Vous êtes sur la page 1sur 1

Communiqu de presse de Charlotte Blandiot-Faride, Maire de

Mitry-Mory
Jeudi 16 avril 2015
Trop cest trop !
Mercredi 15 avril 20h, des personnes de la communaut de gens du voyage sont entres sur
lesplanade autour de lglise Saint-Martin du Bourg. Pour empcher cette nouvelle installation
illgale, Marianne Margat, 1er adjointe de la ville et conseillre dpartementale, a tent de
sopposer cette intrusion, provoquant ainsi la colre des fauteurs de troubles qui lont agresse
physiquement.
Je condamne avec fermet le recours la violence, singulirement lgard dune lue de la
Rpublique. Une plainte a t dpose et je demande que cet acte soit puni de faon exemplaire.
LEtat doit envoyer un signe fort et immdiat. La loi doit tre applique partout et pour tous.
Cette situation montre combien notre commune a besoin de retrouver un commissariat de plein
exercice permettant des interventions plus rapides afin dassurer la scurit des habitants.
Jen appelle la responsabilit de lEtat et des prfets pour trouver des solutions ces installations
incessantes et toujours plus nombreuses sur notre commune. Nous voulons que lEtat agisse et nous
sommes prts prendre la part qui est la ntre, comme nous lavons toujours fait.
En effet, si lexpulsion rapide des installations illgales nest pas ralise sous prtexte de
dficit daire daccueil, nous poussant dans des procdures longues et couteuses, nous rappelons
que la construction dune aire daccueil ne dpend pas de la responsabilit de la commune mais de
celle de lintercommunalit.
Nous navons jamais t oppos, bien au contraire, travailler sur ce sujet. Notre intercommunalit
a dailleurs sur son territoire plusieurs aires. Cependant, lincertitude qui pse sur le devenir de notre
communaut de communes naide en rien la constitution de projets.
Nous demandons donc lEtat darrter de considrer la ville de Mitry-Mory comme dficitaire en
ce domaine, car cette lecture est partiale et ne tient aucun compte des contingences historiques,
conomiques, juridiques, administratives qui amnent cet tat de fait dont nous ne sommes pas
responsables.
Pour lheure, nous demandons au Prfet de donner les moyens de lexpulsion de toutes les
installations illgales constates sur la commune, dont certaines ont largement dpass les dlais
lgaux et causent de vritables problmes de scurit et salubrit publique.

Charlotte Blandiot-Faride, Maire de Mitry-Mory