Vous êtes sur la page 1sur 2

FRS1046 4 C 0309 USA /AFP-RM79

Europe-science-recherche-USA
Nouvelle étape vers la cape d'invisibilité, désormais en trois
dimensions

WASHINGTON, 18 mars 2010 (AFP) - Des chercheurs


européens sont parvenus à créer pour la première fois une
structure microscopique en trois dimensions permettant de faire
disparaître un objet, une nouvelle étape vers la "cape
d'invisibilité" du sorcier Harry Potter, selon des travaux publiés
jeudi.
Depuis ces cinq dernières années, des scientifiques sont
parvenus à produire des méta-matériaux --des matériaux
composites qui n'existent pas à l'état naturel-- permettant de
modifier le déplacement de la lumière visible pour la faire glisser
sur un objet un peu comme de l'eau sur des roches. L'objet ne
peut donc être vu.
Mais cette structure était en deux dimensions alors que la
nouvelle "cape" est tridimensionnelle, a expliqué à l'AFP Nicholas
Stenger, de l'Institut de technologie de Karlsruhe en Allemagne,
un des trois auteurs de cette recherche parue dans la revue
américaine Science datée du 19 mars.
La première "cape d'invisibilité" était cylindrique et l'objet à
faire disparaître était placé en son milieu.
Pour cette nouvelle recherche, un objet a été placé sous
une structure microscopique un peu comme un tapis
réfléchissant, et la bosse formée est devenue invisible, tout
comme le tapis lui-même.
"Quel que soit l'angle avec lequel on regarde on ne voit
rien, nous sommes bien en trois dimensions", a poursuivi le
chercheur français.
Il a expliqué que cette structure mesurait cent microns de
longueur --un millième de millimètre-- sur 30 microns de largeur
et 13 microns d'épaisseur, cachant un objet dix fois plus petit.
Ce tapis d'invisibilité est formé de cristaux photoniques,
des nano-structures, qui sont disposées d'une certaine manière
pour modifier la propagation de la lumière.
js/cel/cr
AFP _181901 MAR 10
.