Vous êtes sur la page 1sur 10

ENSIT

Notes de cours

Procédés d’obtention des matériaux plastiques et composites

Version 00

Préparées : par Farhat ghanem

Introduction générale

Les plastiques inventés au XX ième siècle remplacent de plus en plus les matériaux traditionnels comme le bois ou le métal. Les recherches menées pour améliorer et diversifier leurs propriétés les destinent à de nombreuses utilisations. Les matières plastiques sont légères, hygiéniques, durables et faites sur mesure. C'est grâce à toutes leurs qualités qu’elles sont devenues irremplaçables et omniprésentes dans les objets de notre vie quotidienne.

A. Rappel sur la matière plastique

Introduction

Une matière plastique est un mélange constitué par une résine de base, additionnée éventuellement de plastifiants, de colorants et de charges : textile, poudre, fibre de verre etc.

On distingue :

-Les matières plastiques naturelles. : Exemple : la corne, la gélatine, l’écaille

-Les matières plastiques synthétiques, obtenues à partir des dérivés du pétrole (pétroléochimie) ou du charbon (carbochimie).

-Les matières plastiques artificielles, obtenues à partir de produit naturels, exemple :

la nitrocellulose, la cellophane.

I.

Historique

1838 : Henri Regnault a synthétisé du PVC pour la première fois, mais cette découverte est restée sans suite.

1869 : les frères Hyatt ont mis au point le celluloïd qui est considéré comme la toute première matière plastique artificielle.

1889 : le chimiste français Jean-Jacques Trillat obtient de la galalithe en durcissant la caséine du lait.

1890 : les Britanniques Cross et Bewan découvrent la viscose en dissolvant de l'acétate de Cellulose dans du chloroforme

1907 : La découverte de la bakélite par le Belge Leo Hendrik Baekeland

1908 : la découverte de la cellophane

1927 : Apparition du polyméthacrylate de méthyle ou PMMA, qui est commercialisé sous les noms de plexiglas et d'altuglas.

1930 : Wallace Carothers invente le Polystyrène et le polyamide, qui fut le premier plastique technique à haute performance.

1933: Apparition du polyéthylène et du polyuréthane.

1940: Premières pièces mécanique remplacées par des résines armées composites pour les avions.

1947: Apparition de l’époxyde

1953: Apparition du polypropylène et du polycarbonate.

En l'an 2000, le polyéthylène et le polypropylène, étaient les matières plastiques les plus produites.

II.

Définitions

1. Matières plastiques

C’est un mélange d’un ou plusieurs polymères avec des additifs et des adjuvants (les polymères pure ne son pas utilisés). Une multitude d’additifs et d’adjuvants sont incorporés dans les polymères pour améliorer les caractéristiques et pour faciliter la fabrication des matériaux plastiques.

2. Monomères

Ce sont des unités chimiques de base (des molécules) des matières plastiques. Ils sont construits autour des atomes de carbones (d’hydrogène, d’oxygène, d’azote, de chlore, de silice). Exemple : le monomère d’éthylène C 2 H 4 .

Exemple : le monomère d’éthylène C 2 H 4 . Figure 1 - un monomère d’éthylène

Figure 1 - un monomère d’éthylène C 2 H 4

3. Polymères

Sous l’action de la pression, la température sert un catalyseur, les monomères se regroupent entre eux pour former de longues chaines appelées polymère ou macromolécule. Un polymère peut contenir plusieurs centaines à plusieurs millions de monomères. On peut citer en exemples : le polystyrène, le polyéthylène……

Figure 2 – Exemple de polymère (Polyéthylène)

On peut citer en exemples : le polystyrène, le polyéthylène…… Figure 2 – Exemple de polymère

4.

Polymérisation

L’opération chimique liant les monomères entre eux pour obtenir un polymère appelée polymérisation. La copolymérisation est l’enchainement de deux macromolécules de nature différentes. Il permet d’obtenir de nouvelles macromolécules dans lesquelles les éléments de base se trouvent alternés.

lesquelles les éléments de base se trouvent alternés. Figure 3 – un exemple de polymérisation III.

Figure 3 – un exemple de polymérisation

III. Différents types de matières plastiques

Il

existe

trois

grandes

catégories

de

matières

plastiques

synthétiques:

les

thermoplastiques, les thermodurcissables et les élastomères.

catégories de matières plastiques synthétiques: les thermoplastiques, les thermodurcissables et les élastomères. 4

1.

Les thermoplastiques (TP)

Les matières plastiques à macromolécule ramifiées mais non réticulées, peuvent être mise en forme de façon réversible.

Le nombre de branchements ou de ramification entre les macromolécules est faible, celle-ci reste linéaire et séparées après mise en forme. La structure obtenue reste très serres semi cristalline, bien organisée et proche de celle des métaux. Le recyclage est possible.

Exemple : Polyéthylène ; Polystyrène.

est possible. Exemple : Polyéthylène ; Polystyrène. Figure 4 - un fragment de polyéthylène linéaire 2.

Figure 4 - un fragment de polyéthylène linéaire

2. Les thermodurcissables (TD)

Les matières plastiques à macromolécule formées en raison de maille serrée sont mises en forme de façon irréversible (formation d’un réseau tridimensionnelle au cours de la polymérisions) dans la mesure ou les branchements se font de manière aléatoire pour former des ponts, le matériau obtenu est amorphe ou désorganisé. Le recyclage est impossible.

Exemple : Phénoplastes (Bakélite) ; Polyester.

Exemple : Phénoplastes (Bakélite) ; Polyester. Figure 5 - les macromolécules forment un réseau de mailles

Figure 5 - les macromolécules forment un réseau de mailles serrées

3.

