Vous êtes sur la page 1sur 100
Jas si simple de cacher ‘94 smartphones (des iPhones 5S et 6), surtout ‘en se les scotchant sur le corps. Ala douane en tre Hong Kong et Shen- zhen, les policiers ont remarqué la démarche ralde de ce Chinois. Allé- cché par les tarifs plus cléments pratiqués @ Hong Kong, ce fraudeur avait acheté pour 65 000 € de portables et voulalt les revendre . ei tui g Une es Riese ru Rear Pru ac Deane Sonne n’avait tenté jusqu Uke a rood laise de glace, 50 métres plus Pert cena r is ao uk eters ee ea eters COs nis Premier rg fut dobtenir le permis dela part Cae rr Cainer Cte @ fronecennene, | [eee m Le pense-bétes . Lemusée gaffes & gogo is ne leur sext pas qu be des : Le long bec des colibris ne le ee Uae care oc ‘ala hate avec dela Cea das enrs lowest nt as pske eaten: tate cette cernite Sine one eu rere ipe— baed aienton pow porceriagoan de ménage masque et de la barbe. ee ceca ne eens Gaaaun engoore cen genes wey srsune sate wighare a aren ae ‘tee aces ereert a sae ce epee om Tere pane infrere © siento ot weer ange Une ass Soe intect final Bee) weanaehenaugeimane 2 tls eee tions ‘mangent plus afin de canal sett au patina spool : : Sens porte nae cone Se ng Ela? seen Gaston ante! unenioe laisse olisser le masque. Ile r tape In extremis par sa barbe, ui casse. Dans la panique, le musée refie a barbe sen se lapeeer % PATRIMOINE Nouveau coussin pour illustres postérieurs ¢ fauteuil présidentiel en hétre vient de réintégrer le premier étage du palais de Wtysée, apres quatre mois de rétection dans les ateliers par Fisiens du Mobilier national. De style Louis XV ildate en réa- lité du oe siécle et il n'accueile les séants présidentiels que depuis Iélection de Nicolas Sarkozy, en 2007. Coordonné par Cyril Azouvi et Syivie Lioret-Gautier L'IMAGE TECHNO = Une grosse loupe pour voir l'invisible ~ bectt: énergie sombre! Aprés avoir concu Tune des camérs dela sonde Rosetta, e Laboratoire astrophysique de Marselle (Cam planche sur le télescope européen Euclid qui devratentrer en service en 2018 pour traquer cette mystérieuse énergie. Elle représente 70% de la densité c'énergi totale de Univers et reste pour instant indétectable, Grace sa plateforme de polis- sage des mioirs de telescopes (dessus) le Lam est en premiere ligne pour élaboration de ce télescope de 1,20 m de diamete, ED) 47% des Francais estiment que "islam est compatible avec les valeurs de la société francaise, contre 26% en 2013. (Ipsos/Sopra-Steria, 21 et 22 janvier 2014) Cara Rid Paloeeties «un cancer du pancréas, des. cliniciens frangals ont constaté pee roa eed ae re Peed Les quatre fers en lair puits était recouvert d'une planche en bois, mais. celle-ci était trop fine. Foxy, une jument de course de Hinckley, ‘au centre du Royaume-Uni, est passée au travers et set retrou- vvée coincée dans le conduit de ‘metre de diametre a moitié rem- pli d'eau ~ a téte en haut, heu- Teusement. Ia fallu deux équipes de pomplers pour len sortir. Au cours de la manceuvre, Foxy @ 6té blessée & une patte, et eau ame rare Crane ancestral ‘rouvé dans la grotte de Manot, en Israél, une calotte cranienne d'Homo sapiens Vieille de 55 000 ans (au centre) apporte la preuve que, dans sa migration depuis Afrique, homme moderne (Homo sapiens, a gauche) sfest arrété longuement au Proche-Orient, Ol il a cBtoyé I'homme de Neandertal (3 droite), avant de poursuivre vers l'Europe. lapeeer souilée a infecté la plaie. Huit semaines de convalescence plus tard, a jument était tirée d'affaire et rendue & son propriétaire. Jeu d'argent our feterles 80 ans Pei Monepoty en france, Hasbro, le f@ bricant duu, a sélec tlonné 80 bottes au hasard ety aremplace out ou patie des faux billets par des vrals- "79 acheteurs ont ainsi ula surprise de dé ouvrir entre 100 et {50 dans leur Botte, Un seul exemplalte contient le gros fot: Fintégraité de la ban- aque envraie monneie, Soit 20 580 €. Des infos utiles ou amusantes, tirées de la presse étrangére. ie Les cornes d’Hitler [gzlesannées 100 deux zoologstesnazis es néres Heck créerent par erisements une race de vaches 8 Tongues cores eta earacre om ‘brageux.Iln'en subsist que quelques spécimens, dJont une bonne partic se trouve depuis quclques lannées dans le Devon. Mais face a agressvité de ces bots, éleveur a été obligé de prendre une décision radicale «Elles nous attaquaient des Quelle le pouvaient et nous auraient tous tés!, ‘eileonfié au Guardian, Paid mener la moitié du troupeau a abattoir.» (5/01/2015) SB TRBUNE Présomption d’homosexualité Hygaressement que es forces de ore wet aient au grain! Elles ont réussi a déjouer un rariage homosexuel quise préparait clandesti- nement dans un hotel aux marges de 'Etatisla- rmique de Kano, dans le centre du pays. 12 per- sonnes ont été arzétées:les 11 invites et "un des deux futurs époux. Lautre a réuss prendre la fuite. Le chef dela police arévélé que ce snistce complots’était ourdi grce aux réseaux sociaux, et a rappelé que la loi de "Etat interdisait «ce genre d'atitude barbare s, xvele le Nigerian ‘Tribune. (28/01/2015) (tals ps puree. Sip Goomaniaques les spécialistes, so wsice”_— es professionnels de la profes sam""*< sion», avertt le comédien Frangois = Morei dans la peace. « Noni ba- ‘guenaude. I s'amuse. Il prend les chemins de traverse. C'est un allas pour réver.» (Ob fait-on deux bises, ob en fait-on quatre? OO passe lafrontire entre le pays de la chocolatine et celui du pain au chocolat? Ot prennent nais- sance les principales légendes bretonnes? Od consomme-t-on plus de Viagra’? C'est toutes, ces questions essentilles — eta bien d'autres, encore — que répond ce livre réjoussant. Atlas de la France incroyable, Olivier Marchon, ¥itions Autrement, 18,50 ©. COMMUNIQUE Détecteurs de fumée : avez-vous déja équipé votre logement ? ‘fin de prévenir les risques d'incendie, la loi impose que tout logement soit équipé d’au moins un détecteur autonome avertisseur de furnée (DAF) diel au 8 mars 2045. association AXA Prévention ‘engage, en mettant disposition des DAAF et en vous rappelant quelques bons réfiexes a adopter. Schéma Schéma appartement maison Ou installer les détecteurs de fumée ? Le propriétaire du logement est responsable de la mise €en place des DAF ainsi que de leur bon fonctionnement. Retrouvez toutes les consignes d'installation sur le site AXA Prévention : axaprevention.fr "= Protection minimale "= Protection complémentare RE Insalaion déconseliée ciel QUELQUES PRECAUTIONS SIMPLES POUR EVITER LES INCENDIES DOMESTIQUES Les DAAF sont indispensables : votre opérateur d'électicté) pour bien Placez un pare-feu devant votre ils détectent les furées ds le début vérifier qu’eles sont aux normes, en. ‘cheminée ot évitez la proxmité d'un incendie et émettent immédiatement _paticulier si eles ont plus de 20 ans. d'un tapis. Ne ravivez pas le feu avec un signal sonore suffisant pour permettre de réveiller une personne endormie. Ne brancher pas plusieurs appareils °° 6001 ou de essence. Slectriques sur ta méme prise. Ne les _Ninstallez pas de chauffage d'appoint Nroubliez pas de respecte dautres consignes laissez pas en mode vele. dans es chamixes des enfants. lementaies de sécurté pour Ever tout s ere ‘oniie, Chaque année, faltes vérfior vos Prévoyer un dispositif dévacuation See eee Installations de chauffage, ct ramonez vos domicile pour toute la famille. Faltes contréter vos installations conduits de cheminée etd éiacuaton des gaz électriques par un spécialiste (par exemple, —_N'essayez pas de le faire vous-méme. Réservez gratuitement AXA votre détecteur de fumée ! WY. prévention ‘Deux détecteurs sont offerts aux 10 000 premiers ene, Insets sur axaprevenion fr NOUVELLE PANDA CROSS LE 4x4 DE POCHE. Vide ULL CM VA a heen = aera ey eee ear ee eee Cy) ) faite de 1600€ de remise Fat et de 550€ de prime EcoFiat pour la reprise d'un véhicule reg ea ee oreo a ita eo ene ee Cee ne eee Kor eae eee ent CY teens eatin ea eas Cue cores ‘CONSOMMATION MIXTE (L/100 KM) ET EMISSIONS DE CO, (@/KM): 4,9 et 114. ceo 20 CA SE PASSE AU. aida) im La vie est un risque permanent. Pour un foyer (1 couple salarié et 2 ados),le budget annuel consacré aux assurances est estimé 42.860 € Une somme qui grignote jusqu’a 20% des ressources disponibles des ménages. Assurances auto, habitation, complémentaire santé, prévoyance, portable, remontées mécaniques... Nous faisons tout pour nous prémunir des imprévus. . 2 ‘Texte Julla Zimmertic, infographie Matthias Malingréy kal Se Lésions _ eee) 1 ritque sur 1 million de Fépaule ’ rae tre freppé par ia foudre 10% 25.5% tcline que 00 porsomnes sont estime que 100 personnes son qttsions Franineat foudroyées chaque année. rachis, - di poignet re «i Sit —& wesc gem JB a \ [ Blessés sur les pistes sur 8 millions de pratiquants, 150 000 se Legian SoS ae 1 chance sor 19 mii lee ees RSA a STON eeeea ee erro sm ea eS cee ere SSS All, je suis malade ‘Au voleur! PSB Dans ma maison En 2012, 34% des salar Environ 10% des 70:5 milions 917 Le dégat des eaux fis Son ares a telephones portables encreu: IT est de lon ese gins une fois dans Fan- lajion en France sont assures. Mais nige Pour 7096, Sagi we estcoutie? Dapreslescemers ff contrats dassuranice Garrets maladie de = chifres disponibies (2010), moins habitation (373 cas pour 139 jours Mais ceux de 4 1% des telephones sont voles. eM 1000). £7 2013, Fy 20u plus dun mois repré- Et une étude dUFC-Oue Choisr 5 prés de 4.000 dégats. Eentent 70% du nombre “7 (oles —_—_estime que seuls 4886 des cas Ges eaux par jour pour total dejours posés. carrét maladie par de vols sont couverts, unrembpursement Francais en 2012 moyen de Prudence sur laroute _Les prédateurs de I'homme 1 Dégat En 40 ans, le nombre ‘Vous avez 50 000 fois plus de , des eaux accidents delaroutea __risque de mourir dune pigure de Gt divisé par 5. Mais en —_—_moustique que de vous faire 2014, pour la premiere ‘ordre par un requin. Linsecte est fois depuis 2002, a Sécu- _le vecteur de nombreuses maladies rité routigre aenregistré _-mortelles comme le paludisme. Leserpent a tune hausse (de 17% par ‘homme 94000 456 O00 nizs 000 e 1,6 %a, Le chien (enragé) Responsabilté cvile ‘55 OD Léléphant 10,7 90 Vols m0 ' Lb ee hm uy c on > Labeille Laméduse Le requin 10 B Fapport & 2013). 2/3 des blessés et 3/4 des tues sont des hommes. N21 le moustique victimes 1974 2014 wre: Sunes ma 9 NOTE RAG DE SPL NAAT EE Pe L-CS OBA MATL MT OcLAGERAPOUEEE ONO THE LAME EC TN MATINEE PETES ono Tee oncentré, Erwan Savio actionne I’un des joy- sticks de sa télécom- mande, Dans sa ligne de mire, le XAirCraft X650 V4 un drone léger doté de 4 rotors et une petite caméra numérique, éleve doucement dans les airs Sous wil attentif de ses cloves, Tinstructeur principal du Centre de formation et e'apprentissage diu drone (CFAD) de Nancy en- tame les premi¢res mancuvres Longin accélére, grimpe a une trentaine de meites daltitude, effectue une série de circonvolu- tions puis revient se poser surla pelouse de laérodrome. ‘Avant de se lancer a leur tour, Jes apprentis pilotes devront suivre 17 heures de cours théo- riques Ils Sentraineront ensuite sur simulateur (25 heures) avant cpasier pratique durant plus ume cinquantaine dTheures «Au fina, isauront acquis les reflexes nécesaires au plotage,mais aussi assimilé Vessentiel de la régle- mentation en vigueur sur le tor Fitoire francais» explique Erwan En France, on compte plus de 800 utilisateurs de drones a titre professionnel Savio. Du simple quadricoptére de 2 kilos & Tengin &8 rotors ca- pable de charger un appareil Photo rélex numérique (8 kilos au total), les éloves se familis- risent avec les 4 modéles les plus courants dans le commerce. A Tissue du cyele de formation de 12 jours (4 000 € environ), ils peuvent présenter examen dela Direction générale de aviation civile (DGAC), I permet cobte- niles deux sésames obligatoires pour se lancer dans le pilotage professionnel:le brevet théorique ULM, qui comporte d'impor- tantes notions d'uéroloic (météo, techniques de vo...) et de séeu- Aitéet a «déelaration de niveau ddecompétence>. ‘Avee le centre Vision du cil, situé dan le Vaucluse, ctleTech- Brwo2ors vent. Tout y passe, our titer fa casse. nidrone en Ardéche, le CFAD de ‘Nancy, ouvert en mai 2014, est Pun des premiers centres non afflié& un constructeur propo- ser une formation aussi complete. Profil des stagiaires : quelques particuliers, mas le plus souvent des entrepreneurs désireux de se reconvertir dans les métiers de Vimagere aérienne, Car ce type d'activité ale vent en poupe. Outre le succes des versions de loisir (Ie fabricant frangais Parrot a écoulé plus de 500.000 exemplaires d’AR.Drone dans le monde), on compte au jourd’hui plus de 800 utilisateurs de drones & titre professionnel dans|'Hexagone selon la GAC. En France, le chiffe affaires du secteur pourrait flirer avec les 300 millions d’euros en 2015, selon le cabinet Xerfi soit une croissance annuelle de 70%, fent de verifier iment I'état d'un tolt 3 oui ore de multiples pos- sibilités pour des contraints ré- duites un petit engin volant per- ret de réliser films clichés qui ddemandaient jusquiet des rails, des rues ou des helicopiéres «Le champ <'application est vaste», <étalle Florent Marandon, direc” teurdu CFAD. «Outre le monde dela photographie et dela vidéo, Jes secteurs de Turbanisme et de agriculture sont concernés. Ces engins permettent de verifier tat d'une toiture ou d'un batiment, oouencore, équipés de capteurs de biomasse, sont capables de mesu- rer état de la vegetation sur une exploitation agricole ou une par celle foresti¢re.» Face & lessor impressionnant de cette technologie, les autorit frangaises ont été les premiéres, ds 2012, & mettre en place une réglementation spécifique afin @'éviter la pagaille dans Vespace aérien, Une legislation a échelle ‘européenne ne devrait voirle jour ‘qua horizon 2016, «En France, pour un usage ludique, hors agglo- mération, avec des engins de ‘moins de 2 kilos volant a une alti tude inféricure & 150 metres, i rest pas nécessaire de disposer d'une autorisation, commente Exwan Savio. Il suflit de vériier que l'on ne se situe pas dans le Voisinage d'un aéroport ou d'une ‘centrale nuckaire. Dans les autres ‘eas de figure, en agglomération, aux commandes de drones allant de 2.4 kilosou plus,et a fortiori ‘pour des vols & haute altitude, il est nécessaire de soumettre son plan de vol a la préfecture et ‘obtenir T'aval de la DGAC» Cette démarche est incontour- nable pour un usage commercial du drone, comme la photo aé- ricnne. «Ii s‘agit de mattriser ala fois le vol et a prise de vue, pré- cise Erwan Savio. La charge em ‘barquée nest pas négligeable, et {toute collision ou chute pourrait avoir de graves conséquences» Depuis sa création, le CAD a formé plus d'une cinquan- taine de télepilotes. . 28 CULTURE NOS PATRONYMES REMONTENT AU X° SIECLE D'ou viennent les noms de famille Martin, Lebreton, Patureau... A chaque nom, son histoire. Une histoire quasi millénaire, C riche d’anecdotes, qui a abouti a 'appellation UNE RESSEMBLANCE actuelle. te Jatama Satqs~ Musretons Cod Roper LEeMorne nslandeyles noms de fa-cendants>,explique historienne nillenexistent pas Pour el généalogiste Marie-Odile Mer. parvenir a identifier les goac. Selon le régions, ces sur. 225000habitants de cette noms devenus des noms de fa- fie nordique, on utilise... leuss mille se fixent progressivement prénoms!'Ce sonteux,dailleur, entre le xi et le xi¥ sil. Gui figurent dans les annuaires, Pour distinguer deux individus, ls reflétent les prénoms: on peut leur accoler le prénom 4 la mode au xu" slécle de eur pre ou de leur mére,ac-_ Pourles former, plusieurs pos compagné du suffixe son pour un sibilités. Sur ensemble du terri- gargon et déttir pour une fille. _toire, environ un tiers des noms: Mais ce nom ne se transmet pas de famille T's é16 & partir d'un UNE CARACTERISTIQUE une générationdVautre. "autre prénom. On nomme tout PHYSIQUE J YP En France aussi, appellation simplement Pierre Michel, un she parle prénom de baptéme along- Pierre dont le pére s'appelle ey AN) cere ees Leis Mote Pim he 0 x sigce, le pays connait un for est parfis allongé d'un sufixe midable boom démographique, ainsi, leis de Simon peut étre et chaque paroisse se voit con’ nominé Simonet;ou se voir am- le fils d'un Martin est peu pra frontée Ade fréquents cas d'ho- puter d'une oupluseurssyllbes: quée, ontrairement&ce qui sest monymies On prend alors\"habi- ‘Thibaud devient alors Baudet ou passé dans d'autres pays :chez les tude dajouter un surnom aunom Baudin. «Les noms actuelssont Polonais, Alexinski est le fils de bapizme. «Aucune loi ne va _un bon reflet des prénoms ala d’Alexis et fon trouve le sufixe Vimposer,mais comme il permet mode en 1200, pointe I'histo- ovitch chez les Russes, son chez identifier plus facilement les rienne. Particularité de I Hexa- les Anglais ou poulo en Gréce. habitants.ce surnom vase trans- gone,la marque fiative quibap- Un deuxitme tiers des noms. mettre spontanément aux des- serait Aumartin, ou Demartin, de famille est su d'un nom de Des noms devenus communs BAREME vient de Francois Barréme, un mathématicien du xvit; BECHAMEL, vient de Louis de Béchameil, ancien maitre d'hotel de Louis XIV; BINETTE fut d'abord une perruque créée par Binet, perruquier de Louis XIV; CALEPIN provient d’Ambrogio Calepino, religieux italien auteur d'un dictionnaire. LA wars 20:5 30 CULTURE >> Lecomte désigne peut un Nome quenpren sales oarptad veaigenblabiement, Guten a asonsonin ‘De la méme maniére, on a pu Stinommer Lol ts homme teas comme un moment Le paper tn ind Rab eau on Parcarement “Yo religieux Le Goff Gaels que sot vongine df paronyme ia- facets on staeen Alsce Svat ia pos t {plu souvent scree a Paps bosque, les nome pies neat att Sappaltade ds Teresoudematonser es Bre, Les Frangais portent prés d'1,4 million de patronymes différents ‘tons sont plus moqueurs que les autres : 34% des noms origi- naires du Finistére proviennent de sobriquets physiques ou mo- aux... Quant au «Le», ts cou- rant au début des patronymes bretons,il apparait lors du ratta- ‘chement de la Bretagne en 1532. Les prétres charges d'enregistrer ‘ces nouveaux noms dans les re- _gistres paroissiaux ne se sont pas ccontentés de traduire le «An» (> Godillot, four- nisseur de chaussures de I'armée; MACADAM est le nom de |ingénieur