n° 1 41 - juillet 201 5

www.fo38.fr

La n u i t,
on ferm e !

Bulletin d'information de l'Union départementale des syndicats Force Ouvrière de l'Isère

Sommaire

Euromaster :
ne pas céder
p. 2

Congrès :
restons combatifs !
p. 6

Semitag :
FO gagne !
p. 9

Directeur de publication : Jean-Pierre Gilquin - commission paritaire : 071 6 S 05801 ISSN 0338-5701 - Impression : Imprimerie Notre Dame - Montbonnot
UD FO Isère - bourse du travail - 32 avenue de l'Europe - 38030 Grenoble cedex 02 - tél. 04 76 09 76 36 - fax 04 76 22 42 55 - courriel : udfo.38@laposte.net
Prix le numéro : 0.80 € - Abonnement 1 an : 3,20 €

E d it o ri a l
Rester combatifs !

Saint-Martin-d’Hères

Euromaster : se battre
contre les licenciements

Gaël Sagnal, secrétaire FO à Euromaster
France, délégué syndical central, délégué du
personnel, membre du comité d’entreprise et
du CHSCT (Comité hygiène, sécurité et
Conditions de travail) n’est pas dupe. Les
plans sociaux successifs à Euromaster cachent une volonté de délocalisation de la
société.
Notre département va probablement battre les records de chômage. Triste nouvelle pour celles
et ceux qui recherchent un emploi. Mais pour ceux qui en ont
un, c’est augmentation de salaire en berne, absence de reconnaissance, conditions de travail
dégradées, troubles musculosquelettiques, risques psycho-sociaux et burn-out .
Le numérique modifie un peu
plus encore le monde du travail.
Les taxis en font l’amère expérience. 3 millions d’emplois pourraient disparaître d’ici 2020 ;
toutes les catégories socio-professionnelles et tous les secteurs
seraient touchés.
Beaucoup d’autres problèmes
ont été soulevés lors du congrès
de l‘Union départementale le 19
juin : métropolisation, régionalisation, remise en cause des horaires de travail à l’hôpital. Bien
d’autres revendications ont été
exprimées que ce soit dans
l’Education nationale, les services, la métallurgie. Des conflits
ont été évoqués, notamment des
entreprises qui bloquent les salaires malgré leurs bons résultats : Otis (ascenseurs), Ikéa.
Les secteurs public et privé sont
impactés par cette politique
d’austérité qui prive les collectivités de ressources pour investir
et entraîne le privé dans cette
spirale négative.
Les souffrances endurées par le
peuple grec montrent bien le fossé entre dirigeants et dirigés et
le peu d’intérêt que portent les
marchés financiers à la démocratie.
Nous devons poursuivre nos
actions dans la ligne de nos
résolutions du congrés confédéral et de notre Union départementale : "Les revendications

Euromaster France, filiale de Michelin,
emploie en France 3064 salariés dont 246
personnes au siège à Montbonnot en Isère.
Depuis 2009 à cause de graves problèmes
financiers imputables à la concurrence
d’Internet, lesdits plans ont touché 197
personnes.

Ce n’est pas aux salariés de payer les frais
des erreurs de gestion des cadres dirigeants.

Le combat
Présentement, en pleine négociation, FO se
bat pour l’obtention de primes dépassant
largement le cadre légal et conventionnel.
Elle se bat pour que toutes les possibilités de
formation permettant aux salariés de
sécuriser leur parcours professionnel soient
mises en œuvre. Elle veillera enfin, si
nécessaire, à l’organisation d’un solide plan
d’accompagnement des salariés.

Encore un plan social
Après 2009, 2012, 2013, voici aujourd’hui
un énième plan. A la clef, 49 licenciements.
Des personnes du siège, appartenant au
personnel administratif et qui ne pourront
pas être reclassées sur les autres sites
techniques.
Pour FO c’est inacceptable. C’est pourquoi un
premier avertissement a été lancé à la
direction via un débrayage d’une heure, le
28 mai 2015, histoire de faire comprendre
que les salariés, solidaires, sont prêts à se

maintenant, la République encore , l’indépendance toujours !
Jean-Pierre Gilquin,
Secrétaire général.

