Vous êtes sur la page 1sur 3

Etude Climatologique

CHAPITRE V :
O.Sahouat
V. Prcipitations saisonnires :

Les prcipitations saisonnires sont rsumes dans le (tableau N32 .FIG N29) ci
dessous. O constate que l'hiver reprsente la saison la plus pluvieuse et l't correspond
la saison la plus sche pour les cinq stations.
Tableau N32: Prcipitations moyennes saisonnires
Saisons Hiver (mm) Printemps (mm)
Stations
Ouizert Barrage
Sahouat
Bouhanifia
Trois Rivires

63,0
66,8
66,8
66,8

61,6
62,3
62,5
63,9

Et (mm)
7,0
6,6
26,5
6,6

Automne (mm)
63,0
63,8
63,3
62,8

FIG N29: Variation Prsipitations moyennes saisonnires dOued sahouat


V.1- Prcipitations annuelles :

Bien que la notion de la moyenne pluviomtrique estompe la ralit des faits climatiques,
sa connaissance demeure ncessaire pour l'tude de l'abondance des cours d'eau et surtout
la dtermination du bilan moyenne annuelle de l'coulement, elle permet galement de
cerner la variabilit des prcipitations en fonction de la priode d'observation.
Les prcipitations annuelles sont irrgulires et insuffisantes01.

Page 69

Etude Climatologique

CHAPITRE V :
O.Sahouat

Tableau N 33: Prcipitations moyennes annuelles


stations
Ouizert
Annes
Barrage
Sahouat
Bouhanitla
74-75
121,2
297,2
390,5
75-76
163
223,3
307,5
76-77
73
168,9
253,4
77-78
112,5
209,5
276,9
78-79
232
277,9
370,4
79-80
174,6
294,5
363,8
80-81
129,2
134,7
156 9
81-82
182
188,4
273,5
82-83
171,2
162,9
194,7
83-84
280,2
296,5
354,7
84-85
230,3
218,6
322
85-86
231,3
274,1
293,4
86-87
222,9
211,7
242,2
87-88
184,4
196,8
225,4
88-89
164,3
191,3
197,2
89-90
309
322,6
339
90-91
267
270,6
293,6
91-92
173
151,8
164
92-93
188,3
154,2
216,3
93-94
229
267
289,7
94-95
388,8
312,1
361,5
95-96
181,9
187,2
135
245,7
96-97
320,5
252,7
97-98
147 4
139
183,2
98-99
82,7
71,1
240.4
99-00
225,9
237,5
214,5
199
220,9
265
moyenne
Source : ANRH dOran

FIG N.30: Prcipitation annuelle Doued Sahouat (1975-2000)

Page 69

Etude Climatologique

CHAPITRE V :
O.Sahouat

Conclusion :
La pluie est un facteur actif de l'rosion des sols par l'eau. Elle constitue la source
ncessaire l'arrachement des particules. L'action de l'eau sur les bassins versants tudies
s'avre trs complexe, elle est conditionnes pour d'autres facteurs (couvert vgtal,
pente).
L'intensit de rgime pluvial nous amne savoir l'ampleur de l'rosion qui
s'explique par l'importance en concentration en sdiments qui varie d'une part suivant les
rgions (rodabilite des bassins versants) et d'autres parts, pour le mme cours d'eau en
fonction des crues. L'irrgularit et la torrentialit de la pluie impliquent un apport liquide
important qui peut vhiculer sans doute des quantits apprciables des matires solides
non ngligeable, et par consquent l'envasement des barrages en est la preuve 01.

Page 69