écossais John Loudon McAdam; MAGNOLIA provient du botaniste francais Pierre Magnol; MORSE est d0 a Samuel Finley Morse, linventeur du télégraphe; £2 ws 018 Ti | UN JUS D’ORANGE ; MI Te 0) Or =x A CE PRIX-LA, POUR MOI, C’EST IMBATTABLE. yReeeeisiS > Autre élément notable, la fré- quence des noms de famille est trés contrastée : alors que 'on trouve environ 22.000 noms dif- {érents par département, les 1.000 noms les plus portés re- groupent 75% dela population. A Tinverse, sur les 300000 patro- rymes menacés dextinetion, les trois quarts sont seulement la variante d'un nom plus courant. Comme lexpliquait le professeur Jacques Dupiquier, spécialiste en démographie historique, lors- gu‘un nom regroupe au moins 35 porteurs son risque de dispa- raitre est quasiment nul. En re- vanche, il est potentiellement ‘menacé si moins de 20 personnes en sont affublées....Un risque que ne courra jamais Martin, porté par 260.000 personnes : ce nom caracole en tete dans T'Heeragone, loin devant Bernard (110 000 porteurs) et Thomas (85 000), ou le fameux Dupont ui ne figure qu’au 28" rang des noms les plus courants. Martin doit quant & lui sa popularité & Des enfants abandonnés ont été appelés Jobmisvil et Zurnidor! saint Martin, évangélisateur de Ta Ganle, honoré dans toute YEu- rope médiévale, Siles noms de famille sont nés de Pusage et se sont transmis de fagon coutumire, ila bien fallu réglementer la question. Le pre- rier texte est un édit de Louis XI de 1474,quiinterditd’en changer sans autorisation royale. Ces ui quifinit de fixer les noms en Bre- tagne et en Corse, les régions re- tardataires.A la Révolution, une loidu 14 novembre 1793 accorde Ia liberté totale a chacun de se choisir nom et prénom. Elle ne {era que baptiser quelques Marat ‘vous portez _focalistion (éd- fol viennent vos Juninom cou tions Archives —_ancétres, i faut rant les sites spé- et Culture),de_—_reconstituer votre cialisés engéné- Laurent Fordant, arbre généalo- alogie comme qui répertorie gique, en com ‘wwnugeopatro —-S20000patro-—mengant par ras- rnymecomou _nymmes. Dans tous __sembler tous les ‘wwwarchiveset- les cas,mieux documents fami- cultures vous of vaut connaftre la faux conservés. front une pre régiondorigine Ensuite, sure site mitre explication. de sonnom pour des archives du Siln'yfigurepas, savoirdans quelle département ori ‘vous pouvez langueilaété gine, unacte de ‘consulter des ou- construit. Carl, _naissance ou de ‘rages deréfé- enbreton, «riou mariage, ilest pos- rence comme _estunrolvaleu- sible de remonter Tous les noms de reuxentangue _jusqu‘au xv siécle famille en France doe, cest un ruis- _ danslaplupart en1900etleur seu! Pour savoir des régions. ou Liberté, avant d'etre révoquée année suivante... Le nouveau texte du 23 ao0t 1794 interdit ddorénavant & quiconque de porter un autre nom que celui qui est inscrit & Pétat civil. Quelques années plus tard, en 1808, Napo- Iéon impose aussi aux familles juives — les seules dont le nom ne se transmet pas encore d'une sgénération a autre — dese choi sir un nom fixe. La plupart choi- sissent pour patronyme leur ville origine (Schreiber par exemple), ‘un nom a valeur religieuse,ou une appellation symbolique, comme Jes Rothschild, dont le nom signi fic «bouclicr rouge, en référence a Tenseigne de leur maison de commerce familial, Enfin, Tappa rition du livret de famille autour de 1877 (selon les départements) fixe une fois pour toutes ortho: raphe des patronymes Reste le probleme des enfants trouvés, quion continue & nom- mer librement. Le plus souvent, on leur attribue un surnom de type Trouvé ou Trouvat, le nom du saint du jour, un mois de l'an- née, ou Lamarche, le liew of ils ont souvent été abandonnés. Palme de la eréativité, un offcier d'état civil charentais s'amuse ‘meme & leur inventer des noms ‘enassociant les premiéres lettres, de trois mots choisis au hasard dans un dictionnaire! Ce qui donne des appellations aussi Gtranges que Jobmisvil ou Zur- nidor... En 1904, une regle im- pose d'attribuer a ces enfants trois prénoms, dont l'un fait ofice de nom de famille. Masia loi fixe les noms,elle offre aussi la possibilité de modi- fier son patronyme. Longtemps rares, ces changements sont dé- sormais de plus en plus plus fré- quents, Pour a seule année 2012, 1300 modifications ont été vali dées.alors que seuls 20000 chan gements de noms avaient été tenregistrés entre 1803 A 1962, et 40000 entre 1962 et 'an 2000, En ‘cause, la plupart du temps, la ‘volonté d’échapper & la stigmati- sation :le nom Lévy se trouve en tte des noms les plus changés, et les Hitler d’Alsace se sont fait rebaptiser autrement apres la Seconde Guerre mondiale ‘Autres cas courants, les noms Uifficiles & porter en raison de leur consonance ridicule ou péjo- rative comme Cocu, run des plus souvent remplacés Il est 6gale- ment possible d'éviter Yextinetion «un nom porté par des ascen- dants ou collatéraux jusqu'au quatritme degré. «Cela permet de prendre le nom d'un grand- pere qui nla pas de descendant ‘masculin, mais il faut pouvoir Ie prouver. 'ai déja vu un dossier revenir parce qu'aucun document n'attestait qu'une bonne socur lavait pas cu d’enfants», affirme Marie-Odile Mergnac. Le nom de la mére est cholsi exceptionnellement Sile nom se transmet de géné- ration en génération, les regles fen matiére de transmission ont <évolué récemment. Imposée par 'Union européenne sur le prin- de Tégalité homme-femme, Jaloi du mars 2002 étabit qu'un enfant a le droit de porter au choix Ie «nom du pére, de la ‘mere, ou leurs deux noms acco- és» enles reliant par un double tiret. Dans les fits le nom dela mire miest choisi qu'exception- nellement, le plus souvent quand, lle éléve seule son enfant. Et,en «as de désaccord, le nom du pére Vemporte toujours. Quant au double nom, il ne concerne que 5% des filiations. Ces enfants pourront a leur tour soit trans- mettre leur double nom, soit prendre celui de leur conjoint(e), soit accoler chacun leurs deux doubles noms. De quoi donner des maux de téte aux généalo- sistesdes temps futurs! POUR ALLER PLUS LOIN ‘mc Les Moms de alee urs secrets, JearLouls Beaucarot, 3: Rober Lafont. i Detlonnaireétymoloique es noms de fale, MareThérose Morte Perrin NICOTINE vient de Jean Nicot, ambassadeur au Portugal qui envoya du tabac en poudre a Catherine de Médicis; ‘SANDWICH, de 'amiral anglais J. Montagu comte de Sandwich qui avait demandé qu'on lui serve son repas entre deux tranches de pain pour ne pas interrompre un jeu. Souree: Deo des noms propesdevenus noms commun, Jean Male, 6 Abin Michel. LA vure 20:5 La a aa US aL LE Cle eT AL UA ALCL ALS ass aL ENGAGE ul GRATUITES SUR RECOMMANDATION MEDICALE. sur ordonnance ? adjoint du think ank Sport et ci- toyenneté, Car ily a un «effet ordonnance>, Plus de deux ans apres le lancement du dspositifa Sirasbourg, 170 médecins en ont né 900 pour des patients at- ints de diabéte, de maladies, cardio-vasculaires hypertension, obésité ou de cancer du sein et ducolon stabilises Quaranteper- sonnes int@grent ce sysitme chaque mois pour au moins un an Elles se vont attribuer selonles profs un podométr, un abonne- rent gratuit aux vélos en ibre- service, ou sont dirigées vers une association ou un club de sport. ‘Une étude menée sur 65 béné- ficiaires en 2013, six mois apres leur entrée dans ce systeme, a montré que le taux dobésits était passé de 735% a 62.5%. Certains avaient diminué leur traitement ‘médicamenteux. Un an apres, «les résultats spectaculaires des six ‘premiers mois estentsignificatis, précise Jehan Lecocg, méme sls ‘ont tendance &s'infléchir. Le plus ‘important est que les patients ont ‘modifié leur mode de vie, font spontanément de Pactivité phy- sique et y prennent du plaisir». «Surtout, ils recréent du lien so- cial», note Frangoise Foi adjointe ‘au sport de la mairie de Blagnac, ‘ol habite Genevibve Authier Wet zel:en 2013, un accident a fait perdre sa mobilité a cette an- cienne sportive de 79 ans, «Pour ‘ne pas devenir impoteate, je me suisadressée 3 un médecin inscrit dans le dispositif» Depuis sep- ‘tembre, elle fait de Paquagym ‘deus fois par semaine,a réduit de ‘moitié ses antalgiques et laché sa Déquile. «Je rencontre des gens, je sors cle chez moi et de ma soli tude.» Pendant les vacances elle se end la piscine avec une cama: rade de son groupe pour y effec- tuer les mouvements appris en cours. «Lzctvité physique enca- ‘drée oblige les patients & retour- ner dans espace public et & avoir des échanges , pointe William Gasparini, socioiogue et doyen de la faculté des sciences du sport de ‘Strasbourg, Des entretiens menés avec 30 patients strasbourgeoisil retient que «le sport sur ordon- nance a un effet sur la qualité de vie, le bien-étre ressenti, la cohé- sion sociale, lerapport aux autres Ces bénéfices sociaux peuvent se traduire ensuite par des amélio- rations des maladies» Les dépenses de santé baisseraient de 10 a 20% Lenquéte du sociologue a ré- -vélé quiinggalités sociales de santé ct inégalités face au sport vont de pair. Strasbourg plusde la moi- tig des patients du dispositif «sport sur ordonnance» vivent sous le seuil de pauvreté, dont (62% de femmes Or, «pluson est ‘pauvre, moins on pratique dacti- ‘ité physique — surtout quand on cst une femme», poursuitil. Quel ‘que soit leur milieu social et eur ‘gles femmes ont une moindre [pratique sportive que les hommes (549 des hommes contre 46% ‘des femmes), releve TAcadémie de médecine. Pourtant «les femmes issues de milieux popu- laires cumulent les problemes de cchomage,de divorce. Lobésté est une des réponses & leurs soucis: Elles incorporent tous les pro- blemes de la vie», explique Wil- liam Gasparini. Résultat: «elles re font plus activité physique, encore moins sportve» Et, log ‘quement, elles souffrent de mala- dies métaboliques. Fai sianficatf, «70 % des pa- tients & qui on a prescrt du vélo ‘ou dela natation ne savaient pas en faire», note Alexandre Feltz, ‘médecin et conseiller municipal strasbourgeois,a Forigine du dis- positifen France. La illea misen place des atelier d'apprentissage. Ainsi le sport sur ordonnance «touche les personnes en situa- tion de plus forte inégalité celles ‘que es campagnes de prévention ppeinent a atteindres, analyse Wil- liam Gasparini. Sa gratuité est one attirante. « Mais avec un coat de 250 000 € par an, financés par laville,'agence régionale de santé et la direction régionale jeunesse et sports,on ne powvait pas rester gratuit étemellement», ‘nuance Alexandre Feltz. Depuis, janvier 2015, la premigre année ‘ne cote rien au bénéficiire, mais, ‘ensuite une tarification indexée sur le quotient familial ne dépas- sant pas 150 € par an est désor- ais appliquée. ‘Ace jour, nila Sécurité sociale niles compiémentaires santé ne pprennent en charge le sport sur ‘ordonnanee. «Seules quelques assurances privées remboursent les abonnements aux clubs ou salles de sport, au risque d'ac- crore encore les inégalitéss, e- leve le Dr Felt, Pourtant, dans le Plan national de prévention par activité physique ou sportive de 2008, est calculé que les dé- penses de santé pourrsient étre réduites de 10% & 20% parla )> wore ete BE) LU ENQUETE DE CA M’INTERESSE UNE BATAILLE DE PLUS EN PLUS APRE OPPOSE LES ENSEIGNES DE LA GRANDE. Hypers : jusqu’ou ira la Les comparateurs de prix sont présentés comme |'outil impa- rable pour savoir qui est le moins cher. En fait, c'est l'arme fatale pour les fournisseurs a qui les commercants réclament des i baisses de tarifs de moins en moins supportables. Texte Anne Daubrée centre commercial Leclere Orlydis (Val-de-Marne). La corvée des ‘courses, c'est aussi occasion pour la mére, la retraite, et sa fille, infirmigre, de se retro ver.«On vient ii parce que c'est moins cher et parce quil y a le choix. Mais jvite les frutset les legumes, jene les trouve pas amedi midi, Josiane et Charlyne Sfattardent le temps d’un café, au Ce «coup de pouce » les consommateurs Iedoivent en grande partie la guerre que se ménent les mastodontes de la grande distribution. Une guerre d’antant plus achar née que, depuis une dizaine années, | chiffre affaires des grandes surfaces ali ‘mentaires ne croit plus Pisa baissé de 4% entre 2010 2013 daprés Insee. Affectant Jes classes moyennes, la crise économique a orienté les dé- ppenses des ménages ‘la baisse. Pour la grande distribution Sachdvent ainsi des ,note Philippe Moati. C'est aussi 'année otf Car- WGIEEENGEE | NEAIRES = ps Auchan st rater somata. | ERAS surface représente une partie plus importante de leur budget», com- ‘mente Philippe Moati économiste, spécialiste de la grande distribution refour revient dans a batalle. Depuis 2009, sous la houlette du Suédois Lars Olofsson, Tenseigne avait tenté de «réenchanter Phypermarché» pour se démarquer du pple prix etles quanttés achetées. Gros ou pas les fournisseurs redoutent ces confron- {ations oi chaque centime compte. Le géant Coca-Cola luisméme n'y échappe pas. En 2014, ila vu ses bouteilles disparaitre des rayons des Casino, le temps de trouver un accord avecla centrale d'achet.Parfois la négociation se poursuit aprés la signature du contrat. Temoin,Tacharmement de Galee, la centrale d'achat de Leclere, condamnée parla cour dappel de Pris le 8 septembre 2013.A origing,la centrale avait exigé de certains de ses fournisseurs une compensa tion pour des avantages commerciaux quils avaient accordés & Carrefour... plusicurs années auparavant. La justice iui imposant de restituer ces sommes aux fournisseurs, Galec avait alors fait pression sur ces der- nicrs afin quils refusent de les encaisser! Tiralllé entre fa grande distribution et les importations, un producteur a dd arracher ses arbres fruitiers Exigences abusives, clauses licites dans les contrats, comme celle qui impose aux fournisseurs de reprendre leur marchandise qui a €1€ abimée lors de exposition en ‘magasin, Ces pratiques ptsent en priorité sur les petits fournisscurs, plus fragiles. «Pour compenser son manque & gagner, le distributeur exige de meilleures conditions sur d'autres produits proposés par des PME ou issus de la filigre agricole », analyse le porte-parole de Systéme U. Des conditions commerciales obienues au terme d'un rap- port de force trés inégal. Résultat : PME, agriculteurs éleveurs industriels de 'agroa- limentaire..., ous ces acteurs, pourtant de structures et de tailles différentes, s'ac- cordenta considérer que la veritable guerre des prix nest pas celle afichée par les dis- tributeurs mais celle gui se déroule en coulisses sur le dos des fournisseurs. Nom- breuxasien plaindte, ils sont raresoser en. émoigner & visage découvert. Aprés son bras de fer avec Casino, Coca-Cola est re- venu dans les rayons parce qu'aucune grande surface ne peut se passer durable- ment des produits du géant du soda. Les agriculteurs ou éleveurs en revanche,dont les produits sont plus faciles a substituer,en arrivent, eux, vendre a perte. Lasitiation pourrait se durcir encore. La confrontation entre es enseignes aen effet conduit ces demiéres & rapprocher leurs centrales achat dans lobjectif de bénéficier une force majeure de négociation, Auchan et Systéme U, Intermarché et Casino, Car- refour et Cora se sont suecessivement alls, Ces quatre centrales, avec Leclerc, concentrent 90% des achats de la grande distribution. L’Ania, Association nationale des industries alimentaires, ne cache pas LA vure 20:5 contre chariot Ce magasin E Leclere a voulu Gaifier ses clients ‘avila priigh Siem ion Ces Sint que nctonnent es comparateus. craindre une intensification de la guerre des prix, Dominique Amirault, président de la Feef, la Fédération des entreprises et des entrepreneurs de France, un club d'affaires de PME, redoute pour sa part que «les grandes marques demandent plus despace sur les rayons pour compenser effort qu leur est demandé, et que, de ce fait i reste _moins de place pour les produits des PME». Lihistoire de Pierre Prolet,racontée dans son ouvrage les Fruits de ma colere, est cexemplaire. Producteur de pommes ct de poiresen Provence, ila fini par arracher les arbres fruitiers de son exploitation en 2010. Prisen tenailles entre les exigences de prix de la grande distribution et Ia concurrence internationale il était acculé la fallte est loin d@tre le seul. Au total, dans Yen- semble du secteur de l'agroalimentaire, 4824 emplois ont ét6 détruits, 97 entre- prises ont fermé leurs portes,et le volume dela production a diminué de2,2% en2013, alertaient de concert la FNSEA (Fédéra- tion nationale des exploitants agricoles), Ania et Coop de France (qui regroupe les coopératives agricoles),en juin dernier. De- La stratégie de l’intégration verticale premier sieurs années une eee stratégle dite inte: éche francaise etle gration verticale ruméro 2 dela uilui permet de Viande et de a char contréler toute une cuterie ne sont cchaine g approvision- autres que..Inter-_nement, du bateau marché. Lepdle de péche oude Industriel du distr- abattoir jusqu’au buteur pése plus de rayon. Des marques 3millards deuros, ont été créées pour aprés le magazine chaque gamme: Linéaire de évrier Monique Ranou en 2013.Le Groupement _charcuterie, Capi- des mousquetaires _taine Cook pour les mene depuis plu: conserves. Cette po- puis, rien na changé. Nous constatons tou- jours la méme tendance ala destruction Wemplois et A la fermeture d'usines», confirme Amaury Bessard, responsable de Jacommunication de FAnia, dans un entre- tien du janvier. Du point de vue des PME, quelque soit leur secteur activité la guerre des prix ades conséquences délétéres :«La baisse des marges se traduit par une régres- sion des investissements du renouvellement des €quipements de innovation... Cela se ressent aussi dans l'emploi. On a tendance ‘i recourir A des CDD plutét qu’ des CDI, voire, a débaucher», consiate pour sa part Dominique Amirauit. Dans le secteur du textile il est déja trop tard, cstime un professionnel qui fournit des ‘yétements ala grande distribution et tient Tester anonyme par crainte de voir ses produits disparaitre des rayons. Pour ré- ppondre aux exigences de prix, acommencé par délocaliser sa production depuis la France vers le Maghreb, puis vers Asie, En paralléle, les exigences augmentaient. A présent, est lui qui doit appliquer les &i- quettes du distributeur sur ses produits. Au final, ce sont les ou- vriers & Pautre bout du monde qui trin- quent. «Cest sur la main-d'ceuvre que se fait la lexibilité du prix», reconnait entrepreneur, qui assure que sa propre marge na pas évolué, « Histoire, cultures, comportements... Le sexe, é ; quelle M‘INTERESSE kL Mit! aventure! Anémone de mer, I’animal Cur ue ee ais Pe id \) sacré? Les nouvelles oe ‘ =\ promesses \ yAg du solaire ~ Que fait-il vraiment a ‘www.caminteresse.fr Pheu P M01237-409-F:3,70€-RD ON at 2s NOUVEAU NISSAN QASHQAI. URBAIN PAR INSTINCT. re # f ea a a 289€ jos OU keel Dies \ Peete eater eaceeear [eter eee ee eee NCE eS EN COUVERTURE Le Soleil, un ami qui vous reat tube ee I nous rend heureux mais i peut aussi nous rendre malades. I nous éclaire mais il pourrait aussi nous anéan- tit, C'est tout le paradoxe de astre solaire qui fascine autant quillinquiéte. cul Méte,caractristque physique, 0s liew de résidence... ont Patronymes depuis lex siete. intéresse o en mars 2015 Le prochain numéro paraitra le 26 mars PTTL mn Photos, infos, décryptage, revue de presse. dans Factualité ce mols. Et aussi. ‘Le monde en chiffres & vs risques et péris 20 A Al'école des drones ‘Mieux vat sulvee une formation solide t’t connaftre la réglementation pour prendre les commandes de ces engins sens pllote. 26 Combien ga coiite et combien ga rapporte une station de ski? Notre exemple les Ménuies, = D’oil viennent les noms de famille? ‘A chaque nom, son histoire. Une histoire riche en anecdotes, qu remonte au’ siecle et 2 about aux appellations actueles. zn Faut-il prescrire le sport ‘sur ordonnance? En France, cing villes sont déja passées Efacte Car sie sport est bon pourla santé, itest uss conte fercston 33] Hypers : jusqu’oi ira la querre des prix? Les comparateus de prc sont farme fatale Dour les furiseurs gues commersants Féclament des basses de tarts de mains en ‘ons supportable. mH le parcours affaires» Entrée dumagasin tétes de gondoe, allée stratégiaue, stop rayon... tout est Stucié pour falre acheter le consommateur. 46) Lamour et fe sexe, quelle histoire! Du Kamasutra 850 Nuances de Grey, des gelsasapenases ux canseus peus du Niger aspen le vsages esp verse cont ute es foles Belles des mers Bien quellesressemblent & un fleur et que leur consistance sot mole, elles appartiennent ‘la classe des animaux et peuplent les mers depuis 700 milions années. A hyper, test Aun dee ape eee phan Set nt pads elt Sina oe rot con once se an Pave? creer ob Sse Bt ves 10 2 (OSU) OSEZ by LA PUISSANCE Uhl aoe Y ‘teen oe enmpne eS inti ign pera EOACTEUR EN CHE Ot Caper (3, once 1 Asta) DWRECTNC AISLE: Mae (25) (ers be sence Anon 0), ‘Re apa remo eae COMPTABLTE Fas Lenin (0. FABPAATON shan ans Ma Po c = re ae vistors 8G Aerts eatin fa mu et résient Kenedy aa te de ropes ncleares st Ca m'intéresse en mars 2015 Que cache le geste étrange de cette dame? Gabriele fEstrées et une de ses sors, une représentation symbolique pleine de detalstroublants. I mo ‘Adressez-nous vos questions, larédaction vous répond avec l'aide de spécialistes. ‘Comment ga marche? Un cratére de Sibérie Lequiz.. Les bienfaits du Soleil ‘Un dieu symbole de vi, de puissance, de mort Divinté positive dans laplupart des cultures, le Soll et ses exces sont aussi redoutés.....68 Le soleil est-il vraiment bon pour Ia santé? En1O questions, le panorama des relations ‘compliquées que nous entretenons avec il..70 ‘Solel et Tere : fs lalsons dangereuses Salumitre sera peut-etre un our une ater~ native aux énergiesfssles,s ses tempétes ne nous ont pas GFHIES eh nnn ‘Comment ca marche, une éclipse solaire? Le 20 mars, la vraiment rendez-vous avec la Lune. Nos explcations pour comprendre 74 I 76} “Les Maasais cultivent I’équilibre spirituel comme des funambules” Depuis trente ans, Xavier Péron partage, au Kenya, la spiritualité de sa «famille», tro seoreee t(D Découvrez notre guide des spiritualités, — en vente le 4 mars Pour exploter les richesses de a tere, es hommes binent,labourent, évoquent ls esprit. mH Forme et santé auf des saisons. 84) LLactualité de la maison: isis, high-tech. mm Neuf bombes atomiques auxguelles on a échappé Depuls 1945, histoire mondiale a été marquée par une multitude de crises pendant lesquelles, Femplol de Farme nuciéalre a été envisage. = Les petits secrets des parapluies Les premiers apparaissent en Chine au xi sié- cle av. JC. Awar siecle, retour ala case dé- part la plupart des pépins y sont fabriqués, = Le wala fa fiberté a fa force du mollet Quil conduise &usine, au marché ou ala victoire, le vélo a été pendant un siécle Un instrument d émanclpation. TOYOTA ‘OUJOURS i i & i i eeasedetetn a eeaeeeTy Mssa7 42a ie Eee : - < ro MOPEFUN | moc i PNR tear ace a eae ee ee tec Pr Rca eae cee ey PO tee etes Ecrivez-nous Puke Cee een eed em Ler ora ede artnet eee Centrop Bonjour, dans Particle sur le made in France (0°40) est ert que absinthe rendait fou car elle inaita 72°C; jene pense pas que Gasotsa temperature qui rendait fou... Lecelstus est de top! Rémy Champetier par mail méne ne Hips! sion avec une croyance. 2010, la pédiatre Edwige Antier ul deFichemond, par mail falf une proposition de lol vi Daltonien... person Ge Richemond per mol sant Interdreles esses et es M Dans votre compliment den. Gattyegesphanamineavotants Slat classes sans sult, Plus «quéte « Comment lutter contre les bestioles chez soi» (a° 407 p.41), vvous parlez de la mésange verte qui d&vore jusqu’a 200 chenilles, ey pease Oe od ‘maux, comme le pascage d’ovni [...]» Hest vrai que on entend ouramment la question : «Et toi, tucrois aux ovnis?» Or ee phéno- croyance: il est réel, attesté et ‘meme reconnu par certaines auto- rités gouvernementales, mais il rest pas expliqué! D’ot la confu- fon explués : vn (bet vant oe aux e lie reléve pas d'une Jet, mais la présenté un amendement a la Proposition «lol famillen & ce sur retiré. Coordonné par Sophie Prévost, avec la rédaction ‘comme laclaque sont considérées ‘comme «violences volontares sur mineur de moins de quinze ans» ‘et donc réprimées par les articles R241 et 222-13 du Code penal, ct 'on risque 3 ans d’emprisonne. ment et 45 000 € d’amende. Philppe Alves, par mail Sila oi punit les violences faites nts de maniére générale, rat pas aux parents de ‘donner une fessée & leur enfant. En effet, rien nest inscrit a ce sujet dans le Code pénal. La jus- tice tolére un «droit de correc tion» dans le cadre familial. Reste & définir les limites. En Sacré rencard! 1 y a des phénoménes natu- res ne manguer sous aucun prétexte, AinsiTétipse (méme partielle) du Soleil le20 mars prochain. Du gree ancien ek- leipsis, «abandon, Péclipse éveille en nous une peur an- cestrale : que Vastre de vie abandonne les cieux pour ne Pej Oc aan Foyers bien au chaud! | nde stint pas Vous confondez certainement Apropos devotre article publi | quillexette supmous remonte Pelenennpebiecs ans fem 407 pio, ous éeivez_| amas emp ees 0K- Guillaume Callsesi, par mall (gu partir du 1° janvier 2015 les jours dactualite (Lire p.66).A Usa blend larmésongebieue, Se 8 cFovance et de larumeur. foyers overs sont inter dans | preuyees ests celebrant, Aiton uecertaines ilesie’ Une claque ala fessée Coit incccionscic lee. | gefumneete SL Mi Galiee ‘ont installé des nichoirs pour se eee entiation de Tannée, le 21 juin (solstice ‘oarrasserdes chenlles, M Dansvotresuet «Comment ca litte Martinez par moi We) qui vite sol riller ; marche... es enfants?» (n° 405, Nos délas de fabrication ne naus | plusde 15h 35 dafilée, C'est EX. es-tu la? 9,32) slargponse «Faust ont papers drectiter for | IaSneleas que novsiPions dele lecteur de votre maga- lire la fessée7>, vous épondez mation, Quelques précisions : | en préparant de grands feu These ctiquce ila lecturede 9UelaPrancene dispose aucune depuls 2007, les Franclens ne | dejoie: An Moyen Age lero Tourearides sPourquoseraton idee sujet. Cestfaux,lafessée peuvent plus ~ environnement | jubmemesliumait Tun dees sux rumeurs > (9° 408), Glo blige utiliser le bols comme brasicrs place de Cidve & Pa- melee fournl bea inate ge chautage, Fe Puls Lonis XIV abrogea Rates wed (eens | Sa cjoignez nous sur Fa- | dans les foyers ouverts & Paris r oan, mats a fon de presenter ccbook (wwwtacebook. | Gtenieciimfont dans 43s autres | mémemnom ée sa célébration ane spans guinea pes} eom/eaminteresseusca | Eommunes dl annuelle? Lingrat! On devrait tne enéaltéentoutcaspas pour] zine). Retrouvez des infos | Janvier 2015. Malse te ic deschercheursoncsrestivagide | fsltesdes quiz derjeudes | bre-dernien coup de teste: | Releneeumiec ua tan Ja phrase suvante «Les cherchours Daniel Boy et Guy Michelat ont _méme constaté que la croyance dans les phénomenes paranor- races ET eK oye) vidéos... Pour dialoguer, po- ser vos questions et satistaize encore plus votre euriosté! ‘Ségoléne Royal promettalt de {aire changer catte mesure, jugée excessive. C’est chose faite ‘depuis le 21 Janvier dernier. Un nouveau plan de réduction des pesticides lous fannoncions en janvier :réduire de }50% usage des pesticides dici 82018, ‘comme le préconsait le Grenelle de fenviron- rnement en 2008, ne pouvat re atteint. Leur consommation a dalleurs augmenté de 9.2% entre 2009 et 2013, notamment a cause des antiparastes. Le ministee de "Agriculture a donc déclaré fn janvier qui reportalt & 2025 cet object. 