Vous êtes sur la page 1sur 50
Des Agremenu de ba © Musiques , VO contenant Uowigine de da pebiti a mations de la plas trenter epoeve de Cita ‘ * Tua maniered. Le Tremble Tinwage, guton enpeut Loca Mikes on apres naturvle, ~ Lor Modes artiffciels gui wentia Unfini | Tar maniore de Parmer wn point Prjue Guamage drignal wiscale Mires dey ict da Mant, mario encore at poreurs Linatramens, etgue tant bon La mime ompoviteur bie wee bennevyr de ae . Compose par le Celebr SGIUZEPPR TAR TINIOA Be tnadait parlosigh BD, i j lenaaan et ryiReseiom,, Wl ment ov tree le pnene tet Public hand Sigaulier yur Non luteurrecona, | Tiowonays ys eimme Lin anit dane 1 sloped, paar toutes lvloademiiae del Larges pour te placyrand Mision dein Nile Man %le prow lebionpublic elinareconneiscance peu snggrand haat qu dares mn lemerer destin auntsjmimat engage tonnduiven’ Phare hainanentyuilrnie ti prvible ce bruitegut 1p Bod beansoug deals ftitas ot yaa hone benuisance Sle Lurigue moderne, Toe Leevteur st wverti qui ne doit rote le ive tala hie, mais aa evmtnioy see prvbitet la Nabispirction guid devine . Dr la Bogiatura Quon appelle en frangois pete now HS petites notes sont dat notes ecrites en cavaceraiplas petite gue eeu des aur nots. 7 ne petice neve est un agrement.jeint i une grease note devant laquelle on fa mee Kune et lautre sexprine (par wi mine coup darchet, ou param mine coup de gesien Conny le. Sacer dea Hy a dewe eapeces de petites notes Par fet nue an descend sar les gresiesnvvae; on y monte par let autres Jvemple lesendane 1B montine * ye parler promicremene de elle par lt on daseend ce sont los plus natu s elles et-celles qui flatteat le plus « a fine distigguer dewe sertes de petites noces par lesquelles on destend , spavoir, deg petites notes longuas ou souteniies, et des petites notes breves et de pasyge . La daree dune petite note longa? doit thuler celle de la.grosse note i laquelle’ lle art juinte ; 0 pour micas dire elle doit partager le valeur de cette grosses notes Cen ce quin va wir dans le seed des dons oxemples suivans . La pete nee ese trite comme une groise note danw ce second axenple Ka difference de Usxpression dans le se cond exemple nest pas dais lavaleur - “. . a de la petite note, gui est ta méme ques celle L tagrte mais dang lagce de coup darchet ou de comp de gesier . Si cette petite note étoit une grosse note com~ me elle le paroit dans cet exemple, it Siudroit Uaxprimer avec plus de farce que la seconde, et elle demandervit une petite cadence. Atais comme elle n'esk qe petite note, larchee ou le gasier doivent la commencer avec douceur, ¢n augmenter par gradation le son jusgu'a moitie’ Z va valeur, et le donieer de meme en venant tomber sur la.graste note & la guelte elle are jrinte Cette grosse nate demande une petite cadence qui la Sisse entendre avec plat de force, mit lon peut vein dans Uacemple cuivanc-. apres le groste note elle veut la moitie de plas quelle ne “gla maior domplayer le pees nates pie; drie commencer ls mesure ou lo y eviriene tems. Dans la mesure a avis * tems elle deit commencer la mesure. | Cette ghoase nove doit étre d'une plus grande valew que celle qui la suit, ‘peepe by ine longues ne int pad un gfe avee det notes ae valeur, comme on peut voir ns Ue seed. des deve exemplen dans cet dxenple « cAlere la petite note vant les deux tierd et la.grosse note lauire ters. Par chem: ple, si la,grosse note eft wie notre pons * ee : la petite note vane dewe crockes, et la.grosse nen vaut quiune Dant Cexent: j ple suivant on voit le petite nete éerite en petite note, ce au desious en.grose fae ear fe valeur» Regle generale ! |. Dane la mesure ‘a quatre tems unes | grosie note ‘a laquelle on en, n joine wre - : Sun Conpecitear axprine un sentinent per dat news eyaled, il ne doit pad emphye es petites notes longues car il altererou~ ce aftibliroie (expression. J ne fae les emplayet: qu'acce des nates infgalas conte effec de cette sorte de petites notes ese de donner ‘a Lexpression,dn chant ev de le nobleese . Ainsi elles convieanent tous es mouvement groves et melancdliques ", Séton.sien serveie dans des momvements gays evpf, gun apgelle Le stile Lombard + ‘on gffeiblinnir ce brilane,etlen cnervervit Ca vinacive que ces sortes de mowenen? doivent produire - . On peat ndenmoins les enplyyer dans lea mesures allygro et-vivace de %, mais jamais das [a manure x quare tems, car il flat par ragpert i celle-ci gen tenin ace gu ya div. deseendant ne conviernent que dant les suuts de tierce en descendant. he chant demande naturellement't proceder par thalle ow diate + niguement et non par sats. Dant les saucs de tivee en danendane lat petites nace remplics sent ls interentles, er firmene-cchelle avec Les anistat CUles doivent