Vous êtes sur la page 1sur 18

La grève au

collège
l'Estaque
I. Des moyens de plus en plus rares pour l'éducation

A. Une politique globale d'économies sur le service public


L
E

P
R
O
F
E
S
S
E
U
R
I. Des moyens de plus en plus rares pour l'éducation

A. Une politique globale d'économies sur le service public

B. L'impact de cette politique d'économies sur


L'éducation publique
Les conséquences de la réduction des postes d'enseignants

- Augmentation des effectifs par classe

- Suppression de certaines options, diminution des heures


de ½ groupes et de soutien, etc.

- Revue à la baisse des formations par des pseudos-réformes (Bac


Pro 3 ans, réforme du lycée, mastérisation de la formation des
enseignants).

- Multiplication des contractuels et des professeurs à cheval sur


plusieurs établissements.

- Diminution du nombre de professeurs titulaires remplaçants.

- Diminution du nombre de postes dans les RASED


II. La situation au Collège l'Estaque

A. L'augmentation du nombre d'élèves


et la diminution des heures postes
Le sureffectif
Le collège l'Estaque est construit pour accueillir un maximum de
600 élèves.
Pour la 5ème année consécutive cette limite est dépassée.
Aujourd'hui ils sont 633, à la rentrée prochaine, 646 élèves sont
prévus.
Le sureffectif

Le collège l'Estaque est construit pour accueillir un maximum de 600


élèves.
Pour la 5ème année consécutive cette limite est dépassée.
Aujourd'hui ils sont 633, à la rentrée prochaine, 646 élèves sont prévus.

La baisse du nombre d'« heures postes » :

Cette baisse entraîne depuis plusieurs années la baisse du nombre


d'enseignants présents à temps complet dans l'établissement.

La rentrée 2009 a vu la disparition d'une classe de 5ème

Le rapport nombre d'heures par élève trop faible:

Le collège, classé en catégorie 3 disposera d'un ratio de 1,21 heures par élève,
ratio le plus faible de tous les établissements de cette catégorie (ZEP ou non
ZEP).
La moyenne étant de 1,30 pour ces établissements.
II. La situation au Collège l'Estaque

A. L'augmentation du nombre d'élèves


et la diminution des heures postes

B. Les conséquences concrètes pour l'année prochaine


L'année prochaine au collège l'Estaque...
- L'impossibilité pour les élèves de 5e ou de 4e de disposer d'heures de demi-
groupes en SVT

- La réduction du soutien en français en 6 ème

- Le partage possible d'une même classe entre deux professeurs


de mathématiques
- Le passage d'un professeur de mathématiques actuellement à temps complet
sur deux établissements

- Le passage d'un professeur de technologie actuellement à temps


complet sur deux établissements

- Le suppression d'un poste de français


II. La situation au Collège l'Estaque

A. L'augmentation du nombre d'élèves


et la diminution des heures postes

B. Les conséquences concrètes pour l'année prochaine

C. Ce que nous demandons


Les revendications des enseignants et parents d'élèves

- Une augmentation significative du rapport


heures/élèves de 1,21 à 1,30 conforme au ratio moyen
des collèges de catégorie 3

- La conversion des heures supplémentaires en heures


poste

- Des mesures concrètes pour ventiler les effectifs

- Le rétablissement progressif de l'effectif total à 600


élèves

- La véritable possibilité d'intégration des élèves de l'UPI


II. La situation au Collège l'Estaque

A. L'augmentation du nombre d'élèves


et la diminution des heures postes

B. Les conséquences concrètes pour l'année prochaine

C. Ce que nous demandons

D. Historique et état de la mobilisation


Les étapes de la mobilisation
Samedi 27 février : distribution de tracts sur le marché de l'Estaque
Lundi 1er mars : 96 % des enseignants du collège sont en grève: envoi
d'une lettre à l'IA
Mardi 2 mars : Refus de la DGH
Mercredi 3 mars : Distribution de tracts par les parents devant le
collège. Entretien à l'Inspection Académique
Jeudi 4 mars : Envoi d'un courrier à l'IA
Jeudi 11 mars : 95 % des enseignants en grève, rédaction d'une lettre à
l'IA
Vendredi 12 mars : 76 % des enseignants du collège en grève, blocage
du rond point, distribution de tracts. Manifestation à Marseille
Samedi 13 mars : distribution de tracts par les parents d'élèves sur le
marché de l'Estaque
Mardi 16 mars : Nouveau refus de la DGH, installation de tentes sur le
parvis de l'établissement par les parents d'élèves
Mercredi 17 mars : 50 % des enseignants en grève, installation de 3
nouvelles tentes devant le collège
Jeudi 18 mars : 52 % des enseignants en grève
Goûter à 17h devant le collège
CONCLUSION

CONCLUSION