Vous êtes sur la page 1sur 42
AU NOM D’ALLAH LE TOUT MISERICORDIEUX LE TRES MISERICORDIEUX لاـدمُٞ هىؿو ام طب مهل اُٟٗق
AU NOM D’ALLAH LE TOUT MISERICORDIEUX LE TRES MISERICORDIEUX
لاـدمُٞ هىؿو ام طب مهل اُٟٗق
لاــ٦ىــــم و اــــخغــم هــُــلــــخ جغـــــجلأاـــــ٦
⚝⚝⚝ هباــــخ٦ نى٨ً ًمــم اىلٗــجٍو :
الله
⚝⚝⚝ هلاــــثــــم غ٢ يخضغــــــــلما هـــثعاــــــ٢و : نآغ٣لا
MAHAMANE KAMALOUDINI YAOU ISSOUFOU AL-MARADIY : الله ناىيع
يجاع
AU NOM D’ALLAH LE TOUT MISERICORDIEUX LE TRES MISERICORDIEUX
AU NOM D’ALLAH LE TOUT MISERICORDIEUX LE TRES MISERICORDIEUX
NOM D’ALLAH LE TOUT MISERICORDIEUX LE TRES MISERICORDIEUX ﭼ ﭼ ﭤ ﭤ ﭨ ﭨ ﭧ ﭧ

ﭼ ﭼ ﭤ ﭤ

ﭨ ﭨ

ﭧ ﭧ

ﭣ ﭣ ﭢ ﭢ ﭽ ﭽ

« Et récite le Coran, lentement et clairement »

MAHAMANE KAMALOUDINI YAOU ISSOUFOU AL-MARADIY : الله ناىيع يجاع ي صا غ لما ٠ ؾ
MAHAMANE KAMALOUDINI YAOU ISSOUFOU AL-MARADIY : الله ناىيع
يجاع
ي صا غ لما
٠ ؾ ب
ءا ً
ً ً ضلا
٫ا م ٦ ً م د م
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 1 ~
~ 1 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
SOMMAIRE INTRODUCTION LE NOBLE CORAN (ميرىلا نآرللا) LEÇON 1 : L’ALPHABET ARABE (تيئاجهلا
SOMMAIRE
INTRODUCTION
LE NOBLE CORAN (ميرىلا نآرللا)
LEÇON 1 : L’ALPHABET ARABE (تيئاجهلا فورحلا)
LEÇON 2 : LES VOYELLES ARABES (فورحلا ٌايشأ)
LEÇON 3 : LES LETTRES JOIGNABLES ET LES NON-JOIGNABLES
LEÇON 4 : L’ARTICLE DEFINI (ـلا), LETTRES SOLAIRES-LETTRES LUNAIRES
LEÇON 5 : LECTURE DES MOTS (ثامليلا ةءارك يف جرامه)
LEÇON 6 : LECTURE DES COURTES SOURATES (رىسلا راصك ةولاج يف تًاذبلا)
BIBLIOGRAPHIE
TABLE DES MATIERES
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
ميفىتلا للهابو
ميفىتلا للهابو
~ 2 ~
~ 2 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
INTRODUCTION Louange à ALLAH  , Le révélateur du Livre, celui qui a enseigné par
INTRODUCTION
INTRODUCTION

Louange à ALLAH , Le révélateur du Livre, celui qui a enseigné par la plume. Que la prière

et le salut soient sur notre prophète MOUHAMAD , sur sa sainte famille et sur ces compagnons

, que l’agrément d’Allah soit sur eux, Amin !

Dans le cadre de l’enseignement de la lecture de notre noble livre, le Saint Coran ( A ) à LA MAKARANTA (lieu où on étudie la science islamique) ; nous avons jugé opportun de mettre à la disposition des participants (puisse Allah les bénir !) un petit support susceptible de les aider à mieux s’initier à la lecture du Coran.

Dans ce support nous énoncerons presque tout ce qui est nécessaire pour l’apprentissage de la bonne récitation du Coran. Cela en six leçons arrangées d’une manière progressive, depuis la prise de contact avec l’alphabet arabe, après un petit résumé sur le Coran, jusqu'à la lecture de certaines sourates.

Avant toute chose, nous devons nous rappeler que l’apprentissage de la science en générale et celui du Coran en particulier nécessite deux conditions indispensables, à savoir la sincérité et le

fait de se conformer à la SUNNAH du prophète . Ces deux conditions restent et demeurent sine qua none pour l’accomplissement et l’acception de tout acte d’adoration. Donc mes frères et

sœurs purifions ensemble notre intention. Qu’ALLAH nous assiste. Amine !

Pour bien comprendre ces leçons, il est recommandé que ce petit support soit utilisé en présence d’un professeur, car des endroits sont réservés pour ce dernier afin de porter son jugement sur le niveau de la maitrise de l’élève. Les exercices aussi doivent faire l’objet d’une lecture devant le professeur après traitement par l’élève, parce que la phonétique utilisée dans ce petit support n’est pas universelle.

Je remercie d’abord mes chers parents qui m’ont guidé sur la voie d’Allah , qu’ALLAH leur accorde Sa Miséricorde et les fasse entrer dans son paradis et guide toute leur famille vers le droit chemin ! Amine.

Je remercie également tous ceux qui m’ont aidé à mettre en place le ce support, notamment OUSTAZ SA’AD (Danny) qui a été à mon côté pour l’accomplissement de ce modeste travail, et OUSTAZ FOUAD WAKOUD, IBRAHIM SIDI ZAKARI et d’autres dont les noms ne sont pas à oublier. Qu’ALLAH les bénisse tous ainsi que leurs familles. Amine !

Le messager d’Allah a dit :

« Le meilleur d’entre vous, est celui qui a appris le Coran puis l’enseigne à son tour ».

Qu’ALLAH L’Omniscient facilite la compréhension de ces leçons et qu’il fasse en sorte que ce travail soit uniquement voué pour sa face, Amine ! Marrakech, Ramadan, 1432

M.Kamaloudini Yaou Issoufou AL-MARADIY ~ 3 ~ M.KAMALOUDINI
M.Kamaloudini Yaou Issoufou AL-MARADIY
~ 3 ~
M.KAMALOUDINI
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
LE CORAN
LE CORAN

AL-QWOUR’AANE (LE CORAN) est la parole d’ALLAH révélée au prophète

MOUHAMMAD , depuis le septième ciel par l’intermédiaire de l’Ange DJIBRIL . C’est le livre

que l’on adore ALLAH par sa lecture, il est le livre de l’ISLAM et aussi le Miracle du prophète

MOUHAMMAD .

