28

SHOWBUZZ

LE MATIN MERCREDI 20 MAI 2015

«À BIENTÔT 20 ANS DE 
SCÈNE, JE VEUX INNOVER»
HUMOUR Yann 
Lambiel présente 
«Get up!», 
quatre spectacles 
différents 
sur quatre scènes 
sous un même 
chapiteau. A voir 
dès le 5 novembre.
e reviens avec plus
de moyens, plus de
show, et avec tout
ce que j’aime faire.» Cet
automne, à 42 ans, l’humoriste Yann Lambiel repart en
tournée à travers la Suisse
romande avec «Get up!»,
un spectacle ambitieux.
Quatre scènes seront montées sous le chapiteau Das
Zelt et c’est le public, debout, qui se déplacera toutes les vingt minutes. «Je vais le
faire danser, bouger, lui faire vivre
d’autres émotions, promet le Valaisan. Le 15 mars 2016, j’aurai
vingt ans de scène. Alors, j’avais
envie d’innover, de donner aux
spectateurs ce pour quoi ils viennent et les surprendre.»
Concrètement, la première
scène comprendra un écran. C’est
là que Yann Lambiel traitera avant
tout de l’actu. Des duos virtuels
seront aussi au programme. La
deuxième scène, qui sera au milieu
de la foule, sera dévolue à la politique suisse et à son côté chansonnier. Sur la troisième, il fera du
théâtre, devenant un nouveau personnage chaque fois qu’il passe la
porte de la cuisine, celle de la salle
de bains, etc. Enfin, sur la quatrième, il fera de la musique, jouera
de la trompette comme de la batterie. «Je sais faire plein de choses,
de la chanson, de l’humour, mais
un peu seulement, explique Yann
Lambiel. C’est pour ça que je me
suis tourné vers l’imitation. Avec
«Get up!» je mets toutes ces cho-

en anglais avec un accent
texan et le public n’a pas
l’habitude de l’entendre
parler. Il est beau, intelligent, sympa. C’est insupportable! Pareil que pour
Federer. D’ailleurs, j’imite
Stan aussi. Pour sa voix, il
faut imaginer quelqu’un qui
fait un trou dans le bureau
d’à côté: «euuuh» C’est une
perceuse! (Rires.)» Et de citer aussi dans son nouveau
répertoire l’animateur Duja
ou l’écrivain Alexandre Jollien. «Ils n’ont pas l’impact
d’un Couchepin, mais ma foi
Couchepin est à la retraite!»
Qu’on se rassure: l’ancien
conseiller fédéral sera bien de
la partie, tout comme le syndic
de Lausanne, Daniel Brélaz –
«Maintenant que j’ai maigri, je
n’ai besoin plus que de cinq
pauses en montant le PetitChêne», imite Lambiel. A
découvrir sous tente dès
le 5 novembre, à Sion!

«J

«Get up!» Du 5 novembre 2015 
au 27 février 2016: 50 dates 
à Sion, Fribourg, Morges, Vevey, 
Genève, Neuchâtel et Delémont. 
Loc. yannlambiel.com, Ticketcorner

● LAURENT FLÜCKIGER
laurent.fluckiger
@lematin.ch

ses ensemble, tel un artiste de
music-hall. Il y en aura pour tout le
monde.»
Bastian Baker dans les imitations
Car si ce nouveau spectacle nous
offre quatre Yann Lambiel pour le
prix d’un, ils font tous de l’imitation. «Ça, ça ne change pas. C’est
ce que le public attend de moi. Et de
toute façon, je n’aurais pas de raison de ne plus le faire, j’aime imiter.» Et il ne cesse d’ajouter des
personnalités. «Je travaille Bastian
Baker en ce moment, dévoile-t-il.
Ce n’est pas si facile, car il chante

g J’ai le syndrome 
du quadra qui 
a besoin de bouger»
Yann Lambiel, humoriste

fWWW.LEMATIN.CH
Voir  la  vidéo:
lambiel.lematin.ch

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful