Vous êtes sur la page 1sur 2

L’Estaque, le 1er Mars 2010

Lettre ouverte à Monsieur le Recteur de l’académie d’Aix Marseille

Ce matin, 95,5% du personnel enseignant réuni en AG ce matin ont décidé un arrêt de travail
jusqu’à l’obtention d’une audience avec vos services afin de trouver des solutions aux
problèmes que nous rencontrons depuis plusieurs années.
Il devient très urgent pour l’avenir des élèves et du service d’éducation de penser et mettre en
œuvre une politique différente.
Aussi, nous vous demandons expressément de :
- revoir la DGH attribuée en basculant les HSA en heures postes
- augmenter le nombre d’adultes présents au sein de l’établissement (personnel de vie
scolaire)
- diminuer les effectifs par division
En effet, malgré les efforts soutenus de notre direction pour répartir au mieux la DGH
attribuée à notre établissement, celle-ci va conduire un certain nombre d’enseignants à
travailler sur deux voire trois établissements. Au-delà des incidences sur la vie personnelle
des collègues concernés, quelles sont les possibilités de travail en équipe dans ces conditions?
Comment assurer un suivi individualisé sérieux et un accompagnement éducatif de qualité
auxquels nos élèves ont droit si l’équipe est éclatée?
Lorsque l’on sait, par exemple, que cette DGH, oblige à supprimer des dédoublements et nous
conduit à devoir choisir sur quel niveau d’enseignement les élèves pourraient bénéficier de
travaux pratiques en SVT, vous comprendrez aisément que nous ne pouvons l’accepter.
Comment l’Ecole de la République peut-elle faire un choix qui priverait certains élèves d’un
accès à la connaissance ?
D’autre part, nous nous trouvons confrontés à une augmentation des incidents violents et
nombre de nos élèves ne se sentent plus en sécurité au sein de l’établissement ce qui inquiète
leurs parents et l’ensemble de la communauté éducative. Tous les personnels en poste,
enseignants, vie scolaire et direction, font leur maximum pour gérer les situations qui se
présentent mais c’est le nombre d’adultes qui reste toujours insuffisant.
Enfin, notre établissement connaît depuis plusieurs années une augmentation exponentielle
des effectifs par division ce qui entraîne des conditions d’apprentissage difficiles, une
pédagogie différenciée quasi-impossible. Cette donnée amplifie les dysfonctionnements cités
ci-dessus. Les murs du collège l’Estaque ne sont pas extensibles.

La situation est urgente. Aussi, nous vous demandons de prendre en compte nos exigences et
de nous accorder une audience dans les plus brefs délais.

Nous vous assurons Madame, Monsieur, de nos sentiments dévoués au service public de
l’Education Nationale, et vous prions d’agréer nos salutations distinguées mais néanmoins
déterminées.

Les personnels enseignants réunis en AG.