Vous êtes sur la page 1sur 18
Les théories économiques de la firme - 1ère Partie Management
Les théories économiques de la firme - 1ère Partie Management
Les théories économiques de la firme - 1ère Partie Management

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie Management

Management

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie Management
Les théories économiques de la firme - 1ère Partie Management

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

2

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 2 Table des matières

Table des matières

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 2 Table des matières

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

3

La diversité des théories économiques de la firme

4

La diversité des théories économiques de la firme

5

Présentation

5

Les fondateurs : le modèle néo-classique de la firme 6

Les fondateurs : le modèle néo-classique de la firme

7

Rappels théoriques

7

Schumpeter et la réhabilitation de l'entrepreneur

8

Schumpeter et la réhabilitation de l'entrepreneur

9

Généralité

9

La théorie des coûts de transaction

10

La théorie des coûts de transaction

11

Le renouveau de la théorie néoclassique de la firme

11

Contenu des coûts de transaction

11

Les prescriptions de la théorie des coûts de transaction

11

La théorie de l'agence

13

La théorie de l'agence

14

La relation d'agence

Les caractéristiques de la relation d'agence

14

14

Synthèse

16

Synthèse

A retenir

La relation d'agence Les caractéristiques de la relation d'agence 14 14 Synthèse 16 Synthèse A retenir

17

17

de la relation d'agence 14 14 Synthèse 16 Synthèse A retenir 17 17

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

4

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 4 La diversité des théories économiques de

La diversité des théories économiques de la firme

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 4 La diversité des théories économiques de

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

5

La diversité des théories

économiques de la firme

Présentation

Information

5 La diversité des théories économiques de la firme Présentation Information Panorama des théories de la

Panorama des théories de la firme

5 La diversité des théories économiques de la firme Présentation Information Panorama des théories de la

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

6

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 6 Les fondateurs : le modèle néo-

Les fondateurs : le modèle néo- classique de la firme

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 6 Les fondateurs : le modèle néo-

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

7

Les fondateurs : le modèle néo-

classique de la firme

Rappels théoriques

La firme dans le monde néoclassique

La théorie néo-classique est une théorie du marché (formation des prix)

L'entreprise n'est qu'un agent concomitant au marché

Il est nécessaire de concevoir les offreurs, mais pas d'étudier leur fonctionnement et organisation

L'entreprise est donc une boîte noire

L'entreprise et l'entrepreneur sont confondus

Le comportement des firmes est déterminé par les hypothèses de la concurrence pure et parfaite :

- L'atomicité,

- La transparence,

- La fluidité,

- L'homogénéité

Les conséquences sur le comportement des firmes

Les entreprises n'ont aucune influence sur les prix

Les entreprises n'ont aucune influence sur les caractéristiques des produits

Il n'existe pas de stratégie d'entreprise (facteurs et combinaisons de facteurs identiques, rendements décroissants)

La firme est un agent rationnel qui transforme des inputs en outputs pour le marché (Simple calcul de maximisation du profit)

La firme s'oppose donc à l'auto production

outputs pour le marché (Simple calcul de maximisation du profit) • La firme s'oppose donc à

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

8

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 8 Schumpeter et la réhabilitation de l'entrepreneur

Schumpeter et la réhabilitation de l'entrepreneur

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 8 Schumpeter et la réhabilitation de l'entrepreneur

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

9

Schumpeter et la réhabilitation de

l'entrepreneur

Généralité

L'entrepreneur, figure centrale du capitalisme

Des motivations spécifiques

Les fonctions particulières de l'entrepreneur

La mise en œuvre de l'innovation (les nouvelles combinaisons)

L'entrepreneur fait des choix

L'entrepreneur met en place la combinaison productive

L'entrepreneur personnage central du capitalisme

Le profit rémunère la mise en œuvre réussie de l'innovation (rente de monopole et concurrence imparfaite)

La disparition des entrepreneurs (remplacés par des managers) sonnerait le glas du capitalisme et le succès du socialisme

disparition des entrepreneurs (remplacés par des managers) sonnerait le glas du capitalisme et le succès du

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

10

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 10 La théorie des coûts de transaction

La théorie des coûts de transaction

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 10 La théorie des coûts de transaction

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

11

La théorie des coûts de transaction

Le renouveau de la théorie néoclassique de la firme

R. Coase et la nature de la firme (1937)

Pourquoi existe-t-il des entreprises (puisque le marché est la meilleure façon d'allouer les ressources) ?

Le recours au marché n'est pas gratuit

Il suppose des coûts de transaction

La production par la firme suppose des coûts d'autorité

La comparaison de ces 2 types de coût oriente la décision internalisation / externalisation

L'entreprise est donc une alternative au marché (2 modes de coordination alternatifs)

Williamson et la nature des coûts de transaction

Qu'est-ce qu'un coût de transaction? Le prix du face à face entre deux agents économiques

2 hypothèses comportementales : rationalité limitée et opportunisme

Qui entraînent des conséquences : asymétrie d'information, incomplétude des contrats et finalement un certain niveau de confiance

Et qui modifient le niveau de coûts de transaction

Contenu des coûts de transaction

concrètement le coût de transaction inclut

La recherche d'un partenaire

Le coût de contractualisation

Le contrôle de l'exécution du contrat

Le traitement éventuel du litige ou de l'opportunisme

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

12

Généralités

Les situations dans lesquelles les coûts de transaction sont élevés et justifient l'intégration :

La spécificité des actifs

La fréquence des transactions (unique, occasionnelle, récurrente)

L'incertitude comportementale (risque d'opportunisme) On peut aussi préférer des contrats spécifiques à l'intégration (marchand, sous-traitance, équipementiers, partenariaux)

Comment limiter les coûts de transaction ?

Par la complétude et l'adaptation des contrats :

- contrat classique (marchand)

- néoclassique (arbitre)

- unifié (partenarial : le contrat se construit au cours de la relation)

Par la mise en place de structures de contrôle et de surveillance

Par la mise en place d'un système d'incitation

mise en place de structures de contrôle et de surveillance • Par la mise en place

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

13

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 13 La théorie de l'agence

La théorie de l'agence

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 13 La théorie de l'agence

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

14

La théorie de l'agence

La relation d'agence

Définition

Jensen et Meckling (1976) « Nous définissons une relation d'agence comme un contrat dans lequel une (ou plusieurs personnes, mandant ou principal) a recours aux services d'une autre personne (mandataire ou agent) pour accomplir en son nom une tâche quelconque, ce qui implique une délégation de nature décisionnelle à l'agent ».

Les relations d'agence dans l'entreprise

Salarié – employeur (le recrutement)

La relation hiérarchique (délégation d'autorité)

Actionnaire – manager (question de la gouvernance)

Fournisseur / sous –traitant /distributeur – Entreprise Les relations d'agence sont des formes de transaction La firme ne s'oppose pas au marché, comme lui c'est « un nœud de contrats »

Les caractéristiques de la relation d'agence

Analyse de la relation Actionnaire –Manager

L'asymétrie d'information

Les intérêts divergents

L'opportunisme ex ante et ex post

Les coûts d'agence dans la relation Actionnaire-Manager

Des coûts de surveillance et/ou d'incitation supportés par le principal

Des coûts d'obligation supportés par l'agent pour prouver au principal qu'il assume bien sa mission

Les coûts résiduels (on n'est jamais aussi bien servi que par soi même !)

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

15

La mise en place des structures de contrôle et de surveillance (le gouvernement d'entreprise : dissociation P-DG ; comités adhoc ; administrateurs indépendants)

La mise en place d'un système d'incitations

- Rémunération variable (bonus et stock option)

- Risque d'OPA (incitation naturelle du marché financier)

Les réactions des dirigeants : la théorie de l'enracinement

golden parachute,

retraites chapeau

financier) Les réactions des dirigeants : la théorie de l'enracinement • golden parachute, • retraites chapeau

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

16

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 16 Synthèse

Synthèse

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 16 Synthèse

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

17

Synthèse

A retenir

Information

La « non théorie de la firme » néoclassique

Schumpeter réhabilite l'entrepreneur

La théorie des coûts de transaction éclaire le choix entre « faire» et «faire faire»

La théorie de l'agence permet de comprendre les contrats mis en œuvre dans et par l'entreprise, notamment les mécanismes d'incitation et de contrôle

les contrats mis en œuvre dans et par l'entreprise, notamment les mécanismes d'incitation et de contrôle

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie

18

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 18 Contact

Contact

Les théories économiques de la firme - 1ère Partie 18 Contact