Les élastomères

Les matières plastiques à macromolécule en trois dimensions, réticulées, ne peuvent pas êtres mise en forme de façon réversible. Le recyclage est impossible.

Exemple : Silicones ; Polychlorobutadiene (Néoprène).

Exemple : Silicones ; Polychlorobutadiene (Néoprène). Figure 6 – les macromolécules forment un réseau de

Figure 6 – les macromolécules forment un réseau de maille large

Fiches techniques de quelques matériaux plastiques.

Il existe beaucoup de sorte de matières différentes, le choix de la matière dépend généralement du type de pièce à mouler. Il faut avant tout savoir avec précision l'usage que l'on veut en faire. Ensuite, il faut étudier son comportement dans le temps selon certain critère tel que la résistance mécanique, son exposition au ultra violet (U.V), sa souplesse, si elle résiste face à certains solvants.

Les matières le plus souvent employées sont :

1. Polystyrène (P.S)

2. Polypropylène (P.P)

3. polyéthylène (P.E)

4. Polycarbonate (P.C)

5. Polyamide (P.A)

6. Acrylonitrile Butadiène Styrène (A.B.S)

7. Polyoxyméthylène (P.O.M)

8. Polychlorure de Vinyle (P.V.C)

9. Polyméthacrylate de méthyl (P.M.M.A)

10. Styrène Acrylonitrile (S.A.N)

11. Polyoxyphénylène modifié(P.P.O.m)

12. Polytéréphtalate d'éthylène(P.E.T)

Polystyrène (P.S)

Polystyrène (P.S) Découverte entre 1930 et 1931 origine : Gaz naturel ou pétrole = Styrène Structure

Découverte entre 1930 et 1931 origine : Gaz naturel ou pétrole = Styrène Structure : Amorphe Retrait : 0.2% à 0.6% Densité : 1.05

Mise en œuvre :Injection

T° de Moulage : 160°à 280° C

T° du moule

Temps d'étuvage : aucun

: 10°à 60°

Avantages particuliers :

Facilité extrême de mise en œuvre, cadences rapides

Excellente transparence cristal

Bel aspect de surface, possibilités de coloration

Faible retrait

Alimentaire, absence d'odeur

Collage et soudure aisés (Ultrasons)

Précautions limites d'emploi :

Résistance aux chocs faibles

Electrostatique

Mauvaise tenue aux hydrocarbures (huiles, solvant,

Jaunissement à la lumière (stabilisants)

Combustible, mauvaise tenue thermique

Utilisations les plus courantes :

)

Equipement ménager, jouets, luminaires

Emballage et décorations

Il existe plusieurs sorte de Polystyrène, avec des caractéristiques mécanique beaucoup moins fragile (ex: Le Polystyrène choc)

Polypropylène (P.P)

Découverte en 1957 origine : Propylène + éthylène Structure : Cristalline Retrait : 1% à 2.8% Densité : 0.900

: Cristalline Retrait : 1% à 2.8% Densité : 0.900 Mise en oeuvre : Injection T°

Mise en oeuvre : Injection

T° de Moulage : 210°à 300° C

T° du moule

Temps d'étuvage : aucun

: 20°à 90°

Avantages particuliers :

Extraordinaire résistance à la flexion

Excellente propriétés électriques

Bonne propriétés mécaniques

Très bonne résistance aux produits chimiques

Possibilité fibrilation Précautions limites d'emploi :

Inserts en cuivre et manganèse déconseillés

Fragilité à la basse température (limite O°)

Mauvaise tenue au vieillissement (nécessité adjuvants)

Jaunissement à la lumière (stabilisants)

Retrait non homogène Utilisations les plus courantes :

Pièces industrielles (automobile : bonne résistance à la température et aux produits chimiques)

Equipement ménager

Corps creux, bouchage tubes, tuyaux eau chaude

Bandes de cerclage

Composants électriques et électroniques

Emballages alimentaire (Bac, pot, couvercle, seau,

)

Selon le type de pièces à réaliser, il faut un Polypropylène avec des grades différents, ou des additifs comme du P.P chargé de talc. Il existe deux familles de P.P .

1. Les homopolymères : le même motif chimique se répète à l'infini (ex : A.A.A.A.A.A)

2. Les copolymères : qui est un mélange de deux produits différents (ex : A.B.A.B.A.B)

Polyéthylène haute densité (P.E)

Polyéthylène haute densité (P.E) Découverte en 1937 pour le P.E basse densité et en 1957 pour

Découverte en 1937 pour le P.E basse densité et en 1957 pour le P.E haute densité origine : Ethylène Structure : Cristalline Retrait : 1.3% à 3.5% Densité : 0.945 à 0.960

Mise en œuvre : Injection

T° de Moulage : 160°à 300° C

T° du moule

Temps d'étuvage : aucu

: 20°à 60°

Avantages particuliers :

Caractéristiques améliorées par rapport au P.E basse densité

Rigidité, brillance de surface

Résistance à la température (-40° à +125°) vieillissement aux chocs, inertie chimique, résistance à l'eau bouillante

Anti-adhérence accrue

Absence de fissuration sous tension

Précautions limites d'emploi :

retrait différentiel

Densité plus élevée que le P.E bd

Nécessité incorporation d'agents antistatiques pour certaines applications

Utilisations les plus courantes :

Casiers de manutention

Articles ménagers, jouets, sièges, luminaires

Isolation électrique réservoirs, chaudronnerie anticorrosion

Mono-multi filaments, fils plats étirés, corderies, sacs

Le P.E basse pression est toujours de haute densité , et le P.E haute pression est toujours de basse densité