Vous êtes sur la page 1sur 207

IBM Information Server


Version 8.1

Guide de planification, d’installation et de configuration


Révision : Juin 2009

GC11-2904-03
IBM Information Server

Version 8.1

Guide de planification, d’installation et de configuration


Révision : Juin 2009

GC11-2904-03
Important
Avant d’utiliser le présent document et le produit associé, prenez connaissance des informations générales figurant à la
section «Remarques», à la page 189.

Quatrième édition - juin 2009


Réf. US : GC19-1048-07
LE PRESENT DOCUMENT EST LIVRE EN L’ETAT SANS AUCUNE GARANTIE EXPLICITE OU IMPLICITE. IBM
DECLINE NOTAMMENT TOUTE RESPONSABILITE RELATIVE A CES INFORMATIONS EN CAS DE
CONTREFACON AINSI QU’EN CAS DE DEFAUT D’APTITUDE A L’EXECUTION D’UN TRAVAIL DONNE.
Ce document est mis à jour périodiquement. Chaque nouvelle édition inclut les mises à jour. Les informations qui y
sont fournies sont susceptibles d’être modifiées avant que les produits décrits ne deviennent eux-mêmes
disponibles. En outre, il peut contenir des informations ou des références concernant certains produits, logiciels ou
services non annoncés dans ce pays. Cela ne signifie cependant pas qu’ils y seront annoncés.
Pour plus de détails, pour toute demande d’ordre technique, ou pour obtenir des exemplaires de documents IBM,
référez-vous aux documents d’annonce disponibles dans votre pays, ou adressez-vous à votre partenaire
commercial.
Vous pouvez également consulter les serveurs Internet suivants :
v http://www.fr.ibm.com (serveur IBM en France)
v http://www.can.ibm.com (serveur IBM au Canada)
v http://www.ibm.com (serveur IBM aux Etats-Unis)
Compagnie IBM France
Direction Qualité
Tour Descartes
92066 Paris-La Défense Cedex 50
© Copyright IBM France 2009. Tous droits réservés.
© Copyright International Business Machines Corporation 2005, 2009.
Table des matières
Avis aux lecteurs canadiens . . . . . . v Chapitre 3. Installation, mise à niveau
et mise à jour d’InfoSphere Information
Chapitre 1. Installation et mise à niveau Server . . . . . . . . . . . . . . . 57
d’InfoSphere Information Server . . . . 1 Création d’une installation d’InfoSphere Information
Server ou ajout de nouveaux composants du
Chapitre 2. Planification de l’installation produit . . . . . . . . . . . . . . . . 57
Lancement du programme d’installation avec
d’IBM InfoSphere Information Server . . 3
l’assistant d’installation . . . . . . . . . 61
Etape 1 : Consultation de la configuration système
Lancement du programme d’installation à partir
requise et des notes sur l’édition. . . . . . . . 4
de l’invite de commande (mode silencieux ou
Etape 2 : Sélection d’une topologie d’installation . . 4
console) . . . . . . . . . . . . . . 62
Niveaux et composants dans la topologie IBM
Codages pris en charge par IBM InfoSphere
InfoSphere Information Server . . . . . . . 4
Information Server . . . . . . . . . . . 77
Types de topologie . . . . . . . . . . . 11
Configuration de l’environnement local de votre
Exemple de topologie . . . . . . . . . . 12
ordinateur . . . . . . . . . . . . . . 79
Sélection d’une méthode d’installation : assistant
Mise à jour de Microsoft .NET Framework . . . 79
graphique, console ou fichier de réponses . . . 14
Mise à niveau à partir d’IBM InfoSphere
Etape 3 : Préparation des ressources du disque, du
Information Server version 8.0.1 . . . . . . . 80
système de fichiers et du réseau . . . . . . . 14
Préparation de la mise à niveau de la
Configuration des systèmes de fichiers et des
version 8.0.1 vers la version 8.1 . . . . . . 82
répertoires . . . . . . . . . . . . . . 18
Mise à niveau d’un ordinateur Windows . . . 85
Evaluation du réseau et de la connectivité . . . 21
Mise à niveau d’un ordinateur Linux ou UNIX 92
Planification de la capacité . . . . . . . . 24
Mise à niveau de la surveillance de la
Conventions de dénomination des projets . . . 25
progression . . . . . . . . . . . . . 98
Etape 4 : Modification des paramètres de noyau et
Paramètres de fichier de réponses pour une
du nombre maximal d’utilisateurs (Linux, UNIX) . . 26
mise à niveau à partir de la version 8.0.1 . . . 101
Etape 5 : Configuration des utilisateurs pour
Mise à niveau depuis DataStage ou QualityStage,
l’installation . . . . . . . . . . . . . . 30
versions antérieures à la version 8.0.1 . . . . . 102
Etape 6 : Sélection d’un serveur d’applications . . 35
Mise à jour des produits et des composants de la
Préparation du serveur d’applications 64 bits
version 8.1 . . . . . . . . . . . . . . 103
(Linux, UNIX) . . . . . . . . . . . . 36
Mise à jour de la licence avant l’ajout de nouveaux
Etape 7 : Sélection d’un emplacement pour le
modules et composants de produit . . . . . . 103
référentiel de métadonnées . . . . . . . . . 38
Installation de composants qui ne font pas partie
Options d’installation pour DB2 Server pour
du programme d’installation de la suite . . . . 104
Linux, UNIX et Windows : version 9.1 et version
Installation des clients IBM InfoSphere Business
9.5 . . . . . . . . . . . . . . . . 40
Glossary Anywhere . . . . . . . . . . 105
Création manuelle d’une base de données DB2
Installation de MetaBrokers and Bridges . . . 105
pour Linux, UNIX et Windows pour le référentiel
Installation des composants z/OS pour
de métadonnées . . . . . . . . . . . . 41
InfoSphere DataStage MVS Edition . . . . . 106
Création d’une base de données DB2 for z/OS
pour le référentiel de base de données . . . . 41
Création d’un espace table Oracle pour le Chapitre 4. Configuration d’InfoSphere
référentiel de métadonnées . . . . . . . . 42 Information Server . . . . . . . . . 111
Création d’une base de données Microsoft SQL Création d’utilisateurs et de groupes pour
Server pour le référentiel de métadonnées . . . 42 InfoSphere Information Server . . . . . . . . 111
Etape 8 : Préparation des produits . . . . . . . 43 Configuration du support de langue nationale
Accès au fichier de licence . . . . . . . . 43 (Linux, UNIX) . . . . . . . . . . . . . 111
Pilotes ODBC. . . . . . . . . . . . . 44 Ajout d’emplacements de bibliothèque au fichier
Compilateur C++ pour le développement de dsenv (Linux, UNIX) . . . . . . . . . . . 112
travaux . . . . . . . . . . . . . . . 44 Configuration des modules du produit dans la
IBM InfoSphere QualityStage Match Designer . . 44 suite . . . . . . . . . . . . . . . . 113
Base de données d’analyse pour IBM InfoSphere Configuration de InfoSphere DataStage et de
Information Analyzer . . . . . . . . . . 48 InfoSphere QualityStage . . . . . . . . . 113
IBM InfoSphere FastTrack . . . . . . . . 54 Test de l’installation d’InfoSphere Information
Services Director . . . . . . . . . . . 115

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 iii


Configuration d’InfoSphere Information L’installation échoue si le port WebSphere
Analyzer . . . . . . . . . . . . . . 116 Application Server est modifié après
Configuration d’InfoSphere Business Glossary 117 l’installation . . . . . . . . . . . . . 161
Configuration d’IBM InfoSphere Metadata Résolution des incidents de connexion . . . . 162
Workbench . . . . . . . . . . . . . 117 Incidents de mise à niveau . . . . . . . . . 163
Configuration d’IBM InfoSphere FastTrack. . . 117 Echec des mises à niveau du niveau Services
Configuration d’un environnement de traitement lorsque le serveur d’application n’est pas en
parallèle . . . . . . . . . . . . . . . 117 cours d’exécution . . . . . . . . . . . 163
Ajout d’ordinateurs pour l’exécution partagée Démarrage de la base de données DB2 et du
du moteur . . . . . . . . . . . . . 117 serveur d’applications après une mise à niveau
Définition des variables d’environnement pour (Windows) . . . . . . . . . . . . . 164
le moteur parallèle . . . . . . . . . . 125 Incidents liés à la suppression . . . . . . . . 164
Configuration du moteur parallèle (Linux, Vérification de la désinstallation d’IBM
UNIX) . . . . . . . . . . . . . . . 128 InfoSphere Information Server. . . . . . . 164
Configuration du moteur parallèle (Windows) 134 Erreur d’exécution à ne pas prendre en compte
Configuration de la connectivité de base de lors de la désinstallation. . . . . . . . . 165
données dans un environnement parallèle . . . 136
Configuration de l’accès à des sources de Chapitre 6. Suppression d’IBM
données ODBC . . . . . . . . . . . . 142 Information Server . . . . . . . . . 167
Arrêt et démarrage du moteur. . . . . . . . 147
Suppression d’IBM InfoSphere Information Server
de votre ordinateur (Windows) . . . . . . . 167
Chapitre 5. Identification et résolution Suppression des profils de serveur
des incidents liés aux installations . . 149 d’applications . . . . . . . . . . . . 168
Fichiers journaux d’installation . . . . . . . 149 Suppression d’IBM InfoSphere Information
Incidents d’installation généraux . . . . . . . 149 Server à partir d’une invite de commande
Vérification de l’espace disque disponible . . . 149 (Windows) . . . . . . . . . . . . . 169
Echec lors de l’installation lorsqu’une très Suppression manuelle d’IBM InfoSphere
grande quantité d’espace disque est disponible . 151 Information Server (Windows). . . . . . . 171
Résolution des erreurs liées à l’incompatibilité Suppression d’IBM InfoSphere Information Server
du JRE (Java Runtime Executable) (Linux, de votre ordinateur (Linux, UNIX) . . . . . . 173
UNIX) . . . . . . . . . . . . . . . 151 Suppression des profils du serveur
Résolution des erreurs liées à l’incompatibilité d’applications (Linux, UNIX) . . . . . . . 175
du JRE (Java Runtime Executable) (Windows) . 152 Suppression d’IBM InfoSphere Information
Correction des installations ayant échoué sur les Server à partir d’une invite de commande
systèmes Red Hat Linux. . . . . . . . . 153 (Linux, UNIX) . . . . . . . . . . . . 176
Correction des erreurs liées aux valeurs de Suppression manuelle d’IBM InfoSphere
paramètre de noyau . . . . . . . . . . 154 Information Server (Linux, UNIX) . . . . . 178
Identification et résolution des erreurs figurant Désenregistrement d’un noeud de moteur . . . . 182
dans les scripts de ligne de commande . . . . 155
Un système VMWare avec plusieurs processeurs Documentation du produit . . . . . . 183
ne parvient pas à déployer des EJB dans Contacter IBM . . . . . . . . . . . . . 183
WebSphere Application Server. . . . . . . 155
Incidents d’authentification . . . . . . . . . 156
Lecture des diagrammes de syntaxe 185
Droits pour les répertoires et les utilisateurs . . 156
Droits utilisateur . . . . . . . . . . . 158
L’installation est susceptible d’échouer lorsque Accessibilité du produit . . . . . . . 187
les utilisateurs sont créés par le programme
d’installation (AIX) . . . . . . . . . . 159 Remarques . . . . . . . . . . . . 189
Echec de l’installation lorsque la base de Marques . . . . . . . . . . . . . . . 191
données DB2 est installée . . . . . . . . 159
Incidents du serveur d’applications . . . . . . 160 Index . . . . . . . . . . . . . . . 193
Résolution d’erreurs d’installation WebSphere
Application Server . . . . . . . . . . 160

iv Guide de planification, d’installation et de configuration


Avis aux lecteurs canadiens
Le présent document a été traduit en France. Voici les principales différences et
particularités dont vous devez tenir compte.

Illustrations

Les illustrations sont fournies à titre d’exemple. Certaines peuvent contenir des
données propres à la France.

Terminologie

La terminologie des titres IBM peut différer d’un pays à l’autre. Reportez-vous au
tableau ci-dessous, au besoin.

IBM France IBM Canada


ingénieur commercial représentant
agence commerciale succursale
ingénieur technico-commercial informaticien
inspecteur technicien du matériel

Claviers

Les lettres sont disposées différemment : le clavier français est de type AZERTY, et
le clavier français-canadien de type QWERTY.

OS/2 et Windows - Paramètres canadiens

Au Canada, on utilise :
v les pages de codes 850 (multilingue) et 863 (français-canadien),
v le code pays 002,
v le code clavier CF.

Nomenclature

Les touches présentées dans le tableau d’équivalence suivant sont libellées


différemment selon qu’il s’agit du clavier de la France, du clavier du Canada ou
du clavier des États-Unis. Reportez-vous à ce tableau pour faire correspondre les
touches françaises figurant dans le présent document aux touches de votre clavier.

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 v


Brevets

Il est possible qu’IBM détienne des brevets ou qu’elle ait déposé des demandes de
brevets portant sur certains sujets abordés dans ce document. Le fait qu’IBM vous
fournisse le présent document ne signifie pas qu’elle vous accorde un permis
d’utilisation de ces brevets. Vous pouvez envoyer, par écrit, vos demandes de
renseignements relatives aux permis d’utilisation au directeur général des relations
commerciales d’IBM, 3600 Steeles Avenue East, Markham, Ontario, L3R 9Z7.

Assistance téléphonique

Si vous avez besoin d’assistance ou si vous voulez commander du matériel, des


logiciels et des publications IBM, contactez IBM direct au 1 800 465-1234.

vi Guide de planification, d’installation et de configuration


Chapitre 1. Installation et mise à niveau d’InfoSphere
Information Server
IBM® InfoSphere Information Server inclut un ensemble de modules de produit et
de composants collaboratifs qui peuvent être distribués entre plusieurs ordinateurs.

La version la plus récente et les versions traduites de ces informations sont


disponibles sur le Web :

http://publib.boulder.ibm.com/infocenter/iisinfsv/v8r1/topic/
com.ibm.swg.im.iis.productization.iisinfsv.install.doc/topics/
cont_iisinfsrv_install.html

Cette rubrique traite du processus général permettant d’installer InfoSphere


Information Server, ses modules de produit et ses composants facultatifs :
1. Effectuez une sauvegarde des ordinateurs pour votre installation,
particulièrement pour les mises à niveau.
2. Planifiez le déploiement d’InfoSphere Information Server et de ses modules de
produit dans votre entreprise en remplissant les feuilles de travail.
3. Installez InfoSphere Information Server dans votre entreprise. Cette étape
requiert l’installation d’une combinaison de produits et de composants qui
dépend des produits acquis et du nombre d’ordinateurs dans le déploiement :
v Des bases de données devant contenir les données et les métadonnées
d’application
v Serveur d’applications
v Des modules de produit
v Des composants prérequis supplémentaires
4. Configurez les variables d’environnement, la sécurité et la connectivité.
5. Optimisez les performances du déploiement.
6. Sauvegardez votre installation.

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 1


2 Guide de planification, d’installation et de configuration
Chapitre 2. Planification de l’installation d’IBM InfoSphere
Information Server
Avant d’installer IBM InfoSphere Information Server, vous devez sélectionner
l’emplacement et la topologie de l’installation, passer en revue vos besoins en
matière d’intégration des données et de matériel, et effectuer les tâches de
préparation.

Le processus utilisé pour installer IBM InfoSphere Information Server dépend de


l’installation du produit : première installation, ajout d’un nouveau module de
produit à une installation existante ou mise à niveau à partir d’une version
antérieure. Le tableau suivant répertorie les types d’installation :
Tableau 1. Types d’installation
Type d’installation Informations sur le processus
Installation d’IBM InfoSphere Information Exécutez le programme d’installation d’IBM
Server version 8.1 pour la première fois InfoSphere Information Server version 8.1.
Ajout d’un module de produit Exécutez le programme d’installation d’IBM
supplémentaire à une installation existante InfoSphere Information Server version 8.1
d’IBM InfoSphere Information Server pour installer les modules supplémentaires
version 8.1 du produit
Ajout d’un composant qui n’est pas inclus Installez les composants supplémentaires à
dans le programme d’installation d’IBM l’aide de leurs programmes d’installation.
InfoSphere Information Server version 8.1 à
une installation existante d’IBM InfoSphere
Information Server version 8.1
Mise à niveau d’IBM InfoSphere Information Exécutez le programme d’installation d’IBM
Server de la version 8.0 vers la version 8.1 InfoSphere Information Server version 8.1
pour effectuer la mise à niveau de la
version 8.0 vers la version 8.1.
Mise à niveau de DataStage ou QualityStage Mettez à niveau l’installation existante ou
version 7.5.x ou antérieure vers IBM créez une autre installation en exécutant le
InfoSphere Information Server version 8.1 programme d’installation de la version 8.1.
Ensuite, migrez vos projets et vos travaux.

La mise à niveau conserve les répertoires de projet et le référentiel de métadonnées


de DataStage et QualityStage mais procède à la migration du référentiel de
métadonnées vers le nouveau modèle de base de données du référentiel de
métadonnées. Avant de tenter une installation ou une mise à niveau, il est
recommandé de sauvegarder l’ordinateur, en particulier les données critiques.

La documentation de planification met à disposition des listes de contrôle et des


feuilles de travail pour vous aider à vérifier que les ordinateurs et le réseau
répondent à la configuration minimale requise pour l’installation. Les listes de
contrôle concernent les tâches importantes que vous effectuez en séquence avant
d’installer IBM InfoSphere Information Server. Les feuilles de travail sont des
tableaux qui figurent dans certaines des tâches et que vous remplissez pour
pouvoir vous en servir ultérieurement lorsque vous procédez à l’installation.

Pour conserver la trace des différents paramètres nécessaires à l’installation d’IBM


InfoSphere Information Server, imprimez et complétez les listes de vérification

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 3


avant d’exécuter le programme d’installation. Vous pouvez également inclure les
listes de contrôle dans la documentation que vous créez pour votre environnement
d’installation.

Etape 1 : Consultation de la configuration système requise et des


notes sur l’édition
Assurez-vous que tous les ordinateurs respectent la configuration matérielle et
logicielle requise pour les modules et les composants de produit à installer.

Pour obtenir les informations les plus récentes sur l’installation, consultez la
configuration système requise à l’adresse www.ibm.com/software/data/
infosphere/info-server/overview/requirements.html et les notes sur l’édition à
l’adresse publib.boulder.ibm.com/infocenter/iisinfsv/v8r1/topic/
com.ibm.swg.im.iis.productization.iisinfsv.relinfo.doc/topics/
cont_infsrv_rnote.html.

Etape 2 : Sélection d’une topologie d’installation


Pour sélectionner une topologie, déterminez vos capacités et vos besoins en termes
de performances en considérant les facteurs, par exemple volumes de données et
de traitement, emplacement des sources de données, débit et temps d’attente du
réseau.

En fonction de la manière dont vous envisagez d’utiliser IBM InfoSphere


Information Server et ses modules de produit, vous pouvez déterminer
l’emplacement auquel vous souhaitez installer la suite de produits.

Niveaux et composants dans la topologie IBM InfoSphere


Information Server
Vous installez IBM InfoSphere Information Server sur des niveaux logiques : client,
moteur, référentiel de métadonnées et services. Un niveau est un regroupement
logique de logiciels que vous mappez vers le matériel physique.

En plus des principaux modules de produit, vous devez installer les composants
du produit sur chaque niveau en fonction des besoins :
Client Clients de module de produit qui ne reposent pas sur le Web et qui sont
utilisés pour le développement et l’administration dans IBM InfoSphere
Information Server
Moteur
Moteur d’exécution qui exécute des travaux et d’autres tâches pour les
modules de produit qui nécessitent ce moteur
Référentiel de métadonnées
Base de données qui stocke la configuration, les données et les
métadonnées partagées pour IBM InfoSphere Information Server et les
modules de produit
Services
Services communs et propres à chaque produit pour IBM InfoSphere
Information Server et IBM WebSphere Application Server (serveur
d’applications)

4 Guide de planification, d’installation et de configuration


Ces niveaux interagissent pour fournir des services, l’exécution de travaux ainsi
que des métadonnées et d’autres modes de stockage, conformément au diagramme
suivant :

Figure 1. Relations entre les niveaux

Le tableau ci-dessous indique les produits et les composants installés par le


programme d’installation par niveau. Pour une installation complète d’un produit
et de ses composants, vous devez sélectionner le produit et les composants
conformément aux indications du tableau lorsque vous installez les différents
niveaux. Par exemple, pour installer IBM InfoSphere DataStage, sélectionnez
WebSphere DataStage et QualityStage dans le panneau de sélection des produits
de l’assistant d’installation lorsque vous installez les niveaux référentiel de
métadonnées, client, services et moteur.

La version, l’édition, le groupe de correctifs et le niveau de modification des


niveaux que vous installez séparément doivent être les mêmes que pour IBM
InfoSphere Information Server.

Chapitre 2. Planification de l’installation 5


Tableau 2. Produits et niveaux sur lesquels ils doivent être installés
Niveaux sur lesquels procéder à
Produit ou composant l’installation
IBM InfoSphere FastTrack Services, Client
IBM InfoSphere Information Server Manager Services, Moteur, Client
IBM InfoSphere Metadata Workbench Services, Moteur
IBM InfoSphere Business Glossary Services
IBM InfoSphere Business Glossary Services
Anywhere (nécessite IBM InfoSphere
Business Glossary)*
IBM InfoSphere DataStage et QualityStage Services, Moteur, Client
IBM InfoSphere Information Analyzer Référentiel de métadonnées, Services,
Moteur, Clients
InfoSphere Information Services Director Services, Moteur, Client
IBM InfoSphere Metadata Server Référentiel de métadonnées, Services
*
Le client est installé séparément.

Niveau Client
Le niveau Client inclut la console IBM InfoSphere Information Server, des clients
IBM InfoSphere DataStage et QualityStage et d’autres clients.

Les outils suivants sont installés sur le niveau Client en fonction des produits et
composants que vous sélectionnez :
v La console IBM InfoSphere Information Server (pour l’administration, IBM
InfoSphere Information Analyzer et IBMInfoSphere Information Services
Director)
v Le client IBM InfoSphere Information Server Manager
v Le client IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Administrator
v Le client IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Designer
v Le client IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Director
v Le client IBM InfoSphere FastTrack

Ces programmes client supplémentaires possèdent des programmes d’installation


distincts fournis sur le support d’installation.
v Le client IBM InfoSphere Business Glossary Anywhere
v Le gestionnaire d’importation et d’exportation et IBM WebSphere MetaBrokers
and Bridges

La licence serveur contrôle votre utilisation des clients IBM InfoSphere DataStage
et QualityStage.

6 Guide de planification, d’installation et de configuration


Clients Web

Les clients répertoriés ci-après, à la différence des clients précédents, sont des
clients Web installés sur le niveau Services.
v La console Web IBM InfoSphere Information Server (pour l’administration, la
génération de rapports, IBM InfoSphere Business Glossary et le catalogue de
services d’informations pour InfoSphere Information Services Director)
v Le client IBM InfoSphere Metadata Workbench
v Le client de navigation IBM InfoSphere Business Glossary

Gestionnaire de clients multiples

Le gestionnaire de clients multiples (gestionnaire multiclient) est installé lorsque


vous installez un produit de niveau Client. Ce gestionnaire vous permet de passer
d’une version à l’autre des clients IBM InfoSphere DataStage, par exemple de la
version 8 à la version 7.5.

WebSphere MetaBrokers and Bridges

WebSphere MetaBrokers and Bridges est utilisé par certains clients pour importer
des métadonnées dans le référentiel de métadonnées et en exporter. Pour des
détails sur les outils client avec lesquels il peut être utilisé ainsi que pour des
instructions d’installation, voir «Installation de MetaBrokers and Bridges», à la
page 105.

Niveau Moteur
Le niveau Moteur se compose du moteur IBM InfoSphere Information Server et
des composants associés.

Les modules de produit ci-dessous nécessitent le niveau Moteur et possèdent des


composants installés avec le moteur : IBM InfoSphere DataStage, IBM InfoSphere
Information Analyzer, IBM InfoSphere Information Services Director, IBM
InfoSphere FastTrack et IBM InfoSphere QualityStage. Si vous installez le niveau
Moteur séparément du niveau Services, vous devez sélectionner les modules de
produit que vous avez installés sur le niveau Services. Le niveau Moteur doit avoir
accès au niveau Services.

Avant d’installer le niveau Moteur, vous devez installer le niveau Services sur le
même ordinateur ou sur un autre ordinateur faisant partie du même segment de
réseau. Sous Windows, vous ne pouvez installer qu’un moteur IBM InfoSphere
Information Server sur un ordinateur. Sous Linux et UNIX, vous pouvez installer
plusieurs moteurs de la même version ou de versions différentes sur un même
ordinateur.

Le programme d’installation installe les composants du moteur suivants avec le


moteur IBM InfoSphere Information Server :
Moteur
Le moteur IBM InfoSphere Information Server exécute des travaux
permettant d’extraire, de transformer, de charger et de normaliser des
données. Il exécute des travaux parallèles, de serveur et de séquenceur.
ASB Agent
ASB Agent est un processus Java™ qui s’exécute en arrière-plan sur chaque
ordinateur hébergeant les niveaux Moteur ou Client d’IBM InfoSphere
Information Server. Lorsqu’un service qui s’exécute sur le niveau Services

Chapitre 2. Planification de l’installation 7


reçoit une demande de service devant être traitée par un composant IBM
InfoSphere Information Server, c’est l’agent qui reçoit et transfère la
demande.
Sous Microsoft Windows®, l’agent est exécuté en tant que service. Sous
Linux® et UNIX®, l’agent est exécuté sous forme de démon. Le nom du
service et le nom du démon sont ASBAgent.
Pilotes ODBC
Un ensemble de pilotes ODBC qui fonctionne avec les composants IBM
InfoSphere Information Server est installé avec les composants du moteur.
Dispositif de suivi des ressources
Le programme d’installation installe le dispositif de suivi des ressources
pour les travaux parallèles avec les composants du moteur pour IBM
InfoSphere DataStage et IBM InfoSphere QualityStage. Le dispositif de
suivi des ressources journalise l’utilisation du processeur, de la mémoire et
des E/S sur chaque ordinateur qui exécute des travaux parallèles.
Programme d’installation des composants
Le programme d’installation des composants est un outil de ligne de
commande qui ajoute ou met à jour les composants IBM InfoSphere
DataStage, comme les plug-ins et les étapes.

Niveau Référentiel de métadonnées


Le niveau Référentiel de métadonnées stocke les métadonnées et d’autres données
pour IBM InfoSphere Information Server. Les services d’IBM InfoSphere
Information Server sont hébergés par le serveur d’applications et se connectent au
référentiel de métadonnées pour stocker et extraire des données.

Le niveau Services doit pouvoir accéder au niveau Référentiel de métadonnées.


Lorsqu’un module de produit doit stocker ou extraire des métadonnées, les
services du niveau Services se connectent au référentiel de métadonnées et gèrent
l’interaction entre le référentiel et le module du produit. Dans le cas d’IBM
InfoSphere Information Analyzer, les niveaux Moteur et Client doivent également
pouvoir accéder directement à la base de données d’analyse.

Niveau Services
Le niveau Services inclut IBM WebSphere Application Server (serveur
d’applications), les services pour IBM InfoSphere Information Server (services
communs et propres au produit) et le centre de documentation.

Services pour IBM InfoSphere Information Server

Ces services gèrent les services de métadonnées, les services partagés et les
services de référentiel pour les composants de la suite que vous installez sur un
niveau Services particulier. Le niveau Services doit pouvoir accéder au niveau
Référentiel de données et au niveau Moteur.

Une instance de WebSphere Application Server héberge ces services. WebSphere


Application Server est inclus avec la suite pour les plateformes prises en charge.
Vous pouvez également utiliser une instance existante d’une version prise en
charge du serveur d’applications.

8 Guide de planification, d’installation et de configuration


Console Web IBM InfoSphere Information Server

La console Web est installée avec le niveau Services et comprend des outils
d’administration et de génération de rapports, ainsi que les clients suivants :
v IBM InfoSphere Business Glossary
v Catalogue Information Services pour InfoSphere Information Services Director
v IBM InfoSphere Metadata Workbench

La console Web comporte les onglets suivants :


Onglet Administration
Sous l’onglet Administration, les administrateurs effectuent les tâches
suivantes :
v Ils affichent les droits de licence ou téléchargent un nouveau fichier de
licence.
v Ils créent des utilisateurs et les autorisent à utiliser des composants et
des fonctions d’IBM InfoSphere Information Server.
v Configurez une méthode d’authentification pour les utilisateurs d’IBM
InfoSphere DataStageet d’IBM InfoSphere QualityStage.
v Ils créent des vues des événements journalisés.
v Ils créent des vues des tâches planifiées.
A l’aide de l’onglet Administration, les utilisateurs autorisés peuvent
accéder aux vues de journalisation et de planification.
Onglet Glossaire
Sous l’onglet Glossaire, vous pouvez effectuer des tâches d’administration
pour InfoSphere Business Glossary. Vous installez InfoSphere Business
Glossary avec le niveau Services.
Onglet Catalogue Information Services
L’onglet Catalogue Information Services contient des informations sur les
services d’information déployés qui ont été créés avec InfoSphere
Information Services Director.
Vous pouvez intégrer le catalogue de services avec WebSphere Service
Registry and Repository. WebSphere Service Registry and Repository est un
registre de services IBM dans lequel les utilisateurs gèrent et enregistrent
des services. Cette intégration facilite la publication des services InfoSphere
Information Services Director déployés dans WebSphere Service Registry
and Repository.
Onglet Génération de rapports
Le type de rapport disponible varie en fonction du composant utilisé.
Chaque rapport correspond à une tâche et affiche des informations sur la
tâche. Les rapports peuvent également afficher des informations générales
concernant le projet sur lequel vous travaillez.

Documentation d’IBM InfoSphere Information Server, de la base


de données DB2 et de WebSphere Application Server
La documentation d’IBM InfoSphere Information Server est disponible sous forme
de centre de documentation (documents en ligne), de fichiers PDF et d’aide
contextuelle. Vous pouvez également consulter les centres de documentation d’IBM
DB2 Database et d’IBM WebSphere Application Server.

Chapitre 2. Planification de l’installation 9


Dans les centres de documentation, vous pouvez rechercher et parcourir des
informations en ligne. La liste ci-dessous répertorie la documentation disponible et
indique comment y accéder.
IBM InfoSphere Information Server
v Centre de documentation sur le support d’installation
Le centre de documentation, qui est installé automatiquement lorsque
vous installez le niveau Services, contient la documentation applicable à
tous les modules de produit et la documentation relatives aux modules
de produit que vous installez.
v Centre de documentation sur le Web : publib.boulder.ibm.com/
infocenter/iisinfsv/v8r1/index.jsp
Ce centre de documentation, disponible directement sur le Web, contient
le sous-ensemble de base du contenu disponible dans le centre de
documentation installé. De plus, comme il est mis à jour régulièrement,
il contient la documentation du produit la plus récente.
v fichiers PDF
Avec le programme d’installation, vous pouvez installer des fichiers PDF
dans le sous-répertoire Documentation du répertoire d’installation par
défaut :
– Microsoft® Windows : C:\IBM\InformationServer\Documentation
– UNIX ou Linux : /opt/IBM/InformationServer/Documentation
Pour ouvrir un fichier PDF :
– Windows : Cliquez sur Démarrer → IBM Information Server →
Documentation puis sur le lien du fichier PDF.
– UNIX ou Linux : Ouvrez le fichier /opt/IBM/InformationServer/
Documentation/isbooks.html dans un navigateur Web et cliquez sur
le lien du fichier PDF.
Les fichiers PDF sont également disponibles sur le support de
démarrage rapide. Un sous-ensemble de ces informations est proposé en
ligne et régulièrement actualisé à l’adresse www.ibm.com/support/
docview.wss?rs=14&uid=swg27008803.
Base de données DB2
Centre de documentation sur le Web : publib.boulder.ibm.com/infocenter/
db2luw/v9/index.jsp
Vous pouvez accéder à ce centre de documentation ou le télécharger
directement sur le Web.
WebSphere Application Server
Centre de documentation sur le Web : publib.boulder.ibm.com/infocenter/
wasinfo/v6r0/topic/com.ibm.websphere.base.doc/info/welcome_base.html
Vous pouvez accéder à ce centre de documentation ou le télécharger
directement sur le Web.

10 Guide de planification, d’installation et de configuration


Types de topologie
Vous installez IBM InfoSphere Information Server et les modules de produit dans
une topologie adaptée à vos besoins en matière d’intégration des informations et
de matériel.

Utilisez la même topologie pour les environnements de test et de développement


afin de réduire les incidents potentiels lorsqu’un travail est déployé en production.
Ainsi, vous pouvez tester l’application dans un environnement qui reflète
l’environnement de production.

Le tableau ci-après décrit les types de topologie en fonction du nombre


d’ordinateurs de votre installation, où les clients supplémentaires peuvent être des
ordinateurs supplémentaires.
Tableau 3. Types de topologie et matériel associé
Matériel dans
la topologie Mappage des niveaux au matériel Remarques
Un ordinateur Moteur, Référentiel de métadonnées, Un ordinateur unique disposant des
Services et Clients sur un seul ressources appropriées suffit pour
ordinateur les démonstrations et le
développement à petite échelle.

Dans l’idéal, cet ordinateur est un


ordinateur de type serveur qui
respecte la configuration requise en
termes de mémoire, d’espace
disque, etc.
Deux Ordinateur 1 : Moteur, Référentiel La haute disponibilité et la reprise
ordinateurs de métadonnées et Services en ligne sont plus simples à gérer si
tous les composants de serveur se
Ordinateur 2 (ou plus) : un ou trouvent sur un ordinateur unique
plusieurs ordinateurs faisant office car la reprise en ligne de tous les
de clients composants de serveur s’effectue
simultanément.

Cette topologie élimine le temps


d’attente du réseau entre les
niveaux Services et Référentiel de
métadonnées lorsqu’ils se trouvent
sur le même serveur.
Trois Ordinateur 1 : Moteur Le moteur peut nécessiter une
ordinateurs puissance de traitement
Ordinateur 2 : Référentiel de supplémentaire pour les grands
métadonnées et Services travaux d’intégration de données.
En plaçant le moteur sur un serveur
Ordinateur 3 (ou plus) : un ou différent, vous évitez qu’il n’ait un
plusieurs ordinateurs faisant office impact sur les opérations liées aux
de clients services et au référentiel de
métadonnées.

La configuration de la reprise en
ligne est plus complexe car le
nombre de scénarios de reprise en
ligne est plus élevé lorsque le
moteur ne se trouve pas sur
l’ordinateur sur lequel se trouvent le
référentiel de données et les
services.

Chapitre 2. Planification de l’installation 11


Pour toutes les topologies, vous pouvez ajouter des clients et des moteurs sur des
ordinateurs supplémentaires.

Une fois que vous avez sélectionné une topologie, assurez-vous de documenter
l’environnement matériel.

Environnement en grille pour le moteur

Vous pouvez aussi installer plusieurs moteurs sur plusieurs ordinateurs afin
d’obtenir une configuration en grille. Cette configuration permet à des travaux
parallèles d’utiliser les différents moteurs et d’optimiser leurs performances et leur
évolutivité.

Dans l’environnement en grille, chaque ordinateur hébergeant un moteur doit


répondre aux exigences suivantes :
v Utiliser le même système d’exploitation et le même niveau de version
v Etre connecté et accessible sur un même réseau à large bande
v Etre configuré dans le fichier de configuration parallèle
Pour plus d’informations sur le fichier de configuration du moteur parallèle, voir
IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Parallel Job Developer Guide.

Exemple de topologie
Avant de configurer l’installation, vous devez planifier la manière dont vous
souhaitez mapper les niveaux vers votre matériel. Cet exemple présente un
mappage de trois niveaux logiques à trois ordinateurs.

Le schéma ci-dessous illustre l’installation des niveaux :


v Ordinateur A : niveau Client
v Ordinateur B : niveau Référentiel de métadonnées, niveau Services (dont IBM
WebSphere Application Server) et base de données d’analyse pour IBM
InfoSphere Information Analyzer
v Ordinateur C : niveau Moteur et base de données de correspondances IBM
InfoSphere QualityStage

12 Guide de planification, d’installation et de configuration


Figure 2. Schéma topologique de l’architecture

Vous pouvez installer le niveau Client sur plusieurs ordinateurs, en fonction des
besoins. Plus précisément, pour pouvoir effectuer l’analyse des informations, le
client IBM InfoSphere Information Analyzer doit pouvoir communiquer
directement avec la base de données d’analyse. Pour IBM InfoSphere QualityStage,

Chapitre 2. Planification de l’installation 13


le concepteur de correspondances doit pouvoir communiquer directement avec la
zone de travail de la base de données de correspondances.

Sélection d’une méthode d’installation : assistant graphique,


console ou fichier de réponses
Vous pouvez choisir d’utiliser l’assistant graphique, la console ou un fichier de
réponses pour installer IBM InfoSphere Information Server. Si votre topologie se
compose de plusieurs ordinateurs, il peut être judicieux de choisir le fichier de
réponses pour certains d’entre eux. Si vous ne parvenez pas à afficher l’interface
graphique lorsque vous accédez à un ordinateur particulier de votre topologie,
vous pouvez aussi choisir la console.

Procédure

Vous pouvez utiliser l’une des méthodes d’installation suivantes :


Interfaces graphiques : l’assistant graphique
Une interface graphique vous guide pas à pas tout au long du processus
d’installation. Sous UNIX et Linux, l’ordinateur sur lequel vous exécutez
l’assistant d’installation doit pouvoir afficher une interface graphique, par
exemple, en utilisant le système X Windows.
Installations non graphiques : la console
Le programme d’installation affiche les invites de texte dans la ligne de
commande et enregistre les options d’installation spécifiées. Une fois que
vous avez spécifié les options d’installation, vous pouvez consulter un
récapitulatif, puis commencer l’installation. Utilisez cette méthode
d’installation si l’ordinateur sur lequel vous exécutez l’installation ne peut
pas afficher d’interface graphique.
Installations en mode silencieux : le fichier de réponses
Vous pouvez créer un fichier de réponses qui contient les options
d’installation, puis utiliser ce fichier de réponses pour effectuer la même
installation sur plusieurs ordinateurs. Il s’agit d’une installation en mode
silencieux. Pour créer un fichier de réponses, vous pouvez utiliser
l’assistant graphique ou la console.

Exemple
Par exemple, plusieurs utilisateurs doivent accéder au client IBM InfoSphere
DataStage and QualityStage Designer. Vous pouvez utiliser un fichier de réponses
pour effectuer l’installation du logiciel du client sur plusieurs ordinateurs.

Etape 3 : Préparation des ressources du disque, du système de


fichiers et du réseau
Avant l’installation, vous devez préparer les ressources du disque, du groupe de
volumes et du système de fichiers. Utilisez la feuille de travail pour documenter la
préparation de ces ressources.

Pour plus d’informations sur les valeurs à utiliser pour cette feuille de travail, voir
«Configuration des systèmes de fichiers et des répertoires», à la page 18,
«Evaluation du réseau et de la connectivité», à la page 21 et «Planification de la
capacité», à la page 24.

14 Guide de planification, d’installation et de configuration


Complétez la feuille de travail ci-dessous avec les informations relatives aux
systèmes de fichiers :
Tableau 4. Feuille de travail pour les systèmes de fichiers
Informations
nécessaires Notez les informations ici Description
Répertoire de base pour Confirmez que l’ID administrateur ou
les ID utilisateur créés que l’ID utilisateur root qui sera
préalablement ou utilisé pour l’installation dispose d’un
emplacement par défaut accès en écriture à ces répertoires. Si
du répertoire de base ces répertoires sont définis sur des
des ID créés par le unités montées, il est possible que le
programme processus d’authentification ne
d’installation reconnaisse pas que l’ID utilisateur
root dispose d’un accès en écriture.
Emplacement du Réservez de l’espace supplémentaire
stockage temporaire du pour que le programme d’installation
programme puisse stocker les fichiers temporaires
d’installation conformément à la configuration
système requise.
Emplacement des Prévoyez de placer ces répertoires
répertoires d’installation dans des systèmes de fichiers
partagés dont les performances sont
élevées.
Emplacement des Le moteur utilise ces répertoires pour
répertoires d’ensembles contenir les ensembles de données et
de données et de travail mettre temporairement en mémoire
tampon les enregistrements
d’ensemble de données virtuels.
Prévoyez de placer ces répertoires
hors du répertoire d’installation
d’InfoSphere Information Server.
Utilisez le stockage local (interne) qui
se trouve sur un système de fichiers
partagé haute performance dont le
même point de montage est
disponible sur tous les serveurs.

Pour améliorer encore les


performances, créez des systèmes de
fichiers distincts pour chaque
partition de données et de ressources
de travail. Par exemple, si les équipes
de développement et de production
partagent une installation, séparez les
répertoires de données et de travail
de chaque équipe sur des systèmes
de fichiers distincts pour isoler
totalement chaque environnement.

Chapitre 2. Planification de l’installation 15


Tableau 4. Feuille de travail pour les systèmes de fichiers (suite)
Informations
nécessaires Notez les informations ici Description
IBM InfoSphere Prévoyez une autre structure de
DataStage et IBM répertoires pour les éléments tels que
InfoSphere les fichiers de paramètre sécurisés, les
QualityStage : fichiers d’en-têtes d’ensemble de
données, les composants
Emplacement de tous personnalisés, les schémas, les
les aspects des données SQL, les scripts de shell, les
applications à historiques de travaux personnalisés
l’exception des données et les rapports.
de projet
Emplacement UNIX et Linux : n’installez pas les
d’installation des composants sur le même point de
composants InfoSphere montage de niveau supérieur.
Information Server Installez plutôt chaque composant
dans un sous-répertoire distinct sur
un point de montage. Les
composants d’installation modifient
la propriété et les droits d’accès des
répertoires que vous installez ; les
points de montage ne permettant pas
tous ces modifications, il se peut que
l’installation échoue.

Windows : n’effectuez pas


l’installation sur des lecteurs virtuels
(lecteurs mappés, substitutés ou
lecteurs SAN).
Installation de DB2 : UNIX etLinux :

Date à laquelle vous L’utilisateur qui exécute le


avez défini et vérifié les programme d’installation doit
droits d’accès à ces disposer des droits d’accès en
systèmes de fichiers écriture aux systèmes de fichiers
comprenant les répertoires /var et
/usr/local/bin. Si ces répertoires se
trouvent dans des systèmes de
fichiers montés sur le réseau, comme
AFS, vérifiez que l’ID utilisateur
d’installation y a accès et que les
systèmes de fichiers ne sont pas
configurés en lecture seule.
Niveau Moteur : UNIX et Linux : le compte dsadm
(administrateur du moteur IBM
Date à laquelle vous InfoSphere Information Server) doit
avez défini et vérifié les disposer des droits d’accès suivants :
droits d’accès à ces
systèmes de fichiers Lecture et exécution
Pour tous les éléments du
répertoire
/opt/IBM/
InformationServer
Lecture Pour les répertoires /opt,
/opt/IBM et
/opt/IBM/
InformationServer

16 Guide de planification, d’installation et de configuration


Tableau 4. Feuille de travail pour les systèmes de fichiers (suite)
Informations
nécessaires Notez les informations ici Description
Référentiel de UNIX et Linux : le propriétaire de
métadonnées : l’instance de base de données DB2
(db2inst1) doit être propriétaire des
Emplacement et date à répertoires qui stockent le référentiel
laquelle vous avez de métadonnées (xmeta) et la base de
défini et vérifié les données d’analyse (iadb). Par défaut,
droits d’accès à ces le programme d’installation crée la
systèmes de fichiers base de données dans le répertoire
d’installation d’IBM InfoSphere
Information Server. Vous pouvez
spécifier un emplacement différent.

Windows : vous pouvez spécifier


l’unité sur laquelle doivent être
stockés le référentiel de métadonnées
(xmeta) et la base de données
d’analyse (iadb).
Niveaux Référentiel de UNIX et Linux : l’utilisateur qui
métadonnées et exécute le programme d’installation
Moteur : doit disposer d’autorisations en
lecture, écriture et exécution sur le
Date à laquelle vous répertoire /tmp ou l’emplacement
avez défini et vérifié les spécifié par le paramètre -is:tempdir
droits d’accès à ces de la commande install.
systèmes de fichiers
Niveau Services : Enregistrez à la fois le volume et le
chemin d’accès selon les besoins.
Répertoire d’installation
du serveur
d’applications
Base de données DB2, Vérifiez que le répertoire
serveur d’applications d’installation est vide ; si tel n’est pas
et InfoSphere le cas, les erreurs suivantes
Information Server : surviennent, selon la méthode
d’installation que vous avez choisie :
Date à laquelle vous
v Programme d’installation : un
avez vérifié les
message d’erreur vous invite à
systèmes de fichiers
changer de répertoire.
v Console : un message d’erreur
vous invite à changer de
répertoire.
v Mode silencieux : l’installation
échoue immédiatement.
Lorsque vous ajoutez des composants
ou des modules de produit à une
installation existante, le répertoire
existant doit correspondre à une
installation InfoSphere Information
Server fonctionnelle qui contient la
structure d’installation du produit ou
du niveau appropriée.

Chapitre 2. Planification de l’installation 17


Tableau 4. Feuille de travail pour les systèmes de fichiers (suite)
Informations
nécessaires Notez les informations ici Description
IBM InfoSphere Enregistrez à la fois le volume et le
Information Analyzer : chemin d’accès selon les besoins.

Répertoire d’installation
du système de base de
données et
emplacement de la base
de données
Environnements en Partagez les systèmes de fichiers
cluster et distribués : d’installation sur tous les serveurs du
même point de montage.
Date à laquelle vous
avez vérifié le point de
montage partagé

Pour plus d’informations sur les tailles d’espace disque, reportez-vous à la


configuration système minimale requise, à l’adresse www.ibm.com/software/data/
infosphere/info-server/overview/requirements.html.

Configuration des systèmes de fichiers et des répertoires


Dans le cadre de la planification de l’installation d’IBM InfoSphere Information
Server, vous devez configurer les systèmes de fichiers et les répertoires devant
contenir l’installation et permettre l’évolution d’IBM InfoSphere Information Server.

Conditions préalables

Avant d’apporter des modifications à vos ordinateurs, sauvegardez les systèmes


sur lesquels vous envisagez d’installer IBM InfoSphere Information Server.

Procédure

Pour configurer les systèmes de fichiers et les répertoires :


1. Faites en sorte que les systèmes de fichiers puissent être étendus sans que
l’opération ne requiert la destruction ou une recréation, si le système
d’exploitation sur lequel vous procédez à l’installation le permet.
2. Créez un système de fichiers de transfert distinct et une structure de répertoires
pour stocker, gérer et archiver différents fichiers de données source.
3. Prévoyez les systèmes de fichiers suivants :
Répertoires temporaires
Contiennent les fichiers du programme d’installation extraits. Le
programme d’installation supprime automatiquement ces fichiers
lorsqu’il a terminé.
Windows Lorsque vous installez IBM InfoSphere Information Server, le
programme d’installation crée des fichiers temporaires désignés par le
répertoire à l’aide de la variable d’environnement TEMP. Les fichiers
temporaires sont généralement stockés dans le répertoire
″x:\Documents and Settings\nom_utilisateur\Local Settings\temp″, où
nom_utilisateur est le nom de connexion Microsoft Windows de
l’utilisateur qui effectue l’installation. Le chemin d’accès au répertoire
temporaire et le chemin d’accès aux fichiers extraits par le programme

18 Guide de planification, d’installation et de configuration


d’installation ne peuvent pas comporter plus de 256 caractères. Les
noms d’utilisateur longs peuvent entraîner l’échec de l’installation.
Pour ne pas dépasser la longueur de chemin maximale autorisée, créez
un répertoire temporaire tel que C:\tmp. Ensuite, définissez le
répertoire comme répertoire par défaut avec la commande install
-is:tempdir c:\tmp lorsque vous lancez le programme d’installation.
Linux UNIX Le système de fichiers qui contient le répertoire
temporaire utilisé lors de l’installation doit respecter les exigences
relatives à l’espace temporaire nécessaire sur la partition physique
définies par la configuration système requise. Sous UNIX, vous pouvez
exécuter la commande ci-dessous pour connaître la quantité d’espace
disque disponible, en méga-octets, par système de fichiers. Si les
résultats de la commande n’incluent pas le répertoire /tmp, prenez en
compte la quantité disponible dans le système de fichiers racine (/).
df -m
Répertoires d’installation du logiciel
Contiennent le logiciel installé :
v InfoSphere Information Server
v Niveau Services
v Niveau Référentiel de métadonnées
Stockage de la base de données
Contient les données des opérations d’IBM InfoSphere Information
Server. Elles sont séparées des données de vos sources de données.
v Référentiel de métadonnées
v Base de données d’analyse d’IBM InfoSphere Information Analyzer
v Base de données de résultats de test d’IBM InfoSphere QualityStage
Répertoires de projet (référentiel d’exécution fantôme) pour le moteur
InfoSphere Information Server
Contiennent les éléments suivants :
v Fichiers exécutables de travail
v Routines compilées
v Types d’étape BuildOp
v Artefacts d’exécution des travaux
v Enregistrements d’état des travaux
v Versions mises en cache des objets de conception
v Fichiers de gestionnaire de messages
v Fichier DSParams pour les variables propres au projet définies par
l’administrateur IBM InfoSphere DataStage
v Fichiers créés par l’étape Hashed File pour les travaux du serveur
(emplacement par défaut). Cependant, il est préférable de créer les
fichiers pour l’étape Hashed File dans un système de fichiers distinct.
Créez des projets dans leur propre système de fichiers car l’espace
disque est généralement limité dans le répertoire par défaut du système
de fichiers d’installation. Lorsqu’un travail est compilé, sa source est
extraite du référentiel de métadonnées et stockée dans le référentiel
d’exécution pour faciliter la compilation du travail. La taille des
répertoires de projet peut augmenter ; ils peuvent contenir des milliers
de fichiers et de sous-répertoires, selon le nombre de projets, de travaux
et de métadonnées d’exécution pour chaque travail.

Chapitre 2. Planification de l’installation 19


IBM InfoSphere Information Analyzer crée son propre répertoire à
utiliser pour les opérations d’analyse d’informations comme l’analyse
de colonne.
Stockage des fichiers de données
Contient les fichiers de données temporaires et intermédiaires pour le
moteur parallèle :
v Stockage temporaire du moteur (fichiers de travail, temp et mémoire
tampon)
v Artefacts d’InfoSphere Information Server, tels les fichiers de clés de
remplacement
v Fichiers de segment pour les ensembles de données parallèles
v Transfert et stockage des archives pour les fichiers source possibles
Après l’installation, modifiez les fichiers de configuration parallèles de
manière à affecter des ressources, comme le disque et les systèmes de
fichiers de travail, aux travaux lors de l’exécution. Pour les
environnements de reprise en ligne à haute disponibilité, utilisez un
système de fichiers partagé avec les serveurs. Pour plus d’informations
sur le fichier de configuration du moteur parallèle, voir IBM InfoSphere
DataStage and QualityStage Parallel Job Developer Guide.
4. Isolez chaque classe de stockage dans son propre système de fichiers distinct
afin de prendre en compte leurs différentes caractéristiques de performances et
de capacité et leurs besoins en matière de sauvegarde.
Le tableau ci-dessous répertorie les répertoires d’installation par défaut :
Tableau 5. Chemin d’accès aux répertoires par défaut
Chemin d’accès au répertoire par
Composant Contenu défaut
InfoSphere Information Server Fichiers du moteur, des Linux, UNIX : /opt/IBM/
bibliothèques, des agents de InformationServer/
communication, du moniteur de
travaux, du dispositif de suivi des Windows : C:\IBM\
ressources, de l’environnement InformationServer\
d’exécution Java et de désinstallation
Services Fichiers exécutables et bibliothèques Linux, UNIX : /opt/IBM/
IBM WebSphere Application Server : WebSphere/AppServer/
v Services partagés d’InfoSphere
IBM AIX : /usr/IBM/WebSphere/
Information Server
AppServer/
v Services propres au module du
produit Windows : C:\IBM\WebSphere\
AppServer\
Serveur de base de données Fichiers exécutables et bibliothèques Linux, UNIX : /opt/IBM/db2/
du serveur de base de données IBM
DB2 Windows : C:\IBM\SQLLIB\

20 Guide de planification, d’installation et de configuration


Tableau 5. Chemin d’accès aux répertoires par défaut (suite)
Chemin d’accès au répertoire par
Composant Contenu défaut
Stockage de la base de données Référentiel de métadonnées, base de Pour les nouvelles bases de données
données d’analyse et base de données DB2 installées par InfoSphere
de résultats des tests (pas de Information Server :
répertoire par défaut) v Linux, UNIX :
/opt/IBM/InformationServer/
Repository
v Windows : C:\DB2

Pour les bases de données existantes,


l’administrateur de base de données
crée des espaces table sur un système
de fichiers existant.
Projets Données liées aux projets Linux, UNIX : /opt/IBM/
InformationServer/Server/Projects

Windows : C:\IBM\
InformationServer\Server\Projects
Moteur parallèle Ensembles de données pour les Linux, UNIX :
travaux et le stockage temporaire v /opt/IBM/InformationServer/
(fichiers de travail) pour les Server/Datasets
surcharges des opérations de tri et de
v /opt/IBM/InformationServer/
mise en mémoire tampon
Server/Scratch

Windows :
v C:\IBM\InformationServer\
Server\Datasets
v C:\IBM\InformationServer\
Server\Scratch
Registre InstallShield Informations essentielles pour la AIX : /usr/lib/objrepos/
maintenance du système, telles que InstallShield/Universal/IBM/
les mises à niveau, les modules de InformationServer
correction et les informations de
désinstallation. Faites une sauvegarde Linux et HP-UX :
de ce répertoire une fois l’installation /root/InstallShield/Universal/IBM/
terminée. InformationServer

Solaris : /InstallShield/Universal/
IBM/InformationServer

Windows : C:\Program
Files\Common Files\InstallShield\
Universal\IBM\InformationServer

5. Si le dispositif SELinux (Security Enhanced Linux) est activé, désactivez-le


avant d’installer InfoSphere Information Server. Pour plus d’informations, voir
la documentation Linux.

Evaluation du réseau et de la connectivité


Avant d’installer IBM InfoSphere Information Server, évaluez votre réseau pour
vérifier que la connectivité est adaptée à des volumes de données importants.

Chapitre 2. Planification de l’installation 21


Restrictions

Pour optimiser les performances, n’installez pas InfoSphere Information Server


dans une configuration de réseau étendu,en raison des échanges de données
requis. Les clients peuvent travailler sur un réseau étendu si le temps d’attente est
faible. L’augmentation du temps d’attente sur le réseau étendu a un impact négatif
pour les clients. Si le temps d’attente sur le réseau étendu est élevé, vous pouvez
utiliser les clients avec Microsoft Windows Remote Desktop.

Procédure

Pour évaluer le réseau :


1. Assurez-vous qu’un réseau TCP/IP est utilisé pour toutes les communications
dans l’installation.
2. Configurez la résolution du nom.
a. Vérifiez que les ordinateurs de l’installation peuvent résoudre tous les
autres ordinateurs aussi bien à l’aide du nom abrégé que du nom long
(nom de domaine qualifié complet), par exemple
monordinateur.mondomaine.com et monordinateur.
b. Vérifiez également que les noms long et abrégé désignent la même adresse
IP.
c. Vérifiez que le nom d’hôte, localhost, est résolu par 127.0.0.1. Vérifiez que
vous pouvez résoudre les adresses IP pour les noms long et abrégé des
noeuds suivants :
Référentiel de métadonnées
Sur le référentiel sur lequel le niveau Référentiel de métadonnées
est installé
Services
Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Services est installé
Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Moteur est installé
Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Client est installé
Moteur
Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Moteur est installé
Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Services est installé
Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Client est installé
d. Vérifiez que le nom d’hôte localhost et le nom d’hôte de l’ordinateur ne
correspondent pas tous les deux à l’adresse IP 127.0.0.1. Faites correspondre
uniquement le nom localhost à 127.0.0.1. Vérifiez qu’il n’y a aucune entrée
faisant correspondre le nom localhost à l’adresse IP de l’ordinateur local.
Cet exemple illustre la configuration de ces entrées dans le fichier
/etc/hosts :
127.0.0.1 localhost.domainelocal localhost
xx.xx.xx.xx nomhôtelong nomhôteabrégé
domainelocal
Nom du domaine
xx.xx.xx.xx
Adresse IP unique de l’ordinateur
nomhôtelong nomhôteabrégé
Noms long et abrégé de l’ordinateur

22 Guide de planification, d’installation et de configuration


3. Assurez-vous d’installer les niveaux Référentiel de métadonnées et Moteur sur
le même segment de réseau.
4. Ouvrez ces ports TCP et mettez-les à la disposition d’IBM InfoSphere
Information Server et du serveur d’applications via des pare-feux. Référez-vous
au tableau suivant :
v La colonne de gauche indique le composant qui se trouve sur le niveau.
v La colonne du milieu indique le numéro de port par défaut. Il se peut que le
numéro de port réel soit différent. Le programme d’installation utilise le port
disponible suivant si le port spécifié ne peut pas être utilisé.
v La colonne de droite indique les niveaux qui utilisent le port pour
communiquer avec le niveau contenant le composant.
Tableau 6. Numéros de port pour le niveau Référentiel de métadonnées
Composant Numéros de port par défaut Niveaux utilisant le port
Base de données IBM DB2 pour le 50000 Services
référentiel de métadonnées (par
défaut)
Base de données IBM DB2 pour la 50000 Services, moteur, client
base de données d’analyse (par
défaut)
Base de données Oracle* pour le 1521 Services
référentiel de métadonnées
Base de données Oracle* pour la 1521 Services, moteur, client
base de données d’analyse
Base de données Microsoft SQL 1433 Services
Server* pour le référentiel de
métadonnées
Base de données Microsoft SQL 1433 Services, moteur, client
Server* pour la base de données
d’analyse
*
Cette base de données n’est pas la base de données par défaut pour le référentiel de métadonnées ou la base de
données d’analyse.

Tableau 7. Numéros de port pour le niveau Services


Composant Numéros de port par défaut Niveaux utilisant le port
Serveur de rapports DHTML 16581 Client
Clients Web InfoSphere Information 9080 Services, moteur, client
Server
Clients Web InfoSphere Information 9443* Client
Server - HTTPS
Console d’administration 9060** Client
WebSphere Application Server
(redirection vers HTTPS)
Console d’administration 9043* Client
WebSphere Application Server
(HTTPS)
Services InfoSphere Information 2809, 9100, 9401–9403 Services, moteur, client
Server (RMI/IIOP)
Services IBM InfoSphere 7276, 7286, 5558, 5578
Information Services Director avec
liaisons JMS***

Chapitre 2. Planification de l’installation 23


Tableau 7. Numéros de port pour le niveau Services (suite)
Composant Numéros de port par défaut Niveaux utilisant le port
*
Utilisé uniquement lorsque HTTPS est utilisé pour accéder aux clients Web.
**
Utilisé uniquement s’il est nécessaire d’accéder à la console d’administration WebSphere Application Server.
***
Utilisé uniquement lors de la publication de services avec une liaison JMS. Les consommateurs de services
doivent pouvoir accéder au port.

Tableau 8. Numéros de port pour le niveau Moteur


Composant Numéros de port par défaut Niveaux utilisant le port
Agent ASB InfoSphere Information Server 31531 et un numéro de port Services
aléatoire supérieur à 1024*
Agent de consignation InfoSphere 31533 Moteur
Information Server
Services IBM InfoSphere DataStage et 31538 Moteur, client
QualityStage
Moniteurs de travaux parallèles 13400 (port 1) et 13401 (port 2) Moteur**
Moteur parallèle Plusieurs ports, utilise un numéro Moteur
(APT_PM_STARTUP_PORT) de port supérieur ou égal à 10000
Démarrage du processus éloigné du moteur 22514 Moteur
parallèle (rsh/ssh, plusieurs noeuds
uniquement)
Moteur parallèle Plusieurs ports, utilise un numéro Moteur
(APT_PLAYER_CONNECTION_PORT, de port supérieur ou égal à 11000
plusieurs noeuds uniquement)
*
Peut être associé à un port spécifique si vous indiquez agent.objectport=# dans le fichier C:\IBM\
InformationServer\ASBNode\conf\agent.properties une fois l’installation terminée. Une fois le port spécifique
défini, redémarrez l’agent de consignation et ASB Agent pour que les modifications prennent effet.
**
L’accès au port 1 n’est obligatoire qu’à partir du noeud conducteur. L’accès au port 2 est obligatoire à partir du
noeud conducteur et du noeud où est installé le moteur IBM InfoSphere DataStage et QualityStage, s’il est différent
du noeud conducteur.

5. Pour la connectivité des sources de données, reportez-vous à la documentation


du fournisseur pour connaître les affectations de ports supplémentaires.

Planification de la capacité
Vous envisagez d’utiliser les ressources du disque, du groupe de volumes et du
système de fichiers pour créer un environnement d’exploitation optimal pour IBM
InfoSphere Information Server.

Dans le cadre de la planification de la capacité de l’installation, vous devez adapter


la taille du système de fichiers et des bases de données par anticipation de vos
besoins. Après l’installation, vous devez continuer à surveiller ces systèmes de
fichiers pour vous assurer que l’espace disponible est suffisant.

Avertissement : Si l’espace disponible sur le système de fichiers n’est pas suffisant,


IBM InfoSphere Information Server ne pourra plus fonctionner correctement.

Configuration de la technologie RAID et SAN

Les performances d’un travail (pour IBM InfoSphere DataStage, IBM InfoSphere
QualityStage et IBM InfoSphere Information Analyzer) dépendent de tous les

24 Guide de planification, d’installation et de configuration


composants optimisés. Pour les configurations RAID (Redundant Array of
Independent Disks) et SAN (System Area Network), vous pouvez obtenir les
meilleures performances en combinant une bande passante maximale (contrôleurs
et disque) et un encombrement réduit.

Les instructions suivantes peuvent vous aider à configurer les technologies RAID
ou SAN :
v Vérifiez que votre base de données est optimisée.
v Vérifiez que les ordinateurs sur lesquels vous installez le niveau Référentiel de
données et le niveau Services sont connectés à un réseau à haut débit.
v Réduisez l’encombrement entre le système de fichiers temporaires (fichiers de
travail, mémoire tampon et tri) et le système de fichiers de données.
v Réduisez l’encombrement entre les disques et les contrôleurs associés aux
systèmes de fichiers IBM InfoSphere Information Server et aux autres
applications ou serveurs.
v Envisagez d’isoler plusieurs points de montage pour séparer les interconnexions
de disque à haut débit et les contrôleurs.
v Envisagez le compromis entre la granularité des systèmes de fichiers et la
configuration sous-jacente par rapport à l’espace de stockage disponible inutilisé.
v Ne créez pas de configurations de périphériques complexes superposées. Ces
configurations peuvent être difficiles à administrer et ne pas offrir d’amélioration
notable des performances.
v Si possible, vérifiez votre configuration avec des experts en matériel, stockage,
système d’exploitation et application (IBM InfoSphere Information Server).
v N’oubliez pas que des expériences précédentes de conception de systèmes d’E/S
pour les moteurs non parallèles peuvent générer des configurations qui ne sont
pas optimales pour IBM InfoSphere Information Server.

La configuration de disque optimale parvient à un équilibre entre les coûts, la


complexité, la facilité d’administration et les performances optimales.

Conventions de dénomination des projets


Lorsque vous planifiez votre installation d’IBM InfoSphere Information Server,
vous documentez la manière dont les projets seront nommés.

IBM InfoSphere DataStage, IBM InfoSphere QualityStage et IBM InfoSphere


Information Analyzer stockent des travaux, des analyses et des journaux dans ces
projets.

Vous devez choisir le nom de l’un des projets InfoSphere DataStage lors de
l’installation initiale. La longueur du nom d’un projet ne peut pas dépasser 40
caractères. Un nom de projet peut contenir des caractères alphanumériques ainsi
que des traits de soulignement (_). Il ne peut pas comporter les combinaisons de
lettres réservées suivantes :
v ds
v DS
v uv
v UV

Chapitre 2. Planification de l’installation 25


Exemple

Un modèle de dénomination utile comporte des noms de projet qui forment un


ensemble cohérent avec le contrôle du code source. Dans la mesure où les projets
sont promus par le biais du contrôle des sources, le nom de la phase et du projet
reflètent la version, sous la forme :
Phase_NomProjet_version

où Phase correspond à la phase du cycle de vie du développement d’application :


dev Développement
it Test d’intégration
uat Test de réception utilisateur
prod Production

Etape 4 : Modification des paramètres de noyau et du nombre maximal


d’utilisateurs (Linux, UNIX)
Linux UNIX

Modifiez les paramètres de noyau ainsi que le nombre maximal d’utilisateurs et


redémarrez l’ordinateur avant de lancer le programme d’installation.

Les exigences liées aux paramètres de noyau et au nombre maximal d’utilisateurs


représentent la configuration minimale requise pour IBM InfoSphere Information
Server. Il se peut que la valeur optimale de chaque paramètre soit plus élevée que
celle indiquée, selon la topologie de votre installation et la charge des données
opérationnelles. Des modifications supplémentaires des paramètres de noyau et du
nombre maximal d’utilisateur peuvent être nécessaires. Lorsque plusieurs valeurs
sont indiquées pour la configuration, utilisez la valeur minimale la plus élevée.

Toutes les modifications doivent être effectuées par un administrateur système


qualifié. Créez une copie de sauvegarde des paramètres de noyau et du nombre
maximal d’utilisateurs avant de les modifier. Une fois que vous avez modifié les
paramètres de noyau et le nombre maximal d’utilisateurs avec les valeurs
suggérées, redémarrez l’ordinateur, puis installez InfoSphere Information Server.

Paramètres de noyau DB2 pour le niveau Référentiel de


métadonnées

La configuration minimale requise pour les paramètres de noyau du référentiel de


métadonnées n’est valable que pour les installations de la base de données IBM
DB2. Avant d’installer IBM DB2 dansle cadre d’InfoSphere Information Server,
assurez-vous que l’ordinateur est conforme aux exigences liées aux paramètres de
noyau pour DB2. Si vous utilisez un autre système de base de données pour le
référentiel de métadonnées, consultez la documentation du produit de ce système
de base de données pour obtenir des informations sur la configuration requise des
paramètres du noyau.

26 Guide de planification, d’installation et de configuration


Vous trouverez la configuration requise pour les paramètres de noyau pour IBM
DB2 dans la documentation de DB2 9.5 :
v Centre de documentation de DB2 9.5 : Conditions de limites utilisateur de
système d’exploitation(Linux etUNIX)
v Linux Centre de documentation DB2 9.5 : Modification des paramètres du
noyau (Linux)
v HPUX Centre de documentation DB2 9.5 : Modification des paramètres du
noyau (HP-UX)
v Solaris Centre de documentation DB2 9.5 : Modification des paramètres du
noyau (Solaris)

Pour prendre connaissance de la configuration requise pour les paramètres de


noyau de DB2 version 9.1, voir le Centre de documentation IBM DB2 Database for
Linux, UNIX, and Windows sur le site http://publib.boulder.ibm.com/infocenter/
db2luw/v9/.

Vérifiez que votre système respecte la configuration requise pour les paramètres de
noyau pour DB2. Si la configuration requise pour les paramètres de noyau de DB2
est différente de la configuration requise pour les paramètres de noyau d’IBM
Information Server, appliquez la valeur minimale la plus élevée.

Le tableau suivant répertorie les paramètres de noyau minimum pour le niveau


Référentiel de métadonnées dans DB2 :
Tableau 9. Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum sous Linux pour
le niveau Référentiel de métadonnées dans DB2
Paramètre Niveau Référentiel de métadonnées
MSGMAX 65536
MSGMNB 65536
MSGMNI 1024
SEMMNI 1024
SEMMNS 256000
SEMMSL 250
SEMOPM 32
SHMALL 8388608
SHMMAX 32 bits : 32768
64 bits : 1073741824
SHMMNI 4096

Paramètres de noyau pour le serveur d’applications

Vous trouverez des informations de réglage du système pour IBM WebSphere


Application Server dans la documentation du produit :
v Centre de documentation de WebSphere Application Server 6.0 : Préparation du
système d’exploitation en vue de l’installation du produit

Chapitre 2. Planification de l’installation 27


Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum
sous AIX

Le tableau suivant répertorie le nombre maximal d’utilisateurs et les paramètres de


noyau minimum pour l’installation :
Tableau 10. Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum sous AIX
Paramètre Niveau Moteur Niveau Services
SHMMAX 536870912 Pas d’exigence
SHMMNI 2000 Pas d’exigence
SHMSEG 200 Pas d’exigence
MAXUPROC 200 1000 ou illimité
NOFILES 1000 10000

Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum


sous HP-UX

Une fois que vous avez installé DB2 sur un serveur HP-UX, exécutez l’utilitaire
db2osconf pour suggérer les valeurs des paramètres de noyau appropriées.

Si vous n’avez pas encore installé le serveur DB2, vous pouvez obtenir l’utilitaire
db2osconf à partir du support d’installation d’InfoSphere Information Server sous
la forme db2osconf.tar. Décompressez le fichier TAR sur l’ordinateur et exécutez-le.

Le tableau suivant répertorie le nombre maximal d’utilisateurs et les paramètres de


noyau minimum pour l’installation :
Tableau 11. Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum sous HP-UX
Paramètre Niveau Moteur Niveau Services
MAXFILES Pas d’exigence 8000
MSGMAP 32768 2048
MSGMAX 32768 65535
MSGMNB 32768 65535 (profil unique)
131070 (plusieurs profils)
MSGMNI Pas d’exigence 50
MSGSEG 7168 32767
MSGTQL Pas d’exigence 2046
NFILE Pas d’exigence 58145
NFLOCKS Pas d’exigence 3000
NPROC Pas d’exigence 4116
SEMMNI Pas d’exigence 2048
SEMMNS Pas d’exigence 16384
SEMMNU Pas d’exigence 1024
SHMMAX 307200000 2147483647
SHMSEG 200 1024
MAXUPRC 200 1000 ou illimité
NOFILES 1000 10000

28 Guide de planification, d’installation et de configuration


Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum
sous Linux

Le tableau suivant répertorie le nombre maximal d’utilisateurs et les paramètres de


noyau minimum pour l’installation :
Tableau 12. Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum sous Linux
Paramètre Niveau Moteur Niveau Services
MSGMAX 8192 Pas d’exigence
MSGMNB 16384 Pas d’exigence
MSGMNI Pas d’exigence Pas d’exigence
SEMMNI 1024 Pas d’exigence
SEMMNS 128000 Pas d’exigence
SEMMSL 250 Pas d’exigence
SEMOPM 32 Pas d’exigence
SHMALL Pas d’exigence 2511724800
SHMMAX 307200000 2511724800
SHMMNI 2000 Pas d’exigence
SHMSEG 200 Pas d’exigence
nproc 200 1000 ou illimité
nofile 1000 10000

Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum


sous Solaris

Après avoir installé DB2 sur Solaris, exécutez l’utilitaire db2osconf pour obtenir
des suggestions de valeurs appropriées pour votre système.

Si vous n’avez pas encore installé le serveur DB2, vous pouvez obtenir l’utilitaire
db2osconf à partir du support d’installation d’InfoSphere Information Server sous
la forme db2osconf.tar. Décompressez le fichier TAR sur l’ordinateur et exécutez-le.

Sous Solaris 10, modifiez le fichier /etc/project à la place du fichier /etc/system.

system:0::::
user.root:1::::
noproject:2::::
default:3::::project.max-msg-ids=(priv,3584,deny);projec⇒
t.max-sem-ids=(priv,4096,deny);project.max-shm-ids=(priv⇒
,4096,deny);project.max-shm-memory=(priv,7682162688,deny)
group.staff:10::::
db2fenc1:100::db2fenc1::
db2inst1:101::db2inst1::
dasusr1:102::dasusr1::
dsadm:103::dsadm::

Figure 3. Exemple de fichier Solaris 10 /etc/project. Dans le fichier /etc/project, chaque entrée
doit être spécifiée sur la même ligne. Le caractère ⇒ est utilisé pour représenter la suite de
la ligne de paramètre par défaut.

Chapitre 2. Planification de l’installation 29


Le tableau suivant répertorie le nombre maximal d’utilisateurs et les paramètres de
noyau minimum pour l’installation :
Tableau 13. Nombre maximal d’utilisateurs et paramètres de noyau minimum sous Solaris
Paramètre Niveau Moteur Niveau Services
MSGMAP Pas d’exigence 1026
MSGMAX 8192 65535
MSGMNB 16384 Pas d’exigence
MSGMNI 1024 Pas d’exigence
SEMAEM Pas d’exigence 16384
SEMMAP Pas d’exigence 1026
SEMMNI Pas d’exigence 1024
SEMMNS 128000 16384
SEMMNU Pas d’exigence 2048
SEMMSL 1024 100
SEMOPM 32 100
SEMUME Pas d’exigence 256
SEMVMX Pas d’exigence Pas d’exigence
SHMMAX 307200000 4294967295
SHMMIN Pas d’exigence Pas d’exigence
SHMMNI 2000 1024
SHMSEG 200 1024
MAXUPRC 200 1000 ou illimité
NOFILES 1000 10000
rlim_fd_cur Pas d’exigence Supérieur à 8193
rlim_fd_max Pas d’exigence Supérieur à 8193

Etape 5 : Configuration des utilisateurs pour l’installation


Avant d’installer IBM InfoSphere Information Server, vous devez configurer les
utilisateurs pour votre installation.

Restrictions

Créez les comptes manuellement avant l’installation. Cette action permet de


garantir que les règles du système d’exploitation, par exemple un changement de
mot de passe à la première connexion, n’interfèrent pas avec l’utilisation de ces
comptes par le programme d’installation. Activez chaque compte en vous
connectant. Certains systèmes d’exploitation sont configurés pour forcer le
changement du mot de passe dès la première connexion. par conséquent, vous
devez vous connecter manuellement afin d’activer les comptes correctement.

30 Guide de planification, d’installation et de configuration


Les restrictions suivantes s’appliquent aux noms que vous choisissez pour les ID
utilisateur et les mots de passe.
Tous les ID utilisateur et mots de passe
Les caractères suivants ne sont pas admis :
$ (signe dollar)
! (point d’exclamation)
% (signe de pourcentage)
: (deux-points)
(espace)
ID utilisateur du registre d’utilisateurs interne
Seuls les caractères alphanumériques et suivants sont admis :
_ (trait de soulignement)
- (tiret)
, (virgule)
\ (barre oblique inversée)
= (signe égal)
. (point)
$ (dollar. Même si cela est autorisé ici, le signe ″$″ n’est pas
recommandé si vous souhaitez que l’ID utilisateur du système
d’exploitation local et l’ID utilisateur du registre interne corresponde.)
Noms d’utilisateur de la base de données IBM DB2
v Dans les ID, vous pouvez utiliser les caractères suivants :
AàZ
0à9
# (signe dièse)
Les noms d’utilisateur et les mots de passe Linux et UNIX ne peuvent
pas commencer par un chiffre.
v Sous UNIX, la base de données DB2 nécessite ces comptes utilisateur :
propriétaire d’instance DB2, utilisateur isolé DB2 et administrateur DB2.
Ces noms de compte ne peuvent pas commencer par les caractères
suivants :
SQL
SYS
IBM
v Par ailleurs, ces noms de compte ne peuvent pas utiliser les mots
suivants :
USERS
ADMINS
GUESTS
PUBLIC
LOCAL
Les mots SQL réservés dans la référence SQL pour le système de base
de données
v Les noms ne peuvent pas inclure de caractères accentués.
v Les noms d’instance, de groupe et d’utilisateur UNIX et Linux doivent
être en minuscules.

Chapitre 2. Planification de l’installation 31


Nombre maximal de caractères
v ID utilisateur du système d’exploitation AIX : 8
v ID WebSphere Application Server : 60
v ID utilisateur et mots de passe DB2 :
– UNIX et Linux : 8
– Microsoft Windows : 14

A propos de cette tâche

Lorsque vous installez IBM InfoSphere Information Server, le programme


d’installation crée un registre interne dans IBM InfoSphere Information Server. Ce
registre interne stocke les ID utilisateur et les mots de passe dans IBM InfoSphere
Information Server pour l’authentification. Le programme d’installation ne crée pas
ces utilisateurs au niveau du système d’exploitation.

Le programme d’installation crée les comptes utilisateur suivants dans le registre


interne :
Tableau 14. Comptes administrateur configurés par le programme d’installation
Enregistrement du mot de
Description du compte Nom d’utilisateur par défaut passe
Administrateur d’IBM WebSphere Application wasadmin
Server
Administrateur d’IBM InfoSphere Information isadmin
Server

Vous pouvez envisager de créer un seul compte


pour administrer IBM InfoSphere Information
Server et WebSphere Application Server. Créez
deux comptes si vous souhaitez avoir un
administrateur distinct pour chaque programme.

Lorsque vous créez les comptes utilisateur, enregistrez le nom et le mot de passe
de chaque utilisateur. Ensuite, spécifiez chaque nom et mot de passe lorsque le
programme d’installation vous invite à indiquer ces informations.

Procédure

Pour configurer les utilisateurs et les registres pour l’installation :


1. Sur les systèmes d’exploitation sur lesquels vous avez installé IBM InfoSphere
Information Server, vérifiez que l’utilisateur qui installe IBM InfoSphere
Information Server est connecté avec les comptes suivants :
v Sous UNIX et Linux, le compte utilisateur root.
v Sous Windows, un compte utilisateur du groupe des administrateurs locaux.
Ce compte doit être l’un des comptes suivants :
– Compte local affecté directement à un groupe Administrateurs local
Windows
– Compte de domaine affecté directement à un groupe Administrateurs local
Windows

32 Guide de planification, d’installation et de configuration


2. Sur les systèmes d’exploitation sur lesquels vous avez installé le moteur, le
référentiel de métadonnées et les services, créez les comptes supplémentaires
suivants et enregistrez les mots de passe :
Tableau 15. Comptes que vous créez
Nom Enregistrement
Description du d’utilisateur du mot de Groupe Groupe Emplacement
compte par défaut passe principal secondaire du compte Remarques
Serveur Linux, UNIX : Linux, UNIX : Aucun Niveau Base de
d’adminis- dasusr1 dasadm1 Référentiel de données DB2
tration DB2 métadonnées uniquement,
Windows : Windows : compte du
db2admin db2admns et système
Administra- d’exploitation
teurs
Propriétaire Linux, UNIX : Linux, UNIX : Linux, UNIX : Niveau Base de
d’instance DB2 db2inst1 db2iadm1 dasadm1 Référentiel de données DB2
métadonnées uniquement,
Windows : Windows : compte du
db2admin aucun système
d’exploitation
Utilisateur db2fenc1 db2fadm1 Aucun Niveau Base de
isolé DB2 sous Référentiel de données DB2
Linux et UNIX métadonnées uniquement,
compte du
système
d’exploitation
Propriétaire du xmeta xmeta Aucun Niveau Base de
référentiel de Référentiel de données DB2
métadonnées1 métadonnées uniquement,
compte du
système
d’exploitation.
Lorsque vous
utilisez la base
de données
DB2 pour le
référentiel, la
base de
données DB2
utilise
l’authentifi-
cation pour le
système
d’exploitation
pour les
demandes de
connexion.

Chapitre 2. Planification de l’installation 33


Tableau 15. Comptes que vous créez (suite)
Nom Enregistrement
Description du d’utilisateur du mot de Groupe Groupe Emplacement
compte par défaut passe principal secondaire du compte Remarques
Administrateur dsadm dstage Vous pouvez Niveau Moteur Cet utilisateur
du moteur personnaliser effectue des
InfoSphere ce groupe pour tâches
Information appliquer votre d’adminis-
Server modèle de tration, comme
sécurité. l’ajout de
nouveaux
projets et la
définition de
leurs
propriétés. Au
lieu d’exécuter
des travaux
sous ce
compte, créez
un utilisateur
avec le rôle de
développeur.
IBM iauser iauser Aucun Niveau Moteur Base de
InfoSphere ou niveau données DB2
Information Référentiel de uniquement,
Analyzer : métadonnées compte du
propriétaire de système
la base de d’exploitation.
données La base de
d’analyse1 données DB2
utilise
l’authentifi-
cation pour le
système
d’exploitation.
1
N’indiquez pas db2admin ou db2inst1 comme nom d’utilisateur de la base de données IBM InfoSphere
Information Analyzer ou comme nom d’utilisateur du référentiel de métadonnées.

En plus de l’accès root, sous UNIX et Linux, le programme d’installation de


DB2 doit disposer des droits d’accès en écriture à différents systèmes de
fichiers, tels que /var et /usr/local/bin. Cette exigence n’est pas toujours
satisfaite lorsque les répertoires sont montés à partir de systèmes de fichiers
réseau tels qu’AFS.
3. Connectez-vous à chaque compte pour vérifier le bon fonctionnement.

Exemple

Les exemples de commande UNIX suivants créent certains des comptes utilisateur
et des groupes :
groupadd db2iadm1
groupadd db2fadm1
groupadd dasadm1
groupadd dstage

useradd -gdb2fadm1 -pPa55w0rd -m -d /home/db2fenc1 db2fenc1


useradd -gdb2iadm1 -Gdasadm1 -pPa55w0rd -m -d /home/db2inst1 db2inst1
useradd -gdasadm1 -pPa55w0rd -m -d /home/dasusr1 dasusr1

34 Guide de planification, d’installation et de configuration


useradd -gdstage -pPa55w0rd -m -d /home/dsadm dsadm
useradd -pPa55w0rd -m -d /home/iauser iauser
useradd -pPa55w0rd -m -d /home/xmeta xmeta

Les tâches suivantes nécessitent une configuration supplémentaire pour les


utilisateurs et les registres :
v Lors de l’installation, utilisez les noms d’utilisateur et les mots de passe de cette
tâche.
v Facultatif : Après l’installation, définissez un registre d’utilisateurs pour le
système d’exploitation local ou configurez un registre d’utilisateurs compatible
LDAP.
Reportez-vous aux informations relatives à Configuration des registres
d’utilisateurs pour InfoSphere Information Server dans IBM InfoSphere
Information Server Administration Guide.

Etape 6 : Sélection d’un serveur d’applications


Sur le niveau Services, vous pouvez installer IBM WebSphere Application Server
(le serveur d’applications) lors de l’installation d’IBM InfoSphere Information
Server ou utiliser une installation existante du serveur d’applications. La méthode
la plus facile consiste à installer un nouveau serveur d’applications lors de
l’installation d’IBM InfoSphere Information Server.

En fonction de l’utilisation d’IBM InfoSphere Information Server et si votre système


d’exploitation prend en charge les deux versions, il se peut que la version 32 bits
ou la version 64 bits du serveur d’applications soit plus appropriée dans le cadre
des performances à long terme et par rapport au nombre d’utilisateurs. Sur un
système Linux 64 bits, installez la version 64 bits du serveur d’applications avant
d’installer IBM InfoSphere Information Server. Sur les autres plateformes UNIX 64
bits, vous pouvez choisir d’installer le serveur WebSphere Application Server 32
bits ou 64 bits. Pour des instructions d’installation, voir la documentation produit
du serveur d’applications. Après avoir installé le serveur d’applications 64 bits,
vérifiez que vous disposez des versions correctes du serveur d’applications et du
logiciel Java SDK en entrant les commandes suivantes :
/opt/IBM/WebSphere/AppServer64/bin/versionInfo.sh
/opt/IBM/WebSphere/AppServer64/java/bin/java -fullversion

Nouveau serveur d’applications

Si vous installez le serveur d’applications lorsque vous installez InfoSphere


Information Server, le programme d’installation crée un profil de serveur appelé
default et une instance de serveur d’applications appelée server1. Ce serveur
d’applications est concédé sous licence pour être utilisé avec InfoSphere
Information Server uniquement.

Serveur d’applications existant

Pour utiliser un serveur d’applications existant, vous devez installer la version


autonome de WebSphere Application Server (pas WebSphere Network Deployment
ni WebSphere Extended Deployment). Le serveur d’applications doit figurer sur
l’ordinateur sur lequel est installé le niveau Services. De plus, avant de lancer le
programme d’installation d’InfoSphere Information Server, vous devez créer un
profil de serveur d’applications. Ce profil doit contenir un serveur appelé server1,
pour lequel la sécurité est désactivée. Le programme d’installation d’InfoSphere
Information Server active la sécurité dans le cadre de sa configuration.

Chapitre 2. Planification de l’installation 35


Pour plus d’informations sur la création d’un profil, reportez-vous au centre de
documentation WebSphere Application Server, à l’adresse publib.boulder.ibm.com/
infocenter/wasinfo/v6r0/index.jsp?topic=/com.ibm.websphere.base.doc/info/
welcome_base.html.

Préparation du serveur d’applications 64 bits (Linux, UNIX)


Linux UNIX

Pour utiliser une version 64 bits d’IBM WebSphere Application Server sur la
plateforme sur laquelle elle est prise en charge, vous devez l’installer avant
d’installer InfoSphere Information Server.

Conditions préalables
v Désactivez votre pare-feu et votre logiciel antivirus afin d’éviter tout problème
d’installation.
v Pour les installations graphiques, l’ordinateur sur lequel vous exécutez l’assistant
d’installation doit pouvoir afficher une interface graphique en utilisant, par
exemple, le système X Windows. Vous ne pouvez pas installer le serveur
d’application en mode console.
v Linux

– Procurez-vous les fichiers prereqChecker.xml et prereqChecker.dtd dans


http://www.ibm.com/support/docview.wss?rs=180&uid=swg21266724.
– Si le dispositif SELinux (Security Enhanced Linux) est activé, désactivez-le
avant d’installer WebSphere Application Server. Pour plus d’informations,
voir la documentation Linux.

A propos de cette tâche

Dans la procédure qui suit, des liens sont fournis pour accéder aux modules
téléchargeables sur Internet. Ces modules sont également fournis dans un fichier
TAR groupé sur le support d’installation d’IBM InfoSphere Information Server
pour votre système d’exploitation :
v AIX /WAS64-aix.6.0.2.27/WAS64-aix.6.0.2.27.tar
v HPUX /WAS64-IA64.6.0.2.27/WAS64-IA64.6.0.2.27.tar
v Linux /WAS64-linux.6.0.2.27/WAS64-linux.6.0.2.27.tar

Si vous avez accès au support physique, vous pouvez copier les modules au lieu
de les télécharger à partir d’Internet. Par exemple :
mkdir /tmp/wasupdates
tar xvf /mountpoint/WAS64-aix.6.0.2.27/WAS64-aix.6.0.2.27.tar /tmp/wasupdates

Remarque : Des mises à jour plus récentes du serveur d’application peuvent être
disponibles, mais elles n’ont pas encore été testées avec InfoSphere Information
Server.

Procédure

Pour préparer le serveur d’applications 64 bits :


1. Sur le support d’installation d’InfoSphere Information Server, installez
WebSphere Application Server version 6.0 :
a. Placez les fichiers d’installation décompressés dans un répertoire
temporaire.

36 Guide de planification, d’installation et de configuration


b. Linux Copiez les fichiers prereqChecker.xml et prereqChecker.dtd dans
le répertoire temporaire.
c. Exécutez la commande d’installation :
Linux
./install -W oslevelcheckactionInstallWizardBean.configFilePath=
"/tmp/prereqChecker.xml"

UNIX
./install
Pour des instructions d’installation détaillées, voir la documentation de
WebSphere Application Server.
2. Appliquez le Refresh Pack 2 pour la version 6.0 du serveur d’application en
utilisant les instructions qui suivent. Vous pouvez également vous reporter aux
instructions détaillées, qui sont disponibles à l’adresse http://www.ibm.com/
support/docview.wss?rs=180&uid=swg27006336#steps.
a. Procurez-vous le Refresh Pack 2 pour la version 6.0 du serveur
d’application : Les liens ci-dessous s’appliquent aux fichiers au format TAR
non condensé. Les fichiers ZIP sont également disponibles à l’adresse
ftp://ftp.software.ibm.com/software/websphere/appserv/support/
fixpacks/was60/refreshpack2/zips/
v AIX

Si vous installez la nouvelle version 6.0.2 après l’offre GA pour la prise


en charge de l’exploitation 64 bits, vous avez terminé d’installer le
produit et vous êtes prêt à installer le dernier module de maintenance. Le
produit est déjà au niveau d’édition V6.0.2. Passez à l’étape 3.
v HPUX 6.0-WS-WAS-HpuxIA64-RP0000002.tar
v Linux 6.0-WS-WAS-LinuxX64-RP000002.tar
b. Placez les fichiers d’installation dans le répertoire /opt/IBM/WebSphere/
AppServer.
c. Arrêtez tous les processus WebSphere. Exécutez la commande stopServer.sh
pour arrêter le serveur d’application. Utilisez les commandes ps et kill pour
rechercher et arrêter les processus qui utilisent le code WebSphere Java. les
processus à arrêter sont les processus qui utilisent les chemins suivants :
/opt/IBM/WebSphere/AppServer/java/bin/java
/opt/IBM/WebSphere/AppServer/java/jre/bin/java
d. Exécutez la commande de mise à jour à partir du répertoire
updateinstaller :
./update
3. Pour appliquer les autres correctifs, vous devez utiliser Update Installer. Pour
télécharger et installer Update Installer :
a. Procurez-vous la version 6.1.0.17 d’Update installer :
v AIX download.updii.61017.aix.ppc64.zip
v HPUX download.updii.61017.hpux.ia64.zip
v Linux download.updii.61017.linux.amd64.zip
b. Placez les fichiers d’installation dans un répertoire temporaire.
c. Exécutez la commande d’installation à partir du répertoire UpdateInstaller :
./install

Chapitre 2. Planification de l’installation 37


Le programme d’installation de mises à jour est créé dans le répertoire
/opt/IBM/WebSphere/UpdateInstaller.
4. Utilisez Update Installer pour installer le correctif 27 sur le serveur
d’application et le SDK Java pour le serveur d’application en utilisant les
instructions qui suivent. Vous pouvez également vous reporter aux instructions
détaillées disponibles à l’adresse http://www.ibm.com/support/
docview.wss?rs=180&uid=swg24018618.
a. Procurez-vous le correctif 27 pour la version 6.0.2 du serveur d’application :
v AIX 6.0.2-WS-WAS-AixPPC64-FP00000027.pak
v HPUX 6.0.2-WS-WAS-HpuxIA64-FP00000027.pak
v Linux 6.0.2-WS-WAS-LinuxX64-FP00000027.pak
b. Procurez-vous le correctif cumulatif du SDK Java 1.4.2. de la version 6.0.2 :
v AIX 6.0.2-WS-WASJavaSDK-AixPPC64-FP00000027.pak
v HPUX 6.0.2-WS-WASJavaSDK-HpuxIA64-FP00000027.pak
v Linux 6.0.2-WS-WASJavaSDK-LinuxX64-FP00000027.pak
c. Arrêtez les processus du serveur d’applications comme indiqué
précédemment.
d. Exécutez la commande d’installation à partir du répertoire
/opt/IBM/WebSphere/UpdateInstaller :
./update.sh
e. Spécifiez le correctif et le SDK Java comme modules de maintenance
disponibles à installer.
5. Vérifiez les versions installées.
a. Vérifiez que la version du serveur d’application est maintenant 6.0.2.27 en
utilisant la commande suivante :
/opt/IBM/WebSphere/AppServer/bin/versionInfo.sh
b. Vérifiez la version du SDK Java en utilisant la commande suivante :
/opt/IBM/WebSphere/AppServer/java/bin/java -fullversion
La version signalée correcte figure parmi les résultats suivants :
v AIX 1.4.2 IBM build caix64142-20080122 (SR10)
v HPUX 1.4.2.17-071106-10:49-IA64W
v Linux J2RE 1.4.2 IBM build j9xa64142-20080130 (SR10)

Etape 7 : Sélection d’un emplacement pour le référentiel de


métadonnées
Avant d’installer IBM InfoSphere Information Server, vous devez définir les
emplacements du référentiel de métadonnées.

Créez le référentiel de métadonnées en utilisant l’une des méthodes suivantes :


v Le programme d’installation installe un nouveau système de base de données
IBM DB2 et crée un référentiel de métadonnées.
v Le programme d’installation utilise un système de base de données DB2 local
existant et crée le référentiel de métadonnées dans ce système.
v Le programme d’installation utilise un système de base de données existant et
un référentiel de métadonnées créé manuellement.

38 Guide de planification, d’installation et de configuration


De plus, l’ordinateur sur lequel le niveau Services est installé doit pouvoir accéder
au référentiel de métadonnées. Par défaut, le nom de la base de données du
référentiel de métadonnées est xmeta. Si vous installez InfoSphere Information
Analyzer, les niveaux Moteur et Client doivent pouvoir accéder à la base de
données d’analyse. Par défaut, le nom de la base de données d’analyse est iadb.

Nouveau serveur local et nouvelle base de données DB2 pour


Linux, Unix et Windows

Utilisez le programme d’installation d’IBM InfoSphere Information Server pour


installer le niveau Référentiel de métadonnées. Une fois ce niveau installé, installez
le système de base de données DB2 (ou réutilisez une installation DB2 DB2 locale
existante), créez la base de données pour le référentiel de métadonnées puis les
utilisateurs requis (si nécessaire).

Serveur local existant et nouvelle base de données DB2 pour


Linux, Unix et Windows

Si vous choisissez d’utiliser une installation DB2 existante, celle-ci ne doit pas être
configurée en tant qu’environnement de base de données partitionnée. Ce type
d’environnement et le gestionnaire FCM ne peuvent pas être utilisés dans IBM
InfoSphere Information Server.

Linux UNIX Pour réutiliser une installation DB2 existante sous Linux et
UNIX, vous devez utiliser des composants DB2 Fault Monitoring : ces derniers
requièrent une entrée de moniteur (db2fmcd) dans le fichier /etc/inittab. La
commande db2fmcd doit pointer vers l’emplacement réel de l’exécutable, par
exemple :
fmc:234:respawn:/u1/IBM/db2/V9/bin/db2fmcd #DB2 Fault Monitor Coordinator

Base de données Oracle, Microsoft SQL Server ou DB2 créée


manuellement

Vous pouvez aussi créer la base de données pour le référentiel de métadonnées


ainsi que les utilisateurs de ces bases de données manuellement. Lors du processus
d’installation, ne sélectionnez pas le niveau Référentiel de métadonnées. Le
programme d’installation vous invite à fournir à la place les informations de
connexion à la base de données.

z/OS Si vous installez IBM InfoSphere Information Server sur un système


d’exploitation Linux sur System z, vous pouvez utiliser une base de données DB2
for z/OS comme référentiel de métadonnées.

Pour pouvoir utiliser une base de données existante, vous devez répondre aux
exigences suivantes :
v Avant d’installer IBM InfoSphere Information Server, créez la base de données
pour le référentiel de métadonnées et pour tout utilisateur requis.
v Etablissez la connectivité de la base de données du niveau Services à la base de
données pour le référentiel de métadonnées.

Chapitre 2. Planification de l’installation 39


Options d’installation pour DB2 Server pour Linux, UNIX et
Windows : version 9.1 et version 9.5
Linux UNIX Windows

Si vous choisissez d’utiliser IBM DB2 Server pour Linux, Unix et Windows pour
contenir le référentiel de métadonnées ou la base de données d’analyse, vous
pouvez choisir d’utiliser la version 9.1 ou la version 9.5.

Installation du système de base de données DB2 dans le cadre


d’une nouvelle installation d’IBM Information Server ou pour une
mise à niveau à partir de DataStage ou de QualityStage, version
7.5.x ou supérieure

Si vous installez le système de base de données DB2, vous pouvez installer la


version 9.5 ou 9.1. Le programme d’installation d’IBM Information Server peut
installer DB2 version 9.5 si le système d’exploitation prend en charge cette version.
Sur les systèmes d’exploitation sur lesquels DB2 version 9.5 n’est pas pris en
charge, vous devez installer DB2 version 9.1 séparément avant d’installer IBM
Information Server. Vous pouvez aussi installer DB2 version 9.1 si votre entreprise
a choisi cette version comme standard.

Utilisation d’une installation existante du système de base de


données DB2 avec une nouvelle installation d’IBM InfoSphere
Information Server ou mise à niveau à partir de DataStage ou de
QualityStage, version 7.5.x ou supérieure

Si DB2 version 9.5 ou version 9.1 est déjà installé, vous pouvez utiliser l’installation
existante en spécifiant les informations de connexion à la base de données lors de
l’installation d’IBM Information Server. Dans ce cas, ne sélectionnez pas le niveau
Référentiel de métadonnées. Si DB2 version 9.5 est installé, mettez-le à niveau vers
DB2 9.5 FP2a ou version supérieure.

Utilisation de DB2 version 9.1 sur des systèmes d’exploitation


Linux 32 bits

DB2 version 9.5 n’est pas pris en charge sur les systèmes d’exploitation Linux 32
bits. Pour utiliser DB2 sur des systèmes d’exploitation 32 bits, vous devez
préinstaller DB2 version 9.1. Pour plus d’informations sur l’installation de serveurs
DB2 version 9.1, reportez-vous au Centre de documentation DB2, à l’adresse
http://publib.boulder.ibm.com/infocenter/db2luw/v9/topic/
com.ibm.db2.udb.uprun.doc/doc/t0008875.htm.

Utilisation de DB2 version 9.5 lors de la mise à niveau depuis


IBM Information Server version 8.0.1

Si vous effectuez une mise à niveau à partir d’IBM InfoSphere Information Server,
version 8.0.1 et que vous utilisez actuellement DB2 version 9.1, vous pouvez
choisir de continuer à utiliser DB2 version 9.1 ou de mettre à niveau vers DB2
version 9.5. Si vous choisissez de procéder à la mise à niveau vers DB2 version 9.5,
mettez d’abord à niveau IBM Information Server vers la version 8.1 avant de
mettre à niveau DB2. Vous pouvez vous procurer le support d’installation pour
DB2 version 9.5 par le biais d’une licence InfoSphere Information Server.

Une fois la mise à niveau vers DB2 version 9.5 effectuée, vous devez reconfigurer
la base de données et l’instance de base de données.

40 Guide de planification, d’installation et de configuration


Création manuelle d’une base de données DB2 pour Linux,
UNIX et Windows pour le référentiel de métadonnées
Pour utiliser une installation existante d’IBM DB2 Server, vous exécutez un script
pour créer la base de données du référentiel de métadonnées avant d’installer
InfoSphere Information Server.

Conditions préalables

L’instance existante de DB2 doit se trouver sur un ordinateur auquel les


ordinateurs sur lesquels sont installés les niveaux Services et Moteur peuvent
accéder. Si le référentiel de métadonnées inclut aussi la base de données d’analyse,
les clients doivent également pouvoir accéder à l’ordinateur qui héberge DB2.

Procédure

Lisez le fichier readme approprié qui figure dans le répertoire DatabaseSupport du


support d’installation d’IBM InfoSphere Information Server pour plus de détails
sur la création d’une base de données DB2 pour le référentiel de métadonnées.

Création d’une base de données DB2 for z/OS pour le


référentiel de base de données
z/OS

Sur les systèmes d’exploitation Linux sur System z, vous pouvez utiliser une base
de données DB2 for z/OS comme référentiel de métadonnées. La connexion est
établie par le biais de JDBC. Vous exécutez un script fourni pour créer la base de
données avant d’installer InfoSphere Information Server.

Conditions préalables

Les ordinateurs sur lesquels vous installez les niveaux Services et Moteur doivent
pouvoir accéder à l’instance existante de DB2. Si le référentiel de métadonnées
inclut également la base de données d’analyse, les clients doivent également
pouvoir accéder à l’instance de DB2.

Procédure
1. Définissez le paramètre DB2 DSNZPARM IDTHTOIN (dans la macro
DSN6FAC) sur 600 secondes avant l’installation du niveau Services. Une fois
l’installation terminée, la valeur initiale de ce paramètre peut être restaurée. Il
s’agit d’un paramètre de niveau système, qui doit être défini par un
administrateur de base de données.

Remarque : Le déploiement d’IBM InfoSphere Information Services Director


implique que le paramètre DB2 IDTHTOIN soit défini sur une valeur plus
longue que le temps requis pour déployer une application. Si vous n’envisagez
pas que l’administrateur de base de données modifie cette valeur pour chaque
déploiement d’application, laissez le paramètre DB2 DSNZPARM défini sur une
valeur permettant au déploiement de l’application d’aboutir.
2. Liez les modules DB2 Universal Driver JDBC avant d’installer InfoSphere
Information Server. Effectuez cette liaisons dans l’interface de l’invite de
commande DB2 disponible avec le système d’exploitation Linux exécuté sur
System z. Pour plus d’informations sur l’installation de z/OS Application
Connectivity dans DB2 for z/OS, reportez-vous au manuel IBM DB2 Version 9.1
for z/OS Application Programming Guide and Reference for Java.
Chapitre 2. Planification de l’installation 41
3. Si vous choisissez d’utiliser le même sous-système DB2 for z/OS que le
référentiel de métadonnées pour plusieurs installations d’InfoSphere
Information Server, vous devez utiliser un autre ID utilisateur DB2 pour
chacune. Dans DB2 for z/OS, l’espace de noms de la table n’est défini que par
l’ID utilisateur DB2, qui permet le conflit de noms entre plusieurs bases de
données. Le programme d’installation d’InfoSphere Information Server
recherche une table de référentiel de métadonnées connue et affiche un
avertissement s’il en détecte une. Si vous continuez l’installation après cet
avertissement, les tables du référentiel InfoSphere Information Server existantes
sont remplacées et toutes les données des tables du référentiel sont détruites.

Remarque : Il n’est pas nécessaire d’utiliser d’autres ID utilisateur pour les


bases de données d’analyse. Les noms de table sont créés avec des balises
générées et il est très peu probable qu’il y ait des conflits de noms même
lorsque plusieurs bases de données d’analyse sont créées avec le même ID
utilisateur DB2. Le programme d’installation d’InfoSphere Information Server
ne vérifie pas qu’il existe d’autres bases de données d’analyse pour l’ID
utilisateur DB2.
4. Lisez le fichier readme approprié qui figure dans le répertoire DatabaseSupport
du support d’installation d’IBM InfoSphere Information Server pour plus de
détails sur la création d’une base de données DB2 pour le référentiel de
métadonnées.

Création d’un espace table Oracle pour le référentiel de


métadonnées
Pour pouvoir utiliser une base de données Oracle pour le référentiel de
métadonnées, vous devez exécuter un script qui crée un espace table et un
propriétaire pour le référentiel de métadonnées. Vous devez créer la base de
données avant d’installer IBM InfoSphere Information Server.

Conditions préalables

La base de données Oracle doit se trouver sur un ordinateur auquel les ordinateurs
sur lesquels vous avez installé les niveaux Services et Moteur peuvent accéder. Si
le référentiel de métadonnées inclut aussi la base de données d’analyse, les clients
doivent également pouvoir accéder à l’ordinateur qui héberge la base de données
Oracle.

Procédure

Lisez le fichier readme approprié qui figure dans le répertoire DatabaseSupport du


support d’installation IBM InfoSphere Information Server pour plus de détails sur
la création d’un espace table Oracle pour le référentiel de métadonnées.

Création d’une base de données Microsoft SQL Server pour le


référentiel de métadonnées
Pour utiliser Microsoft SQL Server pour le référentiel de métadonnées, exécutez un
script permettant de créer la base de données. Vous devez créer la base de données
avant d’installer IBM InfoSphere Information Server.

Conditions préalables

La base de données Microsoft SQL Server doit se trouver sur un ordinateur


accessible par les ordinateurs sur lesquels vous avez installé les niveaux Services et

42 Guide de planification, d’installation et de configuration


Moteur. Si le référentiel de métadonnées inclut aussi la base de données d’analyse,
les clients doivent également pouvoir accéder à l’ordinateur qui héberge Microsoft
SQL Server.

Procédure

Lisez le fichier readme approprié qui figure dans le répertoire DatabaseSupport du


support d’installation d’IBM InfoSphere Information Server pour plus de détails
sur la création d’une base de données Microsoft SQL Server pour le référentiel de
métadonnées.

Etape 8 : Préparation des produits


En fonction des modules du produit que vous installez, effectuez ces activités de
planification. Pour plus d’informations sur la configuration requise et les étapes de
préinstallation, reportez-vous à la documentation des modules spécifiques du
produit.

Accès au fichier de licence


Le fichier de licence .xml détermine les modules de produit que vous pouvez
installer, les fonctions disponibles sur chaque client et si un client peut se connecter
aux services d’IBM InfoSphere Information Server.

A propos de cette tâche

Lorsque vous installez le niveau Services, vous devez indiquer l’emplacement d’un
fichier de licence. Lorsque vous installez des modules de produit supplémentaires,
le programme d’installation lit les informations de licence stockées sur le niveau
Services. Si vous vous procurez ultérieurement d’autres produits, vous devez
acquérir un nouveau fichier de licence et le télécharger sur le niveau Services.

Le fichier de licence détermine quelles fonctions sont activées sur les clients. Par
exemple, si vous disposez d’une licence pour IBM InfoSphere Information
Analyzer, une fois que vous avez installé le client et démarré console InfoSphere
Information Server, l’interface utilisateur utilisée pour analyser les données est
disponible. Pour qu’un client puisse se connecter à un niveau Services, vous devez
installer les services correspondant au client et associés à la licence pour ce niveau
Services.

Vous devez acquérir le fichier de licence avant de commencer l’installation.

Procédure

Pour accéder au fichier de licence :


1. Procurez-vous le fichier de licence auprès du responsable commercial IBM ou
directement via le portail de clés de licence d’IBM InfoSphere Information
Server conformément aux instructions figurant dans l’autorisation d’utilisation
du logiciel.
2. Avant d’installer la suite, assurez-vous que l’ordinateur sur lequel vous
effectuez l’installation peut accéder au fichier de licence. Une fois la suite
installée, les informations de licence sont stockées sur le niveau Services et le
fichier .xml d’origine n’est plus utilisé.
3. Une fois la suite installée, utilisez la console Web IBM InfoSphere Information
Server pour mettre à jour la licence.

Chapitre 2. Planification de l’installation 43


Pilotes ODBC
Les pilotes ODBC sont installés avec le niveau Client ou le niveau Moteur.

Les pilotes ODBC DataDirect Technologies Connect sont installés dans le


sous-répertoire ODBCDrivers de l’installation. Le chemin par défaut est
InformationServer\ODBCDrivers. La documentation relative à la configuration des
pilotes ODBC est disponible dans ce répertoire par défaut.

Compilateur C++ pour le développement de travaux


L’ordinateur sur lequel vous allez installer le moteur InfoSphere Information
Server doit comporter un compilateur C++. Le processus de compilation de
travaux l’utilise pour compiler les travaux parallèles comportant des étapes
Transformer, des composants buildop et certaines étapes Lookup. Pour un bon
fonctionnement, la fonction de transformation de la grille parallèle a besoin du
compilateur. La grille parallèle nécessite que le compilateur et le SDK soient
installés à leurs emplacements par défaut.

Dans le cas de certains compilateurs, chaque développeur a besoin d’une licence


individuelle pour compiler le travail avec le client Designer. Le nombre maximal
de processus simultanés qui compilent des travaux détermine le nombre de
licences.

N’installez qu’un seul compilateur sur chaque moteur pour les environnements de
développement. Pour les environnements de production, il n’est pas nécessaire de
disposer d’un compilateur C++, mais certains systèmes d’exploitation nécessitent
des bibliothèques d’exécution C++ supplémentaires.

Pour obtenir la liste des compilateurs C++ pris en charge, reportez-vous à la


configuration système requise de votre système d’exploitation.
www.ibm.com/software/data/infosphere/info-server/overview/requirements.html

Lorsque InfoSphere Information Server est installé, les paramètres du compilateur


sont prédéfinis. Cependant, pour certains compilateurs, vous pouvez modifier les
paramètres après l’installation.

IBM InfoSphere QualityStage Match Designer


InfoSphere QualityStage Match Designer est un composant d’InfoSphere
QualityStage utilisé pour concevoir et tester des spécifications de correspondance,
incluant des passes de correspondance pour identifier les entités en double dans
un ou plusieurs fichiers.

Si vous envisagez de développer des spécifications de correspondance, utilisez une


base de données nouvelle ou existante dédiée au stockage des résultats de test des
tentatives de correspondance. N’utilisez pas le référentiel de métadonnées ni la
base de données d’analyse pour stocker ces résultats.

La base de données du concepteur de correspondances peut être hébergée par les


systèmes de base de données suivants :
v IBM DB2, que vous pouvez choisir d’installer lors de l’installation d’IBM
InfoSphere Information Server
v Oracle
v Microsoft SQL Server

44 Guide de planification, d’installation et de configuration


Configuration requise pour les bases de données

Le programme d’installation d’InfoSphere Information Server ne crée pas de base


de données de résultats Match Designer. Vous pouvez créer la base de données
avant ou après l’installation ; il suffit que la base de données soit configurée et
accessible lorsque vous utilisez le concepteur de correspondances. Vous pouvez
aussi créer la base de données sur le client ou le niveau Moteur ou sur n’importe
quel ordinateur auquel ces niveaux peuvent accéder. Vous devez configurer la base
de données de sorte qu’elle puisse recevoir le type de données traité par le
concepteur de correspondances. Par exemple, vous devez configurer la base de
données de sorte qu’elle puisse recevoir des données codées sur deux octets si le
concepteur de correspondances traite des données en langue asiatique.

Le tableau suivant répertorie les bases de données prises en charge et décrit la


configuration requise :
Tableau 16. Configuration requise par la base de données
Base de données Configuration requise
Toutes les bases de données Configurez une base de données vide. Le
concepteur de correspondances crée la
structure des tables requise lorsqu’il stocke
les résultats des tentatives de
correspondance dans la base de données.
IBM DB2 Base de données Configurez les paramètres suivants :
v Définissez la taille de page d’espace table
et de pool de mémoire tampon 32K.
v Définissez le jeu de codes UTF-8.
Base de données Oracle Configurez les paramètres suivants :
v Définissez le jeu de caractères pour les
données traitées. Par exemple, utilisez
WE8ISO8859P1 pour l’anglais et les
langues occidentales.
v Définissez le jeu de caractères national
sur AL32UTF8.
Remarque : Si vous utilisez le pilote de
périphérique IBM Wire Protocol,
sélectionnez l’option permettant d’activer le
support N-CHAR.
Base de données Microsoft SQL Server Aucun paramètre spécial n’est requis.

Espace disque requis pour la base de données

Une fois que vous avez créé la base de données, utilisez la gestion de l’espace de
stockage automatique afin d’allouer l’espace nécessaire à la base de données.

Pour estimer l’espace initial requis et déterminer quel est le matériel approprié,
vous devez avoir une idée du type et du volume de correspondances que vous
allez effectuer. Prenez en compte les facteurs suivants :
v Le nombre estimé de spécifications de correspondance
v Le nombre moyen de tentatives de correspondance par spécification de
correspondance
v Le nombre moyen d’enregistrements de données en entrée par spécification de
correspondance

Chapitre 2. Planification de l’installation 45


v Le nombre moyen d’octets par enregistrement de données en entrée
v Le nombre moyen d’enregistrements de fréquence en entrée par spécification de
correspondance

Lorsque vous calculez le nombre d’octets d’un enregistrement en entrée du


concepteur de correspondances, vous devez partir du principe que les colonnes
VarChar contiennent les valeurs de largeur maximales. De plus, n’oubliez pas que
la plupart des enregistrements en entrée du concepteur de correspondances seront
traitées préalablement par une étape QualityStage Standardization. Cette étape
ajoutera 500 octets à un enregistrement source ou 1000 octets si l’enregistrement
source est codé sur deux octets.

Lorsque vous calculez le volume des enregistrements de fréquence, déterminez si


les valeurs des données pour les colonnes source incluses dans vos
correspondances ont généralement des taux de duplication faibles ou élevés. Dans
le cas de données dont le taux de duplication est très faible, votre nombre
d’enregistrements de fréquence sera très proche de votre nombre d’enregistrements
de données. Dans le cas de données dont le taux de duplication est élevé, votre
nombre d’enregistrements de fréquence sera nettement inférieur à votre nombre
d’enregistrements de données.

