Vous êtes sur la page 1sur 3

EVOLUTION DE L’OEUVRE DE LACAN

La première rencontre de Lacan avec les textes freudiens date de 1932 avec sa thèse de médecine :
« De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité »
P 39 sur le destin de la pulsion agressive base de la psychose… thèse de Freud
Le moi en tant que narcissique. Deuxième topique pour une étude du moi comme phénomène clé de
la personnalité.
Le fou comme hors discours. Que le discours analytique fonde l´institution et non l´inverse.

1936 – Lacan jeune psy est à Vienne : « La force du racisme vient de la fascination primordiale de
chacun pour son semblable : vision captatrice de la gelstalt du corps de l´autre comme miroir ».
En retour, cette vision exclut l´étranger, celui auquel je ne peux m´identifier : il en briserait mon
miroir » Ce phénomène n´est pas qu´hitlérien, c ce que Freud désignait par le « choix narcissique de l
´objet » lié a la naissance du moi. P 44 aliénation originante # avec les animaux.
L´ímaginaire c le corporel p 49

1946 : Propos sur la causalité psychique


Il invente le mot de connaissance paranoïaque pour dire que le moi a une structure
paranoïaque, structure fondamentale de la folie, illustrée par le stade du miroir et le transitivisme de l
´enfant. (Je ne suis pour rien dans ce qui m´arrive, ce n´est pas moi c´est l´autre…haine de l´imago p
56.

A partir de 1951 présentation de son enseignement comme un retour à Freud.


Les deux premières années de son enseignement de 51 à 53 a commenté les
« Cinq Psychanalyses » de Freud. (Distinction du symbolique, de l’imaginaire et du réel).
Reprise encore de la deuxième topique de Freud. 53, Nouvelle lecture de Freud et rectification du
stade du miroir : D´entrée de jeu le symbolique se superpose à l´imaginaire et le détermine. P 67 et non
imaginaire puis symbolique.

En 1953, Fondation par Daniel Lagache de la Société Française de psychanalyse.

1953/1963 Hôpital Sainte-Anne. Séminaire I – Les écrits techniques


Il aborde les « écrits techniques » de Freud, son auditoire est composé pour l’essentiel d’analystes en
formation. Consacre les deux premiers séminaires de son enseignement à développer les distinctions
entre symbolique, réel et imaginaire. Il aborde ainsi les écrits techniques, dans un but défini :
comprendre ce que nous faisons lorsque nous faisons de la psychanalyse.
Pour Freud, l’analyse consistait en une « construction » historique (voir chapitre III « d’au-delà du
principe du plaisir » et en 35 « Konstruktionen in der Analyse ». Lacan s’autorise à préciser que
l’analyse ne consiste pas à se souvenir, à se « remémorer ».
Elle est bien plutôt une réécriture de ce qui a été.
Théorie de l’ego, non dit Lacan car « le moi est structuré comme un symptôme ».
Distinction de Lacan entre la vérité de la proposition et la vérité de la parole.
Impuissance du sujet à aboutir dans le domaine de la réalisation de sa vérité, impuissance de structure
dans la division du sujet. Le sens ne vient pas au sujet par l’intermédiaire du moi.
Le problème est celui de la jonction du symbolique et de l’imaginaire dans la constitution de la réalité.

1954-1955 - Séminaire II -Le moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse
Distinction entre analyse du discours et discours du moi.
1955 Le retour à Freud, a plus de 50 ans, conférence à Vienne, la ville de Freud,
sous le double titre « La chose Freudienne ou sens du retour à Freud en psychanalyse »
P 14 du livre de Philippe Julien sur l´histoire de la psychanalyse américaine après
la fuite du nazisme et le désir des émigrants psy de s´assimiler à tout prix : abandonner la
psychanalyse basée sur la remémoration du passé … ego psy.

1955-1956 – Séminaire III – Les Psychoses


Pourquoi l’inconscient apparaît dans le réel ?

1956-1957 - Séminaire IV - La relation d’Objet

1957 – 1958 - Séminaire V – Les formations de l’Inconscient

1958 – 1959 – Séminaire VI – Le désir et son interprétation

1959 – 1960 – Séminaire VII – L’Ethique de la psychanalyse

1960 – 1961 – Séminaire VIII – Le Transfert

1961 – 1962 – Séminaire IX – L’Identification

1962 – 1963 - Séminaire X – L’Angoisse

Rue d’Ulm dans la salle Dussanne de l’Ecole normale Supérieure et dans le cadre de l’Ecole pratique
des hautes études, reprise de l’Enseignement grâce à l’intercession de louis Althusser.

1964 – Séminaire XI - Les Quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse


Il s’agit de rendre compte du réel de l’expérience analytique.

1964 – 1965 – Séminaire XII – Problèmes cruciaux pour la psychanalyse

1965 – 1966 – Séminaire XIII – L’Objet de la psychanalyse

1966 – 1967 – Séminaire XIV - La logique du fantasme

1967 – Séminaire XV – L’Acte psychanalytique

1969 – 1970 – Séminaire XVII – L’Envers de la psychanalyse

1971 – Séminaire XVIII – D’un discours qui ne serait pas du semblant


1971 – 1972 –Séminaire XIX - … ou pire

1971 – 1972 - Séminaire XIX bis – Le Savoir du psychanalyste

1972 – 1973 – Séminaire XX – Encore

1973 – 1974 – Séminaire XXI – Les non-dupes errent

1974 – 1975 – Séminaire XXII - RSI

1975 – 1976 – Séminaire XXIII – Le Sinthome

1976 – 1977 – Séminaire XXIV – L’Insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre

1977 – 1978 – Séminaire XXV – Le moment de conclure

1978 – 1979 - Séminaire XXVI – La topologie et le temps

Séminaire XXVII - Dissolution