Vous êtes sur la page 1sur 41

CHAPITRE 2

TOPOGRAPHIE

89
Topographie ....................................................................................... 91
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
Import de fichiers Topo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
Import d’un fichier topo rectangulaire (carnet de terrain) 91
Import d’un fichier topo polaire (carnet de terrain) . . . . . . . 92
Modifier un élément du carnet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92
Imprimer le carnet de terrain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Introduire manuellement un carnet de terrain . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Les paramètres de calculs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
Les paramètres de calculs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
Les calculs topométriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97
Prévisualisation du canevas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98
Impression des données du canevas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99
Calcul de relèvement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99
Calcul d’intersection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101
Calcul de recoupement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103
Introduire un cheminement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
Impression des résultats des calculs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106
Réimpression des résultats des calculs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107
Calcul du rayonnement des points . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108
Impression des points de détail X,Y,Z . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109
La géocodification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109
Compatibilité avec Mensura 4.1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109
Principe de géocodification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110
Codification d’une ligne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112
Codification d’un symbole . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114
Commandes de transformation d’un point . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115
Commandes de construction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
Commandes de construction de textes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117
Commandes de construction de points . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119
Commandes de construction de lignes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120
Commandes de construction de lignes parallèles . . . . . . . . . . . 121
Commandes de construction de cercles et quadrilatères
réguliers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122
Autres commandes de géocodification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123
Paramétrage de la table de géocodification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

90 Topographie
Topographie
Introduction

Le module Topographie de Mensura permet l’import des carnets


électroniques, tachéomètres et systèmes GPS, en polaire et rectangulaire.
Le canevas propose les calculs topométriques de relèvement,
d’intersection, de recoupement et de cheminement. La géocodification
paramétrable permet la création rapide des plans de recollement en
intégrant de nombreuses options (lignes, symboles, textes, étiquettes,
parallèles…).

Import de fichiers Topo

Le fichier de levé (fichier Topo) contient les données enregistrées


directement dans l’appareil. Ces données sont de deux natures différentes,
le format XYZ appelé format rectangulaire ou le format polaire contenant
les mesures effectuées sur le terrain.

Import d’un fichier topo rectangulaire (carnet de terrain)

Menu : Fichier ⇒ Importer ⇒ Fichier TOPO

Cette commande permet d’importer des fichiers de points en coordonnées


cartésiennes à partir des appareils et carnet de terrain.
Chaque marque de matériel dispose d’un format d’enregistrement
propriétaire, de ce fait, Mensura est capable suivant les préconisations de
chaque constructeur de lire et d’afficher ces données. Néanmoins, il est
possible que suivant la configuration de l’appareil, des paramétrages
complémentaires soient à effectuer ou à ajuster.

Le format rectangulaire (X,Y,Z) ou point GPS


A l’appel de cette fonction, la boite de dialogue de la page suivante
apparaît. Elle permet de définir le format du fichier topographique à
importer avec des options complémentaires de récupération de
“Géocodification”.

Procédure pour importer un fichier Topo XYZ -GPS


1. Dans la boite de dialogue Importez un fichier topo
2. Sélectionnez le Type de format de fichier (Topojis“, Trimble“,
Leica“, etc.)
3. Cliquez sur “Parcourir” pour aller sélectionner le fichier à importer

Topographie 91
4. Ajoutez des
constantes si besoin
5. Choisissez l’option
de géocodification
6. Vérifiez le calque
d’import (par
défaut : Terrain –
Points)
7. Cliquez sur OK pour
valider la procédure
8. Les points
apparaissent
directement à l’écran

Import d’un fichier topo Polaire (carnet de terrain)

Menu : Fichier ⇒ Importer ⇒ Fichier TOPO

Cette commande permet d’importer des fichiers de donnée des mesures


brutes enregistrées sur le terrain.
Chaque marque de matériel dispose d’un format d’enregistrement
propriétaire. De ce fait, Mensura est capable suivant les préconisations de
chaque constructeur de lire et d’afficher ces données. Néanmoins il est
possible que suivant la configuration de l’appareil des paramétrages
complémentaires soient à effectuer ou à ajuster.

Procédure pour importer un fichier topo polaire


1. Dans la boite de dialogue Importez un fichier topo :
2. Sélectionnez le Type de format de fichier (Topojis“, Trimble“,
Leica“, etc.).
3. Cliquez sur “Parcourir” pour aller sélectionner le fichier à
importer.
4. Choisissez l’option “géocodification.”
5. Cliquez sur OK pour valider la procédure
6. Passez à l’étape du calcul de la polygonale et ou du rayonnement
des points.

Modifier un élément du carnet

Menu : Topo ⇒ Carnet de terrain

92 Topographie
Cette commande permet d’effectuer des modifications sur les données
brutes au moyen d’un éditeur de données. L’ensemble des données sont
accessibles par l’intermédiaire de la boîte de dialogue ci-dessous.

Modification d’un carnet terrain


Dans la boite de dialogue, Mensura affiche les données du carnet
importées. Les données sont organisées en un ensemble
d’enregistrement qu’il est possible de modifier.
Pour chaque station, la boîte de dialogue affiche l’ensemble des
points levés ainsi que les visées de références. Cette liste comprend
toutes les données brutes du terrain :
• Numéro du point
• Colonne permettant
de masquer certains
points
• Hauteur de la canne
• Angle horizontal
• Angle vertical
• Distance horizontale
• Distance selon la
pente
• Dénivelée
• Valeur X (après
calculs), Valeur Y
(après calculs), Valeur Z (après calculs)
• Code du point

Modifier une station


Vous trouvez, en haut, à gauche, une liste déroulante contenant la
liste des stations. Lorsque vous en sélectionnez une, Mensura affiche
la hauteur de l’appareil, que vous pouvez
modifier.
Si les stations ne sont pas connues en X,Y,Z, il
est possible d’introduire manuellement le Vo
pour ces stations. Par contre, si certaines de ces
stations sont connues, Mensura affiche la valeur
du Vo que vous pouvez, néanmoins modifier.

Modifier une visée de référence


Pour modifier une visée de référence, il suffit
d’effectuer un double clic sur la ligne
concernée. Mensura affiche la boite de
dialogue ci-contre, il est possible d’intervenir
sur l’ensemble des données.

Topographie 93
Modifier un point polaire
Pour modifier un point polaire, il suffit d’effectuer un double clic sur
la ligne concernée. Mensura affiche la même boîte de dialogue que
pour une visée de référence, il est possible d’intervenir sur l’ensemble
des données.

Transformer un point en référence et vice et versa


Le bouton “Référence / Point” permet de transformer un point en
référence ou l’inverse. Cette option est utilisée lorsque vous n’avez
pas déclaré une référence sur le terrain, mais que vous avez levé un
point, sur lequel vous êtes venus ensuite stationner.

Masquer un point
Vous désirez masquer certains points ou références, de façon qu’ils
ne soient pas pris en compte lors des calculs, positionnez le curseur
sur la ligne correspondante et cliquez avec le bouton droit de la
souris (la lettre “M” apparaît en face du point).

Imprimer le carnet de terrain

Menu : Topo ou Canevas ⇒ Résultats ⇒ Carnet Terrain

Cette commande permet d’éditer toutes les informations des données


polaires du fichier levé, ainsi que les coordonnées calculées des points.

Introduire manuellement un carnet de terrain

Menu : Topo ⇒ Carnet de terrain

Cette commande
permet de saisir et
d’afficher l’ensemble
des informations d’un
carnet de terrain. Le
carnet de terrain est
la base de tous les
calculs topométriques

Carnet de
terrain
Dans la boite de
dialogue,
Mensura affiche

94 Topographie
les données du carnet. Les données sont organisées en un ensemble
d’enregistrement.
• Station
• Point
• Référence

Saisie d’une station


Dans la zone “Station”, cliquer le bouton
“Nouvelle” Mensura affiche la boîte de
dialogue ci-contre.
Vous pouvez saisir le numéro de la station
ainsi que la hauteur instrument.

