes en couleurs qui vous ear coemese scious e calaeneciencg maven § détacher : stickers, carnets, affiches, cartes postales, . E FlOW?, 10 curiosité est un merveillour défaut. Retrouveznous sur Md () OB (BQ ot sur wwwstowmagazinetr La part du mystére + si on faisait appel 8 un voyant pour retrouver les épaves davions parus? Ou encore pour espion- ner les agissements de ses ennemis? Vous trouvez cette ide grotesque? Crest pourtart objet d'un program militaire mené de 1970 a 1995 aux Etats-Unis parla CIA, organise peu suspect de frivolité. Baptisé «Star ‘gate, il employa des agents dotés de perceptions extra-sersorielles. Résul- tat : beaucoup d'échecs mais aussi ‘quelaues réussites toublantes. Juste cde quoi semer le doute dans lesprit des plus sceptiques. Car si nous avons besoin de certitudes, le doute aussi nous est bénéfique. D'abord, parce ‘que la science nest jamais figée. On a longtemps pensé que le kraken, ce calmar géant, n’était qu‘une fable. On sait aujourd'hui que cette es existe bien dans les abyss uit, pparce que c'est c2 doute quinous per ‘met de réver. 'expérience de voyance de la CIA souleve plus de questions qu'elle n’apporte de réponses, au se tive que la recherche du Yéti, les expériences de mort imminente, Vapparence des extraterrestres ov les mondes paralléles. A chaque crest cette mame partde mystére qui nous fascine! Nicolas Francois all Responsable ah Editorial ro asovesvonsuneronses [7] & FEVRIER-AVRIL 2015 250 GRANDES ENIGMES DE NOTRE EPOQUE Pages oa19 ‘Que peut-on communiquer par télépathie? Feut on déplacer des objets parla pensée? Comment contrler ses reves? ‘Doi vient la sensation de déjasns? Peut-on navoir peur de ron? Pages 14823 Comment ressusciter un mammouth? Y sl un monstre dons (Aller? Le mokele mbembe est un dinsaure? ‘Bossieie: 71 LABCIINABLE HONiMe Des NEIGESK'ETANT AAS CELUIQUELONCROT? PAGES 2440) ‘Quand a-on arrété de brOler des sorciéres? Peut-on mourir cdlun mauvais sort? Un vius peut-lnous transformer en zombies? ‘Qua ensorcol le vilage de Pont Saint Espet? Paes 4a 32 (Qui a fait le premier dessin? Les Basques sontilswaiment spéciaux? Doi viennentles Indions d’Amérique? Quest arivé & Neandertal? Peois oat Ob peutonse poser avecun om? A quoirssemble un entrateres trol Guitaite roatua e Ronnel? Ce ve passe-eisurla sone 3? DOSsie: 1 FAUT: CHERCHERLES EXTRATERGESTHES? PAGES 52857 ‘Acton découvertle secret de la jeunesse éternalle? Paut.on prendre feu tout seul? Jusqu'a quel Age pourrast-on vivre? CSS Les fantémes iments faire peur? Qu’est-ce qui fait pleurer les statues dela verge ? Les momies sontelles maudites? ‘BOSSIER:VOIT-ON UNE LUMigRE BLANCHE AVANT OE MOURIRT Pages 77 ‘Qui est le géant de craie du Dorset? Jésus état ilmaré avec Marie- Madeleine? Les Mayas ontile disparu? Qufest devenu Louis XVI? Bessie: Giles CRETE CACHE STONEIENGE? eee as Comment transformer le plomb en or? Ois ext a matiére man- ‘quanto? Lespace atilune odeur? Existe-tl des mondes paraloles? +LES MOTS CROISES pace ss on ae lacuriosité Tactuinsolite —— a Tactu visuelle ean se. ule entra ame BE 4 [2 Jovesnonsentronsesremers QUELS SECRETS 3 soma) 1s Cag prior, impossible de tenir une conversation. Dans les années 1970, des chercheurs amér- cains et allemands, Honerton, Braud otParkor ont obtonu des, résultats gréce la privation sensorielle. Le sujet est seul dans une piéce avec un casque aucio qui met un son blanc(corn- pose de toutes les frequences audibles), des balles de ping-pong posées sur les yyouxfrmés pour uniformiser la lumidre I doit percevoir ls informations qu’on lui soumet dans une autre piéceisolée : des mots (chat, pluic..), des images (mon tagne, mer...) ou des formes (toile, triangle...) Tauxde réussite: 37%. is 1926, le chercheursoviétique Leonid ‘ques du cerveau, sanspréciser comment passe information. Aujourd’hui, onnest pas plusavancé. En 2014, le revue ame caine Plosonea publiélesrésutats d'une expérience de transmission de pensée assistée par un ordinateur sensible aux ondes électromagnétiques. L’émetteur étalten nde etlerécepteura Suasbourg Images, sensations ou simples mots (bonjour au revoir) ont pu étre correcte- menttransmisd un interlocuteur autre, avec des taux d'erreurinfériewss & 10%, Mais si information est transmise & dis tance via Internet, etnon pas directement de cerveau en cerveau, peut-on encore parler de télépathie? Seer ey «id i f i s i CERVEAU & PARAPSY PEUT-IL... ..NOUS ANESTHESIER? il Des millers d'anesthésies sous hypnose ont été prat quées depuis 1995. Pionnier dans ce domaine, le CHU de Lidge, en Belgique, 2 monteé pparimagerie médicale que hypnose agit ala fois au niveau du systbme nerveux et du cerveau (cortex cingulaire anterieur) pour diminuer ou supprimer la dovieur. Différent dusommel, état hypnotiqueest nétat modifié de conscienceinduit& par- ‘ir depphrases,de métaphores, attentions cet de visualisations faisant appelimagi- naire dupatent. une voixdouceet grave, hypnothérapeute suggére par exemple « leur ‘Orbe sortant do Yeau, Jes animaux iminergés feuroient pu inspiver la famneuse legend Pendant Ges annéos, canulars ot images mystériouses ge svoesdent. Des chetcheurs f'ntéressant an phénombne sont formels: ‘I nexiste aucune grotte au fond dt lao ob Nessie pourralt se néfugier ni aucun pas: sage sous-mmarin vers 15 mer Gu Nord. De plus, Je Loch Ness ne eontiendrait pas 38° fea de nourmzare pour alimenter rental. Mort do faim, Nessie? Bn noverxbre, deux ‘Andais utilisant Yepplication Apple maps 4 ont remarqué une forme étrange. espolr £ est dono towours permis pour les fans de 4 Nensle, gol peuvent d’aleurs sorter 12 ‘Yise via une webeam plaote sur la berg? $ cnitp/ foro ochness.cox/Tivecan CES preside YA-TAL UN MONSTRE DANS LALLIER? laste Waytnt aioe wastes eee Tacahaee Re overpe pa de Sane sera aan triangulare et des pattes tres courtes ui lui donnent Fair rillustre article, Quine serait qu'une fentourloupe pour qu borde Vichy. Elle remplir de clients ressemblerait sun le Tinardon et le crocodile noir avec Ricoux, deux bars lune énorme téte _situéssurlesberges. urterre, dans les foréts équato- riales d'Afrique centrale ou d’Amérique du Sud. En mer, dans les fonds marins proches des tropiques, notamment dans le triangle du corail au large de'ndoné- sie. Entre 2010 et 2074, pres de 450 nou- velles espéces ont été recensées dans la forét amazonienne, par exemple. Mais fon en trouve aussi pres de chez nous, £n 2013, dans le Sud- Ouest dela Franco, des chercheurs du Muséum chistoire na- turelle ont découvert I Esox aquitanicus, tune nouvelle espace de brochet, de cou- leur et de forme différentes du brochet, wclassiques. Il existe aussi des «réser \oirs», cest.a-dire des groupes dont on sait que la plupart des membres ne sont ppas classifies. «Les insectes et les nim: todes (des vers non segmentés), par | + Nicolas Pullandre, maitre de conférences ‘auMuséum dhistoie naturelle. En como- tant les micro-organismes, comme les bactéries ou les champignons mierosco- piques, on évalue 2 deux millions le nombre d'espaces vivantes connues, et ‘onestime qu'llen existe entre 5 et 10 mi lions! Comment le sait-on? On oxra pole. «C'est exemple de M'étude plus eélébre publiée en 19823, ex- pique Nicolas Puilancr. Les chor ccheurs ont compté le nombre de | eoléoptares dans Ia eanopée d'un soul arbre d’Amazonio, ont multiplié parle nombre essences représentées, puis ils ont multiplié le résultat pour extrapoler aux espaces résentes dans dautresré- gions et d'autres groupes exemple, sont des réservoirs», explique | taxonomiques. Contec eae aed prior etary QUELS ANIMAUX LEGENDAIRES SONT DEVENUS REELS? On n'y a pas cru, et pourtant its existent : Pokapi (officiellement reconnu en 1903), le dragon de Komodo (910), le ceelacanthe (4938), le requin « grande-gueule» (1976), le saola (1993). Lorsque, a la fin du xvt sdcle, des Anglais rentrés d'Australie décrivent Fornithor los naturalistes croient ‘bord 3 un canular...Lexistence de certains animaux a parfois ave, te sujet & caution 8 cauze de leur aspect préhistorique ou de leur apparence hybride. AQUI APPARTIENNENT CES DROLES DE CORNES? ‘une licore! Cest du moins co que les savants ‘ont cu jusqu'ou debut ‘dunn’ siéce. Au Moyen oye Pe act re eer saad prpremer oicerd Pa ener noe