patter fire lgvere= ment et de maniere guiom entende beauceng plu: Lag grosiet.a inst la firce de larchee et de sisier oe ify stintin bien plas eur les grosses que gar les petites. @ vale et petit aoe indeterminds dan: Lexemple suivant qui atten erveher, il parvic que es pects news walt peu pret la mite detare = ches. Stel, Exemple Ee Si lan mee le mine crenple en nsires, les. potas notes ne waudront point des cruches; dye ston tear dene cee valeur, elles ferone an nasit fee ce elles fret un fire bn Se ei. Len fait longues led. grossed nawes . + ec tes petted aussi bres gle pose Cela vient de Caccene ling ou repfire qui se rruve plas considerable sar ta nate qui com: mence la mesare et sur celle qui en commence he maitie; ue cur celle quien commence te nart-ctclle qui ex commence le dernier quart. Cet antent logy ox repfire se enavennt of - Rib i lon prolongs la petite ae « —= Usage quien doit, faire de ta petite note breve etde passage: On peat sin serve non sealenent danslet * en brat autre endrvit, meme dans les echelles 9 > ssaney de tierce en descendant, mais encore en. descendant, et en+ tel mouvement gue ce soit, cese i dire dant la mesure ‘a 2 wens, et dans celle ‘a wois tems, comme on weit dans les exemple evivans. Lie de petites neves breves et de pasvage etede rendre lexpression vive ct brillann: est bien difprene de celui des petite notes longues, qui la rendent cealemene- Ato . ante I n rcunseguent mitre _— mee ca pastage dans les mrevceaus graves et melancotigues, mais seu: limon dant ft allgre, tour ax plas * dans bee andante cantabile . On peut voir leur veritable expression dang lee exem ~ ples suivane. on se sere quelyuesfiis en montane par - eehelle dat pets notes de pasiage. } Coenple pe ee : Wifiae remarpuer ily a en cr endrvd mn epuivogue entre Ges petites notes et. Lae graset noms, ue le bn Geen nine 72 de a pein te, maiz Ia gra sate gui la prevedeec gu forme aoe elle a Suivogue . Cette sorte de notes et nun Petites note staplaye dans lar eehelles en moncane ex on f =— Det Petites notex simples en montane. Ais petites notes vinplat en montane: ne dhurinnene pone i+ le netare de Uharmenie: (ed petites notes en deseendant- tiennent ten de be distance Si lon face reflecion ne 4c divonance ne deitpat menter, mate descendre pour se sanver : on verre clas " rement que las petites need en mentania ‘anthers le mere de har 4 sae de a gui ie peut pas faire de peites nates singles en mentunt, mais quien Tad Lag faire en les compesane avec dautres petves nats, comme dang Laxemple vba ; I On peur les composer dime autre manizre en les fatlant commemcer en montane et Sir en descendant: Vgyee Cacemple gai rit, * Pour prowaer que lat petted nated en man = tant sent omtraired i Ularmenie, on nic guia un pasiege de wants de tisree en imentant et renplir ls trtervalles de petine noted de pastege, comme nous avsnd, fain. dans Uasenple des cau de terce en des = cendant. Far c mayen. en fora voir ge cells ei dasendent srt borne, e celles gui ‘MOntent ont mauvaised . thy @ nécanuins de petieg nes qui proce: Par saat!, Le unas en montant ec a _ Guires en desvendant, et gu fant coxfoure on, bon gf, surtoue dang le cantaile dns le grave et dans le yatetigue, comme lan cveie dans Lavenple suisane. Leure regles wrone los mines que celle das petites nite! Logues et soutenuas quion enpleye dans bes cchelles en daicndene. Is maniere gum se sert de sel dens le manger, & tray ou tp peu de sel le.gate,et lon ; 20 deit pas en mettre dant tout ce quien mange. Tiny a que deux sorter de cas Y, Spavoir la cadence dun ton et cadence don demi on, en weici das exenpla, _ Cette cadence gui est dun ton est la cadence finale des tens tierce majeure « eles we deduisent de la nete antecedente of * Fin des petites notete . + tafe Du Trille, Tremoto e mordente , Quin appelle en franyois cadence, tremblement et mordant. contitte & appuyer fermemene le drigt de a neste la meek et battre tou avec le deigt de laure note avec viva : cite et legeress 4a cadence est vitieuse, quand elle axcede lecwn ou le demi tom gui lai aut preserit Ce Trilla gun appelle en fiangost cadence ast un parfait ornement dant la musique; mais il fat sen servir de la mines, “ A dns te le masique gin sent Naseer ata soit seppertable ‘guriqutlle exelde wn ton: (ste celui de Cacenple mirent eae at Dane ce cad-Ui. gui arrive fire souvent: mt mite nlite einen = mode ox grant maul anpficiel dent dant la suite .Car cette oud parlerond dom ce ext fort difizile ct se fait par + condeguent ort souvene sans goutni fer, aya manieres de terminer pee Voici les dewx plus com 2 . muned et plas naturelles» Uy en awe autre arsiicielle que pre = sente Lesemple suivant et diutres sem babes. On fair a presene une cadence