Vous êtes sur la page 1sur 3

Présentation de la chronique

Auteur : Alain Musset


CHRONIQUE 1

4 OCTOBRE 2010

Pour un géographe comme moi (mais aussi, je pense, pour un sociologue qui accepterait de sortir
des sentiers battus), chaque oeuvre de science-fiction est une sorte d'exo-planète dont on peut
étudier non seulement le milieu naturel et les paysages, mais aussi les civilisations locales et leur
manière de traiter tous les problèmes qui affectent nos propres sociétés. Même s'il s'agit d'univers
présentés comme imaginaires, l'analyse du regard porté par les auteurs de science-fiction sur ces
questions d'actualité est riche en enseignements sur le fonctionnement ou les dysfonctionnements
des cultures qui leur servent de modèle.

C'est pourquoi, après avoir écrit une thèse de géographie urbaine sur Mexico (véritable ville de
science-fiction !), puis effectué sept années de recherches sur le déplacement des villes en
Amérique latine, j'ai décidé de travailler sur la ville-planète de Coruscant imaginée par l'équipe de
Georges Lucas. En effet, dans la saga Star Wars, la capitale galactique est à la fois un modèle et
un repoussoir qui opère une synthèse des "villes globales" installées au sommet de notre système-
monde et dont l'organisation et le fonctionnement ont été décrits par la sociologue Saskia Sassen.
Cette recherche m'a permis de travailler sur les films, les romans, les bandes-dessinées et les jeux
vidéo consacrés à la saga de la famille Skywalker. Elle a abouti en 2005 à la publication d'un livre
intitulé De New York à Coruscant, essai de Géofiction, désormais disponible dans la bibliothèque
SESAME.

À partir de ce travail initial, j'ai élargi l'horizon de mes recherches en géo-fiction en approfondissant
un thème qui occupe une place de plus en plus importante dans les sciences sociales
contemporaines : l'accélération des processus de fragmentation et de ségrégation urbaine au sein
des grandes métropoles. En effet, les divisions sociospatiales qui marquent de leur empreinte les
quartiers et les étages de Coruscant ne sont que le reflet à peine déformé ou exagéré de ce qui se
passe actuellement dans notre univers. Comme le disait John Brunner dans L'Orbite déchiquetée,
pour dénoncer des pratiques sociales et des politiques urbaines qui menacent la cohésion des
sociétés contemporaines: "Nous mettons des mines dans nos jardins, nous fermons nos frontières,
nous barricadons nos villes avec des lignes Macnamara pour séparer les Blancs des Noirs. Nous
divisons, divisons, divisons !". Une partie de cette recherche a été récemment publiée par
l'Université d'Antioquia (Colombie) sous le titre : Geohistoria o geoficción ? Ciudades vulnerables y
justicia espacial.

Ce goût pour la science-fiction, considérée à la fois comme un divertissement mais aussi comme un
objet et un outil d'analyse permettant de mieux comprendre l'organisation de nos sociétés, m'a
conduit à accepter avec enthousiasme la proposition de Francis Perez de rédiger des petites
chroniques consacrées à ce genre littéraire souvent considéré comme mineur et de faible intérêt.
En présentant des textes qui me paraissent importants parce que, de manière souvent déguisée, ils
sont le reflet de nos peurs et de nos espoirs, je voudrais inciter les lecteurs allergiques aux petits
hommes verts à changer d'opinion et à regarder de manière différente des auteurs qui ne font pas
partie du Panthéon des Lettres. Je voudrais aussi dire aux personnes qui connaissent déjà un peu
ce domaine qu'il est souvent plus large, plus étendu et plus diversifié qu'on ne le croit
habituellement. Les autres n'ont pas besoin d'être convaincus, au contraire ! Il est même fort
possible qu'ils me donnent des leçons et qu'ils me fassent découvrir des oeuvres et des mondes
dont je ne soupçonnais pas l'existence.