intinpen Ene eu er eters ena s eer LE MOKELE : acco MBEMBE EST-IL = oneal nlongcou,une existence: C'est pardesmit Tonguequeue une grande espece de etunetétede reptiooudememm Enmarspro sempenticervest pas. feresemivaquatiques, chain, Mechel tndiplodocus mais explquetit«Nous ” Balot retoune ylemokele mbembe. avonsrécotédes en Ariquecen- EDopuisqunwoans, contnesdetémoi- taleavacdes géné Hlechercheurencrp- gnagesdesPygmées tens. «A pares Srozoclosie Michel delarégioncui—_échantilons d'eau EBalict multiple les connaissertpadeite- dun marécage,on Eexoédiions dans le _menteafaune.»Lani-saura quele animaux bassin duCongomalaauss étédecrt ont bu dedans» Epourprowerson —_audébutdursidclo ospérotil ya Le lémurien vient- il de Lémurie? ‘Au milieu dure sie, le zoclogue anglais Php Slater tented expliquer pourquoi es limuriens ne se trouvent que dans cer- taines zones. Se théor'e, passabloment farfolue is viendraient de Lému un continent aujourd” sdsparu qui raat Modagas- car, inde et la Malasc. Mais cette hypothoxe s'ap- pula sur dos considérations Zoologigues, et non géo Togiques. Au dabut du 2 sbde, la théorie de la drive des continent, soln laquel les cont provionnent d'une terre Unique, range fa Lmurie au rayon des Kigandes. nts 24 espéces d’animaux a «recréer» arm’ eux 3urach, le dedo ou encore le moa, olseau géant incapable de voler. Ces ani clisparus ont été choisis lors d'une réunion de scientifiques en septembre 2013 & Washington. Mais ce projet est encore trés hypothétique, et pour cause. LE MONSTRE DE MONTAUK ETAIT-IL UN DRAGON? yee) Ce oars ester y les premiers journaux qui pu- blient la photo de la créature potas Cena eee eee eae teas ee eee erate et et pas d'un centre de recherches vétéri- ee eas ee re ee rk ea ee eo Sie Streets eee eu ce Cee errs parait commme une sorte de bec corres- Pe at cg ee ee ee ee ts les dents, l'exception des deux incisives See Peat cent eee eras photo, elles concordent en fait avec celles du petit mammifére. Cependant, un mys- keer CO eee erent ae aug So een nt Seed ee! farcours racontent qu'lls ont installé le comps sur un radeau de fortune construit Pe ed Rr oe cr ct Sie ta eas eee tc _ PEUT-ON PECHER | UN SERPENT | DE MER? Jouvantatteindre plus de 10 m de long, co regalac nest pas un serpent mis un poisson osseu. Le serpent do mer est un grand clas- sique de la cyptozoologie, au point ‘quila donné naissance 8 cet ‘expression désignant un pro- bleme sans fin, Pourtant, les temoignages concer nant cette créature sont nombreux. De le région du bassin du Congo, le chercheuren cryptozoologie Michel Ballot rapperte des témoignages évoquant un serpent de 15a 18 mde long. Depuis 2012, lave déo efune étrange forme éveluant dens Un ac islands cele sur Internet. Serzit ce le logortétsormur, erésture yfhique du pays? Pour en décider un collage experts a voté en septembre demicr. Résutat: 87 vod conte 6, sont décid6 que cas images sont bien relies. CEST QUO! CA? “Oe caLMan Géawr En 1869 dans Ving ile 00 les Mers, Jules ern ogi comb avec un colar géant le Kraken. Cent ens plus tard, dans les eaux du Pérou, fone retrouvé Fol d'un de Ses descendants, bien réel, ‘une douraine de cent titres de diamatre. Le plus gros specimen connu decir ene 10 me jong. f poss x Sime derives Vita 600 m de profondeur. ~~ — JUNE DENT ‘DE Les dents de a mer? De simples quenottas. Un chicot {de grand requin bianc fit ple figure comparé aun Fossle de dert de mégalo- don. Ce superprédeteur, tlisparu ily a environ 1,5 mit lion d'ennées, pouvet atteindre plus de 20 m. En 2004, la base un requin bone a échous sur une plage australienne. Le squale au: Fait 648 devoré.Parun mé- {ladon Plus probablemant 1 per un requin plus gros. Nicolas Puillandre Maitre de confé- Fences au Muséum Shstoire naturelle, COMMENT PROCEDE-T-ON ‘QUAND ON DECOUVRE UNE NOUVELLE ESPECE ANIMALE? NICOLAS PUILLANDRE: D'abord, faut aller aurle terrain. Mémo el ert tree tare quon se rende compte sur place quils-agt une nouvel espdco ou «fun variant o'uneezpace cornue. Cela frend du temps. En moyenne, on évar lhe 21 ansle temps nécesaire pour <écrre une nouvel cepéce. POURQUO! EST-CE SiLONG? WP: Parce que la marche 8 ui et, longue. De retour a abo, ly atoute tune rochorchebiblographioue I faut sossurer que Fespece nes pas did ‘crite, dancechercher tout co qua paraiso st, t parti far frachite. Puls on abserve et compare 2. est analable ervromerent, remersorsauesnonsentronses[Z] 1 Wot = = > peut en fat étre formée par 'empreinte fondue ‘ausolel d'une plus petite eréature telle quun re- nerd ouun chien seuvages, commente Hilary dans le magazine Life en janvier 1961, Pus un jour dans un village népales, fs tombent sur perie rare un scalp de yét, précieusement conservé par les habitants depuis 240 ans. Esto enfin la prouve tultime? Pour le savoir il faut fire des analyses en lboratoire. «C'est un objet porte-bonheur dune grande importance pour les vilageois, et nous ‘avons eu beaucoup de ral ale faire sortr du vi- lage, raconte Sir Edmund Hilary au Guardian en décembre 1960. Finelement, en échange de dons ‘aumonastre loca, et & condition que le scalp soit escorté par un représentant des chefs du village sherpa, lesvilagecis consentent. préter a relique pendant si semaines. € Chicago a Paris, en passant por Londres, le scalp fait alors la tournée des anthropologues, zoologues et ‘autres scientifiques spécialisés. Ver dict: cette piécene provient pas d'un yéti. Qui plus est, ce n'est méme pas un scalp. I sfagit en fait d'un morceau de peau d'une chévre sauvage himalayenne moulse en forme de scal Douche froide pour les expiorateuss. De son cété, Hilary conclut que le yéti est cun conte de fées fascinant, né de rares ot offrayantes rencontres avec détranges animaux, forgé parla superstition cet un enthousiasme alimerté par les expeditions coccidentalesn. Traduction : est vimporte quoi existence hypothétique d'un homme des neiges prend du plomb dans laile. Mme Reinhold ‘Messne, Fhomme quia rencontré le yéti en 1986, finit par se ranger du cSté des sceptiques. Ila ppourtant orgenisé 21 expécitions et a été jusqu’a changer avec un ancien SS, envoyé surles traces du yéti par Hitler et Himmler qui étaient alors ppersuedés que la béte powvat re a 'origine de le race aryenne. ‘Toutefois Messner avance une tentative d'expli- cation se yet serait fours ibétain, Row quand i cst petit, brun quandiil est plus grand. II peut me- surerjusqu’’ dewx matres et demi de haut quand 3¢ dresse sur ses pattes aire. C'est un animal nocturne ce qui fait qu’on n‘en voit souvent que ombre -, capable de tuer un yak d'un coup de paite, et quir’zime pas 'horime, Mémes les emn- preintes sexpliquent : lorsqu'l marche a quatre pattes, les pattes antérieures se posent au méme tendroit que les postérieures, ce qui ne lisse que deux traces. Conclusion : le yéti, mi-homme, mi- singe, existe pas. Ce serait implement un ours. Dossier clos? Pas vraiment. En 2008, un groupe La sctne ouEliot nologie, personne, aces eur on vélo pas mémo un décolle graeaa oxtratorrasto, gETabeau ete no peutlévitor une des plus eé- implement on ‘Elobres des fiims —_levant le petit 2 do ccionceiction, doigt. La lumiaro elle estimpossible qui émane de co mame doigt 0 approche, elle, dela biclumines- once des Ncolee. la econo du flm ulin, pousse dane le vide spa- ‘al par Ripley, rloureestpostible, s/aceroche au val- Plusiours insactes, eau est moins comme|a fourm, erédible : a tem- stockont dalacide perature de Feoncontré aplus espace (-273°O) Eedas0% dane une cet paraeanto, poche delourvoire mertele. tun homme est en ‘tain de lobserver. Serait-ce un ovni? Cestbien ce que pensent les passion: és dextraterrestres uly volont une sou- coupe surmontee dune coupole. Mais Diego Cuoghi histo- tien d'art alien, re- mot couvre dans lo auxv* contexte religieux de siécle 2? sro isegrat nat dun symbole Quel est cot Strange classique, un nimbe i doré et luminewx an- ‘apercoit derrire _nongant la nalssance Vépaule de la Viergo de Jésus. Générale: sur cette peinture cu ment, un ange sort vs‘ side d'un auteur du nuage, Mais pas Inconnu? Diaileurs, sur ce tableau. Xavier Passot Directeur du Surlos phenoménes sérompatiaus non ‘denies (Gefpan, ) QUEL ROLE JOUE LE GEIPAN DANS U'ETUDE DESOVNIS? XAVIER PASSOT: En