sur une note et sur son octave sans in tion comme dant Cexemple suivant, . Cette cadence firmes par Care estmuavaiie pereequelle repugne a la nature. Cufn il ya diatres manivres de faire fa cadence par rapport au pian ox. au fitle. Puvguiae wie on le on dun instrument fie plaivio en passat du pisne au forte, une cadence dove viire un ben offer quand on le com mence lentemene. et: avec douceur, et ety, » i premizre est la plat naturelle desdeice Mpuiaon exgnans x mine-tons ta -firee et le vitesse comme dans cet Uy a aash dantres manieres de fire une cadence, en portant la vie par. cthelle svit-en mentant. sit on des « cendant . Le we fait de mime sur le viet en portant le sicond deigt on avec wun. seul dog. On fait la mime, - chase en formant une cadence sur chaque note en descendant comme Me pratique sur des notes de Uf: Cer cadences gui fint-un bon éf bes cchelles ne le feat pas sith be sauts fe sur fon dans Uy ane autre espece de cadence i pee Fiedoater ax micas surle visto. Aes dewse notes gui ferment cet cadence Hdetgnene de tlle maniere gn: lee dene dogs nabandonnent jamais entievemene la corde .On ne 4 fait pas parcentegun, comme let adres en lvane le dei, pas <” portant avec le poignet- toute le, ain, c€ avec la main le deigt dene le meuvemint ait andeiant; de maniere que itp 7 : speite cadence art live ée nenxbattué:Clle Séitun bon, dfee dans los chanis ou il y a de leffctation, et quand. es dene notes guetui. demi ton. . De LU sage de la cadence que nus nap nts plat cadence, mais Trille pour la distinguer des cadences masiculern ou cadences d harmonic. Des endroies vt lon dei Lempleyer. Ke wile semplaye dans les fins de Phrades, ou se trouve cequon appelle en composition cadence finale, dand la cadence incermittance, dand celle de quarte et de guinte, et enfin dans celle qui est inter = rompue, upyee lexemple suivane. er * ah fae remerquer gue le Tritle des 2, seneeh faraler , clsea-dire, des cadences que terminent les phrases musiculerr, a diferent de alt det redone inter « smittantes et de citi das cadences inter : rompues LIrillo des cadences farahets ese cela dont news avons parte ci dessys Le Trills aes, dntermittantes et celui dew cadenced interrempus di bire forme de wis notes comme lin vrix. dang Cexemple suivant em) Ce wille est chantant, il est ae Me nature, et fir vit bon gfe place’ dana tes endroies que news avons dic. 1 feat mene wiarguer gue guaid le chant monte. par beter eeauetoee oan aaure, ee gue wi lon voubic b fave, it serait your? mais ie = 2 Sree cas il n'y fiat pas, joindre ta petite wot de memes une infinite daatres nant demployer le wile sve dans | le musigue chantante, s0it dand tama sigue vive et legere ; et ib ase inpossible orevsametica erate . 23 cenaer det exemples de trates cas mann, Hens nou contenterons de donner un petit: nembre de regles gererales. AW fiue premie: remene remarguer i les notes sont. gales, ‘Zar exemple i lon fie une evhelle fer craches, emne celle gut suit, et gi lon met un wille sur la Premiere note de la mesure, + fae necessairemene gue le trille tombe sur la woisiome et cur la cinguieme note de la mesure. Mais vi ton mee le wile sur te note qui est avant: la me = sure, Ufone que te title combe sur la seconde et gaatrieme note de la mesure . Cote nagle par rapport a ligalite’ om « Sraste une iafinied de cas. git ya feuse notes lives au commencementda quart ou de La. huitieme partic de la des deux liebe. . ptt mr te ou. =P =} ss, Sity a dens notes lke et dens ddta ches, le wille doit etre sur la premiere des dene lies Quand Ly a ane éehelle de notes points fe wile se pour metre cur la longue on sur la breve. . ox Sree Quand iky a trois notes tices, le wilte doit ewe sur celle du miliew, si ler notes sont comme dans lexerple . remarguer que dane le premier de wills ete langue « chintinte, et que fe seavnd exemple mit cur la ner "36 los ‘noces sone contre ties , il aut mettre le trille sur (a seconde wetoen . 7 hen if rend Uasprettion plas vive ee pas hadi» dines dn toc cat Ga urgye axprastion ese. 3 H faut avert en gencral qui ne doit point metre de wrille sur ta premiere noe de tel chant gue ce seit; ni metare deux willes sur dens notes condecutives, moins quon ne veuille faire une suive de wiles. Quand il ya der nots prinetes te wile Siivan wis bon for our le pone. Quand ily a dewe nowes bites sur le : = méme degre; le wille wmbe avee le. Cote expeve digrénenc per sa nature a gee a 5 venfore sur la dernitre des deux « convient mieus ans inétrumend quiaus oe wate, Sil oe toure guelyuafiis dane une ¢: vee humaine, cise qui ext produit par te nature de cette voi. Sete & 28 £2 oon des cordes de Clavecin, cela’ det cloches et des cordeo'a ide. o'-quelyue don instrument dine on joue avec