Vous êtes sur la page 1sur 7

Claudia Cardinale

Claudia Cardinale Pour les articles homonymes, voir Cardinale (homo- nymie) . Claudia Cardinale Claudia Cardinale ,

Pour les articles homonymes, voir Cardinale (homo- nymie). Claudia Cardinale

Claudia Cardinale, née à Tunis (Tunisie) le 15 avril 1938, est une actrice italienne.

1 Biographie

Claudia Cardinale, née Claude Joséphine Rose Cardinale à Tunis en 1938, dans un immeuble sur l'avenue Habib- Bourguiba (alors avenue Jules Ferry), le Foyer du combat- tant, derrière la Petite Sicile. Elle étudie au lycée Cam- bon, rue de Marseille puis est élue la plus belle Italienne de Tunisie. Le sicilien était la langue parlée dans sa fa- mille et le français la langue apprise pendant son enfance au point que, bien qu'ayant toujours eu la nationalité ita- lienne, elle n'a maîtrisé l'italien qu'à l'âge adulte [1] .

Ses premiers contacts avec le cinéma ont lieu en 1955 à Venise, durant la Biennale, au cours d'un voyage qui lui a été offert après qu'elle a gagné, à dix-sept ans, l'élection de « la plus belle italienne de Tunis ». Cependant, désirant être institutrice, elle décline toutes les propositions qui lui sont faites et ne fait qu'une brève apparition dans un court métrage, Anneaux d'or [2] de René Vautier.

Ses véritables débuts dans un long métrage se feront en 1958 dans Goha de Jacques Baratier et surtout Le Pigeon de Mario Monicelli, sous l'égide du producteur Franco Cristaldi qu'elle épousera en 1966. Dans les années 1960, on la retrouve à l'affiche de nombreux succès critiques et publics. De célèbres et nombreux réalisateurs tiennent à sa présence devant leurs caméras. Ce sont notam- ment Mauro Bolognini, Abel Gance, Luchino Viscon- ti, Henri Verneuil, Philippe de Broca, Luigi Comenci- ni, Federico Fellini, Blake Edwards, Henry Hathaway, ou Sergio Leone.

À cause de sa voix rauque [3] et de son italien alors ap- proximatif, l'actrice était systématiquement doublée dans ses films jusqu'à Huit et demi. Dans la version italienne originale du film Le Guépard, elle est doublée par Solveyg D'Assunta [4] . Sur le tournage, Cardinale parlait le fran- çais dans les scènes avec Alain Delon, l'anglais avec Burt Lancaster et l'italien par ailleurs.

Sa présence aux côtés d'Alain Delon dans Rocco et ses frères et dans Le Guépard de Visconti, et aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans Cartouche la font connaître du

1

public français, alors que le succès aux États-Unis et une renommée internationale lui viennent en 1963 avec Huit et demi de Federico Fellini puis, en 1964, du film Le Plus Grand Cirque du monde d'Henry Hathaway, confirmés en 1969 par Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone.

Les années 1970 et 1980 la voient alterner les rôles :

réalisations italiennes avec Marco Ferreri, Luigi Comencini, Franco Zeffirelli, Marco Bellocchio, Luchino Visconti (sous la direction duquel elle a joué quatre fois) et surtout son mari, le produc- teur Pasquale Squitieri, avec qui elle a une fille Claudia [5] ;

réalisations internationales avec Jerzy Skolimows- ki, Mikhaïl Kalatozov, George P. Cosmatos, Alan Bridges, Werner Herzog ou Blake Edwards (pour Le Fils de la panthère rose, 30 ans après le premier rôle).

Sur le tournage difficile des Aventures du brigadier Gé- rard elle empêche le renvoi du réalisateur polonais Jerzy Skolimowski en menaçant de quitter le film [6] .

Durant les années 1970, elle se prête aussi à une paren-

thèse discographique qui lui vaut des succès discos en Eu- rope et au Japon avec plusieurs passages télévisés et une large diffusion sur les ondes des radios périphériques en France de titres comme Love affair (classé n°16 au hit-

parade), et

À partir de la fin des années 1990, elle tourne moins, se consacrant davantage au théâtre ou à l'écriture. En 1993, elle est membre du jury de la sélection officielle au Festival de Cannes. Dans les années 2000, elle monte sur scène à Paris, interprétant, en 2000, La Vénitienne (anonyme du XVI e siècle) et Doux oiseaux de jeunesse de Tennessee Williams en 2005.