France, le Cartre national d études spataies (CNES) 3 tonu ce qu'une ination scentiiaue soe phéromane put quo deen remettre sux associations de passionnés, souvent trop portisenes, Seu France, lo Chieti Paou poscbdantuntolorgs- nisme.Atvavers emonde des irstittions ‘dares, souvent Kees farmbo, oct (8 suporinéos fate de danger avers. ) TOUTES LES OBSERVATIONS. "SONT-ELLES EXPLICABLES? X.P.:Su 22%d observatonenonéu- déos recueilis cortanesrenvovent au factour humsin. Lonquétour qui se rend surles eux ne pense pasforcément toutoslossolutors ct, vulonomére d'ob- serationstrater, nous déchons rare- ‘ment phi d unejourned investigation ‘a chaque témoignoge. Les cas suspects cantar mythomenie ou halucrations— ortant dos compétoncas du Go'pan ‘On sentient le version du témain. Les ‘autres cas pourralent reaver de phéno- ‘ménes,natuels cunon, encore neon remersrsavesnonsentronses [2] 5 ATE aN odd i i 3 : Pour tracer les lignes cea aed penning Rory ee QUIA TRACE CES CROP CIRCLES? iver 1966, Australien Georges Pedley n’en démord pas :ila vu de ses propres yeux un ovni | senvoler en laissant derriére lui lune marque ronde parmi les roseaux d'un marécage. Le premier crop Circle (téralernent «cercie de culture 9) est né. Les apparitions ne tardent pasa se multiplier, notamment en Angleterre, & partir de 1978. Mais qui en sont les au- teurs? En 1991, on démasque enfin des coupables. is sont teriens 8 100%, Deux amis, Doug Bower et Dave Chorley, avouent str inspirés des événerents australiens pour réaliser quelque 250 agroglyphes — le nom francais pour ces ‘euvres, Comment accomplir un tel traval ts [Zl everrensentronsas romero cen quelques heures? De nuit, pour ne pas tre repérés par les agriculteurs, les artistes applatissent les pis & aide dune planche en bos placée sous le pied cet maintenue grace & deux ficelles tenues fen main. Munis de cet oul ls tournent sur eux-mémes pour réaliser un cercle parfait. Pour dessiner des formes plus Complexes, is se reperent aux races pa- ralléles formées par les tracteurs. On les distingue netterent sur les photos c- contre toutes prises dans le Wilshire, au sudde Angleterre. Cest aileursen se déplacant & Fintérieur de ces stries que les anstes carmouflent leur passage dars le champ. Au mati, les fatasistes ont deparu. Etla surprise est totale, ely Cos silons brundtres sur Ia surface Per eter ny cers et rs peer ro re et ks LE DOSSIER VIE EXTRATERRESTRE Od faut-il chercher les extraterrestres ? Sur Mars? Sur des planétes situées a l'extérieur du systéme solaire ? Sur les lunes glacées? Pour avoir la moindre chance de découvrir d’éventuelles traces de vie extraterrestre dans l’univers, il faut procéder avec méthode. esextratertestres existent... pro- bablemont. Des calculs pros- pectifs permettent diestimer le ‘nombre de civilisations que I uni- vers est suscoptible d’abriter. Toutes es variables de ces Squa- fons ne sont pas encore connues, mais nous savons déj que, dans espace, plus de 100 millards de galaxies abritent un nombre incalculable de plandtes, Et méme s'il n'y avait qu‘une seule dlentre elles accueillant la vie par galaxie, univers serait largement peuplé d'espéces extraterrestres, Reste & trouver out celles-ci ppewvent bien se trouver. A prior, n'imoorte od dens limmensité, Cependant, comme nous ne ppossédons pas encore la technologie nécessaire ppour explorer ne serait-ce que les confins de notre galaxe, a Voie act i faut ruser En 1992, aux Etats-Unis, Institut Seti (Search for Extra-Terestril Intelligence), un organisme non- gouvernemental vous & la recherche de la vie dons lunivers, entreprend ‘analyser les ondes radio provenant de espace grace au radiotéles- cope dArecibo, sur Ile de Porto Rico. Objectif detecter des signaux cinteligents» comme en produisent nos téléviseurs hertziens ou nos télé- phones portables. Mais jusqu's présent, leradio- ‘élescope a surtout capt... le bruit de fond de Tunvers.Plusieurssignaux de plusieurs secondes, beaucoup plus intenses, ont bien été recuels, rmaisilest mpcssble daffimer quils ont été émis espace par des débris métalliques, comme de signaux d'origine naturelle ou encore provenant de defalances informatiques. Selon Franck Marchis, chercheur au Seti, analyse des ondes radio n'est plus prioitaire.En oute, cette méthode est trop aléaicie il feut pointer Finstrumentoubon endroit, aubon moment... La communauté scientifique a done préféré mettre enplace une autre stratécie. «cDanslaquéted'une ie ailleurs, ilest nécessaire de définir des m azimuts», 6riventairsi Dominique Proustet Jean Schneider astronomes 8 I'Obsorvatoire de Paris, dans leur ouwage Oi sont lesautres? (éd. du Seu, coll. «Science ouverte»). Désormais,on recherche quelque chose qu'on connaftet qu’on est capable de détecter: la présence d’eau liquide, inispen- sable l'émergence d orgarismes vivants. lors les scientifiques pointent leurs telescopes au loin, tres loin, vers des, planétes situées en dehors du sys- time solaire. «On cherche une se- conde Terre, peuimporte sila vie est éyoluée ou pas, cette fois», explque Franck Mar chis. Sur les 1849 exoplanétes deétectées & ce jour les melleures candidates se situent dens la zone d’habitablité> de leur étolle, une zone tempérée permettant & 'eau en surface, si elle. existe, de restera état iquide. all estaussinéces- saire cue ces planétes soient de nature rocheuse etnon gazeuse et qu'elles possédent une atrmos- phere, précise Vincent Coudé du Foresto,astro- rome spécialste des exoplanétes a FObservatoire de Paris. Le portrait robot est établ, En 2007, on décowvre Gliese 5819, Fle est 8 20 années-lumire de la Terre, soit 200000 mi- liards de klométres.Pleine de promesses, elle se sitve au milieu d'une zone ois feau peut se trou- ver état liquide. Elle fit donc igure de planéte potentiellement habitable, Mais en jullet dernier, coupde theatre: Giese 581 g nexiste pas! Com- menta-t-on puse tromper? En fait, cette planéte, onne Vavatjamais wie. Une cinquantaine d'exo- plandtes seulement, sulfisamment proches de la Terre, ont pu étre obse-vées directement par des ese enon wea ‘6lescopes, Les autres sont détectées grice 8 des - -> reer srscuesnonsentronses[ 7] «0 ‘Le rover Curiosity a attor sur Mars lo 6 ott 2012. analyse le sol de la plandte grace des foreges de ‘quslquee contimétroe. Sos découvertos cont com- ‘muniquées sur son compte twitter: @MarsCurosiy, = = > méthodes de caleul indirect, Les astronomes ne voientpas la planéte, mais devinent sa présence & portir des interactions avec son étoile. Crest donc en reprenant les calcu concomant Gliese 5581 g que lastronome américain Paul Robertson afinelement déceété sa «non existences. ‘Auto prétondanto : Koplor 186. Découvorte 'an- née dermiére, c'est la seule exoplanéte de taille comparable la Terre. ile a cependant une par ticularté: elle montre toujours la mére foce & son étoile, tout comme la Lune présente toujours le méme face & la Terre. La moité de sa surface baigne ainsi dans une nuit perpétuelle. Les condi- tions sont donc différentes de celle de notre pla- néte. De plus, il nous manque des informations dbase son aut: sa tempter, aprsence ‘u non dune stmosphire, etc. Autant Go amerihsceann se ppérer de trouver un jour des extraterrestres? len faut plus pour décourager un scientifique! D'ail- leurs, i rrest peut-tre pas utile caller chercher siloin Les chercheurs comptent trouver des oga- rismes vivants dans notre propre systéme solace, ‘lénites habitont sur a Lune, petits emg 900 Vaasa oes) droite) Ilusions, comme le montrent les observa~ ‘ions ulérieures effectudes avec des technologies plus avancées. Les surfaces dela Lune et de Mars sont diilleurs inhabitables & cause des rayons Uravilets qui les bombardent. «Le rayonnement solaire détrit les liaisons moléculsires les plus complexes, Impossible alors pout la vie dese dé- velopper , explique Vincent Coudé du Foresto. Olle peutele, alors? Cap sur les «lunes glacées» de Jupiter, Europe et Ganyméde. D'un diamétre respecif de 3121 et 5268 km, ces satellites naturels captent au- jourd'hui toute attention des chercheurs. «En ‘approchant d'Europe, on observe une bancuise blanche et des silons de couleur brunatre, carac- ‘Grstiques des molécules orgeniques indispe- sobles 8 I'émorgence de la vie tole que nous la connaissons», nate Alain Doressounciram, plané- tologue & Observatoire de Paris La vie & la sur face est compromise, car les rayons solaires bo- layentle sol, et 'eau qui constitue la croate gale instantanément. Mais wil semblereit que sous Ia surface glacée d'Europe ot de Ganymede, ly ait safisemment d'Snergie pour que eau ne soit plus sous forme de glace mais sous forme liquide, pouruit le planétologue. Das lors, on peut ima- giner que des bactéries 'y développent, le long des fissures remplies de molécules orgariques. Et pourquoi pat cds repli complons du typo ‘nen soura davantage lorsque la mis- sion européenne Juice ~ départ prévu en 2022 - rivera en orbite ‘autour de Jupiter hut ans pls tard «, JauesTionsa REPONSES FEVER 2015 LES STATUES DAN ty Me kas une des hypotheses veifiées par Peden ores tique, la scienes du paranormal, ctl oer ey ee peta ore fice minuscule que la statue est eye paren eg Barer an enor et ray eres eer sets Sel ti sol ead PAN eee Pewee is pneu non COMMENT SE LIQUEFIE LE lon la Kegende, du sang a été recueill dans le crane de saint Janvier, martyr décapité en 305, protecteurde la vile de Naples. lla ensuite été versé dans deux petites ampoules de cristal. En 1389, des procis-verbaux relatent un trange phé- rraméne:le sang dur’ se iquéfe soude- rnement. Aujourdhui, ce phénoméne ne se produit plus que lors de cérémories, trois ois par an, et notamment e 19 sep- ‘embre, jour de la saint Janvier Les scep- tiques tentent de comprendre ce prodige constaté par des miliers de personnes chaque année. Dés le 20" siéle, une re- cette de sang durciiquefié parla chaleur § est mise eu point pour soutenir hypo- | these dune supercherie. Elle ne convaine SANG DE SAINT JANVIER? pas Michel Mitoy, physcien et directeur de recherche au CNRS: «Sice néteit que | la chaleur, ce serait aussi banal que la | sauce durati! Orce nest pase cas.» Se- | lon le chercheur, le mouvement que le prétre donne 8k file durentla oérémo- nie est aussi nécesssire que le chaleur. ampoule contiendrait un melange de | sang et dune substance permettant de | le conserver dela tere volcanique ou du sable recueilis avec le sang du martyr. Gréce & cet élément, on obtient un fuide thixotrope quise solicifelorsquillestim- mobile. Lorsque la structure formée dans la fiole est détruite par la chaleur et le mouvement, le contenu redeviert iuide, Mais tant que ampoule est scelée, im- possible de vérfier cette hypothése. Joachim Bouflet Historien, auteur de Une histore See miracles ted. du Seu, QU’EST-CEQU'UN MIRACLE? JOACHIM BOUFLET : ine notion pure- ‘ment théolosique. Appliquée le vie courant, c'est une feclite de langage. Si une personne malades guéitinexplca- blerent, iy atoute une procédure pour ln qualfer de wiracuée', Des méde- ins cherchent ure expleation médicale, Sils nin trouvent pas, les théologions se sisisent de Vaffaire Fat prowver ‘qu'une pribve até adrosséo un saint (0u8 un condidat lo saintets. Ce sont les mieux placés pour intercéder ups de Dieu et obteniun miracle. Ine faut pes non plus invoquertrete-sc saints, non one saura pos & qu attouer le miracle, Toutes ces contraintes fot que, ppormi les quérisonsinexpliquées, seul in patit nombre peuvent tre qualfiges cde wmiracess (nel: sur 7000 dossiers de guérizone dénosés 8 Lourdes, seuls 69 sont considénés comme des miles) ‘YEN A-T-IL MOINS AUJOURD’HU! QU'AUTREFOIS? 1.B.:lly en avait davantage 8 époque ‘ila médocina était mons avancéo, ‘on etribuet souvent & Dieu des guér= sons qui aujourd hui, aurient une expl- ‘ation econtfique. Mai ily ona tou- jours En décembre derier, le pape & reconnu des miracles opérés par Minter. cession de toi religious, doux Paost- fiennes et une Frargase, LES MIRACLES ‘CONCERNENT-ILS SEULEMENT DES GUERISONS? 1.8.:n 1968, au Pérou, un bateas de péche heurte arriarad‘un sous marin; Teaus'engoue lors danse submersible quicoule 3 42:m de pro‘endeu: Pour sort de apoarel sain et saul socond boi ferrin vole. Or aps recon tution de la mancruwe, on sapercot «qu colaravient soulever un poids de 38 tonnes! En 2002, la commission ‘théologique a conclu au mrad, did Fintercession de mére Mate de ésus, tine reigieue date & Rome on 1966 Le second avait la blographie par ha- sardetl' prée pendant le sawetage. remerrsavesnonsentronses[Z] 1 FANTOMES & MIRACLES LES MOMIES SONT-ELLES ‘vant Toutankhamon, une autre ety eee omc Murray, homme du monde bri- eet Sr het eric Pr eee te aot een Cees ‘amputé. Un certain Arthur Whaeler récu- ee ers En 1904, lejournaliste Bertram Robinson Cae ee eer eet ets Teepe tener eye Dee eee Tas eer rere ra ener lets avon, commanditaire des fouilles du tombeau de Toutankhamon, mourt cing ! ee eee ry Ce L ’ de é ea a malédiction refait surface. En 12 ans, Eid ieget dara combent, Début d'oxplication on 1985 : Se rte révele le présence de champignons eed Cee oe CO UTre id uence OER Tes eeu ege td Recah cam ip begedelbeaecltaes Cote nrnpeme mime og Nee Sete cs area ea eens Sead ora eric SE SOUVIENT-ON cere te ae estémoignages rou- son anoté que age moyen tre capable de les détecter. le corpsinconsistant des es- a eS ee aa Eeceniedricd Seoanrackanaa lan proverantde du décds lors dela vie a facie bs apr ovo meai Ltda berg tns Sea 25Werfantsdesquatre rieure se stusitentre 27 et ae ane dale humana sande enadumorde owsrére SEarevctaulvogtat otcan bear at pce caer tas ares cxtills entre souvent une mor vile ral ied See a os ee Tale irae [see parlan Stevenson, profes- Quien esti des adultes? Chempe dlectromogadtiques, Sortes de lucioles d'eau, Seurde paychiatiea Tuner Lorsde séances @hypose Des traces fecdas hcapter a) ales sont rivlees par loa Sh de Viginie, Ces bambins _régrestve, Brian Wess, pay- Taide dumatéril spproprié, apparels photo etlescaméras | © e248 ansénoncentdes chat ipkimé de Yale, 8 mais il convient de faire at-_infrarouges. Mame sl peut ‘aits,noms et leu précis, _remarqué que parr los pa- ‘tention aux courants dai qui ariver qu'on les confonde inconnus de leur entourage tients, certains emontaient Pewvent fauserlamesure, avecdeseffetsdelumibrer& | farilal.Enenquétantsur dos sowonisétrangors 3 Pus visibles, les ectoplasmes, — fléchis par la poussiére. Fidentité des personnes aux-- leur vie actuelle. Si bien fi quolloslesenfantssiden-_qu’aorés pusious séarces ‘iffsient e psychatre apy etvérifcators,illuia sem- vérifer exactitude de lours _blé quo cos ris crrecpon- propos. Plisfrappant,cee alent 3 une vie antérieure ‘ainos anomalies physiques et ne powvaiont étroissus seraientligesacettevie de'intution ou de limagi= antérioure. Parexemple, un nation. Mas pour quily at jeune gargonnéavecdes _reineamation i faudrait Geatrices la poitrine aurait, que la conscience survive et dansune-eistence passée, «voyage au-cela de la ma- éétué parballedurantla tere. Une hypothése qu’au Premitre Guere mondiale! cune expérience n'a encore Surles-cas étudiés, Steven validée ou invalidee. Y a-t-il un spectre 4 Amnéville? Ja été froppé deriée la tte par des coussns et ‘mon beau fire requdes coups de téléphone dons le dos», assure Domnique,retraitéa Amnéville, en Moselle Lavoisine arrive en renfort...et regoit un vase en pleine face. Les poliers débarquent...otlévsion tombe. Viteesbrisées, meubles terre :la maison est saccagée tout le monde évoque un fantéme. En 2ovt dernier, le procureur de la République de Metz n’exclut aucune pothise.. En septembre, la coupable avoue : est Chantal, '6pouse de Dominique, qui lors d'une crise de folie,atoutdévasté.Aveclacomplicitédesonneveu, lle sfestcachée pout organiser les attaques de spectes. remerorsauesnonsentronses [2] 3 eee ee eee a Based Voit-on une lumiére blanche avant de mourir? Un couloir, un éblouissement, limpression de quitter son Corps... 