70 millons deures y seront consacrés, avec accent mis sur la diffusion aupres des agrculteurs des pratiques Issues de 2 000 fermes « exemplaies ». Les distri- buteurs devralent s‘engager &réduire de 20% en 5 ans les produits vendus, sous peine de pénalsations financiéres.Enfin le développe- ment des alternatives naturelles sera soutenu mans 2018 2 Chaud dessous! a perspective de la photo est trompeuse : elle donne "impression que le petit Cessna vole au milieu du pa~ nache de lave. En réalité, il en est éloigné de 300 metres. Heureusement pour les touristes qui se trouvent & bord | Carlalave crachée par cette alle voleanique atteint 850°C, et les gaz qui sien échappent sont toxiques. Le volcan Bérdarbunga s'est révelllé le 31 aodt 2014, Au 6 janvier, le champ de lave mesurait en moyenne 12 m d’épaisseur et S'étendait sur 84 km’, soit équivalent de la superficie de Manhattan. A Iheure ol nous écrivons ces lignes, 'érup- tion est toujours en cours. Certains vulcanologues islandais prédisent méme quielle pourrait durer plusieurs années. Pree 2) Féte Mons(tre) ls étaient 100 000, ce 24 janvier, a assister aux festvites [consacrant Mons capitale européenne de la culture pour un an. Expositions, concerts, installations, spectacles, dé- figs. la municipaité avait vu les choses en grand. Un pro- {gramme ala hauteur de 'enjeu :réussir 3 changer image de Ia ville, marquée par des décennies de crise et de cho- mage suite au déciin de ses industries minigres et sidérur- giques. Mais si le choix de Mons a fait I unanimité des E13 membres du jury, c'est justement parce que la ville se bat deja énergiquement depuis quinze ans pour améliorer sa situation, en misant sur la culture, le tourisme et les nou- velles technologies. Une stratégie récompensée par la dé- cision de géants comme Google, Microsoft et IBM d'instal- ler locaux et data centers & proximité, 12 GA SE PASSE AUJOURD’HUI Réseau social ais pourquoi diable disposer un tel filet au-dessus du vide? Réponse du slackliner (funambule) californien ‘Andy Lewis : «Je révais depuis longtemps de rassembler les sportifs de fextr8me en une grande communauté. Car jusqu’a maintenant ce sont différentes petites chapelles Qui pratiquent leur activité chacune dans leur coin.» Les base jumpers alment se regrouper en masse, parachute sur le dos, pour se jeter du haut des falaises, tandis que les slackliners préférent souvent la solitude lorsqu'ls saven- turent sur une sangle au-dessus du vide. D'ol idée du jeune homme de tendre un filet entre les parois d'un canyon de Utah et dy inviter... tous ceux qui osent y venir. Assez robuste pour supporter le poids de 15 personnes, la structure conviviale a accueil des funambules, ravis darpenter une des cing sangles de 80 m de long reliant le filet & la terre ferme, ainsi que des parachutistes qui se sont empressés de se jeter parle trou au centre de a toile. y rey aay f Cas ame po rar : “ jae cet Dans les petits papiers des examinateurs a sctne alleu chaque année & Xi'an, dans fa province chinoise du Shaanai. Mais c'est lapre- mitre fols que journa- listes et photographes y assistent. Surle sol 'une salle immense, des liers de dessins ont été figie des grands artistes ne Hongo Mais depuis te sare tae ea 25 chandell Tapp dobesellal chandeiles retrouvées. Seulement, Jour célébrer les 25 ans du télescope spatial Yrargent manque pour en Hubble, mis en orbite basse depuis 1990, 1a fondre de nowelles. Plutét Nasa a restauré un de ses plus beaux clichés. que de laisser les socles n 1995, Hubble photographiat de gigantesques vides, la marque Lego et masses de gaz et de poussiéres abritant de Une artiste hongroise ont Jeunes étolles au centre de la nébuleuse de décidé de reconstituer les Thigle, 6 500 années-lumizre dela Terre, vite statues disparues en b baptisées ,avecleurs bartes dim- meubles en froat de neige et services & proximité. Tignes, Flaine, Avoriaz, La Plagne ‘ou encore les Menuiresnais- sent alors dans les Alpes Enfin, les demnires en date, Notre exemple Les Menuires jou de Tart baroque, a petite chapelle /de Notre-Dame-de-la-Vie fut jusqu’en 1964 la seule attraction touristique du Belleville, en e, Pus vint le ski. Le suects de Courchevel, voisine, décide le maire Nicolas Jay. Les Menuires sortent de terre & 1850™m altitude, Lépoque est a la station skis ‘aux pieds et & architecture fonctionnelle. La premitre année, catastrophe : la neige ‘ne commence & tomber quien février. Les hivers suivants sont heureusement ‘moins cléments et, en 1973, le téléski des Allamands fait la liaison avec les pistes de Méribel : ce sont es prémices des 3 Vallées. Une concession signée pour ‘tente ans délégue la gestion du domaine des Menuires-Saint-Martin-de-Belleville la Société d'exploitation de la Vallée des Belleville. La Sevabel appartient a la Com- ppagnie des Alpes, une filiale de la Caisse lisée dans les stations de ski (La Plagne, Tignes, les Ares...) et les pares de loisirs (Futuroscope, Parc Astérix, Mer de sable...) Les Menuires viennent de feter leurs 50 ans, et les petits-enfants de ancien maire ont transformé le chalet de Ja famille en restaurant: Chez Pépé Nicolas. Une neige canon tte année, les 408 en- reigers de a station ont sau e début desalson: 50% des pates du domaine eit: Toute l'année, des fits au chaud (4p asesidere de toursme | Reateeeeneet Seoetoathinoon pe comme Valmorel, jouent la ont pu étre recouvertes, dons, chaque année, de 1 carte village & taille hu- our les aimentes trots 3% de lits chauds (occupés maine, Apparu a la fin des foc une contenance de au moins 12 semaines par années 1980, le canon a 180000 rr ferwiron 3 ie an)», note Laurent Rey- neige équipe plus de 95% re naud, de Domaines skiables &t6 créés:lis seremplssent soit avec le surplus deau potable de l station (sans Javed, soit avec eau de la Fiviére le Doron de Belleville {qui faut rendre potable. ‘I de neige revient 21 €. de France. Pour mieux ren- tabiliser les lis, la Sevabel, ‘comme d'autres opérateurs, ‘ouvert une agence immo- biligre et investira 6 millions ans achat et la rénovation a hébergements. des stations et couvre prés Gane piste sur trois Pro- chain défi: développer les activités estivales qui ne représentent que 5% du chiffre d'affaires annucl. Brwo20r Un an sur les pistes Ca coiite Ga rapporte mSalaires:15 Me. | mRemontées méca- mAmortissement niques :49 ME (70,3% desinvestissements: | de forfats semaine 6 ou OME enmoyenne’). | 7 jours entre 200 et sm Remontées méca- | 300 € - 11% de foraits niques et pistes (entre- | jour; 55% des tourstes tien):7,5 ME. sont frangals 112% bri- ‘mimpdts, taxes, assu- | tanniques, 9,396 beiges, ances: ME. 77% néertandals). ‘Divers fouritures, | mLuges:1ME information loca | (Speed Mountain, 1km tion.) ME. de luge sur rail l= Publicité, événe- | dessous,fonctionnant iments, signalétique: | été comme hiver; et 2Me. Roc'n Bob, 4 km deluge Energie: 1 Me. | surpiste). 45ME 50ME * Les inestissments dla Sevabelvarient ston les années En 205 nouveau tsiege6 places 8 bles: ‘Me: eeplacement Cun autre tle 25 ME; frak sation de piste bleve du Bouguetin: 400 Keaton ‘Pune nowele piste dGoutant + neige ce cute station de ski tet S 4 ' Z neta ses -.. Buller sur le télésiége F “> [Le téléski, ou encore du nouveau télésidge des eM tize-fesses, n'a plus la Menuires, capable d'ac- ne ted cote, Lheure est au telé- cuellir 2200 skieurs par ieee as sidge 2 6 places & pince heur, soit 150000 par jour. ene débrayable (cest-A-dire qui Les 34 remontées méca- cre permet dele inagla igs de on de audépart etaTarrivée) et servent pas moins de [sede pe hhaut QEbit. EU si possible 87 piste et 10287 metres avec bulle ‘une coque de de dénivelé. Cet équi- rotection transparente pement vital pour Une ou peut serabatire Sile Sationestconoietouses Miz: ‘ouvertes les remontées tempsest mauvais.11 mil- ans et démonté entitre- imécaniques durant l'été nous fait ete as roid Dart oan Tions euros, est lecalt_ment tous es dix ans. perdre de Fargent maison fait vivre es pene any Pere anc Serial Peer as ee eee See eee lastation », reléve Magali Longcamp, directrice marketing de la Sevabel. Le Speed Mountain (c-dessus), la plus longue piste de luge sur rail d'Europe inaugurée 'an dernier; un tout nouveau centre aqualudique; VIT, randonnées et ‘Accrobranche; séjours theme (comme a Semaine des vignerons) sont proposés pour animer la période estivale. sca 215 £2 - UNE Cit ISTANCE, {ULI UN METIER cpt is wth Sree Le pRe fes patronymes comme Toulouse, Derouen ou Delaméloise, un aT petit hameau situé dans la Nievre. Po Onutilise aussi féquemment des ‘ements de localisation AT instar de Dupont (qui habite pres du DU PERE Pirie a MiCnE/ pou, Dubs ou Lapa as erence Geeta cn oomson ni readaus hone er ‘autres, ils sont parfois teintés el ‘Cest particuligrement le cas. des 20 % de noms déterminés & Soe siques ou morales de leur pro- priétaire. LA, c'est exception qui fait le surmom. Legrand était le plus grand, Leroux le seul roux, et Mouton, affublé de cheveux particulitrement frisés... Sur ce ‘mode moqueur le surnom Bien- faita puetre donnéa