Vous êtes sur la page 1sur 16
— _ s ulletin < ad'informations \—qdministratives | preeeteeee { BIA DU 29 OCTOBRE 2015 Nf Hie \ PREFECTURE DE LA SEINE-SAINT-DENIS Sommaire BIA du 29 octobre 2015 | Services de la préfecture | J Direction de la sécurité et des services du cabinet larrété n° 2015-2929 en date du 27 octobre 2015 accordant une! krécompense pour acte de courage et de dévouement en faveur de} fonsieur Nicolas RYBARCZYK. | Direction du_dév dur ivités| locales | { \Arrété préfectoral de mise en demeure n° 2015-2937 en date du 29, octobre 2015 faisant suite a V'annulation contentieuse de larrété) we fectoral d'autorisation n°2013-3364 du 13 décembre 2013 délivré a la ociété INTERXION FRANCE pour ses installations classées sise 1-3, Rateau & La Courneuve. ! ( srvice déc de V'En { rection dé stale Cohésion social | Arrété n° 2015-2933 en date du 29 octobre 2015 portant attribution de la Lettre de Félicitations De la Jeunesse, des Sports et de I'Engagement! hssociatif. | |areété n° 2015-2934 en date du 29 octobre 2015 portant attribution de wl fédaille de Bronze de la Jeunesse, des Sports et de I'Engagement ssociatif. | ‘arrétén® 2015-2935 en date du 29 octobre 2015 portant attribution de ul tre de Félicitations De la Jeunesse, des Sports et de I'Engagement! associat, | 8té n° 20]5-2936 en date du 29 octobre 2015 portant attribution de lal lédaille de Bronze de la Jeunesse, des Sports et de \'Engagement pssoriaif | ( | 10 12 hei lig Trae Rerunigu: FRANCAISE PREFET DE LA SUINE-SAINT-DENIS buUeC HON DE LA SECURITE ET DES SERVICES MU CAL Bureau du cabinet MNG Arr@tén? 2015-2514 accordant une récompense pour acte de courage et de dévouement LE PREFEY DE LA SEINE-SATNT-DI Chevalier de In Légion honneu Chevalier de Pordre nntional du Mérite Chevalier de Pordve des Pures neadémiques pNIS ‘Vu le déoret dur 16 novembre 1901, modifié par le décret chi 9 dé acto de courage ct de dévouement nbre 1924 relat’ Ta médaitle pour Vu le décret w?.70-221 du 17 mats 1970 portant déconcentralion en mati dlatribution de la distinetion susvisée ‘Vu le rapport du colone}, commandant le groupement IVI de gendarmerie mobile de Maisons-Altfort et sur proposition du général de corps d'armée, commandant I région de gendarmerie dile-de-France cl la geridarmerie pour la zone de défense de séourité de Paris, Considérant que le gendarme engagé a tait proave dune sttitide couragense et d'un dévouement exemplaire Sut propasition de M. te Sous-prétet, Directeurde Cabinet; ARRETE : Art. 1°; Une eécompense pour acte de courage et de dvoutement est déeemée a la personne dont le nom suit : Médailic de bronze = Monsicur Nicolas RYBARCZYK, gendarme de Pescadron 27/1 de gendarmerie mobile de Draney ‘Atl.2: Le présent arrété sera publié eu bulletin ‘informations administratives des services de Meta, Art.3.: Le présent ar#8t6 pent [aire Tobjel d'un recours devant fe tribunal administratif compétent dans un délai de deux mois A compter de su publication au bulletin informations administratives des sorvices de VRtat a Avipye 27 OCT. 05 Philipp ALLE | espana Jean Mouin91407 BOBIGNY Cee tl 014140 60.641— Fa: 302788 Cowie: preter ifs sates gus ft ovales ouverte: AAO LOND hp elie uF A ew hoe Prt Rerosuaae Paanguse PREFET DE LA SEINE-SAINT-DENIS PREFECTURE DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE [BT DBS COLLECTIVITES LOCALES [BUREAU DE ENVIRONNEMENT pDCUBE aster 985 15010864 Arrété préfectoral de mise en demeure n° 2015-2937 du 29 octobre 2015 faisant suite 4 Pannulation contentieuse de I’arrété préfectoral d’autorisation n® 2013-3364 du 13 décembre 2013 délivré A a société INTERXION FRANCE pour ses installations elassées sises 1-3, rue Réteau a La Courneuve (93120) Le préfet de la Seine-Saint-Denis Chevalier de la Légion d'Honneur Chevalier de L' Ordre National du Mérite ‘VU Ie code de environnement, livres I et V, et notamment ses articles L. 171-7, L. 171-8, R. 512-2 et suivants, R. 512-39-1 et suivants ; VU Farrété préfectoral d’autorisation n° 2013-3364 du 13 décembre 2013 relatif & I’exploitation d'un data center par la société INTERXION FRANCE sise 1-3 rue Réiteau a La Courneuve ; ‘VU le jugement n° 1410252 du tribunal administratif de Montreuil, Ju en séance du 15 octobre 2015, annulant J’arrété n° 2013-3364 du 13 décembre 2013 susvisé ; ‘VU la circulaire NOR: DEVP1317091C du 19 juillet 2013 du ministre de I’écologie, du développement durable et de Pénergic relative a la mise en ceuvre des polices administratives et pénales en matigre dinstallations classées pour la protection de environnement, publiée sur le site internet http/circulaites.legiftance.gouv.fi conformément au décret n® 2008-1281 du 8 décembre 2008 ; ‘VU le rapport de Pinspection des installations classées du 22 octobre 2015, transmis Pexploitant par message électronique du 26 octobre 2015 conformément aux articles L. 171-6 et L. 514-5 du code de Fenvironnement, et proposant de mettre en demeure la société INTERXION FRANCE, ayant son sigge au 129, boulevard Malesherbes Paris (75017), de régulariser la situation de son site INTERXION PARIS VII des 1-3 rue Rateau a La Coumeuve dans un délai de 4 mois, cette régulatisation pouvant s’effectuer par le dépot d'une nouvelle demande d'autorisation d’exploiter, conformément aux articles R. 512-3 et suivants du code de environnement, ou d’un dossier de cessation d’activité, conformément aux articles R. 512-39-1 et suivants du code de environnement ; |, esplanade Jean MJoute 93007 Bobigny Cedex- Tel 01 42 0 6060 — Fax 01 483022 88 Couric: pasos isens-annt-denis. eo e orates Convert: 1308 Teh00 = pow stint uf By VU le message électronique de la société INTERXION FRANCE du 26 octobre 2015 accusant réception dudit rapport et précisant par message électronique du 28 octobre 2015 qu'il n'a pas observations a émettre sur celui-ci ; CONSIDERANT que, par suite de l’annulation de Parrété préfectoral d’autorisation n° 2013-3364 du 13 décembre 2013, 'établissement de la société INTERXION FRANCE sis 1-3 rue Rateau a La Coumeuve se trouve placé dans la situation irréguliére décrite au premier alinéa de latticle L. 171-7 du code de l'environnement et qu’il convient par conséquent de faire application des dispositions de cet article en mettant Pexploitant en demeure de déposer un nouveau dossier d’autorisation qui svattachera 4 remédier aux grief retenus par le jugement n° 1410252 du tribunal administratif’ de Montreuil du 15 octobre 2015 ; CONSIDERANT qu’aux termes de la section 1.5.2 de Ja circulaire NOR: DEVP1317091C du 19 juillet 2013 précitée : «dans le cas d'une annulation contenticuse de l'arrété préfectoral autorisation ou d’enregistrement prononeée par Ia juridiction compétente et hors le cas oft le juge administratif faisant application de ses pouvoirs de plein contentieux met en demeure Pexploitant, il convient [...] de mettre en demeure de régulariser la situation administrative de I’installation et ce quelles que soient les raisons de I'annulation contentieuse. (...] La mise en demeure de régulariser doit comprendre les deux voies de régularisation possible (dépot dun dossier de régularisation ou cessation des activités en situation irréguliére) ainsi que le délai dans lequel le dossier doit étre fourni » ; CONSIDERANT, d'une part, que Particle L. 171-7 du code de environnement ne fait pas obligation 4 T'autorité administrative de suspendre le fonctionnement des installations jusqu’a ce quril ait été statué sur la nouvelle demande ¢’autorisation, et que, d'autre part, « Fu égard aux impacts importants économiques et sociaux d'une telle décision, il convient de réserver cette possibilité (de suspension) aux cas d’atteinte grave & environnement ou a la sécurité (fonctionnement sans traitement des rejets, savironnement partienldrement fragile, danger grave pout les peroomes ..)» (ieuaie présite, section 1.6); CONSIDERANT que, sur le fondement des dispositions de Tarticle L. 171-7 du code de environnement, le préfet peut légalement autoriser de maniére pro ‘une exploitation jusqu’a ce soit statué sur une nouvelle demande d’autorisation, 4 la double condition que cette autorisation soit fondée sur un motif d’intérét général tiré des graves conséquences d’ordre économiques ou social résultant dune interruption dans le fonctionnement de celle-ci et que Ja poursuite de exploitation ne porte pas atteinte aux intéréts mentionnés & l'article L. 511-1 du code de l'environnement ; CONSIDERANT que, dans son rapport du 22 octobre 2015, en application