Vous êtes sur la page 1sur 1

Le Métier d’homme

Alexandre Jollien, Editions Seuil, 90 p., Paris 2002

Il y a longtemps que je ne me suis ruée, le lendemain d’une émission littéraire,


dans une librairie pour acheter un livre. Un livre que je regrette d’avoir raté à sa
sortie en septembre dernier. Un livre qui déborde d’humanité. Un livre écrit par un
« handicapé ». Voire un « débile » diront certains. Alexandre Jollien a subi un
accident de naissance - strangulé par son cordon ombilical, l’oxygène a manqué à
son cerveau. Il en porte les séquelles : la parole est ralentie, le corps maladroit,
les gestes incertains. Mais quelle clarté dans la pensée ! Quelle lucidité !
Qu'est-ce qu'un homme ? Comment vit-on ? Qu’est ce que le bonheur ? Qu'est-ce
qui fait la Vie ? Quel regard portons-nous sur l'autre, le différent, le « pas comme
nous » ? Le miroir de nous-mêmes ? Comment apprendre à vivre malgré ou avec
nos handicaps ? Telles sont les questions que se pose et nous pose l’auteur dans
ce livre court mais essentiel.
Alexandre Jollien s’inspire de sa vie. Il reconnaît avoir souffert du regard des
autres qui, souvent dit-il, vous réduit à l’enveloppe qu’est votre corps. Les autres
trop occupés, trop indifférents ou trop angoissés qui s’arrêtent toujours au seuil
de votre être. Mais ce disant, il n’est jamais misérabiliste, ni culpabilisant et
encore moins donneur de leçons. Cette réflexion juste, sensible et subtile sur la
différence fait de ce Métier d'homme un concentré d’humanisme et d’intelligence.
Meriem Sidhoum Delahaye

Copyright © Club des Vigilants. Tous droits réservés.