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

défendre.

2

Les salariés, devant le site d'Euromaster le 28 mai.

Saint-Martin-d’Hères

Fin du travail nocturne
chez Ikea

l’article L3122-32 du code du travail qui
prévoit que le recours au travail de nuit est
exceptionnel. Dans ce magasin ou les "sans
étiquette" sont majoritaires, Charlotte Frenda,
déléguée syndicale, et son équipe FO ont
montré à quoi cela servait d’être formés dans
une organisation syndicale.
A force de travail avec l’avocat de Sephora,
elle a convaincu le CE et ainsi infléchi la
position de la direction qui, après avoir proposé de fermer à 21 h au lieu de 22 h, s’est
finalement ralliée à la position de FO et du CE.

Charlotte Frenda, déléguée syndicale.

Le groupe Ikea a tenu à se mettre en
conformité avec la loi de 2001 sur le travail de
nuit suite… aux condamnations de Sephora et
Monoprix. La direction générale du groupe a
donc demandé à ses magasins de choisir les
horaires et de consulter le Comité d’entreprise
(CE) de chaque site.
A Saint-Martin-d’Hères, FO a été le fer de
lance du combat juridique pour faire appliquer

Les salariés, consultés, s’étaient très majoritairement prononcés pour une fermeture à
20h, et la direction a donc cédé face à la
potentialité d’une action en justice de FO si
elle tentait de passer en force.
L’équipe FO s’interroge aujourd’hui sur l’action
à mener contre les irrégularités du passé, et
notamment un accord interne sur le travail de
nuit qui, au regard des victoires présentes,
semblait bien illégal…
D’ores et déjà les salariés de ce magasin sont
heureux de regagner un peu de vie privée,
chaque soir, chaque week-end.

Devinette
Pendant 16 ans je vous ai
accompagné partout, j'ai participé à de nombreuses manifestations, sous la pluie ou sous le
soleil.
J'étais plutôt sympa et pas
capricieux. J'allais à droite ou à
gauche, mais souvent je filais
droit et reculais très rarement.
FO m’a offert une retraite bien
méritée depuis le jeudi 25 juin.
Qui suis-je ? La réponse page 8.

Tour de France
Un numéro spécial édité par FO
est disponible à l’Union départementale de l’Isère. Vous aurez
beaucoup de réponses sur le
Tour de France, mais vous trouverez également dans ce journal le "tour de la consommation" et le "tour de vos droits".

De nouveau locaux :

Saint-Egrève

Leroy-Merlin :
FO s'installe dans la durée
Après les élections de mars 2015, et près de
75  % des suffrages, l'équipe FO recueille les
fruits de son travail sur un site où son
implantation remonte à seulement 2011.
"J'étais élu au CCE (Comité central d'entreprise) sans étiquette. J'avais noué de bonnes
relations avec FO. Quand on a eu un gros
problème, j'ai contacté FO. Son soutien a été
déterminant", explique Sébastien Dufresne,
délégué syndical.
Aux élections de 2011, Sébastien présente
une liste FO. L'équipe s'agrandit et engrange
de l'expérience.
Pourquoi l'équipe est-elle crédible auprès des
120 salariés  ? "Nous avons généralement une
vingtaine d'années d'expérience. Nous faisons
bien notre travail, nous le connaissons. De
plus nous sommes accessibles".
Dans le secteur du bricolage, la problématique
actuelle est le travail forcé ou le volontariat...
pas volontaire. Dénoncé régulièrement par FO
pour le travail du dimanche, il est d'actualité
pour le travail les jours fériés et notamment le
15 août.
Le délégué syndical analyse  : "pour la direction
cela reste du volontariat.  Nous avons des

primes trimestrielles en fonction du chiffre, de
la marge et de la gestion. Un jour en moins fait
forcément baisser le chiffre. Difficile alors de
s'assurer que cela reste réellement du
volontariat."
Le prochain sujet est la centralisation de la
comptabilité. Nul doute que l'équipe va être
sur le pont  !