un homme qui ne Wétait pas du tout par exemple. Certains sobriquets soulignent également des travers, comme Meurdesoif ou Casse- oui... assez transparents dans leur signification! Autres excm- ples amusants, Malapert était le naif du village, et Levefaud, un fieffé leveur de jupons. Lefevre et Le Goff ‘éslonent un mame Enfin, environ 20% des noms font référence au métier exeroé par leur premier porteur. Dans cette categorie, forgerons et bou- angers sont & Vorigine de tres nombreux noms de famille, puisque chaque village avait le sien, Mais comme ilfexistait pas, ‘moins de 622 patois au moment de la Révolution, la forme les désignant varie : par exemple Lefevre et Le Goff désignent un forgeron; Faure ou Fournier, un boulanger. Elément intéressant, ces noms issus de métiers per” ‘mettent aux historiens de déter- miner quel moment un nom de famille a été figé. «Les médié- vistes consultent les registres fiscaux de taille, o figurent fe ‘nom et la profession de Ia per- somne.A parti du moment od un, (M. Boulanger est charpentier de profession, on ala preuve que ce ‘nom lui a été transmis», analyse Marie-Odile Mergnac. Pour ce qui est de la position sociale, les noms de Lemaire, Leduc ou Prévost ont pu corres- ppondre une réalité sociale. Mais les Lecomte sont beaucoup trop nombreux pour avoir tous un ccomte parmi leurs ancétres... En gle générale, quand un nom est tres fréquent pour une dignité ‘op rare ls'agit d'un sumom. )> CHAUVIN doit son nom & Nicolas Chauvin, un soldat de Empire exprimant des sentiments d'un patriotisme aveugle dans un vaudeville; DIESEL vient de ‘Allemand Rudolf Diesel, inventeur du premier moteur thermique; DOBERMANN: est le nom d'un employé de fourriére allemand qui créa une race de chiens de garde a partir d'animaux condamnés. weer DANS L'HEXAGONE, CINQ VILLES PROPOSENT DEJA DES ACTIVITES PHYSIQUES Faut-il prescrire le sport On le sait bon pour la santé. |! I'est aussi contre l'exclusion. Faut-il qu'il soit remboursé par la Sécu ? Certaines villes sont passées a l'action. texte Alexandra Bogaert uand BrunoPratparten posit deja répanda en Angle balace,safamilepeine_ terre Subde ct Nowvele Zande Ale suime.A72 ans ce Carlesbinfats une activité eiaitéaunetoueaust physique quotdienne (00 min dynamique que ses semaines, cing fois par semaine) sont prou- ponetuées de marche afghane _vés-«Bouger tou les jours ne Cavecrespration thnéetoyne erate quen marchant, en jar chronisée),de gym, de golf et de dinant ouen elfectuant ses tiches basket, Des aces physiques _domestques mele l tension Car sportives menges «sas pres lfonetionnement car Sion sans competion ,preseies respiratoire moe es parson medein.Ce centr diar taursanguite de cholestrol et bétique,quibabite & Blagnac(33), de glycémie, et prévient 'appar depuis un and depo’ ou do maladie chronic et Stisaportenrordonmances is métaboliquoss,Gauntro than enplace parsavilefin2013.Les Lecocg, docteur en médecine patentssontabordencadrésen physique et de readaptaton & Pets groupes par un éducateur Sresbours ancien president de Sport munieipal avant d'etre la Societe fangaise de médecine dirigés six mows ou un an plus dusport. Les ctvies intense tareversunci cela vile De- modetée «permetent dameli puls quil est remis bouger, er la eapacite et ecacté de Bruno Prata perdu plus de20kt Tapport doxygene et des sub- Jos Ilrespire mieux, souffre moins _ strats [glucose et acides gras, ndir] apnées du sommel, Ses ilans _aixtisusiberant ain Tenerge Sanguine se sont amélior’s sa nécessaie 8 la realisation du tmewoire aus «lepanctoucher | mouvemeabs dé ua rapport Ie bout de mes piedsetj'aiméme de 2012 de l’Académie de méde- repris la chasse» se Sout, cine. En stimulant les cellule le Unesccondejeuncssequinfapes sport apt sur les muscles Te dopinctquicstmins gatas, squceti be ssllme usrven carfinancéeparlacomutune. "ep supports de Timanunité[..] réduits de 30 & 50% pour les airciguosur touts les Gaper de cancers duseinet do colon, Vola. Le sport diminue de 39% inmalndiceancéreuse>Lacivité pourquoi la Hlaute autorte de gurgebrend ¢ sordatrot fe risque de cancer du seln physique diminucjusq'a 39% Sante vali en 2011, la pres Lespotsuroréonnanoeexiste esque de développerin cancer ription de sporteomme «ther danscing vile de France ‘Strs- dusen,etde26%lecancer eo. poutgue nonmédicametewse> 10000 pas pa our Moins d'un bourg, Blagnac, Biarritz, Cham- lorectal. Le risque de diabéte et que I'Académie de médecine _ sur deux (49%) déclare pratiquer tery Chlteat Thierry Laliteva chute dun tiers Lesperance de preconise un «médicament. une activité physique egultre Sallonger aver leltooment en vicen bonne antsen scerue‘la Sports rembourse parla Sécu, ment PrésGua Ser penoent quis mars une experimentation sur dépendance, retardée, Meme "Une enquete publige en juin _pourraient ere incites & changer trols teritoites du Poitou-Cha- chez les malades, le bénéfice par les Assureus Prévention et de comportement surrecomman- renles Une vingaine de viles ont d'une activité réguitre est pro- Plasitut de recherche bioméci- dation médicale. D'oh «impor. demandé la capitalealsacienne, bant,a tout age :lespatientssup- cale et d'épidémiologie du sport tance de a prescription médicale Pionnitre fin 2012, deles guider portent micuxleurehimiothérs- montre que 75 % des Frangais et du symbole de Fordonnance>, dans la mise en place de ce dis ie les riques de récidive sont tlatteignent pas Vobjectif de prédse Sylvan Landa, diretcur LA vure 20:5 Beaucoup de sédentaires ne savent pas faire de vélo. C'est >> pratique régulitre une act- vité physique. Diaprés lImaps, société rattachée 2 la Mutualité frangaise dont objet était, avant sa.disolutionin 2014 de promou- voir Factivite physique etsportive, «la Sécurité sociale conomiserit chaque année 562 millions deu- rosen finangant aauteur de 150€ tune pratique adapiée pour les 410% des patients soutfrant de cancer, de diabete ou dinsuifi- sance respiratoire chronique». Une préconisation qu'appuic Académie de médecine. Quiattend le ministre de la Santé? Solicit, ne nous a pos xépondu. Pour Jean-Pierre Da- vant, ancien P-D. G. de "maps, silaftend que les choses se assent elles memes. Oron se met rare- ment spontanément au sport, surtout sion est malade! La poli- tique de sport-santé doit etre 54% des hommes pratiquent un sport contre 46% des femmes ddécrétée au plus haut niveau de Etat avant d’étre décentralséen absence de référence au sport- santé dans le projet de Marisol ‘Touraine, censé mettre Paccent sur la prévention des maladies et discuté a PAssemblée ce prin- temps, es, selon lui, révélatrice «cdeVignoranceet dela pasivité> des autorités sur le sujet. ‘Une autre piste serait d'inciter les mutuelles dépister Ia séden- tarité des plus de 55 ans et dla- borer des programmes dactvité physique personnal & partir d'un diagnostic médical. Com- ment? En intégrant cette condi- tion dans leurs contrats respon- sables.quiles poussent prendre en change certainsactes contre un allégement fiscal. Mais a suppres- sion nécente de maps attested fait que les mutuelles ne consi- wore ete AU ROYAUME DU GOUTER, C'EST LE PRINCE DU BLE COMPLET. Le blé complet est une source intéressante de fibres, un. rnutriment dont la. consommation est @ encourager. C'est pourquoi la marque Prince en utilise dans ses biscuits, r poursuivant son engagement dans une démarche amélioration nutritionnelle. Une démarche reconnue par UEtat, d travers la. signature de la tere charte PNNS par une marque de biscuits. Ouvrons le Champ des Possibles. www.lulechampdespossibles.fr POUR VOTRE SANTE, EVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE, TROP SALE. wvw.nangerbovger.tr EP} ENQUETE DE CA M’ INTERESSE > achat, les «agrécurs» vérifont la qualité des chargements apportés par les fournis- seurs, Au moindre défaut, is ’hésitent pas arenvoyer le camion. D'apres ce profession- nel du textile, la guerre des prix n'a rien changé & lexigence des dstributeurs sur la qualité, nila sévérité des controles Pour ceux qui craignent qu'une baisse des prix Saccompagne d'une baisse de la qualité dans alimentation, "Ania se veut rassurante. On est plutot dans une tendance a Yami lioration», avance son porte-parole, qui reconnait toutefois que le contexte de la guerre des prix invite la fraud. «On 'a vu avec Vaffaire de la viande de cheval. Des personnes dépourvues d'éthique mhésitent pas sengoulfrer dans a bréche»,regrette ‘Amaury Bessard. De fait, es pressions sur les prix peuvent inciter des producteurs & cen rabattre sur la qualité de leurs produits. Comment ? «On va jusqu'a la limite du refusde la centrale», explique Pierre Priolet. arexemple,en glissant dans les cageots des pommes de catégorie 2, légérement flétries, en lien et place de ceiles de catégorie 1 ‘Autre pratique dénoneée par lex-arbori- culteur, qui, elle reléve de la fraude : la «francisation» des produits agricoles. Pour proposer des prix qui répondent aux exi- gences de la grande distribution, des pro- ducteursfrangais appliquent leur marque a des fruits venus «’Espagne. LA vure 20:5 Les prix bas Warrangent pas tout le monde Producteurs de lait, de poms eas Se is sont nombreux Se paige des auxquels on achefe leurs dene, Des enseignes steme U com tmencantatficher en rayon es tarts payés ‘aux agriulteurs. Les effets délétéres de la guerre des prix ne sarrétent pas la, qui affectent la grande distribution elle-méme. «Les distributeurs aussi voient leurs marges diminuer. Ils doivent faire des efforts de moderation salarile et de productivité. Consequence & plus long terme : cette stratégie ne leur permet pas de dégager des marges sui- ‘antes pour investir dans autres projets, décrypte Philippe Moati. Résultat :Carre- four a annoncé un recul de ses ventes tri- ‘mestrielles en France de 1,1%, en octobre dernier. Auchan prévoit de suppri- mer quelque 300 postes d’encadre- rent. Au total, entre 2010 et 2012, le secteur a perdu 30 000 emplois, apres les estimations de la FCD (Fédération des entreprises du com- merce et de la distribution), qui re- groupe a majorité des enseignes Rouage de la société de consommation version années 1960, «la grande distribution est un modéle qui est en fin de cycle», observe Philippe Moat. Au sein du secteur certains semblent le réaliser et tentent de faire €v0- luer ce dispositif qui apparat villi, notam- ment en afichant leur volonté de travailler en symbiose avec le monde agricole. «Des signes montrent que la grande distribution essaie de retrouver une image de marque», ‘commente Gérard Roche, maracher retraité etmembre du syndicat Légumes de France. « sonestinsipide quoiqu'un __amenant au développe- pew acide. Au début du ‘ment de nouvelles recettes. xax*sigele,lespharmaciens est explosion des sodas. Les gros animaux vivent-ils plus vieux que les petits ? de beruurand, par mall ‘eres. Dans ce groupe, plus cur des baleines il bat seule- espace est petite, plus le ment 8 fois par minute,ce qui lui sythme cardiaque estrapide. Or, confére une longévité d'eaviron Te nombre de battements au 80ans, Daprés cette corrélation cours d'une vie est presque iden- entre fréquence cardiaque et du- tique quel que soit 'animal, soit rée de vie, "homme, dont le eur environ | milliard de pulsations. bat environ 70 fois par minute, ‘Ainsi un lapin en bonne santé devrait vivre deux & trois fois vit environ 5 ans avec un ewur moins longtemps quill ne le fait. qui bat 205 fois par minute;un Maison évolution et ls progres cheval, lui atteint entre 20 et _delamédecine ont allongé cette SO-ans car sa fréquence car durce, et certains individus En DVD et BLU-RAY iaque n'est que de 44 batte- vivent au-dela de 100 ans. C= le cas chez. les mammi- ments par minute. Quant au PARTOUT ET SUR WWW.KOBAFILMS.FR Testez-vous... 1. Le médecin américain Wiliam Halsted est Finventeur, a ta fin da xu sie, des ‘ants chirurgicaut. It voulalt ‘moins protéger les patients des microbes que : CIBl ester un aristocrate distingué. Bi Préserver les mains de son amoureuse. CI Faire des économies antiseptiques. TH Contrer sa phobie dutoucher. 2 ~ Les chercheurs angials Ruben Meerman et Andrew Brown, cont publi, en décembre dernier, tu article intitulé: « Quand ‘quolqu’un perd du poids ot part 5a graisse ?» Selon le résultat Bl Enmusce Cilenco, LIBEn énergie. Tal En chaleur B= Le trafic de cornes de be kératine, comme les ingles et les cheveux IB De calcium, comme ies os. TE De dentine, comme les dents Idi De colagéne, comme [a peau. 4 ~ La margarine est née en 1860 lors d'un concours lancé por Napotéon Il Ele est composée principalement de= Lait alg. IBD uiles végétates Cie dea ll o‘acies ras potvinsaturés. ‘5 ~ Plusieurs études ont montré ‘qu'un brut blane, mélange de fréquences jonnant un son uni- forme, pouvait servir I Eloigner es araignées. I Détruire le cristal EB cuire des aliments. Hd Favoriser le sommeit LA vure.2015 6 ~ Des amanites, champignons haltucinogénes, ont été trouvées ddans les jardins de Buckingham Palace. Autrefois, les villageots {es consommalent : Bl Infusées dans du thé. BB En les léchant TB Macérées dans de feau- deve. (id Fittrées dans de rurine, [DBL voulait protéger tes tains de son infirnire et ture femme atente deczéma, Halsted demand 8a frme Goodyear deluifabriquer des {ants en eaoutchoue ls frent utilises pour la premirefoisen 1894 lors Cune opéation. En suivant le devenir des atoms de pase les cher 7. = Ces drdles de boules se trouvent sur une céleébre plage de Nouvel Zélande, 4 Koekohe Beach. Ce sont : Cl des ceuts de dinosaures fossilisés. [TBI Des ceuvres dart. Hl Des fruits de séquoias géants. 8 - Aur sibcle, le patissier Nicolas Stohrer eréa le baba ‘au rhum. Le nom de ce géteau provient IB DA Baba, le néros des Mile et Une Nuits. BB De Fair baba du rol devant la patisserie. I De la déesse slave Babe Yaos. I Du cap Baba, une région Anatole, ‘9 ~ Depuis fe t janvier 2015, {es parchemins du Vatican ne sont plus décorés manuellement mais par ordinateur. Mais les fabrique toujours avec : Dela peau d'animaux. BB Du chanvre. IE De la sciure de boi. De argent. Des rochers. cheus ont monté que, lors dum régime cele eit coxydée puis évacuée 84% par lasimple respiration sous forme de CO, Les 16% restants sont transformes en ea et passent ar Fusine ot la anspiraton. Sal Conrairement la eoene des ongulés (animaux a sabots), extension oseuse du crane entourée d'une gane de kéra- tine dure, celled hinooéros est uniquement constituce de keratin Ele est un dérivé de Pépiderme. Call Au xix sce te beurre Gait une densée onéreuse et trop prisable pour fouri Ia ‘marine, Un pharmacien fran- ‘is Hippolyte Mége Mouries Dropost un ersatz & ase dune Emilion de graise de beet de Iaitet d'eau, qui appela «mar tatine Mouries». La découverte et complétez vos réponses es prooédés d'aydrogénation es huiles végctales au début «du xx" site changera sa com. position. SIMl Les chercheurs ont notam- ‘ment Gtudié son effet sur des nouveau-nés 80% d’entre eux se sont endormis dans les 5 minutes,contre 25% sans ce bruit. Des paticnts ea situation postopératoire apres un pon- {age coronarien en ont égale- ‘ment béndfiig. effet hypnoide 4d ce bruit pourrait sexpliquer par sa capacité A masquer les fons discontinus de 'environ- ‘nement (Voix, vents alarmes de voitures) durant la nuit. [GIL Afin d’en sentir les effets sans soufrir des désagréments (vomissoments,diarmhéo...) ils Duvaient Purine de Figiot du village & qui on fnsaitingurgi- ter le champignon. Cette pra- tique se retrouve dans plusieurs cultures traditionneles,notam- ‘ment dansles rites chama- niques en Sibérie orientale. i Ce sont des rochers Tis se sont formés parla fosiisation {de boues marines. LYérosion es vagus les a exhumés Les plus grands mesurent 2 metres e diamétre et sont fgés de 4 S mallions années La légende ‘maorie rapporte que ces boules sont les vestiges petritis de filets de péche et de gourdes utilisées par '6quipage d'un ‘ano’ mythique Le oi polonais Stanislas Leszeryoski était friand du conte des Mille et Une Nuits 11 avait rapporté d'un voyage tune brioche sche. Pour lamé- liorer,son ptisser Stohrer arrosa de vin de Malaga, le parfuma de safran,rajouta de Ia crbme patssbre ef des raisins sees Le rhum remplacera plus tarde vin. Bl Les peau d’animaux (veau,mouton,chévre) sont charrasides de leur graste par srattage et trempées dans des bins de chaux pour lininer les pols Elles sont ensuite lavées et séchées Pour faire des conomies,'administration pontficale amis fin au contrat {de 500 artisans parcheminiers, du nézociant au caligraphe. ‘Réallsé par Jean-Baptiste Gournay Actualités commerciales Ce téeviseur incuvé Utra Haute Définiion (4K) présente un design inédit et réellement immerst Wresttue une trés belle qualité dimage avec des nuances de couleurs tr8s riches pour un rendu extrémement naturel Son cadre ultra laisse toute la place a limage, et sa inion épurée utiise des matériaux haut de gamme et raffinés pour Lune intégration tout en finesse dans les intérieurs les plus subtls. Les technophiles se réjouiront de ‘908 fonctions de partage avec tablettes et smart phones extrémement simples et intutves. Dans HAWKING, dcouvezla mereilouseFistoira din dos plus grands scientfiques de notre temps, Stephen Hawking, Thome qui pera le secret do "Univers. Uacteurincontoumable de année, Bene- dict Cumberbetch (Shetloc, Imitation game) fe une perfomance remarquable dens le rele dun jeune homme torturé par ses recherches, la male dle et famour. Une superbe production nommée aut BAFTA AWARDS. DVD écit par KOBA FILMS. cause de motaléen France. Lnsitut Cure ombatcettemaladio ‘a quotden en assocant le plus important centre de recherche frangais en canctrologie @ un ensemble hospital de pointe ‘Aujourui la lute contre le canoer conn une étape decisive, rmarquée pa des avanades spectaculires ides au progrés de a recherche et au développement des therapies cibies. Néoos sitant des ressources financiées conséquentesnsitut Cue ‘mobiiseraprochainement le grand publi ors dela semaine de lute contre le cancer, par un éwénement atonal de solidart + Une jonqulle pour Cure», qui se drouera cu 17 au 22 mars 2018. Le public serainvit& so mobiiser on appelantle 2220 pour un don etasorendresurle sito our sinformer, sinsorre la course + Jongule », acheter un produit dérivs afi de pariciper actvement latte contre le cancer