Vous êtes sur la page 1sur 2

Collectif Régional Ile de France UFMICT CGT

des personnels de direction d’établissements


publics ou privés sanitaires, sociaux ou médico-sociaux (DH, D3S, DH, etc.)
Correspondante DS :
Evelyne Anderson, courriel :
Proches,
Correspondant DH :
GIBELIN Jean-Luc, 06 80 34 26 55 ; Courriel : jean-luc.gibelin@orange.fr
Solidaires,
Correspondants D3S : Efficaces et
Claude Chevrier, courriel : claude.chevrier@paris.fr
Alain Haneuse, courriel : alain.haneuse@orange .fr Indépendants
Le 5 février 2010,

Lettre ouverte
Le collectif Directeurs de l’UFMICT-CGT dénonce la
maltraitance des équipes de direction au sein de
l’Assistance Publique
Le Collectif Directeurs de l’UFMICT-CGT, à l’instar d’autres
syndicats, tient à alerter la Direction Générale de l’Assistance Publique,
mais aussi la DHOS et la Ministre de la santé sur la situation de nombreux
cadres de direction fragilisés par les regroupements, la façon dont ils sont
menés et le zèle déployé pour appliquer une politique discriminante sous
prétexte de maîtrise des dépenses et de rendus d’emplois.

Des déclarations rassurantes contredites par les faits


Malgré les déclarations de principe qui se veulent rassurantes, les
dysfonctionnements, atteintes aux droits, aux statuts et aux personnes
sont évidents et vérifiables. Des collègues sont mis en grande difficulté
qu’ils soient directeurs de site, directeurs adjoints, directeurs des soins,
cadres... ils sont dans l’incertitude quant à leur devenir.
Pour certains, les postes proposés constituent une régression de
carrière inacceptable ils n’ont d’autres choix que d’accepter ou partir.
D’autres ne figurent plus sur les organigrammes.
Des seniors sont invités à prendre leur retraite, leur expérience est
dévalorisée, le jeunisme règne et avec lui l’arbitraire et la discrimination.
L’opacité des décisions d’attribution des postes et la cooptation
selon des critères quasi claniques est trop évidente pour ne pas être
également dénoncée.
Nous ne pouvons laisser s’instaurer ce système inéquitable,
arbitraire et non-conforme aux statuts.
Nous exigeons la transparence à toutes les étapes de l’attribution
des postes et des fonctions.

La dégradation du service public et du dialogue social


La fin ne saurait justifier les moyens, nous dénonçons la situation
actuelle car elle est inacceptable ses conséquences peuvent être
redoutables pour les personnes concernées, leur santé, leur équilibre, leur
vie.
Elle aura également des conséquences graves pour notre institution
que l’on s’acharne à déstructurer sous prétexte de réformes, d’économies
à court terme et à courte vue susceptibles d’impacter gravement le
système de santé pour l’avenir.
Nous ne nous opposons pas systématiquement aux évolutions et
éventuels changements à condition qu’ils soient précédés de véritables
concertations, d’informations loyales et d’un réel accompagnement.
Jamais le dialogue social n’a été aussi dégradé, aussi peu respectueux
des personnes et du rôle des élus. Jamais les décisions prises n’ont été
aussi arbitraires et brutales.
Cette situation n’est plus tolérable, mobilisons nous, dénonçons les
abus, luttons pour le respect des règles et des droits.

Le Collectif Régional IdF

Centres d'intérêt liés