Merci à toute l'équipe de Bourgoin qui a fait le
déménagement.

A Bourgoin

Les camarades ont pris possession de leurs nouveaux locaux
ce samedi 27 juin. Des locaux
tout neufs pour pouvoir travailler dans de meilleures conditions.
Ils se situent 2, rue Funas à
Bourgoin-Jallieu ;
nouveau tél. 04 27 54 17 09.

Voiron rénovée
Les conseillers prud'homaux de
la région étaient en formation
du 1er au 5 juin 2015 à Voiron.
Au programme : les conséquences juridiques de la maladie, l'accident de travail, la maladie professionnelle, et l'inaptitude.

Une partie de l'équipe FO.

3

Ils ont été les premiers à
apprécier le nouveau look et
surtout l'insonorisation de la
salle de réunion de l'Union
locale. Tous sont convenus que
l’amélioration est réelle.

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

Otis

Isère

Abrogation de la réforme
des collèges

Couplé avec un plan social,
l’annonce de 0 % d’augmentation lors des négociations obligatoires a mis les salariés en
grève. Ils se sont mobilisés et
ont entamé un mouvement le 8
juin.

A voir sur http://www.fo38.fr/

Santé et action sociale
dans la rue

Le 25 juin les personnels de ces
secteurs étaient dans la rue
contre le plan d'austérité qui fait
des ravages dans le secteur de
la santé et de l'action sociale.
Les difficultés s'amoncellent.
L'exemple du voironnais est tout
un symbole. Alors que le jour
même les autorités politiques et
administratives inaugurent une
ouverture de service, d'autres
ferment.
En savoir plus sur
http://www.fo38.fr/

Jean-Luc Lesecque du SN FO LC.

La réforme des collèges, qui devrait entrer en
vigueur en septembre 2016, est l’une des
réformes phares du mandat présidentiel mais
aussi l’une des plus rejetée.
Cela aboutit à l’abaissement du niveau des
élèves, ce que la ministre assure vouloir
combattre. Mais il s’agit plutôt d’une conséquence du Pacte de responsabilité : les milliards versés aux employeurs et aux spéculateurs sont pris aux services publics ; la part
des collèges, c’est la suppression de 2000
postes d’enseignants sur le territoire en 2017
si la réforme est mise en application.
Rencontre avec Jean-Luc Lesecque du Syndicat national Force-ouvrière des Lycées et
collèges (SN FO LC).

Quelles seraient les conséquences de la
réforme pour les enfants ?

Afoc : appel

La métropole est en train de se
mettre en place.
Certains d’entre vous peuvent
apporter leurs compétences dans
les diverses commissions qui se
mettent en place : eau, énergie,
chauffage urbain, transport, golf,
stade des Alpes, fourrière animale,
crémato-rium…
L’Afoc (Association FO consommateurs) fait appel aux bonnes
volontés pour représenter les
consommateurs dans ces instances de l’intercommunalité, voire
apporter leur aide dans d’autres
domaines.

Sur l’ensemble de la scolarité en collège, de la
6ème à la 3ème, les élèves perdront le quart
d’une année d’enseignement disciplinaire.
Ainsi cette réforme s’inscrit-elle dans la
logique de toutes les autres réformes depuis
1974.
En effet, 20 % de l’enseignement disciplinaire
sont supprimés afin de mettre en place un Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) au
contenu décidé dans chaque collège. De plus,
deux cycles (primaire/6ème et 5/4/3ème)
sont institués, cycles dans lesquels les rythmes et progressions seront propres à chaque

Contact Afoc :
afoc38gre@laposte.net
Permanences le mardi et mercredi de
14 à 17h tél. 04 76 09 97 76
(après le 15 juillet).

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

Manifestation du 11 juin à Grenoble.

4

collège. Tous les élèves n’auront donc pas
suivi les mêmes enseignements en arrivant au
lycée.
Par ailleurs, des horaires disciplinaires sont
globalisés, comme ceux des sciences (Science
et Vie de la terre, physique, techno) en 6ème,
d’autres risquent d’être proposés seulement
un semestre. Enfin, toutes les options disciplinaires sont supprimées.
Tout cela sera décidé au niveau de chaque
collège : 5000 collèges et 5000 organisations
différentes. C’est la territorialisation chère aux
ennemis des services publics républicains ;
c’est l’inégalité et la concurrence entre les
collèges au détriment des enfants.

Quels seront les changements pour les
enseignants ?

Les obligations réglementaires de service
définies par le décret de mai 1950 ont été
abrogées par le décret Hamon du 20 août
2014. En conséquence, aux heures de cours
s’ajoutera l’obligation d’assister à toute réunion exigée par la hiérarchie. Il en faudra une
multitude.
Un des arguments du ministère est que la
nouvelle organisation réduira les inégalités…
Cette réforme qui concerne l’ensemble des
enfants est comparable à la situation de la
Grèce avant crise ! En effet, en 20 ans, les
gouvernements grecs ont abaissé le niveau de
l’enseignement dès l’école primaire. Les
parents qui en avaient les moyens faisaient
donner des cours particuliers. C’était la première dépense des classes moyennes après
le logement et l’énergie.
Si la réforme s’applique, malheur aux enfants
des classes populaires !
Force Ouvrière se bat donc pour son abrogation et appelle les collègues à se réunir en assemblées générales dès la rentrée.

Pour en savoir plus : www.fo-snfolc.fr
Tél. 04 76 40 69 30

5

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

"Nous avons la capacité d’orga

Organisé tous les quatre ans, le congrès de l’Union départementale des syndicats FO Isère s’est tenu à Fontaine le 19 juin.
Les interventions ont été de qualité. Dix-sept délégués ont pris la parole. La situation dans les hôpitaux qui s’aggrave de jour en jour avec
Médef", sans effet sur l’emploi ou plutôt un effet néfaste ; le dispositif conventionnel de la métallurgie en danger ; la réforme territoriale
cause du paritarisme… Autant de sujets traités.
Les secrétaires des fédérations FO présentes : Fnec (fédération nationale éducation et culture), Fasap (arts, spectacles), Services publi
Marie-Alice Medeuf-Andrieu, secrétaire confédérale, a pointé les conséquences dramatiques de la Loi Macron, des politiques publiques
petites entreprises), elle a aussi stigmatisé les mesures d’austérité qui pèsent sur les ménages, les salariés, et la responsabilité de chac
Ce 30ème congrès a permis le renouvellement des instances de l’Union départementale et l’élection d’un nouveau bureau.
Marie-Alice Medeuf-Andrieu, Secrétaire confédérale

Parmi les 17 délégués qui sont intervenus durant le congrès : Salima, Frédéric, Jean-Philippe, Géraldine.

Les deux secrétaires-adjoints élus
au bureau
de l'Union départementale :
Philippe et Joëlle

Pour vous servir : l'équipe de GEG et Guy.

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

6

ganiser la résistance"*

our avec la réduction des dépenses publiques et du personnel ; les dégâts induits par le Pacte du responsabilité "feuille de route du
ritoriale, la profonde et coûteuse désorganisation qu’elle porte ; la maltraitance dont est victime l’Education nationale ; la remise en

es publics de santé, Pharmacie ont, eux, appelé à ne pas céder, à résister, à mener les combats nécessaires pour le progrès social.
bliques, de la réforme de l’Etat qui sera mise en œuvre en novembre 2016. Rappelant les échéances électorales dans les TPE (très
de chacun à agir, réagir et continuer la lutte.

* Hubert Raguin, Secrétaire général de la Fnec-FO.
7

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

Dia : des magasins
cédés ou fermés.
Début 2014, les magasins Dia
avaient été repris par le groupe
Carrefour (Erteco). Le 19 mai la
direction a annoncé un plan de
fermetures/cessions qui concernera 110 magasins : 32 sont
concernés en région RhinRhône, dont deux en Isère.
Saint-Marcellin et Saint-Etienne
de Saint-Geoirs seront cédés ou
à terme fermés si on ne trouve
pas de repreneur.

Grenoble

A l'Union départementale,
elles oeuvrent pour vous
Magali, Monique, Patricia… l’équipe s’est renforcée ces derniers mois et les prénoms sont
familiers à tous les militants qui viennent ou téléphonent à l’Union départementale. Sourires,
bonne humeur et plus encore, informations indispensables pour organiser la défense des
collègues… Tout cela se trouve grâce à elles, chaque jour. Ainsi assurent-elles un travail soutenu,
indispensable aux combats sur le terrain.

La direction assure qu'il n'y aura
pas de casse au niveau des
emplois. Ainsi tous les salariés,
environ 500, seraient reclassés
dans le groupe.
Sofyane Zayani, le délégué
syndical FO du magasin de
Saint-Geoirs veillera au suivi du
plan. Son magasin est ciblé.

Monique Miralles, qu’il n’est plus besoin de
présenter, travaille à temps plein. Elle centralise toutes les demandes syndicales, juridiques, elle assure la gestion des formations,
le travail administratif... Depuis des années,
sans elle rien ne serait possible. Elle assure
notamment la logistique concernant tous les
délégués syndicaux de l’Isère. Un travail
fondamental, particulièrement soigné.
Du cousu main… avec un fil d’or.

Ikéa... pas d' augmentation
La direction d’Ikea France propose 0% d’augmentation collective (contre 0,5% en 2014) et
de très faibles augmentations
individuelles, d’où la colère des
salariés qui se sont mis en
grève le 18 juin.

Magali Renault, présente depuis mars remplacera Monique dans quelques temps. Elle
aura la lourde tâche de tout superviser, elle
devra assurer la logistique syndicale et être
présente pour les demandes des salariés, des
syndicats. Actuellement elle se forme et est à
votre écoute si vous avez des questions.

A voir sur http://www.fo38.fr/
"Travailleurs saisonniers,
Vous avez des droits"
En France, chaque été, près de
200 000 saisonniers sont recrutés et notre département touristique en compte des milliers.
FO a mis au point une série
d’outils à destination des structures syndicales :
- un dépliant "Saisonniers ?
Vous avez des droits !", qui
recense les droits des salariés
saisonniers ;
- une affiche pour affichage
public à l’occasion d’actions
spécifiques ; une affiche «parents/jobs d’été" pour les panneaux syndicaux des entreprises, s’adressant aux parents
de jeunes en contrat saisonnier,
CDD ou stage durant l’été.

Ces éléments seront bientôt
disponibles à l’Union
départementale – tél. 04 76
09 76 36.

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

Patricia Cagnat, salariée à mi-temps, est sur
beaucoup de fronts : accueil téléphonique,
logistique des formations, commandes, facturation, gestion du fichier, logistique avec les
conseillers juridiques…. Des journées très
chargées mais toujours dans la bonne humeur.

Devinette : je suis... je suis...
la réponse de la page 3...

... Bien vite vous ferez la connaissance de ma
remplaçante....

8

Grenoble

Contrôle cow-boy  :
FO fait plier la Semitag

méprisés, augmentation des agressions sur le
personnel, retards …
Au fait de la situation montpelliéraine, FO
Semitag s'est organisée. D'abord du point de
vue juridique en lançant une action pointant
l'illégalité des contrôles ainsi effectués. Les
sous-traitants n'étant pas habilités, les procèsverbaux ainsi dressés sont illégaux. En
conséquence, l'entreprise court un risque financier.

Fernando Martins, secrétaire FO Semitag.

Les salariés de la Semitag sont régulièrement
sous la pression de leur direction. Dernièrement elle a voulu prendre modèle sur les
Transports de l'agglomération de Montpellier
(TAM) en faisant appel à des sous-traitants
pour effectuer des contrôles et dresser les
procès-verbaux.
A Montpellier, les pratiques des contrôleurs
sous-traitants de la SCAT sont décriées  :
objectifs sur le nombre de PV dressés, méthodes brutales, non respect de la légalité. Les
conséquences  ? Sentiment des clients d'être

Ne voulant cependant pas s'en remettre au
seul recours juridique, FO a alerté le personnel
et promis une vigoureuse mobilisation contre
la sous-traitance des contrôles.
Devant la résolution et la fermeté de FO, la
direction à fait marche arrière.
Fernando Martins, secrétaire FO Semitag,
conclut  : "la solution ce sont des effectifs supplémentaires en interne  ; c'est revoir les méthodes de contrôle et développer une politique
tarifaire permettant à toutes les classes
sociales de s’offrir un abonnement en règle".

Conforama logistique :
non à la prime
de rendement
À Saint-Georges-d’Espéranche,
la direction de Conforama veut
mettre en place une prime de
rendement.
Le syndicat FO, après un
sondage auprès de 54 salariés,
oppose un refus catégorique.
FO n’a donc pas signé cet
accord pourtant paraphé par la
CGT et la direction le 25 juin.
Majoritaire aux élections et
pouvant faire valoir son droit
d’opposition, Salim Radjah, délégué syndical, vient d’écrire à
la direction pour motiver son
désaccord. FO estime que ce
nouvel accord annule et remplace toutes les dispositions
antérieures portant sur les
modalités d’attribution de la
prime. Ce droit d’opposition est
argumenté sur le fait que, ne
pas intégrer le personnel administratif dans les bénéficiaires
est discriminatoire. Il explicite
également son rejet de l’intégration d’un complément de salaire
sur le brut et suppression de la
prime de polyvalence.

Isère

Congrès du GD  38 :
En avant marche  !
Le Groupement départemental (GD) isérois
des services publics et de santé, union des
syndicats des fonctions publiques territoriale
et hospitalière, ainsi que la santé privée, a
tenu son congrès le 1er juin.
Le premier congrès après les élections
professionnelles de décembre dernier qui
avaient vu FO progresser, a été l'occasion d'échanges, parfois vigoureux. Les adhérents, en
première ligne contre les attaques d'un
gouvernement poursuivant la destruction du
service public, ont exprimé leur inquiétude.
Après un mandat de transition qui avait suivi
le départ en retraite du secrétaire général
précédent, le congrès s’annonçait donc important pour la constitution d'un bureau Services publics et un bureau Santé, efficaces (la
trésorerie est commune).
Chérif Boutafa, secrétaire général des
territoriaux  : "Nous devons créer une toile dans
toutes les collectivités. Nos élus en veulent  !
nous préférons nous appuyer sur de vrais
militants qui s'investissent plutôt que des
adhérents au coup par coup, au gré des
dossiers qui les concernent". L'indépendance
de FO joue en sa faveur. Dans les collectivités
où par nature la politique est toute proche,
être indépendant des partis politiques permet

de se distinguer clairement de l'employeur.
Carole Verdier, secrétaire générale pour la
Santé, explique les enjeux : "face aux attaques, il faut un syndicat FO devant chaque
directeur d'établissement." Heureusement,
nous avons un bureau très motivé qui souhaite développer FO dans les structures publiques et dans le privé. La secrétaire générale
pour la Santé conclut : "la réforme des 35 h
dans l'AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux
de Paris) symbolise bien les attaques à venir.
Ce conflit montre que l'action paie".

Hélène Wagner, Gilbert Forestier, Véronique Clerc, Chérif Boutafa, Carole
Verdier.

9

Archives - photo 2009.

FO Région refuse
La perte de 10 000 emplois
Frédéric Bochard, secrétaire de
l’Union départementale FO du
Puy-de-Dôme, représentait, le
25 juin, l’ensemble des 12
départements FO de la région
lors d’une table ronde organisée
en Préfecture de région sur la
réforme territoriale.
Au nom de l’ensemble des
départements FO concernés, il
a quitté la table et fait une
déclaration auprès des médias,
remise au préfet. Ce que craint
FO, c’est la perte de 10 000
emplois de fonctionnaires qui
disparaîtraient à l’occasion de
la fusion de deux régions
Auvergne et Rhône-Alpes. Une
grave menace pèse aussi sur
les statuts et la précipitation
dans laquelle la réforme est
imposée démontre une volonté
réelle de passer en force.

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

Isère

Armer la jeunesse
pour le monde du travail
Nos acquis sociaux sont le fruit du travail des
précédentes générations de syndicalistes. Cependant, la question sociale est permanente
et nous ne pouvons nous reposer sur ces
acquis. Afin de les faire perdurer, nous devons
donc susciter l'intérêt des nouvelles générations.
Un récent sondage d'OpinionWay nous apprend que les moins de 30 ans sont 59  % à
juger utiles les syndicats et plus de trois sur
quatre leur font confiance pour défendre l’intérêt des salariés.
Parallèlement, travail précaire, contrats de travail à durée déterminée, chômage élevé, inégalités salariales à l'embauche sont le quotidien de nombreux jeunes. Ces situations indécentes et trop souvent illégales sont inacceptables.
Afin d’informer les jeunes de leurs droits, la
section Force ouvrière de l’Isère a donc mis en
place une section de son organisation nationale  : FO jeunes.

de voir qu'ils pouvaient être appuyés, écoutés
et obtenir de vraies réponses à leur questionnement.
Dans un second temps, FO jeunes a présenté,
dans le cadre d'un débat sur la gratuité des
transports, sa postion à l'ensemble des étudiants et à Mr Eric Piolle, Maire de Grenoble.
Elle lui a rappelé que, malgré ses promesses
phares de gratuité des transports pour les
moins de 26 ans lors de sa campagne municipale, aucune mesure n'avait encore été prise. Ainsi, plus de 58 500 jeunes, dont la situation économique se dégrade d'année en
année, se sentent aujourd'hui trahis.
Pourtant, FO rappelle qu'une telle mesure permettrait de diminuer les automatismes liés à
la voiture individuelle. Ils laisseraient place à
une logique du transport en commun, à la
réduction de la proportion des vieilles voitures
polluantes, cibles des jeunes car peu coûteuses à l’achat mais très onéreuses en frais
divers.

Quel est son but ?

D'autres actions sont-elles prévues  ?

D'abord faire connaître le syndicat auprès des
jeunes en fin d'études ou début de vie professionnelle  ;
Ensuite informer sur les conditions de travail
et les limites que le droit du travail impose aux
employeurs  ;
Enfin mieux connaître les besoins des moins
de 30 ans afin de les inclure dans les revendications collective de Force ouvrière.

Comment connaître FO jeunes et son actualité  ?

Vous pouvez suivre toute l'actualité locale, les
actions syndicales ainsi que les réformes nationales qui auront un impact à notre échelle
départementale sur le site Facebook
(https://www.facebook.com/fojeunes38)
et Twitter (https://twitter.com/fojeunes38).
Ces interfaces permettent également de poser
toutes les questions auxquelles vous chercheriez réponse sans jamais avoir osé les poser.
Le marché de l’emploi ou encore du logement
ne doivent plus avoir de secret pour les jeunes
qui pourront ainsi s'armer face à un propriétaire ou patron mal intentionné.

Un flyer permettant de reprendre l'ensemble
de l'intérêt du syndicat Force ouvrière et de sa
section jeunes est en cours de préparation. Sa
sortie est prévue pour la rentrée de septembre.
La volonté à terme est d'intervenir dans les
entreprises employant une part importante de
moins de 30 ans. Des permanences sont
également envisagées.

Mais quelle visibilité de FO jeunes
au sein de Force ouvrière  ?

Force ouvrière a réaffirmé la nécessité d'une
section destinée aux jeunes en intégrant au
sein de sa commission exécutive et du bureau
départemental Anne-Lise Bénard qui contribue, aujourd'hui, à lui donner vie.

Contact  : 04 76 09 76 36/ FO, 32 avenue de
l'Europe à la Bourse du Travail à Grenoble
(https://www.facebook.com/fojeunes38)

Et sur le terrain  ?