Elle a toujours adopté des positions politiques marquées par des idées progressistes. Femme de gauche, elle s’est souvent battue pour les causes des droits des femmes et des homosexuels. Elle a apporté sa contribution à nombre de causes humanitaires. [réf. nécessaire] En 1999, l'UNESCO l'a désignée Ambassadrice de bonne volonté. « J’ai été une star, très jeune. Je n'ai pas de mérite, le destin en a dé- cidé ainsi. Une étoile a toujours veillé sur moi ». Cette phrase est extraite de son livre autobiographique, paru le 20 janvier 2005, Mes étoiles, aux éditions Michel Lafon.

Sun I love you [7],[8] en 1977 et en 1978.

2

2 FILMOGRAPHIE

En 2009, elle publie Ma Tunisie aux éditions Timée, un livre de photos sur les traces de son enfance tunisienne.

2 Filmographie

2.1 Cinéma

1958 : L'Étrangère à Rome (Tre straniere a Roma) de Claudio Gora : Marisa

1958 : Le Pigeon (I soliti ignoti) de Mario Monicelli :

Carmelina

1959 : Vent du sud (Vento del Sud) de Enzo Proven- zale : Grazia Macri

1959 : Meurtre à l'italienne (Un maledetto imbroglio) de Pietro Germi : Assuntina

1959 : Nous sommes tous coupables (Il magistrato) de Luigi Zampa : L'épouse d'Orlando

1959 : Hold-up à la milanaise (Audace colpo dei so- liti ignoti) de Nanni Loy : Carmela Nicosia

1959 : Les Noces vénitiennes (La prima notte) d'Alberto Cavalcanti : Angelica

1959 : Entrée de service (Upstairs and Downstairs) de Ralph Thomas : Maria

( Upstairs and Downstairs ) de Ralph Thomas : Maria Claudia Cardinale dans La Fille à

Claudia Cardinale dans La Fille à la valise

1960 : La Fille à la valise (La Ragazza con la valigia) de Valerio Zurlini : Aïda Zepponi

1960 : Les Dauphins (I delfini) de Francesco Masel- li : Fedora Santini

1960 : Rocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli) de Luchino Visconti : Ginetta

1960 : Le Bel Antonio de Mauro Bolognini : Barbara Puglisi

1960 : Austerlitz d'Abel Gance : Pauline Bonaparte

1961 : Le Mauvais Chemin (La Viaccia), de Mauro Bolognini : Bianca

1962 : Quand la chair succombe (Senilità) de Mauro Bolognini : Angiolina Zarri

1963 : Huit et demi (Otto e mezzo) de Federico Fel- lini : Claudia

1963 : Le Guépard (Il gattopardo) de Luchino Vis- conti : Angelica Sedara/Bertiana

1963 : La Panthère rose (The Pink Panther) de Blake Edwards : Princesse Dala

1964 : Le Cocu magnifique (Il magnifico cornuto) d'Antonio Pietrangeli : Maria Grazia

1964 : Les Deux Rivales (Gli indifferenti) de Francesco Maselli : Carla

1964 : Le Plus Grand Cirque du monde (Circus World) d'Henry Hathaway : Toni Alfredo

1965 : Sandra (Vaghe stelle dell'Orsa) de Luchino Visconti : Sandra

1965 : Les Yeux bandés (Blindflod) de Philip Dunne :

Vicky Vincenti

Armenia

1966 : Les Centurions (Lost Command) de Mark Robson : Aïcha

1966 : Les Professionnels (The Professionals) de Richard Brooks : Mrs. Maria Grant

Laura Califatti

2.1 Cinéma

3

2.1 Cinéma 3 Claudia Cardinale dans Les Centurions • 1967 : Une Rose pour tous (

Claudia Cardinale dans Les Centurions

1967 : Une Rose pour tous (Una Rosa per tutti) de Francesco Rosi : Rosa

1968 : La amante estelar (Court métrage)d'Antonio de Lara

1968 : La Mafia fait la loi (Il giorno della civetta) de Damiano Damiani : Rosa Nicolosi

1968 : Tous les héros sont morts (The Hell With He- roes) de Joseph Sargent : Elena

1968 : Il était une fois dans l'Ouest (C'era una volta il West) de Sergio Leone : Jill McBain

1968 : Un couple pas ordinaire (Ruba al prossimo tuo) de Francesco Maselli : Esmeralda Marini

1969 : Les Conspirateurs (Nell'anno del Signore) de Luigi Magni : Giuditta Di Castro

