Vous êtes sur la page 1sur 29

Le Coran, l’Islam

…et Michel Onfray

dddqddddddqdq

Le Coran, l’Islam et Michel Onfray


L a campagne virulente contre le Coran menée
ces dernières années par Michel Onfray a
récemment pris la forme d’une croisade
vengeresse dans laquelle le dégoût, le mépris et la
haine envers la religion musulmane sont
« Je pars du principe que peu de gens connaissent le
Coran et connaissent le texte sacré. »

Émerveillé par sa prodigieuse érudition, il s’est


permis de remettre en place l’ancien ministre Alain
continuellement alimentés. Juppé en lui reprochant de ne pas avoir lu le Coran :

Jusqu’ici, rien de vraiment anormal. Dans la France « Vous n’avez pas lu le Coran ?! C’est très grave !
contemporaine, il est devenu tout à fait coutumier de … Je crois que se permettre d’avoir des avis sur
voir ce type de « penseurs » occuper les plateaux l’Islam sans avoir lu le Coran, sans avoir lu des
télévisés d’émissions grand public. Il n’y a après tout Hadites (sic) du Prophète, sans avoir lu une
rien de mieux pour dominer la course à l’audimat. biographie du Prophète, c’est comme parler d’un
film qu’on n’a pas vu, parler
En revanche, ce qui est bien d’un roman qu’on n’a pas lu,
plus préoccupant avec discuter d’une cuisine qu’on
l’agression calomnieuse n’a pas mangée… »
d’Onfray, est que celle-ci soit
rendue crédible par des Une leçon de morale pénible
animateurs télé qui sont pour Juppé qui lui est infligée
supposés vérifier les par un philosophe païen qui a
accusations et débattre les tout compris du Coran et qui,
arguments avancés par leur contrairement à Juppé, peut se
invité. Comme les médias permettre d’avoir des avis sur
français ne sont pas encore l’Islam. Attention, il ne faut
prêts à inviter des musulmans surtout pas sous-estimer
cultivés qui défendent leur Michel, car il a lu des sourates,
religion, les interlocuteurs une poignée de Hadiths et la
d’Onfray se retrouvent seuls biographie du Prophète en
avec leur ignorance manifeste, Loin de maitriser les notions élémentaires de la
religion musulmane, Michel Onfray estime que peu
langue française. Il revendique
incapables de dénoncer de gens connaissent les textes sacrés de l’Islam. sa supériorité intellectuelle et
l’imposture grossière du libre- atteste que ses connaissances et
penseur. Ce dernier, sachant parfaitement que ses son questionnement de la religion musulmane sont
propos ne sont jamais vérifiés, en profite pour se tellement profonds qu’ils dérangent ses détracteurs
lâcher contre l’Islam comme une bête féroce à qui on qui, devant tout ce savoir accumulé, se voient dans
a frayé le chemin de la victoire. l’obligation de jeter l’éponge et de la taxer
d’islamophobe. Voici comment Michel se positionne
Loin de maitriser les notions élémentaires de la en tant que victime de ses acquis scientifiques et
religion musulmane, Michel Onfray est victime historiques de l’Islam :
d’une prétention risible et s’imagine être une
sommité dans le domaine de l’Islam. Lors de débats « L’Islam est un sujet sur lequel on ne peut pas
sur les musulmans, il se permet de lancer : s’exprimer. C’est-à-dire, il faut être soit
complètement d’accord, et à ce moment-là on est
dans le politiquement correct et à ce moment-là, il
2
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

n’y a pas de problème. Si on commence à dire avez- France n’égorgent pas les juifs et les femmes dans
vous lu le Coran ? Savez-vous ce qui se trouve dans les quatre coins de l’hexagone. Ouf ! Mais que ferait-
le Coran ? Connaissez-vous les Hadites (sic) du on, nous les pauvres musulmans avec notre livre
Prophète ? Savez-vous ce qu’est la biographie du obscur et belliqueux, sans la République des
Prophète ? Savez-vous comment Mahomet (sic) s’est Lumières !?
comporté dans l’Histoire ? Déjà, l’idée qu’on puisse
penser cette question-là, c’est être islamophobe, Soulagés d’entendre que les musulmans — tant
immédiatement. » qu’ils n’appliquent pas les textes du Coran — ne
constituent aucune menace, les auditeurs se mettent à
Voyez-vous, Michel ne comprend peut-être pas une applaudir et remercient Onfray d'avoir discerné les
syllabe d’arabe et n’arrive peut-être pas à prononcer bons musulmans de leur mauvaise religion.
1
correctement le nom du Prophète , ses
connaissances acquises des « Hadites » ne peuvent Rassurez-vous, Michel n’invente rien et soutient tous
être mises en doute. ses propos d’extraits issus du Coran. Dans l’émission
« On n’est pas couché », le coprésentateur Aymeric
Après s’être imposé en Caron tente d’atténuer la
tant que fin connaisseur diatribe haineuse
de l’Islam, Michel passe d’Onfray en citant des
à une deuxième étape qui versets et des Hadiths
est celle de la conclusion traitant de la miséricorde
irréfutable. C’est avec de l’Islam et des appels à
« beaucoup de peine dans la paix ou à la
le cœur » que Michel miséricorde. Mais Michel
déduit que l’Islam est une riposte aussitôt avec une
religion intolérante qui confiance absolue :
prône haine et guerre :
« Comme je savais que
« Hélas, il y a des choses Les propos de Michel Onfray par lesquels il alimente le mépris et vous auriez des fiches,
la haine de la religion musulmane sont rendus crédibles par les
qui sont données dans le animateurs télé qui sont incapables de dénoncer ses calomnies. j’en ai apporté aussi, on
Coran. J’estime qu’on va pouvoir y aller ! »
devrait pouvoir en parler clairement. Quand on nous
dit que c’est une religion d’amour, de paix et de Émerveillé, le public applaudit à nouveau
tolérance, je vous dis : où trouvez-vous la paix, la chaleureusement le philosophe éclairé qui, fier
tolérance et l’amour ? Entendons-nous bien, je parle comme un pou, cite alors une série de versets qui
de l’Islam, je ne parle pas des musulmans. Il y a un prouveraient que le Coran incite à tuer les non-
texte, un corpus avec des sourates — on le sait — musulmans :
clairement misogynes, phallocrates, antisémites,
homophobes, elles existent. » « Exterminez les incrédules jusqu’au dernier »,
« Frappez-les sur leurs cous, frappez-les aux
C’est bon, on commence à le comprendre, Michel. Il jointures », « Ce n’est pas vous qui les avez tués,
faut faire une distinction entre les musulmans et mais Dieu les a tué », « Combattez jusqu’à ce qu’il
l’Islam. D’un côté, il y aurait un corpus islamique n’y ait plus de sédition », « Ô Prophète encourage
qui comprend des textes cruels, et de l’autre il y a les les croyants au combat ».
musulmans de France qui, fort heureusement, ne
suivent pas ce contenu atroce omniprésent dans leur Déboussolés, les pauvres spectateurs ne savent plus
livre sacré. Pourquoi ? Parce qu’ils n’auraient pas de qui croire. Aymeric a certes une coupe de cheveux
compréhension littérale des sourates. Selon Onfray, qui augmente la probabilité de ses dires, mais Michel
c’est bien grâce à une « compréhension lui, est venu avec une liste de versets ! Que faire, qui
républicaine » de l’Islam que les musulmans de croire... ?
1
Le nom du Prophète est ‘Mohammad’ et non ‘Mahomet’ qui est Soyez rassuré, l’exposition du Coran présentée par
une déformation délibérée qui indique la négation du sens que Onfray n’est qu’une incitation à la haine dans
contient le nom Mohammed.

3
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

laquelle il a voulu perpétuer le mythe qui veut que « Il y a dans le Coran matière à justifier le
l’Islam approuve et encourage l’usage de la violence terrorisme et les égorgements ». En effet, le
aveugle de manière totalement non-légiférée. philosophe y aurait décelé « une sourate qui vous
explique qu’il faut égorger des juifs. » Il s’agirait
Cette manière de présenter les textes sacrés et les d’ailleurs de textes clairs et non équivoques qui ne
musulmans pratiquants est une ruse simple, mais peuvent être interprétés d’une autre façon. Lorsqu’un
machiavélique qui méritait d’être étudiée de plus des animateurs de l’émission aborde le sujet de
près. Prétendre que le Coran est un livre sauvage qui l’interprétation, Onfray rétorque sèchement :
prône les massacres, tout en faisant passer les
musulmans pour des abrutis qui — grâce à la laïcité « Quand (dans le Coran) on vous explique que
— ont pu rejeter leurs textes sacrés, est non quand on voit un juif, il faut l’égorger, comment
seulement un dénigrement de l’Islam, mais aussi des voulez-vous expliquer ça ? »
citoyens français de
confession musulmane. Comprenons bien ce que
Michel Onfray est en train
Cette recherche placera sous de nous dire. Lorsqu’un
la loupe les propos de musulman de France se
Michel Onfray qui — après promène dans la rue et qu’il
avoir été propagés à grande aperçoit un juif, il est
échelle — ont imprégné ordonné de le pourchasser
dans les esprits de millions pour l’égorger sur place
de Français que le Coran, sans hésitation, là où il le
pris au pied de la lettre, trouve ! Il s’agirait d’un
incite les musulmans à tuer commandement divin écrit
les non-musulmans sans noir sur blanc dans le
Michel Onfray suit les traces du raciste antimusulman Éric
aucun discernement. Zemmour qui prétend qu’il n’y a pas une page dans le Coran.
L’authenticité des propos Coran qui n’incite pas à tuer les juifs et les chrétiens.
d’Onfray sera vérifiée en Or, cette thèse
analysant les versets susmentionnés afin de « séduisante » impliquerait que le Prophète lui-
déterminer si leur sens apparent correspond même ne respectait pas les commandements du
réellement aux accusations du philosophe. Coran. En effet, les Hadiths mentionnent clairement
que le Messager rendait visite aux juifs, qu’il
allait manger chez eux et qu’il commerçait avec eux.
« ÉGORGEZ TOUT JUIF QUI VOUS TOMBE Dans le recueil d’al-Bukhari, par exemple, on lit que
SOUS LA MAIN » le Prophète rendait visite à un garçon juif qui fut
malade3. Aurait-il oublié de l’égorger en sortant… ?
Une des accusations les plus récurrentes portées par
les islamophobes à l’encontre du Coran est celle de Il nous fallait donc absolument trouver cette fameuse
l’incitation à l’égorgement, surtout lorsqu’il s’agirait sourate qui prescrit aux musulmans d’égorger les
d’égorger des juifs2. On se souvient tous de la juifs. Nous avons contacté Onfray pour lui demander
calomnie absurde du raciste antimusulman Éric une référence de ce mystérieux passage dans le
Zemmour qui s’exclama : « Ouvrez le Coran à Coran que nous n’avions encore jamais lu. Après
n’importe quelle page, il y a écrit qu’il faut tuer les avoir réitéré notre demande à plusieurs reprises, Son
juifs et les chrétiens. » Éminence s’est malheureusement abstenue de nous
répondre. Il semble que Michel manque de courage
Michel Onfray, bien conscient que ce type de hors antenne, loin d’être le lion féroce qui, lors des
remarques débiles font le buzz, suit les traces du interviews, casse du musulman. Ou refuserait-il tout
gourou de l’islamophobie française en s’exclamant : simplement de partager ses connaissances de la
religion musulmane avec nous, pauvres bêtes
2
C’est aussi le cas aux USA. Dans sa dernière campagne, Sarrasins que nous sommes !? Il faut le comprendre,
l’organisation américaine islamophobe « AFDI » a placardé des
affiches qui mentionnent que « tuer les juifs est un rite qui
3
rapproche les musulmans d’Allah. » Sahîh al-Bukhari (1356)

4
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

un grand intellectuel de son calibre n’a pas le temps fait d’égorger des êtres humains. Toujours dans la
de se rabaisser au niveau d’« intégristes » qui osent sourate ‘La Vache’, Allah rappelle comment Il a
mettre en doute ses recherches méticuleuses. sauvé le peuple de Moise des crimes immondes de
Pharaon qui égorgeait tout garçon parmi les
Mais rien de vraiment grave, une analyse critique sur nouveau-nés :
le thème de l’égorgement dans le Coran permettra
aisément de vérifier la véracité des allégations « Et [rappelez-vous], lorsque Nous vous avons
portées par notre grand penseur des Lumières. délivrés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient
le pire châtiment : en égorgeant6 vos fils et
Le verbe « égorger » (dhabaha) et le terme épargnant vos femmes. » [2/49]
« égorgement » (dhabh) apparaissent précisément
sept fois dans le Coran. D’abord dans l’histoire de Le sens contenu dans ce verset est répété dans la
Salomon4 qui passe en revue les oiseaux et menace sourate ‘Abraham’ (« Rappelez-vous le bienfait
d’égorger la huppe qu’il croit d’Allah sur vous quand Il
être parmi les absents : vous sauva des gens de
Pharaon qui vous
« Je la châtierai sévèrement, infligeaient le pire
ou je l’égorgerai, ou bien châtiment. Ils égorgeaient
elle m’apportera un vos fils et laissaient en vie
argument explicite »5. vos filles. » [14/6]) ainsi que
[27/21] dans la sourate ‘Le Récit’
(« Pharaon était hautain sur
L’égorgement est aussi terre ; il répartit en clans ses
évoqué dans deux autres habitants, afin d’abuser de
passages du Coran qui la faiblesse de l’un d’eux : Il
adressent l’immolation de égorgeait leurs fils et
bêtes. Tout d’abord dans la laissait vivantes leurs
sourate ‘La Table Servie’ : femmes. » [28/4])

« Vous sont interdits la bête Le dernier passage dans


Il y a un seul passage dans le Coran qui évoque un ordre
trouvée morte, le sang, la d’égorgement. Or, il s’agit d’immolation de bêtes pour lequel mention est faite de
chair de porc… la bête obtenir une viande Halal et non pas de juifs, comme le l’égorgement est dans la
prétendit Michel Onfray.
assommée ou morte d’une sourate ‘Les Rangées’ qui
chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une relate l’histoire d’Abraham lorsqu’il se vit en rêve
bête féroce a dévorée — sauf celle que vous égorgez égorger son fils Ismaël :
avant qu’elle ne soit morte. » [5/3]
« Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner
Puis, dans l’histoire de Moïse qui dit à son peuple [Abraham] dit : “Ô mon fils, je me vois en songe en
« Certes Allah vous ordonne d’immoler (c.-à-d. en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses” »
l’égorgeant) une vache. » [2/67] [37/102]

C’est aussi le seul passage dans le Coran qui évoque Voici tous les versets coraniques qui mentionnent
un ordre d’égorger. À moins que Michel Onfray l’égorgement. Il n’y a pas de commandement divin
considère que les juifs soient des vaches, il est qui ordonne d’égorger des juifs. Il s’agit tout
impossible de saisir où le Coran ordonne aux simplement d’une prescription coranique qui impose
musulmans d’égorger des juifs. d’immoler des bêtes. Quant à l’égorgement de
personnes vivantes, le Coran le considère comme un
Ce qui apparait réellement dans le Coran est plutôt le acte blâmable qui fut perpétré par un des plus grands
contraire. À trois reprises, des versets condamnent le criminels de l’histoire humaine : Pharaon.
4 6
Dans la Sourate ‘Les Fourmis’ Certains savants affirment que le terme « égorger » dans ce verset
5
Étant impossible de traduire le Coran, tous les versets traduits constitue une métonymie qui fait allusion au meurtre et qui ne doit
doivent être considérés comme une traduction de leur sens. donc pas être pris au sens littéral.

5
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

Au-delà de ces sept passages, le terme « égorger » humain engendre une forme de souffrance qui, par
n’apparait pas dans le Coran. De même, il n’y a pas conséquent, rend interdit cet acte.
un seul Hadith qui ordonne d’égorger des êtres
humains, que ce soit en contexte de guerre ou non. En Islam, la mise à exécution du prisonnier qui
Ni le Prophète , ni ses compagnons7 n’ont égorgé encourt la peine de mort se fait avec bienfaisance, c.-
un seul de leurs ennemis, qu’ils soient combattants à-d. de la manière la plus rapide, la plus facile et la
ou non. L’égorgement d’hommes ou de femmes, de moins douloureuse10. Ainsi, l’exécution se fait d’une
juifs ou de goys, ne peut donc être considéré comme seule frappe sur la nuque, entre le haut du dos et la
une pratique islamique. tête. Le coupable n’endure aucune souffrance et rend
l’âme en moins d’une seconde11.
Les savants ont d’ailleurs jugé qu’il est illicite
(harâm) d’égorger le condamné à la peine de mort Mais comment Onfray fait-il alors pour insister,
comme on égorge un mouton. Il s’agit d’un acte qui émission après émission, que le Coran incite à
est réprouvé et qui contredit la bienfaisance qui est égorger les juifs ? Très simple, il cite le verset « Tout
prescrite dans le Hadith qui dit : juif qui vous tombe sous la main tuez-le ! ». Il ne
mentionne bien entendu
« Allah a prescrit la jamais la sourate dans
bienfaisance en toutes laquelle se trouve ce verset
choses. Quand vous tuez, pour une raison tout à fait
tuez avec bienfaisance et compréhensible : le ‘verset’
quand vous égorgez, égorgez en question n’existe pas dans
avec bienfaisance. Que l’un le Coran. Il s’agit d’une pure
de vous affûte sa lame et invention de Michel qui
apaise la bête qu’il prétextera sûrement une
8
immole. » révélation personnelle en
2015. « Et quel pire injuste
La législation islamique que celui qui fabrique un
différencie donc entre le fait mensonge contre Allah ou
d'appliquer la peine de mort Onfray a inventé un verset non existant (‘Tout juif qui
qui dit : ‘Révélation m’a été
et d’immoler une bête. En vous tombe sous la main tuez-le !’) dont il se sert pour faite’, quand rien ne lui a été
Islam, la mise à mort d’une affirmer que le Coran incite à égorger les juifs. révélé. » [6/93]
personne condamnée à la
peine capitale se fait d’une façon bien précise qui Avouons-le, Michel est très fort ! Il colporte d’abord
permet de prendre aisément son âme. À l’inverse, les des mensonges éhontés qu’il tente ensuite d’affirmer
animaux ont une façon spécifique d’être abattus  : en forgeant lui-même un verset coranique qui n’est
l’égorgement. C’est ce qu’explique Sheikh al-Islâm nullement présent dans le Coran. Le but est simple :
Ibn Taymiya dans son commentaire de cette parole faire passer les musulmans qui suivent les
prophétique : commandements de leur livre sacré pour des
barbares sanguinaires qui ne pensent qu’à égorger
« Ce Hadith indique que la bienfaisance est ‘du juif’. Le tout devant des millions de
obligatoire dans toutes les situations, même dans les téléspectateurs qui prennent au sérieux les propos de
cas où l’on prend l’âme, que ce soit d’un être cet imposteur. « Qui est donc plus injuste que celui
humain ou d’une bête. Ainsi, il a été ordonné de qui invente un mensonge contre Allah pour égarer
parfaire l’exécution pour les hommes et les gens sans se baser sur le moindre savoir ? »
l’égorgement pour les bêtes. »9 [6/144]

On déduit également du Hadith qu’il est interdit de


mutiler, de torturer ou de faire souffrir l’inculpé. Il 10
Ibn Qayyim dit : « (L’exécution par) une frappe d’épée sur la
ne fait pas de doute que l’égorgement d’un être nuque est la meilleure façon de tuer et la plus rapide avec laquelle
(le coupable) peut rendre l’âme ». (Ibn Qayyim, « al-Salât wa
7
Le Hadith avec l’histoire d’Ibn Mas’ûd à ce sujet est faible. Ahkâm Târikihâ »)
8 11
Sahîh Muslim (5055) Voir, entres autres, Ibn Taymiya « al-Siyâsa al-Shar’iyyah »,
9
Ibn Taymiya, « al-Fatâwa al-Koubra », Vol. 5, p. 549 p. 105 et « Majm’u al-Fatâwa », Vol. 6, p.383

6
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

La deuxième étape dans la stratégie sournoise En citant ce verset, Michel Onfray pense avoir
d’Onfray consiste à inculquer à son audience que obtenu une victoire éclatante dans son offensive
« les versets qui incitent à égorger les juifs » sont brutale qui vise l’Islam. Il semble persuadé d’avoir
explicites et ne sont pas soumis à une interprétation trouvé un verset qui incite les musulmans à tuer les
quelconque : non-musulmans dans l’absolu, quand et comme ils
veulent. Or, en reprenant la sourate de son début, on
« Quand on vous dit qu’on égorge les infidèles, s’aperçoit très vite que le verset ne dit ni ne sous-
comment voulez-vous interpréter ‘égorger les entend ce que prétend Onfray. Plutôt, on comprend
infidèles’ ?... Quand on vous explique quand on voit nettement qu’il s’agit d’une injonction prononcée
un juif, il faut l’égorger, comment voulez-vous dans une situation de guerre où les deux camps,
expliquer ça ? » musulmans et polythéistes, se trouvaient face à face
avec leurs épées.
Récapitulons la
manœuvre audacieuse de En effet, la sourate ‘Le
ce manipulateur cynique. Butin’ fut révélée durant
Dans un premier temps, il l’événement historique de
déclare que des sourates Badr13 où les musulmans
ordonnent aux obtinrent leur premier
musulmans d’égorger butin de guerre après un
tous ceux qui ne croient combat féroce contre les
pas au Coran. Ensuite, il polythéistes arabes. C’est
corrobore sa thèse d’ailleurs la raison pour
trompeuse avec un verset laquelle la sourate
inventé qui n’existe pas. s’intitule ‘Le Butin’.
Pour conclure, il dit
La sourate ‘Le Butin’ traite de la célèbre bataille de Badr où 300
qu’on ne peut donner musulmans obtinrent une victoire historique contre l’armée Après la bataille de Badr,
d’autre interprétation à ce polythéiste de Qoreych qui comptait plus de 1000 combattants. une discussion eut lieu
verset — inexistant, entre les compagnons
rappelons-le — du fait qu’il est non équivoque. quant au partage du butin. C’est ici que fut révélé le
Conclusion : les musulmans qui lisent en comprenant premier verset de la sourate : « Ils t’interrogent au
« les versets sur l’égorgement des juifs » de façon sujet du butin. Dis : “Le butin est à Allah et à Son
littérale finiront — le sabre brandi — par traquer les messager.” Craignez Allah, maintenez la concorde
juifs dans les banlieues parisiennes pour les égorger entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si
comme des pauvres agneaux... vous êtes croyants. » [8/1]

Il suffit de connaitre un peu d’Histoire islamique


« FRAPPEZ LES INFIDÈLES SUR LES COUS » pour comprendre que cette sourate traite de la
célèbre bataille de Badr. Avec seulement 300
« Frappez(-les) au-dessus des cous » est le second hommes et 70 chameaux, les musulmans furent
verset mentionné par Onfray pour indiquer le confrontés à l’armée polythéiste de Qoreych qui
« caractère barbare » du Coran et apparait dans deux comptait plus de 1000 combattants avec 200
sourates. Tout d’abord, dans le douzième verset de la chevaux. Malgré leur petit nombre, Allah leur
sourate ‘Le Butin’ : promit la victoire en les assistant durant le combat
par des anges :
« Et ton Seigneur révéla aux Anges : “Je suis avec
vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter
l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc
au-dessus des cous12 et frappez-les sur tous les bouts
Badr du fait que le verset commence par « Et ton Seigneur révéla
des doigts. » [8/12] aux Anges :… ». En suivant cet avis, le blâme de Michel Onfray n’a
pas lieu d’être, car il s’agit d’un ordre intimé aux anges. Or,
12
Les oulémas divergent quant à savoir à qui s'adresse ce verset. d’autres savants expliquent que le verset fut adressé aux
Certains affirment que l’ordre du Créateur de « frapper au-dessus musulmans, également lors de la bataille de Badr.
13
des cous » est intimé aux anges qui ont participé dans la bataille de La bataille de Badr a eu lieu le 17 Ramadân de l’an 2 de l’hégire.

7
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

« (Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le cruelles que des combats de sabre d’homme à
secours de votre Seigneur et qu’Il vous exauça homme.
aussitôt : “Je vais vous aider d’un millier d’Anges
déferlant les uns à la suite des autres. » [8/9] Le refus d’Onfray de préciser qu’il s’agit d’un
commandement donné dans une bataille sanglante ne
Il n’y aucune ambiguïté. En lisant la sourate depuis fait que mettre à l’évidence sa malhonnêteté et son
son début, le lecteur comprend d’emblée qu’il s’agit manque de rigueur analytique. Sans éprouver la
d’une guerre, même s’il n’a pas étudié l’histoire de la moindre gêne, il lance ce verset aux pieds de ses
bataille de Badr. C’est donc dans ce contexte-là que interlocuteurs pour prétendre aux heures de grand
fut révélé le verset mentionné par Onfray (verset 12) audimat qu'il est ordonné aux musulmans dans le
et dans lequel les soldats musulmans sont ordonnés Coran de frapper les non-musulmans sur le cou à
de « frapper l’ennemi au-dessus des cous et sur tous tout moment. Il omet non seulement tout ce qui
les bouts des doigts ». Onfray aurait dû savoir ces précède le verset, mais aussi ce qui le suit et qui, une
choses-là, car elles sont toutes fois de plus, indique qu’il
mentionnées expressément s’agit d’un récit où des
dans les « Hadites » et la combattants sont engagés dans
biographie du Prophète . une guerre :

La compréhension littérale du « Ô vous qui croyez quand


verset procure une leçon vous rencontrez (l’armée) des
évidente; dans une guerre où mécréants en marche, ne leur
l’on se trouve en minorité tournez point le dos.
devant une armée beaucoup Quiconque, ce jour-là, leur
plus puissante, les combattants tourne le dos, — à moins que
doivent frapper, de manière ce soit par tactique de combat,
décisive, à l’endroit le plus ou pour rallier un autre
sensible : le cou14. groupe, — celui-là encourt la
colère d’Allah. » [8/15-16]
Lorsqu’on est confronté à
l’ennemi dans un combat Ces deux versets sont suivis
d’épée, il est normal qu’on ne par un troisième verset que
vise pas les jambes ou les pieds Les guerres des Occidentaux dans lesquelles sont Michel Onfray cite
de son adversaire. Non, on vise déployés bombes atomiques, armes nucléaires, indépendamment pour
le cou pour pouvoir neutraliser drones et phosphore blanc sont bien plus cruelles
que les combats de sabre d’homme à homme.
dénoncer le prétendu caractère
l’ennemi le plus vite possible. belliqueux du Coran : « Ce
Aujourd’hui, c’est pareil. Lorsque les soldats n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui
occidentaux se trouvent confrontés aux groupes qui les a tués. » [8/17] Il s’agit d’une autre tentative
s’opposent à leur occupation militaire, ils visent la désespérée qui indique la frénésie de notre hédoniste
tête ou le cœur de l’ennemi pour pouvoir garantir intégriste.
que ce dernier ne ripostera plus. D’ailleurs, les
combats menés par les Occidentaux sont bien plus Lorsque l’armée des polythéistes fut mise en déroute
barbares que l’ont été ceux des musulmans tout au le jour de la bataille de Badr et que les musulmans
long de l’histoire. Des guerres où sont déployés purent les tuer malgré leur petit nombre, Allah
bombes atomiques, armes nucléaires, drones15 ou leur rappelle que ce ne sont pas eux qui les ont tués
phosphore blanc sont bien plus inhumaines et par leur propre force, mais que « c’est Allah qui les a
tués », dans le sens où Il les a soutenus comme
mentionné précédemment.
14
Rappelons qu’il s’agit d’une période où les combattants, furent
encore des hommes qui se battaient avec des sabres, des épées, des
Onfray aborde donc deux versets qu’il fait passer
lances, etc., bien loin de la lâcheté des soldats américaines ou pour deux passages séparés et indépendants alors
sionistes qui se contentent d’appuyer sur un bouton pour exterminer qu’ils sont mentionnés dans la même sourate (avec
l’ennemi. seulement cinq versets d’intervalle) et traitent tous
15
Pour plus sur la cruauté des drones, lisez ici.

8
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

les deux de la même guerre. Ne nous vous avions pas fardeaux », c.-à-d. jusqu’à ce qu’elle se termine. Ce
dit qu’il était fort, Michel! verset implique ipso facto que, une fois les combats
finis, il n’est plus permis pour les musulmans de tuer
Ceci dit, on ne peut concevoir le verset « Frappez les non-musulmans.
donc au-dessus des cous » dans un contexte autre
que celui du combat armé. Il ne s’agit pas d’une La suite du verset a non seulement été escamotée par
interprétation du verset, mais de la compréhension Onfray pour dissimuler le fait qu’il s’agisse d’une
qu’obtiendra tout lecteur intègre qui lit le verset dans situation de guerre, mais aussi pour travestir l’aspect
son contexte, l’inverse exact donc de ce que miséricordieux de l’Islam en temps de guerre. En
défendait Onfray dans sa thèse insidieuse. effet, une fois que les musulmans ont dominé leurs
ennemis au combat et qu’il leur est possible de les
En effet, c’est précisément en s’adonnant à une capturer, il leur ait ordonnés de les attacher afin
interprétation non-littéraliste où l’on extrait le verset qu’ils ne puissent s’échapper. Une fois l’ennemi
de la compréhension dominé, sous captivité et
apparente, qu’un « enchainé solidement »,
massacre d’innocents le verset explique que les
pourrait être justifié. Or, musulmans ont le choix :
cette compréhension « c’est soit la libération
déréglée n’existe pas, ni gratuite, soit la rançon ».
chez les terroristes parmi Ou bien les musulmans
les sectes égarées16, ni leur accordent une faveur
chez les savants de en les libérant sans exiger
l’Islam. Il y a d’ailleurs de rançon. Ou bien, ils les
un consensus entre les libèrent moyennant une
ulémas pour dire que ce rançon ou un échange de
verset traite de la bataille prisonniers. Il s’agit d’un
de Badr, dans un contexte code de guerre
Les musulmans possédaient déjà un code de guerre officiel treize 17
bien précis qui est celui siècles avant la 3e Convention de Genève (1949) qui définit les islamique révélé treize
de la guerre. droits des prisonniers. siècles avant la 3e
Convention de Genève
Le deuxième endroit où l’on retrouve une injonction (1949) qui définit les droits des prisonniers de
de frapper les cous est dans sourate ‘Mohammed’ : guerre.

« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont C’est avec un zèle ardent que Michel Onfray
mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez s’oppose au fait que les musulmans ont un livre sacré
dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est qui leur permet de se défendre contre les agresseurs
soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce non-musulmans. Il préférait voir les musulmans non-
que la guerre dépose ses fardeaux. » [47/4] laïcisés se faire massacrer sans offrir la moindre
résistance aux invasions occidentales. Voilà
On comprend, à nouveau, en lisant le verset jusqu’à pourquoi Onfray s’enflamme en lisant ce type de
sa fin que l’ordre de frapper les cous des non- versets. Sans résistance armée, les armées séculaires
musulmans a lieu dans un contexte de guerre et que de l’Occident peuvent facilement envahir des pays
cet ordre vaut jusqu’à ce que « la guerre dépose ses musulmans, maintenir leur occupation militaire,
massacrer la population indigène et exploiter les
16
Les Khawârij respectent le statut des non-musulmans (Dhimmis,
richesses naturelles. C’est d’ailleurs ainsi que la
etc.) plus que celui des musulmans comme le démontre l’histoire sainte laïcité, tant promue par Onfray, s’est instaurée
connue où, par « piété », ils s’excusèrent auprès d’un Dhimmi pour de fil en aiguille en terre musulmane au long des
avoir tué son cochon, alors que peu après ils tuèrent, par derniers siècles…
« adoration », une famille musulmane dont la mère fut enceinte. En
théorie, les Khawârij ne se cachent donc pas derrière ce type de
versets pour commettre leurs crimes. Souvent, ils font recourt à
17
d’autres textes en leur donnant des interprétations fantaisistes et en L’éthique de guerre islamique interdit également de couper les
établissant une analogie erronée pour justifier le massacre arbres, d’empoisonner les sources d’eau, de détruire les récoltes, de
d’innocents (comme sera expliqué plus loin). ravager les terres, de mutiler les hommes, etc.

9
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

« EXTERMINEZ LES INCRÉDULES JUSQU’AU accompagné de 40 hommes, revenait du Cham avec


DERNIER » une quantité non négligeable de marchandises19.
Bien que le groupe d’Abu Sufyân fit partie des
Michel Onfray est un homme qui se permet les polythéistes en guerre avec les musulmans, il ne
audaces les plus inouïes. Dans sa tentative de s’était pas apprêté à affronter l’ennemi à son retour.
diaboliser le Coran, il mentionne un troisième verset La deuxième bande à laquelle fait allusion le verset
qui se trouve dans le même passage de la sourate ‘Le fut le groupe dirigé par Abu Jahl20 (al-Nafîr) qui
Butin’. Pour une fois, Onfray cite la référence du comprenait plus de mille combattants armés
verset (sourate 8, verset 7), et donne cette traduction: jusqu’aux dents et prêts à exterminer les musulmans.
« Exterminez les incrédules jusqu’au dernier ».
Bien qu’Allah eut promis aux musulmans qu’ils
Ici, Michel Onfray commet un double crime. Non allaient s’emparer d’un de ces deux groupes,
seulement il sort le verset de son contexte apparent, personne ne savait de quel groupe il s’agissait. Le
mais il se livre également à une manipulation verset indique que les compagnons pensaient et
flagrante du verset en le espéraient que le groupe
transformant. Le septième duquel ils allaient
verset de la sourate en s’emparer était celui d’Abu
question ne dit pas Sufyân : « Vous désiriez
« exterminez les incrédules vous emparer de celle qui
jusqu’au dernier », mais était sans armes ».
« (Rappelez-vous), quand
Allah vous promettait Ce désir des musulmans les
qu’une des deux bandes poussa à se diriger vers la
sera à vous. Vous désiriez caravane d’Abu Sufyân. Or,
vous emparer de celle qui ce dernier fut informé de
était sans armes, alors leur départ par ses espions
qu’Allah voulait par Ses et comprit maintenant que
paroles faire triompher la Les néo-colons rejettent les versets coraniques qui autorisent sa caravane était en danger.
vérité et anéantir les aux musulmans de se défendre afin de maintenir Arrivé aux frontières du
l’occupation militaire et l’exploitation des richesses
mécréants jusqu’au naturelles en terre d’Islam. Hejaz, Abu Sufyân sollicita
dernier. » [8/7] l’aide des Qoreychites qui
envoyèrent aussitôt l’armée aguerrie d’Abu Jahl.
À nouveau, il suffit de placer le verset dans son
contexte pour comprendre son sens apparent et Lorsque le Prophète et ses hommes arrivèrent
démasquer l’imposture d’Onfray qui, avec une dans la vallée de Dhafrân, ils apprirent que l’armée
traduction erronée du verset, s’acharne à démontrer d’Abu Jahl était partie à la rescousse de la caravane
ce qui n’est nullement mentionné dans le Coran. d’Abu Sufyân. Ici, le Messager devait prendre une
décision extrêmement difficile. Les musulmans
Nous sommes toujours dans la même sourate (‘Le n’étaient que 300 et une partie d’entre eux n’avait ni
Butin’) qui traite de la bataille de Badr. Avant armes ni monture du fait qu’ils s’attendaient à
l’affrontement des deux armées, Allah promit au s’emparer de la caravane non armée.
Prophète qu’une des deux bandes polythéistes
sera conquise par les musulmans : « (Rappelez- Le Prophète consulta d’abord les grands
vous), quand Allah vous promettait qu’une des deux compagnons parmi les Muhajirîn ; Abu Bakr, Omar,
bandes sera à vous ».
embrassa l’Islam le jour de la conquête de la Mecque et livra
La première bande de polythéistes fut celle de la plusieurs combats aux côtés du Prophète .
19
caravane (al-‘Îr) dirigée par Abu Sufyân18 qui, Abu Sufyân qui fut encore polythéiste à cette période, commerça
avec l’argent qu’il avait volé aux musulmans. Ces derniers se
voyaient donc en droit de récupérer leurs biens.
20
Abu Jahl ‘Amr Ibn Hichâm Ibn al-Moughîra al-Qorachiy fut un
18
Abu Sufyân Saghr Ibn Harb al-Qorachiy (63 a.h. - 30 de l’hégire) des descendants de Bani Qoreych et appartenait à la tribu de
fut à la tête des tribus de Qoreych et Kinâna. Il fut considéré Kinâna. Il fut un des plus grands ennemis du Prophète qui
comme un des Arabes les plus nobles à l’époque préislamique. Il ourdissait des complots pour l’assassiner.

10
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

puis al-Miqdâd Ibn ‘Amr . Ensuite il se dirigea (l’Islam) est venue et l’Erreur a disparu. Car
vers les Ansâr pour les consulter. Tous acceptèrent l’Erreur est destinée à disparaître » [17/81]
de combattre le groupe armé d’Abu Jahl et c’est ici
que le Messager leur dit : « Allons-y avec la Si vraiment le Prophète fut ordonné d’exterminer
bénédiction d’Allah et réjouissez-vous, car Allah m’a les mécréants à tout moment et à tout instant,
promis un des deux groupes. » Confrontés aux comment se fait-il qu’il souhaitât leur bien et
soldats d’Abu Jahl, les musulmans s’engagèrent dans invoqua son Seigneur en disant : « Ô Allah, guide
une bataille sanglante qu’ils emportèrent mon peuple, car ils ne savent pas ». Plutôt que de
héroïquement. vouloir tuer les mécréants arabes jusqu’au dernier et
de voir son peuple se faire décimer, il souhaitait
Ainsi, la bande à laquelle fit allusion la promesse plutôt que son Seigneur « suscite de leurs reins une
divine dans le verset était le groupe armé d’Abu Jahl descendance qui adore Allah Seul sans rien Lui
et non pas le groupe de la associer. »21 Si son but
caravane qu’espéraient unique fut de massacrer les
conquérir les compagnons, polythéistes là où ils se
comme l’indique la suite du trouvaient, pourquoi n’a-t-il
verset : cessé de faire des
invocations en leur faveur
« Vous désiriez vous en implorant qu'ils soient
emparer de celle qui était guidés ?
sans armes alors qu’Allah
voulait par Ses paroles Voyez-vous, même envers
faire triompher la vérité et ses plus grands ennemis, le
anéantir les mécréants Prophète fit preuve
jusqu’au dernier. » C’est ici, sur le champ de bataille de Badr que l’armée du d’indulgence inouïe. Un
Prophète fut confrontée à celle d’Abu Jahl dans une des jour, lors d’une expédition
La compréhension globale batailles les plus importantes de l’histoire islamique. militaire, il se prépara pour
du contexte historique se reposer. Il accrocha son
découvre la canaillerie de Michel Onfray. Le verset épée à une branche d’arbre sous lequel il s’endormit
qu’il présenta comme un ordre de tuer les un peu plus tard. Ses compagnons se dispersèrent
polythéistes dans l’absolu n’est pas une injonction, pour piquer une sieste sous d’autres arbres. Un
mais une réponse du Créateur aux musulmans qui paysan polythéiste profita de la situation pour se
espéraient s’emparer d’un groupe de polythéistes non rapprocher du Prophète et saisit son épée. Le
armés. Dans le verset, Allah leur répond et leur Messager se réveilla et vit l’homme au-dessus de
informe qu’Il voulait en finir avec les polythéistes lui, l’épée brandie, qui lui dit : « Qui m’empêchera
arabes une fois pour toutes dans une bataille bien maintenant de te tuer ? » Le Prophète lui
précise. Ayant révisé l’histoire de Badr, le lecteur répondit calmement : « Allah ». Aussitôt l’épée lui
comprend que « les mécréants » mentionnés dans le tomba de la main. Le Prophète reprit son arme et
verset sont les polythéistes arabes qui étaient en lui dit : « Qui m’empêchera maintenant de te tuer ? »
guerre avec le Prophète pour anéantir l’Islam. Ils Le paysan répondit : « Pardonne de la meilleure
ont été anéantis par les musulmans dans un combat façon. » Le Prophète lui dit : « Es-tu prêt à
victorieux qui permit à l’Islam de se propager. témoigner qu’il n’y a de divinité digne d’adoration à
part Allah ? » Il répondit : « Non, mais je m’engage
Ce sont des choses que Michel Onfray aurait du à ne plus jamais te combattre et de ne plus soutenir
savoir, car elles sont toutes mentionnées dans le un peuple qui te combat. » Le Prophète le laissa
Coran, les Hadiths et la biographie du Prophète . alors partir22.
Notez donc l’imposture intellectuelle du philosophe
qui va délibérément falsifier la traduction d’un Voici donc « la cruauté » de l’homme que Michel
verset, le sortir de son contexte apparent pour ensuite Onfray s’obstine à présenter comme un meurtrier
le faire passer comme un ordre divin de massacrer
les non-musulmans dans l’absolu. « La Vérité 21 22
Sahîh Muslim (4653)
Musnad al-Imâm Ahmed (14929) et avec une autre terminologie
dans Sahîh al-Bukhâri (4139)

11
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

sanguinaire dont le seul but fut d’exterminer les occidentaux sont aujourd’hui encouragés au combat
polythéistes jusqu’au dernier. par leur commandant avant une guerre. Les manuels
militaires en Occident contiennent d’ailleurs ce
La tradition prophétique contient des milliers même type de langage pour amener les soldats à
d’exemples similaires qui affirment la clémence du combattre efficacement.
Messager envers ses ennemis. En l’an 8 de
l’hégire23, les musulmans s’emparèrent de La Les officiers occidentaux diront bien sûr que ce type
Mecque, la ville où les Arabes de Qoreych les d’encouragement au combat mentionné dans leurs
avaient combattus, opprimés, torturés et trahis durant manuels n’est pas destiné à tout le monde, mais
plus d’une décennie. Ce fut l’opportunité idéale pour qu’ils s’adressent uniquement à des personnes
le Prophète de se venger de ses pires ennemis. spécifiques (les combattants) dans un contexte bien
Mais ce jour-là, son comportement allait surprendre précis (celui du combat armé). De la même manière,
ses amis les plus proches ainsi que ses adversaires les versets du Coran liés à la guerre s’adressent à
les plus acharnés. certaines personnes dans certaines situations bien
particulières.
Après de longues années de persécution, le Prophète
regagna sa ville natale Michel Onfray, ne s’est-il
en toute humilité, la tête jamais posé la question
baissée. Sans un brin suivante : si vraiment le
d’arrogance et sans Coran appelait à tuer tous
brandir de sabre, il refusa les non-musulmans
de se venger du peuple « jusqu’au dernier », tout
qui, à de nombreuses en sachant qu’il y a plus
reprises, avait tenté de de 1,5 milliard de
l’assassiner. Ce jour-là, musulmans sur terre, n’y
les Qoreychites de la aurait-il pas des millions
Mecque s’étaient rendus de meurtres quotidiens un
Lorsqu’en l’an 8 de l’hégire, les musulmans s’emparèrent de La
et le Messager aurait Mecque, le Prophète se montra indulgent envers ses ennemis peu partout au monde ?
facilement pu les tuer, qui l’avaient combattu et trahi durant plus d’une décennie.
expulser, torturer ou
emprisonner. Mais non, il leur accorda une amnistie « TUEZ-LES LÀ OÙ VOUS LES TROUVEZ »
générale en disant : « Vous êtes les amnistiés.» Il
aurait pu blâmer et critiquer les Qoreychites pour les Le dernier verset abordé par Michel Onfray dans sa
nombreuses injustices qu’ils lui ont fait subir. Or, il campagne laïciste est « Et tuez-les, où que vous les
proclama que ce jour-là fut un jour de pardon et rencontriez ». Il s’agit d’un verset qui apparait dans
s’adressa aux Arabes de Qoreych avec les paroles du quatre sourates différentes. Onfray refuse, comme on
prophète Yousouf (Jozef) à ses frères : « Pas de l’a maintenant bien compris, de mettre les choses en
récrimination contre vous aujourd’hui! Qu’Allah perspective et de mentionner ce qui précède et suit le
vous pardonne. C’est Lui Le plus Miséricordieux des verset. Voici d’abord le verset qui le précède dans la
miséricordieux. » [12/92].24 sourate ‘La Vache’ :

Dans une autre tentative misérable de dépeindre le « Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous
Prophète comme un personnage belliciste qui ne combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah
pense qu’au combat, Onfray cite le verset « Ô n’aime pas les transgresseurs! » [2/190]
prophète encourage les croyants au combat ». Ce
commandement divin est — vous l’avez deviné — Le verset d’après, lu dans sa totalité, offre une
encore tiré de la sourate ‘Le Butin’ [8/65]. Le explication de l’état des faits :
Messager fut ordonné d’encourager les
musulmans au combat comme les soldats « Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et
chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association
23
est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez
Il y a divergence sur la date exacte de ‘Fath Makka’. pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y
24
Al-Bayhaqi, « al-Sunan al-Kubra » (18739).

12
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les les faibles d’esprit, les enfants, les prêtres, etc.28 Il
donc. Telle est la rétribution des mécréants. » s’agit ici, non pas d’une interprétation divergente ou
[2/191] républicaine de textes vagues, mais de jugements et
principes fondamentaux tirés directement de la
En isolant le verset de son contexte, on peut faire tradition prophétique29, celle que notre philosophe
croire aux personnes non instruites qu’il s’agit d’un aurait étudiée…
appel au carnage. Or, le lecteur qui maitrise des
notions de base de l’histoire islamique connaîtra bien Reprenons le verset dont s’est servi Onfray pour
entendu la période qui est traitée dans ce passage. soutenir sa thèse qui veut que les textes apparents du
Coran incitent au meurtre. Mis en contexte, le verset
Après que le Prophète et ses compagnons furent « Et tuez-les, où que vous les rencontriez » n’incite
persécutés à la Mecque par les polythéistes, ils nullement les musulmans à massacrer les non-
émigrèrent à Médine25 pour pouvoir pratiquer musulmans dans l’espace public, mais aborde un des
librement leur religion.26 aspects de la guerre où l’on est confronté à un
ennemi qui cherche à vous tuer. Voilà pourquoi il
Avant leur émigration n’y a jamais eu d’érudit
(Hijra) de la Mecque, les musulman qui a expliqué
musulmans furent ce type de versets comme
ordonnés de patienter, de une permission de
s’abstenir et de ne pas pourchasser et tuer
s’engager dans un combat d’innocents non-
avec l’ennemi. Mais à musulmans.
Médine les choses
changèrent. Ayant obtenu Le verset « Et tuez-les, où
suffisamment de force En quittant la France pour pratiquer librement leur religion que vous les rencontriez »
pour pouvoir repousser ailleurs, de nombreux musulmans français suivent l’exemple du est encore présent à deux
les agressions Prophète
Qoreych.
qui émigra pour fuir la persécution des mécréants de reprises dans la sourate
polythéistes, Allah leur ‘Les Femmes’. En lisant
accorda la permission de se défendre, comme dans le passage qui précède ces versets, le contexte se
les sourates ‘Le Pèlerinage’27 et ‘La Vache’ qui façonne de manière évidente :
appellent les musulmans à combattre « ceux qui vous
combattent », c.-à-d. les hommes polythéistes qui « Qu’avez-vous à vous diviser en deux factions au
cherchent à les tuer. Sinon, les Hadiths mentionnent sujet des hypocrites ? Alors qu’Allah les a refoulés
clairement que les non-combattants, femmes et (dans leur infidélité) pour ce qu’ils ont acquis.
enfants ne sont pas concernés par les passages qui Voulez-vous guider ceux qu’Allah égare ? Et
traitent du combat. quiconque Allah égare, tu ne lui trouveras pas de
chemin (pour le ramener). » [4/88]
Le verset se poursuit avec l’interdiction de la
transgression (« et ne transgressez pas »). Les Dans ce passage, Allah traite du cas des
exégètes sont unanimes à dire que cette proscription hypocrites au temps du Prophète . En arabe, ce
comprend toutes les formes de transgressions, peu type d’individus est connu sous le nom de « al-
importe qui subit la transgression : ceux qui Munâfiqûn ». Il s’agit de mécréants qui se font
combattent, ceux qui ne combattent pas, les femmes, passer pour des musulmans afin de mieux pouvoir
combattre l’Islam30.
25
Là, ils furent accueillis et aidés par les Ansâr qui leur offrirent
28
tout ce dont ils avaient besoin. « Al-Muwatta », Vol. 21, 9-10
26 29
Un peu comme aujourd’hui de nombreux musulmans français Comme encore l’interdiction de mutiler les cadavres des
quittent la France pour fuir la persécution laïciste et vivre librement ennemis, de tuer des animaux, de couper des arbres, etc.
30
leur religion dans des pays qui garantissent la liberté de culte. Ce type de personnes existe jusqu’à nos jours et est actuellement
27
« Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se très en vogue auprès des autorités françaises qui les exploitent dans
défendre) — parce que vraiment ils sont lésés ; et Allah est certes leur politique de l’acculturation des musulmans. Le rôle de ces
Capable de les secourir — ceux qui ont été expulsés de leurs hypocrites est de calomnier, stigmatiser et diaboliser les musulmans
demeures, — contre toute justice, simplement parce qu’ils disaient : non assimilés à la culture et aux « valeurs » républicaines. Sous
‘Allah est notre Seigneur’ ». [22/39-40] couvert d’une prétendue égalité, ils mettent tout en œuvre pour que

13
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

Le verset susmentionné fut révélé à l’époque où les accord de paix. Le Créateur parle clairement du sujet
hypocrites, qui se mélangeaient aux compagnons du des hypocrites dans une situation de guerre.
Prophète , refusaient d’émigrer vers Médine. Ce
refus engendra un doute et une méfiance de certains On découvre dans ce verset qu’il y a deux catégories
compagnons qui s’abstenaient à les déclarer d’hypocrites qui, étant des exceptions, ne peuvent
hypocrites du fait que ces derniers faisaient être combattus : ceux qui ont un accord de paix
apparaitre la foi. C’est alors que descendit ce verset (« excepté ceux qui se joignent à un groupe avec
qui informa les compagnons qu’il ne fallait pas lequel vous avez conclu une alliance ») et ceux qui
douter de leur mécréance et que leur cas était clair. refusent de combattre aussi bien les musulmans que
Cette certitude (quant à leur mécréance) pouvait être les polythéistes de leur propre tribu qui est hostile
maintenue jusqu’à ce qu’ils quittaient la Mecque aux croyants (« ou ceux qui viennent chez vous, le
avec les musulmans. Une fois qu’ils émigraient, ils cœur serré d’avoir à vous combattre ou à combattre
furent à nouveau considérés comme musulmans. À leur propre tribu »). Le Coran ordonne donc de
Médine, le Prophète considérait toute personne laisser tranquilles les hypocrites qui ont décidé de ne
qui émigrait vers lui comme un croyant, peu importe pas s’impliquer dans les combats contre les
s’il s’agissait d’un vrai musulmans. La sagesse de
croyant ou d’un mécréant cet ordre divin devient claire
qui prétendit être musulman. dans la suite du verset :
C’est ce qui est expliqué
dans la suite du verset : « Si Allah avait voulu, Il
leur aurait donné l’audace
« Ne prenez donc pas (et la force) contre vous, et
d’alliés parmi eux, jusqu’à ils vous auraient
ce qu’ils émigrent dans le certainement combattus.
sentier d’Allah. Mais s’ils (Par conséquent,) s’ils
tournent le dos, saisissez-les restent neutres à votre égard
alors, et tuez-les où que et ne vous combattent point,
vous les trouviez ; et ne et qu’ils vous offrent la paix,
prenez parmi eux ni allié ni alors, Allah ne vous donne
À Médine, le Prophète considérait toute personne qui
secoureur, » [4/89] émigrait vers lui comme un croyant, peu importe s’il pas de chemin contre eux. »
s’agissait d’un vrai musulman ou d’un hypocrite. [4/90]
Les hypocrites ne pouvaient
donc pas être pris comme alliés, car ils constituaient, L’ordre de laisser tranquilles les polythéistes qui ne
en tant qu’ennemi intérieur, la plus grande menace sont pas impliqués dans les combats est donc répété
pour les musulmans. Voilà pourquoi le verset une deuxième fois, tout en expliquant le bien-fondé
mentionne que s’ils tournent le dos (c.-à-d. s’ils se de cette injonction ; en laissant tranquilles les
détournent de la Hijra), les musulmans ont ordre de hypocrites qui refusent de s’impliquer dans la guerre,
les tuer, à l’exception de certains hypocrites on écarte la possibilité qu’ils se joignent aux rangs
mentionnés dans le verset suivant : ennemis. En même temps, cela arrangeait les
hypocrites qui profitaient de cette façon d’une
«…excepté ceux qui se joignent à un groupe avec situation de sécurité au sein de la communauté
lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui musulmane et cela, malgré le fait que leur propre
viennent chez vous, le cœur serré d’avoir à vous tribu combatte les croyants. Si l’Islam ordonne de
combattre ou à combattre leur propre tribu. » [4/90] laisser tranquilles ces non-musulmans (non-
combattants) en état de guerre, que dire alors des
Une fois de plus, les versets ne parlent pas d’une non-musulmans en état de paix ? Ceux-là, à fortiori,
situation ou d’un contexte où les musulmans et les doivent être laissés tranquilles. Mais à nouveau, ce
non-musulmans vivent ensemble sous un pacte ou un n’est pas ce que veut entendre Michel Onfray qui
amalgame de manière très fluide fiction et textes
les musulmans se convertissent, tout comme eux, à la laïcité. C’est religieux.
d’ailleurs une des caractéristiques types des hypocrites mentionnées
dans le verset suivant : « Ils aimeraient vous voir mécréants,
comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux! » [4/89]

14
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

Le troisième endroit où l’on retrouve le passage durant lequel ils étaient libres de circuler là où ils le
« tuez-les, où que vous les rencontriez » est dans le souhaitaient en toute sécurité. Nous sommes à
verset 91 de la même sourate (‘Les Femmes’). Dans nouveau dans un contexte d’hostilité et de guerre
ce verset, qui suit la description des deux types dans lequel une trêve de quatre mois fut conclue. Le
d’hypocrites à laisser tranquilles, Allah parle d’un début de la sourate invite ces polythéistes à
troisième type d’hypocrites qui, par crainte des embrasser l’Islam :
musulmans, cherchent à gagner leur confiance pour
mieux pouvoir les combattre. Ils se distinguent par « Et proclamation aux gens, de la part d’Allah et de
leur volonté de trahison de la deuxième catégorie Son messager, au jour du Grand Pèlerinage,
d’hypocrites qui eux refusent de combattre les qu’Allah et Son Messager, désavouent les
musulmans — non par crainte —, mais par respect associateurs. Si vous vous repentez, ce sera mieux
envers eux. Les hypocrites de la troisième catégorie pour vous. Mais si vous vous détournez, sachez que
n’éprouvent aucun respect pour les musulmans. Dès vous ne réduirez pas Allah à l’impuissance. Et
que l’opportunité se présente de tuer ou de combattre annonce un châtiment douloureux à ceux qui ne
les croyants, ils n’hésiteront pas à passer à l’acte. croient pas. » [9/3]
Leur cas est clarifié dans le
verset 91 : Ce verset contient une
promesse de victoire aux
« Vous en trouverez croyants de la part de leur
d’autres qui cherchent à Seigneur qui annonce à la
avoir votre confiance, et en fois la défaite de l’ennemi
même temps la confiance de polythéiste qui a expulsé le
leur propre tribu. Toutes les Prophète et ses
fois qu’on les pousse vers compagnons de la Maison
l’Association, (l’idolâtrie) Sacrée. Cette promesse
ils y retombent en masse. divine fut concrétisée, car
(Par conséquent,) s’ils ne Allah secourut le
restent pas neutres à votre Messager jusqu’au jour
égard, ne vous offrent pas Selon la compréhension littéraliste du Coran, les non- de la conquête de la
musulmans qui ne participent pas au combat lors d’une
la paix et ne retiennent pas guerre ne peuvent être tués. Mecque.
leurs mains (de vous
combattre), alors saisissez-les et tuez-les où que Après avoir annoncé un châtiment douloureux aux
vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons polythéistes qui refusent de croire, Allah fait une
donné autorité manifeste. » [4/91] exception dans le verset qui suit pour les inciter à
revenir :
Il n’y pas la moindre ambiguïté ; les versets qui
ordonnent les musulmans de tuer les hypocrites là où « À l’exception des associateurs avec lesquels vous
ils les trouvent traitent d’une situation de guerre dans avez conclu un pacte, puis ils ne vous ont manqué en
laquelle deux armées s’opposent. L’ordre de tuer les rien, et n’ont soutenu personne [à lutter] contre
hypocrites n’est pas général, car les versets vous : respectez pleinement le pacte conclu avec eux
mentionnent explicitement que la seule catégorie jusqu’au terme convenu. Allah aime les pieux. »
d’hypocrites concernée est celle qui combat [9/4]
activement les musulmans. Ce n’est pas une
interprétation, mais le sens apparent et littéraliste des En effet, l’Islam interdit la traitrise et ordonne le
versets coraniques. respect des accords et des pactes conclus avec
l’ennemi. Le Prophète a dit : « Combattez, mais
La quatrième et dernière partie du Coran où l’on ne détournez pas les butins, ne trahissez pas31, ne
retrouve le verset « tuez-les là où vous les trouviez » mutilez pas et ne tuez aucun enfant. »32
est dans la sourate ‘Le Repentir’ qui commence par
le désaveu d’Allah et de Son Prophète envers les
polythéistes avec qui les musulmans avaient conclu 31 Cette interdiction de trahison fut mentionnée spécifiquement en
une trêve. Un délai de quatre mois leur fut accordé temps 32
de guerre. Que dire en tant de paix ?
Sahîh Muslim (4522)

15
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

Ce verset fait donc référence au pacte de quatre mois Où sont donc toute la barbarie et la cruauté de
scellé avec les polythéistes et par lequel les l’Islam que Michel Onfray ne cesse d’évoquer sur les
musulmans furent interdits de combat. Une fois les plateaux télévisés ? Le Coran ordonne clairement
quatre mois révolus, la guerre reprend et les que s’il y a un intérêt dans le fait de rapprocher les
musulmans ont alors pour ordre de combattre les polythéistes de la religion musulmane, il faut leur
polythéistes : prêter asile, même s’il s’agit de combattants. Or,
pour Onfray, l’Islam est une religion qui ordonne
« Après que les mois sacrés expirent, tuez les aux musulmans d’égorger les non-musulmans là où
associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, ils les trouvent…
assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si
ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et
acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, LES « CRIMES TERRIBLES » DU PROPHÈTE
car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » [9/5]
En France, les médias et politiques sont unanimes; il
Ce jugement, comme le démontre explicitement le n’y a pour la République de crime plus odieux que
verset, s’applique à ceux avec qui un pacte de quatre celui de l’antisémitisme. Rien de mieux donc, pour
mois (ou moins) a été conclu. Or, si le pacte est les islamophobes, que de faire passer le Prophète
d’une durée supérieure à 4 mois pour un nazi avant-gardiste aux
ou d’une durée indéfinie, alors il croyances antisémites. Onfray
faut respecter ce pacte jusqu’au recourt à une ruse sioniste et
bout à condition qu’on ne prétend que le Prophète s’est
craigne pas de la partie adverse livré à des crimes terribles en
une trahison et à condition ayant égorgé mille juifs:
qu’elle ne rompe pas elle-même
le pacte. Notez que l’ordre de « Si on prend la biographie du
les tuer « là où ils les trouvent » Prophète, il y a des crimes
est suivi de l’ordre de les terribles, il y a même un
capturer. C.-à-d. si les moment donné, à la Bataille du
musulmans dominent le combat, Fossé, mille juifs qui sont
ils peuvent les prendre en tant égorgés, ligotés et décapités. »
que prisonniers. Si ensuite, les
polythéistes se repentent, se Dans cette nouvelle allégation,
mettent à prier et font l’aumône, Onfray mentionne une partie de
ils doivent être libérés. L’Islam interdit explicitement la traitrise en l’histoire de la Bataille du Fossé
Pourquoi ? Le passage l’indique temps de guerre et ordonne le respect des
accords et des pactes conclus avec l’ennemi. (Rhazwat al-Ghandaq) et en
clairement : « Car Allah est occulte une autre pour pouvoir
Pardonneur et Miséricordieux ». crier au scandale et prétendre que des « crimes
terribles » ont été commis envers les juifs. Or, une
Le verset d’après ne fait que confirmer que l’Islam contextualisation de la Bataille du Fossé démontrera
est une religion de clémence et d’indulgence : « Et si qu’il s’agit d’une énième imposture du philosophe
l’un des associateurs te demande asile, accorde-le- tartuffe.
lui, afin qu’il entende la parole d’Allah, puis fais-le
parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens Revenons d’abord à la période qui précéda la
qui ne savent pas. » [9/6] Bataille du Fossé. À Médine, les juifs vivaient en
tant que Dhimmis sous souveraineté musulmane. Le
Si un combattant parmi les polythéistes demande Prophète avait scellé un pacte écrit avec
asile à un musulman pour entendre la parole d’Allah l’ensemble des juifs médinois. Cet accord permit aux
(c.-à-d. le Coran), alors le musulman doit lui prêter juifs de pratiquer librement leur religion et stipulait
asile et il lui est interdit de le tuer. S’il accepte la que leurs biens et personnes doivent être préservés.
vérité, il devient musulman, sinon il doit être ramené Tous les juifs qui s’abstenaient des combats sans
en lieu sûr. nuire aux musulmans seraient protégés et secourus
par l’autorité islamique.

16
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

L’Islam accorde une grande importance au respect d’abord, mais se rendirent enfin après que les
de pactes conclus avec l’ennemi33. Le Prophète a musulmans les aient assiégés. À nouveau, le
dit: Prophète leur épargna la vie et expulsa la tribu de
Bani al-Nadîr à Khaybar. Ce fut en l’an 4 de l’hégire.
« Celui qui se rebelle contre ma communauté en
frappant le pieu et le pervers, sans épargner le Les derniers à rompre le pacte furent les juifs de
croyant et sans honorer l’engagement pris envers les Bani Qoraytha en l’an 7 de l’hégire. Ce fut la tribu
autres, n’est pas de moi et je ne suis pas de lui.»34 qui ressentait le plus d’animosité envers le Prophète
et dont la trahison fut la plus manifeste.
Bien que la Jiziya ne fut à cette époque pas encore
instaurée35, les musulmans assuraient la protection Lors de la Bataille du Fossé, dix mille hommes de
des trois tribus juives qui résidaient à Médine; Bani Qoreych avaient assiégé la ville de Médine. Malgré
Qaynouq’â, Bani al-Nadîr et Bani Qoraytha. En ce siège ils n’arrivèrent pas à pénétrer la ville et
contrepartie, les juifs s’engagèrent à ne pas aider ou après 23 jours, Allah secouru les musulmans.
assister les polythéistes dans Lors de cette bataille, la tribu
leur lutte contre les de Bani Qoraytha s’est alliée
musulmans. Ils furent avec les polythéistes de
interdits de leur prêter Qoreych pour combattre les
refuge, d’héberger leurs musulmans.
espions ou encore de
dissimuler leurs complots. La trahison de Bani
Toute traitrise envers les Qoraytha fut la plus infâme
musulmans devait être et c’est pourquoi leur sort fut
rapportée à l’autorité en différent de celui de leurs
place. confrères de Bani Qaynouq'â
et Bani al-Nadîr. Le
Or, l’accord ne fut pas Prophète partit à Qoraytha
respecté. Les premiers à et encercla les lieux. Au 25e
rompre le pacte fut la tribu À Médine, le Prophète avait scellé un pacte écrit avec jour du siège, les juifs
de Bani Qaynouq’â (qui les tribus juives qui vivaient en tant que Dhimmis sous promirent de se rendre à
souveraineté musulmane.
comptait 700 combattants). condition que S’ad Ibn
Ils furent encerclés par le Muâdh37 soit la personne
Prophète durant une période de 15 jours après qui juge entre les deux parties. Le Prophète
laquelle ils se rendirent. Suite à une intercession accorda cette faveur aux juifs de Bani Qoreytha,
d’Abdullah Ibn Oubay36 qui supplia le Prophète accepta leurs conditions et fit venir S’ad Ibn Muâdh.
de les libérer, ce dernier leur fit une faveur en les
laissant partir sans leur infliger de sanction. Les juifs Arrivé sur place, S’ad demanda aux deux camps s’ils
de la tribu de Bani Qaynouq’â quittèrent Médine étaient prêts à accepter sa sentence, quelle qu’elle
pour s’installer au Cham. soit. Les deux parties approuvèrent solennellement et
se dirent prêts à consentir à son jugement. Après
La seconde tribu juive à rompre le pacte fut celle de s’être penché sur la trahison de Bani Qoraytha, S’ad
Bani al-Nadîr dont les membres complotèrent pour Ibn Muadh prononça la peine de mort sur l’ensemble
assassiner le Prophète . Après la bataille d’Uhud, des combattants de la tribu de Bani Qoraytha. Les
le Messager fut mis au courant de leur complot et deux parties agréèrent le jugement de S’ad et 400
leur ordonna de quitter Médine. Ils refusèrent hommes38 furent exécutés pour haute trahison. Quant
aux hommes non-combattants, femmes et enfants, on
33
La trahison ainsi que le non-respect de ce type de pacte est leur épargna la vie.
passible de la peine de mort.
34
Sahîh Muslim (4786). Le fait que le Prophète s’innocente
d’eux, indique qu’il s’agit d’un péché majeur.
35 37
La Jiziya ne fut imposée qu’en l’an 9 de l’hégire. Les polythéistes choisirent S’ad Ibn Muâdh, car il fut un de leurs
36
Abdoullah Ibn Oubay Ibn Salûl fut un des dirigeants d’al- alliés à l’époque préislamique.
38
Ghazradj et fut considéré comme la tête des hypocrites (al- Les historiens diffèrent sur leur nombre, certains mentionnent
Munâfiqun). qu’ils furent entre 600 et 700 hommes.

17
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

Rappelons comment Michel Onfray a résumé cet d’une loi tout à fait normale et justifiable du fait
événement en une seule phrase: « Si on prend la qu’elle défend l’intérêt et la sécurité d’un pays
biographie du Prophète, il y a des crimes terribles, il occidental. Or, quand les musulmans ont des lois
y a même un moment donné, à la Bataille du Fossé, pénales identiques pour le même type de trahison, ça
mille juifs qui sont égorgés, ligotés et décapités. » devient un « crime ».

Il ne s’agissait pas de mille, mais de 400 combattants Michel Onfray ne parle pas non seulement que de
qui avaient trahi leur pacte avec l’autorité en place. crime, mais d’un crime qui serait « terrible ». Mais
Une trahison qui, en Islam, est passible de la peine pourquoi terrible? Parce les condamnés ont été
de mort. Deuxièmement, personne n’a été égorgé. décapités et qu’en France la peine de mort n’est
Or, on sait entretemps que (déjà !) plus une « valeur
Michel Onfray aime verser une universelle » depuis 1981,
sauce bien sanglante sur ses année où la guillotine fut
histoires. remisée ? Rappelons qu’Onfray
est athée et qu’il ne possède
Troisièmement, Onfray ne donc aucun code moral objectif.
mentionne pas que le Prophète Par conséquent, il n’est
s’est montré très indulgent nullement en position de
envers les autres tribus juives déterminer de façon objective ce
qui ont rompu le pacte et qui qui est moralement acceptable
furent épargnées. En effet, les ou non. Pour lui, les
trois tribus furent chacune conceptions du bien et du mal
traitées de façon différente en ne sont que subjectives et
fonction de leur trahison. changent avec le temps39.
Quatrièmement, celui qui a
prononcé le jugement sur les Revenons à la question éthique
juifs de Bani Qoraytha (c.-à-d. liée à la peine de mort par
S’ad Ibn Muâdh) fut un homme décapitation. Dans plusieurs
qu’ils ont exigé eux-mêmes et états américains, on exécute
imposé en tant que juge. Avant toujours les gens par chaise
que S’ad prononce son Les personnes jugées coupables de trahison aux électrique. La personne qui est
États-Unis peuvent encourir la peine de mort
jugement, les deux parties d’après l’article 2381 du Code pénal américain. mise à mort pour trahison subira
promirent d’accepter et une torture qui peut durer
d’exécuter sa sentence. jusqu’à un quart d’heure. Elle endure une asphyxie
dans lequel le système nerveux est souvent paralysé.
Finalement, Michel Onfray parle d’un « crime Le corps est mutilé et souffre d’une rigidité violente
terrible ». Pourquoi s’agirait-il d’un crime et non pas alors qu’une vapeur se dégage du corps dû à
d’une peine ? N’y a-t-il pas de pays occidentaux qui l’ébullition du sang. La température du corps devient
appliquent la peine capitale pour trahison? Aux Etats si intense qu’il prend parfois feu. Durant
Unis, l’article 2381 du Code pénal américain (18 US l’électrocution, des morceaux de chair tombent à
Code 2381) stipule que « quiconque, devant terre, la cervelle entre en ébullition et les yeux
allégeance aux États-Unis, mène une guerre contre sortent de la tête pour se fixer sur les joues du
le pays ou s’associe à ses ennemis, en leur condamné. Vive l’humanité !
fournissant une aide et un soutien aux États-Unis ou
ailleurs, est coupable de trahison et est passible de
la peine de mort, ou d’une peine de prison
39
supérieure à cinq ans. » L’homme est influencé par son entourage ainsi que par l’époque
et le lieu où il grandit. Il percevra comme bien ou mal ce que ses
parents et sa société lui inculqueront comme tel. Chaque fois que de
En effet, aux « pays des libertés », les personnes nouvelles idées et opinions surgissent, les mœurs et les valeurs
jugées coupables de trahison peuvent encourir la suivront et s’adapteront. Ce qui est mal aujourd'hui peut être bien
peine de mort. Lorsque ce sont des non-musulmans demain et vice-versa. Michel Onfray défend aujourd'hui
qui infligent la peine capitale pour trahison, il s’agit l’homosexualité, chose qu’il n’aurait sans doute jamais faite dans
une autre partie du monde ou à une autre époque.

18
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

En Islam, la personne condamnée à mort pour admiration pour le livre le plus précis, correct et
trahison reçoit un coup d’épée qui dure moins d’une complet à avoir été révélé. « Ne méditent-ils donc
seconde et qui n’engendre aucune souffrance. Bien pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre
entendu, ce type d’exécution reste un « crime qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes
terrible » car c’est la manière dont les musulmans contradictions ! » [4/82]
appliquent la peine capitale.
Jamais un livre n’a-t-il pu fournir une tranquillité
Contrairement à l’allégation de Michel Onfray, d’âme et d’esprit comme le Coran. C’est un guide
jamais un prisonnier n’a été égorgé par le Prophète pour l’humanité qui donne à la vie tout son sens. Un
ou ses compagnons. En Islam, le statut des livre divin qui fut révélé par le meilleur des anges à
prisonniers est clairement défini la meilleure des créatures dans la
par le Coran et la tradition langue la plus riche et éloquente.
prophétique. Les autorités C’est le livre le plus lu, récité,
musulmanes se doivent de traiter mémorisé et pratiqué au monde.
leurs prisonniers avec équité et
bonté. Le Coran incite d’ailleurs à Sans éprouver le moindre
nourrir les prisonniers. « Ils scrupule, Michel Onfray attribue
accomplissent leurs vœux et ils au Coran une cruauté intrinsèque
redoutent un jour dont le mal et le décrit comme « un texte
s'étendra partout et offrent la agressif qui dit qui il faut détester
nourriture, malgré son amour, au et apprend à décapiter ». Or, les
pauvre, à l'orphelin et au gens de raison n’ont jamais
prisonnier » [7-8/76] partagé cette appréciation. Le
Coran « séduit, étonne et finit par
Dans la Sounna, nous trouvons le forcer notre révérence. Son style,
hadith où le Prophète dit: en harmonie avec son contenu et
« Souhaitez le bien des son objectif, est sévère,
40
prisonniers » , un ordre du grandiose, terrible, à jamais
Messager qui fut appliqué par les La décapitation n’est plus une « valeur sublime »42 conclut l’homme
universelle » depuis 1981, année où la peine
compagnons qui nourrissaient de mort fut abolie et la guillotine remisée. politique et poète allemand Johan
leurs prisonniers d’une nourriture Wolfgang von Goethe (1749-
41
qui fut meilleure que la leur . 1832).

Tous ces éléments sont présents dans les textes En Occident, les gens ont du mal à se faire une idée
religieux que Michel Onfray est censé avoir lus. Or, de la généralité et de l’universalité de l’Islam et, de
il n’a trouvé que le passage dans lequel les membres là, ne comprennent pas qu’il puisse diriger la vie des
de la tribu juive de Bani Qoraytha encourent une individus et des sociétés dans leur totalité. L’Islam
peine capitale… est une religion parachevée qui aborde tous les sujets
dont a besoin l’être humain : Tawhid, adoration,
croyance, Histoire, récits des prophètes, sagesse,
LE VIVRE ENSEMBLE EN ISLAM gouvernance, lois, transactions, sciences, relations
sociales, mœurs, etc. Ainsi, les musulmans possèdent
Le Coran est l’ouvrage littéraire le plus éloquent qui une religion qui leur enseigne aussi bien comment
n’ait jamais existé. La splendeur et la richesse de ses manger que comment diriger des nations.
versets ont laissé bouche bée les plus grands poètes
arabes de la Jahiliya. Jusqu’à ce jour, les grands L’Islam est une religion qui prône une société juste
penseurs d’Occident qui ont pu se défaire des avec une gouvernance saine et un système social et
préjugés répandus continuent à exprimer leur économique équitable, mais c’est aussi une religion
qui tient compte de la réalité des choses et qui
40
Rapporté par al-Tabarâni dans « al-M’ujam al-Kabîr » (977) et
jugé bon (hasan) par al-Haythami et al-Suyûti.
41 42
À Badr, les musulmans nourrissaient les prisonniers de pain alors Johan Wolfgang von Goethe, cité dans « Dictionnaire de
qu’eux-mêmes se contentèrent de dattes. l’Islam » de T.P. Hugues, p.526

19
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

reconnait l’existence de l’injustice sur terre, qu’elle l’ordre et la vraie justice, non pas le chaos et la
soit perpétrée par des armées impérialistes, des turpitude.
dictatures sécularisées ou des mouvements rebelles.
L’Islam autorise donc aux dirigeants de nations D’autre part, la législation islamique protège les non-
islamiques d’employer une violence physique43 afin musulmans dans les terres musulmanes. La tradition
de combattre ces injustices, agressions et prophétique nous enseigne que le citoyen non
occupations. musulman en terre d’Islam peut avoir trois statuts
différents. Ou bien il s’agit d’un Dhimmi (un résident
« Et qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier non-musulman dans un pays musulman), d’un
d’Allah, et pour la cause des faibles : hommes, Mousta’min (un non-musulman d’un pays en guerre
femmes et enfants qui avec les musulmans qui
disent : « Seigneur ! Fais- entre en terre d’Islam avec
nous sortir de cette cité immunité) ou d’un
dont les gens sont injustes, Mu’âhad (un non-
et assigne-nous de Ta part musulman appartenant à un
un allié, et assigne-nous de pays qui n’est pas en guerre
Ta part un secoureur ». [4- avec les musulmans). Les
75] droits des personnes
appartenant à une de ces
Si l’Islam ne possédait pas trois catégories doivent être
de manière légiférée et respectés. Ils ne peuvent
contrôlée pour défendre les être tués, maltraités, volés
peuples, territoires et ou trahis d’une façon
intérêts de ses adhérents, il quelconque45.
s’agirait d’une religion
L’Islam est une religion parachevée qui aborde tous les sujets
incohérente caractérisée par dont a besoin l’être humain ; des adorations aux Il ne s’agit pas d’une
une déficience inhérente, transactions, de la spiritualité à la gouvernance de nations. « interprétation
car les musulmans pourront républicaine » du Coran,
alors être persécutés et exterminés à tout moment. mais de la compréhension orthodoxe et littéraliste
des textes islamiques. Le Prophète a dit :
Tout au long de l’histoire humaine, des combats, des
batailles et des guerres d’une forme ou d’une autre « Quiconque opprime une personne46 avec qui nous
ont eu lieu. Par conséquent, ce ne sont que des avons conclu un pacte, quiconque la dénigre, lui
impérialistes ou des néo-croisés aux intentions impose un fardeau qu’elle ne peut porter ou lui
hégémoniques qui seraient ravis d’apprendre que prend une chose sans son consentement, je le
l’Islam ne contient aucune forme législative dans la querellerai en sa faveur (c.-à-d. de la personne
conduite, les coutumes et l’art de la guerre44. opprimée) le Jour de la Résurrection. »47

L’Islam n’a pas seulement des lois en temps de L’obligation de respecter les accords conclus avec
guerre, mais aussi en temps de paix, aussi bien pour les mécréants est également mentionnée de manière
les musulmans qui vivent en terre mécréante (Dâr al- explicite dans le Hadith où le Messager dit :
Kufr) que pour les non-musulmans qui vivent en
terre d’Islam (Dâr al-Islâm). « Quiconque tue une personne qui a conclu un pacte
(de non-agression) avec les musulmans, ne sentira
Les musulmans qui vivent dans les pays non point l’odeur du Paradis. »48
musulmans sont interdits d’y commettre toute forme
de trahison (ghadr) envers les habitants du pays.
L’Islam est une religion qui est venue pour instaurer 45
Voir Abdul-‘Azîz Ibn Bâz, « Majmû’ Fatâwa Ibn Bâz » (Vol. 6,
p. 283-284).
46
Il s’agit du non-musulman, car le Hadith parle du Mu’âhad.
43 47
Ceci n’empêche pas que cette violence militaire est accompagnée Rapporté par Abu Dâwud (3054) et jugé authentique par Sheikh
d’un code et d’une éthique de guerre. al-Albany dans « al-Sahîha » (1/445)
44 48
Voir Haneef Oliver, « Vanguards » Sahîh al-Bukhâri (3166) et Ibn Mâjah (2686)

20
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

L’Islam permet donc aux non-musulmans de vivre prophétiques que Michel Onfray affirme avoir
dans les pays islamiques et, inversement, les étudiés. Curieusement, celui-ci n’a repéré que des
musulmans qui pratiquent les préceptes de leur versets révélés dans un contexte de guerre qu’il
religion peuvent vivre en paix dans les pays présente alors comme des commandements qui
mécréants s’ils n’y sont pas persécutés et qu’on leur doivent être appliqués en temps de paix pour ensuite
permet d’y pratiquer leur religion en toute liberté49. conclure qu’il y a dans le Coran de nombreuses
sourates qui démontrent que « l’Islam est
Ce respect des pactes peut être retrouvé dans fondamentalement incompatible avec les sociétés
l’exemple du Prophète qui s’est toujours tenu aux issues des Lumières ».
accords conclus avec ses plus grands ennemis. Lors
des conflits entre Qoreych et les musulmans, certains Pour soutenir sa thèse, Onfray a fallacieusement
compagnons furent incapables de quitter la Mecque. prétendu que le Coran ordonne aux musulmans de
Parmi eux il y avait commettre des crimes
Hudheyfa Ibn al-Yamân terribles, d’égorger tout juif
qui, dans un Hadith qui leur tombe sous la
rapporté par Muslim, nous main, de frapper les
décrit le modèle infidèles sur le cou, de les
prophétique dans le tuer là où ils les trouvent et
comportement à adopter de les exterminer jusqu’au
envers les pactes avec dernier. En vérité, il a tout
l’ennemi. Il dit : mentionné sauf le verset
qui explique véritablement,
« Il n’y avait rien qui et sans la moindre
m’empêcha de participer à ambiguïté, le comportement
(la bataille de) Badr si ce islamique à adopter avec
n’est que j’étais sorti en les non-musulmans en tant
compagnie de mon père L’Islam permet un vivre ensemble entre musulmans et non- de paix :
Husayl. Les mécréants de musulmans Occident.
aussi bien dans les pays islamiques qu’en

Quraysh nous attrapèrent et « Allah ne vous défend pas


dirent : ‘Vous voulez rejoindre Mohammed?’ Nous d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne
répliquâmes : ‘ce n’est pas ce que nous voulons, vous ont pas combattus pour la religion et ne vous
nous désirons seulement nous rendre à Médine.’ Ils ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les
prirent alors de nous un engagement et une équitables. Allah vous défend seulement de prendre
promesse au nom d’Allah que nous allions à Médine pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la
et que nous ne combattrions pas aux côtés du religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre
Prophète. Nous nous rendîmes chez le Messager expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont
d’Allah et l’informâmes de la nouvelle. Il nous dit : les injustes. » [60/8-9]
‘Partez ! Nous respecterons leur engagement et nous
recherchons l’aide d’Allah contre eux50. »51 Le Coran affirme donc exactement le contraire de ce
que prétend Michel Onfray et incite les musulmans à
Ces éléments peuvent paraître exotiques pour être bienfaisants envers les non-musulmans qui ne
certains, mais sont tous mentionnés dans les hadiths les combattent pas, ni ne les persécutent. N’en
doutez pas, si les valeurs de la République et de la
49
Sheikh Utheymine explique que deux conditions doivent être laïcité française prônaient ce type de bienséance
respectées pour que la résidence du musulman en terre mécréante
soit permise. Il doit posséder suffisamment de connaissance, de foi
envers les citoyens de confessions musulmane, la
52
et de détermination religieuse qui lui permettront de rester ferme France irait beaucoup mieux .
dans sa religion. La seconde condition est qu’il doit être capable
d’extérioriser sa religion de façon à ce qu’il puisse mettre en
pratique les préceptes de sa religion. S’il ne lui est pas possible de
52
pratiquer sa religion il est obligé d’émigrer. (« Sharh Thalâthatul Qui sait, peut-être une réforme de la laïcité doit être envisagée
Usûl », p. 132-133) avec l’introduction de valeurs islamiques au sein des constitutions
50
À notre, époque, quel homme de guerre respectera encore ce type occidentales. Les sociétés séculaires pourront ainsi se défaire de
d’engagements ? leur épouvantable système politique qui permet la montée de
51
Sahîh Muslim (4639) racisme, islamophobie, antisémitisme, etc.

21
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

Ce ne sont donc pas les sourates coraniques qui des différences de degrés entre des gens qui
rendent incompatible le vivre ensemble, car l’Islam s’appuient sur un même texte pour nous expliquer ce
permet aux musulmans de demeurer en terre non- qu’ils prélèvent dans le texte. Et certains prélèvent
musulmane53 tout en respectant l’accord conclu avec en effet toute liberté : je mange du porc, je bois de
les autorités mécréantes54. Vice-versa, rien l’alcool, mais je suis musulman tout de même… »
n’empêche aux non-musulmans de vivre en paix et
en sécurité dans les sociétés musulmanes, que ce soit Le critère qui permet de distinguer entre un intégriste
en tant que Dhimmi, Mu’âhad ou Musta’min. et un musulman normal est simple. Celui qui
souhaite pratiquer sa religion en suivant les
Malgré les différences fondamentales entre les commandements et en s’abstenant des interdictions
sociétés musulmanes et laïques, que ce soit d’un prescrites par l’Islam (comme s’asseoir à une table
point de vue de la croyance, gouvernance, économie où l’on sert de l’alcool) est un intégriste, car il refuse
ou culture, l’Islam permet, et a toujours permis une d’accepter les grandes « libertés » de la France qui
société où musulmans et sont le fait de manger du
non-musulmans vivent en porc et de se soûler. À
paix. l’opposé se trouve le
musulman normal qui
Ce qui rend réellement mange du jambon et boit de
incompatible le vivre l’alcool en dehors du
ensemble dans une société Ramadan. Ce dernier
où résident musulmans et s’appuierait selon Onfray
non-musulmans sont la sur le même texte coranique
haine, l’islamophobie et le que l’ « intégriste » qui
racisme culturel de s’abstient de boire de
personnes telles que Michel l’alcool durant toute
Onfray qui n’arrive pas à l’année. Voyez-vous,
accepter l’« autre » tel qu’il Selon Michel Onfray, boire de l’alcool en dehors du mois de Michel est non seulement
est. Pour Onfray, le Ramadan est une façon d’être musulman et peut être grand connaisseur de
musulman qui met en justifié par des textes religieux. l’Islam, il est aussi
pratique sa religion est spécialiste des musulmans...
automatiquement un intégriste, extrémiste et
fanatique. Le philosophe ne cache d’ailleurs Il est grand temps d’éduquer ce pseudo philosophe
nullement son racisme culturel : qui semble réellement ignorer les aspects les plus
élémentaires de la croyance musulmane. En Islam,
« Moi j’ai un ami musulman qui me dit quand arrive commettre un péché (comme boire de l’alcool ou
le ramadan : ‘j’arrête de boire de l’alcool’. C’est manger du porc), ne signifie nullement que la
une façon d’être musulman. C’est-à-dire qu’il en personne conteste son interdiction ou qu’elle
boit en temps normal. Vous vous imaginez bien que considère son péché comme une façon de pratiquer
l’intégriste lui, l’idée même qu’une bouteille sa religion. Les musulmans ont aussi leurs faiblesses
d’alcool soit sur sa table ça ne va pas55. Donc il y a et commettent des péchés, sans pour autant les
rendre licites56.
53
Il est important de préciser qu’il est uniquement permit pour le
musulman de résider en terre mécréante pour des raisons bien Michel poursuit sur l’Islam des « bons » musulmans
précises comme la da’wa, le commerce, les soins médicaux, les qui, onze mois par an, mangent du porc et boivent de
études, etc. (Sheikh Uthyemin « Sharh Thalâthatul Usûl », p. 135-
136.)
l’alcool :
54
Il va de soi que les musulmans vivant en terre non musulmane
ont un accord avec l’autorité en place, sinon ils seraient expulsés du
pays.
55
Remarquez que l’islamophobe n’apprécie le musulman que
lorsqu’il néglige les commandements de sa religion et s’assimile
aux coutumes occidentales. Par contre, le bon citoyen laïc est celui
qui respecte à la lettre toutes les lois du système démocratique. On
56
ne lui dira jamais qu’enfreindre quelques lois de la République est Celui qui rend licite un péché sachant que l’Islam l’interdit, n’est
une façon d’être laïc. plus considéré comme musulman.