Passez en revue les facteurs décrits dans le tableau 2. Ensuite, utilisez-les dans la
formule suivante pour estimer le nombre de mégaoctets d’espace requis par la base
de données des résultats du concepteur de correspondances.

(nombre de spécifications de correspondance x (taille des correspondances +


(taille des correspondances x 10%) + taille de fréquence) x facteur de réplication)
/ 1 000 000
Tableau 17. Facteurs et calculs de l’espace requis
Facteur Description Calcul
Nombre de spécifications de Les spécifications de Nombre approximatif de
correspondance correspondance définissent et spécifications de
testent les critères pour les correspondance que vous
données de correspondance. voulez conserver dans votre
base de données.
Nombre de tentatives de Les tentatives de Nombre moyen de tentatives
correspondance correspondance définissent de correspondance par
les critères de spécification de
correspondance au niveau correspondance (utilisé dans
des colonnes appliqués lors le calcul de la taille de
d’une tentative unique pour correspondance)
une entrée de spécification
de correspondance.
Nombre d’enregistrements Les enregistrements de Nombre moyen
de données données définissent le d’enregistrements de
contenu et le format de données en entrée par
l’entrée de spécification de spécification de
correspondance. correspondance (utilisé dans
le calcul de la taille de
correspondance)

46 Guide de planification, d’installation et de configuration


Tableau 17. Facteurs et calculs de l’espace requis (suite)
Facteur Description Calcul
Longueur des Les enregistrements de Nombre moyen d’octets par
enregistrements de données données définissent le enregistrement de données
contenu et le format de en entrée de spécification de
l’entrée de spécification de correspondance (utilisé dans
correspondance. le calcul de la taille de
correspondance)
Lorsque vous calculez la
longueur des enregistrements
de données, prenez en
compte les scénarios de
définition de la taille
nécessitant le plus d’espace.
Taille de correspondance (en La taille de correspondance (nombre de tentatives de
octets) se compose des facteurs correspondance) x (nombre
relatifs à la longueur et au d’enregistrements de
nombre de tentatives de données) x (longueur des
correspondance et enregistrements de données)
d’enregistrements de
données pris en compte dans
l’espace requis estimé pour le
composant de données d’une
spécification de
correspondance unique.
Nombre d’enregistrements Les enregistrements de Nombre moyen
de fréquence fréquence indiquent la d’enregistrements de
fréquence à laquelle une fréquence par spécification
valeur spécifique apparaît de correspondance
dans une colonne donnée.

Pour le nombre
d’enregistrements de
fréquence, déterminez si le
taux de duplication des
valeurs de données dans les
colonnes source est élevé ou
faible.
Taille de fréquence (en La taille de fréquence estime (nombre d’enregistrements
octets) l’espace requis pour le de fréquence par
composant de fréquence correspondance) x 360
d’une spécification de
correspondance unique.

Chapitre 2. Planification de l’installation 47


Tableau 17. Facteurs et calculs de l’espace requis (suite)
Facteur Description Calcul
Facteur de réplication Les facteurs de réplication Sélectionnez le facteur de
rendent compte de réplication pour le type de
différences significatives correspondance que vous
dans l’espace requis par les exécuterez le plus souvent :
divers types de v Pour les correspondances
correspondance : non dupliquées, utilisez le
v Les entrées des facteur 1
correspondances non v Pour les correspondances
dupliquées proviennent de référence de type un à
d’une source unique. Les un, utilisez le facteur 2
données sont ensuite
v Pour les correspondances
regroupées et mises en
de référence de type
correspondance.
plusieurs à un, utilisez le
v Les correspondances de facteur 5
référence de type un à un
comparent un
enregistrement de la
source de données à un
enregistrement de la
source de référence.
v Les correspondances de
type plusieurs à un
peuvent faire correspondre
n’importe quel
enregistrement de source
de référence à plusieurs
enregistrements de source
de données.

Base de données d’analyse pour IBM InfoSphere Information


Analyzer
La base de données d’analyse est un composant utilisé par IBM InfoSphere
Information Analyzer pour exécuter les travaux d’analyse.

Les informations d’analyse étendue sont stockées dans la base de données


d’analyse. Elles incluent des résultats d’analyse détaillés dont le volume est
important, tels que l’analyse de colonne, l’analyse de clé primaire et l’analyse de
domaine. Par ailleurs, le référentiel de métadonnées comprend les projets d’analyse
d’informations contenant les résultats d’analyse.

Avant de créer la base de données d’analyse, vous devez estimer la quantité de


données à analyser. Cette estimation permet de déterminer la taille d’espace de
stockage appropriée, ainsi que l’emplacement et la configuration de la base de
données d’analyse.

Taille de la base de données d’analyse

Lorsque vous estimez la taille de votre base de données, prenez en compte les
facteurs suivants car ils ont un impact sur la taille de la base de données :
v Le nombre de tables à analyser
v Le nombre de colonnes dans les tables à analyser
v Le nombre d’enregistrements uniques dans les tables à analyser

48 Guide de planification, d’installation et de configuration


v Le nombre de colonnes char et varchar
v Les types d’analyse à effectuer
A moins que vous n’effectuiez des analyses échantillonnées, il se peut que la taille
de la base de données d’analyse soit supérieure à la taille combinée de toutes les
sources de données analysées.

Création de la base de données d’analyse


Par défaut, le programme d’installation peut créer cette base de données dans un
nouveau système de base de données DB2. L’installation par défaut crée la base de
données d’analyse sur le même ordinateur que le niveau du référentiel de
métadonnées.

Vous créez une base de données d’analyse dans l’un de ces systèmes de base de
données :
v Dans un nouveau système de base de données DB2 que le programme
d’installation crée automatiquement
v Dans un système de base de données DB2 local existant dans lequel le
programme d’installation crée automatiquement une base de données d’analyse
v Dans un système de base de données existant à partir duquel vous réutilisez une
base de données d’analyse existante
v Dans un système de base de données existant dans lequel vous créez
manuellement la base de données d’analyse

En fonction des conditions requises de votre base de données, la création de la


base de données varie ainsi :
Base de données DB2
Les options d’installation d’une base de données d’analyse DB2 sont les
mêmes que celles du référentiel de métadonnées.
z/OS Pour IBM InfoSphere Information Analyzer exécuté sur des
systèmes d’exploitation Linux pris en charge sur System z, si vous utilisez
DB2 version 9.1 pour les bases de données z/OS pour la base de données
d’analyse, exécutez la base de données en mode nouvelle fonction. Ce
mode doit activer le fonctionnement approprié des procédures mémorisées
créées de manière dynamique dans la base de données d’analyse. Les
rapports d’analyse de clé externe et d’analyse interdomaine nécessitent ces
procédures mémorisées.
Base de données Microsoft SQL Server, Oracle ou DB2 distante
Si vous voulez utiliser des bases de données Microsoft SQL Server ou
Oracle, vous devez les installer et les configurer avant d’installer IBM
InfoSphere Information Server. De même, si vous envisagez de créer la
base de données d’analyse sur un autre ordinateur que celui du référentiel
de métadonnées, vous l’installez également avant IBM InfoSphere
Information Server. Pour ces configurations, vous devez créer
manuellement la base de données d’analyse à l’aide des scripts disponibles
dans le répertoire DatabaseSupport de l’image d’installation. Pour plus
d’informations sur l’utilisation, reportez-vous aux fichiers readme qui se
trouvent dans le même répertoire.

Lorsqu’elle est créée, la base de données d’analyse est vide ; aucune table n’est
générée par le processus d’installation. Les tables, les index et les procédures
mémorisées de la base de données d’analyse sont tous créés dynamiquement lors
de l’exécution pendant le processus d’analyse.

Chapitre 2. Planification de l’installation 49


Par défaut, tous les utilisateurs IBM InfoSphere Information Analyzer autorisés
peuvent accéder à la base de données d’analyse. Le nom par défaut de la base de
données d’analyse est iadb.

Une fois IBM InfoSphere Information Server installé, un administrateur configure


les paramètres d’analyse pour le moteur et la base de données d’analyse.

Emplacement de la base de données d’analyse


Vous pouvez créer la base de données d’analyse pour IBM InfoSphere Information
Analyzer à plusieurs emplacements, en fonction des besoins de l’analyse.

La base de données d’analyse peut figurer dans différentes configurations relatives


à d’autres composants d’IBM InfoSphere Information Server :
v La base de données d’analyse et le référentiel de métadonnées font partie de la
même installation de serveur de base de données mais correspondent à des
bases de données distinctes. Il s’agit de la topologie par défaut.
v La base de données d’analyse et le référentiel de métadonnées se trouvent dans
des installations de serveur de base de données différentes : par exemple, l’une
se trouve sur le système de base de données IBM DB2 et l’autre sur le serveur
Microsoft SQL Server.

Par ailleurs, la base de données d’analyse, le moteur et la base de données source


peuvent figurer sur le même ordinateur ou sur des ordinateurs différents, comme
indiqué dans les diagrammes suivants.

50 Guide de planification, d’installation et de configuration


Figure 4. Base de données d’analyse séparée du moteur

Chapitre 2. Planification de l’installation 51


Figure 5. Base de données d’analyse sur le même ordinateur que le moteur

52 Guide de planification, d’installation et de configuration


Si elles figurent sur différents ordinateurs, un certain nombre de topologies sont
possibles, par exemple :
v La base de données d’analyse et la base de données source figurent sur un
ordinateur et le moteur sur un autre.
v La base de données d’analyse et le moteur figurent sur un ordinateur et la base
de données source sur un autre.

Compromis d’emplacement

Pour décider de l’emplacement de création de la base de données d’analyse,


considérez votre puissance de traitement et vos fonctions réseau. Vous pouvez
envisager de séparer le moteur de la base de données d’analyse de sorte à séparer
les besoins en traitement du moteur des opérations de la base de données
d’analyse. De plus, la taille de la base de données d’analyse peut augmenter
considérablement. Si vous créez une base de données d’analyse sur un ordinateur
distinct, vous obtenez une plus grande flexibilité :
v Vous pouvez ajuster les performances de la base de données d’analyse
indépendamment des autres composants dans la topologie.
v Vous pouvez éviter la dégradation des performances au niveau du référentiel de
métadonnées et des services.

Vous pouvez aussi envisager de simplifier votre installation et l’administration en


utilisant le même système de base de données pour le référentiel de métadonnées
et la base de données d’analyse.

Création de la base de données d’analyse en dehors du niveau


Référentiel de métadonnées
Pour créer une base de données d’analyse sur un autre ordinateur que le
référentiel de métadonnées, vous exécutez un script pour créer la base de données
d’analyse avant d’installer IBM InfoSphere Information Server.

Conditions préalables

Le système de la base de données d’analyse doit figurer sur un ordinateur


accessible aux ordinateurs sur lesquels vous installez les niveaux Services, Moteur
et Client.

Procédure

Pour créer la base de données d’analyse :


1. Sur l’ordinateur sur lequel vous envisagez de créer la base de données
d’analyse, exécutez le script applicable dans le répertoire DatabaseSupport du
support d’installation d’IBM InfoSphere Information Server. Pour plus de
détails sur la création d’une base de données d’analyse, consultez le fichier
readme figurant dans le même répertoire que le support d’installation.
2. Lorsque vous installez les niveaux pour IBM InfoSphere Information Analyzer,
configurez la connexion à la base de données d’analyse. Pour fournir les
informations de connexion dans la base de données d’analyse, dans le
programme d’installation, sélectionnez l’option Utiliser la base de données
existante pour la base de données d’analyse.

Chapitre 2. Planification de l’installation 53


IBM InfoSphere FastTrack
IBM InfoSphere FastTrack insère du code sur les niveaux client, services et
référentiel.

IBM InfoSphere FastTrack utilise également les connecteurs et les agents de service
dans le niveau moteur. figure 6 affiche les interactions au niveau des différentes
couches.

Figure 6. Architecture IBM Information Server FastTrack

54 Guide de planification, d’installation et de configuration


Pour interagir, tous les clients IBM InfoSphere FastTrack doivent se connecter aux
services spécifiques au produit sur un ordinateur. Les clients IBM InfoSphere
FastTrack interagissent avec d’autres composants d’IBM InfoSphere Information
Server en partageant l’accès du serveur à un référentiel de métadonnées commun.
Par exemple, le client IBM InfoSphere FastTrack et le client IBM InfoSphere
DataStage and QualityStage Designer, peut résider sur deux ordinateurs différents
mais ces deux clients doivent se connecter au même référentiel de métadonnées
par le biais du même connecteur. figure 7 montre que le client IBM InfoSphere
FastTrack client peut être installé avec d’autres composants sur un ordinateur
distinct.

Figure 7. Exemple de topologie pour IBM Information Server FastTrack

Chapitre 2. Planification de l’installation 55


56 Guide de planification, d’installation et de configuration
Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour
d’InfoSphere Information Server
Vous pouvez installer, mettre à niveau ou mettre à jour InfoSphere Information
Server selon que vous voulez créer une installation, procéder à la mise à niveau à
partir d’une édition précédente ou mettre à jour une édition existante avec un
module de correction ou un groupe de correctifs.

Création d’une installation d’InfoSphere Information Server ou ajout de


nouveaux composants du produit
Cette liste de contrôle va vous guider tout au long du processus de création d’une
installation ou d’ajout de composants de produit à une installation de version 8.1
existante.

Conditions préalables
1. Lisez et effectuez les étapes de planification.
2. Avant de tenter une nouvelle installation d’IBM InfoSphere Information
Server, faites une sauvegarde de toutes vos données vitales. Si vous ajoutez un
module de produit supplémentaire, sauvegardez les composants et les
données essentielles InfoSphere Information Server actuelles. Sauvegardez
également les éléments suivants :
Linux UNIX
Faites une sauvegarde des répertoires /etc/services, /etc/inittab,
/etc/passwd et /etc/group.
Windows
Faites une sauvegarde du registre Windows et du répertoire
C:\Windows\System32\drivers\etc.
Si des incidents surviennent lors de l’installation ou de la mise à niveau, il se
peut que le produit ne fonctionne pas.
3. Sauvegardez le fichier de licence XML que vous avez reçu lors de l’achat sur
un système de fichiers auquel le programme d’installation peut accéder.
4. Windows Si MKS Toolkit est déjà installé, vous devez le désinstaller avant
d’exécuter le programme d’installation d’InfoSphere Information Server. MKS
Toolkit 9.1P1 est installé avec InfoSphere Information Server. S’il existe déjà
une version antérieure de MKS Toolkit installée, le programme d’installation
d’InfoSphere Information Server tente de procéder à la mise à niveau vers
MKS Toolkit 9.1P1. Selon l’état de votre installation MKS Toolkit existante, il
se peut que la mise à niveau échoue, ainsi que le programme d’installation
d’InfoSphere Information Server, ou que des erreurs inattendues surviennent
lors de l’utilisation d’InfoSphere Information Server.
5. Si le client IBM InfoSphere FastTrack Version 8.0.1 est installé, vous devez le
désinstaller avant d’installer InfoSphere Information Server version 8.1.
6. Dans un environnement dont la langue n’est pas l’anglais, le programme
d’installation utilise le paramètre national du système. Pour déterminer si
votre environnement local est pris en charge, reportez-vous à la section
Encodages pris en charge par InfoSphere Information Server. Si votre

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 57


environnement local n’est pas répertorié, la version anglaise est installée ;
toutefois, le support de langue nationale est activé.
7. Si vous envisagez d’utiliser une base de données existante sur un autre
ordinateur que le référentiel de métadonnées, assurez-vous que l’ordinateur
sur lequel vous installez le niveau Services dispose de la connectivité réseau.
8. Accédez au support d’installation à partir d’un système de fichiers local ou
d’une unité de disque optique. Le programme d’installation requiert une
connectivité ininterrompue au support d’installation. Toute interruption peut
entraîner l’échec de l’installation. Il est recommandé de copier le contenu du
support d’installation dans un système de fichiers local et d’exécuter le
programme d’installation à partir du système de fichiers local.
9. Désactivez le pare-feu et le logiciel antivirus pendant l’installation. Certains
logiciels antivirus bloquent l’exécution du programme d’installation et de
certaines opérations réseau ou demandent confirmation. Ces actions
interfèrent avec le programme d’installation et peuvent entraîner l’échec d’une
installation en mode silencieux.
10. Linux Si le dispositif SELinux (Security Enhanced Linux) est activé,
désactivez-le avant d’installer InfoSphere Information Server. Pour plus
d’informations sur la désactivation de SELinux, voir la documentation Linux.

A propos de cette tâche

Exécutez le programme d’installation sur chaque ordinateur qui doit héberger les
niveaux InfoSphere Information Server de la topologie d’installation choisie. Si
vous procédez à l’installation sur un ou plusieurs ordinateurs, vous devez installer
les niveaux dans l’ordre suivant :
1. Référentiel de métadonnées
2. Services
3. Moteur

Vous pouvez installer le niveau Client à tout moment.

Si vous installez plusieurs niveaux sur le même ordinateur, installez-les tous en


même temps dans la même session d’installation.

Procédure

Pour créer une installation :


1. AIX Facultatif : Définissez les variables d’environnement
JITC_COMPILEOPT et IBM_MIXED_MODE_THRESHOLD selon les
indications pour améliorer les performances du programme d’installation.
export JITC_COMPILEOPT=NALL
export IBM_MIXED_MODE_THRESHOLD=100
2. Connectez-vous à l’ordinateur.
Linux UNIX
Connectez-vous en tant qu’utilisateur root.
Windows
Connectez-vous en tant qu’administrateur local, utilisateur local ou
utilisateur de domaine disposant des droits d’administrateur local.

Remarque : Vous devez vous connecter comme utilisateur affecté


directement au groupe Administrateurs. Le programme d’installation

58 Guide de planification, d’installation et de configuration


ne fonctionne pas correctement pour les utilisateurs qui sont affectés
indirectement au groupe Administrateurs. Par exemple, les utilisateurs
affectés à un groupe affecté au groupe Administrateurs ou les
utilisateurs de domaine affectés à un groupe de domaine affecté au
groupe Administrateurs.
3. Linux Ouvrez une invite de commande ou une fenêtre shell et
UNIX
modifiez l’emplacement du répertoire de l’image d’installation.
4. Linux UNIX Définissez le masque de création de fichier 022 :
umask 022
5. Linux UNIX Vérifiez que la quantité de ressources système allouées
pour l’installation est suffisante. Associez la limite du descripteur de fichiers à
la valeur 102400, à une valeur plus élevée ou ne la définissez pas. Par exemple
:
ulimit -n unlimited
Vérifiez également la valeur associée au paramètre de noyau NOFILES. Elle
doit être au moins égale à la valeur que vous spécifiez pour ulimit.
6. Linux UNIX Vérifiez que le démon de verrouillage est exécuté.
ps -ef | grep -i lockd
Si tel n’est pas le cas, consultez la documentation de votre système
d’exploitation pour apprendre à démarrer de tels services de démon.
7. Démarrez le programme d’installation. Vous pouvez exécuter le programme
d’installation sous forme d’assistant ou l’exécuter sans interface graphique en
mode console ou en mode silencieux.
8. Lorsque le programme d’installation vous demande de sélectionner les
niveaux à installer, reportez-vous au tableau des topologies.
9. Lorsque le programme d’installation vous demande de sélectionner les
produits à installer, sélectionnez toujours tous les produits que vous voulez
installer. De nombreux produits possèdent des composants qui doivent être
installés sur un ou plusieurs niveaux ; par conséquent, vous serez amené à
sélectionner les produits plusieurs fois.
Avertissement : Lorsque vous installez le niveau Client sur l’ordinateur sur
lequel est installé le niveau Services ou Moteur, vérifiez la liste des produits
sélectionnés pour vous assurer que votre licence inclut les produits
sélectionnés. Si un produit est associé à la remarque ″Client uniquement, sans
licence″, votre licence n’inclut pas le produit et le client ne doit pas être pas
installé sur le niveau Services ou Moteur.
Tableau 18. Produits et niveaux sur lesquels ils doivent être installés
Niveaux sur lesquels procéder à
Produit ou composant l’installation
IBM InfoSphere FastTrack Services, Client
IBM InfoSphere Information Server Manager Services, Moteur, Client
IBM InfoSphere Metadata Workbench Services, Moteur
IBM InfoSphere Business Glossary Services
IBM InfoSphere Business Glossary Services
Anywhere (nécessite IBM InfoSphere
Business Glossary)*
IBM InfoSphere DataStage et QualityStage Services, Moteur, Client
IBM InfoSphere Information Analyzer Référentiel de métadonnées, Services,
Moteur, Clients

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 59


Tableau 18. Produits et niveaux sur lesquels ils doivent être installés (suite)
Niveaux sur lesquels procéder à
Produit ou composant l’installation
InfoSphere Information Services Director Services, Moteur, Client
IBM InfoSphere Metadata Server Référentiel de métadonnées, Services
*
Le client est installé séparément.

10. Installez le référentiel de métadonnées si vous utilisez la base de données DB2


installée en même temps qu’InfoSphere Information Server ou une installation
locale existante du serveur DB2. Si vous utilisez une installation à distance de
DB2 ou si vous utilisez Oracle ou Microsoft SQL Server pour la base de
données du référentiel de métadonnées, n’installez pas le niveau Référentiel
de métadonnées.
11. Linux UNIX Lorsque le programme d’installation vous demande
d’indiquer l’emplacement d’installation d’InfoSphere Information Server ou le
serveur DB2, vérifiez que les répertoires spécifiés sont accessibles en écriture
et disposent d’espace disque suffisant conformément à la configuration
système requise. Vérifiez également qu’InfoSphere Information Server,
WebSphere Application Server et le serveur DB2 sont installés dans des
répertoires distincts.
12. Lorsque le programme d’installation vous demande les informations
utilisateur, entrez les ID utilisateur et les mots de passe que vous avez créés
au cours des tâches de planification.
13. Si le programme d’installation vous invite à indiquer des projets DataStage,
vous devez ajouter au moins un projet.
14. Si vous exécutez la version en anglais du programme d’installation,
déterminez si vous voulez activer le support de langue nationale. Laissez
l’option Installer le Support de langue pour le serveur IBM WebSphere
DataStage sélectionnée, sauf si vous avez la certitude que le serveur ne
traitera jamais des caractères non ASCII, comme les caractères Latin accentués
ou des caractères de ponctuation ASCII étendus. De même, certains modules
requièrent le support de langue nationale. Cette option ne peut pas être
modifiée une fois qu’InfoSphere Information Server est installé. Dans un
environnement dont la langue n’est pas l’anglais, le programme d’installation
active le support de langue nationale automatiquement.
15. Cliquez sur Installer pour commencer l’installation. Si l’installation aboutit, un
fichier zip contenant les fichiers journaux de l’installation est sauvegardé dans
le répertoire d’installation d’InfoSphere Information Server. Il s’appelle
isdump-système_exploitation-horodatage_système.zip.
16. Windows Si vous avez installé le niveau Client sous Windows, vérifiez qu’il
s’agit de la version appropriée de Microsoft .NET Framework.
17. Répétez le processus pour chaque ordinateur de votre topologie d’installation.

Une fois l’installation terminée, démarrez la console InfoSphere Information Server


et configurez les utilisateurs requis.

En cas d’échec de l’installation :


1. Pour plus d’informations, affichez les journaux d’installation. Le fichier
ISInstall-timestamp.log est disponible dans le répertoire temporaire.
2. Corrigez les incidents répertoriés dans le fichier journal de l’installation.

60 Guide de planification, d’installation et de configuration


3. Supprimez la structure du répertoire d’installation et le fichier journal de
l’installation.
4. Windows Redémarrez l’ordinateur.
5. Exécutez de nouveau le programme d’installation.

Lancement du programme d’installation avec l’assistant


d’installation
L’assistant d’installation propose une interface graphique qui permet d’accéder pas
à pas au processus d’installation d’InfoSphere Information Server.

Conditions préalables

Linux UNIX L’interface graphique nécessite X Window System.

A propos de cette tâche

L’assistant d’installation offre les options suivantes :


v Vous pouvez installer IBM InfoSphere Information Server et créer un fichier de
réponses contenant vos choix.
v Vous pouvez exécuter l’assistant d’installation et sauvegarder vos choix dans un
fichier de réponses.

La seconde option n’installe pas InfoSphere Information Server sur l’ordinateur.


Elle met seulement à disposition un fichier de réponses que vous pouvez utiliser
ultérieurement pour effectuer l’installation. Les mots de passe ne sont pas
sauvegardés dans le fichier de réponses ; vous devez éditer le fichier pour les
ajouter.

Procédure

Pour lancer le programme d’installation sous forme d’assistant :


1. Ouvrez une fenêtre de commande.
2. Désactivez les options Java qui sont éventuellement définies.
Linux UNIX bash, sh
export IBM_JAVA_OPTIONS=

Linux UNIX csh, tcsh


unsetenv IBM_JAVA_OPTIONS

Windows
set IBM_JAVA_OPTIONS=
set _JAVA_OPTIONS=
3. Exécutez le programme d’installation :
Linux UNIX

./install -is:tempdir chemin_répertoire_temp


Windows

install -is:tempdir chemin_répertoire_temp


L’argument du répertoire temporaire est facultatif. Si l’argument de répertoire
n’est pas spécifié, c’est le répertoire temporaire par défaut qui est utilisé.
Vérifiez toutefois que l’espace disque disponible sur l’unité ou le disque sur
lequel se trouve le répertoire temporaire est suffisant et que la longueur du

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 61


chemin d’accès au répertoire n’est pas supérieure à 256 caractères. De plus,
vérifiez que le propriétaire de l’instance DB2 peut accéder au répertoire
temporaire en écriture.

Lancement du programme d’installation à partir de l’invite de


commande (mode silencieux ou console)
Vous pouvez installer IBM InfoSphere Information Server sans démarrer l’interface
graphique. En effet, vous pouvez utiliser les modes d’installation silencieux et
console.

A propos de cette tâche

Le mode console est utile si vous souhaitez interagir avec le programme


d’installation et que l’ordinateur n’est pas en mesure d’afficher l’interface
graphique (par exemple, si vous accédez à l’ordinateur à distance dans un
interpréteur de commandes sécurisé). Le mode silencieux est utile si vous accédez
à l’ordinateur à distance.

Dans chacun des exemples de commande ci-dessous, l’argument de répertoire


temporaire spécifié est facultatif, s’il n’est pas indiqué, c’est le répertoire
temporaire par défaut qui est utilisé. Cependant, assurez-vous que le volume du
disque qui contient le répertoire temporaire possède suffisamment d’espace disque
disponible.

Procédure

Pour lancer le programme d’installation à partir d’une invite de commande :


1. Ouvrez une fenêtre de commande.
2. Désactivez les options Java qui sont éventuellement définies.
Linux UNIX bash, sh
export IBM_JAVA_OPTIONS=
export _JAVA_OPTIONS=

Linux UNIX csh, tcsh


unsetenv IBM_JAVA_OPTIONS
unsetenv _JAVA_OPTIONS

Windows
set IBM_JAVA_OPTIONS=
set _JAVA_OPTIONS=
3. Exécutez le programme d’installation en mode console ou silencieux.
v Mode console :
Exécutez le programme d’installation avec le paramètre -console.
install -is:tempdir chemin_répertoire_temp -console
v Mode silencieux :
a. Créez un fichier de réponses en exécutant le programme d’installation en
mode interface ou en mode console. Vous pouvez aussi utiliser l’un des
modèles figurant sur le support d’installation. Le fichier de réponses ne
contient pas les mots de passe ; par conséquent, vous devez l’éditer et
ajouter les mots de passe avant de l’utiliser.
– Utilisation de l’assistant d’installation pour créer un fichier de
réponses et installer le produit localement :

62 Guide de planification, d’installation et de configuration


Exécutez le programme d’installation en mode graphique ou console.
Dans le panneau Installation et sélection du fichier de réponses,
sélectionnez Enregistrer les paramètres d’installation dans un fichier
de réponses. Aucun logiciel ne sera installé sur cet ordinateur.
– Utilisation d’un modèle de fichier de réponses situé sur le support
d’installation
Pour créer manuellement votre propre fichier de réponses,
reportez-vous à la rubrique Paramètres du fichier de réponses.
b. Dans le fichier de réponses créé, recherchez toutes les instances de
<replace_with_your_password> et remplacez-les par le mot de passe
approprié. Si vous générez le fichier de réponses sur un ordinateur et
effectuez l’installation sur un autre ordinateur, changez les paramètres du
fichier de réponses suivants si nécessaire : la destination de l’installation,
l’emplacement du fichier de licence, le nom d’hôte, le port, les noms
d’utilisateur et les mots de passe. Vérifiez également la quantité d’espace
disque disponible sur l’ordinateur sur lequel vous allez procéder à
l’installation.
c. Exécutez le programme d’installation avec le paramètre -silent. Indiquez
le paramètre -options avec le nom du fichier de réponses modifié.
install -silent -options chemin_complet_fichier_réponses
-is:tempdir chemin_répertoire_temp
L’argument du répertoire temporaire est facultatif. S’il n’est pas spécifié,
c’est le répertoire temporaire par défaut qui est utilisé.

Paramètres du fichier de réponses (Windows)


Windows

Lisez cette rubrique afin d’apprendre à modifier un fichier de réponses pour une
nouvelle installation ou à utiliser un modèle de fichier de réponses pour exécuter
une installation en mode silencieux sur un système Windows.

Les modèles de fichier de réponses se trouvent sur le support d’installation.


Utilisez les modèles pour :
v créer une installation de tous les produits
v installer des produits et des niveaux précis
v mettre à niveau une installation existante
Les fichiers de réponses pour Windows possèdent un contenu légèrement différent
des fichiers de réponses pour Linux et UNIX.

Cette référence est valable pour une nouvelle installation sur le système Windows
et se compose de plusieurs sections.

Les deux premières sections, Communs et Sélection de produits et de niveaux,


contiennent les paramètres requis. Les sélections effectuées dans la section
Sélection de produits et de niveaux déterminent si vous devez associer des valeurs
aux autres paramètres. Si votre fichier de réponses contient des paramètres qui ne
sont pas requis pour les produits et les niveaux que vous avez sélectionnés, le
programme d’installation les ignore.

Certaines valeurs de paramètre apparaissent entre guillemets. Les valeurs true et


false ne requièrent pas de guillemets. Pour toutes les autres valeurs, si des
guillemets sont présents, entrez-les. Dans le cas contraire, ne les entrez pas.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 63


Communs

Cette section et les paramètres qu’elle contient sont requis.


-V licenseAccepted=true|false
Si vous acceptez les termes de la licence, spécifiez true. Vous devez spécifier
true pour que l’installation se poursuive.
-V LICENSE_FILE=″pathname″
Spécifiez le chemin d’accès absolu au fichier de licence XML.
-V IS_SELECTED_INSTALLATION_TYPE=typical|custom
Vous pouvez spécifier la valeur typical ou custom.
-V NEW_SUITE=true|false
Si vous créez une installation, spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
EXISTING_SUITE sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres
mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V EXISTING_SUITE=true|false
Si vous ajoutez de nouveaux modules de produit à une installation de
version 8.1 existante, spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
NEW_SUITE sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais
n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V IS_DESTINATION=″pathname″
Spécifiez le chemin d’accès absolu du répertoire dans lequel vous voulez
installer InfoSphere Information Server. Le chemin d’accès généralement utilisé
est C:\IBM\InformationServer.
-V INFORMATION_SERVER_LANGUAGE=″lang″
Spécifiez la langue à utiliser pour IBM Information Server.
Tableau 19. Valeurs admises pour -V INFORMATION_SERVER_LANGUAGE
Langue Valeur
Portugais (Brésil) pt_BR
Anglais en
Français fr
Allemand de
Italien it
Japonais ja
Coréen ko
Chinois (simplifié) zh
Espagnol es
Chinois (traditionnel) zh_TW

-V DESKTOP_SHORTCUTS=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le programme d’installation crée des
raccourcis sur votre bureau.
-V ASB_HOST=″hostname″
Spécifiez le nom d’hôte TCP/IP de l’ordinateur qui héberge le niveau Services.
Tous les niveaux InfoSphere Information Server doivent être en mesure de
communiquer avec le niveau Services. Si vous installez le niveau Services sur
cet ordinateur, spécifiez le nom d’hôte de cet ordinateur.

64 Guide de planification, d’installation et de configuration


-V ASB_PORT=″9080″
Ne modifiez pas ce paramètre. Le numéro de port que les clients Web
d’InfoSphere Information Server utilisent est déterminé pendant l’installation et
enregistré dans ce paramètre. Vous ne pouvez pas spécifier un port spécifique
à utiliser. Quelle que soit la méthode d’installation, le programme d’installation
recherche le premier port disponible, à partir du port 9080. Le fichier de
réponses doit contenir ce paramètre et spécifier une valeur, même si cette
dernière est ignorée.
-V ASB_USER=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur de l’administrateur de la suite.
-V ASB_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe de l’administrateur de la suite.
-V ASB_DIRECTORY_TYPE=″internal″
Vous devez spécifier la valeur internal .

Sélection de produits et de niveaux

Cette section et les paramètres qu’elle contient sont requis. Pour chaque paramètre
de produit et de niveau associé à la valeur true, vous devez indiquer les valeurs
des paramètres de la section associée qui suit, le cas échéant.
-V DOCUMENTATION_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer l’aide contextuelle et les fichiers PDF sur
cet ordinateur.
-V CLIENT_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Client soit installé sur cet
ordinateur.
-V DOMAIN_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Services soit installé sur cet
ordinateur. Complétez la section Niveaux Référentiels de données et Services.
-V DATABASE_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Référentiel de métadonnées soit
installé sur cet ordinateur. Complétez la section Niveaux Référentiel de
données et Services
-V SERVER_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Moteur soit installé sur cet
ordinateur. Complétez la section Niveau Moteur.
-AP businessglossary.businessGlossary.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Business Glossary sur
cet ordinateur.
-AP businessglossaryanywhere.businessGlossaryAnywhere.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Business Glossary
Anywhere sur cet ordinateur.
-AP datastage.datastage.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere DataStage et
QualityStage sur cet ordinateur. Complétez la section InfoSphere DataStage.
-AP datastagedocs.isPdfDocs.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer la documentation PDF sur cet
ordinateur.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 65


-AP fasttrackinstaller.fasttrackinstaller.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere FastTrack sur cet
ordinateur.
-AP informationanalyzer.informationAnalyzer.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Information Analyzer
sur cet ordinateur. Complétez la section InfoSphere Information Analyzer.
-AP informationserver.informationServer.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Information Services
Director sur cet ordinateur.
-AP isenterprise.isenterprise.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Information Server
Manager sur cet ordinateur.
-AP metadataworkbench.metadataworkbench.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Metadata Workbench
sur cet ordinateur.

Niveau Référentiel de métadonnées et Services

Chaque paramètre de la section doit être associé à une valeur si -V


DOMAIN_SELECTED=″true″ ou si -V DATABASE_SELECTED=″true″.
-V USE_EXISTING_APPSERVER=true|false
Spécifiez true si vous voulez utiliser une installation IBM WebSphere
Application Server existante. Ce paramètre et le paramètre -V
USE_EMBEDDED_APPSERVER sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux
paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V USE_EMBEDDED_APPSERVER=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer un nouvelle instance d’IBM WebSphere
Application Server. Ce paramètre et le paramètre -V USE_EXISTING_APPSERVER
sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la
valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V APP_SERVER_HOME=″pathname″
Spécifiez l’emplacement d’installation pour le serveur d’applications. Si vous
utilisez un serveur d’applications existant, spécifiez l’emplacement existant. En
général, il s’agit de C:\IBM\WebSphere\AppServer.
-V REGISTRY_INTERNAL=true
Vous devez spécifier la valeur true.
-V REGISTRY_LOCALOS=false
Vous devez spécifier la valeur false.
-V APP_SERVER_USER=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur de l’administrateur IBM WebSphere Application
Server. Le nom généralement utilisé est wasadmin.
-V APP_SERVER_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’ID utilisateur de l’administrateur de
WebSphere Application Server.
-V SAME_USER_ADMIN=true|false
Spécifiez true si vous voulez utiliser le même ID utilisateur pour
l’administrateur de la suite et l’administrateur de WebSphere Application
Server. Même si vous spécifiez la valeur true, vous devez indiquer une valeur
pour APP_SERVER_USER, APP_SERVER_PASSWORD, ASB_USER et
ASB_PASSWORD.

66 Guide de planification, d’installation et de configuration


-V DB_TYPE_NAME=″db2|oracle|sqlserver″
Spécifiez le type de base de données à utiliser pour le référentiel. IBM DB2
version 9.5 pour Linux, UNIX et Windows est fourni avec l’installation et peut
être installé et utilisé comme serveur de base de données de métadonnées
-V XMETA_DATABASE_NAME=″database_name″
Spécifiez le nom de la base de données du référentiel de métadonnées. Le nom
généralement utilisé est xmeta.
-V XMETA_DATABASE_USERNAME=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur pour la base de données du référentiel de
métadonnées. Le nom généralement utilisé est xmeta.
-V XMETA_DATABASE_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe de l’ID utilisateur pour le référentiel de métadonnées.
-V XMETA_DATABASE_HOST=″hostname″
Spécifiez le nom d’hôte TCP/IP de l’ordinateur qui héberge le référentiel de
métadonnées.
-V XMETA_DATABASE_PORT_NUMBER=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP de la base de données du référentiel de
métadonnées (s’il s’agit d’une base de données DB2, la valeur est généralement
50000.)

Indiquez les valeurs de ces paramètres supplémentaires si -V


DB_TYPE_NAME=″db2″ et que vous voulez installer DB2 en même temps qu’IBM
InfoSphere Information Server.
-V DB2_DESTINATION=″path_name″
Spécifiez le chemin d’accès absolu au répertoire dans lequel installer le serveur
de base de données DB2. En général, il s’agit de C:\Program Files\IBM\sqllib.
-V DB2_COPY_NAME=″copy_name″
Spécifiez le nom à donner à cette copie de l’installation du serveur de base de
données DB2. En général, il s’agit de DB2COPY1.
-V DB2_INSTANCE_NAME=″instance_name″
Spécifiez le nom de l’instance DB2. Le nom généralement utilisé est DB2.
-V DB2_INSTANCE_PORT_NUMBER=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP pour le serveur DB2. Le numéro de port
généralement utilisé est 50000.
-V DB2_INSTANCE_OWNER_ID=″user_ID″
Spécifiez l’ID du propriétaire d’instance du serveur DB2. L’ID utilisateur
généralement utilisé est db2admin.
-V DB2_INSTANCE_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’ID du propriétaire de l’instance pour le
serveur DB2.

Indiquez les valeurs de ces paramètres supplémentaires si -V


DB_TYPE_NAME=″db2″ et que vous voulez utiliser une installation existante de
DB2 pour la base de données du référentiel de métadonnées.
-V SELECTED_EXISTING_DB2_LOCATION=″path_name″
Spécifiez le chemin d’accès absolu du répertoire dans lequel est installé DB2.
En général, il s’agit de C:\Program Files\IBM\sqllib
-V USE_EMBEDDED_DATABASE=true|false
Spécifiez la valeur false.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 67


-V USE_EXISTING_DATABASE=true|false
Spécifiez la valeur true.

Niveau Moteur

Vous devez associer une valeur à chaque paramètre de cette section si -V


SERVER_SELECTED=″true″.
-V ASB_AGENT_HOST=″host_name″
Spécifiez le nom d’hôte TCP/IP du moteur.
-V ASB_AGENT_PORT=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP d’ASB Agent. La valeur généralement
utilisée est 31531.
-V LOGGING_AGENT_PORT=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP de l’agent de journalisation. La valeur
généralement utilisée est 31533.

Produit InfoSphere DataStage

Vous devez associer une valeur à chaque paramètre de cette section si -AP
datastage.datastage.active=true.
-V projects=″project_string[;project_string]″
Si vous souhaitez créer des projets lors de l’installation, spécifiez project_string
pour les projets. Le format de la chaîne est le suivant : ″nom_projet–New|New
(Protected)–chemin_d’accès_absolu_au_projet″. Vous pouvez spécifier plusieurs
chaînes de projet dans la chaîne en les séparant par un point-virgule. Par
exemple, la chaîne suivante (entrée sur une ligne) indique un nouveau projet et
un nouveau projet protégé qui doivent être créés lors de l’installation :
-V projects="dstage1--New--C:\Users\Jamie\dstage1;dstage2--New (Protected)--
C:\IBM\InformationServer\Server\Projects\dstage2"
-V nlsEnabled=true|false
Si l’identificateur de langue spécifié dans le paramètre -V
INFORMATION_SERVER_LANGUAGE n’est pas en, vous devez indiquer la
valeur true. Si vous installez l’anglais et que vous n’avez pas la certitude
d’utiliser des caractères non latins, spécifiez true.
-V JOBMON_PORT_1=″port_number″
Spécifiez l’un des deux ports de surveillance des travaux du moteur parallèle.
La valeur généralement utilisée est 13400.
-V JOBMON_PORT_2=″port_number″
Spécifiez l’un des deux ports de surveillance des travaux du moteur parallèle.
La valeur généralement utilisée est 13401.
-V WSMQ_VERSION=″version″
Si vous voulez installer un plug-in IBM WebSphere MQ, spécifiez la version de
WebSphere MQ. Les versions admises sont les suivantes :
v WSMQ_Server
v WSMQ_Client

Produit InfoSphere Information Analyzer

Vous devez associer une valeur à chaque paramètre de cette section si -AP
informationanalyzer.informationAnalyzer.active=true.

68 Guide de planification, d’installation et de configuration


-V CREATE_NEW_IA_DATABASE=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer une nouvelle base de données d’analyse.
Ce paramètre et le paramètre -V USE_EXISTING_IA_DATABASE sont mutuellement
exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un
d’entre eux.
-V USE_EXISTING_IA_DATABASE=true|false
Spécifiez true si vous voulez utiliser une base de données d’analyse existante.
Ce paramètre et le paramètre -V CREATE_NEW_IA_DATABASE sont mutuellement
exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un
d’entre eux.
-V IA_DATABASE_SERVER=″db2|oracle|sqlserver″
Si vous utilisez une base de données d’analyse existante, spécifiez le type de
base de données.
-V IA_DATABASE_USERNAME=″iauser″
Spécifiez l’ID utilisateur pour la base de données d’analyse. L’ID utilisateur
généralement utilisé est iauser.
-V IA_DATABASE_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’ID utilisateur pour la base de données
d’analyse.
-V IA_DATABASE_NAME=″database_name″
Nom de la base de données d’analyse. Le nom de base de données
généralement utilisé est iadb.
-V IA_INSTANCE_PORTNUMBER=″port_number″
Spécifiez le numéro de port pour la base de données d’analyse.
-V IA_DATABASE_LOCATION=″pathname″
Si vous n’avez pas créé la base de données d’analyse préalablement et que
vous ne voulez pas créer de nouvelle base de données d’analyse dans DB2 au
cours de la procédure d’installation, spécifiez l’unité sur laquelle vous voulez
installer la base de données d’analyse, suivie d’une barre oblique inversée, par
exemple C:\.

Paramètres de fichier de réponses (Linux, UNIX)


Linux UNIX

Lisez cette rubrique afin d’apprendre à modifier un fichier de réponses pour une
nouvelle installation ou à utiliser un modèle de fichier de réponses pour exécuter
une installation en mode silencieux sur un système Linux ou UNIX.

Les modèles de fichier de réponses se trouvent sur le support d’installation.


Utilisez les modèles pour :
v créer une installation de tous les produits
v installer des produits et des niveaux précis
v mettre à niveau une installation existante
Les fichiers de réponses pour Windows possèdent un contenu légèrement différent
des fichiers de réponses pour Linux et UNIX.

Cette référence est valable pour une nouvelle installation sur un système Linux ou
UNIX et se compose de plusieurs sections.

Les deux premières sections, Communs et Sélection de produits et de niveaux,


contiennent les paramètres requis. Les sélections effectuées dans la section

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 69


Sélection de produits et de niveaux déterminent si vous devez associer des valeurs
aux autres paramètres. Si votre fichier de réponses contient des paramètres qui ne
sont pas requis pour les produits et les niveaux que vous avez sélectionnés, le
programme d’installation les ignore.

Certaines valeurs de paramètre apparaissent entre guillemets. Les valeurs true et


false ne requièrent pas de guillemets. Pour toutes les autres valeurs, si des
guillemets sont présents, entrez-les. Dans le cas contraire, ne les entrez pas.

Communs

Cette section et les paramètres qu’elle contient sont requis.


-V licenseAccepted=true|false
Si vous acceptez les termes de la licence, spécifiez true. Vous devez spécifier
true pour que l’installation se poursuive.
-V LICENSE_FILE=″pathname″
Spécifiez le chemin d’accès absolu au fichier de licence XML.
-V IS_SELECTED_INSTALLATION_TYPE=typical|custom
Vous pouvez spécifier la valeur typical ou custom.
-V NEW_SUITE=true|false
Si vous créez une installation, spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
EXISTING_SUITE sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres
mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V EXISTING_SUITE=true|false
Si vous ajoutez de nouveaux modules de produit à une installation de
version 8.1 existante, spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
NEW_SUITE sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais
n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V IS_DESTINATION=″pathname″
Spécifiez le chemin d’accès absolu du répertoire dans lequel vous voulez
installer InfoSphere Information Server. Le chemin d’accès généralement utilisé
est /opt/IBM/InformationServer.
-V INFORMATION_SERVER_LANGUAGE=″lang″
Spécifiez la langue à utiliser pour IBM Information Server.
Tableau 20. Valeurs admises pour -V INFORMATION_SERVER_LANGUAGE
Langue Valeur
Portugais (Brésil) pt_BR
Anglais en
Français fr
Allemand de
Italien it
Japonais ja
Coréen ko
Chinois (simplifié) zh
Espagnol es
Chinois (traditionnel) zh_TW

70 Guide de planification, d’installation et de configuration


-V ASB_HOST=″hostname″
Spécifiez le nom d’hôte TCP/IP de l’ordinateur qui héberge le niveau Services.
Tous les niveaux InfoSphere Information Server doivent être en mesure de
communiquer avec le niveau Services. Si vous installez le niveau Services sur
cet ordinateur, spécifiez le nom d’hôte de cet ordinateur.
-V ASB_PORT=″9080″
Ne modifiez pas ce paramètre. Le numéro de port que les clients Web
d’InfoSphere Information Server utilisent est déterminé pendant l’installation et
enregistré dans ce paramètre. Vous ne pouvez pas spécifier un port spécifique
à utiliser. Quelle que soit la méthode d’installation, le programme d’installation
recherche le premier port disponible, à partir du port 9080. Le fichier de
réponses doit contenir ce paramètre et spécifier une valeur, même si cette
dernière est ignorée.
-V ASB_USER=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur de l’administrateur de la suite.
-V ASB_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe de l’administrateur de la suite.
-V ASB_DIRECTORY_TYPE=″internal″
Vous devez spécifier la valeur internal .

Sélection de produits et de niveaux

Cette section et les paramètres qu’elle contient sont requis. Pour chaque paramètre
de produit et de niveau associé à la valeur true, vous devez indiquer les valeurs
des paramètres de la section associée qui suit, le cas échéant.
-V DOCUMENTATION_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer l’aide contextuelle et les fichiers PDF sur
cet ordinateur.
-V CLIENT_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Client soit installé sur cet
ordinateur.
-V DOMAIN_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Services soit installé sur cet
ordinateur. Complétez la section Niveaux Référentiels de données et Services.
-V DATABASE_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Référentiel de métadonnées soit
installé sur cet ordinateur. Complétez la section Niveaux Référentiel de
données et Services
-V SERVER_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous voulez que le niveau Moteur soit installé sur cet
ordinateur. Complétez la section Niveau Moteur.
-AP businessglossary.businessGlossary.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Business Glossary sur
cet ordinateur.
-AP businessglossaryanywhere.businessGlossaryAnywhere.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Business Glossary
Anywhere sur cet ordinateur.
-AP datastage.datastage.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere DataStage et
QualityStage sur cet ordinateur. Complétez la section InfoSphere DataStage.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 71


-AP datastagedocs.isPdfDocs.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer la documentation PDF sur cet
ordinateur.
-AP fasttrackinstaller.fasttrackinstaller.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere FastTrack sur cet
ordinateur.
-AP informationanalyzer.informationAnalyzer.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Information Analyzer
sur cet ordinateur. Complétez la section InfoSphere Information Analyzer.
-AP informationserver.informationServer.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Information Services
Director sur cet ordinateur.
-AP isenterprise.isenterprise.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Information Server
Manager sur cet ordinateur.
-AP metadataworkbench.metadataworkbench.active=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer IBM InfoSphere Metadata Workbench
sur cet ordinateur.

Niveau Référentiel de métadonnées et Services

Chaque paramètre de la section doit être associé à une valeur si -V


DOMAIN_SELECTED=″true″ ou si -V DATABASE_SELECTED=″true″.
-V USE_EXISTING_APPSERVER=true|false
Spécifiez true si vous voulez utiliser une installation IBM WebSphere
Application Server existante. Ce paramètre et le paramètre -V
USE_EMBEDDED_APPSERVER sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux
paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V USE_EMBEDDED_APPSERVER=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer un nouvelle instance d’IBM WebSphere
Application Server. Ce paramètre et le paramètre -V USE_EXISTING_APPSERVER
sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la
valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V APP_SERVER_HOME=″pathname″
Spécifiez l’emplacement d’installation pour le serveur d’applications. Si vous
utilisez un serveur d’applications existant, spécifiez l’emplacement existant.
L’emplacement généralement utilisé est /opt/IBM/WebSphere/AppServer.
-V REGISTRY_INTERNAL=true
Vous devez spécifier la valeur true.
-V REGISTRY_LOCALOS=false
Vous devez spécifier la valeur false.
-V APP_SERVER_USER=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur de l’administrateur IBM WebSphere Application
Server. Le nom généralement utilisé est wasadmin.
-V APP_SERVER_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’ID utilisateur de l’administrateur de
WebSphere Application Server.
-V SAME_USER_ADMIN=true|false
Spécifiez true si vous voulez utiliser le même ID utilisateur pour

72 Guide de planification, d’installation et de configuration


l’administrateur de la suite et l’administrateur de WebSphere Application
Server. Même si vous spécifiez la valeur true, vous devez indiquer une valeur
pour APP_SERVER_USER, APP_SERVER_PASSWORD, ASB_USER et
ASB_PASSWORD.
-V DB_TYPE_NAME=″db2|db2_zos_8|db2_zos_9|oracle|sqlserver″
Spécifiez le type de base de données à utiliser pour le référentiel. DB2 version
9.5 pour Linux, UNIX et Windows est fourni avec l’installation et peut être
installé et utilisé comme serveur de base de données de métadonnées
-V XMETA_DATABASE_NAME=″database_name″
Spécifiez le nom de la base de données du référentiel de métadonnées. Le nom
généralement utilisé est xmeta.
-V XMETA_DATABASE_USERNAME=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur pour la base de données du référentiel de
métadonnées. Le nom généralement utilisé est xmeta.
-V XMETA_DATABASE_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe de l’ID utilisateur pour le référentiel de métadonnées.
-V XMETA_DATABASE_HOST=″hostname″
Spécifiez le nom d’hôte TCP/IP de l’ordinateur qui héberge le référentiel de
métadonnées.
-V XMETA_DATABASE_PORT_NUMBER=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP de la base de données du référentiel de
métadonnées (s’il s’agit d’une base de données DB2, la valeur est généralement
50000.)
-V XMETA_DATABASE_ZOS_LOCATION=″location″
Spécifiez l’emplacement IBM DB2 for z/OS sur le système z/OS. Ne spécifiez
ce paramètre que lorsque vous utilisez une base de données DB2 pour z/OS
pour le référentiel de métadonnées, qui est une fonction disponible
uniquement pour les systèmes d’exploitation Linux pris en charge sur les
plateformes System z.
-V XMETA_DATABASE_DB2_COLLECTION=″collection_name″
Spécifiez la collection DB2. La valeur par défaut est NULLID. Ne spécifiez ce
paramètre que lorsque vous utilisez une base de données DB2 pour z/OS pour
le référentiel de métadonnées, qui est une fonction disponible uniquement
pour les systèmes d’exploitation Linux pris en charge sur les plateformes
System z.

Les paramètres DB2 ci-dessous doivent être associés à une valeur si le paramètre
-V DB_TYPE_NAME=″db2″ et si vous n’utilisez pas une base de données existante.
-V DB2_DESTINATION=″path_name″
Spécifiez le chemin d’accès absolu au répertoire dans lequel installer le serveur
de base de données DB2. En général, il s’agit de /opt/IBM/db2/V9.5.
-V DB2_ADMIN_NEW_USER=true|false
Si vous souhaitez que l’assistant d’installation crée un utilisateur, spécifiez
true. Ce paramètre et le paramètre -V DB2_ADMIN_EXISTING_USER sont
mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la valeur
true qu’à l’un d’entre eux.
-V DB2_ADMIN_EXISTING_USER=true|false
Si vous souhaitez que l’assistant d’installation utilise un utilisateur existant,

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 73


spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V DB2_ADMIN_NEW_USER sont
mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la valeur
true qu’à l’un d’entre eux.
-V DB2_ADMIN_USER_NAME=″user_name″
Spécifiez le nom d’utilisateur de l’administrateur DB2. En général, il s’agit de
dasusr1.
-V DB2_ADMIN_USER_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’utilisateur admin de DB2.
-V DB2_ADMIN_USER_GROUP_NAME=″group_name″
Spécifiez le nom de groupe de l’utilisateur admin de DB2. Le nom
généralement utilisé est dasadm1.
-V DB2_ADMIN_USER_HOME_DIRECTORY=″pathname″
Spécifiez le répertoire de base de l’utilisateur admin de DB2. Le nom
généralement utilisé est /home/dasusr1.
-V DB2_INSTANCE_NEW_USER_SELECTION=true|false
Si vous souhaitez que l’assistant d’installation crée un utilisateur d’instance,
spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
DB2_INSTANCE_EXISTING_USER_SELECTION sont mutuellement exclusifs. Spécifiez
les deux paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V DB2_INSTANCE_EXISTING_USER_SELECTION=true|false
Si vous souhaitez que l’assistant d’installation utilise un utilisateur de
l’instance existante, spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
DB2_INSTANCE_NEW_USER_SELECTION sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les
deux paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V DB2_INSTANCE_PORT_NUMBER=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP pour le serveur DB2. Le numéro de port
généralement utilisé est 50000.
-V DB2_INSTANCE_OWNER_ID=″user_ID″
Spécifiez l’ID utilisateur du propriétaire de l’instance DB2. En général, il s’agit
de db2inst1.
-V DB2_INSTANCE_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’ID utilisateur du propriétaire de l’instance
DB2.
-V DB2_INSTANCE_GROUP_NAME=″groupname″
Spécifiez le nom de groupe de l’ID utilisateur du propriétaire d’instance DB2.
Le nom de groupe généralement utilisé est db2iadm1.
-V DB2_INSTANCE_HOME_DIRECTORY=″pathname″
Spécifiez le répertoire de base de l’ID utilisateur du propriétaire d’instance
DB2. Le répertoire généralement utilisé est /home/db2inst1.
-V DB2_FENCED_NEW_USER_SELECTION=true|false
Si vous souhaitez que l’assistant d’installation crée un utilisateur isolé,
spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
DB2_FENCED_EXISTING_USER_SELECTION sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les
deux paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V DB2_FENCED_EXISTING_USER_SELECTION=true|false
Si vous souhaitez que l’assistant d’installation utilise un utilisateur isolé
existant, spécifiez true. Ce paramètre et le paramètre -V
DB2_FENCED_NEW_USER_SELECTION sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux
paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.

74 Guide de planification, d’installation et de configuration


-V DB2_FENCED_USER_NAME=″user_ID″
Spécifiez l’ID de l’utilisateur isolé DB2. En général, il s’agit de db2fenc1.
-V DB2_FENCED_USER_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’utilisateur isolé DB2.
-V DB2_FENCED_USER_GROUP_NAME=″groupname″
Spécifiez le nom de groupe de l’utilisateur isolé DB2. En général, il s’agit de
db2fadm1.
-V DB2_FENCED_USER_HOME_DIRECTORY=″pathname″
Spécifiez le chemin d’accès au répertoire de base de l’utilisateur isolé DB2. En
général, il s’agit de /home/db2fenc1.

Niveau Moteur

Vous devez associer une valeur à chaque paramètre de cette section si -V


SERVER_SELECTED=″true″.
-V ASB_AGENT_HOST=″host_name″
Spécifiez le nom d’hôte TCP/IP du moteur.
-V ASB_AGENT_PORT=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP d’ASB Agent. La valeur généralement
utilisée est 31531.
-V LOGGING_AGENT_PORT=″port_number″
Spécifiez le numéro de port TCP/IP de l’agent de journalisation. La valeur
généralement utilisée est 31533.
-V DS_USER_NEW_USER=“true|false″
Spécifiez true si vous souhaitez que le programme d’installation crée un
utilisateur comme propriétaire du moteur. Ce paramètre et le paramètre -V
DS_USER_EXISTING_USER sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux
paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V DS_USER_EXISTING_USER=“true|false″
Spécifiez true si vous souhaitez que le programme d’installation utilise un ID
utilisateur existant comme propriétaire du moteur. Ce paramètre et le
paramètre -V DS_USER_NEW_USER sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux
paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V DS_USER_NAME=“username″
Spécifiez l’ID de l’utilisateur qui est propriétaire du moteur. Il s’agit d’un
utilisateur du système d’exploitation et la valeur généralement utilisée est
dsadm.
-V DS_USER_PASSWORD=“password″
Spécifiez le mot de passe du propriétaire du moteur.
-V DS_USER_GROUP_NAME=“groupname″
Spécifiez le nom de groupe du propriétaire du moteur. La valeur généralement
utilisée est dstage.
-V DSENGINE_PORT_NUMBER=“port_number″
Spécifiez le numéro de port du moteur. La valeur généralement utilisée est
31538
-V instanceTag=“ITAG″
Spécifiez l’ITAG unique pour le moteur DataStage. ade et bed sont des
exemples valides.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 75


Produit InfoSphere DataStage

Vous devez associer une valeur à chaque paramètre de cette section si -AP
datastage.datastage.active=true.
-V DS_UPGRADE_SELECTED_UNIX=true|false
Spécifiez true si vous procédez à la mise à niveau d’une installation DataStage
de version 7.5.2 ou 7.5.3. Ce paramètre et le paramètre -V
DS_NEW_INSTALLATION_SELECTED sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux
paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V DS_NEW_INSTALLATION_SELECTED=true|false
Spécifiez true si vous installez InfoSphere DataStage pour la première fois sur
cet ordinateur. Ce paramètre et le paramètre -V DS_UPGRADE_SELECTED_UNIX
sont mutuellement exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la
valeur true qu’à l’un d’entre eux.
-V projects=″project_string[;project_string]″
Si vous souhaitez créer des projets lors de l’installation, spécifiez project_string
pour les projets. Le format de la chaîne est le suivant : ″nom_projet–New|New
(Protected)–chemin_d’accès_absolu_au_projet″. Vous pouvez spécifier plusieurs
chaînes de projet dans la chaîne en les séparant par un point-virgule. Par
exemple, la chaîne suivante (entrée sur une ligne) indique un nouveau projet et
un nouveau projet protégé qui doivent être créés lors de l’installation :
-V projects="dstage1--New--/opt/IBM/InformationServer/Server/Projects/dstage1;
dstage2--New (Protected)--/opt/IBM/InformationServer/Server/Projects/dstage2"
-V nlsEnabled=true|false
Si l’identificateur de langue spécifié dans le paramètre -V
INFORMATION_SERVER_LANGUAGE n’est pas en, vous devez indiquer la
valeur true. Si vous installez l’anglais et que vous n’avez pas la certitude
d’utiliser des caractères non latins, spécifiez true.
-V JOBMON_PORT_1=″port_number″
Spécifiez l’un des deux ports de surveillance des travaux du moteur parallèle.
La valeur généralement utilisée est 13400.
-V JOBMON_PORT_2=″port_number″
Spécifiez l’un des deux ports de surveillance des travaux du moteur parallèle.
La valeur généralement utilisée est 13401.
-V WSMQ_VERSION=″version″
Si vous voulez installer un plug-in IBM WebSphere MQ, spécifiez la version de
WebSphere MQ. Les versions admises sont les suivantes :
v WSMQ_Server
v WSMQ_Client

Produit InfoSphere Information Analyzer

Vous devez associer une valeur à chaque paramètre de cette section si -AP
informationanalyzer.informationAnalyzer.active=true.
-V CREATE_NEW_IA_DATABASE=true|false
Spécifiez true si vous voulez installer une nouvelle base de données d’analyse.
Ce paramètre et le paramètre -V USE_EXISTING_IA_DATABASE sont mutuellement
exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un
d’entre eux.
-V USE_EXISTING_IA_DATABASE=true|false
Spécifiez true si vous voulez utiliser une base de données d’analyse existante.

76 Guide de planification, d’installation et de configuration


Ce paramètre et le paramètre -V CREATE_NEW_IA_DATABASE sont mutuellement
exclusifs. Spécifiez les deux paramètres mais n’associez la valeur true qu’à l’un
d’entre eux.
-V IA_DATABASE_SERVER=″db2|oracle|sqlserver″
Si vous utilisez une base de données d’analyse existante, spécifiez le type de
base de données.
-V IA_DATABASE_USERNAME=″iauser″
Spécifiez l’ID utilisateur pour la base de données d’analyse. L’ID utilisateur
généralement utilisé est iauser.
-V IA_DATABASE_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’ID utilisateur pour la base de données
d’analyse.
-V IA_DATABASE_NAME=″database_name″
Nom de la base de données d’analyse. Le nom de base de données
généralement utilisé est iadb.
-V IA_INSTANCE_PORTNUMBER=″port_number″
Spécifiez le numéro de port pour la base de données d’analyse.
-V IA_DATABASE_LOCATION=″pathname″
Si vous n’avez pas crée la base de données d’analyse préalablement et que
vous souhaitez créer une autre base de données d’analyse dans DB2 dans le
cadre de la procédure d’installation, spécifiez le chemin d’accès auquel vous
souhaitez que la base de données d’analyse soit installée.

Codages pris en charge par IBM InfoSphere Information


Server
Les codages pris en charge par IBM InfoSphere Information Server version 8.1 sont
répertoriés ici.

Un environnement local se décompose en trois parties, la langue, la région et le


codage qui correspondent aux trois parties du nom complet d’un environnement
local. Par exemple, le nom de l’environnement local en_US.UTF-8 indique le
codage UTF-8 pour l’anglais. Le nom de l’environnement local ja_JP.sjis indique le
codage SHIFT-JIS pour le japonais. Si le nom de l’environnement local en cours
n’est pas compris dans la partie codage, il s’agit probablement d’un alias, qui peut
définir un codage non pris en charge. Par exemple, il peut s’agir d’UTF-8, pris en
charge pour une installation d’origine de la Version 8.1, mais non pris en charge
pour une mise à niveau de la version 8.0.1 à 8.1.

Le tableau ci-dessous répertorie les combinaisons langue/environnement local


prises en charge par IBM InfoSphere Information Server sur différentes
plateformes.
Tableau 21. Langue prise en charge et combinaisons d’environnements locaux
Envi- Autres
ron- environ-
nement nements
Langue local Windows Linux HP-UX AIX UNIX
Toutes les langues Tout UTF-8 UTF-8 UTF-8 UTF-8 UTF-8
sauf le thaï sauf le
thaï
Anglais en_US MS1252 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 77


Tableau 21. Langue prise en charge et combinaisons d’environnements locaux (suite)
Envi- Autres
ron- environ-
nement nements
Langue local Windows Linux HP-UX AIX UNIX
Français fr_FR MS1252 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1
Allemand de_DE MS1252 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1
Italien it_IT MS1252 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1
Portugais (Brésil) pt_BR MS1252 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1
Espagnol es_ES MS1252 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1 ISO8859-1
Chinois (simplifié) zh_CN MS936 GB2312 GB2312 GB2312 GB2312
Chinois zh_TW MS950 BIG5 BIG5 BIG5 BIG5
(traditionnel)
Japonais (EUC) ja_JP non pris EUC-JP non pris non pris non pris
en charge en charge en charge en charge
Japonais (SJIS) ja_JP MS932 SHIFT-JIS SHIFT-JIS SHIFT-JIS SHIFT-JIS
Coréen ko_KR MS949 KSC5601 EUC-KR KSC5601 KSC5601
Thaï th_TH PC874 TIS620 TIS620 TIS620 TIS620

Les mises à niveau d’InfoSphere Information Server version 8.0.1 vers la


version 8.1 ne prennent pas en charge les changements d’environnement local. Par
exemple, vous ne pouvez pas basculer en UTF-8, qui ne sont pas pris en charge
dans la version 8.0.1. Si vous souhaitez modifier l’encodage pour utiliser
l’encodage UTF-8, vous devez désinstaller les versions existantes d’IBM InfoSphere
Information Server avant d’installer la version 8.1. Si l’environnement de votre
Version 8.0.1 est déjà configuré pour l’utilisation d’un des environnements locaux
répertoriés dans le tableau, et que vous voulez continuer à utiliser cet
environnement local, vous pouvez alors effectuer la mise à niveau.

Pour les nouvelles installations et les mises à niveau, le programme d’installation


utilise les informations d’environnement local de votre ordinateur pour déterminer
si IBM InfoSphere Information Server prend en charge cet environnement local et,
dans ce cas, il configure automatiquement IBM InfoSphere Information Server pour
qu’il l’utilise. Si IBM InfoSphere Information Server prend en charge
l’environnement local, le programme d’installation configure automatiquement IBM
InfoSphere Information Server pour qu’il l’utilise. Si le codage de l’environnement
local actuellement spécifié ne mappe pas vers UTF-8 ou vers un codage pris en
charge, le programme d’installation configure IBM InfoSphere Information Server
pour l’anglais, en incluant le support de langue national. Si cela se produit,
reportez-vous aux instructions du système d’exploitation et consultez IBM
InfoSphere DataStage and QualityStage National Language Support Guide, disponible à
l’adresse http://www.ibm.com/support/docview.wss?rs=14&uid=swg27013660
pour plus d’informations sur la configuration manuelle de l’ordinateur après
l’installation.

78 Guide de planification, d’installation et de configuration


Configuration de l’environnement local de votre ordinateur
Linux UNIX

Le programme d’installation utilise les informations de l’environnement local de


votre ordinateur pour déterminer s’il peut fournir un support de langue. Pour les
langues autres que l’anglais, vous devez vérifier que ces informations sont définies
correctement.

Procédure

Pour définir l’environnement local de votre ordinateur :


1. Déterminez l’environnement local en cours.
Environnement local
2. Dressez la liste de tous les environnements locaux disponibles.
locale -a
3. Si un alias s’affiche à la place de l’environnement local complet, vous pouvez
entrer la commande suivante pour afficher le codage d’un alias. L’alias ja_JP est
pris comme exemple.
LANG=ja_JP locale charmap
4. Remplacez la valeur LANG par une combinaison disponible sur votre
ordinateur et compatible avec IBM InfoSphere Information Server. Pour
modifier le codage, utilisez la commande export au format suivant.
export LANG={locale.charmap}
export LC_ALL={locale.charmap}

Mise à jour de Microsoft .NET Framework


Windows

Si Microsoft .NET Framework Version 1.1 n’est pas encore installé au niveau
Client, le programme d’installation installe Microsoft .NET Framework Version 1.1
Service Pack 1.

Conditions préalables

Si Microsoft .NET Framework version 1.1 est déjà installé et n’est pas au niveau
Service Pack 1, vous devez appliquer le Service Pack 1.

Pour les ordinateurs dont la langue n’est pas l’anglais, le programme d’installation
n’installe pas les extensions de langue nécessaires lorsque Microsoft .NET
Framework Version 1.1 Service Pack 1 est installé.

Procédure
v Si Microsoft .NET Framework version 1.1 est déjà installé :
1. Vérifiez qu’il est au niveau Service Pack 1. Pour plus d’informations sur la
détermination de la version de .NET Framework installée, reportez-vous à
l’article KB318785 sur le site Web Microsoft.
2. S’il n’est pas au niveau Service Pack 1, installez Service Pack 1. Vous pouvez
utiliser les mises à jour automatiques Windows pour installer la mise à jour
KB867460 ou vous pouvez le télécharger et l’installer à partir du site Web
Microsoft.
v Si l’ordinateur fonctionne dans une langue qui n’est pas l’anglais, téléchargez et
installez le module de langue correspondant à votre langue. Le module de

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 79


langue nationale pour Microsoft .NET Framework version 1.1 est disponible sur
le site Web Microsoft en recherchant la rubrique Module de langue .NET
Framework version 1.1.

Mise à niveau à partir d’IBM InfoSphere Information Server version


8.0.1
Pour effectuer une mise à niveau d’InfoSphere Information Server version 8.0.1
vers la version 8.1, préparez les ordinateurs, exécutez la procédure de mise à
niveau sur chaque ordinateur et surveillez la progression de la mise à niveau.

Vous pouvez effectuer une mise à niveau vers la version 8.1 à partir d’une des
versions du logiciel de version 8.0.1 :
v Version 8.0.1
v Version 8.0.1 Correctif 1
v Version 8.0.1 Correctif 1a
v Version 8.0.1 Correctif 2 et ultérieur
Ces versions sont toutes appelées version 8.0.1.

Dans la version 8.0.1, le terme couche a été utilisé pour désigner un aspect de la
topologie d’installation. Le terme domaine a été utilisé pour désigner la couche
incluant IBM WebSphere Metadata Server, IBM WebSphere Business Glossary,
console Web IBM InfoSphere Information Server, les composants du domaine des
modules de produit installés et le Centre de documentation. Dans la version 8.1, le
terme niveau remplace la couche et le terme services remplace le domaine.

Pour effectuer une mise à niveau à partir de la version 8.0.1 :


1. Préparation des ordinateurs
Avant de commencer à mettre les ordinateurs à niveau, préparez tous les
ordinateurs en téléchargeant le dernier module de mise à niveau, en
désactivant les pare-feu et les logiciels antivirus, et en vérifiant les comptes et
les rôles.
2. Mise à niveau de chaque ordinateur
Exécutez la procédure de mise à niveau sur tous les ordinateurs. Exécutez la
procédure Linux et UNIX sur des ordinateurs Linux ou UNIX. Exécutez la
procédure de mise à niveau Microsoft Windows sur des ordinateurs Windows.
Chaque procédure indique d’effectuer des tâches de préparation
supplémentaires, d’exécuter le programme d’installation pour mettre à niveau
le logiciel et d’effectuer des tâches postérieures à l’installation.
Chaque ordinateur héberge un ou plusieurs niveaux du logiciel. Vous devez
mettre à niveau tous les niveaux du logiciel. Mettez à niveau les niveaux dans
l’ordre suivant :
a. Niveau Services
b. Niveau Moteur
c. Niveau Client

Remarque : Vous n’avez pas besoin d’effectuer de procédures de mise à niveau


sur un ordinateur qui n’héberge que le niveau Référentiel de métadonnées.
Dans chaque procédure, certaines étapes s’appliquent à certains niveaux et pas
à d’autres. Lorsque vous suivez la procédure, effectuez les étapes applicables à

80 Guide de planification, d’installation et de configuration


tous les niveaux installés sur l’ordinateur. Si plusieurs niveaux se trouvent sur
le même ordinateur, le programme d’installation les met à niveau dans l’ordre
approprié.
Vous devez mettre à niveau tous les niveaux de l’installation sur le même
niveau de version.
3. Surveillance de la mise à niveau
Lorsque le programme d’installation est exécuté sur un ordinateur, vous
pouvez suivre la progression de la mise à niveau en surveillant différents
fichiers journaux.

Voici quelques exemples de scénario :

Dans une installation de la version 8.0.1 qui recouvre trois ordinateurs,


l’ordinateur A est un ordinateur Windows qui héberge le niveau Client.
L’ordinateur B est un ordinateur UNIX qui héberge le niveau Services et le niveau
Référentiel de métadonnées. L’ordinateur C est un ordinateur UNIX qui héberge le
niveau Moteur. Pour mettre à niveau tous les ordinateurs, vous effectuez les tâches
suivantes :
1. Effectuez toutes les tâches de préparation antérieures à la mise à niveau sur
tous les ordinateurs.
2. Exécutez la procédure de mise à niveau UNIX sur l’ordinateur B. Au cours de
la procédure, vous n’effectuez que les étapes applicables au niveau Services.
3. Exécutez la procédure de mise à niveau UNIX sur l’ordinateur C, en
n’effectuant que les étapes applicables au niveau Moteur.
4. Exécutez la procédure de mise à niveau Windows sur l’ordinateur A, en
n’effectuant que les étapes applicables au niveau Client.

Dans une installation de la version 8.0.1 qui recouvre trois ordinateurs,


l’ordinateur A et l’ordinateur B sont des ordinateurs Windows qui hébergent le
niveau Client. L’ordinateur C est un ordinateur Linux qui héberge le niveau
Services, le niveau Moteur et le niveau Référentiel de métadonnées. Pour mettre à
niveau tous les ordinateurs, vous effectuez les tâches suivantes :
1. Effectuez toutes les tâches de préparation antérieures à la mise à niveau sur
tous les ordinateurs.
2. Exécutez la procédure de mise à niveau UNIX sur l’ordinateur C. Au cours de
la procédure, vous n’effectuez que les étapes applicables au niveau Services et
au niveau Moteur.
3. Exécutez la procédure de mise à niveau Windows sur l’ordinateur A, en
n’effectuant que les étapes applicables au niveau Client.
4. Exécutez la procédure de mise à niveau Windows sur l’ordinateur B, en
n’effectuant que les étapes applicables au niveau Client.

Durée de la mise à niveau

Les mises à niveau peut prendre autant de temps que l’installation complète du
produit. La durée du processus de mise à niveau varie en fonction de nombreux
facteurs, dont :
v le nombre de projets et de tâches
v la quantité de métadonnées dans le référentiel de métadonnées
v le nombre de produits installés
v la vitesse de traitement et le débit en lecture/écriture sur le système

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 81


A titre d’estimation générale, déterminez le temps nécessaire à l’installation initiale
de la version 8.0.1 et ajoutez environ trois minutes par projet.

Préparation de la mise à niveau de la version 8.0.1 vers la


version 8.1
Préparez tous les ordinateurs de l’installation avant de commencer une mise à
niveau de la version 8.0.1 vers la version 8.1.

Conditions préalables
v Vous ne pouvez pas modifier les paramètres de globalisation (NLS) lorsque vous
effectuez la mise à niveau de la version 8.0.1 vers la version 8.1. Les paramètres
de support de langue nationale de la version 8.0.1 sont appliqués
automatiquement à la version 8.1 lors de la mise à niveau. Pour modifier les
paramètres de support de langue nationale, vous devez désinstaller la
version 8.0.1, puis créer une installation de la version 8.1. Pour plus
d’informations sur la création d’une installation, reportez-vous à la section
″Installation et mise à niveau d’IBM InfoSphere Information Server.″
v Vous ne pouvez pas spécifier une autre langue pour les interfaces utilisateur
InfoSphere Information Server lorsque vous effectuez la mise à niveau de la
version 8.0.1 vers la version 8.1. Vous pouvez exécuter l’assistant d’installation
dans plusieurs langues, mais les interfaces utilisateur du logiciel InfoSphere
Information Server mis à jour restent affichées en anglais. Pour modifier la
langue des interfaces utilisateur, vous devez désinstaller la version 8.0.1, puis
créer une installation de la version 8.1.
v Avant que le programme d’installation commence la mise à niveau, il vérifie
l’installation existante et indique s’il détecte des composants manquants.
v Vérifiez que l’ordinateur est conforme à la configuration minimale requise en
matière d’espace disque et de mémoire disponibles. Pour déterminer les
ressources nécessaires :
– Vérifiez que l’ordinateur dispose d’au moins 5 Go d’espace disque disponible.
L’espace disque doit effectuer l’extraction et la mise à niveau des fichiers.
– Consultez la configuration système requise de la version 8.1 et vérifiez que
toutes les exigences sont respectées. Pour afficher le document des exigences,
accédez à la page www.ibm.com/software/data/infosphere/info-server/
overview/requirements.html.
– Vérifiez que les ressources du disque et des fichiers sont préparés
correctement. Pour plus d’informations sur la préparation des ressources du
disque et des fichiers, voir ″Etape 3 : Préparation des ressources du disque,
des fichiers et du réseau.″
v Dans le système de fichiers dans lequel se trouve le référentiel de métadonnées,
assurez-vous que vous disposez d’un espace disque supérieur à 20 % de la taille
de la base de données du référentiel de métadonnées.

Procédure

Avant de commencer le processus de mise à niveau, préparez chacun des


ordinateurs de l’installation, selon les indications de la procédure suivante :
1. Téléchargez le dernier module InfoSphere Information Server à partir du site
Web IBM Passport Advantage, à l’adresse www.ibm.com/software/howtobuy/
passportadvantage/.
2. Sauvegardez les installations d’InfoSphere Information Server sur les
ordinateurs qui hébergent le niveau Moteur et le niveau Services. Pour plus
d’informations sur la sauvegarde de l’installation d’InfoSphere Information

82 Guide de planification, d’installation et de configuration


Server, reportez-vous à la rubrique sur la sauvegarde des composants
InfoSphere Information Server dans IBM InfoSphere Information Server
Administration Guide.

Important : Suivez attentivement les procédures de sauvegarde pour vous


assurer que vous avez bien sauvegardé tous les champs nécessaires. Certains
fichiers critiques se trouvent dans des répertoires autres que les répertoires
d’installation d’InfoSphere Information Server.
3. Vérifiez que la commande hostname renvoie le nom d’hôte au format abrégé.
a. Entrez la commande ci-dessous dans une invite de commande :
hostname
b. Vérifiez que la commande ne renvoie que le nom d’hôte. Par exemple :
myhost
c. Si la commande hostname renvoie le nom d’hôte et le domaine (par
exemple, myhost.mydomain), consultez l’administrateur système pour
configurer le réseau afin que la commande hostname ne renvoie que le nom
d’hôte.
4. Si IBM InfoSphere DataStage et QualityStage est installé, exportez les projets
InfoSphere DataStage à un emplacement sûr. Pour exporter des projets, utilisez
InfoSphere DataStage and QualityStage Designer.
5. Désactivez le pare-feu et le logiciel antivirus sur chaque ordinateur à mettre à
niveau. Certains logiciels antivirus empêchent l’exécution du programme
d’installation et des opérations du réseau ou affichent des invites de
confirmation qui interfèrent avec le programme d’installation et peuvent causer
l’échec de l’installation.

Important : Réactivez le pare-feu et le logiciel antivirus après la mise à niveau.


6. Si vous avez préinstallé WebSphere Application Server lorsque vous avez
installé la version 8.0.1, appliquez le correctif approprié et le SDK Java pour
mettre à niveau WebSphere Application Server vers la version 6.0.2.27 avant de
commencer la mise à niveau d’InfoSphere Information Server. Pour plus
d’informations sur les correctifs WebSphere Application Server, accédez à
www.ibm.com/software/webservers/appserv/was/support/download.html.

Remarque : Des mises à jour plus récentes du serveur d’application peuvent


être disponibles, mais elles n’ont pas encore été testées avec InfoSphere
Information Server.
7. Si vous avez modifié, installé ou désinstallé manuellement des parties de la
suite IBM InfoSphere Information Server (c’est-à-dire, sans utiliser les
programmes d’installation ou de mise à jour fournis avec le produit), des
incohérences peuvent avoir été introduites et elles peuvent entraîner l’échec du
processus de mise à niveau. Des erreurs peuvent également se produire si vous
avez modifié les affectations de port, les noms d’hôte ou les configurations de
base de données. Pour plus d’informations, reportez-vous à la note technique
suivante : www.ibm.com/support/docview.wss?rs=14&uid=swg21375952
8. (niveaux Services et Moteur) Vérifiez que le compte d’utilisateur utilisé pour
effectuer la mise à jour dispose des droits d’administrateur de la suite
suffisants.
a. Connectez-vous à la console Web InfoSphere Information Server avec le
compte utilisé pour effectuer la mise à niveau. Le compte par défaut avec le
rôle d’administrateur de suite est isadmin.
Si vous ne pouvez pas vous connecter, résolvez l’erreur avant de continuer
la mise à niveau.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 83


b. Cliquez sur l’onglet Administration.
c. Dans le volet de navigation, sélectionnez Utilisateurs et groupes >
Utilisateurs.
d. Dans le volet Utilisateurs, activez la case à cocher en regard du compte avec
lequel vous vous êtes connectez. Le nom par défaut est isadmin.
e. Cliquez sur Ouvrir.
f. Développez Composant de la suite.
g. Vérifiez que les cases à cocher des rôles ci-dessous sont activées :
v Administrateur Business Glossary
v Administrateur DataStage et QualityStage
v Administrateur de projet Information Analyzer
v Administrateur Information Services Director
v Administrateur FastTrack

Remarque : En fonction des modules de produit installés, certains rôles


peuvent ne pas figurer dans la liste.
h. Si l’un de ces rôles n’est pas sélectionné, activez la case à cocher du rôle
(après la mise à niveau, désactivez la case à cocher). Si des rôles
supplémentaires sont sélectionnés, laissez-les sélectionnés.
i. Cliquez sur Se déconnecter pour fermer la console Web.
9. Si vous disposez d’un serveur de base de données de référentiel de
métadonnées Oracle, accordez l’autorisation CREATE VIEW au compte du
propriétaire de la base de données de référentiel de métadonnées avant de
commencer la mise à niveau. L’octroi de cette autorisation permet au
programme d’installation de créer des vues dans la base de données, qui sont
nécessaires avec la version 8.1.
a. Dans une invite de commande, entrez la commande ci-dessous pour vous
connecter à la base de données Oracle à l’aide d’un compte d’utilisateur
possédant le rôle Administrateur de base de données (DBA) :
sqlplus dba_user/dba_password@SID

où :
v dba_user est l’ID de l’administrateur de base de données Oracle
v dba_password est le mot de passe de l’administrateur de base de données
Oracle
v SID est l’ID système Oracle (SID) de la base de données du référentiel de
métadonnées
b. Entrez la commande ci-dessous pour accorder l’autorisation CREATE VIEW
au compte d’utilisateur de base de données du référentiel de métadonnées :
GRANT CREATE VIEW TO xmeta_user;

où xmeta_user est le compte d’utilisateur de base de données du référentiel


de métadonnées.

Après avoir effectué les tâches de préparation sur tous les ordinateurs, commencez
à mettre à niveau les ordinateurs un par un, selon les indications dans les
procédures de mise à niveau.

84 Guide de planification, d’installation et de configuration


Mise à niveau d’un ordinateur Windows
Suivez ces procédures pour mettre à niveau IBM InfoSphere Information Server

Conditions préalables
v Effectuez toutes les étapes de préparation de la mise à niveau.
v Les procédures de cette rubrique considèrent que vous avez installé InfoSphere
Information Server au chemin d’installation par défaut. Ce chemin est le
suivant :
– C:\IBM\InformationServer
Si l’installation se trouve à un autre chemin, remplacez le chemin lorsque vous
effectuez les procédures de mise à niveau.
v Les comptes administrateur ci-dessous doivent être valides et actifs :

Niveau Comptes d’administrateur


Niveau Si l’installation est configurée de manière à utiliser un registre
Services d’utilisateurs externe, comme le registre du système d’exploitation ou
LDAP (Lightweight Directory Access Protocol), vérifiez les comptes
suivants :
v Le compte d’administrateur InfoSphere Information Server (nom
d’utilisateur par défaut isadmin)
v Le compte d’administrateur WebSphere Application Server (nom
d’utilisateur par défaut wasadmin)
Niveau v Si vous utilisez IBM DB2 comme serveur de base de données, vérifiez
Référentiel de les comptes suivants :
métadonnées
– Le compte d’administrateur DB2 (nom d’utilisateur par défaut
db2admin)
– Le compte de référentiel de métadonnées (nom d’utilisateur par
défaut xmeta)
v Si vous utilisez un autre serveur de base de données, reportez-vous à la
documentation du serveur de base de données pour plus d’informations
sur la vérification des comptes et des mots de passe.
v Si InfoSphere Information Analyzer est installé, vérifiez le compte
InfoSphere Information Analyzer (nom d’utilisateur par défaut iauser)

Vérifiez les différents comptes de la manière suivante :


– Vérifiez que le nom d’utilisateur et le mot de passe sont valides et que le
compte n’est pas verrouillé. Pour vérifier ces informations, connectez-vous au
système avec le nom d’utilisateur et le mot de passe.
– Vérifiez que le mot de passe du compte n’expire pas avant la fin de la mise à
niveau. Si vous n’êtes pas certain de la date d’expiration du mot de passe,
modifiez le mot de passe du compte, puis utilisez la commande
AppServerAdmin pour répercuter la modification sur le système. Pour plus
d’informations sur cette commande, reportez-vous à la rubrique ″Commande
AppServerAdmin″ dans IBM InfoSphere Information Server Administration Guide.
– Vérifiez que les caractères du nom d’utilisateur et du mot de passe sont
autorisés pour le programme d’installation. Il est possible que des caractères
du nom d’utilisateur et du mot de passe soient valides dans le magasin
d’authentification sous-jacent, mais pas pour le programme d’installation.
Pour plus d’informations sur les caractères autorisés, accédez à Etape 5 :
Configuration des utilisateur pour l’installation.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 85


A propos de cette tâche

Pour effectuer une mise à niveau vers la version 8.1, suivez cette procédure sur
chaque ordinateur Windows de l’installation. La procédure permet d’effectuer les
tâches de préparation, de démarrer le programme d’installation pour la mise à
niveau du logiciel, puis d’effectuer des tâches postérieures à l’installation.

Chaque ordinateur héberge un ou plusieurs niveaux du logiciel. Vous devez mettre


à niveau tous les niveaux du logiciel. Effectuez la mise à niveau des niveaux dans
l’ordre suivant :
v Niveau Services
v Niveau Moteur
v Niveau Client

Remarque : Vous n’avez pas besoin d’effectuer de procédures de mise à niveau sur
un ordinateur qui n’héberge que le niveau Référentiel de métadonnées.

Certaines étapes de la procédure ne s’appliquent que lors de la mise à niveau d’un


ordinateur hébergeant un niveau déterminé. Chaque fois que vous exécutez la
procédure, ne suivez que les étapes applicables au niveau que vous mettez à
niveau. Par exemple, si les niveaux sont tous installés sur des ordinateurs
Windows distincts, effectuez cette procédure pour mettre à niveau l’ordinateur qui
héberge le niveau Services, en ne suivant que les étapes applicables au niveau
Services. Ensuite, répétez la procédure pour mettre à niveau l’ordinateur qui
héberge le niveau Moteur, en ne suivant que les étapes applicables au niveau
Moteur. Enfin, répétez la procédure pour mettre à niveau l’ordinateur qui héberge
le niveau Client, en ne suivant que les étapes applicables au niveau Client.

Lorsqu’un ou plusieurs niveaux sont installés sur un ordinateur, suivez les étapes
applicables à tous les niveaux installés sur l’ordinateur. Par exemple, si le niveau
Services et le niveau Moteur sont installés sur le même ordinateur Windows,
exécutez cette procédure une fois pour mettre à niveau l’ordinateur, en suivant les
étapes applicables au niveau Services ou au niveau Moteur, ou aux deux niveaux.
Lorsque vous démarrez le programme d’installation, le programme met à niveau
les niveaux sur l’ordinateur dans l’ordre approprié. Enfin, répétez la procédure
pour mettre à niveau l’ordinateur qui héberge le niveau Client, en ne suivant que
les étapes applicables au niveau Client.

Si un ou plusieurs niveaux sont installés des ordinateurs Linux ou UNIX, utilisez


la procédure Linux et UNIX pour mettre à niveau les ordinateurs Linux ou UNIX.
Par exemple, si le niveau Services et le niveau Moteur sont installés sur un
ordinateur UNIX, exécutez la procédure Linux et UNIX pour mettre à niveau
l’ordinateur. Effectuez toutes les étapes. puis suivez la procédure Windows pour
mettre à niveau l’ordinateur qui héberge le niveau Client.

Vous devez mettre à niveau tous les niveaux de l’installation sur le même niveau
de version.

Procédure
1. Sélectionnez un ordinateur à mettre à niveau.
2. (niveau Client) Si vous avez installé le client IBM InfoSphere FastTrack version
8.0.1, désinstallez-le. Une fois que vous avez effectué la mise à niveau,
installez le client IBM InfoSphere FastTrack version 8.1.

86 Guide de planification, d’installation et de configuration


3. (niveaux Client et Moteur) Sauvegardez les valeurs de clé du registre du
pilote ODBC.
a. Démarrez l’éditeur de registre (regedit).
b. Dans la fenêtre de l’éditeur de registre, accédez à la branche de clé de
registre ci-dessous : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\ODBC\
ODBCINST.INI\ODBC Drivers
c. Cliquez avec le bouton droit sur Pilotes ODBC et sur Exporter.
d. Dans la fenêtre qui s’affiche, cliquez sur Branche sélectionnée.
e. Nommez le fichier de sauvegarde odbc.reg.
f. Cliquez sur Enregistrer pour exporter les valeurs de clé de registre de
pilotes ODBC dans le fichier de sauvegarde.
g. Quittez l’éditeur de registre.
4. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous que le nom d’hôte et les valeurs de
port de l’ordinateur sont corrects dans le fichier de script du programme
d’installation vpd.script. Ce fichier se trouve sous C:\Program Files\Common
Files\InstallShield\Universal\IBM\InformationServer\Gen2\_vpddb.
a. Utilisez un éditeur de texte pour ouvrir le fichier vpd.script.
b. Recherchez l’entrée ci-dessous dans le fichier :
INSERT INTO LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES (id,
'LPV_ROOT_INSTALL_DIR','path',NULL,'false')

où path est l’emplacement d’installation de la version d’IBM Information


Server à mettre à niveau.
c. Dans l’entrée, identifiez l’ID de l’instance. Cet ID est la première valeur
numérique après la parenthèse ouverte ″(″ dans l’entrée. Dans l’exemple
précédent, id est l’ID de l’instance.
d. Dans le fichier vpd.script, recherchez les lignes suivantes :
INSERT INTO LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES(id,
'LPV_ASB_HOST','myhost.mydomain',NULL,'false')
INSERT INTO LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES(id,'LPV_ASB_PORT',
'port',NULL,'false')

où :
v id est l’ID de l’instance identifiée lors de l’étape précédente
v myhost.mydomain est le nom d’hôte de l’ordinateur
v port est le numéro de port WebSphere Application Server utilisé pour se
connecter à la console Web
Si ces entrées se trouvent dans le fichier, vérifiez que le nom d’hôte et le
numéro de port de l’ordinateur sont corrects. Si les valeurs sont
incorrectes, modifiez les valeurs dans les entrées.
Si les entrées sont absentes du fichier, modifiez le fichier et ajoutez les
entrées. Vous pouvez ajouter les entrées à n’importe quel endroit dans le
fichier.
e. Enregistrez les modifications apportées.
5. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous que le nom d’hôte et les valeurs de
port de l’ordinateur sont corrects dans le fichier Version.xml. Ce fichier se
trouve dans le répertoire d’installation InfoSphere Information Server.

Remarque : Si vous n’avez pas installé un correctif ou un ensemble de


correctifs pour la version 8.0.1, le fichier Version.xml n’existe pas. Ignorez
l’étape suivante.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 87


Pour vérifier les valeurs dans le fichier :
a. Utilisez un éditeur de texte pour ouvrir le fichier Version.xml, le cas
échéant.
b. Dans le fichier, recherchez les entrées dans la section <Properties>
similaires aux lignes suivantes :
<Property name="AsbHostName" value="myhost.mydomain"/>
<Property name="AsbPortNumber" value="port"/>

où :
v myhost.mydomain est le nom d’hôte de l’ordinateur
v port est le numéro de port WebSphere Application Server utilisé pour se
connecter à la console Web
Si ces entrées se trouvent dans le fichier, vérifiez que le nom d’hôte et le
numéro de port de l’ordinateur sont corrects. Si les valeurs sont
incorrectes, modifiez les valeurs dans les entrées.
Si les entrées sont absentes du fichier, modifiez le fichier et ajoutez les
entrées. Vous pouvez ajouter les entrées à n’importe quel endroit dans la
section <Properties>.
c. Enregistrez les modifications apportées.
6. (niveau Services) Si vous avez installé WebSphere Application Server avec
InfoSphere Information Server 8.0.1 (au lieu de l’installer séparément ou avec
une instance existante), arrêtez et désactivez le service WebSphere Application
Server Windows. L’arrêt et la désactivation du service permet de s’assurer que
les fichiers verrouillés par les programmes de surveillance de service
n’interfèrent pas avec la mise à niveau. Pour arrêter et désactiver le service
WebSphere Application Server :
a. Cliquez sur Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration > Outils
d’administration > Services.
b. Recherchez le service WebSphere Application Server. Le service possède un
nom similaire à ″InfoSphere Information Server V6 - hostnameNode01″ où
hostname est le nom d’hôte de l’ordinateur.
c. Cliquez avec le bouton droit sur le service WebSphere Application Server
et cliquez sur Arrêter.
d. Cliquez avec le bouton droit sur le service WebSphere Application Server
et cliquez sur Propriétés.
e. Dans le menu Type de démarrage, cliquez sur Désactivé.
f. Cliquez sur Appliquer.
g. Cliquez sur OK.
h. Fermez les panneaux.

Important : Une fois la mise à niveau terminé, remodifiez le type de


démarrage sur Automatique.
7. (niveau Moteur) Supprimez les guillemets doubles (″) de la variable
d’environnement pendant le processus de mise à niveau.
a. Fermez les fenêtres d’invite de commande ouvertes.
b. Cliquez sur Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration >
Système.
c. Cliquez sur Avancées.
d. Cliquez sur Variables d’environnement dans la partie inférieure du
panneau.

88 Guide de planification, d’installation et de configuration


e. Vérifiez que les variables PATH dans les groupes Variables utilisateur et
Variables système. Le paramètre PATH efficace est une combinaison des
deux paramètres de variable PATH.
8. (niveaux Services et Moteur) Désactivez les applications IBM InfoSphere
Information Services Director actuellement en cours d’exécution.
a. Connectez-vous à console IBM InfoSphere Information Server avec un
compte disposant du rôle d’administrateur de la suite.
b. Sélectionnez OPERATE > Applications de services d’informations
déployées.
c. Dans le volet Afficher, sélectionnez une application déployée.
d. Cliquez sur Editer.
e. Dans la partie inférieure du volet Afficher, cliquez sur Désactiver et
sélectionnez Désactiver dans le menu.
f. Répétez ces étapes pour chaque application déployée.

Remarque : Ne réactivez pas les applications déployées tant que les niveaux
Services et Moteur n’ont pas été mis à niveau.
9. (niveaux Services et Moteur) Fermez toutes les tâches planifiées, comme les
rapports et les activités de purge du journal. Pour arrêter ces tâches, créez un
programme non filtré dans la console Web InfoSphere Information Server, puis
arrêtez toutes les tâches planifiées affichées dans la vue.
a. Connectez-vous à la console Web InfoSphere Information Server avec un
compte disposant du rôle d’administrateur de la suite.
b. Dans la console Web, cliquez sur l’onglet Administration.
c. Dans le volet de navigation, sélectionnez Gestion de la planification >
Vues de planification.
d. Dans le volet Vues de planification, cliquez sur Nouveau.
e. Entrez un nom et une description dans les zones Nom et Description.
f. Cliquez sur Sauvegarder et fermer.
g. Sélectionnez la vue planifiée créée lors des étapes précédentes.
h. Cliquez sur Afficher les planifications.
i. Sélectionnez un programme dans la liste et cliquez sur Afficher la tâche.
j. Si la valeur Etat est ARRETE, arrêtez la tâche :
v Si la valeur Etat est DEMARRE, cliquez sur Fermer, puis cliquez sur
Arrêter pour arrêter la tâche. Notez le nom du programme afin de
pouvoir le redémarrer une fois la mise à jour terminée.
v Si la valeur Etat n’est pas DEMARRE, cliquez sur Fermer.
k. Répétez les étapes (a) à (j) pour chaque programme figurant dans la liste.
10. (tous les niveaux) Redémarrez l’ordinateur.
11. (tous les niveaux) Connectez-vous à un compte d’utilisateur disposant de
droits d’administrateur local par défaut. Ne démarrez pas les applications.

Important : Vous devez vous connecter comme utilisateur affecté directement


au groupe Administrateurs. Le programme d’installation ne fonctionne pas
correctement pour les utilisateurs qui sont affectés indirectement au groupe
Administrateurs. Par exemple, les utilisateurs affectés à un groupe affecté au
groupe Administrateurs ou les utilisateurs de domaine affectés à un groupe de
domaine affecté au groupe Administrateurs.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 89


12. (niveau Services) Si vous avez arrêté et désactivé le service WebSphere
Application Server Windows selon les indications de l’étape 6, à la page 88,
démarrez manuellement WebSphere Application Server.
a. Cliquez sur Tous les programmes > IBM WebSphere > Application
Server v6 > Profils > par défaut > Démarrer le serveur.
b. Surveillez le processus de démarrage jusqu’à ce que WebSphere
Application Server ait totalement démarré. La commande de démarrage
renvoie avant que le processus soit entièrement démarré. Pour s’assurer
que le processus démarre complètement, surveillez le fichier startServer.log
jusqu’à ce que l’entrée ci-dessous soit affichée :
[5/1/08 15:10:20:591 EDT] 0000000a WsServerImpl A WSVR0001I: Server server1
open for e-business

Le fichier startServer.log se trouve sous C:\Program Files\IBM\


WebSphere\AppServer\profiles\default\logs\server1\.
13. (niveau Moteur) Utilisez le Gestionnaire des tâches de Windows pour vérifier
que les processus ci-dessous sont en cours d’exécution :
v ASBAgent.exe
v dsservice.exe
v dsrpcd.exe
v LoggingAgent.exe
v tl_dsservice.exe
Si l’un de ces processus n’est pas en cours d’exécution, résolvez l’erreur avant
de continuer la mise à niveau.
14. (niveaux Services et Moteur) Vérifiez que le compte d’utilisateur utilisé pour
effectuer la mise à niveau dispose de rôles d’administrateurs de la suite
suffisants. Pour vérifier les rôles, connectez-vous à la console Web InfoSphere
Information Server avec le compte utilisé lors de la mise à niveau. Dans le
rôle d’administrateur de la suite, le compte par défaut est isadmin. Si vous ne
parvenez pas à vous connecter, résolvez l’erreur avant de continuer la mise à
niveau.
15. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous qu’aucune tâche InfoSphere
DataStage ou InfoSphere Information Analyzer n’est en cours d’exécution.
16. (niveau Client) Assurez-vous que tous les clients InfoSphere Information
Server sont fermés.
17. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous que les clients InfoSphere
Information Server, y compris les clients basés sur un navigateur, qui se
connectent au niveau Moteur ou Services sont fermés pendant la mise à
niveau des deux niveaux.
18. (niveau Services) Si vous avez installé WebSphere Application Server dans le
cadre du processus d’installation de la version 8.0.1, vérifiez qu’il n’y a pas de
services automatisés en cours d’exécution utilisant des fichiers dans le
répertoire WebSphere Application Server ou y accédant.
19. (niveau Moteur) Arrêtez les services Logging Agent et ASB Agent en entrant
les commandes ci-dessous dans une invite de commande :
taskkill /f /im ASBAgent.exe
taskkill /f /im LoggingAgent.exe

Remarque : Utilisez la commande taskkill au lieu de l’outil d’administration


de services pour arrêter les services. L’arrêt des services en utilisant l’outil
d’administration de services ne parvient pas toujours à fermer le processus.

90 Guide de planification, d’installation et de configuration


20. (niveau Moteur) Si l’installation en cours inclut InfoSphere DataStage,
InfoSphere QualityStage, ou InfoSphere Information Analyzer, fermez le
moniteur de tâches InfoSphere DataStage.
a. Entrez la commande ci-dessous dans une invite de commande :
cd c:\IBM\InformationServer\Server\PXEngine\java
b. Recherchez le fichier .jobmonpid dans ce répertoire. Si le fichier
.jobmonpid n’existe pas, le moniteur de tâches n’est pas exécuté. Passez à
l’étape 21.
c. Ouvrez le fichier .jobmonpid pour extraire l’ID de processus du moniteur
de tâches.
d. Entrez la commande ci-dessous pour arrêter le processus du moniteur de
tâches :
taskkill /f /pid job_monitor_process_id

où job_monitor_process_id est la valeur provenant du fichier .jobmonpid.


e. Supprimez le fichier .jobmonpid.
21. (niveau Moteur) Arrêtez Resource Tracker.
a. Ouvrez le Gestionnaire des tâches de Windows.
b. Cliquez sur l’onglet Processus.
c. Dans la liste des processus, recherchez resource_tracker.exe. Si
resource_tracker.exe est absent de la liste, Resource Tracker n’est pas en
cours d’exécution. Fermez le Gestionnaire des tâches de Windows et
passez à l’étape 22.
d. Sélectionnez resource_tracker.exe.
e. Cliquez sur Terminer le processus.
f. Dans la fenêtre de confirmation, cliquez sur Oui.
g. Fermez la fenêtre du Gestionnaire des tâches.
22. (tous les niveaux) Démarrez le programme d’installation. Pour plus
d’informations sur le démarrage du programme d’installation, accédez à la
rubrique Démarrage du programme d’installation en utilisant l’assistant
d’installation.
Le programme d’installation invite à indiquer le nom du compte
d’administrateur de la suite et le nom du compte d’administrateur WebSphere
Application Server.

Important : N’utilisez pas l’installation en mode silencieux pour effectuer la


mise à niveau de la version 8.0.1 vers la version 8.1.
23. Lorsque le programme d’installation vous invite à indiquer un répertoire
d’installation, sélectionnez le répertoire contenant l’installation existante
d’InfoSphere Information Server. Le programme d’installation détermine les
niveaux et les produits à mettre à niveau sur chaque ordinateur.
24. Effectuez les étapes restantes du programme d’installation pour mettre le
système à niveau vers la version 8.1.
25. Suivez la progression de la mise à niveau en surveillant les fichiers journaux.
26. (niveaux Client et Moteur) Une fois la mise à niveau terminée, restaurez les
valeurs de clé de registre de pilote ODBC.
a. Démarrez l’éditeur de registre.
b. Cliquez sur Fichier > Importer.
c. Sélectionnez le fichier odbc.reg et cliquez sur Ouvrir. L’éditeur de registre
importe les valeurs de clé dans le fichier.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 91


d. Quitter l’éditeur de registre.
27. (niveaux Client et Services) Mettez les informations de configuration du pilote
ODBC à niveau.
Pour chacune des sources de données ODBC définies, renommez les noms de
source de données (DSN) existantes pointant sur les anciens pilotes ODBC et
créez des noms de source de données utilisant les nouveaux pilotes ODBC. En
renommant les noms de source de données, vous ne perdez pas les détails de
configuration. Pour renommer un nom de source de données :
a. Cliquez sur Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration > Outils
d’administration > Sources de données (ODBC).
b. Dans la liste User Data Sources, sélectionnez un nom de source de
données.
c. Cliquez sur Configurer.
d. Modifiez le nom de la source de données. Utilisez la version du pilote
comme extension du nom de fichier. Par exemple, remplacez DB2test par
DB2test.52.
e. Cliquez sur OK.
Après avoir renommé les noms de source de données existants, créez des
noms de source de données pour utiliser les nouveaux pilotes ODBC. Pour
créer un nom de source de données :
a. Dans le panneau Sources de données (ODBC), cliquez sur Ajouter.
b. Sélectionnez un pilote.
c. Cliquez sur Terminer.
d. Entrez le nom de source de données et les paramètres associés, et cliquez
sur OK.
28. (niveaux Services et Moteur) Redémarrez les tâches planifiées que vous avez
arrêtées avant de démarrer le programme de mise à niveau.
a. Connectez-vous à la console Web InfoSphere Information Server avec un
compte disposant du rôle d’administrateur de la suite.
b. Cliquez sur l’onglet Administration.
c. Dans le volet de navigation, sélectionnez Planifier la surveillance > Vues
des planifications.
d. Dans le volet Vues des planifications, sélectionnez la vue planifiée que
vous avez créée avant de démarrer le programme de mise à niveau.
e. Cliquez sur Afficher les planifications.
f. Sélectionnez toutes les vues planifiées que vous avez arrêtées.
g. Cliquez sur Démarrer.
29. Pour installer le client IBM InfoSphere FastTrack version 8.1 sur cet ordinateur,
démarrez de nouveau le programme d’installation et installez le client.

Mise à niveau d’un ordinateur Linux ou UNIX


Suivez ces procédures pour mettre à niveau IBM InfoSphere Information Server
version 8.0.1 vers la version 8.1 sur un ordinateur Linux ou UNIX.

Conditions préalables
v Effectuez toutes les étapes de préparation de la mise à niveau.

92 Guide de planification, d’installation et de configuration


v Les procédures de cette rubrique considèrent que vous avez installé InfoSphere
Information Server au chemin d’installation par défaut. Ce chemin est le
suivant :
– /opt/IBM/InformationServer
Si l’installation se trouve à un autre chemin, remplacez le chemin lorsque vous
effectuez les procédures de mise à niveau.
v Les comptes administrateur ci-dessous doivent être valides et actifs :

Niveau Comptes d’administrateur


Niveau Si l’installation est configurée de manière à utiliser un registre
Services d’utilisateurs externe, comme le registre du système d’exploitation ou
LDAP (Lightweight Directory Access Protocol), vérifiez les comptes
suivants :
v Le compte d’administrateur InfoSphere Information Server (nom
d’utilisateur par défaut isadmin)
v Le compte d’administrateur WebSphere Application Server (nom
d’utilisateur par défaut wasadmin)
Niveau Le compte d’administrateur pour le moteur InfoSphere Information Server
Moteur (nom d’utilisateur par défaut dsadm)
Niveau v Si vous utilisez IBM DB2 comme serveur de base de données, vérifiez
Référentiel de les comptes suivants :
métadonnées
– Le compte de serveur d’administration DB2 (nom d’utilisateur par
défaut dasusr1)
– Le compte du propriétaire de l’instance DB2 (nom d’utilisateur par
défaut db2inst1)
– Le compte d’utilisateur isolé DB2 (nom d’utilisateur par défaut
db2fenc1)
– Le compte de référentiel de métadonnées (nom d’utilisateur par
défaut xmeta)
Si vous utilisez un autre serveur de base de données, reportez-vous à la
documentation du serveur de base de données pour plus d’informations
sur la vérification des comptés liés à la base de données.
v Si InfoSphere Information Analyzer est installé au niveau Référentiel de
métadonnées, vérifiez le compte InfoSphere Information Analyzer (nom
d’utilisateur par défaut iauser)

Vérifiez les différents comptes de la manière suivante :


– Vérifiez que le nom d’utilisateur et le mot de passe sont valides et que le
compte n’est pas verrouillé. Pour vérifier ces informations, connectez-vous au
système avec le nom d’utilisateur et le mot de passe.
– Vérifiez que le mot de passe du compte n’expire pas avant la fin de la mise à
niveau. Si vous n’êtes pas certain de la date d’expiration du mot de passe,
modifiez le mot de passe du compte, puis utilisez la commande
AppServerAdmin pour répercuter la modification sur le système. Pour plus
d’informations sur cette commande, reportez-vous à la rubrique ″Commande
AppServerAdmin″ dans IBM InfoSphere Information Server Administration Guide.
– Vérifiez que les caractères du nom d’utilisateur et du mot de passe sont
autorisés pour le programme d’installation. Il est possible que des caractères
du nom d’utilisateur et du mot de passe soient valides dans le magasin
d’authentification sous-jacent, mais pas pour le programme d’installation.
Pour plus d’informations sur les caractères autorisés, accédez à Etape 5 :
Configuration des utilisateur pour l’installation.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 93


A propos de cette tâche

Pour effectuer une mise à niveau vers la version 8.1, exécutez cette procédure sur
chaque ordinateur Linux ou UNIX de l’installation. La procédure permet
d’effectuer les tâches de préparation, de démarrer le programme d’installation pour
la mise à niveau du logiciel, puis d’effectuer des tâches postérieures à l’installation.

Chaque ordinateur héberge un ou plusieurs niveaux du logiciel. Vous devez mettre


à niveau tous les niveaux du logiciel. Effectuez la mise à niveau des niveaux dans
l’ordre suivant :
v Niveau Services
v Niveau Moteur
v Niveau Client (suivez la procédure de mise à niveau des ordinateurs Microsoft
Windows pour mettre à niveau ce niveau)

Remarque : Vous n’avez pas besoin d’effectuer de procédures de mise à niveau sur
un ordinateur qui n’héberge que le niveau Référentiel de métadonnées.

Certaines étapes de la procédure ne s’appliquent que lors de la mise à niveau d’un


ordinateur hébergeant un niveau déterminé. Chaque fois que vous exécutez la
procédure, ne suivez que les étapes applicables au niveau que vous mettez à
niveau. Par exemple, si le niveau Services et le niveau Moteur sont installés sur
des ordinateurs UNIX distincts, exécutez cette procédure pour mettre à niveau
l’ordinateur qui héberge le niveau Services, en n’effectuant que les étapes
applicables au niveau Services. Ensuite, répétez la procédure pour mettre à niveau
l’ordinateur qui héberge le niveau Moteur, en ne suivant que les étapes applicables
au niveau Moteur.

Lorsqu’un ou plusieurs niveaux sont installés sur un ordinateur, suivez les étapes
applicables à tous les niveaux installés sur l’ordinateur. Par exemple, si le niveau
Services et le niveau Moteur sont installés sur le même ordinateur UNIX, exécutez
cette procédure une fois pour mettre l’ordinateur à niveau. Effectuez toutes les
étapes. Lorsque vous démarrez le programme d’installation, le programme met à
niveau les niveaux sur l’ordinateur dans l’ordre approprié.

Si un ou plusieurs niveaux sont installés sur des ordinateurs Windows, utilisez la


procédure Windows pour mettre à niveau les ordinateurs Windows. Par exemple,
si le niveau Client est installé sur un ordinateur Windows, exécutez la procédure
Linux et UNIX pour mettre à niveau des ordinateurs Linux or UNIX. Effectuez
toutes les étapes, puis suivez la procédure Windows pour mettre à niveau
l’ordinateur Windows.

Vous devez mettre à niveau tous les niveaux de l’installation sur le même niveau
de version.

Procédure
1. Sélectionnez un ordinateur à mettre à niveau.
2. (niveaux Services et Moteur) Connectez-vous à l’ordinateur comme
superutilisateur. Ne démarrez pas les applications.
3. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous que le nom d’hôte et les valeurs de
port de l’ordinateur sont corrects dans le fichier de script du programme
d’installation vpd.script. Ce fichier se trouve dans l’un des répertoires ci-après.
v AIX /usr/lib/objrepos/InstallShield/Universal/IBM/
InformationServer/Gen2/_vpddb

94 Guide de planification, d’installation et de configuration


v HPUX /root/InstallShield/Universal/IBM/InformationServer/Gen2/
_vpddb
v Linux /root/InstallShield/Universal/IBM/InformationServer/Gen2/
_vpddb
v Solaris /InstallShield/Universal/IBM/InformationServer/Gen2/_vpddb
Pour vérifier les valeurs dans le fichier :
a. Utilisez un éditeur de texte pour ouvrir le fichier vpd.script.
b. Recherchez l’entrée ci-dessous dans le fichier :
INSERT INTO LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES (id,
'LPV_ROOT_INSTALL_DIR','path',NULL,'false')

où path est l’emplacement d’installation de la version d’IBM Information


Server à mettre à niveau.
c. Dans l’entrée, identifiez l’ID de l’instance. Cet ID est la première valeur
numérique après la parenthèse ouverte ″(″ dans l’entrée. Dans l’exemple
précédent, id est l’ID de l’instance.
d. Dans le fichier vpd.script, recherchez les lignes suivantes :
INSERT INTO LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES(id,
'LPV_ASB_HOST','myhost.mydomain',NULL,'false')
INSERT INTO LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES(id,'LPV_ASB_PORT',
'port',NULL,'false')

où :
v id est l’ID de l’instance identifiée lors de l’étape précédente
v myhost.mydomain est le nom d’hôte de l’ordinateur
v port est le numéro de port WebSphere Application Server utilisé pour se
connecter à la console Web
Si ces entrées se trouvent dans le fichier, vérifiez que le nom d’hôte et le
numéro de port de l’ordinateur sont corrects. Si les valeurs sont
incorrectes, modifiez les valeurs dans les entrées.
Si les entrées sont absentes du fichier, modifiez le fichier et ajoutez les
entrées. Vous pouvez ajouter les entrées à n’importe quel endroit dans le
fichier.
e. Enregistrez les modifications apportées.
4. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous que le nom d’hôte et les valeurs de
port de l’ordinateur sont corrects dans le fichier Version.xml. Ce fichier se
trouve dans le répertoire d’installation InfoSphere Information Server.