Le Coran compte 114 Sourates et il se divise en 30 JOUZ’OU’. Il a été protégé de toute sorte d’altération tant au niveau de son sens, qu’au niveau de ces lettres et signes de vocalisation par

son révélateur, ALLAH :

٩ :غجدلا ﮝ ﮜ ﮛ

ﮚ ﮙ ﮘ ﮗ

« En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien »

Quant à son apprentissage et sa lecture, il ne nous sied pas de les faire comme nous l’entendons dans les appareils, au contraire nous somme tenue à respecter les règles spécifiques et

particulières établies en apprenant devant un AAlim (م لا ٗلا). Allah dit à son messager :

ﰇ ﰆ ﰅ ﰄ ﰃ ﰂ

٦١ - ٦٣ :تماُ٣لا

ﰁ ﰀ ﯿ ﯾ ﯽ

ﯼ ﯻ ﯺ ﯹ

« Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation : Son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter. Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation. »

Il dit encore :

ﭞ ﭝ ﭜ

ﭛ ﭚ ﭙ ﭘ ﭗ ﭖ ﭔ ﭓ ﭒ ﭑ

٦٦١ :هَ ﭤ ﭣ ﭢ ﭡ

« Que soit exalté Allah, le Vrai Souverain ! Ne te hâte pas [de réciter] le Coran avant que ne te soit achevée sa révélation. Et dis : "Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances ! ” »

Et Le prophète a également dit beaucoup des HADITHS à ce propos, notamment le célèbre

HADITH rapporté par AL-BOUKHARIY dans lequel OUTHMANE disait : le prophète a dit :

« Le meilleur d’entre vous, est celui qui a appris le Coran puis l’enseigne à son tour ».

Le messager d’ALLAH montre qu’il faut apprendre le Coran avant de l’enseigner, aussi qu’il faut apprendre avec ceux qui ont appris, si on espère être parmi les meilleurs. Qu’ALLAH nous facilite cela, Amine !

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 4 ~
~ 4 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
LEÇON 1 َ ْ ْ َ ُ L’ALPHABET ARABE (ت ئا ج ه لا ي
LEÇON 1
َ
ْ
ْ
َ
ُ
L’ALPHABET ARABE (ت ئا ج ه لا
ي
ِ
ف ر ُ ح ُ لا)
ِ

L’alphabet Arabe compte 29 lettres dont deux qui sont (plus souvent) complémentaire :

ا

ب

ث

ر

ج

ح

ر

Alif

Ba’a

Ta’a

Tha’a

Jîm

Ha’a

Kha’a

ص

ط

ع

ػ

ؽ

ف

م

Dal

Dzal

Rwa’a

Zay

Sîne

Chîne

Swad

ى

ٍ

ّ

ٕ

ٙ

ٝ

١

Dwad

Twa’a

Zwa’a

Âiyne

Ghayne

Faa’a

Qwaaf

٥

٫

م

ن

و

ـه

ي

Kaf

Laam

Mîme

Noûne

Waw

HHa’a

Yaa’a

ء

Les deux lettres complémentaires sont (ا) et (ء) qui sont le plus souvent conjuguées pour donner soit (ؤ) soit (ب), cependant il faut noter que ces lettre peuvent être utilisées séparément.

Hamza

Pour bien prononcer ces lettres, il faut :

Bien écouter le professeur , écouter le professeur,

considérer les deux consonnes qui sont utilisée dans la phonétique de certaines lettres comme une seule consonne, et cela en contractant les deux lettres.ces lettres, il faut : Bien écouter le professeur , Exercice 1 Complétez les point-tillés par

Exercice 1
Exercice 1

Complétez les point-tillés par la lettre adéquate ou la prononciation adéquate

ي

ب

ث

ٕ

ج

و

ر

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

Dal

HHa’a

Rwa’a

Fa’a

Sîne

 

Qwaaf

Swad

ن

٫

ّ

م

ٙ

ر

ٍ

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

…………….

Kaf

Alif

Chîne

Zay

Ha’a

 

Dwad

Dzal

APPRECIATION DU PROF

……………

S.V.P Utilisez un crayon à papier
S.V.P Utilisez un crayon à papier

CONSEIL

……………… …………… …………

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 5 ~
~ 5 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
LEÇON 2
LEÇON 2
َ ْ َ ُ LES VOYELLES ( ٌا ي ش الأ)
َ
ْ
َ
ُ
LES VOYELLES ( ٌا ي ش الأ)

En arabe, les voyelles ne sont pas tirées de l’alphabet mais elles sont comme des accents qui servent à donner une vocalisation différente à une lettre. Ces voyelles sont au nombre de quatre (4) dont trois qui peuvent être doublées.

LES QUATRE VOYELLES ُ َ ْ َ ْ AL- FAT’HAH ( ت ح ف لا)
LES QUATRE VOYELLES
ُ
َ
ْ
َ
ْ
AL- FAT’HAH ( ت ح ف لا)
ت
ُ ْ َ َ ْ ت ح ف ت لا ).
ُ ْ
َ
َ
ْ
ت ح ف
ت
لا
).

L’équivalent de la voyelle (a) est AL-FAT’HAH (

ـــ

َ

Elle s’écrit : ــ

une des lettres).

Exemples :
Exemples :

ب (Ba’a) avec(fat’hah) se prononce (Ba) بَ

ج (Jim) avec (fat’hah) se prononce (Ja) جَ (Jim) avec (fat’hah) se prononce (Ja) جَ

(le trait en-dessous représente

ف (Fa’a) avec (fat’hah) se prononce (Fa) فَ LISTE DE TOUTES LES LETTRES ARABES AVEC
ف (Fa’a) avec (fat’hah) se prononce (Fa) فَ
LISTE DE TOUTES LES LETTRES ARABES AVEC FAT’HAH
ب
ث
ر
ج
ح
ر
ؤ
A
Ba
Ta
Tha
Ja
Ha
Kha
ص
ط
ع
ػ
ؽ
ف
م
Da
Dza
Rwa
Za
Sa
Cha
Swa
ى
ٍ
ّ
ٕ
ٙ
ٝ
١
Dwa
Twa
Zwa
Â
Gha
Fa
Qwa
٥
٫
م
ن
و
م
ي
Ka
La
Ma
Na
Wa
HHa
Ya
ْ َ ْ َ AL- KAS’RAH ( ُ ر س ى لا) ة
ْ
َ
ْ
َ
AL- KAS’RAH ( ُ ر س ى لا)
ة
ْ ْ َ َ ة ر س ى
ْ
ْ
َ
َ
ة ر س ى

L’équivalent de la voyelle (i) est AL-KAS’RA ( ُ

لا). Elle s’écrit :

lettres)

Exemples :
Exemples :

ر (Rwa’a) avec (kas’rah) se prononce (Ri) ر.

ذ (Dzal) avec (kas’rah) se prononce (Dzi) ذِ . (Dzal) avec (kas’rah) se prononce (Dzi) ذِ.

ق (Qwaf) avec (kas’rah) se prononce (Qi) ق . (Qwaf) avec (kas’rah) se prononce (Qi) ق.

ِ

ِ

~ 6 ~ INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 6 ~
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN

ــِـــ (elle s’écrit en dessous des

M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC KAS’RAH ب ب ث ر ج ح ر I
LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC KAS’RAH
ب
ب
ث
ر
ج
ح
ر
I
Bi
Ti
Thi
Ji
Hi
Khi
ص
ط
ع
ػ
ؽ
ف
م
Di
Dzi
Ri
Zi
Si
Chi
Swi
ى
ٍ
ّ
ٕ
ٙ
ٝ
١
Dwi
Twi
Zwi
Îi
Ghi
Fi
Qi
٥
٫
م
ن
و
ـه
ي
Ki
Li
Mi
Ni
Wi
HHi
Yi
ُ AD-DOMMAH ( ت م َّ ضلا) َّ
ُ
AD-DOMMAH ( ت م َّ ضلا) َّ

waw).

ُ َّ ت م َّ ).
ُ
َّ
ت م َّ
).

L’équivalent de la voyelle (ou) est AD-DOMMAH (

ضلا Elle s’écrit : ــ

ـــ (c’est comme un petit

ُ

Exemples :
Exemples :

ع (Âiyne) avec (dommah) se prononse (Oû) عُ

.

ُ

غ (Ghayne) avec (dommah) se prononse (Ghou) غ . (Ghayne) avec (dommah) se prononse (Ghou) غ.

ُ

ق (Qwaf) avec (dommah) se prononse (Qwou) ق . (Qwaf) avec (dommah) se prononse (Qwou) ق.

LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC DOMMAH
LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC DOMMAH

ؤ

ب

ث

ر

ج

ح

ر

Ou

Bou

Tou

Thou

Jou

Hou

Khou

ص

ط

ع

ػ

ؽ

ف

م

Dou

Dzou

Rwou

Zou

Sou

Chou

Swou

ى

ٍ

ّ

ٕ

ٙ

ٝ

١

Dwou

Twou

Zwou

Ghou

Fou

Qwou

٥

٫

م

ن

و

ـه

ي

Kou

Lou

Mou

Nou

Wou

HHou

You

ي K ou L ou M ou N ou W ou HH ou Y ou REMARQUE:
ي K ou L ou M ou N ou W ou HH ou Y ou REMARQUE:

REMARQUE: Ces trois voyelles s’appellent en arabe ثاورحلا (AL-HARAKAAT) et si une lettre

supporte l’une d’elles, cette lettre est alors نرحتلما (AL-MOUTAHARIK)

ُ ْ ُ ُّ ن ى ي
ُ
ْ
ُ
ُّ
ن ى ي

سلا), il s’écrit :

ُ ْ ُ AS-SOUKOUW’NE ( ن ى ي سلا) ُّ
ُ
ْ
ُ
AS-SOUKOUW’NE ( ن ى ي سلا) ُّ

La quatrième voyelle représente une voyelle muette, c’est AS-SOUKOUW’NE (

ــ ْ ـــ. Il ne s’applique à une lettre qu’au milieu ou à la fin d’un mot, mais jamais au début. La lettre qui

َّ ها ِ سلا (AS-SAAKINE).
َّ
ها
ِ
سلا (AS-SAAKINE).

supporte AS-SOUKOUW’NE est appelée ن

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 7 ~
~ 7 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
Exemples :
Exemples :

AS-SOUKOUW’NE AU MILIEU : ِـف Fa’a) avec kas’rah collé à يْ (Yaa’a) avec SOUKOUW’NE collé à ِـه (HHa’a)

ْ

هـ ـف

ي

ِ

ِ

avec kasra se prononce (FIY’HI)

ْ َ
ْ
َ

(MANE)

ــ

ن م

AS-SOUKOUW’NE À LA FIN : ـمَ (Mîme) avec fat’hah collé à نْ (Noûne) avec SOUKOUW’NE se prononce

LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC AS-SOUKOUW’NE ؤ ب ث ر ج ح ر A’
LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC AS-SOUKOUW’NE
ؤ
ب
ث
ر
ج
ح
ر
A’
B’
T’
Th’
J’
H’
Kh’
ص
ط
ع
ػ
ؽ
ف
م
D’
Dz’
R’
Z’
S’
Ch’
Sw’
ى
ٍ
ّ
ٕ
ٙ
ٝ
١
Ddw’
Tw’
Zw’
Âi’
Gh’
F’
Q’
٥
٫
م
ن
و
ـ
ه
ي
K’
L’
M’
N’ou (en’)
W’
H
Y’
Exercice 2.1
Exercice 2.1

Ecrivez en arabe la Lettre correspondante avec sa voyelle au niveau des points-tillés

ب

ر

م

Chi

Â

 

Îi

ػ

ط

Kh’

ى

ع

Dzi

١

 

Sa

ع

ب

Gha

٥

ٕ

ّ

ح

 

Jou

ٍ

Fou

٫

ن

Ti

م

م

 

ي

ٝ

Twa

ٕ

Ou

Wi

ٙ

Th’

 

HHou

ر

ػ

APPRECIATION DU PROF

 
S.V.P Utilisez un crayon à papier
S.V.P Utilisez un crayon à papier

CONSEIL

 
ْ ْ َّ LES VOYELLES DOUBLES (ن ى تلا) ي ى ِ
ْ
ْ
َّ
LES VOYELLES DOUBLES (ن ى تلا)
ي
ى
ِ

Les voyelles AL-FAT’HAH, AL-KAS’RAH et AD-DOMMAH se doublent pour donner le son (en’) en prononçant les lettres. Ce son (en’) revient à considérer un نْ (Noûne SAAKINAH) à la fin de la lettre prononcée. C’est ce

SAAKINAH) à la fin de la lettre prononcée. C’est ce ْ ْ َّ ني ى تلا
ْ ْ َّ ني ى تلا ى ) ِ
ْ
ْ
َّ
ني
ى تلا
ى
)
ِ

qu’on appelle AT-TAN’WINE (

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 8 ~
~ 8 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
َ َ ْ َ ْ LA DOUBLE DE AL-FAT’HAH OU AL-FAT’HATAANE ) نا ح ف
َ
َ
ْ
َ
ْ
LA DOUBLE DE AL-FAT’HAH OU AL-FAT’HATAANE
)
نا ح ف
ت
ت
لا(
ِ

le son (an’). Cependant, il faut noter qu’ici on augmente un ا (Alif) Fat’hataane.

Elle s’écrit ــ ً ـــ, ce sont deux Fat’hah (FAT’HATAANE) superposée sur une même lettre, et donne

à la lettre qui supporte les

Exemples :
Exemples :

د (Dal) avec Fat’hataane se prononce (Dan’) ادً .

ـه(Ha’a) avec Fat’hataane se prononce (Han’ ( اـهً . (Ha’a) avec Fat’hataane se prononce (Han’( اـهً .

ص (Swad) avec Fat’hataane se prononce (Swan’) اصً (Swad) avec Fat’hataane se prononce (Swan’) اصً

.

LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC FAT’HATAANE : ء ا ب ا ج ا ز
LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC FAT’HATAANE :
ء
ا
ب
ا
ج
ا
ز
ا
ح
ا
خ
ا
ز
An’
Ban’
Tan’
Than’
Jan’
Han’
Khan’
اص
اط
ا
ع
ا
ػ
ا
ؾ
ا
ق
ا
ن
Dan’
Dzan’
Rwan’
Zan’
San’
Chan’
Swan’
ا
ي
ا
َ
ا
ْ
ا
ٖ
ا
ٚ
ا
ٞ
ا
٢
Dwan’
Twan’
Zwan’
Ân’
Ghan’
Fan’
Qwan’
ا ٧
ل
ام
ا
ه
ا و
اـ ه
ا
ً
Kan’
Lan’
Man’
Nan’
Wan’
HHan’
Yan’
َ ْ َ ْ LA DOUBLE DE AL-KAS’RAH OU AL-KAS’RATAANE ) نا ج ر َ
َ
ْ
َ
ْ
LA DOUBLE DE AL-KAS’RAH OU AL-KAS’RATAANE ) نا ج ر َ س ى لا(
ِ

donne le son (in’).

Elle s’écrit ــٍـــ, ce sont deux kas’rah (AL-KAS’RATAANE) superposées sous une même lettre, elle

Exemples :
Exemples :

ب (Ba’a) avec Kas’rataane se prononce (Bin’).

ز (Zay) avec Kas’rataane se prononce (Zin’). (Zay) avec Kas’rataane se prononce (Zin’).

ث (Tha’a ) avec Kas’rataane se prononce (Thin’) . (Tha’a ) avec Kas’rataane se prononce (Thin’).

LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC KAS’RATAANE
LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC KAS’RATAANE

ب

ب

ث

ر

ج

ح

ر

In’

Bin’

Tin’

Thin’

Jin’

Hin’

Khin’

ص

ط

ع

ػ

ؽ

ف

م

Din’

Dzin’

Rin’

Zin’

Sin’

Chin’

Swin’

ى

ٍ

ّ

ٕ

ٙ

ٝ

١

Dwin’

Twin’

Zwin’

Âin’

Ghin’

Fin’

Qin’

٥

٫

م

ن

و

ـ

ه

ي

Kin’

Lin’

Min’

Nin

Win’

HHin’

Yin’

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 9 ~
~ 9 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
َ َّ َّ LA DOUBLE DE (AD-DOMMAH) ou AD-DOMMATAANE ) نا م ضلا( ت ِ
َ
َّ
َّ
LA DOUBLE DE (AD-DOMMAH) ou AD-DOMMATAANE ) نا م ضلا(
ت
ِ

même lettre, elle donne le son (oun’).

Elle s’écrit ــ ُ ـ ُ ـــ ou ــ ٌ ـــ, ce sont deux Dommah (AD-DOMMATAANE) l’une après l’autre sur une

Exemples :
Exemples :

ٌ

خ .

ف (Fa’a) avec Dommataane se prononce (Foun’) فٌ (Fa’a) avec Dommataane se prononce (Foun’) فٌ

م (Mîme) avec Dommataane se prononce (Moun’) مٌ . (Mîme) avec Dommataane se prononce (Moun’) مٌ .

خ(Kha’a) avec Dommataane se prononce (Khoun’)

LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC DOMMATAANE
LISTE DE TOUTES LES LETTRES AVEC DOMMATAANE

ؤ

ب

ث

ر

ج

ح

ر

 

Oun’

Boun

Toun’

 

Thoun’

Joun’

Houn’

Khoun’

 

ص

ط

ع

ػ

ؽ

ف

م

Doun’

Dzoun

Rwoun’

 

Zoun’

Soun’

Choun’

Swoun’

 

ى

ٍ

ّ

ٕ

ٙ

ٝ

١

Dwoun’

Twoun’

Zwoun’

 

Oûn’

Ghoun’

Foun’

Qwoun’

 

٥

٫

م

ن

و

ـه

ي

Koun’

Loun’

Moun’

 

Noun’

Woun’

HHoun’

Youn’

 

Exercice 2.2

Complétez le Tableau suivant

 

٫

ء

ؽ

ا ػ

ح

ا

ٞ

ب

ل

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

Rwan’

Han’

Chan’

Zin’

Khin’

HHin’

Joun’

Lin’

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

Zwoun’

Ân’

Man’

Dwoun’

Bin’

Woun’

Swan’

Youn’

ط

ب

ٕ

ّ

ن

ٕ

ر

ي

……………

……………

……………

……………

……………

……………

……………

APPRECIATION DU PROF

 

……………

 
S.V.P Utilisez un crayon à papier
S.V.P Utilisez un crayon à papier

CONSEIL

………………………………………………………

Exercice 2.3 : Ecrivez les symboles de la voyelle
Exercice 2.3 : Ecrivez les symboles de la voyelle

Exercice 2.3 : Ecrivez les symboles de la voyelle correspondante aux noms dans le tableau suivant

نى٨ؿلا

ةغؿ٨لا

ناخمًلا

تدخٟلا

ناخدخٟلا

ناجغؿ٨لا

تمًلا

APPRECIATION DU PROF

……………

S.V.P Utilisez un crayon à papier
S.V.P Utilisez un crayon à papier

CONSEIL

………………………………………………………

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 10 ~
~ 10 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
LEÇON 3 LES LETTRES JOIGNABLES ET LES NON-JOIGNABLES
LEÇON 3
LES LETTRES JOIGNABLES ET LES NON-JOIGNABLES

Dans la graphie arabe, il est très important de noter l’existence d’une certaine liaison entre les lettres dans la formations des mots, notamment celle des lettres joignables (complètement ou partiellement) et les non-joignables.

LES LETTRES JOIGNABLES
LES LETTRES JOIGNABLES

Les lettres joignables sont des lettres qui peuvent être reliées à une autre lettre lors de l’écriture d’un mot. Cette liaison se fait soit par devant, soit par derrière. Ces lettres se divisent en deux catégories :

celles qu’on peut joindre de deux côtés (jonction complète)d errière. Ces lettres se divisent en deux catégories : celles qu’on peut joindre par devant

celles qu’on peut joindre par devant uniquement (jonction partielle)qu’on peut joindre de deux côtés (jonction complète) LES LETTRES A JONCTION COMPLETE Elles sont au

LES LETTRES A JONCTION COMPLETE
LES LETTRES A JONCTION COMPLETE

Elles sont au nombre de 23 et sont les suivantes :

ب

ث

ر

ج

 

ح ر

 

ؽ ف

م

ى

ٍ

ّ

ٕ

ٙ

ٝ ١

 

٥ ٫

 

م

ن

ـه

ي

ت

 
٥ ٫   م ن ـه ي ت   LA JONCTION PAR DEVANT: quand la lettre

LA JONCTION PAR DEVANT: quand la lettre est écrite à la fin d’un mot ou devant ء (hamza)

بـــ

ذـــ ou تــــ

ثـــ

جـــ

ذـــ

شـــ

ــــ

لـــ

وــ

ٌـــ

ِـــ

ٔـــ

٘ـــ

ٜـــ

٠ـــ

٤ـــ

٪ــــ

لــــ

مــــ

ًـــ

هــــ

يـــــ

ئــــ

 
ه ــــ يـ ــــ ئ ــــ   LA JONCTION PAR DERRIERE: (quand la lettre est écrite

LA JONCTION PAR DERRIERE: (quand la lettre est écrite au début d’un mot ou devant une lettre à

jonction partielle ou non-joignable)

ـــب

ـــج

ــز

ــح

ــخ

ــز

ــؾ

ــق

ــن

ــي

ــَ

ــْ

ــٖ

ــٚ

ــٞ

ــ٢

ــ٦

ـــل

ــم

ــه

ــه

ــً

ـــث

 
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 11 ~
~ 11 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
ـــبــــ ـــخـــ ــثــــ ــجــ ــدــ ــســ ــؿــ ــكــ ــهــ
ـــبــــ
ـــخـــ
ــثــــ
ــجــ
ــدــ
ــســ
ــؿــ
ــكــ
ــهــ
ــًــ
ــُـــ
ــٓــ
ــٗــ
ــٛــ
ــٟــ
ــ٣ـــ
ــ٨ـــ
ـــلــ
ــمـــ
ــىـــ
ــهــ
ــُـــ
ـــئــــ

LA JONCTION COMPLETE : (quand la lettre est écrite au milieu de deux lettres, la position médiane)

LES LETTRES A JONCTION PARTIELLE
LES LETTRES A JONCTION PARTIELLE

Ces lettres sont au nombre de 6, leur jonction consiste à les joindre uniquement par devant, autrement dit, elles sont joignables uniquement lorsqu’elles sont écrites après une lettre complétement joignable.

ب

ؤ ا ئ

ص

ط

ع

ػ

و

LA JONCTION PARTIELLE ةـــ إـــ اـــ اـــ ضـــ ظـــ غـــ ؼـــ ىـــ
LA JONCTION PARTIELLE
ةـــ إـــ اـــ اـــ
ضـــ
ظـــ
غـــ
ؼـــ
ىـــ
LES LETTRES NON-JOIGNABLES
LES LETTRES NON-JOIGNABLES

(Hamza), lorsqu’elle

est écrite isolée (c’est-à-dire ni sur ا (Alif), ni surى (Alif coupé) et ni surو ), au début ou à la fin d’un

mot ; et ة ةطوبرملا (Ta’a AL-MARBOUTWA) qui ne peut être écrite qu’à la fin d’un mot après une lettre à jonction partielle ou Hamza.

Les deux (2) lettres non-joignables ni par devant et ni par derrière sont ء

Exemples : ء
Exemples
: ء

خ لا

ب

ء ا

م

ؿلا

-

ما

اى

ى

ء

/

ة ى ٢

-

ة ٧

ا ؼلا

م ؿلا - ما اى ى ء / ة ى ٢ - ة ٧ ا ؼلا

REMARQUE : le Hamza est à la fois joignable complétement (s’il est sur (Alif) coupé ى et au milieu

dun mot), joignable partiellement (s’il est sur Waw ؤ, (Alif) أ ou sous (Alif) إ) et non-joignable s’il est écrit seul ء.

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 12 ~
~ 12 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
Exercice 3 :
Exercice 3 :

Reclasser les lettres suivantes selon leurs rapports à la jonction

 

LES LETTRES A RECLASSER

 

ى

م ر

   

١

ٝ ٙ

 

ٕ

ـه

ر

ح

ج ص

   

ف

ؽ ي

 

ب

٫

ؤ

ت

 

ء ئ

 

ع

ل ي

 

ة

و

ػ

Lettres à jonction partielle

   

Lettres à jonction complète

   

Lettres non-joignables

APPRECIATION DU PROF

 

…………………

S.V.P Utilisez un crayon à papier
S.V.P Utilisez un crayon à papier

CONSEIL

………………………………………………

CONSEIL ……………………………………………… INITIATION A LA RECITATION DU CORAN ~ 13 ~ M.KAMALOUDINI
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 13 ~
~ 13 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
LEÇON 4
LEÇON 4
ْ L’ARTICLE DEFINI (ـ ل ا) َ ET LETTRES LUNAIRES - LETTRES SOLAIRES ْ L’ARTICLE
ْ
L’ARTICLE DEFINI (ـ ل ا) َ
ET LETTRES LUNAIRES - LETTRES SOLAIRES
ْ
L’ARTICLE DEFINI (ـ ل ا) َ

Il y a un seul article défini en arabe, il est l’équivalent de (le, la et les). Ce sont les (Alif et Laam)

ـ لا qui se prononce (AL), il est invariable en genre et en nombre. Cependant sa prononciation peut

changer selon la nature de la lettre qui le suit, à savoir si cette lettre est lunaire ou bien si elle est solaire.

LES LETTRES LUNAIRES
LES LETTRES LUNAIRES

Les lettres lunaires sont les lettres (parmi les 28 lettres de l’alphabet arabe) qui ne changent pas la prononciation de ـلا (Alif et Laam AL) quand elles sont placées après ce dernier. Elles sont au nombre de 14.

Exemple : AL-FAT’HAH ت د خ ـ ٟلا avec (Fa’a) qui est une lettre lunaire.
Exemple :
AL-FAT’HAH
ت
د خ
ـ
ٟلا
avec (Fa’a) qui est une lettre lunaire.
LISTE DES LETTRES LUNAIRES AVEC EXEMPLE
DE PRONONCIATION :
ٙ
ٕ
ر
ح
ج
ب
ا
ـٛل ا
ـٗل ا
ـخل ا
ـخل ا
ـجل ا
ـبل ا
ال
ي
و
ـه
م
٥
١
ٝ
ـُل ا
ىل ا
ـهل ا
ـمـل ا
ـ٨ل ا
ـ٣ل ا
ـٟل ا
LES LETTRES SOLAIRES
LES LETTRES SOLAIRES

Elles sont les restantes après le retrait des 14 lettres précitées. Les lettres solaires changent la prononciation de l’article défini (AL), bien que le ـلا soit toujours écrit de la même manière.

La prononciation de ـلا (AL) devient alors ــ ـــا (A…) : le ( ــ ـــ ) désigne la même lettre solaire qui suit le

ْ

ْ

ـلا avec SOUKOUW’NE.

Exemple : solaire.
Exemple :
solaire.

AS-SOUKOUW’NE

ُ

نى

ُ

ي

ُّ

س

لا

c’est comme si nous avons

نى ي س س

ُ

ْ

ُ

ُ

ا

avec (sîne) qui est une lettre

LISTE DES LETTRES SOLAIRES AVEC EXEMPLE DE PRONONCIATION : ؽ ػ ع ط ص ر
LISTE DES LETTRES SOLAIRES AVEC EXEMPLE DE PRONONCIATION :
ؽ
ػ
ع
ط
ص
ر
ث
ـؿ لا
ؼ
لا
غ
لا
ظ
لا
ض
لا
ـث لا
ـخ لا
ن
٫
ّ
ٍ
ى
م
ف
ـى لا
ــل ou
ا
ـل
لا
ـٓ لا
ـُ لا
ـً لا
ـه لا
ـك لا
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 14 ~
~ 14 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
REMARQUE: muet.
REMARQUE:
muet.