15% des survivants a un arrét cardiaque ont connu une expérience de mort imminente. Qu’y a-t-il derriére cette étrange sensation ? jourla, Patrick part a la plage avec ses enfants. Vers 14h30, on nageant, il sféloigne de deux ou trois cents métres du rivage. ‘Aprés, est le trou noir Po- trick ne se rappelle pas quil stest noyé. «La premiére chose dont je me souvienne briévement, c'est d'un chariot [o'hépital et des gens quicrient dans les couloirs, des femmes qui Courent, quidemandent desbocaux etc. Monpre- miler gros choc, est de me voir allongé sure it (..)Jevoisles gensquim’aménentau bloc opéra- toite, les électrodes sur ma poitrine, je vols mon corpsrebondir plusieurs fois sous leet des dlec- trochocs.» Ace moment, Patrickentend un méde- cin dire: « C'est désespérg il esten phase deux» «J'2icomprsquilparaitdu coma, poursuitPatrck, 44; (..) Etlaje me quitte, je n'ai pas suivi mon corps. ai été aspiré comme dans une spirale, cormme dane un courant dat, etj'al perdu connaissance une deuxiéme fois.» Patrick parle alors d'une lu- rmiere intense, «ce nest pas comme Lumiere du sale qut’aveugle,quitebrile, 'esttellement plus édletant, maiscanettéblouitpes. Avant cy ariver, jfairencontré ma granc-mére, quiest morte. Ele était avec mon grand-pere de autre c6té d'une rivigre. (..) Sion devait donner une definition 33ans et cot 6psode a bouleversé sa vie. lla vécu Lune experience de mortimminente (Em) particu- ligrement intense et complete. Selon les diff rentes études hospitaliéres, environ 15% des survivants & un art cardiaque connaissert une Emi. Ces rescapés, également eppelés «expérien cours», décrvent tous peu ou prou le méme sc nario : une premiére phase «d'expérience hors ducorps» ou xdécorporation»,Fimpression d’étre mort et un détachement Smotionnel, pus le pas- sage dans un tunnel ou un équivalent, comme la spirale dont parle Petrick), qui débouche sur une «lumireo. Puis vient la rencontre d'un «@tre de lumigre» ou de parents défunts, le passage en revue des moments importants dela vie, la sen- sation davoir une connaissance totale. Et enfin le retour, qui est souvent instantane et dficile. ff ‘os connalssencesactuelles sontnsuf ‘isantes pour apporter une explica- tion & ces experiences, analyse le docteur Jean-Pierre Jourdan, pré- sident de association IANDS France (international Association for Near Death Stuches) «Mais es témoignages sont suffsamment nom breux et cohérents pour que fon sy intéresse, Pour mei, i s'agit d'un phénoméne nouveau au regard de la science, un comportement “exo- tique de la conscience dont nous n‘avons pas encore les clés, mais qui pourrait nous permetire de découvtir un pan entier de son fonetionne: ment.» En octobre 2014, I'université de Sou- thampton a publié une vaste étude, AWARE (Awareness during Resuscitation), menée auprés de 140 volontaires ayant survécu 8 un art car- diaque. Etles scientifiques ont découvert un cas exceptionnel. Normalement, un cerveau fonc- tionne encore 30 secondes environ aprés larrét du cour, Passé ce laps de temps, Forgane soufre d'hypoxie (manque doxygene) et hypercapnic (augmentation du taux de gaz carbonique). Pour- ‘ant, un patient été capable de reconter les ma- nipulations effectuées pour le réanimer. S‘ap- § dubonheur dela pai, je cris que ce serait a.» puyant sur cette descriotion, validée par 'équie - -> 5 Patric est resté onze jours dans le coma. Il avait remerorsauesonsentronses 2] os Asse — > médicale, es cherchours ont pu certifier que cet homme était resté conscient pendant 3 minutes alors que son cceur ne battat plus! «Une preuve importante »,selonle Dr Parnia,quiapiioté!'étude, ‘car onasouventaffimmé queles Emisurviennent soitjuste avant que leceurnecesse debattre, sit une fois quillestropart, ese passe-tildonclors d'une Emi? Lorsque le cerveau manque d‘oxy- ‘gbne,ilibére des endorphines qui seraient a forigine d une désinhibi- tion du cortex visuel et du systéme limbique (région dédiée aux sowve- firs). Les Emi ne seraient done que le fruit d'un déréglement du fonetionnement du cerveou. En 2001, Olaf Blanke, unchercheur en neurosciences dle Iniversité de Lausanne, @réussi provoquer la sensotion de décorporation chez une patiente psie on stimulant électiquement différentes regions de son cerveau.Ellen'était pas endormie et pouvait décrre ses perceptions en direct. Alors qu'lstimulaitle gyrus angulairo, une zone cheval surleslobestemporal stué dentine fos des tempes) et pariétal sur le haut du créne), la pationte a dédaré qu'elle se voyait de dessus, allongée sur le lit, mais seulement ses jambes et la partie infé- rieure de son trone. Mais cette explica- tion reste incom- plete, Dod vient le fareux tunnel de lu- rmigre? Etcessouverirs de défunts? Depuis 2012, plus de 200 témoi- gnages d'Emi ont été recteils par 'équipe du ‘Coma Science Group de 'université de Lidg drigée pare neurologue Steven Laureys. Pou rmesurer a profondeur et Fintensité des expé- riences, les cercheursutlsent«l'Echelle de Grey- son», Un questionneire en 16 points permet de vérifier la fiabilté des témoignages. Le temps semblaitls‘accélérer ouralertir? Des scénes de votre passé vous sont-elles revenues? etc. Léquipe du Coma Science Group a compare les souvenirs d'Emi avec ceux obtenus dans des ss PE Jovestonsantronse ever as conditions «normalese. Résultat: les réminis- cences d Emi sont plus détalldes. Ce ne sont done pas de faux souvenirs ou des hallucinations. Pius ‘oublant encore, une Emi ne survient pas foreé- ment lorsqu’on fréle la mort. Les témoignages montrent qu'elle peut survenir lors d'une forte fievre, d'une prise de drogue, d'une séance de méditation ou d'un orgasme. Les arréts car- diaques ne représenteraiant que 25% des cas. s 1écits suggirent une nouvelle défi- nition de la consience. Alain* a été dons|e coma ila suite 'un grave acci- dent de voiture. «Je me sus retrows au plafond de la chambce, et ia fllu que je “regerde” plusieurs fo's pour me recon nafire.» Il observe le personnel médical changer ses perfusions, toujours depuis le plafond, puis sort-de la chambre en lissant son corps derrére lui. «J'ai pu verifier aprés coup que les endrots que visité fhdpitel, en m’amusontvolerdans les esco- liars!» Comment Alain a-til pu promener s3 conscience dans lhépital alors que son corps se trouvait dans sa chambre? Le cardiologue riéoriandaisPim Van Lommol,spécialiso des Emi, avance une tentative d'explication : notre conscience nese limite pasa notre cervesu. C'est le concept de conscience non «locales, «le cor veau et le corps ne fonctionneraient que comme des stations relais recevant une partie de la conscience totale», note le chercheur dans son livre Mort oupas ?(interEditions). Une hypothése décrie parle reste dele communauté scientifique. Une chose est sire: selon les statistiques de la NDERF, prés de 74% des xexpérienceurs» ont cbservé un changement dansleur comportement. On natterrt jamais vraiment, raconte Else*. Ce type drexpérience vous marque a vie...) Votre échelle de veleurss'en trouve modifiée ginsi que importance que vous accordez aux choses.» Julia Zimmertich £OT le Ree era yard ay a) productvié agricole: de grandes cités se leveloppent. Pus le cimat devient de ps plus secet lesressourcess‘amenuisent. Les tensions s'accroissent. Les luttes in- mes afaiblissont empire. Affamé, lo peuple serévote et quite les cités. Long 6:5 confimée en 2012 par descherchours britanniques et américains, By fo2 op ely 4 stty fated 3 f 9 ees 9, Seay 4 Bese ‘a eed, fee eases 9 ~ 4 if ve ne thd nibs fay oll fang ay gtexeg, Pooh iia +9 Say ou Bites eoPeviby offard eedheg 8a0 exec 39 “llapcecBalfods tong Ie ao ag, dha En 1440, Giles de Montmorency- Laval, ancien cor pagnond'armes de leanne d'Arc, est executé par pen- rm les ation figurentle viol la torture et fossa nat de 140 enfants Crest dans le jon du chéteau de Tiffauges, on Ven- dée, que ie baron aura fat subir des sévices ade jounes cons. Acharge, plainte parents ot les te moignages de com plices,rabatteu etvalts, tellement réalistes quis ne laisent aucun in di porains «Apres Yiorsque coulait parfois surleur vente et se délectait les ducou Voir mourirs, décla rent lesvalet. ls disent aussi avoir dplacé ot dans certains rs: ddences du maré sont pas tant ces cmos qui ont valu Gilles de Rais nara que son insu au due do tagne, Jean V. COMMENT LES EGYPTIENS ORIENTAIENT-ILS LEURS Peete les quatre points cardinaux. eae Coe ponents coon évolué. Comment a-ton peat Lene tay eras peter es Deere) deux din oe pete eta Poorer graphique. Aureh sur deux ayneenrenin eeeret netted ee eeeteat os eae chal la Petite Ourse, et Mi formentun_zar, dans a Grande Ours. Peed cs! Spent ener frre ne on enn ccommunément admise de eee ie QU’EST DEVENU LOUIS XVII? Offcetlement, le fis de Louis