Remarque : Si vous n’avez pas installé un correctif ou un ensemble de


correctifs pour la version 8.0.1, le fichier Version.xml n’existe pas. Ignorez
l’étape suivante.
Pour vérifier les valeurs dans le fichier :
a. Utilisez un éditeur de texte pour ouvrir le fichier Version.xml, le cas
échéant.
b. Dans le fichier, recherchez les entrées dans la section <Properties>
similaires aux lignes suivantes :
<Property name="AsbHostName" value="myhost.mydomain"/>
<Property name="AsbPortNumber" value="port"/>

où :
v myhost.mydomain est le nom d’hôte de l’ordinateur

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 95


v port est le numéro de port WebSphere Application Server utilisé pour se
connecter à la console Web
Si ces entrées se trouvent dans le fichier, vérifiez que le nom d’hôte et le
numéro de port de l’ordinateur sont corrects. Si les valeurs sont
incorrectes, modifiez les valeurs dans les entrées.
Si les entrées sont absentes du fichier, modifiez le fichier et ajoutez les
entrées. Vous pouvez ajouter les entrées à n’importe quel endroit dans la
section <Properties>.
c. Enregistrez les modifications apportées.
5. (niveaux Services et Moteur) Fermez toutes les tâches planifiées, comme les
rapports et les activités de purge du journal. Pour arrêter ces tâches, créez un
programme non filtré dans la console Web InfoSphere Information Server, puis
arrêtez toutes les tâches planifiées affichées dans la vue.
a. Connectez-vous à la console Web InfoSphere Information Server avec un
compte disposant du rôle d’administrateur de la suite.
b. Dans la console Web, cliquez sur l’onglet Administration.
c. Dans le volet de navigation, sélectionnez Gestion de la planification >
Vues de planification.
d. Dans le volet Vues de planification, cliquez sur Nouveau.
e. Entrez un nom et une description dans les zones Nom et Description.
f. Cliquez sur Sauvegarder et fermer.
g. Sélectionnez la vue planifiée créée lors des étapes précédentes.
h. Cliquez sur Afficher les planifications.
i. Sélectionnez un programme dans la liste et cliquez sur Afficher la tâche.
j. Si la valeur Etat est ARRETE, arrêtez la tâche :
v Si la valeur Etat est DEMARRE, cliquez sur Fermer, puis cliquez sur
Arrêter pour arrêter la tâche. Notez le nom du programme afin de
pouvoir le redémarrer une fois la mise à jour terminée.
v Si la valeur Etat n’est pas DEMARRE, cliquez sur Fermer.
k. Répétez les étapes (a) à (j) pour chaque programme figurant dans la liste.
6. Linux (niveau Moteur) pour Red Hat Linux, vérifiez que le fichier
/.dshome existe et que son contenu pointe vers le répertoire DSEngine
d’InfoSphere Information Server version 8.0.1. Par défaut, ce répertoire est
/opt/IBM/InformationServer/Server/DSEngine.
7. (niveau Moteur uniquement) Utilisez la commande ps pour vérifier que les
processus ci-dessous sont en cours d’exécution :

Processus Commande ps
ASB Agent ps -ef | grep com.ascential.asb.agent.impl.AgentImpl
dsrpcd ps -ef | grep dsrpcd
Logging Agent ps -ef | grep com.ascential.acs.logging.agent.LoggingAgentSocketImpl

Si l’un de ces processus n’est pas en cours d’exécution, résolvez l’erreur avant
de continuer la mise à niveau.
8. (niveaux Services et Moteur) Vérifiez que le compte d’utilisateur utilisé pour
effectuer la mise à niveau dispose de rôles d’administrateurs de la suite
suffisants. Pour vérifier les rôles, connectez-vous à la console Web InfoSphere
Information Server avec le compte utilisé lors de la mise à niveau. Dans le

96 Guide de planification, d’installation et de configuration


rôle d’administrateur de la suite, le compte par défaut est isadmin. Si vous ne
parvenez pas à vous connecter, résolvez l’erreur avant de continuer la mise à
niveau.
9. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous qu’aucune tâche InfoSphere
DataStage ou InfoSphere Information Analyzer n’est en cours d’exécution.
10. (niveaux Services et Moteur) Assurez-vous que les clients InfoSphere
Information Server, y compris les clients basés sur un navigateur, qui se
connectent au niveau Moteur ou Services sont fermés pendant la mise à
niveau des deux niveaux.
11. (niveau Services) Si vous avez installé WebSphere Application Server dans le
cadre du processus d’installation de la version 8.0.1, vérifiez qu’il n’y a pas de
services automatisés en cours d’exécution utilisant des fichiers dans le
répertoire WebSphere Application Server ou y accédant.
12. (niveaux Services et Moteur) Démarrez le programme d’installation. Pour plus
d’informations sur le démarrage du programme d’installation, reportez-vous à
la section Démarrage du programme d’installation à partir de l’invite de
commande.
Le programme d’installation peut vous demander d’indiquer le nom du
compte d’administrateur de la suite et le nom du compte d’administrateur
WebSphere Application Server.
Avertissement : Linux Red Hat Enterprise Linux : n’utilisez pas le mode
silencieux pour l’installation pour mettre à niveau de la version 8.0.1 à la
version 8.1.
13. Lorsque le programme d’installation vous invite à indiquer un répertoire
d’installation, sélectionnez le répertoire contenant l’installation existante
d’InfoSphere Information Server. Le programme d’installation détermine les
niveaux et les produits à mettre à niveau sur chaque ordinateur.
14. Effectuez les étapes restantes du programme d’installation pour mettre le
système à niveau vers la version 8.1.
15. Suivez la progression de la mise à niveau en surveillant les fichiers journaux.
16. (niveau Services) Mettez le fichier .odbc.ini à jour afin qu’il reflète les noms de
pilote ODBC fournis avec InfoSphere Information Server version 8.1.
L’emplacement du fichier .odbc.ini est spécifié dans la variable
d’environnement ODBCINI. Pour mettre à jour le fichier :
a. Dans une invite de commande, entrez les commandes ci-dessous pour
recherche le fichier .odbc.ini et ouvrez-le dans l’éditeur de texte vi :
$ cat /.dshome
/scratch/IBM/InformationServer/Server/DSEngine
$ cd `cat /.dshome`
$ . ./dsenv
$ vi $ODBCINI
a. Créez une copie de sauvegarde du fichier .odbc.ini.
b. Dans le fichier .odbc.ini, mettez les entrées Driver=drivernameandpath à
niveau pour refléter les noms et les chemins de pilote actuels. Vous pouvez
rechercher les pilotes dans le répertoire branded_odbc/lib. Par exemple, si
vous utilisez le pilote DB2, modifiez le nom et le chemin du pilote de la
manière suivante :
v Version 8.0.1 :
/opt/IBM/InformationServer/Server/branded_odbc/lib/VMdb222.so
v Version 8.1 :
/opt/IBM/InformationServer/Server/branded_odbc/lib/VMdb223.so
c. Sauvegardez les modifications.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 97


17. (niveau Moteur) Installez et testez les versions 64 bits des bibliothèques du
client de base de données pour les sources de données. Avec la version 8.1, le
moteur WebSphere Application Server est une application 64 bits. Pour activer
le moteur mise à niveau pour se connecter aux sources de données, les
versions 64 bits des bibliothèques du client de base de données pour les
sources de données doivent être opérationnelles.
18. Solaris (niveau Moteur) Modifiez le fichier dsenv afin que toutes
AIX
les références aux bibliothèques du client de base de données pour les sources
de données pointent vers les versions 64 bits. Vous pouvez rechercher ce
fichier dans le répertoire DSEngine dans le répertoire d’installation
d’InfoSphere Information Server.
19. (niveaux Services et Moteur) Redémarrez les tâches planifiées que vous avez
arrêtées avant de démarrer le programme de mise à niveau.
a. Connectez-vous à la console Web InfoSphere Information Server avec un
compte disposant du rôle d’administrateur de la suite.
b. Cliquez sur l’onglet Administration.
c. Dans le volet de navigation, sélectionnez Planifier la surveillance > Vues
des planifications.
d. Dans le volet Vues des planifications, sélectionnez la vue planifiée que
vous avez créée avant de démarrer le programme de mise à niveau.
e. Cliquez sur Afficher les planifications.
f. Sélectionnez toutes les vues planifiées que vous avez arrêtées.
g. Cliquez sur Démarrer.

Mise à niveau de la surveillance de la progression


Vous pouvez suivre la progression d’une mise à niveau en surveillant les fichiers
journaux.

Vous pouvez surveiller les fichiers journaux pour suivre les processus de mise à
niveau suivants :
v La mise à niveau de la suite IBM InfoSphere Information Server globale
v La mise à niveau de l’application WebSphere Application Server
v Le déploiement de l’archive d’entreprise WebSphere Application Server (EAR)
v Les installations de composants InfoSphere DataStage

Pour surveiller un fichier journal, utilisez la commande tail -f logfilename où


logfilename correspond au chemin et au nom du fichier journal.

UNIX La commande tail est standard sur les systèmes UNIX.

Windows La commande tail est disponible sur les systèmes Microsoft Windows si :
v vous avez installé Microsoft Windows Resource Toolkit, ou
v si vous avez installé MKS Toolkit, ou
v si vous avez installé le client InfoSphere DataStage ou si InfoSphere DataStage
Server version 8.0.1 (MKS Toolkit est installé avec ces modules de produit).

Si la commande tail n’est pas disponible, ouvrez le fichier journal dans un éditeur
de texte qui ne verrouille pas le fichier pour la modification lorsqu’il est ouvert.
Pour afficher les mises à jour, fermez le fichier, puis ouvrez-le de nouveau.

98 Guide de planification, d’installation et de configuration


Les procédures de surveillance considèrent que vous avez installé InfoSphere
Information Server au chemin d’installation par défaut. Ce chemin est le suivant :
v Windows C:\IBM\InformationServer
v Linux UNIX /opt/IBM/InformationServer
Si l’installation se trouve à un autre chemin, remplacez le chemin lorsque vous
effectuez les procédures.

Surveillance de la mise à niveau de la suite IBM InfoSphere


Information Server globale
Vous pouvez suivre la progression de la mise à niveau de la suite InfoSphere
Information Server en surveillant le fichier journal d’installation.

A propos de cette tâche

Pour suivre la progression de chaque mise à niveau de la suite InfoSphere


Information Server, surveillez le fichier journal d’installation.

Procédure
1. Sur l’ordinateur sur lequel le programme d’installation est exécuté, accédez au
répertoire contenant le fichier journal :
v Windows

cd %temp%
cd ibm_is_logs
v UNIX

cd /tmp
cd ibm_is_logs

Remarque : Si vous avez spécifier un autre répertoire temporaire lorsque vous


avez appelé le programme d’installation, le répertoire ibm_is_logs se trouve
dans le répertoire spécifié.
2. Entrez la commande suivante :
tail -f ISInstall*.log

où ISInstall*.log est le fichier journal avec le dernier horodatage.

Surveillance de la mise à niveau de WebSphere Application


Server
Vous pouvez suivre la progression de la mise à niveau de WebSphere Application
Server en surveillant le fichier journal d’installation.

A propos de cette tâche

Pour suivre la progression de la mise à niveau de WebSphere Application Server,


surveillez le fichier journal d’installation.

Procédure
1. Sur l’ordinateur sur lequel le programme d’installation est exécuté, accédez au
répertoire contenant le fichier journal :
v Windows

cd %temp%

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 99


v UNIX

cd /tmp
2. Entrez la commande suivante :
tail -f log.txt

Remarque : La mise à niveau de WebSphere Application Server peut prendre


jusqu’à 20 minutes. Pendant ce temps, le fichier journal d’installation de la suite
n’est pas mis à jour.

Surveillance du déploiement de l’archive d’entreprise WebSphere


Application Server
Vous pouvez suivre la progression du déploiement de l’archive d’entreprise
WebSphere Application Server (EAR) en surveillant le fichier journal d’installation.

A propos de cette tâche

Pour suivre la progression du déploiement de l’archive d’entreprise WebSphere


Application Server,surveillez le fichier journal d’installation.

Procédure
1. Sur l’ordinateur sur lequel le programme d’installation est exécuté, accédez au
répertoire contenant le fichier journal :
v Windows

cd c:\IBM\WebSphere\AppServer\Profiles\default\log\server1
v Linux

cd /opt/IBM/WebSphere/AppServer/profiles/default/log/server1
v AIX

cd /usr/IBM/WebSphere/AppServer/profiles/default/log/server1
2. Entrez la commande suivante :
tail -f SystemOut.log

Remarque : Remarque : Certains déploiements d’archives d’entreprise peuvent


prendre 25 minutes, ce qui peut laisser penser que le programme d’installation
a cessé de s’exécuter.

Surveillance des installations de composants InfoSphere


DataStage
Vous pouvez suivre la progression des installations de composants InfoSphere
DataStage en surveillant le fichier journal d’installation.

A propos de cette tâche

Vous pouvez surveiller l’installation des composants InfoSphere DataStage


suivants :
v Plug-ins InfoSphere DataStage
v Opérateurs PX
v Connecteurs

Chaque composant doit être installé dans chaque projet sur chaque système hôte.
Si vous utilisez de nombreux projets, l’installation des plug-ins peut prendre du
temps.

100 Guide de planification, d’installation et de configuration


Procédure
1. Sur l’ordinateur sur lequel le programme d’installation est exécuté, accédez au
répertoire contenant le fichier journal :
v Windows

cd c:\IBM\InformationServer\Server\StagingArea\Log
v UNIX

cd /opt/IBM/InformationServer/Server/StagingArea/Log
2. Entrez la commande suivante :
tail -f ISInstall*.log

où ISInstall*.log correspond au fichier journal avec le dernier horodatage.

Paramètres de fichier de réponses pour une mise à niveau à


partir de la version 8.0.1
Lorsque vous mettez IBM InfoSphere Information Server version 8.0.1 vers la
version 8.1, vous pouvez démarrer le programme d’installation en mode silencieux
et spécifier les paramètres de mise à niveau dans un modèle de fichier de
réponses.

Restriction : Windows Linux Sous les systèmes d’exploitation Microsoft


Windows et Red Hat Enterprise Linux, n’utilisez pas l’installation en mode
silencieux pour mettre à niveau la version 8.0.1 vers la version 8.1.

Les modèles de fichier de réponses se trouvent sur le support d’installation.


Utilisez les modèles pour :
v créer une installation de tous les produits
v installer des produits et des niveaux précis
v mettre à niveau une installation existante
Les fichiers de réponses pour Windows possèdent un contenu légèrement différent
des fichiers de réponses pour Linux et UNIX.

Le modèle de fichier de réponses contient les paramètres suivants. Tous les


paramètres sont requis. Ces paramètres sont les seuls paramètres inclus dans un
modèle de fichier de réponses pour une installation de mise à niveau.
-V licenseAccepted=true|false
Si vous acceptez les termes de la licence, spécifiez true. Vous devez spécifier
true pour que l’installation se poursuive.
-V INFORMATION_SERVER_LANGUAGE=″en″
Pour une mise à niveau à partir de la version 8.0.1, la seule langue prise en
charge est l’anglais.
-V ASB_USER=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur de l’administrateur de la suite.
-V ASB_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe de l’administrateur de la suite.
-V APP_SERVER_USER=″user_id″
Spécifiez l’ID utilisateur de l’administrateur IBM WebSphere Application
Server. Le nom généralement utilisé est wasadmin.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 101
-V APP_SERVER_PASSWORD=″password″
Spécifiez le mot de passe associé à l’ID utilisateur de l’administrateur de
WebSphere Application Server.

Mise à niveau depuis DataStage ou QualityStage, versions antérieures


à la version 8.0.1
Pour procéder à la mise à niveau depuis des versions de DataStage et QualityStage
antérieures à la version 8.0.1 vers la version 8.1 d’IBM InfoSphere Information
Server, vous devez mettre à niveau le logiciel ou installer une nouvelle instance de
la version 8.1 puis migrer vos projets et vos travaux.

Conditions préalables
1. Vous devez effectuer une sauvegarde de vos ordinateurs et exporter vos projets
DataStage avant de commencer le processus de mise à niveau. Une fois la mise
à niveau commencée, vous ne pouvez pas annuler les modifications.
2. Reportez-vous à la section Planification de l’installation d’IBM InfoSphere
Information Server et préparez les ordinateurs.
3. Avant d’effectuer la mise à niveau, assurez-vous que le serveur DataStage est
en cours d’exécution et que tous les clients DataStage sont fermés.
4. Linux UNIX Connectez-vous en tant qu’utilisateur root.
5. Connectez-vous en tant qu’administrateur local ou en tant
Windows
qu’administrateur de domaine disposant des privilèges d’administrateur local.

A propos de cette tâche

Le programme d’installation met à jour le logiciel vers InfoSphere Information


Server version 8.1. Pour utiliser des projets et des travaux existants dans la
nouvelle installation, vous devez les migrer séparément.

Vous devez mettre à niveau tous les niveaux de votre installation vers la même
version d’InfoSphere Information Server.

Procédure

Pour procéder à la mise à niveau vers la version 8.1 :


1. Sauvegardez DataStage et enregistrez les paramètres et les fichiers de
configuration.
2. Sélectionnez l’une des options de mise à niveau suivantes :

Option Description
Méthode de base Conserve la structure de répertoires des
projets existants et met à niveau les projets
vers InfoSphere Information Server
version 8.1. Lors du processus d’installation,
vos projets sont préparés pour la migration
vers le nouveau référentiel de métadonnées.
Ensuite, vous utilisez le client IBM
InfoSphere DataStage and QualityStage
Administrator pour faire migrer chacun de
vos projets.

102 Guide de planification, d’installation et de configuration


Option Description
Méthode complète Déplace tous les projets migrés vers la
structure de répertoires de InfoSphere
DataStage version 8.1. Vous pouvez
également utiliser cette méthode pour faire
migrer l’installation de DataStage vers un
autre ordinateur.
Méthode à plusieurs serveurs Sur les systèmes Linux ou UNIX, conserve
une instance existante de DataStage et
installe également InfoSphere Information
Server version 8.1.
Méthode de mise à niveau pour les Conserve la structure de répertoires
versions antérieures à la version 7.0 existante des projets DataStage. Vous mettez
d’abord à niveau DataStage vers la version
7.5.3 puis vers InfoSphere Information
Server version 8.1..

Si vous voulez procéder à une mise à niveau depuis une édition de DataStage
antérieure à la version 7.5.2, vous devez procéder à la mise à niveau de
DataStage vers InfoSphere Information Server version 7.5.3, puis vers la
version 8.1.
Pour plus d’informations sur les méthodes de mise à niveau, voir Migration vers
IBM Information Server version 8.1.

Mise à jour des produits et des composants de la version 8.1


Vous pouvez mettre à jour InfoSphere Information Server et les modules de
produit associés avec le programme d’installation de mises à jour.

A propos de cette tâche

Le programme d’installation de mises à jour est installé avec InfoSphere


Information Server version 8.1 dans le répertoire C:\IBM\InformationServer\
Updates. Sous Linux et UNIX, il est installé dans le répertoire
opt/IBM/InformationServer/Updates. Vous trouverez des détails sur l’utilisation
du programme d’installation de mises à jour dans une note technique en ligne à
l’adresse suivante : http://www.ibm.com/support/docview.wss?rs=14
&uid=swg27012519.

Mise à jour de la licence avant l’ajout de nouveaux modules et


composants de produit
L’assistant d’installation de la suite enregistre la licence lorsque vous installez IBM
InfoSphere Information Server. Si vous achetez d’autres modules ou composants de
produit après avoir installé la suite, vous devez mettre à jour la licence sur le
niveau Services avant d’installer les nouveaux modules.

Conditions préalables
v Vous devez disposer des droits d’administrateur de la suite.
v Procurez-vous une nouvelle licence sur le portail des licences IBM InfoSphere
Information Server d’IBM Sales Administrator. Le fichier de licence contient tous
les produits que vous avez le droit d’utiliser. Si vous ajoutez de nouveaux

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 103
produits à votre licence, le fichier de licence doit inclure tous les produits sous
licence existants ainsi que les produits supplémentaires que vous venez
d’acquérir.

A propos de cette tâche

Obtenez un fichier de licence et effectuez cette tâche si l’une des conditions


suivantes s’applique :
v Vous ajoutez des modules de produit supplémentaires.
v Vous procédez à la mise à niveau depuis IBM InfoSphere FastTrack version 8.0.1.
*
v Vous procédez à la mise à niveau depuis IBM InfoSphere Metadata Workbench
version 8.0.1. *
v Vous procédez à la mise à niveau depuis IBM InfoSphere Business Glossary
Anywhere version 8.0.1. *
* Si la date de la licence en cours est antérieure au 20 mai 2008 et si vous avez
déjà installé ce produit, vous pouvez utiliser le programme d’installation
d’InfoSphere Information Server pour le mettre à niveau. Toutefois, vous devez
vous procurer et télécharger un nouveau fichier de licence incluant le produit.
Vous pouvez obtenir et télécharger le fichier de licence mis à jour avant ou après
la mise à niveau vers InfoSphere Information Server version 8.1. Si la date de la
licence en cours est antérieure au 20 mai 2008 et que vous n’avez pas encore
installé le produit, vous devez vous procurer et télécharger un nouveau fichier
de licence incluant ce produit pour pouvoir utiliser le programme d’installation
d’InfoSphere Information Server version 8.1.

Procédure

Pour mettre à jour la licence :


1. Vérifiez que le nouveau fichier de licence se trouve sur un ordinateur pouvant
exécuter la console Web d’InfoSphere Information Server.
2. Utilisez l’une des méthodes suivantes pour vous connecter à la console Web en
tant qu’administrateur de la suite :
v Sélectionnez Démarrer → IBM Information Server → Console Web
Windows
IBM WebSphere Information Server.
v Ouvrez un navigateur Web et accédez à l’URL de la console Web. Le format
de l’URL est hôte_services:port, où hôte_services est l’URL ou l’adresse IP du
serveur sur lequel le niveau Services est installé et port est le port affecté à la
console Web. Le port par défaut est 9080.
3. Dans l’onglet Administration, cliquez sur Gestion du domaine → Licence.
4. Cliquez sur Télécharger un fichier de licence.
5. Sélectionnez votre fichier de licence XML et cliquez sur Télécharger.

Installation de composants qui ne font pas partie du programme


d’installation de la suite
Certains composants disposent de leur propre programme d’installation. Vous
pouvez les installer après avoir installé InfoSphere Information Server.

104 Guide de planification, d’installation et de configuration


Installation des clients IBM InfoSphere Business Glossary
Anywhere
Pour pouvoir utiliser IBM InfoSphere Business Glossary Anywhere, vous devez
installer et configurer le client pour chaque utilisateur.

Conditions préalables

Assurez-vous que le système client est conforme à la configuration client requise


pour IBM InfoSphere Business Glossary Anywhere, selon les indications de la
section Configuration système requise pour IBM InfoSphere Information Server.

Procédure

Pour installer le client IBM InfoSphere Business Glossary Anywhere sur chaque
ordinateur :
1. Sur le support d’installation, placez-vous dans le répertoire client\sys_exp où
sys_exp correspond au répertoire de votre système d’exploitation Microsoft
Windows. Cliquez deux fois sur BGASetup.exe puis cliquez sur Installer pour
commencer l’installation.
2. Cliquez sur OK pour fermer l’écran de bienvenue.
3. Vérifiez que l’icône de livre InfoSphere Business Glossary Anywhere se
trouve maintenant dans la barre d’état système.
4. Configurez les paramètres du serveur sur tous les clients. Pour plus
d’informations, lancez la visite guidée ou lisez les informations de
configuration dans l’Initiation au navigateur du bureau.

Installation de MetaBrokers and Bridges


Après avoir installé les clients InfoSphere Information Server ou les composants du
niveau moteur, vous pouvez installer MetaBrokers and Bridges sur le niveau client
ou moteur. MetaBrokers and bridges permet d’importer des métadonnées dans le
référentiel de métadonnées d’IBM InfoSphere Information Server et d’en exporter.

Conditions préalables
v Assurez-vous que l’ordinateur respecte la configuration système requise pour
MetaBrokers and Bridges, selon les indications de la section Configuration
système requise pour MetaBrokers and Bridges version 8.1.
v Vous devez disposer d’un accès administrateur au système d’installation.
v Si une version précédente ou une version bêta de MetaBrokers and Bridges est
installée, vous devez la désinstaller avant d’installer la nouvelle version.
v Pour utiliser MetaBrokers and Bridges sur le niveau client, un ou plusieurs des
outils suivants doivent être installés sur l’ordinateur sur lequel vous installez
MetaBrokers and Bridges :
– console InfoSphere Information Server installée avec IBM InfoSphere
Information Analyzer ouIBM InfoSphere Information Services Director
– Le client IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Administrator
– Le client IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Designer
– Le client IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Director
v Pour utiliser MetaBrokers and Bridges sur un niveau moteur, un ou plusieurs
modules produit suivants doivent être installés sur le niveau moteur :
– IBM InfoSphere DataStage
– IBM InfoSphere QualityStage
Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 105
– IBM InfoSphere Information Analyzer
– IBM InfoSphere Information Services Director

Restrictions

Pour importer des métadonnées à l’aide d’IBM InfoSphere DataStage and


QualityStage Designer, vous devez installer MetaBrokers and Bridges sur le même
ordinateur que le client Designer.

Pour utiliser IBM Rational Data Architect MetaBroker pour échanger des
métadonnées entre IBM Rational Data Architect etInfoSphere Information Server,
vous devez installer une version prise en charge de Rational Data Architect sur
l’ordinateur sur lequel vous avez installé MetaBrokers and Bridges.

Procédure

Pour installer MetaBrokers and Bridges :


1. Connectez-vous au système en tant qu’administrateur.
2. Dans l’image d’installation, ouvrez le répertoire MetaBrokersAndBridges et
cliquez deux fois sur setup.exe.
3. Suivez les instructions de l’assistant pour installer MetaBrokers and Bridges.

Installation des composants z/OS pour InfoSphere DataStage


MVS Edition
Si vous souhaitez compiler et exécuter des travaux IBM InfoSphere DataStage sur
un serveur exécutant IBM z/OS, vous devez d’abord installer les fichiers de
stockage COBOL et la bibliothèque d’exécution RTL.

Procédure

Pour installer les composants :

Installation des fichiers de stockage COBOL


Téléchargez les fichiers de stockage COBOL pour les ajouter comme membres
d’une bibliothèque de stockage (copylib).

Procédure

Pour installer les fichiers de stockage COBOL :


1. A l’aide du protocole FTP, transférez les fichiers de stockage COBOL dans les
membres copylib. Sur le support d’installation, les fichiers se trouvent dans le
répertoire Mainframe Components.
Tableau 22. Associations du fichier de stockage et du fichier COPYLIB
Copiez ces fichiers Dans ces membres copylib
ArdtIMSg.cob ARDTIMSG
ArdtMsg1.cob ARDTMSG1
ArdtMsg2.cob ARDTMSG2
ArdtUBgn.cob ARDTUBGN
ArdtUCod.cob ARDTUCOD
ArdtUDat.cob ARDTUDAT

106 Guide de planification, d’installation et de configuration


Tableau 22. Associations du fichier de stockage et du fichier COPYLIB (suite)
Copiez ces fichiers Dans ces membres copylib
ArdtUEnd.cob ARDTUEND
ArtdtUFct.cob ARDTUFCT
ArtdtuFdf.cob ARDTUFDF
RTLMsgs.cob RTLMSGS

2. Dans les modèles JCL pour compiler le programme COBOL, spécifiez le nom
du fichier COPYLIB qui contient les fichiers de stockage téléchargés.
a. Lancez le client Designer.
b. Dans l’option de menu Outils, modifiez les modèles JCL CompileLink,
DB2CompileLinkBind et TDCompileLink.
c. Dans l’instruction DD SYSLIB de chaque étape COBCOMP, spécifiez le
fichier COPYLIB.

Membres copylib :

Les membres copylib pour IBM InfoSphere DataStage contiennent des modèles de
texte ou de code de message qui peuvent être personnalisés.

Texte de message

Le tableau ci-dessous décrit les membres copylib qui contiennent le texte de


message d’exécution.
Tableau 23. Membres copylib avec le texte d’un message que vous pouvez personnaliser
Membre copylib Pour personnaliser
ARDTIMSG Texte du message pour les erreurs de base de données IMS
ARDTMSG1 Texte du message qui s’affiche après l’exécution d’un travail
ARDTMSG2 Texte du message concernant les erreurs de traitement de fichier
RTLMSGS Texte du message concernant les erreurs et les avertissements générés
par la bibliothèque d’exécution

Modèles

Le tableau ci-dessous décrit les membres copylib qui peuvent contrôler


l’initialisation ou la fin du programme COBOL généré pour un travail.
Tableau 24. Membres copylib qui peuvent contrôler le fonctionnement des programmes
COBOL générés
Membre copylib Ajoute
ARDTUBGN Code d’initialisation du programme pour le programme COBOL
généré.
ARDTUCOD Paragraphes à la fin du programme COBOL généré.
ARDTUDAT Code avant l’instruction PROCEDURE DIVISION du programme
COBOL généré. Par exemple, vous pouvez ajouter des variables
WORKING-STORAGE et une section LINKAGE SECTION.
ARDTUEND Code d’interruption de programme avant chaque instruction
GOBACK.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 107
Tableau 24. Membres copylib qui peuvent contrôler le fonctionnement des programmes
COBOL générés (suite)
Membre copylib Ajoute
ARDTUFCT Instructions comme SELECT à la fin du paragraphe FILE-CONTROL
dans la division ENVIRONMENT.
ARDTUFDF Instructions FD à la fin de FILE SECTION dans DATA DIVISION.

Installation de la bibliothèque d’exécution pour les travaux z/OS


La bibliothèque d’exécution pour les travaux z/OS contient des routines utilisées
lors de l’exécution d’un travail.

Procédure

Pour installer la bibliothèque d’exécution pour les travaux z/OS :


1. Connectez-vous à l’ordinateur qui exécute z/OS.
2. Allouez un ensemble de données de bibliothèque d’exécution.
a. Dans ISPF, accédez à la fonction 3.2 (utilitaire d’ensemble de données).
b. Dans la ligne Option, entrez A.
c. Accédez à l’invite Nom d’ensemble de données, entrez un nom d’ensemble
de données et appuyez sur Entrée.
d. Dans le panneau Allouer un nouvel ensemble de données, dans la zone
Unités d’espace, entrez TRKS.
e. Dans le panneau Allouer un nouvel ensemble de données, entrez les valeurs
suivantes :

Zone Valeur
Quantité principale 10
Quantité secondaire 10
Blocs du répertoire 0
Format d’enregistrement FB
Longueur d’enregistrement 80
Taille de bloc 3120

3. Transférer le fichier de données de bibliothèque d’exécution dans l’ensemble de


données de bibliothèque d’exécution.
a. Sur le poste de travail, lancez FTP.
b. Connectez-vous à l’ordinateur qui exécute z/OS et ouvrez une session.
c. Définissez le mode de transfert sur BIN.
d. Utilisez la commande PUT pour envoyer le fichier ArdtRTL.data à
l’ensemble de données de bibliothèque d’exécution alloué. Ce fichier
contient la bibliothèque d’exécution d’IBM InfoSphere DataStage au format
binaire.
4. Sur l’ordinateur qui exécute z/OS, recevez l’ensemble de données de
bibliothèque d’exécution.
a. Exécutez la commande TSO RECEIVE : RECEIVE
INDA(’input_dataset_name’)
input_dataset_name est l’ensemble de données spécifié lors de l’étape 2.
b. Dans l’invite, entrez DA(’output_dataset_name’)

108 Guide de planification, d’installation et de configuration


output_dataset_name est le nom de l’ensemble de données créé par la
commande TSO RECEIVE. Cet ensemble de données de sortie est un fichier
séquentiel utilisé par le travail créé et exécuté lors des étapes 5, 6 et 7.
5. Transférer le fichier ArdtRTL.jcl versz/OS. Ce fichier contient un exemple de
bibliothèque JCL pour créer la bibliothèque d’exécution.
a. Sur le poste de travail, lancez FTP.
b. Connectez-vous à l’ordinateur qui exécute z/OS et ouvrez une session.
c. Définissez le mode de transfert sur ASCII.
d. Utilisez la commande PUT pour envoyer le fichier ArdtRTL.jcl à un membre
d’une bibliothèque JCL.
6. Sur l’ordinateur qui exécute z/OS, éditez le membre de bibliothèque JCL
indiqué dans l’étape 5d.
a. Modifiez l’instruction JOB pour répondre aux normes du site.
b. Dans l’instruction SEQ1, modifiez la valeur DSN sur le nom de l’ensemble
de données de sortie créé par la commande TSO RECEIVE lors de l’étape
4b. L’ensemble de données de sortie est l’ensemble de données source d’une
opération IEBCOPY.
c. Dans l’instruction PDS2, modifiez la valeur DSN sur le nom de la
bibliothèque de liens qui contient le contenu de la bibliothèque d’exécution
InfoSphere DataStage. La bibliothèque de liens est la cible de l’opération
IEBCOPY.
7. Envoyez le fichier JCL de l’étape précédente pour copier l’ensemble de données
dans la bibliothèque de liens.
8. Lancez le client Designer.
9. Modifiez les modèles JCL pour CompileLink et DB2CompileLinkBind. Lors de
l’étape LKED, modifiez l’instruction DD ARDTLIB de manière à utiliser le nom
de l’ensemble de données spécifié dans l’instruction PDS2 lors de l’étape 6c.

Processus de vérification de l’installation pour les composants


z/OS
Le processus de vérification de l’installation vérifie qu’un environnement z/OS est
configuré pour compiler et exécuter des travaux z/OS.

Le processus de vérification de l’installation utilise des travaux IBM InfoSphere


DataStage pour vérifier un environnement z/OS.

Travail Objectif
IVPFLAT Teste la bibliothèque d’exécution.
IVPDB2 Teste la connectivité à DB2 pour z/OS et la
bibliothèque d’exécution.
IVPIMS Teste la connectivité à la base de données
IMS et à la bibliothèque d’exécution.

Pour plus d’informations sur l’installation et l’exécution du processus de


vérification de l’installation, reportez-vous au fichier x:\Utilities\Supported\IVP\
IVP Installation Instructions.doc sur le support d’installation.

Chapitre 3. Installation, mise à niveau et mise à jour d’InfoSphere Information Server 109
110 Guide de planification, d’installation et de configuration
Chapitre 4. Configuration d’InfoSphere Information Server
Pour terminer la configuration d’IBM InfoSphere Information Server, effectuez les
tâches qui correspondent aux composants installés ou aux fonctions que vous
souhaitez activer. Pour plus d’informations sur la procédure de configuration,
reportez-vous à la documentation des modules spécifiques du produit.

Création d’utilisateurs et de groupes pour InfoSphere Information


Server
Vous devez effectuer plusieurs tâches pour configurer les utilisateurs et les groupes
pour la suite.

A propos de cette tâche

La liste ci-après répertorie les tâches à effectuer pour configurer la sécurité


d’InfoSphere Information Server.

Pour des informations sur les utilisateurs et la sécurité, voir IBM InfoSphere
Information Server Administration Guide.

Procédure

Pour créer des utilisateurs et des groupes :


1. Pour l’administrateur de la suite (isadmin par défaut), définissez les niveaux
d’accès pour chaque module de produit en affectant des rôles de sécurité dans
la console IBM Information Server.
2. Pour l’administrateur de la suite, mappez des données d’identification à votre
compte dans la console Web IBM Information Server.
3. Facultatif : Configurez le registre d’utilisateurs.
4. Facultatif : Créez des utilisateurs et des groupes supplémentaires pour
InfoSphere Information Server.
5. Facultatif : Contrôlez les niveaux d’accès en affectant des rôles de sécurité.
6. Facultatif : Mappez les données d’identification pour les utilisateurs.

Configuration du support de langue nationale (Linux, UNIX)


Linux UNIX

Si vous avez installé le support de langue nationale mais que vous ne l’avez pas
configuré, éditez le fichier dsenv afin de spécifier les paramètres nationaux locaux
utilisés par le serveur. Ces paramètres nationaux sont différents des paramètres
nationaux par défaut pour les projets ou les travaux. La compilation des travaux
du serveur dépend des paramètres nationaux du serveur.

A propos de cette tâche

Modifiez les lignes ci-après dans le fichier dsenv uniquement si vous voulez
exécuter le moteur IBM InfoSphere Information Server avec des paramètres
nationaux différents des paramètres par défaut hérités par l’utilisateur du système
d’exploitation. Si tel est le cas, vous définissez les paramètres nationaux du

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 111


système d’exploitation spécifiquement pour le moteur au lieu d’appliquer les
valeurs par défaut du système d’exploitation.

Par exemple, vous pouvez associer le paramètre national LC_NUMERIC à une


valeur spécifique. Les commandes ou les programmes du système d’exploitation
qui s’exécutent dans le cadre d’un travail utiliseront cette valeur pour déterminer
le séparateur décimal et le séparateur des milliers pour les nombres.

Les variables d’environnement figurant dans le fichier dsenv affectent


l’environnement complet d’IBM InfoSphere Information Server. Pour définir ces
variables d’environnement par projet ou par travail, utilisez Client Administrator
ou Client Designer.

Procédure

Pour configurer le support de langue nationale :


1. Recherchez la section ci-dessous dans le fichier dsenv.
#LANG="langdef";export LANG
#LC_ALL="langdef";export LC_ALL
#LC_CTYPE="langdef";export LC_CTYPE
#LC_COLLATE="langdef";export LC_COLLATE
#LC_MONETARY="langdef";export LC_MONETARY
#LC_NUMERIC="langdef";export LC_NUMERIC
#LC_TIME="langdef";export LC_TIME
#LC_MESSAGES="langdef"; export LC_MESSAGES
2. Remplacez chaque occurrence de langdef par les paramètres nationaux utilisés
par le serveur. Pour rechercher les paramètres nationaux du serveur, utilisez la
commande locale.
locale -a
3. Supprimez le symbole de commentaire (#) qui se trouve au début de chaque
ligne.
4. Redémarrez le moteur.

Pour plus d’informations, voir IBM InfoSphere DataStage and QualityStage National
Language Support Guide.

Ajout d’emplacements de bibliothèque au fichier dsenv (Linux, UNIX)


Linux UNIX

Le fichier dsenv contient une série d’arguments d’interpréteur de commandes


référencés au démarrage du moteur. Les utilisateurs interactifs, les autres
programmes et les scripts peuvent référencer le fichier dsenv. Pour certaines
connexions ODBC, pour certains plug-ins et connecteurs, pour les interactions avec
des applications externes, comme WebSphere MQ, vous devez modifier le fichier
dsenv pour inclure l’emplacement des bibliothèques partagées pour le logiciel.

Conditions préalables

Vous devez vous connecter en tant qu’administrateur IBM InfoSphere DataStage


avec les données d’identification du système d’exploitation associées à
l’administrateur de InfoSphere DataStage sur le serveur.

112 Guide de planification, d’installation et de configuration


Procédure

Pour ajouter des emplacements de bibliothèque dans le fichier dsenv :


1. Consultez la documentation du plug-in, du connecteur ou de l’application
externe pour connaître l’emplacement de leur bibliothèque.
2. Modifiez le fichier dsenv situé dans le répertoire $DSHOME/DSEngine et
ajoutez l’emplacement à la variable de chemin d’accès à la bibliothèque.

Variable d’environnement de chemin d’accès à la


Système d’exploitation bibliothèque
IBM AIX LIBPATH
HP-UX SHLIB_PATH
HP-UX sur Intel® Itanium® LD_LIBRARY_PATH
Linux LD_LIBRARY_PATH
Solaris LD_LIBRARY_PATH

3. Redémarrez le moteur.

Configuration des modules du produit dans la suite


En fonction des produits installés ou des tâches que vous souhaitez effectuer, vous
devez exécuter des tâches de configuration.

Configuration de InfoSphere DataStage et de InfoSphere


QualityStage
Avant de pouvoir utiliser IBM InfoSphere DataStage and InfoSphere QualityStage,
vous devez effectuer plusieurs tâches de configuration.

A propos de cette tâche

La liste ci-après répertorie les tâches à effectuer pour configurer et administrer ce


module de produit.

Pour des informations sur les utilisateurs et la sécurité, voir IBM InfoSphere
Information Server Administration Guide.

Procédure

Pour effectuer les tâches de configuration :


1. Utilisez la console Web InfoSphere Information Server pour créer des
utilisateurs et des groupes et affecter les rôles administrateur et utilisateur.
2. Si le système d’exploitation sur lequel le niveau Moteur est installé n’utilise pas
le même registre d’utilisateurs qu’IBM InfoSphere Information Server (mode
par défaut), créez des mappages de données d’identification.
3. Affectez les rôles d’utilisateur et de projet et accordez aux utilisateurs des droits
d’accès aux projets.
4. Facultatif : Configurez l’environnement de traitement parallèle.
5. Facultatif : Migrez les travaux que vous avez créés dans une version précédente
de InfoSphere DataStage vers la version actuelle.

Chapitre 4. Configuration 113


6. Facultatif : Si vous envisagez de développer des correspondances InfoSphere
QualityStage, vérifiez qu’une base de données prise en charge nouvelle ou
existante peut recevoir les résultats des tentatives de correspondance du
concepteur de correspondances.

Configuration d’IBM InfoSphere QualityStage Match Designer


InfoSphere QualityStage Match Designer nécessite un nom de source de données
ODBC pour se connecter à la base de données dans laquelle il stocke les résultats
de passe de correspondance.

Conditions préalables

Désignez une nouvelle base de données IBM DB2, Oracle ou Microsoft SQL Server
dédiée au stockage de la sortie Match Designer.

A propos de cette tâche

Si les niveaux Client et Moteur d’IBM InfoSphere Information Server sont installés
sur différents ordinateurs, vous devez créer un nom de source de données ODBC
avec le même nom sur chaque ordinateur et tester la connexion à la base de
données avant d’exécuter Match Designer.

Procédure

Pour configurer la connexion à la base de données du concepteur de


correspondances :
1. Sur le niveau Client, définissez un nom de source de données système
désignant la base de données du concepteur de correspondances. Vous pouvez
sélectionnez l’ensemble de pilotes ODBC IBM Wire Protocol installé dans le
cadre de l’environnement IBM InfoSphere Information Server. Ces pilotes de
périphérique sont pratiques car leur fonctionnalité ne dépend pas de logiciels
client supplémentaires propres à la base de données.
2. Si les niveaux Client et Moteur sont installés sur le même ordinateur, ignorez
cette étape. Si tel n’est pas le cas, sur le niveau Moteur, définissez un deuxième
nom de source de données système ODBC identique et désignant la même base
de données du concepteur de correspondances.

La connexion à la base de données du concepteur de correspondances est établie et


vos données d’identification chiffrées sont conservées lorsque vous exécutez une
mise à jour d’environnement de test pour votre spécification de correspondance
dans le concepteur de correspondances.

Test de l’installation d’IBM InfoSphere QualityStage et de


InfoSphere DataStage Server
Une fois que vous avez installé et configuré InfoSphere DataStage et InfoSphere
QualityStage, testez l’installation en vous connectant aux clients Administrator et
Designer.

Conditions préalables

Pour exécuter ces tests, notamment pour vous connecter à l’outil Designer
DataStage, vous devez être un administrateur DataStage ou un utilisateur de
niveau inférieur disposant d’un accès spécifique au projet, accordé par un
administrateur (dans le client Administrator). Par conséquent, il est préférable que
les tests soient effectués par un administrateur DataStage.

114 Guide de planification, d’installation et de configuration


Si la fonction de mappage des données d’identification est utilisée, vous devez la
configurer.

Procédure

Pour tester l’installation :


1. Démarrez le client InfoSphere DataStage and QualityStage Administrator :
a. Sur l’ordinateur sur lequel vous avez installé le client Administrator,
sélectionnez Démarrer → Tous les programmes → IBM Information Server →
IBM WebSphere DataStage and QualityStage Administrator. Ou, si vous
avez sélectionné ″Créer des raccourcis bureau″ lors de l’installation, cliquez
sur l’icône du bureau.
b. Utilisez vos données d’identification pour la suite pour vous connecter à
Client Administrator.
c. Lorsque vous êtes invité à indiquer le serveur sur lequel le niveau Services
est installé, entrez nom_serveur:numéro_port dans la zone Domaine. Par
exemple, si vous avez installé le niveau Services (domaine) sur le serveur
xyz et que le numéro de port par défaut a été utilisé, entrez xyz:9080
comme serveur.
d. Entrez le nom du serveur du moteur dans la zone Serveur DataStage.
2. Démarrez le client InfoSphere DataStage and QualityStage Designer :
a. Sur l’ordinateur sur lequel vous avez installé le client Designer, sélectionnez
Démarrer → Tous les programmes → IBM Information Server → IBM
WebSphere DataStage and QualityStage Designer.
b. Utilisez vos données d’identification pour la suite pour vous connecter à
Client Designer.
c. Lorsque vous êtes invité à indiquer le serveur sur lequel le niveau Services
est installé, entrez nom_serveur:numéro_port dans la zone Domaine. Par
exemple, si vous avez installé le niveau Services (domaine) sur le serveur
xyz et que le numéro de port par défaut a été utilisé, entrez xyz:9080
comme serveur.
d. Lorsque vous êtes invité à indiquer le serveur et le projet, entrez
nom_serveur/nom_projet dans la zone Projet. Par exemple, si le moteur est
installé sur le serveur xyz et que le projet s’appelle mon-projet, entrez
xyz/mon-projet.

Test de l’installation d’InfoSphere Information Services


Director
Une fois que vous avez installé et configuré InfoSphere Information Services
Director, testez l’installation.

Conditions préalables

Vous devez disposer de données d’identification d’administrateur de la suite ou


avoir déjà configuré des données d’identification ayant des droits d’utilisateur.

Procédure

Pour tester l’installation de InfoSphere Information Services Director :


1. Sur l’ordinateur sur lequel vous avez installé le client InfoSphere Information
Services Director, sélectionnez Démarrer → Tous les programmes → IBM
Information Server → Console IBM WebSphere Information Server et

Chapitre 4. Configuration 115


connectez-vous à la console. Connectez-vous à la console avec des données
d’identification disposant de droits d’administrateur de la suite ou avec des
données d’identification ayant des droits d’utilisateur.
2. Développez la section Activation des services d’information dans le volet Mise
en route pour commencer à déployer la logique d’intégration sous forme de
services, à cataloguer et à enregistrer des services, et à configurer des données
d’identification.

Configuration d’InfoSphere Information Analyzer


Avant d’utiliser IBM InfoSphere Information Analyzer, vous devez effectuer
plusieurs tâches de configuration.

A propos de cette tâche

La liste ci-après répertorie les tâches à effectuer pour configurer et administrer ce


module de produit.

Pour des informations détaillées sur la configuration de l’analyse, voir IBM


InfoSphere Information Analyzer - Guide d’utilisation.

Procédure

Pour configurer InfoSphere Information Analyzer :


1. Affectez le rôle d’administrateur des données Information Analyzer à
l’administrateur de la suite.
2. Vérifiez les données d’identification de InfoSphere DataStage utilisées pour la
connexion au moteur IBM InfoSphere Information Server. Vous pouvez valider
les paramètres dans la console IBM InfoSphere Information Server, dans les
onglets Accueil → Configuration → Paramètres d’analyse → Moteur d’analyse et
Base de données d’analyse.
3. Sur l’ordinateur hébergeant le moteur, indiquez comme DSN (Data Source
Name) la base de données d’analyse et les bases de données source. Sous
Windows, il doit s’agir d’un DSN système.
a. Pour la base de données d’analyse, faites correspondre ce DSN au nom
dans les onglets indiqués à l’étape précédente.
b. Pour les bases de données source, faites correspondre le DSN source au
nom figurant dans la fenêtre Définir une connexion de données.
1) Ouvrez Accueil → Configuration → Sources.
2) Sélectionnez la source de données et cliquez sur Ouvrir les détails.
3) Faites correspondre le DSN source à l’un des DSN disponibles
répertoriés dans la zone Chaîne de connexion.
4. Importez des métadonnées dans le référentiel de métadonnées.
5. Créez un projet et spécifiez ses informations de base.
6. Associez les métadonnées importées au projet.
7. Modifiez les paramètres d’analyse de la source de données et du projet.
8. Configurez la sécurité pour le projet.
9. Personnalisez le tableau de bord du projet.

116 Guide de planification, d’installation et de configuration


Configuration d’InfoSphere Business Glossary
Pour utiliser IBM InfoSphere Business Glossary, l’administrateur de la suite doit
affecter des rôles aux utilisateurs, aux auteurs et aux administrateurs InfoSphere
Business Glossary.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Gestion de l’accès au glossaire.

Configuration d’IBM InfoSphere Metadata Workbench


Pour pouvoir utiliser IBM InfoSphere Metadata Workbench, l’administrateur de la
suite doit affecter des rôles aux utilisateurs et aux administrateurs IBM InfoSphere
Metadata Workbench.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Introduction to IBM Metadata


Workbench.

Configuration d’IBM InfoSphere FastTrack


Pour pouvoir utiliser IBM InfoSphere FastTrack, l’administrateur de la suite doit
créer un administrateur FastTrack et des ID utilisateur FastTrack.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Premières étapes de configuration


d’IBM Information Server FastTrack.

Configuration d’un environnement de traitement parallèle


Vous devez effectuer certaines tâches pour configurer le moteur parallèle et
d’autres pour que le moteur parallèle s’exécute correctement. Pour qu’un moteur
parallèle fonctionne correctement, vous devez contrôler et ajuster différents
paramètres comme les paramètres réseau, de processeur et de noyau.

Ajout d’ordinateurs pour l’exécution partagée du moteur


Pour exécuter le moteur parallèle sur plusieurs ordinateurs, copiez les composants
du moteur parallèle sur chaque ordinateur. Configurez ensuite le moteur parallèle
sur chaque ordinateur.

Chaque utilisateur exécutant des travaux parallèles doit posséder les droits rsh ou
ssh sur chaque ordinateur sur lequel les composants du moteur parallèle ont été
copiés.

Copie des composants du moteur parallèle sur des noeuds


système (Linux, UNIX)
Linux UNIX

Lorsque vous configurez un système de traitement à parallélisme massif (MPP),


vous devez copier les composants du moteur parallèle sur tous vos noeuds de
traitement.

A propos de cette tâche

Vous pouvez mettre le moteur parallèle à disposition sur tous les noeuds d’un
système MPP de deux façons :
v Vous pouvez monter globalement un répertoire unique sur un système unique
contenant le logiciel du moteur parallèle, de manière croisée, généralement par
le biais d’un système. Avec cette configuration, les mises à niveau du logiciel

Chapitre 4. Configuration 117


sont plus faciles à effectuer que si les composants du moteur parallèle sont
installés sur tous les systèmes de traitement. Si vous utilisez le système NFS
pour monter globalement le répertoire, montez-le à l’aide de l’option hard ou
hard, intr. Ne le montez pas à l’aide de l’option soft. Toutefois, les temps de
démarrage sont réduits si vous copiez le moteur sur chaque noeud.
v Vous pouvez utiliser un script pour copier les composants du moteur parallèle
dans un répertoire dont le nom de chemin est identique sur tous les systèmes de
traitement et que vous désignez pour le traitement des travaux parallèles.

Procédure

Pour copier les composants du moteur parallèle sur plusieurs noeuds en une fois,
effectuez les étapes suivantes :
1. Sur l’ordinateur sur lequel vous avez installé le moteur InfoSphere Information
Server, placez-vous dans le répertoire du moteur parallèle (par défaut
/opt/IBM/InformationServer/Server/PXEngine).
2. Entrez la commande suivante :
install_dir/install/copy-orchdist noeud1 noeud2 ... noeudN

où la liste noeud1 à noeudN correspond à la liste des nouveaux noms de noeud


séparés par une virgule.
3. Ajoutez les noeuds à votre fichier de configuration. Pour plus d’informations
sur le fichier de configuration du moteur parallèle, voir IBM InfoSphere
DataStage and QualityStage Parallel Job Developer Guide.

Configuration d’un ordinateur pour qu’il soit un noeud de


traitement pour MPP (Linux, UNIX)
Linux UNIX

Une fois le moteur parallèle copié sur chaque ordinateur appartenant à


l’environnement MPP, vous devez configurer l’ordinateur afin qu’il agisse comme
un noeud de traitement.

A propos de cette tâche

Répétez cette procédure pour chaque ordinateur UNIX ou Linux devant remplir la
fonction de noeud de traitement parallèle dans votre environnement.

Procédure

Pour configurer un ordinateur de sorte qu’il soit un noeud de traitement pour le


traitement à parallélisme massif :

Configuration des interpréteurs de commandes distants et sécurisés (Linux,


UNIX) : Linux UNIX

Vous devez configurer le moteur parallèle de manière à exécuter l’interpréteur de


commandes distant (rsh) ou l’interpréteur de commandes sécurisé (ssh) sans mot
de passe sur tous les noeuds de traitement qui exécutent des travaux parallèles.

Configuration du moteur parallèle pour utiliser le programme d’interpréteur de commandes


sécurisé (ssh) (Linux, UNIX) : Linux UNIX

118 Guide de planification, d’installation et de configuration


Le programme d’interpréteur de commandes sécurisé (ssh) permet une
authentification forte et des communications sécurisées entre les ordinateurs d’un
réseau.

Conditions préalables

Assurez-vous que les serveurs ssh sont installés sur tous les ordinateurs sur
lesquels le moteur parallèle est exécuté.

Chapitre 4. Configuration 119


A propos de cette tâche

Lorsque vous configurez ssh de manière à utiliser le moteur parallèle, le moteur se


connecte de l’ordinateur principal à tous les autres ordinateurs, avec le chiffrement
par clé publique RSA pour l’authentification. Cette tâche doit être effectuée pour
chaque utilisateur qui exécute des travaux parallèles. Il est également nécessaire de
se connecter aux différents ordinateurs avant que ceux-ci puissent exécuter des
travaux parallèles. Dans la procédure ci-dessous, l’ordinateur principal est
l’ordinateur qui contient le moteur InfoSphere Information Server. Les ordinateurs
secondaires sont les autres ordinateurs qui contiennent des moteurs parallèles.

Procédure

Pour configurer le moteur parallèle afin d’utiliser ssh :


1. Sur l’ordinateur principal, exécutez la commande ci-dessous pour créer des clés
de chiffrements publiques et privées. Appuyez deux fois sur la touche Entrée
lorsque vous exécutez la commande.
ssh-keygen –b 1024 -t rsa -f ~/.ssh/id_rsa

Les clés sont enregistrées dans le répertoire ~/.ssh/id_rsa.


2. Si les répertoires principaux de l’utilisateur ne sont pas montés
automatiquement, exécutez les commandes ci-dessous pour envoyer la clé
publique aux autres ordinateurs. Exécutez scp pour chaque utilisateur sur
chaque ordinateur secondaire.
cd ~/.ssh
scp id_rsa.pub user@secondary_computer:~/.ssh
3. Connectez-vous à chacun des ordinateurs secondaires, et ajoutez la clé publique
à la liste des clés autorisées. Ce processus doit être répété pour chaque
utilisateur qui exécute des travaux parallèles.
cd .ssh
cat id_rsa.pub >> authorized_keys2
chmod 640 authorized_keys2
rm -f id_rsa.pub
Le fichier qui contient les clés autorisées peut s’appeler authorized_keys ou
authorized_keys2, en fonction de la version ssh.
4. Sur l’ordinateur principal, exécutez la commande ci-dessous pour chaque
utilisateur et chaque ordinateur secondaire pour tester la configuration ssh :
primary_computer% ssh secondary_computer ls

Si ce test réussit, vous devez pouvoir vous connecter à l’interpréteur de


commandes distant sans avoir à indiquer de mot de passe.
5. Sur l’ordinateur principal, créez le fichier remsh dans le répertoire
/Server/PXEngine/etc/ avec le contenu suivant.
#!/bin/sh
exec /usr/bin/ssh "$@"
Le répertoire /Server/PXEngine/etc/ se trouve dans le répertoire d’installation
du moteur. Le répertoire par défaut est /opt/IBM/InformationServer/Server/
PXEngine/.
6. Accordez l’autorisation d’exécution du fichier.
chmod 755 remsh

120 Guide de planification, d’installation et de configuration


Autorisation d’exécution du programme d’interpréteur de commandes distant (rsh) sans
mot de passe (Linux, UNIX) : Linux UNIX

Si vous ne souhaitez pas utiliser une connexion d’interpréteur de commandes


sécurisé, vous pouvez choisir d’utiliser rsh pour chaque connexion au moteur
parallèle. Comme avec ssh, les connexions doivent pouvoir être établies sans invite
de mot de passe.

A propos de cette tâche

Vous établissez des connexions rsh sans mot de passe en fonction du type de votre
système. Par exemple, vous pouvez modifier le fichier /etc/hosts.equiv ou créer
un fichier .rhosts pour chaque utilisateur. Dans les deux cas, ajoutez le nom d’hôte
de chaque noeud de traitement parallèle au fichier /etc/hosts.equiv ou au fichier
.rhosts, un nom d’hôte par ligne.

Le nom d’hôte inclus dans ce fichier doit correspondre au paramètre du noeud


fastname dans le fichier de configuration parallèle.

Procédure
1. Utilisez l’une de ces méthodes pour permettre aux utilisateurs d’exécuter rsh
sans mot de passe :
v Modifiez le fichier /etc/hosts.equiv. Le fichier doit appartenir à un utilisateur
root et doit accorder des droits d’accès en lecture/écriture à cet utilisateur et
interdire l’accès aux autres utilisateurs (mode de fichier 600).
v Créez un fichier .rhosts pour chaque utilisateur. Le fichier doit se trouver
dans le répertoire principal de chaque utilisateur parallèle, appartenir à
l’utilisateur et accorder un accès en lecture/écriture à l’utilisateur et interdire
l’accès aux autres utilisateurs (mode de fichier 600).
2. Sur chaque noeud, utilisez cette commande pour vérifier que les utilisateurs
peuvent utiliser rsh sans mot de passe :
rsh host_name uptime
où host_name est le nom d’un noeud de traitement que vous utilisez avec le
moteur parallèle. Si hostname est accessible, cette commande imprime un
message qui indique l’heure à laquelle il était actif.

Spécification de l’emplacement du programme de l’interpréteur de commandes distant (rsh)


(Linux, UNIX) : Linux UNIX

Le moteur parallèle possède un ensemble de chemins d’accès qu’il utilise lorsqu’il


tente de définir un interpréteur de commandes distant. Vous devez spécifier
explicitement l’emplacement du chemin d’accès dans le fichier remsh si le
programme rsh ne figure pas dans la liste de chemins du moteur.

A propos de cette tâche

Le moteur parallèle recherche les chemins d’accès dans l’ordre suivant :


1. install_dir/etc/remsh, où install_dir est le répertoire de niveau supérieur dans
lequel le niveau Moteur est installé.
2. AIX /usr/lpp/ssp/rcmd/bin/rsh
3. /usr/ucb/rsh
4. /usr/bin/remsh
5. /bin/remsh

Chapitre 4. Configuration 121


6. /usr/bin/rsh

Si le moteur parallèle ne peut pas établir de connexion à l’interpréteur de


commandes distant à l’aide de ces chemins, spécifiez explicitement le chemin
d’accès au programme rsh en première position à l’emplacement auquel le moteur
effectue des recherches : install_dir/etc/remsh.

Procédure
1. Copiez ou renommez le fichier install_dir/etc/remsh.example sur
install_dir/etc/remsh.
Ce fichier contient le script d’interpréteur de commandes ci-dessous, qui
appelle /usr/bin/rsh :
#!/bin/sh
exec /usr/bin/rsh "$@"
2. Modifiez la dernière ligne du script d’interpréteur de commandes pour appeler
la commande de l’interpréteur de commandes distant spécifique utilisé. Par
exemple :
#!/bin/sh
exec /usr/local/remsh "$@"
3. Pour vous assurer que tous les utilisateurs peuvent exécuter la commande,
utilisez la commande chmod :
chmod 755 install_dir/etc/remsh
4. Testez le script d’interpréteur de commandes en exécutant rsh sur chaque
noeud de traitement :
rsh node_name uptime

Définition des droits utilisateur pour exécuter des travaux parallèles (Linux,
UNIX) : Linux UNIX

Un utilisateur qui exécute un travail parallèle doit disposer des droits nécessaires
sur tous les noeuds de traitement utilisés par l’application.

Chaque utilisateur qui exécute un travail parallèle doit disposer des droits suivants
:
v Accès de connexion
v Accès en lecture, écriture et modification pour les répertoires suivants :
– /ishome/Server/Scratch
– /ishome/Server/Datasets
– /tmp
v Droits en exécution sur les copies locales des programmes et des scripts
v L’accès en lecture à l’emplacement du disque est défini par la variable
d’environnement $APT_ORCHHOME définie dans le projet ou remplacée dans
les paramètres du travail. Le répertoire d’installation par défaut est
/ishome/Server/PXEngine.

Copie des composants du moteur parallèle sur les noeuds de


traitement (Windows)
Windows

Lorsque vous configurez un système de traitement à parallélisme massif (MPP),


vous devez copier les composants du moteur parallèle sur tous vos noeuds de
traitement.

122 Guide de planification, d’installation et de configuration


A propos de cette tâche

Répétez cette procédure pour chaque ordinateur Windows qui doit être un noeud
de traitement parallèle dans votre environnement.

Procédure

Pour copier les composants du moteur parallèle sur plusieurs noeuds :


1. Sur chaque ordinateur correspondant à un noeud, exécutez le programme
d’installation d’InfoSphere Information Server.
2. Sélectionnez le niveau Moteur uniquement.
3. Une fois que vous avez installé le niveau Moteur sur chaque ordinateur, ajoutez
une entrée dans le fichier de configuration du moteur parallèle pour chaque
noeud supplémentaire.

Configuration d’un ordinateur pour qu’il devienne un noeud de


traitement à parallélisme massif (MPP) (Windows)
Windows

Si votre environnement parallèle est un environnement de traitement à parallélisme


massif (MPP), suivez la procédure ci-dessous pour configurer un ordinateur de
sorte qu’il soit un membre de votre environnement MPP.

A propos de cette tâche

Répétez cette procédure pour chaque ordinateur Windows qui doit être un noeud
de traitement parallèle dans votre environnement.

Procédure

Pour configurer un ordinateur de sorte qu’il soit un noeud de traitement pour le


traitement à parallélisme massif :
1. Créez un compte utilisateur générique.
a. Connectez-vous comme utilisateur avec des droits d’administrateur.
b. Dans une invite de commande, créez un utilisateur générique appelé
dstage :
NET USER dstage motdepasse /ADD/COMMENT:"DataStage user account"
/FULLNAME:"DataStage User"/ACTIVE:YES/EXPIRES:NEVER/PASSWORDCHG:NO

où motdepasse est le mot de passe de l’utilisateur dstage. Tous les


ordinateurs qui font partie de la configuration du traitement à parallélisme
massif doivent utiliser le nom d’utilisateur et le mot de passe génériques.
c. Déconnectez-vous et connectez-vous avec le nom d’utilisateur dstage.
d. Modifiez la variable d’environnement utilisateur appelée HOME. Si l’entrée
contient d’autres variables d’environnement, par exemple, %HOMEPATH%,
remplacez l’intégralité du contenu par la valeur littérale de HOMEPATH.
L’emplacement par défaut est généralement C:\Documents and
Settings\dstage. MKS n’est pas en mesure de résoudre la variable
d’environnement avec une connexion à distance.
e. Vous pouvez définir APT_ORCHHOME comme variable d’environnement.
Cette variable désigne le répertoire d’installation du moteur parallèle. La
valeur par défaut est C:\IBM\InformationServer\Server\PXEngine. Vous
devez redémarrer le service rshd une fois cette variable définie.

Chapitre 4. Configuration 123


f. Définissez APT_PM_NOWAITPID=1 au niveau du projet. Cette variable
d’environnement doit être définie pour tous les travaux.
g. Déconnectez-vous du nom d’utilisateur dstage et reconnectez-vous comme
administrateur.
2. Définissez les droits utilisateur pour le compte dstage. Le nouvel utilisateur
doit disposer de droits d’accès suffisants pour exécuter des travaux. Le tableau
ci-dessous indique les répertoires minimaux que vous devez définir et les droits
appropriés.

Répertoire Droits
X:\tmp Ecriture, lecture, modification
X:\IBM\InformationServer\Server\Scratch Ecriture, lecture, modification
X:\IBM\InformationServer\Server\Datasets Ecriture, lecture, modification

3. Définissez les droits pour l’interpréteur de commandes distant :


a. Dans une invite de commande, entrez ksh.
b. Dans l’interpréteur de commandes ksh, exécutez la commande ssh pour
vous connecter au moteur distant : ssh -l dstage nomhôte. Si le système
vous propose un certificat RSA, acceptez-le. Vous devez entrer le mot de
passe de l’utilisateur dstage.
c. Une fois connecté, exécutez la commande rsetup pour ajouter l’utilisateur et
le mot de passe dstage à la base de données LSA Windows XP ou Windows
2003 Server en vue de leur utilisation par le service rshd. Entrez le même
mot de passe lorsque vous y êtes invité.
d. Modifiez le fichier .rhosts dans le répertoire principal de l’utilisateur dstage.
Vous devrez peut-être créer le fichier .rhosts s’il n’existe pas encore.
e. Ajoutez la ligne suivante :
+ dstage
f. Quittez la session ssh.
g. Modifiez le fichier hosts.equiv qui se trouve dans le dossier $ROOTDIR/etc.
Le nom du chemin est indiqué au format UNIX, requis par MKS. Cet
emplacement correspond à C:\Program Files\MKS Toolkit\etc sur le
système de fichiers Windows, si vous avez installé MKS à l’emplacement
par défaut.
h. A des fins de test, ajoutez la ligne suivante :
+ +

Il peut être nécessaire de créer ce fichier s’il n’existe pas encore.


i. Testez la configuration en tentant de répertorier les répertoires distants :
rsh -l dstage nomhôte ls
4. Configurez le moteur parallèle pour l’interpréteur de commandes distant (rsh)
ou l’interpréteur de commandes sécurisé (ssh). Pour exécuter des travaux
parallèles sur des hôtes distants, vous devez utiliser un script d’interpréteur de
commandes distant. Un exemple de script appelé remsh.example est fourni à
cet effet. Il se trouve dans le dossier PXEngine\etc.
a. Copiez l’exemple de fichier script et renommez-le remsh.
b. Modifiez le fichier script de manière à inclure le nom de l’utilisateur
dstage :
#!/bin/sh
# Example $APT_ORCHHOME/etc/remsh
rsh -l dstage "$@"

124 Guide de planification, d’installation et de configuration


5. Configurez le script distribute-component, qui se trouve dans le répertoire
PXEngine\etc. Ce script installe et supprime les fichiers binaires des
composants PXEngine sur des noeuds de traitement distants. Il permet aux
travaux qui contiennent des transformations PX compilées de copier leurs
fichiers binaires de transformation sur les noeuds distants.
a. Créez une copie de sauvegarde du fichier script distribute-component.
b. Modifiez le fichier script de manière à inclure le nom de l’utilisateur
dstage :
# The user (facultatif)
# theUser=dstage
c. Sauvegardez les modifications.

Définition des variables d’environnement pour le moteur


parallèle
Les variables d’environnement permettent d’assurer le bon fonctionnement du
moteur parallèle. Elles sont définies pour chaque projet à partir du client
Administrator.

A propos de cette tâche

Vous définissez les mêmes variables d’environnement sur les plateformes


Windows, UNIX et Linux. Vous pouvez définir les variables d’environnement en
utilisant IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Administrator.

Procédure
1. Sélectionnez Start → Tous les programmes → IBM Information Server → IBM
WebSphere DataStage and QualityStage Administrator et connectez-vous à
Client Administrator.
2. Cliquez sur l’onglet Projet et sélectionnez un projet.
3. Cliquez sur Propriétés.
4. Sous l’onglet Général, cliquez sur Environnement.
5. Définissez les valeurs des variables d’environnement si nécessaire.

Variables d’environnement pour le moteur parallèle


Définissez les variables d’environnement selon que votre environnement répond
aux conditions indiquées dans chaque variable ou non.

Pour obtenir une liste complète des variables d’environnement qui peuvent être
définies, voir IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Parallel Job Advanced
Developer Guide

Paramètres réseau
APT_IO_MAXIMUM_OUTSTANDING
Si le système se connecte à plusieurs noeuds de traitement par le biais d’un
réseau, définissez la variable d’environnement
APT_IO_MAXIMUM_OUTSTANDING de manière à spécifier la quantité
de mémoire, en octets, à réserver pour le moteur parallèle sur chaque
noeud pour les communications TCP/IP. La valeur par défaut est 2 Mo.
Si, avec la valeur définie pour ce paramètre, le débit TCP/IP est si faible
que le processeur connaît des temps d’inactivité, multipliez la valeur par
deux jusqu’à ce que les performances s’améliorent. Si le système effectue la
pagination, en revanche, ou si le travail échoue avec des messages d’erreur

Chapitre 4. Configuration 125


indiquant que des canaux ou des connexions TCP sont interrompus, la
valeur de paramètre est probablement trop élevée.
APT_RECVBUFSIZE
Si les étapes d’un travail possèdent un nombre élevé de liens de
communication entre les noeuds, associez cette variable d’environnement à
l’espace de mémoire tampon TCP/IP alloué à chaque connexion. Indiquez
la valeur en octets.
Les valeurs APT_SENDBUFSIZE et APT_RECVBUFSIZE sont identiques. Si
vous définissez l’une de ces variables d’environnement, l’autre est
automatiquement associée à la même valeur. Ces variables
d’environnement remplacent la variable d’environnement
APT_IO_MAXIMUM_OUTSTANDING qui définit le volume total d’espace
de mémoire tampon TCP/IP qui est utilisé par une partition d’une étape.
APT_SENDBUFSIZE
Si les étapes d’un travail possèdent un nombre élevé de liens de
communication entre les noeuds, associez cette variable d’environnement à
l’espace de mémoire tampon TCP/IP alloué à chaque connexion. Indiquez
la valeur en octets.
Les valeurs APT_SENDBUFSIZE et APT_RECVBUFSIZE sont identiques. Si
vous définissez l’une de ces variables d’environnement, l’autre est
automatiquement associée à la même valeur. Ces variables
d’environnement remplacent la variable d’environnement
APT_IO_MAXIMUM_OUTSTANDING qui définit le volume total d’espace
de mémoire tampon TCP/IP qui est utilisé par une partition d’une étape.

Bibliothèque de transformations

Si vous utilisez un système MPP non NFS, associez la variable d’environnement


APT_COPY_TRANSFORM_OPERATOR à true pour permettre aux étapes
Transformer de fonctionner dans cet environnement. Les utilisateurs IBM
InfoSphere DataStage et QualityStage doivent disposer des droits appropriés pour
créer des chemins d’accès aux répertoires de projet sur tous les noeuds distants
lors de l’exécution. Cette variable d’environnement est associée à false par défaut.

Contrôle des travaux

Par défaut, le moniteur de travaux utilise la surveillance temporelle dans IBM


InfoSphere DataStage et QualityStage Director. La fenêtre du moniteur de travaux
est actualisée toutes les cinq secondes. Vous pouvez également faire reposer le
contrôle sur la taille. Par exemple, la fenêtre du moniteur de travaux est actualisée
en fonction du nombre de nouvelles entrées. Pour baser le contrôle sur le nombre
de nouvelles entrées, définissez une valeur pour la variable d’environnement
APT_MONITOR_SIZE. Si vous remplacez le paramètre par défaut pour la variable
APT_MONITOR_TIME, le paramètre de la variable APT_MONITOR_SIZE est lui
aussi remplacé.

Taille du bloc de transfert

Pour calculer automatiquement la taille du bloc pour le transfert interne des


données lors de l’exécution des travaux, associez la variable
APT_AUTO_TRANSPORT_BLOCK_SIZE à True.

Vous pouvez également spécifier une taille de bloc spécifique. Par défaut, cette
variable d’environnement est associée à 32768.

126 Guide de planification, d’installation et de configuration


Informations détaillées sur les travaux

Pour générer des informations détaillées sur les travaux lors de leur exécution,
associez la valeur APT_DUMP_SCORE à True. Par défaut, cette variable
d’environnement est associée à False.

Compilateur C++

Les variables d’environnement APT_COMPILER et APT_LINKER sont définies lors


de l’installation aux emplacements par défaut des compilateurs pris en charge. Si
votre ordinateur n’est pas installé sur l’ordinateur sur lequel est installé le moteur
parallèle, vous devez modifier les variables d’environnement par défaut pour
chaque projet à l’aide du client Administrator.

Répertoire temporaire

Par défaut, le moteur parallèle utilise le répertoire C:\tmp pour le stockage des
fichiers temporaires. Si vous ne souhaitez pas utiliser ce répertoire, affectez le
chemin d’accès à un autre répertoire en utilisant la variable d’environnement
TMPDIR.

Spécification de paramètres de compilateur C++


Si vous utilisez l’un des compilateurs répertoriés, vous devez effectuer les
momifications avant de créer et d’exécuter des travaux parallèles. Effectuez cette
tâche pour tous les ordinateurs de moteur de développement ou de moteur de
production sur lesquels les travaux sont compilés de nouveau. Les paramètres de
compilateur doivent être spécifiés pour chaque projet qui en ont besoin.

Procédure

Pour spécifier les paramètres du compilateur C++ :


v Pour GCC :
Linux

Utilisez DataStage and QualityStage Administrator pour configurer les


paramètres de compilateur pour chaque projet.
– APT_COMPILEOPT: -O -fPIC -Wno-deprecated -c -m32
– APT_COMPILER: g++
– APT_LINKER: g++
– APT_LINKOPT: -shared -m32 -Wl,-Bsymbolic,--allow-shlib-undefined
v Windows Pour Microsoft Visual Studio .NET 2003 :
1. Sélectionnez Démarrer → IBM Information Server → IBM WebSphere
DataStage and QualityStage Administrator, puis connectez-vous à Client
Administrator.
2. Sélectionnez Projets → Propriétés → Environnement.
3. Sélectionnez Parallèle → Compilateur → APT_COMPILEOPT et supprimez la
chaîne W/Zc:wchar_t- à la fin du paramètre figurant dans la zone Valeur.
4. Sélectionnez Parallèle → Compilateur → APT_LINKOPT et supprimez la
chaîne -W/Zc:wchar_t- à la fin du paramètre figurant dans la zone Valeur.
v Pour Microsoft Visual Studio 2005 Professional Edition C++ :
Windows

Aucune modification n’est nécessaire à l’exécution des transformations du


moteur parallèle lorsque ce compilateur est installé avant InfoSphere Information
Server.

Chapitre 4. Configuration 127


v Windows Pour Microsoft Visual Studio .NET 2005 Express Edition C++ :
Les paramètres du compilateur de cette version sont correctement définis par
défaut. Cependant, assurez-vous que vous avez également installé le SDK et que
ses ressources sont disponibles dans l’environnement système.
1. Dans le Panneau de configuration Windows, sélectionnez Système > Avancé
→ Variables d’environnement → Variables système.
2. Définissez la variable d’environnement LIB à l’emplacement du répertoire de
la bibliothèque pour le SDK. C:\Program Files\Microsoft Platform SDK for
Windows Server 2003 R2\Lib est l’emplacement généralement utilisé.
3. Définissez la variable d’environnement INCLUDE à l’emplacement du
répertoire d’include pour le SDK. C:\Program Files\Microsoft Platform SDK
for Windows Server 2003 R2\Include est l’emplacement généralement utilisé.
4. Sauvegardez les paramètres et redémarrez l’ordinateur.

Configuration du moteur parallèle (Linux, UNIX)


Linux UNIX

Les tâches ci-dessous doivent être effectuées de manière à configurer le moteur


parallèle pour Linux et UNIX.

Définition du nombre maximal de processus pour les travaux


parallèles (AIX)
AIX

La définition du paramètre de noyau maxuproc de chaque noeud du moteur


parallèle contrôle le nombre maximal de processus par utilisateur sur ce noeud.
Pour définir une valeur appropriée, utilisez la commande chdev.

A propos de cette tâche

Un utilisateur qui exécute des travaux parallèles doit être en mesure d’exécuter au
moins 100 processus sur chaque noeud de traitement. Les grands systèmes et les
serveurs de multitraitement symétrique nécessitent plus de 100 processus. Suivez
cette procédure sur chaque ordinateur qui sert de noeud de traitement dans votre
environnement parallèle.

Procédure

Pour définir le nombre de processus pour les travaux parallèles :


1. Exécutez la commande ci-dessous pour déterminer le paramètre actuel pour le
nombre de processus :
lsattr -E -l sys0 | grep maxuproc
2. Si la valeur du paramètre maxuproc est inférieure à 100, entrez cette commande
pour la faire passer à 100.
chdev -l sys0 -a maxuproc=100
Cette commande doit être exécutée sur le noeud par un utilisateur avec des
droits de superutilisateur.
3. Dans une grappe AIX, vous pouvez utiliser la commande dsh pour définir le
nombre maximal de processus par utilisateur sur 100 sur tous les noeuds de la
grappe.
dsh -a chdev -l sys0 -a maxuproc=100

128 Guide de planification, d’installation et de configuration


Cette commande doit être exécutée à partir du poste de travail de contrôle avec
des droits de superutilisateur. Vous pouvez également utiliser la commande
smit ou smitty pour effectuer cette action.

Définition des paramètres de noyau par utilisateur pour les


travaux parallèles (AIX)
AIX

Les paramètres de noyau par utilisateur permettent de s’assurer que les utilisateurs
qui exécutent des travaux parallèles possèdent des ressources suffisantes. Utilisez
la commande chuser pour définir les valeurs appropriées.

A propos de cette tâche

Le tableau ci-dessous décrit les paramètres qui contrôlent les ressources mémoire et
recommande une valeur pour chaque paramètre. Suivez la procédure ci-dessous
pour chaque utilisateur sur chaque noeud de traitement dans votre environnement
parallèle.
Tableau 25. Valeurs de paramètre de noyau par utilisateur. La description et la valeur sur
laquelle définir chacun des quatre paramètres de noyau par utilisateur sont indiquées.
Paramètre Description Valeur
fsize Le plus grand fichier qu’un 2 Go moins 512 octets
utilisateur peut créer (4 194 303 blocs de
512 octets)
data Le plus grand segment de 128 Mo (262 144 blocs de
données qu’un programme 512 octets) ou plus. Pour
peut utiliser qu’il n’y ait pas de limite,
spécifiez la valeur -1
stack La plus grande pile qu’un 32 Mo (65 536 blocs de
programme peut utiliser 512 octets) ou plus
rss La quantité maximale de 64 Mo (131 072 blocs de
mémoire physique qu’un 512 octets) ou plus
processus utilisateur peut
utiliser

Procédure

Pour définir les paramètres de noyau par utilisateur pour des travaux parallèles :
1. Exécutez la commande ci-dessous pour déterminer la valeur des paramètres de
taille de la mémoire pour un utilisateur :
lsuser -f user_name

Cette commande affiche différents paramètres, dont fsize, data, stack et rss. Par
exemple :
fsize=2097151 data=262144 stack=65536 rss=131072
Ces nombres représentent le nombre de blocs de 512 octets.
2. Connectez-vous en tant qu’utilisateur root.
3. Définissez les paramètres pour chaque utilisateur selon les indications de
valeurs du tableau 25. La commande prend la forme :
chuser param=value user_name

Chapitre 4. Configuration 129


Par exemple :
chuser fsize=4194303 operator2
chuser data=262144 operator2
chuser stack=65536 operator2
chuser rss=131072 operator2
4. Dans une grappe AIX, vous pouvez utiliser la commande dsh pour définir les
paramètres de noyau sur tous les noeuds de la grappe. Cette commande doit
être exécutée à partir du poste de travail de contrôle.
dsh -a chuser param=value user_name

Les utilisateurs dont les paramètres de noyau par utilisateur ont changé doivent se
déconnecter et se reconnecter pour que les modifications soient appliquées.

Définition de l’espace de pagination pour le moteur parallèle


Pour traiter des travaux parallèles détenteurs de gros volumes de données,
indiquez les paramètres d’espace de pagination minimal.

Avertissement : La réinitialisation de l’espace de pagination est potentiellement


destructrice pour l’environnement de traitement. Pour effectuer cette tâche, vous
devez vous connecter en tant qu’utilisateur root.

Définition de l’espace de pagination pour le moteur parallèle (AIX) : AIX

Pour traiter des travaux parallèles détenteurs de gros volumes de données,


indiquez les paramètres d’espace de pagination minimal.

Conditions préalables

La réinitialisation de l’espace de pagination est potentiellement destructrice pour


l’environnement de traitement. Pour effectuer cette tâche, vous devez vous
connecter en tant qu’utilisateur root.

A propos de cette tâche

Le volume minimal d’espace de pagination pour exécuter des travaux parallèles est
de 500 Mo par processeur pour les ordinateurs qui comportent moins de
20 processeurs et de 1 Go par processeur pour les ordinateurs qui comportent au
moins 20 processeurs. La conception des travaux parallèles et le nombre de
travaux que vous envisagez d’exécuter à un moment donné affectent les exigences
d’espace de pagination. Les travaux qui comportent de nombreuses étapes
individuelles nécessitent davantage d’espace de pagination que les travaux qui
comportent moins d’étapes individuelles. L’exécution de plusieurs travaux
simultanément nécessite davantage d’espace de pagination.

Suivez cette procédure sur chaque ordinateur de votre environnement de


traitement parallèle.

Procédure

Pour définir l’espace de pagination sur IBM AIX :


1. Exécutez la commande lsps sur chaque noeud ou poste de travail pour afficher
la taille actuelle de l’espace de pagination :
lsps -a
La commande lsps affiche des informations sous la forme indiquée dans ce
tableau.

130 Guide de planification, d’installation et de configuration


Tableau 26. Résultats de la commande lsps
Espace de la Volume Taille du
page physique Volume groupe % utilisé Actif Auto Type
paging01 hdisk1 pagevg 2 000 Mo 1 oui oui lv
paging00 hdisk2 rootvg 192 Mo 5 oui oui lv
hd6 hdisk0 rootvg 64 Mo 23 oui oui lv

La colonne Taille du groupe répertorie la taille de l’espace de pagination pour


chaque unité de disque. Dans ce cas, le total pour le noeud est de 2 000 Mo +
192 Mo + 64 Mo = 2 256 Mo (approximativement 2,2 Go).
2. Pour plus d’informations sur la définition de l’espace de pagination,
reportez-vous à la documentation AIX.

Définition de l’espace de pagination pour le moteur parallèle (Solaris) :


Solaris

Pour traiter des travaux parallèles détenteurs de gros volumes de données,


indiquez les paramètres d’espace de pagination minimal.

Conditions préalables

La réinitialisation incorrecte de l’espace de pagination est potentiellement


destructrice pour l’environnement de traitement. Pour effectuer cette tâche, vous
devez vous connecter en tant qu’utilisateur root.

A propos de cette tâche

Le volume minimal d’espace de pagination pour exécuter des travaux parallèles est
de 500 Mo par processeur pour les ordinateurs qui comportent moins de
20 processeurs et de 1 Go par processeur pour les ordinateurs qui comportent au
moins 20 processeurs. La conception des travaux parallèles et le nombre de
travaux que vous envisagez d’exécuter à un moment donné affectent les exigences
d’espace de pagination. Les travaux qui comportent de nombreuses étapes
individuelles nécessitent davantage d’espace de pagination que les travaux qui
comportent moins d’étapes individuelles. L’exécution de plusieurs travaux
simultanément nécessite davantage d’espace de pagination.

Suivez cette procédure sur chaque ordinateur de votre environnement de


traitement parallèle.

Procédure

Pour définir l’espace de pagination sur Solaris :


1. Connectez-vous en tant qu’utilisateur root et exécutez la commande suivante
sur chaque noeud pour déterminer la taille de pagination en cours :
$ swap -l
La commande affiche l’état de toutes les zones swap, comme dans l’exemple de
sortie suivant :
swapfile dev swaplo blocks free
/dev/dsk/c0t3d0s1 32,25 8 132040 103440
/dev/dsk/c0t2d0s1 32,17 8 580600 553760
/dev/dsk/c0t1d0s6 32,14 8 1348192 1316864

Chapitre 4. Configuration 131


Un bloc simple contient 512 octets. Dans cet exemple, l’espace de pagination
total est de 2 060 832 blocs, soit 1 Go environ.
2. Augmentez l’espace de pagination en fonction des besoins de chaque noeud, à
l’aide de la commande suivante :
swap -a

Définition de l’espace de pagination pour le moteur parallèle (HP-UX) :


HPUX

Pour traiter des travaux parallèles détenteurs de gros volumes de données,


indiquez les paramètres d’espace de pagination minimal.

Conditions préalables

La réinitialisation de l’espace de pagination est potentiellement destructrice pour


l’environnement de traitement. Pour effectuer cette tâche, vous devez vous
connecter en tant qu’utilisateur root.

A propos de cette tâche

Le volume minimal d’espace de pagination pour exécuter des travaux parallèles est
de 500 Mo par processeur pour les ordinateurs qui comportent moins de
20 processeurs et de 1 Go par processeur pour les ordinateurs qui comportent au
moins 20 processeurs. La conception des travaux parallèles et le nombre de
travaux que vous envisagez d’exécuter à un moment donné affectent les exigences
d’espace de pagination. Les travaux qui comportent de nombreuses étapes
individuelles nécessitent davantage d’espace de pagination que les travaux qui
comportent moins d’étapes individuelles. L’exécution de plusieurs travaux
simultanément nécessite davantage d’espace de pagination.

Suivez cette procédure sur chaque ordinateur de votre environnement de


traitement parallèle.

Procédure

Pour définir l’espace de pagination sur HP-UX :


1. Connectez-vous en tant qu’utilisateur root et exécutez la commande suivante
sur chaque noeud pour déterminer l’espace de pagination en cours :
# swapinfo
La commande affiche des informations sous la forme indiquée dans le tableau
suivant :
Tableau 27. Exemple de résultats de la commande swapinfo
ko Début/ Réserve
Type disponibles ko utilisés ko libres % utilisé Limite (ko) Priorité Nom
dev 524288 0 524288 0% 0 1 /dev/
vg00/l vol2
dev 524288 60808 463480 12 % 0 0 /dev/
vg01/1
vol1
réserve 240012 240012
Mémoire 697588 602088 95500 86 %

132 Guide de planification, d’installation et de configuration


Dans cet exemple, l’espace de pagination total pour les deux disques est
d’environ 1 Go.
2. Pour modifier l’espace de pagination en fonction des besoins de chaque noeud,
utilisez le gestionnaire System Administration Manager (SAM) ou entrez la
commande /etc/swapon -a.

Définition de l’espace de pagination pour le moteur parallèle (Linux) : Linux

Pour traiter des travaux parallèles détenteurs de gros volumes de données,


indiquez les paramètres d’espace de pagination minimal.

Conditions préalables

La réinitialisation de l’espace de pagination est potentiellement destructrice pour


l’environnement de traitement. Pour effectuer cette tâche, vous devez vous
connecter en tant qu’utilisateur root.

A propos de cette tâche

Le volume minimal d’espace de pagination pour exécuter des travaux parallèles est
de 500 Mo par processeur pour les ordinateurs qui comportent moins de
20 processeurs et de 1 Go par processeur pour les ordinateurs qui comportent au
moins 20 processeurs. La conception des travaux parallèles et le nombre de
travaux que vous envisagez d’exécuter à un moment donné affectent les exigences
d’espace de pagination. Les travaux qui comportent de nombreuses étapes
individuelles nécessitent davantage d’espace de pagination que les travaux qui
comportent moins d’étapes individuelles. L’exécution de plusieurs travaux
simultanément nécessite davantage d’espace de pagination.

Suivez cette procédure sur chaque ordinateur de votre environnement de


traitement parallèle.

Procédure

Pour plus d’informations sur la définition de l’espace de pagination de votre


système, reportez-vous à la documentation Linux.

Mise à jour du fichier /etc/magic


Modifiez le fichier /etc/magic de manière à inclure des fichiers de descripteur
d’ensemble de données pour le moteur parallèle.

A propos de cette tâche

La commande UNIX file examine un fichier pour le classer par type. Elle lit le
fichier /etc/magic pour identifier les fichiers qui possèdent un nombre magique. Le
nombre magique est une constante qui spécifie le type de fichier.

Le fichier rép_install/etc/magic contient des ajouts au fichier /etc/magic propres


au moteur parallèle. Le répertoire rép_install est le répertoire de niveau supérieur
de votre installation de moteur parallèle. Le chemin d’accès par défaut est
/opt/IBM/InformationServer/Server/PXEngine/.

Procédure
1. Connectez-vous en tant qu’utilisateur root.
2. Sauvegardez le fichier /etc/magic.

Chapitre 4. Configuration 133


cp /etc/magic /etc/magic.bak
3. Modifiez le fichier /etc/magic et ajoutez le contenu du fichier
rép_install/etc/magic au fichier /etc/magic. Exemple : 0 string Torrent IBM
Information Server parallel engine dataset descriptor
4. Sauvegardez le fichier /etc/magic.
5. Vérifiez que le fichier /etc/magic a été mis à jour correctement en exécutant la
commande file pour un fichier de descripteur d’ensemble de données.
file nom_fichier
où nom_fichier est le nom d’un fichier de descripteur d’ensemble de données.
Par exemple, si vous entrez file t1.ds, la commande doit renvoyer :
t1.ds: IBM Information Server parallel engine dataset descriptor

Configuration du moteur parallèle (Windows)


Windows

Les tâches ci-dessous doivent être effectuées de manière à configurer le moteur


parallèle pour Windows.

Configuration du registre Windows : augmentation de la taille de


pile
Windows

Si le moteur parallèle est installé sur un ordinateur qui exécute Microsoft Windows
2003, édition Standard ou Enterprise, augmentez la taille de pile afin d’améliorer
les performances.

A propos de cette tâche

Vous pouvez augmenter la taille de la pile d’un bureau non interactif en modifiant
le paramètre SharedSection dans la clé HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\
CurrentControlSet\Control\Session Manager\SubSystems. Le paramètre
SharedSection utilise ce format pour indiquer la taille de pile :
SharedSection=xxxx,yyyy,zzzz

La valeur xxxx définit la taille maximale de la pile au niveau du système (en


kilooctets), la valeur yyyy définit la taille de la pile de chaque bureau et la valeur
zzzz définit la taille de la pile de bureau associée à un poste Windows non
interactif.

Procédure

Pour augmenter la taille de pile d’un bureau non interactif :


1. Sélectionnez Démarrer → Exécuter → regedit.exe pour démarrer l’Editeur du
Registre.
2. Recherchez la clé HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\
Control\Session Manager\SubSystems.
3. Dans le volet de droite de l’Editeur du Registre, cliquez sur Windows.
4. Sélectionnez Edition → Modifier.
5. Dans la fenêtre Modifier la chaîne, recherchez la chaîne du paramètre
SharedSection dans la zone Valeur.
6. Modifiez le dernier paramètre SharedSection de 512 à 1 024 : Windows
SharedSection=1024,3072,1024

134 Guide de planification, d’installation et de configuration


7. Cliquez sur OK.
8. Fermez l’Editeur du Registre.

Configuration Windows : modification de la taille de la zone de


permutation
Windows

Si votre moteur parallèle est installé sur un serveur qui exécute Microsoft Windows
2003, édition Standard ou Enterprise, modifiez la taille de la zone de permutation
(swap) pour améliorer les performances.

Procédure

Pour modifier la taille de la zone de permutation :


1. Sélectionnez Démarrer → Poste de travail pour ouvrir Poste de travail.
2. Dans le panneau de gauche, sous Tâches système, sélectionnez Afficher les
informations système.
3. Dans la fenêtre Propriétés système, sélectionnez l’onglet Avancé.
4. Dans la section Performances du panneau Avancé, cliquez sur Paramètres pour
ouvrir la fenêtre Options de performances.
5. Sélectionnez l’onglet Avancé.
6. Dans la section Mémoire virtuelle, cliquez sur Modifier pour ouvrir la fenêtre
Mémoire virtuelle.
7. Associez la taille maximale à la valeur recommandée dans le panneau inférieur.
8. Cliquez sur Définir.
9. Cliquez sur OK pour fermer chaque fenêtre.

Configuration du registre Windows : connexions et mémoires


tampon TCP/IP
Windows

Si votre moteur parallèle est installé sur un serveur qui exécute Microsoft
Windows, vérifiez les connexions et les mémoires tampon TCP/IP et modifiez-les
si nécessaire.

A propos de cette tâche

Vous pouvez vérifier si les deux clés suivantes sont définies dans le registre :
v MaxUserPort
v TcpNumConnections

Ces clés ne sont pas ajoutées au registre par défaut. La clé TcpNumConnections a
un impact significatif sur le nombre de processus osh simultanés autorisés.

Procédure

Pour vérifier et modifier ou ajouter des clés de registre si nécessaire :


1. Sélectionnez Démarrer → Exécuter → regedit.exe pour démarrer l’Editeur du
Registre.
2. Recherchez les clés HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\
Services\Tcpip\Parameters.

Chapitre 4. Configuration 135


3. Si les clés MaxUserPort et TcpNumConnections sont absentes, ajoutez-les de la
manière suivante :
a. Sélectionnez Edition → Nouveau.
b. Ajoutez la clé MaxUserPort en définissant les zones suivantes :
v Nom de la valeur : MaxUserPort
v Type de valeur : DWORD
v Données de la valeur : 65534
v Plage valide : 5000 à 65534 (décimal)
v Valeur par défaut : 0x1388 (5000 décimal)
v Description : Ce paramètre contrôle le nombre maximal de ports utilisé
lorsqu’un programme fait une demande de port utilisateur disponible à
partir du serveur. En général, les ports éphémères (à durée de vie courte)
sont associés à des valeurs comprises entre 1024 et 5000 incluses.
c. Sélectionnez Edition → Nouveau
d. Ajoutez la clé TcpNumConnections en définissant les zones suivantes :
v Nom de la valeur : TcpNumConnections
v Type de valeur : DWORD
v Données de la valeur : 65534
v Plage valide : 0 à 0xfffffe (65534 décimal)
v Valeur par défaut : 0xfffffe
v Description : ce paramètre limite le nombre maximal de connexions
simultanées qui peuvent être ouvertes par TCP.
4. Fermez l’Editeur du Registre.
5. Redémarrez l’ordinateur.

Configuration de la connectivité de base de données dans un


environnement parallèle
Linux UNIX

Les rubriques ci-dessous décrivent les étapes à suivre pour se connecter à


différentes bases de données à partir d’un travail parallèle.

Configuration de l’accès aux bases de données DB2


Configurez InfoSphere DataStage de sorte qu’il s’exécute sur tous les noeuds de
traitement qui agissent comme serveurs DB2.

Procédure

Pour configurer IBM InfoSphere DataStage de manière à accéder aux serveurs DB2,
incluez une définition de noeud pour chaque noeud de serveur DB2 dans le fichier
de configuration. Suivez également la procédure ci-dessous.

Exécution du script de configuration de DB2 :

Utilisez le script de configuration de DB2 pour configurer l’accès aux bases de


données DB2.

136 Guide de planification, d’installation et de configuration


Procédure

Pour exécuter le script de configuration :

Dans la ligne de commande Linux ou UNIX, exécutez le script


$APT_ORCHHOME/bin/db2setup.sh une fois pour chaque base de données DB2
à laquelle les utilisateurs accèdent. Transmettez le nom de la base de données sous
forme d’argument.
Par exemple, la commande ci-dessous appelle db2setup.sh pour configurer l’accès
à la base de données db2db :
db2setup.sh db2db

Octroi de droits d’utilisateur pour l’exécution de travaux de l’étape DB2


Enterprise :

Vous devez accorder des droits à chaque utilisateur qui exécute des travaux
contenant l’étape DB2 Enterprise.

Conditions préalables

Vous devez disposer de droits d’administrateur de base de données pour effectuer


cette tâche.

Procédure

Pour accorder des droits d’utilisateur :

Exécutez le script $APT_ORCHHOME/bin/db2grant.sh une fois pour chaque


utilisateur. Utilisez la syntaxe suivante :
db2grant.sh database_name user_name

Accès à un serveur distant DB2 à partir d’étapes DB2 Enterprise :

Vous devez utiliser un client DB2 pour vous connecter d’une étape DB2 Enterprise
à un serveur DB2 distant.

Pour plus d’informations, lisez les informations relatives aux connexions à distance
dans IBM InfoSphere DataStage and QualityStage Connectivity Guide for IBM DB2
Databases.

Configuration du système DB2 :

Il existe plusieurs manières de configurer le serveur DB2. L’administrateur DB2


suit généralement la procédure décrite ici afin de configurer DB2 et InfoSphere
DataStage pour qu’ils communiquent entre eux.

Procédure

Pour configurer le système DB2 :


1. Installez IBM DB2 et assurez-vous qu’il fonctionne correctement.

Remarque : Vérifiez que l’utilitaire touch est présent dans le répertoire


/usr/bin ou créez un lien symbolique vers la commande touch.
2. Accordez aux utilisateurs InfoSphere DataStage des droits de sélection sur les
tables du système DB2, syscat.nodegroupdef, syscat.tablespaces et syscat.tables.

Chapitre 4. Configuration 137


3. Définissez le fichier db2nodes.cfg comme lisible par l’utilisateur administratif
InfoSphere DataStage.
4. InfoSphere DataStage exécute de nombreux processus pour chaque travail. Cela
peut impliquer que l’administrateur système modifie les ressources, paramètres
de configuration et les paramètres de configuration du gestionnaire DB2. Pour
plus d’informations, reportez-vous au centre de documentation de DB2.
5. L’étape DB2 Enterprise nécessite que les utilisateurs qui l’appellent en mode
chargement disposent du droit DBADM dans la base de données DB2 dans
laquelle l’étape écrit des données. Pour accorder ce droit, vous pouvez par
exemple démarrer le système DB2, vous connecter à une base de données et
accorder le droit à partir de l’invite de commande DB2 :
CONNECT TO nom_base_de_données
GRANT DBADM ON DATABASE TO USER nom_utilisateur

Configuration des utilisateurs DB2 :

Pour accéder à IBM InfoSphere DataStage, les travaux parallèles utilisent un ID


utilisateur du système d’exploitation pour se connecter au serveur DB2. Par
conséquent, les ID utilisateur qui appellent des opérateurs de lecture DB2 doivent
disposer des droits SELECT sur les tables auxquelles ils accèdent et les ID
utilisateur qui appellent des opérateurs d’écriture DB2 doivent disposer des droits
INSERT sur les tables auxquelles ils accèdent.

A propos de cette tâche

La procédure ci-dessous configure un utilisateur InfoSphere DataStage pour l’accès


à la base de données DB2. Un administrateur système ou un utilisateur InfoSphere
DataStage peut effectuer cette tâche.

Procédure

Pour configurer des utilisateurs DB2 :


1. Associez la variable d’environnement DB2INSTANCE au nom d’utilisateur du
propriétaire de l’instance DB2. DB2INSTANCE détermine l’emplacement du
fichier db2nodes.cfg, de la manière suivante :
~nom_utilisateur_propriétaire/sqllib/db2nodes.cfg
Le fichier db2nodes.cfg contient des informations utilisées pour convertir les
numéros de noeud DB2 en noms d’hôte. Les informations de ce fichier doivent
être conformes aux noms d’hôte spécifiés dans le fichier de configuration
parallèle InfoSphere DataStage. Par exemple, si vous associez DB2INSTANCE à
Janet, l’emplacement du fichier db2nodes.cfg est :
~Janet/sqllib/db2nodes.cfg.
2. Associez la variable d’environnement DB2DBDFT au nom de la base de
données DB2 à laquelle vous souhaitez vous connecter.
3. Définissez la source du fichier db2profile et mettez à jour la variable
d’environnement LIBPATH de manière à inclure l’emplacement de la
bibliothèque DB2 qui contient votre instance de DB2. Dans l’exemple
ci-dessous, le propriétaire de l’instance DB2 est l’utilisateur Marie,
l’emplacement de db2profile est ~Marie/sqllib/db2profile et l’emplacement de
la bibliothèque DB2 est ~Marie/sqllib/lib.
Pour un interpréteur de commandes Korn ou Bourne, incluez ces instructions
dans les fichiers .profile ou .kshrc :
. ~Marie/sqllib/db2profile
export LIBPATH=~Marie/sqllib/lib:${LIBPATH:-/usr/lib}

138 Guide de planification, d’installation et de configuration


Pour un interpréteur de commandes C, incluez ces lignes dans le fichier .cshrc :
source ~Marie/sqllib/db2profile
if (! $?LIBPATH) setenv LIBPATH /usr/lib
setenv LIBPATH ~Marie/sqllib/lib:$LIBPATH

Configuration de l’accès aux bases de données Oracle


La configuration de l’accès aux bases de données Oracle inclut l’octroi du niveau
d’accès aux utilisateurs approprié.

Octroi de l’accès à un serveur parallèle Oracle :

Pour accéder au serveur parallèle Oracle, les utilisateurs doivent disposer de droits
d’accès SELECT pour accéder aux tables sys.gv_$instance et sys.v_$cache.

Procédure

Pour accorder l’accès au serveur parallèle Oracle :


1. Exécutez les instructions SQL suivantes :
GRANT select ON sys.gv_$instance TO public;
GRANT select ON sys.v_$cache TO public;
2. Si le serveur parallèle Oracle n’est pas installé, définissez la variable
d’environnement APT_ORACLE_NO_OPS de manière à désactiver la
vérification OPS lors de l’étape Oracle Enterprise.

Octroi de droits d’utilisateur pour l’exécution de travaux de l’étape Oracle


Enterprise :

Vous devez accorder des droits à chaque utilisateur qui exécute des travaux
contenant l’étape Oracle Enterprise.

Procédure

Pour accorder des droits aux utilisateurs qui utilisent l’étape Oracle Enterprise :
1. Créez la variable d’environnement utilisateur ORACLE_HOME et définissez-la
sur le chemin d’accès $ORACLE_HOME (/disk3/oracle10, par exemple).
2. Créez la variable d’environnement utilisateur ORACLE_SID et définissez-la sur
le nom de service approprié (ODBCSOL, par exemple).
3. Ajoutez ORACLE_HOME/bin au chemin d’accès et ORACLE_HOME/lib au
chemin d’accès à la bibliothèque du système d’exploitation (LIBPATH,
LD_LIBRARY_PATH ou SHLIB_PATH).
4. Obtenez des droits d’accès de connexion à Oracle à l’aide d’un nom
d’utilisateur Oracle valide et du mot de passe correspondant. Le nom
d’utilisateur et le mot de passe doivent être reconnus par Oracle avant que
vous y accédiez.
5. Obtenez le droit d’accès SELECT sur les tables suivantes :

DBA_EXTENTS
DBA_DATA_FILES
DBA_TAB_PARTITONS
DBA_TAB_SUBPARTITIONS
DBA_OBJECTS
ALL_PART_INDEXES
ALL_PART_TABLES

Chapitre 4. Configuration 139


ALL_INDEXES
SYS.GV_$INSTANCE (requis uniquement si vous utilisez le serveur
parallèle Oracle)
6. Vérifiez que le répertoire APT_ORCHHOME/bin se trouve avant le répertoire
ORACLE_HOME/bin dans l’instruction PATH.
7. Créez un rôle qui possède les droits d’accès SELECT appropriés. Le code
ci-dessous crée un rôle appelé DSXE, qui accorde des droits d’accès SELECT
sur les tables requises :
CREATE ROLE DSXE;
GRANT SELECT on sys.dba_extents to DSXE;
GRANT SELECT on sys.dba_data_files to DSXE;
GRANT SELECT on sys.dba_tab_partitions to DSXE;
GRANT SELECT on sys.dba_tab_subpartitions to DSXE;
GRANT SELECT on sys.dba_objects to DSXE;
GRANT SELECT on sys.all_part_indexes to DSXE;
GRANT SELECT on sys.all_part_tables to DSXE;
GRANT SELECT on sys.all_indexes to DSXE;
8. Entrez cette commande pour accorder le rôle aux utilisateurs qui exécutent des
travaux :
GRANT role_name to oracle_user;

Configuration de l’accès aux bases de données Teradata


La configuration de l’accès aux bases de données Teradata inclut l’octroi du niveau
d’accès approprié aux utilisateurs.

Installation de Teradata Tools and Utilities :

Vous devez installer Teradata Tools and Utilities sur tous les noeuds qui exécutent
des travaux parallèles. Pour plus d’informations, reportez-vous aux instructions
d’installation fournies par Teradata.

Procédure

Après avoir installé Teradata Tools and Utilities :


1. Assurez-vous que Teradata Parallel Transporter est installé et que les variables
d’environnement suivantes sont définies dans le fichier /etc/profile :
v AIX

TWB_ROOT=/usr/tbuild/08.01.00.02
PATH=$TWB_ROOT/bin:$PATH
LIBPATH=$TWB_ROOT/lib:$LIBPATH
NLSPATH=$TWB_ROOT/msg/%N
export TWB_ROOT PATH LIBPATH NLSPATH
v HPUX

TWB_ROOT=/usr/tbuild/08.01.00.02
PATH=$TWB_ROOT/bin:$PATH
SHLIB_PATH=$TWB_ROOT/lib:$SHLIB_PATH
NLSPATH=$TWB_ROOT/msg/%N
export TWB_ROOT PATH SHLIB_PATH NLSPATH
v Solaris

TWB_ROOT=/usr/tbuild/08.01.00.02
PATH=$TWB_ROOT/bin:$PATH
LD_LIBRARY_PATH=$TWB_ROOT/lib:$LD_LIBRARY_PATH
NLSPATH=$TWB_ROOT/msg/%N
export TWB_ROOT PATH LD_LIBRARY_PATH NLSPATH
2. Pour exécuter des travaux Teradata Connector, ajoutez les mêmes variables
d’environnement au fichier dsenv.

140 Guide de planification, d’installation et de configuration


Création d’un utilisateur Teradata :

Vous devez créer un utilisateur Teradata avant de pouvoir vous connecter du


serveur parallèle à la base de données Teradata.

A propos de cette tâche

Le propriétaire de la base de données Teradata est l’utilisateur désigné par la


propriété Options de base de données lors de l’étape Teradata. L’utilisateur doit
être en mesure de créer des tables et d’insérer et de supprimer des données. Si
vous souhaitez utiliser un utilisateur Teradata préexistant, installez un serveur de
base de données et configurez-le de manière à utiliser une nouvelle base de
données. Installez le nouveau serveur de base de données avec 100 Mo d’espace
PERM et 10 Mo d’espace SPOOL.

Procédure

Pour créer un utilisateur de Teradata :


1. Exécutez trois commandes Basic Teradata Query (BTEQ) pour créer un compte
utilisateur stocké dans la table terasync.
CREATE USER user_name FROM database_name AS
PASSWORD = user_password
PERM = 100000000
SPOOL = 10000000
2. Une fois le compte configuré, exécutez la commande suivante :
GRANT SELECT on dbc TO user_name;

Configuration de l’accès aux bases de données Informix XPS


Vous devez définir les variables d’environnement INFORMIXSERVER,
INFORMIXDIR et INFORMIXSQLHOSTS. Sous AIX, vous devez également définir
LIBPATH.

A propos de cette tâche

Vous devez disposer des droits appropriés et des paramètres corrects pour utiliser
l’étape Informix Enterprise. Vous devez posséder un compte valide et des droits
appropriés sur les bases de données auxquelles vous vous connectez. Vous devez
disposer de droits d’accès en lecture/écriture sur la table à laquelle vous vous
connectez et de droits Ressources pour utiliser la propriété Table de partition dans
un lien de sortie ou utiliser les modes de création et de remplacement dans un lien
d’entrée.

Procédure

Pour configurer l’accès aux bases de données Informix XPS :


1. Assurez-vous que Informix XPS est en cours d’exécution.
2. Assurez-vous que la variable d’environnement INFORMIXSERVER est définie
dans votre environnement. Cette valeur correspond à un nom de serveur dans
le fichier sqlhosts et est définie sur le nom du co-serveur coserver 1. Le
co-serveur doit être accessible à partir du noeud sur lequel vous appelez le
travail.
3. Assurez-vous que la variable d’environnement INFORMIXDIR est définie sur le
répertoire d’installation du serveur Informix.

Chapitre 4. Configuration 141


4. Assurez-vous que la variable d’environnement INFORMIXSQLHOSTS est
définie sur le chemin d’accès au fichier sqlhosts, par exemple,
/disk6/informix/informix_runtime/etc/sqlhosts.
5. AIX Définissez la variable d’environnement LIBPATH de la manière
suivante :
LIBPATH=$APT_ORCHHOME/lib:$INFORMIXDIR/lib:'dirname $DSHOME'/branded_odbc/
lib:$DSHOME/lib:$DSHOME/uvdlls:$DSHOME/java/jre/bin/classic:$DSHOME/java/j
re/bin:$INFORMIXDIR/lib:$INFORMIXDIR/lib/cli:$INFORMIXDIR/lib/esql

Configuration de l’accès à des sources de données ODBC


Vous pouvez configurer l’accès ODBC sur les systèmes d’exploitation Windows,
Linux et UNIX.

A propos de cette tâche

Sous Linux et sousUNIX, vous modifiez les fichiers dsenv, odbc.ini et


uvodbc.config pour configurer l’accès à des sources de données ODBC. Ces fichiers
se trouvent dans le répertoire $DSHOME. Une copie du fichier uvodbc.config est
également placée dans chaque répertoire de projet. Les pilotes du protocole non
câblé nécessitent d’autres informations de configuration que les pilotes câblés. Les
pilotes non câblés nécessitent des informations concernant l’emplacement du
logiciel du client de base de données. Les pilotes de protocole câblés nécessitent
des informations sur la base de données proprement dite.

Dans le fichier uvodbc.config, les lignes de commentaire commencent par un signe


dièse (#). Ajoutez vos commentaires uniquement dans le bloc de commentaire en
haut du fichier. Les commentaires qui ne se trouvent pas dans le bloc de
commentaire peuvent entraîner des erreurs de traitement.

Pour plus d’informations sur la configuration de l’environnement ODBC, pour une


base de données spécifique, reportez-vous au manuel DataDirect Connect and
Connect XE for ODBC Reference (fichier PDF) dans le répertoire
$DSHOME/Server/branded_odbc/books/odbc. Consultez également le fichier
odbcread.me dans le répertoire branded_odbc et un fichier HTML dans le
répertoire branded_odbc/odbchelp.

Sous Windows, si vous avez installé des pilotes ODBC, vous devez les configurer
pour accéder à des sources de données ODBC. Pour plus d’informations sur la
configuration du pilote, reportez-vous à la documentation du fournisseur du pilote.

Définition du chemin d’accès à la bibliothèque dans le fichier


dsenv
Linux UNIX

Le moteur InfoSphere Information Server possède un fichier centralisé pour le


stockage des variables d’environnement appelé dsenv dans $DSHOME. $DSHOME
identifie le répertoire d’installation de InfoSphere DataStage. Le répertoire par
défaut est /opt/IBM/InformationServer/Server/DSEngine.

A propos de cette tâche

Il se peut que vous deviez ajouter de nouvelles variables d’environnement lors de


la configuration de InfoSphere DataStage pour la connexion à différentes bases de
données à l’aide des pilotes ODBC et des API de base de données. Toutes les
variables d’environnement dont vous avez besoin afin d’utiliser interactivement

142 Guide de planification, d’installation et de configuration


des pilotes ODBC pour établir une connexion à une source de données ODBC
doivent être ajoutées au fichier dsenv. Ainsi, le serveur InfoSphere DataStage peut
hériter de l’environnement approprié pour les connexions ODBC.

Dans le cas d’une connexion qui utilise un pilote de protocole câblé, il n’est pas
nécessaire de modifier le fichier dsenv.

Procédure

Pour définir le chemin d’accès à la bibliothèque pour une connexion qui utilise un
pilote de protocole non câblé :
1. Spécifiez les informations suivantes dans le fichier dsenv :
v Variables d’environnement pour le logiciel de client de base de données
v Emplacement principal de la base de données
v Répertoire de la bibliothèque de base de données
Tableau 28. Nom des variables d’environnement de chemin d’accès à la bibliothèque, par
système d’exploitation
Variable d’environnement de chemin d’accès à la
Système d’exploitation bibliothèque
IBM AIX LIBPATH
HP-UX SHLIB_PATH
HP-UX sur Intel Itanium LD_LIBRARY_PATH
Linux LD_LIBRARY_PATH
Solaris LD_LIBRARY_PATH

Les exemples ci-dessous indiquent les entrées habituelles pour les bases de
données utilisées fréquemment. Ces entrées varient légèrement selon le système
d’exploitation. Consultez la documentation de votre source de données pour
plus d’informations.
Sybase 11
LANG=
export LANG
SYBASE=/export/home/sybase/sybase
export SYBASE
LD_LIBRARY_PATH=$LD_LIBRARY_PATH:$SYBASE/lib:/usr/lib:/lib
export LD_LIBRARY_PATH
Oracle 9i
ORACLE_HOME=/space/oracle9i
LD_LIBRARY_PATH=$LD_LIBRARY_PATH:$ORACLE_HOME/lib:$ORACLE_HOME/rdbms/lib
export LD_LIBRARY_PATH
ORACLE_SID=WSMK5
export ORACLE_HOME ORACLE_SID
Informix XPS 9.3
INFORMIXDIR=/space/informix
export INFORMIXDIR
INFORMIXSERVER=solnew2.1
export INFORMIXSERVER
ONCONFIG=onconfig.solnew2
export ONCONFIG
LD_LIBRARY_PATH=$LD_LIBRARY_PATH:$INFORMIXDIR/lib:$INFORMIXDIR/lib/
esql:$INFORMIXDIR/lib/cli
export LD_LIBRARY_PATH
LANG=C
export LANG

Chapitre 4. Configuration 143


DB2 version 9.5
DB2DIR=/opt/IBM/db2/V9.5
export DB2DIR
DB2INSTANCE=db2inst1
export DB2INSTANCE
INSTHOME=/export/home/db2inst1
export INSTHOME
PATH=$PATH:$INSTHOME/sqllib/bin:$INSTHOME/sqllib/adm:$INSTHOME/sqllib/misc
export PATH
LD_LIBRARY_PATH=$LD_LIBRARY_PATH:$INSTHOME/sqllib/lib
export LD_LIBRARY_PATH
THREADS_FLAG=native
export THREADS_FLAG
2. Arrêtez et redémarrez le serveur InfoSphere DataStage chaque fois que vous
modifiez dsenv.

Configuration du fichier .odbc.ini


Linux UNIX

Le fichier .odbc.ini doit contenir des informations sur la connexion à toutes les
bases de données et à toutes les applications client de base de données que vous
utilisez.

Le répertoire /opt/IBM/InformationServer/branded_odbc/IBM_Tools comporte


des exemples de fichier odbc.ini pour chaque plateforme Linux et UNIX prise en
charge. Servez-vous du contenu de ces fichiers pour créer le fichier .odbc.ini pour
le répertoire $DSHOME.

Spécification de noms de source de données dans le fichier


uvodbc.config
Linux UNIX

Le fichier uvodbc.config doit spécifier le nom de source de données ODBC pour


chaque base de données.

A propos de cette tâche

Il y a également une copie du fichier uvodbc.config dans chaque répertoire de


projet. Par exemple, le chemin d’accès par défaut pour les projets sous Linux est
/opt/IBM/WDIS/Server/Projects. Ces copies sont utiles lorsque vous configurez
des sources de données qui sont connues dans certains projets mais pas dans les
autres. Par défaut, InfoSphere DataStage recherche un fichier uvodbc.config dans le
répertoire de projet, et s’il en détecte un, il utilise ce fichier à la place de
$DSHOME.

Procédure

Pour spécifier des noms de source de données :


1. Utilisez cette syntaxe pour ajouter des entrées au fichier uvodbc.config :
<nom_DSN>
DBMSTYPE = ODBC
où nom_DSN est le DSN ODBC. Ce nom doit être identique au nom spécifié
dans le fichier .odbc.ini. L’espace de chaque côté du signe = est obligatoire.
Dans le fichier uvodbc.config, les lignes de commentaire commencent par un
signe dièse (#). Les commentaires qui ne se trouvent pas dans le bloc de

144 Guide de planification, d’installation et de configuration


commentaire en haut du fichier peuvent entraîner des erreurs de traitement.
Ajoutez vos commentaires uniquement dans le bloc de commentaire en haut du
fichier uvodbc.config.
L’exemple ci-dessous présente un fichier uvodbc.config classique :
[ODBC DATA SOURCES]
<localuv>
DBMSTYPE = UNIVERSE
network = TCP/IP
service = uvserver
host = 127.0.0.1
<Sybase1>
DBMSTYPE = ODBC
<Sybase2>
DBMSTYPE = ODBC
<Oracle8>
DBMSTYPE = ODBC
<Informix>
DBMSTYPE = ODBC
<DB2>
DBMSTYPE = ODBC
2. Si vous modifiez uvodbc.config après avoir créé des projets, copiez le fichier
modifié dans les répertoires de projet.

Création et liaison d’un module DB2 à un nom de source de


données
Linux UNIX

Pour utiliser un module DB2, vous devez le lier à chaque nom de source de
données DB2.

Procédure

Pour créer et lier un module à un nom de source de données :


1. Ouvrez une fenêtre de terminal et définissez le répertoire $DSHOME/../
branded_odbc/bin.
2. Entrez cette commande :
bind22 dsn
où dsn est le nom de la source de données ODBC.
3. Spécifiez l’ID utilisateur et le mot de passe, si le système vous y invite.

Configuration d’autres pilotes ODBC


Linux UNIX

Vous pouvez utiliser des pilotes ODBC tiers pour la connexion aux sources de
données. Vous aurez peut-être à vous connecter à une base de données non prise
en charge par le pack du pilote Data Direct, par exemple, Red Brick. Vous ne
pouvez utiliser qu’un seul pilote ODBC à la fois. Ainsi, vous ne pouvez pas utiliser
de pilotes tiers alors que vous utilisez les pilotes InfoSphere DataStage et vous
devez effectuer certaines étapes de reconfiguration pour passer d’un type à l’autre.

Procédure

Pour configurer d’autres pilotes ODBC :


1. Installez le gestionnaire et les pilotes ODBC. Utilisez la documentation fournie
par le pilote tiers.
2. Configurez l’ordinateur pour vous connecter au pilote.

Chapitre 4. Configuration 145


a. Dans le fichier dsenv, ajoutez les variables d’environnement nécessaires.
b. Dans le fichier odbc.ini, configurez la connexion à la base de données ou à
l’application client de base de données. Vous devez indiquer le DSN (Data
Source Name), le nom du pilote et les informations de connexion.
c. Dans le fichier uvodbc.config, indiquez le DSN à utiliser pour vous
connecter à la base de données.
3. Incluez la bibliothèque partagée libodbc.sl pour le gestionnaire ODBC dans le
chemin de la bibliothèque de chargement InfoSphere DataStage. (sous HP-UX,
le suffixe est so.) Editez le fichier dsenv et vérifiez que le chemin d’accès au
gestionnaire ODBC Manager précède le chemin $DSHOME/../branded_odbc/
lib dans la variable d’environnement de la bibliothèque partagée.
4. Une fois que vous avez installé et configuré le pilote, testez la connectivité.

Pour installer les pilotes Data Direct à nouveau, inversez la procédure de l’étape 3
et vérifiez que la bibliothèque de pilotes ODBC InfoSphere DataStage précède les
autres bibliothèques de pilotes ODBC.

Test de la connectivité des pilotes ODBC


Linux UNIX

Une fois que vous avez configuré la connectivité ODBC, testez la configuration
pour vérifier la connexion à la source de données.

Procédure

Pour tester la connectivité des connexions ODBC définies pour InfoSphere


DataStage :
1. Modifiez les répertoires sur $DSHOME et configurez l’environnement en
exécutant la commande suivante :
. ./dsenv
2. Entrez cette commande pour démarrer l’interpréteur de commandes du serveur
InfoSphere DataStage :
./bin/dssh
3. Entrez cette commande pour vous connecter au projet :
LOGTO project_name

où project_name dépend des minuscules/majuscules.


4. Entrez cette commande pour obtenir une liste des noms de source de données
disponibles :
DS_CONNECT
5. Entrez cette commande pour tester la connexion :
DS_CONNECT dsn

où dsn est le nom de la source de données de la connexion à tester.


6. Entrez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe pour vous connecter à la
base de données spécifiée.
7. Entrez .Q pour mettre fin à la connexion.

146 Guide de planification, d’installation et de configuration


Arrêt et démarrage du moteur
Vous devez arrêter puis redémarrer le moteur IBM InfoSphere Information Server
après certaines tâches telles que l’édition du fichier dsenv sous Linux ouUNIX, la
modification du fichier uvconfig ou la finalisation de l’installation sur un niveau.

Procédure

Pour arrêter et démarrer le moteur :


v Linux UNIX

1. Connectez-vous en tant qu’utilisateur root ou en tant qu’administrateur


DataStage (en général, dsadm).
2. Placez-vous dans le répertoire du moteur et définissez l’environnement.
cd $DSHOME
. ./dsenv

$DSHOME est le nom du répertoire du moteur. Le répertoire par défaut est


/opt/IBM/InformationServer/Server/DSEngine.
3. Arrêtez le moteur.
./bin/uv –admin -stop

La commande affiche un message lorsque le moteur s’arrête.


4. Redémarrez le moteur.
./bin/uv –admin -start
v Windows

1. Dans le panneau de configuration de Windows, ouvrez le panneau de


configuration DataStage.
2. Cliquez sur Arrêter tous les services. Attendez que tous les services soient
arrêtés.
3. Cliquez sur Démarrer tous les services.

Chapitre 4. Configuration 147


148 Guide de planification, d’installation et de configuration
Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux
installations
Résolution des incidents d’installation à l’aide des informations d’identification et
de résolution des incidents d’installation. Vous trouverez des informations
d’identification et de résolution des incidents dans les centres de documentation et
les notes techniques des différents modules et composants de produit.

Fichiers journaux d’installation


Les fichiers journaux sont créés lors des processus d’installation et de
désinstallation. Vous pouvez consulter les fichiers journaux afin d’identifier et de
résoudre les erreurs d’installation.

Lors des processus d’installation et de désinstallation, les fichiers journaux sont


sauvegardés dans le répertoire spécifié par le paramètre -is:tempdir ou dans le
répertoire par défaut suivant si vous n’avez pas utilisé le paramètre -is:tempdir :
Windows
%TEMP%\ibm_is_logs

Linux UNIX
/tmp/ibm_is_logs

Si l’installation aboutit, un fichier .zip des fichiers journaux créés lors du processus
d’installation est sauvegardé dans le répertoire d’installation d’InfoSphere
Information Server. Il s’appelle \isdump-se-horodatage.zip. Si l’installation échoue, le
fichier journal ISInstall-date-horodatage.log est conservé dans le répertoire
temporaire.

Si la désinstallation aboutit, le fichier journal ISInstall-date-horodatage.log est


conservé dans le répertoire logs sous le répertoire d’installation. Si la
désinstallation échoue, le fichier journal ISinstall-date-horodatage.log est conservé
dans le répertoire temporaire.

Incidents d’installation généraux


Ces incidents et solutions sont liés aux éléments de la suite du produit en général.

Vérification de l’espace disque disponible


Si une installation échoue, vérifiez que l’espace disque disponible dans le
répertoire temporaire de votre ordinateur requis par IBM InfoSphere Information
Server en plus de l’espace disque nécessaire aux composants installés est suffisant.

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 149


Symptômes

L’installation échoue avec un message d’erreur tel que :


v Windows

WARNING: C: has insufficient space to install the items selected. 1200.4 MB


additional space would be needed to install the selected items.
(AVERTISSEMENT : C: dispose d'un espace insuffisant pour installer les
éléments sélectionnés. L'installation des éléments nécessite 1200,4 Mo d'espace
supplémentaire.)
v Linux UNIX

WARNING: / partition has insufficient space to install the items selected.


1200.4 MB additional space would be needed to install the selected items.
(AVERTISSEMENT : l'espace disponible sur la partition / n'est pas
suffisant pour installer les éléments sélectionnés. L'installation
des éléments sélectionnés requiert 1200,4 Mo d'espace supplémentaire.)

Causes

L’espace disque disponible dans le répertoire temporaire de l’unité ou de la


partition qui est requis en plus de l’espace disque nécessaire aux composants
installés n’est pas suffisant.

Identification de l’incident

Lorsque le programme d’installation d’IBM InfoSphere Information Server


détermine que l’espace disque disponible n’est pas suffisant pour que l’installation
aboutisse, le programme d’installation se contente d’identifier le disque ou le
système de fichiers qui ne dispose pas de suffisamment d’espace et non les
répertoires.

Résolution de l’incident

Vérifiez que l’espace disque requis est disponible pour l’installation :


1. Analysez votre espace disque et planifiez l’installation.
Windows

v Dans l’explorateur Windows, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le


lecteur ou le dossier puis cliquez sur Propriétés pour afficher l’espace
disque.
Linux UNIX

v Entrez la commande suivante pour afficher l’espace du système de fichiers


en kilooctets :
df -k
2. Vérifiez que le répertoire temporaire comporte 500 Mo d’espace disque
disponible. (Voir la configuration système requise pour prendre connaissance de
la quantité exacte nécessaire.) Si l’espace disque disponible dans votre
répertoire temporaire est inférieur à 500 Mo, utilisez la commande -is:tempdir
pour désigner un répertoire temporaire disposant d’un espace disque suffisant.
Cependant, votre répertoire temporaire requiert de l’espace disque
supplémentaire même si vous utilisez la commande -is:tempdir pour en
désigner un autre.
3. Assurez-vous que vous disposez de l’espace disque requis pour installer
InfoSphere Information Server et les composants InfoSphere Information Server.

150 Guide de planification, d’installation et de configuration


4. Si vous envisagez d’effectuer un déploiement plus important, installez le
référentiel de métadonnées et la base de données d’analyse IBM InfoSphere
Information Analyzer à un emplacement disposant d’un espace disque plus
conséquent.

Echec lors de l’installation lorsqu’une très grande quantité


d’espace disque est disponible
Lors de l’installation d’InfoSphere Information Server sur un disque qui possède
une très grande quantité d’espace disque disponible, l’installation signale qu’il n’y
a pas suffisamment d’espace disque disponible et qu’une grande quantité d’espace
supplémentaire est nécessaire.

Symptômes

Le questionnaire de l’installation est interrompu avec un message indiquant que


l’espace disponible est insuffisant pour l’installation.

Causes

Le programme d’installation ne peut pas déterminer l’espace disque disponible


maximal.

Résolution de l’incident

Ajoutez temporairement la partition afin que l’espace libre soit inférieur à 1 To.

Résolution des erreurs liées à l’incompatibilité du JRE (Java


Runtime Executable) (Linux, UNIX)
Linux UNIX

Si votre installation échoue, vérifiez que le JRE (Java Runtime Executable) installé
est compatible.

Symptômes

L’installation échoue.

Causes

Les bibliothèques Java qui ne sont pas installées par IBM InfoSphere Information
Server sont installées sur l’ordinateur d’installation cible.

Environnement

Cette recommandation est valable pour les systèmes d’exploitation Linux et UNIX.

Identification de l’incident

Les symptômes varient en fonction de l’environnement et de la configuration, et


peuvent être difficiles à diagnostiquer.

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 151


Résolution de l’incident

Vérifiez que la version du JRE installée n’est pas incompatible avant de réinstaller
IBM Information Server :
1. Entrez la commande suivante : which java.
2. Si l’emplacement de Java est renvoyé, supprimez-le du chemin d’accès système.
3. Répétez les étapes 1 et 2 jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’exécutables JRE Java
identifiés.
4. Entrez les commandes ci-dessous pour rechercher les bibliothèques qui
appartiennent à un exécutable JRE installé : find /usr/lib -name "libjvm.*" et
find /usr/local/lib -name "libjvm.*. Si les résultats incluent des
bibliothèques, désinstallez l’exécutable JRE Java pour supprimer toutes les
bibliothèques Java des répertoires /usr/lib et /usr/local/lib.
5. Commencez l’installation.

Résolution des erreurs liées à l’incompatibilité du JRE (Java


Runtime Executable) (Windows)
Windows

Si votre installation échoue, vérifiez que le JRE (Java Runtime Executable) installé
est compatible.

Symptômes

L’installation échoue.

Causes

Les bibliothèques Java qui ne sont pas installées par IBM InfoSphere Information
Server sont installées sur l’ordinateur d’installation cible.

Environnement

Cette recommandation est valable pour les systèmes d’exploitation Windows.

Identification de l’incident

Les symptômes varient en fonction de l’environnement et de la configuration, et


peuvent être difficiles à diagnostiquer.

Résolution de l’incident

Vérifiez que la version du JRE installée n’est pas incompatible avant de réinstaller
IBM Information Server :
1. Ouvrez une invite de commande.
2. Assurez-vous que la variable d’environnement JAVA_HOME n’est pas définie
en entrant la commande suivante : set JAVA_HOME.
3. Vérifiez que Java ne figure pas dans le chemin d’accès système en entrant la
commande suivante : java.
4. Si la commande est reconnue, modifiez le chemin d’accès système de manière à
l’exclure.

152 Guide de planification, d’installation et de configuration


5. Commencez l’installation à partir de l’invite de commande à partir de laquelle
vous avez vérifié que l’exécutable JRE Java est absent de l’environnement.

Correction des installations ayant échoué sur les systèmes


Red Hat Linux
Linux

L’installation sur les ordinateurs exécutant les systèmes 32 bits et 64 bits Red Hat
Enterprise Linux Advanced Server 4 et Red Hat Enterprise Linux 5 Advanced
Platform échoue lorsque les packages 32 bits requis ne sont pas installés.

Symptômes

Installation échoue avec des messages d’erreur. Le tableau ci-après comprend les
noms des packages manquants ainsi que les messages d’erreur correspondants.
Tableau 29. Noms des packages et messages d’erreur d’installation lorsque le package est introuvable
Message d’erreur apparaissant lors de l’installation lorsque le
Nom de package 32 bits package est introuvable
glibc-2.3.4-2.9 warning: /etc/localtime saved as
/etc/localtime.rpmsave
warning: /etc/ld.so.conf saved as
/etc/ld.so.conf.rpmsave
error: %postun(glibc-2.3.4-2.25.i686)
scriptlet failed, exit status 255
*** glibc detected *** double free or
corruption (fasttop): 0x09796e40 ***
error: %trigger(redhat-lsb-3.0-8.EL.i386)
scriptlet failed, exit status 0
xorg-x11-libs-6.8.2-1.EL.13.6 The installer is unable to run
xorg-x11-deprecated-libs-6.8.2-1.EL.13.6 in graphical mode. Try running the
xorg-x11-libs-6.8.2-1.EL.13.6 installer with the -console or –silent flag.
libXmu.so.6 (Le programme d'installation ne peut pas s'exécuter
libXt.so.6 en mode graphique. Essayez de l'exécuter avec
l'indicateur -console ou -silent)
libX11.so.6
libXtst.so.6
libXp.so.6
libSM.so.6
libICE.so.6
libXext.so.6
libstdc++-3.4.3-22.1 ./bin/uvsh: error while loading
shared libraries: libstdc++.so.6: cannot
open shared object file: No such file
or directory
(./bin/uvsh : erreur lors du chargement des bibliothèques
partagées : libstdc++.so.6 : impossible d'ouvrir le
fichier d'objets : un tel fichier ou répertoire
n'existe pas)
compat-libstdc++-33-3.2.3-47.3 ESuite10092: L'installation d'un
ou de plusieurs assemblages n'a pas abouti
libdl.so.2 Error while loading the shared
libraries:libdl.so.2 :cannot open shared
object file: No such file or directory
(Erreur lors du chargement des bibliothèques partagées :
libdl.so.2 : impossible d'ouvrir le fichier d'objets : un
tel fichier ou répertoire n'existe pas)

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 153


Tableau 29. Noms des packages et messages d’erreur d’installation lorsque le package est introuvable (suite)
Message d’erreur apparaissant lors de l’installation lorsque le
Nom de package 32 bits package est introuvable
libpthread.so.0 No Java Runtime Environment
libc.so.6 (JRE) was found in this system.
(Aucun environnement d'exécution Java (JRE)
n'a été détecté sur ce système)

Causes

IBM Information Server s’exécute en tant qu’application 32 bits sur un système 64


bits Red Hat Enterprise Linux Advanced Server 4 ou un système Red Hat
Enterprise Linux Advanced Platform 5. Pour que l’installation réussisse et que le
produit fonctionne correctement, vous devez installer les modules 32 bits requis
sur ces systèmes Red Hat Linux, y compris les compilateurs.

Environnement

Cette recommandation est valable pour les systèmes d’exploitation Red Hat
Enterprise Linux Advanced Server 4 et Red Hat Enterprise Linux 5 Advanced
Platform.

Résolution de l’incident

Prenez connaissance de la configuration système requise pour IBM InfoSphere


Information Server version 8.1 et assurez-vous que l’ordinateur y est conforme
pour l’installation d’IBM Information Server sur des systèmes d’exploitation Red
Hat Enterprise Linux Advanced Server 4 et Red Hat Enterprise Linux 5 Advanced
Platform. Après avoir installé les bibliothèques ou les modules manquants,
réinstallez InfoSphere Information Server.

Correction des erreurs liées aux valeurs de paramètre de


noyau
Linux UNIX

Si une installation échoue en raison de valeurs de paramètre de noyau incorrectes,


vérifiez les valeurs et recommencez le processus d’installation.

Symptômes
L’installation échoue avec un ou plusieurs des messages d’erreur suivants :
Unable to create a new process (Impossible de créer un processus)
Process number is too small (Nombre de processus trop réduit)
Out of memory (Mémoire saturée)
Stack overflow (Surcharge de la pile)

Causes

Valeurs de paramètre de noyau incorrectes.

154 Guide de planification, d’installation et de configuration


Le message d’erreur Mémoire saturée indique que la mémoire physique disponible
est insuffisante. Dans le cas des configurations qui utilisent IBM DB2, les
paramètres de noyau optimum sont suggérés par l’utilitaire db2osconf disponible
une fois que vous avez installé DB2.

Environnement

Cette recommandation est valable pour les systèmes d’exploitation Linux et UNIX.

Résolution de l’incident
v En général, vous pouvez résoudre ces erreurs en modifiant les paramètres du
noyau pour qu’ils soient conformes à la configuration minimale requise.
v Pour toutes les autres configurations : vérifiez que votre ordinateur respecte la
configuration minimale requise pour le noyau ainsi que la configuration système
requise pour l’installation.

Identification et résolution des erreurs figurant dans les


scripts de ligne de commande
Certains caractères figurant dans les noms d’utilisateur ou les mots de passe
peuvent entraîner l’échec des scripts.

Les noms de répertoire, les noms d’utilisateur et les mots de passe que vous créez
ne peuvent pas comporter d’espace ni les caractères suivants : % ^ & ) ″ < > \ | !
$

Chaque système d’exploitation possède ses propres exigences. Reportez-vous à la


documentation de votre système d’exploitation pour connaître les règles
concernant les noms d’utilisateur et les mots de passe. Vous trouverez les
conventions de dénomination pour les systèmes de base de données IBM DB2 et
les produits IBM WebSphere Application Server dans la documentation
correspondante.

Reportez-vous aux conventions de dénomination générales dans le manuel IBM


DB2 version 9 pour Linux, UNIX, et Windows Administration Guide: Implementation.

Un système VMWare avec plusieurs processeurs ne parvient


pas à déployer des EJB dans WebSphere Application Server
Des systèmes VMWare configurés avec plusieurs processeurs peuvent entraîner
l’échec de la configuration d’un des plateformes d’application.

Symptômes

L’installation échoue avec le message ″EASBApplication13015 : Une erreur s’est


produite lors de l’installation des services de la plateforme InfoSphere Information
Server. Pour plus d’informations, reportez-vous au fichier journal...″

Le journal d’installation contient une erreur semblable à celle-ci :


[10/09/08
17:36:35:154 EDT] 0000002f WorkSpaceMast E WKSP0006E: Error while
saving context GlossaryServices.ear- java.io.IOException: Access is
denied

La valeur ″GlossaryServices.ear″ peut contenir le nom d’un autre fichier EAR.

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 155


Causes

L’erreur peut provenir d’une gestion inappropriée du verrouillage du système de


fichiers sur les ordinateurs possédant plusieurs processeurs. L’erreur n’a pas été
signalée sur les ordinateurs avec un seul processeur.

Environnement

Emulation Windows dans VMWare

Résolution de l’incident
1. Modifiez le fichier C:\boot.ini afin d’inclure la ligne suivante :
/NUMPROCS=1
2. Nettoyez l’installation qui a échoué en supprimant l’arborescence de répertoires
d’installation et le fichier journal.
3. Redémarrez l’ordinateur et réessayez d’effectuer l’installation.
4. Après une installation réussie, supprimez la ligne dans le fichier C:\boot.ini et
redémarrez l’ordinateur.

Incidents d’authentification
Ces incidents et solutions sont liés à l’authentification.

Droits pour les répertoires et les utilisateurs


En cas d’échec de l’installation, vérifiez que les utilisateurs qui installent IBM
InfoSphere Information Server possèdent les droits d’accès en lecture et en écriture
pour les répertoires d’installation d’IBM InfoSphere Information Server.

Les utilisateurs spécifiés doivent pouvoir accéder en lecture et en écriture aux


répertoires d’installation d’IBM InfoSphere Information Server ci-dessous.
Tableau 30. Droits requis pour les répertoires
Composants
de
l’installation Répertoires Droits Utilisateurs
IBM Répertoires d’installation Lecture ou Linux UNIX
InfoSphere parent : lecture/
Information écriture v Utilisateur root
Server Linux UNIX
Windows
v /opt v Administrateur local ou
v /opt/IBM administrateur de
domaine disposant des
Windows
droits de l’administrateur
v C:\ local
v C:\IBM

156 Guide de planification, d’installation et de configuration


Tableau 30. Droits requis pour les répertoires (suite)
Composants
de
l’installation Répertoires Droits Utilisateurs
InfoSphere Répertoire d’installation : Lecture/ Linux UNIX
Information écriture
Server Linux UNIX
v Utilisateur root

v /opt/IBM/ Windows
InformationServer v Administrateur local ou
Windows
administrateur de
domaine disposant des
v C:\IBM\ droits de l’administrateur
InformationServer local
Niveau Répertoires d’installation Lecture ou Administrateur InfoSphere
Moteur et parent : lecture/ DataStage (le nom
IBM écriture d’utilisateur par défaut est
InfoSphere Linux UNIX dsadm)
DataStage
v /opt
v /opt/IBM

Windows

v C:\
v C:\IBM
Niveau Répertoire d’installation : Lecture/ Administrateur InfoSphere
Moteur et écriture DataStage (le nom
IBM Linux UNIX d’utilisateur par défaut est
InfoSphere dsadm)
v /opt/IBM/
DataStage
InformationServer

Windows

v C:\IBM\
InformationServer
InfoSphere Répertoire temporaire et tout Lecture/ Linux UNIX
Information répertoire temporaire écriture
Server spécifié avec la commande v Utilisateur root
-is:tempdir v Propriétaire de l’instance
de base de données (le
nom d’utilisateur par
défaut est db2inst1)

Windows

v Administrateur local ou
administrateur de
domaine disposant des
droits de l’administrateur
local
v Propriétaire de la base de
données (le nom
d’utilisateur par défaut est
db2admin)

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 157


Tableau 30. Droits requis pour les répertoires (suite)
Composants
de
l’installation Répertoires Droits Utilisateurs
Référentiel de Répertoires du serveur de Lecture ou Linux UNIX
métadonnées base de données : lecture/
écriture v Propriétaire de l’instance
Linux UNIX
de base de données (le
nom d’utilisateur par
v /opt défaut est db2inst1)
v /opt/IBM
Windows
v /opt/IBM/db2/V9/
v Propriétaire de la base de
Windows données (le nom
v C:\ d’utilisateur par défaut est
db2admin)
v C:\IBM
v C:\IBM\SQLLIB
Référentiel de Répertoires de stockage de Lecture/ Linux UNIX
métadonnées base de données : écriture
v Propriétaire de l’instance
Linux UNIX
de base de données (le
nom d’utilisateur par
v /opt/IBM/ défaut est db2inst1)
InformationServer/
Repository Windows

Windows
v Propriétaire de la base de
données (le nom
v C:\DB2 d’utilisateur par défaut est
db2admin)
WebSphere Répertoire d’installation : Lecture/ Linux UNIX
Application écriture
Server Linux UNIX
v Utilisateur root

v /opt/IBM/WebSphere/ Windows
AppServer v Administrateur local ou
Windows
administrateur de
domaine disposant des
v C:\IBM\WebSphere\ droits de l’administrateur
AppServer local

AIX

v /usr/IBM/WebSphere/
AppServer

Droits utilisateur
En cas d’échec de l’installation, vérifiez que les utilisateurs qui installent IBM
InfoSphere Information Server possèdent les droits nécessaires.

Pour installer IBM InfoSphere Information Server :


v Windows Vous devez être connecté comme administrateur local avec des droits
d’accès en lecture/écriture sur les répertoires d’installation d’InfoSphere
Information Server. Un membre du groupe d’administrateurs de domaine peut
exécuter le programme d’installation uniquement s’il dispose également des
droits d’administrateur local.
v Linux UNIX Vous devez être connecté en tant qu’utilisateur root.

158 Guide de planification, d’installation et de configuration


L’installation est susceptible d’échouer lorsque les
utilisateurs sont créés par le programme d’installation (AIX)
Symptômes

Si les utilisateurs InfoSphere Information Server ne sont pas prédéfinis par un


administrateur système, l’installation peut échouer car l’ID utilisateur xmeta est
révoqué.

Causes

Cet incident est dû à la méthode de sécurité liée à l’ID utilisateur xmeta définie
dans /etc/security/users.

Identification de l’incident

Dans le journal d’installation, une erreur de ce type est visible :


Sep 24, 2008 12:30:59 PM ,
SEVERE: com.ascential.acs.installer.asb.AsbConfigProductAction Starting
deployment: http:///com/ascential/xmeta/model/3/XMetaBase
[org.apache.ojb.broker.accesslayer.ConnectionFactoryAbstractImpl]
ERROR: Error getting Connection from DriverManager with url
(jdbc:db2://yourcomputer.yourdomain.ibm2.jcc.DB2Driver)
[ibm][db2][jcc][t4][2017][11253] Connection authorization failure occurred.
Reason: User ID revoked. com.ibm.db2.jcc.c.SqlException:
[ibm][db2][jcc][t4][2017][11253] Connection authorization failure occurred.
Reason: User ID revoked.

Résolution de l’incident

Configurez les utilisateurs pour l’installation et vérifiez que vous pouvez vous
connecter à chaque compte utilisateur avant d’installer InfoSphere Information
Server.

Echec de l’installation lorsque la base de données DB2 est


installée
L’installation échoue lors de l’installation de la base de données DB2 lorsque
l’utilisateur racine ne possèdent pas de droits suffisants pour mettre à jour le lien
/usr/local/bin/db2ls.

Symptômes

Le fichier journal d’installation contient le message d’erreur suivant :


DB2 Setup return value:139

Causes

L’utilisateur racine ne dispose pas de droits en écriture sur /usr/local/bin. Par


exemple, si /usr/local/bin est un système de fichiers monté, la racine peut ne pas
disposer des droits en écriture.

Environnement

UNIX

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 159


Résolution de l’incident

Pour installer le système de base de données DB2 dans le cadre d’IBM InfoSphere
Information Server, L’utilisateur racine doit disposer de droits en écriture sur
/usr/local/bin pour créer le lien vers db2ls dans le répertoire d’installation du
système de base de données DB2. Si la racine ne peut pas bénéficier d’un accès en
écriture sur ce répertoire, vous pouvez préinstaller le système de base de données
DB2 et créer manuellement le lien vers le fichier db2ls en utilisant un ID utilisateur
possédant des autorisations en écriture.

Incidents du serveur d’applications


Ces incidents et solutions sont liés au niveau Services et au serveur d’applications.

Résolution d’erreurs d’installation WebSphere Application


Server
Utilisez ces informations d’identification et de résolution des incidents lorsque
vous installez IBM WebSphere Application Server avec IBM InfoSphere Information
Server.

Symptômes

Lorsque vous installez WebSphere Application Server avec InfoSphere Information


Server, l’installation de WebSphere Application Server échoue.

Causes
Cette erreur d’installation de WebSphere Application Server n’est pas liée à
l’installation ou à la configuration d’IBM InfoSphere Information Server.

Environnement

Cette recommandation est valable pour les environnements Microsoft Windows.

Identification de l’incident

Si l’installation de WebSphere Application Server échoue, reportez-vous à l’un des


fichiers journaux suivants :
v Fichier journal de WebSphere Application Server : %TEMP%\log.txt
v Fichier journal d’installation d’InfoSphere Information Server :
Windows
%TEMP%\ibm_is_logs\isdump-système_exploitation-horodatage.zip

Linux UNIX
/tmp/ibm_is_logs\isdump-système_exploitation-horodatage.zip

Recherchez l’erreur suivante :


INSTCONFFAILED : Cannot create profile : The profile does not exist
(Impossible de créer le profil : le profil n'existe pas)

160 Guide de planification, d’installation et de configuration


Résolution de l’incident

Vérifiez que la variable DEBUG n’est pas définie dans les variables
d’environnement de votre ordinateur. Si la variable DEBUG est définie :
1. Supprimez la variable DEBUG de vos variables d’environnement.
2. Redémarrez l’ordinateur.
3. Réinstallez InfoSphere Information Server.
4. Une fois l’installation terminée, réinitialisez la variable DEBUG.

L’installation échoue si le port WebSphere Application Server


est modifié après l’installation
Lorsque vous utilisez la console d’administration WebSphere Application Server
pour modifier le port ASB après avoir installé InfoSphere Information Server, les
installations ultérieures (ajout, mise à jour et mise à niveau) n’aboutissent pas.

Symptômes

Un message d’erreur de type ″Connexion refusée″ s’affiche dans l’interface


utilisateur ou dans le fichier journal.

Causes

Les paramètres d’installation d’origine stockés dans les fichiers vpd.script et


Version.xml sont utilisés pour les activités d’installation ultérieures. Si le numéro
de port WebSphere Application Server est modifié après l’installation, les
paramètres d’installation figurant dans ces fichiers sont incorrects.

Résolution de l’incident

Pour modifier le fichier vpd.script, procédez comme suit :


1. Localisez le fichier de registre InstallShield :
v Linux /root/InstallShield/Universal/InformationServer/Gen2/_vpd
v UNIX /usr/lib/objrepos/InstallShield/Universal/InformationServer/
Gen2/_vpd
v Windows C:\Program Files\CommonFiles\InstallShield\Universal\
InformationServer\Gen2\_vpd
2. Lorsqu’il existe plusieurs installations d’InfoSphere Information Server sur
votre système, il y a un ensemble de variables correspondant à chaque
installation. Localisez l’entrée suivante :
INSERT INTO
LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES
(214,'REP_INSTALL_LPV_ROOT','/opt/IBM/InformationServer',NULL,'false')
où le chemin est l’emplacement d’installation de la version d’InfoSphere
Information Server que vous tentez de mettre à niveau. La première valeur
numérique après la parenthèse ouvrante correspond à l’ID instance.
3. Localisez la valeur LPV_ASB_PORT dans le fichier de registre, comme indiqué
dans l’exemple suivant. Le numéro de port correspond au numéro de port
d’origine et 214 est le numéro de l’instance :
INSERT INTO
LOCAL_PERSISTED_VARIABLES_TABLE VALUES
(214,'LPV_ASB_PORT','9080',NULL,'false')

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 161


4. Remplacez le numéro de port par le numéro de port du nouveau serveur
d’applications que vous utilisez pour vous connecter à la console Web
InfoSphere Information Server.
5. Modifiez le fichier /opt/IBM/InformationServer/Version.xml. Si le fichier
Version.xml figure dans le répertoire d’installation d’InfoSphere Information
Server, modifiez la variable suivante :
Property name="NuméroPortAsb" value="9080"
Remplacez 9080 par le numéro de port du nouveau serveur d’applications que
vous utilisez pour vous connecter à la console Web InfoSphere Information
Server.

Résolution des incidents de connexion


Une installation peut échouer en raison d’erreurs de connexion entre le serveur
d’applications sur le niveau Services et l’ordinateur d’installation.

Symptômes

L’installation échoue lorsque le système d’adressage par domaines (DNS) ne


parvient pas à résoudre les noms de système et affiche un message d’erreur du
type suivant :
Un incident de communication est survenu lors de la tentative d'obtention du
contexte initial
avec l'URL de fournisseur...

Causes

La communication entre l’ordinateur d’installation et le serveur d’applications sur


le niveau Services n’est pas établie. La connexion au serveur d’applications utilise
le nom d’hôte abrégé ou un nom d’hôte qui ne correspond pas au nom d’hôte de
l’ordinateur lors de l’installation du serveur d’applications. Ou bien, le mappage
de nom de domaine pour les noms d’hôte long et abrégé ne désigne pas la même
adresse IP.

Identification de l’incident

Une fois le niveau Services installé sur nomhôte.domaine, testez la connexion aux
noms d’hôte long et abrégé avec les commandes ping suivantes :
ping nomhôte
ping nomhôte.domaine

Résolution de l’incident
1. Vérifiez que le fichier etc/hosts est correctement configuré avec les noms d’hôte
long et abrégé de l’ordinateur du niveau Services.
2. Vérifiez que tous les ports nécessaires sont ouverts entre les ordinateurs du
niveau Client, Moteur et Services.
3. Assurez-vous que le nom d’hôte utilisé pour accéder à l’ordinateur du niveau
Services est le nom d’hôte configuré sur cet ordinateur lors de l’installation du
serveur d’applications.

162 Guide de planification, d’installation et de configuration


4. Vérifiez que le système hôte local (localhost) et le nom d’hôte de l’ordinateur
ne sont pas tous les deux mappés vers l’adresse IP 127.0.0.1. Seul le système
hôte local doit être mappé vers cette adresse. L’exemple suivant illustre la façon
dont ces entrées doivent apparaître dans le fichier etc/hosts :
127.0.0.1 hôtelocal.domainelocal hôtelocal
xx.xx.xx.xx nomhôtelong nomhôteabrégémachine

Où xx.xx.xx.xx est l’adresse IP unique de l’ordinateur.


5. Si le niveau Moteur ou Services a été installé sur un ordinateur avec des noms
d’hôte mal configurés, réinstallez IBM InfoSphere Information Server.

Incidents de mise à niveau


Ces incidents et solutions sont liés au processus de mise à niveau à la version 8.1.

Echec des mises à niveau du niveau Services lorsque le


serveur d’application n’est pas en cours d’exécution
Une mise à niveau du niveau Service échoue lorsque WebSphere Application
Server n’est pas en cours d’exécution.

Symptômes

Lorsque WebSphere Application Server n’est pas en cours d’exécution sur le niveau
Services, la mise à niveau échoue avec le message d’erreur suivant :
Unable to connect

Environnement

Tous les systèmes d’exploitation.

Résolution de l’incident

Pour vérifier que WebSphere Application Server est en cours d’exécution :


1. Lancez la console Web IBM InfoSphere Information Server.
2. Vérifiez que WebSphere Application Server est prêt en recherchant l’entrée
ci-dessous, qui existe depuis le dernier démarrage de WebSphere Application
Server dans le fichier SystemOut.log :
WsServerImpl A WSVR0001I: Server server1 open for e-business

Remarque : Le fichier SystemOut.log peut contenir d’autres messages.

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 163


Démarrage de la base de données DB2 et du serveur
d’applications après une mise à niveau (Windows)
Symptômes

Le système de base de donnéesDB2 et WebSphere Application Server ne peuvent


pas démarrer automatiquement après une mise à jour de la version 8.1, car le
service Windows arrive à expiration avant que le système de base de données DB2
soit complètement initialisé.

Résolution de l’incident

Pour démarrer automatiquement le système de base de données DB2 et WebSphere


Application Server :
1. Ouvrez l’outil Services de Windows.
2. Sous l’onglet Général, recherchez le nom du service WebSphere Application
Server, du type IBMWAS6Service - nomhôteNoeud01 (où nomhôte est le nom
d’hôte de l’ordinateur).
3. Ouvrez le menu Propriétés et sélectionnez l’onglet Général. Enregistrez le nom
de service utilisé.
4. Dans le menu déroulant Type de démarrage, sélectionnez Manuel.
5. Utilisez un éditeur pour créer un fichier startiis.cmd dans le répertoire
C:\Documents and Settings\Administrator\Start Menu\Programs\Startup\.
6. Ajoutez les commandes suivantes dans le fichier :
db2start
net start "nom du service WebSphere"
où nom du service WebSphere correspond au nom d u service WebSphere Application
Server enregistré.

Incidents liés à la suppression


Ces incidents et solutions sont liés à la suppression des produits InfoSphere
Information Server.

Vérification de la désinstallation d’IBM InfoSphere Information


Server
Si une installation échoue, vérifiez que l’installation précédente a été complètement
désinstallée.

Symptômes

L’installation échoue sur un ordinateur qui a été utilisé pour une installation IBM
InfoSphere Information Server précédente.

164 Guide de planification, d’installation et de configuration


Causes

Les installations précédentes ne sont pas complètement supprimées. Cela peut être
le cas si vous n’avez pas redémarré l’ordinateur une fois le processus de
désinstallation terminé.

Environnement

Cette recommandation est valable pour tous les systèmes d’exploitation.

Résolution de l’incident

Il est nécessaire de supprimer complètement les installations précédentes d’IBM


InfoSphere Information Server, y compris les installations qui ont échoué, avant
d’installer IBM InfoSphere Information Server. Avant de réinstaller IBM
Information Server, suivez cette procédure pour supprimer complètement des
installations précédentes d’InfoSphere Information Server :
1. Effectuez le processus de désinstallation pour supprimer InfoSphere
Information Server.
2. Supprimez le répertoire d’installation et son contenu.
3. Redémarrez l’ordinateur.

Erreur d’exécution à ne pas prendre en compte lors de la


désinstallation
Une erreur connue peut entraîner l’affichage d’un message d’erreur sans
importance lors du processus d’installation.

Symptômes

Au cours du processus d’installation, le message d’erreur ci-dessous s’affiche lors


de la suppression d’ASB Agent :
This application has requested the Runtime to terminate it in an unusual way
(Cette application a demandé la fin de l'exécution de manière inhabituelle).

Causes

Il s’agit d’une erreur connue avec le fichier .dll d’exécution Visual C++ (msvcrt.dll),
documentée dans la Base de connaissances Microsoft.

Environnement

Cette recommandation est valable pour le système d’exploitation Microsoft


Windows XP.

Résolution de l’incident

Ignorez ce message d’erreur. Le processus de désinstallation se termine sans erreur


au cours du processus.

Chapitre 5. Identification et résolution des incidents liés aux installations 165


166 Guide de planification, d’installation et de configuration
Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server
Il peut être nécessaire de supprimer IBM InfoSphere Information Server sur les
ordinateurs pour différentes raisons, comme la mise à niveau vers un nouvel
ordinateur ou pour nettoyer un ordinateur de test.

Suppression d’IBM InfoSphere Information Server de votre ordinateur


(Windows)
Windows

Vous pouvez utiliser l’utilitaire Ajout/Suppression de programmes dans le


panneau de configuration Windows pour supprimer la suite de votre ordinateur.

Conditions préalables

Pour effectuer cette tâche, vous devez vous connecter en tant qu’administrateur
local ou administrateur de domaine disposant des droits d’administrateur local sur
l’ordinateur sur lequel est installée la suite.

Si vous avez créé la base de données de référentiel de métadonnées avant


d’installer InfoSphere Information Server, vous devez la supprimer manuellement.

A propos de cette tâche

Si vous avez installé la base de données IBM DB2 avec la suite et que le
programme d’installation a créé la base de données du référentiel de métadonnées,
alors cette dernière est supprimée en même temps qu’InfoSphere Information
Server. Le nom de la base de données par défaut est xmeta.

La désinstallation supprime toujours tous les niveaux et produits d’une installation


sur un ordinateur. Il n’est pas possible de supprimer un niveau ou un produit
uniquement si les niveaux et produits sont installés sur le même ordinateur. Si
vous avez installé tous les niveaux sur un même ordinateur, ils sont
automatiquement désinstallés dans l’ordre approprié. Si vous avez installé les
niveaux sur différents ordinateurs, vous devez les désinstaller dans l’ordre
suivant :
1. Niveau Moteur
2. Niveau Services
3. Niveau Référentiel de métadonnées

Vous pouvez désinstaller le niveau Client à tout moment.

Procédure

Pour supprimer InfoSphere Information Server sous Windows :


1. Servez-vous de l’utilitaire Ajout/Suppression de programmes du panneau de
configuration Windows pour supprimer les logiciels suivants :
a. Tout module de produit supplémentaire, tel qu’IBM InfoSphere DataStage
Packs and MetaBrokers and Bridges, que vous avez installé séparément
d’InfoSphere Information Server.

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 167


b. InfoSphere Information Server. Si plusieurs versions des clients IBM
InfoSphere DataStage sont installées sur votre ordinateur et que vous voulez
utiliser des versions plus anciennes du client IBM InfoSphere DataStage,
vous devez réinstaller ces clients après avoir désinstallé IBM InfoSphere
DataStage.
2. Redémarrez l’ordinateur. Pour éviter d’éventuels incidents, redémarrez votre
ordinateur une fois la suite désinstallée. Si vous tentez de réinstaller la suite
sans redémarrer, il se peut que l’installation échoue.
3. Supprimez les fichiers suivants de votre ordinateur, s’ils sont toujours présents.
Lors de la désinstallation, le programme d’installation ne supprime que les
fichiers qui ont été créés dans le cadre du fonctionnement d’InfoSphere
Information Server. Dans les étapes ci-après, C:\IBM\InformationServer est le
répertoire dans lequel la suite a été installée. Indiquez l’emplacement dans
lequel vous avez installé la suite. Vous devez supprimer manuellement ces
fichiers si vous envisagez de réinstaller la suite.
a. Supprimez le répertoire C:\IBM\InformationServer.
b. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer WebSphere Application Server, supprimez le répertoire
du serveur d’applications. Par défaut, il s’agit de C:\IBM\WebSphere.
c. Si vous avez utilisé une installation existante de WebSphere Application
Server, supprimez le profil que vous avez créé pour la suite.
d. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer DB2, supprimez les répertoires suivants :
v \DB2Home. DB2Home est le répertoire dans lequel le système de base de
données DB2 est installé. Le répertoire par défaut est C:\IBM\sqllib.
v x:\DB2, où x est l’unité sur laquelle vous avez installé DB2.
v C:\Documents and Settings\All Users\Application Data\IBM\DB2
v C:\Documents and Settings\All Users\Application Data\IBM\
DB2History
4. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer le serveur DB2, supprimez l’administrateur DB2,
l’utilisateur du référentiel de métadonnées et l’utilisateur de la base de données
d’analyse.
5. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer WebSphere Application Server, éditez le fichier
vpd.properties et supprimez toutes les entrées référençant le répertoire
d’installation du serveur d’applications. Le répertoire par défaut du fichier est
C:\Windows. Si le fichier vpd.properties est vide, supprimez-le.
6. Répétez les étapes 1, à la page 167 à 5 sur chaque ordinateur de la topologie
pour suppriler tous les niveaux.

Suppression des profils de serveur d’applications


Windows

Si vous avez utilisé une installation existante de WebSphere Application Server


pour héberger le niveau Services, vous devez supprimer le profil IBM WebSphere
Application Server que vous avez créé.

Si le programme d’installation de la suite a installé le serveur d’applications, le


profil est supprimé lorsque vous supprimez la suite de votre ordinateur.

168 Guide de planification, d’installation et de configuration


Procédure

Pour supprimer des profils :


1. Sélectionnez Démarrer → Tous les programmes → IBM WebSphere →
Application Server → Profils → nom_du_profil → Arrêter le serveur.
nom_du_profil est le nom du profil à supprimer.
2. Ouvrez une invite de commande Windows.
3. Placez-vous dans le répertoire WASHome\bin. WASHome est le répertoire dans
lequel le serveur d’applications est installé. Le répertoire par défaut est
C:\Program Files\IBM\WebSphere\AppServer.
4. Exécutez la commande suivante.
wasprofile.bat -delete -profileName profil

profil est le nom du profil à supprimer.


5. Supprimez le répertoire du profil. Il se trouve dans WASHome\profiles\
nom_du_profil.

Suppression d’IBM InfoSphere Information Server à partir


d’une invite de commande (Windows)
Windows

Vous pouvez désinstaller InfoSphere Information Server de votre ordinateur en


utilisant l’invite de commande. Vous pouvez aussi désinstaller la suite en mode
silencieux.

Conditions préalables

Vous devez vous connecter en tant qu’administrateur local ou en tant


qu’administrateur de domaine possédant les droits d’administrateur local sur
l’ordinateur sur lequel la suite est installée.

A propos de cette tâche

La désinstallation supprime toujours tous les niveaux et produits d’une installation


sur un ordinateur. Il n’est pas possible de supprimer un niveau ou un produit
uniquement si les niveaux et produits sont installés sur le même ordinateur.

Si vous avez installé la base de données IBM DB2 avec la suite et que le
programme d’installation a créé la base de données du référentiel de métadonnées,
alors cette dernière est supprimée en même temps qu’InfoSphere Information
Server. Si vous avez créé la base de données de référentiel de métadonnées avant
d’installer InfoSphere Information Server, vous devez la supprimer manuellement.
Le nom de la base de données par défaut est xmeta.

Si vous avez installé tous les niveaux sur un même ordinateur, ils sont
automatiquement désinstallés dans l’ordre approprié. Si vous avez installé les
niveaux sur différents ordinateurs, vous devez les désinstaller dans l’ordre
suivant :
1. Niveau Moteur
2. Niveau Services
3. Niveau Référentiel de métadonnées

Vous pouvez désinstaller le niveau Client à tout moment.

Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server 169


Procédure

Pour supprimer InfoSphere Information Server sous Windows :


1. Ouvrez une invite de commande.
2. Désactivez les options Java qui sont éventuellement définies.
set IBM_JAVA_OPTIONS=
3. Pour désinstaller la suite :

Option Description
Désinstallation en cd X:\IBM\InformationServer\_uninst\suite
mode console uninstall -console
Désinstallation en cd X:\IBM\InformationServer\_uninst\suite
mode silencieux uninstall -silent

Sur les ordinateurs qui hébergent le niveau Services ou le niveau


Moteur, spécifiez les opérations complémentaires suivantes :
-V ASB_USER=nomutilisateur_admin_suite
-V ASB_PASSWORD=motdepasse_admin_suite
-V APP_SERVER_USER=was_admin_username
-V APP_SERVER_PASSWORD=motdepasse_admin_services

Le programme d’installation utilise une version particulière de


MKS Toolkit sur les niveaux Client et Moteur. Si vous n’avez pas
installé d’abord votre propre version prise en charge de MKS
Toolkit, indiquez cette option pour désinstaller la version de MKS
Toolkit installée par le programme d’installation d’InfoSphere
Information Server.
-V MKS_UNINSTALL_FLAG=true

Ces exemples utilisent le chemin d’installation par défaut. Si vous avez installé
la suite dans un autre répertoire, indiquez le chemin d’accès correspondant à
votre installation.
Si plusieurs versions des clients IBM InfoSphere DataStage et Quality Stage
sont installées sur votre ordinateur et que vous voulez utiliser des versions plus
anciennes des clients IBM InfoSphere DataStage ou Quality Stage, vous devez
les réinstaller après avoir désinstallé IBM InfoSphere DataStage et QualityStage.
4. Supprimez les fichiers suivants de votre ordinateur, s’ils sont toujours présents.
Lors de la désinstallation, le programme d’installation ne supprime que les
fichiers qui ont été créés dans le cadre du fonctionnement d’InfoSphere
Information Server. Dans les étapes ci-après, C:\IBM\InformationServer est le
répertoire dans lequel la suite a été installée. Indiquez l’emplacement dans
lequel vous avez installé la suite. Vous devez supprimer manuellement ces
fichiers si vous envisagez de réinstaller la suite.
a. Supprimez le répertoire C:\IBM\InformationServer.
b. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer WebSphere Application Server, supprimez le répertoire
du serveur d’applications. Par défaut, il s’agit de C:\IBM\WebSphere.
c. Si vous avez utilisé une installation existante de WebSphere Application
Server, supprimez le profil que vous avez créé pour la suite.
d. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer DB2, supprimez les répertoires suivants :
v \DB2Home. DB2Home est le répertoire dans lequel le système de base de
données DB2 est installé. Le répertoire par défaut est C:\IBM\sqllib.
v x:\DB2, où x est l’unité sur laquelle DB2 a été installée.

170 Guide de planification, d’installation et de configuration


v C:\Documents and Settings\All Users\Application Data\IBM\DB2
v C:\Documents and Settings\All Users\Application Data\IBM\
DB2History
e. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer le serveur DB2, supprimez l’administrateur DB2,
l’utilisateur du référentiel de métadonnées et l’utilisateur de la base de
données d’analyse.
f. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer WebSphere Application Server, éditez le fichier
vpd.properties et supprimez toutes les entrées référençant le répertoire
d’installation du serveur d’applications. Le répertoire par défaut du fichier
est C:\Windows. Si le fichier vpd.properties est vide, supprimez-le.
5. Obligatoire : Redémarrez l’ordinateur. Vous devez redémarrer l’ordinateur après
la désinstallation de la suite pour éviter des erreurs. Si vous tentez de
réinstaller la suite sans redémarrer, il se peut que l’installation échoue.
6. Répétez les étapes 1 à 3 sur chaque ordinateur de votre topologie pour
supprimer tous les niveaux.

Suppression manuelle d’IBM InfoSphere Information Server


(Windows)
Windows

Si l’utilitaire Ajout/Suppression de programmes du panneau de configuration


Microsoft Windows ne parvient pas à désinstaller la suite, désinstallez-la
manuellement.

Conditions préalables

Sauvegardez votre ordinateur avant d’effectuer la désinstallation manuelle.

Vous devez vous connecter en tant qu’administrateur local ou administrateur de


domaine possédant les droits d’administrateur local au système Windows sur
lequel la suite est installée pour effectuer cette tâche.

Vous devez désinstaller tous les niveaux et tous les produits d’un ordinateur. Vous
ne pouvez pas désinstaller un produit ou un niveau uniquement.

Avant d’effectuer la désinstallation manuelle, sur chaque ordinateur de


l’installation, essayez de désinstaller la suite avec l’utilitaire Ajout/Suppression de
programmes du panneau de configuration Windows. Si cet utilitaire ne parvient
pas à désinstaller la suite entière, suivez la procédure ci-dessous. Vous pouvez
aussi utiliser cette procédure pour supprimer les fichiers que le programme de
désinstallation ne supprime pas automatiquement.