22
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

« Cet islam-là, il me plait, il me va, je ne vais pas le Incapable d’avancer le moindre contrargument, la
stigmatiser. Je trouve qu’il est républicain, je trouve présentatrice Salamé s’embrouille dans le débat et
qu’il est laïc, qu’il est tout à fait rentable quand on répond avec grosse maladresse que « dans la Bible,
défend des valeurs de gauche ‘liberté, égalité, c’est pareil ! » Non, ce n’est pas pareil. La réponse à
fraternité, laïcité, féminisme.’ Cela ne me pose la question d’Onfray fut pourtant simple. Il aurait
aucun problème. Après vous grimpez, au fur et à suffi de répondre qu’on trouve l’amour, la paix et la
mesure vous avez des gens qui disent ‘non je tolérance là où l’ont trouvé les non-musulmans qui
respecte ceci, je respecte cela’ et puis d’autres qui ont fait preuve d’intégrité durant leur recherche sur
prennent au pied de la lettre les invitations à égorger l’Islam ; dans le Coran et la tradition prophétique.
ou à massacrer. »
En étudiant les textes religieux
C’est ici que nous assistons à et l’histoire du Prophète , il
l’apothéose finale de Michel. est impossible de conclure qu’il
Tous les musulmans qui fut envoyé avec une religion
refusent de manger du porc ou d’intolérance, de violence ou de
de boire de l’alcool sont des haine. Il suffit de comparer les
fous qui prennent au pied de la thèses farfelues d’Onfray à
lettre le Coran qui, rappelons- celles d’intellectuels
le, contient des « invitations à occidentaux qui ont étudié —
égorger les juifs et à massacrer sérieusement, et sans préjugés
les Français ». La mission est — la biographie du Messager
accomplie ; tout citoyen .
français qui, devant sa télé, a
gobé les âneries d’Onfray, L’intellectuelle britannique
percevra désormais tout Annie Besant (1847-1933),
musulman qui ne mange pas de connue pour être une activiste
jambon et qui ne boit pas de des droits de la femme dit
vin comme un meurtrier qui Michel Onfray stigmatise les musulmans qu’« il est impossible pour
orthodoxes en représentant tout musulman
cherche à l’égorger… pratiquant comme un égorgeur de juifs.
celui qui étudie la vie et le
caractère du grand Prophète
d’Arabie, pour celui qui sait comment il enseignait et
LE DERNIER DES MESSAGERS de quelle façon il vivait, de ressentir d’autre
sentiment que le respect pour ce prophète
À l’instar des « experts » autoproclamés de l’Islam prodigieux, l’un des grands messagers de l’Être
en France, Michel Onfray n’a jamais acquis le suprême. »57
moindre savoir ni obtenu la moindre qualification
dans une science islamique quelconque. Il ne connait Chez beaucoup d’érudits, une lecture objective de la
strictement rien ; ni au Coran, ni à la croyance et vie du Prophète aboutit à la conclusion qu’il fut
jurisprudence islamiques, ni à l’arabe et encore l’exemple le plus parfait à ne jamais avoir foulé la
moins à la science du Hadith. Il n’est donc pas surface de la Terre. Il fut l’homme qui a marqué
seulement important de dénoncer les propos l’histoire comme personne d’autre ne l’avait jamais
tendancieux de ce dépréciateur impertinent, mais fait auparavant et comme plus personne ne le fera
aussi de l’éduquer. après lui.

Après avoir abusé les auditeurs avec sa série de L’Encylopedia Britannica le proclama « l’homme de
versets, Onfray s’exclame que l’Islam n’est qu’une religion qui a connu le plus de succès sur cette
religion de haine : terre ». Selon l’historien et philosophe américain Dr
William Draper (1811-1882), Mohammed fut
« Quand on nous dit que c’est une religion d’amour,
de paix et de tolérance, je vous dis : où trouvez-vous
la paix, la tolérance et l’amour ? »
57
Annie Besant, « The Life And Teachings of Mohammad », p. 4.

23
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

« l’homme qui parmi tous les hommes, allait exercer adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance
la plus grande influence sur la race humaine. »58 absolue en Dieu… »61

Il fut nommé le personnage le plus influent du En effet, la tradition prophétique contient des
monde dans le livre de Michael Hart « Les 100 milliers d’exemples qui témoignent de sa
personnages les plus influents dans l’histoire ». bienveillante indulgence, de sa haute moralité et de
Selon Hart, Mohammed fut le seul homme dans son intégrité fondamentale qui ont contraint
l’histoire à avoir entièrement réussi tant sur le plan l’historien écossais William Montgomery (1909-
religieux que temporel59. 2006) de conclure que « la supposition selon
laquelle Muhammad serait un
Mohammed, le dernier des imposteur soulève plus de
messagers , fut loin d’être la problèmes qu’elle n’en
personne belliqueuse et résout. »62
vengeresse que tentent de nous
faire croire les islamophobes. Il Comment une religion qui
fut un homme honnête, juste et appelle continuellement à
clément qui pardonna à celui qui l’équité, au pardon, à la véracité
lui fit du mal et à ceux qui et à la justice, peut-elle être
tentèrent de l’assassiner. Jamais conçue comme brutale et
ne s’est-il, hors combat, comporté agressive ? « Ô les croyants !
de façon violente, comme l’en Soyez stricts (dans vos devoirs)
témoigna son épouse Aicha : envers Allah et soyez des témoins
équitables. Et que la haine pour
« Jamais le Prophète n’a-t-il un peuple ne vous incite pas à
frappé quelqu’un de sa main, ni être injuste. Pratiquez l’équité :
femme ni domestique, sauf cela est plus proche de la piété. »
lorsqu’il combattait dans le [5/8]
sentier d’Allah. Et jamais ne
s’est-il vengé de quelqu’un qui Le Prophète
Parmi les nombreuses calomnies
fut nommé le personnage le
s’en prenait à lui, sauf s’il violait de Michel Onfray à l’égard de la
plus influent de l’Histoire par Michael H.
un des interdits d’Allah. À ce Hart. religion musulmane, se trouve
moment, il se vengeait pour encore son accusation de
Allah. »60 « religion misogyne »63. Y’a-t-il une calomnie plus
ignoble que celle-ci ? Onfray ignore-t-il réellement
Après avoir étudié la vie de Mohammed , l’apôtre que le Prophète a dit: « Les femmes sont les égaux
de la non-violence, Mahatma Gandhi tira la des hommes. »64 ?
conclusion suivante :

« Je suis désormais plus que jamais convaincu que


ce ne fut pas l’épée qui créa une place pour l’Islam
dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à 61
Extrait du journal « Young India », cité dans « The light »,
leur vie. Ce fut cette grande humilité, cet altruisme Lahore, 16/09/1924.
du prophète, l’égard scrupuleux envers ses 62
W. Montgomery, «Mohammad at Mecca », p. 52.
63
engagements, sa dévotion intense à ses amis et Il prétend à nouveau avoir lu une sourate dans le Coran qui
n’existe pas : « Une sourate qui vous explique qu’il faut égorger
des juifs, une sourate qui vous explique que les femmes sont
inférieures, c’est une sourate. »
64
Rapporté, entres autres, par Abu Dâwud (236), Tirmidhi (113) et
jugé authentique par Sheikh al-Albany. Ce hadith signifie que
l’Islam considère les hommes et femmes comme égaux sous les lois
58
John William Draper, « A History Of the Intellectual prescrites par la Charî’a. L’Islam accorde à tous les deux leurs
Development of Europe. » droits et les soumet aux obligations de manière identique, exceptée
59
Michael Hart, « The 100 : A Ranking of the Most Influential dans les cas d’exception (aussi bien pour l’homme que la femme)
Persons in History », p. 33. qui reposent sur une preuve explicite. (Voir Ibn Hazm « Ihkâm al-
60
Sahîh Muslim (6050) Ahkâm » 3/337, 341)

24
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

L’Islam enseigne que personne n’est supérieure à son tour, mène à l’enfer67. Voyez-vous pourquoi
autrui excepté en piété et en bonnes actions65. « Nous Michel Onfray a encore tellement à apprendre des
vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous enseignements du dernier des prophètes ?
avons fait de vous des nations et des tribus, pour que
vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre Lorsqu’il se mit à appeler à l’adoration unique du
vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. » [49/13] Créateur, les polythéistes lui offrirent biens, argent,
pouvoir et un royaume pour qu’il cesse de rappeler
Si la noblesse est mesurée en fonction du degré de aux gens pourquoi ils furent créés. « Et rappelle (Ô
piété, comment les femmes pourraient-elles être Mohammed) ; car le rappel profite aux croyants. Je
inférieures aux hommes ? Comment peut-on parler n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils
de misogynie si on sait que le m’adorent. » [51/55-56] Or, il
Prophète enseigna que les refusa les richesses de ce
hommes qui ont la foi la plus monde, du début de sa
parfaite sont ceux qui possèdent prophétie jusqu’au moment de
le meilleur caractère et que les sa mort.
meilleurs d’entre eux sont ceux
qui se comportent le mieux Bien qu’il ait la trésorerie
envers leurs femmes. Et c’est de musulmane à sa disposition, il
ceux-là, que le Prophète fut mena une vie de modestie et
le meilleur. Il participait aux d’humilité ne voulant que le
tâches ménagères, il recousait bien-être de sa communauté. Il
ses vêtements, réparait ses dormait sur un lit de cuir
chaussures et fit la course avec rembourré de feuilles de
son épouse. Voici comment se palmier, se déplaçait sur un âne
comportait l’exemple de tous en saluant les enfants qu’il
les musulmans envers les voyait jouer68.
femmes.
Il se désavouait aussi bien de
Contrairement à Michel Onfray, L’Islam respecte et honore la femme en tenant celui qui ne se montrait pas
compte des différences (émotionnelles, physiques,
le Prophète ne mentait pas. Il etc.) entre les deux sexes. clément envers les enfants que
fut véridique avec ses amis ainsi de celui qui fut irrespectueux
que ses ennemis, en temps de paix et en période de envers les personnes âgées et les parents. Voilà
guerre, apaisé fut-il ou en colère. Jamais n’a-t-il tenu pourquoi les maisons de retraite n’existent presque
un seul propos mensonger. pas dans le monde musulman.

C’est ainsi qu’il fut connu auprès de son peuple. La demeure du Prophète , ses vêtements et sa
Avant la révélation, les Qoreychites le surnommèrent nourriture étaient caractérisés par une rare simplicité.
« al-Sâdiq al-Amîn »66, ils témoignèrent de son Il fut pauvre à tel point qu’il ne possédait souvent
intégrité et le considèrent comme le plus véridique plus de nourriture pour cuisinier et cela parfois
d’entre eux. Il enseigna que la véracité conduit à la durant plusieurs mois d’affilée. Reconnaissants
bienfaisance qui, à son tour, mène au Paradis tout envers son Seigneur, lui et son épouse se
comme le mensonge conduit à la perversion qui, à contentaient alors de manger des dattes avec de
l’eau.

65
L’équité consiste à traiter deux choses entièrement pareilles de la
Bien qu’il vécût dans l’indigence, il fut l’homme le
même façon alors que l’iniquité consiste à les traiter différemment. plus doux, patient et généreux parmi les Arabes, le
L’Islam respecte et honore la femme musulmane en tenant compte peuple le plus connu pour sa générosité. Choisi
des différences (émotionnelles, physiques, biologiques, mentales,
etc.) entre les deux sexes. Forcer les deux à être traités de manière
67
totalement identique est donc une injustice envers la femme qui est Sahîh al-Bukhâri 6094, Sahîh Muslim (2607)
68
plus faible et vulnérable que l’homme. Voilà pourquoi les Anas ibn Mâlik , un des compagnons les plus proches du
musulmans considèrent que les laïcs ne respectent nullement la Prophète dit : « Je n’ai jamais vu quelqu’un de plus
femme dans leur société. miséricordieux à l’égard des enfants que le Prophète ». Sahîh
66
C.-à-d. le véridique et digne de confiance. Muslim (2316)

25
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

parmi l’humanité comme le dernier des Messagers, dessus des cieux. » Voilà un seul parmi de nombreux
son rang élevé auprès du Créateur ne l’a jamais enflé exemples qui démontrent qu’il fut envoyé en tant
de vanité. Durant toute sa vie, le Prophète que miséricorde pour l’humanité. « Et Nous ne
Mohammed se soucia du malheur des autres et fit t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers »
passer les besoins des nécessiteux avant les siens. Il [21/107]
n’acceptait pas qu’on lui rende un service
quelconque si lui-même pouvait l’accomplir et Mohammed vint avec des valeurs qu’une autre
jamais ne refusa-t-il de donner ce qu’on lui demanda. société n’a jamais pu égaler. Il se prononça avec les
C’est ainsi qu’il mettait en pratique la parole du Tout meilleures des paroles et enjoignit aux croyants de se
Puissant : « Vous n’atteindriez la (vraie) piété que si taire si ce qu’ils avaient à dire n’était agréé. « Et dis
vous faites largesse de ce que vous chérissez. » à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles,
[3/92] car le Diable sème la discorde parmi eux. » [17/53]

