Vous êtes sur la page 1sur 1
Pomagalski descend de ses montagnes Face un marché de Ja neige mature, le leader frangais des remontées mécaniques investit autres secteurs, comme les transports par edible, pour trouver des relais de croissance. AGRENOBLE Phiver 20072008 a 6 favorable tous les professionnels de la La fréquentation des remon- ‘es mécaniques a renoué avee son niveau record dil y a deux ans, Mais ces bonnes nonvelles ne sauraient faire oublier que le marché de la neige est arrivéa maturité.« [1 ny a plus de sites éguiper et aucune nou- velle station de sports dhiver ne se crée en France », analyse Christian Bouvier, directeur commercial de Po- ‘magalski (800 salariés), leader fran- ‘ais des remontées méeaniques,ins- tallé en Isére depuis 1936, Cet hiver, 160 millions deuros ont été invests dans les remortées mécaniques en France (196 millions en 2006). 11 agit pour Tessentiel du remplace- ment d’quipements obsolétes par autres plus rapides, plus conforta- bles et de plus grande capacité. Si le marché frangais stagne, autres pays sont encore en cours équipement. Poma (la marque commerciale de la PME) a installé en 2007 seize tsiéges débrayables en Corée du Sud De trés gros projets oma a remporté le marché dune rouegigantesque de 208 mitre de damatre (illustration c-dessus) qu sera inetallée on 2009 3 Pakin. se préparent en Chine. Dans les pays de 'Est, des stations sortent de tr ou stétendent. « Le marché est tiré ar une Aévation générale du ni- ‘eau de vie de la population. C'est le cas en Pologne, Slovaquie, Ukraine », souligne Christian Bou- vier. Autre gros chantier en perspec- tive: celui de 'Squipement de Sot- chi, en Russie, qui accueillera les Jeux Olympiques dhiver de 2014. FILIALE CHINOISE Sur un chiffre affaires de 261 mil- lions deuros pour Vexercice clos au 831 janvier 2007 (le dernier connu), les activités neige représentent pris de 70 % du chitfre daffairs de Ten- treprise. Mais, depuis plusieurs an- nées, Poma.a entamé une diversiica- tion basée sur son savoir-faire — le ‘transport par cable — utilisé dans des urbains ou des pares dattrac- tions. En 1990, la société grenobloise ATTA RET EOS UN SALON POUR LA MONTAGNE DURABLE installat sa premire tlgeabine en Chine pour tranoorter les visiteurs sur la Grande Muraille. En 2007, elle 4 ouvert Poma Bejing Ropenay, lide qui emploie 4 une vngaine de personnes. « Le Chine st un mar ché en pleine évolution, nous devons fire presents pour aor les projets de plus en plus compless», note leit geant. Aprés avoir équipé Londres de Ja plus haute roue jamais construite dans le monde, a London Bye, Poa 2. remporé le marché dune roe en coe plus gigantesque (208 m de dia mitre) qui sera installée en 2009 dans un pare de Pikin our autant, le seteur qui ede le plus de potentiaits est cel da trans port par cable urbain, « Cest un ‘moyen de transport parfatement eurisé. Now normes de sécurité sn lus proche de eles de Tacaton que des transports routiers », insite Christian Bouvier Pour Theare, ces hors de France que Poma a gagné ses référence dans ce domain. En sp tembre 2007 était inangunée & Tape (Taiwan) une tlcabine couple une Tigne de métro,Poma a aus li r- cemment un seora Metrocable ala ville de Medellin, en Colombie. Pour les autorités colonbiennes, Te pai daait de desservir un quartir popo- Iai et dificil daccs, Le premier Metrocable transporte plus de 15 mil- lion de passages par an. Sel regret pour Christan Bouvier ce march ne ‘eal pas en Frane « Entre le ro- Dlématiques adninistratioes tris complezes et Tactin des associations de riverans, il ext dificil de fr Gnerger des projets», regret. wlulve covet