1969 : La Tente rouge (Krasnaya palatka) de Mikhaïl Kalatozov : L'infirmière Valeria

1969 : Certain, probable et même possible (Certo, certissimo anzi probabile) de Marcello Fondato :

Marta Chiaretti

1970 : Les Aventures du brigadier Gérard (The Ad- ventures of Gerard) de Jerzy Skolimowski : Téresa, comtesse de Moralès

1971 : L'Audience (L'Udienza) de Marco Ferreri :

Aïche

1971 : Popsy Pop de Jean Herman : Popsy

1971 : Les Pétroleuses de Christian-Jaque : Marie Sarrazin

1972 : La Scoumoune de José Giovanni : Georgia Saratov

1973 : Liberté mon amour (Libera, amore mio de Mauro Bolognini : Libera Valente

)

Lucia Esposito

1973 : Days of Fury (Il giorno del furore) de Antonio Calenda : Anya

1974 : Violence et Passion (Gruppo di famiglia in un interno) de Luchino Visconti : L'épouse du profes- seur

1975 : Histoire d'aimer (A mezzanotte va la ronda del piacere) de Marcello Fondato : Gabriella Sansoni

Armida Ballarin

1977 : Ici commence l'aventure (Qui comincie l'avventura) de Carlo Di Palma : Claudia

1977 : L'Affaire Mori (Il prefetto di ferro) de Pasquale Squitieri : Anna Torrisi

1977 : Corleone de Pasquale Squitieri : Rosa Accor- dino

1978 : L'arma de Pasquale Squitieri : Marta Com- pagna

1978 : La Part du feu d'Étienne Périer : Catherine Hansen

1978 : Bons baisers d'Athènes (Escape to Athena) de George P. Cosmatos : Eleana

1979 : La Petite fille en velours bleu (Little Girl in Blue Velvet) d'Alan Bridges : Francesca Modigliani

1981 : La Salamandre (The Salamander) de Peter Zinner : Elena Leporello

1981 : La Peau (La pelle) de Liliana Cavani : Prin- cesse Consuelo Caracciolo

1982 : Le Cadeau de Michel Lang : Antonella Du- four

1983 : Le Ruffian de José Giovanni : La baronne

1984 : Claretta de Pasquale Squitieri : Clara « Cla- retta » Petacci

1984 : Henri IV, le roi fou (Enrico IV ) de Marco Bellocchio : Matilda

1987 : Un homme amoureux (Un uomo innamorato) de Diane Kurys : Julia Steiner

4

2 FILMOGRAPHIE

1989 : La Révolution française de Robert Enrico et Richard T. Heffron : Yolande-Gabrielle de Polas- tron, duchesse de Polignac

1989 : Acte d'amour (Atto di dolore) de Pasquale Squitieri : Elena

1990 : Les Cavaliers de la gloire (La batalla de los tres reyes) de Souheil Ben-Barka et Uchkun Naza- rov : Roxelane

1991 : Mayrig d'Henri Verneuil : Araxi (Mayrig)

1991 : 588, rue Paradis d'Henri Verneuil : Araxi (Mayrig)

1993 : Le Fils de la panthère rose (Son of the Pink Panther) de Blake Edwards : Maria Gambrelli

Aya

2010 : Un balcon sur la mer de Nicole Garcia : La mère de Marc

Signora Enrica

2011 : Joy de V. de Nadia Szold : Signora Morosini

2013 : The Silent Mountain de Ernst Gossner : Nuria Calzolari

Léa

2013 : Effie de Richard Laxton : la comtesse

2.2 Télévision

2014 : Les Francis de Fabrice Begotti 2.2 Télévision Claudia Cardinale en 1995. • 1977 :

Claudia Cardinale en 1995.

1977 : Jésus de Nazareth (Mini-série) : La femme adultère

1983 : Princesse Daisy de Waris Hussein (Téléfilm) :

Anabelle de Fourdemont Valenski

1986 : Naso di cane de Pasquale Squitieri (Télé- film) : Laura

1986 : La storia (it) de Luigi Comencini (Téléfilm) :

Ida

Gilda Ricci/Monica Ricci

1993 : Mayrig (Série TV) : Araxi

1997 : Nostromo d'Alastair Reid (Série TV) : Teresa Viola

5

1997 : Le Désert de feu (Deserto di fuoco) de Enzo Castellari (Série TV) : Laila

1997 : Mia, Liebe meines Lebens (Mia per sempre) de Giovanni Soldati (Série TV) : Mary O'Sullivan

2008 : Hold-up à l'italienne de Claude-Michel Rome (Téléfilm) : Cécile

Jeff Domenech (Documentaire) : Témoignage

3 Théâtre

2000 : La Vénitienne, adaptation de René de Cec- catty, mise en scène Maurizio Scaparro, Théâtre du Rond-Point

2002 : Comme tu me veux de Luigi Pirandello, mise en scène Pasquale Squitieri, tournée italienne

2005 : Doux Oiseau de jeunesse de Tennessee Williams, mise en scène Philippe Adrien, Théâtre de la Madeleine

2006 : La Ménagerie de verre de Tennessee Williams, mise en scène Andrea Liberovici, tournée italienne

4 Distinctions

1961

:

di

spécial

pour

l'interprétation de La Fille à la valise

1965 : Ruban d'argent de la meilleure actrice prin- cipale pour La Ragazza (La ragazza di Bube)

1972 : David di Donatello de la meilleure actrice principale pour Bello, onesto, emigrato Australia sposerebbe compaesana illibata

1984 : Prix Pasinetti de la meilleure actrice à la Mostra de Venise pour Claretta

1985 : Golden Globes de la meilleure actrice pour Claretta Prix en Italie

1988 : Alitalia Award pour le cinéma italien lors de la remise des Prix David di Donatello

italien lors de la remise des Prix David di Donatello Claudia Cardinale avec Alain Delon au

Claudia Cardinale avec Alain Delon au festival de Cannes 2010.

1990 : Prix du Festival au Festival mondial du film de Montréal pour la meilleure œuvre au cinéma pour Acte d'amour

1991 : Lauréate du Golden Globes de la meilleure actrice pour Acte d'amour Prix en Italie

1992 : Médaille de commandeur des Arts et Lettres

1993

la

l'ensemble de sa carrière

:

1997 : David di Donatello spécial pour l'ensemble de sa carrière

1998 : Prix spécial pour l'ensemble de sa carrière lors des Flaiano International Prizes

2000 : Ruban d'argent d'honneur

2002 : Ours d'or d'honneur au Festival de Berlin pour l'ensemble de sa carrière

6

7 VOIR AUSSI

2010 : Lauréate du Golden Orange au Antalya Gol- den Orange Film Festival de la meilleure actrice pour Sinyora Enrica ile Italyan Olmak

Elle est évoquée dans le 161 e des 480 souvenirs cités par Georges Perec dans Je me souviens.

5 Voix françaises

Alors qu'elle parle le français, il est arrivé à Claudia Car- dinale de se faire doubler par d'autres comédiennes :

Par ailleurs, dans sa jeunesse, Claudia Cardinale ne par- lait pas très bien italien. Elle fût alors doublée par d'autres actrices dans la version italienne de ses films. Citons par exemple Le Guépard où sa voix est doublée par la comé- dienne Solveig D'Assunta.

6 Notes et références

[1] La tragédie du Président, page 273.

[6] Jacques Déniel, Alain Keit et Marcos Uzal, Jerzy Skoli- mowski : Signes particuliers, Yellow Now, 2013, 256 p. (ISBN 978-2-87340-321-8), p. 103

I love you », sur www.

[8]

encyclopedisque.fr (consulté le 16 mars 2013)

« Classement hit parade français : Love affair », sur www. infodisc.fr (consulté le 16 mars 2013)