Saisie des visées de références


Avant de créer une nouvelle référence,
sélectionnez la station concernée.
1. Dans la zone “Référence”, cliquez le
bouton “Nouvelle” mensura affiche la
boîte de dialogue ci-contre.
2. Vous pouvez saisir les données brutes de
la visée de référence.
• Numéro du point
• Angle horizontal
• Angle vertical
• Distance horizontale
• Distance inclinée (selon la pente)
• Dénivelée
• Hauteur de la canne
• Code
3. Saisir, à la suite l’ensemble des références
de la station sélectionnée.
4. Pour quitter complètement cette saisie,
cliquez le bouton “Annuler”.

Saisie des points de détails


Avant de créer un nouveau point sélectionnez
la station concernée.
5. Dans la zone “Point”, cliquez le bouton
“Nouveau” Mensura affiche la boîte de
dialogue ci-contre.
6. Vous pouvez saisir les données brutes du
carnet de terrain.

Topographie 95
• Numéro du point
• Angle horizontal
• Angle vertical
• Distance horizontale
• Distance inclinée (selon la pente)
• Dénivelée
• Hauteur de la canne
• Code
7. Saisir, à la suite l’ensemble des points de la station sélectionnée.
8. Pour quitter complètement cette saisie, cliquez sur le bouton
“Annuler”.

Les paramètres de calculs

Les paramètres topo de Mensura permettent de gérer les corrections et


tolérances à appliquer sur les calculs topométriques.

Les paramètres de calculs

Menu : Topo ⇒ Paramètres ⇒ Généraux

Onglet Corrections
Coefficient de
réfraction
atmosphérique
Cette correction permet
de corriger les mesures
brutes données par les
distances mètres, afin
de tenir compte des
conditions
atmosphériques.
Coefficient de
réduction à
l’ellipsoïde
C’est la correction à
appliquer sur les
longueurs réduites à l’horizon pour obtenir la distance sur
l’ellipsoïde. Elle est négative, pour les distances entre deux points
situés au dessus de l’ellipsoïde.
Altération linéaire
Cette correction est appliquée à la distance horizontale calculée. Elle
est fonction de la localisation moyenne des points du levé dans le

96 Topographie
système de représentation géographique.
Le calcul utilisera l’information de « Zone de travail » correspondant
au système de coordonnées géographiques.
Si la zone est différente de « Locale » Mensura teste la validité des
coordonnées moyennes avant le calcul des coefficients de correction
et à la validation de la page. Si les coordonnées ne sont pas valides,
Mensura affiche un message d’avertissement :
Vous sélectionnez la zone de travail dans la liste définie et choisissez
entre les zones
suivantes :
• Locale
• France – Lambert
I (Nord)
• France – Lambert
II (Centre)
• France – Lambert III (Sud)
• France – Lambert IV (Corse)
• France – Lambert II (Etendu)
• Belgique – Lambert 72

Onglet Tolérance
Les paramètres de
tolérances servent à
alerter lors des calculs si
les résultats sont hors
tolérances.
Emq (Canevas)
Cette valeur conditionne
le format d’affichage des
valeurs d’ « Emq » dans
le canevas.
Tolérances
cheminement
Ces valeurs
conditionnera le format
d’affichage des valeurs d’écart de fermeture dans le calcul du
cheminement polygonal.

Les calculs topométriques

Ce chapitre regroupe les opérations de calculs topométriques qu’il est


possible de réaliser dans Mensura à partir des données brutes du carnet de
terrain.

Topographie 97
Prévisualisation du canevas

Menu : Topo ⇒ Canevas

Cette commande
permet d’afficher le
canevas planimétrique
des stations et points
de références à
calculer.

Affichage du
canevas dans
la vue
graphique
Mensura affiche
graphiquement
le canevas en utilisant les relations de visées et les valeurs calculées
dans le tableau.
Le sens des visées est symbolisé par des flèches au 2/3 du segment
reliant le point station et le point visé. Si plusieurs visées de même
sens sont présentes, Mensura affiche autant de flèches que de visées.
L’erreur moyenne quadratique, Les “emq”, sont affichées comme des
ellipses, le diamètre horizontal représentant “emqD” et le diamètre
vertical représentant “emqZ”. Si une valeur d’”emq” dépasse l’écart
maximum admissible défini dans les paramètres généraux, l’ellipse
d’écart est affichée d’une autre couleur.

Affichage en fonction de la sélection


Sélection dans la partie graphique d’une station ou visée de
référence
La sélection d’un point station dans la fenêtre graphique sélectionne
et affiche la station et toutes ses visées dans le tableau en partie
droite de l’écran.
La sélection d’une liaison sur graphique sélectionne les points visés
et les stations à partir desquelles on a visé les points.
Sélection dans le tableau d’une station ou visée de référence
La sélection d’une cellule “station” dans le tableau, sélectionne celle-
ci et tous les points visés. Le point et les liaisons seront visualisés sur
le graphique.
La sélection d’une cellule “visée” dans le tableau, sélectionne
celle-ci et sa station. Le point et la liaison sont visualisés sur le
graphique.

98 Topographie
Impression des données du canevas

Menu : Canevas ⇒ Résultats ⇒ Canevas

Cette commande calcule et édite les données telles qu’elles sont affichées
dans la vue « Canevas ».

Présentation des résultats


L’entête de la page affiche les
informations suivantes:
• Un titre : « Canevas »
• La date
• Le nom de l’affaire
et si elles ont été utilisées, les
différentes corrections avec leurs
valeurs :
• Coefficient de réfraction
atmosphérique = …
• Coefficient de déduction à
l’ellipsoïde = … cm/km
• Coefficient d’altération linéaire (Lambert) = … cm/km

Calcul de relèvement

Menu : Canevas ⇒ Relèvement

Cette commande permet de calculer les coordonnées d’une station visée


depuis au moins trois points connus en coordonnées et orientation.

Procédure de calcul
Mensura affichera la boite de dialogue
“Relèvement” avec la liste contenant les
stations visant au moins trois points
connus en coordonnées.
1. Sélectionnez dans la liste le numéro de
la station à calculer ou la sélectionnez
directement sur la vue graphique.
2. Mensura affiche la liste des points visés
permettant de calculer le relèvement.
3. Enregistrez le Point approché:
Mensura affiche le résultat du calcul du
point approché en utilisant la formule
de DELAMBRE.

Topographie 99
4. Enregistrez le point le
point peut également être
calculé par la méthode des
moindres carrés.
5. Imprimez le bouton
“Imprimer” affiche les
données et les résultats
dans un tableau qui peut
être imprimé. Le fichier
résultats se compose de
deux parties:
• le calcul de la
planimétrique avec les
écarts.
• le calcul de l’altimétrie du point.

Méthode de calcul
Calcul du point approché : Mensura utilise la méthode de
Delambre pour calculer le gisement ; la formule est la suivante:
1. Les angles AMB et AMC seront calculés avec les angles
horizontaux observés.
Du gisement GMA on déduit les gisements GMB et GMC :

Les angles AMB et AMC seront calculés avec les angles


horizontaux observés.
2. Du gisement GMA sont déduits les
gisements GMB et GMC :

Il ne reste plus qu’à reporter les


résultats dans les formules de Delambre utilisées pour
l’intersection.
3. Pour chaque couple de visées (MA-MB), (MB-MC) et (MC-MA) un
point d’intersection est calculé. Soient les points M1, M2 et M3. Le
point M approché est la moyenne des points M1, M2 et M3.
4. Si il y a plus de trois visées, une compensation par moindres
carrés est effectuée
5. Calcul du Z du point le point est calculé en Z à partir d’une des
visées connue en Z et pour les autres points Mensura utilise
l’angle vertical la formule est la suivante :

100 Topographie
ZP l’altitude du point P
HI et HP sont les hauteurs d’instrument et de prisme.
L’altitude approchée du point M sera la moyenne des altitudes
calculées.
Si on calcule l’altitude avec deux observations ou plus, une
compensation portant sur les angles verticaux sera calculée.