des dispositions citées au paragraphe précédent, l"inspection des installations classées préconise de ne pas suspendre les activités, au regard non seulement de Pabsence (atieinte grave & lenvironnement ou a la sécurité (Confirmée, sclon le rapport, par les résultats de la campagne de mesure des niveaux sonores et des émergences réalisée par exploitant en septembre 2014) mais aussi de importance des impacts économiques et sociaux qu’une suspension des activités ne manquerait pas d’occasionner ; CONSIDERANT que les motifs de l’annulation de Parrété préfectoral du 13 décembre 2013 par le jugement susvisé rendu par le tribunal administratif de Montreuil le 15 octobre 2015 ne sont pas liés des attcintes graves & environnement telles qu’explicitées par la circulaire précitée ; 1, esplamde Jean Moulin 93007 Bobigny Cedex. Tl: 014160 60 60 Fax 01 483022 88 Cour! pelsluef@sene sitesi ea ores ouverte: BAAD & T6800 = pein woe 3 mn de Monsieur le Secrétaire Général de la Préfecture de Ja Seine-Saint-Denis, ARRETE ARTICLE 1" : La société INTERXION FRANCE, dont le siége social se trouve au 129, boulevard Malesherbes 75017 Paris, est mise en demeure de régulariser la situation administrative de ses installations situées aux 1-3, rue Réteau & La Courneuve, dites « INTERXION PARIS VII » : = soit en déposant en préfecture, conformément aux articles R. 512-3 et suivants du code de environnement, un dossier de demande d’autorisation au titre des rubriques de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement mentionnées dans arrété annulé par le jugement n° 1410252 du tribunal administratif de Montreuil du 15 octobre 2015, si nécessaire en actualisant ces rubriques compte tenu des évolutions possibles de la nomenclature ou des activités exploitées depuis 2013. Le dossier de demande d’autorisation devra s'attacher a remédier aux griefs retenus par le jugement du tribunal administratif de Montreu = soit en cessant les ai prévue a latticle L. $12. ités soumises auxdites rubriques et en procédant A la remise en état 1 du code de l'environnement. Les délais pour respecter cette mise en demeure sont les suivants : = dans le délai d’un mois A compter de Ja notification du présent arrété, Pexploitant fera connaitre laquelle des deux options il retient pour satisfaire a la mise en demeure ; ~ dans le cas od it opte pour la cessation d'activité, celle-ci doit étre effective dans les quatre mois et l’exploitant fournit dans le méme délai un dossier décrivant les mesures prévues au de l'article R. $12-39-1 du code de environnement ; = dans le cas oi il opte pour le dépét dun dossier de demande dautorisation, ce demier doit Gtre déposé dans un délai de quatre mois. L'exploitant founit dans un mois les éléments justifiant du lancement de la constitution d’un tel dossier (commande 4 un bureau d’étude, etc.) ; Ces détais courent & compter de Ia date de notification Vexploitant du présent arrété. . ARTICLE 2 : Dans le cas oi I’une des obligations prévues a l'article 1 ne serait pas satisfaite dans le détai prévu au méme article, et indépendamment des poursuites pénales qui pousraient étre engagées, il pourra étte pris a T’encontre de lexploitant, conformément a Marticle L. 171-7 du code de environnement, Jes sanctions prévues par les dispositions du If de l'article L. 171-8 du méme code ; cn outre, la fermeture ou la suppression des installations ou ouvrages, Ia cessation définitive des travaux, opérations ou activités ainsi que la remise en état des lieux pourront étre ordonnées. Compte tenu de l'absence d’atteinte grave & l'environnement ou a la sécurité, de Pillégalité ayant conduit au jugement susvisé et de la gravité des conséquences d’ordre économique et social qu’entrainerait interruption de exploitation du dara center, il n'est pas exigé la suspension de exploitation des installations situées aux 1-3, rue Rateau a La Courneuve, jusqu’au dépdt du dossier de demande @’autorisation vis¢ a l'article 1* du présent arrété ct jusqu’a ce qu'il ait été statué sur ladite demande d’autorisation. 1, espe Jean Moun ~ 93007 Bobigny Cedexs Tet: 1 416960 60— Fax 01 48 302 88 ‘Couric pulelae@eie sin den cies evens BO A 10 ~ pv eee dois po fr y ARTICLE 3 : Le présent arrété sera notifié au sigge de ia société INTERXION FRANCE, situé au 129, boulevard Malesherbes 75017 Paris, par lettre recommandée avee avis de réception, ARTICLE 4 : Une copie du présent arrété sera adressée au maire de fa Courneuve pour information ARTICLE 5 : Voies et délais de recours La présente décision est soumise a un contentieux de pleine juridiction. Elle peut étre déférée au tribunal administratif de Montreuil, dans les délais prévus & article R. 514-3-1 du méme code : 1) par Jes demandeurs ou exploitants, dans un délai de deux mois qui commence & courit le jour ot ledit arréte a été notifié. 2) par les tiers, personnes physiques ou morales, les communes intéressées ou leurs groupements, en raison des inconvénients ou des dangers que le fonctionnement de l'installation présente pour les intéréts visés aux articles L. 211-1 et L. 511-1 du méme code, dans un délaj d’un an 4 compter de Paffichage ou la publication dudit arrété Ces délais ne font pas obstacle a Pexécution de la décision, méme en cas de recours gracieux ou hiérarchique, ARTICLE 6 : Le secrétaite général de la préfecture de Ia Seine-Saint-Denis, la sous-préféte de Saint- Denis, le directeur régional et interdépartemental de environnement et de Pénergic Ile-de-France sont chargés, chacun en ce qui le conceme, de l’exécution du présent arrété qui sera publié au bulletin «informations administratives de la préfecture de la Seine-Saint-Denis, Le préfet, Le pu fa Spiné-Saint-Denis esplanade Jean Moulin 93007 Bobigny Cedex. Tel: DL 4160.6) 60—Fax 01 483022 #8 Curie a Hoses Couette: &4308 1G S sw seesit-dens gf REPUBLIQUE FRANCAISE PREFET DE LA SEINE-SAINT-DENIS Direction départementale dela Cohésion sociale APn: JOIS 2939 ARRETE portant attribution de la Lettre de Félicitations De la Jeunesse, des Sports et de Engagement associatif Le préfet de Ia Seine-Saint-Denis Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de Ordre National du Mérite ‘VU Pinstruction n°88.112 JS du 22 avril 1988 portant création d'une Lettre de Félicitations avec citation au Bulletin Officiel de Monsieur le Secrétaire d’Btat auprés du Premier Ministre chargé de la Jeunesse et des sports et fixant les modalités application VU avis de la Commission Départementale, constituée par arrété du 22 février 1988, dans sa séance du 22 juillet 2015. ‘SUR proposition de Monsieur le Directeur départemental de la Cohésion Sociale. ARRETE : ARTICLE PREMIER ~ La Letire de Félicitations, promotion du 1* janvier 2015, est décernée aux personnes désignées ci-aprés : M DECHAMPS Yohana [93470 ‘COUBRON, M FOINY Pierre_[ 93310 | LE PRE-SAINT-GERVAIS ‘M_| MARTINELLI Laurent | 93190 [~_ LIVRY-GARGAN Mme [— PAINAULT Valentine | 93170 BAGNOLET ‘Mme [| POULARD Sarah [93100 MONTREUIL | ARTICLE 2 - Le présent arrété sera publié dans Je bulletin des informations administratives des services de Etat. Direction départemantale de a Cahésion Sociale de la Sine Seit-Denis Batiment Européen 5/7, promenado Jean Rovtind 53005 BOBIGNY Cedex- ‘Téléphone 0174.73.36. 00 -Fax :017473.36.01 ARTICLE 3 - Le Secrétaire Général de la Préfecture et le Directeur départemental de la Cohésion Sociale sont chargés, chacun en ce qui les conceme, de Pexécution du présent arréte. Faita Bobigny, le 29 odobie, 2015 ¥ Ditton déprtemeatae dela Chésion Sociale dea Seine Sein Denis ‘Bkiment I Earopéen-57, promenade Jan Rostand 93005 BOBIGNY Coven Téléphone “0174-73 36000 -Fax: 0174 73.3601 ibd» Bald Prt REPUBLIQUE FRANCAISE PREFET DE LA SEINE-SAINT-DENIS de la Cohésion sociale Apne: 2OIS - aroy Arrété portant attribution de la Médaille de Bronze de la Jeunesse, des Sports et de I’Engagement associatif Le préfet de la Seine-Saint-Denis Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de ' Ordre National du Mérite VU le décret n°70-26 du 8 janvier 1970 relatif & 1a Médaille de la Jeunesse et des Sports, ‘VU fe décret n°83-1035 du 22 novembre 1983 portant modification du décret n°69-942du 14 octobre 1969 modifié relatif aux caractéristiques et aux modalités d’ attribution de la Médaille de la Jeunesse et des Sports, ‘VU Vanrété du 5 octobre 1987 fixant les modalités ¢ application des dispositions du décret n° 83.1035 du 22 novembre 1983 et notamment son article premier accordant aux Préfets le pouvoir de