un archet (aisse naterellenent opret sei une ond = lation dans lair qui ena cee! frappe. Cette endalation viewe du tremblement det pe = Mites parties qué composent ce metal, ou’, de la continuation des vibrations de fa corde qui est Srappe® par un archer , quand elle ase din instrument a archer, et par un sautereau guand elle ast corde de clavecin A Vimitation dee en produit argfcillement sur war la viste et cur le tremblement avec un doigt quent swe la corde, en inprimane ve toulle ment ix ce deiat pyr la force de poienes , swans qoe e@ doigt quitte tn corde qui spain le weulove an peu. Sé le wemble ant de deigt-est lent, londulatien fo tremblemene du son sera teate ee wf, londaletion sera vive On pene done augmencer pen-ia-pex la vitesse de Lindalaton en ta commencant lente » sent et en la rendane par dégr plat vvive.On verra dant un exemple cette + stygmentation marguée par de pee deni cerels, dont la grandeur ee la petinate aarqueront la lenteur or la-viteste ot porvenseguent: laugnentition . Leemple dune: Ondulation lente matt fate dime vive mait gga es erddane gui pate par init de a lntone Pde mene: Cet saree ne srhaploye jamais das deo: sons, gui doivent initer nonveu dement la. ogiv: humaine mats encore. la nature. do, la parfiite intonation jurguiou poe mithinaiue, cise doo, ta Liitonation ne doit poiwe dive alterees dans tea demi.cond, etvelle de seroitpar + be twemblemene ou Uordulation de. la viz, gu empeche Usrtonation de raster a.son point fare ot la fait. monter ou destendre prsique incensiblement . Che. Agrement. fair faire un teas ben Sta a nate, firale disse phrase musicale , quand vette nate est longue It fai bien pour le con ct pour te chase Xl produit te meilleur fet de la nawure du ston parsegne quand ona fray E sorue la deraiere fois une corde de clavegin “ou une eloche ow une: corde'a vu dun indlrument que a unareher,, te fn Contine et mantiont naturvlls wBloment peudant quolyue terns Upait pareillement wn fort bon wpfet suv tee ster loganes de tel chant gicv ve roid ot quelyne st Ua mace, quand G0 nate! cnt arranges wt de da maniere uivante , pile sur la premicrs marque dun A, cttt ane regle geintvale , rahe expravsion Safin il fut un fore bon orto dew cordes out dai noted longus comme ef dessus ; Asis on avertic que dans le meaure ondinaire, (ehst a elle a quatre tom’) le numer V, et be frible cur lo eumere stub que dass I manure a trois toms Ae pire tombe cur le munero 2 ct le pible sur le numero ts hit reale atnévale ett que te fire tombe jour cur Ua premiere note du quart . a Fin: du Tremolo. + pratiquce dans le second eon Du M. ordant 2S Le Mordant, ast parcillement un or nement donné par la nature et par Cart, dans la musique vocale et dans la mu- sigue instrumentale Joa maniive dont la nature Vaxprime ur une note, ne consiste gue dates trois + peter rates jointas a La note éerite , eo gon met de dewe manicrae, comme dane tae devs évemplae euinante a Be ac athe Fee La maniive pratiguée dane le premier dromple,et gu fat dascendre lee petite. lis fit un meilleur oft gue la mai nr le ob gua fas Fit monter. bia caicon en ect, quine 3 " 4 at mate ft un mail often dar - . cendant qu'en montant-. La meilleure exprassion consiste? | dans la grande vitesse de Vdxécution? des trois notar joints, et-y consiste de telle manidre que quand ellar ne sont point dxécutéar bras vite, le Mordantd mart plus un mordant, mais un mode ou agrement-chantant; formé par le? troir nolar jointas En un mot, vi lon veut qulily wit sun mordant, on ne doit pas dislinguer Les trois notar jointar, mais seulement en sentir Uffet, qui ast de rendre lane- te plus vive, plus hardie etplus pline? de fiat, Cart: pourquoi le mordant par va nature, convient miewr a la m. rique vine et Legere, qu'an chant implement coulant; et quand on veut Uemployer dans ce chant-ci, il ne convient pas @ 35 toutes sar eopecas te cht, mais seule ment dans lar Andanie et dane las Allegro, lone qu'on veut donner du feu a Vaepras- vion. Tne fit jamais o'en servir dans lar chants gravar, soutenus et mélaneo - Mquas «I faut evertin premiérement, que quand on s'en vert, la force de la voix, ou du won, ne tombe pas sur lar trois nota jointar, mais cur la note crite du chant; et qu'ainsi lar trvie notes jointes, doivent stre axpriméae foitloment; el que a note éerite doit dire vendue avee force? par la voice, ou, par Uinetrument. Lendrvit ot il i, far: placer, ast aed? 4 concevoir; parce yus le mordant art un arpece daccent et de percussion, occast - ond par le renfort qui dotese trouver ur la note éerite . Cast pourquoi, lar yuarte ef lar demi quarts de la marure a qualre lem, wont 36 endroite oni convient dear plese, + enous que lor notes soient ingzalete var Lone gu'ellar ‘sont