Procédure

Pour supprimer InfoSphere Information Server manuellement :


1. Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Moteur est installé, supprimez les
services InfoSphere Information Server. Dans une invite de commande,
exécutez les commandes suivantes :
sc stop ASBAgent
sc stop LoggingAgent
sc stop DSEngine
sc stop dsrpc

Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server 171


sc stop dstelnet

sc delete ASBAgent
sc delete LoggingAgent
sc delete DSEngine
sc delete dsrpc
sc delete dstelnet
2. Si vous avez installé IBM DB2 dans le cadre de l’installation d’InfoSphere
Information Server, suivez cette procédure :
a. Supprimez le système de base de données DB2 avec l’utilitaire
Ajout/Suppression de programmes du panneau de configuration
Windows. Si DB2 ne peut pas être désinstallé avec l’utilitaire
Ajout/Suppression de programmes, désinstallez le produit manuellement.
b. Supprimez l’utilisateur administrateur DB2 à partir des comptes utilisateur
du système d’exploitation. Le nom d’utilisateur par défaut est db2admin.
c. Supprimez les répertoires suivants :
v Supprimez le répertoire de base du compte de l’administrateur DB2. Par
défaut, il s’agit de C:\Documents and Settings\db2admin
v Supprimez le répertoire d’installation. Par défaut, il s’agit de
C:\IBM\SQLLIB\
v Supprimez le répertoire de données DB2. Par défaut, il s’agit de
C:\DB2\.
v Supprimez les répertoires C:\Documents and Settings\All
Users\Application Data\IBM\DB2 et C:\Documents and Settings\All
Users\Application Data\IBM\DB2History.
d. Supprimez les utilisateurs de la base de données du référentiel de
métadonnées et de la base de données d’analyse. Les noms d’utilisateur
par défaut sont xmeta et iauser.
e. Supprimez les entrées GSK7 de la variable d’environnement PATH.
3. Si vous utilisez une installation existante de DB2, utilisez le Centre de contrôle
DB2 ou une invite de commande DB2 pour supprimer la base de données du
référentiel de métadonnées et la base de données d’analyse. Les noms de base
de données par défaut sont xmeta et iadb.
4. Si vous avez utilisé Oracle ou Microsoft SQL Server comme base de données
du référentiel de métadonnées et comme base de données d’analyse,
supprimez manuellement les utilisateurs, les espaces table (Oracle) ou les
bases de données (Microsoft SQL Server). Les noms de base de données ou
d’espace table par défaut sont xmeta et iadb.
5. Sur l’ordinateur sur lequel est installé le niveau Services, désinstallez le
serveur d’applications si vous avez installé WebSphere Application Server
avec InfoSphere Information Server.
a. Désinstallez WebSphere Application Server avec l’utilitaire
Ajout/Suppression de programmes du panneau de configuration
Windows. Si WebSphere Application Server ne peut pas être désinstallé
avec l’utilitaire Ajout/Suppression de programmes, désinstallez-le
manuellement.
b. Supprimez les fichiers et les répertoires suivants :
v Supprimez le répertoire d’installation de WebSphere Application Server.
Par défaut, il s’agit de C:\IBM\WebSphere\AppServer\.
v Recherchez le fichier portdef.props et supprimez-le. Le fichier se trouve
pas défaut dans le répertoire de base de l’utilisateur qui a installé la

172 Guide de planification, d’installation et de configuration


suite. Plusieurs fichiers peuvent correspondre au masque de recherche
portdef*.props. Ne supprimez que les fichiers de l’installation que vous
supprimez.
6. Le programme d’installation utilise une version particulière de MKS Toolkit
sur les niveaux Client et Moteur. Si vous n’avez pas installé d’abord votre
propre version prise en charge de MKS Toolkit, utilisez Ajout/Suppression de
programmes pour désinstaller la version de MKS Toolkit installée par le
programme d’installation d’InfoSphere Information Server.
7. Sur les ordinateurs sur lesquels le niveau Client est installé, supprimez les
raccourcis suivants du bureau : Administrator Client.lnk, Designer Client.lnk,
Console for IBM Information Server.lnk et Web Console for IBM Information
Server.lnk
8. Sur l’ordinateur client, si le gestionnaire multiclient est installé, entrez la
commande suivante pour supprimer l’entrée du service Gestionnaire
multiclient :
"C:\IBM\InformationServer\MCM\ClientSwitcherService.exe" /uninstall
9. Sur chaque ordinateur de l’installation, supprimez les fichiers et les répertoires
suivants :
a. Supprimez le répertoire d’installation d’InfoSphere Information Server. Par
défaut, il s’agit de C:\IBM\InformationServer\.
b. Effectuez une sauvegarde de votre registre puis supprimez les clés
\HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Ascential Software et
\HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\IBM\InformationServer.
c. Supprimez le répertoire du registre InstallShield : C:\Program
Files\Common Files\InstallShield\Universal\IBM\InformationServer\
d. Supprimez les fichiers journaux temporaires du programme d’installation.
Supprimez %TEMP%\ibm_is_logs et %TEMP%\ISInstall*. Vous pouvez
entrer cd %TEMP% dans une invite de commande ou %TEMP% dans la barre
d’adresse de l’explorateur Windows pour accéder au répertoire.
e. Supprimez les raccourcis du menu Démarrer Windows. Le répertoire par
défaut est C:\Documents and Settings\All Users\Start
Menu\Programs\IBM Information Server\.
10. Supprimez les groupes et les utilisateurs InfoSphere Information Server s’ils
existent encore et si vous ne les utilisez plus.
11. Redémarrez l’ordinateur. Il se peut que Microsoft Windows ne puisse pas
supprimer certains fichiers et services tant que l’ordinateur n’a pas été
redémarré.
Avertissement : N’effectuez pas de nouvelle installation avant de redémarrer.
Si vous procédez à la réinstallation sans redémarrer l’ordinateur, il se peut que
la nouvelle installation échoue.

Suppression d’IBM InfoSphere Information Server de votre ordinateur


(Linux, UNIX)
Linux UNIX

Vous pouvez supprimer la suite de votre ordinateur avec le programme de


désinstallation du produit.

Conditions préalables

Connectez-vous en tant qu’utilisateur root.

Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server 173


A propos de cette tâche

Si vous avez installé la base de données IBM DB2 avec la suite et si le programme
d’installation a créé la base de données du référentiel de métadonnées, la base de
données du référentiel de métadonnées est supprimée en même temps
qu’InfoSphere Information Server. Si vous avez créé le référentiel de métadonnées
avant d’installer InfoSphere Information Server, vous devez la supprimer
manuellement. Le nom de la base de données par défaut est xmeta.

Si vous avez installé tous les niveaux sur un même ordinateur, ils sont
automatiquement désinstallés dans l’ordre approprié. Si vous avez installé les
niveaux sur différents ordinateurs, vous devez les désinstaller dans l’ordre
suivant :
1. Niveau Moteur
2. Niveau Services
3. Niveau Référentiel de métadonnées

Si vous avez installé plusieurs niveaux Moteur sur un ordinateur, vous devez
désinstaller chaque niveau séparément.

Procédure

Pour supprimer la suite sous Linux et UNIX :


1. Ouvrez une fenêtre de commande.
2. Désactivez les options Java qui sont éventuellement définies.
bash, sh
export IBM_JAVA_OPTIONS=
csh, tcsh
unsetenv IBM_JAVA_OPTIONS
3. Exécutez les commandes ci-dessous pour lancer le programme qui supprime
InfoSphere Information Server.
cd /opt/IBM/InformationServer/_uninst/suite
./uninstall

Cette commande démarre le programme de désinstallation graphique. Vous


pouvez également exécuter le programme en mode console en ajoutant le
paramètre -console.
4. Suivez les instructions de l’assistant pour supprimer la suite.
5. Supprimez les fichiers suivants de votre ordinateur, s’ils sont toujours présents.
Lors de la désinstallation, le programme d’installation ne supprime que les
fichiers qui ont été créés dans le cadre du fonctionnement d’InfoSphere
Information Server. Vous devez supprimer manuellement ces fichiers si vous
envisagez de réinstaller la suite.
a. Supprimez le répertoire dans lequel InfoSphere Information Server a été
installé. Les répertoires par défaut sont les suivants :
AIX
/usr/IBM/InformationServer
Linux UNIX
/opt/IBM/InformationServer

174 Guide de planification, d’installation et de configuration


b. Si vous avez installé le serveur d’applications à l’aide de l’assistant
d’installation, supprimez le répertoire du serveur d’applications. Le
répertoire par défaut est /opt/IBM/WebSphere/AppServer.
c. Si vous avez installé le système de base de données DB2 en utilisant le
programme d’installation, supprimez les répertoires suivants :
Répertoire d’installation DB2
Le répertoire par défaut sous Linux est /opt/ibm/db2/V9.5. Le
répertoire par défaut sous UNIX est /opt/IBM/db2/V9.5.
Répertoire du propriétaire de l’instance DB2
Supprimez le répertoire / ~db2inst1/sqllib, où ~db2inst1 est le
répertoire de base du propriétaire de l’instance. En général, le
répertoire de base par défaut du propriétaire de l’instance est
/home/db2inst1.
Répertoire de l’administrateur DB2
Supprimez le répertoire /~dasuser1 /das, où ~dasuser1 est le
répertoire de base de l’administrateur de DB2. En général, le
répertoire de base par défaut de l’administrateur de DB2 est
/home/dasuer1.
6. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer le serveur DB2, supprimez l’administrateur de DB2,
l’utilisateur isolé, le propriétaire de l’instance, l’utilisateur du référentiel de
métadonnées et l’utilisateur de la base de données d’analyse.
7. Si le serveur d’applications n’a pas été installé par le programme d’installation
de la suite, vous devez supprimer le profil pour le serveur de métadonnées.
8. Répétez les étapes 3, à la page 174 à 7 sur chaque ordinateur de votre
configuration pour supprimer tous les niveaux.

Suppression des profils du serveur d’applications (Linux,


UNIX)
Linux UNIX

Si vous avez utilisé une installation existante de WebSphere Application Server


pour héberger le niveau Services, vous devez supprimer le profil WebSphere
Application Server lorsque vous supprimez la suite de votre ordinateur.

Si le programme d’installation de la suite a installé le serveur d’applications, le


profil est supprimé lorsque vous supprimez la suite de votre ordinateur.

Procédure

Pour supprimer les profils sous Linux et UNIX :


1. Ouvrez une invite shell Linux ou UNIX.
2. A partir de l’invite shell Linux ou UNIX, placez-vous dans le répertoire
WASHome/bin.
WASHome est le répertoire dans lequel le serveur d’applications est installé. Par
défaut, il s’agit de /opt/IBM/WebSphere/AppServer
3. Exécutez la commande ci-dessous pour supprimer le profil.
./wasprofile.sh -delete -profileName profil
profil est le nom du profil à supprimer.
4. Supprimez le répertoire du profil. Il se trouve dans WASHome/profiles.

Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server 175


Suppression d’IBM InfoSphere Information Server à partir
d’une invite de commande (Linux, UNIX)
Linux UNIX

Vous pouvez supprimer la suite de votre ordinateur avec le programme de


désinstallation du produit.

Conditions préalables

Connectez-vous en tant qu’utilisateur root.

A propos de cette tâche

La désinstallation supprime toujours tous les niveaux et produits qui se trouvent


sur un ordinateur. Il n’est pas possible de supprimer un niveau ou un produit
uniquement sauf si vous supprimez un niveau Moteur d’un ordinateur sur lequel
vous avez installé plusieurs niveaux Moteur. Dans ce cas, vous pouvez supprimer
chaque niveau Moteur séparément.

Si vous avez installé la base de données IBM DB2 avec la suite et si le programme
d’installation a créé la base de données du référentiel de métadonnées, la base de
données du référentiel de métadonnées est supprimée en même temps
qu’InfoSphere Information Server. Si vous avez créé la base de données du
référentiel de métadonnées avant d’installer InfoSphere Information Server, vous
devez la supprimer manuellement. Le nom de la base de données par défaut est
xmeta.

Si vous avez installé tous les niveaux sur un même ordinateur, ils sont
automatiquement désinstallés dans l’ordre approprié. Si vous avez installé les
niveaux sur différents ordinateurs, vous devez les désinstaller dans l’ordre
suivant :
1. Niveau Moteur
2. Niveau Services
3. Niveau Référentiel de métadonnées

Procédure

Pour supprimer la suite sous Linux ou UNIX :


1. Ouvrez une fenêtre de commande.
2. Désactivez les options Java qui sont éventuellement définies.

Interpréteur de
commandes Commandes
bash, sh export IBM_JAVA_OPTIONS=
csh, tcsh unsetenv IBM_JAVA_OPTIONS

3. Désinstallez InfoSphere Information Server à l’aide d’une des méthodes


suivantes :

Méthode Commande
Désinstallation en cd /opt/IBM/InformationServer/_uninst/suite
mode console ./uninstall -console

176 Guide de planification, d’installation et de configuration


Méthode Commande
Désinstallation en cd /opt/IBM/InformationServer/_uninst/suite
mode silencieux ./uninstall -silent -V ASB_USER=suite_admin_username
-V ASB_PASSWORD=suite_admin_password
-V APP_SERVER_USER=was_admin_username
-V APP_SERVER_PASSWORD=motdepasse_admin_was

Ces exemples utilisent le chemin d’installation par défaut. Si vous avez installé
la suite dans un autre répertoire, indiquez le chemin d’accès correspondant à
votre installation.
InfoSphere Information Server est supprimé de votre ordinateur.
4. Supprimez les fichiers suivants de votre ordinateur, s’ils sont toujours présents.
Lors de la désinstallation, le programme d’installation ne supprime que les
fichiers qui ont été créés dans le cadre du fonctionnement d’InfoSphere
Information Server. Vous devez supprimer manuellement ces fichiers si vous
envisagez de réinstaller la suite.
a. Supprimez le répertoire dans lequel InfoSphere Information Server a été
installé. Les répertoires par défaut sont les suivants :
AIX
/usr/IBM/InformationServer
Linux UNIX
/opt/IBM/InformationServer
b. Si vous avez installé le serveur d’applications à l’aide de l’assistant
d’installation, supprimez le répertoire du serveur d’applications. Le
répertoire par défaut est /opt/IBM/WebSphere/AppServer.
c. Si vous avez installé le système de base de données DB2 en utilisant le
programme d’installation, supprimez les répertoires suivants :
Répertoire d’installation DB2
Le répertoire par défaut sous Linux est /opt/ibm/db2/V9.5. Le
répertoire par défaut sous UNIX est /opt/IBM/db2/V9.5.
Répertoire du propriétaire de l’instance DB2
Supprimez le répertoire / ~db2inst1/sqllib, où ~db2inst1 est le
répertoire de base du propriétaire de l’instance. En général, le
répertoire de base par défaut du propriétaire de l’instance est
/home/db2inst1.
Répertoire de l’administrateur DB2
Supprimez le répertoire /~dasuser1 /das, où ~dasuser1 est le
répertoire de base de l’administrateur de DB2. En général, le
répertoire de base par défaut de l’administrateur de DB2 est
/home/dasuer1.
5. Si vous avez utilisé le programme d’installation d’InfoSphere Information
Server pour installer le serveur DB2, supprimez l’administrateur de DB2,
l’utilisateur isolé, le propriétaire de l’instance, l’utilisateur du référentiel de
métadonnées et l’utilisateur de la base de données d’analyse.
6. Si vous avez utilisé une installation existante du serveur d’applications,
supprimez le profil que vous avez créé pour la suite.

Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server 177


Suppression manuelle d’IBM InfoSphere Information Server
(Linux, UNIX)
En cas d’échec d’une installation ou d’une désinstallation précédente, il se peut que
vous deviez désinstaller la suite manuellement. Vous ne devez procéder à la
désinstallation manuelle qu’après avoir tenté d’utiliser le programme de
désinstallation du produit.

Conditions préalables
1. Sauvegardez l’ordinateur.
2. Connectez-vous en tant qu’utilisateur root.
3. Utilisez le programme de désinstallation pour tenter de désinstaller le produit.
En cas d’échec de cette procédure de désinstallation de la suite, utilisez la
procédure suivante. Vous pouvez également recourir à cette procédure pour
nettoyer les fichiers non supprimés par le programme de désinstallation. Si
vous envisagez de réinstaller la suite ultérieurement, supprimez tous les
fichiers restants.

A propos de cette tâche

La désinstallation supprime toujours tous les niveaux et produits qui se trouvent


sur un ordinateur. Vous ne pouvez pas supprimer un niveau ou un produit
uniquement. La seule exception à cette règle intervient lorsque vous installez des
produits InfoSphere Information Server à des emplacements d’installation distincts.
Par exemple, vous pouvez supprimer un niveau Moteur d’un ordinateur sur lequel
vous avez installé plusieurs niveaux Moteur. Dans ce cas, vous pouvez supprimer
chaque niveau Moteur séparément.

Si vous avez installé la base de données IBM DB2 avec la suite et si le programme
d’installation a créé la base de données du référentiel de métadonnées, la base de
données du référentiel de métadonnées est supprimée lorsque InfoSphere
Information Server est supprimé. Si vous avez créé la base de données du
référentiel de métadonnées avant d’installer InfoSphere Information Server, vous
devez la supprimer manuellement. Le nom de la base de données par défaut est
xmeta.

Procédure

Pour supprimer InfoSphere Information Server manuellement :


1. Sur l’ordinateur sur lequel le niveau Moteur est installé, arrêtez les services
suivants et supprimez-les :
a. Placez-vous dans le répertoire d’installation du moteur InfoSphere
Information Server. L’emplacement par défaut est /opt/IBM/
InformationServer/Server/DSEngine.
b. Recherchez le fichier dsenv pour configurer les variables d’environnement
requises. Entrez la commande suivante :
. ./dsenv
c. Arrêtez les services du moteur en exécutant la commande suivante :
./bin/uv -admin -stop
d. Placez-vous dans le répertoire /opt/IBM/InformationServer.
e. Arrêtez les agents en exécutant la commande suivante :
./ABSNode/bin/NodeAgents.sh stop

178 Guide de planification, d’installation et de configuration


f. Arrêtez le serveur de métadonnées en exécutant la commande suivante :
./ASBServer/bin/MetadataServer.sh stop
g. Supprimez les entrées de démarrage. Les fichiers NodeAgents.sh et
MetadataServer.sh sont démarrés automatiquement par des liens
symboliques dans le répertoire rc. (Sous AIX et Linux, le répertoire est
/etc/rc.d). Pour déterminer les entrées à supprimer, exécutez la commande
suivante :
find /etc -name "*" -print | xargs grep -i InformationServer

Supprimez toutes les entrées qui contiennent 99ISF.


h. Editez le fichier /etc/services puis recherchez et supprimez l’entrée dsrpc,
similaire à l’entrée suivante :
dsrpc 31538/tcp # RPCdaemon DSEngine@/opt/IBM/InformationServer/Server/DSEngine
2. Si vous avez installé IBM DB2 dans le cadre de l’installation d’InfoSphere
Information Server, vous devez supprimer DB2 de l’ordinateur sur lequel le
niveau Référentiel de métadonnées est installé. La suppression de DB2 entraîne
la suppression automatique de la base de données du référentiel de
métadonnées et de la base de données d’analyse.
a. Connectez-vous en tant que propriétaire de l’instance DB2 sur l’ordinateur
sur lequel le référentiel de métadonnées est installé. Ce compte est db2inst1,
par défaut.
b. Supprimez les bases de données en exécutant les commandes suivantes :
db2 drop database xmeta
db2 drop database iadb

Cet exemple utilise les noms de base de données par défaut : xmeta et iadb.
Si vous avez utilisé des noms différents, remplacez xmeta et iadb par le
nom de vos bases de données.
c. Si vous avez installé le système de base de données DB2 en même temps
qu’InfoSphere Information Server et qu’il s’agit de la seule installation DB2,
désinstallez le système de base de données DB2.
v Suppression de produits DB2 version 9.1.
v Suppression de produits DB2 version 9.5.
d. Supprimez les fichiers restants :
rm -rf /tmp/db2*
rm -rf /tmp/dascrt*
rm -rf /var/db2
rm -rf /home/dasusr1/das
rm -rf /home/db2inst1/db2inst1
rm -rf /home/db2inst1/sqllib
rm -rf /opt/IBM/db2

Cet exemple utilise les chemins d’accès et les comptes utilisateur par défaut.
Ajustez les chemins d’accès de sorte qu’ils correspondent à votre
configuration système.
e. Supprimez les entrées du fichier /etc/services qui commencent par
DB2_db2inst1 ou db2c_db2inst1, où db2inst1 est le nom du propriétaire de
l’instance que vous avez utilisé lors de l’installation de la suite.
f. Si le fichier /etc/inittab existe et qu’il s’agit de la seule installation DB2,
éditez-le puis recherchez et supprimez l’entrée fmc, similaire à l’entrée
suivante :
fmc:nombre:respawn:/opt/IBM/db2/V9/bin/db2fmcd #DB2 Fault Monitor Coordinator

Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server 179


3. Si vous utilisez une installation existante de DB2, utilisez le Centre de contrôle
DB2 ou une invite de commande DB2 pour supprimer la base de données du
référentiel de métadonnées et la base de données d’analyse. Les noms de base
de données par défaut sont xmeta et iadb.
4. Si vous avez utilisé Oracle ou Microsoft SQL Server pour créer la base de
données du référentiel de métadonnées et la base de données d’analyse,
supprimez les bases de données manuellement. Les noms de base de données
par défaut sont xmeta et iadb.
5. Sur l’ordinateur sur lequel vous avez installé le niveau Services, désinstallez
WebSphere Application Server s’il est installé. Dans les étapes ci-après,
l’emplacement par défaut /opt/IBM/WebSphere/AppServer est utilisé. Si vous
avez installé le programme dans un autre répertoire, spécifiez-le à la place de
l’emplacement par défaut.
a. Exécutez le script de désinstallation :
/opt/IBM/WebSphere/AppServer/_uninst/uninstall
b. Editez le fichier vpd.properties et supprimez toutes les lignes faisant
référence à /opt/IBM/WebSphere/AppServer. Le fichier vpd.properties se
trouve dans l’un des répertoires suivants :
AIX
/usr/lib/objrepos
UNIX
/root
c. Supprimez les fichiers restants de WebSphere Application Server.
Avertissement : S’il existe une autre installation de WebSphere Application
Server, ne supprimez pas les fichiers répertoriés ci-dessous. Dans ce cas,
vous devez modifier ces fichiers de manière à supprimer les références à
l’instance WebSphere Application Server désinstallée.
HPUX Linux
Supprimez les fichiers et les répertoires suivants :
rm -rf /root/.WASRegistry
rm -rf /root/portdef.props
rm -rf /opt/IBM/WebSphere
rm /tmp/log.txt

AIX Solaris
Supprimez les fichiers et les répertoires suivants :
rm -rf /.WASRegistry
rm -rf /portdef.*
rm -rf /opt/IBM/WebSphere
rm /tmp/log.txt
d. Si l’ordinateur ne comporte pas d’autres installations de WebSphere
Application Server, supprimez les informations d’enregistrement des
modules WebSphere Application Server pour les modules WSBAA60 et
ISWSBAA60.

180 Guide de planification, d’installation et de configuration


6. Sur chaque ordinateur de l’installation, supprimez les fichiers et les répertoires
restants :
a. Supprimez le répertoire d’installation d’InfoSphere Information Server. Le
répertoire par défaut est /opt/IBM/InformationServer.
b. Supprimez le répertoire du registre InstallShield :
AIX
Supprimez le répertoire /usr/lib/objrepos/InstallShield/Universal/
IBM/InformationServer.
Solaris
Supprimez le répertoire /InstallShield/Universal/IBM/
InformationServer.
UNIX
Supprimez le répertoire /root/InstallShield/Universal/IBM/
InformationServer.
c. Supprimez les fichiers journaux temporaires du programme d’installation.
rm -rf /tmp/ibm_is_logs
rm -rf /tmp/ISInstall*
d. Supprimez le fichier d’emplacement d’installation DataStage.
rm -rf /.dshome
e. Supprimez les journaux DataStage
AIX Solaris
rm -rf /ds_logs

UNIX
rm -rf /root/ds_logs
7. Supprimez les groupes et les utilisateurs InfoSphere Information Server s’ils
existent encore et si vous ne les utilisez plus.

Pour garantir que tous les processus sont terminés, redémarrez chaque ordinateur
une fois la suite désinstallée.

Chapitre 6. Suppression d’IBM Information Server 181


Désenregistrement d’un noeud de moteur
Si vous supprimez un noeud de moteur installé sur un ordinateur ne contenant
pas de niveau Services, vous devez vérifier que l’enregistrement du moteur a été
annulé.

A propos de cette tâche

Si les services suivants et les serveurs de base de données sont en cours


d’exécution lors de la désinstallation du moteur, le moteur est désenregistré
automatiquement :
v Le service ASB Agent sur l’ordinateur d’où est désinstallé le niveau moteur
v WebSphere Application Server sur l’ordinateur sur lequel est installé le niveau
Services
v Le serveur de base de données qui héberge le référentiel de métadonnées

Si ces services ne sont pas en cours d’exécution lors de la suppression du moteur,


vous devez effectuer le désenregistrement vous-même.

Procédure

Pour désenregistrer un noeud de moteur :


1. Ouvrez une fenêtre de commande sur l’ordinateur sur lequel est installé le
niveau Services.
2. Naviguez jusqu’au répertoire ASBServer figurant sous le répertoire racine de
l’installation d’IBM InfoSphere Information Server.
3. Entrez la commande suivante, avec les paramètres adaptés à votre installation
(dans cet exemple, 9080 est le port par défaut) :
Windows
RegistrationCommand -remove-node "nom d'hôte court"
-hostname "nom d'hôte du moteur" -port 9080
-user "ID Admin Information Server"
-password mot de passe

Linux UNIX
RegistrationCommand.sh -remove-node "nom d'hôte court"
-hostname "nom d'hôte du moteur" -port 9080
-user "ID Admin Information Server"
-password mot de passe

182 Guide de planification, d’installation et de configuration


Documentation du produit
La documentation est disponible sur différents supports et dans plusieurs formats,
notamment dans l’aide qui s’affiche directement dans l’interface du produit, dans
le centre de documentation de la suite et dans des documents au format PDF.

Le centre de documentation est installé sous la forme d’un service commun avec
IBM Information Server. Il contient l’aide de la plupart des interfaces du produit,
ainsi que la documentation complète de tous les modules des produits de la suite.

Un sous-ensemble de la documentation du produit est également disponible en


ligne dans la bibliothèque de la documentation du produit à l’adresse
publib.boulder.ibm.com/infocenter/iisinfsv/v8r1/index.jsp.

Des manuels au format PDF sont également accessibles via le programme


d’installation des logiciels IBM Information Server et le support de distribution. Un
sous-ensemble du centre de documentation est proposé en ligne et est
régulièrement actualisé à l’adresse www.ibm.com/support/docview.wss?rs=14
&uid=swg27008803.

Vous pouvez également commander en ligne des publications IBM au format


papier ou via votre représentant IBM local.

Pour commander des publications en ligne, visitez le Centre de publications IBM à


l’adresse www.ibm.com/shop/publications/order.

Vous pouvez envoyer vos commentaires sur la documentation en suivant les


procédures ci-après :
v Formulaire de commentaire en ligne : www.ibm.com/software/data/rcf/
v Courriel : comments@us.ibm.com

Contacter IBM
Vous pouvez contacter IBM pour bénéficier du service de support technique, des
services de logiciels, de données sur les produits et d’informations générales. Vous
pouvez également transmettre vos commentaires sur les produits et la
documentation.

Support clients

Si vous souhaitez bénéficier du service de support technique pour des produits


IBM et obtenir les informations de téléchargement des produits, accédez au site
Support & Téléchargements, www.ibm.com/support/fr/.

Vous pouvez soumettre une requête de support technique en accédant au service


de support technique pour logiciels à l’adresse www.ibm.com/software/support/
probsub.html.

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 183


Mon site IBM

Vous pouvez gérer les liens d’accès vers des sites IBM et des informations de
support technique qui correspondent à vos besoins en créant un compte sur le site
Mon site IBM à l’adresse www.ibm.com/account/fr/.

Services logiciels

Pour plus d’informations sur les services de conseil en logiciels, en technologies de


l’information et en entreprise, visitez le site www.ibm.com/businesssolutions/fr/fr.

Support sur Information Management

Pour obtenir du support, des nouvelles et toute autre information sur Information
Management, consultez le site du support Information Management, à l’adresse
suivante : www.ibm.com/software/data/support/.

Support sur IBM InfoSphere Information Server


Pour obtenir du support sur le produit IBM InfoSphere Information Server, visitez
la page www.ibm.com/software/data/integration/support/info_server/.

Informations générales

Pour obtenir des informations générales sur IBM, visitez www.ibm.com.

Commentaires sur le produit

Vous pouvez transmettre des commentaires généraux sur les produits via l’étude
Consumability Survey à l’adresse www.ibm.com/software/data/info/
consumability-survey.

Commentaires sur la documentation

Vous pouvez cliquer sur le lien Commentaires en retour dans n’importe quelle
rubrique du centre de documentation pour laisser un commentaire sur le centre de
documentation.

Vous pouvez également envoyer des commentaires sur les manuels au format PDF,
le centre de documentation ou d’autres documentations en suivant l’une des
procédures suivantes :
v Formulaire de commentaire en ligne : www.ibm.com/software/data/rcf/
v Courriel : comments@us.ibm.com

184 Guide de planification, d’installation et de configuration


Lecture des diagrammes de syntaxe
Les règles suivantes s’appliquent aux diagrammes de syntaxe utilisés dans ce
document :
v Lisez les diagrammes de syntaxe de gauche à droite, de haut en bas en suivant
le chemin de la ligne. Les conventions suivantes sont utilisées :
– Le symbole >>--- indique le début d’un diagramme de syntaxe.
– Le symbole ---> indique que le diagramme de syntaxe continue sur la ligne
suivante.
– Le symbole >--- indique qu’un diagramme de syntaxe a été commencé sur la
ligne précédente.
– Le symbole --->< indique la fin du diagramme de syntaxe.
v Les éléments obligatoires apparaissent sur la ligne horizontale (chemin
principal).

 élément_obligatoire 

v Les éléments facultatifs apparaissent sous le chemin principal.

 élément_obligatoire 
élément_facultatif

Si un élément facultatif apparaît au-dessus du chemin principal, il n’a pas


d’incidence sur l’exécution de l’élément de syntaxe et est utilisé uniquement
pour faciliter la lecture des données.

élément_facultatif
 élément_obligatoire 

v Si vous pouvez faire une sélection parmi plusieurs éléments, ceux-ci


apparaissent à la verticale, dans une pile.
Si vous devez sélectionner l’un des éléments, un seul élément de la pile apparaît
dans le chemin principal.

 élément_obligatoire option_obligatoire1 
option_obligatoire2

Si la sélection de l’un des éléments est facultative, l’ensemble de la pile apparaît


sous le chemin principal.

 élément_obligatoire 
option_facultative1
option_facultative2

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 185


Si l’un des éléments est l’élément par défaut, il apparaît au-dessus du chemin
principal et les options restantes sont affichées ci-dessous.

option_par_défaut
 élément_obligatoire 
option_facultative1
option_facultative2

v Une flèche orientée à gauche, au-dessus de la ligne principale, indique un


élément qui peut être répété.

 élément_obligatoire  élément_répétition 

Si la flèche de répétition contient une virgule, vous devez séparer les éléments
répétés avec une virgule.

 élément_obligatoire  élément_répétition 

Une flèche de répétition au-dessus d’une pile indique que vous pouvez répéter
les éléments de la pile.
v Un diagramme peut parfois être divisé en fragments. Le fragment de syntaxe est
affiché séparément du diagramme de syntaxe principal mais le contenu du
fragment doit être lu comme s’il se trouvait dans le chemin principal du
diagramme.

 élément_requis nom_fragment 

Nom-Fragment :

élément_obligatoire
élément_facultatif

v Les mots clés et les abréviations minimales associées apparaissent en majuscules.


Vous devez les orthographier correctement.
v Les variables apparaissent en majuscules et en italique (par exemple,
column-name). Elles représentent les noms ou les valeurs définis par l’utilisateur.
v Séparez les mots clés et les paramètres par au moins un espace si aucun signe
de ponctuation n’apparaît dans le diagramme.
v Entrez les signes de ponctuation, les parenthèses, les opérateurs arithmétiques et
les autres symboles tels qu’ils sont indiqués dans le diagramme.
v Les notes de pied de page sont indiquées par un numéro entre parenthèses, par
exemple (1).

186 Guide de planification, d’installation et de configuration


Accessibilité du produit
Vous pouvez obtenir des informations sur le niveau d’accessibilité des produits
IBM.

Les modules et les interfaces utilisateur du produit InfoSphere Information Server


ne sont pas intégralement accessibles. Le programme d’installation installe les
modules et les composants du produit suivants :
v InfoSphere Business Glossary
v InfoSphere Business Glossary Anywhere
v IBM InfoSphere DataStage et QualityStage
v IBM InfoSphere FastTrack
v IBM InfoSphere Information Analyzer
v IBM InfoSphere Information Services Director
v IBM InfoSphere Metadata Workbench

Pour plus d’informations sur le niveau d’accessibilité des produits IBM, voir
http://www.ibm.com/able/product_accessibility/index.html.

Documentation accessible

Une documentation accessible sur les produits IBM Information Server est
disponible dans un centre de documentation. Le centre de documentation présente
la documentation au format XHTML 1.0, qui peut être affichée dans la plupart des
navigateurs Web. Le format XHTML permet de définir des préférences d’affichage
dans le navigateur. Il permet également d’utiliser des lecteurs d’écran et d’autres
technologies d’assistance pour accéder à la documentation.

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 187


188 Guide de planification, d’installation et de configuration
Remarques
Le présent document peut contenir des informations ou des références concernant
certains produits, logiciels ou services IBM non annoncés dans ce pays.

Le présent document peut contenir des informations ou des références concernant


certains produits, services ou fonctions IBM non annoncés dans ce pays. Pour plus
de détails, référez-vous aux documents d’annonce disponibles dans votre pays, ou
adressez-vous à votre partenaire commercial IBM. Toute référence à un produit,
logiciel ou service IBM n’implique pas que seul ce produit, logiciel ou service
puisse être utilisé. Tout autre élément fonctionnellement équivalent peut être
utilisé, s’il n’enfreint aucun droit d’IBM. Il est de la responsabilité de l’utilisateur
d’évaluer et de vérifier lui-même les installations et applications réalisées avec des
produits, logiciels ou services non expressément référencés par IBM.

IBM peut détenir des brevets ou des demandes de brevet couvrant les produits
mentionnés dans le présent document. La remise de ce document ne vous donne
aucun droit de licence sur ces brevets ou demandes de brevet. Si vous désirez
recevoir des informations concernant l’acquisition de licences, veuillez en faire la
demande par écrit à l’adresse suivante :

IBM Director of Licensing


IBM Corporation
North Castle Drive
Armonk, NY 10504-1785
U.S.A.

Pour le Canada, veuillez adresser votre courrier à :

IBM Director of Commercial Relations


IBM Canada Ltd.
3600 Steeles Avenue East
Markham, Ontario
L3R 9Z7
Canada

Les informations sur les licences concernant les produits utilisant un jeu de
caractères double octet peuvent être obtenues par écrit à l’adresse suivante :

IBM World Trade Asia Corporation


Licensing 2-31 Roppongi 3-chome, Minato-ku
Tokyo 106-0032, Japan

Le paragraphe ci-dessous ne s’applique ni au Royaume-Uni, ni dans aucun pays


dans lequel il serait contraire aux lois locales : LE PRESENT DOCUMENT EST
LIVRE EN L’ETAT SANS AUCUNE GARANTIE EXPLICITE OU IMPLICITE. IBM
DECLINE NOTAMMENT TOUTE RESPONSABILITE RELATIVE A CES
INFORMATIONS EN CAS DE CONTREFACON AINSI QU’EN CAS DE DEFAUT
D’APTITUDE A L’EXECUTION D’UN TRAVAIL DONNE. Certaines juridictions
n’autorisent pas l’exclusion des garanties implicites, auquel cas l’exclusion
ci-dessus ne vous sera pas applicable.

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 189


Le présent document peut contenir des inexactitudes ou des coquilles. Ce
document est mis à jour périodiquement. Chaque nouvelle édition inclut les mises
à jour. IBM peut, à tout moment et sans préavis, modifier les produits et logiciels
décrits dans ce document.

Les références à des sites Web non IBM sont fournies à titre d’information
uniquement et n’impliquent en aucun cas une adhésion aux données qu’ils
contiennent. Les éléments figurant sur ces sites Web ne font pas partie des
éléments du présent produit IBM et l’utilisation de ces sites relève de votre seule
responsabilité.

IBM pourra utiliser ou diffuser, de toute manière qu’elle jugera appropriée et sans
aucune obligation de sa part, tout ou partie des informations qui lui seront
fournies.

Les licenciés souhaitant obtenir des informations permettant : (i) l’échange des
données entre des logiciels créés de façon indépendante et d’autres logiciels (dont
celui-ci), et (ii) l’utilisation mutuelle des données ainsi échangées, doivent adresser
leur demande à :

IBM Corporation
J46A/G4
555 Bailey Avenue
San Jose, CA 95141-1003 U.S.A.

Ces informations peuvent être soumises à des conditions particulières, prévoyant


notamment le paiement d’une redevance.

Le logiciel sous licence décrit dans ce document et tous les éléments sous licence
disponibles s’y rapportant sont fournis par IBM conformément aux dispositions de
l’ICA, des Conditions internationales d’utilisation des logiciels IBM ou de tout
autre accord équivalent.

Les données de performance indiquées dans ce document ont été déterminées dans
un environnement contrôlé. Par conséquent, les résultats peuvent varier de manière
significative selon l’environnement d’exploitation utilisé. Certaines mesures
évaluées sur des systèmes en cours de développement ne sont pas garanties sur
tous les systèmes disponibles. En outre, elles peuvent résulter d’extrapolations. Les
résultats peuvent donc varier. Il incombe aux utilisateurs de ce document de
vérifier si ces données sont applicables à leur environnement d’exploitation.

Les informations concernant des produits non IBM ont été obtenues auprès des
fournisseurs de ces produits, par l’intermédiaire d’annonces publiques ou via
d’autres sources disponibles. IBM n’a pas testé ces produits et ne peut confirmer
l’exactitude de leurs performances ni leur compatibilité. Elle ne peut recevoir
aucune réclamation concernant des produits non IBM. Toute question concernant
les performances de produits non IBM doit être adressée aux fournisseurs de ces
produits.

Toute instruction relative aux intentions d’IBM pour ses opérations à venir est
susceptible d’être modifiée ou annulée sans préavis, et doit être considérée
uniquement comme un objectif.

Ces informations sont fournies uniquement à titre de planification. Elles sont


susceptibles d’être modifiées avant la mise à disposition des produits décrits.

190 Guide de planification, d’installation et de configuration


Le présent document peut contenir des exemples de données et de rapports utilisés
couramment dans l’environnement professionnel. Ces exemples mentionnent des
noms fictifs de personnes, de sociétés, de marques ou de produits à des fins
illustratives ou explicatives uniquement. Toute ressemblance avec des noms de
personnes, de sociétés ou des données réelles serait purement fortuite.

LICENCE DE COPYRIGHT :

Le présent logiciel contient des exemples de programmes d’application en langage


source destinés à illustrer les techniques de programmation sur différentes
plateformes d’exploitation. Vous avez le droit de copier, de modifier et de
distribuer ces exemples de programmes sous quelque forme que ce soit et sans
paiement d’aucune redevance à IBM, à des fins de développement, d’utilisation, de
vente ou de distribution de programmes d’application conformes aux interfaces de
programmation des plateformes pour lesquels ils ont été écrits ou aux interfaces de
programmation IBM. Ces exemples de programmes n’ont pas été rigoureusement
testés dans toutes les conditions. Par conséquent, IBM ne peut garantir
expressément ou implicitement la fiabilité, la maintenabilité ou le fonctionnement
de ces programmes.

Toute copie totale ou partielle de ces exemples de programmes et des oeuvres qui
en sont dérivées doit comprendre une notice de copyright, libellée comme suit :

© (nom de votre société) (année). Des segments de code sont dérivés des
Programmes exemples d’IBM Corp. © Copyright IBM Corp. _entrez l’année ou les
années_. All rights reserved.

Si vous visualisez ces informations en ligne, il se peut que les photographies et


illustrations en couleur n’apparaissent pas à l’écran.

Marques
Les marques d’IBM et de tiers sont parfois accompagnées d’un symbole de marque
à leur première occurrence.

IBM, le logo IBM et ibm.com sont des marques d’International Business Machines
aux Etats-Unis et/ou dans certains autres pays. Les autres noms de produits et de
services peuvent appartenir à IBM ou à des tiers. La liste actualisée de toutes les
marques d’IBM est disponible sur la page Web ″Copyright and trademark
information″ à l’adresse www.ibm.com/legal/copytrade.shtml.

Les termes qui suivent sont des marques d’autres sociétés :

Adobe, le logo Adobe, PostScript, le logo PostScript sont des marques d’Adobe
Systems Incorporated aux Etats-Unis et/ou dans certains autres pays.

IT Infrastructure Library est une marque de The Central Computer and


Telecommunications Agency, qui fait désormais partie de The Office of
Government Commerce.

Intel, le logo Intel, Intel Inside, le logo Intel Inside, Intel Centrino, le logo Intel
Centrino, Celeron, Intel Xeon, Intel SpeedStep, Itanium, et Pentium sont des
marques d’Intel Corporation ou de ses filiales aux Etats-Unis et dans certains
autres pays.

Remarques 191
Linux est une marque de Linus Torvalds aux Etats-Unis et/ou dans certains autres
pays.

Microsoft, Windows, Windows NT et le logo Windows sont des marques de


Microsoft Corporation aux Etats-Unis et/ou dans certains autres pays.

ITIL est une marque de The Office of Government Commerce et est enregistrée au
bureau américain Patent and Trademark Office.

UNIX est une marque enregistrée de The Open Group aux Etats-Unis et/ou dans
certains autres pays.

Cell Broadband Engine est une marque de Sony Computer Entertainment, Inc. aux
Etats-Unis et/ou dans certains autres pays. Elle est utilisée sous licence.

Java ainsi que tous les logos et toutes les marques incluant Java sont des marques
de Sun Microsystems, Inc. aux Etats-Unis et/ou dans certains autres pays.

CASS, CASS Certified, DPV, LACSLink, ZIP, ZIP + 4, ZIP Code, Post Office, Postal
Service, USPS et United States Postal Service sont des marques d’United States
Postal Service. IBM Corporation est un licencié non exclusif des marques DPV et
LACSLink d’United States Postal Service.

Les autres noms de sociétés, de produits et de services peuvent appartenir à des


tiers.

192 Guide de planification, d’installation et de configuration


Index
Caractères Client
IBM Information Server Business
Contrôle (suite)
Mise à niveau des opérateurs PX 100
spéciaux Glossary Anywhere 105
clients
Mise à niveau des plug-ins
DataStage 100
.NET Framework 79
description 6 conventions de dénomination
cluster 117 projets 25
clusters couches 4
A Planification 11 création
Accessibilité 183 Codage 79 DSN 114
Accessibilité du produit Codages Noms de source de données 114
Accessibilité 187 pris en charge 77
Aide Commande d’interpréteur de commandes
emplacement en ligne 10
Analyse d’informations
distant
configuration 121
D
DB2 for z/OS
base de données 49 Commande rsh
référentiel de métadonnées 41
Planification 48 configuration 121
DB2 version 9.5 ou 9.1
APT_COMPILEOPT moteur parallèle 118
Planification 40
Variable d’environnement 127 Commande ssh
dénomination des projets 25
APT_LINKOPT moteur parallèle 118
Déploiement de l’archive d’entreprise
Variable d’environnement 127 compilateurs
WebSphere Application Server
architecture variables d’environnement 127
Contrôle 100
exemples, installation 12 compilateurs C++
déploiements
IBM Information Server FastTrack 54 Installation 44
exemples 12
Installation 11 composants
IBM Information Server
moteur 7 activation 103
FastTrack 54
services 8 composants, installation
Installation
arrêt et démarrage niveaux 4
topologies 11
IBM WebSphere DataStage 147 composants BuildOp
désinstallation
assistant d’installation 102 compilateurs 44
identification et résolution des
démarrage 61 Composants de grand système
incidents 164
mise à niveau 80 Installation 106
MKS Toolkit 169
Composants z/OS
vérification 164
Installation 106
désinstaller
B comptes, utilisateurs 30
Comptes orchserver
moteur 182
base de données dispositif de suivi des ressources
création 141
Match Designer 44 contrôle des ressources système 7
configuration
Base de données d’analyse 49 documentation
IBM Information Server 111
création 53 emplacement 10
Match Designer 114
IBM WebSphere Information Analyzer Documentation
configuration logicielle requise 4
Création de base de données 53 Accessible 183
configuration matérielle requise 4
Base de données iadb 53 droits d’accès
configuration requise
Base de données Oracle répertoire et utilisateur 156
système 4
configuration 139 Droits d’utilisateur 158
configuration système requise 4
Bases de données d’analyse Travaux de l’étape Enterprise 137
Connectivité
emplacements 50 Travaux parallèles 122
DB2 137
Taille 50 DS_CONNECT 146
pilotes ODBC 44
bases de données Oracle DSN
Planification 21
référentiel de métadonnées 42 création 114
Test des pilotes ODBC 146
Bases de données Teradata
connexions de domaine
Configuration de la connectivité 140
identification et résolution des
Bibliothèques d’exécution
Installation pour les travaux
incidents 162 E
connexions TCP/IP 135 Environnement local 79
z/OS 108
console Web IBM Information Server erreurs d’exécution
description 8 identification et résolution des
Contrôle incidents 165
C Déploiement EAR de WebSphere erreurs Java Runtime Executable
centres de documentation Application Server 100 identification et résolution des
emplacements 10 journaux d’installation 98 incidents 151, 152
chemin d’accès à la bibliothèque 112 Mise à niveau de WebSphere Espace de pagination
clés de registre 134, 135 Application Server 99 Définition 130

© Copyright IBM Corp. 2005, 2009 193


Espace de pagination (suite) IBM Information Server (suite) Installation (suite)
Définition dans HP-UX 132 Suppression groupes de correctifs 103
Définition dans Linux 133 Linux, UNIX 173, 176 IBM Information Server 57
IBM AIX 130 manuellement 171, 178 identification et résolution des
Solaris 131 mode console 169, 176 incidents liés aux droits d’accès 156
espace disque requis mode silencieux 169, 176 invite de commande (mode console
Installation 150 Windows 167, 169 ou silencieux) 62
espaces table IBM Information Server Business Planification 3
Oracle 42 Glossary Anywhere présentation des processus 3
Etape, Oracle Enterprise 139 installation du client 105 installation en mode console 62
Etape Oracle Enterprise IBM Information Server FastTrack installation en mode silencieux 62
Droits sur les travaux 139 configuration 117 paramètres de mise à niveau
Planification 54 8.0.1 101
IBM Metadata Workbench paramètres Linux et UNIX 69
F configuration 117
IBM WebSphere Business Glossary
paramètres Windows 63
invite de commande
fichier /etc/magic
configuration 117 installation 62
modification 133
description 8 ISInstall*.log 99, 100
fichier .odbc.ini
IBM WebSphere DataStage
configuration 144
arrêt et démarrage 147
fichier db2nodes.cfg
configuration 138
configuration 113
configuration du support de
J
fichier de réponses 62 journaux d’installation
langue 111
paramètres de mise à niveau 101 Contrôle 98
configuration sur des serveurs de base
paramètres Linux et UNIX 69
de données DB2 136
paramètres Windows 63
variables d’environnement 112
fichier dsenv 112
exemples d’entrées 142
IBM WebSphere Information Analyzer L
base de données, analyse 48 Langue 79
Fichier uvodbc.config
configuration 116 Lecteurs d’écran 183
configuration 144
IBM WebSphere Information Services Liaison
fichiers .ds
Director Modules DB2 145
fichiers de descripteur d’ensemble de
Test de l’installation 115 licences
données 133
IBM WebSphere QualityStage fichiers .xml 43
fichiers .xml 43
configuration 113 Installation 103
fichiers .zip
configuration du support de utilisation 43
fichiers journaux de l’installation 149
langue 111 log.txt 99
Fichiers de stockage COBOL
variables d’environnement 112 LOGTO 146
Installation 106
identification et résolution des incidents
fichiers journaux
connexions de domaine 162
Installation 149
fichiers PDF
désinstallation 164
droits utilisateur pour
M
documentation 10 maintenance
l’installation 158
Planification 24
échec d’un script de ligne de
Marques 191
commande 155
G erreurs d’exécution,
Match Designer
configuration 114
GCC 127 désinstallation 165
configuration de base de données
gestionnaire de clients multiples 6 erreurs Java Runtime Executable 151,
requise
gestionnaire multiclient 6 152
taille de la base de données 44
grilles erreurs liées aux valeurs de paramètre
Planification 44
Planification 11 de noyau 154
Mémoire
groupes espace disque requis pour
Définition pour des travaux
création 111 l’installation 150
parallèles 129
groupes de correctifs 103 fichiers journaux 149
mémoires tampon TCP/IP 135
installation de WebSphere Application
messages d’erreur
Server avec IBM Information
identification et résolution des
I Server 160
installations ayant échoué 164
incidents 151, 152
iadb MetaBrokers
noms d’utilisateur et mots de
Création 49 Installation 105
passe 155
IBM Information Server MetaBrokers and Bridges
Informix XPS
désinstallation Installation 105
Configuration de l’accès 141
Linux, UNIX 176 Planification 6
Installation
mode console 169, 176 Microsoft .NET Framework 79
compilateurs C++ 44
mode silencieux 169, 176 Microsoft SQL Server
configuration des paramètres de
Windows 167, 169 référentiel de métadonnées 42
noyau 26
Installation 57 Microsoft Visual Studio .NET 2003 C++
droits utilisateur 158
pilotes ODBC 44 variables d’environnement 127
fichiers journaux 149

194 Guide de planification, d’installation et de configuration


mise à niveau niveau Moteur (suite) Paramètres système
à partir d’IBM InfoSphere Information mise à niveau à partir de la Définition 128
Server version 8.0.1 80 version 8.0.1 85, 92 passerelles
durée 80 présentation 7 Installation 105
flux de travail 80 niveau Services planification de MetaBrokers 6
ordinateur Linux 92 mise à niveau à partir de la pilotes ODBC 44
ordinateur UNIX 92 version 8.0.1 85, 92 Test de la connectivité 146
ordinateur Windows 85 niveaux Planification
ordre des niveaux 80 Client 6 assistant d’installation 14
paramètres de fichier de composants du produit contenus capacité 24
réponses 101 dans 4 clusters 11
préparation de la mise à niveau vers moteur 7 collection de journaux 4
la version 8.0.1 82 services 8 Connectivité 21
présentation 80 niveaux logiques 4 dénomination, projets 25
présentation de la surveillance 98 noeud de traitement fichiers de réponses 14
référentiel de métadonnées 40 Windows 118, 123 grilles 11
existant 40 nombre maximal d’utilisateurs ID 30
surveillance de la mise à niveau de la Installation 26 Installation 3
suite globale 99 installation d’IBM Information installation à partir de la ligne de
vers IBM InfoSphere Information Server 26 commande 14
Server version 8.1 80 noms d’utilisateur Match Designer 44
versions antérieures à la version 8.0.1 identification et résolution des MetaBroker 6
vers la version 8.1 102 incidents 155 méthodes d’installation 14
mise à niveau de la suite Noms de source de données Modules du produit 43
Contrôle 99 création 114 passerelles, MetaBroker 6
Mise à niveau de WebSphere Application Spécification 144 ports 21
Server référentiel de métadonnées 38
Contrôle 99 répertoires 18
mises à jour 103
MKS Toolkit 98
O réseaux 14, 21
serveurs d’applications 35
ODBC
désinstallation 169 systèmes de fichiers 14, 18
Liaison de source de données 145
modules d’extension taille du disque 14
pilotes tiers 145
activation 103 topologies 11
ODBC, Windows 142
moteur utilisateurs 30
opérateurs
arrêt et démarrage 147 WebSphere Application Server 35
activation 103
moteur parallèle planification de la capacité 24
Opérateurs PX
Commande d’interpréteur de Plug-ins DataStage
surveillance de la mise à niveau 100
commandes distant 118 surveillance de la mise à niveau 100
ordinateur Linux
compilateurs C++ 44 ports
mise à niveau à partir de la
configuration 117, 121 Planification 21
version 8.0.1 92
Configuration 119 produit
préparation de la mise à niveau vers
Connexion à des bases de données mises à jour 103
la version 8.0.1 82
Teradata 140 profils
ordinateur UNIX
Définition de l’espace de pagination Suppression
mise à niveau à partir de la
HP-UX 132 Linux, UNIX 175
version 8.0.1 92
Linux 133 Windows 168
préparation de la mise à niveau vers
Espace de pagination 130, 131 programme d’installation des composants
la version 8.0.1 82
Espace disque requis 130 description 7
ordinateur Windows
fichiers de descripteur d’ensemble de Programme d’interpréteur de commandes
mise à niveau à partir de la
données 133 sécurisé
version 8.0.1 85
variables d’environnement 125 configuration 119
préparation de la mise à niveau vers
moteurs parallèles programme de base de données Teradata
la version 8.0.1 82
contrôle des ressources système 7 installation de Teradata Tools and
Ordinateurs principaux
mots de passe Utilities 140
Exécution des travaux 109
identification et résolution des Programme de configuration de DB2
incidents 155 Exécution 137
Installation 30 Programme ssh
P Configuration 119
Pages de codes 77
N Paramètre maxuproc
niveau Client
Définition 128
paramètres système
R
mise à niveau à partir de la RAID 24
identification et résolution des
version 8.0.1 85 référentiel de métadonnées
erreurs 154
niveau Moteur Voir aussi Base de données DB2 for
Installation 26
désenregistrer 182 z/OS
installation d’IBM Information
emplacements 50 bases de données DB2 41
Server 26
bases de données Oracle 42

Index 195
référentiel de métadonnées (suite)
description 38
T W
Microsoft SQL Server 42 Table sys.gv_$instance WebSphere Application Server
présentation 8 Octroi de l’accès 139 64 bits 36
propriétaires, Oracle 42 Table sys.v_$cache identification et résolution des
référentiels Octroi de l’accès 139 incidents liés à l’installation 160
métadonnées 8 taille de pile Planification 35
registres, utilisateur 111 augmentation 134 suppression de profils
remarques 189 Teradata Tools and Utilities Linux, UNIX 175
répertoires, planification 18 Installation 140 Windows 168
réseaux topologies
Planification 21 exemples, IBM Information Server
rôles 111 FastTrack 54
exemples, installation 12
Z
rsh z/OS
Emplacement du programme 121 Installation 4, 11
Vérification de l’installation des
traitement à parallélisme massif 117, 123
composants z/OS 109
configuration d’un noeud (UNIX et
zone de permutation
Linux) 118
S configuration d’un noeud
augmentation 135
SAN 24 (Windows) 123
sauvegarde traitement parallèle 123
Planification 24 configuration d’un noeud (UNIX et
serveur d’applications Linux) 118
suppression de profils configuration d’un noeud
Linux, UNIX 175 (Windows) 123
Windows 168 Travaux de grand système
Serveur parallèle Oracle Installation des bibliothèques
Octroi de l’accès 139 d’exécution 108
serveurs d’applications Travaux de l’étape Enterprise
64 bits 36 Octroi de droits d’utilisateur 137
Planification 35 Travaux parallèles
Services logiciels 183 configuration 128
Sources de données Définition de la mémoire
ODBC 142 maximale 129
Sources de données ODBC Droits d’utilisateur 122
Configuration de l’accès 142 Travaux z/OS
suite Installation des bibliothèques
désinstallation d’exécution 108
Linux, UNIX 176
mode console 169, 176
mode silencieux 169, 176
Windows 167, 169
U
Suppression utilisateurs
Linux, UNIX 173, 176 création 111
manuellement 171, 178 Planification 30
mode console 169, 176
mode silencieux 169, 176
Windows 167, 169 V
Support clients 183 variable d’environnement DB2DBDFT
support de langue configuration 138
Configuration 111 variable d’environnement DB2INSTANCE
Support de langue nationale configuration 138
Codages pris en charge 77 variable d’environnement LIBPATH
Support IBM 183 configuration 138
Support technique, clients 183 variables d’environnement 112
surveillance de la mise à niveau configuration 112
présentation 98 configuration d’IBM WebSphere
Système de base de données DB2 DataStage server 142
configuration d’IBM WebSphere Définition 125
DataStage 136 Microsoft Visual Studio .NET 2003
Système de base de données Teradata C++ 127
Création d’utilisateurs 141 moteur parallèle 125
systèmes 32 bits 35, 38 variables d’environnement de chemin
systèmes 64 bits 35, 38 d’accès à la bibliothèque
serveurs d’applications 36 bibliothèques IBM WebSphere
systèmes de fichiers, planification 18 DataStage 142
SystemOut.log 100

196 Guide de planification, d’installation et de configuration




GC11-2904-03
Spine information:

IBM Information Server Version 8.1 Guide de planification, d’installation et de configuration