Vous êtes sur la page 1sur 9
ADAPTATION DES EUROCODES STRUCTURAUX EN ALGERIE - ETUDE D’IMPACT ar S.MLK El Hassar, 8, Sakhraoui et M. Souici RESUME En mate de calcul des structures en Algérie, les regles actelles fondées sur le calcul auc: contrainte admissible sont rempla oées progressivement par les nouveau reglements qui s'appuient sur les verifications aux étas limites. Ces nowveats elements adaptations des Eurococes,s'inserivent dans une approche novatrice et plus précise que les regles actuelles, Dans le sectowr de la construction of la nature commerciale de Vactivité est primordiae, la question de impact quaura fa nouvelle opprache tr le colt des projets est incontoumable. Des travaux menés sur des structures métlligues typiques montrent qu'en cone sismgie ‘moyenne Vappréhension d'un cot addltionnel important apportééventuellement par les nouveaus reglements n'est pas fustite, SUMMARY In Algeria, structural design rules based on elastic analysis and used up to now are being replaced by European codes adapted to the local context and modified to suit the national requirements. The new approach whichis based on limit state design sites Detter results in term of accuracy. However, the financial impact that the new approach will have on the cos! of eonstruchon pr ects 18 fandamental. i order 1 estimate and verify this parameter, works were done on typical steel structures in medium seine ‘ones. The results obtained show tha the apprehension ofan importany addtional cost induced by the new rales fs na justfcd, SM.K. EL HASSAR ~fngéniewr Gate Ciel, Docteur ENPC (Paris, 1992) ‘Chargé de Recherche au Centre National d'Bnuses et de Recherches ‘dgrées du Botiment CNERIB, Algerie S.SAKHRAOUI -Iigénieur Génie Cl, ngenieur CHECICHERAP (ars, 1992) (Charge ce Recherche au Cente Datona d'Budes et de Recherches “Inegréet dn Bainent CNERID, Alte M.SOUICI.~ tngeniew Genie Ci, Maser of Sciences (Unversity of Glascow, 1988) (Chorgé de Recherche au Centre National d'Budes et de Recherches “Intégrées dc Bdtinent CNERIB, Algerie 6 Adaptation des Eurocodes Structuran en Algérie ~ Enude d'impact INTRODUCTION, La réglementaton algérienne en mati de caleul des struc- tures des ouvrages de génie civil connalt, instar des pays buropéens, un changement important, Les régles actulles de béton armé CCBAGS [1] et de charpente métallique CM66 (2, fondées sur le calcul aux contraintes admissible, sont rempla- ‘Ges progressivement par les nouveaux réglements CBA9S [3] et CEMI7 [4], Ces deniers gui reposent sur le calcul aux étts Timites cortespondent respectivement aux r¥gles BAELSI [5] et 4 PBurocerde 3 «Calcul des Structures en Acier» accompa- fané du document fransaisd'application vational [6]. Les regles CCMO7 font également référence ila pantie 1 de Burocode 1 «Biases de caleul et Actions sur les Stuctares> [7] Les régles CCM9T ne different de 1'Eurovode 3 que par Heventail. des méhodes analyse, proposées. En effet, les ‘gles CCM97 ne traitent que de I'analyse globale élastique, analyse globale plastique n’étantcitée que pour information a Les rBgles CBA9S et CCM97 sont aecompagnées de la now velle réglementation parasismique RPAQ® [8] (en remplace- ment du RPASS (9)), et des nouvelles régles neige et vent RNV99 [10] (qui romplacent les regles NV6S [11]. Les régles| RNV99 sont hasées sur les mémes principes que ceux figurant dans ls parte 24 de PEurocode 1 (12), Pari les problemes posés par les professionnels, celui de impact économique qu'aura la nouvelle approche sur la consommation des matériaux de constuction (et done sur le ‘ott des ouvrages)revient souvent. Le cas des profils &chaud est signifieatif ear imponé en totalité. Cette question a poussé Je centre national d'études et de recherches intégrées du batisent (CNERIB, Algérie) engager lune réflesion qui vise 2 mesurer Pimpact économique de application des nouveaux réglements sur les projets de bati- ments Pour apprécier cet impact, a démarche choisie consiste & ccomparer le dimeasionnemtent oblenu pour des ossatures de constrictions. typiques en utlisoat d'une part approche fetuelle [1, 2,9, 11} et d'antze part les nouveanx reglements B28, 10,12) ‘Deux types dossature sont concemnés : les stuctures méta- ligues et les structures en béton ame, Cet anicle présente les principales conclusions relatives a [impact do l'epplication des nouvelles rgles sur un batiment de grande hauteur on structure métallique implants en zone sis signe moyenne, NOTATIONS Combinaisons d'actions (8,9, 10, 12] E Action sismigue G Charges permanentes @ — Surcharges exploitation, action carsctéistique de ‘base ov d'accompagnement Sn Action de la neige W Action du vent Yo Coefficient de combinaison Comicuctin Metigne, x 2000 Riglements parasismiques [8,9] A Coctticient 'acoélration de one 1B Facteur de comportement de a srvture D Facteur smplification dynamique mayen Facteur de qualité du systéme de contreventement R_—_Facteur de comportement de Ia structure V Pore atérale totale W Charge prise en compte pour le caleul sismaique Action du vent {10, 11] Cosfficient de rugosité Facteur de terrain Vitesse de référence V, Vitesse nominale 2 Hauteur deceleul zy Parambtre de rogosité ie Hauteur minimale Regles CM66 [2] ky Coefficient de déversement ly Coefficient amplification des contraints de flexion fy Coefisient de Mambement & —Conttaimte pandéréeen compression simple 6 Containte pandérée de flexion simple Limite elastics 61.6 Contrainte de caleul Burocode 3 [4,6] A Aire 1 Réaction horizontal totale M Moment Réaction vetcele totale W Module de section | Limite dtasets bh Haweur @ Coefficient Coefficient Fltche 7 Coefficient partie de sécurité % Coefficient de réduetion SMK. El Hassar, S. Sakhraoui et M. Souici 1. OSSATURE ETUDIEE Un des aspects de ce travail conceme le choix des structures typigues des projets de bitiments. Les ossatures représentatives lant deinies, il reste a réaliser une étude parametrique tenant compte principalement de fa zone sismique dans laguelle ext {mplantée le projet, de Is zone de vent, do a nature du tera, e la hauteur de Mouvrage, de la nature des planchers et de envelope. Une des ossatures typiques éudiges ext ilustrée dans le figure 1, I s'agit d'un batiment & usage administratif de hit étages iimplanté en zone sismique IL (sismicité moyenne [8, 91) Le Ditiment est supposé &ire fondé sur un sol constitué de d6pois Ge sable et de graviers denses, ce qui correspond & une vitesse Ge traversée des ondes de cisalloment de Tordre de 500 m/s [8, 9]. Ce batiment peut Eure classé comme un bitiment élevé, sa hauteur étant bien supérieure 2 Ia moyenne nationale (de T2 metres environ) ‘implantation du béiment dans les zones de vent est ditt rente selon les gles utilisées ~ concernant les r@gles actuelles, une seule zone de vent est ‘considérée; en effet, les rogles NV6S sont appliquées en pre nant comme vitesse nominale une valeur unique de 34 mis pour 'ensemble du teritoire national ~ les rbgles RNV99 (10, 12) intodseat un 2onage de vent. Les zones de vent oat éé défnies & parte 'une analyse st tistique des vitesses de vent relewées au niveau des dif rentes stations des serviees de la météorologie. Des valeurs de référence de a vitesse de vent corespondant & une pétiode de retour de einguante (50) ans ont exé determinges ‘pour chaque station, ce quia permis de tracer une carte de ignes d'iso vitesse, La taille de 'échantillon utilise pour étude statistique étant de vingt 20) années, les valew’s de réigronce de Ia vitesse de vent sont des valeurs extrapolées ‘Trois zones de vent ont sé retenues et correspondent & des vitesses de référence égales & 25 mis pour la zone 1,28 m/s pour la zone If et 31 m/s pour la zone It 7,10 2,40) 16.6 710 La zone de vent Il (Vy, = 31 mvs) n'est pas envisagée dans Ie cadre de cette étude, ff plupart des communes aflectées & cette zone état implantées en zone de feiblesismicité; le biti- ‘ment est done supposé ete ~ en zone de vent I (yy égale & 28 m/s) dans un tersin ‘dégage (terrain de catégorie I), = en zone de vent IK (Vy égale 2 28 mvs) en banliene (terrain de catéporie I), ~ en zone de vent I (Vpéeale #25 mis) en anliew (een de catégorie HD. Ces zones d'implantation correspondent & une pa ante des zones urbaines, suburbaines et industeles. impor. L’enveloppe extéieure est constiée de parois doubles 1éa- Tisées en bnigues creuses de tere cuite enduites. Le cloisoane- ‘ent intricur est réalisé en parois simples de briques creuses, Les planchers sont des dalles en béton armé reposant sur des bcs en acier (plancher collaborant). L'essature est constitiée de produits laminés & chaud de nuance E24 de type IPE pour les poutres, et de type HEA ou HEB pour les poet, 2, ACTIONS SISMIQUES Les combinaisons introduisant I'sctionsismique sont G+Q+E a O8G+E @ G+Q4HI2E @ avec G aqui désigne les charges permanenies, Q les suicharges gui sien re «exploitation et F Paction sismigue 710240 7,10 166 ‘ig. 1~ Ossarre étude Conseuetion Mtatigas, n° 42000 8 Adapation des Burocodes Structurawx en Algérie ~ Etude d'Impact ‘TABLEAU L Charges permanentes et surcharges d'exploitation Charges | Surcharges permanentes | dexploitation kg/m) kgm’) | Plancher tenasse 025 100 Planéhersintermédiaires | 619 250 Murs extériours 236 - [Lact sismique est calculée en utilisuat le méthode sta- lique équivalente. Les forces réelles dynamiques qui se déve- loppent dans la construction sont remplaeses par un systéme de forces siatiques fetives. L'utlsaton de cette méthode ne peut tre dissocise de application rigourense des. dispositions constrctives garantssant 2 la structure une bonne ductilit, et tune capaci a dissiper énergie vibratoire transmis Ba strue- ture par des secoussessismiques majeues [8,9]. ‘Lecton sismique est eprésentée pat la foree totale V VeAXDxBxOxW —— RPASS(D) Bore ey RPA99 [8] © ot ~ A désigne le coefficient @acoélération de zone; il prend en comple le groupe d'isage de la construction et la zone sis rmique dans laquelle elle ex implantée; ~ D désigne le fecteur d'amplification dynamique moyen: il prend en compte la clasifiation des sols, la période fonda- ‘mentale de vibration de la structure et le Tacteur de corree- ‘ion damostissement; ~ Bet R désignent le factour de comportentent de lastucture; ils dépendent da type de structure et du systéme de contre™ ventements ~ Q designe te facteur de qualité du systBme de contrevente= ment; ~~ W désigne la charge prise en compte pour le calcul sis- smique; il s'git de Pensemble des charges permanentes aux- ‘quelles ily a lieu de rajouter 20% des surcharges dexpoita Won, 30000 25000 20000 15000 10000 5000 Force par niveau en daN Les valeurs des différents coefficients séglementaires pars- sismigues (f.formules 4 et 8) sont données dans le tableat 2 TABLEAU Valeur des actions somiqus Cocticient | PAGS] [ Coefficient | RPAOO AI a ais fa ous D 130 |» 17 2 afr 5 fo us [@ 15 | we) 2230240 | Were 2230240 [ven | _s0950 | veany | 109770 Les nouvelles régles parasismiques induisent des actions supérieures 2 celles obterues avec ancien reglement (¢f. fi. 2). Cette majoration, de Vondre de 26%, a povr origine le fac: ‘eur d'amplification dynamigue moyen D. Pour le calcul de ce coefficient, es régles RPASS considerent implicitement un fac teur damortissement de 10%. Dans les nowvelles gles, le facteur d'amortissement est donné en fonction du type de stuc- tune et de importance des remplissages. Dans le eas de notre Ditiment, les regles RPA99 préconisent de prendr wn facteur Tamontssement égal & 5%, ce qui explique l'amplification ‘dynamique plus importante, 3. ACTIONS CLIMATIQUES. Les iégles NV6S définissent deux actions du vent, 'une nor ‘male, Pautre extreme, Habituellemeat, lation normale di vent est muliplige par 1,5 pour le calcul des solicitations utilisées dans les vérifications de résistance (ef formule 6). L'action ‘extr8me est utilisé sens majoration pour une vérifiation com- plémentsire de résistance (cf formule 8), La verification de la resistance consiste en général examiner les combinaisons su vvantes 4B G+32(0+ Sn, Wy) o 4B G + ¥2{0 + Sn,) o G+ O40, We 6 RPA 88 DRPA 99 Niveau Niveau Niveau Niveau Niveau Niveau Niveau Niveau eee seed 5 6 7 8 Fig, 2— Forces siiques par niveau CConstoetin Mtaligne 42000 S.M.K, Bl Hassar, 8. Saklivaoui et M. Souci ‘oi G désigne Jes charges permanentes, Q les surcharges ‘exploitation, Sn, les surcharges normales de neige réduites ide moitig, Sin, 1eS surcharges extrémes de neige réduites de ‘moitig, W; les Surcharges notmales de vent et W, les surcharges cextrtmes de vent Les rbgles RNV99 définissent une seule action dus vent, Prsction caraetristique. Cette action est utlsée dans le cadre de la vérification aux état limites ~ at limite ultime, on vésfie a sistance des sections, des éléments et des assemblages, ainsi que la stabilité globale de Mouvrage: ln combinaison foadamentale est 1 35X04 1SXQ)+15%E.) Wax) 0) ~ A 6ut limite de service, on vérifie les fléches en uilisant les ‘ombinaisons de type G4 QB. (oO) fo G désigne une charge permanente, Q, 1 baso, et Q, les actions caractérstiques d’atcompagnement pon-