Cette première chronique est avant tout écrite pour prendre contact -contact d'abord avec la
bibliothèque SESAME, contact ensuite avec ses lecteurs. C'est pourquoi, dans un premier temps, je
suis allé sur le site internet de l'association afin de savoir combien d'ouvrages de science-fiction
étaient proposés aux lecteurs aveugles ou mal voyants. J'ai été impressionné par le nombre et la
qualité des livres réunis dans ce fonds, environ 110 titres parmi lesquels on compte plusieurs
grands classiques du genre, comme 1984 de George Orwell, 2001. L'odyssée de l'espace, d'Arthur
Charles Clarke, La planète des singes, de Pierre Boulle, Le meilleur des mondes, d'Aldous Huxley
ou Les chroniques martiennes et Fahrenheit 451 de Ray Bradbury. Le grand Isaac Asimov est à
l'honneur car ses principaux ouvrages font partie de la collection. Le père de la science-fiction
moderne n'a pas été oublié puisque H. G. Wells est très bien représenté (La guerre dans les airs, La
guerre des mondes, La machine à explorer le temps, Les premiers hommes dans la lune, L'île du
docteur Moreau, L'homme invisible, Au temps de la comète). J'ai été ravi de trouver dans cet
ensemble un des ancêtres du genre, Cyrano de Bergerac, dont les États et empire du soleil font
partie de ces utopies littéraires qui, depuis l'Utopia de Thomas More et La Cité du soleil de
Campanella, ont permis aux écrivains contestataires de dénoncer les vices politiques de leur temps
en leur proposant des solutions sociales et philosophiques.

Cependant, certains livres catalogués en SF n'ont pas leur place dans cette section. C'est le cas du
Tour d'écrou d'Henry James ou de Sac d'os de Stephen King (fantastique), du Silmarillion de Tolkien
et des Annales du Disque Monde de Terry Pratchett (Fantasy), ou de Mu, le continent perdu, livre
d'aventures et de découvertes pseudo-scientifiques où le colonel Churchward prétend avoir trouvé
les traces d'un continent englouti dont la civilisation a jadis dominé le monde. Mu a ensuite inspiré de
nombreux auteurs, dont l'extraordinaire Hugo Pratt qui a fait balader Corto Maltese dans un univers
onirique métissé de culture maya. Dans plusieurs aventures de Bob Morane, le professeur
Clairambart a lui aussi cherché et trouvé les vestiges de cette civilisation disparue, indirectement
devenue un véritable objet de science-fiction pour les écrivains qui se sont inspirés de l'ouvrage
publié par Churchward en 1926. Inventé par le prolifique Henri Vernes, cet archétype du chercheur
lunatique, à la barbichette blanche et aux lunettes rondes cerclées de fer, passe ainsi son temps à
citer les oeuvres du colonel anglais afin de prouver le caractère incontestable de sa quête
archéologique.

Si la bibliothèque SESAME n'a pas oublié un des plus grands écrivains contemporains de Science-
Fiction, Dan Simmons avec les cycles d'Hypérion et d'Endymion, à ne surtout pas confondre avec
l'exécrable Dan Brown dont le Da Vinci Code m'est tombé des mains au bout de la quinzième page
(je ne vais pas me faire des amis en disant cela.), on sera en revanche surpris de constater
quelques absences remarquables comme celles de Van Vogt, Lovecraft, Brunner, Herbert,
Matheson ou Silverberg pour les auteurs classiques, et de Gibson, Stephenson, Reynolds, Mieville
(entre autres) pour les auteurs récents qui font la science-fiction d'aujourd'hui. Par ailleurs, la SF
française n'est représentée que de manière très partielle avec en particulier Rosny Aîné, René
Barjavel, Pierre Boulle ou Bernard Weber. Or, des auteurs comme Catherine Dufour, Jean Molla,
Andrevon, Brussolo et Pierre Bordage ont largement leur place dans le riche catalogue proposé par
SESAME.

Les sujets de mes prochaines chroniques ne manquent donc pas : entre la présentation d'un livre
particulier, d'un auteur que je voudrais faire découvrir ou d'un thème qui mérite d'être étudié, les
rendez-vous possibles se bousculent sur mon agenda. Mais, en attendant, je dois prendre l'avion
pour ma ville de science-fiction préférée, Mexico, rebaptisée Nueva Teonchtitlán del Temblor par
ses habitants après sa destruction relatée par Rodrigo Fresán dans son roman prophétique et
halluciné, Mantra. En attendant de nous retrouver, je n'ai qu'une seule chose à dire : Que la Force
soit avec vous !

Alain Musset

Avec la participation de la Ville de Paris et de la Région Ile-de-France et de la Fondation Orange.


Accueil Bibliothèque Recherche Actualités Télécharger Utilitaires Contact