gaulee, on peut las pla- cer sur telle note que Von veut. Véanmoins quand lac notar sont.2 angguléte cl qu'on veut placer le mordant wrur la nole qui art ou quart de la me- sure, il faut que celle note voit plus longue que lar ruivantes, comme on? voit dans Vaxemple et danrows ) UL faut remarquer pareillement. que dans un chant semblable'a celui de U'e'- wemple suivant on uno arpece di gation Lemplayer le mordant en men- On voitpar cet deemple et par diautrss veniblablas, que le mordant-suit- la. re - gle der petites notes qe partent de la nole précédente et gui en sont tiréas Ainsi, lossque la note précédente? darcend sur la euivante, la petile note dascend ; loreque'la précédente note), monte sur la suivante, la petite note monte aussi, evil en ast de mime du mordant dans car dewe car. H faut done Satire altention a la note précédente et Jon ne poura pas ve cromper . MW ne, faut point-metire le mordant vur des note seular et hors de la? marure mi sur une qut! commence un Hen art de méme quand las notar vont égalar, et quiile 5’ trowe hors de la marure, comme on voit dans I'é- sremple euivant mais comme ceci, bon Loa raicon en astclaire, parce yuc’ nous avons dit ci - darcur, Sgavow, » gue le mordant. dant de la nature 4 rd ESSA sete tetecwr nee 34 lat notar ausguellar Uaccent ne convert pas, et teller que la premivre note de U- inomple précident-gui art hors de la me wire; eb our la quelle Vaccente er vit ccr- My wine autre arpece de mordant, guise tire de la note ccrite en la battant vile da indme doigt; de maniire yue ce mordant paroit dabord un trille Il ne Vast pas néanmoins, parce que la note? it ect batue ot gui retourne eur elle m3 me, ast darcendue sur la ne gee el ta dessous, wt lieu de monter cur celle , estan danrus. ped Eaemple 1 dhse fait en deux notas, ou en qua- v _tre, ou en six ; suivant la vitarse plue ou moing grande du mouvement du dojgt Exemple rp Merdant rt d'un grand toe ace" gaia el vives t pas bon, dane lie chews sravas ot mélanceliques. Panis tee choses gue tionnent be? milieu, tl wet bon ot il AH art bien place Mt nit , lar que le promi rant qu eel cony sper welt ve set wimp Bin du Mordant. on ditpr romps te tke + Does cet evraan a Mades naturels. Loa mades quine appelle natuiels cout crus gud sont un prevent de te mtu, et ql sent cornmuune a tet sine quille ltmorise, lors mime guile nivnt. acurune connvissance de rie (chose dent ya mille acemplas ) The sent enters de tous, ilé conviennent ‘e toute verte de, chants et ne forment aucune discordance nr La Hadte gui est asivus, Cis modat amb en pic nombre, mains Pree ttre: parceque, jusgu'a. prewent 45 Personne nie pris le soe de let reentll: ct de lea bevive en led vemerguane dans es perdemcd qui nut aneune connvistente de musique, yuk chanteue- poner leur pla: svi avee beaucoup de gre, vegqua est en eur un don de la nature jet yet vivet de ces modes naturele quelle lens a careignds . On commence ice Lenteoprige de recut: bir eo dieerive ce [ete nombre qaona vemargee’. Quicorque noudew prea 2 five atonti en cerir remarquaty ot pepfichonner cote enteyprite On remaryue premerement: que cesmedes etane endecanet par ta nature mime, il Fine en mime tome quien parle dian me 2 de, marguer priviioment Undivits die chant ou fl faut le placer Comme be maclare nee trompe pout pur rupport Saw made, iLest certain gutelle-ne vt '@ yoink now rapport # Been ike epg ti ere si-onai. que Caxperience te fait voir dans toute personne qui na aucune? coansisdance de Musique, mais jue a regu: ce don de ta nature. H farm remanquer gue: quand une telle penienne enployera co made, il wera: fort bon nom ceaement ca lu! mine man! ens par rapport a Uendovit oe il ers p M, faut necesnairement mavguer Litho Pe svatninent, une phrase, wa ton:de chant declan mime Dans tos cadenced finales Ley a de place que poor le trille, quirn lace sur lapremiove das deur noted ot ferment: (a cadence finale comme» at6 toyoury une audeaey antenuigiee on apple ox ane radeecepooie ur cote Rave de cadence priate i 74 un tres grand nombre de che ic yr mes pardas notes diferentes dev tesa pus sve emruvent dant Pevenple,layuelle prestion wre piite she manieve quinn ‘elatremoat que te eoliervoment Jin t ne atonal ms ps : les excemples vi dedsons tired de toutes les wumitver naturelles dune Basse possible. ot la quinte du ton om Sur la Sivee et da guinte dh premier lieu' i oxmnpls soap arp pres trees ley manieres de chant dime poe ie i formenb une eapeoe de ca: “ies oene moved cdot al late jamait termine: parfaiten cnt, papaya Cock ce,pene mimur conaevei* par 1 le prove tie de la manieve? ditevive. Qund te rons dune phoase eat entiorement. into mel im road. Quand Ie sons dune. pheaee inte pad entroroment complet, on ne > nett met jamasd we p point et une svivgule este ou ane “nie thaw ( yer faien [te fiutement oe whant 0 pois etal jot a0 42 ewe notes comme news Lvvons dit atu iajet she trille, — Masisr toe leo mouremens de chant gue ninis serine nen dans slifiens ecemples de base nt osite cae phracar gui ne clint jamais terminées par un point Seal, mais par un point ctine wiryule, on par ous pole Cre, Cele veut dive guile, Rint partice La chao gui net prs 6 jerwowent achene’, ce ant ler wrais endeoit placer pent aan endrvite aura paint une plas senvenable tne Lee point un bon Mer. pied ide fusyn rar adie neler bese = py Foe eupane Brminaivons dev cadinve fips ” dng Ania point Te hand par lesen tora vows ; On anvrtity sottire sles deree preut detre di gt aot la pre = 0 del basse ne Pit rien ase wu le made tambe tn ba rouiuisins des cadences meyenss sit aapendtuse qui ne, Boissent point le ean mat tout ery: delapremions ne Joes dissonamoes parveut asoir leursinades Parla note gut le pocoalte, et nepareut avein guier 0 tout aupllar douse modes Siar la note Sivan sh, st a dive Sim oolle qui, Brine ie dissonance Be Eicnake Rete gus’ vo i ine Naeger ta Ge os oe “Tliyia plesiears aniren. modes rabarels gui a pe plrecglrmeergr ant, en fizant reflecion que La tlle de troié notes ert plutot un made qu'un trile, guand on, fait: ententhe: ffisaitent lar daw nobes jottetau * Ong wernt, fa wil eo pani ignite fo ar pnts a WAS bere e me ite, oie yutalle deasonde, letrile de role misc wt toujours naturel . SSS SSS SS " infin dane la hg mode wt ian usage infin dim pratig ntlavt pan degre conjvnt ct Pruela bee, Pate un mesrecnent dealin. ‘Diane les ecmples ui denendont ya um minds rate! diane ree belle capes gion. On avertityue puand wt lent ov moder’ de manisre quill apnsoha de lent, lapetite note jointe wr la derniere dis trois notar de drill fait un tree bon : GF es pe My aparvillement st auby endewrtsail comvicnt de placvrun mod geterncinte en touts note atfads on avertit yucee maderenverse tu compientjamtis yuivivee Uae dense nbs joint o 0n medeagt lemme fb verit ct Gee ve ute ley deur notes ech fort breves, stant pas comme elles Sant eorites, mutés qu'on prolongs laprrnieres so Hey unaues mode exprims par mois notes comme lemordant. uumnden rts nates Sbaveutene wore toute ta witasse pastibls elles Birment un tmorddant.ttuand ba promi (re deat trate at Mouton , naturel, Voyes fae ESL 6-t 1H wp (60, un autre mode ia jareillement qrel file ale pete note lary ulle descend . coat de lit qui Suit - wie note Lory quelle monte Se: fon un autre ravde que Waket Cemode ext presivement le tnille dee trois notes, lequel Sivn lemet ala fe dela patte nate longue Lone quel monte, fora teujour un metlleur chfet que la petite note - “Hy a dares modes natunels que Von tire de veuw que nous avond “dejis nis, dans las esvemples des Calenoss interrompues ou Suspender, Brawinjile un Lehelle Blais dl n'est praticable quien thontant , Al fit sheennen et remarguer aimee attention qu'on a donne des remples Spares dela premiere et de la Seounde note des cadences inter rompuce suSucpendues, et que Con pine leo dew notes Susdites pour en vonyuver un Seul mode ot diversi im lew murder Stinples de chacune dee deur notes, len resultera un Ines grand nombre de modes compo. Tmpooess deo dew notes owt De mime SM Lon remaryue les mo: de chacune des deur notes, et FE Lan Se Familiavive avec eur de. mantere a Cen rendre dbealument le Maitre, 1S tro + savene dans Coodoution beauciup he mo Promivva qui Ss bien dinutren end parla Nature mime, et el fe dnruverene , naturellement, Sarre tule untapplivation,, Pans ar or Mine reflexion « Modes arkficiels, Ces modes, ptuvent ttre wyinis , parce guile dependent, pringpalement tle Vart de la composition, gui ur une basse dannce peut varier le dessus ide AUfrentes manteres dont le nombre eet .Presgue Al seroit van et superflu de trat ker de ces modes avee autant on dee que leur nombre fe, permellroil « Mais tet nows ne voulons lraiter he cee modes artifiviols gue d'une ma nice ple limite of plus restrainte ), ne lew lanl que da bon gout, cl ne? les employant que dans les endroits naturellement chantans , Ms doivent etre Aaulant plus 2 initio qu'on fail ene, prejpesttion yo’ nerale par laguelle ile wont’ ¢ beaucoup de vas + hes en x ioe " Laproposition ex que les modes els ne ae ne dowent ooo lew dans lous les cas ou le? wget de la composiion et ses, par aa, présentenb un oljeb, ou un sen bere en aucune maniere ct gut: dow? dtre egprimé tel gu'il est. Cor cas ve presenter isentent oe sous vent et par consequent les modes a Maske de bom gout restent lies ot restrainls a peu dendroile + Ces endroils se trowwent, pour I Vordinaire & la prowanite'de quelque mowement de cadence ; e'eaba- dere? ‘el faut towsours deux notes, pour > ao Ie cadence : le mode arkfcel fombe sur la premisre des deus notes ‘susdites jl se towne, pareillement» dans los mowemens des notes, for daninteler dela bissve qaine formed pao ine cadence Cos mercoonons de bas: we dlant formés par deux notes comme les sence medeslomtbe ar le premaire? comme dans les mouvemens de cadence » WH rinltede li qu'on peut: donner ane idee generale dee modes artifice rode Videt,gendoale gue Von denne des snouvemene pela bance peut fire. Car (ae monvemens gue ta Haste ptt. Ser toee dea betns aealag se lings ct restraints, les modes art he tree de Sy dome bans ate le aeront at Ib lew mowemens que ba hitae peut fire avec deux notes, oringipales: Des mowsmens susdicte leg prove gpaun sont los douse cadences , sgavor” Vharmonique et Varittentigue Kam: Arith? Lopansage dela pret ol quile de ton, etceka do la + viel 20elk quite, Se Parce qu‘avee cos seulamotemens dela Basse on peut former une phrase complolie de chant. On parlera premierement-de ces ‘mowemens parcegis ae aulrer mowemens de la basse,comme onle verra.cont bats et de. ils de ceg premicrs,comme prineip aus Lars aye (a bag ft cadence harmonigue lpr bie supericure peut former les chants srutvane 2. Cadences naturellea¥” On gppele cadences naturelles ler Sau dephrases cur lesquelles le chant we repose ets arréte, le chant ne pouvant wv arréter sanu celle maniere de chant gu'on appelle cadence » Mais outro co que nous avons dit Seal spavor que las cadences harmon ques dowent étre lowjours oxecuties bres evactement en mesure « Foict un ovenple de la partis cu» porte dine cadence harmonigue . Beaucoup diautres sont tres de colu-ct gue est lo plus wimple de tows, de sont composes de plusicurs notes, eb wont varies dane la préparation uc la cadence. Mats aux deux dernicres 68 ' notes ds we réduisent & ce, premior > deopgle. Mais ax fond la cadence harmoni+ que we peut réduire dans la baunso a roi notes qui re lrouvent en, premier _ liewyet qua donnent une entiere con ~ 1 pounance de ce que la,partis supers HU fautentendre togiours lapremiore puiert ingle. La promicre pose fal vemarguer gite le plius Teuevent gue rates tweens ake ado suene compos de eroehs « maniere Mabinante « Conga Pearse ne fie ris pan ripport ame diferentes mani rakes dead mans aon pare gen pout phase Nur he Ba wliw ha by u “ ingle et cn promant mand 2. A ja intros cadences eneore plas compe aaie a Laccacion dit plus grand mouvement des promisnes nots del Bavee . Bremple Cm fr fr a te andenee ost compos premisres notes dela premione la Sevonde cadence Srlire Premizve nate eat la promicns de ta Geamde cadence, que la Seconsde note ext laSeconde delapremiere cadence Dow il Sen Seat qu'en faignant arvee fugement las modes de la preniiove note la Rteondecadence aue modes dela: Lecondenote de la premivre oadence, On aura ce qu'on woudna d'une infinite de manienee « ae See Lee exemple gutm mintdedennir ont pour Laplas arserule partic tind: immn? cactonent dea Pasvey eal yena Brtpen pee Potent Compares dew deuce me dews cadences, comme an [adit wllats on peut tirer le Vascomblaa dawe modes des dewe vadenees nite d iaatroe Cramples, com enpeut, five Uowpori Basse Se tronve dans ur autor meds, somme par Eeemple Htaks en ve vas la ly aura Arcile pour trouver une infinite de modes de frowue ala Reeonde Cadoner , ot mettant la premiene note ala plan fa eonde Wy a pou * trouan 7 ut parvillement Compwver vette makers. des modes ile lapremions note ke ha preniay cadence ot aver les modes delatievnde note delasvondetiadren, duand on aura obserevé et etudié » Ces modes des Cadences, ek quien en dura weguis La pratique, on arerra guion Pacoutumera Sans Cen appercenoir apnatiquer les modas artfiviele: dane beaucoup d'autres endraite que cows des cadences Sus dites, Hl Suffit peur cela de, fiive attention a la Jasse qui ext au dessus da mode quien weut emplayer, eta la valeur ley notes de la’ partie Superieure aus ot quelles on weut ajuster fe made . uot que lar modes employ és dans tas caemples ne remplisoentgutn quart de mesure, on peut leg faire durer une idemie masure, et les reduire & un demi quart Suivant les vireonetanet: «On peut les employer dans la macure a quatre tems, et dans velle 0 trois tems, Gfamime chose sepratigue dans leton majeur et dans le ton mincur , Loar cadences yuui Sent donnees pour exomples Sent toutes dans le ton mag? Mais elles peurent toutes stre emple year et le Sant effectiwement dane le ton mineur,On avert Seulement quellar ne teront pas toutes dares le ton minour le bon effet gu clley font dans le majaur, ctecla acause de Limperfi naturel du ton mineur . 2 Cy donoes art 1 gucen gppollo eafowst poit dOpgue. ——S ey . On gppelle cadences calles par lorguellor on. tarmine entisre. ment loute verte de pieces de Musique, voit cles dont la marere sst-grave , voiboallas dont la mesire extgaie.En we mot ce terme eaprime les cadences Srales, sor leeguelles lo chanteur ou le Jousur d’instrament s arréte 2 volonts’ et vans aor egard w la measureypour durer autank gu'll le weut et guid lopeub. Cort pourquer: on fait sur la > Premsre des deus nots mohien. Ia cadence finale un gne,™ qua in. dig la her dew wre autant quon (0 veut & la,parlie prinespale * guvart chantante ow mstrumentale . Toutes les partior qui qi Vaccompagnement a la parke princt= Pale, detoent per cenetiuent oor we méme signe; parce quslles doivent toutes w'arréter autant que laparkie 2 pringpale Cotte vorte de cadence est prevent plulit un egprice gu'ine > eadence , parce gu'a present, tout» chanteur, ow youeur d’inrtrument,ce permet d'allonger tant ct aveo dev expressions si diforentos, quid n'est pas raiconable a gppoler cela cadence, mais qu'on est. force’ de U’ gppeller 2 caprite, le caprise powant ’allonger autanb qre'on, le veut, et: pouvant étre compose do morceaue et-de sentimens difforens avec varicte’ de mesure-Mais comme les auditeurs se plaisent a > | Prévant & entendre cette sorte de chose gusigue wvegulicne 2h: pou convenable ; (84, A . +, UM fruit spavoir la fare. Lamanere do ly fare ovo quelque aspéce de>, raison exboo dont nowt allons, parler. On doit sgemou que la, parte aera es eee aaa tante;na peut pas w'arréter sur lapren amére des douw notes qur forment la cadence, finale maus veulement wir une doces row notes, lucune de ces notes n'estla upprempche dev deus notes dans tes - quelles consiste la cadence, finale > pa vont toujours celles et Mais comme i, fut: 3 'arréter pour, préparer cette cadence, on ne paubns ne doit s'arréter sar lapre: emitre des deuw notes surditer,maur ur une note. Gfrente de laquelle. prasse aller & cette mime note avec der modes arfifcielr de bon, gout. “Dela s'ennat que la premisre note veer laguollo tl fut s'arrétor ne peuvent yamais dire la note di Trille quai eet lapramive des deue) elle devra nécessairement tlre ine nole tree de Uharmore de c {ol ut ge ert lanole du ton proeipale. Mais © fol ut etanba la basse, Lest impos. ible quiil ve rome sur cette basse riengque lee trois notes susdites. Diow dl + ensust necesarement- que le chanteur ow le joucwr dine « frument ne, pourra ri ne devra v'ar~ riler cur digulres nolee gue sur ces bow ' Pa co mayen les modes ar- (feiele do bon. gout veront- conse + us demronks formar ostle sorte do -> cadence. Les jours d'instrumena ont plus de kberts ede, fakité que Leo chanteinsr, parce quily aw beauoorp do inedes ou do traitor sua: convisnnent- due tsbrumens et que la-vois ne peut ~ dedquler, leoquele traite prodwirent> lagours we bon offeh. Cos modes arlffciels de bon» gout consistent dans des echeller > montentes eb descendantes qu'on > peutwarier presque io l'infira'. Nous evallens donner quelques evemples gut, feront voir given en peut | fire we nombre presque rafert ' Suppove que lgprenitee note | sw laguale ono eit dane Je port privepale soit ¢ Lol ut i cea ‘turtrument | pourra mentor & Uoctwoe par une» Shell aoee un mode artficelde bon soul, deutnoue alone donner das deanplar. be tet staat Ge mode peut etre exprime’ per ‘avi etpar un instrument: Pour la voi lar notee sont lites, pour linstronent elles sont détachése. Quand.on ert arisen ¢ fol wel gor art monte par une échelle en ¢ fol ut ow en? efi. mi, on peut par cet arrangement passer en gre fol avec diaulnos moder artificiele dont le nombre act ipfini, et s'arréter pareil- + lament en gre Lol. On pace ensuilede g relol vce dautrer modes artifcile ala note du? rinple BEB encuite un mode qua porte onefol ut, ou ene i mi Pris wn mode qui porte en ¢ rete! ee Celui ci peut ttre en montant et en darcindant Eyfix un mode gui conduit 's la note du trill dela cadence PERG simple et danrue mention nbart le rainint (90 51, pemivenote di art lo de pourra passer aut ct mi, at revenir com- ‘ime dane Uxutreci devant. Silapremitre note darrétert sol, outre qu'on pourra panser autetami, comme? dang lar dverplar enbdecddenty, commencant toyjouns par le mode de C.Soluten bar ou de Gre sola loctave, Cela fira toujours bon Pst and onjoindrace mode au'3* azem- pple dar notae rimplar duquel on donne dar dcempler IS Baemple dar notes simpler, * Bftaemple dar noting. . CATALOGUE Des Ouiwages de L Auteur. Se Sonates pour Le Aandotine, didity ‘ett tle Marquis de Choiseuil Aewse...rie 6° Ste Dard pour la Mandetine didts a wn le * Le Conte Cammt..... Priv 6% ail days Side ef Second reewil didied ala Princesse de nnn = Prix 3Fr2 Meal oe ao.» a aBrie If = Train’ de ggnivens dole argue pr leeelbre Tare