Vous êtes sur la page 1sur 1

Développement durable et gouvernement d’entreprise : un

dialogue prometteur
Les Cahiers de l’ORSE, coordonnés par Thierry Wiedemann-Goiran,
Frédéric Périer, François Lépineux, Editions d’Organisation, 320 p., Paris
2002.

Peut-on concilier logique financière et responsabilité sociale de l’entreprise ? Tel


est le propos de ce livre qui s’appuie notamment sur les travaux menés
récemment par un groupe de travail de l’ORSE (Observatoire sur la Responsabilité
Sociétale des Entreprises).
Alors que l’on accuse souvent les marchés financiers de faire peser la logique du
court terme, ces réflexions ont le mérite, grâce aux problématiques du
développement durable et de la responsabilité sociale des entreprises, de
réintroduire dans les entreprises une certaine préoccupation du long
terme. Abondamment discutée et commentée suite aux scandales Enron,
Worldcom, etc., la question de la gouvernance d’entreprise trouve dans ce livre
des réponses nouvelles. En particulier, une des conclusions est de montrer qu’à
côté de l’approche stratégique du développement durable existe une approche
prenant davantage en compte les risques et donc la nécessité de plus de
transparence de la part des dirigeants d’entreprises. Cet ouvrage est d’actualité
au moment où la loi de sécurité financière, présentée au Conseil des Ministres du
22 janvier dernier, doit être discutée par le Parlement. A l’instar de la loi
américaine Sarbanes-Oxley, cette loi a pour objectif de répondre à la crise de
confiance des marchés. Pour cela, elle prévoit la création de l’Autorité des
Marchés Financiers (AMF) qui est notamment chargée de renforcer les bonnes
pratiques du gouvernement d’entreprise.

Copyright © Club des Vigilants. Tous droits réservés.