Musique

MERCREDI 20 MAI 2015 / 20MINUTES.CH

Maître de l’ambient
GENÈVE. Ben Frost a plusieurs

cordes à son arc. En plus d’être
un producteur d’ambient reconnu, il est aussi ingénieur du son
et compositeur de BO de film
et de bande son pour des compagnies de danse. L’Australien
présentera son dernier album,
«Aurora», ce soir à la Gravière.

Et de «7» CD
TECHNO. Paul Kalkbrenner pu-

bliera un disque le 10 août. Il
s’appellera «7» puisqu’il s’agira
du 7e album studio de l’Allemand. Le 1er single, «Cloud Rider», vient de sortir. A noter que
«7» est signé sur la major Sony
et non sur BPitch Control, label
d’Ellen Allien.

Lambiel vous dit:
«On se bouge»
SPECTACLE. Le Valaisan a dévoilé
hier les contours de son futur show. 
«Get Up!» mêlera musique, cabaret, 
théâtre, multimédia et humour.

Du jamais-vu en Suisse! L’humoriste
se produira successivement sur
quatre scènes au décor différent sous
le chapiteau de «Das Zelt». Une sera
consacrée au théâtre, une autre au ca­
baret, une troisième sera multimédia
avec un écran géant et la dernière dé­
volue à la musique, une des grandes
passions de Yann Lambiel. Pour l’oc­
casion, il retrouvera la trompette et la
batterie, des instruments qu’il a pra­
tiqués dans sa jeunesse.
«En mars 2016, je fêterai mes
20 ans de spectacle. Je dois innover,
tout en restant dans la continuité. J’ai

Un rappeur en vue
MONTREUX. Kind Ink se produira

le 30 octobre à l’auditorium
Stravinski. L’Américain s’est fait
remarquer dernièrement avec
ses featurings avec Usher, Tyga,
et Chris Brown.

donc voulu créer un événement»,
explique l’imitateur de 42  ans.
Lambiel tient néanmoins à ras­
surer ses fans de la première
heure. «Ils ne seront pas dés­
tabilisés. Les imitations se­
ront là. Il y aura toujours les
voix de personnes connues.
Comme celle de Daniel Brélaz,
qui chantera sur un air de Chris­
tophe Maé.»
Le public, lui, se tiendra de­
bout et se déplacera de scène en
scène en suivant le comique.
Cette idée lui est venue après sa
prestation sous le chapiteau du
Paléo, en 2010. «Get Up!» (ndlr:
«Lève-toi!» en français) fait aussi
référence à la société actuelle.
«L’humain est toujours assis en
train de pianoter sur son smart­
phone. Le titre du spectacle,
c’est  pour dire aux gens: «On
se  bouge», résume-t-il. Tout
comme son chapiteau, qui
­parcourra toute la Suisse ro­
mande dès le mois de no­
vembre. –JFA/FEC
REGARDEZ LA VIDÉO
Yann Lambiel s’est confié
devant notre caméra. A voir
sur: , 20minutes.ch

«Get Up!»
A partir du 5 novembre à Sion,
puis en tournée en Suisse romande.
Infos: , yannlambiel.com

Jeune crack du reggae français
Metropop retrou­
vera la salle Métropole en no­
vembre, après un exil aux
Docks l’an dernier. Le festival
a dévoilé le programme de ses
deux premières soirées. Le
jeudi sera reggae avec un des
papes du genre, Alpha Blon­
dy, et le jeune Naâman. Ce
Français de 25 ans avait illu­
miné la 39e  édition de Paléo
de son sourire. Sa musique est
fraîche, décomplexée et hy­
percool. Ses live sont plein
d’une bonne humeur conta­
gieuse. Preuve de son succès:
Naâman a déjà tourné autour
du globe. Quant à la soirée de
vendredi, elle ravira les ro­
ckers avec deux groupes qui
ont marqué les esprits à la fin
des nineties et au début des
années 2000: le Français Luke
et l’Américain Calexico. –FEC
LAUSANNE.

Naâman a sorti l’EP «Know Yourself» en janvier. –FAYA BURN PROD

L’humoriste prend
un sacré risque, mais
ne pense pas dés­
tabiliser
ses
fans.

Metropop
Du 5 au 7 novembre, salle Métropole,
Lausanne. Infos: , metropop.ch

LE CLIP
DU JOUR

Swift s’offre
des stars

tion
élec
La s de n u t e s
i

20

m

Les belles plantes défilent
dans «Bad Blood», de Taylor Swift: Cara Delevingne,
Cindy Crawford, Ellie Goulding, Selena Gomez ou Jessica Alba. Ensemble, elles
forment un groupe de justicières surentraînées. Explosions, bastons et décolletés profonds rythment
le clip, brillamment mis en
scène comme un petit film
d’action. Se déguste sans
modération. –FEC
A voir sur: , 20minutes.ch

Avec Shantel,
danse obligatoire
L’Allemand est un am­
bianceur hors pair. Stefan
Hantel, de son vrai nom, était
d’abord un DJ electro avant
d’exploser en reprenant des
standards de la musique bal­
kanique. Avec son groupe, il
distille un joyeux son sur le­
quel il est impossible de ne pas
se trémousser. De plus, grâce à
l’énergie déployée par le bon­
dissant Shantel, vous ressorti­
rez du concert avec le sourire
jusqu’aux oreilles. –FEC
BULLE.

Shantel & Bucovina Club Orkestar
Samedi, 21 h, Ebullition, Bulle.

–T. MASOTTI

20 secondes

23

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful