Vous êtes sur la page 1sur 41

Examen clinique du

coude et bilan(s)
fonctionnel(s)

Christian Dumontier
Avec l’aide de JL Marmorat et K Anjaneyulu
Centre de la Main, Guadeloupe

Quelles sont les plaintes ?

Douleur
Gonflement
Raideur / Blocages / Ressauts
Déformation
Instabilité
Paresthésies +/- troubles neurologiques

Interrogatoire
Le patient: côté dominant - Travail / occupation
Les antécédents (traumatismes, polyarthrite,…) notamment la
possibilité de douleurs projetées (rachis, épaule)
La pathologie actuelle: mode de début, ancienneté des troubles
(What, when, where, how ?)
Si vous voulez savoir ce qu’a le patient, demandez le lui (Sir William Osler)

Examen
Clinique
Inspection
Palpation
Mobilité / stabilité
Bilan neurologique
Tests spéciaux en fonction de l’orientation diagnostique
Diviser le coude en 4 compartiments (en fonction
du siège des douleurs / symptômes) permet de
limiter le nombre de diagnostic différentiels

Inspection (comparatif)
Angle de dévers
Attitude et déformation
Peau (cicatrices +++)
Amyotrophie
Gonflement: para-olécranien, triangle de
Nelaton, …

Pourquoi les coudes traumatisés
se mettent-ils spontanément à 70°
de flexion ?

Pourquoi les coudes traumatisés se mettentils spontanément à 70° de flexion ?

C’est la position de plus grande capacité de la capsule qui est
commune aux trois articulations

Angle de Dévers
11-14 ° chez l’homme
13-16° chez la femme
Disparaît en pronation et flexion
Comparatif (si > cubitus valgus, si < cubitus
varus)
L’inclinaison de 4° de l’extrémité supérieure de l’ulna, ajoutée à l’orientation de la
trochlée entraîne un angle d’inclinaison physiologique

Attitude et
déformation

Cubitus
Varus

Cubitus
Valgus

Le coude s’examine surtout par en arrière où les reliefs sont
mieux palpables

Palpation
Les processus condyliens, l’olécrane, la tête radiale
Les insertions musculo-tendineuses (épicondyliens, épitrochléens,
biceps, triceps); le lacertus fibrosus; le septum intermusculaire
Le nerf ulnaire
Les ganglions épitrochléens (1 cm au-dessus de l’épicondyle
médial, en regard du septum intermusculaire)

Rappel: pour palper correctement, il faut
pouvoir projeter « à travers » la peau les
structures anatomiques sous-jacentes

Triangle de Nelaton

Palpation
Lacertus fibrosus (en flexion
contrariée du coude)
Cloison intermusculaire interne
(différencie le compartiment
antérieur du postérieur)
Nerf ulnaire (Instabilité dans
15% des cas)

Mobilité

Coude normal: 0 /0 / 140° (+/- 10°) de flexion-extension
La fin de flexion est « souple », la fin de l’extension est « dure »

Mobilité

Coude normal: 85° de supination;
70° de pronation
Notation ? 0/0/160 ?

Mobilité

Recherche la notion de
blocages / ressaut

Notion de secteurs de
mobilité
0/30/110° de flexion-extension
et
50/0/50° de pronationsupination
Permettent de faire (à peu près)
toutes les activités de la vie
quotidienne

Handicap
important de
l’arthrodèse
ou de la
raideur dans
le secteur
utile

Barème indicatif d'évaluation des taux d'incapacité en droit commun

Stabilité
Un coude ballant / instable
est peu/pas fonctionnel
L’examen d’une instabilité
modérée est TRES difficile et
demande beaucoup
d’expérience

Examen de la stabilité:
ligament collatéral médial
En flexion 20°, patient en supination et
debout ou couché, épaule en abduction de
90°, on force l’avant-bras en valgus
Plutôt en pronation (pour ne pas
confondre avec le LCL)
Le pouce de l’examinateur recherche une
ouverture articulaire
Milk-test; Moving test

Testing d’une instabilité en valgus

Milk Test
Avec la main du côté sain on
attrape le pouce du côté atteint
ce qui met le coude en flexion
et valgus
L’apparition du douleur
indique un test positif
Veltri DM, O’Brien SJ, Field LD, et al. The Milking Maneuver: A New Test to Evaluate the MCL of
the Elbow in the Throwing Athlete. Presented at the 10th Open Meeting of the American Shoulder
and Elbow Surgeons Specialty Day. New Orleans, LA, February 17, 1994.

Moving Test
Coude en flexion, on passe en
extension (et inversement)
tout en gardant une tension en
valgus. La douleur entre
70-120° signe un test positif
pour une lésion du LCM

O’Driscoll SW, Lawton RL, Smith AM. The ‘‘moving valgus stress test’’ for medial
collateral ligament tears of the elbow. Am J Sports Med 2005;33(2): 231–9.

Examen de la stabilité:
ligament collatéral latéral

Lateral pivot shift test (supination,
valgus et compression axiale) et
l’instabilité est maximum autour
de 40°
Test de la chaise

Testing d’une instabilité du plan externe

Examen neurologique

Réflexes
Sensitifs (médian, ulnaire, latéral et médial
cutané antébrachial)
Moteurs (médian, ulnaire, radial)

Hyper-réflexivité
bicipitale et tricipitale
chez un patient porteur
d’un déficit global du
membre supérieur.
Parkinson ?

C’est à cause de ce
nerf que les patients
ont mal sous garrot

Territoires sensitifs au
membre supérieur

Action réalisée

Muscles responsables

Flexion du coude

Brachialis

Innervation
tronculaire
Musculo-cutané

Biceps

Musculo-cutané

C5C6

Brachioradialis

Radial

C5C6(C7)

Pronator teres

Médian

C6C7

Flexor carpi ulnaris

Ulnaire

C7C8

Triceps

Radial

C6C7C8

Anconeus

Radial

C7C8T1

Supinator

NIOP (radial)

C5C6

Biceps brachii

Musculo-cutané

C5C6

Flexor carpi radialis

Médian

C6C7

Pronator teres

Médian

C6C7

Pronator quadratus

NIOA (médian)

C8T1

Extension du
coude
Supination de
l’AVB

Pronation de
l’AVB

Innervation
radiculaire
C5C6(C7)

Appréciation de la force
Biceps: en flexion de l’épaule 45° et supination
Triceps: en flexion de l’épaule 90°, et flexion
45-90° du coude
La force en extension est de 70% de celle en
flexion
La force en supination est 15% plus importante
que celle en flexion

Tests spéciaux, adaptés à la
pathologie recherchée

Biceps (hook test, Yergason, Pression,…)
Tennis elbow (Tests de Mill)
Instabilité (Test de la chaise, Postero-lateral pivot shift test,…)

Cet examen clinique
S’inscrit dans un contexte particulier qui orientera
l’examen clinique
Doit prendre en compte d’autres facteurs (utilisation de
cannes, déplacement en fauteuil,…).
Et doit permettre d’évaluer « globalement » la fonction de
ce coude

M

ay
o

El

bo
w

Pe
r

fo

rm

an

ce

in

de

x

Les scores fonctionnels

Excellent : > 90 ; bon : 70-89 ; moyen : 50-69, insuffisant : < 50
Ne prend pas en compte la force
Le plus discriminant pour le classement en catégories (Turchin JBJS 98)

Score de Bromberg et Morrey

Mobilité : 40
Force :
20
Stabilité : 5
Douleur : 35

Excellent > 95, bon 80-94, Moyen 60-79, mauvais < 60
Simple, Critères cliniques
Pas d’item sur la fonction

Score de la SECEC

Score ASES

DASH
Disabilities of Arm, Shoulder, and Hand.
Mesure l’état de santé spécifique du membre supérieur.
21 items tâches spécifiques, 5 items symptômes, Fonction sociale,
travail, sommeil, confiance
Population normale DASH = 8 à 10 (Hunsaker JBJS 2002)

Conclusion
Il est souvent difficile de transmettre toutes les finesses de l’examen clinique
Rappelez-vous que interrogatoire + examen clinique permettent de faire un
diagnostic correct dans ≈ 80% des cas
Qu’il s’agit du premier contact avec le patient; que lui connait son histoire (il a
toutes les informations que vous cherchez); que c’est à partir de cet examen
que vous choisirez les examens complémentaires et que vous pourrez les
analyser