Vous êtes sur la page 1sur 1

courrier international - n ¡z¸, du ¡, au z¸ juillet zo¡¡ 2$

france
-1ho Wow York 1imos ¸cx|rai|s;
Ncw Ycr|
J
`étais à Paris la semaine derniere.
C`était magnifque. Ies touristes se
prélassaient sur les quais en pique
tache. Ils étaient heureux. Le temps était
parfait. Les Irançais, eux, étaient maus
sades, bien sûr. Je ne les ai pas entendus se
plaindre de l`étrange transfert du Tour de
Irance outreManche, mais tout le reste y
est passé. La mise en examen pour corrup
tion de l`ancien président Nicolas Sarkozy.
Les records d`impopularité de l`actuel,
Irançois Hollande. La présidence de la
V
e
pouvoir quasi monarchique, a le lustre d`un
Iire que les Irançais sont malheureux
est devenu un lieu commun. Ce peuple qui
aime les idées vit aujourd`hui dans un vide
idéologique. Si ce vide devait être comblé
par quelqu`un, ce serait par Marine Le Pen,
qui crache son venin intelligemment dosé
sur l`Lurope, l`immigration, la délin
quance, la mondialisation et les autres
coupables présumés du déclin natio
nal français. Le chômage est en Irance
deux fois plus élevé qu`en Allemagne. La
croissance est nulle et l`investissement
a atteint un nouveau plancher. Si l`éco
nomie européenne donne des signes de
reprise, celle de la Irance a une exception
nelle capacité de résistance à tout élan vital.
La Irance est un pays aussi beau que
de santé à ses chemins de fer ¸quand ils ne
les Irançais n`aiment pas la modernité, ils
plus importantes. Ce lien est exprimé par
le mot °terroir", qui traduit l`idée de terre,
avec ses particularités, la nature de son sol,
son climat et la relation unique qui l`unit à
l`homme. Un grand bourgogne peut venir
d`une propriété située à quelques centaines
de metres d`un cépage médiocre. Le sol n`est
pas le même, ni la déclivité du terrain. La
distance est importante. Mais la modernité
n`en fait aucun cas. Llle transporte même
le Tour de Irance en Angleterre. Comme
le dit Michel Serres, ºncus vivcns ians un
ncuvc| cspacc¨.
La relation de l`humanité à l`Ltat a égale
ment changé. Or c`est une entité en laquelle
les Irançais ont profondément confance.
L`Ltat est tout à la fois le redresseur de
la source de la justice sociale, l`objet du
devoir et le dépositaire du pouvoir. Le mot
°déréglementation" luimême fait horreur
aux Irançais.
Attachomont. Il reste que la technolo
gie a retiré du pouvoir à l`Ltat pour l`at
tribuer à des individus apatrides vivant
dans un cybermonde sans frontieres. Une
adresse mail est aujourd`hui plus impor
tante qu`une adresse postale. Une révolu
tion de la communication aussi capitale que
l`invention de l`imprimerie est en cours,
mais ce n`est pas une révolution fran
çaise. C`est même une révolution
antifrançaise. Llle remet en
cause des valeurs fonda
mentales de la Irance,
la perception que son
peuple a de luimême
et son attachement
à l`Ltat.
Au cours de sa confé
rence, Michel Serres a
évoqué la vie de saint
Ienis, martyr chré
de notre ere, qui aurait
marché plusieurs kilo
metres en portant sa
tête dans ses mains.
Ians son enfance,
quand sa mere lui
a raconté cette his
toire, Michel Serres lui
a objecté que, sans ses
yeux, saint Ienis ne pou
vait avoir retrouvé sa tête,
ce qui lui a valu le reproche
de ne pas comprendre les
miracles.
Aujourd`hui, le philo
sophe estime que notre
tête est l`ordinateur posé
sur la table. ºvcus c|cs iéca
pi|és¨, atil lancé à ses audi
teurs de la Sorbonne. C`est
l`impression qu`ont souvent les
Irançais. Lt je crains que l`on
ne puisse guere y remédier, à
moins d`un miracle.
