De : "Antoine Guenot" <aguenot@lacote.

ch>
Date : 14 janvier 2013 09:22:30 GMT+01:00
À : <jean.rossiaud@les-idees.ch>
Objet : Questions La Côte

Merci pour votre envoi. Voici les questions:

Existe-t-il des conditions spécifiques et
préalables à l'émergence de squats dans un
environnement donné?
Quels facteurs entrainent généralement leur
disparition?
La pénurie et le prix des logements dans la
région est évoqué par les squatteurs pour
expliquer leur mode d'habitation. Mais il est
également sous-tendu par d'autres facteurs
(volonté de vivre en communauté / créer du
lien social). Avez-vous "listé" les types de
motivation?
Vos observations couvrent la période allant du
milieu des années 70 à aujourd'hui. Avez-vous
noté une évolution du phénomène?
Les squats flirtent souvent avec la marginalité.
D'après vos observations, les squats sont-ils
générateurs de délinquance?
Les squats peuvent également devenir des
générateurs de culture (musique, théatre,
danse).
Le long de l'arc lémanique, c'est à Genève que
l'on trouvait la plus forte concentration de
squats. Aujourd'hui, migration du phénomène
vers d'autres villes? Trouve-t-on encore des
lieux en Suisse avec un véritable mouvement
squat?

Qu'en est-il du mouvement en Europe? Y-a-t-il
des pays plus cléments que d'autres en la
matière?
Les coopératives immobilières ont-elles pris le
relais des squats?
Pouvez-vous également me transmettre une photo
de vous?
En vous remerciant.
Antoine GuenotLa CoteStagiaire RP Rue de la gare 9 | CH-1260 Nyon
Tél. direct +41 22 994 41 38 aguenot@lacote.ch | www.lacote.ch