Calcul d’intersection

Menu : Canevas ⇒ Intersection

La commande « Intersection » permet de calculer les coordonnées d’un point


visé depuis au moins deux stations connues en coordonnées et en orientation
(V0). Le calcul ne faisant intervenir que les angles horizontaux.

Procédure de calcul
Mensura affichera la boite de
dialogue “Intersection” avec la liste
contenant les points visés au moins
par deux stations connues en
coordonnées, angles horizontaux,
distances et V0.
Sélectionnez dans la liste le numéro
de la station à calculer ou la
sélectionner directement sur la vue
graphique.
1. Mensura affiche la liste des points
visés permettant de calculer
l’intersection.
2. Enregistrez le Point approché :
Mensura affiche le résultat du
calcul du point approché en
utilisant la formule de DELAMBRE.
3. Enregistrez le point le point peut également être calculé par la
méthode des moindres carrés.
4. Imprimez le bouton “Imprimer” affiche les données et les
résultats dans un tableau qui peut être imprimé. Le fichier
résultats se compose de deux parties:
• le calcul de la planimétrique avec les écarts.
• le calcul de l’altimétrie du point.

Topographie 101
Méthode de calcul
Calcul du point approché : Mensura utilise la méthode de Delambre
1. Il est possible de déterminer les
coordonnées approchées du point
MO à partir de deux visées
d’intersection. Il est recommandé de
choisir judicieusement les visées
longues qui, de plus, se coupent
pour former un angle approchant
les 100 grades.
Le point approché “M0”est calculé
en réalisant la moyenne des n-1
visées d’intersections prises deux à deux parmi les n visées.
2. Exemple l’intersection M0-B0 et M0-A0, le point M0 est calculé en
utilisant les formules de Delambre :

avec :

3. Le point M0 approché est calculé par la moyenne des points.


Mensura vérifie que les points ne sont pas alignés auquel cas le
calcul est impossible.
4. S’il y a plus de deux visées, une compensation et un calcul d’Emq
sont effectués.
5. Calcul du Z du point: Si au moins une des stations est connue en
Z, l’altitude du point M0 est calculée comme suit. Pour toutes les
stations S connues en altitude et pour lesquelles un angle vertical
a été mesuré, l’altitude de S est calculée par :

avec ZS l’altitude de la station St, HI et HP les hauteurs


d’instrument et prisme. L’altitude approchée du point S sera la
moyenne des altitudes calculées.
Si on calcule l’altitude avec deux observations ou plus, une
compensation portant sur les angles verticaux est calculée.

102 Topographie
Calcul de recoupement

Menu : Canevas ⇒ recoupement

La commande “Recoupement” permettra de calculer les coordonnées


d’une station à partir de visées d’intersection et de relèvement.

Procédure de calcul
Mensura affichera la boite de
dialogue “recoupement” avec la
liste contenant les points visés au
moins par deux stations connues
en coordonnées et angles
horizontaux.
1. Sélectionnez dans la liste le
numéro de la station à calculer
ou la sélectionner directement
sur la vue graphique.
2. Mensura affiche la liste des
points visés permettant de
calculer l’intersection.
3. Enregistrez le Point
approché : Mensura affiche le
résultat du calcul du point
approché.
4. Enregistrez le point : Le point
peut également être calculé par la méthode des moindres carrés.
5. Imprimez : Le bouton “Imprimer” affiche les données et les
résultats dans un tableau qui peut être imprimé. Le fichier
résultats se compose de deux parties:
• le calcul de la planimétrique avec les écarts.
• le calcul de l’altimétrie du point.

Méthode de calcul
Le point approché « M » est calculé sur deux visées de relèvement
« MA », « MB » et une visée d’intersection« CM ».
1. Pour choisir ses visées Mensura considèrera toutes les
combinaisons de deux visées de relèvement et d’un visée
d’intersection. Parmi toutes les possibilités, il choisira celle qui
s’approche le mieux des conditions suivantes :
• Les deux visées de relèvement forment un angle se rapprochant
le plus de 100 grades.

Topographie 103
• La visée d’intersection est perpendiculaire au cercle passant par
les deux points de relèvement et la station M.
2. Par rapport à la sélection des visées choisies, le point approché est
calculé par intersection de la droite et du cercle. On choisira le
point d’intersection entre les deux solutions possibles en utilisant
les distances mesurées. Si l’on n’a pas mesuré de distance un
message « Calcul impossible ! Les distances n’ont pas été
mesurées » sera affiché.
3. Un calcul par les moindres carrés peut être réalisé à partir du
moment ou l’on dispose d’un nombre intéressant de visées.
4. Si au moins un des points visés ou stations visant le point est
connu en Z, l’altitude du point M est calculée comme suit.
Pour tous les points P des visées de relèvement connus en altitude
et sur lesquels un angle vertical a été mesuré, l’altitude de M est
calculée par :

avec ZP l’altitude du point P, HI et HP les hauteurs d’instrument et


de prisme.
Pour toutes les stations S des visées d’intersections connues en
altitude et à partir desquelles un angle vertical a été mesuré,
l’altitude de M est calculée par la formule ci-dessous:

avec ZS l’altitude de la station S, HI et HP les hauteurs


d’instrument et de prisme.
L’altitude approchée du point M est la moyenne des altitudes
calculées.
Si on calcule l’altitude avec deux observations ou plus, une
compensation portant sur les angles verticaux est calculée.

Introduire un cheminement

Menu : Topo ⇒ Canevas ⇒ Cheminement

Cette commande permet de calculer les cheminements polygonaux


encadrés, orientés, les cheminements fermés.

Définition du cheminement: sélection des stations


1. Lorsque la liste “Chemin” est vide, la liste des “Stations” affiche
toutes les stations du canevas.

104 Topographie
2. Créez un nom de
cheminement en utilisant le
bouton “Nouveau”.
3. Sélectionnez dans la liste les
stations à ajouter dans le
cheminement, pour cela
plusieurs méthodes existent:
• Méthode de sélection dans
la liste : Sélectionnez la
station dans la liste et
cliquez sur le bouton

• Méthode de sélection
graphique : cliquez sur le
bouton “Sélectionner” puis
désignez graphiquement la
station à l’écran.
4. Automatiquement Mensura supprime de la liste des stations celles
qui appartiennent au nouveau cheminement.
5. Mensura détecte automatiquement le type de cheminement au fur
et à mesure de la sélection.
• Cheminement Isolé ou en Antenne
• Cheminement Encadré
• Cheminement Fermé
6. Coordonnées de la station de départ et V0. Mensura affiche les
coordonnées de la station de départ si il est connu ainsi que le V0,
si ce n’est pas le cas vous devez au préalable, effectuer un calcul
de relèvement, d’intersection ou de recoupement. Dans le cas ou
la polygonale n’est pas rattachée à un système, vous pouvez
directement introduire des coordonnées arbitraires ainsi que le V0.
7. Le bouton “Calculer” permet
de calculer le cheminement
et affiche une nouvelle boîte
de dialogue. Mensura calcule
les stations du cheminement
et affiche les valeurs brutes
ainsi que le V0 de chaque
station.
8. Ecart de fermeture: les écarts
de fermeture sont affichés.
9. Compensation: Mensura
propose deux méthodes de
compensations du
cheminement.