Après le ـلا les lettres solaires prennent une CHADDAH (ــ ّ

ـــ), donc le ٌ (Laam) devient

ACH-CHADDAH ( ُ ذ َّ شلا) َّ ة
ACH-CHADDAH ( ُ ذ َّ شلا) َّ
ة

ACH-CHADDAH est une accentuation dans la prononciation d’une même lettre quand elle est répétée de la manière suivante :

AL-HAR’FOUS-SAAKINE ) ــ
AL-HAR’FOUS-SAAKINE
) ــ

trois

voyelles

hormis

le

َّ ُ َ ْ ْ ـــ (ن ها سلا ْ ِ ف ر ح لا
َّ
ُ
َ
ْ
ْ
ـــ (ن ها سلا
ْ
ِ
ف ر ح لا
)
SOUKOUW’NE
(AL-HAR’FOUL-

la première lettre possède AS-SOUKOUW’NE ( SOUKOUW’NE (

la deuxième lettre possèdela première lettre possède AS- SOUKOUW’NE ( l’une des MOUTAHARRIK ) ــ َ ـــ ُ َ

l’une

des

MOUTAHARRIK
MOUTAHARRIK

) ــ َ ـــ

ُ

َ َ ُْ ْ ْ َ (ن ر ح تــ لما ف ر ح لا
َ
َ ُْ
ْ
ْ
َ
ر ح تــ لما ف ر ح لا
)
ِ

ou ــِـــ ou ــ ـــ

Autrement dit, la ACH-CHADDAH est comme une contraction de ces deux lettres en une, tout en

accentuant sa prononciation.

APPLICATIONS DE CHADDAH: LES DIFFENRENTS CAS POSSIBLES LES CONTRE-EXEMPLES AS-SOUKOUW’NE PUIS AL-FAT’HAH : ــ
APPLICATIONS DE CHADDAH:
LES DIFFENRENTS CAS POSSIBLES
LES CONTRE-EXEMPLES
AS-SOUKOUW’NE PUIS AL-FAT’HAH : ــ
ـــ ــ ـــ
َ
ْ
AL-FATAHAH PUIS AS-SOUKOUW’NE
Exemples:
ــ ـــ ـــ ـــ
ْ
َ
(Ba’a)
ب ب
ؤ
ب
ؤ
ب ب se prononce tel qu’il est (Bab) ب ب
se contracte et se prononce (abba)
ل ل
ل ل se prononce tel qu’il est (Lal) ل ل
(Laam)
ؤ
se contracte et se prononce (alla)
٫ ؤ
AS-SOUKOUW’NE PUIS KAS’RAH :ــ
ـــ ــ ـــ
ِ
ْ
AL-KAS’RAH PUIS AS-SOUKOUW’NE
Exemples :
ــ ـــ ــ ـــ
ْ
ِ
ؤ
ج ج se prononce tel qu’il est (Jij) ج ج
(Djim)
ج ج
se contracte et se prononce (ajji)
ج
ؤ
ؤ
ً ه se prononce tel qu’il est (Nin’) ًه
(Noûne) ً
ه
se contracte et se prononce (anni) ن ؤ
AS-SOUKOUW’NE PUIS DOMMAH : ــ
ـــ ــ ـــ
ْ
AD-DOMMAH PUIS AS-SOUKOUW’NE
ُ
Exemples :
ـــ ـــ ــ ــــ
ْ ُ
ص ص se prononce tel qu’il est (Doud) ص ص
(Dal)
ص ص
ؤ
se contracte et se prononce (addou)
ص
ؤ
(Rwa’a)
ع ع
ؤ
ع ع se prononce tel qu’il est (Rour) ع ع
se contracte et se prononce (arrwou)
ع ؤ
est (Rour) ع ع se contracte et se prononce (arrwou) ع ؤ INITIATION A LA RECITATION
est (Rour) ع ع se contracte et se prononce (arrwou) ع ؤ INITIATION A LA RECITATION
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 15 ~
~ 15 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
Exercice 4
Exercice 4

Séparez les lettres lunaires et solaires dans le tableau suivant et dites si ACH-CHADDAH peut s’appliquer aux exemples de la 2ème partie du tableau

 

LES LETTRES A SEPARER

 

ّ

 

ػ

و

 

ٕ ى

   

ؤ

 

م

 

ٍ

 

ح

 

ف

٫

 

ـه

ح

 

ط ٙ

   

ر

 

م

 

ن

 

١

 

٥

 

LETTRES LUNAIRES

     

LETTRES SOLAIRES

 
 

LES EXEMPLES A DISTINGUER

(par OUI ou NON)

 
 

ً

ْ

َ

   

َ

َ

ْ

َ

 

ْ

َّ

 

ـــــ ـــ ــــ ــــ ـــ ــــ

 

ـــــ ــــ ــــ ــــ ــــ ــــ ــــ ـــــ

 

ــــ ـــــ ــــ ـــــ

 
 

ُ

ْ

   

ْ

ُ

   

ْ

َ

 

ــــ ــــ ـــِـــ ـــ ــــ

   

ــــ ــــ ــــِـــ ـــ ــــ

 

ـــ ـــ ـــ ــــ

 

APPRECIATION DU PROF

 
S.V.P Utilisez un crayon à papier
S.V.P Utilisez un crayon à papier
 

CONSEIL

………………………………………

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 16 ~
~ 16 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
LECTURE DES MOTS
LECTURE DES MOTS
LEÇON 5
LEÇON 5

Cette cinquième leçon est très importante dans la mesure où elle va nous permettre de savoir comment lire correctement les mots du Noble Coran.

de savoir comment lire correctement les mots du Noble Coran. La lecture de ces mots sera

La lecture de ces mots sera conforme à la RIWAYATOU HAFS ÂN’ ÂASWIM (م نا ٖ ً ٖ و ٟ خ ت ًا و ع).

Notons aussi que nous sommes très loin de proposer une liste exhaustive. Seulement nous allons voir quelques mots qui vont nous servir comme une base.

voir quelques mots qui vont nous servir comme une base. Lecture en Arabe: comme nous pouvons

Lecture en Arabe: comme nous pouvons le remarquer dans les leçons précédentes, les mots arabes

se lisent DE DROITE A GAUCHE, le sens de l’écriture également.

DE DROITE A GAUCHE, le sens de l’écriture également. Exemple: le ـلا se lit (AL) en

Exemple: le ـلا se lit (AL) en commençant par le ا puis le ـــل.

LECTURES DE LA FIN DES MOTS EN CAS D’ARRET
LECTURES DE LA FIN DES MOTS EN CAS D’ARRET

Pendant la lecture du Coran, il arrive des cas où le lecteur a besoin de s’arrêter. Cet arrêt peut être engendré par :

L’arrivé à la fin d’une Aayah ۝ ; Aayah ۝ ;

L’arrivé à des endroits où il est marqué souhaitable ou obligé de s’arrêter ; ;

Quand le lecteur arrive son bout du souffle,où il est marqué souhaitable ou obligé de s’arrêter ; Etc Ainsi nous allons voir quelques

Etc Ainsi nous allons voir quelques aspects de la lecture de la fin de certains types de mots (en considérant la lettre avec laquelle ils se terminent)s’arrêter ; Quand le lecteur arrive son bout du souffle, LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR

LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR ةـــ OU ة Le ة ( ت ُ ظ
LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR ةـــ OU ة
Le
ة (
ت ُ ظ َ ى ْ ُ ر ْ َْ
ب
comme un (HHa’a) avec SOUKOUW’NE.
ْ ُ ر ْ َْ ب comme un (HHa’a) avec SOUKOUW’NE. Exemples لما ) (Ta’a) AL-
Exemples
Exemples

لما ) (Ta’a) AL-MAR’BOUW’TWAH sous cette forme se prononce ـهْ

(H) en cas d’arrêt, c’est

EXEMPLES

LECTURE

EXEMPLES

LECTURE

لم

ة

ؼ

ةؼمهلا

(Loumazah)

ت

ُ ي غ

م

غجٟلا

(marw’dwiyyah)

ُ

ت

م

خ

ةؼمهلا

(houtwamah)

ئ م ُ

ت

ى

م

غجٟلا

(moutw’main’ah)

ٖ عا

ت

٢

تٖعا٣لا

(al-qwariâ’h)

ة

ض ٢ ى

م

ضلبلا

(mouw’qwadah)

ه ُ

ة

غ

م

(moutwaharah)

ُ قا

ت

ٚ

تُقاٛلا

(Ghachiyyah)

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 17 ~
~ 17 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI

ت

ٛ ؿ

ب

م

ضلبلا

(masGhabah)

قاـ

ت

ٗ

ز

تُقاٛلا

(khachi-âh)

ت

ى

م ُ

م

ضلبلا

(may’manah)

تٖىيىم

تُقاٛلا

(maw’dwouh)

ت

ئ ك

م

م

ضلبلا

(mach’amah)

ٞ ى ٟ ه

ت

م

تُقاٛلا

(masw’fouw’fah)

LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR CERTAINS TYPE DE (ALIF)
LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR CERTAINS TYPE DE (ALIF)
h ) LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR CERTAINS TYPE DE (ALIF) Ce (Alif), qu’il soit

Ce (Alif), qu’il soit (Alif de duel) ou (Alif) de اه ou même (Alif coupé ى) ; en cas d’arrêt ces (Alif) se prononcent de la même manière, en les considérant comme étant des (Alif) de « MAD à 2

en les considérant comme étant des (Alif) de « MAD à 2 HARAKAT » allongement en
HARAKAT » allongement en deux gestes de flexion de doigt. Exemples EXEMPLES SOURATE LECTURE SOURATE
HARAKAT » allongement en deux gestes de flexion de doigt.
Exemples
EXEMPLES
SOURATE
LECTURE
SOURATE
LECTURE
ا
ه
لا ٣ ز
ؤ
– ا
ه عا ب ز
ؤ
(akh’baarwahhaa)
ا
ُ
ه
ص
ي ى ؿ ٞ
(fasawwaa)
تلؼلؼلا
(ath’qwalahhaa)
ىلٖال
(doun’-yaa)
ى ه
ى
ً
– ي غ ً
(yarawaa)
ى غ َ
– ى ع ؿ ٌ
(yas’âa)
(ALIF) DE DUEL
ET AUTRES
(ALIF)
٤لٗلا
(yan’-hhaa)
ثاٖػاىلا
(twaGhaa)
ى ج ؿ خ لا ب
– ى خش ٛ ٌ
(yaGh’chaa)
ي غ ز ؤ
(oukh’rwaa)
لُللا
(bil’hous’naa)
١لاُلا
ا
ها ب ٣
ٖ
– ا
ها خ
ض
(dwouhaa-hhaa)
ى ل ى ج و
ي ى كلل
(llich’chawaa)
ـمكلا
(oûqwé’bahhaa)
جعاٗلما
(wa tawal’laa)
LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR (ق ط ب ج OU د )
LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR (ق ط ب ج OU د )

Ces 5 lettres se prononcent d’une façon particulière lorsqu’elles se trouvent à la fin d’un mot et qu’on s’arrête sur ces dernières. En effet quelle que soit la voyelle que supporte la lettre, les prononciations sont les suivantes :

١

ٍ

ب

ج

ص

(Qè’)

(Twè’)

(Bbè’)

(Djè’)

(Ddè’)

LA LETTRE

EXEMPLES

PRONONCIATION

EXEMPLES

PRONONCIATION

 

ل

٤

ٞ

( falaqwè’)

١ عا َ

 

(

twariqwè’)

٤لٟلا

١عاُلا

 

١

ل

٤

ز -

ل

٤ ٖ

٤لٗلا

( khalaqwè’)

٤

ٍ غ

خ

جوربلا

(

hariy’qwè’)

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 18 ~
~ 18 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI

ٍ

ِ

د

ُ

م

جوربلا

(

mahiy’twè’)

ٍ

ا غ

ن

م

(

swiraa-twè’)

ٍ

٢

ى

ى

ذلهٞ

( qwanouw’twè’)

ٍ

ل

ى

ثىب٨ىٗلا

 

( louw’twè’)

 

٢

ب

و

٤لٟلا

( waqwabbè’)

ً

ب

ظ ٨

ج

جوربلا

( katdziy’bbè’)

ب

ج

ب

و

ضؿلما

 

( wa-tabbè’)

ق

ٗ

ب

ثلاؾغلما

(

chou-âbbè’)

 

و غ

ج

ب

جوربلا

( bourouw’djè’)

عا ٗ

ج

م

جعاٗلما

(

ma-aari djè’)

ج

ج

ا و ػ

ؤ

(

bahhiy’ djè’)

ج

ج

ح

 

( hija-djè’)

ماٗوال

 

وه٣لا

 
 

ض

خ

ؿ

٤لٟلا

(

bahhiy’ djè’)

ض

ً

ل

ض ك

ثاًصاٗلا

( lachadiy’ddè’)

ص

ض

خ

ؤ

ملازالإ

 

( ahaddè’)

ص

ا

ب

ٗ

غجٟلا

 

( bi-aaddè’)

ُ ُ َ ُ On regroupe ces lettres dans le mot ( ذ ج ب
ُ ُ
َ ُ
On regroupe ces lettres dans le mot ( ذ
ج
ب
ع ك
) et cette prononciation est appelée
AL-QWAL’QWALAH AL-KOUB’RAA ( ت ُ
ل َ ل َ ْ للا َ
ل
). Il y a aussi AL- QWAL’QWALAH AS-SWOUGH’RAA
َ
ْ
َ
َ
( ير غ صلا ُّ
ت ل َ ل ْ
ل
للا) quand l’une ces lettres se trouve au milieu d’un mot. Dans ce
cas
la
AL-
se trouve au milieu d’un mot. Dans ce cas la AL- QWAL’QWALAH appliquée est moins intensive

QWAL’QWALAH appliquée est moins intensive.

Exemples : نى ل ز ض ً م ه م ٗ َ ؤ لب خ
Exemples :
نى ل ز ض ً
م
ه م ٗ
َ ؤ
لب خ
ي ؼ ج ج
ا
ٗ ٣ ه
(yadè-khoulouw’n)
(atwè-âahhoum)
(habè-l)
(toujè-zaa)
(naqwè-âa)
LECTURES DES MOTS QUI SE TERMINENT PAR UN NOÛNE POSSEDANT UNE CHADDAH
LECTURES DES MOTS QUI SE TERMINENT PAR UN NOÛNE POSSEDANT UNE CHADDAH

Pour les mots dont la lettre finale est Noûne qui supporte une CHADDA (il généralement le

) ; la lecture de la fin se fait en considérant la même lettre répétée deux

ه

ً

ا خ ى ح

(Djan’ataan’n)

qui se prononce en cas d’arrêt

ْ ْ َّ ُ ْ ُ NOÛNOUT-TAW’KIY’D ذ ِ ي ه ى تلا ِ ن
ْ
ْ
َّ
ُ
ْ
ُ
NOÛNOUT-TAW’KIY’D
ذ
ِ ي
ه ى تلا
ِ
ن ى ه
fois avec SOUKOUW’NE.
Exemples: ن
Exemples:
ن

ا

خ ى ح

EXEMPLES

LECTURE

EXEMPLES

LECTURE

هى ٨ خ ل

ً

(latakouw’nan’n)

ً ٓلا ن ب

(in’nazw’zwan’n)

ن ب ٦ ر ت ل

(latarkaboun’n)

ً ل ى ٣ ُ ل

(layaqwouw’lan’n)

INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 19 ~
~ 19 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR LES AUTRES LETTRES RESTANTES
LES MOTS QUI SE TERMINENT PAR LES AUTRES LETTRES RESTANTES

Dans ce cas, quelle que soit la voyelle dont cette lettre possède, on considère un SOUKOUW’NE à sa place et on prononce comme si la lettre possède le SOUKOUW’NE.

Exemples ء ا م ؿلا ر ؤ ؽ ا ىلا ٔ ٞا خ ء ؽ
Exemples
ء ا م ؿلا
ر
ؤ
ؽ ا ىلا
ٔ ٞا خ
ء
ؽ
(an’naas)
ّ
(samaa-a’)
ر (akh’)
(haafizw)
ظ ئ م ى ً
ذ
ِ ب لا
ل َ غ ٢
ٕ ى ح
ث
ط
(al-bay’t)
ف
(qwouray’ch)
ٕ
(jouw’â )
(yaw’ma-idz)
ر ى ث ب لما
غ ز ى ٨ لا
م ا ى م
ٜ ُ ل ب
ر
(al-mabè-thouw’th)
ع
(al-kaw’thar)
م
(manaasw’)
ٙ
(baliy’gh)
ح ى ه
ؼ ٍ ؼ ٗ ب
ى ع ال
٠ ل ؾ
ح
ػ
ٝ
(nouw’h’)
(bi-âziy’z)
ى
(al-arw’dw’)
(salaf)
و
ض ٖ
ه غ ٟ ٛ خ ؾا و
ي ت ى ح
ئ ح ؿ م
و
ـه
(âdou-w’)
(was-taGh’fir’h)
ي
(jan’natiy)
ت
(moussiy’a’)
٪
ى ُ م ُ ب
ل ُ با ب ؤ
م ُ ٣ خ ؿ م
ن
ي
لما ٗ
لا
٥
٫
ن
(bi-yamiy’nik)
(abaabiy’l)
م
(moustaqiy’m)
(al-âalamiy’n)
LECTURE DE LA FIN DES MOTS EN CAS DE LA CONTINUATION
LECTURE DE LA FIN DES MOTS EN CAS DE LA CONTINUATION

En cas de non arrêt (la continuation), la lettre à la fin du mot sera lue avec la voyelle qu’elle supporte sans changement. Cela est valable en cas de la lecture de plusieurs ayyates sans arrêt.

Exemples LES CAS LE MOT م ُ خ غلا ضخ ؤ الله ى ه ل
Exemples
LES CAS
LE MOT
م
ُ
خ غلا
ضخ ؤ الله ى ه
ل ٢
م
ُ
خ غلا
ً م خ غلا الله
م ؿ ب
(rwwahiy’mi…)
ً ً ضلا
٥ا ب
ً
ً ً ضلا
م ى ً
٪ لا م
(diy’ni
)
ذ ٣ لا
خ
ؽ اىلا
ذ ً ع و
ؤ
ذ
خ
ٟ لا و
(fat’hou
)
ن ل
ي ه لما
نى ها ؾ
م ت لا ن
ه
ً ٖ
م ه
ً ً ظ لا
ن ل
ي ه لما
(mouswalliy’na
)
م ه ً ً ظ لا ن ل ي ه لما (mouswalliy’na ) INITIATION A LA
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
INITIATION A LA RECITATION DU CORAN
~ 20 ~
~ 20 ~
M.KAMALOUDINI
M.KAMALOUDINI
Exercice 5.1 : La lecture de la fin des mots ECRIVEZ COMMENT DOIT-ON LIRE LA
Exercice 5.1 : La lecture de la fin des mots
ECRIVEZ COMMENT DOIT-ON LIRE LA FIN DE CES MOTS EN CAS D’ARRET ?
نو غ ٞا ٩ لا
ا صا ن غ م
ت ٖا ؿلا
ى غ َ ً م
غ ً ض ٢
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
ا خ ي زا
ت ب ٛ ؿ م
ض ً ض ح
ر ل هلا
ب ٢ا ثلا
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
ٔ ٞا خ
ى ع ال و
ِ ب خا
ثا ٧ا غ ب
ث خ ل ً
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
ي ض ل
ي ضى ٖ
او ض ج ج
ا ى نا ى ج
ي م ؤ
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
……………………………
APPRECIATION DU PROF
……………
S.V.P Utilisez un crayon à papier
CONSEIL
……………………………
LECTURES DES MOTS QUI COMMENÇANT PAR (ALIF) DE LIAISON
LECTURES DES MOTS QUI COMMENÇANT PAR (ALIF) DE LIAISON

Le (Alif) dont il s’agit ici est celui qui n’a pas de ء (hamza) sur lui et non plus aussi celui de (AL). Il est souvent appelé (Alif de liaison), il est toujours écrit au début d’un mot. Ici nous allons voir ce (Alif) et surtout la manière avec laquelle se fait sa liaison. Il faut savoir que cette liaison se fait en présence de deux mots et à condition que le second mot soit celui qui commence par le (Alif de liaison). On ne prononce pas le Alif (il devient muet), on passe directement à la lettre qui le suit (cette lettre possède toujours SOUKOUW’NE).

qui le suit (cette lettre possède toujours SOUKOUW’NE).   LES DEUX MOTS     LECTURE  
 

LES DEUX MOTS

   

LECTURE

 
 

ج ٛ خ ؾ ا

ى

   

ً

م

   

(manis’taGh’naa)

 

الله او

ض

ب ٖ

ا

 

ن

ا

 

(aniâ’boudoul’lah)

 
 

او

ٟ ٛ خ ؾ

غ

ا