-koyor cohon
8oc|été. Un pays
décap|té
Les Français se sentent coupés oe leurs terroirs
par une mooernité oésincarnée. Une situation
qui asseche leur élan vital.
-süddoutscho zoitung Munic|
I
l fut un temps ou les Irançais pou
vaient rouler leur cigarette dans leur
poche de pantalon. Ou ils buvaient
du vin rouge jusque dans leur sommeil, se
lavaient les dents au pastis et passaient du
petit déjeuner au déjeuner sans transition,
avant de glisser élégamment jusqu`au dîner.
Ils chantaient sur des airs d`accordéon des
chansons célébrant une Barbara ou une
Margot et décrivant ces jours de pluie sur
Brest passés autour d`un verre.
Ln été, ils partaient à la campagne vider
les caves des producteurs. Ie temps à autre,
ils allaient au bureau, ou les attendait chaque
matin une bouteille de bourgogne à dégus
ter entre collegues. Il faisait alors bon vivre
en Irance, bien plus que dans n`importe
quel autre pays européen. Puis tout a com
mencé à partir à vaul`eau.
Amortir lo choc. Ainsi le fabricant des
célebres Gauloises devrait bientôt fermer
son usine de Nantes pour aller s`installer
en Pologne, ou les coûts sont moins élevés.
Mais n`estce pas humiliant pour un pays
aussi fer de sa plus grande marque de ciga
Aussi déconfts qu`un morceau de sucre
dans un verre d`absinthe, les Irançais ont
appris la nouvelle ensemble, au bureau, et
se sont précipités sur une bouteille de san
cerre pour amortir le choc. C`était hier.
Nous apprenons aujourd`hui que cette
exception culturelle française devrait bien
tôt appartenir au passé. Le ministere du
disant dans tous les bureaux de Irance la
consommation de vin, de biere, de pastis,
de muscat, de Pernod ou de cognac pen
dant les horaires de travail.
Il leur reste l`amour, mais pour com
bien de temps encore ? Les couples les plus
et Héloïse, JeanPaul Sartre et Simone de
Beauvoir, Irançois Hollande et Julie Gayet,
sont en partie tombés dans l`oubli ou dans
l`impopularité. Quand de jeunes Irançais
viennent sceller leur amour avec un cadenas
sur un pont de Paris, Anne Hidalgo débarque
avec sa pince coupante. La belle Irance est
en train de sombrer dans les eaux troubles
de l`ennui, sur lesquelles vogue le bateau en
-
|u||ié |c ¸ ¡ui||c|
coNSoNNATIoN
kég|me sec
au buteau
Un nouvcau dccrct pcrmct aux
cmpÌoycurs d'intcrdirc Ì`aÌcooÌ
au travaiÌ. Un rcvcrs pour Ì`art
dc vivrc à Ìa françaisc.
Unc udrcssc muiI
cst uujourd`bui pIus
importuntc qu`unc
udrcssc postuIc
Ðcssin ic 
Suissc.
se méfent d`elle. Voilà le cour du probleme.
Ieux raisons expliquent cette aversion et
l`espace et relégué l`Ltat au second plan.
C`est intolérable. La redéfnition de l`espace
est le résultat de l`élimination de la dis
tance par la technologie. Comme le grand
philo sophe français Michel Serres
l`a souligné, l`an dernier,
lors d`une conférence
sur l`univers numé
rique à la Sorbonne,
º8cc i ng r éiui |
|cs iis|anccs, |cs
ncuvc||cs |cc|
nc | c g i c s | c s
a|c|isscn|.¨
Ln Irance,
ce phénomene
inquiete, car
nulle part ail
leurs la par
ticularité du
lieu et la singu
larité de l`atta
chement qu`on
lui voue ne sont