Vous êtes sur la page 1sur 33

Commentaire Par Amamra Saïd Med El Hadi

TOUCHEZ PAS A SAADANE


CHAROGNARDS !
Pourquoi cet acharnement sur un homme qui grand Monsieur m’interpelle sur le fait de
n’a pas hésité à venir en renfort pour sauver savoir qui sont –ils pour oser de telles criti-
les meubles du bateau ALGERIE qui n’en ques : parmi le lot il y a des gens arrivés au
finissait pas de sombrer ? journalisme par accident / favoritisme ,et,
Ce ne sont autres que les intérêts « meskins » parce que tout simplement ils habitent AL-
des mêmes voraces qui viennent pour repren- GER en goutant aux privilèges de la fonc-
dre le train en marche comme ce fut le cas en tion, et…..dire que la majorité de ces débiles
1986 ! n’était pas encore nés quand SAADANE
Ne dit-on pas à juste titre que l’histoire se était déjà entraineur.
répète ? Quant aux analystes des chaines étrangères
C’est drôle : cette même situation me rappel- surtout les nôtres (les autres sont aussi respec-
le que nous sommes des êtres impardonna- tueux que respectables !) je le jure devant
bles, nous les algériens : la première est l’a- DIEU que certain n’ont jamais touché un
mabilité, la correction des gens anonymes ballon et ne connaissent points les règles du
qui sont entrain de servir l’ALGERIE. foot.
Oui des HOMMES comme on n’en trouve Ce qui est sûr c’est que SAADANE dérange
plus. J’ai été obligé d’effectuer un « pèlerina- ces charognards à la solde d’entristes à l’affût
ge » au service des brulés (c’est la volonté de pour prendre le relai :coupe du monde obli-
Dieu) du CHU de Batna, là j’ai vu la dévo- ge ! Mais l’histoire on ne le répètera jamais
tion de tout le personnel sans exception mais assez retient le nom de ces RATES et qui
nous avons quand même noté l’honnêteté veulent gâcher la joie de tout un peuple.
d’un grand monsieur anonyme en l’occurren- Une question s’impose de facto : « y a-t-il
ce M.NEZZAR AMOR que ses collègues quelqu’un qui pourrait répondre haut et fort
appellent RACHID. qu’il était certain que l’équipe nationale allait
Un exemple somme toute banal diriez vous se qualifiait pour la CAN 2010 ? »
du moment qu’il est payé pour : NON il y a Par contre on assiste impuissant et médusé
une différence de taille lorsque nous nous face à ce phénomène dit de mutation générale
trouvons devant la perfection faite homme ! chez lez algériens qui du jour (c’est selon la
Ceci dit ce qui arrive ce mois de janvier me conjoncture) au lendemain deviennent comme
donne envie de citer ( même si vous pensez par enchantement « des politiciens avertis »,
que cela n’a aucun rapport..) M.BOUAZGHI des « entraineurs avertis », des « scientifi-
ABDELKADER wali de Batna qui est en- ques éminents » toutes catégories! le plus
train de marquer de son empreinte le déve- beau c’est qu’ils renient à la vitesse de la lu-
loppement local et il faut être ingrat ou vrai- mière « ce statut honteux » dont ils se rendent
ment aveugle ou bien les deux à la fois pour coupables. Et ils épousent vite l’habit du «
ne pas le reconnaître. marginalisé » et de « l’éternel incompris » !
Par contre la position de certains « journalis- Trêve de plaisanteries SVP !
tes-mercenaires » envers SAADANE ce

3
Dossier Du Mois

EL YAZID DIB
Fervent amoureux des arts et des lettres,
il espère redonner à Sétif ,sa ville natale
dont il témoigne un fol amour et un
grand acharnement pour la défense et la
sauvegarde des sites et monuments his-
toriques. Il rêve de voir l’esplanade du
l’ex- palais de justice se transformer en
un parvis digne de la place des tertres,
longeant à l’ombre des platanes séculai-
res la fontaine AIN EL Fouara. Symbole
de culture, de paix et de sétifianité.

Activités culturelles :
-participation Année de l’Algérie en
France.2003. institut du monde arabe.
Paris
-Prix de la poésie d’expression française
(Sétif 1973)
-Activités théâtrales au sein de la JFLN
(1972)
Né le 25 juillet 1954 à Sétif. Il y habite.
-Création et direction d’une revue cultu-
Apres le légendaire Lycée Mohamed
relle(El izdihar) maison de jeunes Sétif
Kérouani,(ex Eugène Albertini) il pour-
1974.
suivit cahin-caha des études universitai-
res prolongées jusqu’à l’obtention d’une -Récital poétique (semaine culturelle
licence en Droit . Diplômé de l’Ecole Ouargla 1975)
supérieure des douanes de PARIS, il -Participation à la rédaction des pre-
exerce actuellement comme cadre au miers numéros de « l’unité », organe de
sein des douanes algériennes. Il a su , l’UNJA.
comme disait à son égard le poète Azze- -Responsable et animateur du ‘ciné
dine Mihoubi :« briser l’orthodoxie ad- club’ sous l’égide de l’UNJA Sétif
ministrative pour en faire des vers, des 1976/1977.
vers et des vers ». il est membre de l’U- -contacts en vue de l’édition d’un ma-
nion des Ecrivains Algériens . nuscrit, avec la SNED, les éditions St
Germains des prés, JPO de Paris et au-
tres. 1978

4
-Publication de pièces poétiques dans
des journaux et revues de France, Ma-
roc, Tunisie
-Amateur de musique et d’instruments
à cordes
-Affiche un goût inachevée d’ un artis-
te-peintre.
El yazid DIB a été -Sujet d’un article
en page culturelle relatif à un portrait
le concernant (journal EL Watan du 28
mars 2000).
-Sujet d’un « radar » au quotidien
(Liberté du 20 mars 2000)
-Entretien livré en page culturelle du
quotidien (liberté du 24 juin 2000) sui-
vi d’ impressions analytiques du jour-
naliste réalisateur de l’entretien.
-Notice bio-littéraire le concernant
faite par un journaliste dans la page
culturelle du quotidien arabophone ( El
Khabar du 29 juin 2000)
-Chroniqueur averti au « Quotidien
d’Oran » les jeudi (rubrique : l’actuali-
té autrement vue), il fait de l’analyse
politique ,économique et sociale de
l’actualité ; une chose autrement com-
préhensible.

Oeuvres publiées :
- «Les lamentations d’un gâpian » re-
cueil de poésie 2001.préfacé par Azze-
dine Mihoubi président de l’Union des
Ecrivains Algériens.
-«Cendres et fumée » poésie, re-
cueil .2003-
-« Le témoin obscur » chroniques jour-
nalistiques .En voie de publication
-« Le Quai des fonctionnaires » ro-
man .Le drame des cadres. En voie
d’achèvement.

5
Dossier Du Mois Le Médecin Chercheur

50% DES TAILLEURS DE PIERRES SONT ATTEINT


DE SILICOSE SELON

LE DR HAMIZI
Le Dr Ali Djamel Hamizi, pneumo- médicale, ajoutant que “les symptômes
phtisiologue a indiqué mercredi à Al- ne sont visibles qu’à un stade avancé de
ger que 50% des tailleurs de pierre la maladie qui provoque des difficultés
exerçant dans la région de Tkout, wi- respiratoires”.
laya de Batna, sont atteints de silicose “40 tailleurs de pierre sont décédés,
à divers degrés de gravité. Intervenant dont le plus jeune est âgé de 21 ans”,
lors des 18e journées nationales de déplore-t-il.
pneumo-phtisiologie, le Dr Hamizi a Devant ce constat, le spécialiste a appe-
fait savoir que “1000 à 1200 personnes lé les autorités publiques à réglementer
exercent le métier de tailleurs de pierre ce métier et à préserver ses artisans,
au niveau national”. “La moitié de ces faisant observer que les masques utili-
artisans, déplore le spécialiste, sés par certains artisans ne répondent
contracte cette affection mortelle incu- pas aux normes requises en la matière
rable due à l’accumulation de poussiè- et ne leur assurent qu’une protection
re de silice dans les poumons”. Le mé- partielle et provisoire, mettant ainsi
tier de tailleur de pierre, utilisée dans leur vie en danger.
la décoration des maisons et des bâtis- Aussi a-t-il plaidé pour le renforcement
ses, est apparu ces 15 dernières années des moyens de protection parallèlement
dans la région de Tkout, commune aux actions de sensibilisation sur les
d’Arris, et s’est étendu à d’autres ré- risques de ce métier qui, tout de même,
gions, relève-t-il. a résorbé le taux de chômage dans la
Ces artisans, note l’intervenant, tra- région de Tkout et s’est développé dans
vaillent pour leur compte et ne bénéfi- d’autres régions comme la Kabylie.
cient guère de l’assurance sociale, ce
qui complique davantage leur prise en A noter que le Dr Hamizi a mené une
charge médicale ou la prise en charge étude sur les tailleurs de pierre à Tkout
sociale de leur famille après leur dé- et reçu, à ce titre, plusieurs prix au ni-
cès. veau national et international en 2007
D’autre part, le Dr Hamizi a indiqué et 2008. Il a également élaboré divers
que la silicose ne peut être diagnosti- guides de sensibilisation des artisans de
quée qu’à la faveur d’une imagerie la wilaya de Batna et pris en charge
quelque 715 cas de silicose.

6
Dossier Du Mois Le Médecin Chercheur

LA SILICOSE, UNE MALADIE PULMONAIRE


INCURABLE DE PLUS EN PLUS RÉPANDUE

La silicose, une mala- C’est la plus ancienne


die pulmonaire incu- pneumopathie profes-
rable de plus en plus sionnelle décrite au
répandue dans certai- XVIe siècle. Cette
nes régions du pays, a maladie entraîne une
averti le docteur Dja- inflammation chroni-
mel Hamizi, de Batna, que et une fibrose pul-
à l’occasion des 18è- monaire progressive
mes journées de pneu- (ou pneumoconiose
mologie organisées fibrosante). Elle se
mardi et mercredi der- traduit par une réduc-
niers à l’hôtel Hilton, tion progressive et
organisées par la So- irréversible de la capa-
ciété algérienne de cité respiratoire
pneumo-phtisiologie. (insuffisance respira-
Ce spécialiste attirera toire), même après
l’attention sur le dan- l’arrêt de l’exposition
ger de la propagation de cette maladie. aux poussières et peut se compliquer
Il a d’ailleurs été primé à cette occa- quelquefois en tuberculose. Face à l’ab-
sion pour la qualité d’une étude qu’il a sence de traitement, le docteur Djamel
présentée sur cette pathologie qui tou- Hamizi insiste sur la prévention qui, dit
che les tailleurs de pierre dans la ré- -il, est primordiale. Il a appelé les pou-
gion d’Arris, près de Tkout. Mais pas voirs publics à mettre en place un dé-
seulement, dit-il, puisque c’est un phé- cret exécutif afin de réglementer la pro-
nomène qui est fréquent dans d’autres fession de ces jeunes artisans, pour les
régions, notamment en Kabylie. Il faut protéger et organiser ce métier. Notre
savoir que la silicose est une maladie interlocuteur recommandera, entre au-
pulmonaire provoquée par l’inhalation tres, de créer des micro-ateliers et d’as-
de particules de poussière de silice surer des conditions de
dans les mines, les carrières, les perce- travail sécurisés aux jeunes artisans.
ments de tunnel ou les chantiers de L’étude réalisée par le docteur Hamizi
bâtiment (sablage), voire les moulins à a dévoilé que 50% des 1 200 tailleurs
farine.

7
de pierre de Tkout sont atteints de sili- tabac sur les lieux de travail notamment
cose à des degrés divers. C’est une sont responsables de l’augmentation des
maladie irréversible, dira ce spécialis- maladies respiratoires et pulmonaires, a
te, qui affirme qu’«une quarantaine de alerté le professeur Etienne Lelmarié,
décès dus à la silicose ont été recensés président de la Société de pneumologie
ces trois dernières années». Un appel de langue française et invité d’honneur
urgent est lancé pour venir au secours de la rencontre du Hilton. Selon lui, «si
de ces jeunes artisans, exerçant «un l’on veut réduire la fréquence de ces
métier qui a absorbé un grand taux de pathologies, il faudrait, entre autres,
chômage dans la région», explique le augmenter le prix des cigarettes pour
docteur Hamizi. dissuader les fumeurs et durcir les me-
Il faut savoir que le port de masque ne sures d’interdiction du tabac dans les
protège pas de cette maladie ; seules lieux publics».
des conditions de travail strictes dans
des ateliers sécurisés pourra la préve-
nir. Par ailleurs, le professeur Salim
Nafti, président de la Société des ma-
ladies des poumons et de la tuberculo-
se, a déclaré que 20 000 à 25 000 cas
de tuberculose, dont 15 000 non pul-
monaires, sont recensés chaque année
en Algérie. Selon lui, 30% des 15 000
cas de tuberculose non pulmonaire
sont des pathologies pleurales qui tou-
chent la plèvre, enveloppe qui recou-
vre les poumons. 3 000 à 4 000 cas
sont enregistrés chaque année. Les
maladies microbiennes qui atteignent
la plèvre entraînent une «pleurésie»,
notamment chez les enfants. Le Pr
Nafti a rappelé que parmi les facteurs
causant le cancer de la plèvre figure
l’amiante utilisé dans les bâtiments et
les chantiers maritimes. Ce type de
cancer est classé parmi les maladies
professionnelles dangereuses qui en-
traînent la mort durant la première
année de la maladie. La pollution, la
dégradation de l’environnement, le

8
Dossier Du Mois Le Médecin Chercheur
Par Mohamed Houadef.

MALADIES RESPIRATOIRES À BATNA


EN ATTENDANT LA PROMULGATION DU DÉCRET EXÉCUTIF
POUR LA PROTECTION DES TAILLEURS DE PIERRE

Lors des 18es journées de pneumo- Il dira qu’il n’est pas possible d’interdi-
phtisiologie tenues les 10 et 11 du re cette activité de «tailleur de pierre»
mois en cours, la Société algérienne qui absorbe une grande partie du chô-
de pneumophtisiologie a décerné le mage dans la région de T’kout de par la
Prix national de la matière au docteur création d’emplois directs et indirects.
Ali Hamizi de Batna pour son travail Il a recensé lors de ces travaux de re-
sur la silicose chez les artisans tailleurs cherche entre 1 000 et 1 200 artisans
de pierre de T’kout. tailleurs de pierre exerçant à travers le
Cette étude a été présentée par le Dr territoire national dont 50% sont at-
Hamizi A. à l'occasion de plusieurs teints par la silicose à divers degrés de
congrès nationaux et internationaux, gravité. Le Dr Hamizi est catégorique :
ce qui lui a valu des distinctions, entre la maladie ne se manifeste qu’au stade
autres, le prix maghrébin (Tunisie- de complication et n’a de remède que la
décembre 2007) et bien sûr le prix na- prévention. Il dira pour conclure que
tional cette année. Notons qu’une ren- les tailleurs de pierre, qui continuent à
contre nationale sur la silicose a été s’exposer par l’inhalation de fortes
organisée en avril 2008 à Batna par la concentrations de poussières, dévelop-
Société algérienne de pneumophtisio- pent des formes particulièrement gra-
logie à laquelle avaient participé des ves de silicose. Quarante parmi eux (34
experts nationaux et étrangers en plus de T’kout, 4 d'Inoughissen et peut-être
des représentants de quinze ministères. d’autres ailleurs en Kabylie) sont décé-
A l’issue de ses travaux, des recom- dés. Les tailleurs de pierre méritent une
mandations réglementant le métier de attention particulière et une protection
tailleur de pierre et la nécessité des urgente. L’action globale du travail
mesures de protection respiratoire in- scientifique n’aura de sens qu’avec la
dispensables répondant aux normes promulgation de ce décret réglementant
scientifiques et réglementaires. Une cette activité «lucrative certes, mais qui
commission nationale a été chargée du ne peut être exercée sans une protection
dossier pour la promulgation d’un dé- respiratoire répondant aux normes
cret exécutif à cet effet. Le Dr Hamizi scientifiques et réglementaires».
est triste du fait que le décret n’a tou-
jours pas vu le jour.

9
Culture
Par: Hamatou Rachid

PREMIER FESTIVAL NATIONAL DU THÉÂTRE AMA-


ZIGH DE BATNA QUAND LE BERBÈRE SURPREND
L’ART DRAMATIQUE
Les planches de la maison de la culture de Bat- régional de Batna, et aussi du festival, M. Ya-
na et du théâtre régional étaient le «théâtre» de hioui, dans son allocution en berbère (chaoui),
dix-sept pièces de différents genres et écoles : n’a pas omis de souligner l’importance de cet
drame, vaudeville contemporain, et en tama- évènement, qu’il faut protéger comme un nou-
zight s’il vous plaît ! veau-né, car il s’agit de notre identité. Place aux
Le rideau s’est ouvert, mais pas au théâtre ré- hommages : Hilmi, Souhali et Bouras… respec-
gional de Batna. C’est à la placette mitoyenne tivement de Kabylie, des Aurès, et du M’zab,
avec l’édifice culturel, que des troubadours l’Algérie omniprésente. Les trois hommes
( irahaben) ont donné, et à leur manière, le coup avaient le souci culturel comme point commun
d’envoi de cette manifestation culturelle, qui, il et la promotion du théâtre comme unique objec-
faut le dire, était attendue avec joie certes, mais tif. Les organisateurs n’ont pas fait les choses à
inquiétude aussi. Et si le public boudait ? Et si moitié. Un programme en trois langues (berbère,
et si… Et comme pour démentir les pronostics, arabe, français), valable aussi pour les interven-
les citoyens sont venus en force. De la ville de tions dans différents ateliers, où des spécialistes
Batna mais aussi, et surtout, des villages et du théâtre ont invité des connaisseurs et des
villes limitrophes de la capitale des Aurès, profanes à des conférences et ateliers où le théâ-
comme Arris, Merouana, Serriana, et même tre et les choses du théâtre étaient débattues. La
Kenchella, qui se trouve pourtant à plus de 100 mise ne scène, les genres de théâtre, le drame…
km de Batna. Beaucoup de citoyens sont venus le libre-échange et la liberté des formes d’ex-
en famille. Ceux que nous avons interrogés sur pression ainsi que des langues d’expression ont
le secret de cette présence en force nous rétor- marqué ces rencontres riches et fructueuses. Les
quent fièrement : «Nous sommes venus, car planches de la maison de la culture de Batna, et
c’est la première fois que le théâtre nous propo- celles du théâtre régional étaient le théâtre de
se des pièces en berbère, et ça tombe bien, nous dix-sept pièces de de différents genres et écoles :
allons montrer au monde que nous sommes drame, vaudeville contemporain et en tamazight
Berbères et fiers.» Les spectateurs semblent s’il vous plaît. De Batna, Alghem Abouhali, de
annoncer la couleur, comme cette grand-mère, Tizi-Ouzou, Business is business, de Béjaïa, Le
avec ses trois petites-filles, qui n’ont pas quitté foehn et de Ghardaïa Tche bret ne. D’autres
un seul moment les troupes traditionnelles ira- troupes ont pris part à cette première édition du
haben, pour leur donner la réplique par des festival du théâtre amazigh. D’Oran, de Bou-
youyous, que les nouveaux troubadours appré- merdès, de Biskra ou de Tamanrasset, cette par-
cient particulièrement. L’ouverture officielle du ticipation aussi large que diversifiée donne un
festival, haute en couleur, était un prélude au caractère national, quand bien même tamazight
bon déroulement de cette manifestation, pre- et dite régionale. Les organisateurs nous promet-
mière du genre, qui en choisissant Batna com- tent une clôture aussi riche qu’animée, parole de
me lieu d’accueil pour le nouveau- né (1er Berbère. On est obligé d’y croire. Un prix est
Festival national du théâtre) récompense un réservé aux meilleures représentations, aux
tant soit peu les efforts mais aussi le combat, il meilleurs talents, jeunes et moins jeunes. Le
ne faut pas avoir peur de le dire, de toute une premier objectif reste, selon nos interlocuteurs,
génération. Le premier responsable du théâtre le maintien de cette manifestation à Batna, en lui
accordant les moyens nécessaires.

10
Politique Après Match
Par : Hachemi Djiar / Ministre de la Jeunesse et des Sports

QUALIFICATION DE L’ÉQUIPE NATIONALE AU


MONDIAL NI MIRACLE NI EFFET DE HASARD
L’exploit réalisé à Khartoum par l’équipe nation les yeux sur elle-même, ainsi que
nationale de football a brusquement sur le sentiment d’une originalité que toute
émancipé l’esprit des gens des cris et comparaison renforce d’une valeur inalié-
plaintes résiduels qui montaient encore de nable et d’un génie que les malheurs, les
cette époque tourmentée des années 1990 fautes, les querelles et les passions d’une
marquée par la tragédie nationale. fin de siècle agitée n’ont pas réussi à effa-
Il venait tout d’un coup, tel un puissant cer.
rayon de soleil, déchirer le nuage épais Mais ce n’est pas à ce seul constat qu’il
qui obstruait de sa tristesse la perspective faut se limiter. Car par-delà l’euphorie
d’un espoir renaissant, induit par le pro- momentanée de la victoire et les fortes
cessus de reconstruction mis en œuvre émotions que celle-ci a fait naître, c’est
depuis une décennie.Et au milieu des pro- aussi l’occasion d’une halte propice à la
vocations et des reproches infondés éma- méditation et à la réflexion objectives sur
nant d’un coin du monde où la victoire la gestion du sport en général et du foot-
des Verts a été ressentie, à tort, comme ball de haut niveau en particulier dans no-
une offense, s’est imposé d’instinct, en tre pays.
Algérie, un hymne de fierté. Cet hymne D’abord, comment notre équipe nationale
s’est élevé comme pour refermer le cycle en est-elle arrivée là ?
tragique ouvert en 1988-1990 et pour Ce n’est ni un miracle ni un effet du ha-
ramener les consciences à cette authenti- sard. C’est par les dispositions appropriées
cité inaltérable qui, en réalité, n’a pas prises conjointement à l’automne 2007,
cessé d’agir au plus profond de l’âme par le ministère de la Jeunesse et des
nationale, à laquelle elle a évité de rompre Sports et la Fédération algérienne de foot-
avec ses sources de dignité, de courage et ball, au lendemain de la défaite contre la
de mouvement qui forcent le respect. Il Guinée, que le sursaut a eu lieu. C’est aus-
rappelle les effluves sonores des périodes si par un travail patient et un effort soute-
lyriques ayant marqué dans notre pays le nu de préparation accomplis par les
troisième quart du siècle écoulé, ainsi que joueurs et leur encadrement depuis cette
les générations qui ont baigné dans leurs date que l’exploit est devenu possible.
harmonies, avant que n’advienne, au cré- Que ce soit, le plus souvent, dans leurs
puscule de ce siècle, la crise nationale et clubs respectifs ou bien lors des regroupe-
son cortège de deuils. ments pour les stages à la veille des com-
En fait, c’est un double exploit que notre pétitions, les joueurs ont fait preuve d’une
équipe nationale a réalisé. D’abord, un application et d’un sérieux tout à fait loua-
exploit sportif qui a ouvert la voie de la bles. Ils avaient parfaitement compris que
CAN et de la Coupe du monde. Ensuite, le résultat est au bout du travail et de l’ef-
un exploit moral qui a fait réouvrir à la fort. Aussi, c’est l’occasion ici de rendre

11
un hommage appuyé aux clubs qui ont leur ont permis de commencer à gravir les
fait confiance au talent de ces joueurs, marches d’une gloire renaissante. Et pour
permettant ainsi leur sélection en équipe un pays comme le nôtre, dont la principale
nationale. De rendre également un hom- richesse est la qualité de sa jeunesse et la
mage appuyé au staff technique de cette cohésion de son peuple, rien ne doit comp-
équipe ainsi qu’aux dirigeants et à toutes ter davantage aujourd’hui que la culture
les personnes qui se sont mobilisés, de- méthodique du travail collectif sans lequel
puis si longtemps dans l’anonymat, pour aucun progrès n’est possible. Car, dans le
accomplir leur part de la tâche. Que ce monde actuel, les enjeux ne manquent pas,
soit au niveau du ministère, de la fédéra- quel que soit le domaine. C’est le cas, par
tion ou de toutes les autres structures, exemple, en matière de sport de haut ni-
chacun a donné le meilleur de lui-même, veau où les enjeux sont considérables.Au
sans interruption, pendant plus de deux niveau mondial, et à l’instar du segment
ans. En célébrant aujourd’hui les mérites économique, le sport de haut niveau tend,
des Verts qui ont offert généreusement à en effet, à se dégager de plus en plus de la
la nation et à sa jeunesse l’opportunité de sphère étatique pour s’incorporer à une
retrouver leurs repères afin de mieux logique de marché et s’inscrire fatalement
chercher leur route dans un monde incer- dans la mondialisation. Aussi, les grandes
tain, sans jamais se laisser décourager ni compétitions de référence sont devenues
abattre, les Algériens, par dizaines de mil- des enjeux économiques gigantesques.
lions, ont parfaitement pris la pleine me- Les sociétés multinationales utilisent ces
sure de l’effort accompli en commun pour compétitions pour s’ouvrir des marchés à
aider ces joueurs talentueux à aller le plus l’échelle planétaire et conférer au sport le
loin possible. statut d’une société du grand spectacle,
Et c’est donc, aussi, la célébration de cette adossée à une marchandisation universelle
collaboration féconde, venue à point nom- des élites sportives. Ce qui induit une dé-
mé transcender les divergences d’opi- multiplication des allures que prend l’ima-
nions, les incompatibilités de tempéra- ge du sport : sport-exploit, sport-spectacle,
ments, ainsi que les clivages idéologi- sport-loisir ou sport-épanouissement per-
ques, politiques et sociologiques qui ont sonnel. Ce qui induit aussi une réalité tan-
nourri les tensions et opposé violemment, gible, à savoir que des groupes d’intérêt et
durant toute une décennie, les enfants de des lobbies puissants sont désormais sus-
ce pays rompu à toutes sortes de défis ceptibles, sinon de contrecarrer, du moins
qu’il a eu à relever au cours d’une histoire d’influencer des politiques publiques cen-
millénaire. sées, elles, veiller à ce que l’activité spor-
Il y a une puissance significative dans une tive ne se déconnecte pas de l’intérêt géné-
telle mobilisation autour de l’équipe na- ral.
tionale de football. L’État, sous l’impul- Dans ce contexte, les sportifs de haut ni-
sion de son chef, le pays et sa jeunesse veau sont donc exposés au risque bien réel
attentifs au déroulement de chaque com- de devenir de simples produits marchands
pétition ont fourni à cette équipe palpitan- sur un marché mondialisé, et à n’être ainsi
te de volonté, ainsi qu’à son encadrement, assimilés qu’aux exploits réalisés. Ce qui
les ressources matérielles et morales qui apparaît déjà à travers, notamment, les

12
surenchères des droits de retransmission rupture brutale, car non préparée, avec le
télévisuelle, la disparition des écrans de système établi par la réforme de 1976-
certaines disciplines sportives et l’adapta- 1977, d’autre part, les contextes tragiques
tion des règles du jeu aux intérêts des qu’a vécus le pays au cours de la dernière
fabricants d’articles et équipements spor- décennie du siècle écoulé, et dont les re-
tifs.Si elle offre de réels avantages, cette tombées destructrices n’ont épargné aucun
logique du tout économique ultralibéral domaine de la vie nationale, y compris
n’est pas moins de nature à constituer une donc le domaine sportif. Cette situation
menace pour l’équilibre indispensable à nous a imposé en tout cas de réagir, à la
opérer entre les règles du marché, qui faveur de la sonnette d’alarme tirée au
régissent désormais le sport de haut ni- plus haut niveau de l’État par le président
veau, avec leur corollaire qu’est l’autono- de la République lui-même. Un vaste
mie revendiquée par le Mouvement spor- chantier fut ainsi ouvert visant à établir
tif international, et la régulation des acti- une stratégie de relance dans le cadre d’u-
vités sportives qui, elles, ne doivent pas ne politique publique cohérente dédiée au
cesser de participer pleinement de l’inté- sport.
rêt public incarné par l’État. C’est là, en Un Rapport intitulé “Politique nationale
vérité, le fond d’un débat interminable du sport” a été alors élaboré suite à un
entre les pouvoirs publics et le Mouve- diagnostic stratégique et à une large
ment sportif dans presque tous les pays. concertation amorcée en juin 2008, juste
En Algérie, si les enjeux ne sont pas de la après la finalisation d’un premier rapport
même échelle que ceux qui viennent d’ê- intitulé “Politique nationale de la jeunes-
tre rappelés, il n’y a pas moins un enjeu se” qui a été soumis au gouvernement en
majeur. Cet enjeu est celui d’une relance date du 31 mai 2008. La “Politique natio-
du sport qui soit capable de lui assurer un nale du sport” a fait à son tour l’objet
développement pérenne. Cet enjeu est d’examen par le gouvernement en date du
devenu aujourd’hui l’une des préoccupa- 29 septembre 2009, avant d’être ensuite
tions essentielles des pouvoirs publics. soumise au Conseil des ministres en sa
Cela concerne toutes les disciplines, no- réunion du 30 décembre 2009. Et le pre-
tamment la plus populaire d’entre elles : mier dossier opérationnel décliné de cette
le football.En effet, la percée réalisée par “Politique nationale du sport” est précisé-
l’équipe nationale au prix d’un effort sou- ment celui du football, lequel a été préparé
tenu de plus de deux ans et le succès de en étroite collaboration avec la fédération
l’Entente de Sétif à l’échelle nord- concernée.
africaine ne doivent pas masquer une ré- S’agissant d’abord de la Politique nationa-
alité amère qui est que le football algérien le du sport, elle s’articule sur dix program-
n’est pas au meilleur de sa forme. mes conçus pour être complémentaires et
L’espace forcément limité imparti àcette donc d’une égale priorité comme les murs
préface ne permet pas d’étaler dans le porteurs d’un édifice. Cela concerne tous
détail les causes multiples d’une crise qui les facteurs de la relance. Depuis la gou-
perdure depuis près d’un quart de siècle. vernance du système sportif national jus-
Il suffit d’en signaler deux parmi les plus qu’au travail intersectoriel, en passant par
déterminantes, à savoir : d’une part, une la généralisation de la pratique, le système

13
de financement des activités sportives, les “public-privé”. À cet égard, et concernant
infrastructures, l’indispensable formation le football, la question de la transformation
des jeunes talents, le sport en milieux des clubs de l’élite par exemple, en clubs
d’éducation et de formation, la recherche professionnels, sera examinée incessam-
en sciences du sport, la médecine sporti- ment, à la lumière des conditions posées
ve, l’éthique sportive, la lutte contre la par la FIFA pour toute participation future
violence dans les stades, la lutte antidopa- aux compétitions internationales, ainsi que
ge et autres aspects, rien n’est laissé au du fait que la haute performance demande
hasard. La mise en œuvre de ces pro- un investissement considérable, program-
grammes, par un travail articulé sur la mé et constant, qui ne peut en aucune ma-
persévérance dans l’effort, est de nature à nière relever de l’amateurisme. Elle se
mettre le sport algérien en position ascen- mesure par des critères objectifs et ration-
dante et en situation d’assumer ses fonc- nalisés. Elle nécessite une détection préco-
tions multiples, essentielles pour la cohé- ce, un entraînement régulier et intensif
sion de la société, la préservation de l’or- impliquant une formation permanente et
dre public, ainsi que pour la santé physi- une planification à court, moyen et long
que et morale de la jeunesse. termes, sans oublier la reconversion socia-
S’agissant ensuite du football, l’option le post-compétitive des sportifs et même
stratégique qui est à l’étude consiste à de leurs entraîneurs. On voit bien qu’il y a
assurer, à terme, une nette séparation en- encore un chemin laborieux à parcourir
tre l’amateurisme qui est, par sa nature, pour entrer dans cette logique et hisser
avant tout un loisir, un facteur d’éduca- ainsi notre pays dans le peloton de tête des
tion, de santé et d’épanouissement per- grandes nations du football.Les joueurs de
sonnel pour ceux qui le pratiquent et le l’équipe nationale et, à un degré moindre,
professionnalisme qui constitue, pour ceux de l’Entente de Sétif, viennent de
ceux qui en suivent la voie, un vrai mé- nous démontrer que rien n’est impossible.
tier, avec ses règles propres et sa finalité Mais nous ne pouvons développer et pé-
qui est de produire de la performance, du renniser notre présence au plus haut ni-
spectacle et des revenus au plus haut ni- veau de la compétition que si ce grand
veau de la compétition. Que ce soit pour sport populaire est conçu, à ce niveau,
la “Politique nationale du sport” ou bien comme un vrai métier, et si les performan-
pour ce premier dossier du football qui en ces deviennent des fruits naturels du cham-
est décliné, ainsi que pour les autres dos- pionnat local.
siers, le souci majeur qui en guide l’éla- Mais cela ne signifie nullement que les
boration est celui de la mise en œuvre joueurs qui évoluent à l’étranger n’ont pas
effective sur le terrain, selon la perspecti- un ancrage en Algérie. En fait, leur ancra-
ve d’une action continue sur le moyen et ge est bien réel. Il a été traduit à travers
le long termes, sans laquelle rien de dura- l’amour viscéral exprimé, à maintes occa-
ble et de solide ne pourra être édifié. sions, par ces joueurs pour leur pays d’ori-
Une mise en œuvre qui ne peut, en outre, gine. Leur entrée dans chaque foyer où ils
s’opérer sans une réelle conjugaison des ont apporté l’espoir, le rêve et la joie aux
efforts et une parfaite harmonie entre les familles, à la faveur des différents matches
intervenants publics et associatifs, dans le et à travers la télévision nationale, a consa-
cadre d’un partenariat “public-public” et cré les liens indissolubles qui les ratta-
chent à leur peuple.
14
C’est, en tout cas, à raison des éléments moyens, dans la sérénité qui sied à ces
qui viennent d’être succinctement expo- moments graves du parcours, pour d’au-
sés que se précisent les contextes dans tres victoires qui, à ces conditions, sont
lesquels doit s’opérer l’analyse des retom- tout à fait possibles dans le futur, en An-
bées de l’exploit du 18 novembre 2009 à gola, en Afrique du Sud ou ailleurs. Nous
Khartoum, et que nos perspectives d’ac- devons également nous atteler à la mise en
tion et nos espérances doivent s’établir. œuvre de la matrice des actions figurant
Et, derrière l’arbre d’une victoire, il y a, dans le “Dossier football” décliné de la
pour ainsi dire, l’immense forêt des pro- “Politique nationale du sport”, dès consoli-
blèmes à résoudre et des efforts immenses dation de ce dossier, afin de préparer, dans
qui restent à accomplir. Il y a la réalité le calme et la concentration, l’avenir qui
crue d’un système footballistique opaque va bien au-delà de janvier et de juin 2010.
et obsolète qui exclut tout progrès si les Car, et comme le recommandent tous les
différents acteurs concernés, notamment footballeurs avertis, c’est dès aujourd’hui
au niveau des clubs, ne font rien, conjoin- qu’il faut travailler aux CAN 2012 et 2014
tement, solidairement et sérieusement ainsi qu’aux Coupe du monde 2014 et
pour l’améliorer. 2018 notamment.Avant de terminer, je ne
Dans cette perspective, l’exploit de Khar- me déroberai pas au devoir naturel de sai-
toum est d’autant plus appréciable que sir l’occasion de l’avènement de la nouvel-
son impact psychologique et moral excep- le année pour souhaiter aux membres de
tionnel ne doit avoir d’égal que l’humilité notre équipe nationale, à chacun de ses
à toute épreuve qu’il doit nous inspirer, si supporters, en Algérie et à l’étranger, ainsi
nous ne voulons pas donner de fausses qu’à toute la famille du sport algérien,
illusions à notre jeunesse. Nous devons santé, bonheur et toujours plus de succès.
prendre garde à ce que l’euphorie de la Au public sportif de Khartoum, à l’âme si
victoire remportée au Soudan ne nous élevée et à l’attitude si généreuse, qui a
fasse pas oublier que dans la cour des créé les meilleures conditions d’une com-
grands où notre équipe a été propulsée pétition loyale entre les équipes concur-
grâce au talent de ses membres et de son rentes, tout en nous manifestant une hospi-
encadrement, mais aussi grâce au soutien talité fraternelle qui le grandit et l’honore,
inconditionnel de leurs supporters et à je tiens aussi à adresser, au nom de l’en-
l’accompagnement décisif du chef de semble des supporters de l’équipe nationa-
l’État, le plus dur reste à accomplir. Nous le de football, nos sincères remerciements
devons rester d’autant plus modestes et ainsi que nos meilleurs vœux de prospéri-
déterminés, que les dures lois du sport té.
font que chaque étape de l’escalade vers
le sommet est fatalement plus exigeante
que la précédente, en termes d’effort, de
travail et de sacrifices. Consultez BatnaInfo
En bref, nous devons continuer à travail- Sur Internet
ler dur, en bannissant tout scepticisme, en WWW.BATNAINFO.COM
maintenant notre mobilisation et notre
confiance à l’endroit des Verts et en
continuant à les accompagner par tous les

15
Par Abderrahmane Bendiha
EL HADJ ABDELMADJID ABDESSMED
Il est des hommes qui, un jour croisent leur intrépide il prend part à toutes les batail-
destin et s’incrustent ainsi, bien malgré eux, les ,dont les plus grandes sont celles de « ain
dans les livres d’histoire, de leur terroir, leur el kheiane « et « la bataille de la zaouia « .Il
région, leur patrie. El hadj Abdelmadjid Ab- est promu officier et est désigné pour une mis-
dessmed fut de cela .IL voit le jour à la z sion en Tunisie où il fait part de la détresse
aouia des Abdessmed , au piémont du bouaa- matérielle de la wilaya 1.A son retour de tunis
rif,contrée légendaire à quelques encablures il participa efficacement à la réorganisation
de la ville de Batna.dans la commune actuelle des affaires de la wilaya. reconnu unanime-
de Ain el essaffeur, Son père, cheikh ali ben ment comme d’un courage à toutes épreu-
seghir est l’un des descendants de l’un des ves,son aura déteigne fortement sur ses compa-
fondateurs de la zaouia :sidi mohammed ben gnons de lutte. il agit souvent en »solitaire
abdallah ben abdessamed en 1832,des son »surnom qui le distingue un certain temps. en
jeune age il apprend le coran à La zaouia qui décembre 1960 il engage une bataille sur les
joue un grand role ,à l’instar de toutes les hauteurs du chélia,planifiée avec une grande
zaouia du pays ,dans la prise de conscience maîtrise bataille dont »le retentissement par-
politique de la jeunesse de l’époque.et sa for- viendra aux bords du rhummel »dit-il. IL suc-
mation en langue arabe et en théologie Le combe avec 61 de ses compagnons ,chahid
jeune abdelmadjid ,à l’instar de ceux de sa d’une cause juste ,aimée de Dieu et des Hom-
génération ,souffrait du chomage,de la mal- mes.Ses compagnons Ismail
vie,des péroraisons des fils de colons qui fai- Arif,Mahboubi,Abderrah MANE Hasrou-
saient tout pour lui faire prendre conscience ri,Tayeb Boulaaziz etc..sont quelques uns de la
que le fossé entre les deux ne cessait de s’a- longue liste des martyrs tombés au champ
grandir Il résolut de s’engager dans l’armée d’honneur de la révolution. Redoutable stratè-
francaise en 1951comme volontaire, Au re- ge,courageux,d’une grande moralité puisée
tour de la débacle de la guerre d’indochine il dans ses premières années à la zaouia ,El hadj
bourlingua en Asie et décida de rentrer au bled Abdelmadjid Abdessmed est inhumé dans le
en passant par El hidjaz pour accomplir le cimetière de YABOUS en 1962 au …
pelerinage des lieux sa ints . .de retour au printemps !GLOIRE A NOS MARTYRS
bercail en 1955il se retrouva en pleine révolu- La zaouïa ,actuellement, est entièrement
tion ,Son statut d’ex militaire lui est favorable rénovée et délocalisée à quelques kilomètres
pour dérober à la caserne du matériel qu’il de emplacement originel ,à là sortie nord de A
remet « aux frères » et s’engage ainsi in el assafer.les lieux offrent désormais toutes
pleinement dans la lutte pour la liberté,non les commodités pour les autochtones et les
sans avoir r éalisé une action fidai à nombreux visiteurs qui y affluent à chaque
el_madher. En 1956,au printemps il rallie une occasion. Le coran ,les hadiths etc..demeurent
katiba de l’ALN dans la zone 3 de la ré- les enseignements de base, l’assistance des
gion de Bouaarif de la wilaya 1.en 1957 il est plus démunis demeure l’une de ses missions
désigné responsable militaire ,pour une courte essentielles. Le patrimoine de la zaouïa est
période ,secondant un chef charismatique de divers et éparpillé à travers la wilaya :200 ha
la région,Abdallah ben messaoud.El Hadj de terres à ain-el-assafer, douar leksour, ta-
abdelmadjid est le premier à utiliser le bazoo- frent,1a palmeraie à el kantara 1e pressoir à
ka dans la wilaya de l’Aurès.Baroudeur et huile à benifarh etc…

16
L’Algérie qualifiée CAN / Mondial 2010

YENNAYER: ASSEGASS AMEGGAZ


“QUE LES PORTES DU BIEN S’OUVRENT ET
QUE LES PORTES DU MAL SE FERMENT”
La porte du Nouvel an amazigh “Tabburt l’avènement de la période séparant les
u seggas” ou “Amenzu n’Yennayer” deux cycles solaires, les solstices et les
s’ouvre le 12 janvier de chaque année. équinoxes, correspond également au dé-
Ce jour inaugure l’an 2959 du calendrier but du calendrier agricole, ce qui expli-
berbère dont le départ remonte à 950 que sa célébration par des rites liés aux
avant Jésus-Christ. Les Imazighen qui travaux agricoles, rythmant à ce jour la
célèbrent cette fête du passage au nouvel vie des paysans. Le nouvel an amazigh
an dans la liesse et la communion ont, à coïncide avec l’approche de la rupture
l’instar d’autres civilisations dans le des provisions gardées pour l’hiver,
monde, leur propre calendrier bien an- “aoula”. Il convient donc de renouveler
cien, basé à la fois sur les changements les forces spirituelles, par l’observance
de saisons et les différents cycles de vé- des rites et des sacrifices, pour exorciser
gétation qui déterminent les moments la faim et le malheur, et attirer l’abondan-
des travaux agricoles, ainsi que sur les ce des récoltes et le bonheur, finalité
positionnements des astres, comme la commune d’une fête célébrée, malgré les
Lune et le Soleil. différences de forme, dans la communion
Du point de vue historique, Yennayer à l’est, à l’ouest, au centre et au sud du
remonte, selon une hypothèse fort répan- pays. “Imensi n’Yennayer” (le souper de
due, à la victoire de Chachnaq I, fils de l’année) consiste, en Kabylie comme
Namart, sur le pharaon Psoussenes II en dans d’autres régions du pays, en un
l’an 950 avant le Christ, qui lui permit couscous au poulet garni de légumes. A
de conquérir l’Egypte où il fonda la cette occasion, un coq est sacrifié sur le
XXIIe dynastie avec Bubastis pour capi- seuil de la maison pour présager une bon-
tale. Selon une croyance très ancienne, ne récolte et évincer la malédiction,
la célébration de cette manifestation est “Daâwussu”. Si les moyens le permet-
née d’un mythe : Yennayer sollicite Fu- tent, le dîner sera copieux. Ceux qui ne
rar (février) pour lui prêter un jour afin peuvent accomplir un tel sacrifice, dé-
de punir une vieille femme qui s’est mo- nommé “asfel”, servent de la viande sé-
quée de lui. Ce jour-là, dit-on, un violent chée, “lakhli’e”, gardée pour une telle
orage se leva et poursuivit la vieille fem- circonstance. Le repas servi, les membres
me jusqu’à l’étouffer. La mort de celle- de la famille se doivent de l’honorer en
ci symbolisera dans la mémoire collecti- mangeant à satiété. C’est “lal bouk-
ve le sort réservé à quiconque osera pa- ham” (la maîtresse de la maison) qui in-
rodier la nature. Yennayer, qui marque vite les enfants à faire bombance, faute de

17
quoi, les prévient-elle, la vieille de Yen- Il est d’usage également de planter des
nayer viendra remplir leur ventre de lauriers roses dans les champs de culture,
paille et de foin. A la fin du repas, les pour en chasser les parasites. Afin d’ho-
enfants déclarent : “Necca, nerwa” (nous norer Yennayer, on procède également au
avons mangé et nous sommes rassasiés). badigeonnage de l’intérieur des maisons
En la circonstance, on n’oublie pas éga- avec de l’enduit (tumlilt), ainsi qu’au
lement d’offrir des assiettes aux proches changement des trépieds de l’âtre (inyen
et aux voisins “tunticht”. Même les ab- l’kanoun).
sents ont leur part d’Imensi n’Yennayer : Pour les garçons, Yennayer est une occa-
des cuillères symbolisant leur présence sion de s’adonner à un sport favori appelé
et une proportion symbolique du mets “takladjet”. Il s’agit d’une sorte de hoc-
leur seront laissées par la mère dans le key sur gazon. Le calendrier berbère,
plat collectif, censé rassembler tous les d’essence agraire et comptant une avance
membres de la famille. de 950 ans sur le calendrier universel, est
Les jours qui suivent Amenzu n’Yen- une transcription en symboles des cycles
nayer donnent lieu à la préparation d’au- et périodes agricoles, avec des noms dési-
tres mets, mais sans viande, à savoir gnant ce qu’il faut dire et faire à des mo-
“uftiyen” (soupe à base de pois chiches, ments recommandés pour l’accomplisse-
blé et fèves), ingrédients symbolisant la ment de chaque tâche et ce, toujours dans
fécondité et l’abondance des récoltes, un souci d’une meilleure réussite. Ainsi,
accompagnés de “tighrifin” (crêpes) ou pour inaugurer les labours “Adhref”, cé-
de beignets, “lasfendj”, ainsi que de su- lébrer un mariage ou ourdir un métier à
creries pour avoir une année douce. tisser, le moment choisi est la lune crois-
Dans certaines régions, on s’abstient de sante : pendant ce temps, les épis seront
manger des aliments épicés ou amers, de nombreux dans le sillon, serrés comme
peur d’augurer d’une année du même l’est la laine sur le métier à tisser. Le tis-
goût. D’autres rites,ayant toujours la sage égal, le mariage conclu sera heureux
fécondité pour fil conducteur, sont asso- et fécond.
ciés au bon présage de Yennayer, tel le Au-delà du cérémonial et pour que le
fait de faire coïncider le mariage avec mythe devienne réalité, il est à souhaiter
cette période propice à la fécondité, ou que Yennayer soit un déclic pour un re-
de donner au dernier-né sa première cou- tour à la terre nourricière, car c’est là le
pe de cheveux. Les femmes se font bel- message fondamental de la célébration de
les et se fardent les yeux avec de l’anti- cette fête.
moine (tazult), alors que les filles ma- Que les portes du bien s’ouvrent et que
rient leurs poupées et font la fête roga- les portes du mal se ferment ! Aseggas
toire de la pluie (anzar), en promenant Ameggaz ! Bonne année !
de maison en maison une grosse cuillère
en bois habillée en mariée (ghondja). Les
céréales collectées à cette occasion ser-
viront à préparer la soupe (uftiyen).

18
‫ﺍﻟﺘﻨﻔﻴﺬ‪:‬‬ ‫ﻣﻌﻮﻗﺎﺕ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻭﺃﺧﻄﺎﺅﻩ‪:‬‬
‫ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﻧﺸﻄﺔ ﻭﻓﺎﻋﻠﺔ ﻭﻟﻜﻦ ﺗـﻨـﻤـﻴـﺔ ﻣـﻬـﺎﺭﺍﺕ‬ ‫ﻫﺬﻩ ﺍﻷﻣﻮﺭ ﳝﻜﻦ ﺃﻥ ﲢﻮﻝ ﺩﻭﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﺃﻭ ﺃﻥ ﲢـﺮﻓـﻪ‬
‫ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﺑﻄﻴﺌﺔ ﻭﲢﺘﺎﺝ ﺇﱃ ﺍﻟﺼﱪ ﻭﺍﳌﺼﺎﺑﺮﺓ‪ ،‬ﻭﻳﻨـﺒـﻐـﻲ‬ ‫ﻋﻦ ﻣﺴﺎﺭﻩ‪ ،‬ﻟﺬﺍ ﻳﻨﺒﻐﻲ ﺍﻟﺘﻨﺒﻪ ﳍﺎ ﻭﲡﻨـﺒـﻬـﺎ ﻭﺍﻟـﺘـﻐـﻠـﺐ‬
‫ﺍﳊﺮﺹ ﻋﻠﻰ ﺃﻥ ﲡﺮﻱ ﺑﻄﺮﻳﻘﺔ ﻣﺘﻜﺎﻣﻠﺔ ﺗﺴﻬﻞ ﺍﻛﺘﺴﺎﺏ‬ ‫ﻋﻠﻴﻬﺎ‪ .‬ﻭﻟﺘﻨﻤﻴﺔ ﺫﻟﻚ ﰲ ﻧﻔﻮﺱ ﺍﻟﺪﺍﺭﺳﲔ ﻓﺈﻧﻪ ﻳﻨﺒﻐﻲ ﺃﻥ‬
‫ﺍﳌﻌﺮﻓﺔ ﻭﺍﳌﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻷﺧﺮﻯ‪ ،‬ﻭﻳﻔﻀﻞ ﺃﻥ ﻳﻜـﻮﻥ ﺫﻟـﻚ ﻋـﻦ‬ ‫ﻳﺘﻮﺻﻠﻮﺍ ﺇﱃ ﺫﻟﻚ ﺑﺄﻧﻔﺴﻬﻢ ﻋـﻦ ﻃـﺮﻳـﻖ ﺍﻟـﺘـﺴـﺎﺅﻻﺕ‬
‫ﻃﺮﻳﻖ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﳉﻤﺎﻋﻲ‪ ،‬ﻭﺫﻟﻚ ﺑﺘﻨـﻈـﻴـﻢ ﺍﻟـﺪﺍﺭﺳـﲔ ﰲ‬ ‫ﺍﳌﺘﺒﺎﺩﻟﺔ ﺑﻴﻨﻬﻢ ﻭﺑﲔ ﺍﳌﺪﺭﺳﲔ‪ .‬ﻭﻋﻦ ﻃﺮﻳﻖ ﺍﻟﺘﻔﻜﺮ ﻓﻴﻤـﺎ‬
‫ﳎﻤﻮﻋﺎﺕ ﺻﻐﲑﺓ‪ ،‬ﻭﺇﻋﻄﺎﺋﻬﻢ ﺍﻟﻔﺮﺻﺔ ﻹﺟﺮﺍﺀ ﺍﻟﺘﺠﺎﺭﺏ‬ ‫ﺣﺼﻞ ﺑﻌﺪ ﻛﻞ ﲡﺮﺑﺔ‪ ،‬ﳝﻜﻦ ﺣﺼﺮ ﺍﳌﻌﻮﻗﺎﺕ ﻭﺍﻷﺧﻄـﺎﺀ‬
‫ﺑﺄﻧﻔﺴﻬﻢ ﻟﻴﻜﺘﺴﺒﻮﺍ ﺍﻟﺜﻘﺔ ﻭﺍﳉﺮﺃﺓ‪ ،‬ﻭﺑﺘﺪﺭﻳﺒﻬﻢ ﻋﻠﻰ ﺣـﻞ‬ ‫ﰲ ﺛﻼﺛﺔ ﺃﻣﻮﺭ ﻭﻫـﻲ‪ :‬ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴـﻲ‪ ،‬ﻭﺍﳌـﻌـﻠـﻮﻣـﺎﺕ‬
‫ﺍﳌﺸﺎﻛﻞ ﺑﺄﻧﻔﺴﻬﻢ ﻭﻋﻠﻰ ﳑﺎﺭﺳﺔ ﺃﺩﻭﺍﺭ ﺇﺩﺍﺭﻳﺔ ﻭﻗﻴـﺎﺩﻳـﺔ‪،‬‬ ‫ﻭﺍﳊﺎﻟﺔ ﺍﻟﻨﻔﺴﻴﺔ ﻟﺪﻯ ﺍﻟﺸﺨﺺ ﺍﳌﻔﻜﺮ‪.‬‬
‫ﰒ ﺍﻟﺘﻨﻮﻳﻊ ﰲ ﺍﳌﺸﺎﺭﻳﻊ ﺍﳌﻌﻄﺎﺓ ﳍﻢ ﲝﻴﺚ ﺗﺘﺮﺍﻭﺡ ﺑﲔ ﻣﺎ‬ ‫ﺗﺘﻤﺜﻞ ﻣﻌﻮﻗﺎﺕ ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴﻲ ﰲ ﻋﺪﻡ ﺍﻟـﻘـﺪﺭﺓ ﻋـﻠـﻰ‬
‫ﻫﻮ ﻣﺘﻮﻓﺮ ﻓﻴﻪ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﻭﺁﺧﺮ ﳛﺘـﺎﺝ ﺇﱃ ﻣـﻌـﻠـﻮﻣـﺎﺕ‬ ‫ﺭﺅﻳﺔ ﺍﻟﻮﺿﻊ‪ ،‬ﻣـﺜـﻞ ﺭﺅﻳـﺔ ﺍﻟـﻌـﻮﺍﺭﺽ ﺩﻭﻥ ﺍﳌﺸـﻜـﻠـﺔ‬
‫ﻭﺁﺧﺮ ﳛﺘﺎﺝ ﺇﱃ ﻃﺮﻳﻘﺔ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﻭﻫﻜﺬﺍ‪.‬‬ ‫ﺍﳊﻘﻴﻘﻴﺔ‪ ،‬ﻭﰲ ﺭﺅﻳﺔ ﺟﺎﻧﺐ ﻭﺍﺣﺪ ﻣﻦ ﺍﳌـﻮﺿـﻮﻉ ﻭﺗـﺮﻙ‬
‫ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﻧﺸﻄﺔ ﻭﻓﺎﻋﻠﺔ ﻭﻟﻜﻦ ﺗـﻨـﻤـﻴـﺔ ﻣـﻬـﺎﺭﺍﺕ‬ ‫ﺍﳉﻮﺍﻧﺐ ﺍﻷﺧﺮﻯ ﻣﺜﻞ ﺭﺅﻳﺔ ﺣـﻞ ﻭﺍﺣـﺪ ﻻ ﻏـﲑ‪ ،‬ﻭﰲ‬
‫ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﺑﻄﻴﺌﺔ ﻭﲢﺘﺎﺝ ﺇﱃ ﺍﻟﺼﱪ ﻭﺍﳌﺼﺎﺑﺮﺓ‪ ،‬ﻭﻳﻨـﺒـﻐـﻲ‬ ‫ﺍﻋﺘﺒﺎﺭ ﺟﺎﻧﺐ ﻣﻦ ﺍﻟﺰﻣﻦ ﻓﻘﻂ ﻛﺎﳌﺎﺿﻲ‪ ،‬ﻭﻳﻨﻄـﺒـﻖ ﻋـﻠـﻰ‬
‫ﺍﳊﺮﺹ ﻋﻠﻰ ﺃﻥ ﲡﺮﻱ ﺑﻄﺮﻳﻘﺔ ﻣﺘﻜﺎﻣﻠﺔ ﺗﺴﻬﻞ ﺍﻛﺘﺴﺎﺏ‬ ‫ﺫﻟﻚ ﻛﺜﲑ ﻣﻦ ﺍﻟﻔﺮﻭﺽ ﺍﳌﺴﻠﻤﺔ ﻭﻫﻲ ﰲ ﺣﻘﻴـﻘـﺔ ﺍﻷﻣـﺮ‬
‫ﺍﳌﻌﺮﻓﺔ ﻭﺍﳌﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻷﺧﺮﻯ‪ ،‬ﺇﻥ ﻣﺜﻞ ﻫﺬﻩ ﺍﻷﻋﻤﺎﻝ ﺗـﻘـﻮﻱ‬ ‫ﻟﻴﺴﺖ ﻛﺬﻟﻚ‪ .‬ﻓﻘﺪ ﻭﺟﺪ ﺃﻥ ﺍﻷﳕﺎﻁ ﺍﻟﻔﻜﺮﻳﺔ ﺍﻟﺴـﺎﺋـﺪﺓ‬
‫ﺍﻟﻨﻔﺲ ﻭﺗﺆﻫﻠﻬﺎ ﻟﻠﻌﻤﻞ ﺍﳉﺎﺩ ﻭﲢﻤﻞ ﺍﳌﺴﺆﻭﻟﻴﺔ‪ ،‬ﻓﺎﻟﻌـﻤـﻞ‬ ‫ﰲ ﺍﻟﺪﻣﺎﻍ ﺗﺆﺛﺮ ﰲ ﻃﺮﻳﻘﺔ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻣﺎ ﻳﺆﺩﻱ ﺇﱃ ﺻـﺮﻑ‬
‫ﺍﳉﻤﺎﻋﻲ ﻳﺘﻄﻠـﺐ ﺃﻥ ﻳ‪‬ﺴـﻬـﻢ ﻛـﻞ ﻭﺍﺣـﺪ ﺑـﺮﺃﻳـﻪ ﰲ‬ ‫ﺍﻻﻧﺘﺒﺎﻩ ﻋﻦ ﺍﻟﻮﺿﻊ ﺍﻟﺼﺤﻴﺢ‪ ،‬ﻟـﺬﺍ ﻻﺑـﺪ ﻣـﻦ ﺗـﺪﺭﻳـﺐ‬
‫ﺍﺳﺘﺨﻼﺹ ﺍﻟﻨﺘﺎﺋﺞ‪ ،‬ﻭﺃﻥ ﻳﺴﺘﻤﻊ ﻟﻶﺧﺮﻳﻦ ﻭﺃﻥ ﻳـﺘـﺠـﻨـﺐ‬ ‫ﺍﻻﻧﺘﺒﺎﻩ ﻋﻠﻰ ﺫﻟﻚ‪.‬‬
‫ﺍﻟﻮﻗﻮﻉ ﰲ ﺍﻷﺧﻄﺎﺀ ﺃﻣﺎﻡ ﺯﻣﻼﺋﻪ‪ ،‬ﻛﻤﺎ ﻳﺮﻓﻊ ﻣﻦ ﻣﺴـﺘـﻮﻯ‬ ‫ﺃﻣﺎ ﻣﻌﻮﻗﺎﺕ ﻭﺃﺧﻄﺎﺀ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣـﺎﺕ ﻓـﺘـﺘـﻤـﺜـﻞ ﰲ ﻧـﻘـﺺ‬
‫ﺍﻟﻜﺴﺎﱃ ﻭﳛﺜﻬﻢ ﻋـﻠـﻰ ﺍﻟـﺘـﻘـﺪﻡ‪ .‬ﻛـﻤـﺎ ﺃﻥ ﺍﳌﺸـﺎﺭﻳـﻊ‬ ‫ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ‪ ،‬ﻭﺍﺳﺘﺨﺪﺍﻡ ﻣﻌـﻠـﻮﻣـﺎﺕ ﺧـﺎﻃـﺌـﺔ‪ ،‬ﺃﻭ ﻭﺟـﻮﺩ‬
‫ﻭﺍﻟﺘﺠﺎﺭﺏ ﺗﻌﲏ ﻭﺟﻮﺩ ﺃﻫﺪﺍﻑ ﻻﺑﺪ ﻣﻦ ﲢﻘﻴﻘﻬﺎ‪ ،‬ﻭﻻﺑـﺪ‬ ‫ﻣﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﺯﺍﺋﺪﺓ ﻋﻦ ﺍﳊﺎﺟﺔ ﺗﺆﺩﻱ ﺇﱃ ﺍﻹﺭﺑﺎﻙ‪.‬‬
‫ﻣﻦ ﺇﳒﺎﺯ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﰲ ﻭﻗﺖ ﳏﺪﺩ‪ ،‬ﻭﺃ‪‬ﻢ ﻻﺑﺪ ﺃﻥ ﳛﺼﻠـﻮﺍ‬ ‫ﰲ ﺣﲔ ﺗﺘﻤﺜﻞ ﻣﻌﻮﻗﺎﺕ ﺍﻟﻮﺿﻊ ﺍﻟـﻨـﻔـﺴـﻲ ﰲ ﻓـﻘـﺪﺍﻥ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺪﺭﺟﺔ ﺍﳌﻨﺎﺳﺒﺔ‪ .‬ﻛﻤﺎ ﻳﺴﺎﻫﻢ ﺍﻟـﻄـﻼﺏ ﰲ ﺍﲣـﺎﺫ‬ ‫ﺍﻟﺮﻏﺒﺔ ﰲ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﻭﺍﻟﺪﺭﺍﺳﺔ‪ ،‬ﻭﻋﺪﻡ ﺍﻻﺳﺘﻤﺎﻉ ﻟﻶﺧـﺮﻳـﻦ‬
‫ﺍﻟﻘﺮﺍﺭﺍﺕ ﻭﺣﻞ ﺍﳌﺸﺎﻛﻞ ﻭﰲ ﺗﻘﻴﻴﻢ ﺃﺩﺍﺀ ﺑﻌﻀﻬﻢ ﺑﻌﻀ‪‬ﺎ ﰒ‬ ‫ﻭﺍﻷﺧﺬ ﺑﺂﺭﺍﺋﻬﻢ‪ ،‬ﻭﻋﻨﺪ ﺃﺧﺬ ﺍﻷﻣـﻮﺭ ﻋـﻠـﻰ ﻋـﻼ‪‬ـﺎ ﺃﻭ‬
‫ﺍﻻﺳﺘﻔﺎﺩﺓ ﻣﻦ ﺫﻟﻚ ﰲ ﺣﻴﺎ‪‬ﻢ ﺍﻟﻌﻤﻠﻴﺔ‪.‬‬ ‫ﻛﻤﺴﻠﻤﺎﺕ‪ ،‬ﻭﻋﻨﺪ ﻓﻘـﺪﺍﻥ ﺍﻟـﺜـﻘـﺔ ﺑـﺎﻟـﻨـﻔـﺲ ﻭﺍﻟـﻌـﺰﻡ‬
‫ﻛﺬﻟﻚ ﻻﺑﺪ ﻣﻦ ﺗﺄﻛﻴﺪ ﺩﻭﺭ ﺍﳌﺪﺭﺳﲔ ﺃﻭ ﺍﳌﺸﺮﻓﲔ‪ ،‬ﻭﺍﳌﺘﻤﺜﻞ‬ ‫ﻭﺍﻟﺘﺼﻤﻴﻢ ﻭﺍﻻﻧﻔﺘﺎﺡ ﺍﻟﺬﻫﲏ‪.‬‬
‫ﰲ ﺗﺴﻬﻴﻞ ﻋﻤﻞ ﺍﻟﻄﻼﺏ ﺑﺎﳊﺮﺹ ﻋﻠﻰ ﺗﻮﺟﻴﻬﻬﻢ ﺍﻟﻮﺟﻬﺔ‬ ‫ﻭﻻﺑﺪ ﻣﻦ ﺇﺿﺎﻓﺔ ﺃﺛﺮ ﺍﻟﺒﻴﺌﺔ‪ ،‬ﺃﻱ ﻣﺎ ﳛﻴﻂ ﺑﺎﻟﻄﺎﻟﺐ ﻣـﻦ‬
‫ﺍﻟﺼﺤﻴﺤﺔ‪ ،‬ﻭﻣﺮﺍﻗﺒﺔ ﺃﻋﻤﺎﳍﻢ ﻭﻣﺘﺎﺑﻌﺘﻬﺎ ﻟﻠﺤﺼﻮﻝ ﻋـﻠـﻰ‬ ‫ﺗﺄﺛﲑ ﻋﻠﻰ ﻃﺮﻳﻘﺔ ﺗﻔﻜﲑﻩ ﻣـﻦ ﺗـﻮﻓـﲑ ﺍﳉـﻮ ﺍﳌـﻼﺋـﻢ‬
‫ﻧﺘﺎﺋﺞ ﺳﻠﻴﻤﺔ‪ .‬ﻛﻤﺎ ﻳﺘﺮﺗﺐ ﻋﻠﻴﻪ ﺇﺛﺎﺭﺓ ﺭﻭﺡ ﺍﻟﺘﺴﺎﺅﻝ ﻓﻴﻬﻢ‬ ‫ﻟﻠﺘﻔﻜﲑ‪ ،‬ﻋﻼﻭﺓ ﻋﻠﻰ ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜـﲑ ﻣـﺮﺗـﺒـﻂ ﺑـﺎﻟـﺒـﻴـﺌـﺔ‬
‫ﻭﺗﺸﺠﻴﻌﻬﻢ ﻋﻠﻰ ﺫﻟﻚ‪ ،‬ﻭﺃﻥ ﻳﻌﻤﻞ ﻫـﻮ ﺑـﻨـﻔـﺴـﻪ ﻋـﻠـﻰ‬ ‫ﺍﻻﺟﺘﻤﺎﻋﻴﺔ ﻭﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻴﺔ ﻭﺍﳉﺴﺪﻳﺔ ﻭﺑﺎﳌﺜﲑﺍﺕ ﻣﻦ ﺣﻮﻟﻪ‪،‬‬
‫ﺍﺳﺘﻜﺸﺎﻑ ﺍﳋﻠﻔﻴﺔ ﺍﻟﱵ ﻟﺪﻳﻬﻢ ﻋﻦ ﻃـﺮﻳـﻖ ﺍﻷﺳـﺌـﻠـﺔ‪،‬‬ ‫ﻓﺎﳉﻮ ﺍﻟﻌﺎﺋﻠﻲ ﻭﺍ‪‬ﺘﻤﻊ ﻣﺜﻞ ﺍﳌﺪﺭﺳﺔ ﳍﺎ ﺗﺄﺛﲑ ﺑﺎﻟﻎ ﻗـﺪ‬
‫ﻭﺫﻟﻚ ﻟﻴﺘﻤﻜﻦ ﻣﻦ ﺍﻟﺒﻨﺎﺀ ﻋﻠﻴﻬﺎ‪.‬‬ ‫ﻳﻜﻮﻥ ﻣﺸﺠﻌ‪‬ﺎ ﻭﻗﺪ ﻳﻜﻮﻥ ﻣﺪﻣﺮ‪‬ﺍ‪.‬‬

‫‪18‬‬
‫* ﺍﻻﺳﺘﻤﺎﻉ ﺍﻟﻮﺍﻋﻲ ﻭﺍﳌﻼﺣﻈﺔ ﺍﻟﺪﻗﻴﻘﺔ ﻭﺭﺑﻂ ﺫﻟﻚ ﻣﻊ‬ ‫ﻭﺍﳌﻌﻨﻮﻱ ﻣﻦ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ‪ ،‬ﻛﻤﺎ ﻻﺑﺪ ﻣﻦ ﺇﺗﺎﺣﺔ ﺍﻟﻔﺮﺻﺔ‬
‫ﺍﳋﱪﺓ ﺍﻟﺬﺍﺗﻴﺔ‪ ،‬ﺃﻱ ﲤﺤﻴﺺ ﺍﻹﺣﺴﺎﺳﺎﺕ ﻭﺍﻟﺘﺄﻛﺪ ﻣﻦ‬ ‫ﻻﺳﺘﺜﻤﺎﺭ ﻣﺎ ﺍﻛﺘﺴﺒﻪ ﺍﻟﻔﺮﺩ ﻣﻦ ﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺑﺎﳌﻤﺎﺭﺳﺔ‬
‫ﺧﻠﻮﻫﺎ ﻣﻦ ﺍﻟﻮﻫﻢ ﻭﺍﻟﺘﺨﻴﻼﺕ‪.‬‬ ‫ﻭﺍﻟﺘﻄﺒﻴﻖ ﰲ ﻣﻨﺎﺡ ﳐﺘﻠﻔﺔ‪ .‬ﻭﺑﺎﻟﻨﻈﺮ ﺇﱃ ﺗﻌﺮﻳﻒ‬
‫* ﺗﻮﺳﻴﻊ ﻧﻄﺎﻕ ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴﻲ ﺑﺎﻟﻨﻈﺮ ﺇﱃ ﻋﺪﺓ‬ ‫ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻓﺈﻧﻪ ﳝﻜﻦ ﺣﺼﺮ ﺍﳌﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﳌﺘﻌﻠﻘﺔ ﺑﺎﻟﺘﻔﻜﲑ ﰲ‬
‫ﺍﲡﺎﻫﺎﺕ ﻭﻣﻦ ﻋﺪﺓ ﺯﻭﺍﻳﺎ‪.‬‬
‫ﺍﻷﺷﻴﺎﺀ ﺍﻟﺮﺋﻴﺴﺔ ﺍﻟﺘﺎﻟﻴﺔ ﻭﻫﻲ‪ :‬ﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻹﻋﺪﺍﺩ ﺍﻟﻨﻔﺴﻲ‬
‫* ﲣﺰﻳﻦ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﻭﺗﺬﻛﺮﻫﺎ ﺑﻄﺮﻳﻘﺔ ﻣﻨﻈﻤﺔ‬
‫ﻭﺍﻟﺘﺮﺑﻮﻱ‪ ،‬ﻭﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴﻲ‪ ،‬ﻭﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ‬
‫ﻭﺍﺳﺘﻜﺸﺎﻓﻴﺔ‪ ،‬ﻭﺇﺛﺎﺭﺓ ﺍﻟﺘﺴﺎﺅﻻﺕ‪ ،‬ﻭﺍﺳﺘﻜﺸﺎﻑ ﺍﻷﳕﺎﻁ‪،‬‬
‫ﻭﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﻭﺍﳋﱪﺓ‪ ،‬ﻭﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﻋﻘﺒﺎﺕ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻭﺃﺧﻄﺎﺋﻪ‪.‬‬
‫ﻭﺍﺳﺘﺨﺪﺍﻡ ﺍﻷﻣﺎﺭﺍﺕ ﺍﻟﺪﺍﻟﺔ ﻭﺍﻷﺷﻴﺎﺀ ﺍﳌﻤﻴﺰﺓ‪ ،‬ﻭﺍﻟﻠﺠﻮﺀ‬
‫ﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻹﻋﺪﺍﺩ ﺍﻟﻨﻔﺴﻲ‪:‬‬
‫ﺇﱃ ﺍﻟﻘﻮﺍﻋﺪ ﺍﻟﱵ ﺗﺴﻬﻞ ﺗﺬﻛﺮ ﺍﻷﺷﻴﺎﺀ‪ ،‬ﻭﻣﻨﺎﻗﺸﺔ‬
‫* ﺇﺛﺎﺭﺓ ﺍﻟﺮﻏﺒﺔ ﰲ ﺍﳌﻮﺿﻮﻉ‪ ،‬ﻭﺗ‪‬ﻌﺮﻑ ﲝﺐ ﺍﻻﺳﺘﻄﻼﻉ‬
‫ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ ﻭﺍﻟﺘﺤﺪﺙ ﻣﻌﻬﻢ ﻋﻠﻬﻢ ﻳﺜﲑﻭﻥ ﻓﻴﻚ ﻣﺎ ﻳﺆﺩﻱ‬
‫ﺇﱃ ﺍﻟﺘﺬﻛﺮ‪.‬‬ ‫ﻭﺇﺛﺎﺭﺓ ﺍﻟﺘﺴﺎﺅﻻﺕ ﻭﺍﻟﺘﻌﻤﻖ‪.‬‬

‫ﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ ﻭﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ‪:‬‬ ‫* ﺍﻟﺜﻘﺔ ﺑﺎﻟﻨﻔﺲ ﻭﻗﺪﺭ‪‬ﺎ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻭﺍﻟﻮﺻﻮﻝ ﺇﱃ‬

‫* ﺇﻋﺎﺩﺓ ﺗﺮﺗﻴﺐ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﺍﳌﺘﻮﻓﺮﺓ‪ :‬ﺍﻟﺘﺮﻛﻴﺐ‪،‬‬ ‫ﺍﻟﻨﺘﺎﺋﺞ‪.‬‬


‫ﺍﻟﺘﺼﻨﻴﻒ‪ ،‬ﺍﺗﺒﺎﻉ ﺍﳌﻨﻬﺞ ﺍﳌﻼﺋﻢ‪.‬‬ ‫* ﺍﻟﻌﺰﻡ ﻭﺍﻟﺘﺼﻤﻴﻢ‪ ،‬ﻭﻳﺘﻤﺜﻼﻥ ﰲ‪ :‬ﺍﻟﺴﻌﻲ ﳍﺪﻑ‪،‬‬
‫* ﲨﻊ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﻭﺍﺳﺘﺨﺮﺍﺟﻬﺎ ﻣﻦ ﻣﺼﺎﺩﺭﻫﺎ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺴﺆﺍﻝ‬ ‫ﻭﲢﺪﻳﺪ ﺍﻟﻮﺟﻬﺔ ﻭﻃﺮﻳﻘﺔ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﻭﺍﳌﺘﺎﺑﻌﺔ ﺍﻟﺪﺅﻭﺑﺔ‬
‫ﻋﻨﻬﺎ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺒﺤﺚ ﺍﻟﺘﺠﺮﻳﱯ‪.‬‬ ‫ﺍﻟﺬﺍﺗﻴﺔ ﻟﺬﻟﻚ‪ ،‬ﻭﺍﳊﺮﺹ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻨﺘﺎﺋﺞ ﳌﻔﻴﺪﺓ‪.‬‬
‫* ﲤﺜﻴﻞ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﺑﺼﻮﺭﺓ ﻣﻼﺋﻤﺔ‪ ،‬ﰲ ﺟﺪﻭﻝ ﺃﻭ ﺭﺳﻢ‬
‫*ﺍﳌﺮﻭﻧﺔ ﻭﺍﻻﻧﻔﺘﺎﺡ ﺍﻟﺬﻫﲏ ﻭﺣﺐ ﺍﻟﺘﻐﻴﲑ‪ :‬ﺍﻹﻗﺮﺍﺭ‬
‫ﺑﻴﺎﱐ ﺃﻭ ﳐﻄﻂ ﺃﻭ ﺻﻮﺭﺓ‪.‬‬
‫ﺑﺎﳉﻬﻞ ﺇﻥ ﻟﺰﻡ‪ ،‬ﻭﺍﻻﺳﺘﻤﺎﻉ ﺇﱃ ﻭﺟﻬﺔ ﻧﻈﺮ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ‬
‫* ﺍﺳﺘﻜﺸﺎﻑ ﺍﻷﳕﺎﻁ ﻭﺍﻟﻌﻼﻗﺎﺕ ﻓﻴﻤﺎ ﺑﲔ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ‪،‬‬
‫«ﻓﺘﺄﺧﺬ ‪‬ﺎ ﺃﻭ ﺗﺮﻓﻀﻬﺎ»‪ ،‬ﻭﺍﺳﺘﺸﺎﺭﺓ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ‪،‬‬
‫ﻣﻦ‪ :‬ﺗﺮﺗﻴﺐ‪ ،‬ﻭﺗﻌﺎﻗﺐ‪ ،‬ﻭﺳﺒﺐ ﻭﻣﺴﺒﺐ‪ ،‬ﻭﳕﻮﺫﺝ ﻣﺜﻞ‪:‬‬
‫ﻭﺍﻻﺳﺘﻌﺪﺍﺩ ﻟﻠﻌﺪﻭﻝ ﻋﻦ ﻭﺟﻬﺔ ﻧﻈﺮﻙ ﻭﻟﺘﻐﻴﲑ ﺍﳍﺪﻑ‬
‫ﺗﺸﺒﻴﻪ‪ ،‬ﳎﺎﺯ‪.‬‬
‫ﻭﺍﻷﺳﻠﻮﺏ ﺇﻥ ﻟﺰﻡ ﺍﻷﻣﺮ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺘﺮﻳﺚ ﰲ ﺍﺳﺘﺨﻼﺹ‬
‫* ﺍﻛﺘﺸﺎﻑ ﺍﳌﻌﺎﱐ‪ ،‬ﻭﺍﻻﺷﺘﻘﺎﻕ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺘﻠﺨﻴﺺ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺘﺨﻴﻞ‬
‫ﺍﻟﻨﺘﺎﺋﺞ‪.‬‬
‫ﻟﻠﻜﺸﻒ ﻋﻦ ﺍﳌﻀﻤﻮﻥ‪.‬‬
‫* ﺍﻻﻧﺴﺠﺎﻡ ﺍﻟﻔﻜﺮﻱ‪ ،‬ﻭﻳﺘﻤﺜﻞ ﰲ ﲡﻨﺐ ﺍﻟﺘﻨﺎﻗﺺ‬
‫ﺗﺘﻤﺜﻞ ﻣﻌﻮﻗﺎﺕ ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴﻲ ﰲ ﻋﺪﻡ ﺍﻟﻘﺪﺭﺓ ﻋﻠﻰ‬
‫ﻭﺍﻟﻐﻤﻮﺽ‪ ،‬ﻭﺳﻬﻮﻟﺔ ﺍﻟﺘﻮﺍﺻﻞ ﻣﻊ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ ﺑﺄﻓﻜﺎﺭ ﻣﻘﻨﻌﺔ‬
‫ﺭﺅﻳﺔ ﺍﻟﻮﺿﻊ‪ ،‬ﻣﺜﻞ ﺭﺅﻳﺔ ﺍﻟﻌﻮﺍﺭﺽ ﺩﻭﻥ ﺍﳌﺸﻜﻠﺔ‬
‫ﻭﻭﺍﺿﺤﺔ ﻭﻣﻔﻬﻮﻣﺔ‪.‬‬
‫ﺍﳊﻘﻴﻘﻴﺔ‪ ،‬ﻭﰲ ﺭﺅﻳﺔ ﺟﺎﻧﺐ ﻭﺍﺣﺪ ﻣﻦ ﺍﳌﻮﺿﻮﻉ ﻭﺗﺮﻙ‬
‫ﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴﻲ ﻭﺍﻟﺬﺍﻛﺮﺓ‪:‬‬
‫ﺍﳉﻮﺍﻧﺐ ﺍﻷﺧﺮﻯ ﻣﺜﻞ ﺭﺅﻳﺔ ﺣﻞ ﻭﺍﺣﺪ ﻻ ﻏﲑ‪،‬‬
‫* ﺗﻮﺟﻴﻪ ﺍﳊﻮﺍﺱ ﺣﺴﺐ ﺍﳍﺪﻑ ﻭﺍﳋﻠﻔﻴﺔ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﺃﻭ‬
‫ﺍﻟﻔﻜﺮﻳﺔ‪ .‬ﻭﻫﺬﺍ ﻳﻌﲏ ﺍﻟﺘﻤﺮﺱ ﻋﻠﻰ ﺗﻮﺟﻴﻪ ﺍﻻﻧﺘﺒﺎﻩ‪.‬‬

‫‪17‬‬
‫ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ ﺑﺸﻜﻞ ﺗﻠﻘﺎﺋﻲ ﻣﻦ ﺩﻭﻥ ﺗﻌﻠﻢ‪ ،‬ﻓﻤﺎ ﺣﺎﺟﺘﻨﺎ ﺇﱃ‬ ‫ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﺫﻫﻨﻴﺔ ﳍﺎ ﺃﺭﻛﺎﻥ ﻭﺷﺮﻭﻁ‪ ،‬ﻭﺗﺪﻓﻌﻬﺎ‬
‫ﺗﻌﻠﻢ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻭﺗﻌﻠﻢ ﻣﻬﺎﺭﺍﺗﻪ؟ ﻭﺍﻹﺟﺎﺑﺔ ﻋﻦ ﺣﺎﺟﺘﻨﺎ ﺇﱃ‬ ‫ﺩﻭﺍﻓﻊ ﻭﻣﺜﲑﺍﺕ‪ ،‬ﻭﺗﻘﻒ ﰲ ﻃﺮﻳﻘﻬﺎ ﺍﻟﻌﻘﺒﺎﺕ‪ ،‬ﻛﻤﺎ ﻧﻼﺣﻆ‬
‫ﺗﻌﻠﻢ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﺗﺘﻠﺨﺺ ﻓﻴﻤﺎ ﻳﻠﻲ‪:‬‬ ‫ﺗﻌﺪﺩ ﺍﳉﻮﺍﻧﺐ ﻭﻛﺜﺮﺓ ﺍﻟﻌﻮﺍﻣﻞ ﺍﳌﺘﺪﺍﺧﻠﺔ ﻭﺍﳌﺆﺛﺮﺓ‬
‫ﻼ ﻣﻦ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﺍﻟﱵ ﺗﺘﺪﻓﻖ ﻋﻠﻴﻨﺎ‬
‫* ﺃﻧﻨﺎ ﻧﻮﺍﺟﻪ ﻛﻤ‪‬ﺎ ﻫﺎﺋ ﹰ‬ ‫ﻭﺍﳌﺘﺄﺛﺮﺓ ﺑﺎﻟﺘﻔﻜﲑ‪،‬‬
‫ﻛﻞ ﻳﻮﻡ‪ ،‬ﻭﺇﺫﺍ ﱂ ﻧﺴﺘﻮﻋﺒﻬﺎ ﺑﻄﺮﻳﻘﺔ ﻣﻨﻈﻤﺔ ﺗﻘﻮﻡ ﻋﻠﻰ‬ ‫ﻳﺘﻀﺢ ﻟﻨﺎ ﻣﻦ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻌﺮﺽ ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﺫﻫﻨﻴﺔ ﳍﺎ‬
‫ﺃﺳﺎﺱ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻓﻠﻦ ﻧﺘﻤﻜﻦ ﻣﻦ ﻫﺬﻩ ﺍﳌﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﻣﻄﻠﻘﹰﺎ‪.‬‬ ‫ﺃﺭﻛﺎﻥ ﻭﺷﺮﻭﻁ‪ ،‬ﻭﺗﺪﻓﻌﻬﺎ ﺩﻭﺍﻓﻊ ﻭﻣﺜﲑﺍﺕ‪ ،‬ﻭﺗﻘﻒ ﰲ‬
‫* ﻛﻮﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻓﻄﺮﻳ‪‬ﺎ ﻻ ﻳﻐﲏ ﻋﻦ ﺍﻛﺘﺴﺎﺏ ﻣﻬﺎﺭﺍﺗﻪ‪،‬‬ ‫ﻃﺮﻳﻘﻬﺎ ﺍﻟﻌﻘﺒﺎﺕ‪ ،‬ﻛﻤﺎ ﻧﻼﺣﻆ ﺗﻌﺪﺩ ﺍﳉﻮﺍﻧﺐ ﻭﻛﺜﺮﺓ‬
‫ﻷﻧﻨﺎ ﻧﻘﻮﻡ ﺑﻌﻤﻠﻴﺎﺕ ﺗﻠﻘﺎﺋﻴﺔ ﻛﺜﲑﺓ‪ ،‬ﻭﻣﻊ ﺫﻟﻚ ﻓﻨﺤﻦ‬ ‫ﺍﻟﻌﻮﺍﻣﻞ ﺍﳌﺘﺪﺍﺧﻠﺔ ﻭﺍﳌﺆﺛﺮﺓ ﻭﺍﳌﺘﺄﺛﺮﺓ ﺑﺎﻟﺘﻔﻜﲑ‪ ،‬ﻭﻟﻌﻞ ﻫﺬﺍ‬
‫ﲝﺎﺟﺔ ﺇﱃ ﺗﻌﻠﻤﻬﺎ‪ .‬ﻛﻤﺎ ﺃﻥ ﺍﻟﻔﻄﺮﺓ ﱂ ﺗﻌﺪ ﲟﻨﺄﻯ ﻋﻦ‬ ‫ﻣﺎ ﻳﻔﺴﺮ ﻛﺜﺮﺓ ﺍﻟﺘﻌﺮﻳﻔﺎﺕ ﺍﻟﻮﺍﺭﺩﺓ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ‪ ،‬ﻭﻛﺜﺮﺓ‬
‫ﺍﻟﺘﻐﻴﲑ ﻭﺍﻟﺘﺤﺮﻳﻒ ﰲ ﺃﻣﻮﺭ ﺍﻟﻐﺮﺍﺋﺰ‪ ،‬ﻓﻼ ﻧﺴﺘﻐﺮﺏ ﻣﻦ‬ ‫ﺍﻟﺘﻘﺴﻴﻤﺎﺕ ﺍﳌﺘﻌﻠﻘﺔ ﺑﻪ ﻭﺑﻌﻤﻠﻴﺎﺗﻪ ﻭﻧﻮﺍﲡﻪ‪ .‬ﻭﺑﻨﺎﺀ ﻋﻠﻰ‬
‫ﻼ‪.‬‬
‫ﻭﺟﻮﺩ ﺑﺮﺍﻣﺞ ﻟﺘﻌﻠﻴﻢ ﺍﻷﻣﻮﻣﺔ ﻣﺜ ﹰ‬ ‫ﺫﻟﻚ ﻓﺈﻧﻪ ﳝﻜﻦ ﺍﻟﻘﻮﻝ ﺇﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﺫﻫﻨﻴﺔ ﻳﺘﻔﺎﻋﻞ‬
‫* ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻟﻴﺲ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﺑﺴﻴﻄﺔ ﻛﻤﺎ ﻳﺘﺼﻮﺭ ﺍﻟﻜﺜﲑﻭﻥ‪،‬‬ ‫ﻓﻴﻬﺎ ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴﻲ ﻣﻊ ﺍﳋﱪﺓ ﻭﺍﻟﺬﻛﺎﺀ ﻟﺘﺤﻘﻴﻖ ﻫﺪﻑ‬
‫ﺑﻞ ﻫﻮ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﻣﻌﻘﺪﺓ ﻣﺘﻌﺪﺩﺓ ﺍﳉﻮﺍﻧﺐ ﻭﺍﳋﻄﻮﺍﺕ‪،‬‬ ‫ﻣﻌﻴ‪‬ﻦ‪ ،‬ﻭﳛﺼﻞ ﺑﺪﻭﺍﻓﻊ ﻭﰲ ﻏﻴﺎﺏ ﺍﳌﻮﺍﻧﻊ‪ ،‬ﺣﻴﺚ ﻳﺘﻜﻮﻥ‬
‫ﻭﺗﺪﻓﻌﻬﺎ ﺍﻟﺪﻭﺍﻓﻊ ﻭﺗﻘﻒ ﰲ ﻃﺮﻳﻘﻬﺎ ﺍﻟﻌﻘﺒﺎﺕ‪.‬‬ ‫ﺍﻹﺩﺭﺍﻙ ﺍﳊﺴﻲ ﻣﻦ ﺍﻹﺣﺴﺎﺱ ﺑﺎﻟﻮﺍﻗﻊ‪ ،‬ﻭﺍﻻﻧﺘﺒﺎﻩ ﺇﻟﻴﻪ؛‬
‫* ﻟﻠﺘﻔﻜﲑ ﻣﻬﺎﺭﺍﺗﻪ‪ ،‬ﻭﺃﻱ ﻣﻬﺎﺭﺓ ﰲ ﺍﻟﺪﻧﻴﺎ ﲢﺘﺎﺝ ﺇﱃ‬ ‫ﺃﻣﺎ ﺍﳋﱪﺓ ﻓﻬﻲ ﻣﺎ ﺍﻛﺘﺴﺒﻪ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ ﻣﻦ ﻣﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﻋﻦ‬
‫ﺗﻌﻠﻤﻬﺎ ﺑﺎﳌﻤﺎﺭﺳﺔ ﻭﺍﻟﺘﻤﺮﻳﻦ ﻭﺍﻻﺻﻄﺒﺎﺭ ﻋﻠﻴﻬﺎ ﻭﺍﻟﺘﺤﺴﲔ‬ ‫ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ‪ ،‬ﻭﻣﻌﺎﻳﺸﺘﻪ ﻭﻣﺎ ﺍﻛﺘﺴﺒﻪ ﻣﻦ ﺃﺩﻭﺍﺕ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ‬
‫ﺍﳌﺴﺘﻤﺮ ﰲ ﺃﺩﺍﺋﻬﺎ‪ ،‬ﻛﻤﺎ ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻳﺴﺘﺨﺪﻡ ﻋﺪﺓ ﺃﻋﻀﺎﺀ‬ ‫ﻭﺃﺳﺎﻟﻴﺒﻪ‪ ،‬ﻭﺃﻣﺎ ﺍﻟﺬﻛﺎﺀ ﻓﻬﻮ ﻋﺒﺎﺭﺓ ﻋﻦ ﺍﻟﻘﺪﺭﺍﺕ ﺍﻟﺬﻫﻨﻴﺔ‬
‫ﻓﻼﺑﺪ ﻣﻦ ﺇﺟﺎﺩﺓ ﺗﺸﻐﻴﻞ ﻫﺬﻩ ﺍﻷﻋﻀﺎﺀ ﻛﺎﳊﻮﺍﺱ‬ ‫ﺍﻷﺳﺎﺳﻴﺔ ﺍﻟﱵ ﻳﺘﻤﺘﻊ ‪‬ﺎ ﺍﻟﻨﺎﺱ ﺑﺪﺭﺟﺎﺕ ﻣﺘﻔﺎﻭﺗﺔ‪.‬‬
‫ﻭﺍﻟﺪﻣﺎﻍ‪.‬‬ ‫ﻭﳛﺘﺎﺝ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﺇﱃ ﺩﺍﻓﻊ ﻳﺪﻓﻌﻪ‪ ،‬ﻭﻻﺑﺪ ﻣﻦ ﺇﺯﺍﻟﺔ‬
‫* ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻳ‪‬ﺴﻬﻞ ﺍﻛﺘﺴﺎﺏ ﺍﳌﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻷﺧﺮﻯ ﻭﻳﻌﻤﻞ‬ ‫ﺍﻟﻌﻘﺒﺎﺕ ﺍﻟﱵ ﺗﺼﺪﻩ ﻭﲡﻨﺐ ﺍﻟﻮﻗﻮﻉ ﰲ ﺃﺧﻄﺎﺋﻪ ﺑﻨﻔﺴﻴﺔ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺗﺮﺳﻴﺨﻬﺎ ﰲ ﺍﻟﻨﻔﺲ‪.‬‬ ‫ﻣﺆﻫﻠﺔ ﻭﻣﻬﻴﺄﺓ ﻟﻠﻘﻴﺎﻡ ﺑﻪ‪.‬‬
‫ﺗﻨﻤﻴﺔ ﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ‪:‬‬ ‫ﻫﻞ ﳝﻜﻦ ﺃﻥ ﻧﺘﻌﻠﻢ ﻛﻴﻒ ﻧﻔﻜﺮ؟‬
‫ﻻﺑﺪ ﻣﻦ ﺇﺗﺎﺣﺔ ﺍﻟﻔﺮﺻﺔ ﻻﺳﺘﺜﻤﺎﺭ ﻣﺎ ﺍﻛﺘﺴﺒﻪ ﺍﻟﻔﺮﺩ ﻣﻦ‬ ‫ﻧﻌﻢ ﳝﻜﻦ ﺫﻟﻚ ﻭﺑﻜﻞ ﺑﺴﺎﻃﺔ‪ ،‬ﻭﻳﻨﺒﻐﻲ ﺃﻻ ﻧﻀﻴﻊ ﺍﻟﻮﻗﺖ‬
‫ﻣﻬﺎﺭﺍﺕ ﺑﺎﳌﻤﺎﺭﺳﺔ ﻭﺍﻟﺘﻄﺒﻴﻖ ﰲ ﻣﻨﺎﺡ ﳐﺘﻠﻔﺔ‪.‬‬ ‫ﻭﺍﳉﻬﺪ ﰲ ﺳﺒﻴﻞ ﺍﻻﻗﺘﻨﺎﻉ ‪‬ﺬﺍ ﺍﻷﻣﺮ‪ ،‬ﻓﻠﻢ ﻳﻌﺪ ﻫﺬﺍ ﳑﺎ‬
‫ﺣﱴ ﺗﻨﻄﻠﻖ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻻﺑﺪ ﻣﻦ ﻭﺟﻮﺩ ﺍﻟﺪﻭﺍﻓﻊ‪،‬‬ ‫ﳛﺘﺎﺝ ﺇﱃ ﻛﺜﲑ ﺇﻗﻨﺎﻉ ﺑﻌﺪﻣﺎ ﺃﺛﺒﺖ ﺟﺪﻭﺍﻩ ﻋﻤﻠﻴ‪‬ﺎ‪ .‬ﻭﻣﻊ‬
‫ﻭﺍﳊﻮﺍﻓﺰ ﺍﳌﺸﺠﻌﺔ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻘﻴﺎﻡ ﺑﺎﻷﻋﻤﺎﻝ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺪﻋﻢ ﺍﳌﺎﺩﻱ‬ ‫ﺫﻟﻚ ﻓﻼ ﻳﺰﺍﻝ ﻛﺜﲑﻭﻥ ﻳﺮﻭﻥ ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻓﻄﺮﻱ ﻭﳝﺎﺭﺳﻪ‬

‫‪16‬‬
‫ﺧﻮاﻃﺮ ﺗﻨﺰع اﻟﺨﺎﻃﺮ‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ :‬اﻟﻌﺮﺑﻲ ﺑﻮﻟﺒﻴﻨﺔ‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ :‬ﻋــﺰﻳﺰ أﺑﻮﺧﻠـﻒ‬
‫ﺗﻌﻠــﻴﻢ ﻣﻬـــﺎرات‬ ‫اﻷﻣﺎزﻳﻎ ﻳﻌﻮدون ﻫﺬا‬
‫اﻟﺘﻔـــﻜﻴﺮ‬ ‫اﻷﺳﺒﻮع‬
‫ﺃﻓﻮﻙ " ﻣﻬﺮﺟﺎﻥ ﺍﳌﺴﺮﺡ ﺍﻷﻣﺎﺯﻳﻐﻲ‪ ...‬ﻭﻋﺎﺩ ﺍﳌﻬﺎﺟﺮﻳﻦ‬
‫ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻫﻮ ﺍﻟﻄﺮﻳﻘﺔ ﺍﻟﱵ ﳓﺼﻞ‬
‫ﻭ ﺍﻷﻧﺼﺎﺭ ﺇﱃ ﺃﻭﻃﺎ‪‬ﻢ‪ ..‬ﻭﲤﻜﻨﺖ ﳉﻨﺔ ﺍﻟﺘﺤﻜﻴﻢ ﻣـﻦ‬
‫‪‬ﺎ ﻋﻠﻰ ﻣﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﺟﺪﻳﺪﺓ‪ ،‬ﻭ‪‬ﺎ‬
‫ﻧﻔﻬﻢ ﺍﳌﻮﺟﻮﺩ ﻣﻦ ﺍﻷﻓﻜﺎﺭ ﺍﻟﱵ‬ ‫ﺗﻘﻴﻢ ﺍﻷﻋﻤﺎﻝ ﺍﻧﻄـﻼﻗـﺎ‪ ...‬ﻣـﻦ ﺍﻟـﻌـﲔ ﺍ‪‬ـﺮﺩﺓ ﺃﻭ‬
‫ﺃﻧﺘﺠﻨﺎﻫﺎ ﳓﻦ ﺃﻭ ﺃﺗﺘﻨﺎ ﻣﻦ ﻏﲑﻧﺎ‪،‬‬ ‫ﺑﺎﻹﳛﺎﺀ ﻭ ﺍﻟﺘﻘﺪﻳﺮ ‪ .‬ﻭﻛﻤﺎ ﻛﺎﻥ ﻣﺘﻮﻗﻌﺎ ﺍﻧﺘـﺼـﺮ ﻣـﻦ‬
‫ﻓﻌﻦ ﻃﺮﻳﻖ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻧﻨﺸﻲﺀ ﺃﻓﻜﺎﺭ‪‬ﺍ‬ ‫ﺳﺒﻘﻮﻧﺎ ﰲ ﺍﻟﻨﻀﺎﻝ ) ﻭﻛﺄﻥ ﻋﻘﺪﺓ ﺍﻷﺳﺒﻘﻴـﺔ ﻣـﺎﺯﺍﻟـﺖ‬
‫ﱂ ﺗﻜﻦ ﻣﻮﺟﻮﺩﺓ‪ ،‬ﺗﺘﻌﻠﻖ ﲝﻴﺎﺗﻨﺎ ﻭﺑﺎﻟﻜﻮﻥ ﻣﻦ ﺣﻮﻟﻨﺎ‪،‬‬ ‫ﺗﻼﺯﻣﻨﺎ ﺣﱴ ﰲ ﺍﳌﺴﺮﺡ ( ﻭﻛﺎﻧـﺖ ﺍﻟـﻨـﺘـﺎﺋـﺞ ﺃﺷـﺒـﻪ‬
‫ﻭﺫﻟﻚ ﺑﺎﻟﺘﻔﻜﲑ ﺍﻟﻌﺎﺩﻱ ﻭﺑﺎﻟﺒﺤﺚ ﺍﻟﻌﻠﻤﻲ‪.‬‬ ‫ﺑﺒﻄﻮﻟﺔ ﻛﺮﺓ ﺍﻟـﻘـﺪﻡ‪ ...‬ﺍﻟـﻜـﺄﺱ ﻟـﺘـﻴـﺰﻱ ﻭﺯﻭ‪ ...‬ﻭ‬
‫ﻭﺑﺎﻟﺘﻔﻜﲑ ﻧﺘﻤﻜﻦ ﻣﻦ ﺍﺳﺘﻴﻌﺎﺏ ﻭﻓﻬﻢ ﺍﻷﻓﻜﺎﺭ ﺍﳌﻮﺟﻮﺩﺓ‪،‬‬ ‫ﺍﻟﺒﻄﻮﻟﺔ ﻟﺒﺠﺎﻳﺔ ﻭ ﺍﻟﻨـﺺ ﻟﺸـﺒـﺎﺏ ﺑـﻦ ـﻄـﺎﻑ ﻭ‬
‫ﻭﻛﺬﻟﻚ ﺍﻷﻓﻜﺎﺭ ﺍﻟﻐﻴﺒﻴﺔ ﺍﻟﱵ ﺃﺗﺘﻨﺎ ﻋﻦ ﻃﺮﻳﻖ ﺍﻟﻮﺣﻲ‪،‬‬ ‫ﺍﻟﺒﺎﻗﻲ‪ .‬ﻛﻤﺎ ﻳﻘﺎﻝ ﰲ ﺧﻠﻴﺔ ﺍﳊﺰﺏ – ﺍﳌﻬﻢ ﺍﳌﺸﺎﺭﻛﺔ –‬
‫ﺃﻱ ﻧﺼﻮﺹ ﺍﻟﻘﺮﺁﻥ ﻭﺍﻟﺴﻨﺔ‪ ،‬ﻓﻬﺬﻩ ﱂ ﻧﻨﺸﺌﻬﺎ ﳓﻦ ﻭﺇﳕﺎ‬ ‫ﲝﻴﺚ ﱂ ﻳﺘﻤﻜﻦ ﺃﻧﻔﻠﻮﻧﺰﺍ ﺍﳋﻨـﺎﺯﻳـﺮ ﻣـﻦ ﺍﳌﺸـﺎﺭﻛـﲔ‬
‫ﺗﻠﻘﻴﻨﺎﻫﺎ ﻋﻦ ﺍﻟﺮﺳﻮﻝ – ﺻﻠﻰ ﺍﷲ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠﻢ ‪،-‬‬ ‫ﻭﻋﺎﺩﻭﺍ ﺇﱃ ﻗﻮﺍﻋﺪﻫﻢ ﺳﺎﳌﲔ‪ .‬ﻭﲤﻜﻨﺎ ﳓﻦ ﺍﻟﺒﺴـﻄـﺎﺀ‬
‫ﻭﻟﻜﻨﻨﺎ ﻧﺴﻤﻴﻬﺎ ﺃﻓﻜﺎﺭ‪‬ﺍ ﺑﺎﻟﻨﻈﺮ ﺇﱃ ﺍﻟﻨﺘﻴﺠﺔ‪ ،‬ﺃﻱ ﺃﻧﻪ‬ ‫ﻣﻦ ﻓﻬﻢ ﻭ ﻣﻘﺎﺭﻧﺔ ﺑﲔ ﺍﻟﻌﺮﻭﺽ ﺍﳌﻘﺪﻣﺔ ﺑﺎﻟﻌﺮﺑـﻴـﺔ "‬
‫ﳝﻜﻦ ﺃﻥ ﻧﺴﺘﻮﻋﺒﻬﺎ ﺑﺘﻔﻜﲑﻧﺎ‪ ،‬ﻭﳝﻜﻦ ﺃﻥ ﻧﻌﻤﻞ ﻓﻴﻬﺎ‬ ‫ﺳﺎﺑﻘﺎ " ﻭ " ﻣﺰﻏﻨﺖ " ﻻﺣﻘﺎ ﺣﱴ ﺗﺘﻤﻜﻦ ﻣﻦ ﺩﺧـﻮﻝ‬
‫ﺃﺫﻫﺎﻧﻨﺎ‪ .‬ﻛﻤﺎ ﺃﻧﻨﺎ ﳝﻜﻦ ﺃﻥ ﻧﻌﻴﺪ ﺍﻟﻨﻈﺮ ﰲ ﺍﳌﻮﺟﻮﺩ ﻣﻦ‬ ‫ﺍﳌﻨﺎﻓﺴﺔ ﻭ ﻳﺒﻘﻰ ﰲ ﻧﻈﺮﻱ )ﺃﻧﺎ( ﺍﻟﻨﻘـﻄـﺔ ﺍﻟـﻜـﺎﻣـﻠـﺔ‬
‫ﺍﻷﻓﻜﺎﺭ ﻭﳔﺮﺝ ﺑﺄﻓﻜﺎﺭ ﺟﺪﻳﺪﺓ ﻣﻨﻪ‪ ،‬ﻓﻼ ﻳﻘﺘﺼﺮ ﺍﻷﻣﺮ‬ ‫ﻟﻠﻤﺨﺮﺝ ﺍﻟﻮﺍﻋﺪ " ﳊﺴﻦ ﺷﻴـﺒـﺔ " ﺍﻟـﺬﻱ ﺣـﺎﻭﻝ ﺃﻥ‬
‫ﻋﻠﻰ ﳎﺮﺩ ﻓﻬﻢ ﺍﳌﻮﺟﻮﺩ ﻭﺣﺴﺐ‪.‬‬ ‫ﳜﺮﺝ ﺑﻔﺮﻗﺘﻪ ﻣﻦ ﺍﻟﺸﺘﺎﺕ ﻭﲤﻜﻦ ﻣﻦ ﺗﻘﺪﱘ ﻣـﺪﺧـﻞ‬
‫ﻭﻋﻠﻰ ﺍﻟﺮﻏﻢ ﻣﻦ ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﺃﻣﺮ ﻣﺄﻟﻮﻑ ﻟﺪﻯ ﺍﻟﻨﺎﺱ‬ ‫ﻏﲏ ﻭ ﺩﺳﻢ ﺍﻧﻄﻼﻗﺎ ﻣﻦ ﺻﻌﻮﺑﺔ ﻣﻬﻤﺔ ﺇﺭﺳـﺎﺀ ﺣـﻮﺍﺭ‬
‫ﳝﺎﺭﺳﻪ ﻛﺜﲑ ﻣﻨﻬﻢ‪ ،‬ﻓﺈﻧﻪ ﻣﻦ ﺃﻛﺜﺮ ﺍﳌﻔﺎﻫﻴﻢ ﻏﻤﻮﺿ‪‬ﺎ‬ ‫ﻣﺴﺮﺣﻲ ﻳﺮﺑﻂ ﺑﲔ ﺍﻷﻋﻀﺎﺀ ﺧﺎﺻﺔ ﻭ ﺍﻟﻔﺮﻗﺔ ﺗﻀـﻢ‬
‫ﻭﺃﺷﺪﻫﺎ ﺍﺳﺘﻌﺼﺎﺀ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺘﻌﺮﻳﻒ‪ ،‬ﻭﻟﻌﻞ ﻣﺮﺩ ﺫﻟﻚ ﺇﱃ‬ ‫ﺳﻴﺪﺓ ﺗﻘﻤﺼﺖ ﻷﻭﻝ ﻣﺮﺓ ﺩﻭﺭﺍ ﻣﺴـﺮﺣـﻴـﺎ ﻭ ﺁﻧﺴـﺔ‬
‫ﺃﻥ ﺍﻟﺘﻔﻜﲑ ﻻ ﻳﻘﺘﺼﺮ ﺃﻣﺮﻩ ﻋﻠﻰ ﳎﺮﺩ ﻓﻬﻢ ﺍﻵﻟﻴﺔ ﺍﻟﱵ‬ ‫ﺧﺮﳚﺔ ﺍﳌﺴﺮﺡ ﺍﳉﺎﻣﻌﻲ ﻓﻘﺪ ﻛـﺎﻥ ﳊﺴـﻦ ﻣـﻮﻟـﻌـﺎ‬
‫ﳛﺼﻞ ‪‬ﺎ‪ ،‬ﺑﻞ ﻫﻮ ﻋﻤﻠﻴﺔ ﻣﻌﻘﺪﺓ ﻣﺘﻌﺪﺩﺓ ﺍﳋﻄﻮﺍﺕ‪،‬‬ ‫ﺑﺎﻟﻮﺟﻮﺩ ﻋﻠﻰ ﻓﻀﺎﺀﺍﺕ ﺍﻹﺑﺪﺍﻉ ﻭ ﻛﺎﻥ ﻳﻈﻦ ﺃﻥ ﺍﻟﻨﻤـﺮ‬
‫ﺗﺘﺪﺍﺧﻞ ﻓﻴﻬﺎ ﻋﻮﺍﻣﻞ ﻛﺜﲑﺓ ﺗﺘﺄﺛﺮ ‪‬ﺎ ﻭﺗﺆﺛﺮ ﻓﻴﻬﺎ‪ ،‬ﻓﻬﻮ‬ ‫ﺗﺮﻙ ﺍﻟﻐﺎﺑﺔ ﻭﺭﺣﻞ ‪ .‬ﻭﻟﻴﺲ ﻫﻨﺎﻙ ﺧﻮﻑ ﺣـﱴ ﺃﻧـﻪ‬
‫ﻧﺸﺎﻁ ﳛﺼﻞ ﰲ ﺍﻟﺪﻣﺎﻍ ﺑﻌﺪ ﺍﻹﺣﺴﺎﺱ ﺑﻮﺍﻗﻊ ﻣﻌﲔ‪،‬‬ ‫ﲡﺮﺃ ﻭﺧﺮﺝ ﺇﱃ ﺍﻟﺴﺎﺣـﺔ ﺩﻭﻥ "ﺧـﻮﺫﺓ" ﻓـﻬـﻨـﻴـﺌـﺎ‪،‬‬
‫ﳑﺎ ﻳﺆﺩﻱ ﺇﱃ ﺗﻔﺎﻋﻞ ﺫﻫﲏ ﻣﺎ ﺑﲔ ﻗﺪﺭﺍﺕ ﺍﻟﺬﻛﺎﺀ‬ ‫ﻟﻨﺠﻴﺐ ﺑﻦ ﺷﺎﺩﻱ ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺴﻴﺪﺓ ﺳـﻌـﺎﺩ‪ ..‬ﻭ ﺍﻷﺳـﺘـﺎﺫ ‪:‬‬
‫ﻭﻫﺬﺍ ﺍﻹﺣﺴﺎﺱ ﻭﺍﳋﱪﺍﺕ ﺍﳌﻮﺟﻮﺩﺓ ﻟﺪﻯ ﺍﻟﺸﺨﺺ‬ ‫ﲰﲑ ﺃﻭﺟﻴﺖ‪ ..‬ﻭﻟﻴﻜﻤﻞ ﺷﻴﺒﺔ ﺍﻟﻄﺮﻳﻖ‪ ..‬ﺣـﺘـﻤـﺎ ﻟـﻦ‬
‫ﺍﳌﻔﻜﺮ‪ ،‬ﻭﳛﺼﻞ ﺫﻟﻚ ﺑﻨﺎﺀ ﻋﻠﻰ ﺩﺍﻓﻊ ﻟﺘﺤﻘﻴﻖ ﻫﺪﻑ‬ ‫ﻳﺘﻘﺎﻋﺪ ﻫﺬﺍ ﺍﻷﻣﺎﺯﻳﻐﻲ ﺣﱴ ﻟﻮ ﻗﺴـﻤـﺖ ﺍﻷﺭﺑـﺎﺡ ﻭ‬
‫ﻣﻌﲔ ﺑﻌﻴﺪ‪‬ﺍ ﻋﻦ ﺗﺄﺛﲑ ﺍﳌﻌﻮﻗﺎﺕ‪.‬‬ ‫ﺗﺮﻛﻮﺍ ﺍﻟﺼﻘﻴﻊ ﻟﻠﻔﻼﺡ‪. ..‬‬

‫‪15‬‬
‫ﺍﳌﺮﻭﺭ ﳌﺪﺓ ﻋﺎﻡ ﻛﺎﻣﻞ‪ .‬ﻭﻗﺪ ﻧﺎﻟﺖ ﳒﺎﺣﺎ ﻛـﺒـﲑﺍ ﺑـﺒـﺎﺗـﻨـﺔ‬ ‫ﻋﲔ ﻣﺪﻳﺮﺍ ﻟﺬﺍﺕ ﺍﻹﺫﺍﻋﺔ –ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ – ﺳﺒﺘﻤﱪ‬
‫ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﺃﻭﻝ ﺇﺫﺍﻋـﺔ ﺍﻧـﻄـﻠـﻘـﺖ ﰲ‬ ‫‪ 2009‬ﻭﻫﻮ ﻻ ﻳﺰﺍﻝ ﻋﻠﻰ ﺭﺃﺳﻬﺎ ﻟﻴﻮﻣﻨﺎ ﻫﺬﺍ ﻓﺒﻌﺪ ﻣﲑﺓ‬
‫ﺗﻄﺒﻴﻖ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﱪﻧﺎﻣﺞ ﺍﻟﻮﻃﲏ‪.‬‬ ‫‪ 20‬ﺳﻨﺔ ﻣﻦ ﺍﳌﻬﻨﻴﺔ ﻭﺍﻻﺣﺘﺮﺍﻓﻴﺔ ﰲ ﻣﻴﺪﺍﻥ ﺍﻹﻋﻼﻡ‬
‫ﻳﺆﻣﻦ ﺑﺎﻥ ﺧﺪﻣﺔ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ ﻓﻮﻕ ﻛﻞ ﻣﺼﻠﺤﺔ‪ ،‬ﻓـﻬـﻮ ﺇﻧﺴـﺎﻥ‬ ‫ﺍﻟﺴﻤﻌﻲ ﺍﻟﺒﺼﺮﻱ ﻻ ﻳﺰﺍﻝ ﺍﳉﻤﻌﻲ ﺑﻮﻣﻌﺮﺍﻑ ﻗﺎﺩﺭﺍ ﻋﻠﻰ‬
‫ﻣﺘﻔﺎﺋﻞ ﺩﻳﻨﺎﻣﻴﻜﻲ ﻓﻌﺎﻝ ﻃﻤـﻮﺡ ﻣـﺘـﻮﺍﺯﻱ ﺍﻷﺿـﻼﻉ ﳛـﺐ‬ ‫ﺍﳌﺰﻳﺪ ﻣﻦ ﺍﻟﻌﻄﺎﺀ ﻻﺳﻴﻤﺎ ﻭﺃﻧﻪ ﳝﺘﻠﻚ ﺭﺅﻳﺔ ﻭﻃﻨﻴﺔ‬
‫ﺍﻧﺘﻤﺎﺀﻩ ﻟﻸﻭﺭﺍﺱ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﻌﺘﱪﻩ ﻣﻨﺒﻊ ﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺦ ﻭﺍﳉـﻐـﺮﺍﻓـﻴـﺎ‬ ‫ﻣﻌﻤﻘﺔ ﳌﺨﺘﻠﻒ ﺍﻟﻘﻀﺎﻳﺎ ﻭﻟﻠﻌﻤﻞ ﺍﻹﻋﻼﻣﻲ ﺑﺼﻔﺔ ﻋﺎﻣﺔ‬
‫ﺍﳊﻀﺎﺭﺓ ﻭﻋﻤﻖ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺑﻞ ﺃﻛﺜﺮ ﻫﻮ ﺍﻟﺸﻤﻌﺔ ﺍﻟـﱵ ﺗـﻨـﲑ‬ ‫ﻓﻘﺪ ﺳﺎﻫﻢ ﰲ ﺗﻄﻮﻳﺮ ‪ 14‬ﻭﻻﻳﺔ ﻋﻠﻤﺎ ﺑﺎﻥ ﻗﻨﺎﺓ ﺍﳉﺰﻳﺮﺓ‬
‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻭﻳﺮﻯ ﺑﺄﻥ ﻗﻮﺓ ﺍﳊﺎﺿﺮ ﻫﻲ ﻣﻔﺘﺎﺡ ﳌﺴﺘﻘﺒﻞ ﺯﺍﻫﺮ‪.‬‬ ‫ﺍﻹﺧﺒﺎﺭﻳﺔ ﻗﺪ ﺍﺧﺘﺎﺭﺗﻪ ﻟﻴﻜﻮﻥ ﻣﺪﻳﺮ ﻣﻜﺘﺐ ﳍﺎ ﰲ‬
‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺗﻌﲏ ﻟﻪ ﺃﻏﻠﻰ ﻣﺎ ﳝﻠﻚ ﻭﻳﺒﺠﻞ ﰲ ﺷﻌﺒﻬﺎ ﺍﻟﻄﻴـﺒـﺔ‬ ‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺇﻻ ﺃﻥ ﺍﻟﻜﺜﲑ ﻣﻦ ﺍﻷﺳﺒﺎﺏ ﻣﻨﻌﺖ ﺫﻟﻚ‪.‬‬
‫ﻭﺍﳊﻨﻜﺔ ﰲ ﻗﻴﺎﺩ‪‬ﺎ‪.‬‬ ‫ﺍﺿﺎﻓﺔ ﺇﱃ ﻛﻞ ﻫﺬﺍ ﻓﻐﻦ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﺮﺟﻞ – ﺍﳋﱪﺓ ﺍﻟﻄﻮﻳﻠﺔ‬
‫ﺍﻟﺜﻮﺭﺓ ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ ﻟﻪ ﻫﻲ ﺇﺭﺍﺩﺓ ﺷﻌﺐ ﻏﲑﺕ ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ‪.‬‬ ‫ﺍﻟﱵ ﲤﺸﻲ ﻋﻠﻰ ﻗﺪﻣﲔ – ﻗﺪﻡ ﻣﺴﺎﳘﺎﺕ ﻟﻄﻠﺒﺔ ﺍﻹﻋﻼﻡ‬
‫ﺍﻟﻔﺮﻳﻖ ﺍﻟﻮﻃﲏ‪ :‬ﺃﻣﻞ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺷﻌﺒﺎ ﻭﻗـﻴـﺎﺩﺓ ﻭﻗـﺪ ﺑـﺎﺩﺭ‬ ‫ﻭﺍﻻﺗﺼﺎﻝ ﲜﺎﻣﻌﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﻓﻘﺪ ﺍﺷﺮﻑ ﻋﻠﻰ ‪ 10‬ﻣﺬﺭﻛﺎﺕ‬
‫ﺑﺎﺳﻢ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﺇﱃ ﺗـﻜـﺮﱘ ﺍﳌـﺪﺭﺏ ﺭﺍﺑـﺢ‬ ‫ﲣﺮﺝ ﻟﻄﻠﺒﺔ ﺍﻟﺴﻤﻌﻲ ﺍﻟﺒﺼﺮﻱ‪.‬‬
‫ﺳﻌﺪﺍﻥ ﺣﲔ ﻗﺪﻭﻣﻪ ﺇﱃ ﻣﺴﻘﻂ ﺭﺃﺳﻪ ﺑﺎﺗﻨﺔ‪.‬‬ ‫ﺳﺎﻫﻢ ﺃﻳﻀ‪‬ﺎ ﰲ ﻋﺪﺓ ﺣﺼﺺ ﻣﺘﻠﻔﺰﺓ ﻋﻠﻰ ﻏﺮﺍﺭ‪ :‬ﻟﻘﺎﺀ‬
‫ﻭﻓﻴﻤﺎ ﳜﺺ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻹﺩﺍﺭﻱ ﻓﻬﻮ ﻋﻠﻰ ﺭﺃﺱ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑـﺎﺗـﻨـﺔ‬ ‫ﺍﻟﺼﺤﺎﻓﺔ‪ ،‬ﺣﻮﺍﺭﺍﺕ ﻧﻘﺪﻳﺔ‪ ،‬ﻭﺃﺧﺮﻯ ﻓﻨﻴﺔ ﺗﻠﻴﻔﺰﻳﻮﻧﻴﺔ‪.‬‬
‫ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﻳﻌﺘﱪ ﻧﻔﺴﻪ ﺇﻋﻼﻣﻴﺎ ﺑﺎﻟﺪﺭﺟﺔ ﺍﻷﻭﱃ ﺃﻛـﺜـﺮ ﻣـﻦ‬ ‫ﻳﺆﻣﻦ ﺟﺪ‪‬ﺍ ﺑﺎﻹﻋﻼﻡ ﺍﳉﻮﺍﺭﻱ‪ ،‬ﺟﺮﻱﺀ ﰲ ﺍﻟﻄﺮﺡ ﺩﻭﻥ ﺃﻥ‬
‫ﻛﺪﻳﺮ ﻷﻧﻪ ﻳﻜﺮﻩ ﺍﳉﻤﻮﺩ ﻭﺍﻟﺒﲑﻭﻗﺮﺍﻃﻴﺔ ﻳﻄﻤﺢ ﺇﱃ ﺃﻛـﺜـﺮ‬ ‫ﻳﺘﺠﺎﻭﺯ ﺍﳋﻂ ﺍﻷﲪﺮ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﻔﺼﻞ ﺑﲔ ﺍﻻﺣﺘﺮﺍﻓﻴﺔ‬
‫ﻣﻦ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﳏﻠﻴﺔ ﻭﻳﺆﻣﻦ ﺑﻘﺪﺭﺍﺗﻪ ﰲ ﺗﺴﻴﲑ ﻗﻨﺎﺓ ﺃﺑﻌﺪ ﺃﻣﺪﺍ‬ ‫ﻳﻘﺪﺱ‬ ‫ﺍﻟﻼﻣﺴﺆﻭﻝ‬ ‫ﻭﺍﻟﻌﻤﻞ‬ ‫ﺍﻹﻋﻼﻣﻴﺔ‬ ‫ﻭﺍﳌﻬﻨﻴﺔ‬
‫ﻷﻧﻪ ﳝﻠﻚ ﻧﻈﺮﺓ ﺛﺎﻗﺒﺔ ﺧﱪﺓ ﻃﻮﻳﻠﺔ ﺭﺅﻳﺔ ﻭﻃﻨﻴﺔ ﺃﴰﻞ‪.‬‬ ‫ﺍﳌﻮﺿﻮﻋﻴﺔ ﻳﻘﺪﺱ ﺍﳌﻮﺿﻮﻋﻴﺔ ﰲ ﺍﻟﻄﺮﺡ ﻭﺍﻟﺪﻳﻨﺎﻣﻴﻜﻴﺔ‬
‫ﻛﻤﺎ ﻳﻌﺘﻘﺪ ﺃﻥ ﺍﻹﻋﻼﻡ ﺍﳋﺎﺹ ﺻﺎﺭ ﻣﻄﻠﺒﺎ ﻣﻠﺤﺎ ﻟﻔﺘﺢ ﳎﺎﻝ‬ ‫ﰲ ﺍﻟﺘﺤﻠﻴﻞ ﻭﳛﺘﺮﻡ ﺑﺎﳌﻘﺎﺑﻞ ﺍﻵﺧﺮﻳﻦ ﺣﱴ ﻭﻟﻮ ﺧﺎﻟﻔﻬﻢ‬
‫ﺍﳌﻨﺎﻓﺴﺔ ﺍﻹﻋﻼﻣﻴﺔ ﺍﻟﻨﻮﻋﻴﺔ ﻭﺍﳉﻴﺪﺓ‪.‬‬ ‫ﰲ ﺍﻟﺮﺃﻱ‪.‬‬
‫ﳝﱳ ﻟﻜﻞ ‪è‬ﻋﻤﺎﻝ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﺍﳉﻬﻮﻳـﺔ ‪‬ـﻬـﻮﺩﺍ‪‬ـﻢ ﰲ‬ ‫ﺧﻼﻝ ﺍﳌﺪﺓ ﻗﺼﲑﺓ ﻣﻨﺬ ﺗﻌﻴﻴﻨﻪ ﻣﺪﻳﺮﺍ ﻹﺫﺍﻋﺔ ﺑـﺎﺗـﻨـﺔ‬
‫ﺧﺪﻣﺔ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻹﻋﻼﻣﻲ ﺍﳉﻮﺍﺭﻱ ﺍﳊﻖ ﻭﻳﻌـﺘـﱪﻫـﻢ ﺃﺳـﺮﺓ‬ ‫ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﻗﺎﻡ ﰲ ﻇﺮﻑ ﻗﺼﲑ ﺑﻌﺪ ﺃﻋـﻤـﺎﻝ ﺗـﻔـﺎﻋـﻠـﻴـﺔ‬
‫ﻭﺍﺣﺪﺓ ﻣﺘﻼﲪﺔ‪.‬‬ ‫ﺟﺪﻳﺪﺓ ﻛﺤﻤﻠﺔ ﺍﻟﺘﱪﻉ ﺑﺎﻟﺪﻡ ﺍﻟﱵ ﺍﺳﺘـﻘـﻄـﺒـﺖ ‪4000‬‬
‫ﻛﻤﺎ ﻳﺘﻘﺪﻡ ﺑﺄﺣﺮ ‪‬ﺎﻧﻴﻪ ﺇﱃ ﻣﺴـﺘـﻤـﻌـﻲ ﺇﺫﺍﻋـﺔ ﺑـﺎﺗـﻨـﺔ‬ ‫ﻣﻮﺍﻃﻦ ﻭﻧﺎﻝ ﻋﻠﻰ ﺫﻟﻚ ‪‬ﻨﺌﺔ ﻣﻦ ﻃﺮﻑ ﺍﻟﻮﻛﺎﻟﺔ ﺍﻟﻮﻃﻨﻴﺔ‬
‫ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﻭﺃﻭﻓﻴﺎﺅﻫﺎ ﻣﻨﺬ ‪ 15‬ﺳﻨﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﻌﻄﺎﺀ ﲟﻨﺎﺳﺒﺔ ﺍﻟﻌﺎﻡ‬ ‫ﻟﻠﺪﻡ‪.‬‬
‫ﺍﳉﺪﻳﺪ ‪.2010‬‬ ‫ﻛﺬﻟﻚ ﻣﺴﺎﳘﺔ ﺍﻹﺫﺍﻋﺔ ﰲ ﻣﺪ ﻣﻨﺎﺻﺮﻱ ﺍﻟﻔﺮﻳﻖ ﺍﻟﻮﻃﲏ‬
‫ﳛﺘﺮﻡ ﻛﻞ ﺍﻟﺒﺼﻤﺎﺕ ﻭﻳﻨﻈﺮ ﺇﱃ ﺍﻟﺸﺒﺎﺏ ﻋـﻠـﻰ ﺃ‪‬ـﻢ ﻫـﻢ‬ ‫ﺑﺎﻡ ﺩﺭﻣﺎﻥ ﺑـ ‪ 10000‬ﻋﻠﻢ ﻭﻃﲏ ﻣﺎ ﺯﺍﺩ ﻣـﻦ ﺷـﻌـﺒـﻴـﺔ‬
‫ﺍﳌﺴﺘﻘﺒﻞ ﻭﻫﻢ ﺃﺩﺍﺓ ﺍﻟﺘﻐﻴﲑ‪.‬‬ ‫ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ‪.‬‬
‫ﺃﺧﲑﺍ ﺷﻜﺮﻧﺎ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻩ ﳎﻠﺘﻨﺎ ﻓﻀﺎ ًﺀ ﳑﻴﺰﺍ ﻭﺷﻜﺮﻧﺎﻩ ﻋـﻠـﻰ‬ ‫ﻫﺬﺍ ﺑﺎﻹﺿﺎﻓﺔ ﺇﱃ ﲪﻠﺔ ﺗﻮﻋﻴﺔ ﺿـﺪ ﺣـﻮﺍﺩﺙ ﺍﳌـﺮﻭﺭ‬
‫ﺣﺴﻦ ﺍﻻﺳﺘﻘﺒﺎﻝ‪ .‬ﻧﺘﻤﲎ ﳍﺬﺍ ﺍﻟﺮﺟﻞ ﺃﻥ ﳛﻘﻖ ﻛﻞ ﺁﻣـﺎﻟـﻪ‬ ‫ﺍﻟﱵ ﺟﺎﺀﺕ ﺿﻤﻦ ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ ﺍﻹﺫﺍﻋﺔ ﺍﻟﻮﻃﻨﻴﺔ ﻟﻠﻮﻗﺎﻳﺔ ﻣﻦ‬
‫ﻭﻳﻔﻴﺪ ﺍﳉﻤﻴﻊ ﲞﱪﺗﻪ ﺍﻟﻄﻮﻳﻠﺔ‬ ‫ﺣﻮﺍﺩﺙ‬

‫‪14‬‬
‫ﺑﺎﺗﻨﺔ آﻧﻔﻮ‬ ‫ﺷﺨﺼﻴﺎت أوراﺳﻴﺔ‬

‫اﻟﺠﻤﻌﻲ ﺑﻮﻣﻌﺮاف‪ :‬ﻣﺪﻳﺮ إذاﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ اﻟﺠﻬﻮﻳﺔ‬


‫" ﻣﺴﻴﺮة ﻃﻮﻳﻠﺔ ﻟﺮﺟﻞ ﻃﻤﻮح"‬

‫ﺇﻻ ﺃﻧﻪ ﻏﺎﺩﺭ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺸﺎﺭ ﻭﺗﻮﺟﻪ‬ ‫ﻋﻨﺪﻣﺎ ﺩﺧﻠﻨﺎ ﻣﻜﺘﺐ ﺍﻟﺴﻴﺪ ﺍﳉﻤﻌﻲ ﺑﻮﻣﻌﺮﺍﻑ‬
‫ﺇﱃ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﻭﺭﻗﻠﺔ ﻟﻴﺤﺬﻭ ﻧﻔﺲ‬ ‫ﻣﺪﻳﺮ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﺍﺳﺘﻘﺒﻠﻨﺎ‬
‫ﺍﳊﺬﻭ ﰲ ﺩﻓﻊ ﻋﺠﻠﺔ ﺍﳋﺪﻣﺔ‬ ‫ﺑﺎﺑﺘﺴﺎﻣﺔ ﻋﺮﻳﻀﺔ ﺗﻜﺸﻒ ﻋﻦ ﻣﻼﻣﺢ ﺛﺎﺑﺘﺔ‪،‬‬
‫ﺍﻹﻋﻼﻣﻴﺔ ﺍﳉﻮﺍﺭﻳﺔ ‪‬ﺎ ﻛﻤﺎ ﻓﻌﻞ ﰲ‬ ‫ﺇﻥ ﺩﻟﺖ ﻋﻠﻰ ﺷﻲﺀ ﻓﻬﻲ ﺗﺪﻝ ﻋﻠﻰ ﻣﻼﻣﺢ‬
‫ﺳﺎﺑﻘﺘﻬﺎ ﻓﻜﺎﻥ ﻭﺑﻘﺮﺍﺭ ﻣﻦ ﺍﳌﺪﻳﺮ ﺍﻟﻌﺎﻡ‬ ‫ﺍﻟﺮﺟﻞ ﺍﻟﻮﺍﺛﻖ ﺍﻟﻌﺎﺭﻑ ﲟﻴﺪﺍﻥ ﻋﻤﻠﻪ ﺟﻴﺪ‪‬ﺍ‪.‬‬
‫ﻟﻺﺫﺍﻋﺔ ﺍﻟﻮﻃﻨﻴﺔ ﺁﻧﺬﺍﻙ ﺍﻟﺴﻴﺪ ﳌﲔ‬ ‫ﺍﻷﻣﺮ ﺍﻟﺬﻱ ﺩﻓﻌﻨﺎ ﻟﻼﺳﺘﻘﺼﺎﺀ ﻋﻦ ﺃﻫﻢ‬
‫ﻻ ﻋﻦ ﺍﻹﻧﺘﺎﺝ ﻣﺎ ﲰﺢ‬
‫ﺑﺸﻴﲏ ﻣﺴﺆﻭ ﹰ‬ ‫ﺗﻔﺎﺻﻴﻞ ﺧﱪﺓ ﺍﻟﺮﺟﻞ ﺍﳌﻴﺪﺍﻧﻴﺔ ﻟﺘﻜﻮﻥ ﴰﻌﺔ‬
‫ﻟﻪ ﻭﳌﺪﺓ ﺛﻼﺙ ﺳﻨﻮﺍﺕ ﺑﺈﺑﺮﺍﺯ ﻗﺪﺭﺍﺗﻪ‬ ‫ﺗﻀﻲﺀ ﺩﺭﻭﺏ ﺍﳌﺒﺘﺪﺋﲔ ﰲ ﻋﺎﱂ ﺍﻹﻋﻼﻡ‬
‫ﺍﳌﻬﻨﻴﺔ ﺍﻟﻜﺒﲑﺓ ﰲ ﺍﳌﻴﺪﺍﻥ ﺍﻹﻋﻼﻣﻲ‬ ‫ﺍﻟﺴﻤﻌﻲ ﺍﻟﺒﺼﺮﻱ ﻭﲢﻔﺰﻫﻢ ﻋﻠﻰ ﺍﳌﻀﻲ ﻗﺪﻣ ﹰﺎ‪.‬‬
‫ﺣﻴﺚ ﺗﻨﺎﻭﻝ ﺃﻫﻢ ﺍﳌﻠﻔﺎﺕ ﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻴﺔ‬ ‫ﺍﳉﻤﻌﻲ ﺑﻮﻣﻌﺮﺍﻑ ﻣﻦ ﻣﻮﺍﻟﻴﺪ ‪ 1965‬ﺑﺒﻠﺪﻳﺔ‬
‫ﻭﺍﻻﻗﺘﺼﺎﺩﻳﺔ ﺍﻻﺟﺘﻤﺎﻋﻴﺔ ﻭﺣﱴ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻴﺔ ﺑﺎﻟﻨﻘﺎﺵ‬ ‫ﺃﻭﻻﺩ ﻓﺎﺿﻞ ﺑﺒﺎﺗﻨﺔ‪ ..‬ﻋﺎﻡ ‪ 1981‬ﻛﺎﻥ ﺍﻟﻄﺎﻟﺐ ﺍﻟﻮﺣﻴﺪ‬
‫ﻭﺍﻟﺘﺤﻠﻴﻞ ﻭﺣﺎﻭﺭ ﺟﺮﺍﺀ ﺫﻟﻚ ﺗﻘﺮﻳﺒﺎ ﻛﻞ ﺭﺅﺳﺎﺀ ﺍﳊﻜﻮﻣﺎﺕ‬ ‫ﺍﳌﺘﺤﺼﻞ ﻋﻠﻰ ﺷﻬﺎﺩﺓ ﺍﻟﺒﺎﻛﺎﻟﻮﺭﻳﺎ ﻋﻠﻰ ﻣﺴﺘﻮﻯ ﺛﺎﻧﻮﻳﺔ‬
‫ﺍﻟﺬﻳﻦ ﻣﺮﻭﺍ ﻋﻠﻰ ﺍﳊﻜﻮﻣﺔ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻳﺔ ﺇﺛﻨﺎﺀ ﺗﻮﺍﺟﺪﻩ‬ ‫ﻣﺼﻄﻔﻲ ﺑﻦ ﺑﻮﻟﻌﻴﺪ ﺑﺒﺎﺗﻨﺔ ﻟﻴﻠﺘﺤﻖ ﲜﺎﻣﻌﺔ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ‬
‫ﺑﺈﺫﺍﻋﺔ ﻭﺭﻗﻠﺔ ﻭﺷﺨﺼﻴﺎﺕ ﺣﻜﻮﻣﻴﺔ ﺑﺎﺭﺯﺓ ﻋﻠﻰ ﺳﺒﻴﻞ ﺍﳌﺜﺎﻝ‬ ‫ﺍﻟﻌﺎﺻﻤﺔ ﺍﻟﱵ ﲣﺮﺝ ﻣﻨﻬﺎ ﺑﺸﻬﺎﺩﺓ ﻟﻴﺴﺎﻧﺲ ﰲ ﺍﻟﻌﻠﻮﻡ‬
‫ﻣﻘﺪﺍﺩ ﺳﻴﻔﻲ ﻏﺰﺍﱄ ﲪﺮﻭﺵ ﺑﺎﻹﺿﺎﻓﺔ ﺇﱃ ﻗﻴﺎﺩﺍﺕ‬ ‫ﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻴﺔ ﻭﺍﻟﻌﻼﻗﺎﺕ ﺍﻟﺪﻭﻟﻴﺔ‪.‬‬
‫ﻼ‪.‬‬
‫ﺣﺰﺑﻴﺔ ﻛﱪﻯ ﻛﻤﻬﺮﻱ ﻣﺜ ﹰ‬
‫ﻼ ﺻﺤﻔﻴﺎ ﻟﻌﺪﺓ ﺟﺮﺍﺋﺪ ﻭﻃﻨﻴﺔ ﻛﺠﺮﻳﺪﺓ‬
‫ﻋﻤﻞ ﻣﺮﺍﺳ ﹰ‬
‫ﻛﺎﻧﺖ ﻟﻪ ﺍﻟﻴﺪ ﺍﻟﻄﺎﺋﻠﺔ ﰲ ﻛﺸﻒ ﺧﺒﺎﻳﺎ ﺍﻟﻔﻀﻴﺤﺔ ﺍﳌﺎﻟﻴﺔ‬
‫ﺍﻷﺿﻮﺍﺀ ﻭﺍﳌﻨﺘﺨﺐ ﻭﺟﺮﻳﺪﺓ ﺍﳌﺴﺎﺀ ﻛﺬﻟﻚ ﺟﺮﻳﺪﺓ‬
‫ﻭﺍﻟﺴﻴﺎﺳﻴﺔ ﰲ ﲤﻨﺮﺍﺳﺖ ﺣﻴﺚ ﺃﻋﺪ ﺣﺼﺔ ﻛﺎﻣﻠﺔ ﻋﻦ‬
‫ﺍﻟﻮﺣﺪﺓ ﺍﻟﺮﻳﺎﺿﻴﺔ ﻭﺍﻟﻮﺣﺪﺓ ﺍﻷﺳﺒﻮﻋﻴﺔ ﻭﻏﲑﻫﺎ ﻣﻦ‬
‫ﺍﻟﻔﺴﺎﺩ ﺍﳌﺎﱄ ﻭﺍﻹﺩﺍﺭﻱ ﻭﻛﺸﻒ ﺍﳌﺘﻮﺭﻃﲔ ﺑﺜﺘﻬﺎ ﺍﻹﺫﺍﻋﺔ‬
‫ﺍﳉﺮﺍﺋﺪ ﺍﻟﻮﻃﻨﻴﺔ ﻟﻴﻨﺘﻘﻞ ﺑﻌﺪ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺘﺠﺮﺑﺔ ﰲ‬
‫ﺍﻟﻮﻃﻨﻴﺔ ﻣﺪﺓ ﺳﺎﻋﺘﲔ ﻛﺎﻣﻠﺘﲔ‪.‬‬
‫ﺍﻟﺼﺤﺎﻓﺔ ﺍﳌﻜﺘﻮﺑﺔ ﺇﱃ ﻋﺎﱂ ﺍﻹﻋﻼﻡ ﺍﻟﺴﻤﻌﻲ ﺍﻟﺒﺼﺮﻱ‬
‫ﻫﺬﺍ ﺑﺎﻹﺿﺎﻓﺔ ﺇﱃ ﻣﻠﻔﺎﺕ ﺃﺧﺮﻯ ﻣﻬﻤﺔ ﻛﺎﻟﻘﻀﺎﻳﺎ ﺍﻷﻣﻨﻴﺔ‬
‫ﻓﻬﻮ ﻣﻦ ﻣﺆﺳﺴﻲ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺸﺎﺭ ﺍﻟﱵ ﺗﻌﺘﱪ ﻣﻦ ﺃﻭﱃ‬
‫ﺃﻳﻦ ﺗﻨﺎﻭﻝ ﺇﻋﻼﻣﻴﺎ ﳎﺮﻳﺎﺕ ﳏﺎﻛﻤﺔ ﺍﻟﺸﻬﲑﺓ ﻟﻸﻓﻐﺎﻥ‬
‫ﺍﻹﺫﺍﻋﺎﺕ ﺍﶈﻠﻴﺔ ﻭﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﲝﻴﺚ ﳝﺘﺪ ﻋﻤﻠﻬﺎ ﺍﳉﻮﺍﺭﻱ‬
‫ﻭﻏﲑﻫﺎ ﻣﻦ ﺍﳌﻠﻔﺎﺕ ﺍﳌﻬﻤﺔ‪.‬‬
‫ﰲ ﺍﳉﻨﻮﺏ ﺍﻟﻐﺮﰊ ﻟﻠﺠﺰﺍﺋﺮ ﻟﻴﺸﻤﻞ ﻣﺎ ﻳﺰﻳﺪ ﻋﻦ ﲬﺲ‬
‫ﺍﻟﺘﺤﻖ ﺑﺈﺫﺍﻋﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﻋﺎﻡ ‪ 2003‬ﻭﺷﻐﻞ ﻣﻨﺼﺐ‬
‫ﻭﻻﻳﺎﺕ‪ ،‬ﻭﲝﻜﻢ ﻣﻮﻗﻊ ﺇﺫﺍﻋﺔ ﺑﺸﺎﺭ ﺍﳍﺎﻡ ﺟﺪ‪‬ﺍ ﻓﻘﺪ ﺗﻨﺎﻭﻟﺖ‬
‫ﺭﺋﻴﺲ ﲢﺮﻳﺮ ﺑﻘﺴﻢ ﺍﻷﺧﺒﺎﺭ ﻟﻔﺘﺮﺓ ﻃﻮﻳﻠﺔ ﺧﻼﳍﺎ ﻛﻠﻒ‬
‫ﺍﻟﻌﺪﻳﺪ ﻣﻦ ﺍﻟﻘﻀﺎﻳﺎ‪ ،‬ﻭﲟﻮﺿﻮﻋﻴﺔ ﻃﺮﺣﻪ ﻏﺮﺽ ﺍﳉﻤﻌﻲ‬
‫ﺑﺘﻜﻮﻳﻦ ﻃﺎﻗﻢ ﺇﺫﺍﻋﻲ ﺑﺈﺫﺍﻋﺔ ﺧﻨﺸﻠﺔ ﻭﺗﺄﻃﲑ ﳏﻄﺔ ﻣﻴﻠﺔ‬
‫ﻧﻔﺴﻪ ﻛﺈﻋﻼﻣﻲ ﺑﺎﺭﺯ ﻣﻦ ﺧﻼﻝ ﻣﻨﺎﻗﺸﺘﻪ ﻟﻘﻀﺎﻳﺎ ﺣﺴﺎﺳﺔ‬
‫ﺍﳉﻬﻮﻳﺔ ﺍﳊﺪﻳﺜﺘﺎ ﺍﻟﻨﺸﺄﺓ‪ ،‬ﻭﻧﺎﻝ ﺇﺷﺎﺩﺓ ﻣﻦ ﻃﺮﻑ ﻛﺎﺗﺐ‬
‫ﻣﻦ ﺑﻴﻨﻬﺎ ﻗﻀﻴﺔ ﻓﺘﺢ ﺍﳊﺪﻭﺩ ﺑﲔ ﺍﳌﻐﺮﺏ ﻭﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻟﻴﺬﻳﻊ‬
‫ﺍﻟﺪﻭﻟﺔ ﺍﳌﻜﻠﻒ ﺑﺎﻹﻋﻼﻡ ﺍﻟﺴﻴﺪ ﻋﺰ ﺍﻟﺪﻳﻦ ﻣﻬﻴﻮﰊ‪.‬‬
‫ﺻﻴﺘﻪ ﺑﻘﻮﺓ‪.‬‬

‫‪13‬‬
‫إﺛﺎرة هﺬا اﻟﻤﻮﺿﻮع ﻣﻦ ﺟﺪﻳﺪ أو اﻟﻤﻨﺎﻗﺸﺔ‬ ‫ﻳﺴﺘﻮﺟﺐ اﻟﻘﻴﺎم ﺑﻪ ‪.‬‬
‫أو اﻟﻤﻨﺎﻇﺮة‪ .‬وأﺗﺬآﺮ ﻗـﻮل ﻣـﺪﻳـﺮ ﻣـﺪرﺳـﺔ‬ ‫ﻓﻨﺤﻦ ﻧﻌﻠﻢ أن آﻞ إﻧـﺘـﺎج ﻓـﻨـﻲ ﻟـﻪ إﺑـﻌـﺎد‬
‫اﻟﻔﻨﻮن ﺑﻘﺴﻨﻄﻴﻨﺔ ﻟﻤـﺎ ذهـﺐ ﻣـﻊ ﺑـﻌـﺾ‬ ‫وأهﺪاف ﻳﻄﻤﺢ آﻞ ﻣﺨﺮج اﻟﻮﺻﻮل إﻟﻴﻬﺎ ‪ .‬ﻣﻦ‬
‫اﻷﺳﺎﺗﺬة ﻟﻴﺨﺒﺮ أﻣﻴﻦ اﻟﺸﺮﻃـﺔ ﻋـﻠـﻰ ﻣـﺎ‬ ‫ﺧﻼل ﻣﺸﺎهﺪﺗﻲ ﻟﺒﻌﺾ اﻟﻠﻘـﻄـﺎت ﺗـﻨـﺎوﻟـﺖ‬
‫ﻳﻨﻮي اﻟﻘﻴﺎم ﺑﻪ ﻣﻦ ﻓﺴﺢ اﻟﻤﺠﺎل ﻟﻠـﻄـﻼب‬ ‫ﺗﺤﺪي اﻟﻄﻼب وﻗﺒﻮﻟﻬﻢ رﺳﻢ اﻟﺠﺴﺪ اﻟﻌﺎري‬
‫ﻟﺮﺳﻢ اﻟﺠﺴﺪ اﻟﻌﺎري ﺑـﻤـﺪرﺳـﺔ اﻟـﻔـﻨـﻮن‬ ‫ﻓﻲ اﻟﻤﺪرﺳﺔ واﻟﻤﺘﻤﺜﻞ ﻓـﻲ ﻧـﺰع اﻟـﻄـﻼب‬
‫ﻓﻘﺎل وﻗﺪ آﻨﺎ ﻧﻈﻦ اﻧﻪ ﺳﻴﻘـﻒ ﺑـﺠـﺎﻧـﺒـﻨـﺎ‬ ‫ﻟﺜﻴﺎﺑﻬﻢ وﺗﻌﺮﻳﻬﻢ ﻣﺘﺤﺪﻳﻦ اﻟﺠﻤﻴﻊ ﻣﻌﺘﺒﺮﻳـﻦ‬
‫وﻳﺪﻋﻤﻨﺎ وﻳﺘﺼﺪى ﻟﻤﻌﺎرﺿﻲ هﺬﻩ اﻟـﻔـﻜـﺮة‬ ‫ذﻟﻚ ﺗﺤﺮرا ﻣﻦ ﻗﻴﺪ اﻟﻌﺮف واﻟﺪﻳـﻦ ﻓـﺎﻧﺴـﻠـﺦ‬
‫إﻻ اﻧﻪ وﺑﺨﻨﺎ ﺑﻌﺪ ﻣﻨﺎﻗﺸﺘﻨﺎ ﻗﺎﺋﻼ ‪:‬ﻻ اﺳﻤـﺢ‬ ‫اﻟﺠﻤﻴﻊ وﺗﺤﺪوا اﻟﻤﺠﺘﻤﻊ ﺑﺄآﻤﻠـﻪ ‪,‬ﻣـﻤـﺜـﻼت‬
‫ﺑﺬﻟﻚ ﺑﻞ ﻻ أواﻓﻖ ﻷﻧـﻨـﻲ أﺗﺼـﻮر أن اﺣـﺪ‬ ‫وﻣﻤﺜﻠﻴﻦ دﺧﻠﻮا اﻟﻨﺠﻮﻣﻴﺔ ﻣﻦ ﺑﺎﺑـﻪ اﻟـﻮاﺳـﻊ‬
‫أﺑﻨﺎﺋﻲ ﻳﺪرس ﻓﻲ هﺬﻩ اﻟﻤﺪرﺳـﺔ ﻓـﺎﻧـﺎ ﻻ‬ ‫ﻣﻘﺘﻨﻌﻴﻦ أن ﻣﻦ ﻳﺮﻏﺐ اﻟﺨﻮض ﻓـﻲ ﻣـﺠـﺎل‬
‫أرﺿﻰ وﻻ اﺳﺘﻮﻋﺐ ﻣﺎ ﻃـﻠـﺒـﺘـﻤـﻮﻩ ﻣـﻨـﻲ‬ ‫اﻟﺘﻤﺜﻴﻞ واﻟﻨﺠﺎح ﻓﻴﻪ ﻋﻠﻴﻪ أن ﻳﻨﺴﻠﺦ ﻣـﻦ‬
‫وأﺗﺬآﺮ ﻳﻮﻣﻬﺎ إﻧﻲ ﺣﻤﺪت اﷲ ﻋﻠﻰ ﻣـﻮﻗـﻒ‬ ‫أﺻﻠﻪ وإﻧﺴﺎﻧﻴﺘﻪ وﻳﻨﺎﻓﺲ اﻟﻐﺮب ﻓﻲ اﻧﻘـﻴـﺎدﻩ‬
‫هﺬا اﻟﻀﺎﺑﻂ اﻷﺑﻲ واﻟﺤﺮ واﻟﺬي آﺎن ﻣﻮﻗﻔﻪ‬ ‫ﻧﺤﻮ اﻟﺤﻴﻮاﻧﻴﺔ أﻋﻠﻢ أﻧﻬﻢ ﺳﻴﺤﻜﻤﻮن ﻋـﻠـﻲ‬
‫ﻗﺒﻞ أن ﺗﺼﺪر وزارة اﻟﺸﺆون اﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ﺑﻴـﺎﻧـﻬـﺎ‬ ‫ﺑﺄﻧﻨﻲ ﻣﻌﻘﺪ وﻻ اﻓﻬﻢ اﻟﻔﻦ وﻻ أﺗـﺬوﻗـﻪ و ﻻ‬
‫اﻟﺮاﻓﺾ ﻟﻬﺬﻩ اﻟﻔﻜﺮة ﺟﻤﻠﺔ وﺗﻔﺼﻴﻼ‪.‬‬ ‫أﻗﺒﻞ اﻹﺑﺪاع واﻻﺑﺘﻜﺎر ‪.‬هﻨﺎ ﻓﻲ ﻣﺼﺮ أم اﻟﺪﻧﻴﺎ‬
‫ﻓﻤﻮﻗﻒ رﺟﺎل اﻷزهﺮ ﻟﻜﻲ ﻻ أﻗـﻮل ﻋـﻠـﻤـﺎء‬ ‫أم اﻟﻔﺴﻖ اﻟﻤﺠﻮن ﺑﺎﺳﻢ اﻟﻔـﻦ و اﻟـﺨـﺮوج‬
‫اﻷزهﺮ ﺑﺎت ﻳﺼﺪر ﺁراؤﻩ ﻓﻲ ﻣـﺒـﺎرﻳـﺎت آـﺮة‬ ‫ﻋﻠﻰ اﻟﻌﻘﻞ واﻟﻤﻨﻄﻖ واﻟﺪﻳﻦ ﻓﺘﺴﺎءﻟﺖ أﻳـﻦ‬
‫اﻟﻘﺪم وﻳﻔﺘﻲ ﺑﺤﻞ ﺑﻨﺎء اﻟﺠﺪار ﻟﺤﺼﺎر أهـﻞ‬ ‫آﺎن ﻣﻮﻗﻒ ﺟﺎﻣﻊ اﻷزهﺮ ﻣﻦ آﻞ ﻣﺎ ﺟﺮى وﻣﺎ‬
‫ﻏﺰة ﺑﺤﺠﺔ اﻷﻣﻦ اﻟﻘﻮﻣﻲ ﻟﻤـﺼـﺮ وﺷـﻌـﺐ‬ ‫أﺛﺎر ﻩ هﺬا اﻟﻔﻠﻢ ﻣﻦ ﻧﻘﺪ واﺳﺘﻨﻜﺎر وﺗـﺄﻳـﻴـﺪ‪,‬‬
‫ﻣﺼﺮ اﻟﻤﻬﻢ أن ﻳﺮﺿﻮا اﻟﻤﺨﻠﻮق ﻻ اﻟﺨـﺎﻟـﻖ‬ ‫وأﻳﻦ ﻋﻠﻤﺎء اﻷزهﺮ ﻣﻦ آﻞ ﻣﺎ ﺣﺪث وﻣﺎ أﺛـﺎرﻩ‬
‫أﻣﺎ ﻣﺎ ﻳﻬﻢ ﻣﺼﻴﺮ اﻟﻤﺠﺘﻤﻊ واﻷﺧﻄﺎر اﻟـﺘـﻲ‬ ‫هﺬا اﻟﻔﻠﻢ ﻋﻠﻰ ﻣﺎ ﻳﺒﺪو ﻓﻬﻢ ﻏﻴﺮ ﻣﻌﻨﻴﻴـﻦ و‬
‫ﺗﺤﺪق ﺑﻪ ﻣﻦ اﻧﺤﻼل وﺗﻔﺴﺦ ﻋـﻦ ﻃـﺮﻳـﻖ‬ ‫ﻻ ﻳﺘﺪﺧﻠﻮن إﻻ إذا ﻃﻠﺐ ﻣﻨﻬﻢ ذﻟﻚ‪.‬‬
‫اﻟﻔﻦ وﻧﺠﻮﻣﻪ ﻓﻼ ﻳﻠﻴﻬﺎ ﺑﺎل وﻻ أهﻤﻴﺔ ﻻن‬ ‫أرﺟﻊ إﻟﻰ أﻳﺎم ﻃﺮح أﻣﺮ رﺳﻢ اﻟﺠﺴﺪ اﻟﻌﺎري‬
‫ﻣﺼﺮ أم اﻟﺪﻧﻴﺎ وﻻ ﻳﺠﻮز اﻟﺘﺪﺧﻞ ﻓﻲ ﺷﺆوﻧﻬﺎ‬ ‫ﺑﻤﺪرﺳﺔ اﻟﻔﻨﻮن ﺑﺎﻟﺠﺰاﺋﺮ ﺑﻌـﺪ اﻷﺧـﺬ واﻟـﺮد‬
‫آﻨﺎ ﻧﻀﻦ أن أم اﻟﺪﻧﻴﺎ أم ﻟﻠﻌﺮب آﻠﻬﻢ ﻓﻬـﻲ‬ ‫واﻟﻘﺒﻮل واﻟﺮﻓﺾ ﺑﻴﻦ اﻟـﻄـﻼب و اﻷﺳـﺎﺗـﺬة‬
‫ﻣﻦ ﺗﺮﻋﻰ ﻣﺼﺎﻟﺢ اﻷﻣﺔ وﺗﺪاﻓﻊ ﻋﻦ ﺣﻘﻮﻗﻬﺎ‬ ‫ﻓﺄﺻﺪرت وزارة اﻟﺸﺆون اﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ﺑﻴﺎﻧﺎ وﺟﻬﺘﻪ‬
‫وﺑﺎت واﺿﺤﺎ أن أم اﻟـﺪﻧـﻴـﺎ ﺗـﺨـﻠـﺖ ﻋـﻦ‬ ‫ﻟﻠﻤﺆﺳﺴﺔ ﻓﺎﺻﻼ وﺣﺎﺳﻤﺎ ﻻ ﻏﺒـﺎر ﻋـﻠـﻴـﻪ‬
‫وﺿﻴﻔﺘﻬﺎ اﻟﻄﺒﻴﻌﻴﺔ اﻟـﻤـﻨـﻮﻃـﺔ ﺑـﻬـﺎ ﻷﻧـﻬـﺎ‬ ‫ﻣﻌﻠﻨﺔ إﻟﻰ ﺟﻤﻴﻊ ﻣﻦ اﺧﺘﻠﻒ أو أﻳـﺪ أﻧـﻪ ﻟـﻮ‬
‫ﺷﻐﻮﻓﺔ ﺑﻐﺮام ﺻﻬﻴﻮﻧـﻲ ﻳـﻤـﻠـﻲ ﻋـﻠـﻴـﻬـﺎ‬ ‫ﺗﺄﺗﻲ أي ﺷﻜﻮى ﻣﻦ ﻃﺮف أي ﻃﺎﻟﺐ ﺑﻌـﺪ‬
‫ﻣﻄﺎﻟﺒﻪ ورﻏﺒﺎﺗﻪ آﻮﻧﻬﺎ ﻻ ﺗﺒﺎﻟﻲ إن ﺳـﺨـﻂ‬ ‫اﻟﻴﻮم ﺳﺘﺄﺧﺬ وزارة اﻟﺸﺆون اﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ﻣـﻮﻗـﻔـﺎ‬
‫ﻋﻠﻴﻬﺎ ﺟﻤﻴﻊ اﻟﻌﺮب وﻷﻧﻬﺎ ﻓﻲ ﺣﺎﻟﺔ هﺬﻳﺎن‬ ‫ﺑﺈﻏـﻼق اﻟـﻤـﺪرﺳـﺔ وﺗﺴـﺮﻳـﺢ اﻟـﻄـﻼب و‬
‫وﻋﺸﻖ وإرﺿﺎء ﻟﻠﺤﺒﻴﺐ ﻣﻌﺬورة‬ ‫اﻷﺳﺎﺗﺬة ﻣﻌﺎ ﺑﻬﺬا اﻟﻘﺮار ﺧﻤﺪت اﻟﻔﺘﻨﺔ وﻟـﻢ‬
‫آﻤﺎ ﻳﻌﺬر اﻟﻌﺎﺷﻖ اﻟﻮﻟﻬﺎن‪.‬‬ ‫ﻳﺘﺠﺮا اﺣﺪ ﻣﻦ إﺛﺎرة هﺬا اﻟﻤﻮﺿﻮع ﻣﻦ ﺟـﺪﻳـﺪ‬
‫وﻟﻌﻞ اﻟﺒﻌﺾ ﻳﻨﻀـﺮ إﻟـﻰ هـﺬا اﻷﻣـﺮ آـﺒـﺖ‬
‫ﻟﻠﺤﺮﻳﺎت وﻗﻤﻊ ﻟﻸﻓﺮاد وﺑﺎﻟﻤﻨﺎﺳﺒﺔ ﻓﻤـﺆﻳـﺪي‬
‫ﻃﺎﻟﻌﻮا ﺑﺎﺗﻨﺔ أﻧﻔﻮ‬ ‫هﺬﻩ اﻟﻔﻜﺮة ﻋﺪهﻢ ﺿﺌﻴﻞ أرادوا ﻓﺮض ذﻟـﻚ‬
‫ﻋﻠﻰ ﺷﺒﻜﺔ اﻹﻧﺘﺮﻧﺖ‬ ‫ﺑﺴﻢ اﻟﻔﻦ واﻟﺘﻔﺘﺢ واﻹﻟﻬﺎم وﻣﻨﻬﻢ ﻣﻦ ﻗـﺎل‬
‫ﺑﺎن اﻹﺑﺪاع واﻹﻟﻬﺎم ﻳﺄﺗﻲ ﺣـﻴـﻨـﻤـﺎ ﻳـﺘـﻨـﺎول‬
‫‪WWW.BATNAINFO.COM‬‬ ‫اﻟﻔﻨﺎن اﻟﺨﻤﺮ وﻳﻨﺘﻘﻞ ﺑﻨـﻔـﺴـﻪ إﻟـﻰ ﻋـﺎﻟـﻢ‬
‫‪WWW.FASAC.ORG‬‬
‫اﻟﺨﻴﺎل و اﻟﻼ وﻋﻲ اﻟﻤﻬﻢ ﻟﻢ ﻳﺠﺮأ اﺣﺪ‬

‫‪12‬‬
‫اﻟﻤﻨﺸﻄﺔ وهﻞ أﻧـﺖ ﻣـﺜﻠـﻪ ﻓـﻲ واﻗـﻌـﻚ‬ ‫ﺑﻌﺒﺎرة أﺧﺮى دﻳﻮﺛﺎ ﻣﻨﺴﻠﺨﺎ ﻻ هـﻮ أوروﺑـﻲ‬
‫اﻟﻤﻌﺎش ﻓﺄﺟﺎب ﺑﻜﻞ ﺣﺮﻳﺔ وﺑـﺪون ﻋـﻘـﺪة‬ ‫وﻻ هﻮ ﻣﺴﻠﻢ وﻻ ﺣﺘﻰ ﻋﺮﺑﻲ وﻳﻘﻮل ‪:‬‬
‫ﻓﻬﻮ ﻳﻤﺎرس هـﺬا اﻷﻣـﺮ ) رﺳـﻢ اﻟـﺠـﺴـﺪ‬ ‫أﻧﺎ ﻣﺪرك أن ﻋﻔﺔ اﻷﺑﻮﻳﻦ ﺗﻨﺠﻲ اﻷﺑﻨﺎء ﻣـﻦ‬
‫اﻟﻌﺎري ( ﺑﻜﻞ ﻗﻨﺎﻋﺔ وراﺣﺔ ﺑﺎل وﻻ ﻳـﻨـﻔـﻲ‬ ‫اﻻﻧﺤﺮاف واﻟﻀﻴﺎع وﻣﻦ ﻻ ﻳﺤﺎﻓﻆ ﻋﻠﻰ أﺑﻨـﺎء‬
‫ذﻟﻚ إﻳﻤﺎﻧﻪ ﺑﺮﺑﻪ‪ ,‬ﻻ اﻓﻬﻢ آﻴﻒ ﻳﻮﻓـﻖ ﺑـﻴـﻦ‬ ‫ﻏﻴﺮﻩ ﻓﻼ ﻳﺴﻠﻢ ﻣﻦ ﻋﻘﺎب اﷲ ‪.‬آﻨﺖ أﻗـﻮل‬
‫ﻣﻌﺼﻴﺔ و ﻋﻼﻗﺘﻪ ﺑﺎﻟﺨﺎﻟﻖ ‪.‬ﺛﻢ اﻧﺘﻘﻠﺖ إﻟـﻰ‬ ‫ﻓﻲ ﻧﻔﺴﻲ ﺳﺒﺤﺎن ﻣﻘﻠﺐ اﻷﺣﻮال ﺣﻴﻨﻤـﺎ‬
‫ﻃﺎﻟﺐ ﺁﺧﺮ ﻗﺎم ﺑﺪور اﻟﻄﺎﻟﺐ اﻟﺬي ﻻ ﻳﺒﺎﻟـﻲ‬ ‫أﺗﺬآﺮ أﻳﺎم آﺎن ﻣﺘـﺤـﻤـﺴـﺎ ﻟـﻔـﺮض رﺳـﻢ‬
‫ﻳﺮﺗﻜﺐ اﻟﺤﺮام وﻗﺖ ﻣﺎ ﻳﺸﺎء وآﻴﻒ ﻣﺎ ﻳﺸﺎء‬ ‫اﻟﺠﺴﺪ اﻟﻌﺎري‪.‬ﻓﻬﺬا ﻳـﺤـﺪث ﻣـﻊ ﻣـﻦ ﻟـﻪ‬
‫ﻓﻠﻘﺪ ﺷﺎهﺪﻧﺎ ﺑﻌﺾ اﻟﻠﻘﻄﺎت ﻓﻲ اﻟﻔﻠﻢ هﻮ‬ ‫ﺿﻤﻴﺮ ﺣﻲ وﻧﻔﺲ ﺑﺮﻳﺌﺔ وﺻﻠﺘﻪ ﺑﺮﺑﻪ ﺻﺎدﻗﺔ‬
‫وزﻣﻴﻠﺘﻪ اﻟﺠﺎﻟﺴﺔ ﺑﺠﺎﻧﺒﻪ وﻗﺪ آﺎﻧﺎ ﻳﺘـﺒـﺎدﻻن‬ ‫ﻻ ﻓﻠﺴﻔﺔ ﻓﻴﻬﺎ وﻻ ﻧﻔﺎق‪ .‬ﻟﻘﺪ ﻣﺮت ﻋـﻠـﻴـﻨـﺎ‬
‫اﻟﻘﺒﻼت ﺑﻜﻞ وﻗﺎﺣﺔ ﻓﺘﺴﺎءﻟﺖ اﻟﻤـﻨـﺸـﻄـﺔ‬ ‫آﻞ هﺬﻩ اﻟﻤﺪة وﻧﺤﻦ ﻣﺤﺮوﻣﻮن ﻣﻦ رﺳـﻢ‬
‫ﻣﻮﺟﻬﺔ ﺳﺆاﻟﻬﺎ ﻟﻬﺬا اﻟﻨـﺠـﻢ‪ :‬هـﻞ وﺟـﺪت‬ ‫اﻟﺠﺴﺪ اﻟﻌﺎري وﻟﻢ ﺗﻘﻢ اﻟﻘـﻴـﺎﻣـﺔ وﺗـﺨـﺮج‬
‫إﺣﺮاﺟﺎ ﻓﻲ ﺗﺄدﻳﺘﻚ ﻟﻬﺬا اﻟﺪور ﻗﺎل‪:‬ﻻ ‪ ,‬ﻓـﻲ‬ ‫اﻟﻄﻼب ﻣﻦ ﻏﻴﺮ أن ﻳﺆﺛﺮ ذﻟﻚ ﻋﻠﻰ ﺗﻜﻮﻳﻨﻬﻢ‬
‫ﻧﻈﺮ اﻟﻤﺨﺮج وﻧﺠﻮم هﺬا اﻟﻔﻠﻢ ﻣﻌﺎ آﻞ ﻣـﺎ‬ ‫أو ﺗﺨﺮﺟﻬﻢ ‪,‬وأﻣﺎ ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ ﻟـﻺﺑـﺪاع واﻟـﻔـﻦ‬
‫ﻳﺪور ﻓﻲ هﺬا اﻟﻔﻠﻢ هﻮ ﺗﺼـﻮﻳـﺮ ﻟـﻠـﻮاﻗـﻊ و‬ ‫ﻓﻮﺳﻴﻠﺔ اﻟﺘﻌﺒﻴـﺮ ﺗـﻐـﻴـﺮت وأﺻـﺒـﺢ ﻟـﻠـﻔـﻦ‬
‫ﻳﻤﺎرس ﻓﻲ اﻟﻮاﻗﻊ ﻓﺄﺻﺮت اﻟﻤﻨﺸﻄﺔ ﻋﻠـﻰ‬ ‫ﻓﻠﺴﻔﺔ أﺧﺮى ﻻ ﻳﻔﺴﺢ اﻟﻤﺠﺎل ﻟـﻠـﺨـﻮض‬
‫ﺳﺆاﻟﻬﺎ ‪ :‬هﻞ وﺟﺪت إﺣﺮاﺟﺎ ﻓـﻲ ﺗـﺄدﻳـﺘـﻚ‬ ‫ﻓﻴﻬﺎ ﻓﺎﻟﻔﻦ اﻟﺤﺪﻳﺚ ﺟﺮد اﻟﻔﻦ ﻣـﻦ ﻗـﻴـﻤـﻪ‬
‫ﻟﻬﺬا اﻟﺪور ﻣﻊ زﻣﻴﻠﺘﻪ اﻟـﺠـﺎﻟﺴـﺔ ﺑـﺠـﺎﻧـﺒـﻪ‬ ‫اﻟﻤﺜﻠﻰ وﻗﻮاﻋﺪﻩ اﻟﺼﻌﺒﺔ اﻟﺘﻲ ﺗﺤـﻮل ﺑـﻴـﻦ‬
‫ﻓﺄﺟﺎب ‪ :‬هﺬا اﻷﻣﺮ ﻻ ﻳﻮﺟﺪ ﻣﻦ ﻟﻢ ﻳﺮﺗـﻜـﺒـﻪ‬ ‫اﻟﻤﻮهﻮب واﻟﻤﺘﻄﻔﻞ اﻟﺪﺟﺎل‪ ,‬ﻓﺤﺪﻳﺜﻨـﺎ اﻵن‬
‫ﻓﺄﻏﻠﺐ اﻟﻨﺎس ﻳﺘﺴﺘﺮون وﻳﺨﺘﺒﺌﻮن ﻓﻴﻘﻮﻣﻮن‬ ‫ﻳﺪور ﺣـﻮل إﺛـﺎرة هـﺬا اﻟـﻤـﻮﺿـﻮع اﻟـﺬي‬
‫ﺑﻪ ﺧﻔﻴﺔ أﻣﺎ أﻧﺎ ﻟﻘﺪ ﻗﻤﺖ ﺑﻪ أﻣﺎم اﻟﻤﻸ ﺛﻢ‬ ‫اﺳﺘﺤﺪث ﻣـﻦ ﺟـﺪﻳـﺪ ﻻ ﻟﺸـﻲء إﻻ أن‬
‫ﻗﺎل ‪ :‬ﻓﻼ ﺗـﺪرون ﻣـﺎ ﺻـﻌـﻮﺑـﺔ ذﻟـﻚ أﻣـﺎم‬ ‫اﻟﻌﺎﻟﻢ اﻟﺜﺎﻟﺚ ﻳﺪرك أن اﻟﻐـﺮب ﻻ ﻳـﻤـﻨـﺤـﻪ‬
‫اﻷﺿــﻮاء وﺣﺸــﺪ ﻣــﻦ اﻟــﻨــﺎس اﻟــﻤــﺨــﺮج‬ ‫ﺟﻮاﺋﺰ اﻷوﺳﻜﺎر إﻻ إذا ﺗﺤﺪى اﻟﻌﺮف واﻟﻘﻴﻮد‬
‫وﻣﺴﺌﻮل اﻟﺼﻮت واﻹﻧﺎرة ﻓـﻠـﻘـﺪ ﺗـﺤـﺪﻳـﺖ‬ ‫واﻟﺪﻳﻦ واﻻﻧﺴﻼخ وإﺗﺒﺎع اﻟﻬﻮى ﻓـﻴـﺰآـﻲ‬
‫اﻟﺠﻤﻴﻊ وﻗﻤﺖ ﺑﺬﻟﻚ ﺑﻜـﻞ ﻗـﻨـﺎﻋـﺔ ووﻋـﻲ‬ ‫آﻞ ﻣﻦ آﺎن وﻗـﺤـﺎ ﻓـﺎﺟـﺮا آـﻔـﺎرا ﻣـﺘـﺤـﺪ‬
‫أﻋﺘﻘﺪ أﻧﻲ ﻧﺠﺤﺖ ﻓﻲ ﺗﺄدﻳﺘﻲ ﻟﻬﺬا اﻟـﺪور‬ ‫ﻟﻤﺠﺘﻤﻌﻪ ﻣﺘﺒﺎﻩ ﺑﻤﻌﺼﻴﺘﻪ‪.‬‬
‫ﺑﻜﻞ ﺷﺠﺎﻋﺔ وﺑﺪون ﻧﻔﺎق وأﻣـﺎ ﻣـﻦ وﻗـﻊ‬ ‫ﻟﻘﺪ ﺷﺎرك ﻓﻲ ﺗﻤﺜﻴﻞ هﺬا اﻟﻔﻠﻢ ﻃﻠـﺒـﺔ ﻻ‬
‫ﻋﻠﻴﻬﺎ اﻟﻔﻌﻞ ﻓﺄﺟﺎﺑﺖ ﻣﻨﺒﻬﺔ أﻧﻬﺎ ﻟـﻢ ﺗـﻜـﻦ‬ ‫ﻳﺘﺠﺎوز أﻋﻤﺎرهﻢ اﻟﺮاﺑﻌﺔ واﻟـﻌـﺸـﺮون ﻣـﻦ‬
‫ﺻﻔﺎﺗﻬﺎ وﻻ ﺷﺨﺼﻴﺘﻬﺎ ﺗﻨﻄﺒﻖ ﻋـﻠـﻰ هـﺬﻩ‬ ‫أﻋﻤﺎرهﻢ واﺳﺘﺪﻋﻲ اﻟﺒﻌﺾ ﻣـﻨـﻬـﻢ ﻓـﻲ‬
‫اﻟﺸﺨﺼﻴﺔ اﻟﺘﻲ ﻣﺜﻠﺘﻬﺎ ﻣﺎ ﻗﺎﻣﺖ ﺑـﻪ ﻣـﻦ‬ ‫هﺬﻩ اﻟﺠﻠﺴﺔ ﻟـﻺﻋـﻼن واﻹﺷـﻬـﺎر ﺑـﻬـﺬا‬
‫ﻓﺴﻮق و أﻋﻤﺎل ﻏﻴﺮ ﻣﺸﺮﻓﺔ ﻓﻲ اﻟﺘﻤﺜﻴﻞ‬ ‫اﻟﻔﻴﻠﻢ ﻓﺘﺴﺎءﻟـﺖ اﻟـﻤـﻨـﺸـﻄـﺔ ﻣـﻮﺟـﻬـﺔ‬
‫ﻓﻜﻞ ذﻟﻚ ﻳﺘﻨﺎﻓﻰ ﻣﻊ ﺷﺨﺼﻴﺘﻬﺎ اﻟﺤﻘﻴﻘﻴﺔ‪.‬‬ ‫ﺳﺆاﻟﻬﺎ إﻟﻰ أرﺑﻌﺔ ﻧﺠﻮم ﻣﺜﻠﺖ أرﺑﻌﺔ ﻃﻼب‬
‫وﺧﺘﻤﺖ ﻓﻲ اﻷﺧﻴﺮ ﻟﻘﺪ أدﻳﺖ هـﺬا اﻟـﺪور‬ ‫ﻣﺨﺘﻠﻔﺔ ﻓﻲ هـﺬا اﻟـﻔـﻴـﻠـﻢ اﻟـﺠـﺎﻟﺴـﻴـﻦ‬
‫ﻓﻲ هﺬا اﻟﻔﻠﻢ ﻟﻴﺲ إﻻ‪ ,‬وﺧﺘﻤـﺖ ﺑـﻜـﻠـﻤـﺔ‬ ‫أﻣﺎﻣﻬﺎ ‪:‬ﻣﺎ هﻲ اﻟﻤﺸﺎآﻞ اﻟﺘﻲ واﺟﻬﺘـﻜـﻢ‬
‫اﻟﺤﻤﺪ ﷲ أﻧﻨﻲ وﻓﻘﺖ ﻓﻲ ﺗﻤﺜﻴﻞ هﺬا اﻟﺪور‬ ‫واﻧﺘﻢ ﺗﺆدون أدوارآﻢ وهﻞ واﺟﻬـﺘـﻢ ﺑـﻌـﺾ‬
‫آﻤﺎ ﻳﺠﺐ وﻟﻘﺪ رﺿـﻲ ﻋـﻠـﻴـﻬـﺎ اﻟـﻤـﺨـﺮج‬ ‫اﻟﻀﻐﻮﻃﺎت أو إﺣﺮاﺟﺎ ﻓﻲ ﺗـﺄدﻳـﺔ أدوارآـﻢ‪،‬‬
‫اﻟﺠﺎﻟﺲ ﻓﻲ اﻟﺤﺼﺔ وﻻ ﻳـﻬـﻢ إن ﻏﻀـﺐ‬ ‫ﻣﻨﻬﻢ ﻣﻦ ﻣﺜﻞ دور اﻟﻄﺎﻟﺐ اﻟﻤﺴﻠﻢ اﻟـﺬي‬
‫ﻋﻠﻴﻬﺎ اﷲ ‪.‬‬ ‫آﺎن ﻳﺘﺼﺎرع ﻣﻊ ﻣﺎ هﻮ ﺣﻼل ﺟﺎﺋﺰ وﻣﺎ هـﻮ‬
‫وأﻣﺎ اﻟﺪور اﻟﺮاﺑﻊ ﻓﻜﺎن ﻟﻄﺎﻟـﺒـﺔ ﻣـﺘـﺤـﺠـﺒـﺔ‬ ‫ﺣﺮام ﻳﺪﻓﻊ ﺑﻤﺮﺗﻜﺒﻴﻪ إﻟﻰ ﻧﺎر ﺟﻬﻨﻢ ﻓﺄﺟـﺎب‬
‫وﻣﻨﻘﺒﺔ ﺗﺘﺼﺎرع ﻣﻊ ﻧﻔﺴﻬﺎ وﻣﻊ ﻣﺎ ﻳﺪور ﻓﻲ‬ ‫ﻟﻘﺪ ﻗﻤﺖ ﺑﺪوري وﻣﺜﻠﺖ اﻟﺘﻨﺎﻗﺾ واﻟﺘﺬﺑﺬب‬
‫اﻟﻤﺪرﺳﺔ وارﺗﺪاء اﻟـﺤـﺠـﺎب ورﺳـﺖ ﻓـﻲ‬ ‫وﻋﺪم اﻻﺳﺘﻘﺮار ﻓﻲ ﺷﺨﺼﻴﺔ هﺬا اﻟﻄﺎﻟﺐ‬
‫اﻷﺧﻴﺮ ﻋﻠﻰ ﺗﺨﻠﻴﻬﺎ ﻟﻠﺤﺠﺎب وﻣﻘﺘﻨﻌﺔ ﺑﻤﺎ‬ ‫اﻟﺘﻲ ﻟﻢ ﺗﺴﺘﻘﺮ ﻋﻠﻰ ﺣﺎل ﻓﻌﻘﺒﺖ‬

‫‪11‬‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ :‬ﻛﺮﻳﻢ ﻣﺤﻤﺪ‬ ‫ﻗﻀﻴﺔ ﻟﻠﻨﻘﺎش‬

‫ﻣﻮﻗﻒ وزارة اﻟﺸﺆون اﻟﺪﻳﻨﻴﺔ ﺑﺎﻟﺠﺰاﺋﺮ ورﺟﺎل‬


‫اﻷزﻫﺮ ﻣﻦ ﻗﻀﻴﺔ رﺳﻢ اﻟﺠﺴﺪ اﻟﻌﺎري ﻓﻲ‬
‫ﻣﺪرﺳﺔ اﻟﻔﻨﻮن اﻟﺠﻤﻴﻠﺔ‬
‫اﻟﺴﺒﻌﻴﻨﺎت ﺣﻴﻨﻤﺎ آﻨﺖ أﺗـﺎﺑﻊ دراﺳـﺘﻲ ﻓـﻲ‬ ‫ﺗﺎﺑﻌﺖ ﺣﺼﺔ أذﻳﻌﺖ ﻋﻠﻰ ﻗﻨﺎة ﻣﺼﺮﻳﺔ ﺗﻨﺎوﻟﺖ‬
‫ﻣﺪرﺳﺔ اﻟﻔﻨﻮن اﻟﺠﻤﻴﻠﺔ ﺑﺎﻟﺠﺰاﺋﺮ و ﻃﺮح هﺬا‬ ‫ﻓﻠﻢ ﺑﻌﻨﻮان )ﻧﺠﻮم ﺑﺄﻟﻮان ﻃﺒـﻴـﻌـﻴـﺔ( ﺗـﻌـﺮض‬
‫اﻷﻣــﺮ ﺑــﺸﺪة ﺑﻴــﻦ ﻣﺆﻳــﺪ وﻣﻌــﺎرض وهــﺬﻩ‬ ‫هﺬا اﻟﻔﻠﻢ ﻟﻤﺴﺄﻟﺔ رﺳﻢ اﻟـﺠـﺴـﺪ اﻟـﻌـﺎري‬
‫ﺷﻬﺎدة أﺳﺘﺎذ ﻟﻲ آﺎن ﻣﻦ ﺑﻴﻦ ﻣﻦ ﺗﺤﻤـﺲ‬ ‫ﻓﻲ ﻣﺪرﺳﺔ اﻟـﻔـﻨـﻮن اﻟـﺠـﻤـﻴـﻠـﺔ وﻣـﻮﻗـﻒ‬
‫ﻟﻬﺬا اﻷﻣﺮ ﻓﺄﺛﺮت هﺬﻩ اﻟﻨﻘﻄﺔ ﻣﻌﻪ ﻣﻦ ﺟﺪﻳﺪ‬ ‫اﻟﻤﺆﻳﺪﻳﻦ ﻣﻦ اﻟﻔﻨﺎﻧﻴﻦ اﻟﻤﺘﻔﻬﻤﻴﻦ ﻟﻠﺤـﻀـﺎرة‬
‫ﺣﻮل ﻣﺎ آﺎن ﻣﺘﺤﻤﺴﺎ ﻟﻪ ﺑﻌﺪ ﻣﺮور آﻞ هـﺬﻩ‬ ‫واﻟﺮﻗﻲ واﻟﺘﻔﺘﺢ وﺑﻴﻦ ﻣﻦ وﺻﻔﻮا ﺑﺎﻷﺻﻮﻟﻴﻴـﻦ‬
‫اﻟﻤﺪة ﻣﺴﺘﻔﺴﺮا هﻞ ﻻ ﻳـﺰال ﻋﻠـﻰ ﻣﻮﻗﻔـﻪ‬ ‫اﻟﻤﺘﺰﻣﺘﻴﻦ اﻟﻤﻨﻐﻠﻘﻴﻦ‪.‬‬
‫ﻣﺜﻞ ﻋﺒﻘﺮي ﻣﺼﺮ اﻟـﺬي ﻻ ﻳـﺰال ﻳﻜـﺎﻓﺢ ﻣـﻦ‬ ‫اﻟﺤﺼﺔ ﺑﺪأت ﻣﻊ أﺳـﺘـﺎذ آـﺎن ﻳـﺪرس ﻓـﻲ‬
‫اﺟﻞ أن ﻳﺤﻘﻖ ﺣﻠﻤﻪ اﻟـﺬي ﺣـﺮم ﻣﻨـﻪ أﻳـﺎم‬ ‫اﻟﻤﺪرﺳﺔ وﺗﺨﻠﻰ ﻋـﻨـﻬـﺎ أﻳـﺎم ﻣـﻨـﻊ رﺳـﻢ‬
‫آﺎن ﻳﺪرس ﻓﻲ ﻣﺪرﺳﺔ اﻟﻔﻨﻮن‪.‬‬ ‫اﻟﺠﺴﻢ اﻟﻌﺎري اﻟﺤﺼﺔ ﺗـﻌـﺮﺿـﺖ ﻟـﻸﺣـﺪاث‬
‫ﻓﺄﺟﺎب أﺳﺘﺎذي اﻟﻤﺘﻮاﺿـﻊ واﻟﻤﻌـﺘﺮف أن ﻣـﺎ‬ ‫اﻟﺘﻲ واآﺒﺖ إﺧﺮاج هﺬا اﻟﻔﻠـﻢ واﻟـﻤـﺸـﺎآـﻞ‬
‫آﺎن ﻳﺪﻋﻮ ﻟﻪ ﻓﻲ اﻟﻤﺎﺿﻲ ﻟـﻢ ﻳﻜـﻦ ﺣـﻖ أو‬ ‫اﻟﺘﻲ واﺟﻬﺘﻪ ﻓﺒﺪأت اﻟﺤﺼـﺔ ﺑـﻌـﺮض ﺑـﻌـﺾ‬
‫واﺟﺐ ﺑﻞ آﺎن هﺮاء وﻗﺎل ﻋﻠﻴﻨـﺎ أن ﻧﺄﺧـﺬ ﻣـﺎ‬ ‫اﻵراء ﻣﻦ اﻟﻄﻼب وأﺳﺎﺗﺬة وﻣـﻮﻗـﻒ ﻋـﻤـﻴـﺪ‬
‫ﻳﻠﻴﻖ ﺑﻨﺎ وﻣـﺎ ﻻ ﻳﺘﻨـﺎﻓﻰ ﻣـﻊ ﻗﻴﻤﻨـﺎ وﻣﺒﺎدﺋﻨـﺎ‬ ‫اﻟﻜﻠﻴﺔ اﻟﺬي ﻟﻢ ﻳﻜﻦ ﻣﻦ ﻣﺆﻳﺪي هﺬﻩ اﻟﻔﻜﺮة‬
‫ﻓﻤﺮور آـﻞ هـﺬﻩ اﻟﻤـﺪة ﺟﻌﻠـﺖ ﻣﻨـﻪ اﻟﺮﺟـﻞ‬ ‫ﺑﻞ ﻟﻢ ﻳﺴﺘﻄﻴﻊ ﻣﻨﻊ ﺗﻤﺜﻴﻞ هﺬا اﻟﻔﻠﻢ داﺧـﻞ‬
‫اﻟﻤﺘﺰن ﻓﻘـﺎل‪ :‬اﻧـﻪ ﻃﻴـﺶ اﻟـﺸﺒﺎب وآﻨـﺎ ﻻ‬ ‫ﻣﺪرﺳﺔ اﻟﻔﻨﻮن اﻟﺠﻤﻴﻠـﺔ وﻓـﻲ ﺧـﻼل هـﺬا‬
‫ﻧﻌﻲ ﺧﻄﻮرة ﻣﺎ آﻨﺎ ﻧﺪﻋﻮ ﻟﻪ وآﺄﻧﻤﺎ آﺎن اﻷﻣﺮ‬ ‫اﻟﺘﻘﺮﻳﺮ ﻋﻘﺐ هﺬا اﻟﻔﻨﺎن ﻋـﻠـﻰ ﻗـﻮل ﻓـﺘـﺎة‬
‫ﻳﺪور ﺑﻴﻦ ﻣﻼﺋﻜﺔ ﻻ ﺑـﺸﺮ ﻓـﺎﻟﻐﺮب ﻻ ﻳﻌﻄـﻲ‬ ‫ﻣﺘﺤﺠﺒﺔ آﺎﻧﺖ ﻣﻦ اﻟﻤﻌﺎرﺿﻴﻦ ﻗﺎﺋـﻠـﺔ‪ :‬آـﻴـﻒ‬
‫أهﻤﻴﺔ ﻟﺬﻟﻚ ﻓﻬﻮ ﻳﻤﺎرس هﺬا اﻟﻤﺠﻮن ﺟﻬـﺎرا‬ ‫ﻳﺴﻤﺢ ﻟﺮﺳﻢ اﻣﺮأة ﻋـﺎرﻳـﺔ أﻣـﺎم اﻟـﻄـﻼب‬
‫ﻧﻬﺎرا وأﻣﺎم اﻟﻤﻸ ﺑﻞ ﻻ ﻳﻮﺟﺪ ﻣﻦ اﻟﻨﺴﺎء ﻣـﻦ‬ ‫وﻧﺪﻋﻲ ﺑﺄﻧﻨﺎ ﻧﺘﻌﻠﻢ اﻟﻔﻦ وﻣﻦ ﻳﺆدي هﺬا هﻞ‬
‫ﺗﺤﺎﻓﻆ ﻋﻠﻰ ﻋﺬرﻳﺘﻬﺎ وﻋﻔﺘﻬـﺎ ﺣـﺘﻰ اﻟـﺰواج‬ ‫ﻳﺮﺿﺎﻩ ﻷهﻠﻪ أو ﻷﺧﺘﻪ‪.‬‬
‫وإذا ﺣﺪث ذﻟﻚ ﻓﻬﻲ ﻣﺘﺨﻠﻔﺔ و رﺟﻌﻴﺔ وﻳﻘﻮل‬ ‫ﻓﺘﺴﺎءل )اﻟﻌﺒﻘﺮي ( ﺿﻴﻒ اﻟﺤـﺼـﺔ اﻟـﺬي‬
‫آــﺎن هــﻢ ﻣــﻦ آــﺎن ﻳــﺪﻋﻮا ﻟﺮﺳــﻢ اﻟﺠــﺴﺪ‬ ‫ﻳﺴﺘﻮﺟﺐ ﻋﻠﻴﻨﺎ أن ﻧﺄﺧﺬ ﺑـﺮأﻳـﻪ ﻷﻧـﻪ اﻋـﻠـﻢ‬
‫اﻟﻌﺎري ﻓﻲ ذﻟﻚ اﻟﻮﻗﺖ هﻮ ﻟﻜﺴﺮ اﻟﻄﺒﻮهـﺎت‬ ‫ﺑﻬﺬا اﻟﻤﺠﺎل ﻣﻨﺎ ﻓﻌﻘﺐ ﻋﻠﻰ ﻗﻮل ﺗﻠﻚ اﻟﻔﺘﺎة‬
‫وﻧﺰع اﻟﺤﻴـﺎء ﻟﻠﻄـﻼب ﻟﻜـﻲ ﻳﻔـﺴﺢ اﻟﻤﺠـﺎل‬ ‫ﻗﺎﺋﻼ‪ :‬ﻣﺎ دﺧﻞ هﺬا اﻟﻜﻼم ﻓﻲ ﻣﺪرﺳﺔ ﺗﻠﻘﻦ‬
‫ﻟﻠﻔﺴﻖ واﻟﻤﺠﻮن وأﻣﺎ اﻵن ﻓﻴﻘﻮل اﻟﺤﻤﺪ ﷲ‬ ‫ﻃﻼﺑﻬﺎ أﺻﻮل اﻟﻔﻦ ﺛﻢ اﺳﺘﺨﻒ ﺑﻤﻦ ﻳـﻌـﺎرض‬
‫أﻧﻨﺎ ﻟﻢ ﻧﻨﺠﺢ ﻓﻲ ذﻟﻚ ﻣﻌﻠﻼ‪ :‬ﻟﻢ أآﻦ أﺣـﺲ‬ ‫ﻗﺎﺋﻼ ﻓﻤﻦ ﻻ ﻳﻌﺠﺒﻪ ذﻟﻚ ﻋﻠﻴﻪ أن ﻳـﺘـﺨـﻠـﻰ‬
‫ﺑﺬﻟﻚ اﻟﺨﻄﺮ إﻻ ﺑﻌﺪ اﻟﺰواج وﻣﺸﺎهﺪة أﺑﻨﺎﺋـﻲ‬ ‫ﻋﻦ دراﺳﺔ اﻟﻔﻦ ﻟﻜﻲ ﻻ ﻳﺪﺧﻞ اﻟـﻨـﺎر ﻓـﻲ‬
‫وﺑﻨﺎﺗﻲ أﻣﺎﻣﻲ وأﺻﺒﺤﺖ أﺧﺎف ﻋﻠﻴﻬﻢ ﻣـﻦ‬ ‫رأي هﺬا اﻟﻌﺒﻘﺮي رﺳﻢ اﻟﺠﺴﺪ اﻟﻌﺎري أﻣـﺮا‬
‫ﻓﻠﺴﻔﺔ اﻟﻐـﺮب وﺣﺮﻳـﺔ اﻟﺘﻌﺒـﻴﺮ واﻟﺘﺤـﺮر ﻣـﻦ‬ ‫ﺿﺮورﻳﺎ وﻻ ﺑﺪ ﻣﻨﻪ واﻟﺪﻳﻦ ﻻ ﻳﻌﺎرض اﻟﻔﻦ أﺑﺪا‬
‫ﺳﻠﻄﺔ اﻵﺑﺎء‪ ,‬ﻓﻤﺎ ﻳﻌﺎﻧﻴﻪ ﻣﻐﺘﺮﻳﺒﻨﺎ ﻓﻲ اﻟﺨﺎرج‬ ‫إذا ﻋﻠﻴﻨﺎ أن ﻧﺄآﻞ اﻟﻌﺴﻞ ﺣﺘﻰ وﻟﻮ أدرآﻨﺎ أن‬
‫ﻣﻊ أﺑﻨﺎﺋﻬﻢ ﺷﻴﺌﺎ ﻣﺤﻴﺮا وﻏﺮﻳﺒﺎ وﻻ ﻳـﺴﺘﻮﻋﺒﻪ‬ ‫ﻓﻴﻪ ﺳﻤﺎ‪.‬‬
‫اﻟﻌﻘﻞ إﻻ ﻟﻤﻦ ﺳﻠﻢ واﻧﻘﺎد وأﺻﺒﺢ ﺑﻠﻴﺪا أو‬ ‫ﻟﻘﺪ رﺟﻊ ﺑﻲ هﺬا اﻟﻌﺒﻘﺮي إﻟﻰ أﻳﺎم أواﺧﺮ‬