Topographie 105
• Compensation proportionnelle aux distances
C’est un mode de compensation relativement simple, dans cette
méthode l’écart de la fermeture est répartie sur chaque mesure
individuelle.
• Compensation par les moindres carrés
C’est une méthode de compensation par traitement numérique
qui fournit directement, comme résultat du calcul, les
variations de coordonnées qui permettent, à partir des
coordonnées des points approchées, d’obtenir les coordonnées
des points définitifs.
10. Enregistrez les calculs : Le bouton “Enregistrer” permet d’afficher
et d’imprimer les tableaux des résultats.
11. Vous pouvez passer au calcul du rayonnement des points.

Méthode de calcul
Cheminement Isolé ou en Antenne
• Si seule la station de départ est connue, Mensura sélectionne
l’option “Isolé / Antenne”et l’option “Encadré” est désactivée.
• La station de départ affiche les coordonnées X, Y et Z du
point.
• Si le V0 de la station est connu, l’option « V0 » est sélectionnée
et la valeur est affichée, sinon si la station vise un point de
coordonnées connues, l’option “Ouverture sur n°” est
sélectionnée et le numéro du point est affiché. Ce point
d’ouverture permet de calculer un V0 pour la station de départ.
Dans tous les cas, la liste contient le numéro des points connus
visés par la station.
• Si le V0 n’est pas connu et que la liste d’ouverture ne contient
aucun point connu, l’option “V0” est sélectionnée et
l’utilisateur doit saisir une valeur pour calculer la polygonale.
• Les données de la station d’arrivée seront grisées et vides.
Cheminement Encadré orienté
• Si les coordonnées et les orientations des stations de départ et
d’arrivée sont connues, Mensura sélectionne l’option
“Encadré”. L’option “Isolé / Antenne” est à désactiver.
• Mesura affichera les coordonnées des stations de départ et
d’arrivée.
• Il affichera le “V0” ou les points d’ouverture ou de fermeture
selon la donnée qui est présente.

Impression des résultats des calculs


Cette phase est lancée automatiquement après la compensation de la
polygonale.

106 Topographie
Impression après les calculs du cheminement
Après l’enregistrement des calculs du chemin, Mensura affichera une
vue de résultats, contenant de une à trois pages en fonction des
options choisies :
• « Calcul brut »
• « Calcul avec
compensation
angulaire
proportionnelle
aux distances »
• « Calcul avec
compensation
des angles et des
distances
proportionnelle
aux distances »
• « Calcul avec
compensation
par les moindres
carrés »
L’en-tête de chaque
page indiquera :
• Un titre :
« Cheminement
polygonal » suivi
du type « en
antenne » ou
« encadré » et
« fermé » s’il y a
lieu.
• Le nom de
l’affaire
• Le nom du cheminement
• La date du jour
• L’indication du calcul effectué comme indiqué ci-dessus.
• Les écarts ne sont affichés que pour les cheminements
« Encadré » et dans ce cas tous les écarts : Angle, X, Y, Z, Plan,
Longueur, Direction sont affichés.

Réimpression des résultats des calculs

Menu : Canevas ⇒ Résultats ⇒ Cheminement

Cette commande permet de réimprimer le calcul de la polygonale. Elle


demande de sélectionner un cheminement existant. Après avoir retrouvé

Topographie 107
la définition du chemin, ses paramètres et ses phases de calcul. Mensura
recalcule toutes les phases du chemin et affiche les pages de calcul dans la
vue de résultat.

Procédure avec un cheminement déjà calculé


Si le chemin a été calculé, Mensura affiche le message d’alerte : « Le
chemin va être recalculé avec les données actuelles du carnet de
terrain ! Voulez-vous continuer ? ». Si vous répondez « Non » la
commande est annulée.

Procédure avec un cheminement non calculé


Si le chemin choisi n’a pas encore été calculé, Mensura affiche le
message d’alerte : « Le chemin n’a pas été calculé ! Voulez-vous le
calculer maintenant ? ». Si vous répondez « Oui », Mensura lance la
procédure interactive de calcul du cheminement en sélectionnant le
chemin choisi, dans la boite de dialogue de définition et calcul des
cheminements.

Calcul du rayonnement des points

Menu : Topo ⇒ Rayonnement

Cette commande permet de calculer les coordonnées des points détails de


chaque station.

Procédure d’utilisation
1. Sélectionnez dans la liste les
stations concernée ou utilisez le
bouton “Toutes” qui permet de
sélectionner toutes les stations.
2. Mensura traite
automatiquement les stations
qui ont été calculées par la
fonction “Cheminement”. Pour
celles qui ne sont encore
calculées, Mensura propose
une boîte de dialogue dans
laquelle vous pouvez
renseigner les coordonnées
(XYZ).
3. La zone “Points” permet de
définir le calque d’affichage des
points.

108 Topographie
4. Traitement de la “Géocodification”: Après le traitement et le calcul
des points de détails il est possible de générer l’affichage de la
géocodification. Dans ce cas les points apparaîtront avec les lignes
dessinées à l’écran, ainsi que les symboles associés aux points.

Impression des points de détail X,Y,Z

Menu : Topo ⇒ Résultats ⇒ Coordonnées des points

Cette commande édite les données


(XYZ) des points de détail. Elle affiche
la boite de dialogue ci-contre
permettant de choisir un ordre de tri et
l’affichage de la colonne « Code » :
Par défaut les points sont triés par
numéro croissant.

Présentation des résultats


L’entête de la page affiche les informations suivantes:
• Un titre : « Coordonnées des points »
• Date et nom de l’étude
Le tableau des points
• Numéro
• La coordonnée X
• La coordonnée Y
• La coordonnée Z
• Le code

La géocodification

Le module géocodification de Mensura a pour but d’automatiser la


réalisation des plans topographiques, recollement à partir d’une
codification des points levés sur le terrain.
La géocodification de Mensura est basée sur une codification utilisant
deux types de codes (la ligne et le point).

Compatibilité avec Mensura 4.1


Les modifications apportées au codage de la géocodification la rendent
incompatible avec le codage actuellement utilisé dans Mensura 4.1
Cependant le paramétrage sera une extension de celui actuellement utilisé.
En conséquence on conservera deux modes de traitement de la
géocodification avec un seul paramétrage :

Topographie 109
• Le « Mode normal » utilisant les possibilités étendues de la
nouvelle géocodification.
• Le « Mode compatible 4.1 » qui pourra traiter le codage actuel.

Principe de géocodification
Cette partie du manuel est relative aux principes d’utilisation et de mise
en œuvre de la table de codification. Vous avez la liberté de modifier ou de
personnaliser cette table de manière à minimiser les saisies sur le terrain.

Paramètres généraux
Le paramétrage permet de définir :
1. L’unité utilisée pour les distances : « m », « cm » ou « mm ».
2. Le caractère utilisé pour le point décimal si les distances sont
exprimées en mètres ou centimètres.
3. Les caractères utilisés comme séparateur de bloc code. Le
séparateur de bloc code est appelé « sc » par la suite. Il peut
comporter 1 ou 2 caractères.
4. Les caractères utilisés comme séparateur des paramètres de
code. Le séparateur des paramètres de code est appelé « sp » par
la suite. Il peut comporter 1 ou deux caractères.
Le caractère délimiteur de chaîne de caractères.

Codage d’un point


Les informations de codage associées à un point sont constituées
d’un ou plusieurs « bloc code ».
<bloc code>[<sc><bloc code>[…]]
S’il y a plusieurs blocs code ils sont séparés par le séparateur de blocs
code.
Ex. « BORD.4 1 627 DH.525 »
B O R D . 4 . 1 6 2 7 DH . 5 2 5
BORD.4.1 : Point d’une ligne « BORD » portant le numéro « 4 »,
code dessin « 1 » (dessin d’un segment de droite).
627 : Symbole « 627 »
DH.525 : Commande « DH » : décalage horizontal de 525 mm
Le séparateur de blocs code est le caractère « . » (point)
Le séparateur des paramètres de code est « » (espace).
Les informations de codage peuvent être saisies sur plusieurs lignes
ou en plusieurs parties selon les formats des carnets .
Exemple: 4=BORD.4.1
4= 627
4=DH.525

110 Topographie
S’il y a plusieurs blocs code ils seront séparés par le séparateur de
blocs code.
Exemple: 4=BORD.4.1 627
L’ordre des blocs code et leur position dans l’ensemble des données
du point peut être quelconque. Mensura mémorise les différents
blocs code et les traite ensuite dans l’ordre nécessaire : par exemple il
traite la transformation du point si elle existe (ex. DH.525) avant les
autre codes.

Les « blocs code »


Un « bloc code » est constitué d’un code (code de ligne, code de
symbole ou code de commande) et de données qui sont les
paramètres du code ou de la commande.
Un code est composé d’un maximum de 12 caractères
alphanumériques et doit être unique dans l’ensemble des codes
utilisés.
Les paramètres qui suivent éventuellement le code sont séparées par
le séparateur de paramètres de code.
Syntaxe: < code>[<sp><donnée_1>[<sp><donnée_2>[…]]]
Certaines données peuvent être absentes et sont remplacées par leur
valeur par défaut au traitement de la géocodification. Si une donnée
absente est suivie d’une autre donnée, le séparateur de paramètres est
toujours présent.
Exemple: <code><sp><p1><sp><p2>
ou <code><sp><p1>
ou <code><sp><sp><p2>

Un « bloc code » est utilisé pour :


- Coder un point d’une ligne,
- Insérer un symbole,
- Définir une commande de transformation de point,
- Définir des commandes de construction de :
• Textes,
• Points,
• Lignes,
• Lignes parallèles,
• Cercles,
• Carrés,
• Rectangles.
- Définir des commandes particulières

Topographie 111
Codification d’une ligne
Pour dessiner une ligne passant par un point, l’utilisateur doit spécifier à
quelle ligne appartient le point et comment celle-ci est dessinée.
Le codage complet d’un point d’une ligne s’effectue comme suit :
Syntaxe: <Code de la ligne>sp<Numéro>sp<Mode de dessin>

Code de la ligne
Le code de la ligne est défini dans les paramètres de géocodification.

Numéro de la ligne
Le premier paramètre du code de ligne désigne un numéro de ligne.
Le numéro de la ligne est une chaîne de 1 à 4 caractères
alphanumériques au choix de l’utilisateur.
Le numéro de la ligne est un paramètre optionnel. Sa valeur par
défaut sera « 1 ».
Le numéro de la ligne peut être utilisé de deux manières :
• Comme un indice permettant de lever simultanément deux lignes
de même nature (ex. « BORD.1 » et « BORD.2 »). Le code de la
ligne et le numéro devront être répétés pour tous les points de la
ligne.
• Comme un numéro unique désignant une ligne ouverte. Il
permettra alors de référencer plus rapidement les points
successifs d’une même ligne en indiquant uniquement le
numéro de la ligne : par exemple « BORD.1 » à l’ouverture de
la ligne et « .1 » pour les autres points de la ligne. C’est le
seul cas ou l’élément « Code » (ici code de la ligne) peut être
omis.

Construction et type de liaisons


Le second paramètre du code de ligne désigne le mode de dessin de
la ligne c’est à dire comment la ligne est dessinée.
L’utilisateur peut redéfinir le codage du mode de dessin. Par défaut
Mensura utilise les codes suivants :

112 Topographie
Code Mode de dessin
1 Ligne droite (valeur par défaut)
2 Ligne courbe (valeur par défaut si ligne courbe)
3 Arc tangent (à l’élément précédent)
4 Arc par 3 points (répété sur le point suivant de la ligne)
10 Fin de ligne (termine la ligne sans la refermer sur le premier
point)
11 Fin de ligne + fermeture par segment sur le premier point de la
ligne
12 Fin de ligne courbe + fermeture par courbe sur le premier
point de la ligne
13 Fin de ligne + fermeture par arc sur le premier point de la ligne
21 Fin de ligne + ligne droite (termine la ligne en cours et
commence une nouvelle ligne avec le même code et numéro et
dessin d’une ligne droite)
22 Fin de ligne + ligne courbe (termine la ligne en cours et
commence une nouvelle ligne avec le même code et numéro et
dessin d’une ligne courbe)
23 Fin de ligne + arc tangent (termine la ligne en cours et
commence une nouvelle ligne avec le même code et numéro et
dessin d’un arc tangent au dernier élément de la ligne
précédente)
24 Fin de ligne + arc par trois points (termine la ligne en cours et
commence une nouvelle ligne avec le même code et numéro et
dessin d’un arc par 3 points)

Remarques
Une ligne peut être soit une polyligne composée de segments et
d’arcs, soit une ligne courbe.
• Dans le cas où l’utilisateur effectue le levé d’une ligne courbe, le
premier point possède le code dessin « 2 ». Les points suivants
de la ligne devront également utiliser le code dessin « 2 ». Si le
code est omis le code « 2 » sera pris par défaut. Le dernier point
de la ligne pourra utiliser les codes « 10 », « 12 », « 21 »,
« 22 », « 23 » ou « 24 ».
• Dans l’autre cas, le défaut pour le mode de dessin sera le code
« 1 » et les codes « 2 » et « 12 » ne seront pas autorisés dans le
ligne.

Topographie 113
Codification d’un symbole
Pour insérer un symbole au point levé l’utilisateur indique le code du
symbole et éventuellement un mode d’orientation
Syntaxe : <Code du symbole>sp<Mode d’orientation>

1 – Code du symbole
Le code du symbole est défini dans la table des symboles des
paramètres de géocodification.

Transformation du symbole
Un symbole est équivalent à un bloc. Il possède un point d’insertion
et éventuellement un point d’orientation. Le point d’insertion est une
propriété intrinsèque du bloc. Le point d’orientation est défini en
ajoutant un attribut non visible dans la définition du bloc. Les
coordonnées du point d’insertion de l’attribut sont utilisées comme
coordonnées du point d’orientation. La valeur de l’attribut n’est pas
utilisée. Le nom par défaut de l’attribut est « ORIENT_POINT » et il
peut être modifié par l’utilisateur.
Dans la table des symboles des paramètres de géocodification trois
attributs utilisés pour orienter et mettre à l’échelle le symbole seront
renseignés :
• « Mise à l’échelle » indique si le bloc doit être mis à l’échelle en
utilisant un second point.
• « Point d’orientation » indique si on utilise un point d’orientation
dans le bloc pour la mise à l’échelle et l’orientation.
• « Echelle du symbole » indique l’échelle à affecter au symbole si
on n’utilise pas une mise à l’échelle avec un second point.

Règles d’orientation et de mise à l’échelle


Le symbole peut être orienté et mis à l’échelle en utilisant les règles
suivantes :
1. Si « Mise à l’échelle » et « Point d’ orientation » sont « vrai », le
symbole est orienté et mis à l’échelle en utilisant le point
d’orientation et le point levé suivant ou précédant.
2. Si « Mise à l’échelle » est « vrai » et « Point d’orientation » est
« faux », le symbole est orienté au nord et l’échelle utilisée sera
celle spécifiée dans la table.
3. Si « Mise à l’échelle » est « faux » et « Point d’orientation » est
« vrai », le symbole est orienté en utilisant le point d’ orientation
et le point levé suivant ou précédent. L’échelle utilisée est celle
spécifiée dans la table.
4. Si « Mise à l’échelle » et « Point d’orientation » sont « faux », le

114 Topographie
symbole est orienté au nord et l’échelle utilisée sera celle spécifiée
dans la table
Si le symbole est orienté, il le sera par défaut sur le point précédent.
L’utilisateur pourra spécifier dans le premier paramètre du code le
mode d’orientation :

Code Mode d’orientation du symbole


0 Sur le point suivant (valeur par défaut)
1 Sur le point précédant

Commandes de transformation d’un point


Des commandes de décalage de point peuvent être appliquées au point. La
syntaxe est la suivante :
Syntaxe: <Code décalage>sp<Valeur du décalage>
Les codes de décalage peuvent être définis par l’utilisateur comme tous les
autres codes. Les valeurs proposées par défaut sont les suivantes :

Code Type de décalage


DH Décalage horizontal
DD Décalage en distance
DV Décalage vertical Le paramètre ne sera pas optionnel

Décalage horizontal ou excentrement transversal


La valeur du décalage est positive si le point à mesurer
se trouve à droite du prisme car il faut tourner dans le
sens horaire pour atteindre le point réel.
La valeur du décalage est négative si le point à mesurer
se trouve à gauche du prisme car il faut tourner dans le
sens trigo pour atteindre le point réel.

Décalage en distance ou excentrement radial


La valeur du décalage est positive si le point à
mesurer se trouve derrière le prisme car il faut
ajouter une distance pour atteindre le point réel.
La valeur du décalage est négative si le point à
mesurer est devant le prisme car il faut
retrancher une distance pour atteindre le point
réel.

Topographie 115
Décalage vertical ou excentrement vertical
La valeur du décalage est positive si le point à
mesurer se trouve plus haut que le prisme car il
faut ajouter la valeur pour atteindre l’altitude du
point réel.
La valeur du décalage est négative si le point à
mesurer est plus bas que le prisme car il faut
retrancher la valeur pour atteindre l’altitude du
point réel.

Accrochage sur un autre point


Deux autres commandes permettent de se raccrocher et d’utiliser un
point levé précédemment. La syntaxe sera la suivante :
Syntaxe: <Code d’accrochage>sp<Numéro ou distance>
Les codes d’accrochage peuvent être définis par l’utilisateur comme
tous les autres codes. Les valeurs proposées par défaut sont les
suivantes :

Code Type d’accrochage Paramètre


PP Accrochage sur un point proche Distance de recherche
PN Accrochage sur un autre point Numéro du point

Si le point est trouvé celui-ci est utilisé à la place du point courant


sinon on utilise le point courant et une information d’erreur est
affichée dans le compte-rendu.
Dans le cas de la recherche d’un point proche, on recherche tous les
points présents dans la zone de recherche et on utilise le plus
proche.

Commandes de construction
La codification des lignes sur le terrain permet le dessin de lignes passant
par des points du levé. Cependant ce procédé est incomplet. De
nombreuses opérations imposent encore de prendre des notes sur le
terrain (croquis, carnet de notes, …). Nous avons ajouté à la
« codification de lignes », un outil de « CONSTRUCTION DE LIGNES et
TEXTES ».

Principe d’utilisation
La syntaxe sera cohérente avec les autres données de
géocodification :
Syntaxe:
<Code de la commande>sp<paramètre 1>[ sp<paramètre 2>[…]]

116 Topographie
Le code des commandes de construction est paramétrable par
l’utilisateur dans la table des commandes.
Le nombre de paramètres est fixé et non modifiable. Pour certains
paramètres une valeur peut être spécifiée dans la table de
géocodification : sa saisie sur le terrain est alors optionnelle et
Mensura utilise la valeur par défaut contenue dans la table.

Commandes de construction de textes


Les commandes de construction de textes permettent de dessiner un texte
ou une étiquette attaché à un point.

Dessiner un texte horizontal au point


Le décalage utilise soit la valeur par défaut soit la
valeur spécifiée. La valeur est utilisée pour effectuer
un décalage en X et Y. Le texte est situé au-dessus et
à droite du point. Le texte possède un alignement « Bas gauche ». Le
texte est lié au point.
Le code du style est défini dans une table des codes de styles de
texte.

Code Paramètres Valeur Explication


1 Texte souhaité Pas de valeur par défaut

1 2 Décalage Optionnel si valeur par défaut


Optionnel : code de style de
3 Code du style de texte
texte

Dessiner une étiquette au point


Le décalage utilise soit la valeur par défaut soit la
valeur spécifiée. La valeur est utilisée pour dessiner la
ligne de repère de l’étiquette. L’étiquette est située au-dessus et à
droite du point. L’étiquette est liée au point.
Le code du style est défini dans une table des codes de styles
d’étiquette.

Code Paramètres Valeur Explication


1 Texte souhaité Pas de valeur par défaut
2 Décalage Optionnel si valeur par défaut
2
3 Code du style Optionnel : Code de style
d’étiquette d’étiquette

Topographie 117
Dessiner un texte perpendiculaire à l’élément précédent
Le décalage utilise soit la valeur par défaut soit la
valeur spécifiée. La valeur est utilisée pour effectuer
un décalage en X et Y. Le texte est situé au-dessus
du segment précédent. Le texte a un alignement
« Bas gauche ». Le texte est lié au point.
Le code du style est défini dans une table des codes de styles de
texte.

Code Paramètres Valeur Explication


1 Texte souhaité Pas de valeur par défaut
2 Décalage Optionnel si valeur par défaut
3
3 Code de style de texte Optionnel : code de style
de texte

Dessiner un texte perpendiculaire à l’élément suivant


Le décalage utilise soit la valeur par défaut soit la
valeur spécifiée. La valeur est utilisée pour
effectuer un décalage en X et Y. Le texte est situé
au-dessus du segment suivant. Le texte a un
alignement « Haut gauche ». Le texte sera lié au point
Le code du style est défini dans une table des codes de styles de
texte.

Code Paramètres Valeur Explication


1 Texte souhaité Pas de valeur par défaut

4 2 Décalage Optionnel si valeur par défaut


3 Code de style de texte Optionnel : code de style
de texte

Dessiner un texte au milieu de l’élément précédent


Le décalage utilise soit la valeur par défaut soit la
valeur spécifiée. La valeur est utilisée pour
effectuer un décalage vertical. Le texte est situé au-
dessus du segment précédent. Le texte a un
alignement « Bas milieu ». Le texte est lié au point.
Le code du style est défini dans une table des codes des textes.

Code Paramètres Valeur Explication


1 Texte souhaité Pas de valeur par défaut
2 Décalage vertical Optionnel si valeur par défaut
5
3 Code de style de texte Optionnel : code de style
de texte

118 Topographie
Dessiner un texte au milieu de l’élément suivant
Le décalage utilise soit la valeur par défaut soit la
valeur spécifiée. La valeur est utilisée pour
effectuer un décalage vertical. Le texte est situé
au-dessus du segment suivant. Le texte a un alignement « Bas
milieu ». Le texte sera lié au point.
Le code du style est défini dans une table des codes des textes.

Code Paramètres Valeur Explication


1 Texte souhaité Pas de valeur par défaut

6 2 Décalage vertical Optionnel si valeur par défaut


3 Code de style de texte Optionnel : code de style style
de texte

Commandes de construction de points


Dessiner un point sur la perpendiculaire à l’élément
précédent
La commande permet de dessiner un point situé
à une distance déterminée du point levé sur la
perpendiculaire à l’élément précédent.

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
10 1 Optionnel si valeur par défaut
perpendiculaire

Dessiner un point sur la perpendiculaire à l’élément suivant


La commande dessine un point situé à une
distance déterminée du point levé sur la
perpendiculaire à l’élément suivant.

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
11 1 Optionnel si valeur par défaut
perpendiculaire

Dessiner un point dans le prolongement de l’élément précédent


La commande dessine un point situé à une
distance déterminée du point levé sur le
prolongement de l’élément précédent.

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
12 1 Optionnel si valeur par défaut
prolongement

Topographie 119
Dessiner un point dans le prolongement de l’élément suivant
La commande dessine un point situé à une
distance déterminée du point levé sur le
prolongement de l’élément suivant.

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
13 1 Optionnel si valeur par défaut
prolongement

Commandes de construction de lignes


Dessiner une ligne perpendiculaire à
l’élément précédent
La commande dessine une ligne de longueur
déterminée perpendiculaire à l’élément précédent

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
1 Optionnel si valeur par défaut
perpendiculaire
20
Optionnel. Par défaut code de
2 Code de la ligne
la ligne courante

Dessiner une ligne perpendiculaire à


l’élément suivant
La commande dessine une ligne de longueur
déterminée perpendiculaire à l’élément suivant.

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
1 Optionnel si valeur par défaut
perpendiculaire
21
Optionnel. Par défaut code de
2 Code de la ligne
la ligne courante

Dessiner une ligne dans le prolongement de l’élément


précédent
La commande dessine une ligne de longueur
déterminée dans le prolongement de l’élément
précédent.

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
1 Optionnel si valeur par défaut
prolongement
22
Optionnel. Par défaut code de
2 Code de la ligne
la ligne courante

120 Topographie
Dessiner une ligne dans le prolongement de l’élément
suivant
La commande dessine une ligne de longueur
déterminée dans le prolongement de l’élément
suivant.

Code Paramètres Valeur Explication


Longueur
1 Optionnel si valeur par défaut
prolongement
22
Optionnel. Par défaut code de
2 Code de la ligne
la ligne courante

Commandes de construction de lignes parallèles


Dessiner une ligne parallèle
La commande dessine une ligne parallèle
située à une distance déterminée de la ligne
en cours et décalée en Z de la valeur
spécifiée.

Code Paramètres Valeur Explication


Obligatoire sur le premier
1 Distance
point. optionnel ensuite.
50
2 Code de la ligne
3 Décalage en Z Optionnel. Zéro par défaut

Dessiner deux lignes parallèles


La commande dessinera deux lignes parallèles
à la ligne en cours à une distance déterminée
de celle-ci.

Code Paramètres Valeur Explication


Obligatoire sur le premier
1 Distance 1
point. optionnel ensuite.

51 2 Code de la ligne 1
Obligatoire sur le premier
3 Distance 2
point. optionnel ensuite
4 Code de la ligne 2

La ligne parallèle sera dessinée avec l’élément courant : le point


courant étant le point début de l’élément à dessiner, la ligne parallèle
sera dessinée avec le segment suivant.
La position de la parallèle par rapport à la ligne courante sera
déterminée par le signe du décalage : à gauche si le signe est positif
ou à droite s’il est négatif. Si le même code de ligne est répété sur

Topographie 121
plusieurs éléments parallèles consécutifs, les éléments seront réunis
en une seule polyligne.
La distance devra être spécifiée pour le premier élément parallèle.
Si les éléments parallèles suivants ont le même code de ligne et
que la distance est identique, celle-ci pourra être omise.
Si la distance change entre deux éléments parallèles consécutifs,
mais que le code de ligne reste le même, un élément
supplémentaire sera créé dans la polyligne représentant le
décrochement. Cet élément aura les mêmes caractéristiques que la
ligne.
Si le décalage en Z change entre deux éléments parallèles
consécutifs, mais que le code de ligne reste le même, un élément
supplémentaire sera créé dans la polyligne représentant le
décrochement vertical. Cet élément aura les mêmes
caractéristiques que la ligne.
Si la distance et le décalage en Z changent, un seul segment
supplémentaire sera créé.

Commandes de construction de cercle et quadrilatères


réguliers
Dessiner un cercle par deux points
La commande dessine un cercle passant par deux
points diamétralement opposés.

Code Paramètres Valeur Explication


Aucun paramètre.
60 Le code sera répété sur
le deuxième point.

Dessiner un cercle par trois points


La commande dessine un cercle passant par trois
points.

Code Paramètres Valeur Explication


Aucun paramètre.
61 Le code sera répété sur le
deuxième et le troisième point.

122 Topographie
Dessiner un carré par deux points
La commande dessine un carré passant par deux points
extrémités de la diagonale.

Code Paramètres Valeur Explication


Aucun paramètre.
70 Le code sera répété sur
le deuxième point.

Dessiner un rectangle par trois points


La commande dessine un rectangle passant
par trois points. Les deux premiers points
détermineront la base du rectangle et le
troisième la hauteur et l’orientation.

Code Paramètres Valeur Explication


Aucun paramètre.
75 Le code doit être répété sur le
deuxième et troisième point.

Autres commandes de géocodification


Exclure un point du terrain et de la triangulation
Par défaut tout point levé est inclu dans le terrain. L’utilisateur
pourra saisir un code pour indiquer que le point ne doit pas être
inclu dans le terrain.
Par défaut le code d’exclusion sera « 99 ». Comme tous les autres
codes celui-ci sera modifiable par l’utilisateur.

Remarque:
L’affectation de certains codes de ligne pourront également faire en sorte
que les points appartenant à la ligne ne soient pas inclus dans le terrain.

Paramétrage de la table de géocodification

Menu : Topo ⇒ Paramètres ⇒ Table de géocodification

Cette fonction permet la création ainsi que la gestion des tables de


correspondances entre les codes de levé et le dessin dans Mensura.

Choix de la table de codes


Vous pouvez créez plusieurs tables de codes en fonction des besoins
et choisir les paramètres à afficher ou à utiliser pour traiter la

Topographie 123
géocodification. Ces fichiers auront le nom suivi de l’extension
« .cod »
Vous pouvez :
• « Dupliquer » un fichier de paramètres en donnant le nom du
nouveau fichier.
• « Renommer » un fichier de paramètres existants.
• « Supprimer » un fichier de paramètres avec confirmation.
Remarques :
• Seul le nom du fichier sera affiché et saisi ou modifié par
l’utilisateur. Les fichiers sont enregistrés dans le répertoire
« Bases » de Mensura.
• Les fichiers de paramètres devront comporter une en-tête avec
une signature et un numéro de version de manière à vérifier les
données et à gérer l’évolution éventuelle du format des
données.
• Toutes les données, y compris celles non modifiables par
l’utilisateur, seront sauvegardées en format texte modifiables par
un éditeur ASCII.
• Le fichier ne pourra pas être supprimé si c’est le seul existant.
• Par défaut Mensura proposera le dernier fichier utilisé.
• Un message d’erreur sera affiché si Mensura ne trouve pas de
fichier de paramètres de codification.
• Dans l’interface utilisateur, le terme « Paramètres » sera remplacé
par « Table de géocodification ».
Les paramètres seront affichés dans une boite de dialogue à onglets.

Onglet “Général”
Cet onglet gère les paramètres généraux de la codification, elle
contient les données suivantes:
Unité : Unité dans
laquelle sont exprimées
les données. Les valeurs
disponibles seront :
• « Millimètres »
• « Centimètres »
• « Mètres »
Séparateur décimal : les
valeurs disponibles
seront :
• « Aucun »
• « “.” (Point) »
• « “,” (Virgule) »

124 Topographie
Séparateur de blocs code : les valeurs disponibles seront :
• « “ “ (Espace) »
• « “.” (Point) »
• « “,” (Virgule) »
• « Autre » : l’utilisateur saisira alors le caractère de séparation.
Séparateur de paramètres de code : les valeurs disponibles seront :
• « “ “ (Espace) »
• « “.” (Point) »
• « “,” (Virgule) »
• « Autre » : l’utilisateur saisira alors le caractère de séparation.
Délimiteur de chaîne : L’utilisateur pourra saisir un caractère. Par
défaut le caractère « “ » sera utilisé.
Les séparateurs (décimal, de bloc et de paramètre) devront être tous
différents.
Signification du signe : les valeurs disponibles pour le signe « + »
seront :
• « A gauche ou en avant du sens de la marche »
• « A gauche ou en arrière du sens de la marche »
• « A droite ou en avant du sens de la marche »
• « A droite ou en arrière du sens de la marche »
• La signification inverse sera affichée pour le signe « - »

Onglet “Ligne”
Cet onglet gère les paramètres des codes de lignes
Un code de ligne regroupe les paramètres permettant de dessiner une
ligne :
• « Code » : code
alphanumérique de
12 caractères
maximum.
• « Libellé » : Libellé
détaillé du code de
ligne de 60 caractères
maximum
• « Calque » : Calque
dans lequel est
dessinée la ligne
• « Couleur » : couleur
de la ligne
• « Type de ligne » :
Type de la ligne
• « Echelle » : Echelle du type de ligne
• « Epaisseur » : Epaisseur de la ligne
• « Mode de dessin » : choix entre ligne 2D ou ligne 3D

Topographie 125
Deux paramètres supplémentaires indiquent comment la ligne est
utilisée dans le MNT.
• « Insérer le point dans le terrain » : par défaut ce paramètre sera
coché. S’il est décoché, le point levé ne sera pas inséré dans le
terrain et sera utilisé uniquement pour construire la ligne DAO.

Remarque :
Une confirmation sera demandée si l’utilisateur décoche cette
option.

• « Utiliser comme ligne d’arête » : Si ce paramètre est coché, la


ligne est utilisée également pour créer une ligne d’arête dans le
terrain. Si la ligne est une ligne 2D et comporte des arcs, ceux-ci
sont décomposés pour créer la ligne d’arête et les points de
décomposition sont ajoutés dans le MNT. En DAO les arcs sont
conservés.
Codes de dessin des lignes
Les codes dessin
indiquent comment
l’élément de la ligne
commençant au point
courant doit être
dessiné :
• « Code » : code
alphanumérique de
12 caractères
maximum.

Onglet Codes de symboles


Un code de symbole regroupe les paramètres permettant d’insérer un
symbole attaché au point :

Zone de définition des


symboles
• « Code » : code
alphanumérique de 12
caractères maximum.
• « Libellé » : Libellé
détaillé du code de
symbole de 60 caractères
maximum
• « Calque » : Calque dans
lequel est inséré le
symbole

126 Topographie
• « Symbole » : Nom du bloc. Le nom du symbole pourra être
laissé à vide ou saisi directement.
• « Echelle » : Echelle par défaut du symbole.
• « Lier à l’objet 3D » : Active la liaison du bloc avec les objets 3D .
Le bloc est attaché au terrain dans lequel sont insérés les points Tn.
• « Insérer le point » : indique si le point est inséré « Dans le
terrain » ou « Dans le calque du code ». Par défaut le point est
inséré dans le terrain et le symbole, s’il est défini, est attaché au
point.

Echelle et orientation
Quatre paramètres supplémentaires sont utilisés pour orienter et
mettre à l’échelle le symbole. Un aperçu du symbole est également
affiché.
• « Mettre à l’échelle avec un second point » : si ce paramètre est
coché le point d’orientation du bloc et le point suivant du levé est
utilisé pour effectuer une mise à l’échelle du symbole.
• « Utiliser le point d’orientation » : en cochant ce paramètre on
indique que le symbole a été défini avec un point d’orientation.
On utilise alors le point d’orientation du bloc et le point suivant
du levé pour orienter le symbole.
• « Echelle par défaut » : la valeur indiquée est utilisée si on
n’effectue pas de mise à l’échelle automatique avec un second
point ou si le symbole ne possède pas de point d’orientation.
• « Suit la rotation du plan » : la valeur du paramètre est affectée
au symbole inséré.
Bouton “Ajouter” “Supprimer” “Options”
Les boutons « Ajouter » et « Supprimer » permettront d’ajouter et de
supprimer des éléments dans la liste des codes. En cas d’ajout, la
liste des codes sera toujours triée dans l’ordre croissant des codes.
Le bouton « Options » affichera une boîte de dialogue permettant à
l’utilisateur de redéfinir les codes du paramètre de la commande
d’insertion de bloc et les noms des attributs utilisés pour définir le
point d’orientation.

Onglet “Dessin de textes”


Un code de dessin de texte
regroupe les paramètres
permettant de dessiner un
texte ou une étiquette au
point courant. L’utilisateur
peut modifier le code de la
commande et saisir un
commentaire s’il le
souhaite.

Topographie 127
• « Code » : code alphanumérique de 12 caractères maximum.
• « Commentaire » : commentaire saisi par l’utilisateur
Le libellé des commandes n’est pas modifiable et est celui affiché
dans la fenêtre ci-dessus.
Les commandes de dessin de texte et d’étiquette possède trois
paramètres.

Numéro Paramètre Optionnel Remarques


1 Texte à dessiner Non
2 Décalage Oui
3 Code du style Oui Liste déroulante
contenant les codes
de style définis.

Les « Codes de style de texte » et « Codes de styles d’étiquette » sont


définis par l’utilisateur. A chaque code de style est attaché un calque
de dessin et un style de texte ou d’étiquette.
Un code de style par défaut est créé si nécessaire et il utilise le calque
« DAO – 0 » et le style « Standard ».
S’il ne reste qu’un code de style dans la liste, il ne peut pas être
supprimé.
Si le style de texte ou d’étiquette n’est pas trouvé dans le traitement
de la géocodification un message d’erreur est généré dans le compte-
rendu et Mensura utilisera le calque « DAO – 0 » et le style
« Standard ».

Onglet “Dessin de points et de lignes”


Les commandes de dessin de points ou de lignes sont listées dans la
page « Dessin points et lignes ». L’utilisateur pourra modifier le code
de la commande et saisir un commentaire s’il le souhaite.
• « Code » : code
alphanumérique de 12
caractères maximum.
• « Commentaire » :
commentaire saisi par
l’utilisateur
Le libellé des commandes ne
sera pas modifiable et sera
celui affiché dans la fenêtre
ci-dessus.
Les commandes de dessin de
points et de lignes auront
entre un et trois paramètres.

128 Topographie
• Le premier et le troisième paramètre indiqueront une longueur ou
une distance. Si une valeur par défaut est saisie, le paramètre sera
optionnel.
• Le deuxième et le quatrième paramètre indiqueront un code de
ligne.
• D’une manière générale, le paramètre sera optionnel.
• Si le code de ligne n’est pas spécifié dans le levé et si aucune
valeur par défaut n’a été saisie, le code de la ligne courante sera
utilisée.
• Si le code de ligne n’est pas spécifié dans le levé et si une valeur
par défaut a été saisie, celle-ci sera utilisée
• Le dessin de lignes parallèles fera exception : pour ces commandes
le code de ligne sera obligatoire.
• Le choix d’une valeur par défaut s’effectuera dans une liste
déroulante affichant les codes de lignes définis dans l’onglet
« Lignes »

Onglet “Autres commandes”


Les autres commandes sont
listées dans la page « Autres
commandes ».
L’utilisateur pourra modifier
le code de la commande et
saisir un commentaire s’il le
souhaite.
• « Code » : code
alphanumérique de 12
caractères maximum.
• « Commentaire » :
commentaire saisi par
l’utilisateur

Topographie 129