FO jeunes a la volonté d'être au cœur de
toutes les manifestions ou conférences destinées aux jeunes.
Ainsi, les 23 et 24 avril derniers aux assises
de la jeunesse qui ont eu lieu au sein de
l'université Stendhal de Saint-Martin-d'Hères,
rappelle Anne-Lise Bénard, animatrice de FO
jeunes 38 est intervenue.
Cette présence a permis d'aller à la rencontre
d'étudiants qui entreront prochainement dans
le monde du travail et de les informer de leurs
droits. Ce fut pour eux une réelle satisfaction

Elections professionnelles
Valéo
FO a obtenu en juin, aux
élections au Comité d’entreprise 3 élus titulaires, la CFDT 1 et
la CGC 2.
Le total des voix exprimées au
premier tour a donné un très
bon score à FO : 43,17 % et la
majorité absolue.
La CFDT a obtenu 17,78 % des
voix, l’Unsa 2,22 %, la CGT
10,16 % et la CGC sur ses 2
collèges 38,89 %.

Apic Sécurité

Pas d’élu au 1er tour puisque le

quorum n’a pas été atteint,
mais FO a obtenu 100 % des
voix exprimées au sein de la délégation unique du personnel.
Nous avons pu désigner une
déléguée syndicale. Au 2ème
tour FO a obtenu 2 élus, les
sans-étiquettes 1 élu.
Faute de candidats en nombre
suffisant, tous les postes n’ont
pas été pourvus.

La Compagnie de chauffage
Elections professionnelles, le 28
mai à la Compagnie de chauffage de Grenoble.
Résultat : tous collèges confondus, FO a obtenu 27,68% des
voix et 2 élus, le Cat (syndicat
maison) 7,91 % et 0 élu, la CGC
(sur son collège) 53,33 % et 1
élu, la CFDT 19,77 % et 1 élu, la
CGT 25,42 % et 1 élu, l’Unsa
10,17 % et 0 élu.

Rexam
Les élections de juin ont donné,
sur les voix exprimées sur les
1er et 2ème collèges en titulaires au Comité d’entreprise :
FO 65,56 % des voix et 1 élu,
CFDT 17,22 % et 1 élu, la CGT
17,22 % et 1 élu.
FO qui était le seul syndicat
dans l’entreprise lors des
élections de 2013, conserve
une large majorité mais a perdu
2 postes d’élus titulaires.

Vicat Isle d' Abeau

Anne-Lise Bénard de FO jeunes.

11

Seul syndicat présent dans
l'établissement, FO a obtenu
100 % des voix exprimées au
comité d'établissement et les 5
postes de titulaires.
A noter la participation massive
des salariés aux élections qui
était de 77,22 %.

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

Céline Battaglini

"A force de volonté et de ténacité"
Céline Battaglini est déléguée
syndicale pour le magasin Carrefour de l’Isle d’Abeau. Elle est
déléguée d’un syndicat qui a su
créer un lien fort avec les salariés: FO a réalisé un score de 50%
aux dernières élections professionnelles.
Entrée en 1999 au rayon textile,
elle travaille depuis 2004 en caisse. Un secteur qui emploie 25%
du total des salariés.

Son engagement ?
"Un concours de circonstances",
comme elle aime à le répéter.
Une collègue a voulu passer la
main… elle a pris le mandat. De
ses mandats en magasin, elle a
évolué vers la mission de
conseiller du salarié : "Cela permet de voir ce qui se passe en
dehors de l’entreprise et de relativiser quand on voit comment
certains salariés sont traités
quand il n’y a pas de syndicalistes

12

dans une entreprise".

De la difficulté des horaires
différents…
"En magasin, l’une des difficultés
est de croiser tous nos collègues qui
ont des horaires différents. Il n’y a
qu’à prendre l’exemple du délégué
du personnel Thierry Pellet, boulanger aux horaires très matinaux.
Alors on utilise le mail et je suis en
délégation tous les vendredis dans
le magasin. Les salariés apprécient
que l’on vienne à leur rencontre
pour les aider à résoudre leurs
problèmes, à force de volonté et de
ténacité".

Les difficultés ?
Le turn-over dans la direction !
Céline et son équipe doivent régulièrement s’adapter à de nouveaux
comportements, de nouvelles méthodes.
La disparition des caissières due
aux caisses automatiques ? Céline
n’y croit pas : 7 % des clients les
utilisent et la démarque est forte…

Alpes FO - juillet 201 5 - n° 1 41

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful