Vous êtes sur la page 1sur 1

CJCE, 9 mars 1978, Simmenthal SPA, 106/77

Faits :
La socit Simmenthal conteste le paiement de taxes de contrle sanitaire quelle a d acquitter sur
un lot de viande bovine import de France en Italie. Elle en rclame le remboursement devant le
Pretore de Susa qui enjoint lAdministration des Finances de le faire. Celle-ci refuse, au motif que
seule la Cour constitutionnelle peut sanctionner la mconnaissance par le lgislateur dune norme
suprieure. Le Pretore saisit la Cour de justice pour lui demander sil peut sanctionner lui-mme
lincompatibilit d la loi avec le droit communautaire.
Dcision :
La Cour estime que les dispositions du trait et les actes des institutions directement applicables ont
pour effet, non seulement de rendre inapplicable de plein droit, du fait mme de leur entre en
vigueur, toute disposition contraire de la lgislation nationale existante, mais aussi dempcher la
formation valable de nouveaux actes lgislatifs nationaux dans la mesure o ils seraient
incompatibles avec des normes communautaires.
La Cour de justice ajoute que le juge national lobligation dassurer le plein effet des normes
communautaires en laissant au besoin inapplique, de sa propre autorit, toute disposition contraire
de la lgislation nationale, mme postrieure, sans quil ait demander ou attendre llimination
pralable de celle-ci par voie lgislative ou par tout autre procd constitutionnel.
Porte :
Cette dcision confirme la ligne jurisprudentielle de larrt Costa c/ Enel de la Cour. On a laffirmation
du juge national en juge de droit commun de lUnion.