7 Voir aussi

7.1 Liens externes

7

8 Sources, contributeurs et licences du texte et de l’image

8.1 Texte

Claudia Cardinale Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Claudia_Cardinale?oldid=119291153 Contributeurs : Ryo, Céréales Killer, Ha- sharBot, Koyuki, ZeroJanvier, MrTout, Phe, Marc Mongenet, MedBot, Phe-bot, Louis-garden, Ankhou, Grstain, ADM, BernardM, Hé- gésippe Cormier, Tegu, HaguardDuNord, Korrigan, Sérénade, Aka, Ilario, Leag, Bob08, Fourvin, Poulos, Moumou82, Jpm2112, Henry Salomé, MisterMatt Bot, Stéphane33, Gribeco, Inisheer, RobotQuistnix, Gpvosbot, FlaBot, YurikBot, Eskimbot, Jerome66, MickEm- maüs, Loveless, Steff, Raizin, MelancholieBot, Omar-toons, Mith, Airair, Polmars, Ben2, Albins, Serein, Jmax, Michel Boutet, 307sw136, PieRRoBoT, Gemini1980, Milean Creor, NicoV, BARBARE42, Thijs !bot, Octave.H, Wikilibre, Surréalatino, JAnDbot, Yves-Laurent, Humboldt, Sebleouf, Gloria mundi, Erabot, Piston, Yamen, AchilleT, DanRoz, Salebot, MyBot, Zorrobot, LPLT, TXiKiBoT, Volkov- Bot, Cimoi, Theoliane, Manuel Trujillo Berges, Chicobot, Jesmar, Ptbotgourou, Zerged, Chrisdarko, SieBot, Cristophe, Giry, Iafss, JLM, OKBot, Patrick Rogel, Vlaam, Sigoise, Jean-Jacques Georges, Pierregil83, LUC93, robot, DumZiBoT, Nick Name, Mro, Adri08, Mayayu, Barbier Vengeur, HerculeBot, SilvonenBot, ZetudBot, CecilF, AkhtaBot, Leszek Jańczuk, JRibaX, LinkFA-Bot, Alpha Centaury, Luckas-bot, Duet Paris By Night, Giuseppe Caruso, DSisyphBot, Penjo, ArthurBot, Kristal39, Chandelier, JJ Georges, Kamit le daim, MathsPoetry, D'ohBot, Pelanch3, Coyote du 57, TobeBot, Bigfan, Trissotin, KamikazeBot, EAB~frwiki, Skanderone, EmausBot, Tessa piccolina, Kilith, ZéroBot, YoupiLa5, Artvill, Sergio1006, Camerama, Loris Griot, Littlejazzman, Skouratov, Utilisateur disparu, Hu- bert de Tartas, OrlodrimBot, Thehelpfulbot, Kinashut Kamui, Pano38, St-Denis, Studiocine, CaporalBéru, Soboky, CHAUDESAIGUES Xavier, Ernestwo, Hotfrog3, Addbot, Piper7998, Bartonbe, Paper Street Soap Co, Kingjo-wiki, Agatino Catarella, HunsuBot, Jeouit, Ju- liedu022000, DickensBot, Marcel Meyer et Anonyme : 82

8.2 Images

Fichier:Claudia_Cardinale_1995.jpg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5b/Claudia_Cardinale_1995.jpg Li- cence : CC BY-SA 3.0 Contributeurs : Travail personnel Artiste d’origine : JJ Georges

Fichier:Claudia_Cardinale_Alain_Delon_2010.jpg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/75/Claudia_ Cardinale_Alain_Delon_2010.jpg Licence : CC BY-SA 3.0 Contributeurs : Travail personnel Artiste d’origine : Georges Biard

Fichier:Claudia_Cardinale_in_Lost_Command.jpg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ae/Claudia_ Cardinale_in_Lost_Command.jpg Licence : Public domain Contributeurs : Lost Command trailer Artiste d’origine : Trailer screenshot

Fichier:Disambig_colour.svg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3e/Disambig_colour.svg Licence : Public do- main Contributeurs : Travail personnel Artiste d’origine : Bub’s

Fichier:Flag_of_Italy.svg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/03/Flag_of_Italy.svg Licence : Public domain Contributeurs : There has been a long discussion on the colors of this flag. Please read the talk page before editing or reverting this image. Pantone to RGB performed by http://www.pantone.com/pages/pantone/colorfinder.aspx Artiste d’origine : see below

Fichier:Italyfilm.svg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ee/Italyfilm.svg Licence : LGPL Contributeurs : Com- bination of File:Flag of Italy.svg and File:Mplayer.svg Artiste d’origine : David Vignoni, Ch1902

Fichier:La_ragazza_della_valigia_Cardinale.jpg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cf/La_ragazza_della_ valigia_Cardinale.jpg Licence : Public domain Contributeurs : transferred from Italian Wikipedia, https://it.wikipedia.org/wiki/File:

Ragazzaconlavaligia.jpg Artiste d’origine : Gawain78 at the Italian Wikipedia project.

Fichier:Question_book-4.svg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/64/Question_book-4.svg Licence : CC-BY- SA-3.0 Contributeurs : Created from scratch in Adobe Illustrator. Originally based on Image:Question book.png created by User:Equazcion. Artiste d’origine : Tkgd2007

Fichier:To_validate.svg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/ca/To_validate.svg Licence : LGPL Contributeurs :

8.3 Licence du contenu