‫‪10‬‬
‫ﻧﺴﲑ ﰲ ﻃﺮﻳﻘﻨﺎ ﺇﱃ ﺍﻷﻣﺎﻡ ‪ ،‬ﺑـﺎﻟـﻨـﻜـﺘـﺔ ﻧـﺪﺍﻭﻱ‬ ‫ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ ﻟﻨﺎ ﺍﻷﺳﺘﺎﺫ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ ﻫﻮ ﻭﺣـﺪﻩ ﻓـﻘـﻂ‬
‫ﺟﺮﺍﺣﻨﺎ ﺍﻟﱵ ﻧﺒﺪﻋﻬﺎ ﻣﻦ ﻋﻤﻖ ﺍﻟﻮﺍﻗﻊ ﺃﺣﺴﻦ ﺃﻟـﻒ‬ ‫ﺍﻟﺬﻱ ﻧﺘﻘﺒﻞ ﻣﻨﻪ ﺃﻱ ﻛﻼﻡ ‪ ،‬ﻭ ﻣﻬﻤﺎ ﻛﺎﻥ ﺑﺸﻌﺎ ﺑـﻞ ﻭ‬
‫ﻣﺮﺓ ﻣﻦ ﺍﻟﻔﻠﻢ ﺍﻟﻜﻮﻣﻴﺪﻱ ﺍﳌﻄﻮ‪‬ﻝ ﻭ ﺍﻟـﺬﻱ ﻻ ﻧـﻨـﺎﻝ‬ ‫ﻧﻀﺤﻚ ﻣﻌﻪ ﻋﻠﻰ ﻋﻴﻮﺑﻨﺎ ﻷﻧﻨﺎ ﻧﺪﺭﻙ ﺃﳘﻴﺔ ﺍﻟﻨـﻘـﺪ‬
‫ﻣﻨﻪ ﺇﻻ ﺿﻴﺎﻉ ﺍﻟﻮﻗﺖ ‪.‬‬ ‫ﺍﻟﺬﺍﰐ ﺍﻟﺒﻨﺎﺀ‪ ،‬ﻟﻨﺘﺪﺍﺭﻙ ﺃﺧﻄﺎﺋﻨﺎ ﻭ ﻧﺼﺤﺤﻬـﺎ‪ ،‬ﻳـﺪ‬
‫ﻭ ﰲ ﺍﻟﻜﺜﲑ ﻣﻦ ﺍﻟﺬﻛﺮﻳﺎﺕ ﻧﺴﺘﺨﺮﺝ ﺍﳌﻐﺰﻯ ﻭ ﺍﻟـﻌـﱪ‬ ‫ﺍﻷﺳﺘﺎﺫ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ ﺇﻥ ﺿﺮﺑﺘﻨﺎ ﻓﻼ ﺗـﻮﺟـﻌـﻨـﺎ ﺑـﻞ‬
‫ﻟﻨﺴﺠﻞ ﺩﻭﻣﺎ ﺍﳍﺪﻑ‬ ‫ﲡﻌﻠﻨﺎ ﻧﺴﺘﻔﻴﻖ ﻣﻦ ﻏﻔﻠﺔ ﺃﻭ ﺗﻴﻪ‪ ،‬ﻭ ﻣﻌﻪ ﻧﺸﻌﺮ ﺃﻧـﻨـﺎ‬
‫ﻧﻐﺴﻞ ﺃﺛﻮﺍﺑﻨﺎ ﻭ ﻧﻨﺸﺮﻫﺎ ﺩﺍﺧﻞ ﺍﻟﺪﺍﺭ‪.‬‬
‫ﻭ ﻷﻥ ﺍﻟﻄﺎﻟﺐ ﻻ ﻳﻨﺴﻰ ﺃﺳﺘﺎﺫﻩ ﺍﻟﺬﻱ ﻋﹶﻠَﻤﻪ ﻭ ﺃﺩ‪‬ﺑـﻪ‪،‬‬
‫ﻓﺒﻌﺪ ﺳﻨﻮﺍﺕ ﻃﻮﻳﻠﺔ ﻛﻨﺎ ﻧﺴﺄﻝ ﻋﻦ ﻣﺼـﲑ ﻫـﺎﺫﻳـﻦ‬
‫ﺍﻷﺳﺘﺎﺫﻳﻦ‪ ،‬ﻓﺠﺎﺀﻧﺎ ﺍﳋﱪ ﺃﻥ ﺍﻷﺳﺘـﺎﺫ ﺍﻷﻭﻝ ﻛـﺎﻥ‬
‫ﻳﺮﺗﻘﻲ ﰲ ﺍﻟﺴﻠﻢ ﺍﻟﺘﺸﺮﻳﻒ ﺍﻟﻌﻠﻤﻲ ﺩﺭﺟﺔ ﺑـﺪﺭﺟـﺔ‪،‬‬
‫ﻣﻦ ﺃﺳﺘﺎﺫ ﺇﱃ ﻣﺪﻳﺮ ﺇﱃ ﻣﻔﺘﺶ ﺇﱃ ﺭﺋﻴـﺲ ﻣـﺮﻛـﺰ‬
‫ﺇﱃ ﺑﺎﺣﺚ ﻭ ﻛﺎﺗﺐ ﻋﻠﻤﻲ ﻳﺸﻬﺪ ﻟﻪ ﺍﻟﻌﺎﱂ ﺑﻌﻄـﺎﺋـﻪ‬
‫ﻭﻭﻓﺎﺀﻩ‪.‬‬
‫ﺃﻣﺎ ﺍﻷﺳﺘﺎﺫ ﺍﻟﺜﺎﱐ ﱂ ﻳﻜﻤﻞ ﻋﻬﺪﺗﻪ ﺑـﺎﳉـﺰﺍﺋـﺮ ﻭ‬
‫ﺃﻧﻘﻄﻊ ﻋﻦ ﺍﻟﺘﺪﺭﻳﺲ ﻭ ﺍﻟﺒﺤﺚ ﺍﻟﻌـﻠـﻤـﻲ ﻭ ﺫﻫـﺒـﺖ‬
‫ﺭﳛﻪ ﺣﻴﺚ ﻻ ﻳﺴﻤﻊ ﻟﻪ ﺻﺪﻯ ﻭ ﻻ ﺧﱪ‪.‬‬
‫ﻭ ﺃﺩﺭﻛﺖ ﺣﻴﻨﻬﺎ ﻛﻼﻡ ﺍﳉـﺪﺍﺕ ﻋـﻦ ﻫـﺬﺍ ﺍﻟـﻮﻃـﻦ‬
‫ﻋﻨﺪﻣﺎ ﺗﻘﻮﻝ‪ ) :‬ﺍﻟﺬﻱ ﻳﺪﺧﻞ ﻫﺬﺍ ﺍﻟـﻮﻃـﻦ ﺑـﻨـﻴـﺔ‬
‫ﺻﺎﳊﺔ ﻭ ﺃﺣﺒﻬﺎ‪ ،‬ﺭﺿﻲ ﻋﻨﻪ ﺍﻷﻭﻟﻴﺎﺀ ﺍﻟﺼـﺎﳊـﲔ ﻭ‬
‫ﻳﻨﺎﻝ ﺍﻟﺮﻓﻌﺔ ‪..‬ﺃﻣﺎ ﺇﺫﺍ ﱂ ﻳﺮﺿﻮﺍ ﻋـﻨـﻪ ﻓـﻴـﺠـﺐ‬
‫ﺇﺻﻼﺡ ﺍﻟﻨﻴﺔ ﻗﺒﻞ ﺃﻥ ﲣﻴﺐ ﺍﻵﻣﺎﻝ ‪(.‬‬
‫ﻭ ‪‬ﺬﺍ ﺍﻟﻌﺰﻡ ﻭ ﺍﻷﻣﻞ ﲢﺪﻳﻨﺎ ﻛﻞ ﺍﶈﻦ ﻭ ﺍﻟﺸـﺪﺍﺋـﺪ‬
‫ﻟﻜﻞ ﺍﻟﻮﺿﻌﻴﺎﺕ ﺍﻟﺼﻌﺒﺔ‪ ،‬ﺑﺸـﻲﺀ ﻣـﻦ ﺍﻟـﻨـﻜـﺘـﺔ ﻭ‬
‫ﺍﻟﻄﺮﺍﻓﺔ ‪ ،‬ﻷﻥ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ ﻣﺒﺪﻉ ﻭ ﳐﺮﺝ ﻟـﻠـﻨـﻜـﺘـﺔ‬
‫ﺍﻟﱵ ﻻ ﺗﺘﻌﺪﻯ ﺍﻟﻜﻠﻤﺘﲔ ﻭ ﲡﻌﻠﻚ ﺗﻀﺤﻚ ﻟﺴﺎﻋﺎﺕ‪،‬‬
‫ﺑﺎﻟﻨﻜﺘﺔ ﺿﺤﻜﻨﺎ ﻋﻠﻰ ﻣﻦ ﻳﺮﻳﺪ ﺍﺳﺘﻔﺰﺍﺯﻧﺎ‪ ،‬ﺿﺤﻜـﻨـﺎ‬
‫ﻋﻦ ﻋﻴﻮﺑﻨﺎ‪ ،‬ﺿﺤﻜﻨﺎ ﺣﱴ ﻟﻠﻤﺸﺎﻫﺪ ﺍﻟﺮﻋﺐ ﻭﺍﻟﻘﻠـﻖ‪،‬‬
‫ﻭ ﲟﺠﺮﺩ ﺍﻻﻧﺘﻬﺎﺀ ﻣﻦ ﺍﻟﻀﺤﻚ ﻧﻨﺴﻰ ﺍﻟﺬﻱ ﺃﻗﻠﻘﻨﺎ ﻭ‬

‫‪9‬‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ :‬ﻓﺎﻃﺔ اﻟﺰﻫﺮاء ﺷﻴﺨﻲ‬

‫ارض أﺣﺒﺖ ﻣﻦ أﺣﺒﻬﺎ‬

‫ﻛﻨﺎ ﻧﻌﺘﺰ ﻭ ﻧﻔﺘﺨﺮ ﺑﺸﻬﺎﺩﺍﺗﻪ ﺍﳌﺸﺮ‪‬ﻓﺔ ﻋﻦ ﺷـﻬـﺎﻣـﺔ‬ ‫ﻋﺮﻓﺖ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺍﻟﺜﻮﺭﺓ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻴـﺔ ﺍﳌـﻨـﺒـﺜـﻘـﺔ ﻣـﻦ‬
‫ﻭﻓﺤﻮﻟﺔ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ‪.‬‬ ‫ﺩﳝﻘﺮﺍﻃﻴﺔ ﻭ ﳎﺎﻧﻴﺔ ﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻢ ﺑـﺎﳌـﺪﻥ ﻭ ﺍﻟـﻘـﺮﻯ‪،‬‬
‫ﻭﺟﻪ ﺁﺧﺮ ﻷﺳﺘﺎﺫ ﺛﺎﱐ ﻣﻦ ﻧﻔﺲ ﺍﻟﻮﻃـﻦ ﺍﻟـﻌـﺮﰊ‪،‬‬ ‫ﺍﳌﺆﺳﺲ ﻋﻠﻰ ﺣﻀﺎﺭﺓ ﺍﻷﻣﺔ ﺍﻟﻌﺮﺑﻴﺔ ﺍﻹﺳﻼﻣﻴﺔ‪.‬‬
‫ﻟﺪﻳﻪ ﺯﺧﻢ ﻋﻠﻤﻲ ﻭﺭﺻﻴﺪ ﻓﻜﺮﻱ ﻣﺒﻬﺮ ﻏﲑ ﺃﻧـﻨـﺎ ﱂ‬ ‫‪‬ﺬﻩ ﺍﳋﺼﻮﺻﻴﺔ ﺍﻟﻨﺒﻴﻠﺔ ﺍﺳـﺘـﻄـﺎﻋـﺖ ﰲ ﻓـﺘـﺮﺓ‬
‫ﻧﻜﻦ ﻧﺮﻯ ﺍﺑﺘﺴﺎﻣﺘﻪ ﺃﺑﺪﺍ‪ ،‬ﲟﻼﻣﺢ ﻭﺟﻬﻪ ﻳﺴﻔـﺮ ﻋـﻦ‬ ‫ﻭﺟﻴﺰﺓ ﺑﻌﺪ ﺍﻻﺳﺘﻘﻼﻝ ﺑﺎﺳـﺘـﺮﺟـﺎﻉ ﺍﻟﺸـﺨـﺼـﻴـﺔ‬
‫ﻏﻴﻆ ﳒﻬﻞ ﺃﺳﺒﺎﺑﻪ‪ .‬ﻭﻋﻠﻰ ﻫﺎﻣﺶ ﳏﺎﺿﺮﺍﺗﻪ ﻛـﺎﻥ‬ ‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻳﺔ ﻭ ﺍﻟﻘﻀﺎﺀ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﻣﻴﺔ‪ ،‬ﻟﻜﻮﻥ ﺍﻟﺘـﻌـﻠـﻴـﻢ‬
‫ﻳﺘﻜﻠﻢ ﻋﻦ ﻧﻔﺴﻪ ﻭﻋﻦ ﺑﻠـﺪﻩ ﺑـﻔـﺨـﺮ‪ ،‬ﻭﻳﺴـﺘـﻬـﺰﺉ‬ ‫ﺣﻖ ﻣﺸﺎﻋﺎ ﻟﻜﻞ ﺍﻷﻃﻔﺎﻝ ﻭﺍﳌﺴﺎﻋﺪﺓ ﻟﻠﻜـﺒـﺎﺭ ﻋـﻠـﻰ‬
‫ﻟﻘﺪﺭﺍﺗﻨﺎ ﻭﺇﻣﻜﺎﻧﻴﺎﺗﻨﺎ‪ ،‬ﳛﺒﻂ ﻣﻦ ﻋﺰﳝﺘﻨﺎ ﻭﻳﺴﺨـﺮ‬ ‫ﺍﻟﺘﻜﻮﻳﻦ ﻭ ﺍﻟﺘﺄﻫﻴﻞ ﺍﳌﻬﲏ‪.‬‬
‫ﻣﻦ ﺍﻟﻮﺿﻊ ﺍﻟﺬﻱ ﻧﻌﻴﺸﻪ ‪ ،‬ﻳﻜﺸﻒ ﺍﻟﻜﺜﲑ ﻟﻌﻴﻮﺑﻨﺎ‪.‬‬ ‫ﻛﺎﻥ ﺍﻟﻄﺎﻟﺐ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ ﻳﺴﺘﻔﻴﺪ ﻣﻦ ﻣﺰﺍﻳﺎ ﻛﺜﲑﺓ ﻭ‬
‫ﰲ ﺍﳊﻘﻴﻘﺔ ﻛﻨﺎ ﻧﺘﺬﻣﺮ ﻣﻦ ﻫﺬﻩ ﺍﳌﻌﺎﻣﻠﺔ‪ ،‬ﺇﻻ ﺃﻧﻨﺎ ﱂ‬ ‫ﻣﺘﻤﻴﺰﺓ ﻋﻦ ﺑﺎﻗﻲ ﺍﻟﻄﺎﻟﺐ ﰲ ﺍﻟـﺒـﻠـﺪﺍﻥ ﺍﻟـﻌـﺮﺑـﻴـﺔ‬
‫ﻧﻜﻦ ﻧﺴﺘﻄﻴﻊ ﺃﻥ ﻧﺮﺩ ﺍﺣﺘﺮﺍﻣﺎ ﻟﻠﻤﺎﺩﺓ ﺍﻟﻐﺰﻳﺮﺓ ﺍﻟـﱵ‬ ‫ﺍﻷﺧﺮﻯ‪ ,‬ﻭ ﻟﻜﻲ ﺃﻛﻮﻥ ﺷﺎﻫﺪﺓ ﻋـﻠـﻰ ﺫﻟـﻚ ﻓـﺈﻧـﲏ‬
‫ﻛﻨﺎ ﻧﺴﺘﻐﻞ ﺍﻟﻔﺮﺻﺔ ﻟﻸﺧﺬ ﺍﳌﺰﻳﺪ ﻣﻨﻬـﺎ‪ ،‬ﻭﺗـﺮﻛـﻨـﺎ‬ ‫ﺃﺗﺬﻛﺮ ﻋﻠﻰ ﺳﺒﻴﻞ ﺍﳌﺜﺎﻝ ﺣﻴﻨﻤﺎ ﻛـﻨـﺖ ﻃـﺎﻟـﺒـﺔ ﰲ‬
‫ﺍ‪‬ﺎﻝ ﻟﻼﺟﺘﻬﺎﺩ ﺍﻟﺬﻱ ﻧﺘﺤﺪﻯ ﺑﻮﺍﺳﻄﺘﻪ ﻋﻠﻰ ﺃﻧـﻨـﺎ‬ ‫ﺳﻨﻮﺍﺕ ﻣﺎﺿﻴﺔ‪ ) ،‬ﻭﻻ ﺃﺭﻳﺪ ﺫﻛـﺮ ﺍﻟـﺰﻣـﺎﻥ ﻭﺍﳌـﻜـﺎﻥ‬
‫ﻗﺎﺩﺭﻳﻦ ﺃﻥ ﻧﻔﺘﻚ ﻣﻨﻪ ﺍﻟﻨﻘﺎﻁ ﲜﺪﺍﺭﺓ‪.‬‬ ‫ﻭﺍﻷﺷﺨﺎﺹ ﻻﻥ ﺍﻟﻌﱪﺓ ﰲ ﺍﻷﺣﺪﺍﺙ ( ﻛﺎﻥ ﻟـﺪﻳـﻨـﺎ‬
‫ﻛﻨﺎ ﻧﺘﺴﺎﺀﻝ‪ :‬ﳌﺎﺫﺍ ﻳﺄﻛﻞ ﺍﻟﻐﻠﺔ ﻭ ﻳﺴﺐ ﰲ ﺍﳌﻠﺔ ؟ ﳌﺎﺫﺍ‬ ‫ﺃﺳﺎﺗﺬﺓ ﻣﻦ ﺍﻟﻮﻃﻦ ﺍﻟﻌﺮﰊ‪.‬‬
‫ﻳﻨﻜﺮ ﻭ ﳚﺤﺪ ﻓﻀﺎﺋﻞ ﺍﻟﺒﻠﺪ ﻋﻠﻴﻪ؟ ﻭ ﻗـﺪ ﻳـﺄﺧـﺬ‬ ‫ﻣﺎﺯﻟﺖ ﺃﺗﺬﻛﺮ ﺟﻴﺪﺍ ﻣﻼﻣﺢ ﺫﻟﻚ ﺍﻷﺳﺘﺎﺫ ﺫﻭ ﺍﻟـﻮﺟـﻪ‬
‫ﺍﻟﺜﻤﻦ ﻣﺮﺗﲔ‪ ،‬ﻣﺮﺓ ﺑﻌﻤﻠﺔ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻭ ﻋﻤﻠﺔ ﻭﻃﻨﻪ‪.‬‬ ‫ﺍﻟﺒﺸﻮﺵ ﻭﺑﻠﻬﺠﺘﻪ ﺍﳋﺎﺻﺔ ﻛﺎﻥ ﻳﺼﻄﺎﺩﻧﺎ ﺇﱃ ﻋﺎﱂ‬
‫ﱂ ﻳﻜﻦ ﺗﺬﻣﺮﻧﺎ ﺳﺒﺒﻪ ﺃﻥ ﻳﻮﺍﺟﻬﻨﺎ ﺍﻷﺧﺮ ﻟﻌﻴﻮﺑﻨﺎ ﻭ‬ ‫ﺍﳌﻌﺮﻓﺔ ﺑﺄﺳﻠﻮﺑﻪ ﺍﻟﺸﻴﻖ ﻭ ﺍﺳﺘﻔﺎﺩﺗﻨﺎ ﺍﻟـﻜـﺜـﲑ ﻣـﻦ‬
‫ﻧﻘﺎﺋﺼﻨﺎ ﻟﻜﻦ ﺣﺴﺎﺳﻴﺘﻨـﺎ ﻛـﺎﻧـﺖ ﻣـﻔـﺮﻃـﺔ ﳍـﺬﺍ‬ ‫ﺍﳌﺎﺩﺓ ﺍﻟﻌﻠﻤﻴﺔ ﺍﻟﱵ ﻳﻠﻘﹶﻨﻬﺎ ﻟﻨﺎ ﺑﺈﺭﺍﺩﺓ ﻃﻴﺒﺔ‪ ،‬ﻭﰲ ﻛﻞ‬
‫ﺍﳊﺪﻳﺚ ﺧﺼﻮﺻﺎ ﺇﺫﺍ ﻛﺎﻥ ﻣﺼـﺪﺭﻩ ﺃﺳـﺘـﺎﺫ ﻏـﲑ‬ ‫ﻣﻨﺎﺳﺒﺔ ﻛﺎﻥ ﻳﺬﻛﺮ ﳏﺎﺳﻦ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺒﻼﺩ ﻭﻳﺮﻓـﻊ ﻣـﻦ‬
‫ﺟﺰﺍﺋﺮﻱ‪ ،‬ﻧﻌﺘﱪ ﻛﻼﻣﻪ ﺍﳌﻬﺎﺟﻢ ﻛﺈﺳﺎﺀﺓ ﻭ ﳔﺎﻑ ﺃﻥ‬ ‫ﻣﻌﻨﻮﻳﺎﺗﻨﺎ ﻛﻄﻠﺒﺔ ﺟﺰﺍﺋﺮﻳﲔ ‪ ،‬ﻛﻢ ﺃﺣـﺒـﺒـﻨـﺎ ﻫـﺬﺍ‬
‫ﻳﻌﻤﻢ ﺍﳊﻜﻢ ﻋﻠﻰ ﻛﻞ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻳﲔ ﻭ ﻳـﺄﺧـﺬ ﺗـﻠـﻚ‬ ‫ﺍﻷﺳﺘﺎﺫ‪ ،‬ﻭﺍﻟﺴﺮ ﰲ ﺫﺍﻟﻚ ﻫﻮ ﺇﺩﺭﺍﻛﻨـﺎ ﻣـﺪﻯ ﺣـﺒـﻪ‬
‫ﺍﻟﻨﻈﺮﺓ ﺍﻟﺴﻠﺒﻴﺔ ﻣﻌﻪ ﻟﺸﺒﺎﺏ ﺑﻼﺩﻩ‪ ،‬ﻟـﺬﺍﻟـﻚ ﻛـﻨـﺎ‬ ‫ﻟﻠﻌﻠﻢ ﺃﻭﻻ ﰒ ﻭﻓـﺎﺋـﻪ ﻟـﻌـﺮﻭﺑـﺘـﻪ ﻭﺇﺳـﻼﻣـﻴـﺘـﻪ‬
‫ﻧﺮﻳﺪ ﺃﻥ ﳕﺜﻞ ﻛﺄﺣﺴﻦ ﺳﻔـﺮﺍﺀ ﰲ ﻭﻃـﻨـﻨـﺎ ﻭﻋـﻦ‬ ‫ﻭﻣﻮﺿﻮﻋﻴﺘﻪ ﰒ ﺍﳊﺮﺹ ﻋﻠﻰ ﺇﻧﺼﺎﻓﻨﺎ ﻭﺩﻋﻤﻨﺎ‪.‬‬
‫ﻭﻃﻨﻨﺎ‪.‬‬
‫‪8‬‬
‫ﺃﲤﲎ ﻛﻤﺎ ﻛﻞ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻳﲔ ﻭﺍﻟـﻌـﺮﺏ ﻭﺍﻟـﺬﻳـﻦ ﳛـﺒـﻮﻥ‬ ‫ﻫﻴﻬﺎﺕ ﺑﲔ ﺍﻟﻘﺎﻫﺮﺓ ﻭﺍﳋﺮﻃﻮﻡ ﻭﺛـﺎﻟـﺚ ﺍﻷﺣـﺪﺍﺙ ﺍﻟـﱵ‬
‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺃﻥ ﳝﺮ ﻣﻨﺘﺨﺒﻨﺎ ﺇﱃ ﺍﻟﺪﻭﺭ ﺍﻟﺜـﺎﱐ ﰲ ﺟـﻨـﻮﺏ‬ ‫ﻣﻴﺰﺕ ﺳﻨﺔ ‪ 2009‬ﻫﻮ ﻋﻮﺩﺓ ﺍﻟﺸﻴﺦ ﺳﻌﺪﺍﻥ ﺇﱃ ﻣﺴـﻘـﻂ‬
‫ﺇﻓﺮﻳﻘﻴﺎ ﻭﺍﻟﺬﻫﺎﺏ ﺑﻌﻴﺪﺍ ﰲ " ﻛﺎﻥ " ﺃﻧﻐﻮﻻ ﺣﱴ ﻳﺴـﻜـﺖ‬ ‫ﺭﺍﺳﻪ ﺑﺒﺎﺗﻨﺔ ﺣﻴﺚ ﺧﺼﻪ ﺍﻷﻧﺼﺎﺭ ﻭﺍﻟﻌﺎﺋﻼﺕ ﺑﺎﺳﺘـﻘـﺒـﺎﻝ‬
‫ﻛﻞ ﺍﻷﺑﻮﺍﻕ ﻭﺍﻟﻔﺎﳘﲔ ﻭﺍﳊﺴﺎﺩﻳﻦ ﻭﺍﻟﺒﻐﻀﺎﺀ ﻛﻤﺎ ﻧـﺄﻣـﻞ‬ ‫ﺍﻷﺑﻄﺎﻝ ﻭﻟﻮﻻ ﺍﻟﺘﻨﻈﻴﻢ ﺍﻟﺴﻴﺊ ﻭﳏﺎﻟﺔ ﺍﻟﺒﻌﺾ ﺇﺣﺘﻮﺍﺀ "‬
‫ﺃﻥ ﻳﻜﻮﻥ ﻣﻬﺮﺟﺎﻥ ﺗﻴﻤﻘﺎﺩ ﺍﻟﻘﺎﺩﻡ ﻧﺎﺟﺤﺎ ﺑﻜﻞ ﺍﳌـﻘـﺎﻳـﻴـﺲ‬ ‫ﺍﻟﺸﻴﺦ " ﺧﻼﻝ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺰﻳﺎﺭﺓ ﻟﻘﻠﻨﺎ ﺃﻥ ﻋﻮﺩﺗﻪ ﺇﱃ ﺑـﺎﺗـﻨـﺔ‬
‫ﺧﺎﺻﺔ ﺍﻧﻪ ﺳﻴﻘﺎﻡ ﻷﻭﻝ ﻣﺮﺓ ﰲ ﺍﳌﺴﺮﺡ ﺍﳉـﺪﻳـﺪ ﺍﻟـﺬﻱ‬ ‫ﻛﺎﻧﺖ ﺳﺘﻜﻮﻥ ﺍﺣﺘﻔﺎﻻ ﻟﻦ ﻳﻨﺴﺎﻩ ﻃﻴﻠﺔ ﺣﻴﺎﺗﻪ ﻭﺭﺍﺑﻊ ﺣﺪﺙ‬
‫ﺳﻴﺪﺷﻦ ﻗﺒﻞ ﺑﺪﺍﻳﺔ ﺍﻟﻄﺒﻌﺔ ﺍﻟﻘﺎﺩﻣﺔ ﻭﻧﺄﻣﻞ ﺃﻥ ﻳـﺎﺧـﺬ‬ ‫ﻣﻴﺰﻭﻻﻳﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﻫﺬﻩ ﺍﳌﺮﺓ ﻫﻮ ﻋﻮﺩﺓ ﺍﻟﻜﺎﺏ ﺇﱃ ﺍﻟـﻘـﺴـﻢ‬
‫ﻫﺬﺍ ﺍﳌﻬﺮﺟﺎﻥ ﺍﻟﻌﺘﻴﻖ ﺣﻘﻪ ﻣﻦ ﺍﻹﻋﻼﻡ ﺍﻟﻌﺮﰊ ﻣﺜﻠﻤﺎ ﻭﻋﺪ‬ ‫ﺍﻟﻮﻃﲏ ﺍﻷﻭﻝ ﻟﻴﻠﺤﻖ ﺑﺎﳌﻮﻟﻮﺩﻳﺔ ﻭﺻﺮﺍﺣﺔ ﻓـﺈﻥ ﺗـﻮﺍﺟـﺪ‬
‫ﺑﺬﻟﻚ ﳋﻀﺮ ﺑﻦ ﺗﺮﻛﻲ ﻣﺆﺧﺮﺍ ﻭﻧﻨﺘﻈﺮ ﺃﻥ ﻧﻌﻴﺶ ﺭﻓـﻘـﺔ‬ ‫ﻓﺮﻳﻘﲔ ﻣﻦ ﻣﺪﻳﻨﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﰲ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻘﺴﻢ ﺟﻨﺒﺎ ﳉﻨﺐ ﻫـﻮ‬
‫ﲨﻬﻮﺭ ﺛﺎﻣﻮﻗﺎﺩﻱ ﺳﻬﺮﺍﺕ ﻧﺎﺟﺤﺔ ﻣﻦ ﻛﻞ ﺍﻟﺒﻼﺩ ﺍﻟﻌﺮﺑﻴـﺔ‬ ‫ﻣﻔﺨﺮﺓ ﻟﻠﻮﻻﻳﺔ ﻭﻟﻌﺸﺎﻕ ﻛﺮﺓ ﺍﻟﻘﺪﻡ ﲟﻨﻄﻘﺔ ﺍﻷﻭﺭﺍﺱ ﻛﻤﺎ‬
‫ﺇﻻ ﻣﺼﺮ ﻓﻘﺪ ﺣﺮﻣﺖ ﻋﻠﻴﻬﻢ ﻣﺜﻠﻤﺎ " ﺣﺮﻣﺖ ﺍﻟﻘﺒﻠﺔ ﻋـﻠـﻰ‬ ‫ﺃﻥ ﺻﻌﻮﺩ ﻓﺮﻳﻖ ﺃﻣﻞ ﻣﺮﻭﺍﻧﺔ ﺻﻨﻊ ﺍﻹﺳﺘﺜﻨﺎﺀ ﺧﺎﺻﺔ ﺃﻧـﻪ‬
‫ﺍﻟﻴﻬﻮﺩ " ﻭﻫﺬﺍ ﻣﻮﻗﻒ ﻛﻞ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻳﲔ ﻭﻻ ﺃﻧﺴﻰ ﻷﲤـﲎ‬ ‫ﺍﻷﻭﻝ ﻣﻦ ﻧﻮﻋﻪ ﰲ ﻣﺸﻮﺍﺭﻩ ﺍﻟﻄﻮﻳـﻞ ﻭﱂ ﺗـﻜـﻦ ﺑـﺎﺗـﻨـﺔ‬
‫ﺃﻥ ﺗﻜﻮﻥ ﺳﻨﺔ ‪ 2010‬ﺑﺮﺩﺍ ﻭﺳﻼﻣﺎ ﻋﻠﻰ ﺍﳌﻮﻟﻮﺩﻳﺔ ﻭﺗﻨﺠـﻮ‬ ‫ﻭﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺑﻌﻴﺪﺗﲔ ﻋﻦ ﺑﻌﺾ ﺍﻷﺣﺪﺍﺙ ﺍﻟﺴـﻴـﺌـﺔ ﻭﻛـﺎﻥ‬
‫ﻣﻦ ﺧﻄﺮ ﺍﻟﺴﻘﻮﻁ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﻬﺪﺩﻫﺎ ﺣﱴ ﺗﺒﻘﻰ ﰲ ﺍﻟـﻘـﺴـﻢ‬ ‫ﺃﺑﺮﺯﻫﺎ ﻓﻘﺪﺍﻥ ﺍﻟﺴﺎﺣﺔ ﺍﻟﻔﻨﻴﺔ ﻟﻠﻔﻨﺎﻥ ﺍﳌﺮﺣﻮﻡ ﻛﺎﺗﺸـﻮ ﰲ‬