Avec le peu de moyens à sa disposition, il poursuivit En 1841, l’historien et philosophe écossais, Thomas
l’appel des prophètes et Carlyle (1795-1881) écrit :
messagers qui l’avaient
précédé en invitant « On a distingué
l’humanité à l’adoration Mohammed durant toute
unique du Créateur sans sa vie avec des principes
rien lui associer. C’est une inébranlables, une sincère
tâche qu’il accomplit de la détermination,
meilleure des façons. bienveillant, généreux,
« Par la sagesse et la compatissant, pieux,
bonne exhortation, appelle vertueux, digne d’éloges,
(les gens) au sentier de ton libre, humaniste, très
Seigneur. Et discute avec sérieux, sincère. Et avec
eux de la meilleure toutes ces qualités, il avait
façon. » [16/125]. Le Prophète poursuivit l’appel des prophètes et messagers le plus doux caractère, le
qui l’avaient précédé en invitant l’humanité à l’adoration tempérament le plus aisé,
L’écrivain, poète et unique du Créateur sans rien lui associer. de bonne humeur, de
politicien français compagnie louable et
Alphonse de Lamartine (1790-1869) décrit ainsi la agréable, mieux il était plaisant et spirituel. Il était
grandeur d’un homme qui ne possédait presque rien : juste, sincère, clairvoyant, magnanime, pur et
présent d’esprit…Il était un grand homme par sa
« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, nature, sans qu’une école lui inculquât la science ni
l’immensité de la réussite sont les trois mesures du qu’un enseignant se chargeât de son éducation, car
génie de l’homme, qui osera comparer humainement il n’en avait aucunement besoin. »70
un grand homme de l’histoire moderne à
Mohammed ? »69 Comment ne pas l’aimer ? Ce grand homme
d’humilité et de piété aux valeurs morales, éthiques
Comment Onfray a-t-il pu calomnier ce Messager, en et sociales les plus achevées. En instaurant les
s’exclamant que sa religion nous dit de ne pas aimer mœurs exemplaires, il devint un modèle pour
son prochain. Ignore-t-il que le Prophète enseigna l’humanité.
que personne ne peut réellement être croyant que
lorsqu’il aime pour son prochain ce qu’il aime pour Il appela à être patient envers ceux qui vous blessent
lui-même ? De même, il nous apprit que le et enseigna qu’une âme qui pardonne est mieux
Miséricordieux ne fait miséricorde qu’à ceux qui qu’une âme qui se venge avec détresse. Il appela à
font miséricorde aux autres et dit : « Faites nourrir les démunis, à visiter les malades, à traiter les
miséricorde à ceux qui sont sur terre et vous riches comme les pauvres, les noirs comme les
bénéficierez de la miséricorde de Celui qui est au-
70
Thomas Carlyle, « Heroes, Hero Worship, and the Heroic in
69
Lamartine, « Histoire de la Turquie », Tome 1 et Livre 1, p. 280. History », p. 50-51.

26
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

blancs et il ordonna de juger entre les gens en toute que le bon traitement des animaux est un acte
équité. « Certes, Allah vous commande de rendre les d’adoration.
dépôts à leurs ayants droit, et quand vous jugez
entre des gens, de juger avec équité. » [4/58] Voici des exemples qui ne sont qu’une fraction des
Hadiths et versets qui appellent à la miséricorde, la
Pour préserver amour et fraternité, il ordonna de paix et l’indulgence. N’en doutez point, la barbarie et
saluer l’inconnu ainsi que celui avec qui vous la cruauté ne se trouvent pas dans le Coran, mais
partagez une amitié. Il enseigna qu’un sourire et une dans le cœur obscur d’Onfray qui prétend n’avoir
bonne parole envers son prochain sont des actes de découvert qu’une religion de haine, de guerre et
charité. Il enjoignit d’être bien avec son voisin et de d’intolérance. Pensez donc avec quelle haine, orgueil
l’honorer. Il clarifia le rang élevé que possèdent les et malhonnêteté il a dû lire les ‘Hadites’ et le Livre
parents et ordonna de les respecter. Il dit que parmi Sacré.
tous les membres de la famille, c’est la mère, la mère
et puis la mère qui doit être le plus aimée. Dû à leur Le Prophète ne vint pas seulement pour
rang élevé, il enseigna comment faire preuve parachever les mœurs exemplaires, il enseigna aussi
d’humilité envers les parents comment défendre et gérer les
âgés : États en toute équité. Mohammed
ne fut pas seulement le plus
« Et ton Seigneur a décrété : juste envers son peuple, ses
‘n’adorez que Lui ; et (marquez) proches et ses ennemis, il fut aussi
de la bonté envers les père et — malgré sa pauvreté et le peu de
mère : si l’un d’eux ou tous deux moyens à sa disposition — le
doivent atteindre la vieillesse meilleur dirigeant de nations.
auprès de toi ; alors, ne leur dis N’est-ce pas là une preuve
point : ‘Fi!’ et ne les brusque pas, suffisante pour comprendre qu’il
mais adresse-leur des paroles fut envoyé ?
respectueuses. Et par
miséricorde ; abaisse pour eux En 1874, l’auteur anglais
l’aile de l’humilité ; et dis : ‘Ô Bosworth Smith (1839-1908)
mon Seigneur, fais-leur ; à tous écrit :
deux ; miséricorde comme ils
m’ont élevé tout petit’. » [17/23- « S’il y avait un homme qui aurait
24] le droit de dire qu’il règne par la
volonté divine, ce serait
Celui qui étudie réellement la En 1874, Bosworth Smith dit que « s’il y Mohammed, puisqu’il a reçu tout
biographie du Messager , tirera avait un homme qui aurait le droit de dire
qu’il règne par la volonté divine, ce serait
le pouvoir sans avoir les
une conclusion similaire à celle de Mohammed. » instruments ni les supports. » 71
Johann Wolfgang Von Goethe qui
témoigna : Mohammed fut un homme de vérité et de justice,
un homme d’humilité et d’indulgence, mais aussi un
« Nous, les Européens avec tous nos concepts homme de fermeté et de résolution. Il se battait pour
n’avons pas pu encore atteindre ce que Mohammed faire parvenir le Tawhîd à l’humanité. Une lutte qu’il
a atteint et nul ne pourra le dépasser. J’ai cherché mena sous toutes ses formes et de la façon la plus
dans l’histoire de l’humanité un homme qui en soit exemplaire. Un jour, il luttait avec son cœur et son
l’exemple idéal et je l’ai trouvé en la personne du âme en propageant et en clarifiant le message de
Prophète Mohammed. » l’Islam. Un autre, il brandissait le sabre et le
bouclier. Sa vie entière fut dévouée à une noble
À une époque où les gens enterraient vivante toute cause pour la vérité, un combat mené par le cœur, la
fille parmi les nouveau-nés, le Prophète honora langue et l’épée. C’est pour cela qu’il fut l’homme
les femmes et affirma le droit des animaux. Il décrit qui acquit la plus grande renommée que puisse
à ses compagnons comment une femme entra en
enfer pour avoir affamé un chat et il leur enseigna 71
Bosworth Smith, « Mohammad and Mohammadanism », p.92.

27
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

atteindre l’être humain et qu’auprès du Créateur il racistes et islamophobes virulents tels que Robert
atteint le rang et le degré d’éminence le plus élevé72. Spencer et Pamela Geller. Voici donc la catégorie à
laquelle appartient réellement ce philosophe
Par le Tawhîd, il réussit à souder les tribus hostiles et ténébreux des Lumières…
les Bédouins dans les déserts profonds de la
péninsule arabique en une nation civilisée qui
enseignera au reste du monde la croyance la plus ONFRAY, LE PHILOSOPHE DE LA HAINE
cohérente, les valeurs les plus exquises et les
sciences les plus précises. L’ensemble des versets abordés par Michel Onfray
pour décrire la religion musulmane comme
L’écrivain irlandais George Bernard Shaw (1856- belliqueuse, barbare et cruelle s’avèrent tous révélés
1950) exprima lui aussi sa grande admiration pour le dans des situations spécifiques de combat. Celui qui
prophète de l’Islam : remet les passages dans leur
propre contexte comprendra
« Ce dont le monde a le qu’il a à voir à un
plus besoin est un homme manipulateur machiavélique
qui a l’esprit de qui présente volontairement
Mohammed. » Après avoir une image altérée de l’Islam
étudié sa biographie, Shaw en inventant et transformant
conclut : « À mon avis, il des versets. En effet, il est
est loin d’être un inconcevable qu’un lecteur
antéchrist. Il mérite le titre intègre puisse concevoir les
de Sauveur de l’humanité. versets cités par Onfray
Je crois que si un homme comme des commandements
comme lui prenait la divins de massacrer des
dictature du monde innocents dans la rue74.
moderne, il réussirait à
résoudre ses problèmes Les premiers responsables de
d’une façon qui lui la charlatanerie propagandiste
apporterait la paix et le En Occident, les seuls à avoir tiré des conclusions d’Onfray sont les médias qui
bonheur si nécessaires. »73 identiques à celles d’Onfray sont des racistes et
islamophobes tels que Robert Spencer et Pamela Geller. offrent une plateforme à ce
type d’imposteurs, sachant
Mohammed était tout cela ; un prophète et pertinemment qu’il ne possède aucune qualification
Messager, un enseignant et un guide moral, un légitime pour se prononcer sur l’Islam. C’est bel et
illustre époux et un père de famille dévoué, un bien parce que des personnages comme Laurent
homme de foi et d’État, un juge et législateur, un Ruquier accordent la parole à des islamophobes tels
génie militaire, mais aussi un homme de quiétude qui que Zemmour, Fourest et Onfray — sans jamais les
instaurait la paix. Par-dessus tout cela, il fut illettré confronter à un musulman averti — que les citoyens
pour que sa prophétie soit évidente et hors doute. français se sont mis à cultiver une haine envers
« Et avant cela, tu ne récitais aucun livre et tu n'en l’Islam et les musulmans comme nulle part ailleurs.
n'écrivais aucun de ta main droite. Sinon, ceux qui
nient la vérité auraient eu des doutes. » [29/48] Onfray n’a jamais voulu apprendre l’Islam pour
pouvoir se faire une idée équitable et réaliste du
Voici des témoignages équitables de penseurs
occidentaux qui partagent tous une admiration pour 74 Comme il n’y a pas de textes religieux qui permettent le massacre
le sceau des prophètes après avoir livré une étude de civils non-musulmans, les extrémistes (Khawaridj ou autres)
impartiale de sa personne. En Occident, les seuls à tentent de justifier leurs actes en faisant recourt à de fausses
avoir tiré des conclusions identiques à celles de analogies. Or, l’analogie (al-qiyâs) ne peut être établie pour
légaliser un acte en présence de textes décisifs qui interdisent cet
Michel Onfray ne sont pas des intellectuels, mais des acte en question. D’autres encore se livrent à une interprétation
totalement personnalisée des textes religieux pour justifier leurs
crimes. Tout comme les « musulmans laïcs » qui boivent l’alcool,
72
Ibn Qayyim, «Zâd al-Ma’âd » Vol.3, p.5 Onfray devra admettre qu’il s’agit ici aussi « d’une façon d’être
73
George Bernard Shaw, « The genuine Islam », Vol I., No 8. musulman »…

28
Le Coran, l’Islam
…et Michel Onfray

dernier livre révélé à l’humanité. Plutôt, il s’est forcené, il conçoit l’Islam comme les Occidentaux
acharné à vouloir raffermir ses préjugés néo- conçoivent leur propre religion: une série de
colonialistes en rassemblant une série de faits croyances strictement spirituelles qui prennent une
historiques et de versets liés au combat. En occultant place marginale dans la vie de l’homme.
leur contexte, il a voulu choquer et répugner les
Français d’une religion dont il est lui-même en grand L’athéisme militant du philosophe borné s’est
besoin. aujourd’hui transformé en islamophobie exacerbée.
Ses aprioris, sa vision réductrice, sa lecture partiale
Rappelez-vous de la mégalomanie délirante avec et sa haine de l’« autre » ont fait qu’il rejette de
laquelle il clama sa manière catégorique l’idée
déception de ceux qui que l’Islam puisse être une
parlent de l’Islam sans religion complète qui
science : légifère et règle les
différents domaines de la vie
« Je crois que se permettre du musulman, y compris les
d’avoir des avis sur l’Islam bienséances à observer en
sans avoir lu le Coran, sans temps de guerre et de paix. Il
avoir lu des Hadites (sic) du refuse d’accepter qu’une
Prophète, sans avoir lu une religion puisse servir de
biographie du Prophète, substitut aux « valeurs
c’est comme parler d’un film universelles » des Lumières
qu’on n’a pas vu ». qui sont les siennes et dont il
Les premiers responsables de la charlatanerie se sert pour taxer
Certes, et inventer des propagandiste d’Onfray sont les médias qui lui offrent d’intégristes les musulmans
versets coraniques qui une plateforme tout en sachant qu’il ne possède aucune
qualification pour se prononcer sur l’Islam. non-acculturés75.
inciteraient à égorger des
juifs dans le but d’écœurer les gens du Coran, c’est Non, Michel Onfray n’est pas islamophobe du fait
comme écrire un scénario de film d’horreur. qu’il pose des questions sur l’Islam qui dérangeraient
certains musulmans. Loin de là. Onfray est un
Que ce soit dit une fois pour toutes; Michel Onfray barbare rusé, fermé d’esprit qui sombre dans les
est un philosophe de haine qui est imbu de sa ténèbres du racisme culturel pour la simple raison
personne et qui souffre d’une volonté perfide de qu’il incite à la peur de l’Islam, une religion qu’il
provoquer les musulmans pour faire le buzz. Ses offense gratuitement et calomnieusement dans le seul
accusations infamantes prouvent qu’il n’a jamais but de stigmatiser encore un peu plus la communauté
voulu s’instruire dans la littérature ou l’Histoire de France la plus ostracisée…
musulmane. C’est avec un esprit mesquin et une
arrogance stupide qu’il se vante d’avoir étudié les Kareem El Hidjaazi
textes sacrés de notre religion. Une prétention risible
qu’il affiche pour s’autoproclamer fin connaisseur de
l’Islam et bénéficier d’une crédibilité lorsqu’il tire
des conclusions on ne peut plus fallacieuses. Pour plus d’articles, visitez:
www.islamologues-de-france.com
À l’Antiquité, le « philosophe » fut la personne qui Suivez les ‘Islamologues de France’
« cherche la vérité et cultive la sagesse ».
Aujourd'hui, les choses ont bien changé et les vertus
supposées de la philosophie font contraste avec la
supercherie des prêcheurs de haine qui parle en son
nom.

Les racines de l’inculture sidérante d’Onfray se


trouvent dans son incapacité de concevoir la 75
généralité de la religion musulmane. En tant qu’athée Lisez « L’acculturation des Musulmans de France – La Dernière
Conquête Coloniale »

29