XVI et de Marie-Antoinette est mort de tuberculose fafde 1810, 5 Bot un cota Kor - helm Naundorf revendique lettre de dau- phin de France. Les analyses ADN récom- iment réalisées sur son descendant direct, tn libraire francais de 40 ans, sont trou- bilantes : ses gines contiennent lessentie! des marqueurs de la maison des Bourbons, Y aursit ou échange denfonts la prison du Temple? Des 1846, a douta s'n Une exhumation alia sont ooux d'un 15218 acl A pro! trop viux pour die Louis XVI. Pourtant, en 2000, des analyses GIADN 3 partir du ccvur de enfant démon- ‘rent bien une parenté avec les Habsbourg, branche de Marie-Antoinatte, Un point partout: le mystbre demeure. Avec un enjeu de tail: qui est Phértier du tne de France? remerorsavesnonsentronses[Z] 73 Cet tt) Pee ert ns Pipaare erent ory Preteen Peasant i sot Quels secrets cache Stonehenge? Des mégalithes de plusieurs tonnes et plus de 7 m de haut. Ce site néolithique fascine depuis le xu siécle, Etait-ce un cimetiére? Un lieu de culte? Un calendrier géant? Il dévoile peu a peu ses mystéres. laine de Salsbury, dans En ce 21 juin 2074, jour ds solstice été, des hornmes et des femmes vétus de longues robes blanches & capuche so recueillont au pied des immenses dol- mens. Lun d'eux trace un cercle cide d'une baguette de bois, déimitant tun espace sacré pour les esprits. Une trompe sonne 8 trois reprises. La cérémonie peut com- rmencer. Tous les membres de I Ordre des bardes, ovates et druides d’Angleterre se sont donné rendez-vous 8 Stonehenge pour célébrerlafécon- dité de la Terre mére. A Tentrée du site tréne un immense trlithe, cette structure composée d'un bloc horizontal posé sur deux piers verticaux. Du haut de ses 7,30 m, il domine les 76 autres blocs tallés disposés en quatre cercles concen- triques au beau milieude a vaste plaine. Les pre- riers rayons de soleil viennent de percerle cercle de pierres et saignent parfaitement avec le ti- lithe, Linstant est solennel, Les participants se recuellent, méditent et prent, Une reconstitution de ce qui se passait autour de ces mécalthes, i 1y@5000 ans? Pes du tout: Cite cérémonie New Age est loin de la réalité! Stonehenge n'a pas 616 é¢iié pour les druides. Et pour cause::la été construit 2000 ans avant lariée des prétrescel- gtiques a longue barbe. Drilleurs, lorsque les § Coltes vinstallent, vers -90, is semblent décai- 3 gner ces étranges réalisations autochtones. Ce S nest quien 1725 que Wiliam Stukeley, membre 3 ducergé du Lincolnshire, va sintéresser ce eu Co prétre auxidées originales commence 3 célé- brer des cérémonies & Stonehenge, mélangeant ‘royances folkloriques et rtuels religieux. Rien & voir avec ceux des prétres gaulois qu'a pu ‘connetire César, mais peu importe: unenowvelle tendence druidique est en train d'émerger. Au cours des xx° et n° siécles, Stonehenge devient Un lieu de pélerinage pour les cryants de tout poil imprégnés de culture celtique. Durant les ‘années 1970, un immense festival hippie est méme organise sur le site. Mais le gouvernement. anglaise faitinterdire brutalement en 1985, pro- vyoquant dars le foulée de violentes altercation avecla police quise soldoront par 400 arresations ‘et des dizaines de blessés Aujourethui encore, lenéodnusme compte des dlaines de milirs d'adeptes. Au Royaurie-Uni, certaines communautés bénéficient méme dun statut religieux. Lété dernier, ils étaient 37000 a cérémonie dusobtice de Stonchango. ‘On vient de loin pour toucher la roche afin de deveni fertile ou sy frotter le dos pour recevoir son énergie. Depuis des siécles, les wpieres sus- pendues», inscites au Patrimoine mondial de Unesco en 1986, nourrisent les imaginaires & ‘ravers le monde entier. 2is pourquoi, bien avant les pre- miétes pyramides d'Egypte, nos ancétres les ont-is dressées 18? En édiiant, entre~3000 et 2200 av. JC, €e gigentesque monu- ment, les hommes du Néolithique avalent sans remerrsavesvonsentronses [2] 75 het = = > lever du soleil les rayons solaires franchissent le grand tllthe dans un axe parfait. Deux dates qui correspondent aux solstices d'hiver et d'éte, le jourle plus court et le plus long de 'année. En ‘matévilisant chaque solstice, le monument ren- dit viable le passage d'une année a l'autre. uu cosur du monument, une pierre soigneusement taillée présente d’étrangos reflets rouges. Les pro- rmiers défricheurs ont surnommée la pierre des sacrifices. Aurit-elle serv ides crimesrituels?Les flaquesd'eau rougestres qui s'en écoulent et ont inspiré son nom sont en realité duesauxépanchementsd oxyde defer, tres présent danslesroches. Ace jour cucunetrace de sacrifice n'a été trouvée sur le site. Pourtant,ilre- gorge bier de restes humains! Sous es pees, on aretrouvé less calinés de plusde 200squeleties, dont étude laisse perser gue lespremiéres inhu- ‘mations ont eu lieu en 3000 av. J-C. Das ses dé- buts, le site a donc été utlsé comme cimetigre. ‘Mais qui étaiont ces défunts? Des combattants? Des religieux ou les représentants d'une autorité spirituelle ?Peu probable, carsily aeffectvement des ossements d'hommes, on trouve aussi coux de femmeset d'enfants. Pour 'archéologue britannique Mike Parker Pear- son, grand spécialiste dusite, les mortsde Stone- henge possédaient forcément des carectéresspé- cfiquespourétreenterrésdanscelieumajestueux. Selonlui.lsfeisaient partied‘ unesortec‘aristocra- tie néolithique dont on aurat ainsi immortals la Dcagoenwicery na mémoire. Stonehenge pouraitalorsétre le cime- tiare d'une famille royale ou d'une dynastie. othese: le site abriteraitles sépultures desbitissours dulieu quivivaient’ moins de 3km de distance, & Durrington. La, on aretrouve les traces d'un vilage entier avec, en son centre, un autre cerde Pas depierrescettefois,maisdubo's. Datées de la méme époque que Stonehenge, ces traces témoignent de la presence passée de ‘tronesdressés. Uneslléereliececercea "Avon, la rivigre toute proche. Pour Mike Pearson, cest conforme un schéma traditionnel associant la pierre aux mortsetle bois eux vivants. ‘andis que Stonehenge incarnerait le royaume des morts, Durington serait ‘colui des vivants. Quant a "Avon, il voque le passage entre ces deux mondes. A Durrington, on a aussi e- ‘rou les carcasses de gros animaux & peine en- tamées. Comme les restes dun festn..Plus 6tor- rant encore : les bétes viendraient de toute la Grando-Bretagne! Certaines méme de 'archipol des Orcades, a l'extréme nord de I'Ecosse. Das le Néolthique, Stonehenge fescinait les fouls : (on parcourait des containes do Kilometres pour syrendre. Mais comment les monoiithes sont-Is trtivés a? La question, de nos jours, reste entiére, Comment, bion avant invention de la rous, at- (on pu acheminer ces colosses jusque-, parfois surdes centaines de kilométres? C'estle cas des apierres bleuesn : ces roches voicaniques, qui constituent les petits cercles intérieurs du site, (On n'a pas de corttude quant ta manitro dont les batisseurs du Neolthique ont anetrut eae corcios de plrre. Voll copen- ddant Mhypothese la plus répandue eetuolle- ‘mont parm les archéologues. Aide de rondins et c'un levier on dressat peu & ‘pou lo mogalithe on le ealart dans un foss6. santo pour Femboker aur lee montants Pour poser le litsau, on construsat un ‘podium de rondins d'une hauteur suff IT était enauite maintenu &Faide de cordes, vericaux grdce & un eyteme de levier 1 [2Jouestonsantronsesromenans sonrtailéesdars la rhyolite. Or on ne trouve cette roche que dans le région du Pembroke, stuée & lextréme ouest du Pays de Gales Lespiees ont pparcouru 280km pour parvenir 3 Stonehenge! tis de quelle maniare ces blocs de 3 3 4 tonnes chacun sontils aves |8? Le débat reste ouvert et les hypotheses sont nom- breuses: trés par voie terrestre 4 par radeau le long du canal de Bristol et de Avon, tractés par des hommes ou des boeuf, sur des traineaux graissés ou des rondins géants, & laide de cordes en flores naturelles ou soulevés par des levers puissants... Plus tonnant encore, Farchéclogue Andrew Young s ervisagé usage dun tapis mobile fonctionnant grace & des roule- ments billes: dens des troncs d arbres creusés, nosancétres auraient déposé desbilles de grarite similares 8 celles que Ion a retrouvées surle ste Ils auraient ainsi créé des sortes de pistes pour foire