‫ﺍﻟﻮﻃﲏ ﺍﻷﻭﻝ ﻭﻳﺒﻘﻰ ﻟﺒﺎﺗﻨﺔ ﻓﺮﻳﻘـﲔ ﳝـﺜـﻼ‪‬ـﺎ ﺑـﻜـﻞ‬ ‫ﺣﺎﺩﺙ ﻣﺮﻭﺭ ﻣﺆﱂ ﺣﻴﺚ ﺧﻠﻒ ﻓﺮﺍﻏﺎ ﺭﻫﻴﺒﺎ ﻟﻌﺎﺋـﻠـﺘـﻪ ﻭﰲ‬
‫ﻗﻠﻮﺏ ﻋﺸﺎﻕ ﺍﻷﻏﻨﻴﺔ ﺍﻟﺸﺎﻭﻳﺔ ﻭﺃﺻﺪﻗﺎﺋﻪ ﻭﲨﻴﻌﻬﻢ ﺃﻃﻠﻖ‬
‫ﺍﻟﻔﺨﺮ ﻭﺍﻟﺸﺮﻑ ﻛﻤﺎ ﳓﻠﻢ ﺃﻥ ﺗﻜﻮﻥ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﻨـﺔ ‪‬ـﺎﻳـﺔ‬
‫ﺍﻟﻌﻨﺎﻥ ﻟﺪﻣﻮﻋﻪ ﰲ ﺃﺣﺰﻥ ﻳﻮﻡ ﻋﺮﻓﺘﻪ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﻭﻻ ﻧﻨﺴﻰ ﺍﻥ‬
‫ﻟﻜﻮﴰﺎﺭ " ﺃﻧﻔﻠﻮﻧﺰﺍ ﺍﳋﻨﺎﺯﻳﺮ " ﻭﺃﻧﻔﻠﻮﻧﺰﺍ ﺍﳌﺎﻋﺰ ﺍﻟﺬﻱ ﺑـﺪﺃ‬
‫ﻧﺬﻛﺮ ﺃﻥ ﺩﺍﺀ ﺃﻧﻔﻠﻮﻧﺰﺍ ﺍﳋﻨﺎﺯﻳﺮ ﻛﺎﻥ ﺍﳊﺪﺙ ﺍﻷﺑﺮﺯ ﺃﻳﻀـﺎ‬
‫ﺍﻟﺘﺸﻬﲑ ﻟﻪ ﰲ ﺑﻌﺾ ﺍﳌﻨﺎﻃﻖ ﰲ ﺍﻟﻌﺎﱂ ﻭﻧـﺘـﻤـﲎ ﺃﻥ ﻻ‬
‫ﰲ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺍﻟﺴﻨﺔ ﺍﻟﻔﺎﺭﻃﺔ ﻭﻣﺎﻳﺰﺍﻝ ﻓﺄﺻﺒﺢ ﳏﻞ ﺍﻫﺘﻤﺎﻡ‬
‫ﻳﻌﻮﺽ ﺍﳌﺎﻋﺰ ‪ ,‬ﺍﳋﻨﺎﺯﻳﺮ ﻭﻧﺒﻘﻰ ﻧـﺪﻭﺭ ﻭﻧـﺪﻭﺭ ﰒ ﻧـﺪﻭﺭ‬
‫ﻛﻞ ﺍﻟﻔﻌﺎﻟﻴﺎﺕ ﻭﺍﻟﻌﺎﺋﻼﺕ ﻭﻻ ﻧﺪﺭﻱ ﻛﻴﻒ ﻭﻣـﱴ ﺳـﺘـﻜـﻮﻥ‬
‫ﲝﺜﺎ ﻋﻦ ﺃﻱ ﳐﺮﺝ ﻣﻦ ﺣﻈﲑﺓ ﻫﺬﻩ ﺍﳊـﻴـﻮﺍﻧـﺎﺕ ﻫـﺬﻩ‬
‫‪‬ﺎﻳﺔ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻜﻮﴰﺎﺭ‪.‬‬
‫ﺃﻣﻨﻴﺎﺕ ﻭﺃﻣﺎﱐ ﻣﻮﺍﻃﻦ ﺟﺰﺍﺋﺮﻱ ﺑﺴﻴﻂ ﻭﻫﻲ ﺑـﺎﻟـﺘـﺄﻛـﻴـﺪ‬
‫ﻛﺎﻧﺖ ﻫﺬﻩ ﺑﺎﺧﺘﺼﺎﺭ ﺃﻫﻢ ﻭﺃﺑﺮﺯ ﻣﺎ ﺧﻠﻔﺘﻪ ﺳﻨﺔ ‪ 2009‬ﻣـﻦ‬
‫ﺗﻨﺴﺤﺐ ﻋﻠﻰ ﻣﻌﻈﻢ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻳﲔ " ﻣﺎﻧﻜﱪﻭﺵ ﻛﺮﻭﺷﻨـﺎ "‬
‫ﺃﻓﺮﺍﺡ ﻭﻣﺂﺳﻲ ﺃﻣﺎ ﻭﳓﻦ ﻧﻌـﻴـﺶ ﺍﻵﻥ ﺑـﺪﺍﻳـﺎﺕ ﺍﻟﺴـﻨـﺔ‬
‫ﻭﻗﺒﻞ ﺃﻥ ﺃﺧﺘﻢ ﻻ ﺃﻧﺴﻰ ﺃﻥ ﺃﻫﻨﺊ ﻃﺎﻗﻢ ﳎﻠﺔ " ﺑـﺎﺗـﻨـﺔ‬
‫ﺍﳉﺪﻳﺪﺓ ﻓﺈﻧﻨﺎ ﻧﺄﻣﻞ ﻭﳓﻠﻢ ﺑﺘﺤﻘﻴﻖ ﺑـﻌـﺾ ﺍﻷﻣـﻨـﻴـﺎﺕ‬
‫ﺁﻧﻔﻮ" ﻋﻠﻰ ﻛﻞ ﺍ‪‬ﻬﻮﺩ ﺍﻟﺬﻱ ﺗﻘﻮﻡ ﺑﻪ ﻣـﺎ ﻣـﻜـﻨـﻬـﺎ ﻣـﻦ‬
‫ﻭﺳﺘﻜﻮﻥ ﺑﺪﺍﻳﺘﻬﺎ ﻣﺸﺎﺭﻛﺔ " ﺍﳋﻀﺮﺍﺀ " ﰲ ﺍﻟـﻜـﺎﻥ ﺍﻟـﺬﻱ‬
‫ﺍﻟﺼﻤﻮﺩ ﻃﻴﻠﺔ ﺍﻟﺜﻼﺙ ﺳﻨﻮﺍﺕ ﺍﳌﺎﺿﻴﺔ ﺭﻏـﻢ ﺇﻣـﻜـﺎﻧـﺎ‪‬ـﺎ‬
‫ﻧﺮﻳﺪ ﻓﻴﻪ ﺃﻥ ﻧﺬﻫﺐ ﺑﻌﻴﺪﺍ ﺩﻭﻥ ﺃﻥ ﻧﺸـﺘـﺮﻁ ﺃﻱ ﻫـﺪﻑ‬
‫ﺍﻟﺒﺴﻴﻄﺔ ﻭﺍﻟﱵ ﻻ ﺗﺮﻗﻰ ﻟﻸﺣﻼﻡ ﺍﻟﱵ ﺗﺪﻏﺪﻍ ﻣﺪﻳـﺮﻫـﺎ‬
‫ﺑﻌﻴﻨﻪ ﺣﱴ ﻻ ﻧﺰﻳﺪ ﺍﻟﻀﻐﻂ ﻋﻠـﻰ ﺍﻟـﻼﻋـﺒـﲔ ﻭﺍﻟﺸـﻴـﺦ‬
‫ﺍﻟﺬﻱ ﻳﺴﻌﻰ ﻟﺘﺤﻮﻳﻠﻬﺎ ﺇﱃ ﺻﺤﻴﻔﺔ ﳏﻠﻴﺔ ﻧﺎﻃﻘﺔ ﺑـﺎﺳـﻢ‬
‫ﺳﻌﺪﺍﻥ ﻛﻤﺎ ﺳﻨﻠﻌﺐ ﺍﳌﻮﻧﺪﻳﺎﻝ ﻟﻠﻤﺮﺓ ﺍﻟﺜﺎﻟﺜﺔ ﻭﻫـﺬﻩ ﺍﳌـﺮﺓ‬
‫ﻛﻞ ﺳﻜﺎﻥ ﺍﻷﻭﺭﺍﺱ ‪ ,‬ﺃﻟﻴﺲ ﻟﻨﺎ ﺍﳊﻖ ﰲ ﺍﻣﺘﻼﻙ ﺟـﺮﻳـﺪﺓ‬
‫ﺃﻣﺎﻡ ﺍﻷﳒﻠﻴﺰ ﻭﺍﻷﻣﺮﻳﻜﺎﻥ ﻭﺍﻟﺴﻠﻮﻓﻴﻨﻴـﲔ ﻭﺭﻏـﻢ ﺃﻥ ﻛـﻞ‬
‫ﻭﺍﺣﺪﺓ ﻓﻘﻂ ؟ ﻭﻭﻋﺪﻧﺎ ﻟﻜﻞ ﻗﺮﺍﺋﻬﺎ ﺍﻷﻭﻓﻴﺎﺀ ﺍ‪‬ﺎ ﺳﺘﺨﺮﺝ‬
‫ﺍﻟﻌﺮﺏ ﲤﻨﻮﺍ ﻟﻨﺎ ﺣـﻈـﺎ ﻣـﻮﻓـﻘـﺎ ﻭﺣﺼـﺎﺩﺍ ﻭﻓـﲑﺍ ﻓـﺈﻥ‬
‫ﺇﻟﻴﻬﻢ ﺑﺄﺣﻠﻰ ﺣﻠﺔ ﺧﻼﻝ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﻨﺔ ﻭﻧﻘﻮﻝ ﳍﻢ ﺗﺎﺑﻌـﻮﻧـﺎ‬
‫"ﺍﳉﻤﺎﻋﺔ ﺇﻳﺎﻫﻢ " ﺗﻜﻬﻨﻮﺍ ﺑﺄﻥ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻟﻦ ﲢﺮﺯ ﻧـﻘـﻄـﺔ‬
‫ﻳﻮﻣﻴﺎ ﻋﻠﻰ ﻣﻮﻗﻌﻨﺎ ﻋﱪ ﺷﺒﻜﺔ ﺍﻷﻧﺘـﺮﻧـﻴـﺖ ﻓﺴـﺘـﺠـﺪﻭﻥ‬
‫ﻭﺍﺣﺪﺓ ﰲ ﺍﳌﻮﻧﺪﻳﺎﻝ ﻭﺳﺘﺨﺮﺝ ﻣﻦ " ﺍﳌﻮﻟﺪ ﺑﻼ ﲪﺺ " ﰲ‬
‫ﺍﳉﺪﻳﺪ ﻭﺍﻷﺧﺒﺎﺭ ﺍﻟﻄﺎﺯﺟﺔ ﻭﺍﻟﺴﺒﻖ ﺃﻳﻀﺎ ﰲ ﻛﻞ ﻣﺎ ﻳﺘﻌﻠﻖ‬ ‫ﺃﻧﻐﻮﻻ ﻟﻠﺘﺬﻛﲑ ﺃﻥ ﻛﻞ ﺍﻟﻌﺎﱂ ﻫﻨﺄ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻋﻠﻰ ﺗﺄﻫﻠﻬـﺎ ﺇﻻ‬
‫ﺑﺸﺆﻭﻥ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﻭﺃﻟﻒ ﲢﻴﺔ ﻭﺳﻼﻡ ﻭﻋﺎﻡ ﺳﻌﻴﺪ ﻟـﻘـﺮﺍﺋـﻨـﺎ‬ ‫ﻫﺆﻻﺀ ﱂ ﻧﺴﻤﻊ ﻣﻨﻬﻢ ﺣﱴ ﺍﻵﻥ ﻛﻠﻤﺔ ﻣـﱪﻭﻙ ﻋـﻠـﻴـﻜـﻢ‬
‫ﻭﻟﻜﻞ ﺍﻟﺸﻌﺐ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ‪.‬‬ ‫ﻭﻧﺘﺮﻛﻬﺎ ﻟﻠﺘﺎﺭﻳﺦ ‪.‬‬

‫‪7‬‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ /‬ﺣﺴﺎن ﺑﻮزﻳﺪي‬

‫أﻣﻨﻴﺎت ‪ 2010‬وﻟﻦ ﻧﻨﺴﺎك ﻳﺎ ‪2009‬‬

‫ﻭﺍﳊﺪﺙ ﺍﻟﺜﺎﱐ ﺍﻷﺑﺮﺯ ﰲ ﺍﻟﺴﻨﺔﺍﳌﺎﺿـﻴـﺔ ‪ ,‬ﻫـﻮ ﻋـﻮﺩﺓ‬ ‫ﺳﺘﺒﻘﻰ ﺳﻨﺔ ‪ 2009‬ﺭﺍﺳﺨﺔ ﰲ ﺃﺫﻫﺎﻥ ﻛﻞ ﺍﳉـﺰﺍﺋـﺮﻳـﲔ‬
‫ﳏﺎﺭﰊ ﺍﻟﺼﺤﺮﺍﺀ ﺇﱃ ﺍﻟﺴﺎﺣﺔ ﺍﻹﻓﺮﻳﻘﻴﺔ ﻭﺍﻟﻌـﺎﳌـﻴـﺔ ‪,‬‬ ‫ﺍﻟﺬﻳﻦ ﻟﻦ ﻳﻨﺴﻮﺍ ﺍﻹﻧﺘﺼﺎﺭﺍﺕ ﻭﺍﻹﳒﺎﺯﺍﺕ ﻭﺍﻟـﻔـﺘـﻮﺣـﺎﺕ‬
‫ﻋﱪﺍ ﻟﺘﺄﻟﻖ ﰲ ﻛﺄﺳﻲ ﺇﻓﺮﻳﻘﻴﺎ ﻭﺍﻟﻌﺎﱂ ‪ ,‬ﻭﻛﺎﻧﺖ " ﺑـﻨـﺔ "‬ ‫ﺍﻟﱵ ﺣﻘﻘﻬﻬﺎ ﺍﻟﺮﺟﺎﻝ ﻭﺍﻷﺑﻄﺎﻝ ﺧﺎﺻﺔ ﺃ‪‬ﺎ ﺟﺎﺀﺕ ﺑﻌـﺪ‬
‫ﺍﻟﻔﺮﺣﺔ ﺃ‪‬ﺎ ﲢﻘﻘﺖ ﺑﻌﺪ ﳐﺎﺽ ﻋﺴﲑ ﻭﻣﺸﻮﺍﺭ ﻣـﻠـﻴـﺊ‬ ‫ﺳﻨﻮﺍﺕ ﻋﺠﺎﻑ ‪ ,‬ﻛﺎﻧﺖ ﻓﺮﺣﺔ ﻏـﲑ ﻗـﺎﺑـﻠـﺔ ﻟـﻠـﻮﺻـﻒ‬
‫ﺑﺎﻟﺪﻣﺎﺀ ﻭﺍﻟﺪﻣﻮﻉ ﺣﻴﺚ ﻻ ﺃﺣﺪ ﺗﺼﺪﻕ ﺃﻭﺟﺎﺩ ‪‬ﺎ ﻋﻠﻴـﻨـﺎ‬ ‫ﺃﻭﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻖ ﺳﻨﺔ ‪ 2009‬ﻛﺎﻧﺖ ﺍﺳﺘﺜﻨﺎﺋﻴﺔ ﻭﱂ ﻧـﻌـﺮﻑ ﳍـﺎ‬
‫) ﺟﺒﻨﺎﻫﺎ ﺑﺬﺭﺍﻋﻨﺎ ( ﻭﻣﻴﺰﺓ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﺘﺄﻫﻞ ﺃﻧﻪ ﲢﻘـﻖ ﺃﻣـﺎﻡ‬ ‫ﺷﺒﻴﻬﺎ ﺇﻻ ﻧﺎﺩﺭﺍ ﻓﺎﻟﺒﻌﺾ ﺃﻋﺎﺩﺗﻪ ﺇﱃ ﻋـﻴـﺪ ﺍﺳـﺘـﻘـﻼﻝ‬
‫ﻣﻨﺘﺨﺐ ﻋﺮﰊ ﻛﺎﻥ ﻳﻔﺘﺮﺽ ﺃﻧﻪ ﺷﻘﻴﻖ ﻭﻻ ﻧﺮﻳﺪ ﺍﻟـﻌـﻮﺩﺓ‬ ‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻭﻣﻦ ﱂ ﳛﻀﺮﻫﺎ ﺷﺒﻬﻬـﺎ ﲟـﺎ ﺣـﻘـﻘـﻪ ﺭﻓـﺎﻕ‬
‫ﺇﱃ ﺳﻴﻨﺎﺭﻳﻮﻫﺎﺕ ﺍﻷﺣﺪﺍﺙ ﻭﺍﳉﻤﻴﻊ ﺣﻔﻈﻬﺎ ﻋـﻦ ﻇـﻬـﺮ‬ ‫ﺑﻄﺮﻭﱐ ﻭﺻﻔﺼﺎﰲ ﺳﻨﺔ ‪ 1975‬ﻭﻣﻦ ﱂ ﻳﺘﺬﻛﺮﻫﺎ ﺳﺤﺒﻬﺎ‬
‫ﻗﻠﺐ ‪ ,‬ﻟﻜﻦ ﺍﳊﺴﻨﺔ ﺍﻟﻮﺣﻴﺪﺓ ﺍﻟﱵ ﺍﻛﺘﺸﻔﻨﺎﻫﺎ ﰲ ﺧﻀـﻢ‬ ‫ﻟﺴﻨﺔ ‪ 1982‬ﻭﻣﺎ ﻓﻌﻠﻪ ﺳـﺮﺑـﺎﺡ ﻭﻣـﺮﺯﻗـﺎﻥ ﻭﺍﻵﺧـﺮﻭﻥ‬
‫ﺗﻠﻚ ﺍﻷﺣﺪﺍﺙ ﻫﻮﺍﻟﻮﺟﻪ ﺍﻷﺧـﺮ ﻟـﻸـﺷـﻘـﺎﺀ ‪ ,‬ﺍﻟـﺬﻳـﻦ‬ ‫ﺑﺎﳉﺮﻣﺎﻥ ﻭﻣﻦ ﱂ ﳛﻀﺮ ﻛﻞ ﻫﺬﻩ ﺍﶈﻄﺎﺕ ﺍﻟﺘـﺎﺭﳜـﻴـﺔ‬
‫ﺍﳔﺪﻋﻨﺎ ﰲ ﺍﻟﻜﺜﲑ ﻣﻨﻬﻢ ﻟﻌﻘﻮﺩ ﻃﻮﻳﻠﺔ ‪,‬‬ ‫ﺗﺬﻛﺮ ﺩﻭﻥ ﺷﻚ ﺃﺑﻨﺎﺀ ﻛﺮﻣﺎﱄ ﻭﻫﻢ ﳛﻘﻘﻮﻥ ﺃﻏﻠﻰ ﻟـﻘـﺐ‬
‫ﻭﻛﻨﺎ ﳓﺴﺒﻬﻢ ﻣﺜﺎﻻ ﰲ ﺍﳊـﺐ ﻭﺍﻷﺧـﻼﻕ ﻭﺍﻟـﻮﻃـﻨـﻴـﺔ‬ ‫ﰲ ﺗﺎﺭﻳﺦ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻭﺩﻋﻮﻧﺎ ﻧﻌﻮﺩ ﻟﻠﺴﻨﺔ ﺍﳌﺎﺿﻴﺔ ﻭﺍﻟﺒﺪﺍﻳﺔ‬
‫ﻭﺍﻷﺧﻮﺓ ﻭﺍﻟﻄﻴﺒﺔ ﻭﺍﻹﺣﺘﺮﺍﻡ ﺃﻣﺎ ﻏﲑ ﺫﻟﻚ ﻓﻠﻴـﺲ ﻟـﻨـﺎ‬ ‫ﺑﺎﻹﳒﺎﺯ ﺍﻟﻌﻈﻴﻢ ﺍﻟﺬﻱ ﺣﻘﻘﻪ ﺍﻟﺮﺋﻴﺲ ﻋـﺒـﺪ ﺍﻟـﻌـﺰﻳـﺰ‬
‫ﻣﺎﻧﻨﺪﻡ ﻋﻠﻴﻪ ﻣﻊ ﺍﻟﻔﺮﺍﻋﻨﺔ ﻓﻤﻘﺎﻃﻌﺘﻬﻢ ﻟﻨﺎ ﻟـﻦ ﺗﺴـﻘـﻂ‬ ‫ﺑﻮﺗﻔﻠﻴﻘﺔ ﻋﻨﺪﻣﺎ ﻓﺎﺯ ﺑﺎﻹﻧﺘﺨﺎﺑﺎﺕ ﺍﻟﺮﺋـﺎﺳـﻴـﺔ ﻟـﻌـﻬـﺪﺓ‬
‫ﺍﻟﺴﻤﺎﺀ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﺭﺽ ﻭﻟﻦ ﺗﺸﺮﻕ ﺍﻟﺸﻤﺲ ﻣﻦ ﺍﳌﻐﺮﺏ ﻭﻟـﻦ‬ ‫ﺛﺎﻟﺜﺔ ﺑﻨﺴﺒﺔ ﺃﺳﻜﺘﺖ ﻛﻞ ﺍﳌﺸﻜﻜﲔ ﻭﺍﳋﻼﻃﲔ ‪ ,‬ﻓﺎﻟﺸﻌـﺐ‬
‫ﺗﺘﻮﺏ ﺇﺳﺮﺍﺋﻴﻞ‪ .‬ﻭﺍﳊﺪﺙ ﺍﻟﺜﺎﱐ ﺍﻟﺬﻱ ﺃﺳﻌﺪ ﺍﳉـﻤـﺎﻫـﲑ‬ ‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ ﻣﻨﺢ ﺭﺋﻴﺴﻪ ﻋﻬﺪﺓ ﺛﺎﻟﺜﺔ ﺑﻔﻀﻞ ﻣﺎ ﰎ ﺇﳒـﺎﺯﻩ‬
‫ﺍﻟﺮﻳﺎﺿﻴﺔ ﻫﻮ ﺍﻟﻘﺮﺍﺭ ﺍﻟﺘﺎﺭﳜﻲ ﺍﻷﻭﻝ ﻣﻦ ﻧﻮﻋﻪ ﰲ ﺍﻟﻌﺎﱂ‬ ‫ﰲ ﺍﻟﺴﻨﻮﺍﺕ ﺍﻟﻔﺎﺭﻃﺔ ﻓﺎﳌﻠﻴﻮﻥ ﺳﻜﻦ ﻭﺍﻟـﻄـﺮﻳـﻖ ﺍﻟﺴـﻴـﺎﺭ‬
‫ﻟﻠﺮﺋﻴﺲ ﻋﺒﺪ ﺍﻟﻌﺰﻳﺰ ﺑﻮﺗﻔﻠﻴﻘﺔ ﺑﺘﻮﻓـﲑ ﻛـﻞ ﺍﻟـﻮﺳـﺎﺋـﻞ‬ ‫ﻭﻋﻮﺩﺓ ﺍﻟﺪﻳﺒﻠﻮﻣﺎﺳﻴﺔ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻳﺔ ﺑـﻘـﻮﺓ ﰲ ﺍﺍﻟﺴـﺎﺣـﺔ‬
‫ﻭﺍﻹﻣﻜﺎﻧﺎﺕ ﻟﺴـﻔـﺮ ﺍﻷﻧﺼـﺎﺭ ﺇﱃ ﺍﳋـﺮﻃـﻮﻡ ﳌـﺆﺍﺯﺭﺓ‬ ‫ﺍﻟﺪﻭﻟﻴﺔ ﻭﺍﺳﺘﻔﺎﺩﺓ ﺍﻟﻌﻤﺎﻝ ﻭﺍﳌﻮﻇﻔﲔ ﻣﻦ ﺯﻳﺎﺩﺍﺕ ﻣﻌﺘـﱪﺓ‬
‫ﺍﳋﻀﺮﺃﻣﺎﻡ " ﻣﻨﺘﺨﺐ ﺍﻟﺴﺎﺟﺪﻳﻦ " ﰲ ﺍﳌﺒﺎﺭﺍﺓ ﺍﻟﻔـﺎﺻـﻠـﺔ‬ ‫ﰲ ﺍﻷﺟﺮ ﺍﻟﻘﺎﻋﺪﻱ ﻭﻓﺘﺢ ﻣﺌﺎﺕ ﺍﳌﺪﺍﺭﺱ ﻭﺍﻹﻛـﻤـﺎﻟـﻴـﺎﺕ‬
‫ﻭﻫﻲ ﺍﻟﱵ ﻓﺘﺤﺖ ﻋﻴﻮﻧﻨﺎ ﻋﻠﻰ ﺑﻠﺪ ﻻ ﻧﻌﺮﻑ ﻋﻨﻪ ﺍﻟـﻜـﺜـﲑ‬ ‫ﻭﺍﻟﺜﺎﻧﻮﻳﺎﺕ ﻭﺍﳉﺎﻣﻌﺎﺕ ﻭﺑﻨﺎﺀ ﺍﳌﺴﺘﺸﻔﻴﺎﺕ ﻭﻏـﲑﻫـﺎ ﻣـﻦ‬
‫ﻭﻛﻨﺎ ﻧﻈﻨﻪ ﺍﻗﺮﺏ ﻣﻦ ﺃﺣﻔﺎﺩ ﺧﻔﺮﻉ ﻭﻣﻨﻘﺮﻉ ﻭﺃﺑـﻮ ﺍﳍـﻮﻝ‬ ‫ﺑﺼﻤﺎﺕ ﻋﻬﺪﺗﲔ ﺳﺎﺑﻘﺘﲔ ﻛﺎﻧﺖ ﺷﺎﻫﺪﺓ ﻋﻠﻰ ﻣﺸﻮﺍﺭ ﻧﺎﺟﺢ‬
‫ﻣﻨﺎ ‪,‬‬ ‫ﺑﻜﻞ ﺍﳌﻘﺎﻳﻴﺲ ﻟﻴﺪﺷﻦ ﺍﻟﺮﺋﻴﺲ ﺑﻮﺗﻔﻠﻴﻘﺔ ﻋﻬﺪﺓ ﺟـﺪﻳـﺪﺓ‬
‫ﻟﻜﻨﻨﺎ ﺻﺪﻣﻨﺎ ﺑﺎﳊﻘﻴﻘﺔ ﺍﻟﱵ ﺍﻛﺘﺸﻔﻨﺎﻫﺎ ﻣﺘﺄﺧﺮﻳﻦ ﺇ‪‬ـﺎ‬ ‫ﻣﻨﺬ ﺍﻟﺮﺑﻴﻊ ﺍﳌﺎﺿﻲ ﻭﻗﺪ ﺗﻜﻮﻥ ﻫﻨﺎﻙ ﻋﻬﺪﺓ ﺭﺍﺑﻌـﺔ ‪ ,‬ﺃﱂ‬
‫ﻋﻈﻤﺔ ﺍﻟﺸﻌﺐ ﺍﻟﺴﻮﺩﺍﱐ ﻭﻃﻴﺒﺘﻪ ﻭﺍﺧﻼﻗﻪ ﻭﻧﺴـﺘـﺴـﻤـﺢ‬ ‫ﺗﺴﺘﻤﻌﻮﺍ ﻷﻧﺼﺎﺭ ﺍﳌﻨﺘﺨﺐ ﰲ ﺍﻟﺴﻮﺩﺍﻥ ﻭﻫـﻢ ﻳـﻄـﺎﻟـﺒـﻮﻥ‬
‫ﺃﻫﻞ ﺍﻟﺴﻮﺩﺍﻥ ﻋﻦ ﺟﻔﺎﺋﻨﺎ ﳍﻢ ﻃﻴﻠﺔ ﺍﻟﻌﻘﻮﺩ ﺍﳌﺎﺿﻴﺔ ﻭﻛﻢ‬ ‫ﺑﻌﻬﺪﺓ ﺭﺍﺑﻌﺔ ﻣﻦ ﺃﻡ ﺩﺭﻣﺎﻥ ﺑﻌﺪ ﺍﻟﻘﺮﺍﺭ ﺍﻟﺘﺎﺭﳜﻲ ﺑﻨﻘﻠـﻬـﻢ‬
‫ﻧﺪﻣﻨﺎ ﻷﻧﻨﺎ ﱂ ﻧﻜﺘﺸﻒ ﻫﺬﻩ ﺍﳋﺼﺎﻝ ﺇﻻ ﻣﺆﺧـﺮﺍ ﻓـﻘـﻂ‬ ‫ﺇﱃ ﺍﳋﺮﻃﻮﻡ ﳊﻀﻮﺭ ﺍﳌﺒﺎﺭﺍﺓ ﺍﻟﻔﺎﺻﻠﺔ ﻭﺍﻟـﱵ ﺗـﻮﺟـﺖ‬
‫ﻭﺷﺘﺎﻥ ﺷﺘﺎﻥ ﺑﲔ ﺁﻝ ﻓﺮﻋﻮﻥ ﻭﺃﻫﻞ ﺍﻟﺴﻮﺩﺍﻥ ﻭﻫﻴﻬﺎﺕ‬ ‫ﺑﺎﻟﺘﺄﻫﻞ ﺍﻟﺘﺎﺭﳜﻲ ﺃﻣﺎﻡ ﻣﻨﺘﺨﺐ ﲨﺎﻋﺔ ﻣﺸﺮﻭﻉ ﺍﻟﺘﻮﺭﻳﺚ‪,‬‬

‫‪6‬‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ /‬ﺑﻮﻫﺮاوة ﻋﺒﺪ اﻟﺤﻜﻴﻢ‬ ‫ﻫﻮاﺟﺲ رﺟﻞ رﺟﻞ أوراﺳﻲ‬

‫ﻓﻠﺴﻔﺘﻲ‬

‫ﺇﱐ ﺃﻣﺎﻣﻚ ﺩﺍﺋـﻤـﺎ ﺃﻻﺯﻣـﻚ ﻛـﻘـﺪﺭﻙ ‪ ...‬ﺇﱐ ﺗﺎﺭﻛﺔ ﺻﻔﺤﺎﺕ ﺃﻳﺎﻣﻲ ‪ ...‬ﻣﻌﺬﺑﺔ ﻗـﻠـﱯ ‪...‬‬
‫ﻭﺭﺍﺀﻙ ﺩﺍﺋﻤﺎ ﺃﻻﺯﻣﻚ ﻛﻈﻠﻚ ‪ ...‬ﺃﻏﺎﺭ ﻋﻠﻴﻚ ﻣـﻦ ﺳﺎﻓﺮﺕ ﺑﻌﻴﺪﺍ )ﻛﺎﳊﺮﺍﻗﺔ( ﻏﲑ ﻣﺒﺎﻟﻴﺔ ‪ ...‬ﻫﻞ‬
‫ﺩﻭﺭﻛﺎﱘ ﻭ ﻓﺮﻭﻳﺪ ﻭ ﺩﻳﻜﺎﺭﺕ ﻷﻧﻚ ﺗﺴﻬﺮﻳﻦ ﻣﻌﻬﻢ ﻧﺴﻴﺖ ﺩﺭﻭﺱ ﺍﻹﺣﺴﺎﺱ ﻭ ﺍﻟﺸﻌﻮﺭ ﻭ ﱂ ﻳﺒـﻘـﻰ‬
‫ﻭ ﺃﺑﻘﻰ ﺃﻧﺎ ﻭﺣﻴﺪﺍ ﺃﻧﺘﻈﺮ ﻃﻴﻔﻚ ﺃﻗﻠﺐ ﺻﻔـﺤـﺎﺕ ﺑﲔ ﺻﻔﺤﺎﺗﻚ ﺳﻮﻯ ﺩﺭﺱ ﺍﻷﻧﺎ ‪...‬؟‬
‫ﺍﻟﻜﺘﺐ ﺃﲝﺚ ﻋﻨﻚ ﻭﺳﻂ ﺍﳌـﻘـﺎﻻﺕ ﻭ ﲢـﻠـﻴـﻞ‬
‫ﻟﻦ ﺃﻫﺮﺏ ﻣﻨﻚ ‪ ...‬ﺃﻧﺖ ﺁﻣـﺎﻝ ﺃﻓـﻼﻃـﻮﻥ ‪...‬‬ ‫ﺍﻟﻨﺼﻮﺹ ‪...‬‬
‫ﺇﻧﻚ ﺗﻠﻚ ﺍﻷﻓﻜﺎﺭ ﺍﻟﱵ ﺣﺮﻛﺖ ﻣﺸﺎﻋﺮﻱ ﺍﳌﺪﻓﻮﻧﺔ ﻫﺮﺑﺖ ﻣﲏ ﰲ ﺍﻟﻄﺎﻛﺴﻲ ﺍﳌﺨﻔﻲ ﻭ ﻟﻜﻦ ﺷﺎﻭﻳﺶ‬
‫ﰲ ﻣﻘﱪﺓ ﺍﻟﻨﺴﻴﺎﻥ ‪ ...‬ﺃﻧﺖ ﺍﻟﺪﻡ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﺴﺮﻱ ﰲ ﻣﺼﺮﻱ ﻣﺮﺗﺸﻲ ﺩﻟﲏ ﻋﻠﻴـﻚ ﺃﻧـﺖ ﻓـﻠـﺴـﻔـﱵ‬
‫ﻋﺮﻭﻗﻲ ‪ ...‬ﻳﻨﺒﺾ ﺑﻪ ﻗﻠﱯ ‪ ...‬ﺇﻧﻚ ﻓﻠﺴﻔـﺔ ﻻ ﻋﻨﺪﻣﺎ ﺍﻧﺘﺼﺮ ﺍﳋﻀﺮ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻔﺮﺍﻋﻨﺔ ‪ ...‬ﺃﻧـﺖ‬
‫ﺃﺩﺭﻱ ﰲ ﺃﻳﺔ ﻣﻘﺎﻟﺔ ﻓﻠﺴﻔﻴﺔ ﺃﻧﺎﻗﺸـﻚ ) ﻣـﻘـﺎﻟـﺔ ﻓﻠﺴﻔﱵ ﻋﻨﺪﻣﺎ ﺍﺯﺩﻫﺮﺕ ﺍﻟـﺪﺭﺍﻣـﺎ ﺍﻟـﺘـﺮﻛـﻴـﺔ‬
‫ﺟﺪﻟﻴﺔ ﺃﻡ ﺍﺳﺘﻘﺼﺎﺋﻴﺔ( ﻷﻥ ﺃﺳﺘﺎﺫﻱ ﺍﻟﻐـﱯ ﱂ ﺍﳌﻤﻠﻮﺀﺓ ﺑﺎﻟﺮﻭﻣﺎﻧﺴﻴﺔ ﺍﻟﱵ ﻧﻔﺘﻘﺪﻫﺎ ﻣﻦ ﻣﻬـﻨـﺪ‬
‫ﻭ ﻧﻮﺭ ﺇﱃ ﺯﻳﺰﻭ ﻭ ﺍﻷﲰﺮ ﺍﻟﺴﺎﲝﲔ ﺑﻌﺸﻘـﻬـﻢ‬ ‫ﻳﻌﻠﻤﲏ ﻛﻴﻒ ﺃﺣﻞ ﺍﳌﻘﺎﻻﺕ ‪...‬‬
‫ﺇﻧﻚ ﻓﻠﺴﻔﺔ ﺗﺪﻓﻌﲏ ﺇﱃ ﺍﻷﻓـﻖ ﺍﻟـﺒـﻌـﻴـﺪ ‪ ...‬ﰲ ‪‬ﺮ ﺍﻟﺒﺼﻔﻮﺭ ‪ ...‬ﺍﻧﺘـﻬـﻰ ﻋـﻬـﺪ ﺍﻟـﻌـﻤـﺪﺓ‬
‫ﺗﺪﻓﻌﲏ ﺇﱃ ﻋـﺎﱂ ﺁﺧـﺮ ‪ ...‬ﺳـﺮﻗـﺖ ﻣـﲏ ﺍﳌﺼﺮﻱ‪ ،‬ﻭﺳﺖ ﺧﻮﺍ‪‬ﻢ ﻭ ﺭﻳﺎ ﻭ ﺳﻜﻴﻨﺔ ﻭ ﺃﺣﻼﻡ‬
‫ﻋﺼﺒﻴﱵ ‪ ....‬ﺿﺎﻋﺖ ﻣﲏ ﺃﻓﻜﺎﺭﻱ ﺑﲔ ﺳـﻄـﻮﺭ ﻳﺴﺮﺍ ﻭ ﻟﻴﻠﻰ ﻋﻠﻮﻱ ﻭ ﻏﺮﻗـﺖ ﺯﻭﺍﺭﻕ ﺍﻟـﻐـﺮﻭﺭ‬
‫ﻛﺘﺎﺑﺎﺗﻚ ‪ ...‬ﺗـﺎﻫـﺖ ﺃﺣـﻼﻣـﻲ ﰲ ﻏـﻴـﺎﻫـﻴـﺐ ﺍﻟﻔﺮﻋﻮﱐ ﰲ ﺃﻭﺣـﺎﻝ ‪‬ـﺮ ﺍﻟـﻨـﻴـﻞ ‪ ...‬ﺃﻧـﺖ‬
‫ﻓﻠﺴﻔﱵ ‪ ....‬ﻓﻞ ﺗﺴﻘﻂ ﺇﺳﺮﺍﺋﻴﻞ ‪...‬ﻭ ﻟﺘﻨﺘﺤﺮ‬ ‫ﺧﻴﺎﻻﺗﻚ ‪...‬‬
‫ﺇﻧﻚ ﻓﻠﺴﻔﺔ ﺍﳊـﻴـﺎﺓ ﺍﳍـﺎﺭﺑـﺔ ﻣـﲏ ‪ ...‬ﻫـﻨـﺎ ﻫﻴﻔﺎﺀ ﻭ ﻫﱯ‪ ،‬ﻭ ﻧﺎﻧﺴﻲ ﻋﺠﺮﻡ ﻋـﻠـﻰ ﻛـﻮﺑـﺮﻱ‬
‫ﺃﻗﻒ ‪...‬ﻭ ﺃﻇﻞ ﻭﺍﻗﻔﺎ ﻭﻳﺪﺍﻱ ﲢﺘﻀـﻦ ﻛـﺘـﺒـﻚ ﺍﻟﻨﻴﻞ ‪ ...‬ﺃﻧﺖ ﻓﻠﺴﻔﱵ ‪ ....‬ﺭﻏﻢ ﺍﳍﻠـﻊ ﺍﻟـﺬﻱ‬
‫ﻟﺘﺴﺮﻱ ﰲ ﺟﺴﺪﻱ ﺭﻋﺸﺔ ‪ ...‬ﻛﻢ ﻛـﺎﻥ ﲨـﻴـﻼ ﺃﺣﺪﺛﺘﻪ ﺃﻧﻔﻠﻮﻧـﺰﺍ ﺍﳋـﻨـﺎﺯﻳـﺮ ﻭ ﺃﻧـﻔـﻠـﻮﻧـﺰﺍ‬
‫ﺫﻟﻚ ﺍﻹﲪﺮﺍﺭ ‪ ...‬ﻛـﻢ ﻛـﺎﻧـﺖ ﺭﻧـﺎﻧـﺔ ﺗـﻠـﻚ ﺍﳌﺎﻋﺰ ‪ ...‬ﺃﻧﺖ ﻓﻠﺴﻔﱵ ‪ ...‬ﺣـﱴ ﻟـﻮ ﺟـﺎﺀﺕ‬
‫ﺃﻧﻔﻠﻮﻧﺰﺍ ﺍﻟﻜﻼﺏ ‪ ...‬ﺃﻧﺖ ﻓﻠﺴﻔﱵ ‪...‬‬ ‫ﺍﻟﺘﻬﺘﻬﺔ‪...‬‬
‫ﻫﺮﺑﺖ ﻣﲏ ﺣﺎﻣﻠﺔ ﺃﻗﻼﻣﻲ ‪ .‬ﻣﻬﺎﺟﺮﺓ ﺣﻴﺎﰐ ‪...‬‬

‫‪5‬‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ /‬ﺣﺴﺎن ﺑﻮزﻳﺪي‬

‫اﻟﻤﻄﻠﻮب ﻗﻨﺎة رﻳﺎﺿﻴﺔ ﻋﺎﺟﻠــﺔ‬

‫ﳛﺘﺎﺝ ﺇﱃ ﺇﻋﻼﻡ ﻗﻮﻱ ﻹﺑﺮﺍﺯﻩ ﻟـﻠـﻌـﺎﱂ ﺍﻷﺧـﺮ ﺍﻟـﺬﻱ‬ ‫ﺍﻵﻥ ﺍﺗﻀﺢ ﺟﻠﻴﺎ ﺃﻧﻨﺎ ﻣﺘﺎﺧﺮﻳﻦ ﺟﺪﺍ ﻋﻦ ﻛﻞ ﺩﻭﻝ ﺍﻟﻌـﺎﱂ‬
‫ﻳﺘﻌﻤﺪ ﻧﺴﻴﺎﻧﻪ ﺑﻘﺼﺪ ﲢﺠﻴﻢ ﺻﻮﺭﺓ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻭﺇﺑـﺮﺍﺯﻫـﺎ‬ ‫ﺍﻟﻌﺮﰊ ﰲ ﺍ‪‬ﺎﻝ ﺍﻹﻋﻼﻣﻲ ﺑﻌﺪﻣﺎ ) ﻣﺮﻣﺪﺗﻨﺎ ﰲ ﺍﻟﺘـﺮﺍﺏ(‬
‫ﰲ ﺻﻮﺭﺓ ﺍﻟﺒﻠﺪ ﺍﻟﻀﻌﻴﻒ ﺍﻟﺬﻱ ﻣﺎﺯﺍﻝ ﻳﺘﻌﻠﻢ ﻧﻌﻢ ﺗﺄﻛﺪ ﻟﻨﺎ‬ ‫ﺍﻷﻛﺸﺎﻙ ﺍﻟﻔﻀﺎﺋﻴﺔ ﺍﳌﺼﺮﻳﺔ ﻭﺍﻟﻌﻔﻦ ﺍﻹﻋﻼﻣﻲ ﺍﳌﻜـﺘـﻮﺏ‬
‫ﺍﻵﻥ ﺃﻥ ﻓﺘﺢ ﻗﻨﺎﺓ ﺭﻳﺎﺿﻴﺔ ﺃﺿﺤﻰ ﺃﻛﺜﺮ ﻣﻦ ﺿﺮﻭﺭﺓ ﻟﻴﺲ‬ ‫ﳍﺬﺍ ﺍﻟﺒﻠﺪ ﺍﻟﺸـﻘـﻴـﻖ ﻭﺍﻟﺼـﺪﻳـﻖ ﻭﺃﺧـﺬﻧـﺎ ) ﻃـﺮﳛـﺔ‬
‫ﳌﻬﺎﲨﺔ ﺍﻷﺷﻘﺎﺀ ﺍﻟﻌﺮﺏ ﺣﺎﺷﺎ ﷲ ﻓﻬﺪﺍ ﻟﻴﺲ ﻣﻦ ﺷـﻴـﻢ‬ ‫ﺻﺤﻴﺤﺔ(‬
‫ﺃﺣﻔﺎﺩ ﺍﻟﺸﻬﺪﺍﺀ ﻭﺑﻠﺪ ﺍﻟﺜﻮﺍﺭ ﻭﺍﻷﺣﺮﺍﺭ ﻭﻟﻜﻦ ﻟﻠﺪﻓﺎﻉ ﻋـﻦ‬ ‫ﻋﻨﺪﻣﺎ ﻓﺸﻠﻨﺎ ﰲ ﳎﺎﺭﺍ‪‬ﺎ ﻷﻧﻨﺎ ﻧﻔﺘﻘﺪ ﻟﻠﺴﻼﺡ ﺍﻟﻔﻀـﺎﺋـﻲ‬
‫ﺃﻧﻔﺴﻨﺎ ﻭﺍﻟﺮﺩ ﻋﻠﻰ ﻣﺰﺍﻋﻢ ﺍﳌﺮﺍﺣﺾ ﺍﻟﻔﻀﺎﺋﻴﺔ ﺍﳌﺼـﺮﻳـﺔ‬ ‫‪،‬ﻧﻌﻢ ﺗﺄﻛﺪﻧﺎ ﻭﻛﻞ ﺍﳉﻤﻬﻮﺭ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ ﺃﻧﻨﺎ ﻧﺘﺬﻳﻞ ﺍﻟﺘﺮﺗﻴﺐ‬
‫ﺍﻟﱵ ﺗﻄﺎﻭﻟﺖ ﻋﻠﻰ ﻛﻞ ﺷﻴﺊ ﻭﺃﺗﺖ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﺧﻀﺮ ﻭﺍﻟﻴﺎﺑﺲ‬ ‫ﺍﻟﻌﺮﰊ ﰲ ﻗﻄﺎﻉ ﺍﻹﻋﻼﻡ ‪ ،‬ﻛﻞ ﺍﻟﺪﻭﻝ ﺍﻟﻌﺮﺑﻴـﺔ ﲤـﺘـﻠـﻚ‬
‫ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﻣﺒﺎﺭﺍﺓ ﰲ ﻛﺮﺓ ﺍﻟﻘﺪﻡ ‪ ،‬ﻧﺮﻳﺪ ﻗـﻨـﺎﺓ ﻓﻀـﺎﺋـﻴـﺔ‬ ‫ﻗﻨﻮﺍﺕ ﺭﻳﺎﺿﻴﺔ ﻓﻀﺎﺋﻴﺔ ﺇﻻ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﻭﺻﺮﺍﺣﺔ ﱂ ﺃﻗﺘﻨﻊ‬
‫ﻧﻔﺤﻢ ‪‬ﺎ ﻭﺟﻮﻩ ﺑﻌﺾ ﺍﳌﺮﺿﻰ ﻭﺍﳌﻌﺘﻮﻫﲔ ﺍﻟﺬﻳﻦ ﲢﻮﻟـﻮﺍ‬ ‫ﳊﺪ ﺍﻟﺴﺎﻋﺔ ﺑﻜﻞ ﺍﻷﺳﺒﺎﺏ ﺍﻟﱵ ﻛﺎﻥ ﻳﻄﻠﻘﻬﺎ ﺍﳌﺴـﺆﻭﻟـﻮﻥ‬
‫ﺇﱃ ﺃﺿﺤﻮﻛﺔ ﺍﻟﺸﻌﺐ ﺍﳌﺼﺮﻱ ﺍﻟﻄﻴﺐ ﻗـﺒـﻞ ﺍﳉـﻤـﻬـﻮﺭ‬ ‫ﻷﻧﻪ ﺑﺒﺴﺎﻃﺔ ﱂ ﺗﻌﺪ ﻫﻨﺎﻙ ﻣﱪﺭﺍﺕ ﻣﻘﻨﻌﺔ ﺃﻣـﺎﻡ ﻫـﺬﺍ‬
‫ﺍﻟﻌﺮﰊ ﺍﻟﻌﺮﻳﺾ ﺧﺎﺻﺔ ﻋﻨﺪﻣﺎ ﻳﻌﺮﺿﻮﻥ ﻋﻠﻴﻪ ﻣﻈﺎﻫـﺮﺓ‬ ‫ﺍﳌﺪ ﺍﻹﻋﻼﻣﻲ ﺍﻟﺮﻫﻴﺐ ﺍﻟﺬﻱ ﳛﺎﺻﺮﻧﺎ ﻣﻦ ﻛﻞ ﺟﻬﺔ )ﻭﺭﺏ‬
‫ﻟﻄﻠﺒﺔ ﺟﺎﻣﻌﺔ ﺍﻟﻘﺎﻫﺮﺓ ﺍﺣﺘﺠﺎﺟﺎ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﺻﻮﺍﺕ ﺍﳌﻨﺎﺩﻳﺔ‬ ‫ﺿﺎﺭﺓ ﻧﺎﻓﻌﺔ ( ﻛﻤﺎ ﻳﻘﺎﻝ ﻓﻘﺪ ﻛﺸﻔﺖ ﻟﻨﺎ ﺍﳍﺠﻤﺔ ﺍﻟﺸﺮﺳﺔ‬
‫ﺑﺘﻌﺪﻳﻞ ﺍﻟﺪﺳﺘﻮﺭ ﺍﳌﺼﺮﻱ ﻟﺘﻮﺭﻳﺚ ﺍﳊﻜﻢ ﻭﺃﻣﺎﻫﻢ ﺟﺜﻤـﺎﻥ‬ ‫ﺍﻟﱵ ﺗﺒﻨﺘﻬﺎ ﻣﻌﻈﻢ ﻭﺳﺎﺋﻞ ﺍﻹﻋﻼﻡ ﺍﳌﺼﺮﻱ ﺿﺪ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ‬
‫ﻳﻐﻄﻴﻪ ﺍﻟﻌﻠﻢ ﺍﳌﺼﺮﻱ ﻣﺎ ﻳﻌﲏ ﺍﻟﺘﺮﺣﻢ ﻋﻠﻰ ﺍﻟـﺒـﻼﺩ ﰲ‬ ‫ﺑﺘﺎﺭﳜﻬﺎ ﻭﺣﻀﺎﺭ‪‬ﺎ ﻭﺷﻬﺪﺍﺋﻬﺎ ﻭﺭﺟﺎﻻ‪‬ـﺎ ﻭﻋـﻠـﻤـﺎﺋـﻬـﺎ‬
‫ﺣﺎﻝ ﲡﺴﻴﺪ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻨﺪﺍﺀﺍﺕ ﻋﻠﻰ ﺃ‪‬ﺎ ﻣﻈﺎﻫﺮﺓ ﻟﻠﺠﻤﻬـﻮﺭ‬ ‫ﻭﺷﺮﻓﻬﺎ ﺃﻧﻨﺎ ﺃﺻﻔﺎﺭ ﻣﻜﻌﺒﺔ ﻟﻴﺲ ﻷﻧﻨﺎ ﻻ ﳕﺘﻠﻚ ﺍﻟﻜﻔﺎﺀﺍﺕ‬
‫ﺍﳉﺰﺍﺋﺮﻱ ﺿﺪ ﻣﻨﺘﺨـﺐ ﻣﺼـﺮ ﺇ‪‬ـﺎ ﻗـﻤـﺔ ﺍﳌﺴـﺨـﺮﺓ‬ ‫ﺍﻹﻋﻼﻣﻴﺔ ﻭﺍﻟﺼﺤﺎﻓﻴﲔ ﺍﻟﻜﺒﺎﺭ ﻭﺍﻟﻨﻘﺎﺩ ﺍﻟﺒﺎﺭﺯﻳـﻦ ﻭﻟـﻜـﻦ‬
‫ﻭﺍﻟﺪﻋﺎﺭﺓ ﺍﻹﻋﻼﻣﻴﺔ ﻭﻗﻠﺔ ﺍﳊﻴﺎﺀ ﻭﻣﺎ ﺭﺃﻳﻜﻢ ﰲ ﻣﺴﺆﻭﻟﲔ‬ ‫ﻟﻐﻴﺎﺏ ﺍﻟﻮﺳﻴﻠﺔ ﺍﻟﻜﻔﻴﻠﺔ ﺑﺈﻳﺼﺎﻝ ﺧﻄﺎﺑﺎﺗﻨـﺎ ﻭﺭﺳـﺎﺋـﻠـﻨـﺎ‬
‫ﺩﺍﺧﻞ ﺍﻹﲢﺎﺩ ﺍﳌﺼﺮﻱ ﳛﺮﺿﻮﻥ ﻋﻠﻰ ﺍﳌﺒﺎﺷﺮ ﺍﳉﻤـﻬـﻮﺭ‬ ‫ﺍﳌﺸﻔﺮﺓ ﻭﺍﻟﺘﺮﻭﻳﺞ ﻟﻠﺮﻳﺎﺿﺔ ﰲ ﺑﻠﺪﻧﺎ ﻭﺗﻠﻤﻴـﻌـﻬـﺎ ﻭﺇﺑـﺮﺍﺯ‬
‫ﺍﳌﺼﺮﻱ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻌﻨﻒ ﺿﺪ ﻛﻞ ﻣﺎﻫﻮ ﺟـﺰﺍﺋـﺮﻱ ﻳـﻮﻡ ‪14‬‬ ‫ﺗﺎﺭﳜﻨﺎ ﺍﻟﺮﻳﺎﺿﻲ ﺍﻟﻜﺒﲑ ﻭﺍﳊﺎﻓﻞ ﻭﳒﻮﻣﻨﺎ ﺍﻟﻌﺎﳌﻴﺔ ﻭﻛﻞ‬
‫ﻧﻮﻓﻤﱪ ‪ ،‬ﻧﺮﻳﺪ ﻓﻀﺎﺋﻴﺔ ﺭﻳﺎﺿﻴﺔ ﺟﺰﺍﺋﺮﻳﺔ ﺧﺎﻟﺼﺔ ﻷﻧﻨﺎ‬ ‫ﺍﶈﻄﺎﺕ ﺍﻟﺮﻳﺎﺿﻴﺔ ﻣﻦ ﻓﺮﻳﻖ ﺟﺒﻬﺔ ﺍﻟﺘﺤﺮﻳﺮ ﺍﻟﺬﻱ ﻛـﺎﻥ‬
‫ﻗﺎﻃﻌﻨﺎ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻔﻀﻼﺕ ﺍﻟﻔﻀﺎﺋﻴﺔ ﻟﻨﺴﺘـﻤـﺘـﻊ ﺑـﻜـﻞ ﻣـﺎ‬ ‫ﻳﺪﻙ ﺍﳌﻼﻋﺐ ﺩﻛﺎ ﲢﺖ ﺃﻗﺪﺍﻡ ﺃﺑﺮﺯ ﺍﳌﻨﺘﺨﺒﺎﺕ ﺍﻟﻌﺎﳌﻴﺔ ﰲ‬
‫ﺟﺰﺍﺋﺮﻱ ﻓﺘﺎﺭﳜﻨﺎ ﻳﻜﻔﻴﻨﺎ ﻭﻓﺮﻳـﻘـﻨـﺎ ﺍﻟـﻮﻃـﲏ ﻳﺸـﺒـﻊ‬ ‫ﺍﳋﻤﺴﻴﻨﻴﺎﺕ ﺇﱃ ﺟﻴﻞ ﻏﺰﺍﻝ ﻭﺯﻳﺎﱐ ﻭﺍﻟﺸـﻴـﺦ ﺳـﻌـﺪﺍﻥ‬
‫ﻓﻀﻮﻟﻨﺎ ﻭﻟﺴﻨﺎ ﲝـﺎﺟـﺔ ﺇﱃ ﻣـﻮﺩﺭﻥ ﻭﺩﺭﱘ ﻭﺍﻟـﻨـﻴـﻞ‬ ‫ﺩﻭﻥ ﺃﻥ ﻧﻨﺴﻰ ﻛﺆﻭﺱ ﻣﻨﺘﺨﺐ ﻛـﺮﺓ ﺍﻟـﻴـﺪ ﻭﺍﻟـﻌـﺪﺍﺋـﲔ‬
‫ﻓﻠﻴﺬﻫﺐ ﲨﻴﻌﻬﻢ ﺇﱃ ﺍﳉﺤﻴﻢ ﻭﻣﻌﺎﻙ ﻳﺎﺑﻼﺩﻱ ﻭﻣـﻌـﺎﻙ‬ ‫ﻣﺮﺳﻠﻲ ﻭﺯﻣﻼﺀﻩ ﺇﱃ ﺍﻟﺴﺒﺎﺣﺔ ﻭﺍﻟﻜﺮﺓ ﺍﻟﻄﺎﺋﺮﺓ ﻭﺍﳌﻼﻛﻤﺔ‬
‫ﻳﺎﳋﻀﺮﺍﺀ ﻭﻣﻌﺎﻙ ﻳﺎ ﺳﻌﺪﺍﻥ‬ ‫ﻭﺍﳌﺼﺎﺭﻋﺔ ﻓﻬﺬﺍ ﺍﻟﺰﺧﻢ ﺍﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﻦ ﺍﻟﺘﺎﺭﻳﺦ ﺍﻟﺮﻳﺎﺿﻲ‬

‫‪4‬‬
‫ﺑﻘﻠﻢ‪ /‬ﺑﻮﻫﺮاوة ﻋﺒﺪ اﻟﺤﻜﻴﻢ‬ ‫اﻻﻓﺘﺘﺎﺣﻴﺔ‬

‫ﻓﻲ ذﻛﺮى اﻟﻴﻮم اﻟﻮﻃﻨﻲ ﻟﻤﺤﻮ اﻷﻣﻴﺔ‬

‫ﺃﺧﺮﻯ ﻭ ﺗﺒﻘﻰ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﺬﻫﻨﻴﺎﺕ ﺍﻟﺒﺎﻟﻴﺔ ﺗﻘﻒ ﻋﺎﺋﻘﺎ ﰲ‬ ‫ﻣﻨﺬ ﺳﻨﺔ ‪ 2007‬ﺗﺒﻨﺖ ﺍﳉﺰﺍﺋﺮ ﺇﺳﺘﺮﺍﺗﻴﺠﻴﺔ ﺍﻟـﻘـﻀـﺎﺀ‬
‫ﺑﻠﻮﻍ ﺃﻫﺪﺍﻑ ﻫﺬﻩ ﺍﻹﺳﺘﺮﺍﺗﻴﺠﻴﺔ‪.‬ﺗﺒﻘﻰ ﳏـﻮ ﺍﻻﻣـﻴـﺔ‬ ‫ﻋﻠﻰ ﺁﻓﺔ ﺍﻷﻣﻴﺔ ﺣﻴﺚ ﺍﻧﻄﻠﻘﺖ ﻫﺬﻩ ﺍﻹﺳـﺘـﺮﺍﺗـﻴـﺠـﻴـﺔ‬
‫ﳏﻞ ﺍﻫﺘﻤﺎﻡ ﻭ ﻣﺘﺎﺑﻌﺔ ﻣﻦ ﻃﺮﻑ ﺍﻟﺴﻠﻄﺎﺕ ﺍﻟﻌﻤـﻮﻣـﻴـﺔ‬ ‫ﺑﻜﺜﲑ ﻣﻦ ﺍﻟﺼﻌﺎﺏ ﻭ ﺍﻟﻌﺮﺍﻗﻴﻞ ﻭ ﺍﳌﺸﺎﻛﻞ ﺍﻟﱵ ﻭﻗﻔـﺖ ﰲ‬
‫ﻣﻦ ﺍﺟﻞ ﺍﻟﻘﻀﺎﺀ ﻋﻠﻴﻬﺎ ﰲ ﺣﺪﻭﺩ ﺳﻨـﺔ ‪ 2012‬ﻛـﺤـﺪ‬ ‫ﻭﺟﻬﻬﺎ‪.‬‬
‫ﺃﺩﱏ ﻭ ‪ 2016‬ﻛﺤﺪ ﺍﻗﺼﻰ‪ ،‬ﻭ ﺍﻟـﻴـﻮﻡ ﺍﻟـﻮﻃـﲏ ﶈـﻮ‬ ‫ﺑﻠﻎ ﻋﺪﺩ ﺍﻷﻣﻴﲔ ﺣﻮﺍﱄ ‪ 8‬ﻣﻼﻳﲔ ﺃﻣﻲ ﻭ ﺑـﻌـﺪ ﺇﻧﺸـﺎﺀ‬
‫ﺍﻷﻣﻴﺔ ﺍﻟﺬﻱ ﳛﺘﻔﻞ ﺑﻪ ﺗﻜﺮﳝﺎ ﻭ ﺗﺸﺠﻴـﻌـﺎ ﻻﻭﻟـﺌـﻚ‬ ‫ﺍﻟﺪﻳﻮﺍﻥ ﺍﻟﻮﻃﲏ ﶈﻮ ﺍﻷﻣﻴﺔ ﻭ ﺗﻌﻠﻴﻢ ﺍﻟﻜﺒﺎﺭ ﺍﻟﺬﻱ ﺃﻭﻛﻠﺖ‬
‫ﺍﻟﺬﻳﻦ ﲢﺪﻭﺍ ﺍﻟﺼﻌﺎﺏ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﻛﺴﺮ ﻗﻴﺪ ﺍﻻﻣﻴﺔ ﺍﻟﺬﻱ‬ ‫ﻟﻪ ﺍﳌﻬﻤﺔ ﺍﻟﱵ ﻛﺎﻧﺖ ﺗﻘﻮﻡ ‪‬ﺎ ﲨﻌﻴﺔ "ﺇﻗﺮﺃ" ﰲ ﺍﻟﺒﺪﺍﻳﺔ‬
‫ﻗﻴﺪﻫﻢ ﳌﺪﺓ ﻣﻦ ﺍﻟﺰﻣﻦ‪ ،‬ﻭ ﻫـﺎﻫـﻢ ﺍﻟـﻴـﻮﻡ ﻳـﻨـﺎﻓﺴـﻮﻥ‬ ‫ﺍﻋﺘﻤﺪ ﻧﻈﺎﻡ ﺍﻟﺴﺎﻋﺎﺕ ﻟﺘﻮﻇﻴﻒ ﺍﳌﻌﻠﻤﲔ ﻭ ﺍﻟﺬﻱ ﱂ ﻳـﺄﰐ‬
‫ﺍﻟﺘﻼﻣﻴﺬ ﰲ ﻧﻴﻞ ﺍﻟﻌﻠﻢ ﻭ ﺍﳌﻌﺮﻓﺔ ﻭ ﺍﺳﺘﻄﺎﻋﻮﺍ ﺃﻥ ﻳﺰﻳﻠﻮﺍ‬ ‫ﺑﺎﻟﻨﺘﺎﺋﺞ ﺍﳌﺮﺟﻮﺓ ﺣﻴﺚ ﺍﻧﺴﺤﺐ ﺃﻏﻠﺒﻴﺔ ﺍﳌﻌﻠﻤﲔ ﻭ ﺑـﻌـﺪ‬
‫ﺗﻠﻚ ﺍﻟﺼﻔﺔ ﺍﻟﱵ ﻛﺎﻧﻮﺍ ﻳﻨﻌﺘﻮﻥ ‪‬ﺎ‪.‬‬ ‫ﺻﺪﻭﺭ ﺍﳌﺮﺳﻮﻡ ﺍﻟﺬﻱ ﻧﻈﻢ ﺁﻟﻴﺎﺕ ﺗﻮﻇﻴﻒ ﺍﳌﻌﻠﻤﲔ ﰲ ﺳﻨﺔ‬
‫ﻭ ‪‬ﺬﻩ ﺍﳌﻨﺎﺳﺒﺔ ﻧﻈﻤﺖ ﻓﺮﻭﻉ ﻣﻠﺤﻘﺔ ﺍﻟﺪﻳﻮﺍﻥ ﻟـﻮﻻﻳـﺔ‬ ‫‪ 2008‬ﺣﻴﺚ ﻛﺜﺮ ﺍﻹﻗﺒﺎﻝ ﻋﻠﻰ ﻣﻠﺤﻘـﺎﺕ ﺍﻟـﺪﻳـﻮﺍﻥ ﻣـﻦ‬
‫ﺑﺎﺗﻨﺔ ﺍﺣﺘﻔﺎﻻﺕ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﺍﻟﺘﻮﻋﻴﺔ ﻭ ﺍﻟـﺘـﺤـﺴـﻴـﺲ ﻭ‬ ‫ﻃﺮﻑ ﺍﻟﺮﺍﻏﺒﲔ ﰲ ﺍﻻﻧﻀﻤﺎﻡ ﺇﱃ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﻛـﻤـﻌـﻠـﻤـﲔ ﰲ‬
‫ﺟﺬﺏ ﺃﻛﱪ ﻋﺪﺩ ﻣﻦ ﺍﻷﻣﻴﲔ ﻟﻼﻟﺘﺤﺎﻕ ﺑﻔـﺼـﻮﻝ ﳏـﻮ‬ ‫ﻓﺼﻮﻝ ﳏﻮ ﺍﻷﻣﻴﺔ ﺧﺎﺻﺔ ﺑﻌﺪ ﺗﺬﻟﻴﻞ ﺑﻌﺾ ﺍﻟﺼﻌﺎﺏ ﻭ‬
‫ﺍﻷﻣﻴﺔ ﻭ ﻛﺬﺍ ﺑﻌﺚ ﺭﻭﺡ ﺍﻟﺘﻨﺎﻓﺲ ﺑﲔ ﺍﳌﺘﻤﺪﺭﺳﲔ‪.‬‬ ‫ﺍﳌﺸﺎﻛﻞ ﺍﻟﱵ ﻛﺎﻧﺖ ﺗﻌﺮﻗﻞ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﰲ ﺍﳌﻴﺪﺍﻥ‪.‬‬
‫ﺭﻏﻢ ﺃ‪‬ﻢ ﳏﻜﻮﻡ ﻋﻠﻴﻬﻢ ﺑـﺎﻟﺴـﺠـﻦ ﺇﻻ ﺃﻥ ﺫﻟـﻚ ﱂ‬ ‫ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﻨﺔ ﰲ ﻭﻻﻳﺔ ﺑﺎﺗﻨﺔ ﰎ ﺗﺴﺠﻴﻞ ﻣﺎﺋﺘﺎﻥ ﻭ ﺳﺒﻌـﺔ‬
‫ﳝﻨﻌﻬﻢ ﻣﻦ ﺍﻻﻟﺘﺤﺎﻕ ﺑﻔﺼﻮﻝ ﳏﻮ ﺍﻷﻣﻴﺔ ﺍﻟﱵ ﻓﺘﺤـﺖ‬ ‫ﺁﻻﻑ ) ‪ ( 207000‬ﺃﻣﻲ ﻣﻦ ﺳﻦ ‪ 15‬ﺇﱃ ‪ 65‬ﺳـﻨـﺔ ﻭ‬
‫ﺑﺎﳌﺆﺳﺴﺔ ﺍﻟﻌﻘﺎﺑﻴﺔ ﺑﺘﺎﺯﻭﻟﺖ‪ ،‬ﺣﻴﺚ ﻭﺟﺪﻭﺍ ﻣﺘﻨﻔـﺴـﺎ ﻭ‬ ‫ﻣﺎﺋﺘﺎﻥ ﻭ ﺛﻼﺛﺔ ﺁﻻﻑ ) ‪ ( 203000‬ﺃﻣﻲ ﻣﻦ ﺳﻦ ‪ 10‬ﺇﱃ‬
‫ﻓﻀﺎﺀ ﻳﻘﻀﻮﻥ ﻓـﻴـﻪ ﺃﻭﻗـﺎ‪‬ـﻢ ﻣـﺮﺕ ﺍﻷﻳـﺎﻡ ‪ ...‬ﰒ‬ ‫‪ 14‬ﺑﺴﺒﺐ ﺍﻟﺘﺮﺳﻴﺐ ﺍﳌﺪﺭﺳﻲ ﺍﻟﺬﻱ ﺣـﻈـﻲ ﻫـﻮ ﺍﻵﺧـﺮ‬
‫ﺍﻟﺸﻬﻮﺭ ‪ ...‬ﻓﺈﺫﺍ ‪‬ﻢ ﳝﺴﻜﻮﻥ ﺍﻟﻘﻠﻢ ‪ ...‬ﻳﻜـﺘـﺒـﻮﻥ ‪...‬‬ ‫ﺑﻌﻨﺎﻳﺔ ﺧﺎﺻﺔ ﻭ ﻗﺪ ﻭﻇﻔﺖ ﻣﻠﺤﻘﺔ ﺍﻟـﺪﻳـﻮﺍﻥ ﻟـﻮﻻﻳـﺔ‬
‫ﻳﻘﺮﺅﻭﻥ ‪ ...‬ﻛﺎﻧﺖ ﺍﳌﻔﺎﺟﺄﺓ ﺳﺎﺭﺓ ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ ﳍﻢ ﺩﻓﻌﺘﻬـﻢ‬ ‫ﺑﺎﺗﻨﺔ ‪ 587‬ﻣﻌﻠﻢ ﰲ ﺇﻃﺎﺭ ﺍﻟﻌﻘﻮﺩ ﺍﻟﻮﻇﻴﻔﻴﺔ ﻭ ‪ 260‬ﻣﻌﻠﻢ‬
‫ﺇﱃ ﺍﻟﺘﻨﺎﻓﺲ ﻣﻦ ﺃﺟﻞ ﻧﻴﻞ ﺍﳌﺮﺍﺗﺐ ﺍﻷﻭﱃ ﺧﺎﺻﺔ ﻭ ﺃﻥ‬ ‫ﰲ ﺇﻃﺎﺭ ﻋﻘﻮﺩ ﺍﻻﺩﻣﺎﺝ ﺍﳌﻬﲏ ﻛﻤﺎ ﻧﺸﲑ ﺃﻧـﻪ ﰎ ﲢـﺮﺭ‬
‫ﻧﻈﺎﻡ ﺍﳌﺆﺳﺴﺔ ﳝﻨﺢ ﻣﺰﺍﻳﺎ ﻭ ﺗﺸﺠﻴﻌﺎﺕ ﻟﻠﻤﺘﻔﻮﻗﲔ‪.‬‬ ‫ﺛﻼﺛﻮﻥ ﺃﻟﻒ ) ‪ ( 30000‬ﺃﻣﻲ ﻣﻦ ﳐﺘـﻠـﻒ ﺍﻷﻋـﻤـﺎﺭ ﻭ‬
‫ﺗﺒﻘﻰ ﻫﺬﻩ ﺍﻹﺳﺘﺮﺍﺗﻴﺠﻴﺔ ﺭﻫﻴﻨﺔ ﺍﻹﺭﺍﺩﺓ ﺳـﻮﺍﺀ ﻣـﻦ‬ ‫ﺃﻏﻠﺒﻴﺘﻬﻢ ﻣﻦ ﺍﻟﻨﺴﺎﺀ‪.‬‬
‫ﺍﳍﻴﺌﺔ ﺍﻟﻮﺻﻴﺔ ﺃﻭ ﺍﻟﺴـﻠـﻄـﺎﺕ ﺍﻟـﻌـﻤـﻮﻣـﻴـﺔ ﻭ ﺫﻟـﻚ‬ ‫ﺍﳌﻼﺣﻆ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﻨﺔ ﻗﻠﺔ ﺍﳌﻠﺘﺤﻘﲔ ﺑﻔﺼﻮﻝ ﳏﻮ ﺍﻷﻣﻴـﺔ‬
‫ﺑﺎﻟﻨﺘﺎﺑﻌﺔ ﻭ ﻣﺪ ﻳﺪ ﺍﳌﺴﺎﻋﺪﺓ ﻭ ﺍﻟﺘﺸـﺠـﻴـﻊ ﻣـﻦ ﺃﺟـﻞ‬ ‫ﻣﻘﺎﺭﻧﺔ ﺑﺎﻟﺴﻨﺔ ﺍﳌﺎﺿﻴﺔ ﻭ ﺫﻟﻚ ﺭﻏﻢ ﺗﻮﻓﺮ ﺍﻹﻣﻜﺎﻧﻴـﺎﺕ ﻭ‬
‫ﺍﻟﻘﻀﺎﺀ ﻋﻠﻰ ﻫﺬﻩ ﺍﻵﻓﺔ ﺧﺎﺻﺔ ﻭ ﺃﻥ ﺍﻟﺘﺴﺮﺏ ﺍﳌﺪﺭﺳـﻲ‬ ‫ﺗﺴﺨﲑ ﻛﺎﻓﺔ ﺍﻟﻮﺳﺎﺋﻞ ﺧﺎﺻﺔ ﰲ ﺍﳌﻨﺎﻃﻖ ﺍﳊﻀﺮﻳﺔ ﺃﻣـﺎ‬
‫ﺑﻠﻎ ﺃﻋﻠﻰ ﺍﳌﺴﺘﻮﻳﺎﺕ ﰲ ﺍﻵﻭﻧﺔ ﺍﻷﺧﲑﺓ ‪...‬‬ ‫ﰲ ﺍﳌﻨﺎﻃﻖ ﺍﻟﺮﻳﻔﻴﺔ ﻓﺎﻟﻨﺴﺐ ﲣﺘﻠﻒ ﻣﻦ ﻣﻨﻄﻘﺔ ﺇﱃ‬

‫‪3‬‬

Centres d'intérêt liés