rouler de grosses charges. Serena Quo} qu’l en colt, il s'agit d'une prouesse tech- nique. Ete n'est pas la seule, Les pierres de sar- sen ont four les monolithes du grand cercle. Dans ce orés de a région aussi dur que du granite, les hommes ont tal incisé & aide de simples rmarteauxen slexafn que les pierres 'emboitent parfaitement pour former les ilthes. Loin dre Une brute ignorante, homme du Néolithique étaitdonc unas du transport et possédait déjé un savoirfaire qui este a décrypter. Sur le site, les fouls révélent chaque année de nouveaux tré- sors. Grace aux techniques cerchéologie telles que le scanner 3D et les radars, on analyse au: jourd huile sol sans avoir 8 creuser. été demier, tne Equipe de chercheurs britanniques et autr- chiens aairsi découvert 17 nowvesuxmonuments enfouis sous es corcles de pierre, datés pour la plupart de 3100, Pits, auges, cromlechs... Tout laisse penser que le lieu feist portie d'un en: semble ituel bien plus vaste. Sous les pierres de Stonehenge, des secrets dorment encore. Karine Parquet re eran! ruines de Stonehenge. Pourtant, ls archéologues rfont: Serer ser errs remerrsavesvonsenteonses [2] 77 ences eee ts pees ie a al rey Perret tons et quelques neutronsiyexplique lara Nelist, doctorante en physique 2u - ere. aera ea berge le LHC, le plus yee els einer tice permet de lancer des'stomes 3 tris. ont es ee crs eer uaa ed eed Cea eet Se at dice Ce eee a) Cee tar eer cate de Be ete OO et ue Pa nue ratoire national Lawrence Berkeley, en ee acs ene ues Pods tr oe ees cde Drone tee OU EST PASSEE S us nos yeux, méme si on ne voit pes. En tout cas, est ce que pensent ceux qui ont émis Thypethase de cette matire invisible, également appelée amatiere noire. «Nous n’avons pas la moindre idée de ce que peut re cette matéren, cexplioue Frangose Combes, asto- physicienne & fobservatore de Pars. est en observant les ames de galavies que les chercheurs se sont clit que la quanti de matiéve visible, les atomes, était insufisante pour queles galaxies restent groupées. ls en ont dédut la présence de cette rmatitre imisiole dont la masse totale dns Funivers serait cing fois plus importante que celle des atomes. ‘Aujour ui esseient dobtenie de la matiro noire dans los accéiératours dle particules afin de comprendre de qusi elle estconstituée, sansrésuitat 8 2 jour Mais dans univers, ily aurat une substance invisible encore plus abondante que la mati noir: c'est énergie sombre. I sagit d'une force qui repousse ot déviola mative ot lesrayons lumineux, ce qui permet de la détecter inditectemert. «Elle ‘st répartie de fagon homage dans tout universe incique Frangoise Combes. «$3 force répuisive permet a celui de stendlre de plus en plus vite.» Matire noire et énergie sombre représentent respectivement 25% et 70% de lunivers. Autrerent di, co domior est invisible 8 95 %.. LESPACE A-T-IL UNE ODEUR? ST etka peor Pre rr ty Discovery ont reconnu ces odeurs Peete er Nee eee eared Poe rece les étoles meurent et qui se Pete ert Peer du formiate d’éthyle dans un v Seen ern ere ern asus s0 PeJovestonsantronsesromexans 3 5 30 milliards de milliards de milliards Crest le nombre de particules Glémentaires. nécessaires pour composer un étre humain au complet. “Tléporter état de chacune de 2s millirds de miliards de particules (Woir page de droite) prendrat done dos millons de millards d’annéos. Et méme sion y parvenat, ren re garantirat que Phomme ainsi ‘raichement téléporté conserverait £08 souvenirs ou ton caractore, Peut-on voyager dans le futur? Dans le film Retour vers le futur, Doe’ utilise une voi- pour se dans le temps. Une idée pas si éloignée de la réa- lite car, pour voyager vers le futur, un véhicule fen mouvement est ind pensable. Cependant, les 140 kmh de la Delorean seraient loin étresuff- sants, Selon astrophysi- cen Marc Lachibze-Rey, en atteignant quasiment la vitesse dele lumiere, on pourrait retrouver la ‘Terre un sibel plus tard ‘en ayant seulement passé cing petites années dans son vaisau spatial. «Le voyage dane le futur est done possible en principe, sans imitation autre que celles de notre technolo- glen, écrit dans son live Voyager dans le temps (éd. du Seuil. En eet, se- Tonia théorie dela relat Vite dEinstein, chaque in- dividu posséde son temps propre qui s‘écoule ind pendamment de celui des autres. Or le temps passe 2 une vitosso plus ou + fe OU PEUT-ON SE TELEPORTER? Uusqu’a 25 km. C’est pour Instant la ij Soares es eta ara reece ees Sareea Poe aeee Se futur. II faut d‘abord créer le «canal de té- (Chaque cristal est d'abord «intriqué» avec Ee ae ers eee tae la fibre optique a un interiocuteut. Une fois tues Plus unindvedyac- cre, plus son tomps Ere cistl arivé & destination, plus besoin Propres‘écoulelentement #de cébles ; toutes les informations que Comparé celui d'un {on procure au photon sont instantané- individu resté immobile. ment transmises au cristal. remerorsauesvonsentronses[Z] 1 aga A QUOI SERT LANTIMATIERE? En 1932, le physicion américain Car An- derson met en évidence pour la premire ois uno antiparticul, lo positon. C'est le jumeau de lélectron, mais sa charge lectrique est inversée. «Si une particule ‘ot son antiparticula se touchont,olles s'an- rihilent mutuellement en dégageant de énergie et de ls mire», explique Niels Bassler, chercheur au Cern. La pulssance EXISTE-T-IL ice 8 vérfier. Mais si autres mondes existent, ils sont par défrition séparés du ndtre et nous ny avons pas accés. Selon ‘Jean Pier Luminet, asvophyei Marseille, «les ervisagés pour Is promiére fois de facon sciontifique en 1960, dans le cadre de a physique quan tique>, est-d-dire étude du comporte- ‘mont des paricules. On pongo alors que la matiéve pourat so-rower & différents cien & Fobservatoire univers paralléles ont é tendroits au mérme moment. Lo paradoxe du chat de Schrédinger, une '6e dans les années 1930, permet dillustrer cette idée d univers paraliles Il agit de fire fentrer un chat dans une boite opaque contenant un dispositf potentiellement ‘mortel pour lu. Tant que on n’a pas our vert la boite pour vérifersil'animal est ‘mort ou sl est toujours vivant, on consi dere quill est vivant et mort en méme temps. Ces états simultanés générent ainsi un embranchement d univers paral lees. Danst'un le chet serait mort, et dans autre il serait toujours vivant, Quand on ‘uve la boite, on basculeforcément dans expérience virtuelle ima tun de ces univers ‘Au cours des années 1970, c'est dans lo monde de l'astrophysique que lidée univers paralléles va se développer car il est facie c'adapter les paramétres des muttvers (mult-nivers) pour cores- pondre aux regles des scénarios de fonctionnement de l'univers», comme Vexplique Jean-Pierre Luminet. Sur le papier, hypothese des mondes peralleles se tent, car elle n’est pas en contradiction avec, par exemple, la théorie dela relat vité. Aurélien Berrau, astrophysicien au laboratoire de physique subatomique et t2 [2Jovestonsentronsesromenaos générée est considérable. I suffait d'un demi-gramme d'antimatiere pour égeler la puissance de la bombo «Av d'Hiroshima. Une arme de destruction massive poten- tielle? Non, carl nest pas possible c'en stocker suffiamment. En revanche, les chercheurs 'utilisent contre le cancer Lors d'une tomogrephie, on injecte au patient Un liquide qui lbére des positons au niveau de cosmologie du CNRS de Grenoble, connait d'ailleurs les différents types. dlunivers hypothétiques sur le bout des doigts. lI décritI'un des plus exotiques comme «une structure en arborescence de bulles >. Chaque univers-bulle est créé grace 8 un phénoméne identique au big bang. Et co demior prond luiméme place dans un univers préexistant dont la bulle se détache ensuite, Une multitude d’univers-bulles rellés par des trous de ver Solon Auréifen Barrau, i pourrait existor Lune infiitécunivers-bulles. Dans certains dientre eux, vous lecteur, continveriez de lire cet article, et dans d'autres vous vous anéteriez. Dans d'autres encore, la Vie n’existerait méme pas, car chacun de ces univers pourrait posséder ses propres, lois physiques, dont certaines seraientim- propres & 'existence humaine. Pourquoi pas, par exemple, une gravité répulsive ou des électrons plus ros? Yauratilun moyen de voyager d'un uni- vers & l'autre? Certains chercheurs ont simulé mathématiquement existence de ‘vous de ver qui pourraient reir ciffrents Univers entre eux. Ils se composent oun ‘rou noir pour fertrée et d'un trou blanc pour la sortie. A inverse du trou noi, le trou blencrepousse la matiére et ne laisse rien entrer. Cependant, pour Fnstant, les rmodéles mathématiques montrent quin- sérer la moindre particule dans ce type de passage le ferat s'écrouler immédia- tement surluméme. Auréion Barau, qui considere que les trous de ver relevent de «la pure science-fiction, rappelle par aillurs que ece n'est pas parce qu'une chose est possible mathématiquement quelle existera dans la natures. de la tumeur. Positons ot électrons entrent alors en collision, s’autodétruisent et pro- dduisent une lumire qui parmat de repérer emplacement des cellules cancérouses. Le probléme est que lantimatire est rars- sme. Das que dos antipaticules appa- raissent, elles se heurtent a de la matiére et disparaissent aussi vite. Les chercheurs doivent donc les fabriquer en laboratoire, 3 : y 3 3 zl PEUT-ON RALENTIR LETEMPS? Ui.ense pour vous carla homme passant 100 rs au pied de Everest vivrat un selon lathéorie de nde de lavelativté générale, qu'un auveresié cela, ls indiqueraient plus ‘atitude usommet. des coordonnées wager au pluslag alage minine, stuées & une dizaine de-chaussée,letemps estforte etmoins les satellites de kiométres de ppassere moins vite le temps passe vite, votre position réele. PARGAETANGORON, HORIZONTAL, a 1Déplacement impossible i Elle héberge le plus petit os du ‘corps humain ; Mieux vaut qu'elle sot d applaudissements que de trs. Il Fleuve du Ghana ; Test psychomevique ; On en 2 peut étre un sicéme. IV Arzignées ; Bout de bois. V Elle pese- ‘ait 21 grammes ; Ancianne union européance, WI Est artvé A terme ; Mystérieuses piertes suspendues. VI Prédateur de navires ; Corige, Vl Par essence, une voyante en a ; Mesure cchincice. K Un continent; Institution anglaise ; Petit maite de ccérémonie. X Terrasse le roi; Roche fourrée de crstaun. XI Le _mammifére pondeur. XM Astrologue auteur de propheties. 4 [EJovestonsentronsesromenans VERTICAL 4Fils d’Akhénaton,trésor momifié. 2 Marqueur du premior groupe : Ape ; Unters de rouble. 3 Mladic; Oiseaux de fer. ‘sande ; Dévale une pente ; La fn dela nul. 5 Els restert 8 conquénr; Tro parm quatre. 6 Club de football; Vile nigé- tian et roeran de Le Clézo. 7 Prédateur des mers; Maiquela surprise La tete ‘Oddie. 8 Masculn ; Flewve dance ; Sole dh Caire. 9 Monnaie romaine ; Pénoménes acoustiques ; Sport, 40 Comprimées: Chet 11 UAtlantde est eymologiquement celle d'Atlas; Grande école; Les poules leur font a (bsse) cour 42 Témon dlune presence exraterestre; Marqueur de froid Unfest pas rele. 33 Monsue discret depuis pets d'un sible lestbien den avoir lorsqu‘on manque de pétrle Solution page 98 » Rue Fi Ni ‘Surpris par une guépe, co jeune épervier de Cooper err tis ar lactu insolite AFLEUR DE PEAU Une étude suédise vient de quantifier la sonsibi- lité:du bout de nos doigts pour la premiére fols. Noussommes capables de sentir sur une surface ap- paremmentlssedes dif. ronces de rlif de 13 na- nométres. Coste que sivotre doigteisstla tale de la Terre, pourrait au toucher faire la difference entre une maton eta vor ture garée devant! Cette recherche pourrait nota ment permetive de déve- lopper des écrans tacts pour non-voyants ano BIBERONS CONNECTES Lastart-upfrangaise Slow Cont apetsen- téunbiberon intel gentlorsdudemier ES, lesalon mondial delinnovation lee ‘roniquequisesttem out jv Las Vegas Baby GLGL ic dique au parent ange inchnaison dal trégule ain Tari aie: fniealescol- ques du ncuron. Connects, Baby GLGL rmatiquement dune application pour smartphone des done ‘es comme laquan- siédelait ingée parbdbéLavitesse laguelleilabaetla fréquence desrepas. non Ossevoort, 38 ans, aura mis dix ans ‘et plusieurs expécitions - pour réalser son rBve: aller de son vilage des Pays-Bas jusquau péle Sud... en tracteur Le 9 décembre dernier elle a enfin pu poser embrassanta sphare métallique qui marque emplacement du xpéle : Ni Sud de cérémonie», surle continent blanc, 8 1300 de la mer la pus proche. LLultime étape de son pé- tiple avait commence “16 ours plus tot dans d + fait face a Afrique du Sud. Progressant dans la weige & 10 km/h de moyenne, cette aventuriére deveit rouler sans jamais s‘arréter pour éviter F que son moteur ne gele. Pour relever ce défi, la base russe de No- volazarevskaia, sur la cbte de l’Antarctique qui Lesfans de Tintin onten- : gon de se mouvoir. Sur ‘coreen mémoire le sous- | nommé Ghost Swimmer marin squale mis ou | (nageur fantéme), le ro- point parle professour : bot est congu pour des Toumesol. La marine des £ missions de survellance Etats-Unis lui rend un ! et de reconneissance. I hommage involontaire : pourrait, & terme, cem- avec un projet de drone | placer les dauphins et aquatique quitite lee { otaries apprivoisés déia ‘quin jusque dans sa fa- : utiisés pares mitre. 6 [E.Jovestonsantronses eects LES YEUX FUNAMBULES- BLEUS ONT DES CHAMPS 10000 ANS ture Selon re étude dance, (abana ont eablen tousleshomansauryou. nove un record mone ny op eaaeeny plu Se T0000 athe Donbescuvorice Sip lhe jon bes dee fae ont es pos bron elk cette coloration pataller avearcn igianetenfnten Staci, vcore lu taux de mélanine - liche, tended envi- i amen cee e Quise fait une toile rondewemetreda eux-dane ite Chet \ gagneun tableau ane . ‘send teers “homme atx Yeu" esa de déourrun wo cahédersun nave Cestenregarderie fin | ent een bleusw, la mutation d'un +t Little qu'un historien de l'art hongro's a reconnu dans le décor la Dame |S ceulement » 94m. 2 aReccantin ence au vase nor, chetrme inary ci peintre magyar Robert Berery | Neeaunfate his, Temélanne Garant, (1888-1953) Latoile avait été achetée.en Caifomie par une accessoiristedufilm. | cettedisdplinea "Elle a été vendue 229 500 € aux enchéres, Budapest, en décembre demier. ‘moins de quarante ans Blesedvie en plusieurs branches, de la longline (ongue dis- tance) Alahighe, tence su-desous dun précipice. En faitde ton, gage dime LARBRE QUICAPTE — [atecensiexe LES COURANTS D’AIR [Sve etroncetlesbran-< miniturbines,parfaite- | figures. Le marcheur chessontenacie, mentslenciouses, sont | 8Ventenéqulibre Lesfeuilesenplastique - cisposées deacon _| sansbalancer. vert Etquandlevert _capterle moindre ix lesfeitfémir ellespi- _ dépassantles 2m/s. votontsurcllesmémes _ (contre 4m/spourune comme autantdemini- = éolienne classique). u turbines.Hautdehuit Chacune intégre un gé- ver :m mmétres,'eArbrea vent» nératour Is'agitc'ex- i aétédéveloppéapres | ploiterlespetits«gise- fe trois amnéesdere- ments» éoliens des cherches parlastartup zoneurbsines, courants parisenneNewWind. | d'aiequicculentle a Siln'exsteencoreque | longdesimmoublesot EY 2 coprototype,instaé —. desrues,pouralimenier RA prima la Ctécestélecoms de Pleumeu-Bedou (Cétesd'Armori,sa leds, une bore de re- commercialsatinest _ chargernent devoitures prévuedéscatteannée - ouencore un foyer ol6 auprixde 29500€. Les dequatre personnes. rem orscuesnonsanteonses [2] 7 lactu insolite Ee eet ea Poupées russes ‘Sur 'afroportde Joukovski dans la région de Moscou, un avion ppeut en cacher un autre! Le per sonnel ausol décharge parle nez relevé d'un Antonov 124k fuse- lage entier d'un avion de ligne. Livié on pices détachées & un centred études aéronautiques, ‘iy sera assemble pour des tests cen soufflerie. La compagnie russe Volge-Dnepr posside une dizaine d’Antonov 124, deu- irre plis gros avon produit en ie av monde aprés Airbus ‘A380. lle live notamment tous les trois mois en Guyane les 52- ‘lites mis en orbite parla fusée ‘Ariane V. La fire Eurocopter rocourt aussi & sos services pour livrer ses appareils dans le ‘monde enter. Le tarf¢'un aller simple peutatteindre 500000. Se ey «2d [actu insolite Pole tee ea La caisse au trésor Ele dorm ca Sa Ueidans les années 1950, pour transpor- Jauestionsa Réronses See eeu Sue ieee un, ce POILUS ET HOMMES- SANDWICH Durant la Premidre Guerre mondiale, la publcté met en scéne des soldat fran- ‘ais. Comme surest afiche do 1914-1915 Pour un aperitif alcooksé ol les pois sont représentdés frais et souriants! Avec eile ment dans une guerre de tranchées, ls in-